Latest News-March 4, 2018

THIRD SUNDAY OF LENT (March 4rd, 2018)

Ex. 20, 1-17; Psalm 19; 1 Cor. 1, 22-25; John 2, 13-25                                   

 

  By +Guy Sansaricq

 

In today’s Gospel, Jesus is portrayed with a whip of cord in his hands forcefully driving out the vendors from the Temple. This unusual behavior causes a stir. We also two thousand years later wonder why Jesus, the prince of peace, should act so violently. But actually we are watching what is called a PROPHETIC GESTURE. The dramatic act is simply meant to teach us important lessons. 

 

First, a Temple is a sacred place where people meet to encounter God. Turning a Church into a market place is an insult to God’s majesty, a practice that calls for a drastic reprimand!

 

Second, we are learning that JESUS himself is the new TEMPLE, the NEW PLACE of our ENCOUNTER with God. The BODY of JESUS is the dwelling place of God.  The veneration of the Old Temple is a foreshadowing of the extreme reverence to be given to Jesus’ Body!

 

Third, the great event of EASTER is announced. The body of JESUS will be destroyed but will rise again in three days. A New Covenant is being instituted. It is through COMMUNION with the BODY of JESUS that our meeting with God will be achieved. 

 

The shocking behavior of the Vendors in the Temple cannot be replicated in the cult of the New Covenant. We must approach COMMUNION with the body of Jesus with extreme reverence. Our bodies also become the TEMPLE of God and must be equally honored!

 

TROSIÈME DIMANCHE DU CARÈME. (4 Mars 2018)   

Avec un fouet de corde Jésus chasse brutalement les vendeurs du Temple! Ils avaient fait de ce lieu saint une caverne de voleurs. Mais, à la vérite, leur expulsion dramatique du temple n’est qu’un GESTE PROPHÉTIQUE c’est-à-dire un acte ayant pour but d’enseigner une lecon. Le TEMPLE est le lieu de la rencontre entre l’homme et Dieu ne peut donc pas ètre souillé par le comportement scandaleux de commercants voleurs et avides de gains.

 

Jésus est décrit comme étant “BRULANT DE ZÈLE POUR LA MAISON DE SON PÈRE.”  Ah! Si cela pouvait ètre vrai pour nous aussi! Mais d’autres lecons découlent de la scène! Jésus se présente comme “LE NOUVEAU TEMPLE.”  Son Corps est maintenant le LIEU de la RENCONTRE de Dieu et l’homme. C’est en COMMUNIANT à son CORPS que nous rencontrons Dieu. Quel RESPECT indescriptible ne devons nous pas vouer à l’Eucharistie!

 

Jésus également attire l’attention sur l’évènement de Paques. “Ce temple sera détruit mais en trois jours je le relèverai!” La encore il s’agit de son CORPS qui sera mis à mort mais qui ressuscitera. Le Corps de JÉSUS EST SAINT. Nous sommes appelés à vivre EN COMMUNION avec LUI. Le Carème a précisément pour but de nous purifier intérieurement pour entrer dans cette relation de communion avec la divinité. Grande est notre vocation! En communiant, nos corps aussi deviennent le TEMPLE de Dieu! Apprenons donc à honorer nos corps!

Pensée de la Semaine: On s’aime vraiment quand le silence qui suit l’amour est encore de l’amour.
Grégoire Lacroix
Thought of the Week: We really love each other when the silence that follows love is still love.

  Grégoire Lacroix

Pensamiento de la semana: Realmente nos amamos cuando el silencio que sigue al amor sigue siendo amor.

  Grégoire Lacroix

Telé Solidarité-Emission sur l’education avec Dr Carolle Charles et Dr Frantz Antoine Leconte

 

Docteur Carolle Charles , sociologue de formation et Dr Frantz  Antoine  Leconte  ,, Coordonnateur du Cycle D’etudes Francaise à Kingsborough Community College  et chercheur sur la literature Haitienne depuis quelques années nous ont honoré de leur presence.

Docteur Charles, professeur de Sociologie  à Baruch College  nous a parlé de l’importance de la celebration du mois de l’Histoire des Noirs.  Elle nous fit savoir qu’on a commencé à celebrer le mois de l’histoire des Noirs en 1926. Le Mois de l’Histoire des Noirs est  celebré aussi en Angleterre, Hollande et Canada. Elle a mis l’accent sur la contribution des Noirs aux Etats Unis et insista que ces derniers ont travaillé très durement et ont apporté une grande contribution aux États Unis.  Elle a mentionné que la première constitution des États Unis ne reconnut pas les ésclaves comme des êtres humains à part entière. Elle profita aussi pour nous parler de la contribution des Haitiens aux États Unis. Elle commenca avec la guerre de l’independance des États Unis ou les Haitiens ont accepté de verser leur sang pour aider les Américains dans cette guerre d’independence. Le grand paradoxe à relever est que les États Unis été parmi les derniers pays à reconnaitre l’independence d’Haiti. Elle continua pour nous parler de Jean Baptiste Point du Sable, le fondateur  de la ville de Chicago qui etait d’origine Haitienne. On doit ajouter qu’il fut très ignoré très longtemps à cause de ses origines. Point Du Sable parlait 4 langues et etait un homme extrêmement intelligent. Dr Carolle Charles   nous a parlé  aussi de la contribution du venerable Pierre Toussaint, candidat à la Sainteté, Le venerable Pierre Toussaint était un catholique pieux et etait reconnu dans la ville de New York pour ses qualités exceptionnelles, il etait très genereux .Bishop Sansaricq qui dirigeait  cette emission  a eclairé nos lanternes sur le travail Colossal de la regrettée Soeur Henriette Delille  fondatrice de la Congrégation des Soeurs de la presentation à New Orleans et on doit ajouter que Henriette  commenca à enseigner à l’age de 14 ans dans une École Catholique à New Orleans, Elle est fondatrice d’une École et elle se consacra aussi aux soins des pauvres. Bishop Sansaricq nous parla aussi de Mère Elizabeth Lange, la première religieuse de race noire aux États Unis  et fondatrice des Soeurs Oblates de la Providence, candidate à la Sainteté, Mother Lange a beaucoup aidé les jeunes noirs de l’archidiocèse de Baltimore à travers ses ecoles. Les Noirs étaient très méprisée par la société raciste des États Unis qui leurinterdisait l’accès des écoles.

Dr Frantz Leconte nous parla de la migration des Haitiens sous le regime de Duvalier (Père et fils) quand beaucoup d’Haitiens ont du laisser Haiti pour venir s’etablir en terre etrangère.  Il nous a parlé de la contribution des Haitiens de New York au niveau de l’education, de la culture et des medias. Ces Haitiens la ont tout fait pour mettre fin à la dictature des Duvalier en Haiti. Dr Leconte nous parla de leadership qui exista dans la communauté  Haitienne à cette époque. C’est clair que les Haitiens travaillent beaucoup  et apportent une grande contribution à l’economie des États Unis.  C’est une emission à ecouter , clicquer sur ce lien pour l’ecouter: https://youtu.be/8zYWpyorit4

Brother Tob

 

Telé Solidarité-Talk Show  on Education with Dr. Carolle Charles and Dr. Frantz Antoine Leconte

Dr. Carolle Charles, sociologist by training and Dr. Frantz Antoine Leconte, Coordinator of the French Studies Cycle in Kingsborough Community College were the guest of our tele. Dr Leconte is also conducting researches in Haitian literature

Dr. Charles is a professor of Sociology at Baruch College, she told us about the importance of the Black History month celebration. She let us know that the celebration of Black History Month began in 1926. Black History Month is also celebrated in England, Holland and Canada. She emphasized the contribution of blacks in the United States and insisted on the fact that they worked very hard and made a great contribution to the United States. She mentioned that the first constitution of the United States does not recognize slaves as  human beings. She also took the opportunity to tell us about the contribution of Haitians to the United States. It began with the war of independence of the United States where the Haitians agreed to shed their blood to help the Americans in this war of independence. Yet, the United States was among the last countries to recognize Haiti’s independence. She went on to tell us about Jean Baptiste Point du Sable, the founder of the city of Chicago. Point Du Sable was a  native of Haiti . It is important to mention   he was very ignored for a long time by American Historians because of his origins. Point Du Sable spoke 4 languages ​​and he was an extremely intelligent man. Dr. Carolle also spoke to us about the contribution of the venerable Pierre Toussaint, candidate for Holiness, The venerable Pierre Toussaint was a pious Catholic and he was recognized in the city of New York for his exceptional qualities, he was very generous. Bishop Sansaricq who led  this talk show brought to light the Colossal work of the late Sister Henriette Delille founder of the Congregation of the Sisters of Presentation in New Orleans. Henriette began teaching at the age of 14 in a Catholic School in New Orleans, She is the founder of a School and she devoted herself to the care of the poor. Bishop Sansaricq also told us about Mother Elizabeth Lange, the first black nun in the United States and foundress of the Oblate Sisters of Providence, candidate for holiness. Mother Lange helped black Youth in the archdiocese of Baltimore in providing schools for them. Blacks were very despised by the racist society of the United States that even prevented them from going to school

Dr. Frantz Leconte told us about the migration of Haitians under the regime of Duvalier (Father and son) when many Haitians had to leave Haiti to settle in foreign lands. He told us about the contribution of Haitians of New York at the  levels of education, culture and media. These Haitians did everything to end the Duvalier dictatorship in Haiti. Dr. Leconte told us about the leadership that existed in the Haitian community at that time. It is clear that the Haitians work a lot and make a great contribution to the economy of the United States. This is a talk  to listen to, click on this link to listen to it: https://youtu.be/8zYWpyorit4

 

Brother Tob

Association des Medecins Haitiens à l’etranger

Condolences to the family of Dr. Joseph Inosthene Delimon

Dear AMHE members, friends, and family,

It is with deep sadness that we learned the passing of Dr. Joseph Inosthene Delimon on February 20, 2018.  Dr. Delimon had his private practice in Queens and Brooklyn for over 40 years. He was a dedicated family doctor who had served the Haitian community with care and passion.
The AMHE present heartfelt condolences to his wife Ghislaine, his daughter Adley and his extended family.

The viewing for Dr. Delimon will be at O’Brien funeral home n Elmont New York on Saturday, March 3rd from 9:30 AM to 10:30 AM followed by the funeral mass at St. Boniface Church in Elmont.

Sincerely,

Roosevelt Clérismé, M.D.
President, AMHE CEC

 

L’ONU : la carnavalisation de l’histoire

 Les Nations unies, depuis la création de sa charte en 1945, a établi l’Assemblée générale qui tient un rôle prépondérant, le seul organe délibérant, décisionnaire et représentatif de toute l’Organisation internationale dont les membres s’élèvent à 193 pays. Cette Assemblée examine et approuve le budget, procède à l’élection des membres du Conseil de sécurité, nomme le secrétaire général, étudie les principes de coopération pour le maintien de la paix et de la sécurité internationale, discute de toutes questions entrant dans le cadre de la charte ou se rapportant aux pouvoirs et aux fonctions des autres organes, entreprend des études relatives à la coopération internationale, dans le domaine politique, le droit international, le respect des droits de l’homme et de la femme et dans les domaines économique, social, humanitaire, culturel, éducatif et sanitaire.

L’Assemblée générale qui se réunit chaque année de septembre à décembre pour examiner les rapports en suspens des commissions, en profite pour faire défiler les représentants des pays, des membres permanents du conseil jusqu’aux autres qui y parviennent par un processus de rotation annuelle. Ainsi, en cette occasion, New York devient-il le véritable centre névralgique du monde, le coeur de la géo-économie et de la géo-politique, un immense réceptacle où s’agitent des pulsions multiples qui travaillent notre planète, en alimentant tous les vieux conflits et même les plus récents qui la traversent, dangereusement.

Instance de négociations bilatérales, multilatérales et à prétention consensuelle, l’ONU, que l’on compare souvent au père Noël, parvient toujours à identifier et à étudier les authentiques interrogations, crises et enjeux qui divisent la terre, sans pouvoir y apporter de véritables réponses ou solutions miracles et durables qui transcenderaient le seuil verbal.

Nous avons vu défiler au cours de cette 72ème Assemblé cette année à l’ONU d’innombrables délégations, nous avons écouté des discours concernant de nouveaux projets de développement durable, de l’environnement, de production de nouvelles sources d’énergie renouvelable , autant que de nouvelles recommandations pour la coopération internationale et pour la promotion des libertés fondamentales. On s’est rendu compte que cette recherche traditionnelle du consensus onusien pour le maintien de la paix n’a pas fait l’unanimité cette année. Certains discours agressifs et belliqueux ont permis à des leaders de se distinguer ou plutôt de voler la vedette aux autres. Certes, c’est déjà bien loin le temps où la Corée du Nord souhaitait la victoire du candidat républicain Donald Trump à la présidence américaine. C’est vrai que Kim Jong-Un, l’homme fort de la Corée du Nord, via son site de propagande, avait affiché son soutien au milliardaire américain. Il estimait que ce nouveau candidat était un bon choix pour les électeurs américains. Il avait également reconnu son rôle d’avant-coureur qui pourrait libérer les Américains vivant dans la peur quotidienne d’une attaque nucléaire de la Corée du Nord. Surtout que Trump, même à travers ses discours au vitriole durant la campagne, avait trouvé quelques minutes pour déclarer son intention de parler au dirigeant nord-coréen afin d’essayer d’arrêter le programme nucléaire de son pays. En revanche, Kim Jong-Un détestait Hillary Clinton, « la grosse tête », qui ne voulait que renforcer les sanctions contre le régime.

Trump, avant, pendant et après la campagne, et même à la maison blanche s’est révélé un grand champion de l’ambiguïté et de la contradiction. Mais, on ne croyait pas qu’à la tribune de l’ONU, il ne s’engagerait qu’à faire valoir la puissance de feu de l’armée américaine qui recevra cette année une enveloppe budgétaire de 700 milliards et qui s’est déjà hissée au niveau de l’hyper-puissance de notre planète. On va renforcer à l’excès son arsenal afin qu’elle puisse disposer d’une force inimaginable et incomparable, sans même prendre en compte ses alliés, les autres pays membres de l’Otan. À cause de son inlassable politique anti-terroriste, les États-Unis, selon le président, demeurent « la seule force du bien » qui lutte sans doute contre « les forces du mal » pour sauver notre humanité. Hélas, les mythes fonctionnels ou les utopies mobilisatrices réussissent, particulièrement bien aux USA. Discours aux accents protectionnistes, nationalistes qui prouvent que l’Amérique ne tient qu’aux résultats et non pas à l’idéologie. Maintenant que les mots deviennent inutiles et tombent en obsolescence, ils doivent céder la place à l’action. C’est dans ce contexte que Donald Trump, qui rêve d’une présidence impériale, a violemment attaqué la dictature coréenne lors de l’Assemblée générale de l’ONU. Au cours de son discours iconoclaste, le président a menacé de détruire totalement la Corée du Nord qu’il qualifie de régime voyou qui mérite d’être puni pour ses nombreuses violations et qui constitue une véritable menace pour le monde. On s’interroge aussi sur la nature des déclarations d’un président américain ,lancées à partir de la tribune de l’ONU, où l’on ne parle traditionnellement que de démarches consensuelles , de patientes et d’inlassables tentatives de négociations pouvant conduire à la paix.- que cette dernière demeure insaisissable ou non.

On peut sans doute comprendre les profondes frustrations de l’homme le plus puissant de la planète qui n’a pas réussi à tenir au pays et dans le monde international les promesses solennelles d’une ère nouvelle. Les idées centrales de la nouvelle administration ne sont guère novatrices ; d’autant plus qu’elles s’accompagnent d’une rhétorique exaspérante. Elles sont contestées presque partout dans les rues et même combattues par le camp républicain au sénat et à la chambre des représentants. Potus(1) n’épargne pas l’Iran de ses diatribes et paraît très proche d’une remise en cause de l’accord signé par les grandes puissances avec Téhéran pour encadrer et contrôler le programme nucléaire iranien. « L’accord nucléaire de 2015 est l’un des pires auxquels les États-Unis n’aient jamais participé. Nous ne pouvons pas laisser un régime meurtrier continuer ses activités déstabilisatrices », dixit le président. S’il comprend que l’accord a freiné la vitesse d’exécution du programme nucléaire iranien, il ne pourra empêcher une éventuelle mise en place devenue inévitable. Même cette politique unique de collaboration de l’administration américaine avec la Russie de Poutine n’a pu décoller. Les sanctions du Sénat américain imposées à la Russie ruinent l’espoir de réaliser ce rapprochement « fraternel » inédit, si cher à Trump. Alors que ces nouvelles sanctions menacent sérieusement l’ensemble des relations entre Moscou et Washington, Il y a tant de dossiers d’ordre international-géopolitique oblige- qui requièrent et même imposent une collaboration même minime de ces grandes puissances rivales.

Si le premier ministre israélien, Benyamen Néthanyahou , a salué la prestation de Trump, comme la plus courageuse jamais entendue depuis des décennies d’expérience à l’ONU, l’Iran l’a identifiée comme un discours de haine du président qui se trouve prisonnier de l’accord sur le nucléaire qu’il ne peut annuler

si facilement. Le Venezuela, après de sévères critiques américaines, croit avoir relevé de son côté de fortes traces de racisme trumpien, caractéristique indivisible du conservatisme républicain des dernières années. Emmanuel Macron , le président français, semble avoir brillamment passé son oral onusien , en prenant surtout le contrepied de toutes les affirmations et confirmations agressives de monsieur Trump. Il a opposé une forte dose de multilatéralisme à l’unilatéralisme protectionniste de l’hôte de la maison blanche. C’est qu’il a déjà compris que l’espoir américain de dénucléarisation de la Corée et de l’Iran ne relevait que de l’illusion ou mieux, d’un volontarisme résigné. Les exercices militaires permanents des États-Unis et de la Corée du Sud, avec missiles à l’appui, ne contribuent qu’à augmenter la menace pour la stabilité régionale et globale et comporte de sérieux risques de dérapage. Le pôle de tension mondiale se déplace vers l’Extrême-Orient et atteint un niveau de dangerosité incomparable, quand les missiles nord-coréens et les bombardiers furtifs américains se croisent presque dans le ciel.

Quelle que soit l’étroitesse des rapports historiques, traditionnels et actuels entre la France et l’Amérique, la vision du monde de ces deux entités diffère. Malgré de nombreuses affinités, de profondes dissimilitudes subsistent et se sont affirmées voire confirmées à l’ONU. De Trump, la menace de destruction totale de la Corée du Nord par un déluge de feu. De Macron, la proposition de prendre le chemin du retour aux négociations. Il se prononce contre toute intervention militaire. Clairement. En face de la menace de l’élimination de l’accord sur le nucléaire avec l’Iran, Macron pense que ce serait une lourde erreur et une grande démonstration d’irresponsabilité ou une sorte de lacune de civisme planétaire. Malgré les catastrophes subies récemment par les Américains par de puissants ouragans successifs, Trump a fait silence sur l’accord de Paris et de toute discussion relative au climat, à l’environnement et aux émissions de gaz à effet de serre ; alors que Macron ne souhaite pas détruire un pacte entre les États et les générations. Face aux crises urgentes, il faudra, selon lui, s’orienter vers des solutions collectives par un processus d’ensemble et dans une perspective véritablement multilatérale. C’est un constat d’évidence. Le président français nous convie à éviter la guerre des mots, rhétorique guerrière, sinon toute surenchère verbale qui pourrait nous conduire vers un cataclysme planétaire : un suicide collectif irrémédiable.

Les pays émergents et d’autres moins influents, appartenant au Tiers-Monde ou au Quart-monde, ne peuvent entraîner la destruction de notre monde. Cependant, leur lutte, plus authentique vise d’abord et surtout la survie dans ce nouvel ordre mondial qui a pourtant peur de l’autre et qui se soucie bien moins de sa précarité et même de son existence. De cette pléthore de petits pays que la nature semble punir de manière continue se distingue Haïti ; un État-nation au passé héroïque et au présent stoïque qui a voulu partager ses préoccupations essentielles par la voix de son président M. Jovenel Moïse. Alors que beaucoup d’interrogations perdurent sur son origine, son mentor, son idéologie, son appartenance, ses actions et sa culture politiques, il s’avère plus important aujourd’hui de dégager la quintessence de son discours à l’ONU.

Tout y est presque. C’est très difficile de rejeter cette prise de parole inclusive des plus importantes problématiques de la vie nationale d’Haïti. Après les salutations, remerciements et voeux d’usage, le président débute en reconnaissant la nécessité de l’adaptation de l’ONU aux réalités contemporaines. Sa raison d’être vise surtout à l’amélioration des conditions de vie de tous les habitants de la terre et au règlement pacifique de tous les conflits. Haïti aussi, de son côté, soutient toute initiative qui entraîne à la résolution des crises. Cela explique l’engagement du pays contre la prolifération nucléaire, notre intérêt au cas de la Syrie, au conflit israélo-palestinien, au dialogue indispensable entre le Venezuela et le reste du monde. On applaudit chaleureusement le dénouement heureux du conflit armé colombien. Les enjeux environnementaux occupent une place de choix dans l’agenda du pays. Les ouragans qui se succèdent, frappent les Antilles, Antigua et Barbuda , la Dominique, mais aussi le Texas et la Floride, des États étatsuniens. Le Mexique a eu deux puissants séismes qui ont fait beaucoup de victimes et atteint un niveau de destruction incroyable. C’est ce qui rend l’accord de Paris de 2015 sur le climat encore plus important. Si les désastres naturels nous menacent toujours, les actions des hommes et des femmes en multiplient les effets sur l’environnement. Leur comportement importe autant pour le salut de l’humanité. Si on s’engage dans une lutte contre la corruption, on fait autant la promotion et le renforcement de la démocratie, de l’économie, par la stimulation du secteur privé et de l’investissement international et des législations favorisant les affaires. On promeut la santé, l’énergie, la justice et la sécurité publique. Il est urgent d’offrir une alternative à l’expatriation massive des Haïtiens et Haïtiennes et surtout à celle des jeunes, les garants de l’avenir de notre État-nation. À la fin de 13 années d’un généreux engagement de la communauté internationale à Haïti, L’ONU, responsable de l’introduction du choléra au pays nous laissera une enveloppe de 40.5 milliards de dollars pour enrayer l’épidémie qui a déjà fait 10.000 victimes. Notre pays regorge d’enfants sans pères. Puis-ce que l’ONU a admis et reconnu la culpabilité des soldats de la Minustah d’actes d’exploitation et de violence sexuelle contre la gent féminine haïtienne ; est-ce qu’on aurait pu les traduire en justice en plus d’une compensation appropriée aux victimes ?

Si le gouvernement de Jovenel Moïse proclame que la stabilité politique et sociale est le premier des biens et que le peuple haïtien devrait être le premier responsable de son existence et de son développement, c’est déjà un bon argumentaire. Cependant, on ne peut ignorer l’aspect légal des violations des soldats de la force de L’ONU. Et, je ne déclare pas ici qu’on a essayé de le faire. On ne va pas croire non plus que les coupables se seraient punis eux-mêmes. Est-ce que l’État haïtien est assez fort et indépendant pour entreprendre de pareilles démarches ?

Si une force de police s’avère indispensable dans une cité policée ou civilisée, en revanche, on ne peut entériner le retour de l’armée au pays sous le prétexte que son existence est garantie par la Constitution ; et qu’on saura lui trouver et assigner de nouvelles missions plus acceptables-Est-ce que la police ne pourrait pas les remplir- ? On doit reconnaitre et déplorer au cours de notre histoire que les corps armés, l’armée, la gendarmerie, la garde d’Haïti et la milice n’ont servi qu’à renforcer les dictatures les plus obscurantistes, responsables de génocide sur notre terre. Est-ce une imposition inéluctable de l’international au pays ?

Une forte, constante et dangereuse dynamique de carnavalisation de l’histoire et de banalisation de la désastreuse réalité socio/politico/ économique croît dans le monde international et aussi au pays de Dessalines Le Grand. Elle émascule toute velléité citoyenne tendant à remonter vers la lumière. Cependant, si les pays riches peuvent s’offrir le luxe de perdre ou dissiper l’énergie patriotique du collectif, Haïti, état-nation qui semble s’immobiliser depuis la chute de la dictature en 1986 , ne peut plus retarder, diminuer ou ignorer l’attente et l’espoir de ses citoyens et citoyennes d’avoir une terre habitable et vivable qui promeut et défend la dignité, la décence et les droits fondamentaux de tous.

Frantz-Antoine Leconte, Ph.D.

 

Dans un long article paru jeudi 1er mars, L’Osservatore Romanoalerte sur le travail « (presque) gratuit » des sœurs au service d’évêques et de cardinaux.

Federico Chicco – stock.adobe.com

« Les religieuses sont perçues comme des volontaires dont on peut disposer, ce qui donne lieu à de véritables abus de pouvoir », notamment de la part de la hiérarchie ecclésiastique. C’est ce qu’affirme sœur Cécile, qui témoigne sous un prénom d’emprunt dans un long article publié dans le numéro de mars du mensuel féminin de L’Osservatore RomanoFemmes, Église, monde (« Donne, Chiesa, mondo »).

De façon inhabituelle, le « quotidien du Vatican » s’empare ainsi d’une question mettant directement en cause un fonctionnement en cours dans une partie de l’Église, en dénonçant le « travail (presque) gratuit » de très nombreuses religieuses « en situation de travail domestique peu reconnu », au service « de cardinaux et d’évêques, aux cuisines d’institutions religieuses ou dans des tâches de catéchèse et d’enseignement ». Sans horaires, et avec une rétribution minime, voire inexistante.

Autre témoin de cet article, sœur Marie regrette quant à elle que les religieuses ne soient que « rarement invitées à s’asseoir à la table des personnes qu’elles servent ».

« Un ecclésiastique peut-il envisager de se faire servir un repas par sa religieuse, avant de la laisser manger seule dans la cuisine, une fois qu’il a été servi ? Est-il normal qu’un consacré soit ainsi servi par une autre consacrée » ?, s’interroge-t-elle.

D’autant que les personnes consacrées « dédiées aux travaux domestiques sont le plus souvent des femmes », remarque encore la religieuse, venue d’Afrique et arrivée à Rome il y a une vingtaine d’années. « Notre consécration n’est-elle pas égale à la leur ? »

Une responsabilité « partagée »

Les conséquences psychologiques, affirment les religieuses, sont importantes. « Rébellion intérieure », « frustration » – jusqu’à la prise de médicaments – mais aussi « peur de parler ».

Pour les sœurs venues d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique latine, les histoires personnelles peuvent être « complexes ». Ainsi, les familles des unes et des autres peuvent avoir bénéficié de l’aide de leur congrégation : « une mère malade dont les soins ont été payés », « un frère qui a pu réaliser ses études en Europe grâce à la supérieure »… Les sœurs se sentent de cette façon « redevables, liées, et donc se taisent ».

À lire aussi

Au Vatican, l’heure n’est plus aux Monsignori

 

La « responsabilité » de telles situations, avance l’article, n’est pas « uniquement masculine mais bien souvent partagée ». Ainsi, sœur Marie raconte l’expérience d’un recteur d’université qui souhaitant qu’une religieuse, particulièrement douée, poursuive ses études de théologie. Ce à quoi s’était opposée sa supérieure.

Pour sœur Véronique Margron, dominicaine de la Présentation, théologienne moraliste, et présidente de la Conférence des religieuses et religieux en France (Corref), ces pratiques n’ont « heureusement plus cours en France ou de façon tout à fait marginale ». Mais elles subsistent à l’étranger et sont, à ses yeux, les traces « d’un monde en train de s’écrouler ».

« On cumule les discriminations »

Le fait que L’Osservatore Romano ait décidé de traiter cette question est « positif » à ses yeux : « l’Église dénonce ses propres pratiques, c’est important ». Mais il est « scandaleux » que les témoins de l’article aient dû témoigner « anonymement ».

Pour sœur Véronique Margron, qui se montre également sévère envers les supérieures qui permettent de telles situations, cela signifie « qu’elles ont peur, cela entre dans un jeu subtil et scandaleux de pressions, d’avantages… ».

À ses yeux, le sujet dépasse les relations hommes-femmes. « Il y a dans ce phénomène une dévalorisation des religieuses jeunes venues du Sud du monde, souligne-t-elle. On cumule les discriminations. » Alors que la vie religieuse est censée être à l’opposé de cela, puisqu’elle doit normalement se fonder « sur des rapports de réciprocité, d’égalité : nous sommes toutes sœurs entre nous ».

L’article de L’Osservatore Romano n’est pas sans faire écho à un ouvrage sur le point de sortir en Espagne et préfacé par le pape François. Dans Dix choses que le pape François propose aux femmesl’auteur Maria Teresa Compte, directrice du Master en doctrine sociale de l’Église de l’Université pontificale de Salamanque, approfondit le thème de la place de la femme dans l’Église et dans la société.

« Je suis inquiet de voir comment, y compris dans l’Église, le rôle de service auquel tout chrétien est appelé, dérive parfois, dans le cas des femmes, vers des rôles qui relèvent plutôt de la servitude », affirme notamment le pape dans sa préface.

 

Marie Malzac

Le pape à Genève pour les 70 ans du COE le 21 juin 2018

Un « pèlerinage œcuménique », indique le card. Koch

2 MARS 2018ANNE KURIANOECUMÉNISME, UNITÉ DES CHRÉTIENSPAPE FRANÇOISVOYAGES PONTIFICAUX

Agnes Abuom, Olav Fykse Tveit Et Le Card. Kurt Koch Reçus Par Le Pape © L’Osservatore Romano

Le pape François se rendra à Genève, en Suisse, pour les 70 ans du Conseil œcuménique des Eglises (COE) le 21 juin 2018. Au programme de la journée notamment : rencontre avec le président suisse, visite du siège du COE, messe.

C’est ce qu’a confirmé le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège le 2 mars, dans un communiqué. Le programme du voyage sera publié prochainement, a précisé Greg Burke.

Il s’agira d’un « pèlerinage œcuménique », a indiqué le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, lors d’une conférence de presse au Vatican le même jour : le pape, a-t-il déclaré « exprime son désir d’être associé personnellement à l’anniversaire ». Ce « geste œcuménique » souligne « la volonté continue de l’Eglise catholique de promouvoir les bonnes relations avec les Eglises membres et les partenaires œcuméniques du COE et de continuer à répondre ensemble aux défis de notre temps ».

Le thème de cette visite sera « Marcher – Prier – Travailler ensemble » (« Walking – Praying – Working Together »). Durant cette journée, a annoncé le président du dicastère, le pape devrait rencontrer le président de la confédération suisse Alain Berset. Il visitera ensuite le Centre œcuménique du COE, où devrait avoir lieu une prière œcuménique et une session spéciale du Comité central de la commémoration de l’anniversaire. Enfin, le pape célébrera une messe pour la communauté catholique de Genève.

L’année 2018 marque le 70e anniversaire du Conseil œcuménique des Églises (1948) qui compte actuellement 348 Églises membres – orthodoxes, anglicanes, baptistes, luthériennes, méthodistes et réformées – d’une centaine de pays. L’Eglise catholique n’en fait pas partie mais depuis 1965, un Groupe mixte de travail (GMT), se réunit régulièrement pour évoquer des questions d’intérêt commun et encourager la collaboration.

Le 24 août 2017, le pape François a reçu au Vatican la présidente du Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) Agnes Abuom et le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, à l’initiative du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. Durant cette rencontre, il a été question de « l’importance vitale de l’unité chrétienne pour insuffler un véritable sens de la justice dans les enjeux du monde actuel ».

Le pape François sera le troisième pape à se rendre en Genève après Jean-Paul II (1982) et Paul VI (juin 1969) venus au siège de l’ONU. En revanche, il sera le premier à visiter le COE.

Quelque 38% de la population suisse s’identifie comme catholique, alors qu’environ 27% des résidents suisses appartiennent aux différentes communautés protestantes.

 

Syrie : pas d’amélioration de la situation humanitaire depuis la résolution du Conseil de sécurité (ONU)

Douma, dans la Ghouta orientale, en Syrie.

 

28 février 2018

Aide humanitaire

 

Il n’y a aucune amélioration de la situation humanitaire en Syrie depuis l’adoption de la résolution du Conseil de sécurité samedi réclamant un cessez-le-feu immédiat, a déclaré mercredi devant le Conseil de sécurité le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Mark Lowcock.

L’ONU est prête à acheminer une aide humanitaire dans dix zones assiégées et localités difficiles d’accès mais le cessez-le-feu n’est pas appliqué, a ajouté M. Lowcock, qui est également le Coordonnateur des secours d’urgence.

Un convoi de 45 camions avec de l’aide pour 90.000 personnes est ainsi prêt à partir pour Douma dans la Ghouta orientale, mais l’ONU n’a pas reçu l’autorisation de se rendre dans cette enclave rebelle assiégée ainsi que les lettres nécessaires autorisant ces convois. L’ONU est également prête à appuyer des évacuations médicales dans la Ghouta orientale et coopère très étroitement avec ses partenaires à cette fin.

Ces derniers jours ont été marqués par davantage « de bombardements, de combats, de morts, de destructions, de femmes et d’enfants amputés », a déploré le Secrétaire général adjoint.

Il a indiqué qu’au moins 30 civils, dont des femmes et des enfants, auraient été tués depuis le 26 février dans la Ghouta orientale. Des bombes, lancées depuis la Ghouta orientale, continueraient de viser Damas, a-t-il dit. « Plus de 580 personnes auraient été tués depuis le 18 février en raison de frappes aériennes et au sol dans la Ghouta orientale, plus de 1.000 personnes ayant été blessées », a-t-il dit. Dans le même temps les centaines de bombes lancées contre Damas auraient fait 15 morts et plus de 200 blessés.

Le Secrétaire général adjoint a fait le point sur la situation dans d’autres parties du pays. A Idlib, les combats continuent et depuis décembre 385.000 personnes ont été déplacées, a-t-il dit. Des dizaines de milliers de personnes sont déplacées à Afrin et à Raqqa, les conditions d’un point de vue sécuritaire ne sont pas réunies pour le retour des personnes déplacées.

Une réduction de l’accès humanitaire en 2017 par rapport à 2016

  1. Lowcock a déclaré qu’il y a eu en 2017 une réduction de 40% de l’accès à travers des lignes de front vers des zones assiégées et difficiles d’accès par rapport à 2016.  « En moyenne, en 2017, nous avons apporté une aide à 165.000 personnes par mois, ce qui est un niveau totalement insuffisant », a-t-il dit. « Nous apportions une aide à 50 fois plus de personnes dans des zones difficiles d’accès et assiégées l’année passée par rapport à cette année-là ».

La raison principale derrière la réduction du nombre des convois est le refus constant du gouvernement syrien de donner son aval, a-t-il dit.

« Si la situation ne change pas, nous verrons davantage de personnes mourir de faim et de maladie que dans des bombardements », a averti le Secrétaire général adjoint.

De son côté, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, a rappelé que, dans deux semaines, le conflit syrien entrera dans sa huitième année.

« Il n’y a pas de mots pour exprimer notre frustration au sujet de l’échec collectif de la communauté internationale pour mettre fin à ce conflit. Mais cette frustration n’est rien comparée à la souffrance et à la destruction qui accablent sans relâche le peuple syrien », a-t-il déclaré devant les membres du Conseil de sécurité.

« Et nous voici ici de nouveau aujourd’hui parce que le bref répit demandé à l’unanimité par ce Conseil de sécurité dans la résolution 2401 (2018) ne s’est pas matérialisé », a constaté M. Feltman. Non seulement les frappes aériennes, les tirs d’artillerie, et l’offensive au sol se poursuivent, il y a même des informations faisant état d’une autre attaque au chlore, s’est-il alarmé.

 

Etats-Unis: nouvelles défections dans la diplomatie

Après 31 ans au service du gouvernement américain, Roberta Jacobson va quitter le département d’Etat américain.REUTERS/Edgard Garrido

L’ambassadrice des Etats-Unis au Mexique annonce qu’elle va quitter l’administration américaine début mai. Roberta Jacobson, qui avait été nommée par Barack Obama, ne précise pas les raisons de son départ et se dit simplement « en quête de nouvelles opportunités ». « Nous sommes plus forts ensemble », lance aussi l’ambassadrice sur Twitter. Car ce départ intervient sur fond de tensions permanentes entre les deux pays.

Ce départ intervient sur fond de tension permanente entre le Mexique et les Etats-Unis autour de l’accord de libre-échange nord-américain d’abord, que Donald Trump entend remettre en cause. Tensions aussi et surtout, au sujet du mur qu’il veut faire construire à leur frontière commune. Le président américain n’en démord pas : il a toujours l’intention de faire payer l’énorme facture de cet ouvrage à Mexico.

Les deux chefs de l’Etat auraient justement eu une discussion téléphonique très vive à ce sujet, selon le Washington Post. Résultat : les préparatifs d’une visite aux Etats-Unis du président mexicain ont été abandonnés pour la deuxième fois en seulement un an.

Le département d’Etat affaibli

L’ambassadrice au Mexique n’est pas la première à jeter l’éponge. Cette semaine, déjà, le représentant spécial pour la politique nord-coréenne avait démissionné. Le mois dernier, c’est le sous-secrétaire d’Etat pour les affaires politiques qui avait annoncé son départ. Et un peu plus tôt l’ambassadeur américain au Panama.

 

 

Any “greatness” in the U.S. depends on the hard work of generations immigrants in all walks of life. What is the ontological discourse on immigrants in the U.S. today? Are “new immigrants” being recognized for their diversity and contributions? Are migration policies that are dictated by white supremacy compatible with social cohesion and human dignity? To address these issues, the CUNY-wide Haitian Studies Institute, in collaboration with the Ethyle R. Wolfe Institute for the Humanities at Brooklyn College, cordially invite you to a panel discussion entitled: “Politics of Immigration in U.S. Today,” with: Edwidge Danticat, award-winning writer; Robert L. Hess, Scholar in Residence 2018; Stephanie Delia, Esq. CUNY Citizenship lawyer; Thamara Jean, student activist and 2018 Rhodes Scholar; and Carolina Bank Munoz, Professor of Sociology at Brooklyn College.

The event will be held on March 27, 2018, from 11 am to 12: 15 pm at Brooklyn College Library’s Woody Tanger Auditorium.

Be well and make it a great day!

Sincerely,

Eddy

Dr. Jean Eddy Saint Paul
Director | CUNY Haitian Studies Institute

The City University of New York | Brooklyn College | 3104 James Hall

Professor | Department of Sociology.

o | 718.951.5000 x 3842

c | 917.651.4612
e | JeanEddy.SaintPaul@brooklyn.cuny.edu & hsi@brooklyn.cuny.edu

w | https://cuny.academia.edu/JeanEddySaintPaul

Recent publications: Sole authored book: Chimè et Tontons Macoutes comme milices armées en Haïti (Montreal: CIDIHCA, 2015); Edited book: Between Two Worlds: Jean Price-Mars, Haiti, and Africa (Lanham, MD: Lexington Books, 2018) / Twitter: @cuny_hsi/ Facebook: CUNY Haitian Studies Institute

Proverbes

De Mèg pa Fri

Kouto pa Jan m Grate Manch li

Bèl dan pa di Zanmi pou sa

Bèl Parol pa vle di Verite Pou sa

Lajan pa gin Lodè

 

 

Good to know: TPS and DACA reminders, Demonic possession and exorcism.

Deacon Paul C. Dorsinville.

REMINDER: TPS-Haiti holders must re-register by March 19, 2018/Les Haitiens qui ont TPS doivent se re-inscrire d’ici le 19 Mars 2018.

DACA I is still in place by Court order and participants should re-register within 6 months before their document expires; DACA II and DAPA were never implemented  because of Court action by Republican legislators and governors./DACA I est toujours en effet par ordre de Tribunal et les participants  doivent se re-inscrire dans les 6 mois avant l’expiration de leur document; DACA II et DAPA ne sont jamais entrés en effet à cause d’action légale par les législateurs et gouverneurs Républicains.

NBC has reported an increase of training of exorcists by the Catholic Church  to adjust to the demand. And timely, Most Reverend Nicholas DiMarzio, Bishop of Brooklyn, NY – and an Immigration expert- has his weekly Op-Ed in “The Tablet” www.thetablet.org on Demonic possession which I recommend to you in earnest.

He reminds us that the Church believes that God created angels before man (CCC 328) but some rebelled and have been fighting God and the human race.

As a result, we all experience temptations for which the Church provides us the weapons of prayer, specially the Rosary , and the Sacraments. Some people  face a deeper level of spiritual harassment called diabolical oppression or obsession which affects their freedom. In the most extreme and rare cases, persons can be under complete control of the evil spirit or possession. The Church  intervenes  cautiously, skeptically and deliberately through the parish Pastor and then if necessary trough referral to the Chancellor’s Office of the Diocese. After investigation and comprehensive review, a determination can be made that the problem is predominantly spiritual and the Church can assign a qualified team of exorcists and helpers for the formal Rite of Major Exorcism (different from the minor exorcisms in the Rite of Christian Initiation of Adults and the Rite of Baptism of Infants). Evil spirits can get a foothold through traumatic events in a person life; serious sin. and/or  “fooling around” with a Ouija board, psychic Palm or Tarot Card readings, non-Christian Wicca, New Age Reiki and Yoga, black magic, voodoo, witchcraft, Satanism, and Devil worship. May I also recommend to members of prayer groups that ministry of liberation be closely coordinated with  the parish, just in case…/

La chaine télé NBC a rapporté une augmentation de training d’exorcistes par l’Eglise Catholique pour faire face à la demande. Et fort à propos, S.E. Mons. Nicholas DiMarzio, Evêque de Brooklyn, NY – et expert en Immigration- a publié son Op-Ed hebdomadaire dans “The Tablet” www.thetablet.org sur la Possession démonique  que je vous recommande. Il nous rappelle que l’Eglise croit que Dieu a créé les anges juste avant les humains(CCC 328) mais quelques uns sont entrés en rebellion et depuis se battent contre Dieu et nous. Le résultat est que nous sommes tous sujets aux tentations contre lesquelles l’Eglise nous procure les armes de la prière, spécialement le Rosaire, et des Sacrements. Certaines personnes font face à un plus profond niveau d’harassement spirituel appellé oppression diabolique ou obsession qui affecte leur liberté. Dans les cas les plus extrèmes et rares, des personnes peuvent être sous contrôle complet du mauvais esprit ou possession. L’Eglise intervient avec précaution, skepticisme et délibération à travers la Paroisse et alors si nécessaire référé au Bureau du Chancellier du Diocèse. Après investigation et revue compréhensive, une détermination peut être faite que le problème est prédominentement spirituel et l’Eglise assigne une équipe qualifiée d’exorcistes et assistants pour le Rite formel d’Exorcisme Majeur (différent des exorcismes mineurs du Rite d’Initiation Chrétienne des Adultes et du Rite du Baptême des Enfants). Les mauvais esprits peuvent avoir un point d’entrée à travers les événements traumatiques de la vie, les péchés graves, et/ou le “jeu”avec le “Ouija Board”, lectures psychiques de la Main et de Cartes du Tarot, le Wicca non-chrétien, Reiki et Yoga du Nouvel Age, la magie noire, le vaudou, la sorcellerie, le Satanisme, l’adoration du Diable. Puis-je aussi recommander aux membres de groupes de prière qui font du ministère de libération de le faire en coordination étroite avec leur paroisse, juste en cas…
+                          +

 

Advertisements

Latest News-February 25

SECOND SUNDAY OF LENT (FEBRUARY 25TH, 2018)

Gen. 22:1-2, 10-13,15-18; Psalm 116; Romans 8, 31b-34.. Mk 9, 2-10    

 

By +Guy Sansaricq

 

The radiant scene of the Transfiguration of Jesus is proclaimed in today’s Gospel. Jesus had taken Peter, James and John to Mount Tabor when suddenly his face and cloths became as bright as the sun while surprisingly Moses and Elijah appeared on the scene. Also a voice from heaven is heard saying ”This is my beloved Son. Listen to him.” 

This unusual occurrence brings to mind the mystery of Jesus’ DEATH-RESURRECTION.  Elijah and Moses two of the greatest prophets of the Old Testament appear precisely to point Jesus as the genuine long expected LAMB OF SACRIFICE they has announced.

 

The first reading from Genesis narrating the story of Abraham sacrificing Isaac his only son stresses the same point. From that ancient historical story we see in Abraham an image of God who is ready to sacrifice his only Son out of his unbelievable love for us.  The last minute rescue of Isaac announces Jesus’ return from death on Easter. As we approach Holy Week the Church strives to enhance our belief in Jesus as the true Messiah and the Lamb of Sacrifice. We are reminded that his ordeal on Good Friday will end up in the VICTORY of EASTER.

 

Jesus’ admirable obedience to the Father, just as Isaac’s, should inspire us to accept God’s will more trustingly. Our vocation to eternal life demands a similar attitude of TOTAL TRUST IN GOD in THE MIDST OF ALL OUR TRIALS AND TRIBULATIONS.  OUR LENTEN SACRIFICES that make us DIE TO SIN will lead us to RISE WITH CHRIST to a more fulfilling experience of life!

 

DEUXIÈME DIMANCHE DE CARÈME (25 Février 2018)

 

Le Carème nous conduit aux célébrations du Vendredi Saint et du Dimanche de Paques.

Le mystère de la MORT-RESURRECTION du Christ est donc éclairé par les lectures du jour.

 

Dans l’Evangile nous assistons à la scène de la TRANSFIGURATION. Le visage et les vètements de Jésus soudainement deviennent aussi brillants que le soleil. Elie et Moise apparaissent et parlent à Jésus tandis qu’une voix mystérieuse venant du ciel déclare “Celui-ci est mon Fils Bien-aimé. Ecoutez-le.”  Cette scène clairement pointe du doigt JESUS comme le MESSIE annoncé par les prophètes de l’Ancien Testament représentés par Moise et Elie.

 

La 1ère lecture relatant l’histoire du Sacrifice d’Isaac par son Père Abraham illustre comment Jésus est le veritable AGNEAU SACRIFIÉ qui sortira vainqueur de la grande épreuve tout comme Isaac qui au dernier moment  échappa à la mort. Par ces lectures nous sommes amenés à mieux comprendre que Jésus comme Isaac consent à mourir car il fait confiance à son Père. Sa mort apportera le salut aux multitudes. Son Père, Dieu, réclame sa mort en raison de son amour invraisemblable pour nous pécheurs. Le Carème en fixant nos regards sur le mystère central de la MORT RÉSURRECTION du Christ nous appellee à la CONVERSION qui est une mort au péché et une naissance à la vie nouvelle. Que nous soyons animés par une confiance totale en ce Père qui veut nous tirer de la mort du péché pour nous faire participer à la VICTOIRE de la vie à Paques. La mort au péché débouche sur LA VIE!

Bishop Sansaricq

Pensée de la semaine: La solidarité gratuite est le prix à payer pour honorer sa dette accablante de l’indifférence.
Thought of the Week: Free solidarity is the price to pay to honor the overwhelming debt of indifference.

 

Pensamiento de la semana: la solidaridad libre es el precio a pagar para honrar la abrumadora deuda de la indiferencia.

 

Succès

Le Rassemblement des Jeunes du 17 Fevrier 2018 à la Paroisse Ste Therèse d’Avila, Brooklyn NY fut un grand moment pour les jeunes de celebrer entre eux le mois de l’histoire des Noirs. Cette journée permit aux jeunes de se rappeler les exploits de leurs ancêtres qui ont contribué à l’emancipation des esclaves en Haiti et aux États Unis et ont participé au progres de cette dernière nation. Ce fut le moment aussi de souligner l’importance pour eux d’avoir une bonne education. Comme l’a mentionné Docteur Joseph Clerismé, le president de l’Association des Medecins Haitiens à l’etranger dans son allocation l’education elève l’homme à la dignité Humaine de son être. Plus de 300 Jeunes etaient presents à ce rassemblement. La presence d’une large delegation des Jeunes de West Palm Beach -Floride fut particulièrement remarquée.

 

Cette journée avec les jeunes et pour les jeunes fut une occasion pour eux de rencontrer d’autres jeunes et surtout d’établir entre eux des liens de solidarité.

 

 

 

Nous etions très heureux d’avoir une grande oratrice en la personne du Docteur Yves  Salomon Fernandez, Presidente de Cumberland Community College. Docteur Fernandez est très fière d’être Haitienne. Elle est un modèle pour les jeunes qui croient comme elle que l’Education ouvre toutes les portes. Elle est née en Haiti, est entrée aux États Unis à l’age de 12 ans. Elle comprit vite l’importance d’une bonne education et aujourd’hui elle est parmi les étoiles de la communauté Haitienne en Diaspora. Elle encouragea les parents à toujours traiter leurs enfants avec beaucoup de respect et d’affection et exhorta les jeunes à prendre leur education au serieux. Docteur Fernandez fut très heureuse de participer à cette journée.  Pour ecouter sa presentation clicquer sur ce lien: https://youtu.be/mNqEOw50QMo

Evan Auguste, le fils du Docteur Louis Auguste , Candidat pour un PHD en Pshychologie  à l’université de Fordham de l’etat de New York etait parmi les orateurs de cette grande journée. Il a parlé un peu de sa formation, de sa famille et de l’importance pour lui de ce rassemblement des jeunes . Il exhorta les jeunes à prendre leur vie au serieux et à avoir un objectif dans la vie. Pour ecouter son intervention clicquer sur ce lien: https://youtu.be/64QAAMt-E-k

Nous etions très honorés  d’avoir le Docteur Joseph Clerismé, le president de l’association des Medecins Haitiens à l’etranger parmi les orateurs de la celebration du mois de l’histoire des Noirs. Docteur Clerismé  est parmi les amis de la Radio Telé Solidarité. Dans son allocution il a parlé un peu de son itineraire intellectuel et de l’importance pour les parents d’aider leurs enfants à avoir une très bonne education.  Il insista que l’education elève l’homme à la dignité de son être. Docteur Clerismé fut honoré à ce rassemblement des jeunes. Pour écouter sa presentation clicquer sur ce lien: https://youtu.be/lNQk_5mAAlM

Le Youth Talk Show des Jeunes fut une autre partie très  interesante de ce grand Rassemblement. Les panelistes ont bien joué leur role. Dr Myrlande Geiselman   dirigea le Youth Talk Show avce beaucoup de doigté. Le personnel de La Radio Telé Solidarité s’évertue  à donner aux jeunes un podium à la Radio Telé solidarité

Le jeune Père Salesien Wilgintz Polynice a beaucoup travaillé pour la reussite de cette journée. Il dirigea un atelier qui fut très apprécié par les jeunes. On doit mentioner que plusieurs prêtres étaient presents à ce rassemblement. Nous disons un grand merci aux prêtres qui étaient venus supporter les jeunes à ce rassemblement

L’artiste Ludwine Joseph a bien joué son role de MC à ce Rassemblement. Ludwine est toujours presente au Youth Rally et est toujours prête  à nous aider. Nous disons un grand merci à notre soeur Ludwine, l’artiste à la voix séraphique.

Son Exellence Monseigneur Guy Sansaricq a profité  pour honorer le couple de l’Année 2018 du Centre National de l’Apostolat Haitien Mr et Madame Macx Jean Louis qui ont trente-huit ans de vie Conjugale.

Enfin  ce fut une très bonne journée. Le comité de ce rassemblement des jeunes s’est déjà rencontré pour l’évaluation et s’est deja mis à l’oeuvre pour le suivi de cette journée. Bishop Guy Sansaricq et le Père St Charles Borno remercient tous les groupes de jeunes, les orateurs, oratrices, les leaders des associations professionnelles, le comité de reception et tous ceux et celles qui ont contribué à la reussite de ce rassemblement. La date du prochain rassemblement des jeunes est fixée au 25 Aout 2018

Brother Tob

 

Success

The Youth Rally of February 17, 2018 at St. Teresa of Avila parish in Brooklyn NY was a great moment for young people to celebrate among themselves Black History Month. This day was a moment for young people to remember their ancestors who contributed to the emancipation of slaves and played a significant role in the history of the US.  This was also a time to stress the crucial importance of a good education. As underlined by Dr. Joseph Clerismé, the president of the Association of Haitian Physicians Abroad in his allocation to the Youth education is the path to human dignity. More than 300 young people were present at this gathering. The presence of a delegation of Black Young men and young ladies from West Palm Beach -Florida was very appreciated.

This day with young people and for young people provided a golden opportunity for them to meet other young people and especially to establish fresh bonds of solidarity between them. We were very blessed with several great speakers as Dr. Yves Salomon Fernandez, President of Cumberland Community College. Dr. Fernandez is very proud to be Haitian and is a model for young people who believe that a very good education opens all doors. She was born in Haiti and entered the United States at the age of 12. She understood the importance of a good education and today she is among the stars of the Haitian Diaspora. She encouraged parents to always show their affection and to treat their children with great respect. She also urged young people to take their education seriously. Dr. Fernandez was very happy to meet the young people and felt honored to speak to them. To listen to her presentation click on this link: https://youtu.be/mNqEOw50QMo

 

Evan Auguste, the son of Dr. Louis Auguste, Candidate for a PhD in Psychology at Fordham University in New York State, was among the speakers of this great day. He talked a bit about his training, his family and the importance of this gathering of young people. He urged young people to take their lives seriously and to have a purpose in life. To listen to his speech click on this link: https://youtu.be/64QAAMt-E-k

 

 

We were very honored to have Dr. Joseph Clerismé, President of the Haitian Medical Association Abroad among the speakers at this celebration of Black History Month. Dr. Clerismé is among the friends of Radio Telé Solidarité. In his address he spoke a little about his intellectual itinerary and the importance for parents of helping their children to acquire a very good education. He insisted that education elevates man to the dignity of his being. Dr. Clerismé was honored at this gathering of young people. To listen to his presentation click on this link: https://youtu.be/lNQk_5mAAlM

 

The Young Youth Talk Show was another very interesting part of this great gathering. The panelists played their part well. Dr. Myrlande Geiselman led very skillfully the Youth Talk Show. Radio Telé Solidarité strives adamantly to give to the youth a podium at Radio Telé solidarité.

The young Salesian father Wilgintz Polynice worked hard for the success of this day. He led a workshop that was very much appreciated by young people. We have to mention that several priests were present at this gathering. We thank them wholeheartedly for their support of this young people’s gathering.

The artist Ludwine Joseph performed beautifully as MC of this Gathering. Ludwine is always present at the Youth Rallies and she is always ready to help us. We say a big thank you to our sister Ludwine who is gifted with an angelic voice.

His Excellency The Most Reverend Guy Sansaricq took the opportunity to honor the 2018 Couple of the Year of the National Center of the Haitian Apostolate Mr. and Mrs. Macx Jean Louis who have married for 38 years.

Finally it was a very good day! the committee of this gathering of young people has already met for evaluation and has already begun to plan the next Youth Rally. Bishop Guy Sansaricq and Father St Charles Borno thank all the youth groups, the speakers, the speakers, the leaders of the professional associations, the reception committee and all those who contributed to the success of this gathering. The date of the next youth rally is set for August 25, 2018

Brother Tob

Religion- NOUVELLE ADMINISTRATION DE LA VICE-PROVINCE MONTFORTAINE DES ÉTATS-UNIS

 

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité est très heureux de vous annoncer que la VICE-PROVINCE MONTFORTAINE DES ÉTATS-UNIS a une nouvelle administration. Le Nouveau Vice-Provincial est

le Père Thomas POTH, SMM

Ses conseillers sont :

le Père Donald LA SALLE, SMM

le Père Francis PIZZARELLI, SMM

le Père Alonso Antonio LAZO OROZCO, SMM

 

 

 

 

Nous profitons aussi pour vous annoncer qur  La Radio Telé Solidarité a quelque copies du nouveau Livre sur la Santé Mentale en Haiti du Père Wismick Jean Charles SMM  , PhD  vicaire général des Missionnaires Montfortains à la cité eternelle.  Bishop Guy Sansaricq a deja acheté sa copie et exhorte le peuple de Dieu à se procurer une copie de cet ouvrage qui est parmi les meilleurs livres haitiens pour l’année 2018. Le prix de l’ouvrage est 30,00S Us et le profit est pour la formation des séminaristes Montfortains d’ Haiti.

 

Les amis de la Radio Telé Solidarité qui seraient interessés à lire l’ouvrage sont priés d’appeler Brother Tob au 631-889-0664.

Brother Tob

Religion- NEW ADMINISTRATION OF THE MONTFORTAINE VICE-PROVINCE OF THE UNITED STATES

 

The Staff of Radio Telé Solidarité is very pleased to announce that NEW ADMINISTRATION OF THE  MONTFORT VICE-PROVINCE OF UNITED STATES has

a new administration. The New Vice Provincial is

Father Thomas POTH, SMM

His advisers are:

Father Donald LA SALLE, SMM

Father Francis PIZZARELLI, SMM

Father Alonso Antonio LAZO OROZCO, SMM

 

 

 

 

We also take the opportunity to announce that Radio Telé Solidarité has some copies of the new book on the Mental Health in Haiti of Father Wismick Jean Charles SMM, PhD Vicar General of the Montfortian Missionaries to the eternal city. Bishop Guy Sansaricq has already bought his copy and exhorts the people of God to get a copy of this book which is among the best Haitian books for the year 2018. The price of the book is 30,00S Us and the profit is for the training of Montfortian seminarians in Haiti.

 

Friends of Radio Telé Solidarité who would be interested in reading the book are asked to call Brother Tob at 631-889-0664.

Brother Tob

 

Concours de la Femme de l’Année 2018

 

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité invite le peuple de Dieu à son concours de la Femme de l’Année 2018. L’Année dernière des femmes Haitiennes de 13 Pays .ont participé à ce concours. Donc les femmes Haitiennes sont un peu partout et font un travail colossal tant en Haiti que dans la diaspora.

Bishop  Guy Sansaricq et le Père St Charles Borno respectivement Chairman et Vice Chairman  de la Radio Telé Solidarité  profitent de cette occasation  pour inviter toutes les denominations Chretiennes , les associations professionnelles, les femmes universitaires  à choisir une  candidate pour le concours de la femme de l’année  de la Radio Telé Solidarité

 

 

La candidate doit nous envoyer une photo, son adresse de Skype pour les candidates en dehors de New York, sa biographie avant le 8 Mars. Elles doivent soumettre un texte  de 2 pages pour nous parler de leur implication dans la société Haitienne et pourquoi elles se pensent éligibles au concours de la femme  de l’année  2018.  Elles doivent soumettre leur texte à la fin du  mois de Mars. Le but de ce concours est d’exprimer notre profonde gratitude à l’egard des femmes de notre Communauté et d’arriver à creer un podium pour ces dernières à la radio Telé Solidarité

Un Prime de $1000.00 sera remise à la femme de l’Année.2018 de la Radio Telé Solidarité. Un Jury composé d’Hommes et de femmes évaluera les mérites des candidates sur la base des textes écrits et de l’entretien télévisé pour ensuite élire la femme de l’année 2018 de la Radio Telé Solidarité. Le résultat de ce concours sera publié au bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien à la fin du mois de Mai à l’occasion de la fête des Mères Haitiennes. Pour plus d’information veuillez appeler le Frère Buteau(Brother Tob) au 631-889-0664 ou envoyer un courriel à Solidarite@optonline.net

 

Radio Telé Solidarité

Letter of invitation for the contest of the woman of the year of the radio Telé Solidarité

 

Bishop Guy Sansaricq and Father St Charles Borno respectively Chairman and Vice Chairman of Radio/TV Solidarité invite all Christian denominations, professional and regional associations, university women to delegate a candidate for the contest of The woman of the year of Radio Telé Solidarité

The candidate must send us a photo, her Skype address if she resides far from New York and her biography before March  8.  The 2-page text to tell us about her involvement in Haitian society and why she is a valid candidate for the contest of the woman of the year 2018 should be received before the end of March.

The candidates will also be granted a televised interview.

The purpose of this competition is to express our deep gratitude to the women of our Community and to create a podium for women at radio Telé Solidarité

A prize of $1000.00 will be given to the woman of the Year 2018 of Radio Telé Solidarity. A jury composed of men and women will evaluate the candidates on the basis of their written texts and their performance at the televised interviews. They will then select the winner. The result of this competition will be published in the weekly bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate at the end of May. For more information about this contest please call Brother Buteau (Brother Tob) at 631-889-0664 or email him at Solidarite@optonline.net

Radio Telé Solidarite

 

Annonce de Decès

Depart de Roland Berotte : 1952-2018

1Roland C Berotte

1952 – 2018

Roland C Berotte

1952 – 2018

 

 

Le Centre National de l’Apostolat Haitien est triste de vous annoncer le grand depart de Mr Roland Berotte survenu le Mardi 13 Fevrier 2018 à son Domicile à Long Island à l’age de 65 ans.

Le regretté Roland Berotte a émigré aux États-Unis avec sa famille et a fréquenté l’école St. Teresa of Avila de l’école secondaire Bishop Loughlin Memorial et a obtenu un baccalauréat du Brooklyn College. Roland a poursuivi une carrière dans l’application de la loi avec le département de police du comté de Nassau et a servi dans diverses fonctions, y compris: officier, instructeur de l’Académie de police, Highway Patrol – Motorcycle Division – et retraité en tant que détective hautement décoré. Roland a servi dans l’armée américaine et a été promu à plusieurs reprises avec le grade de maître sergent. Il a servi en Irak et en Afghanistan et a gagné l’étoile de bronze pour son service courageux. Pour honorer son héritage, Roland laisse derrière lui son fils Léonce, petit-fils Anthony, sa mère Nadia, ses soeurs Dr Carole Berotte , Yolène, Marie-José et Miriam, beaux-frères Benigno et Carl, une légion de nièces et de neveux, et amis et collègues qu’il a touché avec son esprit généreux et aimant

Bishop Guy Sansaricq en communion avec Le personnel du  Centre National de l’Apostolat Haitien presente ses sincères condoleances à son fils Leonce, sa mère Nadia, sa soeur Dr Carole Berotte et à toute la famille eprouvée par ce deuil en ces mots: “Je participe au deuil de la famille Bérotte. La mort d’un proche parent provoque comme une rupture du Coeur. Pour apaiser la peine, rappelons nous que nous avons une destinée éternelle et que la vie terrestre debouche sur un avenir de gloire pour ceux qui ont su pendant leur séjour ici-bas embrasser l’alliance qui nous est offerte. St Paul ne dit-il pas qu’au fond “la mort est de beaucoup la meilleure chose.” Mes prières vous accompagnent en cette heure d’épreuve!

Roland sera commémoré lors d’un sillage à la Maison funéraire Krauss à Franklin Square, NY le dimanche 25 février et une messe d’inhumation chrétienne à l’église Saint-Boniface à Elmont, NY le lundi 26 février à 9h30 Am

 

Les Prières du personnel du Centre National de l’Apostolat Haitien sont avec la famille Berotte en cette heure de deuil.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Diocèse de Hinche est encore à l’honneur.

 

Cher Frère Buteau,

C’est avec une grande satisfaction que j’accueille la nouvelle des résultats du Concours Jeunes de l’Année 2017. Le diocèse de Hinche est encore à l’honneur avec Midenska Bethsaïda Ortella, deuxième lauréate de cette édition. Nous en sommes bien fiers et remercions Radio Télé Solidarité et toute l’équipe qui est derrière dont Son Excellence, Mgr Guy Sansaricq, Frère Buteau Espiègle (Brother Tob) et tous les autres.

Une telle initiative ne peut que stimuler nos jeunes à faire de l’excellence leur objectif.

Que Dieu vous bénisse tous dans ce noble ministère!

Mgr Desinord

Merci Son Excellence Monseigneur Desinor

 

Telé Solidarité-Culture et Education

Dans cette entrevue, Dr. Jean Eddy Saint Paul, sociologue, et directeur fondateur du CUNY Haitian Studies Institute et Professor of Sociology à Brooklyn College, procède à une « sociogénèse » de ‘Black Lives Matter’ : les connections entre la « révolution haïtienne et black lives matter », les modes de structuration du système politique des états-unis d’Amérique ; le système de justice criminelle (qui n’est pas orienté vers la justice sociale) ; une reconceptualisation du concept d’afro-latino/a ; l’importance d’Haïti pour la déclosion du monde (Frantz Fanon, Achille Mbembe) et son rôle historique pour la dignité des noirs du monde entier, une critique sociologique de la notion de « rêve américain », l’importance de la famille dans la reconstruction de nos communautés haïtiennes aux États-Unis et ailleurs, le rejet de l’hyper-consommation capitaliste, et des modèles de delinquance imposés aux jeunes comme forme de réussite ; pourquoi l’International imposa Sweet Micky comme Président de tous les Haïtiens ; une critique sociologique du système éducatif des États-unis et la réproduction des inégalités (Bourdieu, Passeron) ; une historique des effets négatifs de la politique étrangère des États-Unis en Haïti ; l’importance de l’économie-monde capitaliste (Economic World System) [Immanuel Wallerstein] pour la compréhension de la politique étrangère des États-Unis en Haïti, le racisme comme construction sociale et la construction raciale de la religion [Jésus-Christ un blanc aux yeux verts ?], entre autres sujets. Je vous demande de visualiser cette vidéo du commencement à la fin et de laisser vos commentaires. Merci beaucoup ! Bonne journée ! clicquer sur ce lien pour entendre Docteur Saint Paul : https://youtu.be/Ug-W8Dp_vRk

 

Be well and make it a great day!

Sincerely,

Eddy

Elizabeth Plaisir

Long Island

 

          On Saturday February 17th 2018 I attended a Youth Rally at St. Teresa of Avia church in Brooklyn. Boy i learned plenty. It was a little bit too much and long but very informative. I learned so much about the black culture and Haitian parenthood and their theories. I saw some great spiritual dances and heard some beautiful gospel haitian songs. The youth rally was well planned and presented. It gave me the chance to meet fellow Haitians friends who had different perspective on how to live life and be open minded on their thoughts. The youth rally also gave me the chance to understand why haitian parents are so harsh and expect plenty from their children because they want to see us succeed. The youth rally showed me the importance of black cultures and that I should be proud of being Haitian and to stand strong as a Haitians. The event also opened my eyes to my true best friends who are my parents, because they will not leave you when times are though. They will stand by you and cherish and protect you. The youth rally also gave me a reason to ask myself who i am. It made me want to go and find myself as a strong independent American-Haitian. The youth rally gave me the courage to shut down anyone who talks down about Haitians because there’s nothing with being haitian. Were beautiful. I’m so happy that i was able to be a part of something so beautiful. I can’t wait for next year.

 

Solidarité Flash

L’entretien des Soeurs de la Congrégation des Filles de Marie  de Brooklyn à la radio Télé Solidarité sera televisé le Mardi 27 Fevrier 2018 entre 7:00Pm et 9:00Hres Pm  à Cable  Vision de la Ville d’Elizabeth au Canal 18, Le Mercredi 28 Fevrier 2018 entre 5:00Hres PM et 7:00 Hres Pm à Cable Vision  de Long Island  au Canal 115  et à Brooklyn  le Mercredi 28 Fevrier  2018 à 8:00 hres Pm dans les Canaux Suivants:

                                                YOUR AIRDATE & UPLOAD DETAILS

 

WHERE TO WATCH YOUR SHOW
Channel
(watch exclusively in Brooklyn)
è
  • Spectrum (formerly Time Warner)79 & 1998
  • Optimum (formerly Cablevision) 68
  • RCN 83
Channel
(watch throughout NYC)
è
  • Verizon FiOS 43
Watch via streaming
(anywhere in the world)
è
  • BRICartsmedia.org/2

 

Solidarite-Flash

The Talk Show of the distinguished  Sisters of the Congregation of the Daughters of Mary in Brooklyn at  Radio Télé Solidarité will be televised on Tuesday, February 27, 2018 between 7:00 Pm and 9:00  Pm at Cable Vision of the City of Elizabeth on channel 18, Wednesday February 28, 2018 between 5:00 PM and 7:00 PM at Cable Vision on Long Island on Channel 115 and Brooklyn on Wednesday, February 28, 2018 at 8:00 PM Pm in the  following Channels :

                                                YOUR AIRDATE & UPLOAD DETAILS
Show Name (episode #)     è
Type of Show     è
Airdate è Wednesday, February 28, 2018
Time è 8:00PM

 

WHERE TO WATCH YOUR SHOW
Channel
(watch exclusively in Brooklyn)
è
  • Spectrum (formerly Time Warner)79 & 1998
  • Optimum (formerly Cablevision) 68
  • RCN 83
Channel
(watch throughout NYC)
è
  • Verizon FiOS 43
Watch via streaming
(anywhere in the world)
è
  • BRICartsmedia.org/2

 

 

Prévenir un autre séisme désastreux en Haïti

 

 

https://youtu.be/nEubSQbNGFI

 

 

L’histoire ne doit pas se répéter

 

Goudougoudou est le terme populaire du créole haïtien pour désigner les tremblements de terre catastrophiques. Il y a 8 ans, nous avons tous été choqués par les événements calamiteux du dernier Goudougoudou. La GEP a décidé de faire quelque chose dans l’espoir que cela aidera à empêcher la répétition de cette tragédie.

 

Personne ne peut prédire la survenue d’un séisme. Ce que nous pouvons faire, c’est nous protéger en nous préparant à son éventualité. Certaines parties du monde sont sujettes à des événements sismiques, Haïti en est certainement une. Après le dernier tremblement de terre majeur du 12 janvier 2010, les scientifiques locaux sont devenus particulièrement préoccupés par la côte nord d’Haïti. Il ne s’agit plus de savoir si, mais plutôt quand un tremblement de terre majeur aura lieu dans cette partie du monde.

 

“Tremblement de terre : Une grande menace pour la côte Nord d’Haïti” explique les risques et les impacts du prochain grand séisme sur la côte nord d’Haïti et explore les mesures préventives qui pourraient être mises en œuvre pour éviter ses effets les plus dévastateurs.

 

Le documentaire a été réalisé en collaboration avec l’ingénieur et géologue Claude Prepetit, actuellement directeur général du Bureau des Mines et de l’Énergie (BME), qui a prévenu en 2008 qu’un séisme majeur était imminent dans la région de Port-au-Prince. Nous avons mis l’accent sur d’autres faits importants lors de nos entrevues avec :

  • Roberte Momplaisir, géologue et enseignante à la Faculté des sciences de l’Université d’État d’Haïti
  • Jean-Henri Petit, coordinateur technique départemental pour la protection civile, Haïti
  • Eric Calais, professeur de géosciences à l’Ecole Normale Supérieure de Paris
  • et plusieurs maires de certaines villes du pays .

 

Regardez la bande-annonce maintenant!

Sous-titres disponibles en anglais, français et espagnol.

WEB: Cliquez sur “CC” puis sur le bouton de réglages pour sélectionner la langue de votre choix.

MOBILE: Cliquez sur les 3 points en haut à droite de la vidéo sur votre appareil mobile, cliquez sur “CC” puis sélectionner la langue de votre choix.

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

info@gedeonep.com

Niveau élevé de mortalité néonatale : la majorité des décès de bébés peuvent être évités (UNICEF)

UNICEF/UN0156352/Dubourthoumieu

RDC: une mère allaite son nouveau-né au Centre de santé maternelle et infantile de Bumbu, à Kinshasa.

 

20 février 2018

Santé

 

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a alerté sur le nombre toujours « élevé et alarmant » de décès de nouveau-nés à l’échelle mondiale en particulier dans les pays les plus pauvres de la planète.

Selon un rapport de l’agence onusienne publiée mardi, les bébés nés dans les pays où les accouchements sont les plus risqués sont jusqu’à 50 fois plus susceptibles de mourir au cours du premier mois de leur vie que ceux nés dans les pays les plus sûrs.

« Si le nombre de décès chez les enfants de moins de cinq ans a été divisé par plus de deux au cours de ces 25 dernières années, il n’en va pas de même pour les décès intervenus durant le premier mois de vie », a précisé la Directrice générale de l’UNICEF, Henrietta H. Fore, dans un communiqué « Sachant que la majorité de ces décès peuvent être évités, nous manquons à l’évidence à nos devoirs envers les bébés les plus pauvres », a-t-elle ajouté.

À l’échelle mondiale, le taux moyen de mortalité néonatale dans les pays à faible revenu est de 27 décès pour 1.000 naissances, indique le rapport de l’UNICEF. Dans les pays à revenu élevé, ce taux tombe à 3 pour 1 000.

Japon, Islande et Singapour en tête

Les bébés nés au Japon, en Islande et à Singapour sont ceux qui ont le plus de chances de survie, tandis que les nouveau-nés au Pakistan, en République centrafricaine et en Afghanistan sont les plus mal lotis.

Le rapport révèle également que 8 des 10 pays où il est le plus dangereux de naître se trouvent en Afrique subsaharienne. Une région où les femmes ont bien moins de chances de bénéficier d’une assistance à l’accouchement compte tenu de la pauvreté, des conflits et de la faiblesse des institutions.

Si chaque pays parvenait à ramener son taux de mortalité néonatale au niveau moyen des pays à revenu élevé d’ici à 2030, 16 millions de vies pourraient être sauvées, souligne l’UNICEF. L’Objectif de développement durable numéro 3 appelle tous les pays à ramener la mortalité néonatale à 12 pour 1 000 naissances vivantes au plus.

 

 

L’UNICEF appelle le monde entier à s’assurer que davantage de nouveau-nés survivent à leurs premiers jours de vie

Cette petite fille, Vilisi Xiri Sovocala, est née le 1er janvier 2018 à Suva, dans les îles Fidji. Photo UNICEF/Chute

 

2 janvier 2018

Alors qu’environ 386.000 bébés sont nés le 1er janvier 2018 à travers le monde, dont plus de 90% dans les régions les moins développées, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a appelé les pays du monde entier à s’assurer que davantage de nouveau-nés survivent à leurs premiers jours de vie.

D’après les estimations, plus de la moitié des naissances qui ont eu lieu lundi se sont produites dans les neuf pays suivants : Inde (69.070), Chine (44.760), Nigéria (20.210), Pakistan (14.910), Indonésie (13.370), États-Unis (11.280), République démocratique du Congo (9.400), Éthiopie (9.020), et Bangladesh (8.370).

Parmi ces enfants, certains n’ont pas survécu à leur premier jour de vie. En effet, en 2016, on estime que 2.600 bébés sont morts chaque jour dans les 24 heures suivant leur naissance.

Pour environ deux millions de nouveau-nés, leur première semaine a également été leur dernière. En tout, cette année-là, 2,6 millions d’enfants dans le monde n’ont pas survécu à leur premier mois de vie. Et pourtant, parmi eux, 80% sont décédés de causes qui auraient pu être évitées ou traitées telles que la prématurité, les complications lors de l’accouchement ou encore les infections comme la septicémie et la pneumonie.

« La résolution de l’UNICEF pour cette nouvelle année est d’offrir à chaque enfant plus d’une heure, plus d’un jour, plus d’un mois de vie, soit, en un mot, la vie et non la survie », explique Stefan Peterson, Chef, Santé, à l’UNICEF. « Nous appelons l’ensemble des gouvernements et de nos partenaires à rejoindre notre action qui vise à sauver la vie de millions d’enfants au moyen de solutions éprouvées et peu onéreuses ».

Au cours des deux dernières décennies, la survie infantile dans le monde a pourtant connu des progrès sans précédent. En effet, la mortalité chez les enfants de moins de 5 ans a été réduite de moitié, avec 5,6 millions de décès en 2016. Mais la mortalité néonatale est loin de connaître les mêmes avancées, puisque la proportion de nouveau-nés morts avant d’avoir atteint leur 28e jour de vie représente encore 46% des décès d’enfants de moins de 5 ans.

Le mois prochain, l’UNICEF lancera une campagne mondiale visant à exiger et fournir des solutions de santé abordables et de qualité pour chaque mère et chaque nouveau-né. Ces solutions incluent notamment l’approvisionnement continu en eau et en électricité des établissements de santé, l’assistance qualifiée à la naissance, la désinfection du cordon ombilical, l’allaitement dans la première heure suivant la naissance et la pratique du peau à peau entre la mère et l’enfant.

La 17ème commémoration du mois de la femme à New York

La fondation EMG, Health Communications créée à Elmont, Long Island, dans l’État de New York en 1997, s’engage activement dans le domaine de la promotion de la santé et du bienêtre collectif. Nous avons eu, à la radio, plusieurs entrevues d’importance avec la directrice Elsy Mecklembourg durant les dernières années. Elle a toujours su dégager l’utilité de pareilles organisations à but non lucratif dans notre communauté. Et, le fait qu’on en déplore, elle et moi, leur absence ou carence ajoute à la pertinence de leur mission et surtout porte à mettre plus d’emphase sur les besoins multiples communautaires qui demeurent encore insatisfaits.

On ne peut compter les foires de santé organisées par les membres de cette organisation sur l’hypertension, le sida, et les examens de dépistage de plusieurs maladies préoccupantes, qui affectent notre planète. Les médecins et techniciens qui répondent à l’appel en participant à ces différentes cliniques ou foires médicales devraient recevoir une forte appréciation de la communauté haïtienne de New York. On ne saurait, non plus, rappeler les nombreux voyages que les membres ont effectués en vue d’aider le pays, Haïti, au cours de la saison des cyclones et surtout après la grande catastrophe du 12 janvier 2010, le fameux séisme qui a fait des centaines de milliers de victimes, provoqué la destruction quasi totale de certaines zones de la capitale et des environs, des infrastructures, des écoles, des hôpitaux, des cliniques et des églises. Le 12 janvier 2010, la terre a tremblé sous nos pieds, nos vies ont été bouleversées. On a eu un million de sans-abris à secourir, 300.000 blessés, 4000 amputés. Et, le premier bilan provisoire avait enregistré plus de 300.000 maisons soufflées par le puissant tremblement de terre de magnitude 7 sur l’échelle de Richter.

Un ingénieur-sismologue a cependant fait un formidable travail d’avertissement durant les dernières années qui ont précédé cette mini- fin du monde au pays haïtien. Il s’agit de monsieur Claude Prépetit. Qui est-il ? C’est surtout l’homme, l’ingénieursismologue, le scientiste qui a, depuis des années, entamé une lutte de nature permanente pour alerter les autorités haïtiennes de l’imminence d’un désastre sismique inimaginable. Il n’a pas été le seul géologue à avoir averti la collectivité haïtienne de la nécessité d’une préparation adéquate de la population civile afin de pouvoir faire face à une catastrophe sismique qui la menaçait. À la radio, à la télé et dans les journaux, son interminable plaidoirie a été ignorée ; la création d’une unité d’observation sismologique qu’il a recommandée a été repoussée. Réponse définitive : l’État n’a pas de fonds disponibles pour relever ce défi pourtant indispensable. Faut-il rappeler que dès l’année 1998, une étude des chercheurs de l’Université de Miami avait sonné l’alarme. Et une décennie après, des géologues américains avaient réitéré au cours d’une conférence dans les Caraïbes le même danger qui devait frapper Haïti de plein fouet en 2010. « Ce tapis de constructions anarchiques » s’était établi sous le regard indifférent des politiciens. Ce gigantesque monde de béton allait transformer la capitale en une énorme nécropole.

Le géologue Prépetit, inventif et voire répétitif à dessein, ne se lasse pas de nous apprendre et réapprendre que « Haïti, de par sa position géographique, est menacée par plusieurs catastrophes naturelles telles que cyclone, séisme ou tremblement de terre, tsunami, glissement de terrain, etc. Nous avons une saison cyclonique chaque année, toujours à la même période. Se trouvant en bordure de la plaque caribéenne, Haïti peut aussi être victime de séisme ». Et il avait raison. Malheureusement. Inutile de dire que l’accumulation de l’énergie sismique dans les failles qui traversent le pays peut encore provoquer le même désastre, sinon pire… À quand donc des centres d’observation pour préparer la population civile et une rigoureuse application des normes parasismiques et anticycloniques dans le domaine de la construction en Haïti ? Existe-t-il un certificat d’honneur pouvant véritablement récompenser l’immense travail civique accompli par M. Prépetit ?

Au cours de cette activité culturelle, on a respecté les normes. Après l’hymne national, la prière, la prise de parole du maître des cérémonies, l’accueil de la présidente, Dr. Edith Wrinright, enseignante universitaire de carrière, un diaporama du bateau pédagogique, un projet qu’entreprend la EMG Health Communications de concert avec un groupe de Français, une brève présentation de la revue trilingue et trimestrielle REFLETS, publiée à New York, le stimulant laïus de l’architecte/ écrivaine Ginette Chérubin, des poèmes du brillant homme de lettres Clotaire Saint-Natus, un diaporama des réalisations de Michaëlle Auguste Saint-Natus, les interventions et la remise des plaques : une pause-dessert pour reprendre son souffle et préparer la rentrée sur scène de Michaëlle Auguste et de la diva Emeline Michel.

En pensant à Michaëlle Auguste Saint- Natus et en regardant sur vidéo les activités auxquelles elle a participé, on la prendrait, volontiers, pour une grande vedette du cinéma. Elle semble avoir acquis le don d’ubiquité. On retrouve partout son large sourire accueillant qui exprime un enthousiasme et un optimisme irréductibles et contagieux. Lorsque je l’ai rencontrée à New York, spécialiste en bilinguisme, elle se lançait déjà à la conquête de certaines citadelles. L’édification des cycles d’études bilingues à New York ne s’est pas accomplie en douceur. C’était une campagne lancée tous azimuts, malgré l’opposition et le scepticisme de tout le monde, à commencer par les parents étrangers et haïtiens qui ne croyaient pas que leurs enfants apprendraient plus vite que dans leur langue natale. Guerre de tranchée qui s’est terminée par une éclatante victoire, l’implantation moderne de concepts nouveaux en éducation. L’héroïsme new-yorkais sera suivi par un autre type de combat qui exigera un engagement plus outrancier, plus permanent, sinon total.

La lutte pour le bilinguisme à New York ne prépare pas forcément à cette campagne unique qui est menée sur le redoutable théâtre d’opération en Haïti. Professionnelle aguerrie, gestionnaire de projets de l’UNICEF, l’UNESCO, de la banque Mondiale, elle a compris très jeune les différences économiques et sociales qui divisaient les pays autant que le nôtre. C’est peut-être ce qui explique et même explicite la générosité, le mécénat et le philanthropisme. C’est-à-dire, cette bonté native qu’elle a exprimée depuis 1985 après le retour au pays natal et son engagement à la mission Alpha, aux projets d’éducation de l’université Quiskeya et auprès des paysans. Je l’ai revue en Haïti en 2007 au cours de la célébration du centenaire de Jacques Roumain, et à New York cette année. Constat d’évidence ; elle demeure encore cool, volubile, enthousiaste, sagace et aussi communicative qu’elle a été dans le passé. C’est tout à fait évident. Aucun certificat de mérite ne saurait exprimer son immense engagement au bonheur de la collectivité. Le tonnerre d’applaudissements qui a salué sa prestation candide s’était révélé naturel, voire spontané.

On est bien loin de ces années, où, Emeline Michel, cette icône des Gonaïves, désormais consacrée et célèbre en Haïti et dans le monde international, chanteuse, auteure, compositrice et interprète, n’était qu’une simple adolescente, passionnée de musique et membre de la chorale de sa paroisse. Elle a fait des bonds de géant depuis. Sa découverte par l’artiste, Yole Dérose, la femme de l’inoubliable Ansy Dérose, lui a permis d’affiner son talent déjà si précoce. Après ses études à la capitale au collège St-Pierre, elle parvient à une plus grande maîtrise de son art illustré sur les premiers disques et sur scène. Elle s’affirme vite et rejoint les grandes stars haïtiennes et étrangères aux concerts au milieu des grandes foules internationales. James Germain, Lionel Benjamin et Beethova Obas l’ont honorée à plusieurs occasions.

En janvier 2010, elle entreprend de multiples activités pour apporter de l’aide aux victimes durement éprouvées par le plus terrible séisme que le pays ait connu. Elle participe aussi au fameux téléthon américain « Hope For Haïti /espoir pour Haïti » que Georges Clooney et Wyclef Jean organisent.

L’album live « Hope For Haïti » aussitôt gravé à l’occasion est conquis par le public haïtien et atteint un record de 171.000 copies vendues en deux jours. En 2013, la voix d’Emeline s’élève encore par sa participation au grand projet de l’O.N.U. « Women without Borders / Femmes sans frontières », qui visait à l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. C’est un puissant message de solidarité qui dénonce la discrimination et surtout la violence traditionnelle exercée contre les femmes de notre monde. Son courage, sa détermination, sa présence et sa maîtrise garantissent toujours la beauté et la réussite du spectacle. Ainsi, cette cantatrice parvient-elle à maintenir l’osmose en permanence avec son public qui l’adule : on a chanté et dansé avec elle…

Si on a remarqué et salué les membres de l’EMG Health Communications, de Primevert, de Casegha, de la fondation culturelle Toussaint Louverture, de la Fondation Mémoire et de la revue REFLETS, la performance des conférenciers, le poète Clotaire Saint-Natus a failli voler la vedette. Ses beaux poèmes qu’il consacre aux trésors nationaux vivants, aux grandes occasions, aux dates historiques et aux personnages d’hier et d’aujourd’hui ont aussi embrassé la femme en général et surtout Michaëlle Auguste et Emeline Michel, deux des personnages qui ont été honorés ce jour du 26 mars 2017. Au cours de cette grande commémoration du mois de la femme en mars -le mois qui s’associe à la guerre et aux guerriers aussi- l’exquise poésie d’un homme, en renversant les tabous, s’est exercée à nous convaincre que désormais : Le féminin l’emporterait sur le masculin, aussi bien dans les frontières de la société haïtienne que dans le monde international.

 Frantz-Antoine Leconte Ph. D.

 

 

 

Brésil: l’ex-président Lula présente un nouveau recours pour éviter la prison

Par RFIPublié le 22-02-2018 Modifié le 22-02-2018 à 01:36

 

Lula, le jour du verdict de son procès, le 24 janvier 2018.REUTERS/Leonardo Benassatto

L’ex-président brésilien Lula a présenté ce mardi 20 février un recours contre sa condamnation en appel à 12 ans de prison pour corruption. Cette décision judiciaire du 24 janvier, qui avait alourdi la peine prononcée en première instance, pourrait également l’empêcher de se présenter à la présidentielle d’octobre, dont il est le favori.

En cas de rejet de cette nouvelle demande, Luiz Inácio Lula da Silva pourrait être incarcéré à 72 ans, sauf en cas d’un nouveau recours.

Cette dernière demande réclame « l’annulation de tout le procès et l’absolution de Lula », en se basant notamment sur « 38 omissions » et « 16 contradictions », qui entachent sa condamnation, selon la défense de l’ancien syndicaliste.

Cependant, les chances que la justice accepte cette nouvelle demande de l’ancien président sembleraient sérieusement compromises. Car les trois juges chargés d’étudier ce dernier recours sont les mêmes magistrats qui ont condamné Lula à l’unanimité. Et ces derniers l’ont non seulement condamné lors de son procès en appel à Porto Alegre le 24 janvier, mais ont alourdi sa peine, passant celle-ci à 12 ans et un mois, contre six ans et six mois en première instance.

Dans l’immédiat après son procès, les avocats de Lula avaient déposé des demandes d’Habeas Corpus devant des instances supérieures – Le Tribunal supérieur de Justice (STJ) et la Cour suprême (STF) pour éviter que l’icône de la gauche sud-américaine n’aille en prison. Si ces institutions n’ont pas encore rendu leur décision, certains de leurs membresont déjà fait savoir qu’ils nieraient l’Habeas Corpus.

 

Proverbes

Se Pa Tout Tanbou ki rele Moum

Manje Kwit pa gen Mèt

Se pa tout Je Ki Wè Klè

Bèl dan pa di Zanmi pou Sa

Fanm Jalou pa janm Gra

 Poul Kouche  bonnè ,se pou pa ganyen  Kont

 Ekri aveK Kreyon  se kom pale nan Zorey

 

Deacon Paul C. Dorsinville.

 

Re-registration for TPS-Haiti must be mailed by March 19, 2018./ Re-enskripsion pou TPS-Ayiti dwe lapòs 19 Mas 2018.

Dreamers in DACA with papers expiring in 60 days or less must re-register as soon as possible./ Jèn moun ki te antre anvan laj 16 ak ane 2007, mwens ke 31, fini HS/GED plis bon dosye ki te enskri nan DACA e papye yo ap fini nan 6 mwa ou mwens bezwen re-enskri touswit.

AVAILABILITY OF RESIDENT VISAS FOR MARCH 2018/ JWENN VIZA REZIDANS NAN MWA MAS 2018. (For most countries/ Pou majorite peyi.)

FAMILY PETITIONS/ PETITIONS DE FAMILLE:

Spouse, Minor child(<21), Parent of US Citizen/ Epoux(/se), Enfant Mineur(<21),Papa/Manman de Citoyen US:                  No delay/ Pas de délai.

Adult unmarried son/daughter of US Citizen/ Enfant majeur non-marié de Citoyen US:                                                                                  22 Mar 2011.

Spouse, Minor child of US Resident/ Epoux(/se), Enfant mineur de Résident US:

22 Mar 2016.

Adult unmarried son/daughter of US Resident/Enfant majeur non-marié de Résident US:                                                                    01 Mar 2011.

 

Married son/daughter of US Citizen and family/ Enfant marié de Citoyen US et famille:                                                                              15 Dec 2005.

Sibling of adult US Citizen (and fanily)/Frère/soeur de Citoyen US adulte (et famille):                                                                              22 Aug 2004.

EMPLOYMENT PETITIONS/ PETITIONS DE TRAVAIL:

All categories/ Toutes catégories:

-Priority workers/ Travailleurs prioritaires;

-Exceptional ability, Graduate degrees/Abilité exceptionelle, Diplômes avancés;

-Skilled workers, undergraduate professionals, “other workers”/ Travailleurs expérimentés, professionels ayant moins de 4 ans d’université, “autres travailleurs”;

-Specialties, S.T.E.M., Clergy,Religious workers/Spécialités, S.T.I.M., Clergé, Travailleurs Religieux;

-Investisseurs, Entrepreneurs/ Investors, Entrepreneurs:

No delay/ Pas de délai.

Religious workers and some investors need congressional action beyond 3/25/18./Les travailleurs religieux et certains investisseurs ont besoin  d’action du Congrès au-delà du 25/3/2018.

OTHER CASES, SPECIAL CASES(Foster Care, VAWA, Asylum, Registry, HRIFA, etc.):                                                            Ad hoc.
+               +             +.

 

Latest News-February 18

 

FIRST SUNDAY OF LENT (February 18th, 2018)

Genesis 9, 8-15; Psalm 25; 1 Peter 3, 18-22; Mark 1, 12-15     

 

By  +Guy Sansaricq

 

Ash Wednesday opens the penitential season of LENT that prepares us for EASTER, the great annual celebration of the DEATH-RESURRECTION of Christ. Every Christian is called to DIE to Sin and RISE with Christ to newness of life.  Baptism is the Easter sacrament par excellence.

It’ s a public demonstration of one’s willingness to die to SIN and to be born again. 

 

The 1st reading points to Noah who was saved from the furious waters of the flood. That’s an image of Baptism. A sinful world was wiped out by water and with Noah a new world was born.  St Peter in the 2nd reading proclaims that Christ died for our sins. As he rose we must rise with Him to newness of life. Our birth to NEW LIFE must be re-activated at Easter!

 

The Gospel depicts the confrontation between Christ and Satan during which Jesus, the undefeatable Lord of the NEW Covenant rebukes and defeats Satan. Mankind will no longer be drown in the devastating waves of evil as long as it clings to Jesus through repentance.

 

Satan, the prince of evil has lost the fight! We cannot allow ourselves to be drowned in the stormy waters of sin. Through Jesus, the second Noah, we have now entered the time of fulfillment. WE ARE CITIZENS OF A NEW ERA. The Risen Lord calls us to preserve our BAPTISMAL CLEANSING and stand tall as a REBORN PEOPLE!

 

PREMIER DIMANCHE DU CARÈME (18 Février 2018)

Le Carème est d’abord un appel à participer à la VICTOIRE du Christ sur le mal et sur Satan. Dans l’Evangile, nous voyons Jesus mettre Satan en fuite. Il n’est donc pas question pour nous de suivre le perdant. Jésus est celui qui mène le camp des GAGNANTS. Marchons à sa suite!

 

Le sacrement par excellence qui marque notre CHOIX du Christ est le BAPTÈME. L’Eglise en baptisant nous plonge dans l’eau et nous en retire aussitot. C’est un geste qui illustre la nécessité pour nous de MOURIR au PÉCHÉ et de NAITRE DE NOUVEAU. Quand l’on est plongé dans l’eau, l’on se noie, l’on meurt. Quand l’on est tiré de l’eau, on recommence à respirer, à VIVRE. Le chrétien doit donc MOURIR à l’ancien monde de la méchanceté et de la perversion morale pour s’engager dans une vie nouvelle de grace, de justice et d’amour.

 

La première lecture nous rappelle l’histoire de NOÉ qui illustre la destruction d’un monde méchant par les eaux du Déluge et le sauvetage de Noé, l’homme juste. Noé sauvé des eaux commence un monde nouveau où règne la justice. Appartenons à cette nouvelle humanité!

 

Après avoir chassé Satan, Jésus déclare ‘LES TEMPS SONT ACCOMPLIS.” Nous sommes donc au temps de la PLÉNITUDE! UNE HUMANITÉ NOUVELLE S’INAUGURE! Echappe au mal et à la méchanceté DU MONDE QUI SE PERD! Par la reception du Baptème, de la Confession et de l’Eucharistie PERSÉVÈRE SUR LES CHEMINS DE LA GRACE, DE L’AMOUR, DE LA VIE NOUVELLE!

Bishop Sansaricq

Pensée de la semaine : Offrir l’amitié à qui veut l’amour, c’est donner du pain à qui meurt de soif.

Thought of the week: To offer friendship to those who want love is to give bread to those who die of thirst.

Pensamiento de la semana: ofrecer amistad a los que quieren amor es darles pan a los que mueren de sed.

 

 

 

Bienvenue au Rasemblement des Jeunes du 17 Fevrier

Bienvenue au rassemblement des jeunes du 17 Fevrier à la Paroisse Ste Therèse d’Avila. Cette journée sera un grand moment pour les jeunes de plusieurs dioceses et archidiocèses des États Unis pour celebrer ensemble le mois de l’Histoire des Noirs.  C’est une opportunité pour nos jeunes de rencontrer plusieurs professionnels de notre communaute. Ceux-la relèvent notre profile de peuple dans la société d’accueil des États Unis. Ce sera une journée de reflexion et de celebration. Nous continuons à encourager les jeunes à venir en grand nombre

Nos jeunes doivent être toujours fiers de leur origine car leurs parents ont accepté beaucoup de sacrifices et parfois des humiliations pour leur procurer une très bonne education. Les Haitiens ont participé à la guerre de l’independence des États Unis. Le peuple Haitien est connu pour un peuple qui aime travailler. Beaucoup de nos compatriotes en payant leurs  taxes contribuent au developpement de l’economie des États Unis.

Nous avons fait tout ce qui depend de nous pour informer les leaders des Jeunes de ce rassemblement. La promotion de cette journée s’est faite à la radio et à la Television. Il est temps pour les leaders des jeunes de s’asseoir ensemble afin de planifier la pastorale des Jeunes et de discerner avec eux comment on peut mieux leur ètre utile.

 

 

Bishop Guy  Sansaricq profitera de cette Journée pour honorer le couple de l’Année 2018 du Centre National de l’Apostolat Haitien Mr et Madame Macx Jean Louis. Ce couple est de foi catholique et a deja plus que 30 ans de vie conjuguale

 

Bishop Guy Sansaricq et le Père St Charles Borno  remercient du plus profond de leur Coeur  tous ceux  and celles qui ont aidé  à la  reussite de cette journée et encouragent les jeunes à arriver à l’heure. Nous commencons exactement à 9:00 am  et concluerons la journée 4:00 pm  . L’adresse est la suivante: 563 Sterling Place Prospect Heights, Brooklyn NY 11238

Brother Tob

Welcome to the Black Youth Rally of February 17

Welcome to the Youth Rally on February 17th at the parish of Ste Teresa of  Avila. This day will be a great moment for the young people of several dioceses and archdioceses of the United States to celebrate together Black History Month. It will provide an opportunity for our young people to meet many professionals of our community. These raise our community profile in the host society of the United States. It will be a day of reflection and celebration. We continue to encourage young people to come in large numbers

Our young people must always be proud of their origin because their parents have accepted many sacrifices and sometimes humiliations to procure them access to a very good education. The contribution of the Haitian Community to the United States is immense. Haitians participated in the US Independence War. The Haitian people are known as people who love to work. Through the payment of taxes they contribute to the development of the US economy.

We have done everything we can to inform the youth leaders of this gathering. Promotion of the event was made through Radio and TV. It is time for our youth leaders to sit down together to plan the Youth Ministry and to better discern along with them means and ways of developing a more successful ministry.

Bishop Guy Sansaricq will take advantage of this Day to honor the couple of the Year 2018 of the National Center of the Haitian Apostolate Mr. and Mrs. Macx Jean Louis. This couple is of Catholic faith and has already more than 30 years of conjugal life

Bishop Guy Sansaricq and Father St Charles Borno thank from the bottom of their hearts all those who helped make this day a success and encourage young people to arrive on time. We’ll start exactly at 9:00 am and will conclude the day at 4:00 pm. (Address: 563 Sterling Place Prospect Heights, Brooklyn NY 11238)

Brother Tob

Santé

 

La Radio Telé Solidarité est sur tous les fronts  afin de repondre aux besoins de la population. Nous essayons toujours de trouver des experts pour des emissions à la Radio Telé Solidarité. Bishop Guy Sansaricq et le Père St Charles Borno sont très  reconnaissants envers les experts qui ont accepté de collaborer avec la Radio Telé Solidarité pour des emissions de qualité

 

Dr. Jean Robert Desrouleaux , directeur du department de Neurologie à l’Hopital Franklin de Long Island et ancien president de l’association des medecins Haitiens du Chapitre de New York a deja fait plusieurs   emissions de Santé à la Radio Télé Solidarité, Il nous a toujours  promis  qu’il va faire de son mieux  pour accompagner  les Telespectateurs et Telespectatrices de Radio Telé Solidarité au niveau de la santé.

 

 

Dans son emission. Il nous a parlé du Stroke qui ravage la population Haitienne et la communauté Noire des États Unis. Le Stroke est la première cause de mort en Haiti.   Il profita pour exhorter la  population Haitienne à prendre moins de sel dans ses aliments,  à faire au moins 30 minutes de marche par jour ou à faire du sport chaque jour . Il encouragea la population à bien controler son alimentation. Il nous informa que le Stroke  est un mal devasteur qui ravage notre communauté. Très souvent, les victimes du Stroke ne se remettent pas complètement des dommages causés par ce mal. Le Stroque est une maladie qui affecte une partie du cerveau humain. Il ya plusieurs types de stroke ou Hemoragie Cerebrale. Ceux qui souffrent de tension élevée courent de plus grands risques. 130 000 Americains meurent chaque année de Stroke.

Dr Desrouleaux encourage les parents des gens qui sont victimes d’une stroque d’appeler le 911 le plus tot que possible. Pour écouter son Emission clicquer sur ce lien: https://youtu.be/fGONHRyweNQ

Brother Tob

Health

Radio Telé Solidarité is on all fronts to meet the needs of the population. We are still trying to find experts for broadcasts on Radio Telé Solidarité. Bishop Guy Sansaricq and Father St Charles Borno are very grateful to the experts who have agreed to collaborate with Radio Telé Solidarité for quality programs.

 

Dr. Jean Robert Desrouleaux, director of the Department of Neurology at the Long Island Hospital of Franklin and former president of the Haitian Medical Association of the New York Chapter has already made several health shows on Radio TV Solidarity, He told us that he will do his best to accompany the viewers of Radio Telé Solidarité at the level of health.

 

 

He told us about the Stroke disease that ravages the Haitian population and the black community of the United States. Stroke is the leading cause of death in Haiti. He took the opportunity to urge the Haitian population to use less salt in their food, to walk at least 30 minutes or to exercise every day. He encouraged people to control their diet. He informed us that Stroke is a devastating evil that ravages our community and it is difficult for the stroke victim to fully recover. Stroke is a disease that affects part of the human brain. There are several types of stroke or Cerebral Hemorrhage. People who suffer from stress or arterial tensions are more likely to be hit by that disease. 130,000 Americans die each year from Stroke.

Dr. Desrouleaux encourages parents of people who are victims of strokes to call 911 as soon as possible. To listen to his talk click on this link: https://youtu.be/fGONHRyweNQ

 

Brother Tob

Telé Solidarité-Flash

Le Personnel du Bulletin du Centre National de l’Apostolat Haitien tient à informer le Public  et les candidats du Concours des Jeunes de l’Année 2018   que le jury   a proclamé Mr Max Toussaint Mondesir, Etudiant en Sociologie et en Relations Internationales à Konya en Turquie, comme le jeune de l’Année 2018 de la Radio Telé Solidarité ;

 

Melle Midenska Bethsaïda Ortella du diocèse de Hinche est la 2ème laureate

 

 

 

 

 

 

et Melle Elizabeth Plaisir  de Long Island la 3ème laureate. Bishop Guy Sansaricq  félicite les gagnants en ces mots.

C’est une grande joie pour moi de vous complimenter pour les nobles idéaux que vous exprimez et pour les qualités de caractère que vos présentations reflètent. Je demande au Seigneur de vous bénir, Lui qui nous invite toujours à nous dépasser, pour que vous deveniez de véritable agents de changement dans notre pays.  Nous avons la tranquille assurance que votre avenir comblera nos attentes.

 

Flash-Solidarity Telé

The Staff of the Bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate wishes to inform the Public and the candidates of the Youth Contest of the Year 2018 that the jury has proclaimed Mr. Max Toussaint Mondesir, Student in Sociology and International Relations in Konia Turkey, as the young person of the year 2018 of Radio Telé Solidarité,

 

Ms. Midenska Bethsaida Ortella of the diocese of Hinche is the 2nd winner and

 

Miss Elizabeth Plaisir of Long Island the 3rd laureate.

Bishop Guy Sansaricq congratulates the winners in these words :

It is with great joy that we read your written texts and heard you oral presentations. We congratulate you for the noble ideas that you expressed and the remarkable traits of character reflected by your words and demeanor.

 

May the Lord bless you and accompany you in your journey forward. It is my firm hope that in the future you will be agents of change in Haiti. I thoroughly trust that your will not disappoint our hopes.

 

Brother Tob

 

A la Une: encore une tuerie de masse dans une école aux Etats-Unis

Par Romain LemaresquierPublié le 15-02-2018 Modifié le 15-02-2018 à 15:37

Lors de l’arrestation du suspect de la tuerie au lycée de Parkland en Floride, le 14 février 2018.WSVN.com via REUTERS

Comme souvent après ce type de drame, la presse américaine s’interroge et réclame des mesures. « Oui, c’est arrivé ici. Il y a eu une tuerie de masse dans une école de Floride. Et maintenant on fait quoi ? » Le titre de l’éditorial du Miami Herald résume parfaitement le sentiment de la presse américaine au lendemain de la dix-neuvième fusillade dans une école depuis le début de l’année. La 291e en milieu scolaire depuis le début de 2013 selon Shannon Watts, fondatrice d’une organisation qui lutte contre la prolifération des armes, peut-on lire dans les pages de The Hill. Dans son éditorial, le Miami Herald rappelle encore une fois à quel point ces drames deviennent banals.

Des tragédies qui ne font la Une des médias qu’un très court laps de temps précise le quotidien qui s’indigne de la récurrence de ces drames : « Non, ce n’est pas supposé arriver partout, mais c’est le cas, et avec une fréquence écœurante ». L’éditorialiste, qui compile dans un premier temps des données statistiques avec ces chiffres terribles : dix-sept morts, plus de dix blessés, change finalement de ton et d’opinion. Non, cette tragédie va faire les Unes. Et le quotidien de s’en prendre aux élus, incapables de légiférer pour inverser cette tendance.

L’État de Floride va payer les funérailles de ces dix-sept victimes, mais les élus qui prennent ces décisions sont les mêmes qui restent les bras croisés lorsqu’il s’agît de faire des propositions de loi pour éviter de tel drame. Et pendant ce temps, des vies sont brisées. Un constat que l’on retrouve dans la presse après chaque fusillade dans une école déplore le quotidien.

 

 

Importantes lacunes en matière d’autonomisation des femmes et nécessité d’accélérer, selon ONU Femmes

 

UN Photo/Eskinder Debebe

Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes, donne un aperçu du rapport intitulé L’égalité des sexes dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

 

14 février 2018

Développement durable (ODD)

ONU Femmes lance aujourd’hui son rapport phare « Traduire les promesses en actions : l’égalité de genre dans le Programme de Développement Durable à l’horizon 2030 ». S’appuyant sur des preuves et des données concrètes, ce rapport met en évidence l’omniprésence généralisée des discriminations à l’encontre des femmes et des filles, tout en proposant des recommandations pratiques pour atteindre les objectifs de développement durable.  

Phumzile Mlambo-Ngcuka, la Directrice exécutive d’ONU Femmes, a présenté le rapport en déclarant : « Le monde entier s’est engagé à travers les ODD à ne laisser personne de côté. Les nouvelles données et analyses présentées dans ce rapport indiquent que la communauté internationale ne pourra pas tenir sa parole sans une accélération significative des progrès en matière d’égalité des sexes. C’est un appel urgent à l’action, et ce rapport émets des recommandations à suivre pour avancer. »

Deux ans et demi après l’adoption du Programme à l’horizon 2030, ce rapport sans précédent examine du point de vue de l’égalité des sexes les progrès et les obstacles liés à la mise en œuvre des 17 Objectifs de développement durable (ODD). Face à l’augmentation des conflits, de l’exclusion et de la dégradation de l’environnement constatée actuellement, le Programme offre un contrepoids saisissant en mettant l’accent sur la paix, l’égalité et la durabilité. Les femmes se retrouvent confrontées à un ensemble inédit de défis dans tous ces domaines, et c’est pourquoi il est grand temps d’agir.

Les nouvelles analyses de ce rapport relèvent notamment que dans 89 pays disposant de données, on dénombre 330 millions de femmes et de filles parmi les personnes en situation de pauvreté. Pour 100 hommes, ce sont ainsi 4 femmes de plus qui vivent avec moins de 1,90 dollar US par jour. Cette disparité entre les sexes est particulièrement élevée pour les femmes en âge de procréer.

Le document observe également que plus de 50 pour cent des femmes et des filles vivant en milieu urbain dans les pays en voie de développement n’ont pas accès à au moins l’un des éléments suivants : eau potable, installations sanitaires améliorées, logement durable et espace habitable suffisant.

De la lecture du rapport, il ressort également que l’élimination de toutes les formes de violence à l’encontre des femmes et des filles est une condition préalable à l’édification des sociétés pacifiques.

Par ailleurs, le rapport souligne l’étroitesse du lien entre différents aspects du bien-être et de la privation dans la vie des femmes et des filles. Ainsi, une fille née dans une famille pauvre et contrainte à se marier très jeune a plus de risques d’abandonner l’école, de devenir mère à un âge précoce, de souffrir de complications pendant l’accouchement et de subir des violences (soit de subir tous les problèmes visés par les ODD) que la fille d’une famille plus riche qui se marie à un âge plus avancé.

Au-delà de l’examen des moyennes nationales, le rapport dévoile également les immenses écarts qui divisent les femmes et les filles. Au sein d’un même pays, leurs vies sont diamétralement opposées selon leur niveau de revenu, leur ethnicité ou encore l’endroit où elles habitent.

Le rapport propose également un large éventail de recommandations pour changer la donne, en soulignant quatre domaines d’intervention majeurs. D’abord, la mise en œuvre des politiques intégrées qui peuvent renforcer les synergies et favoriser l’accomplissement simultané de plusieurs objectifs. L’égalité des sexes est non seulement une fin, mais aussi un moyen, un catalyseur permettant d’accomplir le Programme à l’horizon 2030 et d’édifier un avenir durable pour toutes et tous.  Le rapport montre par exemple les effets bénéfiques d’une réduction de la charge de soins non rémunérés qui incombe aux femmes.

La seconde recommandation a trait à la nécessité de disposer de statistiques en plus grand nombre et de meilleure qualité. Dans l’état actuel des choses, la communauté internationale et l’ONU ne sont pas en mesure d’évaluer la situation des femmes et des filles au regard de chacun des 17 ODD. Six d’entre eux ne disposent d’aucun indicateur qui mentionne explicitement les femmes et les filles, et le manque de données relatives au genre opportunes et régulières entrave la qualité du suivi.

Le rapport juge également qu’il est possible de combler le déficit du financement nécessaire pour créer un monde durable en s’attaquant aux fuites de capitaux non comptabilisées, y compris aux flux financiers illicites auxquels sont confrontés les pays en voie de développement. Pour y arriver, il faut annuler les réductions des dépenses publiques qui érodent les filets sociaux et les services de base dans les pays développés et en voie de développement.

Enfin, les personnes au pouvoir doivent être tenues responsables des engagements pris en matière d’égalité des sexes. Le dynamisme de la société civile et la latitude lui permettant de s’exprimer librement apparaissent comme des éléments essentiels de cet effort.

A noter que suite au lancement du programme aujourd’hui à New York, d’autres rencontres se tiendront à Berlin et à Nairobi dans les jours à venir.

Proverbes

Ou Fè Sèkey pou belmè ou, se manman ou ou mete ladan

Si ou nan rejiman bourik, fò pote ba

Fò ou dòmi kote Jan pou ou konnen wonfle Jan

De Je Pete pa Jwe Jo

 Baton ki bat chen blanch, se li ki bat chen nwè

 

Good to know: Here we go again (to evaluate the budget and immigration plans).

Deacon Paul C. Dorsinville.

The Industrial Revolution of the 19th Century transformed many countries with the influence of capitalism and pressure for cheap labor; in reaction, there was also a push for socialism. The Church studied these new realities to the light of the Gospel and starting with Pope Leo XIII and many of his successors: Pius XII, John XXIII, Paul VI, John Paul II, Benedict XVI and Francis, has issued pertinent instruction on the matter.

 

The key points to assess and act on any situation from Jesus’ point-of-view are:

Eminent dignity of the human person, created by God in His image, saved by Jesus and temple of the Holy Spirit.

Dignity of work.

Just salary, family salary, working conditions.

Right to association and organization: Family, Union, Religion of own choice.

Right to private property – with the constraints of the common good.

Preferential option for the poor, the weaker.

Role of government, defense of the weak, democracy,  pursuit of the common good, non-violent transformation of Society.

Protection of the environment.

The last electoral processes and new governments here and in other countries have shown the polarization among people including Catholics and the need to spread the word and deeds. The proposed budget need many corrections to pass the grade and we await the immigration plans…

+                         +.

La Révolution Industrielle du 19ième siecle a transformé plusieurs pays avec la poussée du capitalisme et le besoiin de main d’oeuvre a bon marché; en réaction, s’est aussi développé  le socialisme. L’Eglise a étudié cette nouvelle situation a la lumière de l’Evangile et commencant avec Pape Leon XIII et plusieurs de ses successeurs: Pie XII, Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul II, Benoit XVI et Francois, a donné l’instruction sur le sujet.

Les points-clés pour évaluer une situation donnée et agir en conséquence d’après le point de vue de Jésus sont:

Eminente dignité de la personne humaine, créée par Dieu a Son image, sauvée par Jésus et temple de l’Esprit-Saint.

Dignité du travail.

Juste salaire, salaire de famille, conditions de travail.

Droit d’asssociation et d’organisation: Famille, Syndicat, Religion de son choix.

Droit à la propriété privée – mais limité par le bien commun.

Option préférentielle pour le pauvre, le plus faible.

Role de l’Etat, défense du plus faible, démocratie, souci du bien commun, transformation non-violente de la Société.

Protection de l’environement.

Les processus électoraux récents et les nouveaux gouvernements d’ici et d’ailleurs ont révélé la polarisation entre personnes, incluant les Catholiques, et le besoin de répandre les paroles et actions conformes. Le budget proposé a besoin de nombreuses corrections pour une évaluation positive et l’on attend encore la réforme cohérente de l’immigration…

 

Latest News-February 11, 2018

SIXTH SUNDAY IN ORDINARY TIME (February 11th, 2018)

Leviticus13, 1-2 + 44-46; Psalm 32; 1 Cor. 10, 31-11, 1; Mark 1, 40–45        

 

By +Guy Sansaricq    

 

Mark in his Gospel shows Jesus “moved by pity” and touching the sick to heal them of their physical ailments. Physical illness, wounded flesh, bodily pains plague earthly existence. Jesus appears very sensitive to this dramatic side of human life especially when facing physically distraught persons as in the case of the leper in today’s Gospel reading.

 

Yet at the same time, he does not wish to be mistaken for a common healer, one simply concerned with bodily distress. Even though “moved by pity” he does heal, he has a deeper secret to reveal. His long term objective is to set us free from EVIL, the real LEPROSY OF THE SOUL, THE PRIMARY CAUSE OF ALL OUR DEADLY WOES.  He wants to set us free of death itself.  His healings are a first step toward that inner healing of the heart from sin, a gift much greater than the temporary cure of a passing illness. 

 

This coming Wednesday, ASH WEDNESDAY will help us focus on the ultimate healing Jesus brings, the healing of the soul, our deliverance from evil.  Too often, it appears that BODILY CARE is all we want. Let’s follow the exercises of LENT and not be ashamed to confess our “uncleanliness” so as to be made whole. Jesus will die and rise. If we truly wish to rise with HIM, we must learn to view repentance as a sort of DEATH that leads to life.

Those who believe will not perish but will have “ETERNAL LIFE!” (John 3, 16)

 

SIXIÈME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE (11 Fèvrier 2018)            

  Par +Guy Sansaricq

 

Comment ne pas se sentir attiré vers Jésus quand nous lisons aujourd’hui le récit de sa compassion envers ce pauvre lépreux qui avoue à haute voix son “impureté.” Jésus “ému de pitié” le touche et le renvoie guéri. Des foules accourent! Jésus les guérit tous mais semble s’inquiéter. N’y a t-il pas risque qu’on le méprenne pour un magicien soucieux uniquement de guérisons physiques? Il a beaucoup plus à offrir!

 

Les hommes, arriveront-ils à le comprendre? La cause première de tous les déboires de l’humanité, c’est le péché, le mal qui empoisonne et corromp tous les coeurs. C’est bien la première guérison, la première “purification” à laquelle nous devons aspirer!

 

Les guérisons du corps ne sont que les premiers signes de cette REDEMPTION qui nous est offerte. La pourriture de la chair par la lèpre, quelle horreur! La fièvre qui dévore, les paralysies, quel tourment! Mais combien plus abominable la corruption de l’esprit, de l’ame et du coeur! Combien plus avilissante la lèpre de l’orgueil, de la haine et des vices cachés!

Que notre “impureté” intérieure nous tourmente plus que nos fièvres et nos maladies!

 

Ce mercredi qui vient est le MERCREDI DES CENDRES. Ne manque pas d’ENTRER EN CAREME”

de confesser tes péchés, de passer avec le Christ de la mort à la vie en buvant aux sources de la Rédemption. Prends part aux richesses de vie dont le Christ Ressuscité est la SOURCE.

PARTICIPONS PLEINEMENT AU SALUT DU CORPS ET DE L’AME!  JÉSUS EST LE RÉDEMPTEUR!

Bishop Guy Sansaricq

THE SEASON OF LENT IS UPON US.

 

This coming Wednesday. WHICH IS ASH WEDNESDAY we are opening the HOLY SEASON OF LENT! The whole Church, including you, is called to RENEW her faith, hope and charity!

 

We will be focusing on The Mystery of the DEATH AND RESURRECTION of Christ, a teaching much beyond our grasp. Only through prayer will we achieve some degree of understanding. We will then realize that it is the central mystery of Christianity, like a rock upon which rests everything else.

 

CHRIST DIED AND THEN ROSE FROM DEATH! Amazingly LIFE came from DEATH! What a mind blowing mystery! As soon as we open ourselves to this KEY MESSAGE, everything changes!

 

We realize that we too must DIE to Sin if we want to SHARE IN Christ’s Victory. Conversion involves a DYING to our old ways of living, acting and thinking and a REBIRTH to new ways.

 

Conversion calls us therefore to A NEW BEGINNING. This is what the season of LENT calls us to achieve. Too many of us pretend to be Christians yet without achieving a TRUE CONVERSION. We need to be BORN AGAIN! Otherwise, we cannot pretend to be Christians.

 

CONVERSION OR REPENTANCE is not something that you achieve ONCE FOR ALL.  It’s a process! We must be in a constant process of conversion, of dying and rising.

 

ALL SINCERE HEARTS THAT TRULY REPENT WILL BEGIN GRADUALLY TO SHARE

THE GLORY OF CHRIST’S RESURRECTION. YOU WILL BEGIN TO BE A NEW PERSON!

 

THE WORLD, THE HAITIAN NATION, THE HAITIAN DIASPORA ARE TERRIBLY IN NEED OF RENEWAL. TAKE OCCASION OF LENT THIS YEAR TO RISE FROM YOUR BAD HABITS AND BECOME AN AGENT OF NEW LIFE!    REPENT AND BELIEVE THE GOOD NEWS!

 

                                  LE MERCREDI DES CENDRES ET LE CARÈME!

 

Nous célébrons cette semaine le MERCREDI DES CENDRES ouvrant ainsi la sainte saison du CARÈME. Durant ces quarante jours qui mènent à la fète de PAQUES nous allons fixer nos méditations et prières sur le mystère de la MORT-RESURRECTION du Christ.

 

La mort du Christ sur la Croix, est un mystère difficile à comprendre! Et sa Résurrection qui survint trois jours plus tard, n’est elle pas aussi une réalité impénétrable?  Mais en mème temps, ce sont des évènements qui fascinent et qui suscitent en nous un attrait irrésistible.

 

Le Christ est mort par amour pour nous. Et voila qu’ au Dimanche de Paques, il RESSUSCITA D’ENTRE LES MORTS! Il sortit du tombeau vivant et Glorieux! De son CORPS RESSUSCITÈ, vainqueur de la mort, jaillit pour nous une source intarissable de VIE NOUVELLE.

Tous sont invités à cette source mais attention, à une condition: Nous devons reconnaitre notre péché et le répudier, nous devons accepter LE REPENTIR OU LA CONVERSION. C’est toute la raison d’ètre du Carème. Trop de gens se déclarent chrétiens sans jamais véritablement accomplir la CONVERSION.

 

La CONVERSION ou le REPENTIR est le premier pas indispensable sur la route du SALUT.

 

La CONVERSION consiste à MOURIR au péché, c’est à dire à nos anciennes facons de penser et d’agir et à devenir une personne NOUVELLE dans nos facons de voir les choses et d’agir.

Il faut se decider à en finir avec nos mauvaises habitudes pour penser et agir de facon toute neuve: mourir à l’homme ancien pour devenir une homme nouveau! Il y a MORT et VIE!

 

C’est à partir de cette décision de CONVERSION, de mourir au péché, que nous passons à LA NOUVEAUTÉ! Le changement intérieur qui se produit se compare à une naissance nouvelle.

 

Durant tout le Carème, vas à la messe tous les dimanches, assiste aux Chemins de la Croix des Vendredis, suis la retraite paroissiale, confesse tes péchés à un prètre, observe le jeùne des Vendredis du Carème, reprends ta communion avec une ferveur nouvelle à la fète de PAQUES. Il est temps pour toi de t’ouvrir à la GRACE. Deviens une personne nouvelle!

 

Le monde entier a besoin de CONVERSION, HAITI a besoin de naitre de nouveau, la diaspora Haitienne a besoin de renouveau et toi-mème aussi! Profite de cette saison de grace pour  te laisser emparer par la puissance victorieuse qui jaillit du CORPS RESSUSCITÉ DE JÉSUS.

 

Pensée de la Semaine: La vraie sagesse consiste à savoir être sage avec mesure, et la prudence véritable à savoir se montrer énergique, lorsque l’occasion l’exige.
Citation de Hyacinthe de Charence
Thought of the Week: True wisdom is knowing how to be wise with measure, and  true prudence IS being energetic when the occasion requires it.

Quote from Hyacinthe de Charence

Pensamiento de la semana: La verdadera sabiduría es saber cómo ser sabio con la medida, y la verdadera prudencia de ser enérgico cuando la ocasión lo requiera.

Cita de Hyacinthe de Charence

 

Mr. and Mrs. Macx L Jean-Louis,

the 2018 Haitian Apostolate’s couple of the year.

 

Valentine’s Day will soon arrive. It is the DAY OF THE YEAR when lovers renew their love commitments, when they want to say again this famous line:  “I love you and remember that you told me Yes.” Sweet words, kisses, cards and Bouquets of flowers are exchanged with tears in the eyes.  According to legend, Valentine was a priest thrown into prison and martyred under the Roman Emperor Claudius II (Marcus Aurelius Claudius Gothicus) known as Claude the Gothic who led The Ancient Rome from September 268 to August 270. Still, according to legend, there are two Valentines, Valentine of Rome, already mentioned, the priest who suffered martyrdom in Rome in the second half of the third century and who was buried on Via Flaminia and Valentine of Terni who was a monk and who was known in his time as a great counselor of young lovers. Rmember, we were at a time when priests got married and therefore attached themselves to a bride. It is reported that once the young men were assured by the words of Valentine, the latter gave, as an offering, a flower from his garden to the suitor, who hastened to join his sweetheart to offer it to her.

The emperor Claude maintained a visceral hatred against Christianity and ordered the arrest of Valentine because the latter refused to submit to the imperial will. He was thrown in jail.

Bishop Guy sansaricq wishes a Happy Valentine’s Day to lovers in these words: “Love is the most noble feeling that exists. The family is the ideal environment for its development. Happy are those who love each other with lasting love and not just in passing. True love does not die at the first quarrel. Love is diffused, that is to say that it expresses itself by extending the arms around the other, breaking the borders of selfishness. God is love. Christian lovers radiate God’s love.

 

Each year the National Center of the Haitian Apostolate chooses a Couple of the Year. This year The choice falls on Mr. Macx Jean Louis , esq. and his wife Carolle Jean Louis. This couple is of Catholic faith and honors their marriage commitment with profound affection. Bishop Guy Sansaricq congratulates this couple in these words:

May the Lord continue to bless your union so that you may stand out as a model for others to emulate. May you continue to find great joy and strength in your relationship fulfilling the words of Jesus: “The man shall leave his father and mother and cling to his wife and the two shall be one flesh! Let no man separate what God has joined.”

 

We must add that Mr. Jean Louis is a lawyer in Manhattan  and Ms. Carolle is a nurse Practitioner and works at the VA Hospital in Northport, Long Island . Their residence is in Long Island.

They have a daughter Pauleen S. Jean Louis , who is graduating from College this May and who next fall will start her first year of Law school at HofStra University . Ms Pauleen will be at the Youth Rally on February 17, at St Teresa of Avila Parish.

The Staff of the Weekly Bulletin asks the people of God to applaud Mr. and Mrs. Macx Jean Louis as the couple of the year 2018 of the National Center of the Haitian Apostolate.

Brother Tob

 

 

 

Mr et Mme Macx L Jean-Louis, couple de l’Année 2018 du Centre National de l”Apostolat Haitien

Dans quelques jours nous fèterons la St Valentin, une fête qui se célèbre dans le monde entier. C’est le moment pour les grands amoureux de renouveler leur grand amour ou de répéter la fameuse phrase “Je t’aime et souviens toi que tu m’as dit Oui.” Les amoureux en profitent pour échanger des mots doux, des baisers, des cartes et pour s’envoyer des Bouquets de fleurs.  Selon la légende, Valentin fut un prêtre jeté en prison et martyrisé sous L’empereur Romain Claude II (Marcus Aurelius Claudius Gothicus) surnommé Claude le Gothique qui a dirigé La Rome antique de Septembre 268 au mois d’Aout 270. Toujours, selon la légende, il y aurait deux Valentin, Valentin de Rome, le prêtre déjà mentionné qui a souffert le martyre à Rome dans la seconde moitié du IIIe siècle et qui a été enterré sur la Via Flaminia et Valentin de Terni qui fut moine et qui fut connu en son temps comme un grand conseiller des jeunes amoureux. Nous sommes à l’époque ou les prêtres se mariaient et donc s’attachaient à une fiancée. Il est rapporté qu’une fois les jeunes hommes assurés par les paroles de Valentin, celui ci donnait, en guise d’offrande, une fleur de son jardin au prétendant, lequel s’empressait de rejoindre sa dulcinée pour la lui offrir.

L’empereur Claude entretenait une haine viscérale contre le Christianisme et ordonna l’arrestation de Valentin parce que ce dernier refusait de se soumettre à la volonté impériale. Il fut jetté en prison.

Bishop Guy Sansaricq souhaite une Joyeuse Fête de la St Valentin aux amoureux et Amoureuses en ces mots: “L’amour est le sentiment le plus noble qui existe. La famille est le milieu ideal pour son épanouissement. Heureux ceux qui s’aiment d’un amour durable et non pas seulement en passant. Le veritable amour ne s’éteint pas à la première querelle. L’amour se diffuse c’est à dire qu’il s’exprime en étendant les bras autour de l’autre brisant ainsi les frontières de l’égoisme. Dieu est amour. Qui L’aime lui ressemble.”

 

Chaque Année le Centre National de l’Apostolat Haitien choisit un couple de l’Année. Cette année le choix s’est porté sur Maitre Macx Jean Louis et sa femme Carolle Jean Louis.  Ce couple de foi Catholique honore leur mutuel engagement au pied de l’autel et se dresse comme un modèle lumineux. Bishop Guy Sansaricq les félicite en ces mots:

“Que le Seigneur déverse son abondante misèricorde sur vous deux et votre famille! Que la joie du Seigneur se diffuse dans vos coeurs! Bénis soient ceux qui comme vous honorent les paroles de Jésus: “L’homme quittera son Père et sa Mère et s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair. Que personne ne sépare ce que Dieu a uni.”

On doit ajouter que Mr. Jean Louis est avocat , il travaille à Manhattan  et Mme Carolle est une infirmière praticienne , elle travaille à l’hôpital VA à Northport, Long Island.

Le couple Jean Louis a une fille, Pauleen S . Jean Louis qui a terminé ses études collégiales en Mai dernier  et elle commencera  sa première année en droit à l’Université Hofstra en Automne prochain. Melle Pauleen sera au grand Rassemblement des Jeunes  de la Radio Telé Solidarité du 17 Fevrier 2018  à la Paroisse Ste Therèse D’Avila

 

ous devons ajouter que M. Jean Louis est un avocat à Manhattan et Mme Carolle est une infirmière praticienne et travaille à l’hôpital VA à Noorthport, Long Island. Leur résidence est à Long Island. Ils ont une fille, Pauleen S. Jean Louis, qui est diplômée du Collège en mai et qui, l’automne prochain, commencera sa première année de droit à l’Université Hofstra.

 

Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire demande au peuple de Dieu d’applaudir Mr.et Mme Macx Jean Louis comme le Couple de l’année 2018 du Centre National de l’Apostolat Haitien.

Brother Tob

 

 

Le Rassemblement des Jeunes du 17 Fevrier-Moins d’une Semaine

 

 

 

 

Nous sommes à une semaine du grand Rassemblement des jeunes du 17 Fevrier 2018 à la Paroisse Ste Therèse d’Avila.  Beaucoup de jeunes continuent à se mobiliser pour cette grande reunion. Cette journée coincide avec le mois de l’Histoire des Noirs. Ce sera une journée de reflexion et de celebration. Nous aurons des orateurs de haut calibre qui connaissent les problèmes et les defis des Jeunes du 3ème Milinenaire. Ce sont Dr Fernandez, Mr. Auguste et Dr Clerismé. Le Père Polynice de la Congrégation des Pères Salesiens  dirigera un atelier pour les jeunes.

 

Le Centre National de l’Apostolat Haitien en communion avec la Pastorale Haitienne du diocèse de Brooklyn souhaite une cordiale Bienvenue aux Jeunes qui seront présents. Les jeunes de la Floride qui se joindront à nous apporteront de la chaleur aux participants. Ce jour la nous aurons un hiver chaud  à la Paroisse Ste Therèse d’Avila.

Au niveau de la promotion on a touché beaucoup de groupes de Jeunes et même des associations Professionnelles. Plusieurs médecins seront presents , des avocats, educateurs, Infirmières, travailleurs sociaux et ingenieurs. Les jeunes seront contents de rencontrer ces professionnels.

 

Bishop Guy Sansaricq et le Père St Charles Borno exhortent les jeunes à arriver à l’heure. On va faire tout ce qui depend de nous pour commencer à 9hres am et tout doit se terminer à 4hres pm. Bishop Guy Sansaricq et le Père St Charles continuent à remercier les orateurs, les jeunes  et tous ceux et celles qui nous ont aidé à organiser cette journée

Les Jeunes auront une emission au cours de cette journée. Nous continuons à travailler pour donnner aux jeunes une voix à la radio Telé Solidarité. Plusieurs jeunes sont candidats pour une emission de Jeunes à la Radio Telé Solidarité. Les professionnels de la communaute Haitienne sont prêts à supporter les jeunes dans cette emission.

Stephanie Sica de la Paroisse St Jerome, Ariel Metayer de l’université St Johns et Jenessa Polynice de la Paroisse Holy Name à Manhattan seront honorées à ce grand rassemblement. Ces jeunes participent regulièrement aux activités de la Radio Telé Solidarité et ont travaillé avec nous pour la reussite de cette reunion.

La Rencontre des Jeunes pour la saison d’Été aura lieu le Samedi 25 Aout 2018 et sous peu nous vous donnerons plus d’information sur cette journée Estivale. Clicquer sur ce lien pour entendre notre dernier video de promotion de cette grande rencontre: https://youtu.be/R9RPnCQTtVs.

Pour Information sur cette Journée Conctatez 631-889-0664, 973-545-6344 et 718-856-3323 On doit ajouter que nous serons en direct à la Radio Telé Solidarité et sur la page de Face Book de Bishop Sansaricq

Brother Tob

The Youth Gathering of February 17-Less than a Week

 

????????????????????????????????????

We are a week away from the Great YOUTH RALLY of February 17, 2018 at the parish of St. Teresa of Avila. Many young people continue to mobilize for this great gathering of young adults. This day coincides with Black History month. It will be a day of reflection and celebration. We will have speakers of great caliber who know the problems and the challenges of the Youth of the 3rd Millenium. The Speakers will be Dr. Fernandez, Mr. Auguste and Dr. Clerismé. Father Polynice of the Congregation of the Salesian Fathers will lead a workshop for young people

The National Center of the Haitian Apostolate in communion with the Haitian Pastoral Ministry of the diocese of Brooklyn wishes a cordial Welcome to the Young people who will be present at this great gathering. The young people from Florida who will join us will bring warmth to the participants. This day we will have a warm winter at St. Teresa’s Parish.

At the level of promotion we have reached many groups of young people and even professional associations.  Several doctors, lawyers, Nurses, educators, social workers and engineers will be present. Young people will be happy to meet these professionals of the Haitian Community.

 

Bishop Guy Sansaricq and Father St Charles Borno urge young people to come on time. We will do everything possible to start at 9 am and everything must end at 4  pm. Bishop Guy Sansaricq and Father St Charles continue to thank the speakers, the young people and all those who helped us organize this day.

Young people will have a Youth Talk show in the course of the day. We continue to work to give young people a voice at Radio Telé Solidarité. Several young people are candidates for a youth show on Radio Telé Solidarité. Professionals of the Haitian community are ready to support these in this area.

Stephanie Sica from St Jerome Parish, Ariel Metayer from St Johns University and Jenessa Polynice of Holy Name Parish will be honored at this great Youth Rally. These young people regularly participate in the activities of Radio Telé Solidarité and worked with us for the success of this current Youth affair.

The Youth Meeting for the Summer season will take place on Saturday, August 25, 2018 and shortly we will give you more information on this Summer Youth Day. Click on this link to hear our latest video promoting this great meeting: https://youtu.be/R9RPnCQTtVs.

For Information on this Day, please contact  631-889-0664, 973-545-6344 and 718-856-3323 We must add that we will be live on Radio Telé Solidarity and on the page of Face Book Bishop Sansaricq

Brother Tob

 

 

Gamaelle Tellus, une Jeune Femme Exceptionnelle.

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité est très heureux d’avoir  Melle  Gamaelle Tellus, Presidente de la Société Haitienne  de l’Université Catholique St Johns pour un entretien à la Radio Telé Solidarité pour le mois  de l’Histoire des Noirs. Gamaelle est parmi les jeunes étoiles montantes et les jeunes femmes exceptionnelles  de la Communauté Noire de l’Etat de New York. Elle sera au grand rassemblement des Jeunes du 17 Fevrier  2018 à la Paroisse Ste Therèse d’Avila.

Gamaelle est née à Brooklyn New York et est agée de 22 Ans. Plus jeune. Elle  était très impliquée dans les sports, tels que la gymnastique et la danse. Elle est une chretienne de foi Catholique et va à la messe chaque Dimanche.  Elle a fréquenté des écoles catholiques toute sa vie et continue de le faire à l’université. Elle fréquente l’Université St. John’s à Queens New York et suit un baccalauréat avec une majeure en biologie. Elle est à son dernier semestre pour obtenir son baccalaureate en Biologie à l’université St Johns. Son rêve est de devenir medecin.

Melle Gamaelle dans son entretien avec Bishop Guy Sansaricq insiste sur l’importance pour les jeunes d’avoir une bonne education. Comment les jeunes des Goupes Multi-Etniques des États Unis peuvent-elles avoir une vie confortable  et acceder à la classe moyenne sans une bonne education? C’est se qui explique  que Gamaelle pense que l’éducation est la clef. C’est triste de constater que les jeunes pauvres  de race noire des États Unis reçoivent  une éducation moins performante que dans d’autres comtés plus prospères. Donc ces jeunes sont scolarisés dans un un système degradé. Nous esperons avoir un panel sur ce dossier à la Radio Telé Solidarité

Elle a parlé dans son entretien de la société Haitienne à L’université St Johns ou elle est la presidente.  L’une des missions  de la Société haïtienne à l’Université St. John’s est de fournir un environnement d’apprentissage et de sensibilisation à la culture haïtienne et à ses ressortissants.  C’est très beau pour les étudiants des groupes  Multi-Etnics de se regrouper dans les collèges et les Universités.  Gamaelle nous fit savoir que beaucoup de jeunes de la communaute Haitienne étudient à l’université St Johns et sont très intelligent. Ils apprennent beaucoup d’eux de l’Histoire d’Haiti, de la culture Haitienne et de la contribution d’Haiti  comme  le premier Independant de race Noire à l’independance des États Unis. Qui peut oublier aujourd’hui les  1 500 chasseurs volontaires de Saint-Domingue qui ont participé à la bataille de Savannah en Georgia, laquelle a conduit à l’indépendance américaine. Donc les États Unis ont une grande dette envers Haiti. La Republique d’Haiti a même aidé financièrement les États Unis à acquerir son independence en 1776.

Enfin Gamaelle exhorta les jeunes Etudiants Haitiens de l’Université de St Johns et de long Island à venir en grand  grand nombre au Rassemblement des Jeunes du 17 Fevrier  afin de celebrer l’Histoire des Noirs. Pour écouter son entretien clicquer sur ce lien: https://youtu.be/tGOqV_z_1c0

Brother Tob

Gamaelle Tellus, an Outstanding Young Woman.

 

The staff of Radio Telé Solidarité is very happy to have Ms. Gamaelle Tellus, President of the Haitian Club of the St John Catholic University for a Black History month interview at Radio Telé Solidarité. Gamaelle is one of the young rising stars and exceptional young women of the Black Community of New York State. She will be at the gathering of the young people on February 17, 2018 at the parish of Ste Therese of Avila sponsored by The National Center of The Haitian Apostolate and The Haitian Pastoral Ministry of the diocese of Brooklyn.

Gamaelle was born in Brooklyn New York and is 22 years old. At a younger age, she was very involved in sports, such as gymnastics and dance. She is a Christian of Catholic faith and goes to Mass every Sunday. She attended Catholic schools all her life and continues to do so at the university. She attends St. John’s University in Queens New York and will soon completed a Bachelor’s degree with a major in Biology. She is at her last semester to this end. Her dream is to become a doctor.

Miss Gamaelle in her interview with Bishop Guy Sansaricq stresses the importance for young people to have a good education. How can the young people of Multi-Ethnic Groups of the United States have a comfortable life and access to the middle class without a good education? That is why Gamaelle thinks that Education is the key. It is sad to note that the black poor in the United States receive a less effective education than others in more prosperous counties. So these young people are educated in a degraded system. We hope to have a panel on this issue at Radio Telé Solidarité.

She spoke in her interview about the Haitian Club at St John’s University where she is the president. One of the missions of the Haitian Club at St. John’s University is to provide an environment for learning and awareness of Haitian culture. It is very good for students from the Multi-Ethnics groups to regroup in colleges and universities. Gamaelle let us know that many young people from the Haitian community are studying at St John’s University and they are very intelligent. She learnt a lot from them about the history of Haiti, the Haitian culture and the contribution of Haiti as the first Black Independent nation to the independence of the United States. Who can forget today the 1,500 volunteer hunters from Santo Domingo who participated in the Battle of Savannah in Georgia, which led to the American independence? So the United States has a big debt to Haiti. The Republic of Haiti even helped financially the United States to acquire its independence in 1776.

 

Finally, Gamaelle urged the young Haitian students of the St John’s University to come in large numbers to the Young people’s Rally of February 17 to celebrate the History of the Blacks. To listen to her interview click on this link: https://youtu.be/tGOqV_z_1c0

 

Brother Tob

Chose Promise ! Chose due! Nous avons promis que nous allions faire tout ce qui depend de nous pour avoir une emission sur l’Intelligence Artificielle. Nous étions très heureux d’avoir Docteur Pierre Brice de l’Association des Ingenieurs Haitiens pour cette emission. Docteur Pierre Brice est l’un des membres du Comité de la Radio Telé Solidarité  pour le grand rassemblement des Jeunes du 17 Fevrier 2018 à la Paroisse de Ste Therèse D’Avila. Pour cette emission nous avons aussi Melle Stephanie Sica, l’un des membres du Comité pour le rassemblement des Jeunes du 17 Fevrier 2018.

Docteur Brice est un fils de Leogane. Il a fait ses études secondaires à l’institution des Frères de St Louis de Gonzague. Il fit toutes ses études Universitaires  jusqu’au Doctorat aux États Unis. Il est connu comme un grand passionné de l’education et participe regulièrement aux activités de la Radio Telé Solidarité.

 

À la vérité l’Intelligence Artificielle  est très presente  dans tous les aspects de notre vie. C’est une technologie qui avance à une vitesse de croisière. L’intelligence artificielle envahit tous les aspects de notre vie dans les secteurs de la finance, de la santé, des transports, des loisirs. C’est une technologie qui inquète beaucoup de personnes. C’est sùr qu’elle  va creer beaucoup d’emplois et en mème temps en éliminer beaucoup d’autres.

 

Dr Brice  nous a expliqué  dans son emission l’importance pour les jeunes  de se mettre à jour au niveau technologique. Il continua pour nous dire  que cette technologie va creer beaucoup d’emplois. Il insista que l’intelligence artificielle peut co-habiter avec les êtres Humains.

Tout comme les êtres humains ont des limites cette technologie a aussi ses limites. L’accident de la voiture sans chauffeur en Floride est un grand exemple. Il est clair  que l’intelligence artificielle est plus performante sur certains points que l’Esprit Humain. Elle est aussi moins couteuse.

 

Dr Pierre Brice  nous a parlé du monde en 2050 avec cette technologie où les voitures seront sans chauffeur et les travailleurs de la Santé sans emplois. Les experts en economie prevoient  qu’en 2050, avec l’automation, 1/3 des Américains agés entre 24 et 54 ans seront au chomage.

 

Dr Brice invite les jeunes à prendre avantage de cette technologie pour créer leurs propres inventions  car tout est à portée de main si on veut utiliser cette technologie. Pour écouter cette emission clicquer sur ce lien: https://youtu.be/MYyO0RqTIaM

Brother Tob

 

We are fulfilling our promise! We promised that we will do everything that depends on us to have a Talk show on Artificial Intelligence at Radio Telé Solidarité. We were very happy to have Dr. Pierre Brice from the Haitian Engineers Association for this program. Dr. Pierre Brice is one of the members of the Committee of the Radio Telé Solidarité for the big Youth Rally of February 17, 2018 at the St. Teresa of Avila Parish. For this show we also have Ms. Stephanie Sica, one of the members of the Committee for the Youth Rally of February 17, 2018

Dr. Brice is a son of Leogane (Haiti), he graduated from the institution of the Brothers of St Louis of Gonzaga. He did all his University studies up to the Doctorate in the United States. He is known as a great fan of education and regularly participates in the activities of Radio-Telé Solidarité.

 

In truth Artificial Intelligence is very present in every aspect of our life. It is a technology that is advancing at a cruising speed. Artificial intelligence is invading every aspect of our lives in the financial, health, transport and leisure sectors. It’s a technology that worries a lot of people. Indeed it’s going to create a lot of jobs, but at the same time will eliminate many others.

Dr. Brice explained in his show the importance for young people to update themselves at the technological level. He went on to say that this technology will create a lot of jobs. He insisted that artificial intelligence can co-exist with human beings.

Just as human beings have limits this technology also has its own. The car accident of the car without a driver in Florida is a great example. It is clear that artificial intelligence is in some areas more powerful than the human mind. It’s also less expensive.

 

Dr. Pierre Brice told us about the world in the year 2050 with the widespread use of this technology when cars will be without drivers and when health workers jobs will be threatened. Experts in economics predict that in 2050, because of automation, 1/3 of Americans between the ages of 24 and 54  will be unemployed.

 

Dr. Brice invites young people to take advantage of this technology to create their own inventions because we have everything at hand if we want to move forward with this technology. To listen to this show click on this link: https://youtu.be/MYyO0RqTIaM

 

 

 

Brother Tob

Flash

Le Personnel de La Radio Telé Solidarité est très heureux de vous annoncer que tout de suite après le rassemblement des Jeunes du 17 Fevrier, nous aurons le privilege d’écouter Dr Carolle Charles Le Samedi 24 Fevrier à 2:00 hres pm pour nous parler de la contribution des Haitiens  à la société américaine. Dr Charles est sociologue de formation et Professeur d’Université

Dr. Sandra McCalla, gynecologue de formation aura une emission  avec nous sur la santé le Samedi 3 Mars 2018 à 2:00 hres Pm. Dr McCalla est une très bonne Amie de la Radio Telé Solidarité. Elle participe à plusieurs emissions à la Radio Tele Solidarité

Nous esperons avoir l’honorable Juge Dweynie Paul pour le mois de la femme pour un entretien à la radio Telé Solidarité. Dweynie Esther Paul est juge à la Cour civile du comté de Kings et elle  préside actuellement le tribunal de la famille du comté de Queens. En 2015, Dweynie est devenue la première personne d’origine haïtienne-américaine à être élue juge de la Cour civile dans l’État de New York. Aujourd’hui, Dweynie préside des cas avec expérience, intégrité et compassion.

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité ne dort pas. Nous continuons  à travailler pour vous apporter des emissions de qualité

Brother Tob

 

Flash

The Staff of Radio Telé Solidarité is very happy to announce that immediately after the Youth Rally of February 17, we will be hosting Dr Carolle Charles. That will be on Saturday, February 24 at 2:00 pm for a talk show on the contribution of Haitians to the United States society. Dr. Charles is a sociologist by training and a University Professor.

????????????????????????????????????

Dr. Sandra McCalla, an expert gynecologist will have a show with us on health on Saturday, March 3, 2018 at 2:00 pm . Dr. McCalla is a very good friend of the Radio Telé Solidarité as she participated in several shows on Radio Tele Solidarité.

We hope to have the Honorable Judge Dweynie Paul for the month of the woman for an interview at Radio Telé Solidarité. Dweynie Esther Paul is a Judge of the Kings County Civil Court and currently chairs the Queens County Family Court. In 2015, Dweynie became the first person of Haitian-American descent to be elected Judge of the Civil Court in New York State. Today, Judge Dweynie chairs cases with experience, integrity and compassion.

The staff of Radio Telé Solidarity does not sleep. We continue to work hard in order to bring you quality programs.

Brother Tob

La FAO appelle à mobiliser 1,06 milliard de dollars pour lutter contre la faim dans 26 pays

Une femme âgée réclame de la nourriture dans un camp de personnes déplacées près de Dinsoor, en Somalie. Photo Giles Clarke for Getty/OCHA

0Partager

Print

8 février 2018 – L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) appelle à la mobilisation de 1,06 milliard de dollars en vue de sauver des vies et lutter contre la faim aiguë dans 26 pays.

Avec l’aide des bailleurs de fonds, la FAO espère venir en aide à plus de 30 millions de personnes qui dépendent de l’agriculture pour leurs moyens d’existence, et ce, par le biais de différentes interventions visant à restaurer rapidement la production alimentaire locale et à améliorer la nutrition.

Selon la FAO, il s’agira par exemple de fournir des semences, des outils et du matériel pour les activités agricoles et de protéger le bétail grâce à des soins vétérinaires, d’organiser des formations visant à améliorer la production, la transformation et la gestion des terres et de l’eau et de donner de l’argent aux familles dans le besoin de façon à ce qu’elles puissent acheter de la nourriture.

L’organisme onusien basé à Rome explique en grande partie la forte hausse des besoins humanitaires par « la persistance, l’intensification et l’ampleur des violences et conflits, dont les répercussions sont souvent amplifiées et s’aggravent en cas de choc climatique ».

« Maintenir la production alimentaire et reconstruire le secteur agricole est essentiel afin d’éviter de nouvelles pertes humaines dues à de graves souffrances liées à la faim et d’ouvrir la voie vers plus de résilience au milieu d’une crise humanitaire », a déclaré Dominique Burgeon, Directeur de la Division des urgences et réhabilitation de la FAO et Chef du Programme stratégique de la FAO sur la résilience.

Parmi ces 26 pays figurent le Yémen, la Syrie, la RDC et le Soudan du Sud

L’appel humanitaire de la FAO pour 2018 aura pour objectif de venir en aide aux personnes vulnérables frappées par une crise dans 26 des pays les plus touchés par l’insécurité alimentaire.

Il s’agit notamment du Yémen – le pays avec le plus grand nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire aiguë – où l’Organisation a pour ambition d’aider 5,7 millions de personnes. Toujours au Moyen-Orient, la FAO viendra en aide à 2,3 millions de personnes en Syrie où les trois quarts des familles rurales produisent toujours leur propre nourriture.

En République démocratique du Congo, la FAO a l’intention d’aider près de 2,8 millions de personnes. Au Soudan du Sud, il sera question de soutenir les moyens d’existence de 3,9 millions de personnes de manière urgente. Enfin, en Somalie, l’agence viendra en aide à 2,7 millions de personnes confrontées à de graves souffrances liées à la faim.

Un pare-feu contre la famine

Le dernier rapport de l’ONU sur la faim dans le monde a révélé qu’après plusieurs années de baisse constante, les cas de malnutrition avaient de nouveau augmenté pour atteindre maintenant 815 millions de personnes. Le caractère continu des conflits en Iraq, au Soudan du Sud, en Syrie, au Yémen et ailleurs, ainsi que de nouvelles explosions de violence en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et au Myanmar, ont joué un rôle prédominant dans la hausse des chiffres liés à la faim.

Dans les Caraïbes, les ouragans Irma et Maria ont laissé des vies et des moyens d’existence en lambeaux, tandis que dans la Corne de l’Afrique, la sécheresse continue a causé de lourdes pertes. Sur le continent africain, la chenille légionnaire d’automne menace les cultures de millions d’agriculteurs.

L’année dernière, des tendances décourageantes comme celles-ci ont entraîné des situations de famine (et de nombreux décès suite à de graves souffrances liées à la faim) dans plusieurs régions d’un pays, le Soudan du Sud, et font craindre la même chose dans trois autres, à savoir le Yémen, la Syrie et le Nord du Nigéria.

Dans ces conditions, la FAO mise sur la fourniture de semences, d’équipements, d’engrais et l’organisation de formations qui ont permis à six millions de personnes au Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen de planter et de mener à bien leurs récoltes. L’autre est de venir en aide à 43 millions d’animaux dans ces quatre pays et permettre ainsi à des millions de familles d’éleveurs dépendantes du bétail de se nourrir et de rester autonomes. Enfin, la FAO rappelle que près de 2 millions de familles très vulnérables et pauvres ont bénéficié des transferts d’argent de la FAO, soit 42 millions de dollars au total.

 

Politique

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité etait très heureux d’avoir une autre emission sur la Politique Internationale et Nationale avec Dr Robert Fatton Jr , Professeur de Sciences Politiques à l’université de Virginia et auteur de plusieurs ouvrages sur Haiti. Dr Fatton compte parmi les amis de la Radio Telé Solidarité

Docteur Fatton est parmi les grands ambassadeurs de la communauté Haitienne en Diaspora. Il est très aimé et respecté au sein de la communauté Haitienne Il est connu comme un homme très pragmatique et figure parmi les grands intellectuels Haitiano Americains de la diaspora.

Dans cette emission Dr Fatton a éclairé nos lanternes sur l’affaire du memo de Donald Trump qui accuse la FBI et il profita pour nous parler de la guerre entre l’executif et la justice qui secoue Washington depuis que Donald Trump est le locataire de la maison Blanche.

Il profita pour nous donner son opinion sur la condamnation de Mr Lula, ancien leader du Bresil  et qui est connu aussi comme le Père des Pauvres du Bresil. Il nous fit savoir  que c’est un complot de l’extrême droite du Bresil pour empêcher au gamin Pauvre du Nord Est du Bresil  de briguer les prochaines elections presidentielles. Il a mis l’accent sur le testament de Lula et il croit que Lula a beaucoup aidé les pauvres du Bresil pendant les années de sa présidence

Docteur Fatton  nous a informé   sur la relation Cubano-Americaine sur l’administration de Trump. Il pense que les relations entre Cuba et Les États Unis sont très froides sur l’administration Trump.

Enfin il nous a parlé  un peu d’Haiti avec la dernière visite de Mr Jovenel Moise en Europe  tout en nous expliquant les enjeux de la reprise de dialogue entre Haiti et l’Union Europeenne et le rapport de Petro Caraibe qui continue à faire couler beaucoup d’encre.Pour écouter son emission clicquer sur ce lien: https://youtu.be/VVG91ZkjqeY

Brother Tob

 

Telé Solidarité-Politic

 

The staff of Radio Telé Solidarité was very happy to have another talk on International and National Politics with Dr. Robert Fatton Jr, Professor of Political Sciences at the University of Virginia and author of several books on Haiti. Dr. Fatton is among the friends of Radio Telé Solidarité

Dr. Fatton is among the great ambassadors of the Haitian Diaspora . He is very loved and respected in the Haitian community. He is known as a very pragmatic man and is listed among the great Haitian American intellectuals of the diaspora.

In this show, Dr. Fatton casts lights on the matter of the Donald Trump’s memo that poisons the FBI and he took the opportunity to tell us about the war between the executive and the justice that has shaken Washington since Donald Trump is the tenant of the White House.

 

He took the opportunity to give us his opinion on the condemnation of Mr Lula, former leader of Brazil and who is also known as the Father of the Poor of Brazil. He let us know that it is a political plot of the far right of Brazil to prevent the kid from the poor North East of Brazil to run for the next presidential elections in Brazil. He emphasized Lula’s will and believes that Lula has helped the poor of Brazil a lot during his years as President of this great nation.

Dr. Fatton informed us about the Cuban-American relationship on Trump’s administration. He thinks relations between Cuba and the United States are very cold on the Trump administration.

Finally he told us a bit about Haiti with the last visit of Mr Jovenel Moise in Europe while explaining to us the stakes of the resumption of dialogue between Haiti and the European Union and the report of Petro Caraibe which continues to raise a great deal of questions on the honesty of the current Haitian Government.

To listen to his show click on this link: https://youtu.be/VVG91ZkjqeY

 

Brother Tob

 

Etats-Unis: interdiction de coucher dans la Chambre…des représentants

 

La Chambre des représentants des Etats-Unis a décidé d’interdire toutes relations intimes entre les élus et leur subordonnés.REUTERS/Jonathan Ernst/File Photo

Le mouvement #MeToo débouche sur deux nouvelles réglementations à la Chambre des représentants. Les élus américains n’ont désormais plus le droit d’avoir des relations sexuelles avec leurs subordonnés, et devront payer de leur poche le dédommagement de leurs victimes.

Avec notre correspondante à Washington,Anne Corpet

Flirter avec sa secrétaire, voire, si elle est consentante, l’embrasser pour se remettre d’une harassante discussion sur le budget est désormais interdit à la Chambre des représentants. Les élus ont adopté mardi 7 février une loi qui interdit toute avance ou relation sexuelle avec un subordonné, y compris avec les stagiaires.

Un autre texte adopté prévoit que les parlementaires paient de leur poche les dédommagements qu’ils négocient avec les personnes qu’ils ont harcelées ou agressées, afin d’éviter un procès. Et ce genre de règlement à l’amiable sera désormais rendu public. Jusqu’à présent, c’est le contribuable qui réglait la note, et sans savoir quel parlementaire était mis en cause.

Avec l’adoption de ces deux textes, les élus américains affichent leur volonté de s’autodiscipliner. Il faut dire que la vague de scandales sexuels qui a touché tout le pays dans le sillage de l’affaire Weinstein n’a pas épargné le Congrès. Six élus ont démissionné, annoncé qu’ils prenaient leur retraite ou qu’ils ne se représenteraient pas, à la suite de révélations sur leurs dérapages sexuels

 

Visite du Docteur Desrouleaux et du Docteur St Paul à la Radio Telé Solidarité

Le personnel de la Radio Telé Solidarité est très heureux de vous annoncer que Docteur Jean Robert Desrouleaux directeur du department de Neurologie à l’Hopital Franklyn de Long Island et Docteur Jean Eddy Saint Paul, directeur de l”institut des Études Haitiennes à Brooklyn College ont visité la Radio Telé Solidarité le Samedi 3 Fevrier 2018.

Rappelons que Docteur Desrouleaux a des emissions de Santé à la Radio Telé Solidarité et Docteur St Paul nous a déjà gratifié de plusieurs entretiens.

Ils profitent de leur visite pour encourager les Jeunes à venir en grand nombre  au grand rassemblement des Jeunes du 17 Fevrier à la Paroisse Ste Therèse D’Avila. Les deuxs’engagent à assister à cette journée pour accompagner et soutenir les jeunes.   Clicquer sur ce lien pour entendre Dr Saint Paul et Docteur Desrouleaux: https://youtu.be/R9RPnCQTtVs

Brother Tob

 

 

DOCTOR DESROULEAUX AND DOCTOR ST PAUL VISIT  RADIO TELÉ SOLIDARITÉ

The staff of Radio Telé Solidarité is very pleased to announce that Dr. Jean Robert Desrouleaux, Director of the Department of Neurology at Long Island’s Franklyn Hospital, and Dr. Jean Eddy Saint Paul, Director of the Institute of Haitian Studies at Brooklyn College, have visited Radio Telé Solidarité on  Saturday, February 3, 2018.

Let’s remember that both have already appeared on Radio-Tele Solidarite. Dr. Desrouleaux provides health programs and Dr. Saint Paul likewise conducted some talk-shows.

They took this opportunity to encourage young people to come in large numbers to the great YOUTH RALLY of February 17 at the parish of Ste Therese of Avila. They both promised to be with us on that day as they want to support the youth.   Click on this link to hear Dr. Saint Paul and Dr. Desrouleaux: https://youtu.be/R9RPnCQTtVs

 

Brother Tob

 

Proverbes

Lalin pa Solèy

Maladi  vini a cheval, li ale apye

Kalbas pa donnen  Joumou

Si pawòl se lajan, aksyon se lò

De Chen  apre youn zo, pa janmen dakò

 

Good to know: Extract of Lenten Regulations 2018.

Deacon Paul C. Dorsinville.

Lent starts on Ash Wednesday, February 14, 2018.

Abstinence: All faithful who have reached age 14 abstain of meat on Ash Wednesday and  all Fridays of Lent.

Fasting: Faithful between ages 18 and 59 inclusive limit themselves to one full meal on Ash Wednesday and Good Friday and avoid food between meals; they may take light sustenance twice during those days – unless health dictates no fasting.

There is no dispensation of fasting and abstinence for St. Valentine (one can celebrate it on Tuesday February 13!).

Easter Duty: mandatory communion at least once a year after absolution, by special indult in the USA between February 18 and  Pentecost (May 20, 2018).

Solemnity of Annunciation of the Lord transferred to Monday April 9, 2018.

Also:

-Music: no Alleluia till the Easter Vigil; instruments as necessary to support song.

-No flowers.

-Holy Water  removed from the fonts before the Mass of the Lord’s Supper.

-No funeral masses during the Easter Triduum.
+        +       +.

Le Carême commence le Mercredi des Cendres 14 Février 2018.

Abstinence: Les fidèles ayant 14 ans et plus ne consomment pas de viande le Mercredi des Cendres et les Vendredis de Carême.

Jeune: Les fidèles entre les ages de 18 et 59 ans inclusifs consomment un seul repas principal le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, rien entre les repas et peuvent avoir deux repas légers aussi – sauf si leur santé interdit le jeune.

Il n’y a pas de dispense de jeune et abstinence pour la St. Valentin (on peut la célébrer Mardi 13 Février!).

Devoir pascal:communion obligatoire après absolution au moins une fois l’an. par permission spéciale aux USA entre le 1ier Dim. de Car, 18 Fév. et Pentecôte 20 Mai 2018.

La Solennité de l’Annonciation est transférée au Lundi 9 Avril 2018.

Aussi:

-Musique: pas d’Alleluia jusqu’à la Veillée Pascale; instruments nécessaires pour soutenir le chant.

-Pas de fleurs.

-Eau bénie: est retirée des bénitiers avant la Messe du Repas du Seigneur,
-Pas de messe de funérailles durant le Triduum Pascal.
##.

 

 

Latest News-February 4 , 2018

FIFTH SUNDAY IN ORDINARY TIME (February 4th, 2018)

Job 7, 1-7; Psalm 147; 1 Corinthians 9, 16-23; Mark 1, 29-39.           

By +Guy Sansaricq.

 

Today, St Mark makes us watch Jesus on “THE DAY IN CAPHARNAUM” his first day of ministry. We see him teaching, expelling demons and healing the sick especially Peter’s mother-in law who was suffering from a fever. “He took her by the hand, raised her from her bed and she began to serve.” The words “RAISE” and “SERVE’ used in the text brilliantly express the objectives of Jesus’ mission which is to raise up a fallen humanity and turn us into “people who serve one another in love.”

 

Peter’s mother-in law’s fever symbolizes well all the sufferings of the body, the mind and the spirit that overwhelm human nature. The healing that Jesus brings extends much beyond our physical fevers. All our troubles stem from the very core of our personality which is the soul.  When we come to believe in Jesus and let him take us by the hand, then we rise, then we become able to love and serve; we become worthy citizens of that NEW KINGDOM where there will be no tears, no mourning, no sufferings for God will wipe away all tears from our eyes and defeat forever death itself.” Sin is the ultimate cause of all our miseries!

 

This short story tells us more than what appears at first glance. Jesus comes to enlighten us, resurrect us and rescue us from death. He achieves this in “holding our hands” a sacred gesture that he still performs through baptism, Confirmation, Confession and Holy Communion. Don’t you want to stretch out your hand to Him?  WHY NOT RISE TO NEW LIFE?

 

CINQUIEME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE (4 FÉVRIER 2018)

 

 

Suivons Jesus dans “Sa JOURNÉE de CAPHARNAUM’ où nous le voyons enseigner, expulser les demons et surtout guérir. La belle-mere de Pierre souffrait de fièvre. “Jésus la prit par la main, la RELEVA et elle se mit à le SERVIR.” Prétons attention à cette description qui nous éclaire sur les objectifs de sa mission. Il vient RELEVER, ressusciter une humanité malade et paralysée par le mal et nous enseigner à SERVIR c’est à dire à aimer véritablement.

 

Mais pour obtenir ce RENOUVEAU de force, il nous faut imiter la belle-mère de Pierre qui se laissa prendre par la main. Jésus continue à nous prendre par la main et nous relever à travers le BAPTÈME, LA CONFIRMATION, LA CONFESSION ET LA COMMUNION.  Ne vas-tu pas saisir sa maIn qui sauve et accepter de devenir membre d’une humanité nouvelle, une humanité SAUVÉE?  L’ESPRIT DE SERVICE, l’esprit d’amour jaillit invariablement de toute conversion, de toute rencontre veritable avec JESUS!

 

Tot le lendemain matin St Pierre cherche Jésus et le découvre en prière dans un lieu désert. Jésus est l’homme de prière et demeure continuellement en communion avec ce Père qu’Il aime et qui l’a envoyé. Dans ces moments de “tète-à-tète” avec le Père Il reprend le sens de sa mission. Il dit à Pierre ”Partons vers un autre village.” Le voici donc en route pour enseigner, libérer, guérir et sauver une humanité en proie à toutes sortes de fièvres. Tendons lui la main! Laissons le nous guérir de notre ignorance, de nos égoismes, de nos torpeurs

Bishop Sansaricq

Pensée de la Semaine: Bâtissons l’avenir des jeunes en investissant dans leur formation.

Thought  of the Week: Building the future of young people by investing in their training.
Pensando en la semana: construyendo el futuro de los jóvenes invirtiendo en su entrenamiento.

 

 

 

17 Fevrier 2018-La mobilisation des Jeunes continue.

Le mois de Fevrier est un mois special pour la communauté Noire des États Unis. Ce n’est pas pour rien que le Centre National de l’Apostolat Haitien de concert avec la Pastorale Haitienne du diocèse de Brooklyn a jugé bon d’organiser  un Rassemblement des Jeunes chaque mois de Fevrier. Le Thème de cette année est:  Jeunes où êtes vous?

 

 

La mobilisation des jeunes pour ce rassemblement continue avec la grace de Dieu à avancer à une vitesse de croisière. Nous disons un grand merci au Seigneur et à notre Mère Manman Marie qui continuent à nous accompagner et avec les yeux de la Foi nous croyons que cette journée sera un grand succès pour nos jeunes.

 

Les Jeunes sont très impliqués dans l’organisation de cette journée. Bishop Guy Sansaricq et le Père St Charles Borno sont très fiers d’eux et les encouragent à venir en grand nombre à ce rassemblement.

 

La Radio Telé Solidarité profitera de ce grand rassemblement pour honorer 3 jeunes de notre communauté. Stephanie Sica , leader du groupe de Jeunes les Jeunes disciples du Christ de la Paroisse de St Jerome et étudiante en 2ème Année en Technologie et membre du comité Organisateur de ce Rassemblement;

 

Ariel Metayer étudiante en 1ère Année à l’université Catholique de St John de l’etat de New York. Ariel est parmi les jeunes étoiles montantes de la communaute Noire de New York ainsi que

Jenessa Polynice de la Paroisse Holy Name à Manhattan.Jenny a deja terminé ses études collégiales et participe toujours aux activités des Jeunes de la Radio Telé Solidarité.

Docteur Rosevelt Clerismé, Président de l’association des Medecins Haitiens à l’etranger sera parmi les orateurs de cette grande journée des Jeunes. Docteur Clerismé nous fit savoir qu’il est très content de venir parler aux jeunes et les encourage à venir en grand nombre. Le Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger est très heureux et honoré de compter l’Association des Medecins Haitiens à l’etranger parmi ses amis.

Le Docteur Pierre Brice de l’Association des Ingenieurs Haitiens à l’etranger est l’un des membres du Comité Organisateur de cette Journée de Jeunes. Docteur Brice participe toujours aux activités de la Radio Telé Solidarité. Nous sommes très heureux d’avoir Dr Brice au sein du Comité organisateur .

Le Père Wilgintz Polynice SDB  sera avec nous. Le Père Polynice est un jeune prêtre salésien, Monseigneur Guy Sansaricq est très  content  de l’avoir pour cette journée sensationelle. Il fait partie du comité organisateur et dirigera un atelier.

 

Bishop Guy Sansaricq et le Père St Charles Borno remercient sincèrement tous les membres du Comité de ce rassemblement, les leaders spirituels qui encouragent les jeunes de leur Paroisse  ou de leur diocèse à bénéficier de ce jour-lumière. Il est important de comprendre que La pastorale Haitienne en diaspora se déroule aux trois niveaux paroissial, diocesain et National.

 

Enfin nous continuons à faire l’impossible pour faire la promotion de cette journée  de grace et même à  penser au suivi de cette rencontre. Les jeunes de l’année 2018 de la Radio Telé Solidarité seront promus à ce rassemblement. Clicquer sur ce lien pour obtenir plus d’information sur cette rencontre:  https://youtu.be/UL0n7pMupic

 

Brother Tob

 

 

February 17, 2018-The mobilization of young people continues.

February is a special month for the Black community in the United States. It is not for nothing that the National Center of the Haitian Apostolate in conjunction with the Haitian Pastoral of the diocese of Brooklyn has seen fit to organize a a Young  Adults Rally every month of February. This year’s theme is: Young people Where  are you?

The mobilization of young people for this gathering continues with the grace of God to move forward at a cruising speed. We thank the Lord and our Mother Mary who continue to accompany us and with the eyes of Faith we believe that this day will be a great success for our young people.

 

Young people are very involved in organizing this day. Bishop Guy Sansaricq and Father St Charles Borno are very proud of our young people and they encourage them to come in large numbers to this joyful rally.

 

Radio Telé Solidarité will take the opportunity of this great gathering to honor 3 young people of our community: Stephanie Sica, leader of the group of Young Disciples of Christ of St Jerome Parish and a 2nd year student in Technology at Queens College and member of the Organizing Committee of this Gathering;

Ariel Metayer, a 1st year student at St John’s Catholic University in New York State, will also be honored. Ariel is among the young rising stars of the Black community of New York;

Jenessa Polynice of the Holy Name Parish in Manhattan. Jenny has already completed her college education and always participates in the Youth Radio Telé Solidarity activities.

 

Dr. Rosevelt Clerismé, President of the Association of Haitian Doctors Abroad will be among the speakers of this great YOUTH DAY. Dr. Clerismé told us how very happy he is to come and talk to the young people and encourages the Young adults to come in large numbers. The National Center of the Haitian Apostolate Abroad is very happy to enjoy the support of the Association of Haitian Physicians.

Dr. Pierre Brice of the Association of Haitian Engineers Abroad is one of the members of the Organizing Committee of this large gathering of young people. Dr. Brice always participates in the activities of Radio Telé Solidarité. We are delighted to have Dr. Brice on the Youth Rally Organizing Committee.

Father Wilgintz Polynice SDB will be with us for this Youth Day. Father Polynice is a young priest. Bishop Guy Sansaricq is very happy to have him for this great Youth Day . He is part of this Rally committee and will lead a workshop.

 

Bishop Guy Sansaricq and Father St Charles Borno sincerely thank all the members of the Committee for this gathering, the spiritual leaders who encourage young people from their parish or diocese to come to this gathering. It is important to understand that the Haitian pastoral in the diaspora unfolds at the three levels of the parish, the diocese and the universal Church.

 

Finally we continue to promote this gathering and even start thinking about its follow-up. The young people of the year 2018 of Radio Telé Solidarity will be introduced and high-lighted during this DAY OF GRACE AND LIGHT. Click on this link to have more  information  https://youtu.be/UL0n7pMupic

 

 

Brother Tob

THE MINI-CONVENTION OF JANUARY 27TH, 2018

 

It was a grass roots initiative! When at the Office of the National Center of the Haitian Apostolate, we were discussing the importance of our yearly Convention, some members came up with the idea of having a Mini Convention, some sort of a pre-convention to give to the people a foretaste of the summer convention.

A small committee from the Diocese of Newark NJ picked up the idea and ran with it.

The Auditorium of the Parish of Our Lady of the Miracles in Canarsie, Brooklyn appeared to be the ideal site. Fr. Jean Delva, the Pastor of that Church is very welcoming and his parish Center is quite appropriate.    Some two hundred people attended the event.  

 

The day began with a breakfast, a word of welcome and a beautifully sung “PRAISE TO MARY.” Mr. Pierre Charmant, the Haitian Apostolate Coordinator of the diocese of Trenton along with the incomparable Loudwine Joseph led the singing with their beautiful voices. “Nixon” was at the organ. That was very prayerful and harmonious.

 

After this, Bishop Sansaricq welcomed the people and thanked them for their presence. He stressed the necessity for all of us to work harder under the umbrella of the National Center. In spite of all our efforts we must admit that a lot more has to be done.  In this digital age, we are making strenuous efforts to reach out to larger numbers. But our Haitians are scattered all over the place.  We must always maintain a devouring zeal to bring salvation to as many people as possible. We must work in UNITY!

 

Right after, Fr. Marc Arthur Francois, the pastor of a Newark Diocese Parish led the assembly into a very substantial teaching about the spirit of service that must permeate every action of a Christian leader. “Faith and service” was the theme. He used the story of Jesus, the leader, washing the feet of his apostles at the last supper. St John in his Gospel substituted the narration of that scene to that of the institution of the Eucharist as narrated by the other Gospel writers. The same directive ends both stories: “Do this in memory of me.”

Let every person who aspires to be a Church leader be in the first place A HUMBLE SERVANT.

 

After this inspirational teaching, the different workshop leaders were called to the podium to explain the nature of the topic they would be developing in their respective break-out sessions:

First Dr. Soeurette Fougere announced she would be speaking about the qualities of a good leader; Second came Deacon Paul Dorsinville who announced he would be providing Immigration information;  Fr. Wilgentz Polynice a young Haitian Salesian Priest called the youth and youth leaders to join him. Fr. Marc Arthur proposed to further develop his preceding reflections. Sister Juvenia offered to speak about Faith and Miracle.

 

The large assembly then broke out into five smaller groups for about one hour.

After their return, there was a moment of prayer, a brief moment of questions and answers…and then dinner time. The meal was delicious. Nothing was missing.

 

After this great moment of fellowship provided by the meal, the “Our Lady of Miracles” children performed some liturgical dances that were highly appreciated. But before you knew it, it was time for the mass that would close the day.  Everybody moved into the Church for a prayerful closing liturgy.   

 

                                                888888888888888888

 

Le samedi 27 Janvier, une MINI CONVENTION s’est tenue au centre paroissial de l’Eglise Notre Dame des Miracles de Canarsie, Brooklyn. Père Jean Delva, le Curé de cette paroisse est accueillant. Il nous ouvrit la porte de son Centre Paroissial. Merci Père Delva!

 

L’idée de la Mini Convention prit naissance AU COURS d’une reunion au Centre Natioonal de l’Apostolat Haitien à Brooklyn. L’on pensa qu’une mini-Convention pourrait servir à attirer l’attention des fidèles sur l’importance de la veritable Convention qui cette année aura lieu a Trenton NJ le samedi 9 Juin 2018.

 

A peu près deux cents personnes se présentèrent. L’on commenca par un petit déjeuner et ensuite par les louanges mariales bien présidées par Mr. Pierre Charmant de Trenton NJ et Mme Loudwine Joseph de Brooklyn. Les deux accompagnés à l’orgue par NIXON charmèrent l’assemblée par leurs belles voix. Ces louanges, quoiqu’un peu longues furent très édifiantes.

 

Msgr. Sansaricq fut appelé  à souhaiter la bienvenue. Il le fit chaleureusement et invita l’assistance à toujours grandir dans leur zèle missionaire. Les Haitiens sont répandus partout. Il est difficile de les rejoindre tous. Il ne faut donc jamais se lasser de rechercher tous nos compatriotes et de les appeler au salut. Pour mieux réussir, nous avons besoin de preserver L”UNITÉ dans tout ce que nous faisons.

 

Tout de suite après Père Marc Arthur Francois du Diocèse de Newark NJ prononca sa conference. Son sujet: foi et service dans l’humilité. Le texte évangélique utilisé: LE LAVEMENT DES PIEDS À LA DERNIÈRE CÈNE.  Jesus le Seigneur lava les pieds de ses disciples pour leur donner une lecon.  La narration se conclut avec le mème mot de Jésus à la dernière Cène après l’institution de l’Eucharistie: “FAITES CECI EN MÉMOIRE DE MOI.”   Un leader chrétien sans humilité trahit l’esprit du Maitre!

 

Après cette conference très substantielle, riche de citations d’auteurs renommés, les directeurs d’ateliers se succédèrent au micro pour annoncer leurs sujets respecrifs:

Dr Soeurette Fougère sur le LEADERSHIP. Diacre Dorsinville sur l’immigration; Père W. Polynice sur la Jeunesse; Père Marc Arthur sur FOI et Service et ensuite Sr Juvenia sur Foi et Miracle. L’on se partagea donc en cinq groupes pour une heure de temps. Tous les ateliers furent très intéressants.  Quand l’on revint, il y eut quelques instants de questions et réponses. Mais ce fut vite le temps du repas du midi. L’angelus fut recite et l’excellent repas servi. Ce fut un moment de détente et de partage fraternel.

 

Après le bon lunch, les enfants de la Paroisse locale donnèrent une demonstration de dance liturgique très artistique. Ells furent applaudies avec enthousiasme. 

 

Ce fut ensuite l’heure de la messe de cloture qui se célébra dans l’Eglise Paroissiale.  Comme prévu, tout se termina à quatre heures.

 

La véritable convention aura lieu le Samedi 9 Juin à Trenton NJ de 9 am à 4 pm. Que tous prennent des dispositions pour y assister.     

 

 

Washington-Entretien avec Eugenia Charles

Pour le mois de l’histoire des Noirs nous etions très contents d’avoir un entretien avec Eugenia Charles, animatrice et productrice d’une emission Haitienne à Washington. Mme  Charles est une analyste politique qui utilise ses experiences professionnelles pour aider à dissiper les  stéréotypes négatifs sur Haiti.. Elle a un Bacalaureat en Sciences Politiques et compte parmi les leaders de la communauté Haitienne de Washington

 

Rappelons que Mme Charles est une fille des Baradères et on doit mentioner que Baradères est une commune d’Haiti située dans le department de Nippes. Eugenia  a laissé Haiti pour les Etats-Unis en 1992 après le coup d’etat sanglant contre le gouvernement du President Jean Bertrand Aristide. Nous profitons de cet entretien pour rendre un vibrant hommage aux femmes Haitiennes de Washington  qui sont très visibles  et impliqués  dans la société de Washington.

 

Dans cet Entretien  Eugenia nous a parlé de la société Haitienne de Washington, du travail du Père Mike Petit Homme, aumonier de la Communauté Haitienne de Washington. Le Père Mike  est parmi les amis du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger.

 

Eugenia  profita pour nous parler de l’importance du mois de l’histoire des Noirs. Elle pense que les Noirs doivent celebrer chaque jour. Elle nous informa sur la contribution des Noirs aux États Unis et à l’Humanité. Elle a mentionné les noms de Mother Marie Elisabeth Lange , la première éducatrice de race Noire aux États Unis, Pierre Toussaint,  Jean Baptiste Point du Sable le fondateur de la ville de Chicago. Tous ces trois sont d’origine Haitienne. Elle continua pour nous donner son opinion sur la declaration raciste du President Trump contre Haiti et le continent Africain. Elle nous informa que l’Afrique est le berceau de la civilisation car les premières expériences humaines ont débuté en Afrique, terre d’apparition de l’homme et des premières civilisations.

 

 

 

Mme Charles a collaboré avec et maintenu des contacts avec un large éventail d’organisations non gouvernementales, de groupes de base, d’universitaires, des membres du personnel du Congrès, d’institutions internationales et de responsables gouvernementaux à l’intérieur et à l’extérieur d’Haïti. Elle a été invitée à la Formule Aria du Conseil de sécurité de l’ONU sur Haïti, présentant la situation du pays et l’impact des diverses politiques en Haïti. Elle a dirigé plusieurs délégations en Haïti, des équipes d’enquête qui se sont concentrées sur la démocratie, la justice économique et les droits de l’homme. Mme Charles est apparue sur CNN World News International, BBC World News; La station de nouvelles locale de CBS, avec d’autres nouvelles de télévision locales et internationales fournissant l’analyse sur Haiti

 

Elle a evoqué le problème de corruption qui ravage Haiti et le système electoral d’Haiti sur lequel Haiti n’a pas de controle  et elle exhorta les leaders Haitiens à travailler pour changer le visage d’Haiti. Elle a mentionné les defis des femmes Haitiennes de Washington et nous informa sur son travail comme animatrice et productrice de l’emission Konbit Lakay à Washington

 

 

Je presume que cet entretien  va nous aider à avoir une meilleure idée de la communauté Haitienne de Washington. Clicquer sur ce lien pour entendre l’entretien de Eugenia: https://youtu.be/45F9TWTdE9Y

Brother Tob

 

Washington-Interview with Eugenia Charles

For Black History Month we were very pleased to have an interview with Eugenia Charles, host and producer of a Haitian show in Washington. Ms. Charles is a political analyst who uses her professional experiences to help dispel negative stereotypes about Haiti. She has a Bachelor degree in Political Science and is one of the leaders of the Haitian community in Washington.

 

Mrs. Charles is a daughter of the Baradères and we must mention that Baradères is a municipality of Haiti located in the department of Nippes. Eugenia left Haiti to come here in 1992 after the bloody coup against the government of President Jean Bertrand Aristide. We take this opportunity to pay tribute to the Haitian women of Washington who are very visible and involved in the society of Washington.

 

In this Interview Eugenia told us about the Haitian society of Washington, the work of Father Mike Petit Homme, the chaplain of the Haitian Community of Washington. Father Mike is among the friends of the National Center of the Haitian Apostolate Abroad.

 

Eugenia took the opportunity to tell us about the importance of black history month. She thinks that blacks must celebrate their history every day. She informed us about the contribution of blacks to the United States and to humanity. She mentioned the names of Mother Marie Elisabeth Lange, the first black educator in the United States, Pierre Toussaint, Jean Baptiste Sand Point, the founder of the city of Chicago. All three are of Haitian origin. She went on to give us her opinion on President Trump’s racist statement against Haiti and the African continent. She informed us that Africa is the cradle of civilization, because the first human experiences began in Africa, land of appearance of man and early civilizations.

 

 

 

Ms. Charles has collaborated and maintained contacts with a wide range of non-governmental organizations, grassroots groups, academics, congressional staff, international institutions and government officials inside and outside of Canada. outside Haiti. She was invited to the UN Security Council’s Form Aria on Haiti, presenting the country’s situation and the impact of various policies on Haiti. She led several delegations in Haiti, investigative teams that focused on democracy, economic justice and human rights. Ms. Charles appeared on CNN World News International, BBC World News; The local CBS news station, along with other local and international television news providing analysis on Haiti

 

She spoke of the corruption problem that ravages Haiti and Haiti’s electoral system over which Haiti has no control and she urged Haitian leaders to work to change the face of Haiti. She mentioned the challenges of Haitian women in Washington. She informed us about her work as a host and producer of the Konbit Lakay show in Washington

 

 

I presume this interview will help us get a better idea of ​​the Haitian community in Washington. Click on this link to hear Eugenia’s interview: https://youtu.be/45F9TWTdE9Y

 

Brother Tob

 

Visite de Melle Tellus à la Radio Telé Solidarité

Melle Gamaelle Tellus,  la presidente du club  des étudiants Haitiens de l’université Catholique  de St John de l’etat de New York a visité la Radio Telé Solidarité le Vendredi 2 Fevrier 2018. Bishop Guy Sansaricq etait très content de rencontrer Melle Tellus, l’une des Jeunes  étoiles montantes de la Communauté Noire des États Unis

 

Le personnel de la Radio Telé Solidarité profitera de l’occasion pour avoir un entretien avec Melle Tellus. Son entretien sera publié dans la prochaine edition du bulletin du Centre National. Melle  Tellus  sera parmi les participantes du grand Rassemblement des Jeunes de la Radio Telé Solidarité à la Paroisse Ste Terèse d’Avila le 17 Fevrier 2018

 

Un jeune éduqué est un tresor pour sa famille et pour la société. Melle Tellus est une croyante de foi Catholique et elle est un modèle pour les jeunes de la communauté Noire de New York

 

Le Personnel du bulletin Hebdomadaire souhaite à Melle Tellus du succès dans ses études à  L’université de St Johns. Clicquer sur ce lien pour entendre un extrait de l’entretien de Melle Tellus: https://youtu.be/PLk5je5_dW4

Brother Tob

Miss Tellus’s visit to Radio Telé Solidarity

Ms. Gamaelle Tellus, President of the Haitian Students Club at the Catholic University of St John, New York, visited Radio Telé Solidarité on Friday, February 2, 2018. Bishop Guy Sansaricq was very happy to meet Ms. Tellus, the One of the Young Rising Stars of the Black Community of the United States.

The staff of Radio Telé Solidarité will take the opportunity to have an interview with Ms. Tellus. Her interview will be published in the next edition of the weekly bulletin of the National Center. Ms. Tellus will be among the participants of the Great  Youth Rally of  Radio Telé Solidarity at  Ste Teresa of Avila Parish on  February 17, 2018

 

A young person educated  is a treasure for his family and for society. Miss Tellus is a believer of Catholic faith and she is a role model for young people in the Black community of New York

 

The staff of the Weekly bulletin would like to wish Miss Tellus success in her studies at St Johns University . Click on this link to hear an excerpt of Miss Tellus’s interview: https://youtu.be/PLk5je5_dW4

 

Brother Tob

 

Visite des Soeurs de la Congrégation des Filles de Marie  de Brooklyn au Studio de la Radio Telé Solidarité.

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité était très content d’accueillir les distinguées Soeurs de la Congrégation des Filles de Marie  de Brooklyn le Vendredi 2 Fevrier 2018 au studio de la Radio Telé Solidarité.

Le Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger est très reconnaissant envers les Soeurs de la Congrégation des Filles de Marie pour leur travail colossal au Centre National de l’Apostolat Haitien. . Ces dernières ont beaucoup aidées la pastorale Haitienne  de la diaspora dans son travail d’evangelisation .

 

Bishop Guy Sansaricq profita de la visite de ces valeureuses Soeurs pour accorder un entretien à Soeur Carmèle FDM, la Co- Fondatrice du Collège Pastoral, Soeur Marcelle Fils Aimé FDM , ancienne  Secretaire du Centre National et ancienne Directrice du Collège Pastoral  et à Soeur Juvenia Joseph FDM , Secretaire du Centre National et Directrice  du Collège Pastoral  . Cet entretien sera publié dans la prochaine edition hebdomadaire du Centre National

Brother Tob

Visit of the Sisters of the Congregation of the Daughters of Mary of Brooklyn to the Studio of Radio Telé Solidarity.

The staff of Radio Telé Solidarité was very pleased to welcome the distinguished Sisters of the Congregation of the Filles de Marie of Brooklyn on Friday,   February 2 2018 to the studio of Radio Telé Solidarité.

The National Center of the Haitian Apostolate Abroad is very grateful to the Sisters of the Congregation of the Daughters of Mary for their colossal work at the National Center of the Haitian Apostolate. . These wonderful Sisters greatly helped the Haitian pastoral of the diaspora in its work of evangelization.

 

Bishop Guy Sansaricq took advantage of the visit of these worthy Sisters to give an interview to Sister Carmèle FDM, the Co-Founder of the Pastoral College, Sister Marcelle Fils Aimé FDM, former Secretary of the National Center and former Director of the Pastoral College and also  to Sister Juvenia Joseph FDM, Secretary of the National Center and Director of Pastoral College. This interview will be published in the next weekly edition of the National Center.

Brother Tob

Flash

Le Livre sur la Santé Mentale en Haiti du Père Wismick Jean Charles SMM, vicaire General de la Congrégation  des Pères Montfortains à Rome est deja en circulation. la présentation officielle du livre a eu lieu le vendredi 12 janvier, à l’ Hotel Montana, à Pétionville en Haiti, avec la présence physique du Père Wismick, entouré du Provincial des Montfortains d’ Haiti, le père Jean Jacques Saint-Louis, du Provincial des Montfortains de France, le Père Olivier Maire, des personnalités du monde académique, telles que le Vice-recteur aux Affaires Académiques de l’ Université d’ Etat d’ Haiti, Dr Hérold Toussaint, du monde religieux, du monde sanitaire, le Dr Eddy Leveque, directeur Exécutif de Healing Hands for Haiti, et du milieu gouvernemental dont le Directeur de l’ Unité de Santé Mentale du Ministère de la Santé Publique et de la Population, le Dr René Domersant.

 

Les Amis du Père Wismick  peuvent trouver ce livre  à Amazon, Educa Vision et à Radio Telé Solidarité. Le prix de l’ouvrage est 30,00S Us et le profit est pour la formation des séminaristes Montfortains d’ Haiti.

 

Les amis de la Radio Telé Solidarité qui seraient interessés à lire l’ouvrage sont priés d’appeler Brother Tob au 631-889-0664.

Brother Tob

 

 

 

Flash

The Book on Mental Health in Haiti by Father Wismick Jean Charles SMM, Vicar General of the Congregation of the Montfort Fathers in Rome is already in circulation. the official presentation of the book took place on Friday, January 12th, at the Hotel Montana, in Pétionville, Haiti, with the physical presence of Father Wismick, surrounded by the Provincial of the De Montfort community  of Haiti, Father Jean Jacques Saint – Louis, Provincial of those of France, Father Olivier Maire, personalities from the academic world, such as the Vice Rector for Academic Affairs of the State University of Haiti, Dr. Hérold Toussaint, the religious world, the world of health, the Dr. Eddy Leveque, Executive Director of Healing Hands for Haiti, and government officials including the Director of the Mental Health Unit of the Ministry of Public Health and Population, Dr. René Domersant.

 

The Friends of Father Wismick can find this book at Amazon, Educa Vision and Radio Telé Solidarité. The price of the book is 30,00S Us and the profit is for the training of the Montfortian seminarians of Haiti.

 

Friends of Radio Telé Solidarité who would be interested in reading the book can  call Brother Tob at 631-889-0664.

Brother Tob

 

INSTALLATION OF COUNCILMAN MATHIEU EUGENE

HIS HONORABLE DR MATHIEU EUGENE HAS BEEN ELECTED FOR A FOURTH TERM AS COUNCILMAN FOR THE 40TH DISTRICT OF BROOKLYN.

 

THE INSTALLATION CEREMONY TOOK PLACE ON SUNDAY AFTERNOON JANUARY 28TH AT ERASMUS HIGH SCHOOL ON FLATBUSH AVE IN BROOKLYN. THE AUDITORIUM WAS FILLED WITH AT LEAST SIX HUNDRED ENTHUSIASTIC SUPPORTERS.

 

COUNCILMAN EUGENE HAS OBVIOUSLY BEEN VERY ACTIVE IN HIS OFFICIAL POSITION. HE SUPPORTED MANY ELEMENTARY AND HIGH SCHOOL PROGRAMS. RECENTLY HE OBTAINED MORE THAN $10 000 000. 00 TO SUPPORT THE EXPANSION OF KING COUNTY HOSPITAL. A NUMBER OF SPORTS AND ARTISTIC GROUPS RECEIVED THEIR SUPPORT THROUGH HIS EFFECTIVE ADVOCACY. MANY PEOPLE SUCCEEDED THEMSELVES ON THE STAGE TO EXPRESS THEIR GRATITUDE. THE PRESIDENT OF THE COUNCIL, NOT A RESIDENT OF THE AREA MADE A POINT OF COMING TO EXPRESS HIS APPRECIATION.

 

According to the law of the state, a councilman is not authorized to run for more than four terms.  According to all the many testimonies that were given that evening we may say that councilman Eugene has served well his district and the community at large. We as Haitians can be proud of his performance. Congratulations councilman Eugene! May your current term

be as successful and even more successful than the three past terms. May the Lord’s blessings be upon you!

 

                                                ****************************

 

Docteur Mathieu Eugene célébra son installation comme Councilman du 40ème district de New York pour la quatrième fois, dimanche dernier 28 Janvier à 5 PM. 

 

Une foule de plus de 600 personnes s’était réunie à l’auditorium de Erasmus College pour exprimer son admiration et son soutien pour le nouvel élu.

 

Des groupes de sport et d’art, des représentants des mondes de l’éducation et de la santé se succédèrent sur le podium pour exprimer leur gratitude au distingué médecin-politicien. Très récemment il put obtenir $10 000 000.00 pour l’expansion des programmes du Kings County Hospital.  Notre Councilman a bien accompli sa mission.

 

D’après les lois de New York, un councilman ne peut plus ètre réélu après quatre termes. Notre cher représantant débute donc son dernier terme. Nous sommes fiers de lui et lui présentons nos plus chaleureux compliments. Que le Seigneur continue à l’accompagner

tous les jours de ces prochaines années. Compliments Cher docteur!

 

 

 

Souvenir de l’Holocauste: le chef de l’ONU appelle à ne pas ignorer la haine aujourd’hui

 

Une photo de groupe des survivants de l’Holocauste et des participants avant la cérémonie commémorative de l’Holocauste des Nations Unies. Photo ONU / Manuel Elias

A l’occasion d’une commémoration de l’Holocauste mercredi au siège de l’ONU, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a prévenu mercredi qu’il ne fallait pas ignorer la haine, la xénophobie et les autres formes de discrimination qui existent aujourd’hui dans le monde.

« Puisque la haine et le mépris de vies humaines sont endémiques à notre époque, nous devons nous prémunir contre la xénophobie tous les jours et partout. Partout dans le monde, le niveau de haine est élevé », a déclaré M. Guterres lors de cette commémoration.

Thomas Buergenthal, un survivant de l’Holocauste, juge à la retraite de la Cour internationale de justice (CIJ) et professeur à la faculté de droit de l’Université George Washington, et Eva Lavi, la plus jeune survivante de la liste de Schindler, ont participé à cette commémoration.

Cette dernière, lors de sa déclaration a rappelé que ce n’était ”pas facile d’être une enfant et d’avoir survécu à la guerre. Je continuais à me cacher. Pourquoi? Mes parents ne m’emmenaient pas aux réunions avec d’autres survivants, pour ne pas avoir les sentiments de ceux qui ont perdu leurs enfants”..

Eva Levi a indiqué qu’elle n’est même pas allée à la réunion avec  Schindler lors de sa visite en Israël. Même maintenant, 73 ans après la guerre, elle avoue se sentir coupable d’avoir survécu. Selon elle, Dieu, en la sauvant, voulait peut-être qu’elle fasse quelque chose de grand, même si elle estime n’être qu’une femme ordinaire, qui n’a rien accompli de particulier. ”Mais maintenant, quand je suis ici, en train de parler devant les Nations Unies, c’est cette grande chose que Dieu avait prévu pour moi”, a-t-elle ajouté.

Les représentants d’Israël, d’Allemagne et des États-Unis ont également prononcé des discours.

73e anniversaire de la libération d’Auschwitz

Il y a quatre jours, le 27 janvier a marqué le 73e anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz.

« L’horreur énorme de ces 12 années, de 1933 à 1945, se répercute à ce jour », a déclaré M. Guterres. « Cette journée commémorative annuelle porte sur le passé, mais aussi sur l’avenir. Il s’agit des Juifs, mais aussi de tous les autres qui sont des bouc-émissaires et sont calomniés uniquement pour ce qu’ils sont ».

Le chef de l’ONU a rappelé que « le génocide ne se produit pas dans le vide » et que « l’Holocauste a été le point culminant de l’hostilité envers les Juifs pendant des millénaires ».

« Nous ne devons pas perdre de vue ce qui a mal tourné », a-t-il déclaré, mettant en garde contre une haine résurgente, telle la marche de 60.000 personnes brandissant “Europe blanche” et “Sang propre” dans une capitale il y a deux mois.

La commémoration, organisée par la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies à la communication mondiale, Alison Smale, a débuté par une minute de silence en l’honneur des victimes et des survivants de l’Holocauste.

Pour sa part, le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Miroslav Lajčák, a déclaré : « Nous ne sommes pas ici aujourd’hui seulement pour commémorer l’Holocauste. Nous sommes également ici pour nous souvenir de notre échec collectif à l’empêcher ».

Il a rappelé que l’Holocauste ne s’est pas produit en un jour. « Nous l’avons vu venir, et nous ne l’avons pas arrêté ». Et, quand ce fut fini, une promesse fut faite de faire en sorte que ce ne se reproduise plus, « plus jamais ». Mais, malheureusement, cette promesse n’a pas toujours été tenue.

« Nous n’avons pas eu d’autre guerre mondiale. Nous n’avons pas non plus vu quoi que ce soit de l’ampleur de l’Holocauste. Mais nous avons senti le sol trembler. Nous avons vu l’alerte rouge clignoter », a-t-il dit, citant des actes de génocide, de discrimination systématique, d’antisémitisme, de racisme, d’intolérance, d’islamophobie et des discours de haine.

« Trop souvent, nous n’avons pas eu le courage d’appeler ces choses par leur nom et d’agir en conséquence », a-t-il déclaré. « Nous devons donc réfléchir à notre inaction et à nos échecs.

 

A la Une: violences au Brésil

Par Achim Lippold

Publié le 01-02-2018 Modifié le 01-02-2018 à 18:08

En janvier, plus de 500 tirs ont eu lieu dans la ville de Rio. Ici, des policiers prennent position au cours d’une opération contre les trafiquants de drogue dans le bidonville de la Cidade de Deus à Rio de Janeiro, au Brésil, le 1er février 2018.REUTERS/Ricardo Moraes

Le Brésil subit une nouvelle vague de violence. A Rio de Janeiro, les autorités ont compté en janvier plus de 500 fusillades. C’est à la Une du journal O Globo qui annonce la réouverture la Linha Amarela (la ligne jaune), l’une des principales artères reliant le centre-ville à l’aéroport international. Elle avait été bloquée hier par les forces de l’ordre après des échanges de tirs nourris entre policiers et narcotrafiquants. Cette mesure a provoqué des embouteillages monstres. Le journal publie des vidéos qui montrent des habitants s’abritant derrière leur voiture pour échapper aux balles. Cette situation a alerté le gouvernement. Lors d’une conférence sur l’avenir de la police, le ministre de la Défense, Raul Jungmann, a dénoncé une « faillite » du système de sécurité du pays. « Ce que nous vivons aujourd’hui est le résultat de cette faillite […] Le crime s’est nationalisé, voire internationalisé », a affirmé le ministre, des propos repris entre autres par la Folha de Sao Paulo.

 

Proverbes

Kouto pa grate manch li

Lajan Kase Roch

Gwo vant pa di Lajan Bel

Cheve pa lajan

Pitit Tig se Tig

Good to know: God, love, heart, marriage, declaration of nullity …

Deacon Paul C. Dorsinville.

Right after Christmas, chocolate hearts fill the seasonal aisles of stores and jewelry ads point to St. Valentine. The Church has National Marriage Week and World Marriage Day activities for February. Indeed God created man and woman in His likeness to complete each other and have fruitful relationship. Over the centuries, the connection between God, love, heart, marriage, life and family has been explored and discussed. And Mother Church has set the criteria for a valid marriage between a man and a woman: two adults freely and consciously committing to each other exclusively for the remaining of their life for their common good and benefit,  open to the gift and responsibility of children from God, in the forms provided.  In truth many people do not fully understand what is at stake and the sacrifices required so Pope Francis and the Bishops have indicated the need for a better, deeper and longer preparation. When things do not work out and people – for the sacraments and/or in contemplation of a new marriage –  turn to the Church for a declaration of nullity, they have difficulties  often to explain about themselves, their  partners and conception of marriage up to the time of the vows. Try yourself to these actual questions of the process:

  1. I or my spouse married for an inadequate or insignificant reason:

-unexpected pregnancy;

-pressure by family/friends/self/circumstances;

-financial, legal or other motives;

-serious misunderstanding of the real nature/meaning of marriage;

-belief my spouse would change or I could change him/her.

  1. I or my spouse could not live the married life:

-pre-existing addiction, mental illness or psychological issues;

-deliberate disregard for the other spouse’s well-being;

-same-sex attraction in one spouse;

-incidents of physical. mental or verbal abuse before and/or during      marriage.

  1.   I or my spouse did not intend to be married for a life-time or to be faithful:

-lack of belief in permanence in marriage;

-infidelity before or during the marriage;

-acceptance of divorce as a possibility if things did not work out;

-Pre-Nuptial Agreement stipulating conditions during marriage and after divorce.

  1.    I or my spouse was not open to having children:

-predetermined choice not to have children;

-refusal to have children;

-complete disinterest or disregard in raising children.

  1.    I or my spouse made an error about  the other party:

-concealment of something important about self directly related to the marriage (like not being Catholic);

-serious misjudgement about the other party in which the marriage would not have taken place if known.

Additional information:    ???

 

Well, we all need more prayer and religious practice toward a stronger family life!
+       +      +.

Immédiatement après Noel, les coeurs en chocolat remplissaient les étagères des magasins et les réclames de bijoux indiquaient la St-Valentin. L’Eglise a des activités pour la Semaine Nationale du Mariage et la Jounée Mondiale du Mariage en Février. En effet Dieu créa homme et femme en Son image et à Sa ressemblance pour se compléter et avoir une relation fructueuse Durant les siècles, la connection entre Dieu, l’amour, le coeur, le mariage , la famille et la vie a été explorée et discutée. Et l’Eglise Notre Mère a établi les critères pour un mariage valide entre un homme et une femme: deux adultes librement et consciemment s’engageant l’un envers l’autre exclusivement pour le reste de leur vie pour leur bien et bénéfice commun, ouverts au cadeau et à la responsibilité d’enfants de la part de Dieu, dans les formes approuvées. A dire vrai, beaucoup de personnes ne comprennent pas l’enjeu de la situation et les sacrifices requis et Pape Francois et les Evêques ont indiqué le besoin d’une préparation meilleure, plus profonde et plus longue. Quand cela ne marche pas et les gens – pour les sacrements et/ou en contemplation d’un nouveau mariage – se tournent vers l’Eglise pour une déclaration de nullité, ils ont souvent des difficultés à expliquer au sujet d’eux-mêmes, leur partenaire et leur compréhension du marriage jusqu’aux voeux. Essaies toi-même ces questions actuelles du processus:

  1. Moi ou mon epoux(/se) s’est marié(e)  pou une raison inadéquate ou insignifiante:

– grosesse inattendue;

– pression de famille, amis,soi, circonstances;

-motif financier, légal ou autre;

-sérieuse incompréhension  de la vraie nature/sens du mariage;

-croyance que mon partenaire changerait ou que je pourrais le/la changer.

  1. Moi ou mon partenaire ne pouvaient pas vivre une vie de mariage:

-pré-existence d’addiction, de maladie mentale ou d’issue psychologique;

-manque d’intérêt délibéré pour le bien-être de l’autre;

-attraction du même sexe chez l’un des époux;

-incidents d’abus physique, mental ou verbal avant et/ou durant le mariage.

  1. Moi ou mon partenaire n’avait pas l’intention d’être marié(e) pour la vie ou d’être fidèle:

-Manque de croyance dans la permanence du mariage;

-Infidélité avant ou durant le mariage;

-Acceptance du divorce comme une possibilité si cela ne marchait pas;

-Agrément Pré-Nuptial stipulant certaines conditions à suivre durant le mariage et après le divorce.

  1. Moi ou mon conjoint n’était pas ouvert à avoir des enfants:

-Choix pré-déterminé de ne pas avoir d’enfant;

-Refus d’avoir un enfant;

-Manque complet d’intérêt à élever des enfants.

  1. Moi ou mon conjoint ont fait une erreur au sujet de l’autre:

-Quelque chose d’important de soi-même  directement connecté au mariage caché( par exemple le fait de n’être pas Catholique);

-Sérieux manque de jugement sur l’autre partie qui aurait bloqué le mariage si connu.

Autre information:   ???

Bon, nous avons tous besoin de plus de prière et de pratique religieuse pour une vie familiale plus forte!
##.

 

Latest News-January 28 , 2018

 

 

 

 

 

THE FOURTH SUNDAY IN ORDINARY TIME (January 28th, 2018)

Dt. 18., 15-20; Psalm 95; 1 Corinthians 7, 32-35; Mark 1, 21-28

 

By +Guy Sansaricq

 

We have today the account of a typical day of Jesus. Two of the five deeds he accomplished provide the topic of these reflections. First Jesus preaches with authority.  He reveals to the world the mystery of his Father’s love for us.  He proclaimed: “The time has come! Repent and believe the Good News.” People are stunned! This message is fresh and move hearts.  What about yours? The message is still proclaimed today! Allow yourself to be moved!

 

Suddenly, a man tormented by an evil spirit is brought to Jesus. Oh! Modern men tend to believe that these cases belong to doctors and psychiatrists. …and that is true in some cases. But we cannot deny the existence of evil in the world and in human hearts. People like Stalin and Hitler stand as examples of hideous individuals overpowered by Satanic hatred.

 

Jesus came to eradicate evil from this world! We all have to choose between good and evil, truth and falsehood, God and Belial, Jesus and Satan.

 

Moses in the 1st reading announces that God would raise up a prophet like himself whose words all should heed. Jesus is that announced Prophet. Woe to those who reject HIM.

In the 2nd reading St Paul urges us to give up everything so as to choose Jesus as OUR LORD!.

The Kingdom of God is come!

We are now secure that the ultimate victory belongs to Jesus! TO HIM BE GLORY FOREVER!

 

 

 

LE QUATRIÈME DIMANCHE ORDINAIRE (28 Janvier 2018)

 

Nous assistons aujourd’hui à une journée typique de Jésus mais ne fixerons l’attention que sur deux des activités rapportées: sa prédication et une expulsion de demon.

 

Concernant la predication, c’est sa mission première. Il annonce que “Les temps sont arrivés! Il faut se repentir et croire!” Il révèle l’amour du Père! Les coeurs sont touchés et se convertissent! Cette mème proclamation continue de nos jours! Et toi-mème, l’accueilles-tu?

 

Mais voila! Un bruit se produit! Un homme possédé d’un esprit mauvais vocifère. Parfois il ne s’agit que de gens malades, ayant besoin de soins d’hopitaux…mais parfois aussi c’est plus compliqué! Dans ce monde, nous devons tous choisir entre le bien et le mal, le mensonge et la vérité, le vice et la vertu, Dieu et Satan.  Jésus commande à l’esprit de partir. Celui-ci sort de l’homme en poussant un grand cri. Heureuse liberation!  Jésus, par sa parole et sa puissance extirpe le mal de notre terre et nous donne la mission de participer à cette tache.

 

Jésus a comme remis ses armes entre nos mains. La victoire sur le mal? A nous de l’accomplir

Si nous restons en COMMUNION avec Lui. Il faut vraiment tout lacher pour le suivre!

Quelle joie de savoir que le royaume de Dieu est parmi nous. Nous détenons entre nos mains

la clé de tout succès! Que nous sachions reconnaitre la puissance que Jesus nous tend! 

Seigneur Jesus, délivre nous de notre résistance à croire! Notre victoire découle de notre FOI!

Bishop Sansaricq

 

In Brooklyn every year a novena of prayers takes place in the Church of St Vincent Ferrer before the very feast day. This year Bishop Sansaricq was invited to celebrate both the first day of the Novena and the Feast day itself. The large Church of St Vincent in Brooklyn was full at 7.30 pm last Sunday for the solemn celebration of the Feast Day and “TROUPE ECLAT,” some sixty members strong, assured the singing. The celebration was lively and prayerful. The large crows appeared to have enjoyed every moment of it.

 

Bishop Sansaricq in his homily stressed the special graces and privileges Mary received from God through her unique role in the Incarnation of Christ. She stands as the masterpiece of God’s creation. She is the NEW EVE, the Mother of Redeemed mankind standing as the best reflection of God’s love and mercy toward all of us.  This was part of her song in the Magnificat “The Almighty has done great things for me, Holy is His Name! His mercy extends from age to age on all who believe.”  When we look at Mary’s singular beauty, we come to better realize God’s infinite goodness to all of us.

 

Nothing brings us closer to Jesus than our admiration of his stupendous blessing upon Mary, a member of our human race. Our faith is that Christ is the HEAD and we are the BODY.  Just like the head used its members to act so God’s plan is to use each one of us who belong to His Body, to use us as channels of his grace and mercy. In that same manner Mary is to be viewed as the main channel of God’s grace as she is “IN COMMUNION WITH JESUS.’ We too like Mary must live in communion with Jesus and with one another.

 

             Pensée de la Semaine: La connaissance conduit à l’unité comme l’ignorance mène à la diversité.”

Thought of the Week: Knowledge leads to unity as ignorance leads to diversity. “

Pensamiento de la semana: el conocimiento conduce a la unidad ya que la ignorancia conduce a la diversidad

 

 

 

February 17, 2018-Celebration of Black History Month with our Youth.

 

 

 

The big gathering of the young people of February 17th 2018 at the parish of St. Teresa of Avila for the Black History month is rapidly shaping up. It will be a great time for our young people to reflect and to enjoy themselves together. The young men of the Pecheurs d’Hommes Church will be with us for this gathering. Bishop Philius Nicholas, the Patriarch of the Christian Haitian Community of the Diaspora assured us that he will come with a delegation of young people from his Church at this great meeting. Already we can say that this meeting of young people will be ecumenical.

16 young people from Florida will be present at this great meeting. We say a big thank you to Father Yves Geffrard, director of the Haitian Ministry of the Diocese of West Palm Beach for agreeing to come with a delegation of young people from his diocese.

Father Mike Petit Homme, Chaplain of the Haitian Pastoral ministry in Washington works very hard to come with a delegation of young people of his archdiocese. Father Mike, Bishop Sansaricq is already thanking you for your warm response to the invitation. Your great love for the Church and for our youth is much appreciated. We have to add that Father Mike was present with a delegation of young people of Washington Dc. at the summer youth gathering of Radio Telé Solidarité. As we work as one, the Youth Rally will be a great success. With their education and leadership, young people are able to contribute to the host society and to our community. Young people need role models who see community first and not personal interest or pride. Of course Haiti has human resources everywhere and young people who can study everywhere in the world. How can we put all our resources together for the build-up of Haiti and the diaspora?

 

The National Center of the Haitian Apostolate is very happy to work with the Haitian Pastoral Office of the diocese of Brooklyn for the success of this day. Together we are stronger!  In this weekly newsletter we always talk about unity and we continue to do everything that depends on us to encourage all the trends of the Haitian society to sit together and work in mutual respect.

 

In this big day we will have several speakers of great caliber. Dr. Yves Salomon Fernandez, President of Cumberland Community College will be one of the speakers at this great youth meeting. She urges young people to participate in large numbers at this gathering. Bishop Sansaricq is very grateful to Doctor Fernandez and the others speakers of this youth rally

 

 

We work to have a youth talk show. Youth from different dioceses and archdioceses of the United States will participate in this panel for the Youth Talk Show. Dr. Myrlande Geiselman, one of the young stars of the Haitian community of Long Island a doctor in pharmacy, will lead this Youth Talk Show. Dr. Myrlande is working tirelessly to have a youth Talk Show at Radio Telé Solidarité. We continue to encourage youth leaders to use Radio Telé Solidarity’s podium for the Ministry to the Youth.

 

We are very grateful to all those who continue to help us for the success of this day. This success will be for the Lord and for our youth. We must always remember that the church is an organized body with Jesus Christ as the center Click on this link to watch a youth talk show for Black History Month.

Brother Tob

 

17 Fevrier 2018-Celebration du mois de l’Histoire des Noirs avec nos Jeunes

 

 

Le grand Rassemblement des Jeunes  du 17 Fevrier 2018 à la Paroisse Ste Therèse d’Avila pour le mois de l’Histoire des Noirs avance à grand pas . Ce sera un grand moment pour nos jeunes de reflechir  et de se distraire ensemble. Les jeunes de l’Eglise Pecheurs d’Hommes seront avec nous pour ce rassemblement. Bishop Philius Nicholas , le patriarche de la communaute Chretienne Haitienne de la diaspora nous a assuré qu’il aura avec lui  une delegation de jeunes de son Église à cette grande rencontre. Deja nous pouvons dire que cette rencontre des jeunes sera ecumenique

16 jeunes de la Floride  seront presents à cette grande reunion. Nous disons un grand merci au Père Yves Geffrard, directeur de la Pastorale Haitienne du diocèse de West Palm Beach d’avoir accepté de venir avec une delegation de jeunes de son diocèse. Le Père Mike Petit Homme, Aumonier de la Pastorale Haitienne à Washington travaille très fort  pour venir avec une delegation de jeunes à cette rencontre. Père Mike Bishop Sansaricq vous dit deja un grand merci  et il comprend très bien votre grand amour pour l’Église et pour notre communaute. On doit mentioner que le Père Mike etait present avec une delegation de jeunes au grand rassemblement d’été des jeunes de la Radio Telé Solidarité. Ensemble cette journée connaitra un grand succès. Les jeunes sont capables avec leur education et leur leadership d’apporter leur contribution à la société d’accueil et à notre communauté. Les jeunes ont besoin des modèles qui voient la communauté avant leur intérêt personnel.  Bien sur Haiti a des ressources humaines  un peu partout et des jeunes qui etudient un peu partout sur la planète . Comment peut on mettre toutes ses ressources ensemble pour le bien être d’Haiti et de la diaspora?

 

Le Centre National de l’Apostolat Haitien est très heureux de travailler avec la Pastorale Haitienne du diocèse de Brooklyn pour la reussite de cette journée. Dans ce bulletin hebdomadaire nous parlons toujours de l’unité  et nous continuons  à faire tout ce qui depend de nous pour encourager toutes les tendances confondues de la société Haitienne à s’asseoir ensemble et à travailler dans le respect mutual.

Dans cette grande journée  nous aurons  plusieurs orateurs de grand calibre. Dr Yves Salomon Fernandez, Presidente de Cumberland Community College sera l’une des oratrices de cette grande reunion des jeunes. Elle exhorte les jeunes à participer en grand nombre à ce rassemblement.

 

 

Nous travaillons pour avoir un youth talk show. des Jeunes de differents dioceses et archidiocèses  des États Unis participeront à ce panel. Dr. Myrlande Geiselman, l’une des jeunes Etoiles de la communauté Haitienne de Long Island qui a un doctorat en pharmacie dirigera ce Youth Talk Show. Dr Myrlande travaille d’arrache pied pour avoir une emission pour les jeunes à la Radio Telé Solidarité. Nous continuons à encourager les leaders des jeunes à utiliser le podium de la radio Telé Solidarité pour le ministère des jeunes

 

Nous sommes très reconnaissants  envers tous ceux et celles  qui continuent à nous aider pour la reussite de cette journée. Cette reussite sera pour le Seigneur et pour nos jeunes .On doit toujours se rappeler que l’église est un corps organisé avec Jesus Christ comme centre. Clicquer sur ce lien pour regarder un talk show des jeunes pour le mois de l’histoire des Noirs .

Brother Tob

                            

VERSION FRANCAISE:  FÈTE DE NOTRE DAME D’ALTAGRACE.

Dimanche dernier 21 Janvier ramenait la fète de Notre Dame d’Altagrace, la patronne de la Republique Dominicaine. Les Haitiens ont également developpé une grande devotion à Notre Dame sous ce vocable. Altagrace veut tout simplement dire “La Vierge de la Haute-Grace.”  L’origine de cette devotion se retrace à partir d’une peinture espagnole du seixième siècle représentant Marie se penchant sur l’enfant Jésus. Cette peinture amenée à St Domingue par deux frères Antonio et Alonjso De Meja deveint fameuse par les nombreux miracles obtenus à partir de son utilisation dans la prière.

Dans la suite un sanctuaire fut élevé en son honneur a Higuey, la region est de la République,

En i922, le pape Pie Neuf reconnut officiellement le Sanctuaire et TRUJILLO the Président Dominicain de l’époque, proclama Notre Dame d’Alatagrace la Patronne Officielle de la Dominicanie.

 

Pour célébrer cette fète les Haitiens de Brooklyn conduisent une neuveine de prières avant le jour mème de la fète. Le jour mème, le 21 Janvier une messe Créole solennelle se célèbre. Tout se passe traditionnellement à la paroisse St Vincent Ferrer à Brooklyn.

 

Le 21 Janvier donc de cette année one foule d’a peu près 800 personnes s’était assemblée a 7.30 du soir dans cette Eglise sus-dite. La chorale “TROUPE ECLAT” forte de ses soixante membres, anima la celebration avec ferveur, beauté et puissance. Le célebrant de la messe fut Msgr. Sansaricq.

 

Dans sa predication il présenta MARIE comme la NOUVELLE EVE, comme le commencement et la MÈRE d’une humanité sauvée et sanctifiée.  Marie par sa presence loin de faire concurrence à son Fils, loin de d’obscurcir le role de son Fils Jesus, fait éclater sa puissance comme elle le fit aux NOCES de CANA. A Cana, elle n’accomplit pas le miracle mais par son intercession poussa son Fils à déployer sa puissance.

 

Ainsi en est-il pour nous aussi.  Sans cesse nous recourrons à son intercession. Nous aussi devons apprendre d’elle à vivre en étroite communion avec Jésus et ainsi à ètre des intercesseurs les uns pours les autres. Par l’exemple de Marie, nous grandissons dans l’intelligence des mystères du royaume. 

 

 

Messe pour le repos de l’ame du Pere Joseph Simoly

L’Eglise de “Holy Cross” sur Church Avenue à Brooklyn était pleine à craquer Samedi dernier 20 Janvier pour la messe du Diocèse de Brooklyn en mémoire du Père Simoly lachement assassiné à Port-au-Prince au mois de Decembre dernier.

Mgr. Guy Sansaricq présida la célebration entouré d’une quinzaine de prètres Haitiens avec aussi Msgr. Malagreca, le curé du lieu.

 

Le Père Miguel Auguste fut le prédicateur de circonstance. Il fut interrompu plusieurs fois par les applaudissemnts d’une assistance émue. Il sut habiliment souligner l’incroyable popularité de ce prètre humble sans pretention mais très bien formé académiquement et spirituellement. C’était un homme de prières, un homme irradiant à tout moment la Joie de la foi, un homme qu’on aimait entendre et frequenter, un prètre-lumière.

 

Ainsi donc Père Auguste sut s’adresse aux prètres présents leur demandant de prendre exemple sur ce prédicateur de marque qui pendant ses vingt-cinq ans se ministère sacerdotal ramena beaucoup d’ames au Seigneur. Son zèle Apostolique et la joie qu’il exprimait par ses chants captivaient les coeurs.

Une chorale de plus de vingt membres souteint admirablement la prière d’un assemblée très recueillie.

Que son ame repose en paix par la misèricorde de Dieu!

 

Mass for the repose of the soul of Fr. Joseph Simoly.

 

Holy Cross Church on Church Ave Brooklyn was full on Saturday January 20th at twelve noon for the Brooklyn memorial mass for the repose of the soul of Fr. Joseph Simoly tragically assassinated in Port-au-Prince Haiti last December. 

 

Bishop Sansaricq was the main celebrant surrounded by more than fifteen Haitian priests and also with Msgr. Malagreca, the parish Pastor.

Fr. Miguel Auguste from the Parish of St Pius TENTH in Rosedale preached the sermon. Many times in the course of his delivery, the congregation applauded as he recalled the great human and spiritual qualities of the deceased. Fr. Miguel mostly addressed his remarks to the priests present asking them to emulate Fr. Simoly who was warm, kind, gentle who loved everybody. He was a priest who loved to pray and expressed his joy by many songs he sang during his sermons. He was a priest who truly believed in the power of prayer whose words deeply touched many hearts.

 

The choir conducted the assembly into traditional spiritual melodies sometimes in Latin. The celebration was moving and most inspiring.

 

May his soul rest in peace through the mercy of God. Amen.

Solidarité Fash

 

Dr. Carolle Charles, l’une des grandes femmes de la Communauté Haitienne de la Diaspora sera au studio de la Radio Telé Solidarité le Samedi 24 Fevrier 2018 à 2:00 hres Pm pour une emission sur la contribution de la Communauté Haitienne  aux États Unis.

Rappelons que Dr Charles a un doctorat en Sociologie et une maitrise en Sciences Politiques de l’Université du Quebec à Montréal. Elle a étudié dans plusieurs pays notamment en Haiti, aux États Unis, au Chili et à Montreal -Canada

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité sera très heureux d’accueillir  Dr  Charles pour le mois de l’histoire des Noirs  pour cette emission et nous lui souhaitons deja la plus cordiale bienvenue

Brother Tob

 

Solidarité  Fash

Dr. Carolle Charles, one of the great women of the Haitian Community of the Diaspora will be at the studio of Radio Telé Solidarité on Saturday, February 24, 2018 at 2:00 pm for a Talk show on the contribution of the Haitian Community to the United States.

Dr. Charles has a PhD in Sociology and a Master’s degree in Political Science from the University of Quebec in Montreal. She has studied in several countries including Haiti, the United States, Chile and Montreal -Canada

The staff of Radio Telé Solidarité will be very happy to welcome Dr. Charles for Black History Month for this talk show and we wish her the warmest welcome.

Brother Tob

 

 

 

LES 25 ANS D’ORDINATION SACERDOTALE DU PÈRE RODRIGUE AUGUSTE.

Le samedi 21 Janvier il y eut grande fète à l’école de la Paroisse St Pie Dix à Rosedale Queens où le Père Auguste est le curé.  Ce n’est pas encore la date de l’anniversaire de son ordination mais c’est l’année! Une série d’activités s’étaleront donc d’ici au 22 Mai de cette année date exacte de l’anniversaire.

 

Presque 400 personnes avaient répondu à l’invitation. D’abondantes Hors d’oeuvres précédèrent le repas avec buffet libre et musique appropriée. Quand tout le monde fut assis, commenca alors le long defilé de tous ceux et celles qui rendirent témoignage aux qualités exceptionnelles du jubilaire. 

 

Des représentant des toutes les paroisses où il eut à exercer son ministère au cours de ces vingt-cinq dernières années se succédèrent pour raconter l’influence profonde que ce jeune prètre chaleureux et eloquent avait eue sur eux-mèmes personnellemnt et sur leur paroisse respective. Son attention à tous, son ministère auprès des jeunes et son souci des malades furent soulignés avec émotion. On parla mèmes de ses qualités charismatiques. Des enfants nés malades et condamnés par les médecins survécurent après que le Père Miguel ait prié sur eux. Beaucoup de témoignages émouvants furent donnés qui provoquèrent chaque fois les applaudissements enthousiastes des invités.

 

Evidemment tous soulignèrent ses dons de prédicateur. Les bancs des Eglises se remplissent quand Il proclame la parole.

 

Le Père Miguel alors gagna le podium pour chanter de sa belle voix de bariton des chansons francaises très populaires de compositeurs francais toutes chansonnettes très appréciées il y a trente ans par la jeunesse étudiantine d’Haiti. Ce fut le moment le plus exaltant de la soirée.

 

Vers onze heures et demie, le “benedicite” traditionnel fur recité et un copieux repas fut servi. Puis ce fut le temps de la danse. Les dames en robes longues, n’attendaient que ce moment pour exhiber leurs tenues de grande soirée.

 

Nous devons dire que l’Eglise de St Pie Dix est sur le point d’ètre reconstruite. Cette soirée dansante fait partie de la levée de fond necessaire pour les couteuses reparations qui vont commencer au printemps. Les profits de ces activités ne sont donc pas destinés à garnir les poches de qui que ce soit mais plutot à faire face aux besoins de la paroisse. Quelle qu’en soit la raison, la soirée fut magnifique et procura beaucoup de joie à tous les invités!

 

 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

On Saturday January 21st, The Pius the Tenth Parish in Rosedale Queens invited the many friends of Fr, Miguel Auguste their pastor to a party in the Parish School.

 

On May 22nd of this year, Father will celebrate his twenty-fifth anniversary of priestly ordination. The Parish wants a yearlong celebration as a way to raise funds for the rebuilding of the parish Church.   This anniversary provides a perfect circumstance.

 

Approximately four hundred people responded to the invitation. There was joy in the air. Great hors d’oeuvres, open bar, great music, a decorated hall, all contributed to the happy atmosphere. Once everyone was seated, the program began with an opening prayer led by Bishop Sansaricq. Then about twelve people succeeded themselves, including 5 priests to give testimony of their appreciation and love for Fr. Miguel.

 

They all spoke about his leadership qualities, his eloquence when delivering his sermon, his attention to everyone, his concern for the sick, his compassion etc.  A lady came forward to say how she attributes her healing from heart disease to Fr. Miguel’s charismatic gifts. Likewise, a 14 years old girl came also on the podium to thank Fr. Miguel.  Apparently as a baby she was very sick and expected to die. Her doctor who had given up on her. Then Fr, Miguel prayed on her and she recovered against all odds.

 

After all this was done, Fr. picked up the microphone and began to sing with his beautiful male voice French love songs which were very popular with young people in Haiti some thirty years ago. Many joined him in the singing. That was a very joyful and participatory moment.

 

After all this was completed a copious meal was served and immediately after the dancing floor was open. The ladies with their long beautiful evening dresses were we might say anxious for that moment.  You could see them pulling their husbands or partners’ sleeves.  

It was really time for dancing to the tune of the lively band. It is thus that the evening ended up on a happy note. Happy twenty-fifth Anniversary, dear Fr. Miguel!

Brésil: la condamnation de Lula en appel, une incertitude politique

Par RFIPublié le 25-01-2018 Modifié le 25-01-2018 à 11:36

Luis Inacio Lula da Silva (Parti des travailleurs), le 24 janvier 2018 à Sao Paulo.REUTERS/Leonardo Benassatto

Lula va-t-il aller en prison ? Quel avenir politique pour l’ancien chef d’Etat, qui a lancé sa candidature à la présidentielle d’octobre prochain ? Au lendemain de sa condamnation à 12 ans et un mois de prison pour corruption en appel, l’ancien syndicaliste est au centre des interrogations dans son pays, le Brésil.

Avec notre correspondant à São Paulo,  Martin Bernard

Luis Inacio Lula da Silva doit-il être incarcéré après le jugement unanime d’une cour d’appel brésilienne, qui l’a condamné pour corruption mercredi, alourdissant au passage la peine prononcée en première instance de près de trois ans ?

L’ancien président a été condamné à deux reprises, et selon la jurisprudence du Tribunal suprême fédéral, il pourrait être placé en détention. Mais avant cela, ses avocats vont engager de nouvelles procédures pour tenter de retarder les choses.

D’autant que Lula se dit plus que jamais candidat pour la présidentielle d’octobre. Il va insister jusqu’au bout. Au regard de la justice électorale, tout candidat doit présenter un casier judiciaire vierge. Le Tribunal supérieur électoral devra trancher.

 

 

Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme dénonce des propos « choquants » prêtés au Président américain

 

Rupert Colville, porte-parole du Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) (archives). Photo ONU/Jean-Marc Ferré

12 janvier 2018 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a dénoncé vendredi des propos « choquants et honteux » prêtés au Président des Etats-Unis, Donald Trump, qui aurait qualifié Haïti et des pays africains de « pays de merde ».

Selon plusieurs médias américains, le Président s’est emporté lors d’une réunion avec des parlementaires sur l’immigration. Donald Trump a démenti avoir tenu ces propos.

“S’ils sont confirmés, ce sont des propos choquants et honteux de la part du Président des Etats-Unis. Désolé, il n’y a pas d’autre mot à utiliser que ‘raciste’ », a dit le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d’une conférence de presse à Genève.

« Vous ne pouvez pas exclure des pays et des continents entiers en les qualifiant de ‘pays de merde’, dont les populations, qui ne sont pas blanches, ne sont donc pas les bienvenues. Le commentaire positif sur la Norvège rend le sentiment sous-jacent très clair », a-t-il ajouté.

« Ce n’est pas seulement une question de langage vulgaire, c’est ouvrir la porte au pire aspect de l’humanité, c’est valider et encourager le racisme et la xénophobie », a-t-il encore dit.

De son côté le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU n’a pas souhaité faire de commentaire sur une réunion à caractère privée. Il a toutefois rappelé le discours du chef de l’ONU jeudi à l’occasion de la présentation d’un rapport sur les migrations.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé jeudi à se concentrer sur les aspects « largement positifs » des migrations, à l’occasion de la publication d’un rapport intitulé ‘Rendre les migrations bénéfiques pour tous’.

 

Est-ce une perte ou une opportunité pour Haïti que la jeunesse part ?

On ne compte plus le nombre de jeunes Haïtiens, pour la plupart qualifiés, qui quittent le pays ces derniers mois. Un message du diplomate Fernando Estimé sur son compte Facebook résume bien l’état de la situation : « En moyenne, 500 Haïtiens s’envolent vers le Chili chaque jour avec au minimum 1 000 dollars américains comme argent de poche, après avoir payé 1 200 dollars pour le billet d’avion. Cela fait environ 1,1 million de dollars américains par jour.»

Sur une année, cela fait un montant énorme. Ils ne vont pas seulement au Chili, mais aussi en République dominicaine, au Brésil, au Canada, aux États-Unis et aux Antilles. Il se pose alors une question fondamentale : est-ce une énorme perte ou une opportunité pour le pays que les jeunes gens partent? Une analyse coût/bénéfice pourrait aider à y trouver des éléments de réponse.

En économie, l’analyse coût/bénéfice consiste à soustraire la valeur de l’ensemble des coûts des avantages (ou bénéfices) d’un projet ou d’un phénomène économique pour en déterminer sa rentabilité. Si la valeur financière des avantages excède celle des coûts, on dit que le projet est rentable financièrement. Mais, on peut regarder également la rentabilité sociale en comparant les coûts et les avantages sociaux en tenant compte des externalités négatives et positives du projet sur la société.

L’externalité désigne le fait que l’activité de production ou de consommation d’un agent affecte le bien-être d’un autre sans qu’aucun des deux reçoive ou paye une compensation pour cet effet. La prise en compte de l’externalité dans l’analyse coût/bénéfice fait une énorme différence. Par exemple, le commerce de jus en bouteille de plastique peut être très rentable financièrement pour un entrepreneur privé; mais quand on regarde l’effet désastreux de ces bouteilles sur les canaux d’irrigation, on se rend compte qu’il ne saurait être rentable socialement.

Essayons d’abord de regarder les avantages. En général, si les jeunes Haïtiens arrivent à bien s’intégrer au pays d’accueil, l’émigration permet aux jeunes gens de mieux développer leurs capacités et leurs talents. Cela peut être une simple perception ou une croyance, voire un leurre. Mais dans l’ensemble, ils perçoivent actuellement plus d’opportunités ailleurs qu’en Haïti. L’émigration est alors perçue globalement comme une réussite individuelle. Les émigrants pourront ensuite partager leurs connaissances et leurs expériences avec les nationaux si l’occasion se présente. Les économistes parlent de transfert de connaissances et de technologies pour identifier ce phénomène de partage.

Et enfin, l’avantage le plus connu : ils transfèrent des devises en Haïti. Le Chili occupe déjà une place enviable dans le classement des pays qui envoient des fonds en Haïti. En 2017, l’ensemble des transferts de la diaspora haïtienne a totalisé 2,5 milliards de dollars américains. Ce sont ces transferts sans contrepartie qui maintiennent l’économie haïtienne sous une forme de respiration artificielle.

Quant aux coûts, le départ massif des jeunes personnes représente une diminution de la main-d’œuvre qualifiée du pays qui pourrait être utilisée dans le processus de production nationale. À long terme, cette fuite de cerveaux peut bien nuire au processus de développement national. Comment peut-on planifier le développement du pays si l’une des ressources les plus importantes à cette fin ne rêve que de partir? Une bonne partie du montant investi dans la formation de ces jeunes gens est partie en fumée. Sans oublier les coûts du voyage mentionné par M. Estimé.

Ces deux étapes consistant à identifier les avantages et les coûts paraissent assez simples. Pourtant, y mettre des montants monétaires demeure un exercice assez délicat. La plus grande subtilité de l’analyse coût/bénéfice réside dans l’évaluation des coûts d’opportunité, c’est-à-dire la valeur des autres actions, décisions ou opportunités auxquelles la jeunesse renonce en quittant le pays. Ces valeurs doivent être ajoutées aux coûts mentionnés précédemment. Le coût d’opportunité amène à poser la question suivante : les jeunes gens émigrants auraient contribué à quoi en restant au pays ? Ils auraient réalisé quoi durant leur vie s’ils ne partaient pas?

Ces Haïtiens qui rayonnent à l’étranger

 

On peut citer les exemples de Michaëlle Jean, de Samuel Pierre, de Dany Laferrière, de Wyclef Jean et de bien d’autres compatriotes qui arrivent à exploiter leurs talents de façon exponentielle à l’extérieur. Samuel Pierre est une sommité internationale dans le domaine des systèmes de télécommunications, des réseaux de télécommunications, des télécommunications mobiles et personnelles ainsi que des systèmes de télécommunications sans-fil. Professeur titulaire au département de génie informatique et génie logiciel à l’École polytechnique de Montréal, il a déjà dirigé au moins 29 thèses de doctorat et 94 mémoires de maîtrise. Il a déjà récolté plus d’une dizaine de prix internationaux prestigieux.

Lors de la remise d’un doctorat Honoris Causa à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), la rectrice de l’UQTR qui avait rencontré Samuel Pierre pour la première fois en Haïti a été plus qu’élogieuse à son égard. « Nous rendons hommage à un homme d’une grande envergure intellectuelle, un homme dont la notoriété est fermement établie dans son champ d’expertise. Un homme également doté d’une vision humaniste, qu’il démontre admirablement par l’empathie qui guide ses actions pour améliorer le sort de son prochain », avait indiqué Mme Nadia Ghazzali. « Sans interruption depuis 1988, il obtient plus de 11 millions de dollars canadiens de subventions individuelles et autant comme membre d’équipe de recherche », avait-elle poursuivi.

Samuel Pierre est reconnu par la communauté scientifique comme un éminent spécialiste des réseaux de communications câblés et sans-fil, de l’informatique mobile et du téléapprentissage. La rectrice de l’UQTR en donnait quelques raisons : sa production scientifique impressionnante avec plus de 500 publications et communications, plusieurs comités éditoriaux de revues scientifiques sollicitent son expertise, tout comme de prestigieux organismes nationaux et internationaux, sans oublier sa participation à de nombreuses missions de coopération internationale en tant qu’expert en technologies. L’apport indispensable de Samuel Pierre au développement de la formation et à la promotion de la relève scientifique a également été souligné.

Quel serait le profil du professeur Samuel Pierre s’il n’avait pas quitté le pays à un certain moment ? La même question se pose pour Michaëlle Jean, Dany Laferrière, Wyclef Jean et tant d’autres. Il demeure évident qu’ils n’auraient pas pu briller autant. Qu’ont-ils donné en retour au pays comme une sorte de rendement sur investissement ?

Le professeur Samuel Pierre a déjà ouvert un centre universitaire à Port-au-Prince, l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (ISTEAH), où des éminents professeurs du monde entier enseignent par vidéoconférence. Il met actuellement en œuvre un projet de grande envergure dénommé Pole d’innovation du grand Nord (PiGRAN) à Génipaillier, troisième section de la commune de Milot, dans le département du Nord. Et depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010, le professeur Pierre a mobilisé une grande force intellectuelle et économique de la diaspora haïtienne autour du Groupe de réflexion et d’action pour une Haïti nouvelle (GRAHN). Le PiGRAN et l’ISTEAH sont les produits du GRAHN qui publie également une revue thématique dénommée Haïti perspectives.

Et participent au développement national

Les retombées du succès de Samuel Pierre pour Haïti sont donc énormes. Cela témoigne du fait qu’un Haïtien de l’extérieur peut grandement contribuer au développement du pays natal. Pouvait-il aider davantage s’il n’avait pas laissé le pays? Absolument pas ! À vrai dire, il s’agit d’un cas extrême. Tous les Haïtiens de l’extérieur ne réussissent pas autant. Mais le jeune qui va au Chili ou ailleurs a une probabilité plus élevée de trouver un emploi afin d’aider sa famille, et conséquemment son pays.

En quoi est-ce que le départ de Samuel Pierre nuit-il au pays ? On ne voit pas trop. Il peut en être de même des autres jeunes personnes qui laissent le pays. Il existe probablement d’autres compétences capables de les remplacer convenablement. Si les jeunes gens qui partent n’auraient pas pris part activement au processus de production nationale et n’auraient pas été utilisés adéquatement, le pays ne perd rien à les laisser partir. Au contraire, il s’agit d’une opportunité pour Haïti. S’ils auraient été utilisés mais peuvent être remplacés aisément par d’autres compétences, il s’agit là aussi d’une opportunité pour le pays. Comme une sorte de promotion. Le jeune qui part et qui est bien intégré est promu à une meilleure carrière et un emploi vient d’être créé pour un autre. Sans que l’on ait à cribler de balles la maison du détenteur du poste.

En fin de compte, pour un pays à un taux de chômage si élevé, le déplacement de cerveaux peut être une source d’opportunités, voire une exportation de main-d’œuvre qualifiée. L’Inde a exporté beaucoup d’ingénieurs au reste du monde. La Chine lui a fourni beaucoup d’ouvriers. Aujourd’hui, les travailleurs chinois qualifiés retournent chez eux.

Dans un texte publié au journal Le Nouvelliste le 1er août 2017 (1), le Dr Fritz Dorvilier a défendu, sans ambages, l’émigration des jeunes Haïtiens vers l’Amérique latine comme une opportunité pour ces jeunes personnes et pour le pays. Il a même « conseillé aux têtus dirigeants haïtiens de favoriser le départ vers des pays étrangers développés d’une importante quantité de la population haïtienne. […] Parce que, à l’instar des pays sous-développés ayant une structure démo-économique caractérisée par le surpeuplement et un fort taux de chômage, Haïti doit être plus enclin à encourager l’émigration d’un nombre significatif de sa population ».

De toute façon, il devient très difficile d’empêcher la jeunesse de partir. Les dirigeants doivent plutôt mettre l’accent sur l’intégration des membres de la diaspora qui veulent revenir à tous les niveaux de la vie nationale. Il n’existe pas de rationalité économique à vouloir garder un jeune Haïtien au chômage en Haïti s’il peut travailler et exploiter efficacement ses potentialités ailleurs. À l’inverse, ceux qui sont à l’étranger doivent pouvoir retourner travailler et/ou investir comme bon leur semble dans leur pays natal. Il faut voir le reste du monde comme de vastes marchés, à commencer par le marché du travail.

Les footballeurs sud-américains vont travailler (jouer au foot) en Europe. Ils adoptent pour la plupart la nationalité de leur pays de travail. Puis, ils reviennent faire avancer leurs pays natal en jouant pour leur sélection nationale mais aussi en investissant chez eux. Certains participent normalement aux élections comme Romário de Souza Faria au Brésil. Sans oublier le Franco-Libérien George Weah, l’actuel président du Liberia.

Plus le pays progressera sur la voie du développement, moins le besoin d’émigrer se fera sentir chez la jeunesse. Très peu de Norvégiens sont intéressés à émigrer aux États-Unis comme le souhaite l’actuel président américain. Le progrès économique est la seule solution viable à la fuite des jeunes Haïtiens. Le seul handicap, c’est qu’il revient aux jeunes gens d’amorcer ce processus de développement.

source le Nouvelliste

 

RDC : plus de 800.000 enfants déplacés en 2017 par les violences au Tanganyika et au Sud-Kivu

 

Des déplacés congolais fuyant les violences dans la province du Tanganyika, en mai 2017 (Photo: UNICEF/Gwenn Dubourthoumieu).

Au moins 1,3 million de personnes, dont plus de 800.000 enfants, ont été déplacées suite aux violences interethniques et aux affrontements entre l’armée régulière, les milices et les groupes armés dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Dans une déclaration rendue publique ce jeudi, l’UNICEF note que ces violences au Tanganyika et au Sud-Kivu alimentent l’une des pires crises de déplacement des enfants au monde.

La RDC fait face à l’une des plus grandes crises de déplacement d’enfants dans le monde. Et selon l’UNICEF, ce sont plus de 800.000 enfants qui ont été déplacés en 2017. Alors que les violences se poursuivent dans les Provinces du Tanganyika et du Sud Kivu, l’agence onusienne redoute le pire. D’autant qu’avec les combats dans l’Est de la RDC, des gamins sont parfois recrutés pour se battre. Selon des estimations récentes de l’UNICEF, plus de 3.000 enfants ont été recrutés par des milices et des groupes armés.

En outre, l’UNICEF et ses partenaires ont également identifié plus de 800 cas d’abus sexuels. Pour l’agence onusienne, ces chiffres témoignent des « conséquences dévastatrices de ces vagues de violences » pour les adolescents de l’Est de la RDC dont beaucoup sont victimes « de violences extrêmes ». « Des centaines de milliers d’enfants dans la région n’ont plus accès aux soins de santé et à l’éducation ».

Ces combats ont « influé sur la santé et l’état nutritionnel des enfants ». De nombreux centres de santé ne fonctionnent plus et il existe un risque accru d’insécurité alimentaire car la violence empêche les communautés à se rendre dans les champs. Du coup, des milliers d’entre eux risquent de souffrir de malnutrition sévère. De plus, les Provinces du Tanganyika et du Sud Kivu font face à une flambée d’épidémies. En 2017, elles ont enregistré plus 18.000 cas suspects de rougeole et le même nombre de cas de choléra, soit deux fois plus qu’en 2016.

Face à cette préoccupante situation humanitaire, l’UNICEF demande à toutes les parties impliquées au conflit de garantir l’accès humanitaire aux personnes qui ont un besoin urgent d’assistance. Et pour aider les enfants touchés par les crises dans les Provinces du Tanganyika et du Sud-Kivu, l’UNICEF a besoin de 65 millions de dollars américains pour sa réponse pour les six prochains mois.

Proverbes

Bèl Parol pa vle di Verite pou sa

Kòfrefò pa suiv Kòbya

Lajan pa Gin Lodè

Tout bèt jennen mòde

Chen Bwè Ze pa Kite Metye

Mete Chat Veye mantèg

 

Good to know: Update on TPS, DACA; Availability of Resident Visas for February.

 

Deacon Paul C. Dorsinville.

Haitians with TPS and work card expiring 1/18/18 must re-register before 3/19/18; their work card is good up to 7/21/18; I-821, biometric fee $85 for age 14 and plus, I-765 (+ $410 if new work card good to 7/22/19 needed).

Haitians with TPS and renewal application pending as of 1/18/18 + work card up to 7/22/17 do NOT need to re-register but must show to the boss their application receipt and the USCIS and Federal Register notices of 1/18/18.
*

Les Haitiens ayant TPS et carte de travail expirant le 18/1/18 DOIVENT  se rè-inscrire d’ici 19/3/18 – la carte de travail est bonne jusqu’au 21/7/18; I-821, frais biométrique de $85 pour ceux de 14 ans et plus, I-765 (+ $410 si nouvelle carte de travail jusqu’au 22/7/19 nécessaire).

Les Haitiens ayant TPS et application pendante au 18/1/18 + carte de travail jusqu’au 22/7/17 n’ont PAS à se re-inscrire mais doivent montrer au patron le recu d’application et les annonces de USCIS et Federal Register du 18/1/18.
+

DACA youth may re-register by Court order up to 6 months before their expiration date, but no first-time applicants.
*

Par décision de Tribunal, les jeunes ayant DACA peuvent se ré-inscrire jusqu’à 6 mois avant expiration; mais on n’accepte pas de nouveaux applicants.
+

RESIDENT VISAS FOR FEBRUARY/ VISAS DE RESIDENCE POUR FEVRIER:

FAMILY PETITIONS/ PETITIONS DE FAMILLE:

Spouse, Minor child(<21), Parent of US Citizen-Epoux/(se), Enfant mineur(<21), Parent de Citoyen US:                                            No delay/ Pas de délai.

Unmarried adult son/daughter of US Citizen/ Enfant majeur non-marié de Citoyen US:                                                                          15 Mar 2011.

Spouse, Minor child of US resident/ Epoux/(se), Enfant mineur de Resident US:

01 Mar 2016.

Unmarried adult son/daughter of US Resident/ Enfant majeur non-marié de Résident US:                                                            15 Jan 2011.

Married son/daughter of US Citizen and family/Enfant marié de Citoyen US et famille:                                                                       15 Nov 2005.

Sibling of US Citizen (w/family)/Frère/soeur de citoyen US (/et famille):

22 Jul 2004.

EMPLOYMENT PETITIONS/ PETITIONS DE TRAVAIL

All Categories/ Toutes catégories:

Priority workers/ Travailleurs prioritaires;

Exceptional ability, graduate degrees/ Abilité exceptionelle, diplômes avancés;

Experimented workers, undergraduate professionals/Travailleurs expérimentés, professionels avec moins de 4 ans d’université;

“Öther workers”/”Autres travailleurs”;

Skills, S.T.E.M., Clergy/ Spécialités, S.T.I.M., Clergé;

Investors, Entrepreneurs/ Investisseurs, Entrepreneurs:

No delay/ Pas de délai.

Religious workers and some investors need congressional action / Les travailleurs religieux et certains investisseurs ont besoin d’action du Congrès.

OTHER CASES, SPECIAL CASES/ AUTRES CAS, CAS SPECIAUX:

Foster care, VAWA, Asylum, Refugee, Registry, HRIFA, etc. : Ad hoc.
##.

 

 

Radio Telé Solidarité : Flash

 

The National Center of The Haitian Apostolate  in Union With The Haitian Pastoral of the Diocese of Brooklyn  invites all young Adults to a large gathering of young people on Saturday, February 17, 2018

Times: 10:00 AM-4:00PM

Theme :Young people Where are you?

 

Where: Ste Teresa of Avila RC Church

Address:

563 Sterling Pl, Brooklyn, NY 11238

Speakers: Dr. Yves Salomon Fernandez

President of Cumberland Community College ( NJ)

Evan Auguste is a PhD student in clinical psychology specializing in forensics at Fordham University

 

Dr. Joseph  R. Clerismé

President of the Association of Haitian Physicians  Abroad

we will have the Cultural Show,  Panel,  Workshops

Youth Groups  Florida and Boston  will be with us for this big Youth Rally to celebrate    Black History Month.

For information please call  Brother Tob at 631-889-0664 , Mr. Frederique Fils Aimé at 973-545-6344 and the National Center at 718-856-3323

N.B  Radio Telé Solidarité will be live for this big  Youth gathering.

 

 

 

 

Le Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger de concert avec la Pastorale Haitienne du diocèse de Brooklyn invite tous les Jeunes  à un grand rassemblement des Jeunes le Samedi 17 Fevrier 2018

Heures: 10:00 AM-4:00Pm

Où :         Église Ste Therèse D’Avila

Addresse: 563 Sterling Pl, Brooklyn, NY 11238

Orateurs: Dr Yves Salomon Fernandez

Presidente  de Cumberland Community College  NJ

Thème    Jeunes ou êtes Vous?

Young Adults Where are You?

 

 

Evan Auguste-Candidat pour un doctorat en Pshychologie  à l’Université de Ford’Ham

 

Dr Joseph R.  Clerismé

President de l’Association Des Medecins Haitiens à l’etranger

Nous aurons ce jour la-Show Culturel, Ateliers Panel de Jeunes et Professionnels

Les Groupes de Jeunes de la Floride  , Philadelphia et de Boston  seront avec nous pour ce grand rassemblement des Jeunes pour le mois de l’Histoire des Noirs

Pour Information veuillez appeler Brother Tob au 631-889-0664 , Mr. Frederique Fils Aimé au 973-545-6344 et le Centre National De l’Apostolat Haitien au 718-856-3323

N.B La Radio Telé Solidarité sera en direct pour ce grand rassemblement.

 

 

National Center-Latest News-January 21

THIRD SUNDAY IN ORDINARY TIME (January 21th, 2018)

Jonah 3, 1-10; Psalm 25; 1 Cor. 7, 29-41; Mark 1, 14-20    

 

 By +Guy Sansaricq.

 

Today we see Jesus calling some villagers to be “Fishers of men.” Actually, he is entrusting to them the future of THE KINGDOM of God. At this point all He asks is their basic good will and good character and mostly their free consent to his call.   

 

But soon afterwards, a condition for discipleship is clearly set forth. They must repent and believe the GOOD NEWS. In order to stress this point, the first reading reminds us of the story of Jonah who was sent by God to Nineveh, the sinful city. Nineveh repented and was spared a deadly disaster. Sincere repentance gains God’s favor, a lesson we need to remember!

 

The second reading reminds us that repentance opens our minds and hearts to the understanding that the world in its present form is passing away. Too many tend to consider this world as the only thing that counts. We should rather view ourselves as sojourners who walk forward to something greater and better. Excessive attachment to passing things distracts us from goals that are superior and permanent. 

 

On these first Sundays of the year, the Church urges us to act like the people of Nineveh who resolutely turned away from sin. Like the first disciples let us be prepared to give up our former way of life and follow Jesus unreservedly. “The Lord teaches the humble his way!” Are you humble? Then follow him! He alone can fulfill the desires of your heart!

 

TROISIÈME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE. (21 Janvier 2018)                                                   

                                                                 VIENS ET SUIS MOI!

 

Comme c’est fascinant de suivre les premiers gestes de Jésus en Galilée. Sa priorité: choisir des disciples qui sont appelés à laisser derrière familles et filets afin de devenir “pècheurs d’hommes.”  C’est que Jésus entreprend une mission dont il veut nous confier la charge. Il nous valorise nous sachant munis d’intelligence et de volonté. Ces facultés spirituelles que nous possédons peuvent NOUS DONNER ACCÈS aux trésors supérieurs qu’il nous offre.

 

Mais pour cela, nous devons dire OUI en toute liberté. C’est ce qu’on appelle LA FOI, première condition du salut. L’homme de bonne volonté y adhère sur le champ.

 

Laissons nous inspirer par l’exemple de Jonah à Ninive, la ville pécheresse. A la voix du prophète, la ville entière se convertit et échappa au malheur. Nous aussi devons apprendre à quitter nos voies mauvaises pour servIr le Dieu Vivant. La seconde lecture transmet un message analogue. L’attachement aveugle aux choses qui passent produit l’aveuglement des gens terre à terre. Des richesses supérieures sollicitent notre attention. Pourqoui rester braqués sur ce qui est futile, fragile et passager? Oh! La follie humaine! 

 

N’aie pas peur de briser les chaines qui te tiennent captifs(ves)! La foi est la porte d’entrée d’une vie nouvelle. La joie t’appelle!   REPENTEZ VOUS ET CROYEZ A LA BONNE NOUVELLE!

 

Bishop Sansaricq

Pensée de la Semaine: Même la pensée d’une fourmi peut toucher le ciel

Thought of the Week:Even the thought of an ant can touch the sky

Pensamiento de la semana: incluso el pensamiento de una hormiga puede tocar el cielo

 

 

Telé Medicine and invention of Louis Auguste Jr (Lou)

 

Radio Telé continues to provide its programs on health Care. Our last show was on Tele Medicine. We were very honored to have Dr. Louis Auguste, a surgeon who has been practicing medicine for more than 30 years in The United States, and his son Louis Auguste Jr (Lou), an educated humanist from Yale, who founded the company Alexpath in 2016 and who has already invented a technology that allows pathologists around the world to diagnose patients from a smartphone and at a lower cost for patients. It is also important to mention that this new technology makes it possible to develop a solution capable of making a traditional microscope smarter while allowing a faster diagnosis. His Excellency The Most Reverend Guy Sansaricq, director of Radio Telé Solidarité lead this talk show. Don’t fail to watch it. It’s fascinating!

 

We have been living for some time in a digital world the result of the technological revolution. Today we talk a lot about Telé Medicine where doctors can give medical care and even practice surgery at distance. Dr. Auguste in his talk show on Telé Medicine at Radio Telé Solidarité told us about the Physician who while in New York was involved in a surgery in Germany. Of course it takes a good communication system. We have to add that robots and the internet play a major role in surgery at distance.

Lou Auguste, Doctor Auguste’s son, this young Business man from Alexapath who thanks to his research managed to develop a technology from a cell phone where pathologists can diagnose patients around the world. Four hospitals in India are already starting to use this technology. He has already put several doctors from the Justinian Hospital of Cap-Haitien in touch with volunteer pathologists from Miami. According to Dr. Auguste Haiti has between 5 and 6 pathologists for a population of more than 11 million inhabitants and the United States has one pathologist  for 17,000 inhabitants

 

The invention of Lou Auguste can help Haiti with the chronic problem of lack of health care and lack of doctors in the most remote places of the country. Today Haiti has the highest death rate in the world for women who have cancer of the womb. Lou works very hard through his network of pathologists to allow patients to pay a very low cost for diagnoses

Many thanks to Dr. Louis Auguste, one of the great cancer specialists in the United States and the young humanist engineer Lou for his invention that can improve health care in southern countries like Haiti. To listen to this show click on this link: https://youtu.be/YRWaI2-eta8

 

Dr Auguste and his son Lou Auguste will be with us at the Youth Rally of February 17 at St Teresa of Avila Parish  and they exhort the youth  to attend this youth gathering to celebrate the Black History Month

 

 

We are working very hard at Radio Telé Solidarité to produce, by the grace of God, a program on Artificial Intelligence at the end of January 2018 with Doctor Pierre Brice of the Association of Haitian Engineers Abroad

 

Telé Medecine et invention de Louis Auguste Jr (Lou)

 

La Radio Telé continue avec ses emissions sur la santé. Notre derniére emission  était sur tele Medecine. Nous étions très honorés d’avoir Docteur Louis Auguste,     un chirurgien qui exerce sa profession medicale  aux États Unis depuis plus de 30 ans et son fils Louis Auguste Jr (Lou)., un humaniste éduqué à Yale,  qui a fondé en 2016  la compagnie Alexpath qui a deja inventé une technologie qui permet aux pathologistes à travers le monde de diagnostiquer les patients à partir d’un smarphone et à moindre cout pour les patients.  On doit mentioner aussi que cette nouvelle technologie permet de developer une solution capable de rendre plus intelligent un microscope traditionnel  tout en permettant un  diagnostique plus rapide.  Dès qu’on parle de Telé Medecine  il faut voir des soins médicaux à distance. Grace a cette nouvelle technologie, un médecin à Chicago peut diagnostiquer un malade en Haiti, en Europe, en Chine et même à la lune. La distance n’est plus un problème avec la tecknologie, c’est seulemenent la lune de miel on ne peut pas faire  à distance avec la Technologie.  Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq, directeur  de la Radio Telé Solidarité a conduit cette emission.

Nous vivons depuis quelque temps dans un monde numerique ou dans  une revolution technologique. Aujourd’hui on parle beaucoup de Telé Medecine ou les medecins peuvent donner des soins médicaux et même faire des operations à distance. Docteur Auguste  dans son emission sur Telé Medecine à radio Telé Solidarité nous a parlé du Medecin Chirugien  qui etait à New York et qui participait à une operation en Allemagne. Bien sùr cela requiert un bon système de communication et on doit ajouter que les robots et l’internet jouent un role majeur dans les operations  à distance.

 

Lou Auguste, ce jeune entrepreneur  de Alexapath qui grâce à ses recherches  arriva à developper  une technologie  à partir d’un cell phone grace auquel les pathologistes peuvent diagnostiquer des patients à travers le monde.  4 hopitaux  de l’Inde commencent deja à utiliser cette technologie. Cet inventeur a deja mis plusieurs medecins de l’Hopital Justinien du Cap Haitien en contact avec des pathologistes benevoles de Miami. Selon Dr Auguste Haiti ne dispose que de  5 et 6 pathologistes pour une population de plus de 11 millions d’Habitants alors que les États Unis ont un médecin pathologiste pour 17 000 habitants.

L’invention de Louis Auguste Jr. (Lou)  peut beaucoup aider Haiti avec le problème chronique de manque de soins en Santé  et de carence de médecins dans les endroits les plus reculés du pays. Aujourd’hui Haiti a le taux de mortalité le plus élevé dans le monde pour les femmes qui souffrent du cancer de la matrice. Lou travaille très fort à travers son reseau de Pathologistes afin de permettre aux patients de payer un cout très bas pour les diagnostiques

Nous remercions infiniment le Docteur Louis Auguste, l’un des grands specialistes  en cancer aux États Unis et le jeune humaniste Ingenieur Lou pour son invention  qui peut ameliorer les soins de santé des pays du Sud comme Haiti. Pour écouter cette emission clicquer sur ce lien:  https://youtu.be/YRWaI2-eta8

 

Dr Louis Auguste et son fils Louis Auguste Jr (Lou) seront au rassemblement des Jeunes du 17 Fevrier 2018  à la Paroisse Ste Teresa of Avila et exhortent les jeunes à prendre une part active à ce grand Rassemblement.

 

Nous travaillons très fort à la Radio Telé Solidarité pour avoir avec la grace de Dieu une emission sur l’intelligence Artificielle à la fin du mois de Janvier 2018  avec Docteur Pierre Brice de l’association des Ingenieurs Haitiens à l’etranger

 

 

 

 

Brother Tob

 

Entretien avec le couple Caidor

 

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité était très heureux d’avoir un entretien avec le couple Caidor dont le mari occuppe le poste de  secretaire executif au niveau national de la Commission Episcopale pour la famille. Ce couple  sur l’invitation des Amis du Foyer d’Haiti etait à New York pour animer une session sur la famille pour la communauté Haitienne de la Paroisse De Ste Brigitte à Westbury. Le Couple Caidor a deja 34 ans de marriage et a 5 enfants. Mr Jean Marie Caidor est medecin de formation. Dr Caidor est Consulteur au Conseil Pontifical pour la famille

L’initiative de la direction des Amis du foyer d’inviter ce couple pour cette session  est très appréciée par le peuple de Dieu. Mr et Mme Caidor sont membres fondateur de la Fraternité de la maison de Marie et Joseph. Cette fraternité a son bureau à la Communauté Sainte Marie. Le couple organise une retraite de 17 jours  au mois de Juillet pour les couples mariés. Plusieurs Couples Haitiens partiticipent à cette retraite.

 

La radio Telé Solidarité continue à travailler pour avoir une emission sur la famille. Cette année nous avons deja eu 2 emissions sur la famille. Nous allons  continuer à faire l’impossible pour avoir d’autres emissions sur le sujet.

Le couple Caidor était très content d’avoir cette session avec les paroissiens et paroissiennes de la Paroisse de Ste Brigitte. Il nous fit savoir qu’à partir de cette experience il sera vraiment content de retourner pour une autre session.

Dans son entretien il nous a parlé de son ministère en Haiti et du travail de la commission épiscopale de la Famille en Haiti. Tous les dioceses et archidiocèses d’Haiti ont une commission episcopale sur la famille.

Nous avons profité de cette emission pour poser des questions sur les problèmes et les defis des Familles. Le premier problème est la pénurie d’argent et le 2ème est l’infidélité. Dans ce monde de consommation il est difficile de vivre sans argent. Le problème de l’infidélité est un autre cancer qui divise un certain nombre de familles. Comment l’Eglise peut -elle  mieux accompagner les couples après le mariage?

La Famille est la meilleure École de la vie et une famille équilibrée et spirituelle est une source de grace pour la société.  Nous souhaitons du succès au couple Caidor dans leur ministère en Haiti. Pour écouter l’emission clicquer sur ce lien: https://youtu.be/st5jTXBscCE

Brother Tob

 

The staff of Radio Telé Solidarité was very happy to have an interview with the  Caidor couple. Mr. Caidor is the executive secretary of the Haitian Episcopal Commission for the family. This couple was in New York at the invitation of the Friends of the Foyer of Haiti to animate a family retreat for the Haitian community of Ste Brigitte Parish  in Westbury. The Caidor Couple has already 34 years of marriage and has 5 children. Mr Jean Marie Caidor is a doctor by training and is Consultor at the Pontifical Council for the Family.

 

The initiative of les Amis du Foyer to invite this couple for this session was highly appreciated by the people of God. Mr and Mrs Caidor are founding members of the Fraternity of the House of Mary and Joseph. This fraternity has its office at the Sainte Marie Community. The couple is organizing a 17-day retreat for married couples in the month of July. Several Haitian couples of the diaspora will be taking part in this retreat.

 

Radio Telé Solidarité continues to work for a program on the family. This year we already had 2 shows on the family and we will continue to do everything possible to have other programs on this topic at radio Telé Solidarité.

The Caidor couple were very happy to have this spiritual meeting with the parishioners of Ste Brigitte. They are prepared to come back for a second session in the future.

In their interview they told us about their ministry in Haiti and the work of the Episcopal Commission of the Family in Haiti. All the dioceses and archdioceses of Haiti have an episcopal commission on the family.

 

We took advantage of this talk to inquire about the problems and challenges of families. The first problem is the lack of money and the second is infidelity. In this world of consumption it is difficult to live without money. The problem of infidelity is another cancer that divides a number of families. How can the church better accompany couples after marriage?

The Family is the best School of Life. A balanced and spiritual family is a source of grace for society. We wish the Caidor couple success in their ministry in Haiti. To listen to their talk show click on this link: https://youtu.be/st5jTXBscCE

 

Brother Tob

 

Know that I am saddened by President Trump’s racist tirade against Haiti and other African and African diasporic nations.

It contradicts the foundational traditions of our nation. The more I watch him and his action it is clear that he is a danger to all of us.  His narcissim is overriding everrything. What happened to “liberty and justice for all” ? What hapened to the quote on the Statue of liberty: Give me your tired, your poor, your huddled masses yearning to breathe free.” ?   What happened to ‘a government of the people, by the people, for the people” ?

 

I am praying for my Haitian brothers and sisters, the DACA children and all who have been targeted by ‘mr. 45.”

 

May our more level-headed  and compassionate citizens and  government officials remedy this injustice.

 

 May God’s love and peace surround and comfort you and your extended families both in the U.S. and in Haiti.

 

Peace and Love to all.

 

Sr.  Jamie

 

Jamie T. Phelps, OP, PhD

Your Adrian Dominican Sister

 

 

 

 

 

GRAHN-Haïti- Bienvenue à l’ISTEAH à la professeure Rachelle Charlier Doucet!

Nous vous annonçons l’arrivée, le 1er février prochain, de Dre Rachelle Charlier Doucet, comme professeure et directrice du Centre de formation continue de l’ISTEAH, dans le cadre d’un concours de recrutement annoncé l’automne dernier. Elle sera localisée au site de Port-au-Prince de l’ISTEAH.

 

Notice biographique de Rachelle Charlier Doucet, Ph.D.

Rachelle Charlier Doucet est une anthropologue haïtienne qui s’intéresse aux questions de culture, d’éducation et de développement en Haïti et dans la Caraïbe. Elle est diplômée de la Faculté d’ethnologie et de l’École normale supérieure de l’Université d’État d’Haïti. Elle détient un doctorat en anthropologie avec spécialisation en anthropologie linguistique de l’Université de New York, une maîtrise en études latino-américaines et caribéennes et une maîtrise en muséologie de la même université. Elle détient également une spécialisation en études hispaniques de l’Université Complutense de Madrid. Elle a enseigné à l’Université Quisqueya d’Haïti, à l’Université de New York et à l’Université Wilfrid Laurier (Ontario, Canada). Ses recherches et publications portent sur quatre domaines principaux : 1) anthropologie linguistique, créolistique et anthropologie de l’éducation; 2) culture politique et modèles locaux de gestion de conflits, 3) problématique des relations entre la République d’Haïti et la République dominicaine; 4) culture, patrimoine et muséologie en Haïti.

Dans son premier champ d’intérêt, elle a mené des recherches pour le ministère de l’Éducation nationale d’Haïti et la Fondation haïtienne de l’enseignement privé (FONHEP). Elle a œuvré à la mise sur pied de l’Académie du Créole haïtien et vient d’y être reçue comme académicienne (2018).

Dans son deuxième champ d’intérêt, Rachelle C. Doucet collabore avec le Peace Research Institute of Oslo (PRIO) sur la problématique de la culture politique en Haïti et sur les notions d’État, de violence et de conflits en Haïti. Elle a mené une recherche ethnographique sur les modèles endogènes de résolution de conflits utilisés par les couches marginalisées de la population haïtienne.

Dans son troisième champ d’intérêt, Doucet a contribué à la mise sur pied de l’Observatoire binational sur la migration, l’éducation, l’environnement et le commerce (OBMEC) dont elle a été la première directrice (2015-2016). Elle est aussi membre du Laboratoire des relations haïtiano-dominicaines (LAREHDO) dont elle a été la présidente de 2008 à 2011. Elle a été professeure invitée au Centre d’Études Caribéennes de la PUCMM, République dominicaine.

En quatrième lieu, Rachelle C. Doucet est muséologue et, à ce titre, elle a mené des recherches et publié dans le domaine de la muséologie et du patrimoine en Haïti. Elle a été membre du premier conseil d’administration de Fragments et Traces d’Haïti, fondation dédiée à la préservation du patrimoine naturel et culturel haïtien. Elle est actuellement présidente du Comité national haïtien de l’ICOM (International Council of Museums) et membre de MUSÉOFIL-HAITI S.A.

Rachelle C. Doucet est aussi membre de GRAHN-Haïti et appuie l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (ISTEAH).  Elle y a servi comme membre du conseil d’administration et professeure associée depuis 2013.  Elle vient d’y être nommée professeure et directrice du Centre de formation continue.

 

Utah Rep. Mia Love met with President Trump on immigration, but didn’t bring up his ‘s—hole’ remark even though she called for him to apologize last week

Utah congresswoman said she chose to use her White House meeting for discussion of solutions.

(Chris Detrick | The Salt Lake Tribune) Mia Love is introduced during a rally at the Utah Cultural Celebration Center Thursday August 16, 2012.

Washington • Rep. Mia Love, the first and only Haitian-American in Congress, met with President Donald Trump on Tuesday, days after the president reportedly called Haiti, El Salvador and African nations “s—hole countries,” but did not directly ask him to apologize as she said it was more productive to discuss overall immigration reform.

Love, who has asked for Trump to apologize and called his comments racist, said she focused her comments in the Oval Office meeting on overhauling the immigration system, securing the border and finding a solution for immigrants who were brought to the United States as children without documentation.

“I did not talk about my statement,” Love said in an interview Tuesday, referring to a news release by her office calling for Trump to apologize. “The statement that I made was very clear.”

She said it was more important during her 30-minute sit-down with the president to urge him to find a fix for the hundreds of thousands of immigrants who had protections under the Deferred Action for Childhood Arrivals, a program that Trump has sought to end, as well as increasing border security.

In a prepared statement, Love expressed optimism that “Congress can solve the vast majority of the immigration issues the nation faces. … We need to fight against those who have a vested interest in keeping immigration a wedge issue. This has gone unaddressed for far too long.”

During a discussion with lawmakers last week, Trump disparaged several largely nonwhite nations while saying he preferred to have immigrants coming from Norway, a largely white country with whose prime minister he had met with earlier.

“Why do we want all these people from s—hole countries coming here?” Trump reportedly said.

The president has denied he used that word.

Love, who believes she got the Oval Office meeting because she had made such a strong rebuke of that comment, said the meeting was pleasant and she was glad to be part of the conversation. She is the first black female Republican in Congress.

“So many people are just sitting here in limbo trying to figure out what’s going to happen. In these conversations we need to … remember who we’re talking about,” Love said. “Any generalization is not good. We need to remember that we’re talking about individuals and families.”

Love said she told the president that immigration is an important issue to her — her parents, Mary and Jean Maxine Bourdeau, emigrated from Haiti — and that any group working on the issue should be diverse. Trump had been meeting with a group of white male senators when he reportedly used the vulgar phrase.

“It was important to have a group of diverse members on both sides of the aisle to talk about these things,” Love said.

She said she stressed to the president that there needs to be protection for young immigrants in the DACA program, more border security and a fix for non-Americans entering and exiting the country.

Love said Thursday in a statement that Trump’s remarks were “unkind, divisive, elitist, and fly in the face of our nation’s values.”

On Sunday, she told CNN that she believed the president’s comment was racist.

“I can’t defend the indefensible,” she told CNN’s Jake Tapper. “You have to understand that there are countries that struggle out there. But their people, their people are good people and they’re part of us. We’re Americans.”

 

 

La Congreswoman d’origine Haïtienne Mia Love a été reçue mardi à la Maison Blanche par le Président Américain Donald Trump.

La Représentante de UTAH a qualifié de productive la rencontre et plaidé en faveur d’un consensus entre Républicains, Démocrates et le Président Trump pour adresser les problèmes liés à   l’immigration.

 

Prêtres pédophiles au Chili: le pape prend la défense de l’évêque Juan Barros

 

Juan Barros, évêque d’Osorno, a assisté à toutes les messes célébrées par le pape François lors de sa visite au Chili comme ici à Temuco, le 17 janvier 2018. Le religieux est soupçonné d’avoir couvert les agissements du prêtre pédophile Fernando Karadima.Claudio Reyes/AFP

Le pape était très attendu au Chili en raison des nombreuses affaires de prêtres pédophiles qui ont défrayé la chronique dans ce pays encore profondément catholique. Or le pape François a défendu avec véhémence jeudi 18 janvier un évêque particulièrement décrié au Chili. Juan Barros est en effet soupçonné d’avoir tu les agissements d’un vieux prête pédophile.

La présence de Juan Barros aux grandes messes célébrées par le pape depuis son arrivée au Chili a choqué l’opinion publique. Depuis des jours, les victimes d’actes pédophiles demandent au pape de destituer cet évêque dont la nomination, en mars 2015 par le pape François lui-même au diocèse d’Osorno, dans le sud du Chili, avait déjà provoqué une vague d’indignation.

Car Juan Barros est soupçonné d’avoir couvert des années durant les agissements pédophiles du père Fernando Karadima. En 2011, ce formateur de prêtres a été reconnu coupable par un tribunal du Vatican d’avoir commis des actes pédophiles dans les années 80 et 90.

L’évêque Barros a toujours nié avoir eu connaissances des crimes commis par Fernando Karadima qui a été son père spirituel durant 35 ans. Pris à parti par des journalistes, le pape François a défendu ce jeudi avec véhémence l’évêque contesté. « Le jour où vous m’apportez une preuve contre l’évêque Barros, je me prononcerai, a assuré le pape. Il n’y a pas une seule preuve contre lui. Tout cela est calomnie. C’est clair ? »

Des paroles qui risquent de jeter de l’huile sur le feu car certaines victimes du père Karadima affirment que non seulement Juan Barros avait connaissance des agissements du prêtre, mais qu’il aurait aussi assisté à certaines agressions.

 

 

Le pape François reçoit un projectile au visage lors de sa visite à Santiago (VIDEO)

17 janv. 2018, 17:40

Un journal, une serviette ? Alors qu’il était sur sa papamobile, le pape François a reçu, au visage, un objet lors de sa visite de la capitale du Chili. Comment un convoi, censé être aussi sécurisé, peut être la cible d’une attaque, même bénigne ?

La visite au Chili du pape François n’est pas de tout repos. Chahuté par des manifestants présents parmi la foule des fidèles, le souverain pontife a même reçu un projectile alors qu’il déambulait juché sur sa papamobile, en chemin pour rejoindre le lieu d’où il allait donner une messe en plein air dans la capitale chilienne, comme le rapporte l’agence de presse italienne ANSA le 16 janvier 2018.

Cet objet serait un journal, ou une serviette selon les observations – ANSA parle d’un journal, contrairement à d’autres commentateurs. La contributrice d’un site d’actualité catholique évoque même un bob…

 

 

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Atteint au niveau du visage, le pape n’a pas été blessé et a continué à sourire à et à saluer la foule. Mais au-delà du danger immédiat que représentait le projectile en question, une interrogation demeure : comment un objet peut-il parvenir aussi facilement jusqu’au Pape, censé être protégé par un dispositif de haute sécurité ?

Cet incident n’a d’ailleurs pas manqué de susciter des réactions sur les réseaux sociaux. Un internaute s’indigne ainsi, par exemple : «Lâche et fripouille, celui qui a jeté un journal sur le visage du pape […] et les responsables de la sécurité que font-ils ? […] Si cela avait été un projectile plus contondant, nous aurions une histoire mondiale. […] Cela aurait pu être une tragédie.»

 

Chili : le pape François appelle au respect des « droits » des indigènes

Le souverain pontife a été accueilli mardi à son arrivée par la présidente, Michelle Bachelet. Il doit rendre visite aux peuples indigènes et revigorer l’Eglise catholique.

Le Monde.fr avec AFP | 16.01.2018 à 00h44 • Mis à jour le 16.01.2018 à 15h00

Le pape François arrive à Santiago du Chili, le 15 janvier. IVAN ALVARADO / REUTERS

Le pape François a atterri, lundi 15 janvier, à Santiago du Chili pour sa sixième visite en Amérique latine, qui le mènera aussi au Pérou, deux pays où l’Eglise catholique est en perte de vitesse, touchée par des scandales de pédophilie. Le souverain pontife a été accueilli à son arrivée par la présidente chilienne, Michelle Bachelet, accompagnée de trois enfants qui lui ont offert des fleurs. Le vent fort sur le tarmac l’a obligé à enlever sa calotte avant de descendre de l’appareil. Il a, ensuite, salué différents représentants de l’Eglise et des autorités.

Peu avant, dans l’avion papal, il avait déclaré que le monde était « à la limite » du risque de guerre nucléaire, confiant : « J’ai vraiment peur. Il suffirait d’un accident pour tout précipiter. » Le pape argentin s’exprimait au surlendemain d’une alerte au missile, qui s’est révélée sans objet, ayant semé la panique à Hawaï, alors que la Corée du Nord laisse planer la menace d’une attaque nucléaire.

Le pape a fait distribuer aux journalistes une petite carte illustrée d’une photo poignante prise en 1945 après l’explosion de la bombe atomique à Nagasaki montrant un enfant japonais portant sur le dos son petit frère mort. Au dos de la carte, déjà diffusée par le bureau de presse du Vatican fin 2017, quatre mots écrits de la main du pape : « Le fruit de la guerre ».

Au moment de survoler son Argentine natale, il a demandé à ses concitoyens de « prier pour lui » sans annoncer une éventuelle future visite, comme beaucoup l’attendaient. Depuis le début de son pontificat en mars 2013, il ne s’est pas encore rendu dans son pays.

Lire :   Visite sous tension du pape François au Chili et au Pérou

Soutenir les peuples indigènes

Le pape François a appelé au respect des « droits » et de la « culture » des peuples autochtones, dans son premier discours prononcé au Chili mardi, devant les autorités politiques et civiles du pays. Il faut « écouter » les peuples autochtones, « souvent oubliés et dont les droits ont besoin d’être pris en compte et la culture protégée, pour que ne se perde pas une partie de l’identité et de la richesse de cette nation », a plaidé le pape, sans nommer spécifiquement les indigènes chiliens Mapuche, qu’il doit rencontrer mercredi.

Pour François, « la pluralité ethnique, culturelle et historique demande à être préservée de toute tentative de division ou de suprématie »« La sagesse des peuples autochtones peut constituer une grande contribution » à la protection de l’environnement, a plaidé le pape, abordant ainsi un autre de ses thèmes fétiches. « De ceux-ci, nous pouvons apprendre qu’il n’y a pas de développement authentique pour un peuple qui tourne le dos à la terre et à tous ceux qui l’entourent », a ajouté François.

Il rencontrera également les autorités gouvernementales de deux pays en pleines turbulences politiques. Le Chili est en transition, après la victoire à la présidentielle de décembre 2017 du milliardaire conservateur Sebastian Piñera, suscitant des interrogations sur les réformes sociétales engagées par la socialiste Michelle Bachelet, dont l’avortement thérapeutique. Le Pérou s’enfonce, lui, dans une profonde crise, depuis la grâce controversée accordée à Noël par le chef de l’Etat, Pedro Pablo Kuczynski, à l’ex-président Alberto Fujimori, condamné pour crimes contre l’humanité.

Mais les temps forts du 22e voyage de son pontificat – du 15 au 18 janvier au Chili, puis du 18 au 21 janvier au Pérou – seront indubitablement ses rencontres avec des peuples autochtones, avec qui il déjeunera en petit comité dans les deux pays.

A Temuco, dans le sud du Chili, il s’adressera aux Mapuche (7 % de la population), qui occupaient un vaste territoire à l’arrivée des conquistadors espagnols en 1541. Dans cette région, l’Auracania, les actions d’une minorité radicalisée, qui incendie des entreprises forestières mais aussi des églises, ponctuent le quotidien. Le pape n’y est donc pas le bienvenu pour tous.

Attaques visant des églises

Autre source d’inquiétude pour les services de sécurité, des attaques ont visé durant le week-end cinq églises de Santiago ; l’œuvre possible de groupes anarchistes.

Selon la base de données de l’ONG états-unienne Bishop Accountability, des dénonciations d’abus sexuels ont concerné près de 80 religieux au Chili, où le pourcentage d’athées est passé de 12 % à 22 % entre 2006 et 2014.

Le pape François a exprimé mardi à Santiago sa « douleur » et sa « honte », lors d’un discours prononcé devant les autorités politiques et civiles du pays. « Je ne peux m’empêcher de manifester la douleur et la honte que je ressens face au mal irréparable fait à des enfants par des ministres de l’Eglise, a-t-il dit, sous les applaudissements. Je voudrais m’unir à mes frères dans l’épiscopat, car s’il est juste de demander pardon et de soutenir avec force les victimes, il nous faut en même temps nous engager pour que cela ne se reproduise pas. »

Des militants de plusieurs pays, de la France aux Etats-Unis en passant par l’Allemagne, ont lancé lundi à Santiago une organisation mondiale contre la pédophilie au sein de l’Eglise, Ending Clerical Abuse, et demandé au pape des « actions » concrètes. Des petits groupes ont manifesté près de l’ambassade argentine pour rejeter la présence du pape et d’autres rassemblements étaient prévus contre les abus sexuels dans l’Eglise.

Le Vatican a annoncé, mercredi 10 janvier, avoir mis sous tutelle un mouvement catholique péruvien, Sodalitium Christianae Vitae, dont le fondateur, Luis Fernando Figari, réfugié à Rome, est au cœur d’une enquête pour pédophilie.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/religions/article/2018/01/16/le-pape-francois-arrive-au-chili_5242177_1653130.html#eiOAyXEd0g35X3yk.99

 

 

 

Pays de merde»: la lettre de diplomates africains à Donald Trump

Les propos de Donald Trump sur les «pays de merde» provoquent de nombreux remous en Afrique, en Haïti mais pas que.
© REUTERS/Carlos Barria

Les récents propos de Donald Trump sur Haïti et les pays africains qualifiés de «pays de merde» continuent de faire polémique en Afrique. Cette fois ce sont 48 anciens ambassadeurs de pays africains aux Etats-Unis qui diffusent une pétition en forme de lettre ouverte au président américain pour dire leur «profonde inquiétude» suite à ces propos de Donald Trump.

Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salves

Du Sénégal à l’Algérie en passant par le Nigeria, l’Ethiopie et l’Afrique du Sud, ils sont en tout 48 et représentent la quasi-totalité des pays du continent. Tous anciens ambassadeurs africains aux Etats-Unis, ils cosignent une lettre de protestation adressée à Donald Trump après ses propos lors d’une réunion sur l’immigration qualifiant les pays d’Afrique et Haïti de « pays de merde ».

« Cher M. Le president, nous vous écrivons pour dire notre profonde inquiétude au sujet de vos récentes remarques sur les pays africains » écrivent-ils. « L’Afrique est un continent de grands talents humains, d’une beauté extraordinaire et de ressources naturelles sans pareilles » poursuit la lettre, « c’est aussi un continent avec des liens historiques profonds avec les Etats-Unis  ».

Le texte rappelle les liens économiques entre Afrique et Etats-Unis mais aussi militaires et en termes de renseignement. Cet engagement mutuel est « vital pour nos intérêts nationaux  » expliquent les ex ambassadeurs « mais nous savons aussi que le monde est plus riche grâce à la contribution des Africains et notamment des Américains descendants d’Africains ».

Et les 48 anciens ambassadeurs africains aux Etats Unis de conclure « nous espérons que vous allez réviser votre vision de l’Afrique et de ses citoyens et que vous reconnaitrez la contribution importante que les africains et les afro-américains ont apporté et continuent d’apporter à votre pays et à son histoire ».

 

18 janvier 2018 – L’institution culturelle cubaine Casa de las Américas est lauréate du Prix UNESCO-UNAM/Jaime Torres Bodet en sciences sociales, humaines et en arts, a annoncé jeudi l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

La Habana, Cuba fue fuertemente golpeada por el Huracán Irma.
Havana, Cuba was heavily hit by Hurricane Irma.

Casa de las Américas, fondée en avril 1959, a pour mission de promouvoir la recherche, la publication et le travail d’écrivains, de spécialistes en sciences sociales, d’artistes et d’étudiants en littérature et en arts.
Elle décerne un Prix littéraire qui est l’un des plus anciens et les plus prestigieux de la littérature latino-américaine. Elle publie également depuis 1961 la revue culturelle Casa de las Américas.
La cérémonie de remise du prix se tiendra le 24 janvier à La Havane en présence notamment du Ministre cubain de la culture, Abel Prieto, du Directeur de Casa de las Américas, Roberto Fernández Retamar et de l’Ambassadeur Óscar León, Président de la Commission nationale de Cuba pour l’UNESCO. Nuria Sanz, chef du bureau de l’UNESCO au Mexique, remettra le prix au nom de la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay.
Le prix UNESCO-UNAM/Jaime Torres Bodet, décerné tous les deux ans et doté d’un montant de 50.000 dollars, récompense l’action d’une personne, d’un groupe de personnes ou d’une institution internationale ayant contribué au progrès du savoir et de la société par l’art, l’enseignement et la recherche en sciences sociales et en lettres.
Créé à l’initiative de l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM), le Prix tient son nom du poète, romancier, essayiste, diplomate mexicain Jaime Torres Bodet, membre fondateur de l’UNESCO et Directeur général de l’Organisation de 1948 à 1952.
Il est décerné sur proposition d’un jury international constitué de l’anthropologue jordanienne Seteney Shami, du philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne et de la professeur chinoise Liqun Liu, Présidente de l’Université des femmes de Chine.

La FAO appelle à en finir avec la ‘triple discrimination’ envers les femmes autochtones

15 janvier 2018 – Les femmes autochtones font face à une triple discrimination englobant la pauvreté, le genre et l’ethnicité et les rendant ainsi très vulnérables, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui appelle à mettre fin à cette discrimination.

« Les progrès qui seront accomplis dans la lutte contre la faim et la pauvreté extrême reposeront sur notre capacité à mettre un terme à ‘la triple discrimination’ envers les femmes autochtones », a déclaré le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, lors d’un Forum sur les femmes autochtones vendredi à Mexico.
« Les femmes autochtones sont confrontées à des taux de pauvreté beaucoup plus élevés, à des cas de malnutrition chronique et à un analphabétisme majeur, tout en ayant un accès limité aux soins de santé et en ne participant que très peu à la vie politique de leur pays », a-t-il ajouté.
Près de 370 millions de personnes – soit environ 5% de la population mondiale et 15% des personnes les plus pauvres au monde – s’identifient comme autochtones. En Amérique latine et dans la région des Caraïbes, les 45 millions d’autochtones représentent 8,3% de la population, tandis que 15% d’entre eux font face à une situation d’insécurité alimentaire et à une pauvreté extrême.
Selon le nouvel atlas régional de la FAO sur les femmes rurales, les femmes autochtones de la région sont confrontées à des taux de pauvreté et de malnutrition plus élevés que les autres groupes sociaux et gagnent en général quatre fois moins que les hommes.
D’un point de vue mondial, la situation est même pire pour les femmes appartenant aux 5000 groupes autochtones que l’on compte à travers le monde.

Promouvoir le leadership

Selon la FAO encourager l’autonomisation sociale et économique des femmes autochtones représente non seulement un excellent moyen de les aider mais aussi une condition indispensable en vue d’éradiquer la faim et la malnutrition dans leurs communautés.
Les femmes autochtones sont souvent négligées dans les plans de développement mais sont pourtant essentielles en matière de protection de la biodiversité, d’adaptation au changement climatique et de diversification des régimes alimentaires. « Elles jouent un rôle déterminant dans le domaine spirituel, social et familial et sont les gardiennes du savoir qu’elles transmettent de génération en génération », a précisé M. Graziano da Silva.
La FAO a de nombreux programmes visant à travailler avec et au service des populations autochtones : en promouvant par exemple la durabilité de la pêche artisanale en Amérique centrale, en soutenant l’organisation d’évènements liés au partage de connaissances en Amérique latine, en faisant bon usage du savoir et en tenant compte de leurs intérêts pour lutter contre la dégradation des terres en Angola, en explorant les différents moyens de relier les produits alimentaires Maori à de plus grands marchés en Nouvelle Zélande et en aidant les groupes marginalisés du nord-est et du centre de l’Inde à faire valoir leurs droits au sein des communautés forestières.

Proverbes

Sa ki simen van, rekòlte tanpèt

Bon Tè bezwen bon Kiltivatè

Kritike Fasil, se fè ki diffisil

Se Poul ki chante, ki bezwen Ponn

Si Krapo te bon vyann, yo pa ta rete nan rigòl

Mouch pa antre  nan bouch fèmen

 

Good to know: USCIS announces Re-registration for Haiti-TPS.

 

Deacon Paul C. Dorsinville.

On Thursday January 18, 2018, USCIS announced re-registration of Haitians with TPS from that same January 18 to March 19, 2018. Current work authorizations are extended automatically to July 21, 2018; the new ones will go to July 22, 2019.

Forms to complete and submit: Form I-821, Application for TPS;

Form I-765, Application for Employment Authorization Document.

For assistance, see your previous provider, community center or arch/diocesan  office!
+               +

Jeudi 18 Janvier 2018, USCIS a annoncé la ré-inscription des Haitiens qui ont TPS à partir du même 18 Janvier jusqu’au 19 Mars 2018. Les cartes courantes d’autorisation de travail sont prolongées automatiquement jusqu’au 21 Juillet 2018; les nouvelles cartes iront jusqu’au 22 Juillet 2019.

Les formes à compléter et soumettre sont: I-821, Application pour TPS, et I-765, Application pour Document d’autorisation d’emploi.

Pour assistance, voyez qui vous avait aidé la dernière fois, votre centre communautaire ou le bureau spécialisé d’immigration de votre archi/ diocèse.
##.