Latest News-Of The National Center-December 5, 2021

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 2ND SUNDAY OF ADVENT (December 6th, 2021)

Baruch 5, 1-9;Psalm 126, 1-9; Philippians 1, 4-6, 8-11; Luke 3, 1-6                 By  MGR. Pierre Andre Pierre

The texts of this mass speak a lot about the importance of good roads. Prophet Baruch explains that to facilitate the journey from the exiled city of Babylon to Jerusalem, good roads are necessary. Steep hills will need to be leveled, deep crevasses filled in.

Likewise, the spiritual journey from sin to grace requires an inner effort. To prepare the way for the coming of Jesus, hearts and souls will have to be cleansed and reformed and redressed like old country roads after years of neglect.  John the Baptist in the Gospel uses the exact same metaphor.

The upcoming feast of Christmas is not simply a recall of a past event but it’s its re-enactment meaning that the same outburst of light and grace that illumined Bethlehem two thousand years ago is going to shine forth with the same power in our midst through the Christmas liturgical celebration. Christmas is a real COMING of Jesus in our time. Will you let him into your heart?

A great deal of preparation is being made to welcome Pope Francis in Cyprus where he meets with the migrants and takes some with him back to Italy. We must prepare our souls for Jesus otherwise we will miss the joy his presence brings.

How to prepare you may ask? Pray more! Practice charity! Repent from practices that betray the Gospel. On Monday, December 20th, why don’t you humbly take advantage of the Sacrament of Penance that will be dispensed in all the Catholic Churches of Manhattan, Brooklyn and Queens? The roadblocks to the soul must be broken open by sacramental grace. This is why we have the season of Advent: TO PREPARE THE WAY OF THE LORD.  The world is in trouble and needs to be saved.  Why not begin with yourself? Clear, straighten, and repave the inner spiritual roads to your soul!

 

 

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 2ÈME DIMANCHE DE L’AVENT  5/12/2021

 

Les lectures bibliques d’aujourd’hui utilisent beaucoup l’image de la ROUTE. Le Prophète Baruch annonçant la fin de l’exile de Babylone demande aux exilés Juifs de réparer les routes car ils vont devoir retourner à Jérusalem. Les mauvaises routes entravent les voyages. Il faut donc se mettre au travail pour aplanir les buttes et les collines boueuses, combler les crevasses et rendre droit les chemins tortueux du cœur. Le repentir est ici comparé à une route qu’on répare et refait.

Mais tout cela n’est qu’une métaphore. Noel arrive ! Il ne s’agit pas simplement d’une rappel pieux d’un évènement passé. A travers les célébrations liturgiques, l’évènement passé reprend vie. L’éclatement de lumière et de grâce de la première Venue de Jésus se fait réellement présent par la puissance des sacrements. Jésus ne cesse jamais de VENIR. Lui ouvriras-tu tes portes ?

Pour recevoir ses dons de paix et de justification, nous devons être prêts. Nous devons le reconnaitre   et l’accueillir. Ne commettons pas l’erreur des habitants de Bethlehem qui fermèrent leurs portes au visiteur céleste.  N’est-ce pas ce que nous faisons quand nous refusons les sacrements ? La saison de l’Avent précède Noel pour nous préparer au Seigneur qui est en état permanent de VENUE.

Le monde est bouleversé. Nous voulons tous LA PAIX. Ce n’est pas une mauvaise idée de commencer par soi.  Profite de cette saison pour redécouvrir la conversion, la Pénitence, les chemins de la paix.

Le lundi 20 Décembre, toutes les Eglises resteront ouvertes pour les confessions ! Pourquoi pas n’y vas-tu toi aussi ?  Comme un cri dans la nuit, NOEL réclame de toi une nouvelle ouverture de ton Cœur, un nouveau départ, un nouveau cheminement ! Debout ! Réveille-toi, car IL VIENT !

 

 

Pensée de la Semaine: L’espérance est une divinité qui n’a ni temples ni autels que dans nos cœurs.

Citation de Fénelon ; Le manuel de la piété chrétienne (1713)

Thought of the Week: Hope is a divinity that has neither temples nor altars except in our hearts.

Quote from Fenelon; The manual of Christian piety (1713)

 

Panse semèn nan: Lespwa se yon divinite ki pa gen ni tanp ni lotèl, eksepte nan kè nou.

Sitasyon Fenelon; nan Liv lapyete pou kretyen yo (1713)

 

Pensamiento de la semana: La esperanza es una divinidad que no tiene ni templos ni altares excepto en nuestro corazón.

Cita de Fenelon; El manual de la piedad cristiana (1713)

 

 

 

 

 

TALK SHOW WITH SOME HEALTH PROFESSIONALS FROM THE HAITIAN COMMUNITY OF BRAZIL.

 

The Staff of Radio Telé Solidarité in their great effort to meet all their brothers and sisters in the diaspora were very happy to have a panel with several Workers or experts from the Haitian Community of Brazil. Their names are: Dr. Nadege Jacques, Dr. LouisHercule, Adilaine Carel Louis, student in physiotherapy and Dr. Cedrick Louis.

There are Haitian doctors, engineers, nurses and lawyers, businessmen and wen who occupy prestigious positions all over the world. The panelists focused on their

intellectual and professional history in Brazil. They are very happy to work and complete their education in Brazil. All of them understand the importance of making a contribution to their homeland, Haiti. How can Haitians in the diaspora and in Haiti help their mother Haiti get out of the challenging situation she is experiencing?

 

 

One of the objectives of this Talk show  is to help us question the Brazilian HealthSystem. For many it is a very unequal system where the illegals of Brazil and the

poor do not have the right to health services provided by Brazil. There are at least 3 million illegal immigrants in Brazil who do not have access to health care. They

Cannot receive free health care in Brazil except for emergencies. Many claim that there is a lot of discrimination in the treatment of health care in Brazil. We must call attention to the fact that Many Black women experience  excruciating suffering during childbirth while White women receive pain reducing medicines and therefore suffer during the birth of their children. Why? Black women suffer more because of the racial discriminatory system of the Brazilian health system. In addition, in remote places where we find poor immigrants living, the health system of Brazil is very deficient. In some of these

areas healthcare services do not exist.  All Brazilians and immigrants would benefitfrom a National Brazilian Health Care Service.

Those waiting line for a surgical procedure is always very long and sometimes people die before they have a chance to undergo their much needed surgical procedure. The Brazilian Health System is a mirror of the inequalities present in this country. Brazil pays three times less for its health care system than its South American neighbors Chileand Paraguay. It should also be noted  that it is common to find yourself in a public hospital in Brazil where the medical staff only speak Portuguese. As a consequence,you can understand the difficulty of immigrants from Brazil who do not yet speak Portuguese encounter great difficulty accessing the health care system.

Panelists are keenly aware that Haitians are very well received in Brazil, many of them were in Brazil for a bachelor’s or master’s degree, now that they have their

doctorates in various medical areas, the have established their medical practice in

Brazil.  Medical practioners  come together in associations to discuss medical issues and developing innovative medical insights and procedures. These Associations make them more visible in Brazil. They welcomed the idea of coming together for  a program on the Brazilian Health

System. Click on this link to listen to this program: https://youtu.be/tuTz_5wx4dU

Brother Tob

 

Emission avec Quelques Professionnels de la Santé de la Communauté Haïtienne du Brésil.

 

 

Le Personnel de la Radio Télé Solidarité dans son grand effort de rencontrer tous ses frères et sœurs de la diaspora étaient très heureux d’avoir un panel avec plusieurs travailleurs ou des experts de la Communauté Haïtienne du Brésil. Leurs noms sont :  Dr Nadège Jacques, Dr Louis Hercule, Dr Cédric Louis et Adilaine Carel Louis, étudiante en physiothérapie.

Les Haïtiens sont un peu partout sur la planète. Beaucoup d’entre eux brillent à l’extérieur et occupent de prestigieuses positions. On a des médecins, des ingénieurs, des avocats, des infirmières, des hommes et des femmes d’affaires et même des politiciens.

Les panélistes ont mis l’accent sur leur itinéraire intellectuel et professionnel au Brésil. Ils sont très heureux de travailler et de compléter ainsi leur éducation dans ce pays. Tous ont compris l’importance d’apporter leur contribution à leur terre natale Haiti. Comment les Haïtiens de la diaspora et d’Haiti peuvent aider leur mère Haiti à sortir dans ce trou ou elle se trouve ?

L’un des objectifs de cette émission, c’est de nous aider à questionner le système de santé du Brésil qui pour beaucoup passe pour un système très inégalitaire ou les illégaux et les pauvres n’ont pas droit aux services de santé. Il y a au moins 3 millions d’illégaux au Brésil qui n’ont aucun accès aux soins de santé, sauf pour des cas d’urgence avérés.

On prétend aussi qu’il y a beaucoup de discrimination au niveau du traitement des soins de Santé au Brésil. On ne peut pas oublier les souffrances atroces des femmes noires au moment de l’accouchement, tandis que les blanches au Brésil souffrent moins au moment de leur accouchement. La réponse est simple. Ceci est dû au système discriminatoire du système de santé du Brésil. On doit ajouter que dans des lieux reculés colonisés par les pauvres et les immigrants, le système de santé du Brésil est très déficient et dans certains endroits, le service n’existe presque pas.

Oui au Brésil, tous les Brésiliens et les Immigrants reçus peuvent bénéficier du service de la santé. Par contre la ligne d’attente pour une intervention chirurgicale est toujours très longue et parfois des gens meurent avant d’avoir la chance de subir cette intervention chirurgicale. On prétend que le système de santé du Brésil est le miroir des Inégalités présentes dans ce pays. Le Brésil paie trois fois moins pour son système de santé que ses voisins de l’Amérique du Sud, comme le Paraguay ou le Chili. On doit ajouter qu’il est chose courante de se retrouver dans un hôpital public au Brésil où le personnel médical parle seulement le portugais. Vous pouvez comprendre la difficulté des immigrants du Brésil qui ne parlent pas encore le Portugais.

Les panélistes sont conscients que les Haïtiens sont très accueillis au Brésil. Plusieurs d’entre eux étaient au Brésil pour des études, une licence ou une maitrise. Beaucoup d’entre eux aujourd’hui ils ont un doctorat et exercent leur profession au Brésil. Nous encourageons ces travailleurs de la santé de la Communauté du Brésil à se regrouper en association pour être encore plus visibles dans le pays. Ils ont bien accueilli l’idée de se regrouper en association et de notre côté nous commençons déjà les démarches pour avoir une émission sur le système de Santé du Brésil. Cliquer sur ce lien pour écouter cette émission :

https://youtu.be/tuTz_5wx4dU

Brother Tob

 

Fête des Sœurs de l’Immaculée Conception

La Fête de l’Immaculée Conception du 8 décembre est toujours un moment opportun de penser aux valeureuses Sœurs de l’immaculée Conception qui continuent à sillonner Haïti pour évangéliser le peuple haïtien et accompagner les jeunes d’Haïti au niveau de l’évangélisation et de l’éducation. Cette année nous étions très heureux de rencontrer Sr Josette Augustin, religieuse des Sœurs de l’Immaculée Conception depuis près de 30 ans, pour un entretien à la Radio Télé Solidarité.

Comme je l’ai toujours mentionné dans les lignes de ce Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haïtien, je suis très fier d’être un ancien élève des Sœurs de l’Immaculée Conception. Ces dernières m’ont beaucoup aidé dans ma formation spirituelle et dans mon éducation. Je fis toutes mes études primaires avec ces valeureuses religieuses missionnaires dans ma ville natale de la Croix-Des-Bouquets qui aura à célébrer son 340ème Anniversaire d’existence dans moins de deux ans. Je suis toujours fier de ces Religieuses remarquables qui m’ont aidé, après mes parents, à avoir une relation avec le Seigneur. Malgré les faiblesses inhérentes à toute vie humaine, une relation avec le Seigneur est avant tout personnelle. Dans la mesure où elle est vraie et sincère, elle a un impact sur nos relations avec nos frères et sœurs. Est-il vrai que la sincérité est la perle qui se forme dans la coquille du cœur ? Le regretté ancien président Sud-africain Nelson Mandela a écrit que la sincérité est l’une des fondations de notre vie spirituelle. Je voudrais ajouter cette citation de l’écrivain-artiste et homme d’État François de La Rochefoucauld qui a écrit sur la confiance : « La sincérité, disait-il, est une ouverture de cœur. On la trouve en fort peu de gens, et celle que l’on voit d’ordinaire n’est qu’une fine dissimulation pour attirer la confiance des autres. »

Le musicien Wiselove a écrit « Aimer est une mission. Es-tu un bon missionnaire en Amour ? Sans amour, il serait difficile d’être heureux ou heureuse dans la vie en général, comme aussi dans la vie sacerdotale et religieuse. La vie d’une religieuse est un don permanent à Dieu et aux humains. Ce n’est pas toujours facile. Mais la majorité d’entre elles ont le cœur d’une vraie maman pour les enfants qu’elles éduquent. Elles sont toujours prêtes à aimer et à accompagner tous les enfants et les jeunes qu’elles rencontrent sur leur route. Les mots nous manquent pour remercier ces vaillantes religieuses qui travaillent sans relâche à travers le monde pour nous aider à avoir des jeunes enracinés dans la prière et dans l’amour, pour bâtir un monde plus humain.

À L’occasion de la fête de l’Immaculée Conception, j’ai demandé au Seigneur de continuer à bénir les Sœurs de l’Immaculée Conception partout où elles sont. Vous êtes de grandes lumières et des cadeaux de Dieu à notre monde

Nous étions très heureux de rencontrer Sœur Josette Augustin, MIC, membre du Conseil Général de la Congrégation des Sœurs de l’Immaculée Conception pour un entretien à la Radio Télé Solidarité. Dans ce dernier, elle nous a parlé de son propre itinéraire intellectuel et spirituel. Elle a occupé auparavant le poste de Supérieure Provinciale des Sœurs de l’Immaculée Conception en Haiti. Elle est une Sœur très heureuse dans la vie religieuse. Dans cet entretien, elle a mis l’accent sur les problèmes et les défis que confrontent les Sœurs Missionnaires de l’Immaculée Conception. Elle a beaucoup insisté sur la crise des vocations. Moins de jeunes filles aujourd’hui sont pas prêtes à écouter la voix de Dieu pour entrer dans la vie religieuse. Comment remplacer les Sœurs âgées ou qui sont à la retraite avec cette crise de vocation ?

Comme simple serviteur et servante dans la vigne du Seigneur, nous devons nous servir de la parole de Luc 10:2: « La moisson est grande  mais il y a peu d’ouvriers: Suppliez donc le maître de la moisson, en sorte qu’il pousse des ouvriers dans sa moisson. »

À travers l’entretien de Sœur Augustin, vous aurez beaucoup à apprendre sur la spiritualité des Sœurs de l’Immaculée Conception.

Monseigneur Pierre André Pierre, le Directeur, en communion avec Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire du Centre National souhaite un Joyeux Anniversaire aux valeureuses sœurs de l’Immaculée Conception ,

Enfin nous vous invitons à cliquer sur ce lien pour écouter l’entretien de Sr Josette Augustin

 

Brother Tob

 

 

 

FEAST OF THE SISTERS OF THE IMMACULATE CONCEPTION

 

The Feast of the Immaculate Conception on December 8 is always a momentto think of the valiant Sisters of the Immaculate Conception who continue to travel

through Haiti to evangelize the Haitian people and accompany the youth of Haiti by evangelization and educational programs.

This year we were very happy to meet Sr. Josette Augustin, a nun of the Sisters of the Immaculate Conception for almost 30 years, for an interview on Radio Télé Solidarité. I have always mentioned it to the Weekly Bulletin of the National Center for the Haitian Apostolate, I am very proud to be a former student of the Sisters of the Immaculate Conception. These have helped me a lot  in my spiritual formation and in my education. I did all my primary studies with these valiant missionaries of the Immaculate Conception in my hometown of Croix-Des Bouquets, which will have to celebrate its 340th Anniversary in less than 2 years. I am always proud of these brave sisters who, in addition to my parents, helped me, to have a relationship grow in my relationship with the Lord despite my human weaknesses.

Relationship with the Lord is first and foremost an interpersonal experience.

We must work to develop true sincere relationships with God and all our neighbors who are our truly our brothers and sisters Because God is the Father and Mother of all human beings and creator of all creatures.

Is it true that sincerity is the pearl that forms in the shell of the heart? The late former South African President Nelson Mandela wrote that sincerity is one of the foundations of our spiritual life. Writer-artist and statesman François de La Rochefoucault also wrote about the importance of sincerity:  “Sincerity,” he said, “is the honest opening of the heart to others.

Unfortunately, sincerity is found in very few people. What we usually see is a thin

coverup to gain the trust of others. ”

Musician Wiselove identified Love as the foundational aspect of relating to God. He noted that Loving is an essential aspect of mission. Are you a good missionary in Love? Without love it would be difficult to be happy in priestly life and in religious life.

 

The life of a person who is  religious is not always easy,  like all mothers, they are always ready to love and accompany all their own children and all the other young people they meet on their way. Words about these valiant nuns do not tell the complete story of how they work tirelessly around the clock to help us and other young people rooted in prayer. Their love, rooted in Christ, find expression in their e working to embody Christ’s love and their work to establish a more humane world.

On the occasion of the Feast of the Immaculate Conception I asked the Lord to

continue to bless the Sisters of the Immaculate Conception wherever they are on

the planet. You are great lights and gifts from God to our world. We were very happy to meet Sister Josette Augustin MIC one of the members of the General Council of under the direction of Sister Immaculate Conception agreed to being interviewed on Radio Telé Solidarité.

In the latter she told us about her Intellectual and spiritual itinerary before she became  the Provincial Superior of the Sisters of the Immaculate Conception in Haiti.

Sr. Josette is very happy woman. She loves her life as woman religious. In this interview she focused on the problems and challenges of the Missionary Sisters of the Immaculate Conception. She strongly insisted that the church is experiencing  a vocation crisis. Young women today are not able to here or listen to the voice of God calling them to enter into consecrated religious life. How will the church replace Sisters who are old and retired?

As a simple servant and maid in the vineyard of the Lord we can refer to Luke 10: 2: ”The harvest is great, but there are

few workers: therefore beseech the Lord of the harvest, that he may grow workers in his harvest ”.

By reading and listening to the interview with Sister Augustin below, you learn a great deal  about the spirituality of the Sisters of the

Immaculate Conception.

Monsignor André Pierre and the Staff of the Weekly Bulletin of the National Centerwishes a Happy Birthday to this valiant Sister of the Immaculate Conception.

To hear his words Finally, we invite you to click on this link to listen to the

interview with Sr. Josette Augustin: https://youtu.be/bkneFDHHVcA

 

 

Brother Tob

Ma Croix-des-Bouquets de Valérie Armand

La Croix-des-Bouquets ne fut pas toujours une ville bruyante où pullulent marchandes et affairistes de toutes sortes. Ma Croix-des-Bouquets à moi, petit bourg paisible, connu pour son hospitalité et ses champs de canne à sucre, m’a façonnée de manière intégrale. L’esprit de solidarité et de bonnes mœurs faisait de cette localité un joyau où mon père, l’artiste-peintre Gesner Armand vécut durant toute sa vie avec sa famille. Eh oui ! J’eus le privilège d’être élevée par un père qui m’a inculqué l’amour de l’art et de la beauté, par ma mère Marlène, qui m’a enseigné les valeurs morales nécessaires à mon évolution en tant que femme et par mes grandes tantes Lucène, Cléane, Reine, Lina, Dulca et Évanie .  Elles étaient toutes des catholiques dévotes qui assistaient à la première messe du matin religieusement à l’Église de Notre Dame du Rosaire.  Tante Lucène, l’ainée de la famille, veuve à un très jeune âge, a consacré toute sa vie au groupe religieux « la Sainte Famille » et à « l’Armée bleue ». Je passai donc mes jeunes années sur les bancs de l’institution Sainte Rose de Lima à Port-au-Prince et dans le salon de mes grandes tantes, transformé de temps en temps en salle de prière. Par ailleurs, la fête patronale de Notre Dame du Rosaire ne pouvait passer inaperçue chaque année, en octobre, puisque bon nombre de croyants fervents de Port-au-Prince ne pouvaient manquer cette célébration importante. La Croix-des-Bouquets, ce bourg provincial, apporta à ma sœur Isabelle et à mon frère Gilbert et à moi le respect d’une tradition désormais disparue et assura un ancrage important à la terre natale.

 

My Croix-des-Bouquets by Valérie Armand

 

 

Croix-des-Bouquets has not been always a roaring town full of all sorts of merchants and businessmen. My Croix-des-Bouquets, small quiet town, known for its hospitality and sugarcane fields, fully molded me into the person that I am today. The spirit of solidarity and morality turned this town into a gem where my father, the artist Gesner Armand, lived with his family all his life. Yes, I was raised by a father who instilled in me the love of art and beauty, my mother Marlène, who taught me the moral values, conducive to my evolution as a woman,  and my great aunts Lucène, Cléane, Reine, Lina, Dulca and Évanie. They were all devout catholics who attended religiously the early mass every morning at the Church of Our Lady of the Rosary.  Aunt Lucène, the eldest daughter of her family, who became a widow at an early age, devoted all her life to the religious group “la Sainte Famille” and the “Armée Bleue”.

 

 

 

I spent therefore, my younger years on the benches of the Institution of Saint Rose of Lima in Port-au-Prince and in my great aunts’ living room, transformed from time to time into a prayer room.  Furthermore, the patronal feast of Our Lady of the Rosary couldn’t go unnoticed ,every October, since numerous passionate believers from Port-au-Prince couldn’t miss this important celebration. Croix-des-Bouquets, this provincial town, gave to my sister Isabelle, my brother Gilbert and me the respect for a tradition that no longer exists and insured an important anchorage to the homeland.

 

Les Funérailles de Madame Marie Yolande Théodat

Adieu Yolande

 

Eglise Paroissiale Saint Matthieu de Brooklyn. NY

 

 

Le samedi 4 décembre 2021, la communauté crucienne et ses amis ont rendu un dernier hommage à la regrettée Mme Marie Yolande Théodat à la paroisse St Matthieu de Brooklyn. Le célébrant principal et l’homéliste de cette cérémonie eucharistique d’adieu était le Père Jean Ralph Riccardy Pompée Théodat, le 2ème fils de la regrettée Mme Marie Yolande. Une couronne de 16 prêtres, dont Monseigneur Pierre André Pierre, Directeur du Centre National de l’Apostolat Haïtien et le Père Frank Black, Curé de la Paroisse St Mathieu, étaient présents à cette cérémonie de la célébration de la vie de Mme Marie Yolande Théodat.

Marie Yolande, cette mère très soucieuse pour ses enfants, très respectueuse et très silencieuse est une grande fierté pour la communauté crucienne et un grand modèle pour les jeunes mères de notre communauté.

La Chorale Haïtienne de la Paroisse St Mathieu du diocèse de Brooklyn performait avec beauté et dignité à cette célébration eucharistique. La communauté crucienne de plusieurs états des États Unis et du Canada avaient compris l’importance de venir payer leur dernier respect à la dépouille de leur sœur Marie Yolande Théodat.

Vous pouvez comprendre la tristesse de cette famille et du Père Théodat qui a été le célébrant principal et l’homéliste des funérailles de sa mère. On dit souvent qu’un fils est adulte quel que soit son âge, après la mort de sa mère. Jésus aussi était souvent triste devant la mort de ses proches. Le Père Théodat, en peu de mots, a prononcé une homélie en 4 langues (créole, espagnol, anglais, italien) parce qu’on avait des membres de 4 communautés à cette messe d’adieu. Il nous a dit dans son homélie que « Beaucoup de gens pensent que l’histoire de la vie humaine est ‘‘Naissance, vie et mort’’. Pour un chrétien, c’est différent. L’histoire n’est pas ‘‘Naissance, vie et mort’’ mais plutôt ‘‘Vie, mort et résurrection’’ ». Il continua pour nous dire que « Nous prions aujourd’hui pour Marie Yolande afin qu’elle achève le voyage vers le ciel. Priez pour elle et pour vous ! ».

En outre, le Père Théodat a cité dans son homélie les paroles de l’Ecclésiaste : « Il y a un temps pour tout et une saison pour chaque activité sous le ciel. UN TEMPS pour naître… et un TEMPS pour MOURIR. » tout en soulignant que « il fut un temps où Marie Yolande a été baptisée, confirmée, mariée, a eu une fille et 3 fils, a travaillé dur pour subvenir aux besoins de la maison et de la famille. Pour elle, tout est maintenant terminé dans ce monde. C’est maintenant le temps, c’est aujourd’hui le temps pour nous de commémorer sa vie, un temps pour pleurer et se souvenir… et remercier Dieu de nous l’avoir donnée et de l’avoir ramenée chez elle à l’endroit que le Seigneur Jésus prépare même maintenant pour ceux qui l’aiment ».

Le Père Théodat insista aussi sur le fait qu’« il y a un temps pour mourir ; mais aussi un temps pour ressusciter ; un temps pour être arraché de nos tombes par notre Seigneur Jésus-Christ pour vivre avec Lui pour l’éternité. Et alors il n’y aura plus de temps pour le péché, le chagrin ou les larmes. Il n’y aura plus de saisons. Plus de mort. Car les premières choses ont disparu ».

De son côté, Monseigneur Pierre André Pierre, dans son court message, a présenté au nom du Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’étranger et en son nom des condoléances sincères à son confrère dans le Sacerdoce le Père Théodat et aux membres de sa famille. « Manman yon Pè, se Manman tout Pè ». Il a aussi souligné la provenance diversifiée de 14 prêtres haïtiens présents à la messe des funérailles, symbole du lien très fort qui doit mobiliser sans cesse le clergé haïtien à l’étranger et les unir dans l’apostolat au servir du Christ et de la communauté.

Nous continuons à demander au Seigneur dans sa grande compassion et générosité d’accueillir sa fille Marie Yolande Théodat dans son paradis. Cliquez sur ce lien pour regarder cette cérémonie d’adieu en l’honneur de Madame Marie Yolande Théodat : https://youtu.be/xgeQgaDfiyU

 

Brother Tob

 

 

The funeral of Madame Marie Yolande Théodat

 

Brooklyn St. Matthew Parish Church. NY

 

Farewell Yolande

 

On December 4, 2021, the People from Croix-des-Bouquets, known as “the Crucian Community” and their friends paid a last tribute to the late Mrs. Marie Yolande Théodat in the parish of St Matthew. The Celebrant and homilist of this Eucharistic Farewell ceremony was Father Jean Ralph Riccardy Pompée Theodat, the 2nd son of Mrs. Marie Yolande Théodat. A crown of 16 Priests including Monsignor Pierre André Pierre, the Director of the National Center for the Haitian Apostolate and Father Frank Black, the Parish Pastor of St Mathieu were present at this ceremony of the Celebration of the life of Mrs. Marie Yolande Théodat.

Marie Yolande, this mother very concerned for her children, very respectful and very silent, is a great pride for the Crucian community and a great model for the young mothers of our community.

The Haitian Choir of the Parish of St Mathieu of the Diocese of Brooklyn performed with beauty and dignity at this Eucharistic celebration. The Crucian Community of several states in the United States and Canada have understood the importance of coming to pay their last respects to the remains of their sister Marie Yolande Théodat.

You can understand the sadness of this family and of Father Theodat who was the celebrant and homilist for his mother’s funeral. It is often said that a son is an adult regardless of his age after the death of his mother. Jesus was also often sad at the death of his loved ones. Father Theodat in a few words delivered a homily in 4 languages because we had members of 4 Communities at this Farewell Mass. He tells us in his homily that Many people think of the history of human life as “Birth, life and death”. For a Christian it is different. The story is not “Birth, life and death, but rather “Life, death and resurrection.” He continued to tell us: “We pray today for Marie Yolande so that she may complete the journey to heaven. Pray for her and for yourselves”!

Father Théodat also quoted in his homily the words of the Ecclesiastes: “There is a time for everything and a season for every activity under heaven. A TIME to be born … and a TIME to DIE.” There was a time when Marie Yolande was baptized, confirmed, married, had a daughter and 3 sons, worked hard to provide for the needs of the house and the family. For her, all that is now over in this world. Now is the time, today is the time for us to commemorate her life, a time to cry and remember … and thank God for giving her to us and bringing her home to the place that the Lord Jesus is preparing even now for those who love him”.

Fr Théodat insisted that “there is a time to die; but there is also a time to rise; a time to be plucked from our graves by our Lord Jesus Christ to live with Him for eternity. And then there will be no time for sin, sorrow, or tears. There will be no more seasons. No more death. For the former things have disappeared”.

Monsignor Pierre André Pierre, in his short message, presented on behalf of the National Center for the Haitian Apostolate Abroad and on his behalf sincere condolences to his colleague in the Priesthood, Father Jean Ralph Riccardy Pompée Ralph Théodat and to the members of his family. “Mother of A Priest, Mother of All Priests.” He also underlined the diverse provenance of the 14 Haitian priests present at the funeral mass, a symbol of the very strong bond which must constantly mobilize the Haitian clergy abroad and unite them in the apostolate in the service of Christ and of the Church community.

We continue to ask the Lord in his great compassion and generosity to welcome his daughter Marie Yolande Theodat in her Paradise. Click on this link to watch this farewell ceremony in honor of Madame Marie Yolande Theodat: https://youtu.be/xgeQgaDfiyU

 

Brother Tob

 

Antèman Madam Marie Yolande Théodat

 

Legliz Pawas Sen Matye Bwouklin, NY

 

Orevwa Yoland

Jou ki te samdi 4 desanm 2021, Kominote Moun Kwadèboukè, ki pote non “Kominote Krisyen” ak zanmi l yo te rann yon dènye omaj bay defen Madan Marie Yolande Théodat nan pawas St Matthew. Pè Jean Ralph Riccardy Pompée Théodat, 2yèm pitit gason Madam Marie Yolande, te selebran ak omilis seremoni ekaristik sa a. Yon kouwòn 16 Prèt ki gen ladan yo Monseyè Pierre André Pierre, Direktè Sant Nasyonal Apostola Ayisyen ak Pè Frank Black, Pè Kire nan Legliz Sen Matye te prezan nan seremoni sa a nan Selebrasyon lavi Madan Marie Yolande Théodat.

Marie Yolande, manman sa a te trè konsène pou pitit li yo. Li te toujou montre anpil respè ak anpil silans. Se yon gwo fyète pou Kominote Krisyen an ak yon gwo modèl pou jèn manman yo nan Kominote nou an.

Koral Ayisyen nan Pawas Sen Matye nan Dyosèz Bwouklin la te anime anbote ak diyite selebrasyon ekaristik sa a. Plizyè manm nan Kominote Krisyen an, nan Ozetazini ak Kanada te konprann enpòtans pou yo vin rann dènye omaj yo bay sè yo Marie Yolande Théodat.

Ou ka konprann tristès fanmi sa a ak tristè Pè Theodat ki te selebran ak omilis pou antèman manman l. Yo souvan di yon pitit gason vin granmoun kèlkeswa laj li apre lanmò manman l. Jezi te souvan tris tou pou lanmò moun li renmen yo. Pè Theodat nan kèk mo te bay yon omeli nan 4 lang (kreyòl, Panyòl, Anglè, Italyen) paske nou te gen manm 4 Kominote nan Mès Adye sa a. Li te di an sentèz “Anpil moun panse ke istwa lavi imen se ‘nesans, lavi ak lanmò’.  Pou yon kretyen, li diferan. Istwa se pa ‘nesans, lavi ak lanmò’ men pito ‘lavi, lanmò ak rezirèksyon’. Li te kontinye di nou ‘’priye jodi a pou Mari Yolande pou li fini vwayaj li jouk nan syèl la. Priye pou li ak pou nou tou!  ».

Anplis desa, Pè Theodat te site tou nan omeli li a pawòl Eklezyas la te di: « Gen yon tan pou tout bagay ak yon sezon pou chak aktivite anba syèl la. YON TAN pou fèt… ak yon TAN pou MOURI. » Te gen yon tan lè Marie Yolande te batize, konfime, marye, te gen yon pitit fi ak 3 pitit gason, te travay di pou reponn bezwen kay la ak fanmi an. Pou li, tout sa fini kounye a nan mond sa a.

Kounye a se moman an, jodi a se tan pou nou komemore lavi li, yon tan pou n kriye epi sonje… e di Bondye mèsi paske li te ba nou li e li te mennen l lakay li nan kote Jezi Granmèt la ap prepare kounye a menm pou moun sa yo, li renmen yo’’.

Pè Théodat te ensiste pou l di ‘’gen yon tan pou mouri; men gen yon tan tou pou leve; yon tan pou nou rache nan tonm nou yo, moun pa Seyè nou an Jezikri pou yo viv avèk li pou letènite. Lè sa a, pap gen tan pou peche, lapenn, oswa dlo nan je. Pap gen sezon ankò. Pap gen lanmò ankò.  Paske premye bagay yo te disparèt.”

Monseyè Pierre André Pierre, nan kout mesaj li a, prezante nan non Sant Nasyonal Apostola Ayisyen an Aletranje e nan non li sensè kondoleyans bay kòlèg li nan Prètriz la, Pè Jean Ralph Riccardy Pompée Théodat ak manm fanmi li. « Manman yon Pè, se Manman tout Pè. » Li te souliye tou divès orijin 14 prèt ayisyen ki te prezan nan mès fineray la, yon senbòl lyen trè solid ki dwe toujou mobilize Klèje Ayisyen an aletranje e ini yo nan apostola a, nan sèvis Kris la ak nan sèvis kominote a.

Nou kontinye mande Bondye nan bonkè li ak jenerozite li pou l akeyi pitit fi li Marie Yolande Theodat nan Paradi li a. Klike sou lyen sa a pou w gade seremoni orevwa sa a nan onè Madam Marie Yolande Theodat: https://youtu.be/xgeQgaDfiyU

 

Frè Tob

 

 

 BISHOP GUY SANSARICQ’S ENTRANCE INTO ETERNAL LIFE WAS ALREADY FOUR MONTHS AGO!

 

     This December is the last month of the Year 2021.  It is the first timethe staff of the National Center of the Haitian Apostolate and of the Radio Telé Solidarité note the reality the Late  Bishop Guy Sansaricq is not with us for the end of the year. On December 21, 2021 we will mark the fact that is has been 4 months since Bishop  Sansaricq  left us. Of course, the staff of the Weekly Bulletin of the  National Center of The Haitian Apostolate  and Radio Telé Solidarité continue to sadly accept the departure of Bishop Guy Sansaricq. I agree with Doctor Louis Auguste, one of the Haitian doctors much loved and highly respected within the Haitian Community of the state of New York.  Many let us know

The death and departure of Bishop Guy Sansaricq on August 21, 2021, continues to be  a great loss for our entire New York Haitian Community.   However, as we mourn Bishop’s death we must also rejoice as Bishop Sansaricq enters into the eternal happiness of communion with  God and all those members of our Haitian Community who preceded him in death.

Monsignor Pierre André Pierre, the 3rd Director of the National Center for Haitian Apostolate and the successor of the Late  Bishop Guy Sansaricq, continues

to do everything possible to continue to lead the National Center for the HaitianApostolate with great wisdom. His arms are very open to work with everyone.

Monsignor Pierre André Pierre understands, as every builder of faith knows very well,

that the church is an organized body which has Jesus Christ at its Center.  Even after the departure of the great Bishop Guy Sansaricq, the Office of the National Center  of the Haitian Apostolate continues to open its doors from Monday to Friday

STUDENTS OF THE PASTORAL COLLEGE HAVE CLASSES ONLINE EVERY TWO WEEKS.

The Weekly Bulletin of the National Center for the Haitian Apostolate, which will be

celebrating its 19th Anniversary on the last Sunday of December, continues

to publish its edition every week.

 

Bishop Guy Sansaricq’s 2022-2023 Youth of the Year Contest,

Registration for our 2022-2023 Youth of the Year Contest will close at the end of December 2021, continues to gain momentum.

The Young People Continue to have their show every month. The last show had

young people from 7 countries. A big thank you to Sister Annecie Audate who,

despite her multiple obligations as General Director of VIDES International, is

always happy to lead  the Youth broadcasts for us at Radio Telé Solidarité.

A big thank you to Sister Audate! Your contribution is greatly appreciated by the young people and the staff of Radio Telé Solidarité. Radio Telé Solidarit’e continues to operate,

and do everything in our power to accompany the people of God in their lives as followers of Christ who are call to continue Jesus’ earthly ministry to the poor and all people.

 

THE 2021 RADIO TELÉ SOLIDARITY CHRISTMAS RETREAT

Our Christmas Retreat will take place on December 19, 20 and 21. The

Preacher will be Reverend Father Wismick Jean Charles SMM, PHD,

Vicar General of Missionaries Monfortains in Rome. A big thank you

to Father Wismick for accepting our invitation to preach this retreat for

the listeners and viewers of the radio Telé Solidarité. You know you

can’t do evangelism without money.

A small gesture of solidarity and generosity towards the National Center for

the Haitian Apostolate will be greatly appreciated. The feast of Christmas is a

time of forgiveness, of Reconciliation and of sharing. You can share with us by

a donation on behalf of Haitian Apostolate Inc. Send it to

332 East 32nd Street Brooklyn NY 112226. Be assured of a big “thank you”

for your generosity gesture.

 

-Brother Tob

 

 

Bishop Guy Sansaricq – 4 Mois Déjà

Ce mois de décembre est le dernier mois de l’Année 2021. C’est la première fois pour nous au Centre National de l’Apostolat Haïtien et de la Radio Télé Solidarité que le Regretté Bishop Guy Sansaricq n’est pas avec nous pour la fin de l’année. Le 21 Décembre 2021, il aura eu quatre mois depuis qu’il nous a laissé. Bien sûr, le personnel du Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haïtien et de la Radio Télé Solidarité continue à faire son deuil et à avancer vers de nouveaux rivages, avec l’aide spirituelle de Bishop Guy Sansaricq. Je suis d’accord avec le Docteur Louis Auguste, l’un des médecins Haïtiens très aimé et très respecté au sein de la Communauté Haïtienne de l’état de New-York qui nous fit savoir dans un entretien à la Radio Télé Solidarité que la mort ou le départ de Bishop Guy Sansaricq le 21 Août pour la maison du Père est une grande perte pour la Communauté Haïtienne.

Monseigneur Pierre André Pierre, le 3ème directeur du Centre National de l’Apostolat Haïtien et successeur du Regretté Evêque Guy Sansaricq continue à faire tout ce qui dépend de lui pour diriger le Centre National de l’Apostolat Haïtien avec beaucoup de sagesse. Ses bras sont très ouverts pour travailler avec tout le monde. Monseigneur Pierre André Pierre comprend que tout bâtisseur dans la foi sait très bien que l’église est un corps organisé autour de Jésus Christ comme Centre. Presque tous les services du Centre National de l’Apostolat continuent à fonctionner après le départ de l’Evêque Guy Sansaricq.

Le Bureau d’accueil situé au 332 de la rue E 32 à Brooklyn a ouvert ses portes et les services Secrétariat fonctionnent toutes les semaines du Lundi au Vendredi de 9h00 du matin à 4h00 de l’après-midi.

Le Collège Pastoral a relancé ses cours en ligne depuis la fin du mois de septembre. Les étudiants très nombreux, et présentant une diversité jamais égalée auparavant, poursuivent leur curriculum de formation répartie sur trois années, avec des cours en ligne toutes les deux semaines.

Le Bulletin Hebdomaire Solidarité en ligne du Centre National de l’Apostolat Haïtien s’est relancé avec la même ardeur, dans des conditions difficiles. Un nouveau numéro continue de sortir régulièrement chaque semaine. Le Bulletin célèbre son 19ème Anniversaire d’existence le dernier Dimanche du mois de Décembre. La transition du papier au digital a représenté un grand défi. Mais modernité oblige, le bulletin est la connexion du Centre avec le monde.

Le Concours du Jeune de l’Année 2022-2023 dont les inscriptions se termineront à la fin du mois de Décembre 2021 continue à faire son chemin. Ce concours porte le nom de Bishop Guy Sansaricq à partir de cette année.

Les Jeunes continuent à avoir leur émission chaque mois. Ce programme met ensemble des jeunes Haïtiens de tous les pays du monde pour des échanges sur différents sujets. Ils sont tous intéressés à l’avenir d’Haiti, leur pays. La dernière émission a réuni des Jeunes de 7 Pays.  Un grand merci à la Sœur Annecie Audate, FMA, qui malgré ses multiples obligations comme directrice Générale de VIDES International est toujours contente de diriger les émissions des Jeunes avec nous autres à la Radio Télé Solidarité. Sa contribution et celle de sa communauté sont très appréciées par le personnel de la Radio Télé Solidarité et surtout les jeunes. Le nouveau Directeur, Monseigneur Pierre André Pierre eut à dire que ce programme a la potentialité d’ouvrir de nouveaux horizons pour l’avenir d’Haiti.

La Radio Télé Solidarité continue à fonctionner et à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour accompagner le peuple de Dieu.

La Retraite de la Noël 2021 de la Radio Télé Solidarité aura lieu le 19, 20 et 21 Décembre. Le Prédicateur sera le Révérend Père Wismick Jean Charles SMM, PHD, Vicaire Général des Missionnaires Montfortains à Rome. Un grand merci au Père Wismick d’avoir accepté de prêcher cette retraite pour les auditeurs et téléspectateurs de la radio Télé solidarité.

Le nouveau Directeur, Monseigneur Pierre André Pierre, vous convie tous, lecteurs et lectrices, à mettre la main à la pâte avec nous. L’Apostolat Haïtien est notre affaire à tous. Il vous envoie déjà des vœux de Noël : Paix et joie, santé et bonheur. Vous savez qu’on ne peut pas faire l’évangélisation sans argent. La fête de Noel est un temps de pardon, de Réconciliation et de partage. Un petit de geste de solidarité et de générosité à l’égard du Centre National de l’Apostolat Haïtien sera très apprécié.

Vous pouvez envoyer votre don à :

Haitian Apostolate Inc.

332 East 32nd Street Brooklyn NY 112226.

Déjà un grand merci pour votre geste de Générosité.

Brother Tob

 

 

 

 

 

 

Rome: Happy Birthday, Frère Hervé Zamor, FIC

 

Le 9 Décembre 2021 ramène l’anniversaire de naissance du Frère Hervé Zamor FIC, Supérieur General des Frères de l’Instruction Chrétienne, résidant actuellement dans la ville de Rome, appelée la cité éternelle. Frère Zamor est le premier Haïtien et le premier fils de de l’Église Catholique Haïtienne, à occuper cette prestigieuse position, parmi les FIC, dans la cité éternelle.

Rappelons que Le Frère Hervé Zamor est originaire de la Vallée de Jacmel, qui est connue pour une région qui a donné beaucoup de vocations à l’Eglise Catholique d’Haïti. Son Eminence Chibly, Cardinal Langlois, le premier Cardinal Haïtien est aussi originaire de la Vallée de Jacmel. Le Frère Hervé Zamor, FIC, fut élu Supérieur Général de sa Congrégation le 17 Mars 2018. Après avoir terminé son noviciat et scolasticat en France, Fr. Hervé Zamor a enseigné pendant quelques années, puis a étudié à Angers et à Rome. Il fut tour à tour maître des novices pendant trois ans à Pétion-Ville, puis supérieur du scolasticat d’Abidjan en Côte d’Ivoire et enseignant au CELAF. Par la suite, Il a été nommé Provincial des FIC d’Haïti et Président de la Conférence nationale des Religieux et des Religieuses Haïtiennes (CHR). Professeur expérimenté de sciences religieuses, il a aussi occupé le poste de vice-doyen de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines (FLESH), de la prestigieuse Université Notre-Dame d’Haiti, sous la présidence du Recteur, Monseigneur Pierre André Pierre.

Frère Zamor a participé à deux émissions de la Radio Télé Solidarité. Il nous informait, au cours de son dernier panel, que les Frères de l’Instruction Chrétienne sont au nombre de 800 à travers le monde et qu’ils continuent à avoir beaucoup de vocations religieuses en Haïti. Il nous a parlé aussi de l’institution Saint Louis de Gonzague d’Haiti, dirigée par les Frères de l’Instruction Chrétienne, une école d’excellence dans le pays, qui compte environ 2000 écoliers et qui en accueille 150 nouveaux chaque année.

Mgr Pierre André Pierre, en communion avec les autres membres du Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haïtien, souhaite un Joyeux Anniversaire et beaucoup de bénédictions au Frère Hervé Zamor en ces mots :

Puisse le Seigneur combler le Frère Hervé Zamor, FIC, de toutes les grâces du ciel en cette date du 9 décembre de son anniversaire de naissance. Qu’il lui donne beaucoup de santé, de la joie à partager, la paix et la sérénité pour faire l’unité, et surtout beaucoup d’amour pour témoigner de Jésus. Je demande humblement à Dieu de multiplier vos années à venir, Frère Zamor, et de les couronner au paradis. Heureux Anniversaire.

En cette occasion faste, nous demandons au peuple de Dieu de prier pour le Frère Zamor, pour son rayonnement personnel et une mission fructueuse.

 

Brother Tob

 

 

Rome: Happy Birthday, Brother Hervé Zamor, FIC

December 9, 2021, will be the Birthday of our dear friend Frère Hervé Zamor. Brother Hervé Zamor, FIC, is the Superior General of the Brothers of Christian Instruction, currently residing in the city of Rome, called the Eternal City. Brother Zamor is the first Haitian and the first son of the Haitian Catholic Church to occupy this prestigious position, among the FIC, in the Eternal City.

Brother Hervé Zamor is a native of LaVallee of Jacmel, which is known as a region that has given many vocations to the Catholic Church in Haiti. His Eminence Chibly, Cardinal Langlois, the first Haitian Cardinal is also from LaVallee of Jacmel. Brother Hervé Zamor, FIC, was elected Superior General of his Congregation on March 17, 2018. After completing his novitiate and scholasticate in France, Brother Hervé Zamor taught for a few years, then studied in Angers and Rome. He was in turn master of novices for three years in Pétion-Ville, then superior of the scholasticate of Abidjan in Ivory Coast and Professor at CELAF. Subsequently, he was appointed Provincial of the FIC in Haiti and President of the National Conference of Haitian Religious (CHR). An experienced professor of religious sciences, he also held the position of Vice-dean of the Faculty of Letters and Human Sciences (FLESH), of the prestigious University of Notre-Dame d’Haiti, under the chairmanship of the Rector, Monsignor Pierre André Pierre.

Brother Zamor took part in two programs on Radio Télé Solidarité. He informed us, during his last panel, that the Brothers of Christian Instruction number 800 throughout the world and that they continue to have many religious vocations in Haiti. He also told us about the “Saint Louis de Gonzague” Institution in Haiti, run by the Brothers of Christian Instruction, a school of excellence in the country, which has around 2000 schoolchildren and which welcomes 150 new ones each year.

Msgr. Pierre André Pierre, in communion with the other members of the Weekly Bulletin of the National Center for the Haitian Apostolate, wishes a Happy Birthday and many blessings to Brother Hervé Zamor in these words:

May the Lord fill Brother Hervé Zamor, FIC, with all the graces of Heaven on this date of December 9, his birthday. May the Lord grant him good health, a joy to share, peace and serenity to make unity, and above all a lot of love to bear witness to Jesus. I humbly ask God to multiply the years ahead of you, Brother Zamor, and crown them in Heaven with eternity. Have a Blessed Birthday.

 

On this auspicious occasion, we ask the people of God to pray for Brother Zamor, for his personal growth and a fruitful mission.

Brother Tob

 

 

Washington: Happy Birthday FIC Sister Johanna Okereke, HHCJ

 

December 5th will be the Birthday of Sister Johanna Okereke HHCJ, of the Handmaids of the Holy Child of Jesus, Director of the Multicultural Affairs Office of the American Episcopal Conference.

Sr. Joanna Okereke is a sister of the Servants of the Congregation of the Holy Child Jesus. As a young girl growing up in Nigeria, she saw nuns working in her country and thought they were angels or saints. She heard the call of God to the religious life and decided that she also would be an angel. She accepted this call of God in her early years. Sr. Joanna has always told us that her Congregation is a missionary and that sisters can therefore be sent anywhere in the world. She said she was not afraid, but rather “by being a sister, by wanting to serve, you just feel comfortable.”

Sr. Joanna is very passionate about her missionary work. She tells us that she is reaching out and helping people because she believes that “to be alive is to praise God.” She wants others to feel the same love that she feels because she knows that many people she helps feel hopeless. She works to support and pray with these people.

Sr. Johanna is a good friend of the Late Bishop Guy Sansaricq, she regularly participates in the various activities of the National Center of the Haitian Apostolate. The staff of the National Center of Haitian Apostolate wants to express their deep gratitude to Sister Johanna Okereke for her participation at the funeral mass of Bishop Guy Sansaricq and her continuous support to The National Center of the Haitian Apostolate. She is one of the persons we count on to continue the legacy of the Late Bishop Guy Sansaricq.

Monsignor Pierre André Pierre, the new Director of the National Center of the Haitian Apostolate, in communion with the staff of the Haitian Apostolate Inc., the weekly Bulletin of the National Center for the Haitian Apostolate and Radio Telé Solidarité, wishes a Happy Birthday to Sister Joanna Okereke in these words:

May the Lord be gracious to you, Sr. Joanna.

My wishes for you:

Good health – Happiness – Peace and Joy – With a lot of progress

I pray that God makes you bear fruit in your Life and Ministry.

May you always be an Angel!

 

On this auspicious occasion, we ask the people of God to pray for Sister Okereke, for her personal growth and a fruitful mission.

Brother Tob

 

 

 

WASHINGTON DC: Bon Anniversaire à Sister Joanna Okereke, HHCJ

Le 5 Décembre ramène l’Anniversaire de naissance de la Sœur Joanna Okereke, HHCJ, de la Congrégation des Servantes du Saint Enfant Jésus (Handmaids of the Holy Child Jésus), Directrice du Bureau des Affaires Multiculturelles de la Conférence Episcopale Américaine.

En tant que jeune fille grandissant au Nigeria, elle a vu des religieuses travailler dans son pays et a pensé qu’elles étaient des anges ou des saintes. Elle a entendu l’appel de Dieu à la vie religieuse et décida qu’elle voulait aussi être un ange. Elle a accepté cet appel à la vie consacrée dès son jeune âge. Sr. Joanna nous a toujours dit que sa Congrégation est missionnaire et que les Sœurs peuvent donc être envoyées n’importe où dans le monde. Elle dit qu’elle n’avait pas peur, mais plutôt « en étant une Sœur, en voulant servir, vous vous sentez simplement à l’aise. »

Sr. Joanna est très passionnée de son travail missionnaire. Elle nous dit qu’elle tend la main et aide les gens parce qu’elle croit que « être en vie est quelque chose de louable à Dieu. » Elle veut que les autres ressentent le même amour qu’elle ressent, car elle sait que nombre de personnes qu’elle aide sont désespérées. Elle travaille pour soutenir et prier avec ces personnes.

Sr. Joanna est une bonne amie du regretté Bishop Guy Sansaricq. Elle participe régulièrement aux différentes activités du Centre National de l’Apostolat Haïtien. Le Personnel du Centre National de l’Apostolat Haïtien est très reconnaissant envers elle d’avoir participé à la messe funéraire du Regretté Evêque Guy Sansaricq et pour son support au centre National de l’Apostolat Haïtien. Elle est l’une des personnes sur qui le Centre National de l’Apostolat Haïtien peut compter pour continuer le Testament du regretté Evêque Guy Sansaricq.

Monseigneur Pierre André Pierre, le nouveau Directeur du Centre National de l’Apostolat Haïtien, en communion avec le personnel du Bulletin du Centre National de l’Apostolat Haïtien et de la radio Télé Solidarité souhaite un très Joyeux Anniversaire à Sœur Joanna Okereke en ces mots:

Que le Seigneur vous comble de sa grâce, Sr. Joanna.

Mes souhaits pour vous:

Santé robuste – Paix et Joie – Beaucoup de bonheur et de progrès spiritual !

Je prie que Dieu vous donne de porter des fruits dans votre vie et votre ministère.

Puissiez-vous devenir l’Ange qui a inspiré votre vocation !

 

En cette occasion faste, nous demandons au peuple de Dieu de prier pour Sœur Joanna Okereke, pour son rayonnement personnel et une mission fructueuse.

Brother Tob.

 

 

Femme de la Semaine: Esther Claude Simon, une Haïtienne d’Allemagne

 

 

Dans notre rubrique Femme de la semaine du bulletin hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haïtien, notre choix s’est porté cette semaine sur Esther Claude Simon de la Communauté Haïtienne d’Allemagne.

Rappelons que Esther est étudiante à l’International Business Administration en Allemagne. Elle a une formation en gestion d’entreprise, marketing et a passé 6 mois à l’école de commerce en France. Son statut d’étudiante ne l’empêche cependant pas de travailler deux à trois fois par semaine. La diplomatie et la communication sont intéressantes et elle travaille pour poursuivre sa carrière universitaire. Esther parle Créole Haïtien, Français, Anglais, Allemand et Espagnol.

Pendant sa période d’études et jusqu’à maintenant, lorsque des opportunités se présentent, elle travaille souvent en tant que bénévole dans les affaires sociales telles que “Rose d’Octobre”, conseillère, traductrice, etc. Melle Simon se présente comme une citoyenne haïtienne engagée, traductrice, gestionnaire, femme d’affaires, ambassadrice et investisseur. Déjà Ambassadeur International de l’IESS « Invictus European Students Services », KBSS « konbit Bibliothèque site soley » de L’IVAP « Institut de Valorisation des patrimoines d’Haïti » Haïti en Allemagne. L’une des plus grandes visions de Melle Simone est de contribuer à l’avancement d’une Haïti où les jeunes évoluent et avancent dans le domaine de leurs compétences. En tant qu’investisseur, un projet agricole sera prochainement lancé dans le département du Sud. Un autre projet est celui de créer une plateforme avec de jeunes agronomes hommes et femmes dans le département du Sud pour travailler ensemble sur certains points, orienter et conseiller le plus grand nombre de Jeunes possible.

Mgr. Pierre André Pierre, en communion avec le Personnel du Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haïtien, félicite Esther Claude Simon, tout en demandant à nos lecteurs et lectrices de l’acclamer comme la femme de la Semaine du Centre National de l’Apostolat Haïtien.

Brother Tob

 

 

Woman of the Week: Esther Claude Simon, a Haitian Woman in Germany

In our section “Woman of the Week” in the weekly bulletin of the National Center for the Haitian Apostolate, our choice fell this week on Esther Claude Simon from the Haitian Community of Germany.

Esther is a student at the International Business Administration in Germany. She has a background in business management and marketing after she has spent time studying at a business school in France. She built up work experience in these countries. That is a real plus for her future career. Diplomacy and communication are interesting and she is working to continue moving up in these disciplines. Esther speaks Haitian Creole, French, English, German and Spanish.

During her study period and until now when opportunities arise, she often works as a volunteer in social affairs such as “October Rose”, counselor, translator, etc. Ms. Simon presents herself as a committed Haitian citizen, translator, manager, businesswoman, ambassador, and investor. Already International Ambassador of the IESS “Invictus European Students Services”, KBSS “konbit Library site solèy” of the IVAP “Institute for the Valorization of the Heritage of Haiti” Haiti in Germany. One of Miss SIMOM’s greatest visions is to contribute to the advancement of Haiti where young people evolve in what they can do with all their skills. As an investor, an agricultural project will soon be launched in the South department, another project is to create a platform with young male and female agronomists in the South department to work together on certain points, guide and advise them as many young Haitians as possible c on intellectual points you social.

Mgr. Pierre André Pierre, in communion with the Staff of the Weekly Bulletin of the National Center for the Haitian Apostolate, congratulates Esther while asking our readers to acclaim her as the Woman of the Week for the National Center for the Haitian Apostolate.

Brother Tob

LE DIACRE JOSEPH EMMANUEL DORLUS

DE L’ARCHIDIOCESE DE BOSTON

 

EST PARTI VERS LA MAISON DU PERE

Le Centre National de l’Apostolat Haïtien a appris avec tristesse le décès du Diacre Joseph Emmanuel DORLUS, dans l’Archidiocèse de Boston. Consolé néanmoins qu’il est parti pour la maison du Père en qui il avait mis toute sa confiance.

Une veillée se tiendra le vendredi 10 décembre de 5 :30 à 8 :30 PM dans la paroisse du Mont Carmel, sise à 1548 Blue Hill Ave, Boston Ma. Les funérailles auront lieu le samedi 11 décembre 2021 à 11 :00 AM en cette même Eglise paroissiale du Mont Carmel. L’inhumation se fera au Cimetière Aoklawn, 427, Cummings Highway, Boston MA.

Au nom du Centre National, de son personnel et de tous ses membres, nous présentons nos sincères condoléances à tous les membres de sa famille, à l’Archidiocèse de Boston, aux Confrères Prêtres et Diacres et aux nombreux fidèles des différentes communautés qu’il a servis durant son ministère diaconal. Nous partageons avec eux l’espérance de la résurrection bienheureuse qui nous unit dans le Christ.

Nous recommandons le Diacre Joseph Emmanuel DORLUS à la prière du Peuple de Dieu. Que le Seigneur lui donne la vie en plénitude. Qu’il repose en paix.

Monseigneur Pierre André Pierre

Directeur du Centre National de l’Apostolat Haïtien

 

LE DIACRE JOSEPH EMMANUEL DORLUS

DE L’ARCHIDIOCESE DE BOSTON

EST PARTI VERS LA MAISON DU PERE

Le Centre National de l’Apostolat Haïtien a appris avec tristesse le décès du Diacre Joseph Emmanuel DORLUS, dans l’Archidiocèse de Boston. Consolé néanmoins qu’il est parti pour la maison du Père en qui il avait mis toute sa confiance.

Une veillée se tiendra le vendredi 10 décembre de 5 :30 à 8 :30 PM dans la paroisse du Mont Carmel, sise à 1548 Blue Hill Ave, Boston Ma. Les funérailles auront lieu le samedi 11 décembre 2021 à 11 :00 AM en cette même Eglise paroissiale du Mont Carmel. L’inhumation se fera au Cimetière Aoklawn, 427, Cummings Highway, Boston MA.

Au nom du Centre National, de son personnel et de tous ses membres, nous présentons nos sincères condoléances à tous les membres de sa famille, à l’Archidiocèse de Boston, aux Confrères Prêtres et Diacres et aux nombreux fidèles des différentes communautés qu’il a servis durant son ministère diaconal. Nous partageons avec eux l’espérance de la résurrection bienheureuse qui nous unit dans le Christ.

Nous recommandons le Diacre Joseph Emmanuel DORLUS à la prière du Peuple de Dieu. Que le Seigneur lui donne la vie en plénitude. Qu’il repose en paix.

Monseigneur Pierre André Pierre

Directeur du Centre National de l’Apostolat Haïtien

 

DYAK JOSEPH EMMANUEL DORLUS

 

ACHIDYOSÈZ BOSTON

AL JWENN BONDYE

Sant Nasyonal Apostolat Ayisyen an aprann ak tristès lanmò Dyak Joseph Emmanuel DORLUS, nan Achidyosèz Boston. Rekonfò nou, se lafwa nou ak lespwa li te toujou mete nan Bondye. Li ale lakay Papa li. Li te mete tout konfyans li nan Li.

Y ap fè yon veye vandredi 10 desanm ant 5:30 am ak 8:30 pm nan Leglis Pawas Mon Kamèl, ki chita nan 1548 Blue Hill Ave, Boston Ma. Mès Antèman ap chante jou samdi 11 desanm 2021 a 11:00 AM., nan menm Legliz Pawas Mòn Kamèl. Kò a ap antere nan simityè Oaklawn, 427 Cummings Highway, Boston MA.

Nan non Sant Nasyonal Apostola Ayisyen an, ak tout manm li yo, mwen voye kondoleyans bay tout fanmi li, bay tout Konfrè Pè ak Dyak Ayisyen nan Achidyosèz Boston, ak tout fidèl nan divès kominote kote li te sèvi nan ministè li kòm Dyak. Nou pataje avèk yo lespwa rezirèksyon leve byen vivan ki rasanble fè youn nan Kris la.

Nou rekòmande Dyak Joseph Emmanuel DORLUS nan la priyè tout fidèl yo. Se pou Bondye ba li lavi anplen. Se pou li repoze anpè.

Monseyè Pierre André Pierre

Direktè Sant Nasyonal Apostolat Ayisyen an

 

 

 

 

LE DIACRE JOSEPH EMMANUEL DORLUS

DE L’ARCHIDIOCESE DE BOSTON

EST PARTI VERS LA MAISON DU PERE

The National Center of the Haitian Apostolate has learned with sadness of the death of Deacon Joseph Emmanuel DORLUS, in the Archdiocese of Boston; Comforted nevertheless that he left for the house of the Father in whom he had placed all his confidence.

A vigil prayer service will be held on Friday, December 10 from 5:30 to 8:30 PM in Mount Carmel Parish Church, located at 1548 Blue Hill Ave, Boston Ma. The funeral will take place on Saturday, December 11, 2021, at 11:00 AM at the same Parish Church of Mount Carmel. Interment will be at Oaklawn Cemetery, 427 Cummings Highway, Boston MA.

On behalf of the National Center, its staff, and all of its members, we offer our sincere condolences to the family of Deacon Joseph Emmanuel DORLUS, the Diocese of Boston, to our brothers’ Priests and Deacons of the Archdiocese of Boston, and to the many faithful from the various communities where he served in his diaconal ministry. We share with them in the hope of the blessed resurrection which unites us in Christ.

We recommend Deacon Joseph Emmanuel DORLUS to the prayers of the People of God. May The Lord grant him eternal life and peace.

Monsignor Pierre André Pierre

Director of the National Center for the Haitian Apostolate.

ACHIDYOSÈZ BOSTON

AL JWENN BONDYE

Sant Nasyonal Apostolat Ayisyen an aprann ak tristès lanmò Dyak Joseph Emmanuel DORLUS, nan Achidyosèz Boston. Rekonfò nou, se lafwa nou ak lespwa li te toujou mete nan Bondye. Li ale lakay Papa li. Li te mete tout konfyans li nan Li.

Y ap fè yon veye vandredi 10 desanm ant 5:30 am ak 8:30 pm nan Leglis Pawas Mon Kamèl, ki chita nan 1548 Blue Hill Ave, Boston Ma. Mès Antèman ap chante jou samdi 11 desanm 2021 a 11:00 AM., nan menm Legliz Pawas Mòn Kamèl. Kò a ap antere nan simityè Oaklawn, 427 Cummings Highway, Boston MA.

Nan non Sant Nasyonal Apostola Ayisyen an, ak tout manm li yo, mwen voye kondoleyans bay tout fanmi li, bay tout Konfrè Pè ak Dyak Ayisyen nan Achidyosèz Boston, ak tout fidèl nan divès kominote kote li te sèvi nan ministè li kòm Dyak. Nou pataje avèk yo lespwa rezirèksyon leve byen vivan ki rasanble fè youn nan Kris la.

Nou rekòmande Dyak Joseph Emmanuel DORLUS nan la priyè tout fidèl yo. Se pou Bondye ba li lavi anplen. Se pou li repoze anpè.

Monseyè Pierre André Pierre

Direktè Sant Nasyonal Apostolat Ayisyen an

 

 

 

 

LE DIACRE JOSEPH EMMANUEL DORLUS

DE L’ARCHIDIOCESE DE BOSTON

EST PARTI VERS LA MAISON DU PERE

The National Center of the Haitian Apostolate has learned with sadness of the death of Deacon Joseph Emmanuel DORLUS, in the Archdiocese of Boston; Comforted nevertheless that he left for the house of the Father in whom he had placed all his confidence.

A vigil prayer service will be held on Friday, December 10 from 5:30 to 8:30 PM in Mount Carmel Parish Church, located at 1548 Blue Hill Ave, Boston Ma. The funeral will take place on Saturday, December 11, 2021, at 11:00 AM at the same Parish Church of Mount Carmel. Interment will be at Oaklawn Cemetery, 427 Cummings Highway, Boston MA.

On behalf of the National Center, its staff, and all of its members, we offer our sincere condolences to the family of Deacon Joseph Emmanuel DORLUS, the Diocese of Boston, to our brothers’ Priests and Deacons of the Archdiocese of Boston, and to the many faithful from the various communities where he served in his diaconal ministry. We share with them in the hope of the blessed resurrection which unites us in Christ.

We recommend Deacon Joseph Emmanuel DORLUS to the prayers of the People of God. May The Lord grant him eternal life and peace.

Monsignor Pierre André Pierre

Director of the National Center for the Haitian Apostolate.

 Proverbes

Se pa Tout Machandiz kip eye dwa

Zwezo ki chante anpil pa janm gra

Se Kan Tèt Kale ou Wè li granyen Bos

Si Lanmè te bouyi, pweson ta kuit

Moùn Pòv pa janm Kache Pawòl yo ant yo

France: le pape François accepte la démission de Mgr Aupetit

L’archevêque avait remis sa mission entre les mains du pape

DÉCEMBRE 02, 2021 15:07ANITA BOURDINPAPE FRANÇOIS

WhatsAppMessengerFacebookTwitterShare

Share this Entry

En France, ce jeudi 2 décembre 2021, le pape François accepte la démission de Mgr Michel Aupetit: l’archevêque de Paris avait remis sa mission entre les mains du pape après la parution d’un article dans un hebdomadaire français mettant en cause sa gouvernance et suggérant une relation féminine.

L’archevêque avait répondu au micro de Radio Notre Dame sur sa gouvernance et il avait démenti toute « double vie ». Vous avions transcrit ses paroles, le jour même, le 27 novembre.

Le pape nommé comme administrateur apostolique Mgr Georges Pontier, ancien archevêque de Marseille, en attendant la nomination du successeur de Mgr Aupetit à ce siège cardinalice.

« J’ai remis ma charge au pape pour préserver le diocèse », avait déclaré Mgr Michel Aupetit, le 27 novembre.

Il vient de publier une déclaration qu’il conclut par ces paroles, tirée de sa première homélie comme archevêque : « Ne regardez pas l’archevêque, regardez le Christ ! »

Le président de la Conférence des évêques de France, Mgr de Moulins-Beaufort, lui a exprimé son « estime fraternelle » dans un tweet: « De tout cœur, je dis à Mgr Aupetit mon estime fraternelle. Il a beaucoup donné et apporté. Nous espérons tous bénéficier encore de son amour du Christ et de son attention aux personnes vulnérables. Je partage la tristesse du diocèse de Paris. L’énergie pastorale y est grande. »

 

 

France: message de Mgr Pontier aux baptisés du diocèse de Paris

« Une épreuve pour votre diocèse, pour Mgr Aupetit tout d’abord et pour vous tous »

DÉCEMBRE 04, 2021 16:38RÉDACTIONCONFÉRENCES ÉPISCOPALES

WhatsAppMessengerFacebookTwitterShare

Share this Entry

Message de Mgr Georges Pontier,

administrateur apostolique,

aux baptisés du diocèse de Paris

 

Toulouse, ce 2 décembre 2021

Chers Frères et Sœurs, baptisés du diocèse de Paris,

La renonciation à sa charge que Mgr Michel Aupetit a remise entre les mains du Pape dans le souci du bien du diocèse et la décision de celui-ci de l’en relever est une épreuve pour votre diocèse, pour Mgr Aupetit tout d’abord et pour vous tous. Prions pour lui et les uns pour les autres. Qu’aucune division, aucun propos inutile n’ajoutent encore à l’épreuve qui est assez lourde ainsi. Que chacun entre en lui-même et redise sa confiance à Celui qui est Maître du temps et des cœurs. Que chacun poursuive sa propre conversion et sa marche à la suite du Seigneur.

Le Pape François m’a demandé de vous rejoindre pour quelques mois comme Administrateur Apostolique du diocèse. Cela m’impressionne, mais je n’ai pas cru devoir m’y dérober. Je m’efforcerai de servir et de donner le meilleur de moi-même avec l’équipe épiscopale. Je sais que l’Église qui est à Paris est vivante, riche de ressources, de dynamismes de tous ordres. Je sais qu’ensemble à l’écoute du Seigneur, soutenus par le souffle de son Esprit nous allons poursuivre notre route, marqués par cette épreuve, mais conduits à plus d’humilité, de charité et d’espérance.

Le temps de l’Avent dans lequel nous venons d’entrer est un temps liturgique qui nourrit notre espérance en Celui qui ne cesse de venir, en Celui qui est Maître du temps et de l’Histoire. Il invite à l’intériorité, à la contemplation et appelle à la conversion. La figure de Jean Baptiste nous accompagnera, lui le précurseur. Le 8 décembre nous célébrerons l’Immaculée Conception de Marie et, quelques jours avant la fête de Noël, nous la retrouverons dans son accueil et sa confiance à Celui qui lui demande de mettre au monde le Sauveur, « Le Fils du Très Haut ».

Hier, 1er décembre, nous avons pensé à Charles de Foucauld. Le 15 mai nous nous réjouirons de sa canonisation. À l’église Saint-Augustin, il a rencontré l’Abbé Huvelin et sa prière, « Seigneur, si tu existes, fais que je te connaisse » a été exaucée dans l’abandon à la miséricorde du Père. Il fut au long du XXe siècle un inspirateur pour beaucoup. Dans son encyclique « Fratelli tutti », le Pape François rappelle son témoignage de fraternité universelle durant toute sa vie et jusqu’à sa mort. Les moines de Tibhirine s’en sont inspirés.

Enfin, à la demande du Pape François, toutes les Églises du monde sont entrées dans une démarche synodale : « Pour une Église synodale : Communion, participation, mission. » Poursuivons ensemble sur ce chemin déjà ouvert et si important pour que notre Église offre un visage toujours plus fraternel où chacun a sa place, se sente accueilli et écouté.

J’espère pouvoir vous rejoindre physiquement dès la semaine qui vient. J’ai quelques obligations à honorer.

Confions-nous à la prière des nombreux Saints qu’a donnés l’Église de Paris depuis son origine, à celle de Marie l’Immaculée, dans l’émerveillement de l’Amour qui jaillit du Sacré Cœur de Jésus.

À bientôt, prions les uns pour les autres.

+ Mgr Georges Pontier
Administrateur apostolique

Lire la déclaration de Mgr Michel Aupetit du 2 décembre 2021.

Photo : Diocèse de Marseille

 

Orthodoxes: le pape demande pardon et invite à « la “mystique” de la fraternité » (texte complet)

« Avec amour et respect, en pèlerin et en frère en Christ »

DÉCEMBRE 04, 2021 17:29ANITA BOURDINPAPE FRANÇOISUNITÉ DES CHRÉTIENSVOYAGES APOSTOLIQUES

WhatsAppMessengerFacebookTwitterShare

Share this Entry

« Béatitude,

Je suis venu ici, avec amour et respect, en pèlerin et frère en Christ.

Je pense à nos racines apostoliques communes et je prie l’Esprit Saint pour qu’il nous aide à cheminer ensemble sur ses voies.

Fraternellement.

François« :

c’est ce qu’a écrit le pape François, en italien, dans le livre d’or de l’archevêché orthodoxe d’Athènes, ce samedi 4 décembre 2021.

Le pape a en effet rencontré de nouveau l’archevêque Hiéronymos II avec lequel il s’était rendu à Lesbos le 16 avril 2021: avec le patriarche Bartholomée, ils avaient signé tous les trois une Déclaration. Hiéronymos est le primat de l’Eglise orthodoxe autocéphale de Grèce.  Dans les pas de Jean-Paul II en 2001, le pape François a aussi rencontré le Saint-Synode.

Le pape a encouragé une « mystique de la fraternité »: « Le défi consiste à développer une passion pour l’ensemble, nous conduisant – catholiques, orthodoxes, frères et sœurs d’autres croyances – à nous écouter mutuellement, à rêver et à travailler ensemble et à cultiver la “mystique” de la fraternité. »

Mais c’est sur le fondement de la reconnaissance de torts, du côté catholique, et d’une demande de pardon, vingt ans après celle de saint Jean-Paul II – pour le sac de Constantinople – : « À notre honte – je le reconnais au nom de l’Eglise catholique – des actions et des choix qui ont peu ou pas de rapport avec Jésus et l’Évangile, mais plutôt avec une soif de profit et de pouvoir, ont flétri la communion. Nous avons ainsi laissé les divisions compromettre la fécondité. L’histoire a du poids, et je ressens aujourd’hui le besoin de renouveler ma demande de pardon à Dieu et à mes frères pour les erreurs commises par beaucoup de catholiques. »

Le 4 mai 2001, le pape Jean-Paul II avait été reçu par l’archevêque Christodoulos et le Saint-Synode, une rencontre historique. Il avait dit notamment: « Pour toutes les occasions passées et présentes où les fils et les filles de l’Église catholique ont péché par action et par omission contre leurs frères et sœurs orthodoxes, puisse le Seigneur nous accorder le pardon que nous lui demandons! »

La communion est cependant en marche, constate le pape François: « C’est cependant un grand réconfort d’être certains de savoir que nos racines sont apostoliques et que, malgré les déformations du temps, la plante de Dieu pousse et porte du fruit dans le même Esprit. »

Confiant dans l’Action de l’Esprit Saint, le pape ajoute ce souhait: « Que l’Esprit nous aide à ne pas être paralysés par la négativité et les préjugés du passé, mais à regarder la réalité avec un regard neuf. »

Dans un tweet, le pape a insisté: « Invoquons l’Esprit de communion, afin qu’il nous guide dans ses voies et nous aide à fonder notre communion non pas sur des calculs, des stratégies et des convenances, mais sur le seul modèle à regarder : la Sainte Trinité. »

Il reconnaît l’importance de la synodalité dans l’Eglise orthodoxe grecque: « Nous catholiques venons de nous engager dans un chemin pour approfondir la synodalité et nous avons le sentiment d’avoir beaucoup à apprendre de vous. Nous le souhaitons sincèrement car lorsque des frères ds la foi se rapprochent, la consolation de l’Esprit descend dans les cœurs. »

Dans un tweet, le pape a repris un thème de son allocution, agir « ensemble »: « L’Esprit nous appelle aujourd’hui à guérir les blessures de l’humanité avec l’huile de la charité. Développons ensemble, catholiques et orthodoxes, la coopération dans la charité pour servir les hommes de notre temps et apporter la consolation de l’Évangile »

La foi dans le Christ et la confiance dans l’Esprit Saint,  le chemin synodal, et l’importance du dialogue, sous les auspices de saint Paul, pour l’annonce de l’Evangile du Christ, et le service de l’humanité, ont aussi été présents dans le discours de l’archevêque Hiéronymos II.

L’archevêque orthodoxe a offert au pape une grande icône de saint Paul: « Une icône de la prédication de saint Paul non seulement à Athènes mais dans toute l’Europe« , a expliqué l’archevêque Hiéronymos II, en remettant au pape cette icône précieuse revêtue d’argent comme « souvenir de sa visite ».

Le pape a offert à l’archevêque orthodoxe un grand évangéliaire.

Après une photo officielle, le pape a quitté l’archevêché orthodoxe en faisant un signe d‘amitié de la main droite au patriarche Hiéronymos.

Le pape avait rendez-vous avec les catholiques de différents rites dans la cathédrale catholique Saint-Denys l’Aréopagite: 3ème et dernier rendez-vous officiel de ce premier jour en Grèce.

Demain, dimanche, 5 décembre, le pape se rendra en avion d’Athènes à l’île de Lesbos (250 km, 55 mn de vol, arrivée 9h10) pour rencontrer des réfugiés, au « Reception and Identification Centre » de Mytilène, après 16km de route en voiture.

A son retour à Athènes, le pape présidera la messe au « Megaron Concert Hall » à 15h45 (16h45 à Athènes).

Lundi, 6 décembre, avant de repartir à Rome, le pape aura une rencontre avec les jeunes.

 

 

AB

Autographe, Athènes, archevêché orthodoxe © Vatican Media

Discours du pape François

Béatitude,
« grâce et paix de la part de Dieu » (Rm 1, 7). Je vous salue avec ces mots du grand Apôtre Paul, les mêmes mots qu’avec lesquels il s’adressait aux fidèles de Rome, alors qu’il était en terre grecque. Aujourd’hui, notre rencontre renouvelle cette grâce et cette paix. En priant devant les trophées de l’Église de Rome, que sont les tombeaux des Apôtres et des martyrs, je me suis senti poussé à venir ici en pèlerin, avec beaucoup de respect et d’humilité, pour renouveler cette communion apostolique et nourrir la charité fraternelle. Je voudrais vous remercier, Béatitude, pour les paroles que vous m’avez adressées et que je vous retourne avec affection, saluant à travers vous le clergé, les communautés monastiques et tous les fidèles orthodoxes de Grèce.

Nous nous sommes rencontrés, il y a cinq ans, à Lesbos, dans l’urgence de l’un des plus grands drames de notre temps, celui de tant de frères et de sœurs migrants, qui ne peuvent être abandonnés dans l’indifférence et considérés uniquement comme un fardeau à gérer ou, pire encore, à déléguer à d’autres. Nous nous retrouvons aujourd’hui pour partager la joie de la fraternité et pour regarder la Méditerranée qui nous entoure, non seulement comme un lieu qui inquiète et divise, mais aussi comme une mer qui unit. Il y a peu, j’évoquais ces oliviers centenaires qui relient toutes ces terres. En pensant à ces arbres qui nous unissent, je pense aux racines que nous partageons. Elles sont souterraines, cachées, souvent négligées, mais elles sont bien là et c’est sur elles que tout repose. Quelles sont nos racines communes qui ont traversé les siècles ? Ce sont les racines apostoliques. Saint Paul les a mises en évidence en rappelant l’importance d’être « intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres » (Ep 2, 20). Ces racines, qui ont poussé à partir de la semence de l’Evangile, ont commencé à porter de grands fruits précisément dans la culture hellénique : je pense aux si nombreux Pères et aux premiers grands Conciles œcuméniques.

Plus tard, malheureusement, nous avons grandi loin les uns des autres. Les poisons du monde nous ont contaminés, et l’ivraie de la suspicion a accru notre distance, et nous avons cessé de cultiver la communion. Saint Basile le Grand a dit que les vrais disciples du Christ sont « modelés uniquement que sur ce qu’ils voient en lui » (Moralia, 80, 1). À notre honte – je le reconnais au nom de l’Eglise catholique – des actions et des choix qui ont peu ou pas de rapport avec Jésus et l’Évangile, mais plutôt avec une soif de profit et de pouvoir, ont flétri la communion. Nous avons ainsi laissé les divisions compromettre la fécondité. L’histoire a du poids, et je ressens aujourd’hui le besoin de renouveler ma demande de pardon à Dieu et à mes frères pour les erreurs commises par beaucoup de catholiques. C’est cependant un grand réconfort d’être certains de savoir que nos racines sont apostoliques et que, malgré les déformations du temps, la plante de Dieu pousse et porte du fruit dans le même Esprit. Et c’est une grâce que les uns reconnaissent les fruits des autres et d’en remercier ensemble le Seigneur.

Le fruit ultime de l’olivier est son huile, cette huile autrefois contenue dans des vases et des objets précieux, qui abondent parmi les trésors archéologiques de ce pays. L’huile a procuré la lumière qui éclairait les nuits de l’Antiquité. Pendant des millénaires, elle a été le « soleil liquide, premier état mystérieux de la flamme des lampes » (C. BOUREUX, Les plantes de la Bible et leur symbolique, Paris 2014, 65). Pour nous, l’huile, cher Frère, évoque l’Esprit Saint, qui mis l’Église au jour. Lui seul, par sa splendeur sans couchant, peut dissiper les ténèbres et éclairer nos pas sur le chemin.

Oui, car l’Esprit Saint est avant tout huile de la communion. L’Écriture parle de l’huile qui fait briller le visage de l’homme (cf. Ps 103, 15). Combien avons-nous besoin aujourd’hui de reconnaître la valeur unique qui brille en chaque homme, en chaque frère ! Reconnaître cette humanité commune est le point de départ pour édifier la communion. Mais, malheureusement – comme l’a écrit un grand théologien – « la communion semble toucher une corde sensible », un nerf à vif, non seulement dans la société, mais souvent aussi parmi les disciples de Jésus, « dans un monde chrétien nourri d’individualisme et de rigidité institutionnelle ». Et pourtant, si les traditions propres, les spécificités de chacun conduisent à se retrancher et à prendre distance des autres, si « l’altérité n’est qualifiée par la communion, elle peut difficilement donner vie à une culture satisfaisante » (I. ZIZIOULAS, Communion et altérité, Rome 2016, 16). La communion entre frères, au contraire, porte la bénédiction divine. Elle est comparée dans les Psaumes à « un baume précieux, un parfum sur la tête, qui descend sur la barbe » (Ps 132, 2). L’Esprit qui se répand dans nos esprits nous pousse à une fraternité plus intense, à nous structurer dans la communion. N’ayons donc pas peur les uns des autres, mais aidons- nous à adorer Dieu et à servir le prochain, sans faire de prosélytisme et en respectant pleinement la liberté de l’autre, car – comme l’a écrit saint Paul – « là où l’Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté. » (2 Co 3, 17). Je prie pour que l’Esprit de charité vainque nos résistances et fasse de nous des bâtisseurs de communion, car « si vraiment l’amour parvient à éliminer la peur et à la transformer en amour, alors on découvrira que ce qui sauve, c’est l’unité » (SAINT GREGOIRE DE NYSSE, Homélie 15 sur le Cantique des Cantiques). D’autre part, comment pouvons-nous témoigner au monde de la concorde évangélique si nous, chrétiens, sommes encore séparés? Comment pouvons-nous proclamer l’amour du Christ, qui rassemble les gens, si nous ne sommes pas unis entre nous ? Beaucoup de pas ont été faits pour nous rapprocher. Invoquons l’Esprit de communion, afin qu’il nous guide dans ses voies et nous aide à ne pas fonder notre communion sur des calculs, des stratégies et des convenances, mais sur le seul modèle à contempler: la Sainte Trinité.

En second lieu, l’Esprit est huile de la sagesse : il a oint le Christ et veut inspirer les chrétiens. Dociles à sa douce sagesse, nous grandissons dans la connaissance de Dieu et nous nous ouvrons aux autres. Dans ce sens, je voudrais reconnaître l’importance que cette Église orthodoxe, héritière de la première grande inculturation de la foi dans la culture hellénique, consacre à la formation et à la préparation théologique. Je voudrais également rappeler la collaboration fructueuse dans le domaine culturel entre l’Apostolikí Diakonía de l’Église de Grèce – dont j’ai eu le plaisir de rencontrer les représentants en 2019 – et le Conseil Pontifical pour la Promotion de l’Unité des Chrétiens, ainsi que l’importance des symposium œcuméniques promus par la Faculté de théologie orthodoxe de l’Université de Thessalonique, avec l’Université Pontificale Antonianum de Rome. Ce sont des occasions qui ont permis d’établir des relations cordiales et d’initier des échanges utiles entre universitaires de nos différentes confessions. Je suis également reconnaissant pour la participation active de l’Église orthodoxe de Grèce à la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique. Que l’Esprit nous aide à poursuive avec sagesse sur ces chemins !

Ce même Esprit est enfin huile de consolation : le Paraclet qui nous est proche, baume de nos âmes, guérison nos blessures. Il a consacré le Christ par l’onction afin qu’il annonce la bonne nouvelle aux pauvres, la délivrance aux captifs, la liberté aux opprimés (cf. Lc 4, 18). Et il nous exhorte encore à prendre soin des plus faibles et des plus pauvres, et à porter leur cause, primordiale aux yeux de Dieu, à l’attention du monde. Ici, comme ailleurs, le soutien offert aux plus démunis a été indispensable pendant les périodes les plus difficiles de la crise économique. Développons ensemble des formes de coopération dans la charité, ouvrons-nous et collaborons sur les questions éthiques et sociales pour servir les hommes de notre temps, et leur apporter la consolation de l’Évangile. En effet, l’Esprit nous appelle, aujourd’hui plus encore qu’hier, à panser les plaies de l’humanité avec l’huile de la charité.

Le Christ lui-même a demandé aux siens, à l’heure de l’angoisse, la consolation de leur proximité et de leur prière. L’image de l’huile nous conduit donc au Jardin des Oliviers. « Restez ici et veillez » (Mc 14, 34), dit Jésus. Sa requête aux Apôtres était au pluriel. Aujourd’hui encore, il veut que nous veillions et priions : pour apporter la consolation de Dieu au monde et pour guérir nos relations blessées, la prière les uns pour les autres est nécessaire. Elle est indispensable afin d’arriver « à la nécessaire purification de la mémoire historique. Avec la grâce de l’Esprit Saint, les disciples du Seigneur, animés par l’amour, par le courage de la vérité, ainsi que par la volonté sincère de se pardonner mutuellement et de se réconcilier, sont appelés à reconsidérer ensemble leur passé douloureux et les blessures qu’il continue malheureusement à provoquer aujourd’hui encore » (S. JEAN-PAUL II, Lettre encyclique Ut unum sint, n. 2)

La foi en la Résurrection, en particulier, nous incite à le faire. Les Apôtres, craintifs et hésitants, se réconcilièrent avec la déchirante désillusion de la Passion lorsqu’ils virent le Seigneur ressuscité devant eux. C’est dans ses blessures, qui semblaient impossibles à guérir, qu’ils ont puisé une nouvelle espérance, une miséricorde sans précédent ; un amour plus grand que leurs erreurs et leurs misères, qui les transformerait en un seul Corps, uni par l’Esprit dans la multiplicité de nombreux membres différents. Que vienne sur nous l’Esprit du Seigneur Crucifié et Ressuscité qu’il nous accorde « un regard clair et apaisé dans la vérité, vivifié par la miséricorde divine, capable de libérer les esprits et de renouveler en chacun sa disponibilité » (ibid.). Qu’il nous aide à ne pas être paralysés par la négativité et les préjugés du passé, mais à regarder la réalité avec un regard neuf. Alors, les tribulations du passé feront place aux consolations du présent, et nous serons confortés par les trésors de grâce que nous redécouvrirons chez nos frères. Nous, catholiques, nous venons de nous engager dans un chemin visant à approfondir la synodalité et nous avons le sentiment d’avoir beaucoup à apprendre de vous. Nous le souhaitons sincèrement, certains que lorsque des frères dans la foi se rapprochent, la consolation de l’Esprit descend dans les cœurs.

Béatitude, cher Frère, que les nombreux et illustres saints de ces terres nous accompagnent sur ce chemin, ainsi que les martyrs, malheureusement plus nombreux aujourd’hui que par le passé. De confessions différentes sur cette terre, ils habitent ensemble dans le même Ciel. Qu’ils intercèdent pour que l’Esprit, l’huile sainte de Dieu, dans une Pentecôte renouvelée, soit répandu sur nous comme sur les Apôtres dont nous descendons : qu’il allume dans nos cœurs le désir de la communion, qu’il nous éclaire de sa sagesse et nous donne l’onction de sa consolation.

© Librairie éditrice du Vatican

 

hers amis,

Ce dimanche, nous découvrirons la nouvelle traduction du Missel romain. À cette occasion, le MOOC de la messe revient dans une nouvelle édition augmentée.

 

6 VIDÉOS INÉDITES SUR LES MOTS DE LA MESSE

 

Qu’est-ce que le Missel romain ? Quel est le sens des paroles prononcées au cours de la messe ? Pourquoi la traduction de certains mots ou de certaines expressions change ?

 

Dans cette nouvelle édition, retrouvez Sybille et le père Arnaud Toury qui nous aident à mieux comprendre le sens des mots de la messe et à répondre aux questions que nous pouvons nous poser sur les principaux changements de la nouvelle traduction.

Se connecter au MOOC – nouvelle édition
Cliquer ici pour lire la vidéo
À VOUS DE JOUER !
Redécouvrir le MOOC de la Messe
6 vidéos sur le Missel romain
Parlez-en autour de vous !

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s