Latest News-January 14 , 2018

SECOND SUNDAY IN ORDINARY TIME  (January 14th, 2018)

1 Samuel 3, 3-10; Psalm 40; 1 Cor. 6, 13-20; John 1, 35-42     

 

By +Guy Sansaricq

 

At the beginning of this new liturgical year we see Jesus laying the foundation of the Church. He begins by CALLING around himself a nucleus of disciples. He calls them by name. They must give up everything and follow him. These men must be well-formed, they must listen to him and form ONE BODY, an organized body for they will have to carry on HIS MISSION after HE leaves the world.

 

Let us admire Jesus’ concern for unity among his Apostles. He wants the Church to be an institution comparable to the human body or a vine or a temple where all the various parts remain connected. 

The Protestant reformation can be lauded in many ways. Unfortunately in overlooking the basic call for UNITY among its members, the reformed membership became rapidly disintegrated into 100 000 units where the interpretation of Scripture fluctuates according to the preferences or whims of every individual minister. Instead of one vine, thousands of scattered branches claim to be the CHURCH.

 

Let us always honor the legacy of Jesus who wants his Church to grow as an organized body with himself as the corner stone and the Apostles as its foundation.

 

Jesus called his Apostles for a sacred task. He is still calling us as he once called Peter, James and John and Andrew and so many others. We must learn to say YES and to remain loyal to the Apostles so that “the whole body supported and held together by its ligaments and bonds achieves the growth that comes from God. (Col.2, 19) Our passion for Jesus must be translated into a passion for the Church.  The Spirit of the Lord is not one of confusion and division but one of order, peace and unity. Our city like Jerusalem is one of compact unity. ONE BAPTISM, ONE FAITH, ONE LORD, ONE SPIRIT, ONE GOD!

 

DEUXIÈME DIMANCHE DE L’ANNÉE.  (14 Janvier 2018)

Les textes d’aujourd’hui nous éclairent sur le mystère de L’APPEL et de l’UNITÉ de l’Eglise. La MISSION de Jésus que les apotres sont appelés à relayer à perpétuité réclame de s’effectuer dans l’ORDRE. Car, Jésus tient à batir UNE EGLISE qui ne s’effondrera pas! Pas de durabilité sans ordre et organisation!

 

Nous voyons donc Jésus appeler Pierre, Jacques, Jean et plusieurs autres. Ils devront tout laisser et le suivre pas à pas.  Ces apotres sont destinés à devenir les piliers du Temple que Jésus veut batir. L’Eglise doit rester indestructible jusqu’au jour du GRAND RETOUR malgré les menaces des “forces du mal.” Les apotres choisis par lui et oints de l’Esprit doivent rester unis entre eux de facon irrévocable.

 

Quand Pierre est jeté par dessus bord, qui va piloter la barque?  Alors l’Eglise s’effondre en une multitude de petits groupes qui se réclament tous de Jésus et de la Bible. Mais, leur division en cent mille sectes autonomes  est scandaleuse. C’est le drame des églises protestantes divisées en milliers de petites denominations livrant un témoignage chaotique. L’Eglise serait-elle un corps à mille tètes?

 

Réjouissons-nous d’appartenir à l’Eglise Catholique qui malgré ses faiblesses est universelle et cohérente dans sa doctrine. Nous pensons que sans le ministère de PIERRE et du Pape son successeur, le dessein du Christ est bafoué mème si des gens de bonne foi ne s’en rendent pas compte.  Les Catholiques de Chine ou du Japon, ceux de tous les pays de l’Afrique, de l’Europe et de l’Amerique professent la mème foi et vivent en communion les uns avec les autres. Il n’y a qu’une FOI, UN SEIGNEUR, UN ESPRIT SAINT ET DONC UNE SEULE EGLISE A LA GLOIRE D”UN SEUL DIEU!

L’Eglise est la nouvelle JERUSALEM qui tout comme l’ancienne est une CITÉ COMPLÈTEMENT UNIE!

Bishop Sansaricq

 

Pensée de la Semaine: Le silence en dit souvent trop pour être un sûr moyen de ne rien dire.

Thought of the Week: Silence often says too much to be a sure way of saying nothing.
Pensamiento de la semana: El silencio a menudo dice demasiado como para ser una forma segura de no decir nada

The Train of the Great Youth Day is running.

Since the creation of Radio Telé Solidarité The National Center of the Haitian Apostolate is always ready to welcome the professionals and friends of the Haitian community for Youth Talk shows and even Youth Gatherings. For the Youth Gatherings the Haitian Ministry of the Diocese of Brooklyn and the National Center are still working together and the Haitian professionals are always present in these gatherings

Many people in our community think it is an initiative deserving their full support. It is time for us as a community to strengthen all beautiful achievements and not to initiate rival groups. Let’s look at Haiti with the 100 political parties each one claiming to hold the key to the country’s liberation.  Let it be different in our Diaspora faith communities! The Church is an organized body with Christ the Liberator at the Center. Unity is indispensable for the smooth running of the Church and our community. The big challenge we are facing is to bring together our young people so they can better participate in the liberating mission of both the church and the Haitian society? We have young people who are remarkable and who have exceptional qualities. These are models, a great source of pride for us and good news to everyone on the planet. Our role as adults is to accompany them and prove to them that despite unavoidable divergences we are able to sit down and work together with mutual respect. We ought to be true role models for the young people who are called to replace us in the near future.

 

 

Once again this year, we are working very hard at Radio Telé Solidarité to have a large gathering of young people on February 17, 2018 at the parish of St. Teresa of Avila to celebrate Black History Month. With the grace of God, many groups of young people are beginning to mobilize to participate in this great gathering. We will also have professional and high-caliber Haitian students as speakers at this gathering. Some people may still wonder why the National Center of the Haitian Apostolate in union with the Haitian Pastoral of Brooklyn for some years has deemed it necessary to have a youth rally for the Black History month? Young people represent the future of our pastoral and the Haitian Community. We adults have a responsibility to encourage them to meet while urging them to take their studies seriously. It is clear that things are not easy for people belonging to Ethnic groups. Extra efforts are required for success. We need to stand with our youth to encourage them to overcome huge challenges and succeed against all odds. A well-prepared youngster is a gold mine for his family, society and the Church

 

 

For the big day of  February 17  2018 at the parish of Ste Teresa of Avila

 

Dr. Yves Salomon Fernandez, President of Cumberland Community College in New Jersey will be one of the speakers of this great day. Dr. Fernandez is a young Haitian who is very proud of her culture. She speaks Creole, French, English and Spanish.

Dr. Yves Salomon-Fernandez obtained her BA from the University of Massachusetts in Boston, her MSc from the London School of Economics and her Ph.D. from Boston College.  Dr. Fernandez works with the community to ensure that new high school graduates, non-traditional students, the middle class, the unemployed and marginalized people acquire the skills and knowledge necessary to thrive as individuals and also to lead and to improve the overall economic vitality of the region. She is committed to working with the community to reinforce Cumberland County College’s great tradition of providing the best quality of undergraduate education at a reasonable cost. She is a great light for our youth and it urges young people to come celebrate with her Black History Month at this exciting Youth Rally.

Mr Evan Auguste, a PhD student in Clinical Psychology specializing in forensic medicine at Fordham University will be the second speaker for this large gathering. He is the current representative of the East for the student circle of the Association of Black Psychologists. He studies the influence of racial micro-aggressions on trauma and depression in adolescents involved in justice. He is also co-host of the podcast Unsolicited Advice.

The President of the Association of Haitian Doctors Abroad Doctor Joseph C Clerismé assured us that he will be with us and he will be happy to give a message to the young people in attendance. The Association of Haitian Engineers will be present at this gathering of young people. The same goes for the Haitian Educators Associations and the Haitian lawyers. We ask the youth leaders to work hand in hand with us to make this day a memorable day for our young people. For information please call Brother Tob at 631-889-0664

Let’s all of us strive to encourage as many young adults as possible to join us.

Let it be a memorable day for the youth, a day that announces a great future!

 

 

Brother Tob

Depuis la creation de la Radio Telé Solidarité Le Centre National de l’Apostolat Haitien a toujours été prêt à accueillir les professionnels et amis de la communauté Haitiennne pour des emissions et même pour nos programmes de Rassemblement des Jeunes. Pour cette dernière initiative envers nos jeunes la pastorale Haitienne du diocese de Brooklyn et le Centre National travaillent toujours ensemble et les professionnels Haitiens ne manquent jamais de donner leur concours.

Plusieurs personnes de notre communaute pensent que c’est une initiative à supporter. L’Église est un corps organisé avec Le Christ Liberateur comme Centre. L’unité est indispensable pour la bonne marche de l’Eglise et notre communauté. Malheureusement il y en a qui ne semblent pas le comprendre. Mais s’ils observent bien Ils comprendront vite que notre projet vise une bonne cause, celle de notre jeunesse.

Que donc toute personne de bonne foi se joigne à nous pour l’avancement du royaume de Dieu.

 

 

Cette année encore nous travailllons très fort pour avoir grand rassemblement des jeunes le 17 Fevrier 2018 afin de commémorer le mois de l’Histoire des Noirs. Avec la grace de Dieu plusieus groupes de jeunes commencent à se mobiliser pour  participer à cette GRANDE JOURNÉE au cours de laquelle nous aurons des professionnnels et des étudiants Haitiens de haut calibre comme orateurs.

 

Docteur Yves Salomon Fernandez, Presidente de Cumberland Community College à New Jersey sera l’une des oratrices de cette grande journée. Dr Fernandez est une jeune haitiennne très fière de sa culture, elle parle couremment le Creole, le Francais , L’anglais et l’Éspagnol.

Dr Yves Salomon-Fernandez a obtenu son baccalauréat de l’Université de Massachusetts à Boston, sa maîtrise de la London School of Economics et son doctorat de Boston College.. Son expérience internationale comprend le travail de consultante pour le ministère de l’Éducation des Bermudes et les Nations Unies au Mexique. Elle a passé une décennie en tant que professeure adjointe, enseignant une gamme de cours de premier cycle et de cycles supérieurs en statistiques, méthodes de recherche, évaluation et leadership. Elle est actuellement bloggeuse pour Inside Higher Ed.

Dr Fernandez travaille avec la communauté pour s’assurer que les nouveaux diplômés du secondaire, les étudiants non traditionnels, ceux de la classe moyenne, les chômeurs et les populations marginalisées acquièrent les compétences et les connaissances nécessaires pour prospérer en tant qu’individus et pour diriger et améliorer la vitalité économique globale de la région. Ardent défenseur de la mission du collège communautaire, Dr. Yves Salomon-Fernandez voit le Cumberland County College comme un catalyseur pour propulser les étudiants et les anciens de tous les horizons – vers des carrières réussies et percutantes et des vies significatives, proches et lointaines.

Issue de l’enseignement supérieur public et immigrée aux États-Unis, la Dr. Salomon-Fernandez attribue à ses enseignants, à ses professeurs de premier cycle et à son personnel la préparation de son accès au poste de présidente de collège. Dr. Yves sait de première main comment l’éducation peut transformer la vie des étudiants de première génération et aussi l’importance de maintenir l’enseignement supérieur comme héritage pour les familles. Elle s’efforce de faire en sorte que le Cumberland County College demeure un moyen d’atteindre et de maintenir le rêve américain grâce à l’impact collectif des organisations communautaires, des entreprises, des partenaires de l’enseignement supérieur et des habitants de la région. Elle est une grande lumière pour nos jeunes qu’elle exhorte à venir celebrer avec elle le mois de l’Histoire des Noirs à notre Rassemblement des Jeunes.

 

Mr Evan Auguste , un aspirant au doctorat en psychologie clinique spécialisé en médecine légale à l’Université Fordham sera  le second orateur pour ce grand rassemblement. Il est l’actuel représentant de l’Est pour le cercle des étudiants de l’Association des psychologues noirs. Il étudie l’influence des microagressions raciales sur le traumatisme et la dépression chez les adolescents impliqués dans la justice. Il est également co-animateur du podcast Unsolicited Advice.

Nos jeunes sont comme le trèsor de notre communauté. Ils sont exposés à toutes sortes d’influences. C’est le devoir impérieux des anciens de la communauté de les assister à discerner la bonne voie vers le succès, le Bonheur et la paix.

 

C’est ce que le Centre National et le Diocèse de Brooklyn entreprennent avec enthousiasme, énergie et pleine confiance. Que toute la communauté nous soutienne dans cette audacieuse initiative en faveur de nos jeunes adultes.

Notre seul voeu, c’est de batir l’avenir!

 

Father Wismick Jean-Charles, a great light of the Haitian Community in the Eternal City

The staff of Radio-Telé Solidarité was very happy to have the opportunity to interview the polyglot Father Wismick Jean-Charles, SMM, vicar general of the Montfort Missionaries in the Eternal City and author of a new book on mental health in Haiti who will be one of the best Haitian Books for the year 2018
Indeed, the official presentation of the book took place on this afternoon of Friday, January 12, 2018  at the Hotel Montana, in Pétionville, Haiti, with  of course the physical presence of Father Wismick Jean Charcles SMM , surrounded by the Provincial Superior  of Montfort of Haiti, Father Jean Jacques Saint-Louis,  the Provincial  of the Montfort father  of France, Father Olivier Maire, personalities of  academic world, such as the Vice-Rector of Academic Affairs of the State University of Haiti, Dr Hérold Toussaint, of the religious world, of the world of health, Vice – Rector of Administrative and Financial Affairs of the University of Notre – Dame of Haiti (UNDH), Father Jean Patrick Eugène,  Dr. Eddy Levêque, executive director of Healing Hands for Haiti, and  the governmental members , including the Director of the Unit of Mental Health of the Ministry of Public Health and Population,  Dr. René Domersant.
Father Wismick spent nearly 20 years in ministry in the Diocese of Rockville Centre on Long Island. At that time, he developed a close relationship with the Haitian community of Long Island, and many parishioners of that community still hold him close to their hearts. He knows, as we all know, that the Haitian community on Long Island faces many challenges. We Haitians must learn to support our brothers and sisters, because we are all on the same boat. Without unity, it will be really hard to overcome the obstacles that prevent us from moving forward and living like children of one God.
Despite his multiple responsibilities, Father Wismick has always made an effort to be available to the people of God. He always returns calls and always responds to emails in less than 24 hours. In that spirit, he agreed to be interviewed. In our conversation, he told us about his ministry as vicar general of the Montfort Missionaries in Rome and the challenges and opportunities he faces in this new ministry, and he painted a portrait of their work in 32 countries and the priorities of the New Administration of  the Montfort Missionaries in the Eternal City for the next 6 years
Father Wismick is a former pastor of St. Louis King of France Parish. During his time there, he was also vice rector of academic affairs at the University of Notre Dame in Haiti, and he explained how he managed to balance those two great responsibilities. He speaks multiple languages-Creole, French, English, Spanish, and Italian-and he is passionate about education, earning two master’s degrees, plus a doctorate in psychology from Fordham University. Father Wismick is a priest who believes deeply in teamwork and always has great confidence in the people who work with him.
In the interview, Father Wismick gave us a summary of his book, which people can find at Amazon, Educa Vision and soon at Radio-Télé Solidarité. It is a book well worth reading, and we urge all our friends to own a copy. The publication date was January 12, the eighth anniversary of Haiti’s deadliest earthquake.
To listen to this interview, click on this link: https://youtu.be/duxdopxLxhE

 

We wish Father Wismick SMM God’s Blessings in his ministry in Rome, the Eternal City and congratulate him for the publication of his book, “Santé Mentale & Psychothérapie en Haïti.”
Brother Tob
Père Wismick Jean Charles une grande lumière de la Communauté Haitienne à la Cité Eternelle
Le Pèrsonnel de la Radio Telé Solidarité était très Heureux d’avoir un entretien avec le Père Polyglotte Wismick Jean Charles, SMM, PHd  vicaire général des Missionnaires Montfortains à la cité eternelle et auteur d’un ouvrage sur la santé mentale en Haiti. Le Père Wismick parle couremment le Creole, le Francais, l’Anglais, L’espagnol . Il parle aussi l’Italien   La date de Parution de ce livre  est prévue pour le 12 Janvier 2018, le 8ème Anniversaire du tremblement de terre le plus meurtrier d’Haiti
En  effet, la présentation officielle du livre a eu lieu, comme convenu , en cet après-midi du vendredi 12 janvier, à l’ Hotel Montana, à Pétionville en Haiti, avec la présence physique du Père Wismick, entouré du Provincial des Montfortains d’ Haiti, le père Jean Jacques Saint-Louis, du Provincial des Montfortains de France, le Père Olivier Maire, des personnalités du monde académique, telles que le Vice-recteur aux Affaires Académiques de l’ Université d’ Etat d’ Haiti, Dr Hérold Toussaint, du monde religieux, du monde sanitaire, vice-recteur aux Affaires Administratives et Financières de l’ Université Notre-Dame d’ Haiti ( UNDH), le père Jean Patrick Eugène.le Dr Eddy Leveque, directeur Exécutif de Healing Hands for Haiti, et du milieu gouvernemental dont le Directeur de l’ Unité de Santé Mentale du Ministère de la Santé Publique et de la Population, le Dr René Domersant.
Rappelons que Père Wismick est un ancien vice Recteur des Affaires Academiques à l’université Notre Dame Catholique d’ Haiti. Il est detenteur d’un doctorat en Psychologie de l’université de Ford’Ham de l’etat de New York. Le Père Wismick est un passionné de l’education. Il a deux maitrises  et un doctorat.
Le Père Wismick SMM a exercé son ministère près de 20 ans à Long Island. Il a une grande proximité avec la communauté Haitienne de Long Island et on doit ajouter qu’il est encore prisonnier dans le Coeur de beaucoup de paroissiens et paroissiennes de la communauté Haitienne de Long Island. Bien sur la communaué Haitienne de Long Island a beaucoup de defis. Les Haitiens doivent apprendre davantage à supporter leur frères et soeurs  car nous sommes tous sur le même bateau et sans l’unité entre nous il sera vraiment difficile de briser les obstacles qui nous empêchent d’avancer et de vivre comme des enfants de Dieu d’une même mère et d’un même Père.
En outre Le Père Wismick malgré ses multiples responsabilités a toujours fait un effort pour être disponible pour le peuple de Dieu, Il retourne toujours ses appels et il repond toujours à ses courriels dans moins de 24 heures. Dans l’entretien il nous a parlé de son ministère comme vicaire Général des Missionnaires Montfortains à Rome et des defis de ce ministère. Il profita pour nous dresser un portrait des Missionnaires Montfortains qui travaillent dans 32 pays et des priorités de la nouvelle administration générale des missionnaires Montfortains à Rome.
Le Père Wismick  est un ancien curé de la Paroisse St Louis Roi de France et en même temps Vice recteur des Affaires academiques de l’Université Catholique Notrre Dame d’Haiti . Il nous confia comment il arriva à concilier ces deux grandes responsabilités. Le Père Wismick  est un prêtre qui croit beaucoup au travail en equipe et a toujours une grande confiance dans ceux gens qui travaillent avec lui. Selon lui un indidivu doit apprendre à se noyer en equipe et on est plus efficace en travaillant ensemble.
Le Père Wismick nous a donné un resumé de son ouvrage que les gens peuvent trouver à Amazon, Educa Vision et bientot à Radio Telé Solidarité. C’est un livre à lire et nous exhortons  tous nos amies et amis à acheter une copie de cet ouvrage qui sera parmi les meilleurs livres Haitiens de l’année 2018
Pour écouter cet entretien clicquer sur ce lien: https://youtu.be/duxdopxLxhE
Nous souhaitons  au Père Wismick bonne chance dans son ministère à la cite Eternelle et nos chaleureux compliments pour la parution de son ouvrage  La Santé Mentale en Haiti
Brother Tob

Spring Valley -Messe-1er Janvier 2018

 

Le premier Janvier, premier jour de l’année, fète du saint nom de Marie marque aussi l’anniversaire de l’Indépendence d’Haiti. Les Haitiens chérissent donc cette date de facon spéciale. Dans tous les dioceses, l’évèque du lieu aime bien ètre le celebrant principal à une messe rassemblant toutes les communautés Catholiques de la region.

 

A la Paroisse St Joseph de Spring Valley, petit village situé à moin d’une heure au Nord de New-York city le Père Levelt Germain, cure et le Père Cyprien Emile, Vicaire,  invitèrent Mgr Sansaricq à presider la celebration.

L’Eglise était comble. Une chorale d’à peu près 50 personnes animait grandiosement la cérémonie.

 

Mgr. Sansaricq dans son homélie s’étendit sur le role de Marie dans l’accomplissement du mystère de l’INCARNATION. Son OUI au plan de Dieu ouvrit la porte du salut. Marie est le modèle de tout chrétien. Ignorer Marie, c’est méconnaitre la place que Dieu veut donner à l’homme dans son plan de salut.

 

Mais le plus fort du sermon porta sur Haiti et son histoire héroique au point de depart mais douloureuse et bouleversée après l’ivresse des premiers jours. Il termina par citer l’exemple d’un certain nombre d’Haitiens intelligents, généreux et dynamiques, sans ambition politique de la diaspora qui sont retournés en Haiti pour rebatir le pays à partir de la base.  Au lieu donc de lancer les pierres sur les politiciens du pays, il vaut mieux entreprendre des projets à la base pour former une nouvelle generation d’haitiens pourvue d’ une nouvelle vision de la réalité nationale. Dans cinquante ans peut-ètre ceux qui auront été formés à mieux comprendre les conditions du progrès véritable feront le difference. Il vaut mieux allumer une bougie que de maudir la noirceur.

Tout n’est pas perdu mais c’est la base qu’il faut consolider! Evidemment Jésus est le rocher de base!

Clicker ici pour suivre la celebration.

This past week brought about the anniversary of the devastating earthquake that hit Port-au-Prince Haiti eight years ago. A large number of important buildings and Churches collapsed. It is estimated that some 250 000 people lost their lives at the blink of the eye including important personalities of the city.

 

Every year this tragic anniversary is memorialized.  In the Diaspora Churches fill up with grieving faithful. Many have lost close relatives whose bodies were disposed in mass burial graves.  

 

This past Friday January 12, Mass was celebrated at the Church of St Vincent Ferrer in Brooklyn to memorialize this sad event. Bishop Sansaricq was the main Celebrant and the homilist.  

 

Natural disasters strike the world all the time in the forms of earthquakes, volcanic explosions, hurricanes, tsunamis, uncontrollable fires and others. They frequently cause chaos, havoc and death.

This teaches us that we live on an unstable world where life hangs on a thread. There are also disasters caused by man’s wickedness or miscalculations that are equally atrocious.

 

But wisdom teaches us that we must learn to recover and rebuild after each calamity. After the Deluge that devastated the world, a new world was inaugurated by Noah, a better world. Sometimes a walk through a desert and through the red sea leads to a promised land.

 

No matter the difficulties and challenges of life, it’s healthy to look at the past WITH GRATITUDE, AT THE PRESENT WITH ENTHUSIASM AND AT THE FUTURE WITH CONFIDENCE.  

 

Let us pray for a better future for Haiti, physically, materially, morally, spiritually, socially and politically. May the Lord hear our prayers and help us rebuild our nation making of it a province of God’s Kingdom where justice will run like a river and peace shine like the rising sun.

 

 

Vendredi dernier 12 Janvier marqua l’anniversaire du tremblement de terre devastateur qui frappa Haiti il y a huit ans. D’après les estimations officielles, plus de 250 000 personnes périrent instantanément écrasées pour la plupart par l’écroulement des édifices et des maisons d’habitation.

 

Chaque année, a cette date, cet évènement tragique est mémorialisé. C’est ainsi qu’à Brooklyn Mgr. Sansaricq présida à une messe pour implorer le secours du Seigneur sur notre cher pays. Beaucoup de fidèles pleurent encore la disparition de parents et d’amis dont les corps ont été jetés dans des fosses communes.

 

Les cyclones, les explosions volcaniques tout comme les tremblements de terre sont des phénomènes naturels qui affectent l’existence terrestre depuis les origines du monde. Ne nous dépechons pas de penser que ce sont des actes de Dieu pour chatier les méchants. Concluons de preference que l’existence humaine est fragile et que tout homme riche ou pauvre, blanc ou noir ou jaune, peut passer de vie à mort dans un clin d’oeil à n’imoprte quel moment.

 

Les tragédies naturelles tout comme celles non moins mortelles produites par la méchanceté des hommes provoquent des souffrances inouies. Nous, Haitiens, le savons bien! Mais il faut apprendre à ne pas sombrer dans l’amertume, le désespoir  et l’inaction.

 

Il faut toujours reconstruire. Le Déluge sembla mettre fin à la vie humaine. Noé surgissant de l’arc, inaugura un monde nouveau et meilleur. Les Hébreux passèrent quarante ans au desert mais finirent pas entrer dans  la terre promise.

 

C’est ainsi que nous devons faire face à ces tragedies. Comme le disait le Pape Jean-Paul II il faut regarder le passé avec gratitude, le present avec enthousiasme and l’avenir avec confiance.

 

Après toutes les lecons apprises les larmes aux yeux, nous devons espérer qu’Haiti conniatra une avenir meilleur. Nous devons nous mettre à l’oeuvre pour rebatir et reconstruire notre nation physiquement, materiellement mais surtout moralement, spirituellement, socialement et politiquement.

 

Que le Seigneur nous aide dans cette tache gigantesque pour que nous fassions d’Haiti une province du royaume de Dieu où la justice coulera comme une fleuve et la paix brillera comme le soleil levant.

May 7,1842-January 12,2010

Two memorable dates in the chronology of the disasters having struck Haiti in the course of its history.

While we know the details and the damages caused by the terrible tremor of January 12, 2010 those of May 7, 1842 must also continue to hold our attention.

In this regard, we reproduce below an excerpt from a letter of Constantin Boyer to his friend Pierre Toussaint, dated June 13, 1842.

 

Port-au-Prince ,June 13,1842

“My dear friend, do you know(unhappy country!) that there exists no more Cape Haitien, nor Santiago, nor Port-de-Paix! These three cities were destroyed, on the 7th of May last, by an earthquake. While I speak of it, my hair stands on end. Never has living soul seen such a terrible earthquake. Santiago, such a pretty city, so well built, all with walls like the Cape, all houses of two or three stories high, all has been thrown down in half a second. At the Cape not a house stands upright. The trembling lasted for five minutes, rapidly, with great force. At Gonaive the earth opened, and a clear stream of water rushed out. At the same time a fire broke out and consumed twenty houses. At Port-de-Paix the sea rose violently nearly five feet, and carried off the rest of the houses which had not fallen. At the Cape six thousand persons have been killed under the ruins, and two thousand  wounded. At St. Domingo all the houses have not fallen; they are, however, nearly all shattered and inhabitable. The shock was much more violent towards the north than at the south; but this give you some idea of what has taken place in this poor country. It happened at half past five in the evening. This country is now most miserable.”

This quotation is from the “Memoir of Pierre Toussaint”. The translation is of New York Public Library’s Microfilm rolls of “Toussaint Papers”

As we remember the more than 300,000 who died on January 12, 2010, Haiti has been again struck by another catastrophe, this time of moral nature. It is a ***country.

Let’s keep our dignity and resilience as we always did.

 

augustemax@aol.com

 

Etats-Unis: pour Trump, Haïti et le Salvador sont «des pays de merde»

Par RFIPublié le 12-01-2018 Modifié le 12-01-2018 à 13:57

 

Donald Trump dans le bureau ovale à la Maison Blanche le 10 janvier 2018.REUTERS/Carlos Barria

Nouvel écart de langage raciste pour le président américain Donald Trump qui a qualifié Haïti et le Salvador, ainsi que plusieurs nations africaines de « pays de merde ». Le président s’est exprimé ainsi alors que des sénateurs venaient lui présenter un compromis trouvé sur l’immigration. Plusieurs élus républicains et démocrates ont fait part de leur indignation.

Avec notre correspondante à Washington,Anne Corpet

Plusieurs sources ont rapporté la scène et la Maison Blanche ne l’a pas démentie. Des sénateurs étaient dans le bureau ovale et présentaient au président le projet de compromis conclu sur l’immigration.

Les républicains imposaient la limitation du regroupement familial, la fin de la loterie pour obtenir des cartes vertes, et des mesures de sécurité à la frontière. Les démocrates obtenaient la prolongation du droit de résidence pour les jeunes « dreamers », arrivés lorsqu’ils étaient mineurs dans le pays, et celle du statut de protection temporaire pour les Haïtiens et les Salvadoriens.

C’est alors que le président a lâché, évoquant aussi les ressortissants africains : « Pourquoi voulons-nous que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ? »

Roberto Lopez, vice-président de la Chambre de commerce des Salvadoriens aux Etats-Unis, n’en revient pas. « C’est terrible, c’est terrible… Je veux dire, ce n’est pas un langage à utiliser. J’attends autre chose du président américain, du leader du monde libre. C’est incroyable qu’il ait dit ça… », a-t-il lâché au micro de RFI.

Plusieurs élus ont immédiatement réagi après ces propos fort peu présidentiels. Mia Love, représentante républicaine d’origine haïtienne a notamment commenté : « Cela va à l’encontre de nos valeurs nationales. Cette attitude est inacceptable de la part du dirigeant de notre pays ».

 ■ Les médias américains hésitent à reprendre « les obscénités » de Trump

Sur NBC, le présentateur du journal du soir a pris des précautions : « Ce qui qui suivra n’est pas adapté pour nos téléspectateurs les plus jeunes. » Son collègue d’ABC s’est montré encore plus prudente voire pudique : « Nous n’allons pas répéter les obscénités proférés par le président Trump. »

Visiblement embarrassé aussi le correspondant de CNN à la Maison Blanche : « Je sais que vous hésitez à utiliser cette expression, a-t-il lancé au présentateur. Eh bien moi aussi, j’hésite. » L’expression, c’est bien sût « shithole countries », donc « pays de merde » en français.

Sur la chaîne Fox News, proche de Donald Trump, le nouveau dérapage raciste apparait dans le bandeau « Breaking News » en bas de l’écran avec des astérisques.

Selon un responsable de l’agence de presse AP, ces propos émanant du président des Etats-Unis, ont forcément une haute valeur d’information.  De toute façon, selon un ancien journaliste de CNN, certains verrous ont sauté depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. L’opinion publique n’est plus vraiment choqué d’entendre ce genre de langage.

 

 

A la Une: nouveau dérapage de Donald Trump

Par Achim LippoldPublié

Le président Donald Trump se retrouve critiqué suite à un nouveau dérapage qualifiant de «pays de merde» Haïti et le Salvador.REUTERS/Yuri Gripas

Les propos racistes du président (que lui-même nie avoir tenu) sont très commentés dans la presse. Le traitement de ce dérapage varie selon le journal ou la chaîne de télévision.

Sur la NBC, le présentateur du journal du soir a pris des précautions. Ce qui va suivre n’est pas adapté à nos téléspectateurs les plus jeunes. Son collègue d’ABC s’est montré encore plus prudent, voire pudique : « Nous n’allons pas répéter les obscénités proférées par le président Trump ». Visiblement embarrassé aussi le correspondant de CNN à la Maison Blanche : « Je sais que vous hésitez à utiliser cette expression », at-il lancé au présentateur. « Eh bien moi aussi, j’hésite ». De quelle expression s’agit-il ? De « shithole countries », donc « pays de merde » en français.

Le qualificatif que le président américain a trouvé pour désigner des pays africains, Haïti et le Salvador. Sur la chaîne Fox News, proche de Donald Trump, le nouveau dérapage raciste apparait dans le bandeau Breaking News en bas de l’écran avec des astérisques.

Débats dans certains médias pour savoir s’il faut reproduire l’expression en entier

Selon un responsable de l’agence de presse AP qui s’exprime dans le New York Times, comme ces propos émanent du président des États-Unis, ils ont forcément une haute valeur d’information. De toute façon, selon un ancien journaliste de CNN, certains verrous ont sauté depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. L’opinion publique n’est plus vraiment choquée d’entendre ce genre de langage.

Ce constat exclut entre autres le présentateur vedette de CNN, Anderson Cooper, qui s’est lancé dans un long message très personnel adressé aux téléspectateurs. Ravalant ses larmes, le journaliste a tenu à défendre la dignité des Haïtiens, une dignité qui peut selon lui servir d’exemple au président américain.

« Je vais être clair ce soir : le peuple haïtien a plus enduré, a plus résisté, a plus lutté contre l’injustice que notre président ne l’a jamais fait. Les Haïtiens se donnent des poignées de main bien fortes, ils vous regardent droit dans les yeux. Ils ne les clignent pas. Ils se tiennent droits et gardent leur dignité. C’est une dignité dont beaucoup de gens à la Maison Blanche devraient s’inspirer. Cette dignité, notre président malgré tout son argent et tout son pouvoir, devrait également s’en inspirer ».

Le gouvernement haïtien condamne vivement les propos de Donald Trump

À la Une du Nouvelliste. L’ambassadeur haïtien à Washington Paul Altidor a confié au journal que « la chancellerie a convoqué le chargé d’affaires américain pour clarifier ce qui a été dit »Le Nouvelliste ajoute que les propos de Trump sont « inacceptable insulte »

 

AMHE decries President Trump’s disparaging comments about Haiti and its nationals

 

The Haitian Medical Association Abroad (AMHE), a professional Haitian- American organization for 45 years, decries President Trump’s disparaging comments about Haiti and its nationals. Haiti, the first independent black republic in the world, has produced competent professionals in healthcare, education, entrepreneurs, lawmakers and in many other disciplines who have contributed their fair share to the economic empowerment of the United States of America since the first Haitian arrived in the US. Like other immigrants, Haitian-American communities have long contributed to making America the great country that it has become. AMHE adds its voice to all those who have already condemned Mr. Trump’s disparaging comments as we urge the Haitian and Haitian American communities to stand against his divisive, disparaging rhetoric while they continue to maintain their dignity and self-respect. Haiti has not just been the first black republic to earn independence in the world; it has been a beacon of hope and safe heaven to many who were persecuted when racism and bigotry ran supreme in the world. For this reason, we have been supremely punished. Let’s remember that Haiti also produced heroes that fought alongside the Americans in Savanah, helped liberate countries in South America; what to say of Jean Baptiste Pointe du Sable who founded the city of Chicago and of Pierre Toussaint, a former resident of New York City whose resting place is none other than St. Patrick’s Cathedral in New York? We, Haitian-Americans are proud of our heritage and will continue to prove the US President wrong.

Roosevelt Clerisme, MD, President,  Karl Latortue, MD Vice President , Rony Jean Mary, MD Secretary,  Mario Saint -Laurent, MD Assistant Secretary, Anthony Solages, MD, Treasurer , Harold Laroche, MD, Assistant Treasurer ,Pierre Paul Cadet, MD, President Elect , Serge JC Pierre Louis, MD, Immediate Past President .

 

A statement from
The National Black Catholic Congress
in response to remarks made
by President Donald Trump

 

The National Black Catholic Congress strongly condemns the remarks by President Donald Trump regarding our sisters and brothers from Haiti, El Salvador and the nations of Africa.  As people of Faith, concerned with the dignity of all of God’s people, we deplore such racist and hateful speech.  At our Congress gathering in Orlando this past July, we committed ourselves to living our Faith and working toward social justice.  As we celebrate the life and legacy of Rev. Dr. Martin Luther King, Jr. this weekend, his words have never rung truer:

“Along the way of life, someone must have the sense enough and the morality enough to cut off the chain
of hate. This can only be done by projecting the ethics
of love to the center of our lives.”

We will continue to act justly, love goodness and walk humbly with our God and all of God’s people God and all of God’s people God and all of you.


For Immediate Release

 

 

 

January 11, 2018

 

CONTACT: LaTOYA SHEALS

850.487.5038

 

STATE SENATOR DAPHNE CAMPBELL CALLS ON GOVERNOR SCOTT TO DENOUNCE PRESIDENT TRUMP’S RACIST REMARKS

 

TALLAHASSEE – Appalled by reports late Thursday that President Donald Trump referred to African countries and Haiti as “shithole countries,” and that he preferred that the United States bring in more people from countries like Norway, state Senator Daphne Campbell (D-Miami) called on Governor Rick Scott to denounce the racist remarks.

 

“The President’s ongoing war against immigrants appears to be solely directed toward those immigrants of color,” she said. “I am appalled and disgusted that the man who stands as the symbol of a nation once offering refuge and sanctuary to all immigrants is doing his best to say: ‘non-whites need not apply.’ Governor Scott needs to denounce these remarks immediately on behalf of the people of Florida.”

 

The latest controversy began earlier today as lawmakers met with Trump to discuss restoring protections for immigrants from Haiti, El Salvador and African countries who had been granted temporary protected status but were now threatened with deportation. The refugees from these countries had fled their native lands following earthquakes, famine, and economic disasters, and many of them rebuilt their lives in Florida.

 

“Why are we having all these people from shithole countries come here?” Trump said, according to the Washington Post, referring to African countries and Haiti. The Post reported that Trump then suggested that the United States should instead bring more people from countries like Norway, whose prime minister he met yesterday.

 

Senator Campbell, who has been an outspoken critic of the uncertainty exhibited by the Trump Administration over whether and how long to extend any temporary status thus far granted to these refugees, said that the governor, despite his longstanding support of the President and his policies, cannot stand by in silence.

 

“Immigrants are the backbone of this nation, and this state,” she said. “Over the centuries, they have fled famine, political unrest, and tyrants, risking their lives to begin anew in this country. Governor Scott owes every immigrant, and every refugee in this state an obligation to condemn President Trump’s loathsome remarks.”

 

 

AMHE-Condolences

Dear members of the AMHE community,

The AMHE extend our most sincere condolences to the Dr. Berthaud and his family for the loss of his sister Ms. Marie Josette Berthaud.   Ms. Berthaud’s funeral took place in Haiti at the Roland Placide funeral home in Gonaives on Saturday, January 6, 2017.  The AMHE community is keeping Dr. Vladimir Berthaud in their prayers and we would like to let him know that we are there to support him during this time of sorrow.

We join, together as a community, to pray that the family will regain serenity soon and find the strength to cope with this untimely loss.

On behalf of the AMHE leadership and the membership, I present my deepest sympathy to the family members and close friends of the Cadet family

Sincerely,

 

  1. Roosevelt Clérismé, M.D.

President, AMHE

 

Immigration, le pape oublie-t-il le bien commun des États et leur droit à poser des limites ?

Samuel Lieven et Nicolas Senèze (à Rome) , le 12/01/2018 à 12h32

 

 

 

 

 

 

 

 

 0  0

EXPLICATION Dimanche 14 janvier, le pape François célébre la messe avec des réfugiés pour la Journée mondiale des migrants. Le pape a placé la question des migrants au cœur de son pontificat, au risque de ne pas toujours être compris des catholiques eux-mêmes.

 

 

 

ZOOM 

Migrants à Calais, en novembre 2017 / PHILIPPE HUGUEN/AFP

Tout en soulignant déjà qu’émigrer est un « droit de la personne humaine », Paul VI reconnaissait aux États celui de réguler l’immigration, mais comme exception motivée par « des motifs graves et objectivement fondés, relevant du bien commun »« La question est de savoir ce que recoupe aujourd’hui ce bien commun », relève le jésuite Christian Mellon, spécialiste de la pensée sociale de l’Église.

i Pourquoi lire La Croix ?

  • La Croix met en valeur les lieux ou les sujets où se joue la dignité des hommes et des femmes de ce temps.

+

À lire aussi

L’Église catholique et les migrants

 

Pour Jean-Paul II et Benoît XVI, le bien commun d’un État ne peut s’opposer à celui d’une humanité tout entière. Dans cette logique, François ne peut accepter qu’un pays invoque son « bien commun » pour se fermer totalement à l’accueil des réfugiés. Y compris pour des raisons de sécurité qui ne peuvent prévaloir sur les droits fondamentaux des migrants, comme il le rappelait dans son message pour la journée mondiale des migrants 2018.

François ne rejette pas pour autant le risque terroriste. Il s’insurge en revanche contre ceux qui « fomentent la peur des migrants, parfois à des fins politiques » et méprisent au nom de « la sécurité nationale ou (du) poids financier de l’accueil des nouveaux arrivants (…) la dignité humaine qui doit être reconnue pour tous 

 

Proverbes

 Moùn ki mache tèt ni, sekan Solèy cho ou wè li ganyen pou

 Gro Kò pa vle di byen fèt

 Anpil Konfyans ganyen danje

 Se pa tout limyè ki klere kay

 Jako pa janm blye premye mèt li

        Ti etensèl fè gwo dife

 

 

 

Collège Pastoral-Retraite 3ème Année -Invitation

Cher Etudiant (e)

De la 3ème Année & Anciens (nes),

 

Bonne et Heureuse Année de Paix ! de Santé ! de Joie ! et de Succès dans vos projets ! Cette année encore, nous vous invitons à se retirer dans le silence pour rencontrer Dieu, pour repenser votre engagement, se refaire comme Jésus le faisait souvent avec ses disciples (Jn. 6, 15). Ne manquez pas à ce grand rendez-vous.

 

La retraite se fera au SEMINAIRE DE L’IMMACULEE CONCEPTION à l’adresse suivante: 440 West Neck Road – Huntington, New York 11743; Tel: 631-423-0483, ext.128. Le Staff du Grand Séminaire nous demande de leur envoyer les noms de tous les participants au plus tard le 14 Février 2018.  Nous vous prions de bien vouloir nous faire parvenir votre fiche d’inscription et votre paiement au plus tard le Vendredi 9 Février 2018.

 

Le départ se fera de Brooklyn le Vendredi 9 Mars 2018 à 4h00 P.M. au bureau du Centre National de l’Apostolat Haïtien situé au 332 East 32nd Street – Brooklyn, NY  11226- (entre Ave D  & Clarendon). Le retour se fera le dimanche 11 Mars 2018 après le diner. N’oubliez pas d’apporter votre souper pour le Vendredi 9 Mars 2018. Merci pour votre collaboration.

 

Nous vous attendons à une participation pleine et entière. Que Dieu vous bénisse en cette année nouvelle !

 

Most Rev. Guy SANSARICQ

Emeritus Auxiliary Bishop of Brooklyn & Queens

 

 

Nom:………………………………………………………………………………………..

 

Adresse:…………………………………………………………………………………….

 

Téléphone:………………………………… E-mail:……………………………………….

 

Deposit:…………………….. Balance:……………………… Total: $250………………..

 

 

Vous pouvez mettre cette fiche à la Poste avec un chèque au nom du “Centre National de l’Apostolat Haïtien” ou contactez-nous au Centre National de l’Apostolat Haitien au 718 856-3323.

 

 

Good to know: Pastoral Care of God’s Family.

Deacon Paul C. Dorsinville.

After the National Week of Migration (when we heard various views from the Administration, the Congress, Courts on Immigration), we are praying for Christian Unity to provide a better pastoral care to God’s family and we remember Rev. Dr.  Martin Luther King Jr.

The Body of Christ, the Church, has a visible structure through dioceses and parishes. To help individuals live their baptism and change for the better every day, we see a focus since the time of the Apostles (Acts 2) on:

-“kerigma”(teaching through preaching, catechesis, study and small groups);

-“koinonia” (fellowship, collaboration);

-“diakonia” (corporal and spiritual works of mercy);

and “Eucharistia” (Mass, sacraments, liturgical rites, prayers and devotions), all in balance with specific roles for the Pope and the bishops, presbyters, deacons, religious, parents and other lay members. We depend on each other, this is why the lone ranger, the show-person, the self-professed messiah are discouraged and discernment should always be in action: conformity to the Word of God and Church Magisterium,  positive impact on the community and positive impact on the messenger/doer.

The devil can add to its number only by prying out God’s children through deceit and temptations. Then let us pray, think hard and share what we have each received to build up His Body to His glory!
+                 +

Après la Semaine Nationale de Migration (pendant laquelle nous avons entendu les diverses vues de l’Administration, du Congrès, des tribunaux sur le sujet), nous prions maintenant pour l’Unité des Chrétiens pour offrir une meilleure pastorale à la famille de Dieu et nous rappeller de Rév. Dr. Martin Luther King Jr.

Le Corps du Christ, l’Eglise, a une structure visible de diocèses et paroisses. Pour aider les individus à vivre leur baptême et changer chaque jour vers le mieux, nous voyons depuis le temps des Apôtres (Actes 2) une focalisation sur:

-“kerigma”(l’enseignement par la prédication, la catéchèse, l’étude et petits groupes);

-“koinonia”(la fraternité, la collaboration);

-“diakonia”(les oeuvres corporelles et spirituelles de miséricorde);

et “Eucharistia”(la Messe, les sacrements, les divers rites liturgiques, les prières et les dévotions), le tout en balance avec des rôles spécifiques pour le Pape et les évêques, les prêtres, les diacres, les religieux et religieuses, les parents et autres membres du laicat. Nous dépendons les uns des autres ; c’est pourquoi le cow-boy solitaire, la personne de théâtre, le messie auto-déclaré ne sont pas encouragés et le discernement  doit être constamment à l’oeuvre: conformité à la Parole de Dieu et au Magistère de l’Eglise, contribution positive à la communauté, transformation positive du messager/travailleur.

Le diable ne peut augmenter son contingent qu’en extirpant les enfants de Dieu par la déception et les tentations. Prions donc, pensons fort et partageons ce que nous avons recu chacun pour bâtir le Corps de Dieu pour Sa gloire!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s