National Center-Latest News-November 5 , 2017

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 31st SUNDAY IN ORDINARY TIME (Nov. 5th, 2017)

Malachi 1; Psalm 131; 1 Thessalonians 2, 7-9; Matthew 23, 1-12        

 

 

  By +Guy Sansaricq.

 

Priests are targeted in today’s Readings, indeed the Pharisees in the first place who were the Church dignitaries of the Old Testament, but also all dignitaries of the New Testament. The temptations of pride, hypocrisy and arrogance crawl in every human heart. Those traits of character are particularly ugly and repulsive when found in preachers of God’s message.

 

Jesus calls priests in the first place but also EVERYBODY ELSE to practice the virtue of humility. “The greatest among you must be your servants. Whoever exalts himself shall be humbled and whoever humbles himself will be exalted.” In other words, stop looking for the first place wherever you go! Stop taking pride in titles of honor. Rejoice at being a simple servant!

 

Jesus, himself although God, humbled himself and became the Lamb of Sacrifice. Because of this, He received a Name above every other name. All Christians must flee, like the plague, all forms of arrogance, self-aggrandizement or pride. The psalm today says it well “Lord, my heart is not proud, nor are my eyes haughty. I busy myself not with great things nor with things too sublime for me. Like a weaned child in his mother’s arms, so is my soul within me.”

 

Yes, humility is the truth. We are made of dust and will return to dust! Why investing so much in what is futile and passing? OUR PERMANENT GREATNESS IS FROM GOD!

 

 

MEDITATION SUR LES LECTURES BIBLIQUE DU 31ème DIMANCHE SIMPLE (5 NOV. 2017)

 

 

Le Prophète Malachi et ensuite Jesus s’en prennent au prètres de l’Ancien Nouveau en des termes applicables aussi à ceux du Nouveau Testament. Trop souvent les haut-placés  succombent à la tentation de l’orgueil. Ils se gonflent d’importance, recherchent la première place dans les assemblées publiques et adorent s’affubler des titres les plus ronflants.

 

Au contraire, Jésus réclame d’eux, comme d’ailleurs de tout chrétien, qu’ils ne soient pas menteurs, hypocites, prétendant ètre supérieurs aux autres. L’humilité est ce qui plait à Dieu.

 

Jésus, le Fils de Dieu, qui a droit à la première place en toutes choses, s’humilia sur la Croix. Pour cela Il recut un NOM au dessus de tous noms. Ainsi donc cet enseignement nous est donné “Le plus grand parmi vous doit se faire le serviteur des autres. Celui qui s’élève sera abaissé; celui qui s’abaisse sera élevé! Quand arriverons à ètre une Eglise de SERVITEURS?

 

Le psaume du jour exprime le mème sentiment “Seigneur, je n’ai pas le Coeur fier, ni le regard hautain. Je n’ai pas pris le chemin des grandeurs.  Non, je tiens mon ame en paix et silence, comme un petit enfant contre sa mère.”

 

Ne l’oublions jamais! L’HUMILITÉ EST LA MARQUE D’AUTHENTICITÉ DU VRAI CHRÉTIEN!

 

Bishop Sansaricq

Pensée de la Semaine: Les mots que l’on n’a pas dits sont les fleurs du Silence.

Thought of the Week: The words we did not say are the flowers of Silence

Pensamiento de la semana: las palabras que no dijimos son las flores del silencio

 

 

 

Telé Solidarité-Youth Place

The staff of Radio Telé Solidarité continues to do everything that depends on it to give young people a space to make their voices heard and to accompany them in difficult times involving cultural conflicts between them and their parents. We work very hard to help our audience see young people with fresh eyes. Who loves well chastises well! It’s  clear parental intervention is needed when they make wrong choices.   We must always show them the right way and help them get out of trouble. Most young people are intent of acquiring a good education. We have to show our appreciation to those who walk on the right path.

 

 

These past years, Radio Telé Solidarité has been organizing a Youth contest for the young of the year and we can say that every year this contest is a success. But we also have prizes to offer to the winners that’s why the public’s financial support is crucial to help us defray the expenses of these programs.

 

We also have 2 youth gatherings a year, one in the month of February which is Black History Month and the other for the Summer. The next February Youth Rally will take place at Brooklyn College and we are starting to work very hard to encourage a large participation of youths. The staff of Radio Telé Solidarité is on the right track in launching a program for young people. Very soon we will have our first program for young people who are victims of drug addiction. This is a subject that ravages our society in North America including the   Multi-Ethnic Communities. This problem is related sometimes to poverty and to the problem of wage inequalities that many families of Multi Ethnic groups face in the United States. Sometimes some parents are forced to have two jobs for a pittance to bring bread at home and to pay their bills and as a result have no time at home for their children.

 

Catherine Abdullah, of Trinidadian descent ,candidate for a master degree in Psychology  and one of the staff members of Radio Telé Solidarité met at Radio Telé Solidarité a mother whose    seventeen years old daughter has drug problems. This mother sadly accepted to share the story of her daughter at radio Telé Solidarité. Of course, she does not experience this painful situation with joy, but she knows that there are many parents who undergo similar circumstances. She needs our prayers in this traumatic moment. How can spiritual leaders and the media accompany young people and parents who live  this situation? This mother highlighted several points in her interview that invite us to reflect and to ask questions. She lets us know with her maternal heart that she has a moral obligation to support her 17-year-old daughter who lives dark days with drugs even though she is in complete disagreement with her daughter’s behavior. We think she mentioned a good point. That is why  we at Radio Telé Solidarité we are thinking of inviting as guests at the show in addition to young people, a police officer, a social worker, a psychologist, an educator and a spiritual leader for our first program on young people who are victims of drugs.

We urge you to pray for the youth ministry of Radio Telé Solidarité. As this mother pointed out, we have a moral obligation to accompany the young people and help them in their difficult moments. Everyone can make mistakes and everyone can improve and that’s why the family is known as the first School of Love, Forgiveness and Compassion.

Brother Buteau (Brother Tob)

 

Telé Solidarité-La Place au Jeunes

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité continue à faire tout ce qui depend de lui pour donner aux jeunes un espace pour faire entendre leur voix et les accompagner dans les conflits de culture entre eux et leur parent . Nous travaillons très fort pour aider notre public à voir les jeunes avec d’autres yeux. Qui aime bien chatie bien! C’est clair que lorsqu’ils sont dans une mauvaise direction il faut toujours les aider à s’en sortir. Beaucoup d’entre eux sont très motivés à avoir une très bonne education et ils etudient un peu partout sur la planète. Il faut toujours encourager ceux qui sont dans la bonne direction.

 

 

 

Depuis quelques années La Radio Telé Solidarité organise un concours du jeune de l’Année et on peut affirmer que chaque année  ce concours est un succès.  Mais nous avons aussi des primes à offrir c’est ce qui explique le support financier du public est indispensable pour nous aider dans ces programmes.

 

Nous avons  aussi  2 rassemblements de jeunes par an, l’un pour le mois de Fevrier qui est le mois de l’Histoire des Noirs et l’autre toujours en Été. Le prochain Youth Rally du mois de Fevrier aura lieu à Brooklyn College et nous commencons à travailler très dur pour pour encourager les jeunes à participer à ce rassemblement.

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité est sur la bonne voie en créant une emission pour les jeunes. Très Bientot nous aurons notre première emission pour les jeunes qui sont victimes ou qui prennent de la drogue. C’est un sujet qui ravage notre société et des Communautés Multi-Etniques de l’Amerique du Nord. Ce problème est lié parfois  à la pauvreté et au problème des inégalités de Salaires auxquels font face beaucoup de  familles des groupes Multi Etniques. Parfois certains parents sont obligés d’avoir deux emplois pour un salaire de misère pour apporter du pain à la maison et pour payer d’autres factures ce qui abolit le temps à la maison pour leurs enfants

Catherine Abdullah, d’origine Trinadienne  , étudiante pour une maitrise en Psychologie et l’un des membres du personnel de la Radio Telé Solidarité a rencontré à la Radio Telé Solidarité une mère dont la fille de 17 ans a des problèmes de drogue. Cette mère a accepté avec beaucoup de tristesse de raconter l’ histoire de sa fille. C’est sur que ce n’est pas avec gaieté de Coeur qu’elle vit cette douleureuse situation mais elle sait qu’il y a beaucoup de parents qui vivent une situation simulaire. Elle a besoin de nos prières dans ce moment difficile .Commment les leaders spirituels et les medias peuvent-ils accompagner les jeunes et les parents qui vivent ou qui font face à cette situation? Cette mère a souligné plusieurs points dans son entretien qui nous invitent à reflechir et qui nous invitent à nous poser des questions. Elle nous fit savoir avec son Coeur maternel qu’elle est dans l’obligation morale de supporter sa fille de 17 ans qui vit des jours noirs avec la drogue même si elle est en complet désaccord avec son comportement. Nous pensons qu’elle a mentionné un bon point. C’est ce qui explique  nous à la radio Telé Solidarité  pensons à inviter les jeunes, un officier de police, un travailleur social , un psychologue, une educatrice et un leader spirituel pour notre première emission sur les jeunes victimes de la drogue

Nous vous exhortons à prier pour le ministère des jeunes de la Radio Telé Solidarité. Comme l’a souligné cette mère nous avons une obligation morale d’accompagner les Jeunes et de les aider dans leurs moments difficiles. Tout le monde peut commettre des erreurs et tout le monde peut s’ameliorer et c’est pourquoi la famille est reconnue comme la première École de l’amour,  du pardon et de la compassion.

Frère Buteau (Brother Tob)

 

 

 

 

 

 

Midenska Bethsaïda Ortella-L’une des Candidates du Diocèse de Hinche pour le Concours du Jeune del’Année 2018 de la Radio Telé Solidarité

Sujet choisi : Comment les jeunes d’aujourd’hui peuvent-ils aider Haïti à sortir de l’ornière du sous-développement en travaillant pour arriver à mettre fin à la pauvreté en Haïti ? 

 

 

Il importe de souligner à l’attention de plus d’un que les jeunes jouent un rôle prépondérant dans le développement économique et social d’un pays. Ainsi nous parlons de sous-développement d’un pays, c’est lorsque la situation sanitaire et économique y est très mauvaise.  Haïti ayant une couverture végétale de moins de 2%  est exposée à toutes sortes de catastrophes naturelles. Voilà  pourquoi les jeunes d’aujourd’hui doivent s’unir en un seul homme en vue de trouver des solutions appropriées au sous-développement. De là, cette question nous est posée, comment les jeunes d’aujourd’hui peuvent-ils aider Haïti à sortir de l’ornière du sous-développement en travaillant pour arriver à mettre fin à la pauvreté en Haïti ?
Dans les lignes qui suivent nous allons tenter de faire une étude approfondie nous permettant de répondre à cette interrogation.

 

Comme disait un historien célèbre du nom de André Georges à propos d’Haïti, <<il faut sortir du pays pour comprendre le pays>>. En effet, nous avons une société haïtienne où les gens s’investissent plus dans les boîtes de nuit, dans le matraquage publicitaire pour l’alcool et la cigarette, au lieu de construire des bibliothèques, des librairies, des centres de recherches intellectuelles. Sur les trottoirs, les bouteilles plastiques (boissons alcoolisées) laissent peu de place aux bouquins. Et voilà les alternatives offertes à une jeunesse plutôt friande de la débauche. Les sociétés qui investissent dans la formation des jeunes sont appelées à connaître de grands progrès à tous les niveaux (technologique, économique, sociologique et politique. Pour ainsi dire, le niveau socio-économique dont Haïti a besoin, ne sera jamais effectif sans un investissement adéquat dans les capacités des jeunes.

La société haïtienne fait  face à de nombreux défis sociopolitiques. Les jeunes ont leur partition à jouer. Il suffit de les encadrer. Désormais, le jeune Haïtien doit recevoir un enseignement de qualité. Cela lui permettra de développer ses capacités, ses talents, son savoir-faire et son savoir-être. Avoir pleine conscience de ses droits et de ses devoirs. Ainsi, nous aurons une jeunesse qui prendra une part active dans la construction collective de cette société démocratique, productive, compétitive qui a longtemps manqué à Haïti.

Toutefois, Haïti demeure encore le pays accusant le taux d’analphabétisme le plus élevé en Amérique. Les nouveaux enjeux sociaux, économiques et politiques sont venus aggraver la problématique de l’éducation en démontrant la nécessité de réformer l’enseignement traditionnel et d’instituer une politique éducative favorable au développement, donc capable de stimuler la créativité des individus dans la perspective de réduire la pauvreté et les disparités socio-économiques.

L’éducation au développement vise à renforcer la capacité de problématisation, d’observation, d’imagination créatrice, à promouvoir l’originalité des raisonnements, à adapter les contenus notionnels à la réalité haïtienne, à tenir compte des spécificités culturelles et historiques du pays, elle constitue, aujourd’hui, le meilleur moyen pour lutter contre tous les maux dont souffre le pays.

Pour une jeunesse responsable

C’est un constat: le pays va à la déchéance! Des valeurs sociétales s’effritent. Mais il faut de nouvelles manières de procéder, un nouveau leadership et de nouveaux leaders. En tant qu’avenir de la société, la jeunesse ne doit ni rester à s’apitoyer sur son sort ou sur celui de l’ensemble du pays ; ni chercher un bouc émissaire à qui attribuer tous les maux qui frappent Haïti. Ce serait alors une marque d’irresponsabilité. Cela dit, elle a ses efforts à faire. Que ce soit dans la manière de choisir ses leaders ou dans son silence conformiste et complice par rapport à ce qui se passe dans son pays. De ce fait, assumer sa responsabilité se rapporte aux actions entreprises pour l’avancement du pays. C’est aussi développer un certain sens d’engagement dans ce qui peut servir sa communauté.

Participation et intégration

« Participer, c’est s’intégrer soi-même ! » La participation de la jeunesse présuppose nécessairement l’acquisition d’un ensemble d’informations utiles qui lui permet de faire face à ses responsabilités face à sa réalité. La responsabilité, c’est être à même de questionner ceux-là qui dirigent ou qui aspirent à l’être, dans leurs actes. La participation de la jeunesse est son intégration dans son entourage, dans les regroupements de jeunes, les associations, les clubs culturels, etc.

S’informer et se former

La connaissance ne tombe pas directement du ciel, comme on le dit, elle se trouve dans les livres, les bibliothèques, les revues, les journaux, les magazines, à travers l’internet, les réseaux sociaux, etc. Elle se pratique du jour au lendemain dans les différents milieux où se développent les rapports humains. Une jeunesse qui se veut responsable doit saisir ses opportunités pour se former en vue d’influencer la réalité des choses. Toutes les connaissances sont censées être à la portée de tout le monde.

La société aurait fonctionné mieux si la citoyenneté avait été enseignée aux jeunes. Bien qu’on soit majeur à 18 ans en Haïti, l’on n’est citoyen que dans l’exercice de ses droits civils et politiques, et ses devoirs conformément à la manière à ce qui est articulée dans la constitution de 1987. Aujourd’hui, plus que jamais, notre regard doit être tourné vers Haïti. Les potentialités sont là, il suffit donc de les faire développer normalement. Personne ne peut changer ses conditions de vie sans son implication et sa volonté. La responsabilité de la jeunesse, sa citoyenneté et son engagement sont les éléments nécessaires pour participer au processus du développement du pays.

 

A la lumière des éléments d’éclairage qui viennent d’être élucidés dans les paragraphes susmentionnés, il y a lieu de dire que l’éducation est la base du développement durable d’un pays. Ainsi donc, les jeunes d’aujourd’hui doivent  mettre leur poids dans la balance et ceci dans un coude à coude fraternel et dans un esprit de convivialité en vue d’arriver à faire sortir Haïti dans le sous-développement et de mettre un terme à la pauvreté. Ce faisant, Haïti qui est considérée comme désert des Antilles, redeviendra la perle des Antilles. Et, ses fils et filles qui sont dans les pays d’outre-mer à la recherche d’une vie meilleure vont y revenir en vue de contribuer à son développement politico-économique et social. Une autre Haïti est possible avec les jeunes comme dénominateur commun.

 

Midenska Bethsaïda Ortella

 

 

Docteur Dominique Rameau, Une lumière de la pastorale Haienne de la Floride.

Pendant notre dernière visite en Floride pour couvrir le 10ème Anniversaire  du Renouveau Charismatique de la pastorale Haitienne du diocèse de West Palm Beach, le personnel de la Radio Telé Solidarité a eu la chance de rencontrer Docteur Dominique Rameau pour  un entretien à Radio Telé Solidarité. Bishop Guy Sansaricq, le directeur de la Radio Telé Solidarité a conduit l’entretien.

Docteur Rameau est d’origine Haitienne. elle a deja 30 ans aux États Unis. Elle exerce sa profession de medecin à JacksonVille , considérée comme la plus grande ville de la Floride et du Sud’Est des États Unis .Selon Dr Rameau la population Haitienne de Jacksonville est estimée entre 400 et 500 habitants . Docteur Dominique Rameau nous fit savoir que le taux de pauvreté est très elevé à Jacksonville.

Dr Rameau à laissé Haiti en 1987 après avoir recu son diplome en medecine en l’année 1986. Elle a du travailler pendant un bon bout de temps aux États Unis avant de retourner à l’ecole de Medecine aux  États Unis. Depuis  2008  elle est diplomée  en Medecine aux États Unis avec une specialisation en podiatrie, c’est à dire le soins des pieds.

Elle pratique surtout la medecine mobile et la medecine rurale ce qui l’amène à voyager beaucoup dans les endroits très reculés pour soigner ses patientes et patients. Elle fait ce travail à temps plein. Presque tous ses malades ne peuvent pas se deplacer pour des raisons economiques. Sa profession est devenue un ministère pour elle. Malgré la fatigue d’aller de maison  en maison pour aller soigner ses malades, elle est toujours contente de servir.

Docteur Rameau est une femme très spirituelle et sincère. Dans son entretien elle nous a parlé d’une experience difficile qu’elle a faite au cours de son Mariage et de son experience avec Jesus qui etait venu la liberer. Depuis lors elle est devenue comme l’apotre Paul, elle veut utiliser tous ses talents pour propager la bonne nouvelle de Jesus Christ. Cette femme de foi est très enracinée dans la prière. Et Le Christ est très vivant dans sa vie. Elle est une grande lumière dans la Communauté Chretienne Haitienne Catholique de la Floride.

L’entretien du Docteur Dominique  est un entretien à écouter. Elle est un grand cadeau de  Dieu à la pastorale Haitienne de la diaspora. Pour écouter son entretien clicquer sur ce lien: https://youtu.be/F0KUAaheKOo

Brother Tob

 

Dr. Dominique Rameau, A light of the pastoral Haienne of Florida.

 

During our last visit to Florida to cover the 10th Anniversary of the Charismatic Renewal of the Haitian pastoral ministry of the diocese of West Palm Beach, the staff of Radio Telé Solidarité had the chance to meet Dr. Dominique Rameau for an interview at Radio Telé Solidarité. Bishop Guy Sansaricq, the director of Radio Telé Solidarité led the interview.

Dr. Rameau is a native of Haiti who has already been in the United States for forty years. She practices her career as a doctor in Jacksonville, considered the largest city in Florida and the Southeast of the United States. According to Dr. Rameau the Haitian population of Jacksonville is  between 400 and 500. Dr. Dominique Rameau told us that the poverty rate is very high in Jacksonville.

Dr. Rameau left Haiti in 1987 after graduating in medicine in 1986. She had to work for a long time in the United States before returning to the medical school in the United States. Since 2008 she graduated in Medicine in the United States with a specialization on Podiatric. (Foot specialist)

She practices mainly mobile medicine and rural medicine and travels a lot to very remote places where she goes to the homes of her patients for medical care. She does this work full time. Almost all her patients cannot move for economic reasons. Her profession became a ministry for her. Despite the fatigue of going from home to  home to look after his patients, she is always happy to perform this work because she has Jesus Christ in her life.

Dr. Rameau is a very spiritual, intelligent and sincere woman. In her interview she told us about her dark and difficult moments she went through during her marriage and her experience with Jesus who came to deliver her. Since then she has become like the Apostle Paul wanting to use all her talents to spread the good news of Jesus Christ. This woman of faith is deeply rooted in prayer. Christ is very alive in her life. She is a great light in the Haitian Catholic Christian Community of Florida.

Dr. Dominique’s interview is an interview to listen to. She is a great gift from God to the Haitian pastoral of the diaspora. To listen to his interview click on this link: https://youtu.be/F0KUAaheKOo

 

Brother Tob
Esther Dupervil, Une étoile  Noire de la  ville d’Atlanta

 

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité dans son grand effort de rencontrer les étoiles de lla Communauté Haitienne etait très heureux de rencontrer Esther Dupervil , l’une des architectes  de la 6ème conference Internationale de l’alliance Nationale pour l’avancement des Haitiens Professionnels de la Diaspora

 

Rappelons que Esther Dupervil est originaire d’Atlanta. Elle a une specialisation en Politique Internationale. Elle a un Baccalaureat en Histoire et en Francais. Elle a ensuite obtenu son diplome en droit avec une specialisation  en droit international.

Nous sommes très conscients de l’importance pour les professionnels Haitiens de s’asseoir ensemble dans des conferences et des ateliers afin de découvrir comment ils ils peuvent aider Haiti  à sortir de l’ornière du Sous Developpement. Le Centre National de l’Apostolat Haitien supporte l’initiative De l’Alliance  Nationale pour l’avancement des professionnels Haitiens. Quel serai le suivi après cette conference internationale?

Dans son entretien Esther nous a parlé des opportunités des femmes Noires en Atlanta. Elle  nous a donné quelques informations sur la communauté Haitienne d’Atlanta. Elle pense que la communauté Haitienne bouge dans la bonne direction  avec une  chambre de commerce très active  et un groupe de jeunes très motivé et qui comprend l’importance d’aller à l’ecole pour meubler leur esprit

 

  

Nous avons la chance de couvrir une partie  de cette 6ème conference internationale de l’alliance Nationale pour les fans de la Radio Telé Solidarité. Nous aurons un article sur cette conference dans la prochaine edition  du bulletin hebdomadaire du Centre National del’Apostolat Haitien à l’etranger.

Presque toutes les composantes de la Société  Haitienne etaient presents à cette conference.

Dans la  dernière partie de l’entretien elle nous a parlé  un peu de l’Alliance Nationale  pour le renforcement  des Haitiens  professionnels. Elle a mis l’accent sur la mission de son organisation  et sur ce les partiicipants et partipantes peuvent attendre de cette  6ème conference.

Nous souhaitons du Succès aux distingués membres de l’alliance nationale pour l’avancement des  Haitiens Professionels. Pour écouter l’entretien de Esther Dupervil clicquer sur ce lien: https://youtu.be/wnalI9rDOMs

Brother Tob

 

 

Esther Dupervil, A Black Star of the City of Atlanta

The Staff of Radio Telé Solidarité in its great effort to outreach to the stars of the Haitian Community was very happy to meet Esther Dupervil, one of the architects of the 6th International Conference of the National Alliance for the Advancement of Haitian Professionals of the Diaspora.

 

Esther Dupervil is a native Atlanta. She has a specialization in International Politics. She has a Bachelor degree in History and French. She also obtained her law degree with a specialization in international law.

We are very conscious of the importance for Haitian professionals to sit together in conferences and workshops to plan how they can better help overcome its perennial underdevelopment. The National Center of the Haitian Apostolate supports the initiative of the National Alliance for the advancement of Haitian professionals. What will be the follow up after this international conference?

In her interview Esther told us about Black women’s opportunities in Atlanta. . She gave us some information about the Haitian community in that city. She believes that the Haitian community is moving in the right direction with a very active Chamber of Commerce and a highly motivated group of young people who understand the importance of going to school.

 

 

We are fortunate to cover part of this 6th International Conference of the National Alliance for Radio Telé Solidarité fans. We will have an article about this conference in the next edition of the weekly bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate.

In the last part of the interview she told us a bit about the National Alliance for the advancement of Haitian Professionals. She emphasized the mission of her organization and what the participants can expect from this the 6th International Conference.

We wish success to the distinguished members of the National Alliance for the Advancement of Haitian Professionals. To listen to Esther Dupervil’s interview click on this link: https://youtu.be/wnalI9rDOMs

 

Brother Tob

 

Josapfat Robert Large

 

15 Novembre 1942-28 Octobre 2017

 

Le Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger a le regret de vous annoncer le depart  du Poète  , romancier et dramaturge Haitien Josaphat Robert Large survenue le 28 Octobre après une  maaladie courageusement supportée.

Rappelons que Robert Large  est un fils de Jérémie surnommée la ville des poètes. Ses amis poètes l’appellent toujours Robinson. Le Poète Large etait un grand passionné de literature et etait connu comme un grand Creophole. Il a ecrit un Roman en Créole en 2007 qui a pour titre Rete, Kote Lamèsi. On doit ajouter qu’il a fondé le Troupe de Theatre Couidor  à New York

Bishop Guy Sansaricq , un Co-Citadin de Robinson presente ses sincères condoleances à la famille et amis du Poète Large en ces mots”

Mes condoléances à la famille Large , particulièrement Gerard  qui a été mon condisciple de classe au primaire et à Hervé que j’ai aussi connu.

Bien que je n’aie pas eu la joie de connaitre Robert le jeune frère de plusieurs années, je partage le deuil de la famille.

La peine de la separation, toute réelle qu’elle soit, ne doit pas nous faire oublier  la Grande Promesse du Seigneur.

Que le bien-aimé défunt repose en paix par la misèricorde de Dieu!

Le Centre National

 

Croix Des Bouquets-La Famille Cebea est en deuil.

Le Centre National de l’Apostolat Haitien est triste de vous annoncer la nouvelle de la mort de Claude Cebea survenue à la Croix Des Bouquets le Dimanche 29 Octobre après une maladie courageusement supportée

 

Claude Cebea est un ancien etudiant et ancien Professeur du Lycée Jacques 1er de La Croix Des Bouquets.. Il est connu pour un homme très respectueux , intelligent  et qui a un grand amour pour l’education.

Son grand depart va laisser un grand vide dans sa famille et ses amis. La vie terrestre  est toujours un court pelerinage et le Seigneur  peut mettre fin à votre mission sur terre quand il veut.

Le Centre National de L’Apostolat Haitien presente ses sincères Condoleances  presente ses sincères condoleances à la famille de claude Cebea

Que le Seigneur accueille Claude Cebea dans son Paradis

Le Centre National

 

Proverbes
De Mèg Pa Fri
Anbityon Touye Rat
Lamou pa konnen dèyè pyese
Lanmò Bourik range chen
Bèl Fanm pa vle di Bon Menag
Chen ki Jape pa Mòde

Good to know: Update on Liturgy.

 

Deacon Paul C. Dorsinville.

The Diocese of Brooklyn held  its convocation of Pastoral, Liturgical and Music Ministers on October 21, 2017 and about 1,000 attended. The keynote speaker for the Spanish track was Damaria Thillet of the Diocese of Camden, NJ and for the English track Father Michael Joncas, renowned composer, of St Thomas University, MN. The breakout sessions  covered Mass rites, Prefaces, Ongoing liturgical reform and Liturgical spirituality.

In summary, the liturgical reform  demanded by the Council Vatican II continues with the ordinary form, Novus Ordo, in Latin and vernacular languages, and the extraordinary form in Latin using the Roman Missal of Pope St John XXIII of 1962. They concur to the full, conscious, active participation of all according to their roles  in response to the summons of the Lord to the summit and source of Christian life. To communicate unity and stability, it is necessary to deepen the understanding of the general instructions of the Roman Missal and other ritual books and related documents such as “Liturgiam Authenticam” (translations), “Redemptionis Sacramentum”(proper implementation of the 3rd ed. of the Missal).

The various books are being revised to align the prayers with those of the Roman Missal. Already are available the Eucharistic Prayers for Mass with Children, the Collection of Masses of the B.V.M., Supplement Lectionnary for Mass of the new Saints, Book of the Chair (with presiding prayers, to be held by server), the English Rite of Exorcism (for bishops and designated ministers – but its appendix of prayers is in a small booklet for anybody). The Liturgy of the Hours and all the other Orders as well as the “Misal Romano”(adaptation of the Roman Missal in Spanish for the USA) are in the pipeline. Good celebration!

Note for the Haitian community: The French  and Kreyòl versions of the Roman Missal (and Lectionnaries, Rituals, etc.) are in process.
+                        +

Le Diocèse de Brooklyn a eu sa Convocation des Ministres Pastoraux, Liturgiques et de Musique le 21 Octobre 2017 avec 1,000 participants environ. L’orateur principal en Espagnol était Damaria Thiellet du Diocèse de Camden, NJ et en Anglais Père  Michael Joncas, compositeur renommé de St Thomas University, MN. Les sessions en groupe couvrirent les rites de Messe, Préfaces, la Réforme continue de la liturgie et la spiritualité liturgique.

En résumé, la réforme liturgique demandée par le Concile Vatican II continue avec la forme ordinaire, Novus Ordo, en Latin et langues vernaculaires, et la forme extraordinaire en Latin avec le Missel du Pape St Jean XXIII de 1962. Elles poursuivent la pleine, consciente, active participation de chacun selon son rôle en réponse à la convocation du Seigneur au sommet et la source de la vie chrétienne. Pour communiquer l’unité et la stabilité de la liturgie, il est nécessaire d’approfondir la compréhension des Instructions générales du Missel Romain  et autres Rituels ainsi que les documents relatés tels que “Liturgiam Authenticam”(traductions), “Redemptionis Sacramentum”(implémentation apropriée de la 3ième édition du Missel Romain). Les autres livres sont révisés pour aligner les prières à celles du Missel Romain. Sont déja disponibles les Prières Eucharistiques pour Messe avec des Enfants, Collection des Messes de la Sainte Vierge Marie, Lectionnaire Supplémentaire pour les nouveaux Saints, Livre du Siège (avec les prières de présidence, tenu par le serveur), le Rite d’Exorcisme en Anglais (pour évêques et ministres désignés – mais l’appendixe des prières est disponible en un livret pour n’importe qui). La Liturgie des Heures et les autres Livres sont en route, ainsi que le “Misal Romano”, la version du Missel Romain en espagnol pour les Etats-Unis. Bonne célébration!

Note pour la communauté Haitienne: Les versions Francaise et Créole du Missel (et Lectionnaires, Rituels) sont à divers stages de progrès.
#.

The Haitian Educators League for Progress

Presents

A Cultural Extravaganza

For Its Annual Fundraiser

Saturday, November 11, 2017

Kinanm Lounge

856 Atlantic Avenue, Brooklyn New York

6PM – 9PM

Special Guest Performance by Cuban-Haitian Singer Nathalie Batista Puente

Seats are limited. Please call 917-538-6130 for reservations

Admission: $40

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s