Latest News-December 18,2016

etoile-de-noel

Perpetual Help

 

 

RFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 4th SUNDAY OF ADVENT (December 18th, 2016)

Isaiah 7, 11-14, Psalm 24; Romans 1, 1-7; Matthew 1, 18-24            

 

 

  By +Guy Sansaricq

 

Today, we are taking the last step in our journey to Christmas. During this season of ADVENT we have met Isaiah the prophet who described Jesus’ identity and mission long before the event of the BIRTH.

We met John the Baptist calling us to REPENT. We met St Paul and St James exhorting us to joyfulness and patience. But today, MARY holds pride of place. She is the WOMAN of faith, “FULL OF GRACE” the predestined WOMAN within whom THE WORD was made flesh to DWELL AMONG US. How impressive is her figure described by the Apostle John as the woman, dressed with the sun with the moon beneath her feet and a crown of twelve stars around her head. She is the Virgin, Mother of the Emmanuel. 

 

We are also introduced to St Joseph being told by an angel “Do not be afraid to take Mary your wife into your home.” Thus, everything is ready for the great event of the INCARNATION.

 

The insistence of the Church is that we welcome Jesus in our hearts. Let us now confess our sins through the sacrament of Penance and embrace with fresh vigor the Reconciler, the Advocate, the Teacher who shows the way, the Lamb of sacrifice who takes away our sins, the founder of the Church, the Fountainhead of Justice, Peace and victory,. Let us hasten to “Live in communion with Him” in this huge battle of good over evil so that we might through Him and in Him fulfill our human destiny.

 

The time has come for us to wake up from our spiritual sleep and trustingly accept discipleship.

 

PENSÉES NÉES DES LECTURES DU 4ème DIMANCHE DE L’AVENT (18 Decembre 2016)

 

 

Nous voici maintenant debout à la porte de Noel. Pendant l’itinéraire parcouru au cours des quatre dernières semaines de l’Avent, nous avons lu ensemble de nombreux textes d’Ecriture Sainte. C’est ainsi que nous avons pris connaissance des prophéties annoncant longtemps d’avance l’identité et la Mission de l’Enfant de Bethleem.  Nous avons aussi comme re-découvert que ce Jésus reviendra encore à la fin des temps pour juger les méchants et introduire les bons dans sa gloire éternelle. 

 

Nous avons surtout entendu résonner avec force l’appel à la CONVERSION. Si Jésus est la LUMIÈRE pourquoi persister dans les ténèbres? S’il est la fontaine de vie, pourquoi croupir dans la mort?

 

Aujourd’hui nous voyons paraitre sur la scène MARIE, la femme prédestinée dans le sein duquel s’accomplira la Merveille indescriptible de l’INCARNATION, le MYSTÈRE DE NOEL. Elle est la “PLEINE DE GRACE” “CELLE POUR QUI LE SEIGNEUR FIT DES MERVEILLES,”  “LA NOUVELLE EVE qui au contraire de l’ancienne, se déclara “LA SERVANTE DU SEIGNEUR TOTALEMENT LIVRÉE À SA VOLONTÉ.”

 

Sa présence, à la fois gracieuse et puissante, nous révèle que tout est près pour Noel.

 

L’Eglise nous exhorte pardessus tout à bénéficier pleinement de cette VENUE, d’accepter cette main d’en-haut tendue vers nous, d’accepter cette lumière qui seule éclaire nos vies et notre histoire humaine.  Cesse d’errer comme un aveugle sur les chemins du monde alors que luit la lumière!

 

Jésus est le Sauveur, l’Avocat, l’Agneau immolé qui pardonne nos péchés. Consolide ton alliance, ta “COMMUNION” avce LUI, car LUI SEUL donne l’assurance de la VICTOIRE maintenant et à jamais!

 

 

Pensée de la semaine:

“Une seule personne peut déclencher une guerre, mais il faut au moins deux personnes pour faire la paix” (Proverbe Africain).

Thought of the week:

“One person can start a war, but it takes at least two people to make peace” (African Proverb).

El pensamiento de la semana:

“Una persona puede iniciar una guerra, pero se necesita por lo menos dos personas para hacer la paz” (Proverbio africano).

 

9ème Anniversaire du Bulletin Hebdomaire

 

 

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

L’année 2016 touche à sa fin. C’est le moment pour nous autres au bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat et de radio Telé Solidarité d’evaluer notre travail afin de mieux vous server.

Le dernier  dimanche du mois de Decembre Le 25 Decembre sera le 9ème Anniversaire du Bulletin Hebdomaire. Chaque Semaine une nouvelle edition du bulletin parait. Le site Solidarite Flash est accessible tous les jours. L’on peut également nous rejoindre à notre adresse RADIO TELESOLIDARITE de Face Book OU DE Twitter

Parfois pour des raisons independantes de notre volonté des informations sur la pastorale Haitienne ne sont pas rapportées sur nos réseaux. C’est tout simplement parce qu’elles ne nous sont pas parvenues. La collaborataion de tous les leaders de la communauté catholique de la pastorale Haitienne est donc nécessaire pour assurer le plein succes de notre bulletin. Qu’on nous informe de toutes nouvelles.

Quant à la Radio  elle continue à fonctionner depuis 7:00 am jusqu’à 9 pm.  Parfois Il nous arrive de commencer nos émissions dès 5.30 am. Quant à Radio Solidarité  24  elle fonctionne 24 hres sur 24.

Pour écouter Radio Solidarité visitez SNAA.ORG  et Clicquez sur Radio  Solidarite ou Radio 24. Donc  Le Centre National de l’Apostolat Haitien a 2 Stations de radio  sur le net.

 

Avec la Grace de Dieu et et le secours de notre Mère Manman Marie Telé Solidarité continue  à faire son chemin malgre les difficultés inhérantes à toute grande realisation. Bishop Sansaricq ce grand passionné de l’evangelisation et le Père St Charles Borno continuent à travailler très fort pour faire de Tele Solidarité un instrument  d’evangelisation pour le peuple de Dieu de la diaspora et d’Haiti  Telé Solidarité a plus que 11 channels  et notre petit personnel continue  à faire l’impossible pour que la Telé arrive à fonctionner 24 sur 24.

L’existence de Telé Solidarité illustre bien ce fameux adage qui dit: “Quand le ciel decide, la  terre ne peut résister” Cette année  Telé Solidarité organise un concours de jeunes avec  des jeunes de la communauté Haitiennes de 4 pays  et 5 diocèses. Bishop Sansaricq  est très reconnaissant  envers  des personnes  qui ont envoyé des dons pour ce concours.  Cette année   Bishop Sansaricq, Le Père St Charles Borno  seront en mesure d’offrir 3 primes. Le Jeune de l’année aura US$1000.00, le 2ème jeune $500,00 et le 3ème $300,00.

Nous continuons à prier le  Seigneur pour la radio Telé Solidarité. Le chemin est très long  mais nous sentons la main du Seineur et le support de Manman Marie   nous poussant à aller de l’avant sans faire marche arrière.  Ils sont en charge. Nous  continuons à nous abandoner entre les mains de Dieu pour la direction et la voie à suivre et continuons à encourager les professionnels de la communauté Haitienne  à soutenir financièrement la Radio Telé Solidarité

Brother Tob

The end of year 2016 is around the corner. It is time for us to evaluate the weekly newsletter of the National Center of the Haitian  Apostolate as well as Radio Telé Solidarité for we want to serve you well.

The last Sunday of December, December 25th will mark the 9th Anniversary of the Weekly Bulletin or Newsletter. Every Week we produce a new edition of the newsletter. Our internet site is accessible all the time as well as our address on  Face Book and on Twitter. It is Radiotele Solidarite.

Sometimes for reasons beyond our control some important news of the Haitian Apostolate do not appear on our bulletin. It’s simply because no one thought of sending this info to our desk.  The active collaboration of all Haitian Pastoral agents is therefore necessary to ensure the full success of our communication service.

Our Radio operates from 7:00 am  to 9:00 pm. Occasionally we begin as early as  5:30 am.  Radio 24 runs 24 hrs a day. To listen to Radio Solidarité please visit SNAA.ORG and Click on Radio Solidarite or Radio 24. So The National Center of the Haitian Apostolate has 2 radio stations on the net

 

With the Grace of God and the help of our Mother Manman Marie Telé Solidarité continues to make its way despite inevitable difficulties common to all great undertakings. Bishop Sansaricq this passionate of evangelization and Father St Charles Borno continue to work very hard to make of Tele Solidarity an instrument of evangelization for the people of God of the Diaspora and Haiti.  Telé Solidarité has more than 11 Channels. Our small staff continues to do everything possible to  make our TV operate 24/7.

The existence of Tele Solidarity illustrates well the famous statement that says:”When heaven decides, the earth cannot object.”  We are convinced that God’s hands are supporting us.

This year Telé Solidarité is organizing a youth contest with young Haitians coming from 4 countries and 5 dioceses of Haiti. Bishop Sansaricq is very grateful to people who have sent donations for this contest. This will make it possible to offer 3 Prizes for the Haitian Youth Contest. The Youth of the Year will have $ 1000.00, the second youth $ 500.00 and the third  $ 300.00.

We continue to pray to the Lord for Radio Telé Solidarité. The path is very long but we feel that the Lord is pressing us to go ahead.  We continue to encourage professionals from the Haitian community to support Radio Telé Solidarité financially.

Brother Tob

 

 

Centre National- Voeux de Noel et de Bonne Année

 

etoile-de-noel-1

 

Le Centre National de l’Apostolat Haitien souhaite un Joyeux Noel 2016 et une heureuse 2017 à la Conférence Episcopale D’Haiti, à la Conference Episcopale Americaine, aux representants du Saint Père aux Etats Unis et aux Nations Unis , aux leaders spirituels et membres de la pastorale Haitienne de la diaspora,  aux congregations religieuses, Au Conseil du Renouveau Charismatique des Haitiens  d’Outre Mer et d’Haiti, aux Associations Professionnelles  Haitiennes de la diaspora et aux associations regionales, Aux Chapitres de Mother Lange et de Pierre Toussaint , aux leaders des groupes de Prière,  aux menbres du Centre National de l’Apostolat Haitien, aux groupes de jeunes, aux  Professeurs, Etudiants et Anciens Etudiants  du College Pastoral, aux membres du Board du Centre  National, aux Comité Executif de la Radio Telé Solidarité, aux membres de la presse, à la fondation du Docteur Rodrigue Mortel, aux amis d’Haiti et à toutes les  composantes  de la société Haitienne

 

 

National Center  of The Haitian Apostolate- Merry Christmas 2016 and Happy New Year 2017

 

etoile-de-noel

 

The National Center of the Haitian Apostolate wishes a Merry Christmas 2016 and a Happy NEW YEAR 2017 to the Episcopal Conference of Haiti, the American Episcopal Conference, The  representatives of the Holy Father in the United States and at the United Nations,  The spiritual leaders and members of the Haitian pastoral care of the diaspora, the religious congregations, the Council for the Charismatic Renewal of the Haitian Overseas and Haiti, the Haitian Professional Associations and the regional associations of the Diaspora, the Chapters of Mother Lange and Pierre Toussaint, Leaders of Prayer groups, members of the National Center for the Haitian Apostolate, youth groups, teachers, students and alumni of the Pastoral College, the Board Members of the National Center, the  Executive Committee of radio tele solidarite, the members of the press, the foundation of Doctor Rodrigue Mortel, the friends of Haiti and all components of  the Haitian Society.

 

 

 

 

 

Haitian  Youth Contest 2016: Krisly M Zamor —

 

a18-04-zamor

Activities Addendum In addition to the assorted paid or for- credit positions of leadership and responsibility I have assumed on campus, I have also volunteered in the following activities: • On Bethel Hobb’s Community Farm, I performed a variety of farming jobs including planting, weeding, and harvesting, in order to provide fresh wholesome produce through a network of local food pantries and food programs to those in need. I contributed over 45 hours to this initiative during my freshman year alone. • During my sophomore year, I was selected to become an Undergraduate College Fellow, where I served as peer mentor for the incoming freshmen class and assisted in their transition to college. • During then-Senator Barack Obama’s first Presidential campaign, I spent 12 volunteer hours going doorto-door as a political canvasser and informing the residents of Rosemont, Pennsylvania about potential changes in voting procedures. I participated in this community service for the purpose of raising awareness about a new type of required voter ID that might have hindered minority-voter turnout. • During my junior year, I focused my volunteer efforts at Little Flower’s Orphanage where I spent quality time with the disabled children and teenagers of the orphanage by bonding over games and lunch, and building lasting friendships. • During my last semester in college, I dedicated all of my free time to mentoring at-risk kids who live and go to school in the poverty-stricken Huntington Station area in Long Island. Alongside a few peers, we answered their questions, and addressed any concerns they had regarding higher education. For instance, we organized multiple tours of the campus, and successfully set up forum-like meetings with professors for them. • Every year, I participate in “Midnight Run.” Midnight Run is a community service where students across New York, travel to the City to hand out foods, clothing, and sanitary items to the homeless of Manhattan. I hope you will take this information into account as you evaluate my application. Thank you for your time and consideration. 6 2016 Solidarity Youth Contest: Krisly M. Zamor — KZamor@fordham.edu — 718-614-3272 Essay An essay (of approximately two pages) expressing your thoughts about some of the hurdles that you are facing in today’s society and how you would secure a bright future despite these challenges. The first time I met a lawyer, I was in the sixth grade. Once I shared with him my aspirations to practice law, he immediately advised that I pursue an alternate career path because “the study of law was not made for black women.” Because I did not know English well then, I had trouble forming a retort. Thus as he advised me, I failed to convey that my genetic makeup would not deter me from achieving my goals. Fortunately, my aggregate experience as a minority in America is what ultimately fostered my determination to break any and all barriers to education and success, and to apply my legal education to do the same for others. I became dedicated to my craft and focused on learning how to become eloquent, both orally and in writing, by doing well in school. For instance, in high school, my dedication to education and selfimprovement propelled me to successfully defy the statistics which characterized my community. At the time, the rate at which students earned an Advanced Designation Diploma hovered at 1%; 4-year graduation rates with college-readiness were at 9%; and support for SAT preparation was inaccessible and prohibitively expensive. Yet, I refused to allow these numbers to define me. Thus, through selfdirected, diligent study and with the support and encouragement of family members, I graduated with an Advanced Designation Diploma, earned the highest SAT score of my graduating class, and earned admissions to Stony Brook University — one of New York State’s top public universities, then to Fordham University’s School of Law — New York’s State’s number four ranking law school. In college, I became acutely aware that underrepresented groups were not unique to the legal field. As the youngest child of a single immigrant parent, I have a unique perspective and personal 7 investment in the equal representation of all voices. Thus, I spent my undergraduate tenure actively working towards offsetting imbalances by raising awareness and providing resources to my peers on campus. For instance, in collaboration with the Dean of Students Office, I began to promote Elect Her, a national initiative addressing the underrepresentation of women in public office. For the past three years, I have zealously spearheaded the planning and installment of this program which empowers and trains college women to run for office. Consequently, there has been an unprecedented rise in the number of women, myself included, participating in student leadership. I also participated in Educational Opportunity Program’s annual Advocacy Day, where I was the only non-EOP student on a bus of 43 travelling to Albany to promote the funding and support of EOP to members of the New York State legislature. EOP assists high school seniors, who are disadvantaged due to their socioeconomic background—just as my high school classmates were, in entering and graduating college and by the end of 2015, our participation in Advocacy Day raised a total of $650,000 statewide for EOP students. In my pursuit of a Juris Doctorate, I hope to give back to society by leaving it a little better than how I found it. I follow this course of study in order to merge my developed communication skills with the law to the benefit of people who lack equal or adequate representation, just as I did as a young black girl aspiring to practice law. With a law degree, I hope to continue creating pathways for marginalized groups through advocacy or policy reforms within organizations. And so it transpires that I will contribute greatly to the legal field, not in spite of the color of my skin, gender, or socioeconomic status as the attorney implied, but because of it.

 

Bishop Sansaricq20

On Monday December 5th, the Immigration Committee of the City Council of NY approved resolution 1290 sponsored by City Councilman Mathieu Eugene.

Before the approval, Bishop Sansaricq, auxiliary Bishop of Brooklyn and Director of the Haitian Apostolate made the following statement in support of the resolution.

 

 

 

                                                                                                             December 5th, 2016

Distinguished Council Members, Ladies and Gentlemen:

 

I am here this morning to support whole-heartedly Councilman Eugene’s resolution 1290 requesting that special considerations be granted to recent Haitian immigrants. 

 

The US cannot close its eyes on the tragic circumstances that overwhelm the Haitian people. 

In this era of globalization, no nation can wrap itself up with indifference when a neighboring nation is in distress. 

 

According to the estimate of international agencies, the recent hurricane Class 4 that struck Haiti in October caused damages to the tune of two billion dollars. Entire villages have been swept away by furious 120 000 miles per hour winds. A thousand torrents suddenly formed by the torrential rains on the mountains carried to the ocean all the plants like corn, peas and all sorts of berries and nuts. All banana trees, avocado, coconut, breadfruit trees lost their branches and fruits in the affected areas. Animals like horses, pigs, cows, goats, chickens perished by the thousands. City streets were flooded spoiling merchandise of every sort in stores including clinics and pharmacies.  

 

A company that has been working on improving the ecology said that in two days they lost the efforts of thirty years of systematic efforts.

We have to realize that more than one million people will suffer a radical scarcity of food for the next five months until the next harvest.

 

But actually in Councilman Eugene’s resolution, there is no request for admission of new Haitians from Haiti as if hundreds of thousands were rushing to our shores as in the days of the Cuban crisis in the sixties. We are simply pleading for those already here who are essentially peaceful, hard working individuals.  

 

Let me bring to your attention that all this talk about massive Haitian deportations came to the forefront because of a very recent phenomenon that has erupted in California. In the   course of this year some 5 000 Haitians have unexpectedly entered the US borders of San Diego CA. They were coming from Brazil. 4 000 of them are in jail expecting deportation. 

 

 You might like to know that after the 2010 devastating earthquake, Brazil accepted some 60 000 Haitians because in those day the economy of that nation was prosperous and a labor force was needed for field work but also for the construction of a vast aerodrome in the capital. Unfortunately, the political and economic conditions of that country have seriously deteriorated over the past six years. Foreign labor force is no longer an emergency. Haitian immigrants in Brazil have had a hard time finding jobs. They also experience discrimination.

 

Hence, a small portion of these unfortunate immigrants, some 5 000, have undertaken a long perilous journey through eleven countries to reach the US entry doors of California. We know that a number of them perished in the journey. Passers have charged them enormous fees. For some the journey mostly on foot lasted more than six months. The less than 10 000 new entrants who actually have parents here are the ones causing all that panic in official circles.  There would probably be a much softer outcry if they were of a different race, but let us no go into this.   

 

In this context, Councilman Mathieu is simply saying:

 

Those Haitians who benefitted from the TPS six years ago and who have proven to be peaceful individuals should be allowed to stay. We should extend their permit to stay here and make it permanent as it has been the case for other groups in the past. Why make the path more arduous to a group whose distress is so acute?

 

Secondly, those who have managed to make it from Brazil through such overwhelming    hardships should not be deported indiscriminately. Other measures can be devised to stop that irregular flow of new entrants. Some degree of compassion is very much called for.

 

In these days when international relationships are too frequently distorted by prejudice, injustice and brutality, the US is perfectly capable of showing some degree of justice, fair play  and nobility and stand tall as a promoter of human rights in its dealings with a harmless, poor and friendly neighboring nation particularly struck by natural disasters and a thousand other historical factors.

 

Let me close with a quotation from the Book of Proverbs where we hear

a queen Mother’s advice to her son the king:

 

“Speak up for people who cannot speak for themselves.

Protect the rights of those who are helpless

Protect the rights of the poor and needy.”  (Prov. 31,  8)

 

May God Bless you!

 

 

                                        + Guy Sansaricq

                                           Auxiliary Bishop of Brooklyn

                                           Director of the Haitian Apostolate Inc.

 

Entretien avec Monseigneur Joseph Malagrega

Monseigneur Joseph Malagrega , l’aumomier  du Renouveau Charismatique des Haitiens  Catholiques d’Outre Mer et Curé de la Paroisse de Holy Cross du diocèse de Brooklyn était le grand invité de Brother Tob à la Radio Telé Solidarité à l’occasion de  la Fête de Noel.

 

Monseigneur  Malagrega exerce son ministère  au milieu de la  communauté Haitienne depuis près de 36 ans. Il est très aimé et respecté au sein de la Communauté Haitienne de la diaspora . Il profita pour  nous parler de l’importance  de la fête de la Noel et son experience avec la communauté  Haitienne de la diaspora.

 

Monseigneur  Malagrega   a mis l’accent sur le 26ème Congrès du Renouveau Charismatique des Haitiens Catholiques  d’Outre-Mer à Pittsburg du 20 au 23 Juillet 2017. Le Père Wismick Jean Charles  PHD de la congrégation des Pères Montfortains sera parmi les predicateurs du26ème Congrès  du Renouveau  Charismatique  des Haitiens Catholiques d’Outre Mer. Le Père Wismick est un predicateur né, il est le vice recteur de l’Université Notre Dame et Curé de la Paroisse de St Louis Roi de France. Le Père  Louis Mary Joven  de la Paroisse  de St Charles  de Boromée sera parmi les predicateurs. Ce sera encore un grand congress et le peuple de Dieu   sera en grand  nombre.

 

Monseigneur  Malagrega  nous informa sur le prochain  congrès du Renouveau Charismatique à Pittsburg et les activités du Conseil du Renouveau Charismatique des Haitiens Catholiques d’Outre-Mer pour l’année 2017 .  Il ira au mois de Mai 2017 à la Cité Eternelle  avec  un groupe de 80  membres du Renouveau Charismatiques des Haitiens Catholiques d’Outre Mer  afin de participer à la fête de la Pentecote avec le Saint Père Francois.

a18-04-sr-marie-joe

Plus de 1000 personnes  de la communauté  Haitienne sont deja inscrites pour le 26 congrès du Renouveau Charismatique  des Haitiens Catholiques d’Outre Mer  à Pittsburg.  Monseigneur Malagrega  exhorta  les personnes  qui veulent participer  au prochain congrès  du Renouveau Charimatique  d’appeler  Soeur  Marie Josée Joseph,  l’administratrice du Renouveau  Charismatique  au 845-353-3184.

Enfin j’etais très content d’avoir  un entretien vec Monseigneur Joseph Malagrega pour la fête de Noel pour la  radio Telé Solidarité . Nous profitons  pour  vous  encourager à visiter le Canal du Renouveau Charismatique  des Haitiens Catholiques d’Outre-Mer à Telesolidarite. Tv Pour écouter l’entretien de Monseigneur Joseph Malagrega clicquer sur ce  lien: https://youtu.be/3b1ejPng2uk

L’entretion de Monseigneur Joseph Malagrega sera televisé à Telé Solidarité le Lundi 19 Decembre 2016 à 7:00 Heures Pm  Pour écouter son entretien visitez telesolidarite.tv et clicquer sur live.

Brother Tob

 

Interview with Monsignor Joseph Malagrega

Monsignor Joseph Malagrega,The Chaplain of the  Charismatic Renewal  of the Catholic Haitian Overseas and Pastor  of Holy Cross Parish of the Diocese of Brooklyn was the great guest of Brother Tob on the occasion of the Feast of Christmas .

 

Monsignor Malagrega has been in the midst of the Haitian community for nearly 36 years. He is much loved and respected within the Haitian Community of the  Diaspora . He took the opportunity to talk about the importance of Christmas and his experience with the Haitian community of the diaspora.

a18-02-wismick02

Monsignor Malagrega highlighted the 26th Congress of the Charismatic Renewal of Haitian Catholic Overseas in Pittsburg from 20 to 23 July 2017. Father Wismick Jean Charles PHD of the congregation of the Montfort Fathers will be among the preachers of the 26th congress of the Charismatic Renewal Of the Haitian Catholics of Overseas. Father Wismick is a born preacher, he is the vice rector of the  Catholic University Notre Dame and Pastor  of St Louis King of France. Father Louis Mary Joven of the Parish of St Charles of Boromeo will be among the preachers. It will  be a great congress and the people of God will be in great numbers

 

Monsignor  Malagrega informed us about the forthcoming congress of Charismatic Renewal in Pittsburg and the activities of  the Charismatic Renewal of Haitian Catholic Overseas for the year 2017. He will go to the Eternal City in May 2017 with a group of 80 members of the Charismatic Renewal of Haitian Catholics overseas in order to participate in the Feast of Pentecost with the Holy Father Francois

 

More than 1,000 people from the Haitian community are already registered for the 26th Congress of the Charismatic Renewal of Haitian Catholics Overseas from 20th to 23rd July 2017 in Pittsburg. Monsignor  Malagrega urged those who wish to participate in the next  Congress of Renewal Charismatic  to call Sister Marie Josée Joseph the Manager  of  Charismatic Renewal of Catholic Haitians overseas  at 845-353-3184.

Finally, I was very glad to have an interview with Monsignor Joseph Malagrega for the viewers of Radio Telé Solidarité. We take advantage to encourage you to visit the Charismatic Renewal Canal of Haitian Catholics overseas at  Telesolidarite. Tv To listen to the interview of Monsignor Joseph Malagrega click on this link: https://youtu.be/3b1ejPng2uk

 

The interview  of Monsignor Joseph Malagrega will be televised at Telé Solidarité on Monday, December 19, 2016 at 7:00 pm Pm To listen to his interview visit telesolidarite.tv and click on live.

Brother Tob

 

 

 

image001

EXCELLENCES

UNDH-ARCHEVEQUES ET EVEQUES D HAITI-Ouverture MBA-Vendredi 16 decembre 2016

 

 

LES ARCHEVÊQUES ET ÉVÊQUES D’HAÏTI

CONFÉRENCE ÉPISCOPALE D’HAÏTI

 

Excellences,

 

Le jour attendu et programmé est sur le point d’arriver pour le lancement officiel du Programme MBA-UNDH, un cursus novateur dans le panorama universitaire d’Haïti. Le vendredi 16 décembre 2016 à 10:30 AM aura lieu, comme convenu, la Conférence de Presse au Rectorat de l’Université Notre-Dame d’Haïti (UNDH) pour annoncer l’événement.

 

Dans la soirée de ce même jour, un vin d’honneur sera offert au Marriott de Turgeau qui rassemblera autour de l’équipe académique porteuse de ce programme tous les partenaires  et les personnalités les plus variées et les plus prestigieuses de la société haïtienne.

 

Ce projet qui a nécessité près de trois années de travail intense a permis de fédérer le monde académique universitaire et le monde des entreprises privées comme publiques, tant au niveau local qu’au niveau international.

 

Au nom du Conseil Exécutif du Rectorat et de la grande famille de l’Université Notre-Dame d’Haïti et en mon nom propre, je vous renouvelle, Excellences, l’expression de ma parfaite considération.

 

 

Monseigneur Pierre André PIERRE

Recteur – UNDH

Entretien avec le Père Honoré

a08-09-pere-honore

Nous etions très heureux de couvrir  pour tele Solidarité la 3ème soirée du Tridium  de la fête de l’Immaculée  Conception à la Paroisse Notre Dame Du Rosaire et St Michel à Elisabeth . Le Père Dieuseul Adain est le leader Spirituel  de la communauté Haitienne de cette paroisse de NJ.

Le Père Honoré Eugur de la congregation des Pères Oblats de St Francois de Sales  était le predicateur de  ce Tridium  Marial. Nous avons saisi l’occasion pour avoir un entretien avec le Père Honoré

 

Le Père Honoré est un fils de Port-de Paix et a 5 ans d’ordination sacerdotale. . Il a un ministère avec les femmes enceintes  et les enfants  de  0à 6 enfants.  Le ministère  de la pastorale de pre-enfance est dans 3 diocèses d’Haiti.

 

Les Oblats de St Franois de St Francois de Sales sont en Haiti depuis 2007  et cette congregation a 5 prêtres Haitiens qui exercent  leur  ministère en Haiti.    Cet entretien   continue à nous demontrer comment l’Église Catholique  D’Haiti  continue  à faire tout ce qui depend d’elle pour accompagner le peuple de Dieu  de notre pays.

La communaute Haitienne de la Paroisse Notre Dame Du Rosaire  et de St Michel etait très contente d’ecouter les predications du Père Honoré. Nous  souhatons au Père Honoré du succès dans son ministère  en Haiti.. Pour ecouter son entretien clicquer sur ce lien: https://youtu.be/QLtJTVKOdW4

Brother Tob

 

Interview with Father Honore

We were very happy to cover the 3rd evening of the Triduum of the Feast of the Immaculate Conception at the Parish of Our Lady of the Rosary and St Michael in Elisabeth  NJ. Father Dieuseul Adain is the spiritual leader of the Haitian community of that Parish.

Father Honore Eugur of the Congregation of the Oblate Fathers of St. Francis de Sales was the preacher of this Marian Triduum. We took advantage of  his presence to grant him an interview.

 

Father Honore is a son of Port-de-Paix and has 5 years of priesthood. He has a ministry with pregnant women and children from 0 to 6 years old. The ministry of pre-childhood pastoral care exists in 3 dioceses of Haiti.

 

The Oblates of St Francois de Sales are in Haiti since 2007 and this congregation has 5 Haitian priests exercising ministry in Haiti. This interview continues to demonstrate how the Catholic Church of Haiti tries everything to accompany God’s people of this country.

The Haitian community of the Parish of Our Lady of the Rosary and of St. Michael was very happy to listen to Father Honore’s preaching. We wish Father Honore much success in his ministry in Haiti. To listen to his interview click on this link: https://youtu.be/QLtJTVKOdW4

 

Brother Tob

 

 

Diocèse des Gonaives- Texte de Valerie Jean Baptiste Candidat du Concours du Jeune de l’Année 2016 de Radio Telé  Solidarité

a18-27-valery-jean-baptiste

A l’ère de la mondialisation, les sociétés sont en pleine mouvance. Les « races » s’homogénéisent plus que jamais auparavant, les progrès scientifiques et technologiques ne cessent pas d’être révolutionnaires, les marchés économiques sont encore plus libéralisés, les cultures se côtoient et se mélangent, tout en étant confrontées au dilemme de préserver leurs unicités. Des idéologies politiques, des dogmes religieux s’entrechoquent et s’harmonisent. Bref. Les relations sociétales sont dynamiques, les phénomènes sociétaux sont pluriels et pluridimensionnels et ce, dans chaque société. Je pourrais m’aventurer dans une réflexion critique de la société en ses termes les plus larges, toutefois je me contenterai de la porter sur la société haïtienne, parce que celle elle la plus proche de moi, parce que c’est elle qui me façonne. Plus spécifiquement, je traiterai d’un phénomène qui assombrit son climat social. Il s’agit de son incapacité à garder sa jeunesse au pays, ou encore de son inertie à renverser la situation. Je vois actuellement une société muette, aveugle devant une telle fuite de cerveaux, de créativités, de potentiels. En effet, depuis de nombreuses années, sans avoir à rappeler la situation économique actuelle où ses jeunes tirent le bœuf par la queue, le pays assiste à un exode de ces derniers. Pour survivre, cette jeunesse bafouée  migre massivement vers les autres pays comme les États-Unis, le Canada, le Brésil, le Chili, l’Équateur, etc.  Dans tous les pays où l’on pense au futur, au  développement économique, social et culturel, les jeunes sont au cœur des pensés car, ils représentent à la fois le présent et l’avenir. Or, en Haïti, les jeunes sont souvent à la périphérie de toute idéologie du développement prônée. Bientôt finissant universitaire, l’une de mes plus grandes préoccupations à l’heure actuelle est de savoir si Haïti saura me permettre de vivre des fruits de mon apprentissage ou si moi aussi, comme des milliers d’autres jeunes l’ont fait, je vais devoir aller à la quête d’une vie meilleure chez nos voisins du Sud ou dans les pays du Nord.

 

Ce qui est le plus flagrant dans ce phénomène c’est que nombreux de ces jeunes sont prêts et mettent leurs vies en péril afin de quitter à tout prix l’enfer que représente pour eux Haïti. Ainsi, dans plusieurs de ces situations, lorsque ces migrations sont clandestines, ce sont les familles elles-mêmes qui encouragent et planifient celles-ci afin d’assurer à tous un meilleur lendemain, déchirées entre les probabilités que ceux-ci se fassent engloutir par les eaux tumultueuses de l’Océan, mais entre-temps nourries par cet espoir qu’ils puissent à nouveau fouler le sable sans toutefois se faire retourner à la case départ. Lorsqu’ils pénètrent dans ce nouveau pays et finissent par trouver un travail au noir, ils vendent leurs forces de travail au détriment de leurs dignités et leurs personnalités à ce rouage pervers du système capitaliste, dans l’espoir de gagner un tant soit peu misérable salaire. Au moins ils gagnent un revenu, ils occupent un emploi ce dont beaucoup ne pourraient pas dire s’ils étaient restés au pays.  Lorsque l’émigration est légale, si ce n’est pas grâce à la parenté ou à des bourses d’études qu’ils obtiennent un visa de résidence, beaucoup s’endettent pour se le procurer ou contournent le système par tous les moyens possibles pour échapper à cette misère. Arrivée là-bas, dans bien des cas, ils sont aussi sous-employés. Leurs diplômes obtenus (pour ceux qui en ont un) sont dévalués et sont pris avec tout un système administratif les privant ou les retardant dans l’exercice de leurs métiers.

 

Par ailleurs, il est sans dire que cet exode de la jeunesse a des conséquences néfastes sur l’avenir de la société haïtienne. Il entraine avec lui une perte considérable de la potentialité de ces jeunes qui pourraient contribuer au développement du pays comme c’est mentionné plus haut. Fait anecdotique, une de mes sœurs m’explique qu’elle a un ami qui a étudié en génie civil en Haïti et qu’au sein d’une promotion de trente (30) gradués, seulement quatre exercent leurs métiers en Haïti alors que les vingt-six (26) autres ont quitté pour les pays du Nord. Le besoin d’ingénieurs est pourtant criant. Il ne suffit que de regarder l’état de nos infrastructures. Cet exode de cerveaux se poursuit dans beaucoup de domaines encore parce que les gouvernements haïtiens sont incapables de créer des emplois leur permettant de mettre leurs connaissances au service du pays, en plus de vivre des fruits de leurs connaissances. Par conséquent, les jeunes ayant émigré vers les États-Unis ou le Canada par exemple ne sont que rarement intéressés à retourner au bercail. Les opportunités de salaire dans le Nord et le fait que leurs éducations répondaient grandement aux besoins de ces pays et peu aux besoins d’Haïti viennent expliquer en partie ce désintérêt à un éventuel retour. Ce dernier élément est là un autre enjeu de la société haïtienne. Le système d’éducation n’instruit pas les jeunes haïtiens en fonction des réalités et des besoins locaux mais, dans l’optique de leur donner des connaissances qui peuvent être exportées, soit plus adaptées aux besoins des sociétés développées.

 

De ce fait, quelle serait la meilleure solution pour  résoudre  ce problème qui ronge progressivement notre société ?  Il s’agirait pour le gouvernement de prendre des mesures efficaces et efficientes à court-moyen terme tout en développant à long terme des politiques de développement durable. Le point de départ est sans contestation la prestation des services de base dont la santé, l’éducation, l’accès à l’eau courante, à la nourriture, l’accès à un logement salubre et sécuritaire afin de leur reconnaître la base même de leur dignité en tant qu’être humain.

 

Moi, de mon côté en tant que fils d’Haïti, la réflexion qui se nourrit dans mon esprit est que si tout le monde part et ne revient pas l’avenir du pays est en péril. C’est pourquoi mon devoir face à ce phénomène est de ne jamais oublier d’où je viens, nonobstant la trajectoire que ma vie prendra. Fils de parents de classe ouvrière ayant connu les dures réalités que cette classe traverse, ma responsabilité à l’égard de ma société est de garder à l’esprit l’environnement dans lequel j’ai grandi et de mettre au profit de celle-ci mes aptitudes afin de contribuer à changer tout ce qui retiendrait d’autres jeunes grandissant dans le même environnement d’une existence digne d’être vécue. En me laissant guider par mes valeurs chrétiennes qui peuvent être résumées à une seule, faire le travail du Seigneur, je tâcherai de contribuer de manière altruiste à identifier les besoins locaux, de les comprendre et d’apporter des solutions, reflétant les valeurs endogènes à la culture haïtienne. Plus de 200 ans de cela, Haïti a redonné à mes ancêtres le sentiment de dignité en leur redonnant leurs libertés. La lutte doit se reprendre même après toutes ces décennies à ne pas respecter la dignité humaine. C’est donc de mon devoir en tant que citoyen et chrétien d’aider à permettre aux générations à venir de mener une vie de dignité pleine et entière.

 

 

 

LE COLLÈGE PASTORAL EST UN DEUIL

 

Le Collège Pastoral vous annonce avec infiniment de peine la mort de Madame Marie Emile, la mère d’une étudiante du Collège: Chrismène Emile Sujuste. Madame Marie Emile, née le 30 Septembre 1945, est retournée à la maison du Père le 5 Decembre 2016.  Elle était exposée de 5h00 – 9h00 p.m. le Vendredi 9 Décembre 2016 à Roy Gilmore Funeral Home (19102 Linden Blvd – Jamaica, NY 11412). Ses funérailles étaient chantées le Samedi 10 Decembre 2016 à 9h00 a.m. à l’Eglise Saint Anne et Saint Joachim (218-27 Hollis Ave, Queens Village NY 11429).

Nous reccommandons à vos humbles prières l’âme de la défunte, sa famille très éprouvée par ce deuil spécialement ses filles: Yoldie Emile, Guelema Emile et Chrismène Emile Sujuste; ses petits-enfants; ses oncles et tantes; ses neveux et nieces; ses cousins et cousines.

QUE L’ÂME DE MADAME MARIE EMILE REPOSE EN PAIX PAR LA MISÉRICORDE DE DIEU!

 

 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

LE COLLÈGE PASTORAL EST UN DEUIL

 

Le Collège Pastoral vous annonce avec infiniment de peine la mort de Madame SAVENISE GELIN, une ancienne étudiante du Collège “PROMOTION 2001-2004”. Madame SAVENISE GELIN, est retournée à la maison du Père le 8 Décembre 2016.  Ses funérailles seront chantées le Samedi 17 Décembre 2016 à 9h00 a.m. à l’Eglise Saint Gregory the Great (224 Brooklyn Ave – Brooklyn, NY  11213).

Nous reccommandons à vos humbles prières l’âme de la défunte, sa famille très éprouvée par ce deuil spécialement ses fils: Billy et Jonathan Gelin; ses oncles et tantes; ses neveux et nieces; ses cousins et cousines.

QUE L’ÂME DE MADAME SAVENISE GELIN REPOSE EN PAIX PAR LA MISÉRICORDE DE DIEU!

 

 

Proverbes

Sa ki bite san  tonbe, vanse nan chimen li

Pou moùn pòv , youn ze vo youn bèf

Papye pale kan moùn pe

Mouch pa antre  nan bouch fèmen

Ou Konnen  Ki fanm ou Kite, ou pa Konnen  ki  ki fanm ou prale pran

 

 

 

 

 

Barack Obama met en garde Donald Trump et la Russie

Alexis Buisson (à New York), le 16/12/2016 à 18h41

 

 

 

a18-0001barack-obama-vladimir-pout

 

 

 1  0

Dans une interview à la radio publique américaine, le président américain en exercice a promis des représailles contre la Russie dans l’affaire du piratage électoral qui a visé la campagne de la candidate démocrate Hillary Clinton.

Il a du même coup lancé un avertissement à son successeur à la Maison-Blanche, Donald Trump

ZOOM 

Barack Obama et Vladimir Poutine au sommet du G20, à Antalya en Turquie, le 15 novembre 2015. / AFP

« Il est clair que si un gouvernement étranger, quel qu’il soit, tente d’entacher l’intégrité de nos élections, alors nous devons agir quand et où nous le voudrons ». À un petit mois de son départ de la Maison-Blanche, Barack Obama a profité d’une interview à la radio publique américaine NPR, diffusée vendredi 16 décembre, pour adresser un avertissement à la Russie de Vladimir Poutine.

i Pourquoi lire La Croix ?

  • La Croix vous donne la parole tant sur le papier (rubrique ‘Courrier’) que sur son site (blogs, réseaux sociaux, …).

+

À LIRE : Barack Obama veut la vérité sur le rôle de Moscou pendant l’élection américaine

Celle-ci est accusée d’avoir favorisé l’élection de Donald Trump le 8 novembre à l’issue d’un piratage électoral ciblant plusieurs cadres du parti démocrate. « Certaines (de ces représailles) seront explicites et publiques, d’autres ne le seront peut-être pas », a poursuivi Barack Obama.

Une « atmosphère » médiatique défavorable à Hillary Clinton

Barack Obama a refusé de dire qu’il y avait eu « coopération » entre Donald Trump et la Russie, mais il a soutenu que le piratage avait « contribué à une atmosphère » médiatique dans laquelle « de nombreux sujets n’ont pas été évoqués, des différences importantes de politiques n’ont pas été débattues ou vérifiées. Tout ce qui était objectivement un grand avantage pour Hillary, son expérience, ses connaissances, sa très bonne réputation dans le monde comme Secrétaire d’État, tout cela a été perdu. »

À LIRE : En Russie, l’espoir d’une victoire de Donald Trump

« Je n’ai aucun doute que cela a eu un impact (sur l’élection) compte tenu de la couverture médiatique », a poursuivi Barack Obama, qui a également adressé quelques piques à son successeur. Donald Trump, selon lui, aurait feint de ne pas être au courant de ces intrusions russes, alors que la Maison-Blanche avait fait des déclarations dès le mois d’octobre. « C’était le secret le moins bien gardé (à Washington), a-t-il dit. Nous ne devrions pas nous comporter comme si cela était une révélation ».

Vladimir Poutine bien vu par 37 % des Républicains

Notant que le président-élu a « été très honnête quant à son admiration pour Poutine », Barack Obama a aussi souhaité que la réponse américaine face à la Russie ne soit « pas partisane. Nous devrions extraire ce sujet de la saison électorale pour qu’il devienne un sujet de gouvernement ».

À LIRE : L’administration Trump sera riche, musclée, et russophile

Ce ne sera pas chose aisée si l’on considère la popularité croissante de Vladimir Poutine au sein de l’électorat du parti républicain : 37 % disent avoir une opinion favorable du président russe, une augmentation de près de trente points ces deux dernières années, selon un récent sondage The Economist/YouGov.

« Il est l’ancien dirigeant du KGB, responsable d’avoir écrasé la démocratie russe et la presse, mis des dissidents politiques en prison, contré les efforts américains de promotion de la liberté. Il est actuellement en train de prendre des décisions qui aboutissent à un massacre en Syrie et une bonne part du parti républicain (…) lui ouvre grand les bras ! », s’est étonné Barack Obama.

Le président démocrate affirme avoir mis en garde Donald Trump. « Nos adversaires respectent notre adhésion au droit, notre transparence et notre ouverture. Si nous perdons cela, si d’autres pays voient que nous ne préoccupons pas de ces sujets (…) et que nous ne faisons pas la démonstration de nos valeurs, les États-Unis seront significativement affaiblis ».

Alexis Buisson (à New York)

 

 

Rex Tillerson, un pétrolier à la tête de la diplomatie américaine

 

rançois d’Alançon, le 13/12/2016 à 17h06

 

 

a18-000rex-tillerson-2015_0_730_485

 

 

 

 7  0

La proximité du prochain secrétaire d’État des États-Unis, PDG d’ExxonMobil, avec Vladimir Poutine inquiète certains républicains

ZOOM 

Rex Tillerson en juin 2015. / ERIC PIERMONT/AFP

Un dirigeant de multinationale, familier de Vladimir Poutine et ardent défenseur des énergies fossiles va prendre la tête de la diplomatie américaine. Au lieu de partir à la retraite en mars prochain, comme prévu, Rex Tillerson, 64 ans, patron d’ExxonMobil, va quitter Irving, siège du géant pétrolier dans la banlieue de Dallas, pour le Harry Truman Building du département d’État à Washington.

i Pourquoi lire La Croix ?

  • La Croix met en lumière la dimension spirituelle des hommes et des événements.

+

Deux institutions ont façonné la vie de cet homme marié, père de quatre enfants, habitué à chasser les ressources énergétiques sur tous les continents : ExxonMobil où il a fait toute sa carrière et, – moins connu –, les Boy Scouts of America (BSA).

> LIRE AUSSI : Avec qui Donald Trump va-t-il gouverner ?

Enfant, Rex Tillerson rejoint très vite l’organisation de jeunesse américaine où son père travaille, gravissant tous les échelons jusqu’à devenir « Eagle Scout », le grade le plus élevé. Après des études d’ingénieur, ce natif de Wichita Falls, dans le Texas, entre chez ExxonMobil en 1975. Nommé à la direction de l’entreprise en 2004, après 29 ans de maison, le PDG continue à consacrer une partie de son temps aux « boys scouts » où il pousse, en 2013, à l’acceptation des jeunes ouvertement homosexuels.

Décoré par Vladimir Poutine de l’ordre de l’Amitié

Produit du démantèlement de la Standard Oil, après les lois antitrust de 1911, l’entreprise pétrolière américaine s’est construite sur les principes du capitalisme et de la foi protestante. « Jusque dans les années 1970, il n’était pas rare d’y commencer les réunions par une prière », affirme Steve Coll, auteur de l’ouvrage de référence Private Empire : ExxonMobil and American Power, publié en 2012.

À la tête de la société, Rex Tillerson marque des points en Russie où il développe des relations étroites avec Vladimir Poutine et Igor Setchine, PDG de Rosneft, le deuxième plus grand producteur de pétrole russe. Le 30 août 2011, il signe à Sochi un accord historique pour l’exploration et l’exploitation de pétrole dans l’Arctique et la Sibérie.

> LIRE AUSSI : Gary Cohn quitte Goldman Sachs pour conseiller Donald Trump

En signe de reconnaissance, le président russe lui remet en 2013 la décoration de l’ordre de l’Amitié. Après l’annexion de la Crimée en 2014 et le conflit dans l’est de l’Ukraine, les sanctions contre la Russie ont ralenti cette fructueuse coopération. Rex Tillerson n’a jamais caché son opposition à ces mesures, jugées par lui inefficaces et contre-productives.

Diplomatie d’entreprise

Aux commandes d’une entité présente dans plus de 50 pays, Rex Tillerson a supervisé « une puissance indépendante du gouvernement américain, avec sa propre politique étrangère, au profit exclusif de ses actionnaires », souligne Steve Coll.

Au milieu des années 2000, les redevances versées par ExxonMobil au gouvernement tchadien, en vertu d’un contrat d’exploitation, s’élevaient à plus de 500 millions de dollars par an, un montant à comparer à celui de l’aide civile et militaire américaine, de moins de 20 millions de dollars.

Autre exemple, au Kurdistan irakien, Rex Tillerson a pu négocier un accord pétrolier avec le gouvernement régional kurde, contre l’avis du gouvernement central irakien et du département d’État américain.

Climat et conflit d’intérêt

Sa proximité avec Vladimir Poutine pourrait cependant lui valoir quelques difficultés dans sa confirmation par le Sénat. Plusieurs sénateurs républicains ont exprimé leurs « inquiétudes » mais il pourra compter sur le soutien de poids lourds : les anciens secrétaires d’État James Baker et Condoleezza Rice, l’ancien secrétaire à la défense Robert Gates et l’ancien vice-président Dick Cheney.

> LIRE AUSSI : La Chine s’inquiète du ton de Donald Trump

Autre souci pour le néophyte, en dépit de sa réputation d’intégrité, les possibles conflits d’intérêts générés par la détention de plus de 150 millions de dollars de titres dans le capital d’Exxon.

Rex Tillerson sera aussi attendu sur le climat. Tout en s’opposant à la réduction des investissements dans l’exploration de nouveaux puits pétroliers, il s’est prononcé en 2009 pour la taxe carbone.

François d’Alançon

Good to know: Initiatives of Bishop Nicholas DiMarzio; Revitalization Act (“the Charities Law”).

 

Deacon Paul

Deacon Paul C. Dorsinville.

In the “Tablet” of the Diocese of Brooklyn dated December 10, 2016, Bishop Nicholas DiMarzio,PhD, DD, an expert in Immigration issues,  wrote on Page 4  on the need for Immigration Reform and proposed a solution using the current law, by moving the Registry date from January 1, 1972 to January 1, 2007 for instance. Then anybody here before the new date, with good moral character , not ineligible for US Citizenship and not deportable as terrorist or Nazi, could be legalized (about 2/3 of the estimated undocumented of today). At last, one proposition which makes sense!

In this week “Tablet” dated December 17, 2016, he had a special assignment for Auxiliary Bishop emeritus Guy A.Sansaricq as Vicar for Haitian Catholics, effective January 1, 2017. Kudos!

Leaders of houses of worship and non-profit organizations need to familiarize themselves with the Revitalization Act (“the Charities Law”) and the potential impact on the governance of said organizations.
+                         +                      +.

Dans l’hebdomadaire “The Tablet” du Diocèse de Brooklyn en date du 10 Décembre 2016, S.E. Nicholas DiMarzio, PhD, DD, un expert en matière d’immigration a écrit en Page 4 sur le besoin de réforme de l’Immigration et a proposé une solution utilisant la loi en vigueur en déplaceant la date de “Registry” du 1er Janvier 1972 au 1er Janvier 2007 par exemple. Alors tous ceux arrivés avant cette nouvelle date, ayant un bon charactère moral, éligible pour la citoyenneté US et non déportable comme terroriste ou Nazi pourraient ètre légalisés (environ 2/3 du nombre estimé de non-documentés d’aujourd’hui), Enfin, une proposition qui fait du sens!

Dans “The Tablet” de cette semaine daté 17 Decembre 2016, il a une mission spéciale pour S.E. Guy A. Sansaricq, évèque auxiliaire émérite, comme Vicaire pour les Catholiques Haitiens, effective le 1er Janvier 2017. Compliments!

Les dirigeants d’institutions religieuses et d’organisations a but non lucratif ont besoin de se familiariser avec le “Revitalization Act” (“the Charities Law”) pour en déterminer l’impact sur la gouvernance de ces entités.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s