National Center-Latest News-October 16,2016

 

a02-07-07-notre-dame-du-rosaire

 

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 29TH SUNDAY OF THE YEAR (October 16th, 2016)

Exodus 17, 8-13; Psalm 121; 2 Timothy 3, 14-4, 2; Luke 18, 1-8

 

By +Guy Sansaricq

 

The message today stresses the overwhelming power of persistent prayer. The story in the first reading beautifully illustrates the point. Moses sent Joshua to defend Israel against the hostile army of the Amalecites. During the fighting Moses went to a mountain and raised his hands in prayer. As long as his hands were raised in prayer, Joshua’s army gained ground. But when a tired Moses dropped his arms and sought rest, the Amalecites prevailed. Joshua finally won the battle when Aaron and Hur held up the arms of Moses incessantly. Thus, the victory is credited to the persistent prayer of Moses not to Joshua’s sword!

 

Likewise in the Gospel, Jesus used a short story to show how persistence or perseverance in prayer brings results. A poor widow pressed in vain an unjust and careless judge to listen to her plea for justice. The judge at first ignored the complaining widow but in the end became so annoyed by the stubborn widow that he granted justice to her. From that story Jesus drew the conclusion. “if an unjust judge finally yields to the request of a poor widow, how much faster will a merciful God respond to his chosen ones who cry out to him day and night!”

 

This teaching invites us to trust in God, our guardian. ”He slumbers not, he who guards you; he sleeps not the guardian of Israel. He will not suffer your feet to slip. He is beside you at your right hand” (Psalm 121.) He will bring you speedy help.

                                    Let us learn to pray ceaselessly without ever giving up

 

 

PENSÉES PIEUSES SUR LES LECTURES DU 29ème DIMANCHE SIMPLE (16 Octobre 2016)

Jésus nous enseigne la persévérance dans la prière! La première lecture tirée de l’Ancien Testament illustre cet enseignement de facon saisissante. Une guerre s’engage entre l’armée de Moise et les sauvages Amalécites, tribu redoubtable du désert. Moise se met en prière sur la montagne. Quand il prie, son armée fait reculer l’ennemi. Mais quand Moise cesse de prier et laisse tomber ses bras, les Amalécites l’emportent. Moise comprend alors que pour obtenir la victoire, sa prière doit ètre incessante. Avec l’aide de deux compagnons, il arrive à rester en prière les mains levées sans arrèt. Et c’est ainsi que les Amalécites furent totalement vaincus. La prière de Moise remporta la victoire ! 

 

Jésus dans l’Evangile affirme le mème enseignement en utilisant l’histoire d’un juge injuste qui finit par répondre à la requète persistante d’une pauvre veuve. Il le fit non pas par sens du devoir ou par compassion mais tout simplement parce l’insistence de cette femme le laissait sans repos.

Jésus à partir de cette histoire affirma: “ Si un juge injuste cède aux requètes persistantes d’une veuve, combien plus un Dieu de misèricorde se penchera sur la prière de ses élus qui jour et nuit implorent sa faveur.” 

L’enseignement est clair et puissant. Le Seigneur est notre gardien. Il ne dort pas. Il se tient à notre droite à tout instant.  Nous devons avoir une confiance inébranlable en sa miséricorde.

Il faut donc prier sans cesse sans jamais se lasser!

 

 

 

Pensée de la semaine:

 

“Le Royaume de Dieu n’est pas une société de gens parfaits mais de pécheurs pardonnés”.

 

 

 

 

Thought of the week:

“The Kingdom of God is not a perfect society but sinners forgiven people.”

 

 

Pensamiento de la semana:

“El Reino de Dios no es una sociedad perfecta, sino a pecadores perdonados personas.”

 

 

 

Soeur  Martha Seide-Une grande Etoile Haitienne dans la Cité eternelle.

 

a016-04-sr-martha

  J’etais très heureux d’avoir un entretien avec la soeur docteur  Martha Seide de la congregation des soeurs Salesiennes pour les telespectatrices et telespectateurs de la radio Telé Solidarité . La Soeur Docteur Marthe  a déjà 30 ans dans la vie religieuse et elle a un doctorat en Education de l’université Salesienne de Rome. Elle est une soeur très heureuse dans la vie religieuse. Les Soeurs Salesiennes  d’Haiti sont au nombre de 90 et travaillent dans 7 diocèses d’Haiti

Presque  chaque année la Soeur  Mariam visite New York pour la celebration de l’anniversaire du groupe de Prière Radakka de la paroisse de Holy Innocents. Cette année ce groupe a célèbré son 22ème  anniversaire d’existence. Il compte parmi les meilleurs groupes de la pastorale Haitienne du diocèse de  Brooklyn. Soeur Marie Martha  après son doctorat en sciences de l’education et de Theologie  enseigne à la faculté Salesienne de Rome. Elle est l’une des lumières de l’Église Catholique d’Haiti à la cité eternelle. Le personnel de Radio Telé Solidarité est très fier du parcours spirituel et intellectuel de Soeur Martha

Dans son entretien elle nous dressa un bref portrait de son itineraire spirituel et intellectuel. Elle nous parla de Son experience de professeur à la Faculté Salesienne de Rome et elle nous informa que chaque 2 ans  elle va en Haiti  pour dispenser un cours pour un semestre à CIFOR. Son exemple merite d’être imité par les professeurs  Haitiens d’université de la Diaspora.

 

Elle nous a parlé aussi de la communauté haitienne de Rome qui se compose surtout  de prêtres et seminaristes Haitiens aux etudes à la cité Eternelle. Cette dernière se rencontre surtout pour la fête du nouvel an et la fête du drapeau. Soeur Martha  nous informa que cette communauté s’eleve à une trentaine de personnes.

 

Soeur Martha a déjà écrit un livre, elle nous fit savoir qu’elle prend toujours plaisir à lire le bulletin hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien. Soeur Martha est très prise mais elle nous a promis q’elle va faire de son mieux pour avoir une emission à Tele solidarité . Deja nous lui souhaitons la plus cordiale Bienvenue sur les ondes de Radio Telé Solidarité. Pour ecouter l’entretien de Soeur Martha clicquer sur ce lien https://youtu.be/_VJ7WSmi720

 

 

Brother tob

Sister Martha Seide-A Haitian Star in the Eternal city.

a16-5-sr-martha

I was very happy to have an interview with Dr. Sister Martha Seide of  the Congregation of the Salesian Sisters. Sister Martha PHD  has been a Sister for 30 years and is happy in her community. She earned a doctorate in Education from the Salesian University of Rome. The Salesian Sisters of Haiti number 90 members and work diligently in 7 of the 10 dioceses of Haiti.

Almost every year Sister Martha visits New York for the celebration of the anniversary of the Radakka Prayer group of the parish of Holy Innocents. This year the group celebrated its 22th anniversary of existence. Radakka may be considered one of the best groups of the Haitian ministry of the Diocese of Brooklyn.  Sister  Martha after her PhD in Education Science and Theology was assigned as a professor at the Salesian School of Rome. She is one of the lights of the Catholic Church of Haiti in the eternal city. The staff of radio Telé Solidarité is very proud of her spiritual and intellectual journey.

In her interview she drew a brief portrait of her spiritual and intellectual itinerary. She told us of her experience as Professor of the Salesian University of Rome and informed us that every 2 years she goes to Haiti to teach a class for one semester at CIFOR, the major Seminary for Seminarians who belong to religious orders. Her example deserves to be followed by the Haitian university professors in the Diaspora.

She also spoke to us of the Haitian community in Rome which consists mainly of Haitian priests and seminarians who are students in the Eternal city. The Haitian Community of Rome which is about 30 members strong meets on January first, Haitian Independence Day and on Haitian Flag Day on May eighteenth

Sister Martha wrote a book. She said how delighted she will be to receive the bulletin of the National Center. Even though very busy she promised to try her best in order to participate in some of our TV programs. We are most honored and happy to have her on board. With great joy we welcome her to Radio Tele Solidarite. . To listen to the interview of Sister Martha click on this link https://youtu.be/_VJ7WSmi720

Brother Tob

 

Vente de Signature du livre du Père William Smart à New York

a16-024-pere-smarth

Chose promise! Chose faite! Le Père William Smarth est à New York pour la vente de son ouvrage L’Église Catholique d’Haiti  de 1492 à 2003.   Ce livre est vraiment un grand cadeau du Père Smarth au Peuple Haitien.

 

a016-23-pere-smarth

 

La vente signature a commence le Samedi 15 Octobre à la Paroisse Ste Therèse d’avilla, l’ancienne Paroisse du père Smarth ou il a exercé son ministère pendant plus  que 10 ans. Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq, un ami de vieille date  était present à la première soirée de cette vente de signature et il continue à exhorter la communauté Haitienne de New York  à se deplacer en  grand nombre pour acheter cet ouvrage fascinant de l’église Catholique d’Haiti.

 

Le Père William sera  parmi les co-celebrants de la messe de la fête Patronale de la Paroisse de Ste Therèse Davilla  le Dimanche 16 Octobre à 10:30 Am. Le Père St Charles  Borno , le premier Curé noir de cette Paroisse est très content d’accueillir le Père Smarth à Ste Therèse et il encourage la vibrante  communaute Haitienne Catholique de Brooklyn à prendre une part active  à la la vente de signature du livre du Père Smarth. Donc le Père Smarth sera encore present à la Paroisse de Ste Therèse Davilla le Dimanche 16 octobre à Midi   afin de permettre à la communauté Haitienne d’avoir une copie de son ouvrage qui projette en même temps des lumières inédites sur l’Histoire de notre nation. C’est donc un livre d’intérêt National.

Un laic eduqué est une mine d’or pour l’Église et le Père Smarth a écrit dans son livre à la page 533<< les conclusions des Grandes Assemblées  de l’Épiscopat Latino Américain et Caribéen disent clairement que le  Chrétien ne peut pas se contenter aujourd’Hui  de ce qu’il a appris  hier  ni de connaissances divulguées dans des feuilles de chou>>

a16-025-pere-beaudelaire-martial

Le Père Smarth  est  accompagné du Père Martial Beaudelaire de la congregation des Pères de Ste Croix. Ce dernier  est l’administrateur du CIFOR , j’ai un entretien  avec lui vous aurez la chance d’entendre son entretien la semaine prochaine. Le Personnel du Bulletin hebdomadaire du Centre National souhaite la plus cordiale Bienvenue  aux Pères Smarth et Beaudelaire à New York

Brother Tob

Portraits des 17 nouveaux cardinaux créés par le pape François

 

 

a16-023-cardinal3

 

 83  1

Le pape François a annoncé dimanche 9 octobre la création de 17 nouveaux cardinaux, dont 13 électeurs (de moins de 80 ans), lors d’un consistoire le 19 novembre prochain.

ZOOM 

Mgr Blaise Cupich, archevêque de Chicago (Etats-Unis), Mgr Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui (Centrafrique) et Mgr Josef de Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles (Belgique) vont tous trois être créés cardinaux par le pape le 19 novembre prochain. / /AFP

► Dieudonné Nzapalainga, défenseur de la paix en Centrafrique

i Pourquoi lire La Croix ?

  • La Croix vous donne la parole tant sur le papier (rubrique ‘Courrier’) que sur son site (blogs, réseaux sociaux, …).

+

« Je dois encaisser cette violence. Qu’est-ce que je peux dire à une foule déchaînée qui t’entoure ? Soit tu dis ce qu’elle veut entendre, et tu mets le feu aux poudres. Soit tu dis la vérité, et c’est le lynchage ! » La confidence, livrée à La Croix, date de décembre 2015. À l’époque, Mgr Dieudonné Nzapalainga s’apprête à célébrer une messe dans une paroisse de Bangui, la capitale centrafricaine, située sur la ligne de front entre miliciens musulmans et chrétiens. « Je dois ruminer ma parole avant de la dire, poursuit-il. Parfois, je me tais. J’écoute. Car je sers de défouloir. Le trop-plein de haine, d’émotion, de peine m’est jeté à la face. Et puis les esprits se calment, la tension diminue. Il y a comme un apaisement. Alors, on peut envisager la guérison des blessures. » Depuis qu’il a été placé à la tête du diocèse de Bangui par Benoît XVI en 2009, Mgr Nzapalainga, 49 ans, est l’homme de toutes les crises. Première d’entre elles : à Bangui, où le jeune archevêque a dû retrouver la confiance d’un clergé traumatisé par la démission forcée par Rome du précédent archevêque, en raison de « problèmes insurmontables dans la gestion de son diocèse ». Deuxième crise, celle qui a frappé son pays à partir de 2013, date à laquelle la Centrafrique plongea dans la guerre civile. Depuis, il est engagé au tout premier plan pour l’élaboration du processus de paix, aux côtés du pasteur et de l’imam de Bangui, avec qui il crée la plate-forme interreligieuse de Bangui.

Le premier cardinal centrafricain de l’histoire est issu d’une famille pauvre, cinquième d’une fratrie de quatorze. Il a découvert l’Église catholique à travers un prêtre spiritain français, le P. Léon. C’est d’ailleurs dans cette famille religieuse qu’il a prononcé ses vœux perpétuels en 1997, avant d’être aumônier aux Apprentis d’Auteuil de Marseille, pendant huit ans. Sur le terrain, celui qui est désormais le benjamin du Sacré Collège multiplie les déplacements dans les quartiers touchés par les violences ethniques pour prodiguer des paroles d’apaisement. Il n’hésite pas non plus à mobiliser les acteurs internationaux, comme lors de cette tournée diplomatique en Europe, en 2014. Il y a un an, il a plaidé de toutes ses forces pour l’organisation d’un voyage du pape à Bangui. Pari gagné : François s’y est rendu, malgré toutes les mises en garde de son entourage, en novembre 2015.

► Jozef De Kesel, le nouveau visage de l’Église belge

Cela fait moins d’un an que Mgr Jozef De Kesel, 69 ans, est archevêque de Malines-Bruxelles. Réputé moins classique que son prédécesseur, Mgr André-Joseph Léonard, il a su rassurer, au cours de ses premiers mois comme primat de Belgique, les catholiques belges que sa nomination inquiétait. Notamment par ses prises de position défavorables à l’avortement et à l’euthanasie, qui lui ont valu de vives critiques dans la classe politique. Natif de Gand, ce Flamand parfaitement bilingue avait été nommé évêque de Bruges par Benoît XVI en 2010, pour succéder à Mgr Roger Vangheluwe, démissionnaire après avoir été mis en cause pour abus sur mineurs. Celui qui avait appelé à la solidarité avec les réfugiés dans sa première homélie à Bruxelles est aussi un théologien expérimenté. Diplômé de l’Université pontificale grégorienne de Rome, il a enseigné au grand séminaire et à l’Institut supérieur de sciences religieuses de Gand, et à l’Université catholique de Louvain.

► Blase Cupich, la simplicité de François aux États-Unis

À son arrivée à Chicago, en 2014, Mgr Blase Cupich ne s’est pas installé à la résidence épiscopale comme tous ses prédécesseurs depuis 1885. Préférant laisser cette demeure d’une valeur de 14 millions de dollars à un usage officiel ou aux hôtes de passage, le nouvel archevêque de Chicago s’est établi au plus près de sa cathédrale où il célèbre chaque jour la messe. Un choix qui a fait penser à celui du pape François de s’établir à la résidence Sainte-Marthe à Rome. Mais qui, en réalité, est celui qu’il avait déjà fait dans son diocèse précédent, à Spokane, où il vivait en résidence avec les séminaristes, dont il partageait souvent le repas. Une façon pour cet homme de 67 ans
de connaître le prix des biens, justifiait-il dans une interview à l’agence catholique américaine CNS après sa nomination : « Je reste proche aussi de nombreuses familles que je connais depuis quarante ans comme prêtre. » En nommant en 2015 l’archevêque américain comme membre de la Congrégation pour les évêques, le pape augmentait déjà son influence. En le créant cardinal, le pape vient de faire un pas de plus. Tout en marquant sa volonté de lutter contre la pédophilie dans l’Église : entre 2008 et 2011, Mgr Cupich présida en effet la Commission pour la protection des enfants et des jeunes, en plein scandale sur les abus sexuels dans le clergé.

► Kevin Farrell, un pasteur à la Curie

En nommant, en août dernier, l’évêque de Dallas à la tête du nouveau dicastère chargé des laïcs, de la famille et de la vie, le pape avait voulu un profil résolument pastoral. D’où le choix de cet Américain d’origine irlandaise qui avait démontré, à Washington puis au Texas, sa capacité à travailler avec les laïcs. L’ouverture pastorale de cet ancien membre des Légionnaires du Christ (qu’il a quittés pour « divergences d’opinions ») a fait merveille dans ce diocèse : il s’y est néanmoins attiré les critiques des plus conservateurs, mais l’a tiré de la quasi-faillite où il l’a trouvé, augmentant tout à la fois le nombre de fidèles, de prêtres et de donateurs. Ses qualités de pasteur et de meneur d’hommes ne seront pas de trop pour mettre en œuvre la vision de la famille dessinée par François dans Amoris laetitia.

► Carlos Osoro Sierra, attentif au dialogue avec la société

Ami du cardinal Maradiaga, soucieux d’une Église en dialogue avec la société, Mgr Carlos Osoro Sierra, 71 ans, est volontiers surnommé le « François espagnol ». Archevêque de Madrid depuis 2014, l’ancien évêque d’Orense puis archevêque d’Oviedo a rapidement tranché avec son prédécesseur, le cardinal Rouco Varela, remplaçant ainsi la traditionnelle et très politique manifestation pour la famille de fin d’année par une veillée de prière. Sa nomination sur le siège de Madrid avait d’ailleurs clairement été perçue par les observateurs comme une volonté du pape François d’un changement d’orientation dans l’épiscopat espagnol. Vice-président de la conférence épiscopale espagnole depuis 2014, il a participé en 2015 aux travaux du Synode sur la famille.

► Mario Zenari, un nonce sous les bombes

À travers ce diplomate chevronné, c’est toute la Syrie « aimée et martyrisée », comme il l’a lui-même souligné hier en citant le nom de Mgr Zenari en tête de liste, que le pape a voulu saluer. Un pays qu’il ne cesse de citer dans toutes ses interventions, alertant inlassablement sur le sort des populations civiles, notamment à Alep. Originaire de Vérone, celui qui l’informe au jour le jour sur ce conflit a fait toute sa carrière dans la diplomatie vaticane. Notamment en Côte d’Ivoire (jouant un rôle de médiateur dans la première crise ivoirienne), au Sri Lanka et, depuis 2008, en Syrie. Cet homme pondéré a su s’y poser en interlocuteur des différents partis sans craindre de sortir de sa réserve diplomatique pour dénoncer les atteintes aux droits de l’homme.

► Sérgio da Rocha, un homme clé du prochain Synode

Archevêque de Brasilia depuis 2011 et président de la conférence épiscopale brésilienne depuis avril 2015, Mgr Sérgio da Rocha a dirigé le département des vocations du Conseil des épiscopats d’Amérique latine. Il a participé au Synode sur la famille d’octobre 2015, à l’issue duquel il avait fait partie des trois membres choisis personnellement par le pape pour siéger au conseil du Synode. À ce titre, il est donc l’un des organisateurs du Synode d’octobre 2018 sur les jeunes et les vocations.

► Carlos Aguiar Retes, l’interprète d’Aparecida

Connu pour son engagement contre les trafiquants de drogue au Mexique, ce bibliste de formation, archevêque de Tlalnepantla, dans la banlieue de Mexico, a été président des évêques mexicains (2009-2012). Mais il a, surtout, occupé d’importantes fonctions au Conseil épiscopal latino-américain (Celam). Secrétaire général (1999-2003) puis président (2011-2015), il est de ceux qui mirent en musique le document d’Aparecida élaboré, en 2007, par le cardinal Bergoglio dont il partageait les vues d’une Église ouverte et missionnaire.

► Baltazar Porras Cardoso, en première ligne au Venezuela

Originaire de Caracas, archevêque de Mérida depuis 1991, celui qui a été président des évêques vénézuéliens de 1999 à 2006 n’a jamais ménagé ses critiques contre Hugo Chavez, le qualifiant de dictateur et évoquant ses dérives « de type fasciste ou nazi ». Cela ne l’empêche pas, au moment du coup d’État de 2002, de se porter garant de la vie du président qu’il accompagne dans sa détention. Au niveau continental, il est, depuis, 2013, vice-président de l’épiscopat latino-américain.

► Joseph Tobin, pour l’unité des fidèles

Né en 1952 à Détroit, aîné de 13 enfants, cet ancien supérieur des rédemptoristes a réagi avec émotion à l’annonce de son entrée au collège cardinalice. « Je suis ému au-delà des mots par la décision du Saint-Père. Priez pour moi », a-t-il écrit sur Twitter. Nommé secrétaire de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée en 2010, il fut renvoyé aux États-Unis en 2012 par Benoît XVI pour devenir archevêque d’Indianapolis, où il a cherché à réconcilier un diocèse divisé entre progressistes et traditionalistes.

► Maurice Piat, un promoteur de la doctrine sociale à Maurice

Mgr Maurice Piat avait remis en juillet sa démission au pape, comme le veut la règle lorsqu’un évêque atteint 75 ans. Mais cela n’a pas empêché François de nommer cardinal celui qui est depuis vingt-cinq ans évêque de Port-Louis, qui couvre l’ensemble de l’État de l’île Maurice. Promoteur de la doctrine sociale, il a notamment encouragé l’Église de Maurice à s’associer à une démarche nationale de repentance pour l’esclavage en 2011. En 2015, il a participé au Synode des évêques sur la famille.

► Patrick D’Rozario, le premier cardinal du Bangladesh

À 73 ans, Mgr Patrick D’Rozario, archevêque de Dhaka, devient le tout premier cardinal du Bangladesh. Nommé par Benoît XVI en 2010, président de la conférence épiscopale, il a participé au synode sur la famille de 2014.

► Ernest Simoni, l’ancien prisonnier qui a ému le pape

Lors de son voyage en Albanie, en septembre 2014, le pape François rencontre le P. Ernest Simoni. Le témoignage de ce vieux franciscain – il aura 88 ans le 18 octobre –, prisonnier du régime communiste pendant 18 ans, condamné aux travaux forcés puis réduit à exercer son ministère dans la clandestinité mais dénué d’esprit de vengeance, l’a tant bouleversé qu’il a décidé, fait rarissime, de le créer cardinal.

► Sebastian Koto Khoarai, figure de l’Église du Lesotho

Pendant trente-sept ans – d’abord comme évêque puis comme administrateur apostolique, après avoir donné sa démission pour raisons d’âge –, Mgr Sebastian Koto Khoarai, 87 ans, a présidé aux destinées du diocèse de Mohale’s Hoek, au Lesotho. Il n’a cessé ses fonctions qu’il y a deux ans et demi.

► John Ribat, le premier cardinal papouasien

Archevêque de Port Moresby, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, depuis 2008, Mgr John Ribat, 59 ans, est président de la conférence des évêques catholiques d’Océanie. Il est le premier cardinal papouasien.

► Renato Corti, prédicateur reconnu

C’est à ce spécialiste du bienheureux Antonio Rosmini que le pape François avait demandé, en 2015, de rédiger la méditation du Chemin de Croix pour le Vendredi Saint. Proche du cardinal Martini, dont il fut le vicaire général, il a été évêque de Novare, dans le Piémont, de 1990 à 2011.

► Anthony Soter Fernandez, un sage pour la Malaisie

Dans un pays où l’islam est religion d’État, Mgr Anthony Soter Fernandez, 84 ans, a toujours cherché à apaiser les tensions religieuses. Comme évêque de Penang (1978-1983) puis comme archevêque de Kuala Lumpur (1983-2003) et dans ses fonctions de président de la conférence des évêques de Malaisie, Singapour et Brunei.

 

 

Merci au Groupe HAFALI

a11-9-pere-moise

Le Groupe HAFALI de Long Island a célèbré son 21ème anniversaire le Samedi 8 Octobre. Ce groupe en a profité pour honorer Mireille Restaurant et votre frère Buteau Espiègle (Brother Tob). Pour des raisons independantes de ma volonté je n’ai pas pu ètre present pour recevoir le trophée. Ma soeur et amie Elda Cantave Romulus a recu la plaque d’Honneur à ma place..

La grande question que je me pose est la suivante: qu’est ce Brother Tob a accompli dans la communauté Haitienne pour mériter un tel honneur de la part du  groupe HAFALI? Je suis très sincère en pensant qu’il ya beaucoup de membres de notre communauté qui ont accompli des choses extraordinaires tant en Haiti que dans la diaspora pour mériter une telle distinction. J’accepte avec beaucoup d’humilité cette plaque au nom du Centre National de l’Apostolat Haitien  et des lecteurs et lectrices du Bulletin Hebdomadaire du Centre National et des telespectateurs et telespectatrices de la Radio Tele Solidarité.

Depuis quelques Années Bishop Guy Sansaricq, le premier évêque Haitiano Americain de la diaspora et directeur  Fondateur du Centre National de l’Apostolat Haitien travaille d’arrache pied pour doter la communauté Haitienne d’un vrai media de communication . Le Centre National a 2 stations de Radio  et une station de Television sur le Net et le bulletin electronique Hebdomadaire.

Enfin nous disons un grand  merci au Père Moise Aimé, le fondateur du Groupe HAFALI ainsi qu’à Maryse Emmanuel Garcy, la co Fondatrice  du Groupe HAFALI et

à notre soeur et amie Marie Elda Cantave Romulus qui m’ont choisi pour cette plaque. J’estime qu’à travers moi, c’est le Centre de l’Apostolat Haitien qui est reconnu.

Buteau Espiègle (Brother Tob)

 

Thank you to the Group HAFALI

a11-9-pere-moise

HAFALI the Haitian American Family of Long Island (HAFALI) celebrated its 21th anniversary on Saturday, October 8th. This group took the opportunity to Honor Mireille Restaurant and Brother  Buteau Espiègle (Brother Tob). For reasons beyond my control I could not be present to receive the trophy. My sister and friend Elda Cantave Romulus received it on my behalf.  I am very grateful to her.

The big question one may ask is what significant service has been rendered by Brother Tob to deserve such an honor from the  HAFALI group? There are many individuals in our community who have done extraordinary things both in Haiti and in the Diaspora. They are the ones who deserve such honor. Yet, I accept to receive with great humility that plaque on behalf of the National Center of the Haitian Apostolate , the readers of the Weekly Bulletin of the  National Center and  viewers of Radio Telé Solidarité.

In recent years Bishop Guy Sansaricq, the first  Haitian American Bishop  of the Diaspora and Director Founder of the National Center of the Haitian Apostolate has been struggling to provide the Haitian community with a true electronic channel of communication. Now, The National Center has 2 Radio stations and a station of Television on the Net and the weekly electronic newsletter. I feel that beyond myself, it is the Haitian Apostolate that is recognized and honored.

My sincere thanks go to Father Aimé Moise, the founder of HAFALI and the former director of the Haitian Ministry in the diocese of Rockville Centre  as well as to Ms.Maryse Emmanuel Garcy, co Founder of HAFALI. I also thank my sister and friend Marie Elda Cantave Romulus who chose me for this award. Once again a big Thank you and may God to continue to bless HAFALI !

Brother Buteau (Brother Tob)

 

 

 

Groupe Radakka -22ème Anniversaire d’existence

 

a016-1-radaka

a16-02-radaka

Le Goupe Radakka a celébré son 22ème anniversaire d’existence du 5 au 9 Octobre. Le père Gaetan Boursiquot  Coordinateur de la Pastorale haitienne du diocèse d’Orlando était le grand invité pour animer une retraite pour ce groupe  de Prière.

a16-04-radaka

Le Frère Reginald Magloire (Frère Reggy) est le President fondateur du Groupe Radakka  et Docteur Farah Jean est la vice presidente et directrice de Radakka Junior.  Les Jeunes de Radakka Junior  sont une grande lumière pour les jeunes qui trop souvent prennent une  mauvaise  direction

Pour des raisons independantes  de ma volonté  je suis arrivé en retard à la messe de cloture de cette grande celebration. Le Père Pascal Louis est l’administrateur de la Paroisse Holy Innocent et donc le premier gardien spirituelm de ce groupe.

a16-03-radaka

Pour le Frère Reginald c’est Dieu qui dirige le Groupe Radakka  et c’est une grande joie  pour lui de celebrer le 22ème anniversaire du groupe. Le groupe Radakka a profité  de l’occasion pour honorer Frère Buteau Espiègle (Brother Tob) du Centre National et de Radio Telé Solidarité. Ce fut une grande surprise pour moi d’avoir  été choisi par le prestigieux groupe Radakka pour une plaque d’honneur. Qui suis –je?  En deux jours, Le Groupe HAFALI de Long Island et Le groupe Radakka de la Paroisse Holy Innocents m’ont honoré

Encore j’ai accepté de recevoir cette plaque avec beaucoup d’humilité au nom du Centre National de l’Apostolat Haitien et de la Radio Telé Solidarité.  Je sais qu’il y en a beaucoup dans la communauté Haitienne qui sont mieux placés que moi pour recevoir ce trophée mais le groupe Radakka a voulu offrir le prix à un serviteur inutile de la vigne du Seigneur. Je tiens à remercier le groupe Radakka au nom du Centre National de l’Apostolat Haitien et de la Radio Telé  Solidarité

Après la messe de cloture j’ai eu la chance de rencontrer  le frère Reginald Magloire, president fondateur  du groupe Radakka et Dr. Farah  Joseph , vice presidente du groupe Radakka pour un entretien à la radio Telé Solidarité. Les deux ont exprimé  leur joie  et leur grande confiance en Dieu à l’occasion de ce 22ème Anniversaire. Le frère Reginald  a parlé des grandes priorités du groupe Radakka  et Docteur Farah nous a parlé du groupe Radakka Junior dont  elle est la Coordonnatrice. Pour écouter leur entretien clicquer sur ce lien: https://youtu.be/Id2w1s2mGe0

Brother Tob

 

Group Radakka -22th Anniversary

a16-02-radaka

Radakka Group celebrated its 22th anniversary of existence from October 5 to 9 Father Gaetan Boursiquot Coordinator of the Haitian Ministry of the Diocese of Orlando was the guest-preacher for the three-day retreat that marked the occasion.

a16-5-sr-martha

Brother Reginald Magloire (Brother Reggy) is the President and founder of Radakka Group Dr.  Farah Jean  is the vice president and director of Radakka Junior. Radakka Junior shines its light to challenge the young people who take the wrong path.

For reasons beyond my control I arrived late for the closing Mass of this great celebration. Father Pascal Louis is the spiritual leader of this group and the administrator of Holy Innocent Parish .

a16-03-radaka

According to Brother Reginald God really  directs the Radakka Group and it is a great joy for him to celebrate this 22nd anniversary. The Radakka group took the opportunity to honor Brother  Buteau Espiègle  (Brother Tob) of The National Center and  Radio Telé Solidarité . It was a big surprise for me to have been chosen for an award by the prestigious group. Who am I?  It so happened that In  two days two different groups picked me for an award.

Yet I agreed to receive this plaque with humility on behalf of the National Center of the Haitian Apostolate  and  of Radio Telé Solidarité. I truly think that  there are many in the Haitian community who are more deserving than me to receive this trophy but Radakka group wanted to offer the prize to a useless member of the Lord’s vineyard. I want to thank Radakka on behalf of the National Center of the Haitian Apostolate and the viewers of  Radio Telé Solidarité for this honor

After the  Closing mass,  I had the chance to meet brother Reginald Magloire, founder and president of the group Radakka and Dr. Joseph Farah, vice president of Radakka Junior for an interview at Radio Telé Solidarité  Both expressed their joy and confidence in God on the occasion of this 22th anniversary of their group. Brother Reginald talked about the priorities of Radakka group and Dr Farah told us about the Radakka Junior group. To listen to their conversation click on this link: https://youtu.be/Id2w1s2mGe0

 

Brother Tob

Ste Brigitte-Reception en l’honneur du Père Ronel Charelus(Père Chacha)

a10-05-chacha

a10-021-pere-chacha

Le Lundi 10 Octobre. Le Père Nesly Jean Jacques SMM leader de la vibrante communaute Haitienne de la Paroisse de Ste Brigitte de concert avec son staff  organisa une grande reception  en l’honneur de son predecesseur le Reverend Père Montfortain Ronel Charelus (Pè) Chacha.

Le père Chacha a exercé son ministère  pendant 6 ans à la Paroisse de Ste Brigitte. Il est très aime et respecté au sein de la pastorale Haitienne du diocèse de Rockville Centre. Il est un prêtre très spirituel , humble et très sympathique.

Le Père Nesly Jean Jacques SMM continue à prouver son leadership et sa grande proximité avec le peuple de Dieu de sa Paroisse. Plusieurs personalités du monde medical, hommmes d’affaires et du monde religieux etaient presents à cette grande reception.

a10-018-dr-martine

Ce fut une grande surprise pour le bon Père Chacha!   Noblesse oblige!  Radio Telé Solidarité  tient  à feliciter le Père Nesly et l’equipe de la reception dont Docteur Martine Louis XVI est la Coordonatrice  qui ont tout fait pour satisfaire les invités et le Père Chacha. Clicquer sur ces 2 liens pour avoir une  idee de cette reception en l’honneur du Père Chacha: https://youtu.be/bGhSosyEDVo

2eme lien: https://youtu.be/Fnv26uZpRKA

Brother Tob

 

Ste-Brigitte Reception in honor of Father Ronel Charelus (Father Chacha)

a10-20-pere-chacha

On Monday, October 10th. Father Nesly Jean Jacques SMM  the leader of the vibrant Haitian community of the Parish of St. Bridgid in  concert with his staff held a grand reception in honor of his predecessor the Reverend Father Ronel Charelus Monfort (Pè) Chacha.

Father Chacha exercised his minstry for 6 years in the parish of St. Bridgid. He is very loved and respected within the Haitian ministry of the Diocese of Rockville Centre. He is a very spiritual, humble and friendly priest.

Father Nesly Jean Jacques SMM continues to demonstrate his leadership and proximity to God’s people of his parish. Several personalities of the medical and business and religious worlds were present at this great reception.

a10-018-dr-martine

It was a great surprise to the good Father Chacha! Noblesse oblige! The staff of Radio Telé Solidarite wishes to congratulate Father Nesly and his reception team headed by doctor Martine Louis XVI  who did everything to satisfy the guests and Father Chacha. Click on these links to get an idea of this reception in honor of Father Chacha: https://youtu.be/bGhSosyEDVo

 

2nd link https://youtu.be/Fnv26uZpRKA

 

Brother Tob

Diocèse Rockville Centre Prière pour Haiti

a16-023-ste-martha

Le Diocèse de Rockville Centre a organisé une prière pour Haiti le Mardi 11 Octobre à la Paroisse de Ste  Martha. Son Excellence Robert Brennan le vicaire general du diocèse de Rockville Centre presidait cette ceremonie.

Le Père Joseph Simoly etait le Predicateur . Il a parlé un peu de la situation d’Haiti après le Cyclone. Le Père Charlince Vendredy cordonnateur des groupes de prière a adressé le mot de remerciement

Plusieurs Prêtres Haitiens du diocèse de Rockville Centre ont concelébré avec l’evêque Brennan

La directrice du ministère des Noirs Catholiques du diocèse de Rockville Centre  Darcel B. Whitten- Wilamowski était presente à cette ceremonie

La communaute Haitienne du diocèse de Rockville Centre s’etait deplacée en grand nombre pour venir prier pour  Haiti  qui vit des moments difficiles.

Pour ecouter cette séance de prière pour Haiti clicquer sur ce lien: https://youtu.be/dS9vZd8f8oY

Brother Tob

Diocese of Rockville Centre Prayer for Haiti

The Diocese of Rockville Centre organized a prayer for Haiti on Tuesday, October 11th at the Parish of St. Martha. His Excellency Robert Brennan the vicar general of the Diocese of Rockville Centre presided at this ceremony.

Father Joseph SIMOLY was the Preacher. He talked a little about the Haiti situation after the Hurricane. Father Charlince Vendredy coordinator of  haitian prayer groups thanked everyone at the end

Several Haitian priests of the  Diocese of Rockville Centre concelebrated with Bishop Brennan

The director of the Department of Black Catholics of the Diocese of Rockville Centre B. Darcel Whitten- Wilamowski was present as well.

The Haitian community of the Diocese of Rockville Centre came in large numbers to pray for Haiti in these very tragic times.

To listen to this prayer session for Haiti click on this link: https://youtu.be/dS9vZd8f8oY

 

Brother Tob

REPORT ON THE CHARISMATIC CONGRESS IN PHILADELPHIA

Sept. 30, October 1st and 2nd 2016    Place: Philadelphia Convention Center

(prepared by Bishop G. Sansaricq)

 

The Haitian Catholic Community of Philadelphia is celebrating its 40th anniversary and thus strives to sponsor a number of religious events. The 1st one is this Congress that attempts to attract all the Haitians in PA and neighboring areas.

The Convention complex in Philadelphia was selected as the venue.

 

The Philadelphia Church steering committee called on the “Myriam Charismatic group” to help them plan and execute the event. MYRIAM has many contacts with the Charismatic movement in Haiti especially with the group “TEMWENS LAFWA’ in Port-au-Prince, a prayer group close to Fr. Campion. They also have contacts with prayer groups in Canada and other cities.

 

16 priests were present: 5 directly from Haiti; 3 from Canada (including a French-speaking Congolese priest and a French priest) and 8 Haitian priests from various US dioceses.

 

Bishop Sansaricq was also invited. He responded positively as he noticed that this was a good-faith grass-root initiative responding to a felt need for prayers and doctrinal formation. Our Haitian population in the US is very large. We must cast our evangelizing nets in every lake and ocean without dispute or quarrel always enlarging our outreach while preserving a spirit of unity and concord. Nothing is done in a spirit of competition. There is One Lord and One Spirit. Fraternity, solidarity and harmony is the supreme law of the Gospel and that must always be preserved. Grass-root initiatives must not be looked upon with suspicion but must be “escorted’” with love and guidance.

 

The superb music ministry was conducted by Musicians from Haiti, Canada and Philadelphia.

The two main leaders of the prayers are prayer leaders from the group LAFWA. They were outstanding men of prayer and great leaders of song. Four Haitian young ladies from Canada were also excellent.

Mr. Benedict Lamartine also appeared occasionally as a prayer leader. A lady prayer leader from Cap-Haitien and another gentleman from Haiti displayed some remarkable charismatic gifts during the healing prayers. The Congolese priest Fr. Francois, the Redemptorist priest Fr. France as well as some other priests performed ministries with great fervor and humility.  

 

The instructions given by Fr. Miracle of Boston , Fr. Campion from Port-au-Prince, Fr. Francois, the Congolese Priest from Canada, Fr. Cyprien and Fr. France from Haiti were uplifting.

 

The theme was God’s Mercy:“ It is mercy I desire, not holocausts”. That one theme was contemplated   from diverse angles: “

 

The Congress was essentially prayerful. The healing sessions, the Eucharistic worship sessions, the Rosary recitations, the deliverance sessions, the Pentecost session were all done with great reverence, intensity, peace, calm and at a slow pace. The leaders of prayers were not excited. They took their time to pray without screaming and jumping. 

 

Many of the participants received the Sacrament of reconciliation. Great joy dominated the assembly.

 

At the Saturday Mass Fr. Cyprien asked the people to be 

  1. Genuine witnesses of Mercy: not to be superficial in their conversion to mercy.
  2. Missionaries of Mercy

Fr. Francois, the French-speaking Congolese priest from Canada made a powerful presentation on the  value of forgiveness as an indispensable step toward mercy. Those who forgive become CAPABLE of mercy. He told the pathetic story of his own life.   

       

 

Bishop Sansaricq spent most of his time in the confessional except for the opening and closing Masses

at which he was called to be the main celebrant.

At his closing homily, he stressed the following:

  1. Mercy is the face of God, the first thing we must acknowledge, confess and worship when we approach His throne in prayer and contemplation.
  2. Mercy is also the primary and ultimate feature of the genuine Christian.

As Oct. 1st was the feast of St Therese, he showed how St Therese had chosen “LOVE” (or mercy) as her vocation. He gave examples of Therese’s mercy in her life in the convent. She stands as a witness of mercy whom we are called to imitate.

  1. As the Gospel of the Day was all about the value of “FAITH” he described faith, hope and love as three inseparable sisters. One cannot exist without the other. A crisis of love frequently reveals a crisis of faith. Yet, love disposes to faith. A faith-filled, merciful person is always hopeful.
  2. He invited the congregation to take a look at the plight of Haitians in Haiti, in the Dominican Republic, in Brazil and all over South America and the current crisis at the US ports of entry and hence pointed to the urgency of a deep conversion as the indispensable first step toward our personal, social and national recovery.
  3. In conclusion, let us not be superficial, seeking only some small physical healings. With a rebirth to FAITH, HOPE and LOVE, leading to a complete renewal of our souls and spirits, we can become sacred AGENTS through whom the overwhelming power of Jesus can become

operative in our communities.

  1. Be at last as Fr. Cyprien said: witnesses of mercy, missionaries of mercy. Fulfill your Christian vocation of letting God live in you and shine his mercy through you. Excel in MERCY!

 

The fifteen hundred people in attendance displayed great fervor and joy throughout the entire session!

A similar session is projected for the Diocese of Palm Beach in September 2017.

 

We must do all we can to multiply religious events that attract large numbers of our people

for sound instruction, intense prayer and a call to deep conversion.

 

We must be careful to preserve and increase a deep sense of CHURCH, ORDER and HARMONY In all

these sacred gatherings so they will always enhance our cohesion as the merciful PEOPLE OF GOD! 

 

 **************************************************************************

 

(VOIR VERSION FRANCAISE A LA PAGE SUIVANTE)

 

 

 

CONVENTION CHARISMATIQUE À PHILADELPHIE 30 SEPTEMBRE, 1er ET 2 OCTOBRE

                                     (Résume préparé par Bishop G. Sansaricq)

 

La communauté Catholique Haitienne de Philadelphie PA se prépare à célébrer ses quarante ans.

Le comité d’anniversaire projette donc cette année une série d’évènements festifs dont la présente Convention est comme le coup de clairon annoncant la mise en route de l’année-Souvenir.

 

Ce meme comité fit appel au groupe de prière MYRIAM pour organiser et animer la session.

 

Qui est le groupe de prière Myriam? C’est un groupe très dynamique qui fréquente la paroisse St Pie X à Rosedale Queens, un groupe qui est comme le rejeton du groupe de prière “Temwen Lafwa” qui

fonctionne à Port-au-Prince sous l’égide du Père Jules Campion.  Ce sont précisément les leaders de Port-au-Prince qui sont venus d’Haiti pour animer la convention. Les deux principaux animateurs sont des professionnels de Port-au-Prince, l’un un professeur d’université, l’autre un ancien ministre associé d’un gouvernement précédent.  

 

La convention s’est tenue au “Convention Hall” de Philadelphie dans une grande salle pouvant contenir facilement 2 000 personnes.  Quelque 1500 Haitiens s’inscrirent pour les trois jours.

 

5 pretres venus d’Haiti et trois prètres du Canada (l’un Haitien, l’autre un Congolais parlant francais et le troisième un Francais) et 7 pretres Haitiens en ministère aux Etats-Unis en provenance d’un peu partout assurèrent les enseignements, les confessions et les célébrations.

 

Bishop Sansaricq fut invité à présider à la messe d’ouverture le Vendredi soir et à la messe de cloture le Dimanche a midi. Il décida d’acepter l’invitation quand il constata la bonne foi des organisateurs qui voulaient simplement prier sans aucune idée de rivalité ou de competition avec qui que ce soit.

Les groupes de prière qui naissent ne doivent pas ètre abandonnés à eux-mème pour qu’il n’y ait pas de dérive.  Ils doivent ètre encadrés pour la preservation de cet esprit d’unité qui doit ètre la caractéristique de tout groupe catholique. Il est bon de ne pas les traiter comme des groupes suspects parce qu’ils sont des nouveaux venus sur la scène.

 

Dès le premier soir Msgr Sansaricq souligna l’importance d’acquérir une connaissance solide de la Bible et de la doctrine de l’Eglise afin d’assurer la fidélité au “DEPOT DE LA FOI.’ C’était justement la fète de St Jerome, ce champion de la PAROLE et de la CONNAISSANCE du MYSTERE du Christ. L’Eglise le CORPS du Christ ne se divise jamais.

La Misison des groupes de prière est de nous faire tous grandir dans l’Unité du Corps.

 

L’animation, la petite chorale, les musiciens dont plusieurs provenaient du Canada furent superbes tout au cours des trois jours.

 

Le Père Gustave Miracle donna deux ou trois enseignements très applaudis sur la misèricorde, Les sessions d’adoration, de prières de pardon ou de guérison ou de deliverance furent conduites avec extrème ferveur et calme,

 

Le Père Campion comme toujours offrit des reflexions élevées. Le prètre congolais du Canada donna deux enseignements sur l’importance de se défaire de toute sorte de rancunes. La rancune empoisonne tout l’ètre et rend impossible l’exercice de la misèricorde.

 

Le Père Cyprien présida à la messe du Samedi soir et présenta Ste Therese de Lisieux (dont c’était précisément la fète) comme un modèle de misèricorde. Il demanda à l’assemblée de devenir, après la convention, des TÉMOINS et des MISSIONAIRES de la MISÈRICORDE.

 

Bishop Sansaricq passa le clair de son temps à confesser ainsi que les quatorze prètres présents.

 

L’on peut dire que la Convention suivit le schèma tarditionnel des conventions charismatiques avec la mème piété et le mème enthousiasme  qui caractérisent ces assemblées.

Il y eut beaucoup plus de prières que d’enseignements.

 

A la messe de cloture du Dimanche Bishop Sansaricq prit son point de depart à partir des textes liturgiques du jour qui soulignaient la valeur primordiale de LA FOI. Il dit comment la FOI, l’ESPÉRANCE et la CHARITE (ou misèricorde) sont comme trois petites soeurs inséparables qui dansent en se tenant la main. L’une n’existe pas sans l’autre.  Dès que l’une se retire, les autres disparaissent.

 

La FOI, l’ESPERANCE et la CHARITÉ sont ls vertus essentielles de tout chrétien. Toutes les autres vertus s’édifient sur ces trois ROCHES FONDAMENTALES.

 

Membres du Renouveau charismatique, ne soyez pas superficiels!

 

Jésus vous appelle à une CONVERSION totale.  L’on ne vient pas aux prières tout simplement pour une guérison physique ou pour l’obtention d’une faveur spèciale. Oh! Bien sùr, c’est légitime!  Mais l’on vient pour naitre de nouveau et devenir une personne nouvelle en Jésus-Christ! 

 

Il faut donc toujours rechercher l’UNITE, L”ENTENTE. 

La jalousie, la rancune, l’esprit de PARAITRE MEILLEUR QU’UN AUTRE  ne doit jamais s’insinuer dans les coeurs.  Qu’on se rappelle que nous sommes “SAUVÉS par Grace,”   TOUT SUCCÈS, TOUTE VICTOIRE DÉCOULENT DE NOTRE UNION A JESUS

DANS L’EGLISE UNE SAINTE CATHOLIQUE ET APOSTOLQUE. 

 

En partant, les nombreux participants exprimèrent leur joie et leur désir de toujours participer

à toutes conventions qui se déroulent avec ce mème cachet de ferveur authentique! 

Proverbe

Vre Kouraj, se Konnen Soufri

Ou  Kriye viv! pou sa ki fè ou viv

Mete Zwezo nan Lalòj, pa vle di l a mouri  ladan

Cheval ak bourik pa atle ansanm

Bèf  pa janm bouke pote kòn li

 

 

 

Michelle Obama poursuit sa campagne pour Hillary Clinton

Gilles Biassette (avec AFP), le 14/10/2016 à 16h54

 

 

a16-027-michele

 

 

 6  0

La femme du président américain a tenu jeudi 13 octobre un discours très ferme contre le candidat républicain Donald Trump.

ZOOM 

Michelle Obamas’engage dans la campagne le 13 octobre 2016. / Jim Cole/AP

Intervenant jeudi 13 octobre dans le New Hampshire, Michelle Obama a exprimé son indignation après les dernières révélations mettant en cause l’attitude du magnat de l’immobilier envers les femmes.

i Pourquoi lire La Croix ?

  • La Croix va sur le terrain, et met en lumière des acteurs de l’actualité, célèbres ou modestes.

+

La Première dame « glacée » par la conduite de Donald Trump

En campagne jeudi à Manchester, la femme du locataire de la Maison-Blanche s’est dite « glacée jusqu’à la moelle » par l’attitude « effrayante » du candidat républicain, faisant allusion aux propos tenus en 2005 par Donald Trump et révélés dans un enregistrement audio il y a une semaine.

Le milliardaire s’est excusé de ses propos graveleux, assimilés à des« déclarations légères de vestiaire »« Il ne s’agissait pas de discussions de vestiaire. Il s’agissait d’un homme puissant s’exprimant librement et ouvertement sur un comportement de prédateur sexuel », a jugé Michelle Obama, visiblement très touchée par ces propos.

« Quel que soit le parti auquel on appartient, démocrate, républicain ou indépendant, aucune femme ne mérite d’être traitée de cette façon », a-t-elle notamment ajouté.

> À lire  : Donald Trump accusé d’attouchements sexuels

De nouveaux témoignages

Depuis la diffusion de cet enregistrement, les médias américains ont relayé le témoignage de plusieurs femmes disant avoir été victimes de la part de Donald Trump de harcèlement et d’agressions sexuelles.

Le New York Times a ainsi donné la parole à deux Américaines. La première reproche à Donald Trump de l’avoir touchée alors qu’elle était assise à côté de lui dans un avion il y a plus de trois décennies. La seconde affirme qu’il l’a embrassée contre son gré en 2005, lorsqu’elle travaillait comme réceptionniste dans la tour Trump à New York.

« Ces accusations vicieuses selon lesquelles j’aurais eu un comportement déplacé avec les femmes sont totalement et absolument fausses, a réagi le magnat de l’immobilier, qui n’a jamais été autant en difficulté dans sa course à la Maison-Blanche. Ces attaques sont orchestrées par les (époux) Clinton et leurs alliés chez les médias. »

Michelle Obama, une référence

Alors que Donald Trump fait face à la fronde d’une partie de son propre camp, Michelle Obama offre, elle, un soutien appuyé à l’ancienne rivale de son mari. Lors de la convention démocrate, fin juillet, elle avait prononcé un discours très remarqué.

> À lire aussi : Bernie Sanders et Michelle Obama soutiennent Hillary Clinton

À cette occasion, elle avait déjà dénoncé le comportement de Donald Trump et les attaques du camp républicain : « Quand quelqu’un est cruel ou se comporte comme une brute, on ne s’abaisse pas à son niveau. Non, notre devise, c’est : « quand ils visent bas, nous visons plus haut » », avait déclaré la Première dame.

Une phrase reprise à plusieurs reprises par Hillary Clinton, notamment dimanche 9 octobre, lors du deuxième débat télévisé.

Gilles Biassette (avec AFP)

 

Good to know: Temporary suspension of new policy of deportations of Haitians.

Deacon Paul C. Dorsinville.

A27-4-Deacon Paul

On October 13, 2016 (Vatican) News.va reported that on October 11, 2016  US Secretary of Homeland Security, Jeh Johnson, after meeting with Mexican authorities, announced to the media the temporary suspension of expulsion of Haitians in the USA without authorization in the aftermath of devastation in Haiti by hurricane Matthew. But he added that after the problems have been addressed the intent is to resume the change of policy proposed a couple of weeks ago.

There are close to 8,000 Haitians stranded in transit in Mexico around Tijuana, trying to cross into California, and their only assistance is from the meager resources of the Catholic Church.

Sunday October 16 is World Mission Sunday which centers around all the corporal and spiritual works of mercy.
+                        +                      +.

Ce 13 Octobre 2016, (Vatican) News.va a rapporté que le 11 Octobre 2016, le Secrétaire de Sécurité Intérieure des USA, Jeh Johnson, après sa rencontre avec les autorités mexicaines a Mexico City, a annoncé aux média la suspension temporaire de déportation d’Haitiens aux USA sans autorisation, a cause de la dévastation causée en Haiti par le cyclone Mathieu. Mais une fois les problèmes addressés, l’intention est de rétablir la procédure proposée il  y a un couple de semaines de cela.

C’est qu’il y a près de 8.000 Haitiens en transit au Mexique autour de Tijuana, essayant de traverser en Californie. Leur seule assistance vient des maigres ressources de l Eglise Catholique.

Ce dimanche 16 Octobre est le Jour Mondial des Missions, centré sur les oeuvres corporelles et spirituelles de miséricorde.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s