National Center-Latest News-August 28 , 2016

 

A28-7-St Pius X

REFLECTIONS ON THE READINGS OF TH 22ND SUNDAY OF THE CHURCH YEAR (August 28th, 2016)

Sirach 3, 17-29; Psalm 38; Hebrews 12, 18-24; Luke 14, 1 + 7-14

 

By +Guy Sansaricq.

 

Today’s teachings are about humility, a virtue that is essential to happy human relationships, yet one that is not particularly prized by the world.

Two statements summarize Jesus’ speech. Both are stunning:

  1. Everyone who exalts himself shall be humbled but the one who humbles himself shall be exalted.
  2. When you hold a banquet, invite the poor, the crippled, the lame, the blind. Blessed indeed you will be because they are unable to pay you back. It is God who will repay you at the Resurrection of the just.”

Sirach, the wise man, in the first reading also extols the value of humility. People often like to lord it over others. History is replete with dictators who oppress nations, husbands and sometimes wives who render marital life unbearable, all sorts of individuals who strive to outshine those around them by their arrogance and senseless ambitions. Pride like a plague destroys human relationship.

God is LOVE. Love is what makes us truly great. Love grows out of humility. Jesus is the supreme example of humility. God though he was, he emptied himself of his divinity to become a man like ourselves in all things except sin. He became a servant to serve and save us.

He loves all of us and demands that we in turn treat each other as brothers and sisters. The Christian walks humbly  in the footsteps of the Lord.

 

 

 

PENSÉES SUR LES LECTURES DU 22ÈME DIMANCHE SIMPLE. (28 Aout 2016)

 

 

Jésus enseigne l’humilité. Ce n’est pas un appel à rester ignorant, incompetent et obscur ou à cacher ses qualités réelles. C’est plutot un appel à vivre dans la vérité. Nous sommes tous tirés de la terre et nous y retournerons. Pourquoi se prétendre supérieur, pourquoi se gonfler d’orgueil et de vanité?  Pourquoi trouver sa joie à dominer les autres? Dieu veut que nous vivions dans la paix, le respect mutuel dans un esprit de fraternité car nous partageons tous la mème nature humaine.  Le chrétien doit se signaler par une attention spéciale pour les pauvres à l’exemple de Jésus qui se dépouilla de sa nature divine pour se faire le serviteur et le sauveur des pécheurs.

Dans ce meme ordre d’idées, réjouissons nou d’entendre Jésus nous dire” Quiconque s’élève sera abaisse et qui s’abaisse sera élevé.”  Emerveillons nous de cette autre declaration: “ “Quand vous faites une fete, n’invitez pas vos parents ou les riches car un jour ils vous inviteront à leur tour et vous rendront cette faveur. De préference, invitez les pauves, les boiteux, les estropiés, les aveugles. Eux ne pourront jamais vous remettre cette faveur. Maix votre Père dans les cieux vous le rendra à la Résurrection des justes.”

 

Dieu est amour. Notre grandeur c’est de lui ressembler. L’humilité est à la base de l’amour car l’amour nous invite à nous oublier dans le service des autres. Le Seigneur est doux et humble de Coeur.  Finissons en avec toute illusion de grandeur terrestre pour ne rechercher que la grandeur éternelle que Dieu confère à ceux qui l’aiment.

 

 

Conference des Jeunes du 20 Aout

A020-1 Youth Event

Quand le Ciel a decidé l’opposition de la terre est vaine.  Telé Solidarité a eu son premier Youth Talk show le samedi 20 Aout 2016 à la paroisse Our Lady of Miracles du Diocèse de Brooklyn.  Ce Talk show avec les Jeunes adultes de la Communauté Haitienne est une première. Beaucoup pensent que l’effort doit être maintenu. Les jeunes doivent pouvoir participer à des émissions similaires.

Nous devons tout d’abord remercier le Seigneur  qui a motivé beaucoup de leaders spirituels à encourager les jeunes de leur paroisse à participer à cette rencontre, Les jeunes ont beaucoup de choses à partager avec nous tels leur rêve et leur defi. Ils peuvent utiliser la Radio Telé Solidarité pour communiquer leurs sentiments à notre communauté et pour rejoindre leurs pairs.

La communauté Haitienne a beaucoup de jeunes qui sont à l’université et qui ont même déjà terminé leurs etudes universitaires. Plusieurs d’entre eux occupent de très prestigieuses positions.  Ces jeunes sont des étoiles de notre communauté et  de plus en plus s’impliquent dans la communauté Haitienne. Qu’ils s’implantent également dans nos projets d’Evangélisation.

 

Le comité Executif de Radio Telé Solidarité doit se rencontrer sous peu pour faire une evaluation de cette journée et arriver à une date pour le prochain Youth Talk Show.  Nous profitons pour vous informer que Radio Telé Solidarité aura une autre competition  des jeunes cette année pour elire le jeune de l’année 2016.  Nous invitons les leaders Spirituels et les leaders des groupes de jeunes  à nous envoyer le nom d’un jeune de leur communaute pour cette competition. Les Candidats doivent être entre 16 et 25ans

 

Le Youth Talk Show  du 20 Aout  de Radio Telé Solidarité  nous a permis de déceler  certaines  jeunes etoiles de la Communauté Haitienne. Nous avons été en mesure de constater comment la nouvelle generation assume son identité raciale et se tient prète à faire face aux défis réels des Noirs aux Etats-Unis.

 

 

Le Personnel de la radio Telé Solidarité  vous exhorte  à visiter sa page de Facebook Radiotele Solidarite pour regarder les photos de cette conference et pour écouter nos MCS artiste Ludwine Joseph , la talentieuse Journaliste Tadia Toussaint, Bishop Guy Sansaricq , Father St Charles Borno, Professeur Myriam Augustin, Liz Faublas.  Sous peu  vous aurez la chance de regarder le Youth Talk  Show à Telé Solidarité et à notre page de Facebook Radiotele  Solidarite’

 

Bishop Guy Sansaricq partage avec nous son opinion sur la conference des Jeunes et qu’est ce qu’il attend de cette rencontre:

Les jeunes adultes de notre communauté ne sont plus des enfants dociles. Ils font partie intégrante de la culture américaine dans laquelle ils sont immergés.  C’est bon de leur offrir un forum où ils peuvent s’exprimer. Comme Eglise nous avons un souci particulier celui d’intégrer dans leurs analyse et leur plans d’avenir les valeurs évangéliques que nous avons recues de Jésus-Christ. Nous devons donc donner la parole à ceux qui croient dans l’éminente dignité de la personne humaine, dans la primauté du commandement de l’amour, dans l’option préférentielle pour les pauvres, dans le refus de toutes sortes de violence pour résoudre les problemes sociaux et dans la place de la prière dans la vie de tous. Evidemment tout commence par la rencontre de Jésus-Christ. Les jeunes sont impressionnés davantage quand ces valeurs sont proclamées par leurs semblables.

C’est pour cela que nous devons trouver des jeunes croyants pour affirmer et defendre ces grands enseignements sur les ondes d’une radio. Evidemment c’est un projet qui ne portera des fruits escomptés que progressivement. Encore faut-il qu’on commence!

Enfin nous tenons à remercier  tous les jeunes , les leaders des groupes de jeunes, les leaders de certaines Communautés de foi qui etaient presents  à cette Conference.

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité  croit fermement que le Christ est et doit être toujours le but de tout ce que nous entreprenons. Au Sein de l’Église il ya de la place pour tout le monde. Les jeunes ont un grand role à jouer et ne doivent pas ètre exclus. Les leaders doivent les accompagner dans la bonne direction  et ces derniers doivent toujours  les aider à être des instruments d’unité, de paix et d’amour dans ce  monde ravagé par la  division , la haine,  et la violence aveugle. Brother Tob

Youth Conference August 20

A020-5-RADAKKA

When Heaven decides the earth cannot resist . Telé Solidarity had its first Youth Talk show on Saturday, August 20, 2016 in the parish of Our Lady of Miracles of the Diocese of Brooklyn. This show Talk with the young adults of the Haitian Community is a first. Many think the efforts must be maintained with the view of integrating our young people in our Radio/Tele solidarite programs.

We need to thank the Lord that motivated many spiritual leaders to encourage young people in their parish and youth of other Christian denomination to attend this meeting, Young people have a lot to share with us about their dreams and  challenges.

The Haitian community has a lot of young people in universities and many who have completed their studies and hold good jobs. These young stars have a lot of implications in our community and they are involved in the Haitian community.

 

The Executive Committee of  Radio Telé Solidarité should meet shortly to make an assessment of that day and to arrive at a date for the next Youth Talk Show. We take this opportunity to inform you that Radio Telé Solidarity will hold another competition for young adults this year to select the youth of the year 2016. We invite the Spiritual leaders and leaders of youth groups to send the name of a youth of their community for this competition. Candidates must be between 16 and 25 years.

 

The Youth Talk Show of August 20 at  Radio Telé Solidarity allowed us  to discern  some young stars of the Haitian community and to see how they calmly assume their racial identity and stand ready to face the challenges  of the Black Community in the United States

 

The Staff of  radio Telé Solidarité urges you to visit her Facebook page Radiotele Solidarite to view pictures from this conference and to listen to our MCS  artist Ludwine Joseph, the talented  Journalist Tadia Toussaint, Bishop Guy Sansaricq, Father St Charles Borno, Professor Myriam Augustin and

the brilliant anchorwoman Liz Faublas. Soon you’ll be able  to watch the Youth Talk Show to Telé Solidarity and our Facebook page Radiotele Solidarite ‘

 

Bishop Guy Sansaricq shares his opinion on the Youth Conference and what he expects from this meeting:

A20-08-Myriam Augustin

Our young adults are immerged in the American culture. They have formed opinions that they like to express. We need to listen to them. We also need to enter into dialogue with them. Some of these young leaders belong to the Church. Our hope is to form them so they can impact their peers with the great vision of Jesus-Christ. They must be able to step into the forum with great conviction about the eminent dignity of the human person, the absolute necessity of love in human relationship, the preferential option for the poor and the rejection of all forms of violence to resolve social injustices. For this to happen, a forum is necessary. Indeed our objectives will not be achieved overnight. But we need to start somewhere. Our talk show was a first step.”

Finally we want to thank all young people, groups of young leaders, leaders of some communities of faith who were present at this Conference

 

The staff of Radio Telé Solidarity believes firmly that Christ is and must be always the focus of the church and all our community endeavors. Young adults have a great role to play and deserve a place at the table. Leaders must accompany them in the right direction and must always help them to be instruments of unity, peace and love in this world ravaged by division, hatred, selfishness arrogant pride. .

Brother Tob

 

 

 

Marc Andreus Breneville

A10-Marc A. Breneville

24 Juillet 1933-10 Aout 2016

Le Centre National de l’Apostolat Haitien est très triste de vous

annoncer en retard le grand depart pour l’éternité de Mr. Marc Andreus Breneville survenu le 10 Aout à l’age de 83 ans.

Le défunt est le Père du Prêtre Garcia Breneville, un prêtre très respecté et aimé au sein de la pastorale Haitienne de Boston où il exerce son ministère mais aussi en Haiti où il a été professeur au Séminaire. Le père Garcia jouit d’une très garnde estime dans toute la Diaspora haitienne des Etats-Unis.

 

Rappelons que le regretté Marc Breneville est originaire de Tomazeau

Il était un catholique très fervent et se preparait à célebrer  son 60ème anniversaire

de mariage avec la reine de son Coeur Altagrace (Vaval) Breneville. Les préparatifs de cette fète étaient en cours quand le Seigneur l’appela.

Il était presque toujours present dans toutes les activités de la Paroisse de Ste Angella et ensuite de la Paroisse du Christ-Roi à Brockton MA.

Monseigneur Guy Sansaricq presente ses sincères Condoleances à la veuve Altagrace (Vaval ) Breneville et à son frère et ami le Père Garcia  et à toute la famille en ces mots:

Chère Père Garcia et chers membres de la famille Breneville:

Je paartage la peine de votre deuil et en meme temps votre espérance. Nous devons tous traverser ce seuil qui mène à la vie éternelle.  Si la douleur de la separation est réelle, la consolation qui découle de la foi nous réconforte. Nous savons que le serviteur fidèle recoit infailliblement sa recompense. J’ai déjà offert la messe pour le repos de son ame et en offrirai d’autres encore pour que votre consolation soit plus forte encore que votre peine.

Avec toute ma fraternelle amitié.

 

+Guy Sansaricq

.

La messe funeraire du regretté Mr. Breneville a eu  lieu le 20 Aout à la Paroisse Christ Roi de Brockton.

Nous demandons au Seigneur d’accueillir Mr. Breneville en son paradis

 

Fête la Paroisse St PIUS X

A28-4-Choir of St Pius

Le Personnel de Radio Telé Solidarité était très heureux de couvrir la messe solennelle de la fête de St PIUS X le dimanche 21 Aout. Bishop Guy Sansaricq fut le celebrant et l’Homeliste à la celebration Eucharistique. Le Père Miguel Auguste est le curé de cette Paroisse et est l’un des prêtres Haitiens du diocèse de Brooklyn qui occupe une position de Leadership.

Le Personnel de Radio Telé  Solidarité continue à faire tout ce qui depend de lui pour couvrir les messes et pour informer le peuple de Dieu  sur ce qui se passe dans la communauté Haitienne de la diaspora et d’Haiti. Peut on le faire si les leaders ne nous informent pas de leurs activités pastorales?. Nous serions heureux si les leaders de la pastorale Haitienne délèguaient un membre de leur communauté à nous tenir informés. Nous  nous excusons auprès  de nos lecteurs et de nos lectrices si nous n’arrivons pas à les informer à temps sur tout ce qui se passe dans la dispora.  Nous continuons à vous rappeler que chaque jour à 7:00 pm vous pouvez visiter Telesolidarite.tv et clicquer sur Live Stream pour regarder nos emissions  et vous pouvez visiter notre adresse de Facebook  Radiotele Solidarite pour regarder nos videos et pour lire le bulletin Hedomadaire du centre National.

 

Les Communautés de Foi de la Paroisse de St  PIUS X du diocèse de Brooklyn ont célébré grandiosement la fête de leur St  Patron. La Chorale creole et la chorale Anglaise ont performé ensemble à cette celebration Eucharistique. Selon certains paroissiens et paroissiennes La Paroisse St PIUS X accueille entre 250 et 300 personnes pour ces celebrations Eucharistiques haitiennes en fin de Semaine. L’un des defis du Père Miguel est la reconstruction de l”Église. Il semble qu’il est sur la bonne voie car il a mentionné qu’il a en reserve près deux Millions dollars et selon ses estimations, La reconstruction coutera 3 Millions de Dollars. Il exhorta ses  paroissiens à faire des sacrifices pour accomplir cet objectif.

A28-6-Liturgical dance and Praise

Monseigneur Guy Sansariq dans son homelie  exhorta le peuple de Dieu à soutenir le travail du Père Miguel à la Paroisse St PIUS. . Il a parlé dans son homelie des grandes qualités de St PIUS X. Il profita pour souhaiter un heureux un heureux vingt-troisième Anniversaire d’ordination sacerdotale au Père Père Michael Ukah. Monseigneur Guy Sansaricq fut très ovationné à la fin de son Homelie. Pour ecouter la première partie de la messe clicquer sur ce lien: https://youtu.be/EOlkrjv8SLc.

Bishop Guy Sansaricq etait accompagné à l’autel par les Pères Miguel, Michael Ukah et le Père Yvon Hector Aurelien, récemment ordonné.

 

Le ministère de Carlo Balthazar comme directeur de Musique est très apprécié par le peuple de Dieu. Je vous exhorte à regarder cette messe pour comprendre le travail Colossal de Carlo à la Paroisse de St PIUS. Bravo Carlo , continue à temoigner de ton amour pour notre Eglise à travers ton ministère. Carlo est l’un des artistes de la communauté Haitienne Catholique  du Diocèse de Brooklyn. Il est très impliqué  dans la pastorale Haitienne du diocese. J’etais très content d’avoir une conversation avec Barnica Laveau, infirmière de profession et leader du groupe Liturgique Dance et Praise de la Paroisse. Elle me fit savoir que l’un des enjeux c’est d’encourager les jeunes à prendre une part active aux activités de l’Eglise. Cette Paroisse a deux groupes de jeunes.

Le ministère du Père Miguel comme Curé est très aprécié par ses paroissiens. Le Personnel de la Radio Telé Solidarité souhaite au peuple de Dieu  une  très Bonne fête de St Pius X..Pour écouter la deuxième  Partie  clicquer sur ce lien: https://youtu.be/M81UtXQ37fM

Brother Tob

Feast of   St. PIUS X Parish

A28-4-Choir of St Pius

The staff of Radio Telé Solidarité was very pleased to cover the solemn Mass on the feast of St. PIUS X. Bishop Guy Sansaricq was the celebrant and homilist of this Eucharistic celebration. Father Miguel Auguste is the pastor of this parish.

 

A28-12-Father Miguel

The Staff of Radio Telé Solidarité continues to do all it can to cover the masses to keep the Haitian Diaspora and also the faithful in Haiti abreast of what’s going on in the community. In order to succeed in this task we would like all Parish leaders to assign one of their members to pass on to us all the news and activities of their area. We apologize to our readers if we fail to inform you on time of all this is happening. Please help us!

We continue to remind you that every day at 7:00 pm you can visit Telesolidarite.tv and click on Live Stream to watch our broadcasts and you can visit our address of Facebook Radiotele  Solidarite to watch our videos and to read the Weekly newsletter of the  National center.

The Faith Communities of the Parish of St. PIUS X of Brooklyn diocese grandly celebrated the feast of their Patron Saint. Creole Choir and the English choir performed in unison at this Eucharistic celebration. Some parishioners said that St. PIUS X Parish welcomes between 250 and 300 people for the Creole Eucharistic celebrations on a regular sunday. One of the challenges of Father Miguel is the reconstruction of the “Church”. It seems that he is on track as he mentioned that he has in reserve about two million dollars and the estimated cost of the construction will be three million dollars. He exhorted his parishioners to make sacrifices and be very generous in this endeavor.

Bishop Guy Sansariq in his homily exhorted God’s people to support the work of Father Miguel at St. PIUS. He mentioned in his homily the great qualities of St PIUS and the relevancy of his teachings to our day and age. He wished a Happy Anniversary to Father Michael Ukah who was celebrating his twenty-third anniversary of priestly ordination. Bishop Guy Sansaricq was very applauded at the end of his Homily. To listen to the first part of the Mass click on this link: https://youtu.be/EOlkrjv8SLc.

 

Bishop Guy Sansaricq was accompanied to the altar by Father Miguel, Father Michael Ukah and the recently ordained Fr. Yvon Hector Aurelien.

A28-5-Cartlo Balthazar

The Ministry of Carlo Balthazar as Music Director is highly appreciated by the people of God at st Pius X. I urge you to watch this Mass to understand the colossal work of Carlo at the Parish. Congratulations Carlo! Continue to testify your love for our Church through your ministry .Carlo is one of the artists of the Haitian Catholic community of the Diocese of Brooklyn. I was  very happy to have a conversation with Barnica Laveau, who is a nurse and leader of the Liturgical Dance and Praise Group of the Parish. She said   that one of the challenges of St PIUS X Parish  is to encourage young people to take an active part in the activities of the parish. She also mentioned that there are two youth groups in the parish.

 

The ministry of Father Miguel as pastor is highly apreciated by his parishioners. The staff of Radio Telé Solidarité wishes to God’s people a Happy Feast of St. Pius X. To listen to the second part on this mass click on this link: https://youtu.be/M81UtXQ37fM

 

Brother Tob

 

 

A21-46-Marjorie

On Saturday, August 20, 2016 I was invited by Monalisa Jean Ferrari to attend the, Youth Conference, Haitian Talk Show.  This event was sponsored by Radio-Tele Solidarite & The Society for Haitian Research and was held at Our Lady of Miracles Roman Catholic Church.  It was a day where the youth from different parishes and their friends, got together to discuss issues that concern their generation.

 

The day started out with a welcome done by Fr. Borno who extended his welcome to the youths and acknowledge his congregation who was there in attendance.  He asked that everyone be attentive in hopes that we all walked away with something.and was quickly followed by a speech from Bishop Sansaricq. The Bishop spoke about how his hope is that everyone feels welcomed and that he hoped that this would be the beginning of great dialogue with our youth.  He wanted them to understand how their presence there that day was important as they are our future and he wanted them to be on the right path.

 

Marie Carmelle Casimir sang a stirring song about the Haitian Flag, the meaning, the pride that we should have in it.  Then came the major part of the day, the panel discussion.

 

The moderator:Tadia Toussaint

Panel: Princess J. Charles, Peter Damour, Maureen Malivert, Ariel Metayer, Agathina Nozy and Stephanie Sica

 

The moderator, and the panel were all young people who are doing great things in their community.  Since the audience was mostly Haitians and Haitian-Americans, the topics were mostly centered around the Haitian culture.  Some of the topics were: Haitian Pride, What does it mean to be Haitian, are Haitian parents too strict, Black Lives Matter Movement, and the effects that social media has on this generation.  I appreciated how the panel segment was interactive with the sitting audience; the panel gave their thoughts and so did the audience.  I think that Tadia Toussaint did a great job gauging the audience.  She asked the right questions and got people, who seemed pretty shy, to participate.  I was glad to have given my thoughts in reference to strict parents.

 

As some point during the panel discussion we took a pause to listen to Liz Faublas of NET-TV’s Currents who was the keynote speaker. This woman is very funny! Liz spoke about how she grew up with an idea what she thought she wanted to be but changed her whole trajectory later and decided to study communications.  Her decision to become an anchor did not go over well with her Haitian parents who had other ideas for her life.  So Liz became an anchor and although her parents didn’t understand at first, they came to respect what she does. She spoke about how her mom is her biggest fan yet her biggest critic.  Her mom is the only person who watches her show religiously and calls her after every show with critique and suggestions.  Liz said how it bothered her at first but then she realized that her mom just wants her to be her best.  She said that it dawned on her that she was not just representing herself, but her family, friends, country and race.  This is a very big deal!  Liz encouraged the youth to think about what it is they want to do with their lives, to go for it, but to also remember they never just represent themselves.  We all should live lives that our parents could be proud of.  Later, Myriam Augustin received the Radiotele Soladarite Woman of the Year 2016 Award for all of her community work.  Finally, the  Blue Angels Drum gave a very rhythmic performance. The day ended with prayer and everyone communing together.

 

The Youth Conference was a great event! I appreciated how the church and the sponsors came together to create a space where young people can be heard.  In a culture that is known for not giving credence to their youth, this was a great way to begin breakng the old traditions.  My hope is that next year, with early planning,  that more congregations, even non-Catholic youths would be invited.  I believe that issues that the youths face today, transcends religion.  Even those who do not believe in GOD could benefit from a conversation that could possibly introduce them to GOD as a source of counsel in a way they may not have thought of.  I pray that this becomes an annual event!

Marjorie

 

Entretien avec Jean Claude Ravet

A28-9-ean Claude Ravet

 

Nous etions très contents de Rencontrer Jean Claude Ravet , Redacteur en chef de la Revue Relations Jesuites pour un entretien à la Radio Telé Solidarité . Jean Claude Rave test parmi les amis du Bulletin Hebdomadaire du Centre National et de laRadio Telé Solidarité

 

Dans son entretien Jean Claude a mis l’accent sur les relations Nord-Sud ou les pauvres deviennent plus pauvres et les riches deviennent plus riches. Parfois les Pays du Nord se servent des pauvres  pour continuer à s’enrichir. C’est plus que clair que la repartition des richesses est très mal faite ce qui creuse davantage le  fossé séparant des riches des pauvres.

Jean Claude nous a parlé de la situation des premières nations  ou des autochones au Canada qui sont appelés les exiles de l’interieur. Comment les autochones peuvent ils arriver à la réappropriation de leur autochtonité. Jean Claude nous fit savoir que les autochtonones du Canada commencent à se reveiller. Ils ne veulent  plus passer comme des gens exclus de la société ou relegués au second plan. Ces derniers commencent à se montrer dans les espaces publiques avec des revendications. Jean Claude a insisté que nous sommes tous des autochtones  c’est a dire des habitants de la  terre. Le dossier autochtone  du Canada est un dossier d’actualité et nous  promettons que nous allons faire de notre mieux pour continuer à vous informer sur ce sujet.

 

Jean Claude Ravet  nous a informé  sur le dernier forum Social Mondial qui a lieu à Montréal au mois d’Aout dernier. Selon les participants un autre monde est possible si nous arrivons à travailler ensemble. Il nous a donné son opinion sur les elections Américaines qui auront lieu au mois de Novembre prochain. Il a fait la difference entre Donald Trump et Hilary Clinton et nous a parlé un peu de Barack Obama . Son entretien est très instructif et je vous invite à clicquer sur ce lien pour écouter son entretien. https://youtu.be/w6Hhq6jeqvY

Il evoqua  que l’economie est la seule force qui commande. Comment peut-on  mettre la finance au service de l’humanité? Comment peut on arriver à une meilleure repartition des richesses? Son entretien est un eclairage sur ces dossiers. C’est ridicule de savoir que 90% des richesses de notre planète sont entre les mains d’un petit groupe qui represente 1% de la population mondiale et ces dernies peuvent imposer leur volonté  quand ils le veulent. Même les politiciens leur sont soumis.

Comme vous pouvez le constater nous n’avons pas chomé pendant l’été et nous continuons à faire tout ce qui depend de nous  pour vous informer sur certains sujets d’actualités . Jean Claude Ravet est connu pour le travail colossal qu’il accomplit pour l’humanité à la revue Relations Jesuites.

Brother Tob

 

L’ONU admet sa responsabilité dans l’épidémie de choléra en Haïti

LE MONDE | 19.08.2016 à 22h02 • Mis à jour le 20.08.2016 à 10h33 | Par Martine Valo

Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Ajouter

Partager (2 622)Tweeter

image: http://s2.lemde.fr/image/2016/08/19/534×0/4985248_6_fd59_du-bout-des-levres-l-organisation-des_98ea7e06290cf4ce8e9dea15cc69fc69.jpg

 

A28-10-Cholera

Du bout des lèvres, les Nations unies reconnaissent leur implication dans la terrible épidémie de choléra qui frappe Haïti. La contamination a causé près de 10 000 morts depuis l’arrivée de la bactérie dans le pays, en 2010, et elle a rendu malades 800 000 personnes. Voilà six ans que des casques bleus sont accusés de l’avoir apportée avec eux duNépal, ce que l’institution internationale s’est obstinée à nier jusqu’à présent.

« Au cours de l’année écoulée, l’ONU a acquis la conviction qu’il est nécessaire de faire beaucoup plus en ce qui concerne sa propre implication dans le foyer initial et les souffrances des personnes touchées par le choléra »,

a déclaré le porte-parole adjoint de l’ONU, Farhan Haq, jeudi 18 août.

Certes la déclaration apparaît alambiquée et n’a pas le ton des annonces officielles fracassantes. Mais elle ressemble à un début de revirement, qui fait naître l’espoir chez les défenseurs des victimes et chez ceux qui, sur le terrain, attendent de l’aide pour parvenir, enfin, à maîtriser une épidémie loin de régresser. D’autant que M. Haq a aussi promis qu’un nouveau plan d’action serait présenté dans les deux mois.

Avancée essentielle

« C’est une grande victoire pour les milliers d’Haïtiens qui se sont mobilisés pour la justice, qui ont écrit à l’ONU et porté plainte contre elle », s’est réjoui Mario Joseph, le président du Bureau des avocats internationaux de Port-au-Prince dans un communiqué, parlant de « victoire pour le peuple ». Il n’est pas le seul à considérer ce demi-aveu comme une avancée essentielle.

L’ONU doit maintenant présenter « des excuses publiques et établir un plan de compensation aux victimes qui ont tant perdu », a commenté l’avocate Beatrice Lindstrom, de l’Institut pour la justice et la démocratie en Haïti, une ONG américaine partie prenante dans un procès intenté aux Nations unies.

En théorie, les réclamations des familles des victimes pourraient atteindre 40 milliards de dollars (35 milliards d’euros). En fait, l’institution a jusqu’à présent systématiquement mis en avant son immunité pour ne pas répondre aux requêtes des Haïtiens autrement que par les arguties de ses avocats. Une cour d’appel vient à nouveau de lui donner raison sur ce point, le 18 août.

Cependant, l’ONU peut difficilement se maintenir dans cette position très inconfortable, alors qu’elle se trouve à la fois sous les projecteurs accusateurs de la presse et agitée par un débat interne. Plusieurs rapports émanant de ses rangs ont dénoncé son obstination à nier sa responsabilité à l’égard des Haïtiens. L’universitaire Philip Alston, rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté et les droits humains, a en particulier fustigé son attitude « moralement inconciliable et légalement indéfendable ».

Déshydratations fatales

image: http://s1.lemde.fr/image/2016/08/20/534×0/4985402_6_f641_traitement-de-malades-du-cholera-dans-le_144ef66f00d7f753b9c7655fdaed2bb0.jpg

Traitement de malades du choléra dans le quartier Carrefour de  Port-au-Prince, le 18 août.HECTOR RETAMAL / AFP

Car voilà longtemps que ne subsiste plus de doute sur le rôle joué par un bataillon de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) venu du Népal, où le vibrion à l’origine de l’épidémie est endémique. La souche bactérienne a, depuis, été séquencée : elle correspond parfaitement.

La contamination est liée aux eaux usées et à une grande quantité de matières fécales qui se sont directement déversées dans un affluent de l’Artibonite, rivière près de laquelle était installé le campement de la Minustah en octobre 2010.

Très vite, la maladie, qui entraîne des déshydratations fatales, se répand alors dans les villages le long de la rivière ; 10 000 cas suspects sont recensés en quelques jours et les structures de soin enregistrent des pics de 4 500 cas par jour. L’épidémie s’étend très vite au reste du pays, l’un des plus pauvres de la planète, ravagé par un séisme qui a causé 220 000 morts dix mois plus tôt. Pis : elle n’a jamais cessé depuis.

Une étude de Médecins sans frontières, publiée en mars, montre même que les 9 300 décès officiels ont été largement sous-estimés. « Entre 2010 et 2012, il y a eu plus de cas en Haïti que dans l’Afrique tout entière », souligne l’épidémiologiste Renaud Piarroux. Des chiffres d’autant plus saisissants qu’il n’y avait pas eu d’épidémie de choléra sur l’île depuis cent cinquante ans.

Ce professeur de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille se rend régulièrement sur place, où il a été le premier à enquêter sur cette affaire, dès 2010. Dans son dernier rapport, qui date de juillet, il rappelle que, par le nombre de victimes, cette épidémie est « la plus importante à laquelle le monde a dû faire face au cours des dernières décennies ».

Regain de l’épidémie

Il y a urgence à agir. Les espoirs mis dans le ralentissement du rythme de contamination en 2014 ne sont plus de mises. « Depuis un an, le choléra reprend de la force », note le médecin. A défaut de pouvoir métamorphoser Haïti en pays doté d’une infrastructure d’eau et d’assainissement moderne, il préconise de donner les moyens au corps médical et aux ONG d’intervenir dès qu’un cas suspect est repéré, de se rendre dans chaque village touché pour y mener rapidement des actions d’éducation sanitaire et de distribuer des comprimés de chlore afin d’assainir l’eau. Il croit moins à la vaccination, à l’efficacité d’autant plus limitée qu’elle ne bénéficie qu’à 3 % de la population.

Lire aussi :   Haïti : le premier tour de la présidentielle annulé, de nouvelles dates annoncées

« Je participe à la rédaction d’un nouveau plan que prépare l’Unicef, confie M. Piarroux. Il ne sera mis en œuvre que si des financements importants sont débloqués. » Alors lui aussi se réjouit du changement de ton de l’ONU, persuadé qu’il présage d’un revirement dans l’échelle des moyens alloués pour lutter contre un fléau aujourd’hui négligé.

 

 

Donald Trump persiste à vouloir faire du Trump

Dorian Malovic, le 18/08/2016 à 14h24

  • A28-11-Trump

 

 

 

 

 9  1

En baisse dans les sondages, le candidat républicain à la présidentielle a une nouvelle fois remanié son équipe de campagne.

Soutenu par sa base, Donald Trump divise toujours plus son camp, qui lui retire son soutien financier.

ZOOM 

Donald Trump a choisi de ne pas adoucir son discours radical mais au contraire de lancer une guerre à outrance contre Hillary Clinton. / Gregg Newton/AFP

► En remaniant son équipe de campagne, quel est l’objectif de Donald Trump ?

En baisse dans les sondages d’opinion avec six à sept points d’intentions de vote de moins que son adversaire démocrate Hillary Clinton, le candidat du parti républicain a annoncé mercredi 17 août avoir remanié pour la seconde fois son équipe de campagne. Non pour adoucir son discours radical mais au contraire pour lancer une guerre à outrance contre Hillary Clinton.

i Pourquoi lire La Croix ?

  • La Croix vous offre une information de référence sur l’actualité religieuse.

+

Il a ainsi placé à la tête de son équipe de campagne deux conservateurs dont la mission est claire : laisser Trump faire du Trump, comme aux grandes heures de la campagne des primaires du parti républicain. Ce remaniement est le symptôme d’un problème persistant chez le milliardaire populiste : l’absence de stratégie pour élargir sa base de soutien au-delà du noyau de ses électeurs de la primaire. Rien ne dit, d’ailleurs, qu’il vise à élargir son électorat, se fondant sur une base solide, déterminée et convaincue.

> Lire aussi : Hillary Clinton met Donald Trump au défi de publier ses revenus

► Quels sont les nouveaux responsables de son équipe ?

Donald Trump persiste et signe en choisissant d’embaucher Stephen Bannon, patron du site d’informations conservateur Breitbart News, nommé directeur général, un titre créé pour lui. Cet ancien banquier d’affaires chez Goldman Sachs dans les années 1980, puis producteur de films, est un ardent dénonciateur de l’establishment politique américain, démocrate et républicain, – dont il est pourtant issu tout comme Trump. Il a la réputation de ne pas faire de quartier quand il attaque.

En s’associant à cet agitateur, l’un des plus influents de la sphère conservatrice, Donald Trump signale que, loin de vouloir tendre la main aux électeurs modérés, il entend revenir à ce qui a fait son succès au début de l’année, durant la primaire républicaine : de grands meetings houleux, une parole enflammée et décapante, afin de rester coûte que coûte au centre de l’attention médiatique. C’est « quelqu’un qui va y aller sabre au clair, il n’hésite jamais à aller au combat et considère qu’en politique, tous les coups sont permis », a décrypté Corey Lewandowski, premier directeur de campagne de Donald Trump, devenu commentateur de CNN après avoir été lui-même limogé en juin 2016.

Par ailleurs, la sondeuse et consultante républicaine Kellyanne Conway est promue de conseillère à directrice de campagne. En pratique, au-delà du titre, elle se concentrera sur la communication et voyagera sur le terrain avec le candidat.

> Lire aussi : Le violent dérapage de Donald Trump contre Hillary Clinton

► Comment réagit le camp républicain face à leur candidat ?

Donald Trump semble faire cavalier seul. Dans le même temps, les défections publiques se multiplient dans le camp républicain, qui n’a trouvé aucune alternative à Donald Trump depuis la convention qui l’a officiellement intronisé le 18 juillet (sauf si le candidat « meurt ou se trouve en incapacité » selon les termes de la charte des républicains).

Il y a deux semaines, plus de 70 républicains influents, écœurés par sa campagne, avaient écrit à leur parti pour qu’il arrête de la financer et qu’il se concentre plutôt sur les scrutins parlementaires (Chambre des représentants et Sénat) qui se dérouleront également en novembre. Un scénario comparable à celui de 1996 quand, convaincus de voir leur candidat Bob Dole perdre contre Bill Clinton, les républicains avaient cessé leur financement.

> Lire aussi : « L’incompétence » de Trump en débat chez les Républicains

« La capacité de Donald Trump à diviser, son incompétence, ses imprudences et son impopularité record risquent de transformer cette élection en raz de marée démocrate », avance cette lettre destinée au président du parti républicain, Reince Priebus. Le candidat investi n’en a cure. « Je suis qui je suis. C’est moi. Je ne veux pas changer. Tout le monde dit : oh, il va « pivoter ». Je ne veux pas pivoter », a déclaré Donald Trump mardi 16 août à la télévision locale WKBT, dans le Wisconsin.

Dorian Malovic

Les évêques américains se tiennent à distance d’Hillary Clinton et de Donald Trump

Publié le 12 août 2016à 10h42

 

A28-11-Trump

« L’Église ne peut soutenir un candidat ou un parti, quel qu’il soit »

La conférence des évêques catholiques des États-Unis

Le 8 août 2016

DOCUMENT

Les catholiques voteraient-ils davantage pour Hillary Clintonet les protestants évangéliques pour Donald Trump ? Les sondages se multiplient aux États-Unis dans la perspective de l’élection présidentielle du 8 novembre, certains instituts cherchant, parmi d’autres critères, à croiser la pratique des futurs électeurs avec leur inclinaison politique.

« Notre cause est la défense de la vie et de la dignité humaines »

Les évêques catholiques, eux, restent à bonne distance des sondages et du pugilat médiatique qui opposent la candidate du parti démocrate à celui du parti républicain. S’ils ont diffusé un document de plus de 40 pages résumant les principes devant guider le choix des fidèles, ils soulignent que l’Église ne saurait être partisane. « La participation à la vie politique à la lumière des principes moraux fondamentaux est un devoir essentiel pour tout catholique et pour toute personne de bonne volonté », soulignent-ils. Mais « l’Église ne peut soutenir un candidat ou un parti, quel qu’il soit. Notre cause est la défense de la vie et de la dignité humaines et la protection des faibles et des vulnérables ».

« Former les consciences pour une citoyenneté en fidélité »

La conférence épiscopale américaine s’exprime dans un document mis en ligne après avoir  été adopté en novembre 2015 lors d’une assemblée générale. Intitulé « Former les consciences pour une citoyenneté en fidélité », il se divise en trois parties : un développement sur la doctrine sociale de l’Église catholique; une synthèse de la position des évêques sur plusieurs sujets éthiques; et dix propositions à destination des candidats mais aussi de tous ceux et celles qui veulent s’engager dans la vie publique. La rédaction a été faite sous la supervision de Mgr Ronny E. Jenkins, alors secrétaire général de la conférence épiscopale (photo).

Un tableau contrasté des États-Unis d’aujourd’hui

Reposant sur un socle élaboré en 2007, le document tient « compte des récents développements concernant la politique intérieure et la politique étrangère des États-Unis ». La liste est longue :  » la destruction continue de plus d’un million de vie humaines innocentes chaque année, par avortement; le suicide médicalement assisté; la redéfinition du mariage – cellule vitale de la société – par les tribunaux, les institutions politiques, et par la culture américaine elle-même; la consommation excessive de biens matériels et la destruction des ressources naturelles, qui affaiblit l’environnement et les pauvres; les attaques mortelles contre les chrétiens et les minorités religieuses à travers le monde; la définition de plus en plus étroite de la liberté religieuse, qui menace la conscience individuelle et la liberté de l’Église; les politiques économiques qui échouent à donner la priorité aux pauvres, dans le pays et à l’étranger; un système d’immigration brisé et une crise mondiale des réfugiés; les guerres, la terreur, et la violence, qui menacent chaque aspect de la vie et de la dignité humaines ».

Les évêques dressent dans le paragraphe 2 un tableau contrasté des États-Unis d’aujourd’hui. « Les réalités politiques de notre nation présentent des défis et des opportunités », constatent-ils. « Nous sommes une nation fondée sur ‘la vie, la liberté et la poursuite du bonheur’, mais le droit à la vie n’est pas pleinement protégé, spécialement pour les enfants non-nés, les malades en phase terminale, et les anciens, qui sont les membres les plus vulnérables de la famille américaine. Nous sommes appelés à être les faiseurs de paix d’une nation en guerre » contre elle-même.

« Une nation puissante dans un monde violent »

« Nous sommes un pays engagé à assurer ‘la liberté et la justice pour tous’ mais nous sommes trop souvent divisés en fonction des critères de race, d’ethnie et d’inégalité économique », poursuivent-ils. « Nous sommes une nation d’immigrants, bataillant pourtant pour prendre en compte le défi posé par de nouveaux migrants en notre sein. Nous sommes une société bâtie sur la force de nos familles, appelées pourtant à défendre le mariage et à offrir un soutien moral et économique à la vie familiale. Nous sommes une nation puissante dans un monde violent, affrontant la terreur, et essayant de construire un monde plus sûr, plus juste et plus pacifique ».

« Nous sommes une société riche où trop d’entre nous vivent dans la pauvreté et manquent de soins de santé et d’autres nécessités. Nous faisons partie d’une communauté mondiale chargée d’être les bons intendants de la Terre, ce que le pape François appelle notre ‘maison commune’, qui est menacée ».

« Une crise globale et complexe »

« Tous ces défis sont au cœur de la vie publique et au centre de la poursuite du bien commun », considèrent les évêques américains. « Ils s’entremêlent et sont inséparables les uns des autres. Le pape François y a insisté : ‘ Nous affrontons une crise complexe qui est à la fois sociale et environnementale. Les stratégies pour une solution exigent une approche intégrée pour combattre la pauvreté, restaurer la dignité des exclus et protéger la nature (Laudato Si’, n° 139) ».

« Un choix souvent difficile pour voter »

Dans ce contexte, « les catholiques ont souvent à faire un choix difficile pour voter », notent les rédacteurs au paragraphe 34 du document. « Un catholique ne peut voter pour un candidat qui favorise une politique promouvant des actes intrinsèquement mauvais tel que l’avortement, l’euthanasie, le suicide assisté, le fait de soumettre les travailleurs ou les pauvres à des conditions de vie inhumaines, la redéfinition du mariage d’une façon qui viole son sens profond, des comportements racistes. S’il vote pour ce candidat avec l’intention de soutenir de telles positions, un catholique se rend coupable de coopérer à un mal sérieux. En même temps, un électeur ne peut utiliser l’opposition d’un candidat à un mal intrinsèque pour justifier l’indifférence ou l’inattention à l’égard d’autres problèmes moraux importants impliquant la vie et la dignité humaines ».

« Il peut se trouver qu’un catholique qui rejette la position inacceptable d’un candidat favorable à des actes intrinsèquement mauvais soit amener à décider de voter pour lui pour d’autres raisons morales sérieuses », précisent-ils. « Voter ainsi n’est admissible que pour des raisons morales sérieuses, et non pas pour des préférences ou des intérêts partisans ».

« La politique, une mission noble »

« La politique est une mission noble par laquelle promouvoir le bien commun », commencent les évêques américains dans leur seconde partie (paragraphe 63).  » Le fait qu’une grande partie de la rhétorique politique soit devenu très négative et que la polarisation s’intensifie ne doit pas nous dissuader d’appeler vivement à travailler pour un monde qui permette à chacun de prospérer, un monde dans lequel toute personne, toute famille, dispose de ce dont elle a besoin pour remplir sa destinée donnée par Dieu ».

Treize priorités

Suivent treize priorités, dont on constate qu’elles ne recoupent que marginalement les programmes et les discours de Hillary Clinton et de Donald Trump (Extraits) :

  1. Le respect de la vie. « L’avortement et l’euthanasie sont devenus des menaces prééminentes à la vie et à la dignité humaines car elles attaquent directement la vie, le bien le plus fondamental, condition de tous les autres. L’avortement, qui est le meurtre délibéré de l’être humain avant sa naissance, n’est jamais acceptable moralement et doit toujours être combattu. Le clonage et la destruction d’embryons pour la recherche ou d’éventuels traitements sont toujours une démarche fausse. Ôter la vie humaine par le suicide assistée et l’euthanasie n’est pas un acte de compassion mais une attaque injustifiable à la vie humaine. Le génocide, la torture, et le ciblage direct et intentionnel de non combattants durant une guerre ou dans des attaques terroristes sont toujours mauvais ».
  2. La promotion de la paix. « Les catholiques doivent travailler pour éviter la guerre et promouvoir la paix. C’est d’autant plus important qu’on risque de devenir indifférent à la guerre du fait des nombreux conflits armés. (…) Les nations ont le droit et l’obligation de défendre la vie humaine et le bien commun contre le terrorisme, les agressions et les attaques contre des personnes du fait de leur religion – y compris les chrétiens. (…) Mais ce devoir exige des réponses efficaces, une évaluation morale, une retenue des moyens utilisés, le respect de règles éthiques dans l’usage de la force, un accent sur les racines de la terreur, et une distribution juste du fardeau de ces réponses à la terreur. L’utilisation de la torture doit être rejeté. L’Église a manifesté ces préoccupations morales fondamentales envers l’usage préventif de la force militaire ».
  3. Le mariage et la vie de famille. « La famille fondée sur le mariage est la cellule de base de la société humaine. Le rôle, les responsabilités et les besoins des familles devraient des priorités nationales centrales. Le mariage doit être défini, reconnu et protégé comme un engagement exclusif et à vie entre un homme et une femme, comme la source d’une nouvelle génération et comme un havre pour des enfants. Or l’institution du mariage est sapée par l’idéologie du « genre » qui rejette la différence sexuelle et la complémentarité des sexes et qui présente le « genre » comme rien de plus qu’une construction sociale ou une réalité psychologique qu’une personne pourrait choisir en contradiction avec sa réalité biologique ». « Les politiques portant sur la fiscalité, le travail, le divorce, l’immigration, l’aide sociale devraient soutenir le sens – venant de Dieu – et la valeur du mariage et de la famille, aider les familles à rester ensemble, et récompenser la responsabilité et le sacrifice au profit des enfants. Les salaires devraient permettre aux travailleurs de soutenir leur famille et l’assistance publique devrait être disponible pour aider les familles pauvres à vivre dans la dignité ».
  4. La liberté religieuse. « La politique des États-Unis doit promouvoir vigoureusement la liberté religieuse, à domicile comme à l’étranger. (…) Aux États-Unis, elle bénéficie généralement d’une bonne protection dans notre loi et notre culture, mais celle-ci est à présent remise en question. Par exemple, l’exemption fiscale dont bénéficie l’Église a été explicitement remise en question au plus haut niveau du gouvernement à cause de son enseignement sur le mariage ».
  5. L’option préférentielle pour les pauvres. « Les institutions et les décisions économiques doivent être évaluées selon qu’elles protègent ou sapent la dignité de la personne humaine. Les politiques sociales et économiques doivent favoriser la création d’emploi pour tous ceux qui peuvent travailler avec des conditions de travail décentes et des salaires justes. Les barrières à un salaire égal et à un emploi égal pour les femmes et pour ceux qui sont confrontés à une discrimination injuste doivent être surmontées. La doctrine sociale de l’Église soutient le droit des travailleurs à rejoindre un syndicat, à participer à une négociation collective et à utiliser ces droits sans représailles. Elle affirme également la liberté économique, l’initiative privée et le droit à la propriété ».  « La politique sociale doit réduire la pauvreté et la dépendance, renforcer la vie familiale et aider les familles à sortir de la pauvreté grâce au travail, à la formation, et à des programmes d’assistance – aux enfants, à la santé, au logement et au transport ». « Une priorité pour la politique agricole doit être la sécurité alimentaire pour tous. Parce que personne ne devrait connaître la faim dans un pays d’abondance, les programmes nutritionnels doivent être importants et efficaces ».
  6. Santé publique. « Des soins accessibles et bon marché sont une protection essentielle de la vie humaine et un droit de l’homme fondamental. Malgré une augmentation du nombre de personnes assurées, des millions d’Américains n’ont toujours pas de couverture santé. Cela représente une priorité nationale urgente ».
  7. Migration. « L’injonction de l’Évangile à ‘accueillir l’étranger’ exigent des catholiques qu’ils prennent soin et se tiennent à côté des nouveaux arrivants, légaux ou illégaux, notamment les mineurs isolés, des réfugiés et les demandeurs d’asile, ceux qui sont détenus inutilement et les victimes des trafics. Il est urgent d’adopter une réforme globale qui répare notre système d’immigration et qui prévoit un programme de légalisation large et équitable avec un chemin vers la citoyenneté. Le droit des nations à protéger leurs frontières et l’état de droit est reconnu mais doit être appliqué d’une façon juste et humaine ».
  8. L’éducation catholique. « Les parents – qui sont les premiers et les plus importants éducateurs – ont un droit fondamental à choisir l’éducation la plus appropriée pour leurs enfants, que ce soit dans des écoles publiques, privées ou religieuses. Le gouvernement doit leur en donner les moyens par le biais de crédits d’impôts et de bourses publiques, notamment à ceux ayant des moyens modestes. Toute personne a droit à recevoir une éducation de qualité ».
  9. Promouvoir la justice. « Promouvoir la responsabilité morale et des réponses efficaces face au crime, diminuer la violence dans les médias, limiter de façon raisonnable l’accès aux armes d’assaut et aux armes de poing, et s’opposer à la peine de mort sont très importants alors que grandit la ‘culture de violence’. Une éthique de la responsabilisation, de la réhabilitation et de la restauration doit être à la base d’une réforme de notre système pénal aujourd’hui fracturé ».
  10. Combattre les discriminations. « Il est important pour notre société de combattre toute discrimination injuste, qu’elle soit fondée sur la race, la religion, le sexe, l’ethnie, le handicap, l’âge ».
  11. Prendre soin de notre maison commune. « Le soin porté à la création est un enjeu moral. Protéger la terre, l’eau et l’air que nous partageons est un devoir religieux de bonne gestion qui reflète notre responsabilité envers les enfants déjà nés ou à naitre, qui sont les plus vulnérables face aux agressions environnementales. Il y a beaucoup de pas concrets que nous pouvons faire pour garantir la justice et la solidarité entre les générations. (…) Nous appelons à prendre en compte le changement climatique, en mettant en avant la vertu de prudence, la poursuite du bien commun, et l’impact sur les pauvres, notamment sur les travailleurs vulnérables et sur les nations les plus démunies ».
  12. Communications, médias et culture. « Les médias façonnent la culture. Pour protéger les enfants et les familles, une réglementation responsable est nécessaire. Elle doit limiter la concentration des médias, résister à un management qui recherche avant tout le profit, et encourager la variété des programmes, y compris les programmes religieux. (…) Sur internet, les lois sur l’obscénité et la pornographie enfantine doivent être vigoureusement appliquées et la technologie aidant les parents, les écoles, et les bibliothèques à bloquer des contenus indésirables doivent être fournis ».
  13. Solidarité mondiale. « L’interconnexion croissante du monde appelle une réponse morale et la solidarité. Un monde plus juste conduira probablement à un monde plus pacifié, moins vulnérable au terrorisme. Les États-Unis ont la responsabilité d’assumer le leadership contre le scandale de la pauvreté et du sous-développement. Notre nation doit aider à humaniser la globalisation ».

Dix objectifs

Le document des évêques s’achève en fixant dix objectifs aux électeurs et aux hommes et femmes catholiques engagées en politique. Ceux-ci reprennent, en beaucoup plus court, les treize priorités décrites plus haut.

Pour aller plus loin

Jean-Christophe Ploquin

image: http://s1.lemde.fr/image/2016/05/12/24×24/1100519019_4_0d2f_14630415721659-myez-wr-7141_5fe434d134734af95d2dcec9eec4295a.jpg

 Martine Valo
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/08/19/l-onu-admet-sa-responsabilite-dans-l-epidemie-de-cholera-en-haiti_4985249_3244.html#6UUv6t4Dl3gFumay.99

Good to know: Availability of resident visas for September 2016.

A27-4-Deacon Paul

Deacon Paul C. Dorsinville.

FAMILY PETITIONS/PETITIONS DE FAMILLE:

Spouse, minor child ( up to 21), parent of  US Citizen/ Epoux(/se), enfant mineur (jusqu’a 21) parent de Citoyen US:                        No delay/Pas de delai.

Adult unmarried son/daughter of US Citizen/ Enfant adulte non-marie de Citoyen US:                                                                         15 Sep 2009.

Spouse, minor child of US Resident/ Epoux(/se), enfant mineur de Resident US:

15 Nov 2014.

Adult unmarried son/daughter of US Resident/ Enfant adulte non-marie de Resident US:                                                           01 Feb 2010.

Married son/daughter of US Citizen w/ family/ Enfant marie de Citoyen US et famille:                                                                     01 Dec  2004.

Sibling of US Citizen (w/family)/ Frere/soeur de Citoyen US (et famille):

08 Oct 2003.

EMPLOYMENT PETITIONS/ PETITIONS DE TRAVAIL

Priority workers/ Travailleurs prioritaires:                No delay/ Pas de delai.

Exceptional ability, Graduate degree/ Abilite exceptionelle, Diplome universitaire avance:                                                                     01 Feb 2014.

Skilled workers, undergraduate professionals/ Travailleurs experimentes, professionels avec moins de 4 ans d’universite:      01 May 2016.

“Other workers”/ “Autres travailleurs”:                      01 May 2016.

Health, S.T.E.M., Clergy, Religious workers/ Sante, S.T.I.M., Clerge, Travailleurs religieux:                                                                   No delay/ Pas de delai.

Investors, entrepreneurs/ Investisseurs, entrepreneurs:  No delay/ Pas de delai.

SPECIAL CASES/ CAS SPECIAUX:

Foster Care, VAWA, Asylum, Registry, HRIFA, etc. : Ad hoc..

For more specifics: Visa Bulletin, Diocesan Migration Services, Community and Academic Centers …

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s