National Center-Latest News-19 Juin 2016

 

Perpetual Help

 

 

Pensée de la semaine: “Chaque étape atteinte dans la vie est le point de depart d’un autre voyage”.

Thought of the week: “Every stage reached in life is the starting point for another journey.”

Pensamiento de la semana: “Cada etapa alcanzada en la vida es el punto de partida para otro viaje.”

 

REFLECTIONS ON THE TWELFTH SUNDAY OF THE CHURCH YEAR (June 19th, 2016)

Zechariah 12, 10-11 +13,1; Psalm 63; Galatians 3, 26-29;  Luke 9, 18-24

 

 

 

                                                        By +Guy Sansaricq

 

Our eyes are always fixed on Christ. His words are a fountain of life, peace and joy. Yet sometimes too they upset and challenge us.

A19-001

In today’s Gospel readings Jesus asked his apostles if they truly know who he is. Peter readily proclaims:

You are the Christ of God,” meaning the announced Messiah.”  It’s so important to know the true identity of Jesus. What about you?  Have you truly made up your mind as to who Jesus is?

 

Jesus then went on to announce that he would be rejected, eventually killed but that he would rise again. That was quite stunning news to the Apostles as it is still for us today.  The prophecy about the resurrection did not strike as much as the foretold horrors of his Passion and death.

 

As if that was not enough, Jesus proceeded to make an unbelievable statement: “If anyone wishes to come after me, he must deny himself, take up his cross and follow me. For whoever wishes to save his life will lose it, but whoever wishes to lose his life for my sake will save it.” 

 

With this statement Jesus shows extols the value of sacrificial LOVE. Radical love requires sacrifice. The true Christian is the one who puts no limit to his love for Jesus and his love as well for his neighbor. May you be graced with this capacity for radical love! 

 

PENSÉES SUR LES LECTURES DU DOUZIÈME DIMANCHE SIMPLE (19 Juin 2016)

 

 

 

Jesus tient à ce que nous sachions qui il est. Ainsi aujourd’hui nous l’entendons s’enquérir auprès des apotres: ‘Qui pensez vous que je suis?” Pierre finit par donner la bonne réponse: “Tu es le Christ de Dieu!”  Et toi-mème, vas-tu passer ta vie dans la confusion?  Le Fils de Dieu attend ta confession de foi!

 

Jésus, visiblement rassuré par la foi de Pierre révèle qu’il sera rejeté, tué mais qu’il ressuscitera. Cette annonce de la Passion bouleverse les apotres. Vont-ils continuer à suivre un chef voué à périr odieusement?  Jésus, conscient de leur trouble, pensa qu’il était temps de leur révéler l’un des messages-clés de son Evangile, le message de la CROIX. Il ajouta donc: “Si quelqu’un veut me suivre, qu’il se renie lui-mème, prenne sa croix et me suive. Celui qui veut sauver sa vie la perdra; celui qui perd sa vie pour moi la sauvera.”   Que peut vouloir dire cette déclaration inouie?

 

Jésus enseigne que l’égoisme est un mal qu’il faut extirper de son Coeur. Il est le prophète de l’amour. Il n’y a pas d’amour sans oubli de soi, sans sacrifice. Il ne faut pas avoir peur de se sacrifier pour le royaume de Dieu ou pour l’amour des autres.  Jésus veut constituer comme un nouveau peuple, une nouvelle humanité marquée par un dévouement sans borne pour sa mission de Salut Universel.

 

Pas de gens mous, de gens laches et menteurs, pas de gens qui aiment à moitié, chauds et froids en mème temps.  Il veut à sa suite des amoureux enflammés, des héros fougueux prèts à mourir s’il le faut, des chevaliers sans peur pour la sainte cause du Père.  Il faut accepter d’aller jusqu’au bout de l’amour!

 

Comme baptisés, engagés dans la MISSION du Christ, sachons que c’est la CROIX

c’est à dire le sacrifice librement accepté par amour qui conduit à la victoire.

                                                  VIVE JESUS MORT ET RESSUSCITÉ!

Bishop Guy Sansaricq

 

 

A10-010-31eme Convention

A10-003-Bishop Sansaricq

A10-005-Father Garcia Breneville

Le Personnel de Radio Telé Solidarité a été très heureux de couvrir la 31ème convention du Centre de l’Apostolat Haitien à StoneHill College non loin de Boston.  Cet évènement spirituel  coincidait avec l’année du Jubilée de la Divine Misericorde proclamé par le Saint Père Francois. Radio Télé  Solidarité était en directe pour les 3 jours de cet évènement annuel. Depuis notre retour, Radio/TV Solidarite diffuse chaque soir des émissions speciales sur la Convention.

Pour ceux qui étaient présents ce fut une fin de semaine exceptionnelle pendant laquelle a brillé de tout son éclat la grandeur de la misericorde divine.  L’Eglise ce grand hopital des pecheurs doit être toujours ètre prête à accueillir les Pêcheurs.
Plusieurs Prêtres étaient Presents à cette rencontre spirituelle ainsi que plusieurs leaders des differents diocèses des États Unis.

La 31ème Convention  a commencé Vendredi 10 Juin à 7:00 pm par une prière . L’ artiste Ludwine Joseph était à la fois animatrice et MC à cette prière comme d’ailleurs tout au cours des sessions.  Docteur Soeurette Fougere  fit une presentation sur le Centre National avec ses differents programmes . Dans son exposé elle nous parla de la venue en masse  des Haitiens aux États Unis à la fin des Années 70 et au debut des Années 80. Elle mit en lumière l’importance du Centre National  au sein de la communaute Haitienne de la diaspora. Elle fut très ovationnée à la fin de sa présentation.  Pour écouter sa présentation clicquer sur ce lien: https://youtu.be/3BlH0DvAx8c

Monseigneur Guy Sansaricq, directeur  Fondateur du Centre National  nous fit un bref rapport sur le fonctionnement  du Centre National . Il souligna le role irremplacable des activités et des programmes du Centre National de l’Apostolat Haitien et affirma avec force que le travail du Centre National est surtout un travail  d’evangelisation et d’education. Le Centre ne veut pas se substituer aux travaux des diecèses et des paroisses mais veut plutot stimuler leur rayonnement.

La journée  du Samedi commenca par une prière suivie par la présentation du Père Garcia Breneville, Cordonnateur de la Pastorale Haitienne de l’archidiocèse de Boston  et ancien Doyen du grand Seminaire Notre Dame. Père Garcia ordonné prètre depuis deja 31 ans développa de facon magistrale le thème de la convention “Soyez  Misericordieux  comme votre Père Celeste est misericordieux.” D’emblée il délara que Dieu est un Dieu de misericorde qui a un Coeur de mère plein de tendresse. Il nous a parlé de l’Histoire  de CAIN et Abel et montra comment Dieu continua à protéger Cain le fratricide. A partir de cet exemple, Il  souligna l’importance d’être indulgent les uns envers les autres. Il déclara que lorsque nous pratiquons la misericorde nous travaillons pour le ciel. La presentation du Père Garcia  nous invite à la reflexion. L’assemblée l’ovationna chaleureusement à la fin de son discours. Pour écouter la presentation du Père Garcia clicquer sur ce lien: https://youtu.be/YKZfSs9NcAE

Tout de suite après la présentation du Père Garcia, l’artiste Ludwine en communion avec les participants chantérent le Chant-Thème de la Convention. Ce chant fut composé  par Frederic Fils Aimé de la communauté Haitienne de l’archidiocèse de Newark. Le Père  Marc Arthur Francois, membre du board du centre National de l’Apostolat Haitien et administrateur de la Paroisse  de St Patrick fut le 2ème orateur de cette 2ème journée. Il demanda que nos communautés soient des sources de joie et de paix pour ceux qui vivent des situations difficiles. Il prit en exemple le livre de Jonas. Il invita les gens à vivre l’experience de la misericorde de Dieu et à persévérer dans la prière même quand l’on est encore prisonnier du péché. Le Père Francois fut très ovationné à la fin de sa presentation . Pour écouter la presentation du Père Francois clicquer sur ce lien: https://youtu.be/kAq6NtxfQjQ

 

Marie Fouché  après la presentation  du Père  Francois divisa les participants et les participantes en sept équipes .Pour  écouter  Marie Fouché clicquer sur ce lien: https://youtu.be/-Je1qUEOKkA

À 11hres am  la première messe de la 31ème convention fut célébrée.Le célebrant Principal fut Monseigneur Guy Sansaricq et l’homeliste le Père Gustave Miracle. Le Père Miracle releva une longue liste de pècheurs qui furent utilisés par Dieu tout au cours de l’histoire du salut. Dieu tient à ce que le pécheur se convertisse et puisse ainsi jouir de la grace.  Pour écouter la première partie de cette messe clicquer sur ce lien: https://youtu.be/Wi2KAauLKbM

 

Deux activités remplirent le programme de l’après midi.

La première consista dans une série de presentations ayant pour but d’éclairer le public sur toutes les activités de misèricorde qui s’exercent dans nos communautés. L’assemblée sera ainsi inspirée a developer dans leurs communautés respectives des activités similaires.

La deuxième partie nous permit d’entendre les rapport des sept groups de reflexion qui s’étaient reunis en fin de matinee.

 

Commencons par l’éventail des activités en provenance de different groupes:

Docteur Philomène Pean,  Directrice-Fondatrice de la communauté  Haitienne de l’Immaculée Conception d’Everette Ma.  fit une presentation sur le programme d’Evangelisation called “Arise” in English and “Leve Kanpe” in Creole. Pour écouter sa presentation  clicquer sur ce lien: https://youtu.be/XKbQEJvI3gc

La presentation de Mr. Paul G. Maguire fut très appréciée par l’assemblée. Mr.Maguire, un laic agé de descendance Irlandaise,  est responsable d’un projet qui construit des cliniques medicales en Haiti et en Amerique du Sud. Il est particulièrement fier de la Clinique NATIVITE qu’il a construite à Petite-Rivière de Nippes. Pour entendre son intervention clicquer sur ce lien: https://youtu.be/SGC2kSiMBc4

Nous etions contents de voir quelques leaders  du groupe RADAKKA à la 31ème convention du Centre National de l’Apostolat  Haitien. Guilaine Aristide ancienne presidente du groupe RADAKKA   fit une présentation détaillant le travail colossal du Groupe RADAKKA dans notre communaute et en Haiti. Pour écouter la presentation de Guilaine clicquer sur ce lien:  https://youtu.be/32Nnp95vuJ8

Nous écoutames des rapports des groupes suivants:  a) “From Here to Haiti”, b) Marie Fouche avec son programme de l’Anse-à-Veau; c) Mme Lise Marc et ses oeuvres en Haiti, d) Dominique Mazile qui s’occupe d’une orphelinat aux Cayes pour les enfants handicapés, e) un rapport sur PROCHE qui s’occupe des reconstruction d’Eglises detruites par le tremblement de terre de 2010.

L:e rapport des sept groups de reflexion et des échanges qu’ils suscitèrent prit également plus d’une heure d’un débat vigoureux et productif.

Une partie culturelle avec les jeunes de Brockton occupa la soirée. Pour écouter cette partie culturelle clicquer sur ce lien: https://youtu.be/WG3DisY8nTM.

Le Dimanche 12 Juin fut particulièrement interessant avec le rapport des activités des differents diocèses. Pour écouter le rapport de ces leaders clicquer sur ce lien: https://youtu.be/ufQs2XWrqGg

Ainsi on a pu ouvrir une fenètre sur la pastorale Haitienne 1) à Boston, 2) à Brooklyn, 3) à Newark NJ, 4) à Washington  DC 5) à Chicago  6) a Atlanta 7) a West Palm Beach (FL)

Monseigneur Guy Sansaricq le Directeur du Centre National fut le célébrant principal et l’Homeliste de la messe de  cloture. La chorale de St Mathieu de Dorchester Boston assura le chant liturgique avec ferveur et grande qualite artistique.  Pour écouter une partie de cette messe clicquer sur ce lien: https://youtu.be/PcaZ3YSMyas

Nous vous invitons à visiter notre adresse de Facebook Radiotele Solidarite  et notre adresse de Youtube Guy Sansaricq afin de voir toutes les videos de la 31ème Convention du Centre national de l’Apostolat Haitien.

Enfin nous pouvons dire que le taux de participation etait très faible.  L’on se demande pourquoi les communautés Haitiennes de foi de l’archidiocèse de Boston ont semblé bouder la 31ème Convention du Centre National de l’Apostolat Haitien?
Bishop Guy Sansaricq et Soeur Juvenia Joseph continuent à remrcier tous ceux et celles qui ont mis tout leur Coeur et énergie à la realisation de ce grand effort pastoral.

Frère Buteau (Brother Tob)

Pour le Centre National

A10-033-Bishop Sansaricq

The Staff of Radio Telé Solidarité was very pleased to cover the 31st convention of The National Center of The Haitian Apostolate at Stonehill College near Boston. This spiritual event coincided with the Jubilee year of Divine Mercy declared by the Holy Father Francis. Radio TV Solidarity was live for the 3 days of the event. Since our return each evening we have held talk shows on the convention at Radio  Telé Solidarité.

For people who were present the experience of Divine Mercy was overwhelming. The church this great field hospital must always be prompt to welcome sinners.

Several priests were Present at this spiritual meeting as well as different lay leaders.

The 31st Convention began on  Friday, June 10th at 7:00 pm with a prayer during which the Artist Ludwine Joseph played a key-role. She was both host and MC in the course of the entire weekend. Dr. Soeurette Fougere, made a presentation on the National Centre with its various programs. She spoke about the large migration of Haitians that took place in the seventies and the early eighties. She stressed the importance of the National Center within the Haitian community of the Diaspora. She was very applauded at the end of her presentation. To listen to her words, click on this link: https://youtu.be/3BlH0DvAx8c

Bishop Guy Sansaricq, Director and  Founder of the National Centre made a brief report on the operation of the National Center. He listed the various activities and programs of the National Center and mentioned that the work of the National Centre is mainly a work of evangelization and education. The role of the Center is to encourage and support the activities of the dioceses and parishes and not to substitute itself to all the grassroots efforts.

An icebreaker was then made to allow the participants to introduce themselves to each other.

Saturday began with a prayer followed by the presentation of Father Garcia Breneville, Coordinator of  the Haitian Ministry of the Archdiocese of Boston and former Dean of the Major Seminary of  Notre Dame in Port-au-Prince. Father a priest for 31 years developed the theme of the convention which is “Be Merciful as your Heavenly Father is merciful.”   God is a God of mercy and has a heart of a   mother full of tenderness. He told us about the history of CAIN and Abel and how God continued to protect Cain despite his unspeakable crime. Father stressed the importance of being indulgent towards each other. He said that when we practice mercy we work for heaven. The presentation of Father Garcia calls us to reflection. To listen to the presentation of Father Garcia click on this link: https://youtu.be/YKZfSs9NcAE

 

Immediately after the presentation of Father Garcia, the artist Ludwine in unison with the participants sang the song-theme of the Convention. This song was composed by Frederic Fils Aimé of the Haitian community of the Archdiocese of Newark.

A10-38-Pere Francois

Father Marc Arthur Francois, member of the board of the National Center of the Haitian Apostolate and administrator of the Parish of St Patrick was the second speaker . He insisted that our communities have to be sources of joy and peace for the people who live in difficult situations. He took as example the book of Jonah. He invited people to live the experience of the mercy of God, even in situations of sin. To listen to the presentation of Father Francois  click on this link: https://youtu.be/kAq6NtxfQjQ

A10-020-Marie Fouche

Marie Fouche after the presentation of Father Francois divided the participants in seven teams of reflection. To listen to Marie Fouche  click on this link: https://youtu.be/-Je1qUEOKkA

 

At 11 am the first Mass of the convention was celebrated . The Principal celebrant was Bishop  Guy Sansaricq and the Homilist Father Gustave Miracle. Father Miracle was applauded at the end of his homily. To listen to the first part of this Mass click on this link: https://youtu.be/Wi2KAauLKbM

The afternoon session was divided in two parts: first a report on the reflections of the small groups that had met in the morning and second a session of testimonies from various persons or groups who are involved in great ministries of mercy. Their stories should inspire the assembly and encourage many to walk in their footsteps.

We started with Dr Philomène Pean, Director-Founder of the Haitian community of the Immaculate Conception made a presentation on Raising -Kanpe. To listen to her presentation click on this link: https://youtu.be/XKbQEJvI3gc

A12-016-Paul Maguire

The presentation of Paul G. Maguire was highly appreciated by the participants . Mr. Maguire is responsible for a project that builds medical clinics in Haiti and South America. Mr. Maguire, an elerly gentleman of Irish ancestry built a clinic called “Nativity” in Petite-Rivière de Nippes . To hear his speech   click on this link: https://youtu.be/SGC2kSiMBc4

A10-006-Radaka1

Some members of Radakka gave their testimony through one of the founding members of this group Guilaine Aristide.  She made a presentation on the many activities of Service her group is involved in. To listen to the presentation of Guilaine  click on this link: https://youtu.be/32Nnp95vuJ8

Various other groups and persons followed suite telling their own stories; We Had Marie Fouche with her involvement in Anse-a-Veau, Lise Marc and her mny activities,  other stories were told like the involvement of “From Here to Haiti.” The dedication of Dominique Mazile who founded and sustains an orphanage in Les Cayes for abandoned handicapped children. The work of PROCHE in rebuilding the collapsed churches of Haiti was also presented.

A12-014-Brockton

In the evening a cultural show was presented by the youth of the Haitian community of  Brockton. To listen to this cultural show click on this link: https://youtu.be/WG3DisY8nTM .

On Sunday, the assembly listened with great interest the reports of different leaders throughout the country. To listen to the report of these leaders click on this link: https://youtu.be/ufQs2XWrqGg

 

Bishop Guy Sansaricq the Director of the National Centre was the celebrant and homilist of the Closing Mass . The choir of St. Mathieu conducted the liturgical music with remarkable artistic quality.  To listen to a part of this Mass  click on this link: https://youtu.be/PcaZ3YSMy

We invite you to visit our Facebook address Radiotele  Solidarite and our Youtube address : Guy Sansaricq address to see all the videos of the 31st convention National Center of The haitian Apostolate.

Finally we can say that the turnout was very low. We wonder why the Haitians of  the communities of the Archdiocese of Boston shunned the 31st Convention of the National Center of the Haitian Apostolate? Regardless, Bishop Guy Sansaricq and Sister Joseph Juvenia thank  all those who provided their help to achieve this fantastic weekend of grace.

Brother Buteau (Brother Tob)

For the National Center

 

NOTRE DAME DU PERPETUEL SECOURS          (Texte de Bishop Sansaricq)

 

Perpetual Help

https://youtu.be/jAPTIB2Ppx4

 

Le 27 Juin ramène la fète de Notre Dame du Perpétuel Secours. La Vierge Marie recut ce titre spécial à partir d’une icone (image sacrée) très ancienne d’origine grecque. Cette icone obtint très vite la réputation d’ètre miraculeuse. Elle fut eventuellement amenée à Rome et placée dans une basilique sur la via Merulana et confiée à la garde des Pères Redemptoristes. Haiti a été consacrée à Notre Dame du Perpétuel Secours le 8 Décembre 1942 par Mgr. Le Gouaze archevèque de Port-au-Prince entouré des évèques des quatre autres diocèses du pays. De son coté, le peuple Haitien se rappelle ce miracle du 15 Aout 1884 quand une grave épidémie de petite vérole sévissant à Port-au-Prince cessa soudainement grace á l’intercession de Notre Dame du Perpètuel Secours.

Une icone est une peinture qui essaie de représenter artistiquement un mystère de la foi. Regardons bien l’icone en question dans le but de capter le message qu’elle proclame.

D’abord nous voyons la Vierge Marie revètue d’un manteau bleu tissé d’or. Le bleu est la couleur du ciel et suggère discrètement la pureté et la virginité de la Vierge. Le psaume 45 signale que la fille du Roi est belle et revètue de vètements d’étoffe d’or. Au dessous du manteau bleu, la Vierge porte une robe de fond de couleur rouge, couleur royale. Deux étoiles brillantes marquent son front signifiant sa double dignité de Vierge et de Mère. Quand l’on regarde bien, le nimbe doré qui couronne sa tète contient douze étoiles conformément  à la description de la Femme de l’Apocalypse. L’icone nous souffle à l’oreille que Marie est Vierge, Mère, fille et épouse du Roi, et La Femme prédestinée.

 

Elle tient dans ses bras avec beaucoup de tendresse Jésus lui aussi habillé essentiellement de rouge car Il est roi mais egalement de bleu car Il est pur. Une couronne d’or lui ceint la tète en signe de sa supreme autorité. L’enfant Jésus assis sur les genoux de sa Mère tourne la tète pour fixer du regard deux anges – Gabriel et Michel – qui portent dans leurs mains l’un une croix et l’autre la lance et l’éponge. Il s’agit des instruments de la Passion. L’icone désire ainsi souligner que l’Incarnation annoncait deja la croix et la destinée de Jésus comme l’Agneau Immolé annoncé par le prophete Isaie.

 

L’icone dit davantage encore. La vision des instruments de la Passion effraie Jésus au

plus haut point. Est ce l’annonce voilée de l’agonie au Jardin des Oliviers? Voyons l’ingéniosité de l’artiste pour insinuer la réaction de frayeur de l’Enfant Divin. Prètons attention à ses pieds crispés provocant le détachement de l’une de ses sandales retenue à ses pieds par un simple lacet, petit détail qui procure de grandes lumières! De plus l’Enfant serre fortement la main de sa Mère nous invitant à chercher le secours de sa mère dans nos heures d’angoisse. Marie de son coté regarde au loin exprimant ainsi la remarque de Saint Luc qui dit:” Marie gardait toutes ses choses et les méditait dans son Coeur.” Le regard de Marie reflète également une indescriptible tristesse. L’icone de Notre Dame du Perpétuel Secours éclaire donc l’intime association de Marie à la

 mission Rédemptrice de Jésus. Marie partage l’agonie de son Fils et lui est intimement unie dans le mystère de l’Incarnation et de la Rédemption. Cette brève description explique bien la popularité de cette icone et la grande dévotion qu’elle suscite. Elle explicite artistiquement un sublime enseignement sur le role sans égal et unique de la Vierge aux cotés de son Divin Fils et donc aussi à nos cotés pour toujours.

 

PIERRE TOUSSAINT, HÉROS CHRÉTIEN

Pierre Toussaint20

Par +Guy Sansaricq

 

 

 

Au jour de la Présentation de Jésus au Temple, le vieillard Siméon dit à Marie “Cet enfant sera un signe de contradiction.”  L’on peut dire la mème chose de Pierre Toussaint. Il défie un grand nombre de nos idées toutes faites et ouvre nos horizons à une vision nouvelle de la vie.

 

Nous savons comment il naquit à St Domingue le 27 Juin 1774. Il naquit esclave fils unique de Ursule Julien elle-mème fille d’une certaine Zenobie qui avait été gouvernante de la famile Bérard, proprétaire d’esclaves depuis plusieurs générations. Zénobie, esclave de maison, était devenue comme un membre de la famille Bérard ayant été la nourrice de plusieurs des enfants francais nés à St Domingue. Elle accompagna la famille en France au moins trois fois. Quand Pierre son petit-fils naquit, il fut immédiatement adopté par la famille Bérard. Aurore ou Pointe Bérard, la plus jeune fille du maitre de la plantation, fut sa marraine aux fonts baptismaux.

 

Le petit esclave fut gaté et soigné par la famille de ses maitres et bénéficia des instructions du mème tuteur que sa jeune maitresse et marraine. Il apprit donc à lire et à écrire dès son jeune age. Il semble avoir été naturellement très doué, enjoué et affectueux.

 

Evidemment, c’était déjà une période troublée à St Domingue. Les affranchis réclamaient leurs droits, les esclaves horriblement opprimés depuis deux siècles et demi commencaient à gronder.  Mr. Bérard ressentant les soubresauts du mécontentement social décida de mettre sa famille en surete. Il partit donc avec sa femme pour New York et enmena avec lui le jeune Pierre agé de dix ans. Madame Bérard était plutot mondaine et commenca à inviter fréquemment à diner chez elle ses nombreux amis de la société francaise établie dans la grande ville américaine. Pierre évidemment était celui qui préparait ces opulentes réceptions et qui après assurait le nettoyage de la grande maison. 

 

Un certain Mr. Merchent, coiffeur de femmes, s’occupait de la coiffure élaborée de Madame selon la mode de l’époque. Mr. Bérard demanda à ce dernier de donner des lecons de coiffure à Pierre. Celui-ci apprit très vite ce métier délicat qui lui permettra plus tard de gagner sa vie.

 

Après quelques années, Mr. Berard laissa sa femme aux soins de Toussaint et retourna à St Domingue où il mourut peu après de maladie naturelle.  Sa fortune déposée dans une banque francaise disparut peu après en raison des mesures radicales de la Révolution francaise qui éclata comme on le sait en 1989. Pierre avait alors moins de vingt ans et était encore au tout début de sa carrière de coiffeur.

 

Pierre encore esclave commenca à travailler. Il faut dire que sa clientèle fut exclusivement féminine. Les grandes dames de l’époque aimaient exhiber des coiffures qu’aujourd’hui l’on jugerait extravagantes. Les vieilles photos de cette époque nous en donnent une idée. Pierre se signala très rapidement comme un expert du métier. Il n’avait pas de salon mais répondait aux demandes qui ne tardèrent pas à se multiplier. Les deux mille lettres conservèes à la bibliothèque de New York en rendent témoignages. Les clientes de Pierre ne tarissaient pas d’éloges pour sa maitrise de l’art, mais surtout pour ses manières courtoises, respectueuses et pardessus tout pour ses avis discrets et remplis de sagesse.

 

1

Il devint très vite le confident de ces dames. Apparemment il parlait peu, écoutait avec attention et se contentait de deux ou trois petites phrases qui semblaient posséder le pouvoir magique d’éclairer, de consoler ou de discrètement diriger. Ne soyons pas surpris d’apprendre que ces dames riches de la haute société new-yorkaise souffraient de problèmes sentimentaux non moins que le reste des mortels.

 

Pierre petit à petit devint un homme riche et tout esclave qu’il fut s’acheta une maison et se maria dans la cinquantaine à une femme noire d’origine haitienne. Il n’eurent pas d’enfants adoptèrent une nièce orpheline qu’ils aimairent et traitèrent comme leur propre fille. Malheureusement, la petite mourut de tuberculose à l’age de quatorze ans ce qui leur causa un immense chagrin.

 

Pierre s’occupa de sa maitresse jusqu’á la mort de celle-ci. C’est seulement sur son lit de mort qu’elle lui accorda sa liberté.  En bref, voici l’histoire de sa vie qu’il termina le 30 Juin 1866 à New-York.

 

Il convient maintenant de poser un regard plus profond sur la grandeur exceptionnelle de ce personnage apparemment humble qui pourtant frappa l’imagination et toucha les coeurs d’un grand nombre de ses contemporains, un homme qui continue à émouvoir et fasciner des multitudes .

 

Disons que Pierre se signala surtout par deux traits en plus de son charme naturel et de ses grandes qualités humaines mentionnées plus haut.

 

En tout premier lieu, il fut un croyant catholique de première classe. Chaque matin il se rendait à la messe et recevait la communion.  Il dépensa une grande partie de sa fortune à financer la construction de la vieille Eglise de St Patrick au bas de la ville de New York. Nous ne parlons pas ici de la Cathédrale St Patrick sur la cinquième Avenue qui fut construite plus tard.

 

La grande dévotion de Pierre à l’Eucharistie fur certainement l’un de ses traits les plus frappants.

Rappelons qu’à l’époque, le préjugé contre les noirs battait son plein. Mème à l’Eglise, les noirs ne pouvaient s’asseoir qu’aux derniers bancs. Ils ne recevaient la communion qu’après les fidèles blancs. Néanmoins, Le clergé de la paroisse qu’il frèquentait régulièrement l’estimait au plus haut point.  A ses funérailles en 1866, l’on a pu observer que l’assistance comptait autant de blancs que de noirs. Par sa conduite, il avait commencé à saper les fondements de l’infame mur érigé par le racisme institutionnel.

 

Le deuxième trait caracteristique de Pierre fut sa charité incomparable. Sa maison familiale servit de refuge à un grand nombre de réfugiés noirs. Il versa de grandes sommes pour l’édification du “Foundling Hospital” de Manhattan pour l’assistance aux orphelins. Il aida Soeur Lange, une religieuse noire d’origine Haitienne qui à Baltimore avait défié l’hostilité d’une société raciste pour oser fonder une école pour l’éducation des enfants noirs. Pendant l’épidémie de cholera qui frappa New York, Pierre brisait les clotures de quarantaine qui isolaient certains quartiers pour porter secours aux malades blancs ou noirs abandonnés à leur triste sort.

 

Après son retour du travail, il allait ainsi distribuer nourriture et vètements aux vieillards et aux malades nécessiteux. Sa charité était légendaire.

 

A n’en pas douter, Pierre Toussaint fut un géant de la charité sans frontière.

 

 

 

2

Nous disions cependant au début de ces lignes qu’il fut un signe de contradiction.

 

Pendant les années cinquante et soixante du vingtième siècle, où l’on parlait beaucoup de la nécessité de la lutte violente contre l’injustice, des leaders populaires noirs y compris mème des prètres catholiques noirs, accusèrent Toussaint de n’avoir été qu’un “Uncle Sam” ce qui veut dire un personnage servile qui ne participa pas à la lutte pour la libération des opprimés noirs.  On le traita de chouchou des blancs, un homme aveugle en face de l’ignominie du système esclavagiste, un rusé qui ne pensait qu’à sauver sa peau, un aliéné obnubilé par le blanc, un lèche-cul.

 

On se mit à flétrir sa mémoire parce qu’il accepta son statut d’esclave et resta loyal à sa maitresse blanche qu’il nourrit et protégea pendant des années.

 

Que peut-on répondre à ces critiques acerbes?

 

Evidemment il faut d’abord affirmer qu’il y a des situations inadmissibles. L’esclavage de par sa nature mème est une institution anti-chrétienne et anti-humaine car elle dépouille une catégorie d’ètres humains de leurs droits fondamentaux. Tout ètre humain est fait à l’image et à la ressemblance de Dieu et jouit de droits inaliénables. 

 

L’esclavage autorise la réduction de l’ètre humain à l’état de la bête de somme. L’esclave est comme une chose, un outil utilisé sordidement pour l’enrichissement ou le plaisir de son maitre.

Il faut donc lutter de toutes ses forces contre ce système déshumanisant.

 

Qu’en est-il de Toussaint?

 

Il quitta St Domingue à l’age de dix ans et non pas de son propre gré.  Il ne fit pas l’expérience des rigueurs atroces subies par les esclaves des champs. A New York comment pourrait-il mener une lutte armée dans les circonstances de sa vie?  Quels contacts avait-il avec les esclaves noirs de Mississipi, d’Aalabama ou d’ailleurs?  D’ailleurs, la liberté des esclaves noirs américains n’a pas été le résultat d’une lutte armée organisée comme ce fut le cas à St Domingue.

 

J’ose dire cependant que par la puissance de son caractère et de son comportement, Toussaint fit davantage pour le relèvement de sa race que la plupart de ses contemporains.  Il fit éclater aux yeux peut-ètre étonnés des blancs comme des noirs qu’un esclave noir pouvait posséder des traits éminents de caractère généralement attribués aux ètre humains les plus nobles. Martin Luther King fit frémir le monde quand il declara que la valeur d’un homme se revèle non pas par la couleur de sa peau mais par le contenu de son caractèreAdmirons l’exceptionnelle grandeur de caractère de notre héros!

 

En se faisant respecter, il forca le respect de sa race. Il prit soin des noirs, Il chercha du travail pour eux, leur donna des lecons de métier pour faciliter leur survie dans une société raciste. Il supporta les initiatives de ceux qui luttaient pour l’éducation des enfants de sa race. Que pouvait-il faire de plus?

 

Pas de haine dans le Coeur de Toussaint!  Pas de préjugé à rebours? Pas de relent de vengeance? Il fut le témoin de la révolution de l’amour.  Mère Teresa de Calcutta n’a-t-elle pas dit qu’à la vérité l’arme de l’amour est plus efficace que les bombes et le poignard.

 

                                                                        3

L’Evangile lui-mème qui n’a pas de complaisance pour l’injustice recommande l’oubli de soi au service de l’amour comme le chemin privilégié du royaume.  Nous avons tendance à persister dans l’idéologie du combat armé. C’est une tentation réelle! Mais la transcendence des déchirures sanglantes de l’humanité par un amour universel, discipliné et sacrificiel est l’alternative illustrée par Pierre Toussaint.

 

Jésus n’a-t-il pas dit que la folie de la Croix ne sera jamais comprise par les sages et les savants. C’est pourquoi il propose aux croyants une voie nouvelle qui peut sembler absurde.  Ainsi donc ce qui est fou aux yeux des hommes est sage aux yeux de Dieu.  Le grand sage aux yeux de Dieu est donc bien Pierre Toussaint, l’homme qui respecte tout homme, l’homme qui dépense son temps et sa fortune à soulager les souffrances des autres,  l’homme qui ne souffrit jamais de complexe ou de crise d’identité, l’esclave aux yeux du monde qui n’avait pas d’esclavage dans son sang, l’homme qui sut toujours demeurer calme et serein, les yeux fixés sur ses objectifs chrétiens, l’homme d’une foi inébranlable en Jésus présent dans l’Eucharistie, l’homme qui comprit qu’on n’éteint pas le feu avec le feu, la haine par la haine mais que l’amour est plus fort que la mort. Et c’est ainsi qu’il put gagner l’admiration universelle.   

 

Dans ce siècle continuellement bouleversé par la violence parfois mème terroriste, nous avons raison d’ètre fiers de Pierre Toussaint. Il contredit les fausses promesses des idéologies destructives.

 

En Haiti nous nous plaignons toujours d’ètre des victimes du racisme. Quand nous regardons notre passé d’esclavage et la période d’isolement subi dans les décennies qui ont suivi l’Indépendence tous doivent admettre que notre nation a été bafouée de facon outrancière.

 

Mais ne devons nous pas admettre qu’il est temps pour nous au vingt-et-unième siècled’entamer une nouvelle chanson?  La prise en charge intelligente et consciente de notre destinée nationale réclame de notre part une grandeur d’ame tristement peu manifeste dans notre histoire politique.

 

Pierre Toussaint proclame de tout son ètre que mème l’esclave peut acceder à la plus haute dignité humaine. Il sut trouver la source de toute delivrance dans l’Evangile et dans l’Eucharistie.  Fidèle au commandement de l’amour il n’a pas connu en son ètre les feux dévastateurs de la haine qui détruisent les relations humaines sans nécessairement instaurer une liberté véritable.

 

Il choisit de combattre le mal en marchant sur les pas de Jésus le seul maitre qui prone l’amour comme loi suprème. Homme Haitien, Femme Haitienne, laisse toi inspirer par Pierre Toussaint. Sa charité sans frontières, son amour sans faille, sa foi inébranlable, son option pour les pauvres, son oubli de soi au service de la charité éclairent pour nous les fondements spirituels nécessaires à toute véritable libération.

 

Que nous sachions par nos prières recourir à son intercession, non pas seulement pour que sa sainteté soit officiellement sanctionnée par l’Eglise mais pour que nous, peuple d’Haiti, apprenions à refléter dans nos vies ses vertus lumineuses, sa charité, son dévouement , sa loyauté en un mot sa resplendissante GRANDEUR D’AME!  L’HÉROISME DE SES VERTUS! SON COEUR UNIVERSEL!

 

HEUREUX LES COEURS PURS, C’EST À EUX QU’APPARTIENT LE ROYAUME DE DIEU!

Le Père Yoland Ouellet, O.M.I., est nommé directeur national des Œuvres pontificales missionnaires du Secteur français du Canada

 

Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire  du Centre National de  l’Apostolat Haitien est très heureux de vous informer que le Père Yoland Ouellet , O.M.I a été récemment nommé  directeur national des Oeuvres pontificales missionnaires du Canada Francophone.

Le Père Ouellet est l’ancien recteur  du Sanctuaire Marial du Cap de la Madeleine. Il est un prêtre très dynamique qui a fait un travail colossal au niveau de la promotion du Sanctuaire Marial du Cap de la Madeleine.. Le Père Ouellet a un baccalaureat en Philosophie et a obtenu sa maitrise et sa licence en Théologie (1988) à l’université Saint Paul-d’Ottawa.. Le Père Ouellet parle couramment quatre langues.

 

Sa tâche nouvelle consiste notamment à faire connaître l’importance de l’activité missionnaire de l’Église au clergé, aux religieux et aux croyants du pays. Le directeur des oeuvres pontificales missionnaires doit aussi faire apprécier les efforts missionnaires de l’Église par l’entremise d’un bon contact personnel avec les pasteurs et les fidèles.

 

Le Père Ouellet a rencontré le Saint Père au Vatican la semaine dernière. Nous étions très heureux d’avoir un entretien avec ce batisseur de foi doublé d’un grand ami de notre bulletin. Pour écouter son entretien clicquer sur ce lien: https://youtu.be/hAfRAEi7H9g

Brother Tob

 

St John The Evangelist Parish-Nouveau leader de la Communauté Haitienne

A19-03-Father Frantz Gilles

Le Personnel du bulletin du Centre National est très heureux de vous informer que le prêtre Capucin Frantz Gilles OFM Cap est le nouveau leader de la communaute Haitienne de la Paroisse St John the Evangelist à Cambridge. Il remplace le Père Stanley Rousseau transféré dans une autre Paroisse

 

Le Père Gilles est originaire de Petit Goave et est prètre depuis cinq ans. Il a étudié au Bresil. Son excellence Monseigneur Guy Sansaricq souhaite du succès au Père Gilles dans son nouveau ministère:

 

 

Brother Tob

St John The Evangelist Parish has a New Spiritual leader of the Haitian Community

A19-03-Father Frantz Gilles

The Staff of the Weekly  Bulletin of the National Center is very pleased to inform you that the Capuchin priest Frantz J Gilles OFM Cap is the new leader of the Haitian community in the parish of St John the Evangelist in Cambridge. He replaces Father Stanley Rousseau transferred to another parish.

 

Father Gilles is from Petit Goave and has been a priest for five years. He studied in Brazil. His Excellency Bishop Guy Sansaricq wishes success to Father Gilles in his new ministry:

 

Brother Tob

 

Trois Rivière-Le Prêtre Docteur Webert Berard en tournée à Boston

Berrard

Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire du Centre National est très heureux de vous  informer que le prêtre Docteur Webert Berard de la Congrégation des Pères Oblats, directeur des Pelerinages et de la promotion au Sanctuaire Marial du Cap de la Madeleine est en tournée dans l’archidiocèse  de Boston afin de faire la promotion du festival Marial du Cap de la Madeleine.

Le Père Berard est aussi le Coordonnateur de la Pastorale Haitienne au Sanctuaire Marial du Cap de la Madeleine. Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq sera le celebrant et l’Homeliste de la messe Creole du 15 Aout au Sanctuaire Marial du Cap de la Madeleine  à Trois  Rivière

Le Personnel du Bulletin du Centre National souhaite un très bon Sejour au père Berard aux États Unis

Brother Tob

Diocèse de Brooklyn fête Notre Dame du Perpetuel Secours

 

La vibrante communauté Haitienne du diocèse de Brooklyn  se prepare à celebrer grandiosement  la fête de Notre Dame du Perpetuel Secours le 27 Juin 2016

Le Père St Charles Borno, Coordonateur de la Pastorale Haitienne du Diocèse de Brooklyn et vice Chairman  de Radio Telé Solidarité de passage à la 31ème Convention du Centre National de l’Apostolat Haitien a accordé un entretien à Radio Telé Solidarité  sur cette celebration Eucharistique et Mariale. Soyez donc tous presents le lundy 27 Juin à la basilique de Notre Dame du Perpétuel Secours à Brooklyn sur la cinquième Ave au coin  de la 59ème St.  Pour ecouter son bref entretien  clicquer sur ce lien: https://youtu.be/lGZST5_Yrkw

 

 

Brother Tob

 

Diocese of Brooklyn.  Feast of Our Lady of Perpetual Help.

The vibrant Haitian community of the Diocese of Brooklyn is preparing to celebrate grandiosely the feast of Our Lady of Perpetual Secours on Monday June 27, 2016 beginning at 6 pm. (The Basilica is on the 5th Ave at the corner of the 59th St in Brooklyn)

Father Charles St Borno, Coordinator of the Haitian Ministry of the Diocese of Brooklyn and Vice Chairman of Radio Telé Solidarité took the opportunity of the 31st Convention of the National Center of The Haitian Apostolate  to give an interview at  Radio Telé Solidarité regarding this great Eucharistic and Marian celebration. To listen to his brief interview  click on this link: https://youtu.be/lGZST5_Yrkw

 

 

Brother Tob

 

 

 

Telé-Solidarité-Emission Politique-Dr. Robert  Fatton Jr

Robert Fatton

https://youtu.be/Ho36g1gaDBE

 

 

Le Personnel de Radio Telé Solidarité était très heureux d’avoir une autre emission  sur la politique nationale et internationale avec le Docteur Robert Fatton Jr, Professeur en Sciences Politiques à l’université de Virginia et auteur de plusieurs ouvrages sur Haiti.

Docteur Fatton Jr. nous a parlé de la colère du President Obama après les dernières declarations de Donald Trump sur la tragédie ou le massacre à Orlando. Mr Obama a donné son support à Madame Hilary Clinton et il est prêt à faire campagne pour cette dernière qui a fait l’histoire en devenant la première femme qui a le ticket d’un grand parti pour les elections presidentielles  aux États Unis. Selon Obama , Trump n’est pas qualifié pour devenir President.

 

Docteur Fatton nous a parlé dans son emission de la rencontre de Madame Clinton avec Mr. Sanders et les conditions posées par Sanders pour se rallier a Hillary? Il a mis l’accent sur Le Venezuela est prêt  à renouer les relationsdiplomatiques avec les États Unis et  les enjeux de cette nouvelle relation entre les deux pays après un  froid diplomatique qui dure depuis six ans entre les deux pays.

Docteur  Fatton nous fit savoir que la crise d’Haiti bat son plein . Il mentionna que c’est une crise constituonnelle  et que selon lui ca va prendre encore des semaines avant d’arriver à une  solution. Il nous a expliqué pourquoi les parlementaires  sont incapables de se reunir en assemblée Nationale pour decider si Privert doit partir our ester. Il nous a informé sur l’eclatement de G8. Il exhortha les acteurs à trouver un terrain d’entente ou un compromise afin d’eviter Haiti de tomber dans une situation de  Chaos sans precedent. Pour écouter l’emission du Docteur Fatton clicquer sur ce lien: https://youtu.be/Ho36g1gaDBE

Brother Tob

 

Un an après Laudato Si’ : quand le bio rapproche de Dieu

Isabelle Demangeat, le 16/06/2016 à 16h54

 

A19-001-Un An apres le Laudato

 

 

Le 18 juin 2015, le pape François publiait Laudato Si’, son encyclique écologiqueIl y invitait chaque catholique à s’orienter vers « une écologie intégrale » et à davantage parler « le langage de la fraternité et de la beauté dans notre relation avec le monde ».

Portrait de deux catholiques qui se sont rapprochés de Dieu grâce à l’agriculture biologique.

ZOOM 

/ Giuliano Rosani x TECNO FOTO/tecnofotocr – Fotolia

La permaculture pour libérer la nature

Tout est parti d’une frustration. Plus précisément, du « manque de sens dans sa vie professionnelle », qui a conduit Alain Dieudonné à quitter son emploi de DRH dans l’industrie pour lancer, en 2008, avec son épouse, une ferme biologique, à Buxeuil (Aube). Et c’est cette même frustration qui l’a poussé à laisser tomber le bio pour oser, en 2012, le défi de la permaculture, une méthode systémique et globale qui vise à concevoir des systèmes – habitats humains ou systèmes agricoles – en s’inspirant de l’écologie naturelle et de la tradition.

« Je me suis rendu compte, sur le terrain, que le bio avait beaucoup changé,explique l’agriculteur aujourd’hui âgé de 55 ans. Le mode de production était beaucoup plus ancré dans une volonté productiviste. En découlaient alors une nécessité de surfaces très importantes, une plus grande mécanisation de la culture », regrette-t-il ainsi, animé par sa volonté, comme catholique, de respecter le mouvement, naturel, de la vie dans lequel se manifeste Dieu.

« Ce n’est pas l’homme ou les ordinateurs qui fait une germination, remarque-t-il.Mais bien le miracle de Dieu ! » Et d’ajouter : « En tant qu’êtres créés par Dieu et issus de la nature, nous nous devons de lui laisser la possibilité de s’adapter, de la laisser libre, en utilisant le moins possible d’éléments artificiels qui nous détournent de notre origine et qui détruisent par ailleurs la diversité. »

Dieu à travers les plantes médicinales et traditionnelles du Costa Rica

Connue pour avoir créé un potager en lien avec la pastorale étudiante de Toulouse, Blandine Petitpoisson a, aussi, une autre particularité : celle d’être venue à la foi catholique par le bio.

Élevée dans une famille éloignée de la foi et de la nature et nourrie par une « alimentation semi-industrielle », cette Rhodanienne d’origine décide, lors de son année de terminale, de quitter le lycée pour prendre l’air, lassée par un mode de vie – sorties, société de surconsommation – qui ne la remplit pas.

Elle rejoint, en 2009 au Costa Rica, une ferme biologique spécialisée dans la conservation de plantes médicinales et traditionnelles. Là, elle découvre « ce que signifie une vie très simple, centrée sur la nature ». « Je vivais au rythme du soleil, précise-t-elle. Je me levais tôt, enfourchais mon vélo pendant trois quarts d’heure pour me rendre sur les lieux d’exploitation et passais alors ma journée les mains et les deux pieds dans la terre. »

Et c’est justement les pieds dans la terre qu’elle prend conscience de l’existence d’un plus grand que soi. « Travailler la terre en ayant le souci d’en prendre soin et de respecter son cycle, m’a conduite à une contemplation, une méditation, une forme de prière, confie la jeune épouse aujourd’hui ingénieure agronome. Et je n’ai pu qu’admettre qu’il y a autre chose que moi pour permettre cela : cette beauté de l’agriculture naturelle ! »

Tentée un premier temps par le bouddhisme, elle découvre à son retour en France le catholicisme et son message inhérent de respect total de la nature. Elle construit alors, peu à peu, sa foi, notamment à travers son investissement en paroisse et dans l’aumônerie de son école d’agronomie, Purpan. Puis développe son potager et s’investit, avec son mari, dans un projet : celui d’ouvrir bientôt une ferme-auberge qui proposera des événements culturels, des débats et des catéchèses.

> Lire aussi Blandine Petitpoisson, aux petits soins pour la Création

Isabelle Demangeat

 

 

 

 

Les catholiques américains contre les armes à feu

Alexis Buisson, à New York, le 15/06/2016 à 14h46

  • A19-000Catholiques Americains

 

 

 

 

À l’occasion de la tuerie d’Orlando, de plus en plus de leaders catholiques font entendre leur voix pour dénoncer la violence liée aux armes à feu. Mais leur marge de manœuvre est limitée.

ZOOM 

Manifestation contre la violence liée aux armes à feu lundi 13 juin devant la Maison blanche à Washington DC. / MOLLY RILEY/AFP

« Il est plus que temps d’interdire les fusils d’assaut. » Au lendemain du massacre d’Orlando, l’évêque de Saint-Petersburg (Floride) Robert Lynch, faisait partie des nombreux leaders catholiques américains à critiquer l’inaction du Congrès sur la régulation des armes à feu.

Voix respectée chez les anti-armes, Mgr Blase Cupich, archevêque de Chicago, a pour sa part appelé à « s’attaquer aux causes d’une telle tragédie, notamment l’accès aux armes », ajoutant « nous ne pouvons pas rester sans rien faire ». Tandis que l’archevêque Joseph Kurtz, président de la conférence des évêques américains, a condamné « la violence inexplicable » de l’acte perpétré le 12 juin à Orlando.

> À lire aussi : Après Orlando, le débat sur le contrôle des armes

Depuis la tragédie de Newtown en 2012, l’Église catholique américaine a abandonné sa réserve sur la question du contrôle des armes à feu. À travers le pays, des associations catholiques se mobilisent pour réclamer l’interdiction des fusils d’assaut, fréquemment utilisés lors des fusillades, et la généralisation des contrôles sur les acheteurs d’armes.

« Il y a une prise de conscience », confirme John Gehring, de l’Église catholique américaine. « De plus en plus de leaders catholiques parlent des armes comme d’une question de droit à la vie, comme pour l’avortement. »

Une lettre envoyée par 60 prêtres au Vatican en 2013

Cette prise de conscience ne date pas d’hier. La conférence des évêques catholiques des États-Unis avait participé en 1994 au débat sur l’interdiction fédérale des fusils d’assaut en publiant une lettre pastorale pour « affronter la culture de la violence ».

> Lire aussi : Des évêques américains soutiennent Obama sur le contrôle des armes à feu

Dans sa missive, elle regrettait le quadruplement du nombre d’armes à feu en circulation (54 à 201 millions), aux États-Unis entre 1950 et 1990. Une position réitérée en 2000 dans un communiqué appelant à « une régulation de bon sens des armes de poing », qui « devraient être éliminées de notre société », sauf pour les officiers de police et les militaires.

Pourtant, elle n’est pas suffisante pour certains catholiques. En 2013, soixante prêtres, religieuses et théologiens ont ainsi envoyé une lettre au Vatican affirmant que tout défenseur du droit à la vie devait logiquement soutenir « des réformes de bon sens pour affronter l’épidémie de violence des armes à feu ».

« L’Église catholique américaine s’est penchée sur la question des armes à feu bien après le Vatican, qui en parle depuis plusieurs décennies », avance ainsi Tobias Winright, professeur associé à l’université catholique Saint Louis.

Une marge de manœuvre limitée

En 2012, 62 % des catholiques américains se disaient favorables à des lois sur les armes plus strictes. Au niveau local, plusieurs responsables catholiques sont passés à l’action en interdisant le port d’armes dans les églises et les institutions catholiques.

> Lire aussi : La démographie américaine, un atout contre les armes à feu

C’est le cas de Mgr Kevin Farrell évêque de Dallas, qui a critiqué en janvier « la mentalité de cow-boy » qui régnait au Texas. Mais, selon Sœur Carol Keehan, la marge de manœuvre de l’Église catholique reste limitée.

« Je suis pessimiste, lance la responsable de Catholic Health Association of the USA, une agence de l’Église impliquée dans le combat contre la violence des armes à feu. Si la mort de 20 enfants à Newtown ne change rien, je ne sais pas ce qui le pourra. Je constate le pouvoir important du lobby des armes sur le Congrès. Mais il faut continuer à se faire entendre jusqu’au jour où nous ferons une différence. »

Alexis Buisson, à New York

 

 

Proveb

Manje bèlmè, se manje repròch

Moùn ki ofanse ou, pa jann padonnen

Koukou fè reverans, paske li Pè Wôch

Krapo di fanm pa fè Kay

Mete Zwezo nan kalòj, pa vle di li l a mouri ladan

 

 

Good to know: 31st Convention of the National Haitian Apostolate,

Deacon Paul C. Dorsinville.

A27-4-Deacon Paul

We just completed the 31st Convention at Stonehill College, Eaton, MA within the Church mandate of ” Erga Migrantes Caritas Christi” (2004) for the first 3 generations of all new-comers:

  1. Welcome and Advocacy;
  2. Necessary services (emergency and longer-term);
  3. Facilitation of religion of choice; Offering the Faith;
  4. For Catholics: Faith Formation, Liturgy, Sacraments and Devotions;
  5. Integration in welcoming parish, diocese…

and the Extraordinary Jubilee Year of Mercy to ” Be Merciful Like Our Father” (Mat. 13, 12-14). After comparing justice in Dan. 13 and mercy in Jn. 8 (women saved from stoning)  and looking at Jonah, Ps 33 and other texts, we were reminded of the corporal and spiritual works of mercy and their corollary: who? toward whom? and how?

Then we spent time on figuring what were the biggest needs today, what can we do to help and what EACH ONE of us is committing to. The time was too short, but we need the input of each priest, deacon, religious and lay person. Create the time and forward YOURS to the Center by e-mail or regular mail soon. See also the 2014 Extract below.
+                          +                       +

Nous venons d’avoir la 31eme Convention de l’Apostolat Haitien a Stonehill College, Eaton, MA dans le contexte du mandat de l’ Eglise dans ” Erga Migrantes Caritas Christi” (2004) envers les 3 premieres generations de tous nouveaux-venus:

  1. Acceuil et Avocacie;
  2. Services necessaires (Urgences et long-terme);
  3. Facilitation de la pratique religieuse de choix; Offrant LA FOI;
  4. Pour Catholiques: Formation de Foi, Liturgie, Sacrements et Devotions;

5, Integration dans la paroisse, le diocese d’ acceuil…

et le Jubile Extraordinaire de la Misericorde “Soyons Misericordieux Comme Notre Pere (Mat. 13, 12-14)”. Apres comparaison de la justice dans Daniel  13 et la misericorde dans Jn. 8 qui sauva la viedes femmes concernees, puis considerant Jonas, Ps. 33 et d’autres textes, on a rappele les oeuvres corporelles et spirituelles de misericorde et leur corrollaire: qui? envers qui? et comment?

Le reste du temps est passe a determiner quels sont les plus grands besoins du jour, quelle action est appropriee et quel est l’engagement de CHACUN. Le temps etait trop cout mais nous avons besoin de la reflection de chaque pretre, diacre, religieux/se et laic sur ces questions. Crees le temps et envoies LA TIENNE au Centre par e-mail ou courrier traditionel tout de suite. Lis aussi l’extrait suivant de 2014 (en anglais)
#                      #                    #

 

HAITIAN MINISTRY, HAITIAN APOSTOLATE

 

Over the last 60 years, Haitians have settled in growing numbers in the United States. Their pastoral care from haphazard and ad hoc steps at the beginning has evolved. After so many years, a committee has been formed to propose a reflection on what is going on and what could be better.

 

First observation:

This is Church ministry in response to a “call”, the needs of Haitians mostly identified as Catholics within the structure and jurisdiction of the Church as a Body with complementary roles of all concerned.

 

Second observation:

The Bishops’ Conferences of North, Central, South America and the Caribbean set the priority of mission and evangelization at their meeting of Aparecida, Brazil in 2007 with outreach, the presentation of Jesus “the Good News” and works of mercy.

 

Third observation:

There are further mandates of multi-cultural competency and pastoral care of new-comers for three generations respectively from the USCCB and the Pontifical Congregation for the Pastoral Care of Migrants and Itinerant People.

 

Fourth observation:

Community building since Apostolic times requires teaching, communion, services, and prayer and liturgy (Re: Acts 2)

 

It is the sense of the committee there is a need for most pastoral agents to review together what the current needs are and set a plan taking into account all observations and insights.

 

Local planning for Parish, Deanery, Vicariate and/or Diocese:

Emergency food, shelter, home furniture and equipment

Immigration assistance

Teaching ESL, literacy, basic technology skills

Training and employment services

Orientation to education: primary, secondary, bi-lingual (“Lau consent decree’), vocational and higher education

Family support services, parenting skills

Housing: rental, home ownership, financing, scams, zoning

Senior services, estate planning elder law

Financial planning, entrepreneurship

Health: lifestyle and nutrition, access to healthcare, quality of care

Citizenship, civics, organizing, coalition building, vote, networking, advocacy

Faith formation for all age groups, standard liturgy, sacraments, popular devotions

Integration of new-comers, their children and grand-children into the receiving parish

Exchange of best practices

Joint activities

Mutual support

Clergy and lay leadership orientation

Coordination

Accountable to Diocesan Bishop

 

Regional and National planning:

Exchange of best practices

Mutual support

Information clearing house

Reflection

Coordination

Accountable to USCCB

Interface with Haiti, the Caribbean, Canada and other places with Haitians

 

Our collective mission as HAITIANS IN JESUS’ CHURCH called like HIM from baptism (Luke 4) includes a need of formation and continuous conversion.

 

Bonne Fete Monseigneur Darbouze.

 

A19-005-Mgr-Darbouze

Le  24 Juin est l’anniversaire de Monseigneur Rollin Darbouze , ancien Curé de la Paroisse de Holly Innocents du diocèse deBrooklyn. Monseigneur Darbouze est un serviteur dans la vigne du Seigneur

 

Monseigneur Darbouze est originaire de Port Salut et il a plus de 40 ans dans la vie Sacerdotale. Monseigneur Darbouze a pris sa retraite, il est un prêtre très simple , très proche du peuple de Dieu de la communauté Haitienne du diocèse de Brooklyn

 

Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq souhaite un Joyeux Anniversaire à son Frère Monseigneur Rollin tout lui promettant qu’il sera dans ses prières le Mercredi 24 Juin jour de la fête de St Jean Baptiste

 

Le personnel du Bulletin Hebdomadaire du Centre National souhaite un Joyeux Anniversaire tout en demandant au peuple de Dieu de prier pour lui en ce faste occasion

Centre National

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s