Latest News-May 29, 2016

Perpetual Help

 

Pensee de la semaine: «Ce ne sont pas les mauvaises herbes qui étouffent le bon grain, c’est la negligence du cultivateur» (Proverbe Arabe).

Thought  of the week: “It is not the weeds that choke the good seed; it is the farmer’s negligence” (Arabian Proverb).

Piensamiento de la semana: “No son las malas hierbas que ahogan la buena semilla es la negligencia del agricultor” (Proverbio árabe).
 

 

REFLECTIONS ON THE FEAST OF THE BLESSED SACRAMENT (May 29th, 2016)

Genesis 14, 18-20; 1 Corinthians 11, 23-26; Luke 9, 11b-17

Bishop29

  By +Guy Sansaricq

 

We celebrate today the Feast of the Blessed Sacrament in fervent remembrance of the Last Supper when Jesus said:  “Take and eat, this is my body.” Likewise he handed the cup of wine to the Apostles saying “Take and drink. This is the cup of my blood, the blood of the new and Eternal Covenant.” 

 

Jesus added: “Do this in memory of me.” Ever since that day, the Church has come to realize that a new meaning was added to the traditional meal of the Jewish Pass-over. It was now the meal of the NEW and eternal COVENANT celebrating in way unknown the key event of the death-Resurrection of Christ.

 

Jesus was “concentrating” forever in the consecrated bread and wine the fruit of his entire Pascal mystery bringing about a “ONENESS IN TIME” between the THREE DAYS and all the following centuries.  The PRICE of OUR Salvation in all its fullness is NOW made accessible TO ALL BELIEVERS everywhere and forever. Through the Eucharist, Jesus is present in a form that allows Him to ENTER AND DWELL within the believer. He is really PRESENT IN THE BREAD AND IN THE WINE!  

 

This tremendous and unbelievable mystery rests at the center of Catholic spirituality. Yes the Lamb that was slain is now the Victorious King and is perpetually present. We can consume HIM. Jesus is not the man of the past. He dwells with us and penetrates the walls of our inner selves to sanctify us.

 

The believer’s heart today is filled with wonderment, gratitude and thanksgiving. We grow in our awareness of the supreme dignity of the Eucharist and realize more intensely that every time we go to communion we approach the most supreme mystery of our Faith: Christ in us. We can eat the glorified   flesh of the Lord and inebriate ourselves from the very SOURCE of all GRACE. He who eats of this bread and drinks of this cup will live forever and I will raise him up on the last day.”

 

PENSÉES SUR LA FÈTE DU SAINT SACREMENT (La Fète-Dieu)  (29 Mai 2016)

 

Bishop29

 

Il y a deux mille ans, Jésus mourait sur la Croix et trois jours plus tard étonnait le monde en ressuscitant d’entre les morts. Mais la veille de sa mort, à la dernière Cène, il posa un geste et prononca des paroles qui sont à l’origine de la fète d’aujourd’hui.  Oui nous fètons aujourd’hui le mystère de l’Eucharistie, institué en ce jour très spécial du JEUDI SAINT devant les yeux ahuris des DOUZE.

 

Prenez et mangez, dit il, Ceci est mon corps”; “Prenez et buvez, Ceci est le calice de mon sang, le sang de la nouvelle et éternelle alliance qui sera versé pour vous…”; “Faites ceci en mémoire de moi.”

 

Jésus voulait ainsi établir de facon permanente UN MOYEN SACRÉ permettant aux fidèles de tous les lieux et de tous les siècles d’avoir accès immediat à son Corps et à son sang immolé et glorifié.

 

Le SECRET de Dieu, c’est Jésus-Christ; La source du salut, c’est Jésus Christ. La vocation du chrétien c’est de vivre en communion avec Jésus-Christ. Le Pain Vivant c’est Jésus-Christ. Le chemin, la Vérité et la Vie, c’est Jésus-Christ.  C’est par le discernement de la présence sacramentelle de Jésus dans le pain et le vin de l’Eucharistie que nous manifestons au mieux notre adhésion de foi en LUI.

 

Il l’a bien dit “Celui qui ne mange pas mon corps et Ne boit pas mon sang n’a pas la vie en lui.” Jn. 6,53

Mais aussi “Si quelqu’un mange de ce pain il vivra pour toujours” (Jn. 6, 51)

Cette fète nous rappelle la révérence inouie que nous devons porter au saint mystère de l’Eucharistie.

 

Madame Kettly Popoola-Mère de l’Année 2016

A29-09-Kettly Poopla

Valentine01

Le dernier dimanche de Mois de Mai est toujours consacré aux mères Haitiennes les veritables  “poto Mitan” (maitre-pilier) ou les heroines de la famille Haitienne. Le Centre National de l’Apostolat Haitien tient à vénérer les mères Haitiennes pour leur contribution exceptionelle à leur famille, à la société et à l’Église.

Je continue à me rappeler comment lorsque j’etais très jeune, c’etait toujours un plaisir pour mon frère et ma soeur de célébrer notre regrettée mère, une mère qui a accepté beaucoup de sacrifices pour nous éduquer.  Nous pensons en cette fête à toutes les mères Haitiennes paysannes et “Madan Sara” qui prennent le risque d’aller dans les regions les plus réculées d’Haiti pour acheter les produits alimentaires pour les revendre afin de subvenir aux besoins de leur famille.

 

Nous pensons aux jeunes mères mono parentales qui ont un enfant sur les bras. Nous les encourageons à continuer à tout faire pour donner une bonne education à leur progeniture sans négliger la très importante dimension religieuse.

 

 

Chaque Année le Centre National de l’Apostolat Haitien aime désigner une mère de l’Année. Cette Année Madame Kettly Popoola, ancienne étudiante du Collège Pastoral est reconnue par le Centre National de l’Apostolat Haitien comme la mère de l’année 2016 .

Elle vit aux Etats Unis depuis près de 45 ans et est l’une des ouvrières infatigables dans la vigne du Seigneur. Madame Popoola  est originaire de Port au Prince  -Haiti et a 3 enfants. Elle est très active dans les paroisses du Sacre Coeur et de l”incarnation tout en étendant ses services à la communauté entière. Pleine de dynamisme et d’initiatives, elle est également très dévouée au service du Centre National de l’Apostolat et de Radio Telé Solidarité.

Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq, directeur du Centre National de l’Apostolat Haitien  profite de l’occasion pour presenter ses sincères félicitations à Madame Kettly Popoola comme mère de l’année 2016 en ces mots:
“Chère Madame Kettly grande est notre admiration pour vous. Votre dévouement pour votre mari et vos enfants nous édifient. En plus de ces taches primordiales, vous trouvez du temps pour vos activités dans la communauté. En cela vous tracez un exemple car au dela de la famille nous appartenons à une communuaté, une paroisse, une nation et au monde entier. Nous célébrons cette largesse du Coeur dont vous témoignez au milieu de nous! Que le Seigneur vous bénisse!”

Le Centre National de l’Apostolat Haitien souhaite à tous une très bonne fête des Mères Haitiennes et demande au peuple de Dieu d’applaudir  Madame Kettly Popoola comme la mère de l’année de 2016!
Frère Buteau (Brother Tob)
Pour le Centre National

Mrs. Kettly Popoola , Mother of the Year 2016

A29-09-Kettly Poopla

Valentine01

The last Sunday of the Month of May is mother’s Day in Haiti. Haitian mothers are the real “Poto Mitan” (main pillar) or heroes of the Haitian family. The National Center of Haitian Apostolate highly venerates our mothers for their outstanding contribution to family, society and the Church.

I still remember when I was very young how much joy it gave us when I, my brother and sister celebrated our beloved mother, now deceased, who accepted so many sacrifices for our education.

On this Mothers’ feast Day , our hearts go out to all the peasant Haitian mothers and “Madan Sara” (itinerant merchants) who take up great risks to go into the most remote areas of Haiti to buy fresh fruits and vegetables with the view of selling them in the city, all this for the sake of supporting their family.

We think of the young single mothers who have a child on their arms. We encourage them to continue to do all they can to provide a good education to their offspring and also for that matter a good religious education.

Each year the National Center of the Haitian Apostolate picks a mother of the Year. This year Mrs. Kettly Popoola, a former student of the Pastoral College is recognized by the National Center of the Haitian Apostolate as the mother of the year 2016. She has been in the United States for some forty-five years and is one of the early workers of the National Haitian ministry. Mrs. Popoola   is from Port au-Prince -Haiti and has 3 children. She is very active in her home parishes of Sacred Heart and Incarnation. Yet, she is always prompt to assist the community whenever needs arise.
Bishop Guy has these words to her: “Dear Ms. Kettly, congratulation for your spirit of selfless dedication and service . Your peace of mind and large smile bring light to parties when you serve even when all your co-workers appear tired and tense. Your love for your family and the Church, your extended family, is worthy of public recognition and praise. May God bless you!

The National Center of Haitian Apostolate wishes you and all our lectors a very happy Mother’s Day and asks God’s people to applaud Mrs Ketly Popoola as the mother of the year 2016
Brother Buteau ( Brother Tob )
For The National Center

Le 21 Mai , 2016, le Personnel de Radio Telé Solidarité  était à la Paroisse de Ste Brigitte à Wesbury pour couvrir le 213 Anniversaire de la fête du drapeau Haitien de la Pastorale Haitienne du diocèse de Rockville Centre.Presque Tous les Prêtres, les diacres et les Religieuses de la Pastorale Haitienne du Diocèse de Rockville Centre ètaient presents à cette grande celebration. On doit ajouter que  Darcel Whitten-Wilamowski, Coordonatrice  du Bureau De Multiculturelle du Diocèse de Rockville Centre  était presente à cette ceremonie.

La Fête du drapeau est l’une des fêtes qui met les Haitiens ensemble. C’est toujours une fête qui invite toute la communaute Haitienne de la diaspora à penser à sa mere Haiti. Le Celebrant et l’homeliste  de Cette celebration fut le Père Nesly Jean Jacques , leader spirituel  de la communauté Haitienne de la Paroisse de Ste Brigitte. On doit ajouter que c’est la Jeune Chorale de la  Paroisse de Ste Brigitte qui a performé  à cette  messe.  Beaucoup de ces jeunes sont nés aux états Unis et sont très fier de vivre leur foi dans leur langue et leur cultures. Ils sont en mesure de parler de chanter et de prier en créole . Toutes les communautés  Haitiennes de foi Catholique de Long Island étaient presents à cette cérémonie.

A21-13-Father Nesly

Le Père Nesly Jean Jacques dans son homelie nous fit savoir l’importance de cette fête et pourquoi les Haitiens sont toujours  fiers de celebrer la fête de leur drapeau. Il a fait l’histoire de notre drapeau et comment nos ancêtres se sont mis ensemble pour nous donner ce drapeau. Il fut très ovationné à la fin de son homelie. Pour écouter la première partie de cette messe clicquer sur ce lien: https://youtu.be/dc7d9ekWiBw

A21-16-Pere Charlince Vendredy

Le Père Charlince Vendredy, le nouveau coordonnateur des Groupes de Prière du renouveau Charismatique de la communaute Haitienne du diocèse de Rockville Centre et leader Spirituel  de la vibrante Communauté Haitienne de la Paroisse de St Boniface est intervene à la fin de cette messe pour annnoncer au peuple de Dieu que le Diocèse Rockville Centre l’a choisi pour accompagner les groupes de Prière et il insista qu’il compte sur les prières et la collaboration du Peuple de Dieu dans ce nouveau ministère. Pour ecouter la 2ème partie de la messe clicquer sur ce lien: https://youtu.be/ZQ4or3A4wZw

 

 

Tout de suite après la messe il ya eu une grande reception et une partie Culturelle. Tout le monde pouvait manger à Satieté. Il faut toujours render Hommage à qui Hommage est du. La Communauté Haitienne de la Paroisse de Ste Brigitte à Wesbury a prouvé  sa capacité d’accueillir et d’organiser. Tout le monde était content. Oui on doit mentionner  que toutes les communautés Haitiennes ont apporté leur contribution. Un gros Bravo  à la Communauté Haitienne de la Paroisse de Ste Brigitte. Pour Ecouter une partie de cette fête culturelle clicquer sur ce lien: https://youtu.be/SLTxJUPrrZM

La Presence du Groupe de SHALI à cette celebration est un signe de Solidarité. On n’a pas besoin d’organiser 2 fêtes du drapeau, plus on est mesure de travailler ensemble et plus il sera plus facile d’entendre notre voix dans les spères de decision. Pour écouter la pièce de SHALI clicquer sur ce lien: https://youtu.be/EeciBXh-bg8

Brother Tob

A21-2-Drapeau1

May 21, 2016, the Personal of  Radio  Telé Solidarité was at the Parish of St. Bridget in Westbury to cover the 213 the anniversary of The Haitian Flag  the Haitian  Ministry of the Diocese of Rockville Centre. Almost All Priests, deacons and the Religious of the Haitian Ministry of Rockville Centre Diocese were present at this great celebration. We have to add that Darcel Whitten-Wilamowski, Coordinator of Multicultural Office of the Diocese of Rockville Centre was present at this ceremony.

The Flag Day is a holiday that puts Haitians together. It’s always a feast  inviting all the Haitian community in the Diaspora to think of his mother Haiti. The Celebrant and Homilist  of this celebration was Father Nesly Jean Jacques, spiritual leader of the Haitian community in the parish of St. Bridget. We must add that this is the Young Choir of the Parish of St. Bridgid who performed at this Mass. Many of these young people were born in the US and are very proud to live their faith in their own languages and cultures. They are able to talk to sing and pray in Creole. All Haitian  Catholic faith communities of Long Island were present at the ceremony.

A21-13-Father Nesly

Father Nesly Jean Jacques in his homily explained us  the importance of this celebration and why Haitians are still proud to celebrate the feast of their flag. He made the history of our flag and how our ancestors came together to give us this flag. He was very ovation at the end of his homily. To listen to the first part of this Mass with a click on this link: https://youtu.be/dc7d9ekWiBw

 

Father Charlince Vendredy, the new coordinator of the Charismatic Renewal Prayer Groups of the Haitian community in the Diocese of Rockville Centre and spiritual leader of the vibrant Haitian community of St. Boniface Parish is Intervene at the end of this Mass to announce to  the people God the Rockville Centre Diocese has chosen him to accompany the groups of Prayer and insisted he counts on the prayers and cooperation of the people of God in this new ministry. To listen to the second part of the Mass with a click on this link: https://youtu.be/ZQ4or3A4wZw

 

 

following the Mass there was a great reception and Cultural part. Everyone could eat to satiety. Always render homage which is the Tribute to. The Haitian of the Parish of St. Bridget Westbury Community has demonstrated its ability to host and organize. Everyone was happy. Yes we have to add  that all Haitian  communities of the diocese of Rockville Centre  have contributed to the success of this celebration A big Congratulations to the Haitian Community of the Parish of St. Bridgid .To  Listen to this cultural festival  a click on this link: https://youtu.be/SLTxJUPrrZM

 

 

The Presence of SHALI Group this celebration is a sign of solidarity. There is no need to organize two festivals of the flag, the more we are able to work together and it will be easier to hear our voice in the table  decision . To listen to the piece SHALI a click on this link: https://youtu.be/EeciBXh-bg8

 

Brother Tob

 

31ème Convention du Centre National de l’Apostolat Haitien

Charis-Foule2

Dans 2 Semaines ce sera la 31ème convention du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger. Ce rassemblement aura lieu du 10au 12 Juin 2016 à STONEHIL College à N. Easton Massachusetts.  Le Thème est: Comment nous pouvons exercer la Misericorde de Facon efficace

 

La Convention du Centre National de l’Apostolat Haitien est toujours un grand moment de prière , de formation, de solidarité entre les communautés de foi, et de joie.

 

Le Père Garcia Breneville, le Coordonnateur  de la pastorale Haitienne de l’Archidiocèse de Boston , Le Père Marc Arthur Francois, administrateur de la Paroisse de St Patrick de l’archidiocèse de Newark  et membre du board du Centre National de l’Apostolat Haitien seront parmi les conferenciers. Le Père Gustave Miracle, leader spirituel de la vibrante Communauté Haitienne de la Paroisse Ste Angella presidera la messe du Samedi 11 Juin  de la 31ème Convention du Centre  National

 

La Pastorale Haitienne de l’archidiocèse de Boston continue à ouvrir ses 2 bras  pour vous accueillir à la 31ème convention du Centre National de l”apostolat Haitien. Soeur Juvenia Joseph  FDM  , secretaire du Centre National de l’Apostolat Haitien  continue à travailler très fort afin de vous accueillir comme des princesses et des princes à cette convention et exhorte tous les membres des Communautés de foi à appeler le Centre National de l’Apostolat Haitien au 718-856-3323 afin de s’inscrire pour la convention du Centre National  de l’Apostolat Haitien

 

Comme l’a mentionné  Monseigneur Guy Sansaricq, directeur du Centre National de l’Apostolat Haitien cette rencontre rallumera les esprits et donnera une vigueur nouvelle à notre Vie.

Le Centre National

 

31th Convention of the National Center of the Haitian Apostolate

 

In two weeks it will be the 31th convention of the National Center of the Haitian Apostolate . This gathering will take place from June 10th , 2016 to June 12th at  STONEHIL College in N. Easton Massachusetts. The theme is: How we can exercise the Divine Mercy very efficace?

 

The Convention of the National Center of the Haitian Apostolate  is always a great moment of prayer, formation, solidarity between communities of faith, and joy.

 

Father Garcia Breneville, the Coordinator of the Haitian ministry of the Archdiocese of Boston, Father Arthur Marc Francois, Manager  of the Parish of St. Patrick in the Archdiocese of Newark and board member of the National Center of  Haitian Apostolate  will among the lecturers. Father Gustave Miracle, spiritual leader of the vibrant Haitian community of Ste Angella Parish will  preside Mass on Saturday, June 11th for the 31st Convention of the National Center

 

The Haitian Ministry of the Archdiocese of Boston continues to open its arms to welcome you for   the 31th convention of the National Center  of  The Haitian Apostolate. Sister Joseph Juvenia FDM, secretary of the National Center of The Haitian Apostolate continues to work hard to welcome you as Queens and Kings at this convention  and urges all members of the Communities of faith to call the National Center of the  Haitian Apostolate at 718-856-3323 to register for the 31th convention of the National Center of the Haitian Apostolate

 

As mentioned Bishop Guy Sansaricq, Director of the National  Center of the Haitian Apostolate  this meeting will rekindle the spirits and give a new impetus to our life.

The National Center

 

Visite de son Excellence Monseigneur  Willy Romelus aux États Unis

 

Bishop Romelus 20

Le Jeudi 26 Mai , le personnel de Radio Telé Solidarité  était très heureux de recevoir un coup de fil de son Excellence Monseigneur Willy Romelus (Monseigneur Roro, évêque émerite du diocèse de Jérémie) considéré comme l’un des prophètes de notre temps.

 

Monseigneur Roro est à la retraite depuis 2009  mais continue  à être très actif dans la vigne du Seigneur. Il est dans le diocèse des Cayes  , il est vicaire d’une Paroisse et parfois remplace le Cardinal Langlois lorsqu’il est en voyage.

 

Le Personnel  du Bulletin Hebdomadaire du Centre National souhaite un très bon Sejour à son Excellence Monseigneur Willy Romelus aux États Unis

Brother Tob

Visit of  Bishop Willy Romelus in the United States

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

On Thursday, May 26, the staff of Radio Telé Solidarité  was very happy to receive a call from his Excellency Bishop Willy Romelus (Bishop  Roro, Emeritus  bishop of Jeremie) considered one of the prophets of our time.

 

Bishop Roro is retired since 2009 but continues to be very active in the Lord’s vineyard. He  is vicar of a parish in the Diocese of Les Cayes,  and sometimes replaces Cardinal Langlois when he is  traveling

 

The Staff  of the Weekly Bulletin of the National Center wants to wish a good Stay to  his Excellency Bishop Willy Romelus in the USA

Brother Tob

 

Le pape nous a appelées à ne pas confondre service et servitude »

Recueilli par Céline Hoyeau,

 

 

A29-003-Sr Felicia

 

Sœur Felicia Ghiorghies, supérieure générale des Oblates de l’Assomption, revient sur la rencontre avec le pape à laquelle elle a participé, jeudi 12 mai, aux côtés de 870 autres supérieures majeures venues du monde entier.

ZOOM 

Sœur Felicia Ghiorghies / Sœur Felicia Ghiorghies

Quelles sont vos réactions après la rencontre à laquelle vous avez participé avec le pape, le 12 mai ?

i Pourquoi lire La Croix ?

  • La Croix privilégie le débat serein et approfondi, entre chrétiens et avec ceux qui ne croient pas ou croient autrement.

+

Sœur Felicia Ghiorghies : Les médias ont surtout mis l’accent sur la question des femmes diacres, qui ne reflétait pas l’avis de la majorité des 870 supérieures majeures des cinq continents réunies en Assemblée plénière. Nous l’avons fait savoir, d’ailleurs, dans l’évaluation qui a suivi notre rencontre avec le pape.

J’ai apprécié la manière dont il a abordé avec beaucoup de nuances la question du service dans l’Église, appelant à ne pas confondre service et servitude. Parfois, à cause d’une orientation plutôt cléricale, les religieuses ou les consacrées sont considérées comme des outils apostoliques, et pas toujours valorisées pour ce qu’elles sont. Autrement dit, elles ne sont pas suffisamment prises en considération dans le processus de réflexion, elles participent peu à la prise de décision ou à l’élaboration des orientations pastorales ; elles sont cantonnées au niveau de l’exécution des décisions… Or nous ne sommes pas des machines, mais des personnes qui peuvent participer à la réflexion de l’Église. Le pape a bien rappelé le regard très complémentaire des religieuses et, plus largement des femmes, dans les discussions.

Autoriser des femmes diacres ne permettrait-il pas, précisément, d’associer davantage les femmes, et en particulier les religieuses ou consacrées, à la prise de décision dans l’Église ?

Sœur F. G. : Si c’est pour reconnaître leur participation à la diaconie, au service de l’Église, non, car les religieuses la vivent déjà pleinement ! Je ne crois pas, fondamentalement, que nous en ayons besoin, mais peut-être que, pour certaines, cela pourrait apporter une meilleure reconnaissance… Je sais que dans certaines parties du monde, certaines Églises locales sont très cléricalisées, l’évêque ou le curé se comporte moins comme un pasteur au service de son peuple que comme un chef d’entreprise et cela se ressent très fortement pour les sœurs, en position d’exécution… Le pape appelle au contraire les évêques et les prêtres à être comme le Christ, à savoir des serviteurs pour l’Église, tandis que les femmes consacrées, elles, sont une icône de celle-ci, comme Marie au milieu des apôtres à la Pentecôte. Par son humilité, le pape nous invite à changer de regard.

Qu’est-ce qui vous a marquée dans cette rencontre avec le pape ?

Sœur F. G. : J’ai trouvé en lui un frère et un pasteur humble, ouvert au dialogue, qui nous a posé des questions et nous a invitées à nous exprimer dans une grande qualité d’écoute. Il met en avant l’image d’une Église mère, qui ouvre les bras et dans laquelle toutes les personnes en situation de fragilité peuvent se sentir accueillies.

J’ai beaucoup apprécié aussi l’insistance du pape François sur l’importance du discernement. Tout changement nécessite un discernement. Or l’Église aujourd’hui n’est pas suffisamment formée à ce processus qui demande du temps et un dialogue interne de consultation, que ce soit au niveau personnel ou communautaire. Le discernement doit être mûri sous le regard du Seigneur et nous ne prenons pas toujours suffisamment ce temps.

Recueilli par Céline Hoyeau

 

 

 

Le président philippin Rodrigo Duterte a qualifié d’« hypocrites » et de « fils de p… » les évêques philippins. Il leur reproche de lui avoir demandé des « faveurs » pécuniaires.

A29-0004-President Filipino

Rodrigo Duterte, le nouveau président des Philippines, lors de sa première conférence de presse après sa victoire aux élections le 15 mai 2016. / TED ALJIBE/AFP

Le nouveau président philippin Rodrigo Duterte a l’injure facile. En novembre dernier, celui qui n’était alors que candidat à l’élection présidentielle insultait déjà le pape François pour avoir provoqué des embouteillages à Manille lors d’une visite dans l’archipel, en janvier 2015. Il s’était par la suiteexcusé pour ces propos orduriers.

+

Rodrigo Duterte a pourtant récidivé, dimanche 22 mai, en insultant cette fois-ci les évêques du pays, dans les mêmes termes : « Vous n’avez pas honte, fils de p… ? Vous demandez des faveurs, même auprès de moi », a-t-il déclaré sur le site internet de la chaîne locale ABS-CBN.

Plaisanterie sur une missionnaire violée et tuée

Le président accusait ici les évêques d’avoir demandé de l’argent au gouvernement, requête qu’il assimile à une forme de corruption. Il a également affirmé que les six millions de voix d’avance sur son principal rival prouvaient qu’il avait plus d’influence que l’Église catholique dans son pays.

Élu depuis le 10 mai, Rodrigo Duterte fait payer, par cette déclaration, l’opposition de l’épiscopat philippin à son égard lors de la campagne électorale. Les évêques lui avaient reproché ses insultes au pape François, ainsi que sa plaisanterie sur une missionnaire australienne violée et tuée en 1989 dans une prison de Davao, grande ville du Sud où M. Duterte était maire de longue date.

Un évêque prêt à prendre la place de tout condamné à mort

L’épiscopat s’était aussi opposé à son envie de rétablir la peine de mort dans le pays, abolie depuis 2006. L’archevêque de Lipa, Mgr Ramond Argüelles, s’était même proposé de prendre la place de tout condamné à mort éventuel si la peine de mort était rétablie. « N’est-ce pas ce que le Christ a fait ? » avait-il déclaré dans une interview relayée par le site catholique américain Crux le 19 mai.

> À lire aussi : Duterte, le « méchant » qui veut être président aux Philippines

Le président philippin est en outre accusé par un prêtre, le P. Amado Picardal, d’avoir monté des « escadrons de la mort » pour faire baisser la criminalité dans sa ville. Ils sont soupçonnés d’avoir réalisé des exécutions sommaires, incluant des enfants des rues. Le P. Amado Picardal, qui est secrétaire exécutif du bureau chargé des communautés ecclésiastiques, au sein de la commission des évêques philippins (CBCP), avait enquêté sur le sujet avec Human Rights Watch.

Pierre Wolf-Mandroux (avec AFP)

 

Le pape poursuit le dialogue avec l’islam

Sébastien Maillard (à Rome), le 23/05/2016 à 17h16

  • A29-010-Pape-Islam

 

 

Le pape François a reçu l’imam d’Al Azhar, la prestigieuse institution de l’islam sunnite, lundi 23 mai au Vatican. Par cette rencontre comme par d’autres gestes posés avec les musulmans, le pape défend une coexistence pacifique et un travail conjoint au bien de la société, à une période où le terrorisme islamiste les met à mal.

ZOOM 

Le pape François a reçu l’imam d’Al Azhar lundi 23 mai au Vatican. / MAX ROSSI/AFP

« C’est quand plus personne n’y croit qu’il ne faut surtout pas s’arrêter ». Cette parole d’un observateur attentif du dialogue interreligieux à Rome résume l’espoir suscité par la rencontre, lundi 23 mai au Vatican, entre le grand imam d’Al Azhar, cheikh Ahmed Al Tayyeb, et le pape François, accompagné du cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.

i Pourquoi lire La Croix ?

  • La Croix vous explique, avec pédagogie et clarté, le monde qui vous entoure, afin que vous puissiez bâtir votre opinion.

+

Le pape et l’imam se sont entretenus, selon le Saint-Siège, « de l’engagement commun des autorités et des fidèles des grandes religions pour la paix dans le monde, du refus de la violence et du terrorisme, de la situation des chrétiens » au Moyen-Orient « et de leur protection ».

« Le but du dialogue, ici, est de vivre ensemble en paix »

Cette première historique est intervenue dans une conjoncture tendue des rapports entre chrétiens et musulmans, du fait de la violence islamiste. « Les attentats en Europe ont fait reculer notre dialogue de quinze ans », reconnaît Mgr François Bousquet, recteur de Saint-Louis-des-Français à Rome et fin connaisseur des rapports islamo-chrétiens.

À ses yeux, « le pape n’agit pas seulement en pompier pour éteindre l’incendie mais s’inscrit dans une perspective longue », preuve de la « constance et de ténacité » du Saint-Siège dans sa volonté de dialogue avec les musulmans. La ligne d’horizon n’est aucunement l’unité. « Il ne faut pas confondre avec l’œcuménisme, qui cherche l’unité au nom même de la foi », distingue Mgr Bousquet. « Le but du dialogue, ici, est de vivre ensemble en paix. »

À cette fin, le pape et la diplomatie vaticane demandent inlassablement au monde musulman de se désolidariser, sans ambiguïté, du terrorisme commis au nom de l’islam. Fin 2014, au retour de Turquie déjà, le pape demanda que « tous les leaders musulmans – qu’ils soient leaders politiques, leaders religieux ou leaders universitaires – parlent clairement et condamnent ces actes ».

Des gestes forts pour promouvoir le vivre ensemble

Il s’attache en même temps à mettre en avant les « inestimables trésors »communs aux deux religions, comme il le fit à Ankara en novembre 2014. Il avait énuméré « l’adoration du Dieu miséricordieux, la référence au patriarche Abraham, la prière, l’aumône, le jeûne », pour, selon ses termes, « donner une base sûre à la dignité et à la fraternité des hommes. »

Il montre aussi le souci de partir aussi souvent que possible d’une relation humaine, confiante et personnelle, comme celle qui le lie à ses amis argentins, l’imam Omar Abboud et le rabbin Abraham Skorka. L’image des trois enlacés à Jérusalem en 2014 sert depuis à conjurer la peur de la religion du voisin.

L’objectif de François est de solidifier cette « base sûre », qui soutient la coexistence. Il procède moins par de savants discours que par des gestes, comme à Bangui en proie à la guerre civile, où il fit monter l’imam de la capitale centrafricaine à bord de sa papamobile. Même message, toujours axé sur le vivre ensemble et l’intégration, à Sarajevo (juin 2015) et auparavant à Tirana (septembre 2014). L’Albanie « n’est pas un pays musulman, mais un pays européen », corrigeait-il une journaliste à son retour.

« Travailler ensemble pour servir les autres »

Pour Jorge Bergoglio, il n’y a pas plus de terre d’islam que de fief chrétien. Sa prudence à employer l’expression de « racines chrétiennes » en Europe – jusque dans l’entretien qu’il a accordé à La Croix le mardi 17 mai – s’inscrit dans cette même approche. Le dialogue interreligieux lui sert au contraire à désengager les croyants de considérations territoriales, éloignées de leur foi, au profit d’un investissement conjoint dans les problèmes de société.

« Le champ à investir est celui de l’éducation des enfants, de la protection de la famille, de la place des croyants dans la société », résume le président du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, le cardinal Jean-Louis Tauran, patient organisateur de la rencontre avec l’imam d’Al Azhar. La crise migratoire aussi doit être, pour le pape François, l’occasion non d’oppositions mais d’entraide entre chrétiens et musulmans. À l’exemple de l’accueil de trois familles de réfugiés musulmans ramenées de Lesbos (Grèce) le mois dernier, autre acte fort même s’il n’a pas été compris partout.

En Turquie auparavant, Jorge Bergoglio avait exprimé son appréciation « pour tout ce que le peuple turc, les musulmans et les chrétiens, font envers les centaines de milliers de personnes qui fuient leur pays à cause des conflits » : « C’est un exemple concret de la manière de travailler ensemble pour servir les autres », encourageait-il, visant, au-delà du dialogue, la « coopération interreligieuse » sur des projets concrets.

Inlassable promoteur du dialogue

Le dialogue en vue du bien commun est au cœur de son encyclique Laudato si’(2015) dont il a offert un exemplaire lundi au cheikh Al Tayyeb. Il y invite « les religions à entrer dans un dialogue en vue de la sauvegarde de la nature, de la défense des pauvres, de la construction de réseaux de respect et de fraternité ». Pour le pape, quelles que soient sa forme et les disciplines qu’il engage (sciences, religions, « pensées philosophiques »« nouvelles situations historiques » ou encore « économie et politique »), le dialogue est le seul moyen de sortir de « l’isolement et de l’absolutisation du savoir ».

C’est sur ce même « chemin » de dialogue – « qui demande patience, ascèse et générosité », reconnaît-il – que lui-même inscrit ses gestes et visites, comme celle possible à la mosquée de Rome. « Il n’organise pas une alliance des religions contre quelqu’un, mais pour construire la paix », soutient Marco Impagliazzo, président de Sant’Egidio.

———————————

Le P. Christian Delorme, délégué épiscopal aux relations interreligieuses à Lyon, sœur Colette Hamza, religieuse xavière à Marseille, Nayla Tabbara, vice-présidente de la Fondation Adyan au Liban, et le P. Vincent Guibert, enseignant au Collège des Bernardins, réagissent au voyage du pape François à Al Azhar .

Benoît XVI coupe court aux rumeurs sur le troisième secret de Fatima

Gauthier Vaillant, le 22/05/2016 à 14h10

 

 

A29-007-Fatima

 

Le pape émérite est sorti de son silence habituel, samedi 21 mai, pour démentir les allégations selon lesquelles l’Église n’aurait jamais révélé une partie du message prophétique adressé par la Vierge lors des apparitions de Fatima, en 1917.

ZOOM 

La statue de Notre Dame de Fatima précédant Benoît XVI lors de son arrivée au sanctuaire de Fatima, au Portugal, en 2010. / OR/CPP/CIRIC

Les affirmations récentes selon lesquelles une partie du troisième secret de Fatima n’aurait jamais été révélée par l’Église sont « de pures inventions, totalement fausses ». C’est ce qu’a affirmé Benoît XVI, samedi 21 mai, dans un communiqué diffusé par la salle de presse du Saint-Siège.

i Pourquoi lire La Croix ?

  • La Croix va sur le terrain, et met en lumière des acteurs de l’actualité, célèbres ou modestes.

+

Le pape émérite est sorti du silence presque total dans lequel il vit depuis sa renonciation en 2013, pour couper court à des rumeurs lancées dimanche 15 mai, jour de la Pentecôte, par un site lefebvriste américain, « One Peter Five ». Un article de ce site prétend en effet relayer des révélations faites à son auteur par le P. Ingo Dollinger, prêtre allemand et ancien professeur de théologie au Brésil.

Peu après la publication, en juin 2000, du troisième secret de Fatima par la Congrégation pour la doctrine de la foi, le cardinal Joseph Ratzinger, futur Benoît XVI, qui en était alors le préfet, aurait confié au P. Dillinger qu’il y avait « plus que ce que nous avons publié ». Le cardinal Ratzinger aurait également spécifié que la partie « cachée » du message de la Vierge Marie aux pastoureaux de Fatima évoquait « un mauvais concile et une mauvaise messe ».

L’information a largement circulé au cours de la semaine passée, en particulier dans les milieux intégristes, qui voient dans ces révélations une mise en cause du concile Vatican II et de sa réforme liturgique, qui étaient encore à venir puisque les apparitions de Fatima ont eu lieu en 1917.

Selon le communiqué du Saint-Siège, Benoît XVI affirme « n’avoir jamais parlé de Fatima avec le professeur Dollinger » et confirme bien que « la publication du troisième secret de Fatima est complète ». Le communiqué a été diffusé en italien, anglais et espagnol, « une indication caractéristique que le Vatican souhaite qu’il soit diffusé largement », analyse le site américain Crux.

Le « troisième secret de Fatima »

Le « troisième secret de Fatima » désigne la troisième et dernière partie du message adressé par la Vierge Marie à trois jeunes bergers, à qui elle est apparue le 13 juillet 1917 à Fatima, au Portugal.

L’un des trois voyants, Sœur Lucia, a révélé les deux premières parties de ce message prophétique dans ses mémoires, en 1940. Quant à la troisième partie, elle aurait été chargée par la Vierge de la mettre par écrit et de la transmettre, via son évêque, au pape Pie XII. Sœur Lucia avait indiqué que cet écrit ne devait être rendu public qu’après 1960.

> À lire sur Urbi&Orbi : Une chercheuse portugaise authentifie le manuscrit du troisième secret de Fatima

C’est finalement en 2000 que le pape Jean-Paul II a choisi de révéler la teneur du document. Il parle d’un « évêque vêtu de blanc », que Lucia et les deux autres enfants estimaient être le pape, « tué par un groupe de soldats tirant des balles et des flèches contre lui ». Ces soldats tuent également des évêques, des prêtres, des religieux, des religieuses et des laïcs.

Selon l’interprétation donnée alors par la Congrégation pour la doctrine de la foi, les deux premiers secrets parlaient de l’enfer et des deux guerres mondiales. Le troisième, lui, prédisait la tentative d’assassinat sur Jean-Paul II, en 1981. Le cardinal Ratzinger avait alors déclaré : « Les événements décrits semblent se référer à des choses passées (…) Ceux qui attendaient des révélations apocalyptiques excitantes sur la fin du monde ou sur le cours de l’histoire vont être déçus. »

Gauthier Vaillant

 

Etats-Unis: Hillary Clinton dans une mauvaise passe

A29-001-Hilary Clinton

Hillary Clinton affronte des vents contraires dans cette campagne électorale qui s’éternise (photo d’illustration).REUTERS/Carlo Allegri

Alors que Donald Trump vient de sécuriser les 1 237 délégués qui vont lui permettre d’être investi candidat républicain, Hillary Clinton est dans une mauvaise passe. Le rapport du département d’Etat sur ses emails empoisonne l’atmosphère et les sondages pour les dernières primaires contre Bernie Sanders ne sont pas très optimistes.

Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

Hillary Clinton affronte des vents contraires dans cette campagne électorale qui s’éternise. Le rapport du département d’Etat sur son serveur privé fait la Une des médias et le bonheur des meetings de Donald Trump. Et ce n’est pas terminé. Il faut attendre la fin de l’enquête du FBI sur ce dossier. Le point faible de la candidate est la défiance des électeurs à son égard, cette affaire n’arrange rien. Même si la candidate reste stoïque dans cette mauvaise passe.

« Il y a certes un rapport mais cela ne change rien, a déclaré Hillary Clinton. C’est toujours la même histoire. Comme d’autres secrétaires d’Etat j’ai utilisé ma messagerie personnelle. Mais j’ai donné tous mes emails, personne ne l’a fait ! Et rien de cela n’affectera la campagne ou ma présidence. »

Ces soucis affectent les sondages. L’avance d’Hillary Clinton en Californie a fondu. L’ex-secrétaire d’Etat et Bernie Sanders sont désormais au coude-à-coude. Si le sénateur du Vermont gagne, même de peu dans cette dernière primaire, cela n’empêchera pas l’investiture d’Hillary Clinton, mais Bernie Sanders arrivera à la convention avec des exigences d’autant plus légitimes.

Tout ceci donne à Donald Trump le temps de préparer ses attaques. Le milliardaire a demandé à ses équipes d’exhumer tous les dossiers des années 1990 embarrassants pour les Clinton.

 

Good to know: Availability of Resident Visas for June 2016

A27-4-Deacon Paul

Deacon Paul C. Dorsinville.

Based on US State Department Monthly Visa Bulletin:

FAMILY PETITIONS/PETITIONS DE FAMILLE:

Spouse, Minor Child(up to 21), Parent of US Citizen/ Epoux(/se), Enfant mineur(/e, -21), Parent de Citoyen US :

No delay/Pas de delai.

Adult Unmarried Son/Daughter of US Citizen/ Enfant Majeur(/e) Non-marie(/e) de Citoyen US:

15 Jan 2009.

Spouse, Minor Child of US Resident/ Epoux(/se), Enfant mineur(/e) de Resident US:

08 Nov 2014.

Adult Unmarried Son/Daughter of US Resident/ Enfant Majeur(/e) Non-Marie(/e) de Resident US:

22 Oct 2009.

Married Son/Daughter of US Citizen w/ spouse, child/ Enfant marie(/e) de Citoyen US avec epoux(/se), enfant:

01 Dec 2004.

Sibling of US Citizen w/family/ Frere/Soeur de Citoyen US avec famille:

08 Aug 2003.

 

EMPLOYMENT PETITIONS/PETITIONS DE TRAVAIL:

Priority workers/Travailleurs prioritaires:

Exceptional ability, Graduate degrees/ Abilite exceptionelle, diplomes universitaires avances :

No delay/Pas de delai.

Skilled workers, undergraduate professionals/Travailleurs experimentes, professionnels avec moins de 4 ans d’ univ. :

« Other workers »/ « Autres travailleurs » :

15 Feb 2016.

Health, S.T.E.M., Clergy, Religious workers/ Sante, S.T.E.M., Clerge, Travailleurs religieux :

Investors, Entrepreneurs/ Investisseurs, Entrepreneurs:

No delay/Pas de delai.

 

SPECIAL CASES/CAS SPECIAUX:

Foster Care, VAWA’s, Asylum, Registry, HRIFA’s, etc.:                                           Ad Hoc; First-come, first-served.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s