National center-Latest News-Oct18,2015

Business Card 3

Perpetual Help

Pensée de la semaine:

“Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage.” (Albert Schweitzer, 1875-1965).

Thought of the week:

 

 

“Happiness is the only thing that doubles up when it is shared.” (Albert Schweitzer, 1875-1965).

 

El pensamiento de la semana:

 

 

“La felicidad es el único que se duplica cuando se comparte”. (Albert Schweitzer, 1975-1965).

 

 

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 29TH SUNDAY IN ORDINARY TIME (Oct, 18th, 2015)

Isaiah 13, 1-11; Psalm 33; Hebrews 4, 14-16; Mark 10, 35-45

Bishop Sansaricq20

https://youtu.be/Q_0CmxJdpFw

                                                           By +Guy Sansaricq

A new scale to greatness, a new way to heights is revealed by Jesus! An unexpected formula which contradicts every human philosophy and every school of traditional wisdom!

If you want to be great, Jesus confides to his stunned apostles you must be a slave and a servant of all.

Who wants to be a slave? Peter and Paul were as well as the millions of martyrs who laid down their lives in the service of the Church. Who wants to be a slave? Mother Teresa of Calcutta was as well of the 6 000 humble nuns she left behind her to take care of the lepers and the forsaken poor of the world.

And you would be amazed of the millions of those whose names are unknown who every day walk that path of service and love without ever seeking recognition and earthly rewards. You may be one of them.

Nuclear bomb will not save the world. Vicious people like Hitler and Stalin have not saved the world.

Jesus is teaching you and me that love of neighbors, humble service to the needy, dedication to justice, selfless activities to assist the oppressed are the virtues Christians should pursue. ..not money, not honor, not human recognition. That is revolutionary teaching! The WORLD will never accept it!

This teaching is typically evangelical, easily proclaimed yet seldom practiced in truth. Jesus did not simply speak these words. He died on the Cross. He gave his life as an offering for our sins. He was crushed so as to justify many…He bore our guilt. For this the Father raised Him and made him sit at his right hand. His strenuous path to victory is what we are called to follow.

Strangely enough, this path is easy to the one who truly believe! It will be for YOU TOO! TRY IT!

REFLECTIONS SUR LES LECTURES DU 29ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE (16 OCTOBRE 2015)

Bishop Sansaricq20

 

https://youtu.be/Q_0CmxJdpFw

 

Aux disciples qui discutaient à savoir lequel d’entre eux occuperait la première place, Jésus

donne une lecon qui claque comme un coup de fouet. Ah Ah! Vous voulez ètre premiers? Alors voici ce qu’il faut faire. Devenez esclaves, devenez serviteurs des plus pauvres. Alors vous serez vraiment grands .

Finissez en donc avec vos ambitions mesquines, votre soif de paraitre , votre appétit des grandeurs terrestres. Si c’est cela qui vous interesse, allez à une autre école, suivez un autre maitre à penser!

Mais si vous voulez me suivre moi, alors, soyez differents du reste des hommes! Faites comme moi! Je suis Dieu et ai droit à tous les honneurs. Mais je suis venu sur terre pour donner ma vie en ranson pour la multitude, Je porte vos péchés et assume toutes sortes d’afflictions librement pour vous montrer le chemin nouveau qui sauvera l’humanité. C’est l’amour désinteressé, c’est l’oubli de soi au service des plus pauvres. Ca, c’est nouveau! Je vous ai donné un exemple pour que vous me suiviez.

 

En face de la misère horrifiante d’Haiti, chacun offre sa formule de sauvetage. Mais tant qu’on ne batira pas une mentalité nouvelle profondément marquee par les valeurs evangéliques d’amour et de service désintéressé des plus démunis, le pays ne fera que piétiner. Croyons donc en Jésus et a son Evangile de libération! Devenons d’humbles serviteurs de notre pays, nos pas dans les pas de Jésus!

Approchons donc avec confiance du trone de la gloire en nous mettant humblement au service des plus pauvres. Faisons le non pas en paroles mais en vérité!

Bishop Guy Sansaricq

Sybille Bastien (Sybou) a Model for the youth of the Black Community

Sybille4

Sybille Bastien

https://youtu.be/yH5RGPU7c7M

The Future Sister Sybille (Sybou) Bastien was the special guest of  Radio Télé Solidarity on Sunday, October 11. For ten years now, she has been a member of the RADAKKA group  which just celebrated its 21th Foundation Anniversary. As I Listened to Sr. Bastien  I felt  strengthened in my conviction that once one has been chosen by God no resistance is possible. You have to move forward. Bastien studied pharmacy. With such a diploma, one is worth a salary of between $60 000 and $ 70 000. Bastien is ready to give up everything to follow Jesus. A pharmacist for four years, she worked at Coney Island Hospital Pharmacy for the last 5 years as a pharmacy satellite technician


Sister Sybille arrived in the United States at the age of 13, she has been a member of the Holy Innocents RADAKKA group of Brooklyn for nearly 10 years. On October 20 she will leave her parents, her friends, her parish and brothers and sisters of  RADAKKA to respond to the Lord’s call in the Marian Congregation of Sisters of St. Rose in California

Sybille3

From Right to left: Dr. farah Jean Vice President of RADAKKA

Sybille Bastien and Reginald Magloire , President of RADAKKA Group The Marian Sisters of St. Rose are dedicated to live an evangelical life of poverty, chastity and obedience, in union with the Virgin Mary in the heart of the Church. They are happily devoted to contemplation and evangelization according to the traditions, the spirit and teachings of the Catholic Church. Vice President of RADAKKA group and leader of  JUNIOR RADAKKA, Dr Jean Farah thinks that Sybille is very spiritual and is likely to be very happy in religious life. Dr. Farah is very close to her and is one of her best friends. They work closely together with the Younger members of the group. In her interview the future Sister Sybille told us that her congregation counts about fifty religious Sisters, many of those being in their twenties and early thirties. Bishop Guy Sansaricq executive director of the National Center of The Haitian Apostolate wishes success to the future Sister Sybille saying, “ Dear Sybille: We are so proud to see you choosing the “better portion” like Mary of Magdala. Go on your new path with peace and assurances of faith. What may appear to be difficult in the eyes of the world is actually a road to happiness. It is in service fully assumed out of love that we achieve a certain fulfillment that others desperately seek vainly in the world. Stick to prayer and the study of Scripture and climb the ladder that leads to the heights. We support you with joy!”

Fr. Pascal Louis administrator of the parish of the Holy Holy Innocents (Brooklyn)in  his homily of October 11, stated he is very happy to see that his  Parish has facilitated the flowering of a genuine religious vocation. Father Pascal wishes success to Sybille in her religious life The Father of  Sybille is from Croix-des-Bouquets and her  mother from Les Cayes. She is from a family of 7 children. We ask God’s people to pray for Sister Sybille. To listen to the interview of Sybille click on this link: https://youtu.be/yH5RGPU7c7M Frère Buteau (Brother Tob)

For The National Center of The Haitian Apostolate

Adieu Madame Latortue (Manmie Ti Dé)

A20-Edner Latortue

15 Octobre 1930-10 Octobre 2015

https://youtu.be/EctD6llvjHc

3 jours aprèsla Fête de Notre Dame  Du Rosaire, la patronne de la Croix des Bouquets, le 10 Octobre 2015 Madame Edner Latortue du Nom de jeune fille Degrace Cantave (Manmie Ti Dé ) est retournée à la maison du Père à l’age de 85 ans. Manmie Dé est une femme très Mariale et une servante fidèle du Seigneur.

Les Frères et Soeurs de Manmie Ti Dé

Madame Veuve Latortue est originaire de la Croix des Bouquets et est issue de l’une des anciennes familles de cette ville  bien connue pour leur attachement à l’Eglise. Le regretté Chrispin Cantave , Père  de Degrace Cantave(Manmie Ti Dé) était l’un des grands Catholiques  de la Paroisse Notre Dame du Rosaire , il participait regulièrement à la messe dominicale et aux ceremonies des vêpres dans l’après midi du Dimanche. Chaque Soir lui et ses Enfants recitaient le chapelet  et organisaient une séance de prière avant d’aller au lit.

Soeur Laurence Cantave (Soeur Lolo)

Cette famille a donné une religieuse  en la personne de la regrettée  Soeur Laurence Cantave de la congregation des Soeurs de l’Immaculée Conception qui certainement accueillit joyeusement sa soeur à la maison du Père.

Mamie Ti Dé etait une très bonne épouse, une femme qui a vecu plus que 49 ans avec son  regretté époux Edner Latortue.C’etait un couple très heureux dans la vie  conjuguale, un couple qui  priait chaque soir avant d’aller se coucher et un couple aussi qui savait bien se réconcilier si un petit désaccord au cours de la journée avait un peu froissé les relations. De cette union  Mr et Madame Latortue  ont amené au monde quatre fils Eddy Latortue, Dr. Carl Latortue, Evens Latortue et Dr. Gary Latortue qui sont des cadeaux de Dieu à la famille et à la communauté Haitienne. On doit ajouter que Madame Latortue fut une personne qui aimait beaucoup la vie, une grande epicurienne elle a beacoup voyagé et a beaucoup aimé la musique.

Ce fut une personne très proche de ses enfants et de sa famille. Elle ne manqué jamais la grande reunion annuelle d’Été de toute la famille.

Le Grand Moraliste Maurice Tieche a écrit dans l’un de ses ouvrages qu’il s’est parfois demandé si nous sommes vraiment conscients de notre existence lorsque nous ne rencontrons  sur notre chemin ni joie, ni douleur. Il conclut que toute vie privée de ces deux manifestations  spécifiquement humaines nous assimilerait aux animaux bien nourris qui se reposent. Donc la mort est inhérente à toute vie humaine.  Lorsque nous pensons qu’un jour nous devrons tout quitter pour participer au grand jugement, n’est il pas temps de commencer à nous préparer et à accepter que notre pèlerinage sur cette terre est bref. Le Départ de Manmi Ti-Dé est encore un autre signe du Seigneur qui nous rappelle que l’appel au depart peut survenir à n’importe quel moment et que tout est éphémère sur cette terre considérée par beaucoup comme une grande vallée de Larmes.

Manmie Ti Dé  etait parmi les amies de la Radio Télé Solidarité à qui elle accorda plusieurs entretiens. Dans son dernier entretien  au mois de Novembre 2014  elle nous parla  de sa grande joie  et des merveilles que le Seigneur a accompli dans sa vie. Même au soir de sa  vie elle a participé à la campagne de levée de fonds de Radio  Télé Solidarité.  Le personnel de  Radio Télé Solidarité sera  à la messe de Requiem  pour le repos de son  Ame le Samedi  28 Novembre à la Paroisse de  St francis du diocèse de Rockville Centre. Merci Manmie Ti Dé, nous comptons sur vos prières!

Monseigneur Guy Sansaricq souhaite un très beau voyage  à Madame Latortue et profite aussi pour  exprimer ses sincères  condoleances aux enfants et à la famille de Madame Latortue

Manmie Ti Dé fut et restera une source de  grace,de fierté ,et de paix pour ses enfants et pour tous ceux qui l’ont connue.    Cette année le Seigneur l’a appelée  pour venir célébrer  son  85ème Anniversaire de naissance  le 15 Octobre 2015 avec son époux, son  père et sa mère, Sa regrettée Soeur Lorence Cantave  qui a fait ce grand voyage depuis le 2 Juillet 2011 ainsi que son frère Joseph Cantave qui a quitté ce monde en Juillet  2011

Enfin Manmie Ti Dé  Nous vous disons Bon Voyage tout en aussi un grand merci pour tout ce que vous avez accompli sur terre. Pour écouter le dernier entretien de Manmie Ti Dé clicquer sur ce lien: https://youtu.be/EctD6llvjHc

Frère Buteau Brother Tob

Pour le Centre National

 

Goodbye Manmie Ti Dé

A20-Edner Latortue

October 15, 1930-October 10, 2015

                                    https://youtu.be/EctD6llvjHc

3 days after the Feast of Our Lady of the Rosary, patroness of Croix des Bouquets, October 10, 2015 Ms. Edner Latortue  maiden name Degrace Cantave (Manmie Ti Dé) returned to the Father’s house at the age of 85. Manmie  Ti Dé loved the Virgin Mary  and was  a woman of great faith.

The late Ms  Latortue is from Croix des Bouquets. She is was born from one of the oldest families of  Croix -Des Bouquets. Her  family is known as one of the most prominent Christian families in town. The late Chrispin Cantave Father of Degrace Cantave was one of the great Catholics who always attended Sunday Mass and vespers every Sunday. Each night  The late Chrispin Cantave and his Children recited the rosary and organized a prayer session before going to bed.

The Late Sister Laurence Cantave

This  family gave a religious sister  in the person of the late Sister Laurence Cantave of the congregation of the Sisters of the Immaculate Conception.

Mamie Ti Dé  was a wonderful wife, a woman who lived more than 49 years with her late husband Edner Latortue. They were  a very happy couple one who prayed every night before going to bed and a couple who forgave each other at night if there had been a little hurt in the course of the day. .  In their Union Mr and Mrs Latortue brought to the world four sons Eddy Latortue, Dr.Karl Latortue , Evens Latortue and Dr. Gary Latortue who are gifts from  God to the family and to the Haitian community. She loved life, She was a great epicurian , she traveled  and enjoyed music. She was very close to her children and her family never missing the big annual family reunion.

The great Moralist  Maurice Tieche wrote in one of his books that he is sometimes wondered  whether we are truly conscious of our existence when joy and pain are absent from our lives. A life deprived of these two specifically human experiences would make us similar to sleepy well fed animals. So death is inherent to every human life. When we think that one day we must leave everything to participate in the great judgment, we must realize that is it time to start preparing for our exit from this world. Life is a short pilgrimage. Manmi-Ti-Dé’s departure is yet another sign of the Lord who reminds us that the time for us to leave this world can come any time. Manmie De Ti was among the friends of the Radio TV Solidarité to whom she gave several interviews. In her last interview in  November 2014 she told us of her great joy and of the wonders the Lord has done to her. Even in the twilight of her life she was involved in the  Radio TV Solidarité fundraising campaign. The Radio TV Solidarité staff will be at the Mass for the repose of her  soul on Saturday, November 28th at the Parish of St Francis of the Diocese of Rockville Centre.  Thank you  Manmie Ti  Dé,  we count on your prayers. Bishop Guy Sansaricq wishes a beautiful journey to Ms. Latortue as he expresses his  sincere condolences to the children and to the family of Ms. Latortue

Manmie De Ti was and will remain a source of grace, pride, and peace for her children and for all who knew him. To hear the recent interview of Manmie Ti Dé at Radio Télé Solidarité click on this link: https://youtu.be/EctD6llvjHc

Frère Buteau Brother Tob

Groupe RADAKKA: 21è anniversaire

Sybille2

Père Pascal Louis

A12-1 Radaka Junior

RADAKKA Junior

À l’occasion du 21e anniversaire du groupe RADAKKA, Radio Télé Solidarité était en direct à la messe en créole du 11 octobre 2015 à la Paroisse Holy Innocents du diocèse  de Brooklyn. Le Père Pascal Louis  était le célébrant principal de cette célébration eucharistique.

Rappelons que le Père Pascal Louis est l’administrateur de la paroisse Holy Innocents. Il est connu dans la pastorale haïtienne comme un prêtre qui a une grande proximité avec le peuple de Dieu. Il est très spirituel et est doté de grande chaleur humaine. Il est l’un des prêtres du diocèse de  Brooklyn qui a donné son support pour la levée de fonds de Radio Télé Solidarité. Sa paroisse avait envoyé plus de US $ 2000 à Monseigneur Guy Sansaricq pour cettte levée de fonds. Nous tenons encore à remercier le Père Pascal, le groupe RADAKKA, Adeline Sanon et

les paroissiens et paroissiennes de  Holy Innocents qui nous ont aidé ou contribuer à la levée de fonds de Radio Télé Solidarité.

Pour revenir à la célébration, nous étions vraiment contents de couvrir la messe du 11 octobre 2015. Le groupe RADAKKA est parmi les amis de Radio Télé Solidarité et est l’un des meilleurs groupes de la  communauté haïtienne du diocèse de Brooklyn. Il se réunit chaque mercredi soir à la paroisse Holy Innocents pour une séance de prière, tandis que RADAKKA Junior se réunit chaque samedi pour le chapelet et l’adoration et chante chaque 3e dimanche du mois. Sybille Bastien, l’un des leaders de ce groupe, est en cheminement pour  devenir religieuse. Docteur Farah Jean, la nouvelle vice-présidente du groupe RADAKKA, dans un entretien à Radio Télé Solidarité nous a fait savoir que Sybille sera un grand cadeau de Dieu pour sa communauté religieuse car elle est très spirituelle. Sybille  est une très bonne amie du Docteur Farah. Les deux sont des leaders du groupe RADAKKA Junior.

Par ailleurs, dans l’homélie qu’il a tenue durant la messe du 11 octobre, le Père Pascal Louis a parlé un peu de Sybille, de son cheminement spirituel. ll l’a invitée à venir tout près de lui pour communiquer le nom de sa congrégation au peuple de Dieu. Cela a été un grand moment pour Sybille et le peuple de Dieu de la paroisse Holy Innocents. Le Père Pascal en a justement profité pour dire au peuple de Dieu que la vie religieuse n’est pas toujours une vie facile et l’a exhorté à prier pour la future soeur Sybille. Pour écouter la première partie de la messe veuillez clicquer sur ce lien  https://youtu.be/hEM3PWESVvA

En outre, soulignons que la paroisse Holy Innocents a plusieurs groupes dont plusieurs chorales. La grande  chorale, que nous félicitons, a bien performé à la messe. Nous avons eu notamment l’occasion d’avoir un entretien avec le frère Réginald Magloire et le Docteur Farah Jean,  respectivement président et vice-présidente du groupe RADAKKA. Pour écouter leur entretien clicquez sur ce lien: https://youtu.be/Rj8GcPC_I4E

Enfin, le Personnel du Bulletin du Centre National souhaite un joyeux 21e anniversaire et du succès au groupe RADAKKA tout en demandant au peuple de Dieu de continuer à prier pour ce groupe qui fait un très bon travail dans la communauté haïtienne du diocèse de Brooklyn.

Frère Tob

Pour le Centre National

Radakka Group-21st Anniversary

IMG_1649

Father Pascal Louis

On the occasion of the 21st Anniversary of RADAKKA Group, Radio TV Solidarité was live at the Creole Mass on October 11, 2015 at the Holy Innocents Parish in the Diocese of Brooklyn. Father Louis Pascal was the Celebrant and the homilist for the Eucharistic celebration

Father Louis Pascal is the administrator of Holy Innocents Parish. He is known in the Haitian ministry as a priest who has a close relationship with God’s people in his parish. He is a very spiritual priest and a priest endowed with great human warmth. He is one of the priests of the diocese of Brooklyn who supported the Radio TV Solidarity Fund. His parish has sent more than $ 2,000 to Bishop Guy Sansaricq for this fundraising. We still would like to thank Father Pascal, the RADAKA Group, Adeline Sanon and the parishioners of Holy Innocents who helped us or contributed to the Fundraising of Radio TV Solidarité

Sybille3

We were happy to cover the Mass on October 11th. The members of the RADADA Group are among the many friends of Radio TV Solidarité, They are one of the best groups in the Haitian community in the Diocese of Brooklyn. They meet every Wednesday night at Holy Innocents parish to prayer.

The RADAKA JUNIOR GROUP meets every Saturday for rosary prayer, formation, and worship.   RADAKKA JUNIOR sings every 3rd Sunday at Holy Innocents Parish. Sybille Bastien one of the leaders of this group is a candidate in a congregation for religious life. Doctor Farah Jean, the new vice president of RADAKKA Group, in her interview at Radio TV Solidarité, made us aware that Sybille (Sybou), one of her good friends, will be a great gift of God to her religious community.  Sybil is very spiritual. Both Dr. Jean and Sybille are leaders of the  RADAKKA JUNIOR GROUP.

Sybille2

Father Pascal Louis in his homily spoke about Sybille, her spiritual journey, He invited Sybille to come close to him to communicate the name of her congregation to God’s people. It was a great moment for Sybille and God’s people Father Pascal took the opportunity to tell the people of God that religious life is not always an easy life and he exhorted the people of God to pray for the future sister Sybille. To listen to the first part of the Mass click on this link: https://youtu.be/hEM3PWESVvA

Holy Innocents Parish has several groups, several great choirs. One of them performed extremely well at the Mass we attended. Congratulations!

We were also fortunate to talk with Brother Reginald and Dr. Farah Jean, respectively President and vice president of RADAKKA GROUP. To listen to their interview click on this link: https://youtu.be/Rj8GcPC_I4E

The Staff of the National Center Bulletin wishes abundant success to RADAKKA GROUP.  We ask for God’s people to continue to pray for this group who is doing a great work in the Haitian community of the Diocese of Brooklyn

Pour le pape, la synodalité est « le chemin que Dieu attend de l’Église au troisième millénaire »

Francois-Philadelphie-fAMILLE

 

Dans un discours historique du pontificat, à l’occasion des 50 ans de l’institution du Synode des évêques, le pape a affirmé sa vision d’une Église à l’écoute de la foi des fidèles (sensus fidei) et dont la synodalité irrigue la prise de décision.

ALBERTO PIZZOLI/AFP

Le pape Francois, le cardinal hongrois Peter Erdö, le cardinal André Vingt-Trois, le cardinal philippin Luis Antonio G. Tagle et  le cardinal sud-africain Wilfrid Fox Napier, lors du 50e anniversaire du synode des évêques au Vatican

ALBERTO PIZZOLI/AFP

Le pape Francois, le cardinal hongrois Peter Erdö, le cardinal André Vingt-Trois, le cardinal philippin Luis Antonio G. Tagle et  le cardinal sud-africain Wilfrid Fox Napier, lors du 50e anniversaire du synode des évêques au Vatican

Avec cet article

Au synode sur la famille, les évêques veulent concilier loi universelle et situations locales

Le sensus fidei, « flair » des chrétiens pour les « choses de Dieu »

Cardinal Marx : interdire les divorcés remariés de sacrements est-il « juste » ?

Au synode, le plaidoyer des participantes pour une place plus grande des femmes dans l’Église

Insistant sur l’échelon des conférences épiscopales, il est revenu sur cette idée de décentralisation explorée ces jours-ci par le synode sur la famille, plaidant pour une « conversion de la papauté ».

« Historique », « révolutionnaire ». Ces qualificatifs fusaient à la sortie de la salle Paul VI du Vatican, samedi 17 octobre, où le pape François a donné un grand discours, très applaudi, étayant sa vision d’une « Église synodale », à l’occasion du 50e anniversaire de l’institution du Synode des évêques.

Prononcé devant les pères synodaux participant à l’assemblée en cours sur la famille, la construction même du discours exprime cette vision : il part du peuple des fidèles et finit par le pape, en passant par les évêques. Avec pour fil conducteur, la synodalité : « Vraiment, le chemin de la synodalité est le chemin que Dieu attend de l’Église au troisième millénaire ».

Ce chemin part du « peuple de Dieu » pour ce pape attaché à la théologie du peuple, à la dévotion populaire et qui avait commencé son pontificat, le soir de l’élection, en déclarant « aujourd’hui commence le chemin » entre le peuple et l’évêque de Rome. S’appuyant sur le Concile Vatican II et reprenant les priorités tracées dans son exhortation Evangelii gaudium, Jorge Bergoglio a souligné la sainteté du peuple de Dieu, son « sensus fidei » (sens de la foi) qui « le rend infaillible en croyant ».

À lire aussi : Le sensus fidei, « flair » des chrétiens pour les « choses de Dieu »

Le pape a justifié ainsi la diffusion de questionnaires sur la famille en amont du présent Synode et de celui de l’an dernier : « Comment serait-il possible de parler de la famille sans interpeller les familles ? »

« Dynamisme d’écoute »

Le discours insiste plus largement sur l’écoute : « Une Église synodale est une Église de l’écoute ». « Peuple fidèle, collège épiscopal, évêque de Rome : l’un à l’écoute des autres et tous à l’écoute de l’Esprit Saint », a expliqué celui qui attend du Synode des évêques qu’il se rende disponible au Saint-Esprit.

« Le Synode des évêques est le point de convergence de ce dynamisme d’écoute conduit à tous les niveaux de la vie de l’Église », a-t-il défini, appelant toutefois à savoir distinguer « les flux souvent mouvants de l’opinion publique ».

Cette écoute guide la décision en Église, en développant la synodalité. Le pape François a invité à l’exercer à chaque niveau. Du conseil pastoral au conseil presbytéral et au synode diocésain, « en partant des gens, des problèmes de tous les jours ». Pour l’ancien archevêque de Buenos Aires, ces outils ne doivent pas épuiser mais être au contraire « valorisés ».

Décentralisation

Également ancien président de la conférence des évêques d’Argentine, Jorge Bergoglio a clairement insisté sur l’échelon des conférences épiscopales, définies comme « instances intermédiaires de la collégialité », ajoutant – sortant de son texte – « Il y a encore du travail.. ».

Reprenant son programme défini dans Evangelii gaudium, il a réaffirmé « la nécessité de procéder à une salutaire décentralisation », provoquant alors quelques applaudissements. Prononcé sans autre précision, ce rappel survient toutefois à un moment où les pères synodaux de la présente assemblée réfléchissent à cet échelon pour traiter de situations particulières relatives à la famille.

A lire aussi  : Au synode sur la famille, les évêques veulent concilier loi universelle et situations locales

La réflexion sur la synodalité est inséparable de celle sur le rôle même du pape. « Je redis la nécessité et l’urgence de penser à une conversion de la papauté », a-t-il repris de nouveau d’Evangelii gaudium, citant aussi la demande de Jean-Paul II à ce sujet dans Ut unum sint en 1995.

« Le pape n’est pas seulement au-dessus de l’Église mais en son sein même comme un baptisé au milieu des baptisés et dans le collège épiscopal comme évêque au milieu des évêques, appelé en même temps comme successeur de l’apôtre Pierre à guider l’Église de Rome », a-t-il défini.

Un exemple pour l’avenir de l’Église

L’évêque de Rome est appelé à se prononcer comme « pasteur et docteur de tous les chrétiens », a-t-il également rappelé, citant cette fois le Concile Vatican I de 1870 : « Non à partir de ses convictions personnelles mais comme témoin suprême de la foi de toute l’Église ». Selon un très proche du pape argentin, cette phrase indiquerait qu’il n’ouvrira pas l’accès aux sacrements aux divorcés remariés en fonction de sa propre opinion.

À lire aussi  : La « décentralisation salutaire » du pape François fait débat

Au-delà de cette question, ce discours montre d’abord que le présent Synode dépasse son propre sujet – la famille – pour devenir en soi un exemple pour l’avenir de la marche de l’Église. Pour un cardinal également proche du pape, celui-ci a voulu par ce discours réhabiliter un processus synodal « que d’autres voulaient freiner ».

Interrogé par La Croix à la sortie, le cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, voulait y voir surtout « le développement de certains aspects du Concile Vatican II ».

La synodalité pour le pape François n’est pas que le principe pour gouverner l’Église. Il a conclu son discours, très applaudi à la fin, en indiquant cette façon de cheminer comme un exemple, aussi, pour la gestion des affaires publiques.

Sébastien Maillard (à Rome)

Rome précise la procédure brève de nullités de mariage

Le Conseil pontifical pour les textes législatifs rappelle que la nouvelle procédure brève de reconnaissance des nullités de mariage ne peut être entamée qu’avec le consentement explicite des deux conjoints

  1. MIGLIORATO/CPP/CIRIC/MASSIMILIANO MIGLIORATO/CPP

Cardinal Francesco COCCOPALMERIO

  1. MIGLIORATO/CPP/CIRIC/MASSIMILIANO MIGLIORATO/CPP

Cardinal Francesco COCCOPALMERIO

Avec cet article

Le pape simplifie la procédure des nullités de mariage

Un synode sur la famille subtil à comprendre…

Le pape demande pardon pour les scandales au Vatican et à Rome

Un dortoir pour des sans-abri inauguré à côté de la Place Saint-Pierre

La procédure brève instituée par le pape François pour la reconnaissance des nullités de mariage ne peut être utilisée qu’avec « le consentement explicite » des deux conjoints, a précisé le cardinal Francesco Coccopalmerio, président du Conseil pontifical pour les textes législatifs répondant à une lettre d’un prêtre américain.

À lire > Le pape simplifie la procédure des nullités de mariage

Aux États-Unis, en effet, la nouvelle procédure instituée par le motu proprio Mitis iudex crée de fortes réticences : le pays avait en effet connu, de 1971 à 1983, des règles particulières très souples pour les invalidations de mariage qui avaient abouti à la mise en place d’un véritable « divorce catholique ».

Inquiétudes aux États-Unis

Le sujet de la nouvelle procédure a ainsi été âprement débattu lors de la convention de la Société de droit canonique d’Amérique, réunie du lundi 12 au jeudi 15 octobre à Pittsburgh.

Dans une conférence, le P. Francis Morrisey, un canoniste canadien réputé, qui a participé à l’élaboration de la réforme voulue par le pape, a suggéré que, même dans la nouvelle procédure accélérée, le silence de l’un des conjoints pouvait être considéré comme un consentement présumé à cette procédure.

Or, aux États-Unis comme en Grande-Bretagne, l’absence d’une des parties est constatée dans près de la moitié des procédures.

« Le consentement des deux parties est une condition sine qua non »

La publication, mercredi 14 octobre au soir, de la lettre du cardinal Coccopalmerio à un prêtre américain est venue clore la polémique.

« Le consentement des deux parties requis pour entamer la procédure est une condition sine qua non », affirme le cardinal Coccopalmerio selon qui le consentement présumé de l’absent « s’applique uniquement à la procédure ordinaire et non à la procédure brève ».

Selon les canonistes américains, cette précision du Conseil pontifical pour les textes législatifs confirme que la procédure brève introduite par le pape François ne pourra s’appliquer que dans de rares cas.

Nicolas Senèze

Le pape demande pardon pour les scandales au Vatican et à Rome

Au début de son audience publique, mercredi 14 octobre, le pape François a demandé « pardon » pour des « scandales »survenus « ces derniers temps » au Vatican et à Rome.

Gregorio Borgia/AP

La demande de pardon du pape François, place Saint-Pierre, le14 octobre 2015.

AVEC CET ARTICLE

Synode sur la famille, la fuite embarrassante d’une lettre adressée au pape

Au synode, la question des divorcés remariés cristallise les différentes approches

L’archevêque de Birmingham refuse la proposition du Synode pour la communion des anglicans

Dans l’assemblée du synode sur la famille, les auditeurs ont la parole

« Je demande pardon au nom de l’Église pour les scandales de ces derniers temps au Vatican et à Rome ». Mercredi 14 octobre, le pape François a commencé son audience hebdomadaire place Saint-Pierre par cette phrase, prononcée sans autre précision.

Le pape pouvait faire allusion à trois événements survenus au Vatican. D’une part, la mort de Jozef Wesolowski. L’ancien nonce polonais en République dominicaine, âgé de 67 ans, devait être le premier évêque jugé au Vatican « pour des sévices sexuels sur mineurs ». Mais il a été retrouvé mort le 27 août dans sa chambre, dans la Cité du Vatican, où il était assigné à résidence en vue de son procès.

« COMING OUT »

Plus récemment, l’ouverture du Synode des évêques sur la famille a été médiatiquement chahutée la veille, le 3 octobre, par le « coming out » d’un théologien polonais de haut rang, Krzysztof Charamsa. Ce prêtre employé à la Curie romaine, au sein de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a révélé devant la presse son homosexualité et le fait qu’il avait un compagnon, conduisant le Vatican à le sanctionner.

> A lire : Un prélat du Saint-Siège affirme son homosexualité

Enfin, la publication cette semaine d’une lettre signée par des cardinaux et remise au pape le 5 octobre pour s’inquiéter d’une éventuelle mainmise sur l’organisation du Synode a cherché à en perturber le déroulement.

> A lire  : Qui a signé au final la lettre au pape François ?

En évoquant également Rome, le pape a pu vouloir renvoyer aux obsèques grandioses célébrées dans une église de son diocèse, fin août, pour un mafieux. Le pape François n’est par ailleurs pas étranger à la démission forcée du maire de Rome, Ignazio Marino. Lors du vol de retour des États-Unis, le 28 septembre, il avait déclaré sèchement à la presse :« Je n’ai pas invité le maire Marino. C’est clair ? » à propos de la présence du maire à Philadelphie à la Rencontre mondiale des familles, alors que la capitale italienne doit affronter des chantiers cruciaux pour accueillir les millions de pèlerins, attendus à partir du 8 décembre pour le Jubilé.

> A lire  : La démission forcée du maire de Rome inquiète le Vatican

Sébastien Maillard, à Rome

Local missionary known around world killed in Haiti

A22-Missionary killed

Bryan Carnaggio bcarnaggio@wbbjtv.com

Story Created: Oct 11, 2015 at 10:24 PM CDT

Story Updated: Oct 12, 2015 at 7:02 PM CDT

HENDERSON, Tenn. — A West Tennessee church mourns the loss of one of their own missionaries, Roberta Edwards, who was killed on a mission trip in Haiti. “We cannot measure all the lives that she has touched through all the ways she will be missed,” Estes Church of Christ Minister Dr. Jesse Robertson. The indescribable tragedy thousands of miles away is now hitting close to home for a West Tennessee community and church. “There are thousands of people today who know Roberta and who appreciated her work, who are touched, tearful and prayerful,” Robertson said. Edwards was overseen by the Estes Church of Christ and was on a mission trip in Haiti. However, on Saturday night, that mission turned violent when she was killed by a group of armed gunmen. “It’s been more than once over the years that heartbreaking things have happened in our mission work, and this is the most heartbreaking that we can imagine,” Robertson said. Edwards was the director at SonLight Children’s home in Port-au-Prince, Haiti. It’s a place where church leaders say she was called “Mom” by 20 foster children. “The strength of her personality and the strength of her will and her faith produce in her a person to keep going when other people would have quit a long time ago,” Robertson said. Edwards also ran a nutritional center in Haiti, feeding 160 children two meals a day, five days a week. Robertson knew Edwards for more than 15 years. He says in the time since Edwards began being overseen by the church in 2002, she accomplished things that sometimes seemed impossible. “She would accomplish things you just didn’t think could be accomplished out of sheer will,” Robertson said. “She had faith that God would help her. She would start into things that she didn’t know how she was going to accomplish, but she trusted that the Lord would provide.” And in honor of Edwards, Robertson says the church will continue to work in places that need healing and peace. “Our intent is to not let evil win, not to let Satan win, but continue the work of the kingdom of God because that is what this is. It’s that kind of battle,” Robertson said. If you would like to honor Roberta with a memorial gift for the work in Haiti, those may be sent to the Estes Church of Christ, P.O. Box 191, Henderson, TN, 38340, and her family will be notified of your tribute.

Hillary Clinton descend dans l’arène démocrate

À 67 ans, l’heure semble enfin venue pour l’ancienne secrétaire d’État, grande favorite des sondages pour décrocher l’investiture démocrate.

(DARREN MCCOLLESTER/AFP)

Hillary Clinton, le 5 octobre 2015, dans une université de Manchester (New Hampshire).

AVEC CET ARTICLE

Les primaires américaines, mode d’emploi

Hillary Clinton se présente en candidate de la classe moyenne américaine

L’archevêque de Chicago demande une réglementation plus stricte de la vente d’armes à feu

Spencer Stone, le héros du Thalys, poignardé

Elle a rendez-vous mardi 13 octobre pour le premier débat télévisé entre prétendants à la poursuite de l’effort engagé par Barack Obama.

Après un été dominé par la course à l’investiture républicaine, enflammée par la présence de Donald Trump, c’est aujourd’hui au tour des démocrates d’entrer en piste : les candidats à la reprise du flambeau de Barack Obama ont rendez-vous mardi soir 13 octobre à Las Vegas, pour leur premier débat télévisé.

> A (re)lire Donald Trump, le milliardaire qui se rêve président

Alors qu’aucune chaîne ne dispose d’un plateau assez grand pour accueillir la quinzaine des héritiers de Ronald Reagan, ils ne seront que cinq démocrates ce soir sous les caméras de CNN. Un déséquilibre qui s’explique par l’histoire : l’alternance est en effet habituelle après une présidence de huit ans. Depuis la Seconde Guerre mondiale, le parti au pouvoir a toujours, sauf en 1988, mordu la poussière après deux mandats. De quoi nourrir l’appétit de nombreux républicains aujourd’hui.

Mais ce déséquilibre s’explique aussi par la présence d’une candidate, Hillary Clinton, hors norme par ce qu’elle a accompli – sénatrice, Secrétaire d’État, etc. – et par son nom, qui brille depuis près d’un quart de siècle au firmament démocrate.

UN MANQUE D’AUTHENTICITÉ

Après un échec en 2008, son heure semble enfin venue, à 67 ans, et seuls des seconds couteaux lui contestent la nomination – deux anciens gouverneurs de petits États de la côte est – Martin O’Malley et Lincoln Chafee – et deux anciens sénateurs, toujours de la côte est – Jim Webb et Bernie Sanders.

> A (re)lire La démocrate Hillary Clinton est candidate à la Maison Blanche

Engager le combat contre la favorite étant le meilleur moyen de sortir de l’anonymat, c’est sur Hillary Clinton que toutes les flèches se concentreront mardi 13 octobre. Les plus délicates à parer seront celles qui attaqueront ses convictions.

Car si Hillary Clinton est la femme la plus admirée des États-Unis depuis près de vingt ans, elle est aussi l’incarnation de la classe politique, avec tous ses travers. À commencer par un manque d’authenticité. Ses prises de position sont dénoncées comme obéissant à des calculs. Même ses rires, disent ses détracteurs, sont surjoués…

L’OLÉODUC KEYSTONE XL, UN DOSSIER SENSIBLE

Ces derniers jours, deux dossiers l’ont ainsi vu faire volte-face. Sur la construction de l’oléoduc Keystone XL, entre le Canada et les États-Unis, d’abord. Très critiqué pour son impact écologique, ce projet est bloqué par la Maison-Blanche. Or Hillary Clinton, longtemps évasive, a fait savoir fin septembre qu’elle s’opposerait à cette construction si elle était élue.

> A (re)lire Keystone XL : Obama met son veto sans se prononcer sur le fond

Mais faut-il la croire ? « Quand elle était à la tête du département d’État, de 2009 à 2013, elle était très favorable à l’oléoduc », rappelle Greg Stringham, vice-président de l’Association canadienne des producteurs de pétrole, à Calgary, dans l’Alberta.

Pour Greg Stringham, ce projet est essentiel pour le Canada, qui cherche de nouveaux débouchés pour son pétrole, aussi bien que pour les compagnies américaines, qui ont besoin d’or noir pour leurs raffineries.« Aujourd’hui, elles doivent le faire venir du Mexique, mais également d’aussi loin que l’Arabie saoudite et le Venezuela, ce qui soulève des questions d’ordre géopolitique », précise-t-il.

REVIREMENT SUR LE PARTENARIAT TRANS-PACIFIQUE

Plus récemment, Hillary Clinton a changé son fusil d’épaule sur l’accord de libre-échange conclu entre 12 pays, le partenariat trans-pacifique (TPP).« Selon ce que j’ai appris à ce jour, je ne peux pas soutenir cet accord »,a-t-elle déclaré, après avoir pourtant assuré la promotion du dossier en tant que secrétaire d’État. « Les risques sont trop élevés que, malgré toute notre bonne volonté, ces accords finissent par faire plus de mal que de bien aux familles américaines dont les salaires ont à peine bougé ces dernières années. »

Pour les observateurs, ces deux revirements s’expliquent par un début de campagne compliqué, en raison de l’affaire des e-mails – comme secrétaire d’État, Hillary Clinton aurait utilisé des messageries privées, et non sécurisés, ne respectant pas les impératifs de sécurité – mais également du succès de la campagne du « socialiste » Bernie Sanders, dont le discours plus radical séduit une partie de la base démocrate.

Il n’y a pas, pourtant, péril en la demeure, à en juger par les sondages, qui lui donnent plus de 20 points d’avance sur ses concurrents. Mais pour les militants, Hillary Clinton est d’abord un choix de la raison, non du cœur. Or pour tenir une longue campagne, et vaincre deux fois l’histoire en novembre 2016 – en tant que femme et en tant que démocrate, après huit ans de présidence Obama – elle aura bien besoin de faire battre le cœur des Américains.

GILLES BIASSETTE

 

La colère de la jeunesse palestinienne

Jérusalem a connu mardi 13 octobre sa journée la plus sanglante depuis le début de l’escalade des violences entre Israéliens et Palestiniens il y a un mois.

ABED AL HASLHAMOUN/EPA

De jeunes palestiniennes affrontent les forces de sécurité israéliennes à Hebron, en Cisjordanie, mercredi 7 octobre.

AVEC CET ARTICLE

Israël face à l’« Intifada des couteaux »

La relève politique palestinienne neutralisée par les Israéliens

« Les pèlerinages en Terre sainte restent possibles, mais avec des précautions »

La relève politique palestinienne neutralisée par les Israéliens

Face à l’« Intifada des couteaux », le gouvernement Netanyahou durcit la répression, alors que la direction palestinienne souffre d’une grave crise de légitimité.

« La Croix » a cherché à comprendre les motivations des jeunes Cisjordaniens, qui sont à l’origine de la révolte. Qu’ils lancent des pierres sur les soldats israéliens ou qu’ils suivent le soulèvement actuel depuis chez eux, tous espèrent un avenir meilleur.

Dès qu’elle le peut, Sabreen, petite brune de 25 ans, rejoint le rond-point d’Al-Bireh, à l’entrée de Ramallah, et lance des pierres sur les soldats israéliens. « Il faut leur montrer qu’on résiste, qu’on ne reste pas chez nous à pleurer nos morts ! Ma vie ne vaut pas plus que celle des 27 martyrs tués en deux semaines : si je veux la donner pour cette terre, personne ne m’en empêchera. »

Sabreen rêve de voir tomber le mur qui la sépare d’Israël pour se déplacer librement sur « sa terre » enfin réunifiée et « aller voir la mer quand je veux ».

À 17 ans, Saed a le même désir. Ce lycéen de Naplouse aimerait se rendre plus souvent à Haïfa, dont il est originaire et où il a encore de la famille. « Mais je ne peux y aller que pendant le Ramadan, quand les permis sont plus faciles à obtenir… » 

Haïfa a beau n’être qu’à une centaine de kilomètres de Naplouse, le mur de béton et les check-points qui les séparent rendent ces excursions exceptionnelles.

> À lire aussi : Israël face à l’« Intifada des couteaux » 

« RIEN N’EST POSSIBLE ICI »

Quand elle ne rêve pas de « visiter tous les pays du monde » ou plus modestement de « sortir d’ici », la jeune génération palestinienne s’invente un avenir plein de possibles : une vie où faire le métier qui vous plaît ne serait plus un vœu pieux.

Mohammed, Jérusalémite de 27 ans, se voyait astronaute ; il a finalement travaillé dans la maintenance d’appareils médicaux avant de se retrouver au chômage. « Rien n’est possible, ici, déplore-t-il. J’ai souvent envisagé de partir, mais j’ai peur de m’habituer au confort d’une vie normale et de ne plus être capable de revenir après… »

À Naplouse, l’ambitieux Hamza ne s’embarrasse pas de ces scrupules. À 14 ans, cet adolescent s’entraîne quotidiennement dans une équipe locale de foot avec l’objectif de faire un jour partie du Real Madrid. « Je veux vivre dans un pays où je me sente en sécurité, explique-t-il. Je reviendrai souvent en Palestine voir ma famille. »

LES JEUNES, « ÉTINCELLE DE LA RÉVOLTE »

Pour l’instant, Hamza suit les émeutes à la télévision, mais quand l’intifada éclatera « pour de vrai », il descendra dans la rue pour s’en prendre lui aussi aux soldats israéliens : ses parents sont déjà prévenus…

Ali, étudiant à l’université Al-Qods de Jérusalem, n’est guère plus âgé, 24 ans, mais semble appartenir à une autre génération. « Heureusement que ces gamins sont là, ils sont l’étincelle de notre révolte ! » s’exclame-t-il.

> À lire aussi : L’esplanade des Mosquées cristallise la colère des Palestiniens 

Mais tous n’ont pas la même bienveillance envers leurs cadets. « Si j’avais un de ces gosses sous la main, je lui collerais une gifle ! réagit Ahmad, architecte de 25 ans. Leur vie est trop précieuse. Et puis ils ne dirigent pas leurs pierres vers la bonne personne : avant d’essayer de chasser les Israéliens, il faudrait nous débarrasser de l’Autorité palestinienne. Elle est responsable de notre déclin. »

LES DIRIGEANTS PALESTINIENS DISCRÉDITÉS

Qu’ils soient pour ou contre le recours à la violence, la plupart des jeunes Palestiniens ont une commune aversion pour leur gouvernement et les partis politiques en général, même si ceux-ci tentent de récupérer le mouvement de colère.

Alors les jeunes imaginent un successeur au président Mahmoud Abbas, octogénaire discrédité et qui serait « sur le départ »… Pour Ahmad, la Palestine a besoin d’un « homme fort, charismatique, qui ferait enfin peur à Israël­ ». Bakr, jeune joueur d’oud (luth arabe), aspire à ce que son pays dépende moins des financements étrangers et consolide ses relations extérieures, aujourd’hui « basées sur la pitié ».

Shadi, un habitant de Ramallah bientôt trentenaire, rêve de « s’unir avec l’ennemi (israélien, NDLR) pour construire le pays ensemble : il abriterait nos deux peuples et serait débarrassé des radicaux des deux camps. »

Rares ici sont les jeunes que la solution dite « à deux États » prônée par l’Occident satisferait. La présence de 600 000 colons israéliens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est rend de toute façon ce projet difficilement concevable.

ENVIE DE POUVOIR RÊVER

« Mon rêve, c’est d’être libre de rêver. » Cheveux bouclés et silhouette athlétique, Mohammed est fatigué de devoir se justifier : depuis qu’il s’est mis en tête de représenter les Palestiniens à l’épreuve des 100 mètres aux Jeux olympiques de Rio, l’été prochain, il ne compte plus les sarcasmes et prévisions défaitistes de ses proches.

Même s’il ne veut pas « tout mettre sur le dos » de l’occupation israélienne, Mohammed est convaincu que ces limitations matérielles ont progressivement gagné les esprits. « Beaucoup de Palestiniens ont du mal à se projeter dans un avenir positif et ambitieux. » Mais le jeune homme garde le cap : il n’a pas renoncé à faire changer ses amis d’avis sur ses capacités de sprinter.

Mélinée Le Priol, à Ramallah

 

Proverbes

Bon Tè bezen bon Kiltivatè

Repitasyon rich pa anyen , se fon sak la ki Kichòy

Se Poul ki Chante ki bezwen ponn

Yo pa pren zwezo ak rara

Kote yo pa konnen yo ba li kanson mete

Good to know.   REMINDERS: Haiti TPS Re-registration; Planning and implementing “Erga Migrantes Caritas Christi”.

Deacon Paul

Deacon Paul C. Dorsinville.

This is the last week for all Haitians with TPS to re-register. Applications must be post-marked no later than October 26, 2015!

Are you ready to share the status of the local planning and implementation of the parish, deanery and diocesan mandates of “Erga Migrantes Caritas Christi” toward the first three generations of Haitian new-comers?

  1. Welcome and support.
  2. Concrete services:

Emergency relief.

Literacy, English as Second Language, Basic Technology.

Orientation to Education at all levels.

Employment  Assistance and Training.

Immigration Assistance.

Housing.

Health access and Care.

Family Services.

Senior Services.

Financial Planning, Entrepreneurship.

Citizenship, Voter Registration.

Coalition Building, Advocacy.

  1. Facilitation of worship of choice, Offering the Faith.
  2. Faith Formation for all age groups, Liturgy, Sacraments and popular devotions for Catholics.
  3. Integration into the welcoming parish and diocese.                                                     +                         +                         +.

C’est la dernière semaine pour tous les Haïtiens ayant TPS de se ré-inscrire. Les applications doivent être à la Poste au plus tard le 26 Octobre 2015!

Es-tu prêt à partager le statut des plan et implémentation locaux des mandats de “Erga Migrantes Caritas Christi” pour la paroisse, le doyenné et le diocèse envers les trois premières générations de nouveau-venus Haïtiens?

  1. Acceuil et support.

2 Services concrets:

Assistance d’urgence.

Litéracie, Anglais comme Seconde Langue, Technologie de base.

Orientation à l’éducation à tous les niveaux.

Assistance à l’emploi et Training.

Assistance à l’Immigration.

Logement.

Accès à la Santé, Soins.

Services pour Familles.

Services pour le 3ième âge.

Planification financière, Entrepreneuriat.

Civisme, Enregistrement pour voter.

Batîr des coalitions, Avocacie.

3 Facilitation de vie religieuse de son choix, Offrir la Foi.

4 Formation de la Foi pour tous les groupes d’âge, Liturgie, Sacrements et dévotions populaires pour les Catholiques.

  1. Intégration dans la paroisse et le diocèse d’acceuil. Happy Birthday- Archbishop Wenski

To Archbishop Thomas Wenski,

 

Beloved Shepherd of Miami.

 

Happy Birthday

Bishop Thomas Wenski

wenski

October 18 is the Birthday of Archbishop Thomas Wenski, the fourth archbishop of  the archdiocese of Miami. A former director of the Pierre Toussaint Haitian Catholic Center in Miami and one of the pioneers of the Haitian apostolate in that city, he speaks Creole and Spanish fluently and often recited the Pater Noster  in Creole  even in Eucharistic celebrations with various ethnic groups.

Bishop Wenski is also a great defender of immigrants and a strong advocate for the Haitian Catholic Communities in Miami and United States. He  is humble, friendly,  spiritual and one of the spokespersons for the immigrants at the United States Conference of Catholic Bishops (USCCB).  This faithful servant is indeed a great worker in the vineyard of the Lord.

Bishop Wenski celebrated the seventeen anniversary of his Episcopal ordination on September 9, 2014 . The main role of a bishop or archbishop is to preach, to sanctify, and to govern. In one of his meetings with his bishops, Pope Benedict XVI said that one of the essential works of a bishop, through the holiness of his life and his fraternal support of his brother priests, is to help them follow their vocation faithfully and to work with enthusiasm and love in the vineyard of the Lord

Now, some leaders and friends of our community want to offer their best wishes. Bishop Sansaricq , Executive director of the National Center of the Haitian Apostolate

Dear archbishop Wenski:

Happy Birthday! Nou konnen chaj w ap pote a lou anpil alatèt kokenn chen archidyosez Miami a.

Men se pou Bondye ba w tout kouraj ou bezwen.  Nou gen anpil apresyasyon pou bèl travay w ap fè a.

+Guy

The Haitian Catholic Community of Orlando: “Nou menm, Ayisyen nan Dyosèz Orlando a, se avek kè kontan n’ap swete’ w Bòn Fèt. Monseyè Wenski, nou pa gen yon fason ki pi dirèk pou nou ta di’w kouman  nou renmen’w, kouman n-ap gade sou ou, e kouman nou apresye prezans ou ak travay ke ou tap fè nan mitan nou. Nou vle profite menm okazyon fèt ou an pou nou di’w mèsi nan non Jezi ki sove nou an. Bon daye eske yo pa rele Jezi, Emaniyel, ki vle di: Bondye nan mitan nou. Ki donk, li nan mitan nou a travè ou menm. Se pou Bondye gade’w pou lontan ankò nan sèvis li an avèk tout gras ou kapab bezwen po ou akonpli rèv li nan mitan nou.Bòn Fèt Monseyè Wenski.”

Sr. Patricia Haley, SCN , Black Catholic Ministry , Multicultural Office, Diocese of Saint Petersburg Fl : Dear Bishop Wenski, Happy, Happy Birthday! May your day be filled with much JOY and Peace. I had the pleasure of meeting you in Orlando at PCMR Convening 2007. Your message was Excellent and should be shared with many others. God bless you.

Former Ambassador Johnny Young , Executive Director of Migration and Refugee Services United States Conference of Catholic Bishops : We pray that God will continue to bless you with many more birthdays to come. By your actions, it is clear that you have used your good health and wisdom wisely in the service of others.  Because you have done so much good work  for your flock and for the most vulnerable among us, we selfishly ask God to grace you with long life.  We ask this so that your good works can continue to touch so many. Your leadership and example have shown the way for many of us and we thank you for that. Enjoy the day and may God be with you now and always. 

We at The National Center would like to join the family of Archbishop Wenski, the great diocese of Orlando, The Archdiocese of Miami, The Center of Pierre Toussaint, Migration and Refugee Services’ Office for the Pastoral Care for Migrants and Refugees (PCMR) at the United States Conference of Catholic Bishops (USCCB ), The United States Conference of Catholic Bishops (USCCB) , and all our beautiful sisters and brothers of the Haitian Catholic community in the diaspora, in wishing archbishop Wenski “Happy birthday and good health” as he continues in his vital ministry. We thank God for this shepherd of deep faith who is always ready to spread the Gospel of Christ everywhere.

The National Center urges the black Catholic community and the entire people of God to remember Bishop Wenski in their prayers.

Long life and good health to you, Archbishop Wenski! You are in our prayers. May God continue to bless you and your ministry.

The National Center

Bonne Fête Père Reginald Jean Marie

 

Father Reggy17

Le 18 Octobre est l’anniversaire du Père Reginald Jean Marie, Curé de la vibrante Communauté Haitienne de la paroisse Notre Dame D’haiti à Miami. Le Père Reggy est un grand communicateur, très dynamique et un grand administrateur.

Le Centre National de l’Apostolat haitien à l’étranger est très heureux de féliciter le Père Reggy pour son travail colossal au milieu de ses frères et sœurs de la Floride .

Happy Birthday Fr. Reggie, thank you so much for all that you do for us and the entire Notre Dame D’Haiti community, May God continue to lead you as you lead us towards His kingdom.

Jean & Maggie

Joyeux Anniversaire!!!

Très cher Rev. Père Reggie,

En cet extraordinaire jour qui parle exactement de ton anniversaire, nous magnifions avec toi le Seigneur pour le don précieux de ta vie et de ta vocation. Que la grâce et la Bénédiction Divine te soient multipliées spécialement ce jourd’hui.

Courage, fidélité, paix, joie, espérance !

Bonne Fête Father Reggie !

Nous t’aimons bien !

Margalie Jean Gilles D.

Comité Liturgique

Chorale de l’Eglise

Feliz Cumpleaños Padre Reggie! Que pase un dia maravilloso y lleno de bendiciones. Departe de Sebastian, Kathy, Lucas y Salome Caicedo-Bird

May God Bless you with all the good things; I’m wishing you longevity, good health, joy and happiness.

Love Nirva & Isaiah

Ekòl literasy Kreyòl kontan fete-w jodya, paske se jou sa manman-w ak papa-w ak konkou Bondye te mete-w sou tè-a. Mèsi pou zèv ou you.

Bòn fèt! Sante!

Ekòl Literasy Keyòl

You are truly a gift from God. You help so many people especially me; words are not enough for me to thank you. May the Lord continue to bless you now and always. I appreciate you and our friendship very much.

God Bless you!

Daniella

As God adds life to your years, may He add blessing to your life. Happy Birthday! May the good Lord continue to shower you with many blessings on your special day.

Frantz Pean

Father Reggie, Alberto Carvalho, Superintendent of Schools, and the entire Miami-Dade County Public Schools family would like to wish you a blessed Happy Birthday! We thank you for the many prayers that continue to unite our community. Your passion and never ending concern for the quality of life and level of education of our children has been a tremendous benefit to our learning environment……….HAPPY BIRTHDAY FATHER REGGIE!!

Father Reggie you keep up with the good job.  Happy birthday.

Marie-Carmel St. Surin

Radio Mega

Son Excellence Monseigneur Sansaricq souhaite un heureux Anniversaire au Père Reggy en ces mots : « Dear Fr. Regie:

Happy birthday! The Lord never fails those who like you work hard in his vineyard. May you begin to experience here on earth the reward of the Good Servant.  With brotherly love.

+Guy

»

Le Centre National invite tous nos amis et amies à prier pour le Père Reggy

Bonne Fête Monseigneur Jean Pierre

Mgr. Jean Pierre

Le 19 Octobre est l’anniversaire de Monseigneur Jean Pierre , curé de la paroisse de St James à Miami. Il est le premier prêtre Haitien ordonné dans l’archidiocèse de Miami.

Monseigneur Jean Pierre est un grand ami du Centre national de l’apostolat haitien et un prêtre d’une grande sagesse et d’unité. Il comprend l’importance de travailler ensemble pour la grande gloire et le retour de Jésus.

Son Excellence Monseigneur Sansaricq souhaite un heureux Anniversaire à Monseigneur Jean Pierre   en ces mots : « Dear Msgr. Jean-Pierre:  Happy birthday! May God’s grace fall on you as refreshing spring rain that makes fruits and flower grow. May this new year be for you a time of peace, prosperity and joy. Your older brother.

+Guy

Bonne Fête Michael Jean Michael

Michael jean14

Le 14 Octobre était l’anniversaire de Jean Michael . Il est un paroissien de la paroisse de St Jerome. Michael est un homme serviable et l’un des lecteurs du bulletin du Centre National

Michael est originaire du Nord et un ancien étudiant du Collège Pastoral. Monseigneur Guy Sansaricq souhaite un bon Anniversaire à Michael tout en lui assurant de ses prières

Le Personnel du Bulletin souhaite un Joyeux Anniversaire à Michael tout en demandant au Peuple de Dieu de prier pour Michael

Le Centre National

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s