National Center-Latest News-September 20 , 2015

 

 

 

Business Card 3

Perpetual Help

 

Pensée de la semaine:

 

“Si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quoique ce soit, essayez donc de dormir avec un moustique dans votre chambre”.

 

Thought of the week: “If you think you are too small to change anything, try to sleep with a mosquito in your room.”

 

El pensamiento de la semana: “Si usted piensa que son demasiado pequeños para cambiar nada, trate de dormir con un mosquito en la habitación.”

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REFLECTIONS ON THE 25TH SUNDAY IN ORDINARY TIME (SEPTEMBER 20TH, 2015)

Wisdom 2, 12, 17-20; Psalm 54; James 3, 16-4, 3; Mark 9, 30-37

 

 

          Bishop Sansaricq20

 

 

                                https://youtu.be/m-exkE2Haac

                                 By +Guy Sansaricq

 

The twentieth century was marred by two bloody world wars, innumerable acts of street violence, countless terrorist activities and much bloodshed. This current century is moving on the same trail!

At the root of all violence, there is a distorted mindset called the instinct of domination. Sadly that morbid instinct can be found hidden like a bitter root in every human heart.

 

Today, we see Jesus placing a child in the midst of his quarrelling apostles and telling them: “If anyone wishes to be first, he must be the last of all and the servant of all.”

A new wisdom is being thus proclaimed. Jesus rebukes those who want to lord it over others, those who seek to dominate and enslave others. Instead, he summons us to have a spirit of humility and service.

True human greatness is not achieved by the possession of power but through humble service to the poorest and the least in our midst. This amazing teaching contradicts the wisdom of the world. Yet, we may say it is a central teaching of the Gospel.

 

Blessed are people like you who feel drawn to this amazing teaching, a key to personal and collective happiness and also key to eternal salvation. Jesus, the Son of the Most High walked in our midst as “the suffering servant” thus giving us an example of humility, love and service. We are challenged to reflect in our lives the same virtues he exhibited! Our calling is to be Christlike!

 

 

 

 

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 25ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE. (20 Septembre 2015)

 

 

Bishop Sansaricq20

https://youtu.be/m-exkE2Haac

 

 

 

Aujourd’hui nous voyons Jésus trancher une querelle entre ses Apotres qui plaidaient pour savoir lequel d’entre eux serait le plus grand. Jésus leur déclare : ”Que celui qui veut ètre le premier parmi vous se fasse le serviteur de tous.” Il n’y a pas lieu de s’étonner! La première exigence du royaume, n’est ce pas l’amour? Comment vivre le commandemant de l’amour sans consentir à se sacrifier au service des autres et particulièrement des plus faibles?

Le désir de dominer, d’écraser l’autre, de le violenter est l’opposé de l’amour. L’orgueilleux ne comprend rien à l’Evangile meme s’il parait très pieux. L’amour se manifeste par un zèle ardent à tout mettre en oeuvre pour assurer le Bonheur de l’autre. L’amour exige l’oubli de soi dans la recherche éperdue du bien de l’autre. Le sceau d’authenticité de l’amour, c’est l’oubli de soi. Oh! Chrétien! Sois serviteur!

 

Cela sans aucun doute contredit radicalement la sagesse du monde! Heureux es tu toi qui crois que finalement c’est l’amour qui sauvera et toi-mème et le monde , oui l’amour sacrificiel!

 

Merci de le pratiquer sans crainte! C’est la voie du vrai Bonheur! Vive Jésus qui nous le dit!

 

Bishop Sansaricq

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hommage au Père Jean Désinor

 

 

 

Pere Jean Desinor

 

Le 26 septembre sera l’anniversaire de naissance du Père Jean Désinor, directeur de Radio Télé Soleil et porte-parole de l’Archidiocèse de Port-au-Prince. C’est un prêtre très humble et qui a un grand amour pour l’Église Catholique, ses frères et soeurs d’Haïti et de la diaspora haïtienne.

Tout le monde connaît la situation désastreuse d’Haïti, particulièrement après le terrible tremblement de terre de 2010 où Radio Télé Soleil avait perdu ses archives. Dans un temps record, grâce au leadership du Père Désinor et son personnel, Radio Télé Soleil a recommencé à émettre pour le plus grand bien du peuple de Dieu d’Haïti.

Nous n’avons pas l’intention de “canoniser” dans cet article le Père Désinor. Bien souvent en Haïti, c’est surtout après la mort d’une personne qu’on commence à découvrir sa bonté et ses qualités. Le Père Désinor, malgré ses multiples engagements, prend toujours le temps de retourner les appels téléphoniques manqués et est toujours prêt à donner son support pour l’avancement de l’évangélisation au milieu de notre communauté.
En outre, le Père Désinor est toujours prêt, autant que possible, à supporter Radio Télé Solidarité dans tout ce qu’elle entreprend. Pour le  concours de Radio Télé Solidarité pour l’élection de “Jeune de 2015” où prennent part quelques jeunes d’Haïti, le Père Désinor nous a dit sans hésiter que le studio et les cameras de Radio Télé Soleil seront disponibles pour les entretiens avec les candidats d’Haïti. C’est aussi grâce à son dévouement que la messe finale du 24e congrès du Renouveau Charismatique et celle du 15 août au Sanctuaire Marial du Cap-de-la-Madeleine ont été diffusées sur Télé soleil. Retransmissions qui ont beaucoup fait plaisir aux gens d’Haïti.

Par contre, il est difficile de faire l’évangélisation sans argent. On sait combien il est ardu pour l’église catholique d’Haïti. N’est-ce pas un moment opportun pour penser à poser un geste de solidarité à l’égard de Radio Télé Soleil qui vient de célébrer ses 35 ans d’existence? Nous invitons par conséquent tous nos amis à supporter le travail de Radio Télé Soleil. Votre générosité peut aider cette Radio à aller de l’avant et à commencer à préparer ses 40 ans d’existence. Sur le net, vous pouvez également écouter Radio Télé Soleil.

Enfin, bien cher Père Désinor, tout le personnel de Radio Télé Solidarité et celui du Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apstolat Haïtien vous souhaitent un joyeux anniversaire tout en demandant au Seigneur de continuer à vous bénir pour le plus grand bien de son peuple.

 

Le Personnel du Bulletin du Centre National

Tribute to Father Jean Desinor

 

 

 Pere Jean Desinor

 

 

September 26 is the Birthday of Father Jean Desinor, director of Radio TV Soleil and Spokesman of the Archdiocese of Port Au Prince. Father Desinor is a very humble ,a  priest who has a great love for the Catholic Church and all his brothers and sisters in Haiti and in the Haitian Diaspora  Celebrating his upcoming birthday seems to be an appropriate time to acknowledge Father Desinor’s good qualities. Many may recall that Radio TV Soleil had lost its archives during the disastrous 2010 earthquake but due to the   leadership of Father Desinor and his staff Radio Télé Soleil return to the airways in record time for the greater good God’s people of Haiti. Despite his busy schedule Father Desinor always takes time to return his calls and is always ready to give his support to advance the on-going evangelization of our community.

 

It is difficult to do evangelization without money anyplace and it is especially difficult for the Catholic church of Haiti after the earthquake. .The celebration of the 35th anniversary of   Radio TV Soleil seems an appropriate time for us to send donations to assist its evangelization initiatives. (We also invite all our friends to support the work of Sun TV. Your generosity can help Radio TV Sun begin to prepare its 40 years of existence. On the Net you can listen to Radio Solei.)
“Father  Desinor  is always ready to support Radio TV solidarity in everything it  does, He is always ready to   tell us what he  can do to support us.  For example when Radio TV  Solidarité initiated its contest for the selection of 2015 Youth Leadership Award including some of the youth in Haiti among the candidates, without hesitation Father Desinor assured us that the studio and the TV cameras of Radio Soleil would be available for interviews for the candidates in Haiti who participated in the contest The final Mass of the 24th Congress of the Charismatic Renewal was broadcasted on the airwaves of the Télé Soleil, as well. The Haitian People in Haiti were very happy to see images of the Congress and the August 15  Mass at the Marian Shrine of Cap de la Madeleine.”

Father Desinor, all the staff of Tele Radio Solidarité and the weekly newsletter of the National Center also wish you a Happy Birthday. We pray that the Lord continue to bless you as you serve people for the honor and glory of God. The Staff of the weekly Bulletin of the National Center

 

Télé Solidarité Competition pour élire le Jeune de l’Année 2015

 

Bishop Sansaricq27

                             https://youtu.be/kMtxJAv1kO0

 

 

 

La Tele Solidarité continue à faire tous ses efforts pour rencontrer toutes les composantes de la société Haitienne. Cette année elle va lancer une compétition pour élire le(la) jeune de l’année 2015. Les Jeunes representent plus que que la moitié de la population Haitienne et sont, qu’on se le rappelle, l’avenir de notre société et de nos églises.

Haiti  malgré la crise economique continue à etonner le monde par sa jeunesse. C’est ce qui explique que dans cette competition nous voulons inclure les jeunes d’Haiti.  Ce serait très beau d’avoir au moins un(e) jeune candidat(e) dans chaque department d’Haiti, mais les problèmes techniques du pays comme la faiblesse de l’internet ne le permet pas.  Nous commencons deja à prendre contact  avec certaines écoles d’Haiti. La reponse est très positive. Les Soeurs de St Francois d’Assise, le Père Provincial des Pères de la Congrégation du Père St Esprit qui est en même temps le directeur du Petit Seminaire College St Martial et les soeurs  de la  congregation du Sacre Coeur  ont déja donné un accord tacite pour envoyer un jeune à cette competition.

Pere Jean Desinor

 

Merci Père Jean Desinor

Le Père Jean Desinor, le directeur general de la Radio Télé Soleil est prêt à nous donner l’assistance technique pour nous aider à accomplir ce projet. Nous demandons à la diaspora Haitienne  de supporter Radio Télé Soleil en Haiti, cette station de l’église Catholique d’Haiti qui fait un travail d’evangelisation extraordinaire.

 

Les Jeunes inscrits  pour ce concours doivent être agés de 16 à 24 ans. Ils doivent être de très bons étudiants ou doivent parler au moins 2 langues. Les entrevues seront faites en Francais ou en Anglais. Les candidats de la diaspora Haitienne qui n’habitent pas à New York doivent avoir une adresse de skype. Pour les candidats d’Haiti leur entretien aura lieu à Radio Télé Soleil  D’Haiti.

dR Micheline

Bishop GuySansarcq et Doteur Micheline Dole, Presidente des Medecins

Haitiens du Chapitre de New York

Le Chapitre Des Medecins  Haitiens  de New York et l’Association des Ingenieurs Haitiens de  New York  feront partie des membres du Jury pour la selection du(de la) Jeune de l’Année. Les candidats commencent déjà à s’inscrire pour ce concours. Nous aimerions avoir au moins 3 jeunes pour chaque diocèse des États Unis. Les jeunes  non catholiques sont invités à ce concours. Nous aimerions avoir la participation des jeunes Haitiens d’Europe, des Antilles et du Canada. La date limite pour les inscriptions est fixée au 15 Octobre.

 

 

Zina7

 

L’artiste Zina Cantave de la communauté Haitienne de Montreal est deja inscrite

L’Artiste Zina Cantave

https://itunes.apple.com/ca/album/zina-everything-i-feel-1.0/id1033820800

 

Dagrin Sophonie

pour ce concours ainsi que Sophonie Dagrin de la Mission Notre Dame d’Haiti de Miami.

Sophonie Dargrin

 

D’ores et Deja Télé Solidarité  souhaite bonne chance  aux Candidates et aux candidats

Monseigneur Guy Sansaricq, le Père St Charles Borno respectivement chairman  et vice chairman de radio Télé Solidarité  en accord avec le reste  des autres membres du Comité  comptent donner 3 primes pour ce concours. Les noms des Gagnants seront publiés à la dernière Edition 2015 du bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien. Monseigneur Guy Sansaricq et le Père St Charles Borno exhortent tous les Coordonateurs de la Pastorale Haitienne à envoyer au moins un candidat ou une candidate à ce concours

Pour comprendre l’importance de ce concours clicquer  sur ce lien pour entendre Monseigneur Guy Sansaricq et le Père St Charles Borno: https://youtu.be/kMtxJAv1kO0

 

 

Brother Tob

 

Télé Solidarité Haitian Youth Contest 2015

 

Bishop Sansaricq27

 

 https://youtu.be/kMtxJAv1kO0

 

Tele Solidarité always strives to engage all the components of the Haitian society. This year it will launch a contest to select the youth of the year 2015. The Youth represents more than half of the Haitian population and are, as we all know, the future of our society and our churches Haiti despite its economic crisis continues to amaze the world through her youth. This is why in this competition we would like  to include the young people of Haiti. It would be very nice to have at least one young candidate for this race from every department of Haiti. But technical problems of that country in term of the weakness of its internet system prevent us  to accomplish this goal.

Yet, we are already beginning to make contact with some leaders of Haiti’s schools. The answer is very positive. The Sisters of St Francis of Assisi, The Superior Provincial  of the Fathers of the Congregation of the Holy Spirit who is also the director of the Petit Seminaire St Martial College and the sisters of the Congregation of the Sacred Heart have already given their agreement to send a candidate. Father Jean Desinor, the Director General of Radio Télé Soleil is ready to give us technical assistance  for the interviews with the youth of Haiti . We ask the Haitian diaspora to support Tele Radio Soleil in Haiti, the station of the Haitian Catholic church which is doing  an extraordinary job of evangelization. Youths registering for this competition must be between the ages of 16 and 24. They have to be   very good students and must speak at least two languages. The interviews will be done in French or English. For candidates of the Haitian diaspora not Living in New York a skype address is required. For applicants in Haiti, Radio Soleil D’Haiti TV will be the site.

 

 

Pere Jean Desinor

 

Thank You Jean Desinor

Director of Radio Télé Soleil

 

 

 

dR Micheline

Doctor Micheline Dole

President of Haitian Physicians of Chapter of New York The Haitian Doctors’ Chapter of New York as well as the Association of Haitian Engineers of New York will be among the members of the jury to select the Youth of the Year. Applicants are beginning to sign up for this contest. We would have at least 3 youths for the dioceses of the United States. Non-Catholic youths are invited to this competition. We would like to have young Haitians from Europe, the Caribbean and Canada. The deadline for applications is set for October 15. The artist Zina Cantave of the Haitian community in Montreal is already registered for this competition

 

Zina1

Artist Zina Cantave

https://itunes.apple.com/ca/album/zina-everything-i-feel-1.0/id1033820800

 

 

Dagrin Sophonie

as well as Sophonie Dagrin from the Mission Notre Dame d’Haiti of The Archdiocese of Miami

. Bishop Guy Sansaricq and Father Charles St Borno urge all Coordinators of the Haitian Ministry to send at least one candidate  in this contest

Bishop Guy Sansaricq, Father Charles St Borno respectively chairman and vice chairman of Tele Radio Solidarité in accord with the rest of the other members of the Committee intend to give 3 prizes for this contest. The names of the winners will be announced at the last 1915 edition of the weekly  newsletter of the  National Center of  the Haitian  Apostolate. Best wishes to the contestants.

 

 

To understand the importance of this competition click on this link to hear Bishop Guy Sansaricq and Father Charles St Borno: https://youtu.be/kMtxJAv1kO0

 

Brother Tob.

 

 

 

 

 

 

 

 

La Mère de Son Excellence Monseigneur Max Leroy Mesidor , Archevêque du Cap Haitien est retournée à la maison du Père

 

 

Archeveque Max Mesidor20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 Juillet 1924-18 Septembre 2015

 

 

 

Le Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger est très triste de vous annoncer le depart de Madame Eulovia Brunot Mesidor, la mère de Son Excellence l’archevêque Max Leroy Mesidor survenue le Vendredi 18 Septembre à Verettes à l’age de 91 ans après

 

Madame Eulovia Brunot Mesidor etait une femme très religieuse et se souciait de donner à ses enfants une très bonne education religieuse et intellectuelle. Le Centre National de l’Apostolat Haitien presente ses sincères condoleances aux enfants de Madame Eulovia Brunot Mesidor: Rose André Mesidor, Michelle Mesidor , Alberte Mesidor , Nicolas Lemoine Mesidor, Son Excellence Monseigneur Max Leroy Mesidor , Docteur Pierre Enick Mesidor et aux autres membres de la famille Mesidor

 

La Messe Mortuaire de la Regrettée Madame Eulovia Brunot Mesidor sera chantée le Samedi 3 Octobre 2015 à 10:00 hres Am à l’église paroissiale Notre Dame de la Nativité des Verettes

 

Les Prières de Monseigneur Guy Sansaricq et du Père Yvon Pierre sont avec la famille Mesidor en ce moment de grande tristesse.

 

Que le Seigneur accueille Madame Eulovia Brunot Lemoine Mesidor dans son Paradis.

 

 

Radio Solidarité-6 ans deja

 

Marlene

 

Dans moins d’un mois le 17 Octobre ce sera le 6ème anniversaire de Radio Télé Solidarité. Pendant les 6 dernières Années Radio Télé Solidarité a rencontré beaucoup de gens et a compris l’importance de rester fidèle à sa mission qui est l’evangelisation, l’education et la conscientisation. L’experience de Radio Solidarité nous aide à compendre d’avantage cette phrase de Gandhi: La différence entre le possible et l’impossible se trouve dans la determination . Pendant ces 6 ans nous les auditeurs de Radio Solidarité ont pu entendre le chapelet de Mdame Elysée. L’homelie de Monseigneur Guy Sansaricq, les editoriaux de Marlène Apollon , les reflexions de Siser Jamie Phelps et les chroniques sur la Santé avec l’association des Medecins Haitiens à l’etranger et parfois tard dans la nuit nous enregistrons des emissions pour les auditeurs et auditrices de Radio Solidarité

 

 

Construire n’est pas une chose facile ca prend beaucoup de determination et de vision pour atteindre l’objectif visé. Certes il ya eu des moments difficiles et de decouragement. C’est sur les difficultés nous ont aidé à comprendre mieux l’importance de developer notre reseau et de savoir que Radio Télé Solidarité a pour devoir d’ecouter la voix de Dieu tout en essaynt de rassembler tous les fragments Epars de la communauté Chretienne Haitienne

 

 

Nous exhortons tous nos amies et amis à prier pour nous et à envoyer une donation pour Radio Solidarité pour ce 6ème Anniverssaire. Vous pouvez emettre vos chèques Sur Haitian Apostolate Inc et les poster sur l’adresse suivante au 332 East 32nd street , Brooklyn Ny 11226

 

Bishop Guy Sansaricq le directeur fondateur de cette station est très heureux de voir que malgré certaines difficultés de voir que Radio Solidarité continue à emettre chaque jour. Nous vous invitons à visiter SNAA.ORG et clicquer sur Radio Solidarité ecouter le chant de Jean Robert Themistocle Koute Radio Solidarité

 

Nous continuons à travailler pour avoir un numerous de telephone pour permettre aux gens qui n’ont pas accès avec l’interner d’ecouter Radio Solidarité. Nous avons encore des equipements à acheter, votre générosité à l’endroit de Radio Solidarité peut nous aider dans nos depenses Le defi de Radio Solidarité est le defi de tous les leaders de la pastorale Haitienne à l’etranger. Comment peut on rester aux souffrances des gens du 3ème age de la cmmunauté Haitienne qui vivent seul dans une maison en terre etrangère, des jeunes filles de notre communauté qui ont un bébé très jeunes, des jeunes qui sont en prison, des femmes trompées par un macho de notre communauté et le problème de division qui ravage notre communauté

 

 

Ce 6ème Anniversaire sera un moment d’action de grace pour tous ceux et celes qui ont oeuvre à faire Radio Solidarité ce qu’elle est aujourd’hui et un moment pour remercier le Seigneur pour tout ce qu’il a accomplice dans la vie de Radio Solidarité au cours des 6 dernières Années

Brother Tob

 

Radio Solidarité-6 years already

 

In less than a month on October 17 will be the sixth anniversary of Radio Solidarité. For the past 6 years Tele Radio Solidarity met many people and realized the importance of staying true to its mission evangelism, education and awareness. The experience of Radio Solidarity helps us to understand better of this sentence Gandhi: The difference between the possible and the impossible lies in the determination. During these 6 years we at Radio Solidarité allow listeners to be able to hear the rosary of Mrs Elysee. The homily of Bishop Guy Sansaricq, editorials of Marlene Apollo, the reflections of Siser Jamie Phelps and columns on Health with the Association of Doctors for Haitians abroad and sometimes late at night we record broadcasts for listeners and listeners of Radio Solidarité

 

 

Building is not an easy thing it takes a lot of determination and vision to achieve the objective. Certainly there have been hard times and discouragement. This is about hardship helped us understand better the importance to develop our network developer and to know that Radio TV Solidarité has a duty to listen to God’s voice while to bring together all the fragments of the Haitian Christian community

 

 

We urge all our friends and friends to pray for us and to send a donation to Radio Solidarité for the 6th Birthday. You can emit your checks on Haitian Apostolate Inc. and post them on the following address 332 East 32nd street, Brooklyn NY 11226

 

Bishop Guy Sansaricq the founding director of the station is very pleased that despite some difficulties to see that Radio Solidarité continues to broadcast every day. We invite you to visit SNAA.ORG a click on Radio Solidarité and listen song of Jean Robert Themistocles Koute Radio Solidarité

 

We continue to work to have a phone of Numerous to allow people who do not have access to the intern listen to Radio Solidarité. We still have to buy equipment, your generosity to Radio Solidarity can help us in our expenses The challenge of Radio Solidarity is the challenge of all the leaders of the Haitian pastoral abroad. How can one stay to the suffering people of the third age of the Haitian cmmunity living alone in a foreign land, young girls in our community who have a baby a very young , young people who are in prison, women deceived by a macho of our community and the division problem that is ravaging our community

 

 

This 6th anniversary will be a time of thanksgiving for all those who work and help Radio Solidarité what to be it is today and a moment to thank the Lord for all he has in the life of accomplice Radio Solidarité in the last 6 Years

Brother Tob

 

 

 

 

 

 

Télé Solidarité-Holy Spirit Parish-Flash

 

 

Father Max-07

Radio Télé Solidarité sera en directe le Dimanche 27 Septembre à 10:30Am à la Paroisse de Holy Spirit de l’archidiocèse de Newark pour la messe d’installation du Père Max Osias comme Curé de cette Paroisse. Pour écouter cette messe visitez Telesolidarite.tv et clicquer sur Live Stream

 

Radio Télé Solidarité will be live on Sunday September 27, 2015 at 10:30 Am at the Holy Spirit Parish of the archdiocese of Newark . Father Max Osias will be installed at this Eucharistic Celebration as the new Pastor of the Holy Spirit Parish. Please visit Telesolidarite.tv and click on Live Stream to listen to this Eucharistic celebration

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le phénomène Donald Trump embarrasse le camp républicain

 

 

Donald Trump

Loin de se dégonfler, la candidature du milliardaire excentrique continue à dominer la campagne républicaine en vue de l’investiture pour la présidentielle

Mike Stone / Reuters

Le candidat républicain à l’investiture américaine Donald Trump entre dans l’arène le 14 septembre à Dallas.

AVEC CET ARTICLE

Donald Trump chamboule les primaires républicaines

L’économie mondiale suspendue à la décision de la Fed

Après les incendies de Californie, inondations meurtrières dans l’Utah

Le Vatican en Lego pour accueillir le pape aux États-Unis

Il sera mercredi 16 septembre sur scène au côté de dix autres prétendants à l’occasion du deuxième débat télévisé.

Mercredi soir, l’Amérique républicaine a rendez-vous devant son poste. Le deuxième débat entre prétendants à l’investiture pour reprendre le flambeau laissé par George W. Bush se tient en Californie devant les caméras de CNN. Ils seront sur le plateau aussi nombreux qu’une équipe de football sur une pelouse, mais tous les yeux seront braqués sur un homme : Donald Trump.

UN PHÉNOMÈNE MÉDIATIQUE

Alors qu’on annonçait sa chute imminente, le milliardaire occupe toujours le devant de la scène. Son avance s’est même affirmée après le premier débat télévisé début août, les sondages le créditant de plus de 30 % des voix, devant un neurochirurgien inconnu il y a un mois, Ben Carson, et très loin devant ses concurrents plus expérimentés. « Il paraît qu’ils vont tous essayer de m’attaquer, s’est-il amusé lundi devant plusieurs milliers de personnes dans la grande arène sportive de Dallas, au Texas. Ça m’est égal. »

> Lire  : Donald Trump, le milliardaire qui se rêve président

Le phénomène Trump a un grand mérite pour les républicains : l’empereur de l’immobilier, également roi de la provocation, attire la lumière. Plus de 24 millions d’Américains ont regardé le premier débat télévisé, du jamais vu. Il y a quatre ans, le terne Mitt Romney et ses acolytes, rapidement oubliés, ne s’étaient adressés qu’à 3 millions de curieux. Grâce à ce candidat venu d’ailleurs, les ténors de la droite américaine ont bien plus d’oreilles attentives à leurs arguments.

UN ÉLECTRON LIBRE INQUIÉTANT POUR LE PARTI

Mais pour le reste, Donald Trump est surtout source d’embarras. En cas de défaite, d’abord. L’homme à l’ego démesuré ne risque-t-il pas de poursuivre l’aventure en solo ? En 1992, un autre hommes d’affaires, Ross Perrot, avait donné un sacré coup de pouce à un jeune démocrate peu connu, Bill Clinton, en se présentant comme indépendant, récidivant quatre ans plus tard. Alors que le parti espère le contraindre, par diverses manœuvres, à s’engager à se rallier au vainqueur de la primaire, Donald Trump résiste.

Mais l’ex-patron des concours Miss USA inquiète également en cas de victoire : sera-t-il un candidat crédible dans un an, quand l’heure sera venue de s’adresser à tous les Américains, et non seulement à la base républicaine en colère ?

UN ATOUT POUR HILLARY CLINTON

Les stratèges savent que la politique aux États-Unis est un jeu d’échec et qu’il faut d’avancer ses pièces en pensant aux coups à venir. Or les initiatives de Donald Trump peuvent être de saison l’été, mais pas l’automne. Taper sur les minorités et sur Washington fait mouche aux beaux jours auprès de nombreux républicains, mais risque d’effrayer les électeurs qui, en novembre 2016, devront choisir le successeur de Barack Obama.

« Je crois en fait que ce phénomène est une très bonne nouvelle… pour Hillary Clinton », résume Laurence Nardon, qui dirige le programme États-Unis de l’Ifri (Institut français des relations internationales). Les sorties à l’emporte-pièce du milliardaire semblent en effet de nature à effrayer trois électorats essentiels pour qui veut s’installer à la Maison-Blanche : les femmes, les Hispaniques et les centristes.

REMARQUES MISOGYNES ET ATTAQUES CONTRE LES MIGRANTS

Les premières ont été régulièrement heurtées par des remarques pour le moins inélégantes du candidat qui, récemment encore, jugeait que Carly Fiorina, ex-PDG de Hewlett-Packard et seule femme en course pour l’investiture républicaine, n’avait pas un visage digne d’une présidente…

Quant aux Latinos, qui composent à chaque élection une part plus importante de l’électorat (10 % en 2012, 8 % en 2004), les républicains s’étaient engagés à les reconquérir après l’échec de Mitt Romney, imputé à son rejet par l’électorat hispanique – il n’avait obtenu que 27 % de leurs suffrages, contre 31 % en 2008 pour John McCain ou 40 % pour George W. Bush quatre ans plus tôt. Or traiter les migrants mexicains de « criminels », comme l’a fait Donald Trump à plusieurs reprises, ne semble pas le meilleur moyen de leur tendre la main…

Enfin, si les tirs à boulets rouges contre les migrants et Washington réjouissent les républicains en colère, ils douchent les centristes. Des sondages indiquent que 60 % des indépendants jugent que l’homme d’affaires n’est pas « qualifié » pour être président, selon une enquête publiée lundi par le Washington Post.

UNE SURENCHÈRE À DROITE

« Le problème est d’autant plus important pour les républicains que son discours force tous les prétendants à une surenchère à droite, poursuit Laurence Nardon. Aucun de ses adversaires n’a en effet suffisamment d’étoffe pour résister à cette vague. Même si le soufflé retombe au cours des prochaines semaines ou des prochains mois, ce qui paraît le scénario le plus probable, le phénomène Trump aura contraint le futur candidat républicain à des prises de position qui pourraient lui coûter très cher en novembre 2016. »

GILLES BIASSETTE

 

 

 

Le pape à Cuba et aux États-Unis, un voyage trait d’union

 

Cuba21

Les visites du pape François aux États-Unis et à Cuba et celle aux Nations unies vendredi 25 septembre, pourraient renforcer son rayonnement planétaire.

17/9/15 – 15 H 38

 

DESMOND BOYLAN/AP

Affiche pour la venue du pape François, à La Havane.

DESMOND BOYLAN/AP

Affiche pour la venue du pape François, à La Havane.

Avec cet article

La visite du pape aux États-Unis, un défi sans précédent en matière de sécurité

  1. José Conrado Rodriguez  : « Que le pape appelle les Cubains à résoudre eux-mêmes leurs problèmes »

Le souci d’exemplarité des catholiques cubains

A Cuba, évangéliser sur un air de salsa

De tous les voyages du pape François, celui-ci est le plus attendu médiatiquement. Par la force des images annoncées : à La Havane, sa rencontre très vraisemblable avec Fidel Castro ; à New York, la prière interreligieuse à Ground Zero ; à Philadelphie, sa visite dans un centre carcéral.

Attendu aussi pour la teneur des grands discours préparés : à Washington, devant le Congrès des États-Unis – une première pour un chef de l’Église catholique –, à New York, devant l’Assemblée générale des Nations unies, à la suite de ses prédécesseurs depuis Paul VI, il y a 50 ans.

Un goût provocateur

En se rendant à Cuba, le pape François s’inscrit aussi dans la continuité de Jean-Paul II et de Benoît XVI, qui rendit visite au peuple sous la coupe du régime castriste il y a seulement trois ans. Les deux visitèrent aussi les États-Unis. Mais toute l’originalité et la haute charge symbolique, sinon politique, de ce voyage tiennent dans la combinaison des deux déplacements, encore impensable il y a un an : atterrir à Washington depuis Cuba, deux pays où Jorge Bergoglio n’était jamais allé de sa vie auparavant, garde un goût provocateur.

> A lire : Une rencontre entre le pape et Fidel Castro est vraisemblable d’après le Vatican

« La visite du pape doit être considérée dans sa dimension continentale, après le voyage de juillet en Équateur, Bolivie et Paraguay. Elle ouvre la voie à une plus grande solidarité entre les Églises et les peuples de tout le continent », espère Guzman Carriquiry, vice-président de la Commission pontificale pour l’Amérique latine et proche du pape argentin. Une solidarité que le pape, dont le rôle est reconnu dans le rapprochement en cours entre Washington et La Havane, devrait plaider depuis Cuba, sans doute en recommandant une levée de l’embargo commercial américain. Des messages envers le régime castriste ne devraient pas non plus manquer.

Fragilités de la première puissance mondiale

Côté américain, les visites du pape auprès de sans-abri dans la capitale fédérale et de familles immigrées à Harlem jetteront la lumière sur les fragilités de la première puissance mondiale. « Au Congrès, le pape devrait parler immigration, pauvreté, liberté religieuse, de nos valeurs constitutionnelles et comment en être à la hauteur », s’attend l’ambassadeur des États-Unis auprès du Saint-Siège, Ken Hackett. Avant de retenir Cuba, le pape avait même envisagé d’entrer aux États-Unis par la frontière mexicaine, en écho aux migrations.

Accents prophétiques

Une question brûlante non seulement dans le pays mais à l’échelle mondiale, celle à laquelle est destiné ce voyage où le pape s’exprimera en anglais et en espagnol. Cette dimension sera assurément prise aux Nations unies : le pape François y prendra la parole à un moment où l’organisation multilatérale paraît impuissante. Le visiteur de Lampedusa, dénonciateur à répétition d’une « troisième guerre mondiale en morceaux » et récent auteur d’une encyclique pour une « écologie intégrale », devrait y retrouver ses accents prophétiques.

> A lire  : Ruée sur les billets permettant d’entendre le pape à Philadelphie

La dimension restera mondiale à Philadelphie, où le pape clôturera la Rencontre internationale des familles, la raison initiale de sa venue outre-Atlantique. Ses paroles y sont aussi attendues, car elles traceront un dernier trait d’union, cette fois avec le rendez-vous difficile qui l’attend dès son retour à Rome : le Synode des évêques sur la famille. Des évêques et des familles auxquels le pape s’adressera déjà, à plusieurs reprises, tout au long de ces neuf jours de voyage loin toutefois de n’être que pastoral.

> Notre dossier Synode sur la famille

Sébastien Maillard, à ROME

 

  1. José Conrado Rodriguez  : « Que le pape appelle les Cubains à résoudre eux-mêmes leurs problèmes »

 

Le P. José Conrado Rodriguez, curé à Trinidad, dans le centre de l’île, espère que cette troisième visite pontificale donnera le courage aux Cubains de se reconnaître capables de faire bouger les choses

19/9/15 – 10 H 16

Share on facebook

Share on twitter

Share on google_plusone_share

Share on print

Mots-clés :

JEOFFREY GUILLEMARD/ciric/ POUR LA CROIX

  1. Jose Conrado Rodriguez

JEOFFREY GUILLEMARD/ciric/ POUR LA CROIX

  1. Jose Conrado Rodriguez

Avec cet article

Le souci d’exemplarité des catholiques cubains

A Cuba, évangéliser sur un air de salsa

Par vidéo, le pape répond à des élèves cubains et américains

Le pape François porte la croix d’un prêtre irakien assassiné

Quel sens a, selon vous, la visite du pape François ?

  1. José Conrado Rodriguez : Elle vient confirmer ce qu’avait fait Jean-Paul II pour le peuple cubain en 1998 et qui peut se résumer en trois idées fortes : inviter les familles et les paroisses à ne pas avoir peur ; demander « que le monde s’ouvre à Cuba et que Cuba s’ouvre au monde » ; enfin, rappeler au peuple cubain qu’il est propriétaire de son histoire. Ces trois paroles ont porté leurs fruits, la reprise des relations diplomatiques avec les États-Unis depuis décembre 2014 symbolisant le fait que Cuba n’est plus au ban des nations. On peut donc dire que cette troisième visite d’un pape à Cuba en dix-sept ans est un point culminant.

Vous êtes connu pour avoir osé écrire une lettre publique à Fidel Castro en 1994, puis à Raul Castro en 2009 : que leur disiez-vous ?

  1. J. C. R. : Ma première lettre, en pleine « période spéciale » (1), demandait à Fidel de rectifier certains fonctionnements dans le pays et de permettre un dialogue national. Dans ma seconde lettre, je recommandais à Raul Castro quelques changements nécessaires et lui rappelais la violation constante et injustifiable des droits de l’homme, lui disant qu’il me trouverait à ses côtés le jour où chacun aurait le droit de s’exprimer en vérité.

C’est cette impossibilité de parler et de penser librement qui désespère les Cubains. Depuis cinquante-six ans, ils vivent « l’impuissance apprise », selon la théorie du psychiatre américain Martin Seligman (2), c’est-à-dire l’apprentissage contraint du désespoir, du renoncement et de la dépression. La grande majorité des Cubains pense qu’il n’y a aucune solution pour s’en sortir, à part l’exil…

N’avez-vous pas été menacé après ces deux lettres ?

  1. J. C. R. : Je me doutais que la sécurité d’État chercherait à me tuer. Mon téléphone a été mis sur écoute ; ma voiture a été trafiquée… J’avais demandé à un ami avocat aux États-Unis de tout enregistrer afin que, s’il m’arrivait la moindre chose, il puisse en informer le monde entier ! Par prudence, j’ai préféré partir deux ans en Espagne, le temps que ces pressions s’apaisent. Ce qui m’a permis de suivre des cours à l’université de Salamanque, non pas en théologie mais en journalisme.

> A (re)voir diaporama  : engagement des catholiques cubains

Les prêtres sont-ils autant surveillés qu’avant ?

  1. J. C. R. : Le clergé catholique est davantage toléré et la pression exercée sur les prêtres a diminué, mais il y a encore des problèmes…

Personnellement, qu’est-ce qui vous aide à tenir ?

  1. J. C. R. : Le Christ mort et ressuscité ! La foi est la clé de l’espérance, elle ouvre les portes qui paraissent complètement fermées. Et c’est bien ce que le pape François vient dire ici : « Le Christ est la solutionde tous les problèmes ! L’Église est l’avenir ! » Quand le Christ appelle, il rend libre, pour soi et pour participer à la libération des autres. Hélas, du fait de l’influence de la « santeria » (3) et du manque de formation chrétienne, peu de Cubains ont une vraie relation au Christ, même si plus de 80 % sont baptisés.

Ici, l’appartenance à l’Église compte plus que la foi. Les Cubains, qui ont eu tendance jusqu’à présent à tout attendre d’une aide extérieure – ce fut l’URSS, puis le Venezuela et maintenant la Chine –, doivent comprendre qu’ils ne peuvent plus attendre que d’autres viennent à leur secours. C’est à nous de résoudre nos problèmes ! À nous d’apprendre à défendre nos droits, à conduire le pays vers l’économie de marché et vers la participation démocratique…

Tous ces changements pourront se vivre pacifiquement, sans violences, un peu comme un « printemps cubain ». Certes, il est difficile pour un peuple, resté si longtemps totalement écrasé, d’avoir le courage de se reconnaître responsable et capable de faire bouger les choses. Mais c’est ça l’avenir ! Et c’est ce que j’espère de cette troisième visite pontificale.

Recueilli par Yves Kerihuel

(1) Après la chute du Mur en 1989, Cuba, qui réalisait près de 80 % de son commerce extérieur avec le bloc de l’Est, a dû faire face à une chute brutale de ses exportations et importations, ce qui provoqua de graves pénuries.

(2) Fondateur de la « psychologie positive » dans les années 1990, Martin Seligman avait formulé dans les années 1970 sa « théorie sur l’impuissance acquise » en étudiant les régimes totalitaires, notamment celui de Cuba.

(3) Cette religion syncrétique spécifiquement cubaine assimile les divinités africaines yorubas aux saints de l’Église catholique.

Le souci d’exemplarité des catholiques cubains

 

 

 

Le souci d’exemplarité des catholiques cubains

À Cuba du 19 au 22 septembre, le pape François vient confirmer le processus d’ouverture dans une île où l’Église catholique pallie les carences de l’État dans le domaine social et soutient les acteurs du changement

18/9/15 – 17 H 26 – Mis à jour le 18/9/15 – 18 H 52

JEOFFREY GUILLEMARD/ciric/ POUR LA CROIX

Ce groupe de jeunes catholiques, Place de la cathédrale de San Cristobal à La Havane, attend avec impatience l’arrivée du pape François.

JEOFFREY GUILLEMARD/ciric/ POUR LA CROIX

Ce groupe de jeunes catholiques, Place de la cathédrale de San Cristobal à La Havane, attend avec impatience l’arrivée du pape François.

Avec cet article

A Cuba, évangéliser sur un air de salsa

Le pape à Cuba : la population attend que les choses bougent… un peu plus

  1. José Conrado Rodriguez  : « Que le pape appelle les Cubains à résoudre eux-mêmes leurs problèmes »

A Cuba, évangéliser sur un air de salsa

Lits en fer rouillés, douches collectives vétustes, murs et dallages écaillés, personnel peu nombreux… Malgré l’inconfort de la « Clinica San Rafael », tenue par les Frères de Saint-Jean-de-Dieu dans le quartier de Marianao, en périphérie de La Havane, les demandes d’admission s’y bousculent.

La certitude d’y être entièrement logé, nourri et soigné pour 250 pesos cubains (8,30 €) par mois apparaît comme une chance dans un pays où la pension de retraite moyenne est de 15 € par mois. « Beaucoup ne touchent même pas cette somme et, du fait du grand nombre de Cubains exilés, bien des parents vieillissent seuls dans des conditions misérables », constate le Frère espagnol José Luiz Garcia, coordinateur de l’Œuvre de Saint-Jean-de-Dieu à Cuba et présent, ce jour-là, à San Rafael qui accueille 120 hommes et femmes âgés et dépendants.

Faible taux de natalité

Dans toute l’île, maisons de retraite et infrastructures pour personnes âgées dépendantes font défaut, alors même que le vieillissement de la population est un phénomène majeur dans ce pays de 11,2 millions d’habitants où le taux de natalité est l’un des plus bas du continent sud-américain.

« Faute de moyens, surtout depuis les années 1990, l’État castriste s’est désengagé du serviceaux personnes âgées », estime Maritza Sanchez, directrice de la Caritas Cubana. Présente dans les onze diocèses de l’île, celle-ci prend en charge plus de 30 500 personnes âgées à domicile.

> Relire  : Fin de la guerre froide entre Cuba et les États-Unis

L’Église pallie également les carences de l’État auprès des personnes à la rue.« Longtemps, les autorités locales ont nié qu’il existait des Cubains sans domicile », raconte Rolando Garrido, chirurgien à l’hôpital de La Havane et responsable de la communauté Sant’Egidio à Cuba. Implantée dans l’île depuis 1992, la communauté s’est peu à peu vu reconnaître le droit de s’occuper des SDF dans les cinq diocèses où elle est implantée.

Catholiques minoritaires

« Le gouvernement a compris que notre travail est utile et que nous le faisons en toute transparence », énonce Rolando Garrido avec prudence, comme s’il lui fallait se justifier de ses activités caritatives.

De fait, ces catholiques engagés savent qu’ils sont minoritaires : même si plus de 60 % des Cubains sont baptisés, à peine 2 % d’entre eux sont des pratiquants réguliers. Ils savent surtout qu’ils peuvent être inquiétés à tout moment par la police castriste sous n’importe quel prétexte.

> Lire aussi : A Cuba, une timide libéralisation de l’économie

D’où cette extrême prudence dans leurs propos et ce souci d’exemplarité qu’il leur faut afficher, afin de ne jamais provoquer le moindre soupçon de déloyauté à l’égard du régime, dans un pays où paradoxes et incohérences sont nombreux…

Transmettre des valeurs morales et civiques

Désormais, l’Église est explicitement appelée à « lutter contre la perte des références éthiques et l’irrespect des bonnes mœurs afin de conduire chacun à la rectification de son comportement », comme l’avait déclaré Raul Castro le 7 juillet 2013.

/Jeoffrey Guillemard

Communauté Sant Egidio de La Havane.

Les paroisses visent donc, à travers diverses activités extrascolaires, à transmettre aux jeunes ces « valeurs morales et civiques d’ordre, de discipline et d’exigence » qui, toujours selon Raul Castro, ont tendance à se détériorer depuis plus de vingt ans de « période spéciale ».

De même, pour faire face au délitement des familles, plusieurs structures ecclésiales, à commencer par Caritas, proposent des écoles de parents ouvertes à tous, en particulier aux mères seules et aux couples non mariés.

À Cuba, comme ailleurs en Amérique centrale, du fait de la promiscuité dans laquelle vivent plusieurs générations logées dans des appartements exigus, du fort taux de divorce, de l’éloignement des pères à l’étranger (plus de 50 000 médecins ou ingénieurs cubains travaillent dans 63 pays), la famille est souvent éclatée et les violences importantes.

Pauvreté et alcoolisme

C’est d’ailleurs un organisme catholique, le Centre Oscar Romero, fondé en 1984 par Gabriel Coderch Diaz (alors membre du Mouvement des étudiants chrétiens) et reconnu par le ministère de la justice, qui coordonne les campagnes nationales contre les maltraitances conjugales.

Dénonçant un cercle vicieux où pauvreté et alcoolisme fragilisent davantage encore les familles, Gabriel Coderch Diaz insiste : « En raison de la Révolution, la société cubaine est moins machiste que la plupart des sociétés sud-américaines, mais ces violences restent importantes. »

Le savoir-faire de l’Église est reconnu également dans le domaine éducatif.« Nous ne proposons que des cours complémentaires », prend soin de préciser le dominicain José Rafael Reyes Gonzalez, enseignant à l’institut Bartolomé de Las Casas qui jouxte la paroisse Saint-Jean-de-Latran, dans le quartier résidentiel du Vedado. Là, 1 500 étudiants s’inscrivent chaque année aux cours du soir d’anglais, d’allemand, d’informatique ou de sciences sociales.

> Lire aussi : Cuba : « Les évolutions en cours semblent irréversibles »

Ces cours, organisés en partenariat avec les universités de Cambridge, de Chicago ou de Salamanque, sont considérés comme « les meilleurs de La Havane », selon le P. Reyes. « Alors que nos diplômes ne sont pas reconnus par l’État, les recruteurs de la fonction publique préfèrent généralement les étudiants sortant de Bartolomé de Las Casas à ceux des universités d’État », sourit-il.

Obstacles administratifs lourds

Ce même souci d’accompagnement des changements sociétaux conduit l’Église à aider ceux qui, de plus en plus nombreux, veulent ouvrir un garage, une pizzeria ou des chambres d’hôtes en cuentapropista (en compte propre).

Ainsi, le Centro Loyola, centre jésuite jouxtant la paroisse de Reina, dans le quartier de Centro Habana, propose 14 modules de trois mois en droit, marketing, techniques de vente ou gestion à un millier d’adultes chaque année.

« Toutes nos sessions sont gratuites », souligne le jésuite Juan Miguel Arregui, curé de Reina, qui ne cache pas que taxes et obstacles administratifs restent lourds, même si depuis 2008 les cuentapropistas sont officiellement autorisées.

Elles paraissent donc loin les années 1960-1980, quand les catholiques pratiquants n’avaient pas le droit d’être membres du Parti communiste cubain ni d’accéder à des postes hiérarchiques. Ce que Raul Castro a reconnu, le 1er août 2011, comme « une injustice à réparer », considérant que « depuis le début, l’immense majorité des Cubains ayant des convictions religieuses n’ont cessé d’appuyer la Révolution ».

 

 

 

Le pape à Cuba : la population attend que les choses bougent… un peu plus

Le pape argentin, qui a beaucoup œuvré pour le rapprochement américano-cubain, fait étape à Cuba avant de se rendre aux États-Unis.

18/9/15 – 09 H 15

Avec cet article

Les journées du pape à Cuba

Le pape à Cuba et aux États-Unis, un voyage trait d’union

  1. José Conrado Rodriguez  : « Que le pape appelle les Cubains à résoudre eux-mêmes leurs problèmes »

Le souci d’exemplarité des catholiques cubains

Si ce réchauffement diplomatique, les récents accords commerciaux et la visite du pape redonnent un peu d’espoir à la population, il ne suffit pas à rassurer les Cubains quant à leur avenir politique.

« Qu’il nous fasse gagner un congé supplémentaire ! » C’est par cette boutade que bien des Cubains de la rue résument ce qu’ils attendent de cette troisième visite pontificale, se souvenant des journées de Noël et du Vendredi saint qui avaient été attribuées par le régime castriste, respectivement après la visite de Jean-Paul II en janvier 1998 et celle de Benoît XVI en mars 2012.

D’autres, plus nombreux, disent vouloir exprimer leur reconnaissance au pape argentin, lui qui, selon les propres mots du président Raul Castro lors de sa visite au Vatican le 10 mai 2015, « a tant fait pour aider à résoudre les problèmes entre les États-Unis et Cuba ». D’autres, plus discrètement, confient qu’ils souhaitent que le pape vienne « consoler le peuple cubain » après tant de souffrances et de désillusions.

La situation économique reste difficile

La « miséricorde », chère au pape François, pourrait bien être au cœur de ce voyage, six mois après la déclaration commune du 17 décembre 2014 d’un rapprochement historique entre les deux pays, alors que leurs relations diplomatiques étaient rompues depuis 1961.

> A lire : A Cuba, plus de 3 500 prisonniers amnistiés avant la visite du pape François

En ce sens, la visite du pape vient s’ajouter à d’autres, de différents niveaux, qui se succèdent dans l’île depuis six mois : outre le président turc Recep Erdogan (en février) et François Hollande (en mai), ainsi que divers ministres des affaires étrangères de Norvège, d’Italie, de Russie, du Japon ou des Pays-Bas, de nombreuses délégations d’entreprises nord-américaines, européennes et asiatiques viennent négocier des accords commerciaux.

La situation économique de l’île reste en effet très difficile, beaucoup considérant ici que la « période spéciale » n’est toujours pas terminée (1) et qu’elle s’est même aggravée depuis dix-huit mois avec la crise vénézuelienne. « Les coupures d’électricité et les pénuries d’approvisionnement sont fréquentes », soupire Hal Klepak, historien canadien vivant à La Havane. 60 % de l’économie cubaine, notamment le tourisme et les exportations de rhum, tabac et nickel, sont détenus par les forces armées. »

Réformes annoncées par le 6e congrès du Parti communiste

Dans cette île où le salaire mensuel moyen dans la fonction publique est de 584 pesos cubanos (19 €) et où la majorité de la population, qui n’a pas accès aux pesos convertibles (CUC), ne peut se nourrir que grâce à des coupons alimentaires, de plus en plus de Cubains cherchent à lancer leur cuentapropista (micro-entreprise à compte propre). En profitant notamment de l’essor du tourisme et des investissements étrangers dans la zone spéciale de développement de Mariel, le mégaport à 45 km de La Havane, fruit d’une collaboration avec le Brésil. Ces 504 600 cuentapropistas – 10 % de la population active seulement – sont le signe le plus visible des réformes entreprises par Raul Castro depuis qu’il a succédé à son frère en 2006.

> A lire  : À Cuba, une cinquantaine de dissidents arrêtés par la police

D’autres réformes, annoncées lors du 6e congrès du Parti communiste (PCC) en 2011, devraient transformer progressivement le modèle cubain, qu’il s’agisse de diversifier les moyens de production et de propriété, ou de décentraliser le pouvoir en accordant plus de responsabilités aux gouvernements locaux, ou encore de faciliter l’accès au crédit. « Grâce à des emprunts garantis par l’État, des jeunes néoruraux sont encouragés à racheter des terres, ce qui a permis de redistribuer déjà 1,5 million d’hectares », précise Jérôme Faure, directeur à Cuba de l’ONG Oxfam. Autant de réformes et de mesures qui seront évaluées lors du prochain congrès du PCC, en avril 2016, et qui devraient être mises en place d’ici à 2018, date officielle de fin du mandat pour Raul Castro.

Contrôle toujours aussi strict

Pour autant, les Cubains ne se font guère d’illusions quant à la volonté de réel changement politique. Le contrôle de la société civile est toujours aussi strict, notamment par le biais des Comités de défense de la révolution, et la présence policière aurait même augmenté ces derniers mois. « On peut dire qu’il y a zéro démocratie à Cuba, même s’il y a aujourd’hui une volonté manifeste du régime castriste de montrer une image fréquentable au monde. La visite du pape François s’inscrit dans cet embellissement de vitrine », estime un prêtre français, à Cuba depuis de longues années.

« L’île pourrait évoluer vers un capitalisme dictatorial d’État, sur le modèle du Vietnam et de la Chine », estime un autre observateur occidental à Cuba. Il est certain en tout cas qu’ici, où moins de 3 % des habitants ont accès à Internet, le pape est attendu sur la question de la liberté.

YVES KERIHUEL, à LA HAVANE

(1) Après la chute du Mur en 1989, Cuba, qui réalisait près de 80 % de son commerce extérieur avec le bloc de l’Est, a dû faire face à une chute brutale de ses exportations et importations.

 

Good to know                 Evangelization teams and small groups.

 

Deacon Paul

 

                           Deacon Paul C. Dorsinville.

Many dioceses are putting life in the strong legacy of the Catholic Family Movement, the Legion of Mary, “Disciples in Mission”, etc. to launch small groups and evangelization teams to outreach to the people where they are rather than waiting for them to come.  So there are small groups with emphasis on prayer. scripture sharing or some form of study.  Groups meet during a liturgical season like Lent,  monthly or some other schedule. The key is to prepare this endeavor over a period of months with training of the leaders/facilitators, a lot of advertising in all kinds of means. Materials are readily available in English and Spanish for “Living the Eucharist”, “RENEW”, “Alpha”, etc. Other languages will require additional homework. Usually your arch/diocesan office of Faith Formation will be able to assist your parish in the various steps for this effort.                                                  +                          +                        +.

 

 

Plusieurs diocèses réveillent l’héritage du “Catholc Family Movement”, de la “Légion de Marie”, de “Disciples en Mission”, etc. pour lancer des petits groupes et des équipes d’évangélisation pour rejoindre les gens là où ils sont au lieu d’attendre qu’ils viennent. Donc il y a de petits groupes concentrés sur la prière, le partage de l’Ecriture ou une forme d’étude. Ces groupes se réunissent durant une saison liturgique  comme le Carême, mensuellement ou selon un autre horaire. La clé est de préparer cette activité sur une période de plusieurs mois avec le training de leaders/facilitateurs, beaucoup de publicité par tous les moyens imaginables. Le matériel est disponible aisément en Anglais et Espagnol pour “Living the Eucharist”, “RENEW”, “Alpha”, etc. Pour d’autres langues, il y a plus de recherche nécessaire. Normalement votre bureau archi/diocésain de Formation de la Foi pourra aider votre paroisse dans les différentes étapes pour cet effort..

 

Proverbes

Nèg ap trompe nèg depi nan Guinen

Tout meday ganyen revè

Poul bwè dlo, li pa blye Bondye

Sa Bondye ba ou, bèlmè ou pa kapab pran li

Pa Kite Bourik pou bat Makout

Tout Fanm bèl kay lòt

Parese , se frè mandyan

 

#                        #                       #.

Joyeux Anniversaire Soeur Juvenia Joseph FDM

 

College Pastoral3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’étranger est très heureux de vous annoncer que le   25 Septembre est l’anniversaire de Sœur Juvenia Joseph,  secrétaire du Centre National de L’Apostolat Haïtien à l’étranger et coordonnatrice du Collège Pastoral. Elle est membre du Conseil d’Admistration de la Congrégation . Sœur Juvenia Joseph est reconnue par le Centre National comme la religieuse de l’Année 2015 De   Son travail au centre est très apprécié par tout le personnel et dans sa communauté . Soeur Juvenia est vraiment une étoile montante pour la pastorale Haïtienne.

«Soeur Juvenia est une religieuse très compétente, infatigable, sincère et solidaire. Ancienne directrice de l’école de St Gabriel à Lascaobas, Haïti, ancienne secrétaire à la nonciature Apostolique d’Haïti. Elle est une ancienne étudiante de l’université Fordham de Bronx, dans  l’état de New York.

Son Excellence Mgr. Guy Sansaricq, Directeur éxecutif du Centre National, souhaite un heureux Anniversaire à Soeur Juvenia en ces mots: Bonne Fête Soeur Juvenia!

Que ce pas vers l’avenir marque une avance dans ton Coeur de toutes les vertus de la vie consacrée.

Que tous les milieux que tu fréquentes se remplissent de l’arome des graces speciales que nous implorons pour toi en ce jour heureux de ton anniversaire.

Bien blottie sous le manteau de la Vierge de misèricorde, que tu connaisses des jours heureux!

 

Bishop Guy

 

.

Le Centre National de L’Aspotolat Haïtien à L’étranger profite de l’ occasion pour  souhaiter à Soeur Juvenia un Heureux Anniversaire en union avec sa famille, la congrégation des filles de Marie en Haïti et en diaspora, le groupe des Affiliées de Marie  et la grande Communauté catholique Haïtienne de la Diaspora.

Nous demandons à  tous  nos amis & amies d’avoir une intention pour elle dans leur prière, le  Vendredi 25 Septembre 2015.

Que notre Mère Marie continue  de la protéger  et que le Seigneur bénisse sa famille!

Encore une fois, Soeur Juvenia: Ad multos Años !

Centre National

 

 

 

 

 

Bonne Fête la Princesse du Renouveau Charismatique des Haitiens d’Outre Mer

 

 

Marie Joe

 

Le Centre National de L’Apostolat Haitien à l’étranger est heureux de rappeler au peuple de Dieu que le Vendredi   25 Septembre est l’anniversaire de notre Sœur Marie Josée Joseph , administratrice du Conseil Renouveau Charismatique Catholique des Haitiens d’outre Mer surnommée la princesse du Renouveau Charismatique des Haitiens d’outre Mer. Marie Jo est infirmière de profession et elle est un cadeau de Dieu au conseil du Renouveau Charismatique des Haitiens d’outre mer.

 

 

Marie Jo est connue dans la communauté Haitienne Catholique de la Diaspora comme une femme très humble, très spirituelle, très genereuse , très sincère et qui dit toujours ce qu’elle pense. Soeur Marie Joe continue à faire un travail colossal pour le Renouveau Charismatique. Plus de 4000 personnes étaient présentes au dernier congrès du Renouveau Charismatique à New Jersey . Elle est parmi les lectrices du Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l”Apostolat Haitien.

 

 

 

Le Prêtre-Professeur Gaetan Boursiquot , Coordonnateur de la Pastorale Haitienne du Diocèse d’Orlando souhaite un heureux anniversaire en ces mots : « Bonne fête, Marie Joe.

Il n’y a pas comme le dévouement et la compétence. On dirait, avec la grâce, deux leviers de la société et de l’Église. Jesus, par sa vie, a su faire écho de la parole du Psalmiste: “Le zèle de ta maison me dévore” (= Ps 69, 10; Jn 2, 17). Marie Jo, je salue ta présence, ta force, ta détermination et tes talents d’organisatrice au sein du Renouveau. Si Celui-ci est une grâce pour l’Église, il n’est pas étonnant que le Seigneur suscite pour son développement, des personnes de grâce. Merci d’avoir laisse Dieu faire de toi son capitaine en ce domaine. A l’occasion de ton anniversaire je veux bien implorer les grâces du Ciel pour qu’il daigne continuer en toi ce qu’il a commence tant pour toi que pour son Église. p. Gaetan»

 

 

 

 

 

Gilbert Dabady souhaite à sa mère Marie Joe un Joyeux Anniversaire : « Chère Marie Joe, Que le Seigneur continue de t’assister de son amour et de sa force en ce jour de ton anniversaire. Bonne Fête!

Ton fils en Jésus ,

Gilbert Dabady »

 

L’artiste Jean Robert Themistocle souhaite un Heureux Anniversaire à Marie Joe : « Marie Joe, en ce jour ou tu viens de changer une nouvelle page dans ta vie , je demande à Dieu de te donner une santé robuste et plus de zèle pour continuer à faire son travail. Bonne et Sainte fête! Ad Multos Anos!

Jean Robert Themistocle »

 

Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq , directeur Executif du Centre National souhaite un heureux Anniversaire à Soeur Marie Joe en ces mots: Bonne Fête! Belle dame du mouvement charismatique! Comme il est précieux ce sens de l’ordre et de l’organisation que vous avez recu du Seigneur! Quelle richesse vous représentez pour ceux qui beneficient de votre charisme! Que le Seigneur multiplie autour de vous ceux qui s’ouvrent aux dons de l’Esprit et que par vos efforts perseverants, l’Eglise devienne plus belle! Bonne Fête!

 

 

Le Centre National de L’Apostolat Haïtien à L’étranger profite de cette occasion pour  lui souhaiter  un Heureux Anniversaire en union avec sa famille, les membres du Renouveau Charismatique en Haïti et en diaspora,   et la grande Communauté catholique Haïtienne de la Diaspora.

Nous demandons à  tous  nos amis & amies d’avoir une intention pour elle dans leur prière, le  Vendredi 25 Septembre 2015.

Que notre Mère Marie continue  de la protéger  et que le Seigneur bénisse sa famille!

Encore une fois, Marie Joe: Ad multos Años !

Centre National.

 

Bonne Fête Mgr. Dumas

 

 

Bishop Pierre Andre Dumas

 

Le Samedi 26 Septembre 2015 ramène l’anniversaire de naissance de Monseigneur  Pierre André Dumas  l’évêque fondateur du diocèse Anse à Veau –Miragoane. Il est ancien Recteur de l’Université Notre Dame d’Haïti . Il est un grand ami du Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’étranger.

 

Monseigneur Pierre-André Dumas est né à Saint-Jean du Sud (Haïti), fit ses études philosophiques ( à L’université du Latran)et théologiques à L’université Grégorienne à l’Rome et y fut ordonné prêtre par le Bienheureux Pape Jean-Paul II le 26 Mai 1991 à la Basilique St Pierre. Il a reçu la consécration épiscopale à la Cathédrale Port-au-Prince le 22 Février 2003. Monseigneur Dumas est réputé au sein de l’Église d’Haïti pour sa spiritualité et sa proximité avec les jeunes.  Grand communicateur, grand évangélisateur et président de la Commission Caritas..

 

Monseigneur Guy Sansaricq, Directeur éxecutif du Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’étranger, lui souhaite un Joyeux Anniversaire en ces mots : « Cher Monseigneur Dumas: Bonne Fête! Nous joignons nos voix à celle de la population des Nippes pour vous souhaiter mille voeux de succès dans votre ministère sacré. Votre zèle pastoral est devenu proverbial. Que le Seigneur vous fasse chaque jour davantage grandir dans la connaissance de son mystère de grace et que votre rayonnement pastoral porte des fruits de plus en plus abondants.

. »

 

 

Le Personnel duCentre National de l’Apostolat Haïtien se joint à sa famille, à la Conférence Épiscopale d’Haïti,   aux Prêtres Haïtiens et au peuple de Dieu de l’Anse à Veau et Miragoane pour lui souhaiter un heureux  anniversaire de naissance.

 

Le Centre National, en cette occasion, invite  tous les Catholiques de la diaspora et d’Haïti à prier pour Monseigneur  Dumas.

 

Que le Seigneur soit son bouclier et Maman Marie sa protectrice !

 

Le Centre National.

 

In Brief

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Primevère

« Comment Lire Dany Laferrière sans se fatiguer ? »

Dans le cadre de ses activités culturelles , Primevère vous invite à sa conférence d’automne 2015,

le dimanche 18 octobre à Mireille’s Restaurant ,170 Post Ave Westbury,New York 11590(516)-338-4933

2 :00 PM-6 :00 PM

AVEC

Etienne Télémaque, Philippe Jean-François, Cauvin Paul, Jean L. Prophète et Frantz-Antoine Leconte.

L’étude « L’Univers romanesque de Dany Laferrière » sera en vente à $20.00 au cours de cette activité.

 

Pour vos réservations veuillez appeler le( 516)-485-5022 et ( 516)292-9684

Prière d’émettre vos chèques à l’ordre de Primevère P.O Box 130132 Springfield Gardens ,NY 11413

 

Le repas sera servi de 2 PM à 4PM.

CONTRIBUTION : $ 40.00 par personne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s