National Center-Latest News-March 8-2015

Business Card 3

Perpetual Help

 

 

 

Visit SNAA.ORG Visit: Telesolidarite.tv- Blog: Solidarite Flash Face Book: Radiotelesolidarite Weekly Bulletin: , – March 8th Unsubscribe here   Radio Solidarité : 1-302-797-4073   Visit telesolidarite.tv Skype Account: brothertob

 

 

 

 

1-Pensée de la Semaine

 

 

2-Homily-Bishop Sansaricq

 

 

3-    Hommage à la femme Haïtienne

 

 

 

 

4-   Fort Liberté-Entretien avec Agronome Calixte

 

 

 

5-Journée de la femme: l’ONU met le monde au défi d’atteindre l’égalité des sexes d’ici 2030

 

 

 

6-  Cardinal Edward Egan, former New York archbishop, dies at 82

 

 

 

7- Message de Carême du Père Reginald Jean Mary

 

8- Entretien avec Professeur Leslie Pean sur la situation des Haitiens

En Republique Dominicaine

 

 

8-1- Sonia Pierre: Champion of Women and Children’s Rights

 

 

 

  9VINCENTIAN FAMILY HAITI- VFHI Welcomes

             a New Commission    Member, Marie Fouché

 

 

 

 

 

 

10-   Texte de l’Historien de Leslie Pean sur le Conflit entre Haiti et la Republique Dominicaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11-Proverbes

 

 

 

 

12-Good to know     Recommendations of the committee to study Haitian Ministry.

Deacon Paul C. Dorsinville

 

13-BONNE NOUVELLE !!! BONNE NOUVELLE !!!

 

 

 

 

. 13-1- Mgr David Macaire nommé archevêque de la Martinique

Mgr David Macaire nommé archevêque de la Martinique

 

 

 

 

 

 

-14- In Brief

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pensée de la semaine:

 

“Appeler les femmes ‘le sexe faible’ est une diffamation; c’est l’injustice de l’homme envers la femme. Si la non-violence est la loi de l’humanité, l’avenir appartient aux femmes”.

 

 

Thought of the week: “Calling women ‘the weaker sex’ is a defamation; it is the injustice of man toward woman. If non-violence is the law of humanity, the future belongs to women. ” Gandhi

 

 

 

 

 

Pensamiento de la semana: “Llamar a las mujeres” el sexo débil es una calumnia, es la injusticia del hombre a la mujer Si no violencia es la ley de la humanidad, el futuro pertenece a las mujeres. “. Gandhi.

 

 

 

 

 

 

 

 

REFLECTIONS ON THE THIRD SUNDAY OF LENT (March 8th, 2015)

Exodus 20, 1-17; Psalm 19; 11 Cor. 1, 22-25; John 2, 13-25

 

Bishop Sansaricq-023

 

By +Guy Sansaricq

 

In these days when we feel so much anger at terrorists, we might be uncomfortable or even shocked to see Jesus brandishing a whip and driving out people from the temple of Jerusalem. Is Jesus a fanatic? Certainly not! His action is called a prophetic gesture or some sort of a theatrical act to stress a point. Jesus did not hit anyone but is expressing outrage about people’s disregard for the sacred. It’s a call for repentance and purification and thus fits well in the season of Lent.

 

As we continue the reading we come to understand much more. Jesus says that the true temple is his own body. No one understood him then, but we do now. He was referring to his death and Resurrection. His own body will be the desecrated and destroyed Temple that will be rebuilt three days later when he rises from the dead. We must dwell into this temple with a clean heart.

In our journey to Easter, this episode is meant to enlighten us as to the purpose of Lent and Easter. First we must learn to cleanse our hearts. Then we are to understand that the death and Resurrection of Christ is a SIGN of a deeper mystery. The sinful human nature Jesus had assumed is to be destroyed like the old temple. God raising Jesus from the dead grants him a new sinless human nature. When we enter in communion with the Risen Body of Christ we are set free of our sinful nature and become members of a redeemed mankind. We become living stones of the NEW TEMPLE.

 

Easter is the SIGN of a new creation. With Jesus we die to sin and rise to GRACE!

 

 

 

Bishop Sansaricq

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU TROISIÈME DIMANCHE DU CAREME (8 Mars 2015)

 

 

Bishop Sansaricq-023

 

Ne soyons pas choqués en lisant l’Evangile du jour qui raconte l’episode de Jésus chassant les vendeurs du temple de Jérusalem. Jésus brandit un fouet de corde mais ne frappe personne. C’est un geste prophétique, comme quelque chose qu’on pourrait qualifier de théatral pour marquer un point. Il fallait fortement exprimer l’inacceptable conduite de tout homme vis a vis du temple. Le Carème nous invite justement à nous dépouiller de ce qui nous souille. C’est une saison d’indispensable purification.

 

Mais il y a davantage. Jésus veut également enseigner que le véritable TEMPLE, c’est à dire, le lieu où Dieu réside, c’est son propre corps. Qu’on détruise ce Temple et en trois jour je le rebatirai, dit-il. Jésus faisait ainsi allusion à sa mort et à sa Résurrection, son corps étant le temple détruit et rebati.

 

C’est là un point important que nous devons retenir dans notre marche vers Paques. C’est EN JESUS Ressuscité que nous allons vers le Père. Jésus ne nous invite pas à nous soumettre à une Loi comme les juifs ou une shariah comme les Musulmans, mais à nous unir à sa personne dans une ALLIANCE D’AMOUR. Tant qu’on n’a pas découvert Jésus, le Christianisme perd son sens!

 

Il s’agit d’abord de tomber amoureux de Jésus et de vivre en communion avec lui. Pour reconnaitre et accepter le Christ, une purification est nécessaire. Alors une transformation intérieure se produit. L’on devient une créature nouvelle. . Observons les dix commandements, lus dans la première lecture du jour. Ils offrent une excellente voie de purification sans laquelle l’accès du ciel nous sera interdit.

 

La fête de Paques a pour but de nous faire RENCONTRER, CONNAITRE, AIMER ET SUIVRE JESUS. Comme Lui, nous devons mettre à mort l’homme ancien, détruire l’ancien temple du péché. Le Temple nouveau est le Corps glorieux du Christ et le notre car nous vivons en Communion avec Lui!

 

 

 

 

Bishop Sansaricq

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hommage à la femme Haïtienne

 

Dr Carole30

Dr. Carole Berotte Joseph

Marlene1

Marlene Rigaud Apollon

Marie Fouche8

Marie Fouche

Katleenfelix (3)

Katleen Felix

Dominique Desmangles

Dominique Desmangles

michaelle-jean

Honorable Michaelle Jean

Dr Dole

Docteur Micheline Dole

 

Le 8 mars est la journée internationale de la femme. Ce sera une occasion toute particulière de penser aux valeureuses femmes de notre temps qui continuent à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour changer la vie sur terre. Ces dernières travaillent sur tous les fronts et ont du succès dans tous les domaines. Nous avons des femmes présidentes, parlementaires, médecins, ingénieurs, avocates, administratices, leaders de partis politiques, scientistes, électriciennes etc…

Nous tenons à dire particulièrement un grand merci aux femmes haïtiennes pour leur courage, leur leadership, leur grand amour pour Dieu, pour leurs époux et pour leurs enfants. Nous autres à Radio Télé Solidarité, nous consacrons tout le mois de mars aux femmes haïtiennes qui sont des héroïnes de notre temps. Une pensée spéciale aussi pour nos femmes paysannes qui acceptent de faire tant de sacrifices pour apporter du pain à la maison. Nous pensons notamment aux femmes “Madan Sara” qui prennent le risque de monter sur le dos des camions pour aller dans les endroits les plus réculés d’Haïti pour aller acheter les produits alimentaires. Elles revendent ces produits pour avoir un profit qui leur permet de nourrir et de faire l’éducation de leurs enfants.

La femme haïtienne est vraiment le moteur, le “poteau mitan” de nos familles. Sans oublier non plus la contribution des religieuses qui laissent tout pour suivre Jésus. Ces dernières sillonnent bien souvent les endroits les plus réculés du pays pour aller apporter la bonne nouvelle de Jésus Christ et éduquer les enfants des familles les plus démunies d’Haïti. Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire du Centre National pofite de l’occasion pour remercier toutes les religieuses haïtiennes qui exercent un ministère en Haïti et dans la diaspora.

En outre, comme on le sait depuis un certain temps, chaque année le Centre National de l’Apostolat Haïtien reconnaît une femme de notre communauté comme femme de l’année. Cette année, un jury sous la direction de Radio Télé Solidarité, aura à élire la femme de l’année. Toutes les candidates auront un entretien le 28 mars 2015 à 8:00 heures pm à Radio Télé Solidarité. Pour écouter l’entretien, vous devez visiter Telesolidarite.tv et clicquer sur Live Stream. Plusieurs candidates se sont déjà inscrites pour participer à cette émission. La Floride sera représentée par 2 candidates.

Lotz8

Lodz Deetjen , Candidate de la communauté haïtienne du diocèse de West Palm Beach

Dagrin-Miss Notre Dame

Miss Notre-Dame Dagrin Sophonie

Ketia

Madame Ketia Soifils representera l’église la Croisade Evangelique des Pecheurs d’Hommes

 

 

Lodz Deetjen, candidate pour un doctorat en éducation, représentera la communauté haïtienne du diocèse de West Palm Beach et Miss Notre-Dame Dagrin Sophonie représentera la paroisse de la mission Notre-Dame d’Haïti. Madame Ketia Soifils representera l’église la Croisade Evangelique des Pecheurs d’Hommes de L’evêque Philius Nicolas

Nous continuons à travailler pour avoir une candidate en République Dominicaine et à Porto Rico. La communauté haïtienne vit un peu partout dans la diaspora et beaucoup de nos membres commencent à occuper des positions importantes dans leur société d’accueil. Nous vous exhortons à vous brancher sur Telesolidarite.tv le samedi 28 mars à 8:00 Heures Pm et clicquer sur Live Stream pour regarder cette émission spéciale sur la femme haïtienne.

Tous nos compliments et nos encouragements à toutes les femmes, d’Haïti et d’ailleurs, qui travaillent pour le progrès du genre humain, qui luttent pour l’amélioration des conditions de vie, pour la justice sociale, pour le respect des droits humains à travers le monde. Pour avoir plus d’informations clicquer sur ce  link: http://youtu.be/fFgnmkEMrHI

 

 

 

 

 

Brother Tob

Pour le Centre National

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tribute to Haitian Women

 

Ketia

Mrs Ketia Soifis

CarlaBeauvais (2)

Carla Beauvais

Lotz8

Lodz Deetjen

Dagrin-Miss Notre Dame

Dagrin Sophonie

Marie St Fleur

Marie St Fleur

March 8 is International Women’s Day. This is an opportunity to think about the brave women of our time who continue to do everything in their power to change life on Earth. Women work on all fronts and have success in every field. We have women presidents, engineers, doctors, lawyers, teachers, professors,managers, political party leaders, scientists, electricians etc., We say a big thank you to Haitian women for their courage, leadership their great love for Jesus, their husband  and their children.

Solidarity Radio TV will spend the entire month of March to celebrate Haitian women who are heroines of our time. It is important to think of our peasant women who agree to do everything to provide bread and a home for their families. In this article we think to Madan Sara Women, a group of women who take the risk by getting on the backs of trucks to go to the most remote parts of Haiti in order to buy food to sell for a profit and to allow them  to feed and to educate their children.

 

The Haitian woman is the engine or “Poto Mitan” of  our families. We must also mention the contribution of  women religious who leave everything to follow Jesus. These Sisters went everywhere even to thhe most remote places in Haiti to bring the good news of Jesus Christ and to educate the children of the poorest Haitian families. The Staff of the weekly bulletin of the National Center takes this opportunity to thank all Haitian religious who have and continue to exercise their ministry in Haiti and in the Haitian diaspora.

 

As you know every year The National Center for Haitian Apostolate recognizes a woman of our community as Woman of the Year. This year a jury on the direction of the Radio TV Solidarity will select the woman of the year. All candidates will be interviewed on Radio TV Solidarity on March 28, 2015 at 8:00 pm. To listen to their interviews visit Telesolidarite.tv and a click on Live Stream.

Several candidates have registered to participate in the Live talk Show Florida will be represented by two candidates. Lodz Deetjen, a candidate for a doctorate in education, will represent the Haitian community in the Diocese of West Palm Beach, Florida and MISS NOTRE DAME, Dagrin Sophonie , a student at Barry University in Miami will represent the parish mission Notre Dame D’Haiti. Mrs Ketia Soifis, will represent the Evangelical Crusade of Fishers of Men of Bishop Reverend Doctor Philius Nicolas We continue to identify candidates from the Dominican Republic and Puerto Rico.  Haitian lives everywhere in the Diaspora and many of our members have begun to occupy important positions in their host societies. We urge you to visit Telesolidarite.tv Saturday, March 28 at 8:00 Pm hours and a click on live stream to watch this special Talk Show on the Haitian woman. You can click

this link for information on the issuance of 28 March.http://youtu.be/fFgnmkEMrHI

Brother Tob

Fort Liberté-Entretien avec Agronome Calixte

 

Aldrin Calixte

J’ai été très heureux d’avoir un entretien avec l’agronome Aldrin Calixte, un fils du Nord Est qui exerce sa profession d’agronome au Nord Est. Agronome Calixte a compris que sa mission comme Agronome c’est d’accompagner les Paysans du Nord Est et du Sud Est d’Haiti au Niveau de l’Agriculture et du developpement. Son exemple peut inspirer les autres professionnels d’Haiti. Il est difficile de parler de decentralisation en Haiti si’l n’existe aucune infrastructure réelle dans les villes de province. Ce serait une très bonne chose d’encourager les agronomes d’Haiti à travailler au moins 5 ans après leur formation dans les regions reculées de leur ville Natale. Ils doivent toujours se rappeler qu’ils ont recu leur formation gratuitement et qu’ils ont donc une dette envers leur pays.

 Agri5

Agronome calixte profita de son entretien pour nous parler du Nord Est où les paysans sont à la merci de la pluie pour leur récolte. Est ce que le developpement de l’agriculture d’un department peut seulement dépendre des caprices de la nature? Agronome Calixte nous fit savoir que le Nord produit assez de denrées alimentaires pour nourrir sa population. Evidemment le problème de l’eau est essentiel pour la production agricole. Mais chez nous, baucoup d’eau se déverse dans la mer en gaspillage. Si l’on reste à la merci de l’Agriculture pluviale les besoins alimentaires de la population ne seront jamais satisfaits. Ceci dit, il est clair que l’etat Haitien a la responsabilité d’aider le paysan Haitien à réserver et conserver ses eaux pour ètre en mesure d’arroser son jardin en temps de sécheresse.

 

Le Nord-Est produit le Cacao, le Mais, les pois ,l’igname , le Café, le riz, la baname et la patate. Au niveau de l’elevage, le Nord Est est riche de cabrits et de boeufs. Agronome Calixte nous a parlé un peu de Capotille, qui est très près de la frontière de la Republique Dominicaine et qui est connue comme une zone du Nord’Est qui produit un peu de tout en terme de denrés Alimentaires.

 Bayas

Agronome Calixte nous a parlé de son projet de batir des maisons pour la population du Nord Est et du Sud Est. Il a deja construit plus de 300 maisons de deux chambres à coucher pour les paysans de la zone. Le bénéficiaire doit se soumettre à certaines conditions. Ainsi, il doit verser 15000 gourdes et doit participer à la construction de sa maison.   Chaque maison a un reservoir d’eau, une toilette externe, 2 chambres à coucher, un salon et une salle à manger. Agronome Calixte s’assure que l’argent donné par les proprietaires reste dans la Zone.

 

Anse a Pitre

Selon Agronome Calixte le projet de Construction des maisons répond a un grand besoin pour les zones reculées du department du Nord’Est. Les bénéficiaires de ces maisons ont beaucoup apprécié ce projet. Il insista que ce sont les gens les plus venerables qui participent à ce projet. Nous esperons que l’exemple de l’agronome Calixte sera suivi par les leaders des autres departements d’Haiti. Pour ecouter l’entrevue de l’agronome Calixte clicquer sur ce lien:http://youtu.be/13mHohGUwss

 

 

 

Brother Tob

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fort Liberté-Interview with agronomist Aldrin Calixte

 

Aldrin Calixte

I was very pleased to have an interview with the agronomist Aldrin Calixte, a son of the North East Department of Haiti, He practices agronomy in that same region. Agronomist Calixte understands that his mission as Agronomist is to accompany the Farmers of the North East and South East of Haiti in the areas of Agriculture and development. His example should inspire other Haitian professionals. It is difficult to talk about decentralization in Haiti when the infrastructure is quasi non-existent in the small cities outside of Port-au-Prince. It would be great if all Haitian agronomists would work at least 5 years after their graduation in the remote regions of their hometown. They should always remember that they have received their training free of charge and that they have a debt to pay back to their nation.

 Fruit-nord-East

Agronomist Calixte used his interview to talk about the North East and the farmers of this department who only depend on rain for their crop. Can we simply depend on rain for successful crops? Agronomist Calixte informed us that the North East produces enough food to feed its population. Everyone knows that water is crucial for agriculture but in Haiti most of the rainwater flows directly to the sea without

irrigating the land. It is clear that the Haitian government has the responsibility of helping the Haitian farmers to collect and reserve rainwater for adequate use in the long periods of drought.

 

The North East produces Cocoa, peas, yams, Coffee, rice, potato and banana in good quantity. It is also rich in goats (Cabrits) and oxen. Agronomist Calixte also spoke about Capotille, a small town very near the Dominican Republic border, known for an area which produces almost everything in terms of Food.

 Anse a Pitre

Agronomist Calixte talked about his current plan to build houses for the people of North East and South East. He has already built more than 300 houses. Of course there are conditions of eligibility. The owner must give 15000gourdes or must participate in the construction of his house. Each house has a water tank, an external toilet, 2 bedrooms, a living room and a dining room. Agronomist Calixte makes sure that the money given by the owners remains in the area.

 

PaysanNord-Est

According to the agronomist Calixte, this home construction project responds to a great need for the remote areas of the department of North East. The beneficiaries of these houses greatly appreciate this project. At the moment the most venerable people are beneficiaries of these houses. We hope that the example of the agronomist Calixte will be followed by leaders of other departments of Haiti. To listen to the interview of the agronomist Calixte click on this link:http://youtu.be/13mHohGUwss

 

 

 

 

Brother Tob

Journée de la femme: l’ONU met le monde au défi d’atteindre l’égalité des sexes d’ici 2030

 

ONU_Femme

 

 

Sam Kutesa, Président de l’Assembléee général. Photo: ONU

A deux jours des célébrations organisées pour la Journée internationale de la femme, les Nations Unies ont appelé vendredi à capitaliser sur les avancées réalisées en matière d’autonomisation des femmes au cours des vingt dernières années pour adopter un ensemble d’objectifs audacieux, dans le cadre de la réflexion actuelle sur le développement durable, permettant d’atteindre l’égalité des sexes dans le monde d’ici 2030.

L’édition 2015 de la Journée internationale de la femme, célébrée chaque année le 8 mars, coïncide avec le 20ème anniversaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing, une feuille de route historique signée en 1995 par 189 gouvernements, établissant la voie à suivre pour la réalisation des droits de la femme. A ce jour, la Déclaration et le Programme d’action de Beijing demeurent le principal instrument international en matière de promotion de l’égalité des sexes.

A l’approche de cette commémoration annuelle, un débat de haut niveau était organisé au siège de l’Organisation à New York, dans l’enceinte de l’Assemblée générale de l’ONU, sur le thème : « Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles au sein d’un programme de développement transformatif pour l’après -2015 ».

 

Dans un discours prononcé à cette occasion devant les Etats membres, le Président de l’Assemblée générale, Sam Kutesa, intervenant également lors de l’évènement, a exhorté dans son allocution les Etats membres à ne pas hésiter à encourager la tenue de débats et de discussions à bâtons rompus sur les racines de la discrimination contre les femmes.

 

« Les normes profondément enracinées, les croyances et les pratiques qui contribuent à la discrimination fondée sur le sexe doivent être confrontées et changées », a-t-il affirmé, prônant en la matière une politique de tolérance zéro s’agissant des mécanismes de reproduction de la discrimination envers les femmes.

Abordant la question du futur programme de développement durable pour l’après-2015, M. Kutesa a par ailleurs particulièrement insisté sur la dimension économique de l’autonomisation des femmes.

 

« L’accès aux lignes de crédit est d’une importance cruciale pour les femmes, en particulier pour qu’elles puissent poursuivre la voie de l’entreprenariat au sein d’entreprises sans liens avec la culture de la terre. Maintes et maintes fois nous avons constaté que si elles ont accès à des crédits, les femmes prospèrent en tant que propriétaires de petites et moyennes entreprises, notamment dans le tissage, la couture, la minoterie et la boulangerie », a expliqué le Président de l’Assemblée.

 

De son côté, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a fait part de ses attentes, mais également des défis concernant la mise en œuvre des droits de la femme dans le monde.

 

« Je suis fermement convaincu que l’heure de l’autonomisation des femmes est enfin venue et que nous arrivons au terme d’un voyage commencé il y a deux décennies à Beijing », a-t-il déclaré, avant d’ajouter que le Programme d’action, adopté lors de la Quatrième conférence mondiale sur les femmes, demeure une ligne directrice ambitieuse mais réaliste pour l’autonomisation des filles et des femmes, et la réalisation de leurs droits humains.

« Au cours des deux dernières décennies, nous avons connu des avancées significatives », a salué le chef de l’ONU.

Au nombre d’entre elles, M. Ban a notamment cité les appels répétés lancés par le Conseil de sécurité de l’ONU rappelant le rôle des femmes dans le maintien et la consolidation de la paix ; l’adoption par de nombreux pays de mesures pour la promotion de l’égalité des sexes ; la participation croissante des femmes à la vie politique ; la chute du taux de mortalité maternelle dans le monde ; l’amélioration de l’accès des femmes à l’éducation ; et leur participation accrue à l’économie mondiale.

« Mais les gains ont été trop lents et trop irréguliers », a cependant déploré M. Ban.

(Extrait sonore : Sam Kutesa, Président de l’Assemblée générale de l’ONU)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cardinal Edward Egan, former New York archbishop, dies at 82

 

 

Cardinal Egan

Cardinal Edward Egan

Reuters

 

 

By Ellen Wulfhorst1 day ago

 

Cardinal Edward Egan, a former Roman Catholic archbishop of New York, who won praise for his leadership after the Sept. 11 attacks but was criticized for his handling of a clergy sex abuse scandal, died on Thursday at age 82.

Egan, considered an expert in theology and canon law, was pronounced dead at 2:20 p.m. (1920 GMT) at NYU Langone Medical Center, where he was taken after eating lunch at his residence, the archdiocese said in a statement. The cause of death was cardiac arrest.

As archbishop of New York from 2000 to 2009, Egan was praised for the role he played as spiritual leader of the city’s Catholic community after the Sept. 11, 2001, attacks that destroyed the World Trade Center.

© REUTERS/Keith Bedford/Files Cardinal Edward Egan waves to crowd in front of St. Patricks Cathedral during Easter Parade in New York

“Cardinal Egan spread love and knowledge, and brought comfort to countless New Yorkers and others across the country and the world who sought his guidance and counsel – especially in the aftermath of 9/11,” New York Mayor Bill de Blasio said in a statement.

Born in Oak Park, Illinois in 1932, Egan was ordained a priest in 1957 and consecrated a bishop in 1985. Egan was appointed by Pope John Paul II to the College of Cardinals in 2001.

In 1988, he was appointed bishop of the Diocese of Bridgeport, Connecticut, where he came under fire for how he handled allegations of sex abuse by priests under his jurisdiction.

Critics say Egan failed to report the allegations to authorities, sought to cover up the claims and allowed offending priests to continue working.

The diocese eventually paid nearly $40 million to settle dozens of claims of abuse by priests from the 1960s through mid-1990s.

Egan apologized in 2002, saying he was “deeply sorry” about mistakes the diocese may have been made.

After he retired as archbishop of New York, Egan reversed course, saying he had done nothing wrong while presiding over the Bridgeport Diocese and that he regretted making the earlier apology.

(Additional reporting by Barbara Goldberg; Editing by Sandra Maler and Peter Cooney)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VINCENTIAN FAMILY HAITI IN ITIATIVE INITIATIVE DE LA FAMILLE VINCENTIENNE EN HAÏTI INICIATIVA DE LA FAMILIA VICENCIANA EN HAITÍ

 

500 E. Chelten Avenue • Philadelphia, PA 19144 • USA • 1-215-713-2421 http://www.vfhi.org Tabarre 42, Rue Ferrant #26 • Haïti • 509-3274-6756 haitiinitiative@vfhi.org

 

 

 

March 2015 Newsletter

VFHI Welcomes a New Commission Member, Marie Fouché

 

Marie Fouche8

 

 

VINCENTIAN FAMILY HAITI INITIATIVE INITIATIVE DE LA FAMILLE VINCENTIENNE EN HAÏTI INICIATIVA DE LA FAMILIA VICENCIANA EN HAITÍ

 

Marie Fouché, originally from Haiti and currently residing in New York, joined the Vincentian Family Haiti Initiative Commission in February 2015, representing the Ladies of Charity. Marie serves as a model for immigrants to the United States. Her life demonstrates that education and concern for others pave the road to both professional success and happiness.

Since arriving to the United States from Haiti as a teenager, she has earned a bachelor’s in elementary education from SUNY Empire State College, a master’s in reading teacher from Queens College and most recently a master’s in theology from St. John’s University.

While managing successful careers in business and education, she remains involved with the welfare of her country and has been a leader among the Haitian Diaspora in New York. Marie’s knowledge of Haitian Creole, French and English language and culture has been key in providing leadership consulting to secular and religious organizations.

Most recently, Ms. Fouché was honored by the Haitian Americans United for Progress, Inc. with a community award as a founding member and by the Coalition pour Le Relèvement de l’Anse-a-Veau for her dedicated service to the town of Anse-a-Veau. She has assisted the Daughters of Charity in their work in Haiti and has served as a consultant to various U.S. organizations engaged in development in Haiti.

Marie Fouché was installed as a Lady of Charity in January 2011 at St. John’s University.

 

 

org

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bulletin mars 2015

L’IFVH accueille un nouveau membre : Marie Fouché

 

Marie Fouche8

Marie Fouché, originaire d’Haïti, réside actuellement à New York. Elle a rejoint le Conseil de l’Initiative de la Famille Vincentienne en Haiti en février 2015, représentant les Dames de La Charité. Marie sert de modèle pour les immigrants aux États-Unis. Sa vie démontre que l’éducation et le souci des autres ouvrent la route à la fois à la réussite professionnelle et au bonheur. Dès son arrivée aux États-Unis en provenance d’Haïti, comme adolescente en 1967, Marie s’est évertuée à parfaire son éducation. Elle a obtenu un baccalauréat ès sciences en enseignement primaire de SUNY Empire State College, une maîtrise ès sciences comme professeur de lecture à Queens College et plus récemment une maîtrise en Art et Théologie de l’Université Saint John’s à New York. Durant sa carrière administrative et éducative, elle a été un leader parmi la diaspora haïtienne de New York, toujours impliquée dans la poursuite du bien-être de son pays. La connaissance de Marie du créole et de la culture haïtienne, du français et de l’anglais ont facilité son travail auprès des organisations laïques et religieuses.

Plus récemment, Marie Fouché a été honorée par HAUP (The Haitian Américains United For Progress, Inc.) pour son service communautaire en tant que membre fondateur et par CORA (Coalition pour Le relèvement de l’Anse-à-Veau) pour son service dévoué à la ville de l’Anse-à-Veau. Elle a aidé les Filles de la Charité dans leur travail en Haïti et a servi comme consultant auprès de divers groupes d’Américains engagés dans le développement en Haïti.

Marie Fouché a été admise en tant que Dame de la Charité en janvier 2011 à l’Université Saint John’s.

 

500 E. Chelten Avenue • Philadelphia, PA 19144 • USA • 1-215-713-2421 http://www.vfhi.org Tabarre 42, Rue Ferrant #26 • Haïti • 509-3274-6756 haitiinitiative@vfhi.org

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Père Reginald Jean Mary -Message  de Carême

 

Father Reggy17

 

Père Reginald Jean Mary , Curé de la Mission de Notre Dame d’Haiti de l’archidiocèse de Miami était le grand invité de Radio Solidarité le Mercredi 4 Mars pour une reflexion sur le Carême. Le Père Reggy est connu dans la pastorale Haitienne comme un grand prédicateur et très proche du peuple de Dieu

 

Le Père Reggy a commencé sa reflexion par une prière. Il nous fit savoir que le Carême de Jésus commenca au desert ou Jésus fut conduit au desert pour être tenté par le diable. Comment le desert peut être un lieu de victoire sur le Diable? Il a mis l’accent sur le Carême chemin de la reconciliation. Il evoqua avec tristesse que nous vivons dans un monde très divisé et la division est connu pour un cancert qui ravage notre société.

 

Father Reggy nous exhorta à accepter les autres comme ils sont et nous encouragea à toujours dit du bien des autres car nos frères et soeurs ont plus de points positifs que de negatifs. Il nous invita à travailler pour une vraie reconciliation car ceux qui nous unissent doivent être toujours plus forts que ceux qui nous divisent et on doit toujours se rappeler que le Pardon est une bonne guérison de la mémoire. Pour écouter la reflexion du Père Reggy sur le Carême clicquer sur ce link:http://youtu.be/GfXoIDhjqvs

 

 

 

 

 

Brother Tob

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entretien avec Professeur Leslie Péan

 

Leslie Pean

Eddy Cave1

Eddy Cavé

 

Le Professeur Leslie Péan était le grand invité de Radio Télé Solidarité le Mercredi 3 Mars. L’écrivain Eddy Cavé, auteur de plusieurs ouvrages et l’un des Co-Citadins de Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq a conduit l’entretien sur le conflit entre Haïti et la République Dominicaine qui occupe une grande place dans la presse haïtienne.

Professeur Péan a mis l’accent sur ce conflit en nous parlant de son livre «Béquilles  – Continuité et ruptures dans les relations entre la République Dominicaine et Haïti ».

 

Il a encouragé les auditeurs et auditrices de Radio Solidarité à lire les ouvrages sur ces deux pays, nous informant que la République Dominicaine influence beaucoup la politique en Haïti. Il a parlé en particulier des relations entre la Bourgeoisie Haïtienne et la Bourgeoisie Dominicaine, du «complot des élites» et du mauvais traitement de la masse haïtienne par l’Elite Haïtienne. Il a également mentionné l’alliance entre les élites politiques haïtiennes et dominicaines et l’alliance tactique entre les deux élites pour éviter un régime révolutionnaire en Haïti. Pour terminer, il nous fit savoir qu’il y avait 15000 étudiants Haïtiens en République Dominicaine

 

Nous encourageons nos lecteurs et lectrices à cliquer sur « Link »http://youtu.be/hv_vihrABeY pour écouter cette intéressante entrevue  du Professeur Péan avec M. Cavé. Nous les en remercions vivement tous deux.

 

 

 

 

Brother Tob 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sonia Pierre: Champion of Women and Children’s Rights

 

Sonia

International Women’s Day, March 8

Women’s History Month, March 2012 –

March 8, 2015

Radio Solidarité (www.snaa.org – 712 432-6663

Marlène Rigaud Apollon

 

 

Of all the valiant women who have populated our history of First Black Republic, in their perpetual quest of freedom, justice and recognition and acceptance of their rights and those of others – a quest that, through the years has extended in all regions of the world where hunger, fear, dreams of a better life had pushed us to emigrate to go Chache la vi, find work or better standards of living, transforming us into “hyphenated Haitians” or Haitian designated epithets today, I would like to pay tribute to Sonia Pierre, a Dominican woman of Haitian descent. I don’t know how many people, especially in the Diaspora and in Haiti had heard of her or had paid attention to the courageous work she had initiated and had continued unabated for more than thirty years, before the announcement of her death of a heart attack on Dec. 4, 2011, at the age of 48. She was born in 1963 – significantly to me, none of the articles I read mentioned a specific date — in one of the many bateys of the Dominican Republic without running water, electricity, health center or schools – not so unlike Haiti many of you might say. She was the fifth of 12 children of Haitian cane cutters. Her first school, she said, consisted of some chairs borrowed from neighbors and placed under a large tree where a good-hearted Dominican woman came to give lessons to the children. Later, she went to a school in Villa Altagracia, the nearby town, but her first experience marked her.
“Education is the basis for development of the individual and the community. Not being able to go to school, means that we cannot develop. We cannot evolve as a community,”

she said in April 2007 in an interview with Robert Bénodin on Radio Classique Inter. At 13, she was arrested while participating as an interpreter in the first workers’ strike in her batey for the improvement of their working and living conditions. This sparked her awareness of the situation of the Haitians who arrived each year as hired hands and her concern for the fate of women and children in particular. At 18, she was awarded a scholarship to the University of Havana and left for Cuba where she spent four years. In 1983, she founded the Movimiento de Mujeres Dominico-Haitiana MUDHA, Movement for Dominican-Haitian Women, the first women’s organization in the bateys. They fought against the sexual exploitation of women, formed organizations for the production and marketing of handicrafts, established health services making use of their knowledge of the medicinal value of leaves, created a Dominican-Haitian Cultural Center and founded several schools for children who, like her at their age, had no access to state schools. And after the January 12, 2010 earthquake in Haiti, she went to the cities of Leogane where MUDHA established an office shortly afterwards,   Petit Goave and Jacmel, accompanied by hundreds of doctors, psychologists and other volunteers, to assist her Haitian sisters and brothers. However, as president of MUDHA, she was best known for her constant demands, her fierce struggle against anti-Haitianism and denationalization of thousands of Dominican-Haitians of the second and third generations and her denounciations of the exploitation and mistreatment of Haitian workers, their deportations and the terrible crimes perpetrated against them. This earned her insults, threats and intimidation from parts of the society that accused her of mounting an international campaign against the Dominican Republic and wanted to strip her of her Dominican citizenship and expel her from her homeland. On the other hand, though, she found support and was honored for her staunch defense of human rights by organizations such as Amnesty International, the Robert Kennedy Foundation, Fanm Ayisyen nan Miyami as well as groups from France and Canada, Dominicans and Haitian organizations in the Dominican Republic, Haiti and the U.S and, something that moved her, by schools she had founded. In March 2010 she received the Woman of Courage Award from Secretary of State Hillary Rodham Clinton and in June 2010, President Rene Preval raised her to the rank of Chevalier de l’Ordre National. But one of her greatest victories was to have given a face and a voice to a community that, before her, lived in complete social and civil exclusion, despised, exploited, helpless and silent. Among the achievements that she was the most proud of was the fact that that Dominican-Haitian community now had many lawyers, doctors and professionals in all branches of education. Sonia Pierre died a few days after learning that the Supreme Court had overturned its judgment on the right of citizenship of children born in the Dominican Republic of Haitian parents. That meant that the battle had to start all over and, with her death, that others would have to take on the torch and continue the struggle she had waged so valiantly all through her life. The day of her funeral, hundreds of T Shirts bearing the following inscription in Spanish were distributed: “We are Dominicans, women and men. We all are. We will always remember you and the fight, Sonia. We will continue the fight ”

 

May they be faithful to their promise and, from everywhere, may other Sonia Pierre rise and join them until the day comes when, as she wanted so much, the rights of all people, whatever their ethnic or social origin, are respected and the descendants of the Haitian Cane Cutters can finally live in peace and security as equal and rightful citizens of the Dominican Republic, their native country.

 

HONOR, RESPECT TO SONIA PIERRE, A TRUE VALIANT WOMAN!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Texte de l’Historien  Leslie Pean sur le Conflit entre Haiti et la Republique Dominicaine.

 Leslie Pean

 

Le ministre Brutus traite  ceux qui ont envahi le consulat dominicain à PauP de voyous.  Ce n’est pas parce qu’un petit groupe a commis un dérapage condamnable et préjudiciable qu’il est forcément composé de voyous, ce sont des gens qui ont laissé leur colère prendre le dessus. C’est regrettable qu’ils aient commis le même acte reproché aux voisins, mais ils n’ont tué aucun Dominicain. Le ministre Brutus devrait mesurer les propos qu’il utilise pour qualifier ses compatriotes, le gouvernement dominicain ne traite pas ses citoyens qui ont brûlé le drapeau haïtien de voyous… C’est déjà une chance que le gouvernement haïtien n’ait pas à présenter ses excuses à son homologue dominicain… On a vu un Martelly prompt à condamner le dérapage sur le sol haïtien, mais silencieux face à la pendaison de son compatriote en RD, en fait je ne suis pas sûr que Martelly considère Jean Claude Harry comme tel.”

 

 

Par Leslie Péan, 1er mars 2015  — Le sort fait au citoyen haïtien Claude Jean Harry et au drapeau haïtien en République Dominicaine suscite un légitime vent de colère en Haïti. Forcément douloureux ! Qui offre l’occasion d’un flash-back : retour il y cinq ans sur un coup de massue similaire. Le destin réservé en août 2010 à Gérard Jean-Gilles, un jeune haïtien de 17 ans pendu au Cap-Haïtien dans une base de la MINUSTAH[i].

Selon le journaliste américain Ansel Herz, « La victime, Gérard Jean-Gilles, allait faire une course pour des soldats népalais à la base de ces derniers au Cap-Haïtien, la deuxième ville d’Haïti, d’après sa famille. Une interprète haïtienne pour les troupes, Joëlle Rozéfort, a accusé Jean-Gilles d’avoir subtilisé 200 $ de sa voiture. Le lendemain, 18 août 2010, Jean-Gilles était retrouvé pendu à un arbre à l’intérieur de la base, un cordon métallique autour du cou[ii]. » Forcément déchirant ! Mais avec le cas de Claude Jean Harry, les réactions sont différentes et le rideau de fumée est dissipé avec des cris, des pleurs et des protestations. L’imposante manifestation réalisée le 25 février par le Collectif du 4 décembre 2013 est un signe évident que les relations entre Haïti et la République Dominicaine frôlent le désespoir. D’autant plus que des provocateurs en ont profité pour brûler un drapeau dominicain. Initiative vite condamnée par les organisateurs de la marche.

Dans une situation d’ébullition où les esprits sont surchauffés et donnent corps aux moindres rumeurs, il faut tout tenter pour faire triompher la raison. On ne saurait laisser les malins enfler les rumeurs d’invasion par la République Dominicaine. Ni évoquer les mauvais traitements infligés aux Haïtiens dans d’autres pays caribéens pour jeter de l’huile sur le feu. Il faut en toute lucidité reconnaître d’abord notre part de responsabilité dans le traitement inhumain fait aux compatriotes qui fuient l’enfer haïtien.

Il faut surtout éviter que les bandi légal ne profitent de cette crise pour affirmer qu’il n’y pas d’issue à la misère qui porte les Haïtiens à s’expatrier en masse, même s’ils savent que les mauvais traitements et la mort les attendent à l’horizon. Ces Haïtiens se disent que rien ne peut être pire que l’enfer haïtien. On se souvient de cette devise des passagers de kanntè : pito reken manje n pase mizè touye n. (Vaux mieux être dévoré par des requins que de mourir de faim ici). La crise actuelle est l’occasion offerte de proposer un nouveau modèle de société en Haïti susceptible de sortir le pays de la gouvernance du crime organisé.

Les rapports d’ambigüité, sinon de franche collaboration, des gouvernements haïtiens avec l’extrême-droite dominicaine sont bien connus. Des crimes commis sous Trujillo en 1937 à l’appui de Duvalier à Balaguer pour le faire élire avec les votes des Haïtiens des bateyes en 1966, la complicité agissante des deux oligarchies est manifeste. La traite des travailleurs haïtiens est le nerf des rapports politiques entre les deux pays. Comme nous l’écrivions en 2014, « les manœuvres entre les élites deux pays gravitent autour du vide et du néant de la vente des braceros haïtiens[iii]. »

Ce trafic inhumain est assumé par l’État haïtien qui reçoit quelques millions de dollars pour la vente des ouvriers haïtiens. On l’a vu en 1980-1981 avec les 2.9 millions versés à Jean-Claude Duvalier et dénoncés par l’avocat dominicain Ramon Antonio Veras (El Negro). Et sous le général Henri Namphy en 1986, quand les Dominicains ont réclamé le remboursement des 2 millions versés à Jean-Claude Duvalier qui a pris la fuite avant le début de la zafra sans exécuter la commande.

Mettre cartes sur table dans la conjoncture actuelle oblige de reconnaître le poids de ce dispositif destructeur accepté par les élites haïtiennes. Destructeur pour elles-mêmes, pour Haïti et enfin pour les rapports entre Haïti et la République Dominicaine. Un dispositif qui n’aide même pas à ralentir la dégradation irréversible de l’appareil haïtien de production. Les élites haïtiennes voudraient bien ignorer le drame des compatriotes en proie à toutes les misères dans la Caraïbe, mais les vents des médias les leur ramènent en tempête et leur imposent de vrais drames de conscience.

Les travailleurs haïtiens en République Dominicaine que les élites des deux pays considèrent comme des êtres méprisables, incarnent aussi l’âme haïtienne. Comme les flammes d’une torche, ces travailleurs s’élèvent pour chercher la vie en regardant le ciel. Avec passion. C’est ainsi qu’est né l’élan de solidarité à l’origine de la marche du 25 février 2015.

En associant sa voix à celle des masses populaires, la société civile cesse de bégayer, de balbutier et de se répéter. Elle dénonce une situation qui ne peut plus durer. Son intervention spectaculaire vient de déclencher une sorte de panique dans le camp du pouvoir. L’expérience de janvier 2004 indique que son entrée sur la scène politique a de dangereux effets d’entrainement. Son exemple est contagieux et se répand comme une trainée de poudre. Elle veut troquer des « larmes » contre des « armes ». Lesquelles ?   À quelles fins ? Pour éviter le pire  ou remettre les pendules à l’heure ? Cela est-il encore possible pour le gouvernement Martelly qui aligne déjà des « i » : irresponsabilité, irrationalité, incohérence ? Peut-on encore trouver des ambassadeurs de bonne volonté pour négocier des solutions de sagesse ?

L’heure est grave. Toute continuation de la crise haïtiano-dominicaine provoquée par l’Arrêt TC 168-13 ne peut qu’aggraver l’état de santé de l’économie haïtienne déjà au bord de l’infarctus, tout en poussant la partie adverse dans le gouffre. La sagesse s’impose donc aux deux camps. Le gouvernement haïtien actuel n’a pas les moyens d’absorber les centaines de milliers de Dominicains d’origine haïtienne. Les choses peuvent se compliquer beaucoup plus si les tribunaux dominicains dévoilent les complicités des gouvernements Préval et Martelly dans le scandale de corruption Bautista. Ce serait le pire des scénarios. Il pleut à verse. Malheur à ceux et celles qui persistent à ne voir que des gouttes !

Leslie Pean Economiste – Historien

[i] Haiti-Sécurité : Découverte d’un cadavre dans une base de la Minustah au Cap-Haitien, AlterPresse, 19 août 2010.

[ii] Ansel Herz, « The Death of Gérard Jean-Gilles: How the UN Stonewalled Haitian Justice », Haïti Liberté 5, no. 10, September 21–27, 2011. (traduction Guy Roumer, « La mort de Gérard Jean Gilles: Comment l’ONU a bafoué la Justice haïtienne »).

[iii] Leslie Péan, Béquilles –Continuité et ruptures dans les relations entre la République Dominicaine et Haïti, Pétionville, C3Éditions, 2014, p. 80.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Proverbes

Tete pa janm trò lou pou metrès li

Bèl Figi pa ampeche malady

Baton ki bat chen Blanch, se li menm ki bat chen nwè

Bon Lanmou pa Konnen danje

Chen Ki mache nan gran chimen, pa mouri grangou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Good to know     Recommendations of the committee to study Haitian Ministry.

 

Deacon Paul

Deacon Paul C. Dorsinville

The committee was formed in October 2014 to review Haitian Ministry and make recommendations to step forward with efficiency.

Haitian ministry started in the 60’s in a reactive way here and there. In the 2010’s, there is a need for a more pro-active approach and planning in consensus of the diocesan coordinators, priests, deacons, religious, lay leaders:

-collaborative Church endeavor

-priority of mission and evangelization

-USCCB mandate of inter-cultural competency

-3-generation pastoral care (re: EMCC, 2004)

-community building (re: Acts 4, Luke 4)

So, there is a necessity to review current needs and plan:

1) Locally for parish, deanery, vicariate and Diocese:

Emergency assistance

Immigration legal assistance Teaching ESL, literacy and basic technology

Training and employment

Orientation to education at all levels

Support for families, parenting skills

Housing

Senior services

Health

Financial planning , entrepreneurship

Citizenship, organization, coalition building, vote, advocacy

Faith formation for all age groups, standard liturgy, sacraments, popular devotions

Integration of 3 generations of new-comers

Exchange of best practices Joint activities Mutual support

Orientation of clergy and lay leadership

Coordination

Accountable to Diocesan Bishop

2)Regionally and nationally:

Exchange of best practices

Mutual support

Clearing information center

Reflection

Coordination

Accountable to USCCB

Contacts with Haiti, Caribbean, Canada, etc.

Haitian Family Day in Philadelphia, Saturday June 13, 2015 at St Joseph University (for registration: 718-856-3323, www.snaa.org)                                                     +                          +                          +

Le comité a été formé en Octobre 2014 pour revoir la Pastorale des Haïtiens et faire des recommendations pour aller de l’avant plus efficacement.

La pastorale des Haïtiens a commencé ici et là dans les 60’s d’une façon réactive. Dans les 2010’s nous avons besoin d’une approche plus pro-active et de planification en consensus des coordinateurs diocésains, des prêtres, diacres, religieux/ses, leaders laïcs:

-oeuvre d’Eglise en collaboration

-priorité de mission et d’évangélisation

-mandat de compétence inter-culturelle de l’USCCB

-pastorale de 3 générations (re: EMCC, 2004)

-bâtir communauté (re: Actes 4, Luc 4)

Donc, il y a nécessité de revoir les besoins courants et de planifier:

1) Localement pour paroisse, doyenné, vicariat et Diocèse:

Assistance d’urgence

Assistance légale d’immigration

Instruction d’anglais, de litéracie et de technologie de base

Training et emploi

Orientation à l’éducation à tous les niveaux

Support des familles, techniques de parenting

Habitat

Support des viellards

Santé

Planification financière, création d’entreprise

Civisme, organisation, coalition, vote, avocacie

Formation de la foi pour tous les ages, liturgie standard, sacrements, dévotions populaires

Intégration des 3 premières générations

Echange de ce qui marche mieux

Activités ensemble

Support mutuel

Orientation du clergé et du leadership laïc

Coordination

Comptes à rendre à l’évêque diocésain

2) Régionalement et Nationalement:

Echange de ce qui marche mieux

Support mutuel

Centre d’information

Réfléxion

Coordination

Comptes à rendre à l’USCCB

 

Contacts avec Haïti, les Caraïbes, le Canada, etc.

Journée de la Famille Haïtienne à Philadelphie le Samedi 13 Juin 2015 à l’Université St Joseph (pour inscription: 718-856-3323, www.snaa.org)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BONNE NOUVELLE !!! BONNE NOUVELLE !!!

+++++++

UNE GRANDE MESSE

SERA CÉLÉBRÉE

LE

19 MARS 2015

EN L’HONNEUR DE SAINT JOSEPH

A LA CO-CATHEDRALE

DE SAINT JOSEPH

A 7 H P.M.

PAR MGR. GUY SANSARICQ

++++++

VENEZ EN FOULE!

“YOUN DI LÒT”

+++++++++

CO-CATHEDRALE SAINT-JOSEPH

(Adresse : 856 Pacific Street- Brooklyn, NY 11238)

 

Mgr David Macaire nommé archevêque de la Martinique

 

Mgr-David-Macaire-nomme-archeveque-de-la-Martinique_article_main

Le samedi 7 Mars 2015, le pape François a nommé archevêque de Fort de France le père David Macaire.

Louis Marie MELCHIS/CIRIC/Louis Marie MELCHIS/CIRIC

F. David MACAIRE, et Mgr Dominique Rey, évêque de Freyjus Toulon, lors du Festival Anuncio, à  la Sainte-Baume (83), 23 août 2013

Louis Marie MELCHIS/CIRIC/Louis Marie MELCHIS/CIRIC

F. David MACAIRE, et Mgr Dominique Rey, évêque de Freyjus Toulon, lors du Festival Anuncio, à  la Sainte-Baume (83), 23 août 2013

Avec cet article

Le P. Fortuné Gibon nommé vicaire général de Martinique

Pere Gibon

 

Le Pape François, ayant accepté la démission de Mgr Michel Méranville pour limite d’âge, a nommé ce samedi 7 mars 2015, Archevêque de Fort-de-France, le P. David Macaire. Il était jusqu’à présent Prieur du Couvent des … Cliquez ici pour lire la suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IN Brief

 

Gala21

 

Ladies of Charity upcoming event

http://www.qgazette.com/news/2015-02-25/Features/SJU_Ladies_Of_Charity_To_Host_Evening_Of_Hope.html

 

 

 

 

 

SOUVENIR JOURNAL ADVERTISING PAGE

 

I hereby agree to take_______________________________page advertisement in Society for Haitian Research / Perspectives Haitiennes Souvenir Journal at a cost of $__________________

 

Please make checks or money orders payable to:               SOCIETY FOR HAITIAN RESEARCH

                           RATES                                                                                                                                

OUTSIDE BACK COVER………………….            $500.00

INSIDE BACK COVER……………………. $300.00

INSIDE FRONT COVER…………………… $400.00                                                                                                           …………………………………………………….                                                                                                                        …………………………………………………….                                                                                                                        …………………………………………………….                                                                                                                        …………………………………………………….                                                                                                                        …………………………………………………….                                                                                                                        …………………………………………………….                                                                                                                        …………………………………………………….                                                                                                                        …………………………………………………….                                                                                                                        …………………………………………………….                                                                                                                        …………………………………………………….                                                                                                                        …………………………………………………….                                    and mail to:

GOLD PAGE………………………………….. $500.00                     1786 Nostrand Avenue

SILVER PAGE……………………………….. $300.00                       Brooklyn, NY 11226

FULL WHITE PAGE………………………… $250.00

HALF WHITE PAGE……………………….. $160.00

QUARTER PAGE (6 LINES)……………… $ 85.00

BUSINESS CARDS………………………… $ 50.00                           DEADLINE IS

BOOSTERS…………………………………… $ 15.00             SATURDAY, MARCH 7, 2015

PHOTOS WITH ADS ADDITIONAL……. $ 15.00                                                                                                           ……………………………………………………. Tel: (718) 693-8229 . Fax: (718) 693-8269

                                                                                   E-Mail: nyshrph@gmail.com

Tear along this dotted line

************************************************************************

(Place Business Card or Write Copy for AD, Attach Copy Here, or use Reverse Side)

 

Name:  
Address:  
Telephone  
Email :  
Website:  
Authorized by:  
Solicited by:  
           

 

 

 

 

 

Antun’s located at

 

Please enter the names of your guests below:

 

 

 

Name Paid # of tickets Raffle Ad Total Table #
Y         N
Y         N
Y         N
Y         N
Y         N
Y         N
Y         N

Y         N

Y         N      Y         N     Total

 

 

 

 

National Center-Holy Land Dear Friends:             The National Center of the Haitian Apostolate offers you the opportunity to go to the Holy Land and Rome. Our Holy Father, Pope Francis recently made this pilgrimage walking in the footsteps of Our Lord Jesus. He encourages us to see the places that are related to our Faith and Catholic tradition. He visited: Nazareth where the angel was sent to the Blessed Virgin Mary to announce the birth of Jesus; Bethlehem, the birthplace of our Savior, and he celebrated Mass in the Upper Room. As you carry the Cross, you will remember the sufferings, death of Jesus. How stunning it will be to stand on top of the Mount of Olives and view the Old City and remember where Jesus taught his disciples. Let us spend time in prayer and meditation in the same spots where Jesus prayed, healed the sick, wept and joined the disciples on a fishing trip. In Rome, you will be graced with a memorable audience with Pope Francis at the Vatican. Awesome! May the Lord bless us and prepare us for a great journey of faith. Please register early so you can benefit the $50.00 discount promised to the early birds. Chaplain: Father Yvon Pierre Contact Persons: Marie Monique Charlot 954-443-2698 Sister Juvenia Joseph 718-856-3323 Date of Pilgrimage: May 11-20, 2015     We have posted Haitian Apostolate flyer on a private website. The purpose of our doing this is so the client can use the site in his promotions. You should encourage them to put the web address in their parish bulletins and especially if they have a parish or ministry web site, they should have their web person create a link from their site to open this brochure. http://www.unitours.com/client/HaitianApostolateHolyLandandItaly.pdf   Fabrizio Fabbri President Unitours, Inc. 10 Midland Ave #202 Port Chester, NY 10573 Tel: 914-253-9446 Fax: 914-253-9001 Toll free: 800-777-7432 Website: www.unitours.com Facebook: http://www.facebook.com/Unitours Twitter: @UnitoursInc

Cher Etudiant (e) De la 3ème Année & Anciens (nes),   Nous vous saluons dans le Saint Nom de Notre Seigneur Jésus-Christ. Comme chaque année, nous venons vous inviter à votre retraite annuelle avec le Collège Pastoral. Il est toujours bon de se retirer dans le silence pour rencontrer Dieu, pour repenser son engagement, se refaire comme Jésus le faisait souvent avec ses disciples (Jn. 6, 15). Cette année encore, vous, Etudiants(tes) ou Anciens(nes), aurez la chance de venir vivre ensemble ce temps de grâce avec Monseigneur Guy Sansaricq comme Prédicateur-Expert. Ne manquez pas à ce Spécial Rendez-vous. !   La retraite se fera du 13 au 15 Mars 2015 à ST JOSAPHAT ON THE ISLAND RETREAT HOUSE; 1 East Beach Dr. – Glen Cove, NY 11542. Téléphone (516) 671-8980. Nous devons faire les réservations le plus vite que possible, donc envoyez-nous votre fiche d’inscription et votre deposit au plus tard le Vendredi 6 Mars 2015.   Le départ se fera le Vendredi 13 Mars 2015 à 4h00 P.M. au bureau du Centre National de l’Apostolat Haïtien situé au 332 East 32nd Street – Brooklyn, NY 11226- (entre Ave D & Clarendon). Le retour se fera le dimanche 15 Mars 2015 après le diner. N.B. N’oubliez pas d’apporter votre souper du Vendredi 13 Mars 2015.   Nous vous attendons à une participation pleine et entière.   Most Rev. Guy SANSARICQ Emeritus Auxiliary Bishop of Brooklyn & Queens

 

 

 

 

Dear Friend,

 

The Ladies of Charity (LOC) will be having their annual fund raising event Friday, March 13, 2015 at St. John’s University.  Please see the attached flyer.  The cos is $50.  The Ladies of Charity gave a contribution last year to Rensansavo 2014.  They support the Daughters of Charity who works among the poorest in Haiti at Tabarre, Cite Soleil, La Madeline, and Gonaives…  I represent LOC in the Vincentian Family Haiti Initiative which operates in the Plateau Central (www.vfhi.org).  Please support by attending this event and many of our people in Haiti will be the beneficiaries.  You can read about the work of the daughters in my blog (www.mariefouche08.wordpress.com).

 

Please come!

 

Marie

 

THE NATIONAL CENTER OF THE HAITIAN APOSTOLATE

332 East 32nd Street Brooklyn, NY 11226

(718) 856 – 3323

Fax # : (718) 703 – 0980

Visit our webpage at WWW.SNAA.ORG

 

RANKONT APOSTOLA AYISYEN AN NAN FILADELFIA

 

SAMDI 13 JEN 2015

 

INIVÈSITE SEN JOZÈF

5600 West City Ave

Philadelphia, PA 19131

Telephone: (610) 660-1000

 

TÈM : “SOUDE FANMIY YO NAN JEZI KRI”

 

 

 

 

Non:Adrès:  Zip Kod:Telefòn:Email:Legliz ou patisipe:

 

 

 

Emèjensi Kontak:Emèjensi Telefòn:

 

Lajan pou Adilt (anrejistreman sèlman )                   ……… $25.00

Lajan pou Adilt (anrejistreman ak lunch)                 ……… $35.00

 

 

Tout frè dwe peye anvan 29 Me 2015 –

 

Depo:$_______   Balans:$__________              Pèman konplè $__________chèk / cach  

 

 

MEN MOUN NOU KA KONTAKTE POU NOU JWENN YON BUS:

 

Brooklyn:   Biwo Sant Nasyonal la (718-856-3323)   – Michele Guerrier (347-725-9384)

Adeline Sanon (718-284-0339)                – Frère Alex (718-930-0722)

Marie Yoleine Zamor (718-490-2608              – Maryse Jason (917-293-5670)

 

New Jersey :        Père Marc-Arthur François (551-200-7246) -Marie Marthe ((973-669-1916)

Vilaire Fils-Aimé (908-591-9859)     – Frédéric Fils-Aimé (908-545-6344)

 

Philadelphia :                Père Alfred Lauricien (215) 571-5462 – Vida Moise (267) 872-3152

 

24ème Congrès du Renouveau Charismatique des Haitiens d’Outre Mer

Vendredi,31 Juillet 2015
LE 24ème CONGRÈS CHARISMATIQUE HAÏTIEN DE L’AN 2015 Cliquez Ici Date:Vendredi 31 Juillet 2015 Samedi 1 Août 2015 Dimanche 2 Août 2015 Location:Meadowlands Exposition Center 355 Plaza Drive Secaucus, New Jersey 07094 Information?

Marie Josée Joseph

(845) 353-3184

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s