REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 18TH SUNDAY (August 3rd, 2014)

Business Card 1

Perpetual Help

 

 

Visit telesolidarite.tv Skype Account: brothertob Weekly Bulletin Staff: Marlene Rigaud Apollon, Sister Jamie Phelps PHD, Deacon Paul Dorsainville Brother Tob: Editor Bishop Guy Sansaricq : Director Radio Solidarité : 1-302-797-4073 Visit SNAA.ORG Visit: Telesolidarite.tv- Blog: Solidarite Flash Face Book: Radiotelesolidarite Weekly Bulletin: , August 3, 2014-August 10, 2014

 

 

 

 

Unsubscribe here

 

 

 

 

 

1-Thought of The Week           2-Bishop Sansaricq-Homily                 3 Sanctuaire du Cap de La madeleine-Editorial              4- Radio Tele Solidarite -FlasH                5-  Qu’est-ce que ces gens-la veulent? What do these people want?-Marlene Rigaud Apollon           6- Father Fritz Ligondé -25th Anniversary of Sacerdotal Life               7-     CINQUANTIEME ANNIVERSAIRE DES VEPRES JEREMIENNES-Bishop Sansaricq    8- Les 27 martyrs de Jérémie               9- Le génocide de Jérémie         10- KUJENGA 2014      11- Tele Solidarite-Fund Raising Campaign     12-Le pape François demande « de tout coeur » aux peuples en guerre d’arrêter les violences            13- Le pape François au Sri Lanka et aux Philippines en janvier 2015

14 Le New York Times plaide pour la légalisation de la marijuana aux États-Unis

 

 

15- Iraq : l’ONU préoccupée par le sort des nombreux civils dans les zones de conflit

 

 

 

16- Traite des êtres humains : redonner l’espoir et la dignité aux millions de victimes

 

 

 

17- Gaza : l’ONU condamne la violation du cessez-le-feu humanitaire par le Hamas

 

 

 

18- Proverbe

 

 

 

19- Vieillissement : lutter contre la discrimination de 700 00 millions de personnes

 

 

 

20- Good to know USCCB’s “Praying with Body, Mind, and Voice”(2010) – Part I

 

 

 

21-Happy Birthday : Gertha Dabady, Father Max Osias and Father Gaetan Boursiquot

 

 

22-In Brief

 

 

 

 

 

 

 

Pensée de la semaine: “Une réponse douce calme la fureur, tandis qu’une parole dure augmente la colère” (Proverbes 15, 1).
Thought of the week: “A soft answer turneth away wrath, while a harsh word increases anger” (Proverbs 15: 1).
Pensamiento de la semana: “La blanda respuesta quita la ira, mientras que la palabra áspera aumenta el furor” (Proverbios 15: 1).

 

 

 

 

 

 

 

 

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 18TH SUNDAY (August 3rd, 2014)
Isaiah 55, 1-3; Psalm 145; Romans 8, 35 + 37-39; Matthew 14, 13-21

 

DSC_4940

By +Guy Sansaricq.

The story of the multiplication of the loaves that we hear in today’s Gospel subtly addresses the issue of world hunger. Jesus stunned his apostles with his command: “Feed them yourselves.” The twelve had only five breads and two fish. Jesus’ order made little sense, yet, they obeyed. “Boy o Boy! No dinner for us tonight!” were they probably mumbling. Then the miracle occurred.

The crowd of five thousand was fed and, O surprise! There were twelve baskets of leftovers. They then realized that the miracle happened only when they had agreed to give up the little they had. What would have happened if they had refused to share? Great things happen when we give up all we have. What a lesson!

Beyond that lesson on the fruitfulness of self sacrifice, this miracle is what we call a MESSIANIC SIGN, a grandiose miracle announcing a greater mystery, that of the Eucharist. Jesus is actually the bread offered to us in great abundance. The words of Prophet Isaiah in the 1st reading find their meaning in this context: “All you who have no money come receive grain and eat. Heed me and you shall eat well, you shall delight in rich fare!” Yes! “The Lord satisfies the deepest desires of the human heart!

Jesus’ real presence in the Eucharistic bread is one of the greatest teachings of Jesus as well as the teaching on the fruitfulness of self sacrifice. May you be particularly enlightened by today’s readings!

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 18ÈME DIMANCHE (3 Aout 2014)
Isaie 55, 1-3; Psaume 145; Romains 8, 35 + 37-39; Mathieu 14, 13-21 Par +Guy Sansaricq.

Le miracle de la multiplication des pains dépeint Jesus comme le Messie qui invite les foules affamées au banquet d’abondance des derniers temps. Jésus comble toutes les faims de l’homme. C’est à lui que nous devons aller pour satisfaire tous nos besoins.

D’autres lecons se glissent dans ce récit riche en couleurs. Les apotres voulaient vite congédier les mains vides et l’estomac creux cette foule de cinq mille hommes. Jésus rétorque abruptement “Donnez leur vous-mèmes à manger!” Le commandement de Jésus ne semblait pas faire beaucoup de sens car dans ce lieu désert ils n’avaient que cinq pains et deux misérables poissons. Comment nourrir une foule avec si peu? Ils obéirent en maugréant peut-etre et se mirent à distribuer tout ce qu’ils avaient. Ils verront, remplis d’émerveillement, toute cette foule se nourrir à partir du maigre lunch qu’ils avaient consenti de partager.

Apprenons que devant la détresse humaine l’on doit faire tout ce qu’on peut avec ses misérables moyens. Le détachement radical de tout ce qu’on possède semble étre la condition requise pour qu’éclate l’action de la Providence. Si les apotres avaient refusé de partager le peu qu’ils avaient, Il n’
y aurait pas eu de multiplication des pains. Croyons à la fécondité de l’amour sacrificiel!

Evidemment ce miracle sert en tout premier lieu à entamer l’enseignement de Jésus sur l’Eucharistie. Jésus est lui-mème le pain qui comble toutes nos faims. Heureux ceux qui le comprennent! Heureux ceux qui apprécient ce repas mysterieux auquel l’Eglise nous convie tous les dimanches!

 

Bishop Guy Sansaricq

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sanctuaire du Cap de La Madeleine -Fête Notre Dame le 15 Aout.

 

 

notre_dame_du_cap_shrine_quebeccard_souvenir_canada_spirit_queen__885ce99b

 

Le Sanctuaire du Cap de La Madeleine à Trois Rivières se prepare à Celébrer grandioseument la Fête Notre Dame le 15 Aout. Près de 40 Autobus contenant des membres de la Communauté Haitienne de tous les états Des États Unis et des provinces du Canada seront presents à ce grand Pelerinage Marial au sanctuaire Marial du Cap de la Madeleine

 

Father Ouellet13

Père Yoland Ouellet , recteur du sanctuaire Marial du Cap de La Madeleine et

un Grand Ami de la Communauté Haitienne au Canada

Le Père Yoland Ouellet , recteur du sanctuaire Marial du Cap de La Madeleine a accordé un entretien à Brother Tob de Radio Télé Solidarité pour parler de sa grande joie à la veille de ce grand festival Marial au Cap de La Madeleine. Il nous dit encore que cette Année la communauté Haitienne sera très nombreuse à ce grand pelerinage. La vibrante Communauté Haitienne de la Diaspora est connue pour sa grande piété Mariale. Les Etrangers sont toujours émerveillés de voir la foi à toute epreuve du Peuple Haitien et sa grande devotion à sa mère par excellence Manman Marie

 

MGr Launay Saturne

 Son Excellence Monseigneur Launay Saturne

Le Père Ouellet nous fit savoir qu’il aura 3 messes en Créole cette Année. Son Excellence Monseigneur Launay Saturne ,évêque du Diocèse de Jacmel sera le celebrant et l’Homeliste de la messe en créole à Midi du 15 Aout au Sanctuaire Marial du Cap de la Madeleine et il y aura une grande partie culturelle pour la communauté Haitienne ce Vendredi 15 Aout au Cap de La madeleine.

 

Le Père Ouellet a invité Radio Télé Solidarité à venir couvrir les derniers jours du Festival Marial. Donc Radio Télé Solidarité sera en direct du Jeudi 14 Aout au Sanctuaire Marial du Cap de la Madeleine au Vendredi 15 Aout pour la messe en Créole à midi présidée par Son Excellence Monseigneur Launay Saturne. Pour écouter Radio Télé Solidarité visitez telesolidarite.tv, clicquer sur Go To et clicquer sur live Stream pour voir les images du Festival Marial du Sanctuaire Notre Dame Du Cap. La Télé Solidarité émet 24 Heures sur 24. Pour regarder les emissions à Radio tele Solidarité vous pouvez visiter Telesolidarite.tv , clicquez sur Go To et clicquer 24 hour Video . Nous invitons tous nos amis d’internaute à visiter Télé Solidarité.tv

 

Ouellet3

Pour ce festival Marial le Père Ouellet a visité plusieurs Communautés Haitiennes de la Diaspora avec la Vierge Pelerine pour encourager la communauté haitienne à participer en grand nombre `a ce festival Marial. Parfois il va en Haiti pour rencontrer les Pelerins d”Haiti. En l’Année 2012 il a accueilli au Sanctuaire Marial une delegation de Pelerins et de Pelerines D’Haiti
Rappelons du du 2 au 5 août, on aura le pré-festival en l’honneur du bienheureux Père Frédéric Jansoone. Cette nouveauté mettra en lumière celui qui, comme premier directeur des pèlerinages au Sanctuaire, consacra 14 ans à la dévotion mariale au Cap-de-la-Madeleine.

 

 

Father Ouellet17

Du 6 au 8 août, les visiteurs de passage sur les terrains seront invités à participer à la prière préparatoire au festival qui se déroulera sous le thème «La paix svp». Le 50e anniversaire de l’inauguration de la basilique Notre-Dame-du-Cap sera également mis en relief par une messe solennelle d’action de grâce.

J’ai la chance davoir un entretien avec le Père Wedner Bérard , le sucesseur du Père Joseph Charles au sanctuaire du Cap de La Madeleine, il nous parla de son ministère et exhorta la communauté Haitienne à participer en grand nombre au festival Marial du Cap de la Madeleine. Le Père Bérard a visité plusieurs communautés Haitiennes de foi Catholique de la diaspora afin de les encourager à venir participer au festival du sanctuaire Marial du Cap de La Madeleine de l’Année 2014.

 

 

Ouellet1

Le Personnel du Bulletin du Centre National souhaite du succès au Père Ouellet et au Personnel du Sanctuaire Marial du Cap de la Madeleine pour ce grand pelerinage Marial
Brother Tob

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sanctuary of Cap de la Madeleine in Trois Rivières-Feast of Our Lady on August 15

 

notre_dame_du_cap_shrine_quebeccard_souvenir_canada_spirit_queen__885ce99b

 

 

The Sanctuary of Cap de la Madeleine in Trois Rivières is ready to celebrate the Feast of Our Lady on August 15. Close to 40 Buses containing members of the Haitian community of all U.S. states and Canadian provinces will be present at this great Marian Pilgrimage to the Marian shrine of Cap Madeleine

 

 

Ouellet3

Father Yoland Ouellet, rector of the Marian Shrine of Cap de La Madeleine gave an interview to Brother Tob of Radio Télé Solidarité to talk about his great joy at the Eve of this great festival Marian festival at the shrine of Cap de La Madeleine. He told us that this year again the Haitian community will be very numerous in this great pilgrimage. The Vibrant Haitian Community of Diaspora Community is known for its great Marian piety. The friends of the Haitian Community are always amazed at the faith of the whole Haitian people and its great devotion to its mother Manman Marie

 

MGr Launay Saturne

 

Father Ouellet told us that he will have three creole Masses for the Marian festival of 2014. His Excellency Bishop Launay Saturn, Bishop of the Diocese of Jacmel will be the celebrant and the homilist of the Creole Mass on August 15 at the Marian Shrine of Cap de la Madeleine and there will be a big cultural party for the Haitian community on August 15 at Cap de La Madeleine.

 

 

Father Ouellet17

Father Ouellet invited the personal of Radio Télé Solidarité to cover the last days of the Festival Marial. So Radio Shows Solidarié will broadcast live on August 14 at the Marian Shrine of Cap de la Madeleine and on Friday, August 15 for the Mass in Creole at noon celebrated by his Excellency Bishop Launay, bishop of Jacmel. To listen to Radio Shows Solidarity visit telesolidarite.tv, click on Go To and click on live Stream. to see the images of the Marian Shrine of Our Lady of the Festival Du Cap. Solidarity TV broadcasts 24 hours on 24. To watch broadcasts on Radio Tele Solidarity you can visit Telesolidarite.tv a, click on Go To and click 24 hour Video. We invite all our friends to visit Internet TV Solidarité.tv

Father Ouellet visited several Haitian Communities of the Diaspora with Pilgrim Virgin to encourage the Haitian community to participate at this Marian festival. Sometimes he goes to Haiti to meet the Pilgrims “of Haiti. In the Year 2012 he hosted a delegation of pilgrims from Haiti to the Marian Shrine of Cap de la Madeleine

 

religious-building-and-site-sanctuaire-notre-dame-du-cap-272980476

From August 2 to 5, there will be pre-festival in honor of Blessed Father Frederic Jansoone. This will highlight the role played by the senior director of pilgrimages to the Shrine who devoted 14 years of his life to this ministry.

From August 6 to 8, passerby pilgrims will be invited to participate in the preparatory prayer festival to be held under the theme “Peace Please”. The 50th anniversary of the inauguration of the Basilica of Notre-Dame-du-Cap will also be highlighted by a solemn Mass of thanksgiving.

The Personnel of The weekly Bulletin of the National Center wishes success to 0 Father Ouellet and the Staff of the Shrine of Cap de la Madeleine for this great Marian pilgrimage

Brother Tob

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Radio Télé Solidarité Flash

Radio télé Solidarité sera en direct le Dimanche 10 Aout à 10:30Am à la paroisse St Boniface Pour écouter cette messe visitez Telesolidarite.tv et clicquer sur live Stream. Le Père Charlince Vendredy est le leader Spirituel de la vibrante Communauté Haitienne de la Paroisse de St Boniface

 

bONIFA1

 

Radio Télé Solidarité will be live on Sunday , August 10th at 10:30 Am at St Boniface Parist. To listen this Eucharistic Celebration visit Telesolidarite.tv and click on live Stream. Father Charlince Vendredy is the spiritual leader of the Haitian Community of St Boniface Parish

 

 

 

Radio Télé Solidarité sera en direct le Mercredi 13 Aout à 3:00 Heures Pm et à 7:00 heures PM au Sanctuaire Marial Marie Reine des Coeurs à Montréal pour une messe présidée par le Prêtre Docteur Wismick Jean Jean Charles. Le Père Wismick de la Congrégation des Pères Montfortains  est le vice recteur de l’université Notre Dame et l’un des lecteurs du Bulletin Hebdomadaire du Centre National . Pour écouter Radio Télé Solidarité visitez telesolidarite.tv, clicquer sur live Stream pour écouter et voir images de cette grande célebration Eucharistique. Merci au Père Joseph Larose , l’un des learders Spirituels du sanctuaire Marie Reine Des Coeurs qui a invité le personnel de Radio Télé Solidarité à venir couvrir cette messe. Le père Larose est parmi les grands Amis de Radio Télé Solidarité au Québec.

 

 

 

Father Wismick2

le Prêtre Docteur Wismick Jean Jean Charles

 

 

Radio Télé Solidarié will broadcast live on August 13 at 3:00 PM and at 7:00PM at the Marian Shrine Marie Reine Des Coeur. The Priest Doctor Wismick Jean Charles will be the Homilist. Father Wismick is the vice rector of Notre Dame university and a good friend of The national Center of The Haitian ApostolateTo listen to Radio Shows Solidarity visit telesolidarite.tv, click on Go To and click on live Stream. to listen and see the images of the Eucharistic Celebration of the Shrine of Marie Reine Des Coeurs. Father Joseph Larose is one of the spiritual leaders of the Marian Shrine of Marie Reine Des Coeurs and a a great friend of The National Center of The Haitian Apostolate

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Radio Télé Solidarité sera en direct du Jeudi 14 Aout au Sanctuaire Marial du Cap de la Madeleine au Vendredi 15 Aout pour la messe en Créole à midi présidée par Son Excellence Monseigneur Launay Saturne. Pour écouter Radio Télé Solidarité visitez telesolidarite.tv, clicquer sur live Stream pour voir les images du Festival Marial du Sanctuaire Notre Dame Du Cap

 

 

religious-building-and-site-sanctuaire-notre-dame-du-cap-272980476

 

 

Radio Shows Solidarié will broadcast live on August 14 at the Marian Shrine of Cap de la Madeleine and on Friday, August 15 for the Mass in Creole at noon celebrated by his Excellency Bishop Launay, bishop of Jacmel. To listen to Radio Shows Solidarity visit telesolidarite.tv, click on Go To and click on live Stream. to see the images of the Marian Shrine of Our Lady of the Festival Du Cap.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce que ces gens-la veulent? What do these people want?-Marlene Rigaud Apollon

Marlene

 

Ces poèmes sont dédiés avec compassion aux enfants des pays du Sud des Etats-Unis et du Mexique qui traversent ces frontières américaines à pied, en canots, en trains et en autobus comme si de rien n’était. Et à tous les «ILLÉGAUX » nos compatriotes haitiens en paticulier qui ont été si longtemps repoussés. Puissent-ils trouver ce que tout être humain recherche.

Compliments aux participants au 41ème congrès annuel de l’AMHE (Association des Médecins Haitiens à l’Etranger), Personnel médical et bénévoles qui avec l’aide énorme et efficace du Révérend Père Alain Laverne, Pasteur de la paroisse Notre Dame de Nassau, ont pu organiser une Foire Médicale bien appréciée à laquelle je n’ai malheureusement pas pu assister, au bénéfice de la communauté.
Marlène Rigaud Apollon, M.S,

QU’EST-CE QUE CES GENS-LÀ VEULENT?

Ce que ces gens-là veulent ?

Peut-être un lit douillet,
Un par personne, merci.
Un toit à eux sur la tête,
Des murs de blocs et de béton.
–Ça les changerait tout de même
Des nattes ou des galeries et des murs de carton
Qui tombent à chaque vent.

Peut-être de l’eau courante,
Avec pression et sans coupures, merci.
Une salle de bain à lui
Avec confort moderne et douche ou baignoire
–Ça les changerait tout de même
Des crevasses d’eau stagnante et des fosses sans aisance
Où grouillent les moustiques.

Peut-être de bons repas
À la fourchette et trois par jour, merci.
Un office coquet
Avec garde-manger et “frigidaire” garnis.
–Ça les changerait tout de même
Des journées ventes creux et des poignées de restes
Pour chiens et domestiques

Peut-être de l’instruction
Lire et écrire pour commencer, merci.
Et puis de beaux diplômes
Mécanicien, instituteur, médecin ou architecte.
–Ça les changerait tout de même
Des jobs dont nul ne veut et d’un monde à huis clos
Où croissent la poisse et l’ignorance

Ce que ces gens-là veulent?
Peut-être rien de plus
Que de pouvoir vouloir, De pouvoir avoir
Et de pouvoir savoir.
Cris de colère, Chants d’espoir (pp 53-54)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

These poems are dedicated with compasssion to the children of the countries south of the U.S and of Mexico who cross those borders on foot, in boats, trains or in buses as if it were the natural thing to do. And to all the “ILLEGALS”, our Haitian compatriots in particular who have been rejected for so long. May they find what every human being is seeking.
Congratulations to those participants to the 41st Annual Convention of the AMHE (Association des Médecins Haitiens à l’Etranger), Physiciains, Other Medical Affiliates and Volunteers who, with the enormous and efficient preparation of Father Alain Laverne, Pastor of Nassau’s Our Lady’s parish, were able to organize a well appreciated Medical Fair, that, unfortunately, I wasn’t able to attend, to the benefits of the community.
Marlène Rigaud Apollon, M.S.

WHAT DO THESE PEOPLE WANT?

What do these people want?
Maybe a nice soft bed, One per person, thank you.
A roof of their own over their heads,
Walls made of blocks and of concrete
–That would be quite a change, wouldn’t you say,
From straw or concrete beds
And from walls of cardboards
That fall when the wind blows.

Maybe running water,
At high pressure and unrationed, thank you.
A bathroom of their own,
Complete with a commode and a bath or shower
— That would be quite a change, wouldn’t you say,
From those stagnant puddles and unsanitary holes
Where mosquitoes abound.

Maybe a few good meals,
Four courses, three times a day, than you.
A nice kitchen
With a well-stocked pantry and refrigerator.
— That would be quite a change, wouldn’t you say,
From days without eating or from stale left-overs
For dogs and domestics.

Maybe a chance to learn
Reading and writing to begin with, thank you.
And then, nice diplomas
As mechanics, teachers, doctors or architects.
— That would be quite a change, wouldn’t you say,
From jogs nobody wants and from a No Exit world
Where only dirt and ignorance can thrive.

What do these people want?
Maybe nothing more
Than to be able to want, To be able to have,
To be able to know.
(I Want to Dance pp. 27-28)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Père Fritz Ligondé, 25e anniversaire de vie sacerdotale

 

Ligonde25

Le Père Fritz Ligondé, Coordonnateur de la pastorale haïtienne du diocèse de Venice, célèbrera son 25ème anniversaire de vie sacerdotale le 4 octobre 2014 à la paroisse Holy Spirit de l’Archidiocèse de Newark. Cette année est particulièrement une année de grâce pour le Père Ligondé. Il fut ordonné prêtre aux États-Unis et est un serviteur dévoué dans la vigne du Seigneur.
Radio Télé Solidarité a été très heureuse d’avoir un entretien avec le père Ligondé. Il nous a fait savoir qu’il est le coordonnateur de la pastorale haïtienne depuis 12 ans et nous a parlé de son travail à Venice. Il nous informa qu’il y a 6 prêtres haïtiens qui exercent leur ministère à Venice. Donc le diocèse de Venice a 6 messes en créole .On retrouve aussi beaucoup d’haïtiens à Naples et à Fort Mayers ainsi que de nombreux professionnels haïtiens à Venice.
En outre, selon le père Ligondé, il y a plusieurs femmes haïtiennes qui sont infirmières à Venice, d’autres sont préposées d’aide aux bénéficaires. Aux USA comme au Canada il y a beaucoup d’ouvertures pour tous ceux et celles qui embrassent le domaine de la Santé. De plus, aujourd’hui nous commençons à avoir des prêtres qui sont ordonnés aux États Unis qui commencent à célebrer leur 25ème anniversaire de vie sacerdotale et qui sont en de très prestigieuse position de leadership. Nous continuons à croire qu’il est important pour les prêtres haïtiens de se réunir pour réfléchir sur la pastorale haïtienne dans la diaspora. Oui c’est vrai que nos prêtres sont très noyés dans les activités de leur paroisse mais ça vaut la peine pour ces derniers de penser à avoir une réunion de ce genre, au moins une fois l’an.
Soulignons que le Père Ligondé est un prêtre qui a une grande proximité avec les jeunes de la communauté haïtienne. Il est originaire du department du Sud et fut ordonné le 7 octobre 1989 pour l’archidiocèse de Newark. Il est un prêtre très marial. Dans son entretien il insista sur le fait que c’est Dieu qui l’a choisi dans la vie sacerdotale et reconnait par conséquent qu’il est un prêtre au service du peuple de Dieu envers qui, dit-il, il est très reconnaissant.
Jadis il était difficile pour la communauté haįtienne de la diaspora d’avoir une messe en créole. À présent nous avons plus de 100 prêtres haïtiens qui exercent leur ministère dans la diaspora. Combien de fois pensons-nous à prier pour nos prêtres et à les aider dans leurs activités pastorales? Nous vous exhortons à mettre toujours nos prêtres dans vos prières et à les supporter dans leur ministère.
Le Centre National de l’Apostolat Haïtien vous invite à participer en grand nombre à la messe du 4 ocobre à 4hPM à la paroisse Holy Spirit afin de remercier le Seigneur pour toutes les grâces qu’il a accordées au Père Ligondé au cours de ses 25 ans de vie sacerdotale. Nous continuons aussi à invoquer l’intercession de Notre Dame du Saint Rosaire pour la protection du Père Ligondé, ce, pour le bien du peuple de Dieu.
Frère Tob
Pour le Centre National

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Father Fritz Ligondé-25th Anniversary of Sacerdotal Life

 

Ligonde05

Father Fritz Ligondé Coordinator of the Haitian Ministry of the Diocese of Venice in Florida will celebrate his 25th Anniversary of priestly ordination on October 4, 2014 at the Holly Spirit parish of the Archdiocese of Newark. This year is a Year of Grace for Father Ligondé. Father Ligondé is a Haitian priest ordained In the United States and he is a zealous laborer in the Lord’s vineyard.

Radio TV Solidarity is very pleased to have an interview with father Ligondé for his 25th anniversary of priestly life. He told us that he has been the coordinator of the Haitian Ministry for 12 Years. He spoke about his work as Coordinator of the Haitian Ministry in the Diocese of Venice. He informed us that there are 6 Haitian priests ministering in the Diocese of Venice. So the Diocese of Venice has six Masses in Creole every weekend. There are a lot of Haitians in Naples and Fort Mayers which are the main towns within the diocese. There are also many Haitian professionals in the Diocese. He continued to tell us that there are many Haitian women who are nurses, and nurses aides. It is clear that in the United states as well as in Canada there are many openings for all those who embrace the field of Health.

Today we begin to have priests who are ordained in the United States who start to celebrate their 25th Anniversary of Priestly life and hold prestigious position of leadership. We continue to believe that it is important for the Haitian priests of the diaspora to meet and to reflect on the challenges of the Haitian pastoral ministry. Yes it is true that our priests are absorbed in the activities of the parish, but it’s worthwhile to consider having a meeting of shared reflection at least once a Year.

Father Ligondé is a priest who has a close relationship with the youth of the Haitian community He is a native of Cayes-Haiti He was ordained on October 7, 1989 for the Archdiocese of Newark. He is a Marian priest, he insisted in his interview that he is a priest in the service of God’s people and is very grateful to the people of God. .

The staff of the Bulletin of the National Center invites you to look back to the time when it was difficult for a Haitian diaspora community to have a Mass in Creole. Today we have more than 100 Haitian priests who minister in the diaspora. How often do we think to pray for our priests and to assist them in their pastoral activity?. Since it is never too late, we urge you to always put our priests in your prayers and support them in their ministry.

The National Center for Haitian Apostolate invites you to participate in large numbers in the Mass of October 4 at 4:00 pm at Holy Spirit to thank the Lord for all the graces he gave to the Father Ligondé during his 25 years of priestly life. We intercede Our Lady of the Holy Rosary to continue to protect this favored son of hers assigned by her Son in the service of God’s people.
Brother Tob

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A L’OCCASION DU CINQUANTIEME ANNIVERSAIRE DES VEPRES JEREMIENNES.
Par Bishop Guy Sansaricq

 

 

Ce 5 Aout 2014 marque le cinquantième anniversaire de ce qu’on a pris l’habitude d’appeler “les Vèpres Jérémiennes.”

 

Les Jeunes d'Haiti

Rappelons rapidement ce qui s’est passé. Un groupe de 13 jeunes exilés Haitiens en provenance de New-York et de Miami exécutèrent un débarquement clandestin au Sud de l’Ile d’Haiti du coté de Dame-Marie. Deux d’entre eux, Louis Drouin Jr. et Marcel Numas étaient originaires de Jérémie et un troisième Gusley Villedrouin, né à Port-au-Prince, avait sa grand mère et d’autres parents vivant à Jérémie. Les autres jeunes patriotes provenaient essentiellement de Port-au-Prince. Ces jeunes fascinés par le succès du débarquement de Fidel Castro à Cuba en 1959 pensaient pouvoir developer le mème scenario en Haiti. D’après ce qu’on en sait, ils étaient idéalistes inspirés par les idées de gauche et souhaitaient établir en Haiti un gouvernement de justice sociale. Ils avaient une liste de plus de 150 adhérents en Haiti mème et comptaient parait-il sur le support et les promesses de quelques agents de la CIA américaine. Ils espéraient comme ce fut le cas pour Castro, qu’à la nouvelle de leur arrivée, beaucoup de jeunes se joindraient à eux et qu’ils finiraient par provoquer un mouvement de masse pour renverser le régime du Dr. Francois Duvalier.

Mais les choses ne se passèrent pas comme prévu. Duvalier lacha son armée à leur poursuite. Sans experience militaire et à bout de munitions, Ils furent abattus l’un après l’autre et deux d’entre eux Drouin and Numas furent capturés vivants, transportés à Port-au-Prince et fusillés publiquement.

Cela se passa en 1964 et sert de toile de fond au drame que nous allons maintenant décrire. Pendant que se déroulait la chasse aux “rebelles”, Mr. Duvalier passa l’ordre d’arrèter sur le champ et d’exécuter sans jugement tous les parents des envahisseurs. C’est ainsi que les gendarmes se rendirent chez Mr. Louis Drouin père, père de Louis Drouin Jr., l’un des guerilleros et l’engouffrèrent dans leur camionnette. Mr Drouin était un paisible boulanger qui travaillait jour et nuit à fournir du pain à la ville, un rude travailleur que l’on voyait rarement dans les rues. Son fils ainé Guy Drouin qui ne connaissait rien des activités de son jeune frère fut lui aussi menotté tout comme ses deux jeunes soeurs Alice et Roseline l’une et l’autre récemment mariées. La police fit également main basse sur leurs maris respectifs, Guy Villedrouin et Gérard Guilbaud, deux citoyens paisibles totalement étrangers à ce qui se passait. La Police se mit ensuite à la poursuite des Villedrouins. La grand mère de Gusley Villedrouin agée de quatre-vingt cinq ans fut brutalement arrachée de sa chaise-berceuse (“dodine”) et jetée tète première dans le véhicule policier. Sa fille Fernande retardée mentale fut également arrètee. Victor Villedrouin, l’oncle de Gusley ainsi que sa femme Adeline née Chassagne furent eux aussi arrétés tout comme d’ailleurs leur fille Lyssa agée de 16 ans et son petit frère Frantz. Adeline était la bibliothécaire de la ville, une femme très aimée et appréciée de tous pour sa culture et son esprit accueillant.

Il n’y avait aucun Sansaricq au nombre des envahisseurs. Le bourgon d’exécution se rendit à la maison de Pierre Sansaricq, un grand commercant de la ville. Les hauts militaires de la ville s’approvisionnaient chez lui pour tous leurs besoins de construction. La plupart du temps, ils achetaient à credit. Souvent aussi Ils pressuraient Pierre Sansaricq de leur remettre la clé de son coffre-fort. D’ailleurs Pierre avait été incarcéré depuis une quinzaine de jours pour son refus obstiné de céder aux pressions des militaires. Ceux-ci profitèrent donc de l’occasion pour mettre la main sur toute sa famille comprenant sa femme et la soeur de sa femme Edith Laforest, une femme célibataire qui résidait avec eux. En meme temps furent arrêtes les quatre fils de Pierre: Jean-Claude (31 ans), Fred (26 ans), Pierre-Richard (20 ans) et Hubert (18 ans) ainsi que la plus jeune de la famille Marie-Catherine agée de 9 ans. Non satisfaits de ce coup de filet, ils s’emparèrent également de la femme de Jean-Claude, Graziella Sansaricq (27 ans) avec ses trois enfants en bas age: Jean-Pierre, Stephane et Marie-Régine, tous agés de 6 ans à quelques mois.

Tous furent conduits vers un lieu boisé à deux ou trois kilometres de la ville dans la zone communément appelée Numero Deux. Là ils furents cyniquement massacrés et jetés dans une fosse commune.
Mme Louis Drouin une vieille dame qui se rendait tous les matins à la messe de 5 et demie n’était pas chez elle quand on s’empara de son mari. Le lendemain, les gendarmes vinrent la prendre chez elle et l’on n’a jamais plus entendu parler d’elle.

Il est important de commémorer cet évènement sans chercher à susciter des sentiments de haine et de vengeance envers les auteurs de ces crimes qui parait-il sont déjà morts. Notons cependant en passant que l’impunité encourage le crime et caricature la justice. La nation se souille et se révèle sans principe et sans noblesse quand elle ne réprime pas le criminel.

Nous devons tout simplement avoir le courage de regarder les faits tels qu’ils se sont passés et permettre à l’histoire d’ètre notre maitresse. Le temps amène la sagesse! Comme après l’holocauste des Juifs en Allemagne nous devons pouvoir crier: “Nieder Mahl!” expression allemande qui se traduit “Jamais Plus! Jamais Plus!” Que chose semblable ne se reproduise plus!

Apprenons que chaque personne humaine a droit au respect de sa vie.
Nul ne doit ètre puni pour les fautes d’un autre.
Personne ne peut ètre condamné sans un jugement impartial du tribunal.
Le chef d’un pays n’a pas le droit de vie et de mort sur ses citoyens.
Le gouvernement n’a pas le droit de pressurer les juges.
Tout pays doit pouvoir produire un pouvoir judiciaire compétent, indépendant et honnète. C’est un signe de maturité sociale. Tout pays civilisé doit arriver à établir “le Règne de la Loi.”

Ce qui s’est produit à Jérémie est inadmissible quand des femmes, des enfants et des citoyens respectables et paisibles furent passés au fil de l’épée sans ètre jugés.
Plus l’on grandit culturellement, plus l’on bannit de chez soi les comportements fanatiques et insensés.
Presque tous les pays du monde sont passés par des périodes de sauvagerie. Mais avec le temps, les plus avancés ont compris que pour grandir et prospérer il faut éliminer des moeurs les pratiques barbares et inhumaines.

Comme chrétiens nous devons toujours nous rappeler que la haine est une maladie du Coeur qui avilit, défigure et détruit. Quand règne la haine, la société s’effondre. Laissons aux bêtes le loisir de s’entredévorer.
L’amour seul, tel qu’enseigné par Jésus-Christ et par beaucoup de sages, fait naitre dans les coeurs et dans la société les vertus qui humanisent et conduisent au progrès.

Dans l’histoire humaine le bien et le mal mènent une lutte incessante.
Heureux ceux qui ont le courage de choisir les chemins de la justice, de l’amour et de la paix.

“HEUREUX LES ARTISANS DE PAIX, ILS SERONT APPELÉS FILS DE DIEU.”

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 27 martyrs de Jérémie
En fait, les condamnés au martyre étaient plus que 27 !

Extrait de Armée d’Haïti après Magloire et hitlérisme duvaliérien. (Pages 149-150).

Voici la liste des victimes du génocide de Jérémie (Source : A. Chassagne). Le seul crime que Duvalier reprochait à ces hommes, femmes, enfants, nourrissons qui n’avaient rien à voir avec l’invasion de ‘Jeune Haïti’, c’est qu’ils étaient des mulâtres, comme jadis, les Juifs exterminés par Hitler parce qu’ils étaient Juifs. La famille Numa ne fut pas inquiétée.

Drouin, Louis, père
Drouin, Mme Louis
Drouin, Guy
Guilbaud, Gérard
Guilbaud, Mme Gérard
Laforest, Edith
Sansaricq, Pierre
Sansaricq, Mme Pierre, née Louise Laforêt
Sansaricq, Lily, dame infirme
Sansaricq, Jean-Claude, fils de Pierre et Louise
Sansaricq, Mme Jean-Claude, enceinte
Sansaricq, Jean-Pierre, 6 ans, fils de Jean-Claude
Sansaricq, Stéphane, 2 ans, fils de Jean-Claude
Sansaricq, Régine, 10 ans, fille de Jean-Claude
Sansaricq, Fred, fils de Pierre et Louise
Sansaricq, Hubert, fils de Pierre et Louise
Sansaricq, Pierre-Richard
Sansaricq, Reynold, fils de Pierre et Louise
Sansaricq, Marie-Catherine, 6 ans, fille de Pierre et Louise
Villedrouin, Mme Chénier, 85 ans
Villedrouin, Victor
Villedrouin, Mme Victor, née Chassagne
Villedrouin, Fernande
Villedrouin, Guy
Villedrouin, Mme Guy, née Roselind Drouin
Villedrouin, Frantz, âge de 16 ans
Villedrouin, Lisa, 18 ans
Les condamnés au martyre étaient plus que 27 !

D’après le témoignage ci-après que j’ai reçu de quelqu’un bien au courant et dont la famille a été victime, plusieurs personnes n’ont pas pu être localisées et ont miraculeusement échappé au massacre: “Je me rappelle bien ce massacre perpétré par ces bourreaux de Papa Doc. Notre famille a été terriblement affectée par cette tuerie. Albert Chassagne … avant sa mort nous a fait part de beaucoup de détails qui n’ont jamais été rapportés dans les journaux et même dans ses écrits. J’ai aussi connu plusieurs hommes qui résident à New York et qui ont miraculeusement survécu cet évènement et qui nous ont raconté leurs experiences”.
Quelle meilleure façon de conclure ce récit que de citer le paragraphe suivant tiré de Bain de Sang d’Albert Chassagne qui nous met en garde contre la cruauté du racisme. Il s’applique au génocide des Juifs par Adolphe Hitler, tout aussi bien qu’à celui de Jérémie par l’hitlérien François Duvalier :
“Mais pareille haine déchaînée, incontrôlée, incontrôlable même, nous semble-t-il, ne s’est pas circonscrite à la clique duvaliéro-jérémienne; elle s’est manifestée ailleurs … Certains ont eu même à dire : « Dommage que Duvalier ne les ait pas tous achevés ; on n’a que faire du reste. ” (C’est moi qui souligne).
Gérard A. Ferere, Ph.D. Professeur Emeritus, Saint Joseph’s University Auteur de Armée d’Haïti après Magloire et hitlérisme duvaliérien

Dans le cadre de la commémoration de la geste héroïque des 13 de Jeune Haïti et du massacre de familles entières dans la ville de Jérémie durant l’été 1964, le Comité du Devoir de Mémoire vous convie aux différentes manifestations religieuses et culturelles qui seront organisées autour de ces événements tragiques dans le département de la Grand-Anse.
le s Les 13 de Jeune Haiti. Qui étaient-ils? Que voulaient-ils?”
par l’artiste-peintre, Ralph Allen,

Horaire des commémorations:

Lundi 4 août 2014, 5h. p.m.: veillée de prières à la Cathédrale Saint Louis.
Mardi 5 août 2014, 6h. a.m.: messe à la Cathédrale Saint Louis suivie de
pélérinaje au mausolée.
Mardi 5 août 2014, 6h. a.m.: messe à l’Eglise de la Petite Rivière de Dame-Marie.
Mercredi 6 août, 1h p.m. : conference débats, la Bibliothèque Carl Edward Peters.

—————————————————————————————————————

Dans Armée d’Haïti après Magloire et Hitlérisme duvaliérien, publié en mai 2014, j’ai écrit un “In Memoriam” et une page spéciale à la mémoire de Marcel Numa. mon jeune ami du wharf de Jérémie, pendant les années 50, quand j’étais capitaine du Savannah, bateau des Garde-Côtes. Les voici:

 

Armee12

“En souvenir de Marcel Numa, jeune ami que j’ai connu gamin
sur les quais de Jérémie et pour qui depuis
lors, j’avais développé une affection toute particulière.
Que ton sang versé fertilise le sol d’une meilleure Haiti”.

Page 148:

Que le lecteur veuille bien me permettre une note personnelle que j’aimerais être en même temps une pieuse et affectueuse pensée à la mémoire de Marcel Numa que j’ai connu gamin quand il se baladait sur le wharf de Jérémie. Plus de 50 ans après sa mort, les larmes me viennent encore aux yeux quand je pense à lui. Je passe la parole à mon ami Eddy Cavé, auteur de De Mémoire de Jérémien qui, lui aussi, était à cette époque un des gamins sur le quai, avec Numa, que je me faisais le plaisir de recevoir à bord de mon bateau des Garde-Côtes:
“À l’époque du cyclone Hazel, en 1954, le port de Jérémie recevait régulièrement la visite d’une frégate des Garde-Côtes qui était commandée par deux jeunes officiers formés au Venezuela, Gérard Férère et Jean-Claude Laporte. Deux hommes d’une ouverture d’esprit extraordinaire qui nous traitaient en jeunes adultes, nous faisaient visiter leur bateau et nous parlaient de navigation sans jamais se lasser.
À l’époque, Marcel Numa qui avait seulement 10 ou 11 ans avait déjà succombé à l’appel du large et visitait souvent la frégate, bombardant les officiers de questions sur leur métier. Gérard avait un faible particulier pour lui et l’encouragea, sans doute sans le savoir, à opter pour ce métier.
En vacances à Miami avec Cécil Philanthrope et Harry Loiseau au printemps 2004, nous passons un après-midi mémorable chez les époux Nancy et Gérard Férère. Nous parlons de tout et de rien … Gérard avait gardé de cet adolescent turbulent et au regard pétillant d’intelligence qu’était Marcel Numa un souvenir mêlé d’émotion et d’admiration”.
Gérard Alphonse Férère, Ph.D.
Professeur Emeritus
Saint Joseph’s University
Auteur de: Armée d’Haïti après Magloire et Hitlérisme duvaliérien
Gernancy2@hotmail.com

.

“Les vrais tombeaux des morts sont le coeur des vivants”.

1964

________________________________________

J

*

________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le génocide de Jérémie

Ci-après, en hommage à la mémoire des innocentes victimes, un très court extrait de mon ouvrage Armée d’Haïti après Magloire et Hitlérisme duvaliérien, 2014 :
« La cruauté que démontrèrent les bourreaux de François Duvalier pendant le génocide de Jérémie est incroyable. C’était comme si un défi leur avait été lancé dans le but de gagner la médaille réservée au plus sanguinaire. Bain de sang d’Albert Chassagne nous présente un théâtre d’horreur que même un auteur à l’imagination la plus morbide n’aurait pu concevoir.
J’ai essayé de choisir et citer quelques paragraphes de Bain de sang pour le lecteur, mais les épisodes de la pièce macabre se suivent sans intermède, sans interruption, et c’est tout le livre qu’il me faudrait donc citer sans savoir où m’arrêter. Alors, je me suis dit que je choisirais le paragraphe le plus horrible. Pas possible, parce qu’ils le sont tous dans cet ouvrage où tous les faits sont présentés et illustrés avec les moindres détails. J’ai donc finalement décidé de mettre sur la planche deux des acteurs principaux, José Borges, officier des Forces Armées d’Haïti et Gérard Brunache, macoute jérémien, en citant ou paraphrasant les mots de Chassagne. Voici donc le jérémien Gérard Brunache qui plante un stylet dans le cœur de la petite Régine Sansaricq, 10 ans, après l’avoir enlevée des bras de sa mère. À côté de lui, José Borges prend dans ses bras, le sourire sur les lèvres, un bébé de deux ans, Stéphane Sansaricq qui demande à faire pipi ; il lui plonge sa cigarette dans les yeux en lui disant, ‘ne pleure pas, viens que je t’essuie les yeux’. Mais il s’agit d’un duel de tortures que tous les deux veulent absolument gagner. Brunache revient donc à la charge, tire Stéphane des bras de Borges, soulevant l’enfant par le bras, et lui enfonce son stylet dans le ventre. Brunache veut s’assurer la victoire définitive et battre Borges sur le terrain de la cruauté dans cette orgie sanglante. Il remarque qu’on vient de tuer Lisa Villedrouin, 18 ans, il s’approche du cadavre et a un geste impudique de la main, à l’endroit du corps de Lisa, puis se tournant vers ses coreligionnaires, il dit en ricanant : messieurs, elle était vierge ! Mais à l’étage, les assassins veulent aussi briller par leur violence morbide : Mme Chénier Villedrouin, 85 ans, percluse, ne quittait plus le lit… L’infirme fut enveloppée dans un drap par des macoutes toujours avides de sang et basculée du balcon …

(Les mots en italiques sont de Chassagne)

Ce n’est pas encore la fin de ce théâtre meurtrier. Un autre acte allait être joué à Port-au-Prince. Après leur capture, Marcel Numa et Louis (Milou) Drouin furent conduits à Port-au-Prince, torturés, questionnés, et fusillés le 12 novembre 1964, en pleine rue, devant le cimetière. Duvalier exigea la présence des employés de l’État et des secteurs privés ; que les élèves de toutes les écoles, jardin d’enfants, primaire, secondaire, universités, soient conduits par leurs professeurs au lieu de l’exécution. Des orchestres populaires furent forcés de s’y rendre pour jouer de la musique dansante, des boissons gratuites furent distribuées, et la canaille partisane célébra la victoire de l’Hitlérisme duvaliérien sur les droits de l’homme, le respect de la vie humaine et les Commandements de Dieu. On ne détacha les cadavres des poteaux que plusieurs jours après quand ils étaient déjà en putréfaction.
Gérard Alphonse Férère, Ph.D.
Professeur Emeritus, Saint Joseph’s University
L’Université Jésuite de Philadelphie
Gernancy2@hotmail.com

DEVOIR DE MEMOIRE

50 Ans
5/6 Août 1964 – 5/6 Août 2014

“LES 13 DE JEUNE HAÏTI”
DÉBARQUENT À PETITE RIVIÈRE DE DAME-MARIE
Dans le cadre de la Commémoration de la geste héroïque des 13 de Jeune Haïti, et du massacre de familles entières dans la ville de Jérémie durant l’été1964, le Comité du Devoir de Mémoire vous convie aux différentes manifestations religieuses, et culturelles qui seront organisées autour de ces évènements tragiques dans le département de la Grand-Anse:
• lundi 4 août 2014, à 5h pm, Veillée de Prières à la Cathédrale Saint-Louis ;
• mardi 5 août 2014 à 6h am, Messe à la Cathédrale Saint-Louis ;
• Pèlerinage vers le Mausolée á #2, tout de suite après la Messe du Souvenir ;
• mardi 5 août 2014, à 6h am, Messe à l’Eglise de Dame-Marie ;
• mardi 5 août 2014, Messe à 6h am. à l’Eglise de Petite Rivière de Dame-Marie
• mercredi 6 août 2014, à la Bibliothèque Carl Edward Peters de Jérémie, à 1h pm, Conférence-Débats par l’artiste-peintre, Ralph Allen, fils de Jérémie : “Les 13 de Jeune Haïti. Qui étaient-ils? Que voulaient-ils?”.
Cette conférence sera suivie de l’inauguration d’une Exposition-Souvenir sur les 13 et les Vêpres Jérémiennes de 1964. Elle durera jusqu’au 14 août et sera ouverte au public tous les jours de 9h am à 5h pm.
Des manifestations culturelles à annoncer, sont prévues au Centre Numa-Drouin.
Parents, Amis, Citoyens, Citoyennes concernés, rejoignez-nous, afin d’honorer la mémoire de ceux-là qui arrosèrent cette terre fertile de la Grand-Anse de leur sang noble et généreux dans le respect et la dignité.
“Les vrais tombeaux des morts sont le cœur des vivants”.

 

 

 

 

 

 

 

 

KUJENGA 2014

On the weekend of the 26, 27-28 of July, some 70 young people aged from 14 to 20 participated in the annual KUJENGA retreat in the beautiful grounds of the former inter-diocesan Seminary of Huntington L.I. NY.

The retreat is an annual event sponsored by the Vicariate of Black Catholic Concern. It aims at providing to the young Black Catholics of the diocese of Brooklyn and Queens an opportunity to grow spiritually. The whole style and approach of the talks and celebrations are molded in the language of the particular culture of this very special group. Useless to say, black teen-agers confront situations and challenges that demand to be addressed headlong.

The word KUJENGA is a Swahili word that means leadership. The Church wants the black kids to develop their leadership qualities and to discover that the Church really belongs to people of every race, tongue and culture. The unbreakable unity of the Church makes room for a certain diversity of expressions and styles. They should therefore be very comfortable and feel at home in the Church.

More than twelve adults volunteer their time to thoroughly prepare every detail of the event under the leadership of the Office of Black Catholics Ministry. In addition to that a dozen former Kujengans now in their twenties, most of them still in college, are on hand to escort and accompany the kids. It’s amazing to see how these have been positively marked by their experience with Kujenga and how they come back to pass on the baton to the next generations.

On the first day, after a session where rules were set and the purpose of the retreat clearly stated, a dynamic priest Fr. Norman Fischer from Kentucky gave the introductory talk about Black history, black culture and the Catholic tradition. That was very powerful and set the tone for the rest of the retreat. Then the Stations of the Cross were held in the yard with each scene well acted out by youngsters playing the parts of Jesus, Mary, the Roman Soldiers and the Apostles. It was most prayerful and inspiring. Then all went to a large room for some sort of a talent show. That was meant to bring a note of détente to show these teenagers that this retreat had also a dimension of fun.
The moment also helped them to know one another so as to interact with greater ease.

The next day, Saturday, the day began with the Morning Prayer well accompanied by guitars and drums and hymns as well as psalms and prayers. It was conducted in such a way that no one could sleep. You had to be involved and uplifted.

After breakfast, different guest speakers spoke about the theology of the body. You know it: we are created in God’s image. Therefore we have to respect and honor our bodies and the bodies of others. This topic always brings about lots of question and answers and is very crucial for teenagers.
These instructions were delivered separately for boys and girls. The teachings of the Church and their biblical roots were forcefully put forward. Actually, this was the main focus of the entire retreat.

The Rosary was said before lunch with a line a scripture being proclaimed by selected kids between each Hail Mary.

In the afternoon, more talks were given further developing the main theme initiated in the morning talk. That was followed by discussions in small groups. By 4 pm all were invited to the vast yard for a barbecue and all sorts of sport such as soccer, basket ball, races, dances and animated conversation. The food was abundant and varied. That was a time of great enjoyment.

By seven pm all were called to the chapel for the exposition of the Blessed Sacrament and a penance service. A guitarist and two singers provided the beautiful background music. A seminarian read a text of Scripture and launched a vibrant and concise call to repentance. Fr. Fischer followed him stressing the importance of facing oneself in truth and of making an option for Jesus. We must seek cleansing after our mistakes failures and sin. There were four priests on hand. Confessions went on for about two hours. Many of the youngsters later pointed out this moment as the high point of the weekend.

Sunday began with a splendid morning prayer. Then after breakfast and some more round-up sessions and rehearsals, all were in Church again for the rite of passage. This service rich in symbolism is by all means one of the high points of the retreat. This is how it unfolded.

The Anks, that is the ones who were here for the first time received a special blessing and commission and a gift. The word Ank borrowed from Swahili means water recalling the waters of baptism and of new birth, the waters of new beginnings. They were urged to grow in their faith and commitment.

Soon the Sankofas were called that is those who attended last year. The sankofa is a strange bird which is always looking backward and holds an egg in its beak. The youngsters were then urged to keep an eye on the history of their people and to learn from their wisdom. That practice will give them fecundity as suggested by the egg in the sankofa’s beak. They too received special blessings, said special prayers and received the gift of a bible and of a crucifix.

Finally those who were on their third retreat “the Doves” were called forward. They came each one escorted by an adult leader who blindfolded them as they knelt on the altar steps. After some prayers were made, the blindfold was removed signifying the darkness of faith and the primacy of trust. They each received a key to signify that through faith in God and the cleansing of repentance they could now open the doors of the future and ultimately of heaven.
After this each one of them was cdalled to say a few words. They gave their names and the name of the college they attend and also the career they have chosen to pursue. It was most impressive to hear them proclaiming their commitment to seek careers in education, in social services, in engineering, in the justice system etc. They all sounded confident in their future.

At that moment, they beautifully stood as role models for the Sankofas and the Anks.

After a good lunch another session was held to stress the importance of discipline and studies.

 

At 2.30 the closing mass took place with Bishop Sansaricq as the main celebrant and Fr Fischer as the homilist. Father had composed as part of his homily a rap song spelling out rhythmically the greatness of Jesus and the joy brought about by true observance of the Gospel. The teenagers were thrilled and stood in spontaneous applause after he finished. This demonstrated the wisdom of what St John Paul II had said about the New Evangelization namely that is must be new in its fervor, its methods and its expression. Boy Oh Boy, did that not prove true today?

Before taking the bus to return home, an evaluation session was held. The quasi totality of the kids admitted that this was one of the greatest experiences of their lives.

A big hurrah is owed to Fr. Alonso Cox, the Coordinator of Black ministry, Fr. Dwaine Davis, one of the veterans and driving forces of Kujenga, the priceless and untiring lay committee who were the foot soldiers of this venture and ELRETA FOWLER the Secretary of the Office of the Vicariate of Black Catholic concern who really was the architect and the engineer of the entire operation. Thank you Elreta!

To God be the glory!

+Guy Sansaricq

 

 

 

 

 

 

Tele Solidarite-Fund Raising Campaign

 

Nancy-2

      The Bulletin The Haitian Apostolate Inc. has recently launched a fund-raising campaign for the purpose of purchasing Radio and TV cameras and other electronic equipment to enhance their radio and television programs on the internet. For many years now, these programs have been in existence but need to be professionally enhanced. These programs are accessible on a daily basis at SNAA.ORG. They provide religious instructions but also news of the community. Interviews with many important persons of the community are frequently aired. Many associations such as the Haitian Doctors’ Association will soon be preparing a weekly talk show program on health issues. Good equipments are necessary for better performance. A committee including members of the Haitian engineers, the Haitian Doctors and the Haitian artists Associations are overseeing the operation. I am temporarily the chairman of that board. Checks can be sent to: “Haitian Apostolate Inc.” 332, East 32nd St. Brooklyn NY 11226 This highly recommendable community service deserves the wide support of everyone who loves Haiti.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Apostolat Haitien National campagne de levée de fonds

 

Nancy-2

    L’Apostolat Haitien National vient de lancer une campagne de levée de fonds afin d’être en mesure de se procurer les équipements nécessaires pour le fonctionnement efficace de leur radio et de leur Television appelés Radio/TV solidarite. Tout le monde peut se brancher sur ces programmes 24 heures sur 24 sept jours par semaine en clicquant SNAA.ORG. Un large comité comptant parmi eux des membres des associations Haitiennes des ingénieurs, des médecins et des artistes sont en charge de cette station. Je suis provisoirement le chairman de ce “Board.” Les associations ci-haut mentionnées sont en train de préparer des talk shows hebdomadaires sur leurs domaines d’expertise. Nous espérons que le plus grand nombre possible de ceux qui aiment notre pays contribueront largement à cette entreprise qui a pour but de rehausser notre communauté. Tout chèque peut étre adressé comme suit: Haitian Apostolate inc. 332, East 32nd St Brooklyn NY 11226         Bishop Guy Sansaricq

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pape François demande « de tout coeur » aux peuples en guerre d’arrêter les violences

• Le pape François

Francis9

Le pape François récuserait le Prix Nobel de la Paix
100 ans après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, le pape François a évoqué ce « tragique événement » et souhaité que « les erreurs du passé ne se répètent plus », le 27 juillet 2014, lors de la prière dominicale de l’Angélus au Vatican. Devant des dizaines de milliers de fidèles réunis place Saint-Pierre, le pape a particulièrement tourné son regard vers les conflits en cours au Moyen-Orient, en Irak et en Ukraine.
Avec force, après avoir évoqué avec gravité le destin tragique des enfants, le pape François a lancé un appel aux peuples en guerre : « Arrêtez-vous, je vous en prie, je vous le demande de tout mon cœur, l’heure est venue de s’arrêter, arrêtez-vous s’il vous plaît ».
Frédéric Mounier

Le pape François au Sri Lanka et aux Philippines en janvier 2015

Philipine

Dita Alangkara/AP
Prière, le 17 novembre 2013, dans l’Eglise de l’Enfant-Jésus de Tacloban (Philippines), ravagée par le typhon Haiyan.
Avec cet article
Le pape François demande « de tout coeur » aux peuples en guerre d’arrêter les violences
Le pape François se rendra au Sri Lanka du 12 au 15 janvier 2015, puis aux Philippines du 15 au 19 janvier, a indiqué mardi 29 juillet le Bureau de presse du Saint-Siège. Il s’agira de son second voyage en Asie, après la Corée du Sud le mois prochain, signe de l’attention particulière du pape envers ce continent.
Au Sri Lanka, où vit une communauté catholique de 1,5 million de fidèles (7 % de la population environ), le voyage du pape François prend place dans une période difficile pour l’Église catholique locale.
Le pape entend surtout y encourager l’Église à favoriser la réconciliation entre Cinghalais et Tamouls, qui se sont affrontés lors d’une longue guerre civile entre 1983 et 2009. La communauté catholique du Sri Lanka réunit des fidèles de ces deux groupes ethniques mais son unité est menacée par de profonds antagonismes et des années de conflit.
Les sujets sensibles ne manquent pas
A priori, le déplacement aux Philippines présente moins de difficultés politiques. Avec près de 90 millions de catholiques (83 % de la population), cet archipel du Sud-Est asiatique compte plus de la moitié du nombre de fidèles du continent.
Pour autant, d’après l’agence Églises d’Asie, les sujets sensibles ne manquent pas, des conséquences négatives de la mondialisation aux problèmes d’inégale répartition des richesses en passant par les problématiques liées à la défense de la vie.
Aux Philippines, le pape François pourrait notamment visiter des zones ravagées en 2013 par le typhon Haiyan et par le tremblement de terre qui ont frappé l’archipel des Visayas.
Paul VI et Jean-Paul II ont déjà visité les deux pays
Paul VI (1963-1978), qui inaugura les voyages internationaux des papes, se rendit notamment au Sri Lanka et aux Philippines fin 1970 lors du neuvième et dernier voyage de son pontificat. Jean-Paul II (1978-2005) se rendit aux Philippines une première fois en février 1981, puis de nouveau en janvier 1995, faisant aussi étape, entre autres, au Sri Lanka.
Lors de ce dernier voyage aux Philippines, le pape polonais avait notamment participé aux plus grandes Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) depuis leur création. 5 millions de personnes étaient ainsi présentes à Manille. De son côté, Benoît XVI (2005-2013) ne s’est pas rendu sur le continent asiatique au cours de son pontificat.
C’est certainement pour cette raison mais aussi pour l’intérêt particulier qu’il porte à l’Asie que le pape François a choisi d’y effectuer deux voyages très rapprochés, dans trois pays différents. Il a en effet affirmé à plusieurs reprises qu’il voulait être missionnaire au Japon dans sa jeunesse et pourrait décider très prochainement de proclamer saint le jésuite Matteo Ricci (1552-1610), évangélisateur de la Chine.
Apic/I.Media

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le New York Times plaide pour la légalisation de la marijuana aux États-Unis
Le quotidien américain a publié dimanche 27 juillet un éditorial favorable à la légalisation, prélude à une série d’une semaine
Avec cet article
Le Colorado tente la légalisation de la marijuana
En Californie, la marijuana se consomme en médicament

 

 

 

Marijuana

Premiers pas encadrés vers le cannabis thérapeutique en France
Cette prise de position intervient alors que deux États du pays ont déjà franchi le pas, et qu’une vingtaine d’autres ont légalisé l’usage médical de la marijuana.
Pour le New York Times, l’interdiction de la marijuana est non seulement inefficace, mais elle est également contre-productive. « Le gouvernement fédéral devrait l’abroger, estime le bureau éditorial du quotidien. Nous avons atteint cette conclusion après beaucoup de discussions, inspirées par l’évolution rapide au niveau des États des lois sur la question. »
UNE POLITIQUE JUGÉE INEFFICACE
Pour le journal de la côte Est, la politique menée depuis 40 ans aux États-Unis est d’abord un échec. « Après trois décennies, la criminalisation n’a en rien affecté la consommation, assure-t-il. Chaque année, près de 30 millions d’Américains consomment de la marijuana ».
Tout en étant opposé à la vente aux moins de 21 ans (âge limite également pour la vente d’alcool aux États-Unis), le Times soutient que cette politique fait avant tout les beaux jours des criminels, établissant un parallèle avec la Prohibition des années 1920 : « les États-Unis ont mis 13 ans à reprendre leurs esprits et mettre fin à la Prohibition, 13 ans au cours desquels les gens continuaient à boire, de sorte que des citoyens respectueux de la loi sont devenus des criminels et que les syndicats du crime ont émergé et prospéré ».
DES COÛTS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX « IMMENSES »
Non seulement inefficace, la lutte contre le cannabis aurait également un coût « immense » pour la société américaine. D’abord en termes financiers : la facture de la répression s’élèverait chaque année à plus de 3,6 milliards de dollars (2,7 milliards d’euros). Sans véritable impact pour la sécurité publique, les personnes interpellées étant, dans 9 cas sur 10, non pas des trafiquants mais de simples consommateurs.
Ensuite en termes sociaux, notamment au sein des minorités ethniques. La pénalisation conduit à un « résultat raciste, frappant de manière disproportionnée les jeunes noirs, gâchant leur vie et donnant naissance à de nouvelles générations de criminels ». Un argument déjà mis en avant par Barack Obama dans un entretien publié cet hiver dans la presse américaine.
LA SOCIÉTÉ AMÉRICAINE EN PLEINE ÉVOLUTION
Cette prise de position intervient alors que le débat est très vif sur le sujet aux États-Unis, où les mentalités ont fortement évolué ces dernières années. Aujourd’hui, à en croire les sondages, 54 % des Américains sont favorables à la légalisation, contre 41 % en 2010.
En dépit de l’interdiction qui pèse au niveau fédéral, près de la moitié des États ont déjà légalisé l’usage thérapeutique de la marijuana, un mouvement initié par la Californie en 1996. En France aussi, le cannabis thérapeutique fait ses premiers pas.
Le Colorado et l’État de Washington ont été plus loin encore cette année, légalisant la marijuana, soumise désormais à une réglementation similaire à celle de l’alcool. L’Alaska et l’Oregon pourraient imiter ces deux États de l’Ouest cet automne : leurs électeurs se prononceront en novembre à l’occasion d’un référendum.
GILLES BIASSETTE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Iraq : l’ONU préoccupée par le sort des nombreux civils dans les zones de conflit

Iraq_Mosque

Une mosquée dans le nord de l’Iraq. Photo HCR/K. Brooks
La Coordinatrice humanitaire des Nations Unies en Iraq, Jacqueline Badcock, a exprimé jeudi sa préoccupation concernant la multiplication des incidents violents en Iraq et l’instabilité croissante qui affectent les citoyens de ce pays.
« Il est nécessaire d’assurer un accès humanitaire immédiat, sûr et sans entraves », a déclaré Jacqueline Badcock, qui est également la Représentante adjointe du Secrétaire général en Iraq. « Nous devons urgemment assurer la fourniture d’aide humanitaire et rétablir les services de bases aux communautés affectées par le conflit, ainsi qu’aux réfugiés et aux personnes déplacées », a-t-elle souligné dans un communiqué de presse.
Plus de 500.000 personnes ont été déplacées depuis le début du mois de juin ce qui porte le nombre total de déplacés en 2014 à 1,4 million de personnes, dont 230.000 réfugiés syriens. Entre janvier et juin, plus de 5.500 personnes ont été tuées et 12.000 ont été blessées. 900 personnes ont perdu la vie pendant le seul mois de juillet.
De nombreuses personnes qui ont récemment été contraintes de fuir sont allées vers les zones contrôlées par les Kurdes dans le nord du pays, ou vers le sud du pays, tandis que d’autres restent bloquées dans les zones de conflit et ont urgemment besoin d’aide humanitaire.
Dans de nombreux cas, les services de bases ont été interrompus à cause de la violence, dont des cliniques et hôpitaux, des infrastructures primordiales telles que des stations de pompage d’eau et des centrales électriques ce qui accentue la souffrance des civils.
« Les civils doivent pouvoir quitter les zones affectées par les combats en sécurité et dans la dignité et il faut respecter leur droit d’avoir accès à une assistance humanitaire », a souligné Jacqueline Badcock.
« L’ONU et ses partenaires humanitaires sont prêts à apporter l’assistance nécessaire, mais pour cela, les parties prenantes doivent cesser les hostilités et garantir l’accès sûr et sans entraves des travailleurs et des fournitures humanitaires aux communautés affectées », a-t-elle ajouté.
(Mise en perspective : Jérôme Longué)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Traite des êtres humains : redonner l’espoir et la dignité aux millions de victimes

Traite Des Etres Humains

Le drame caché du trafic d’êtres humains à des fins sexuelles (Photo : ONU)
En ce mercredi 30 juillet 2014, les Nations Unies célèbrent la première Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres humains. A cette occasion, le Secrétaire général, Ban Ki-moon, lance un appel pour faire cesser ce crime et donner de l’espoir aux 22 millions de victimes, qui pour la plupart sont des femmes et des enfants vulnérables condamnés à une vie de souffrances.
Selon l’ONUDC, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, dont le Siège se trouve à Vienne, en Autriche, la traite des êtres humains est particulièrement lucrative puisqu’elle rapporte 32 milliards de dollars par an, ce qui la classe juste après le trafic de drogue et le trafic d’armes.
Dans son message, Ban Ki-moon souligne également que la traite d’êtres humains est une entreprise mondiale sans pitié qui prive les victimes de leurs droits et de leur dignité et génère des milliards de dollars au profit de réseaux de criminalité organisée. Il rappelle que les victimes subissent souvent une exploitation sexuelle et sont contraintes à travailler dans des conditions proches de l’esclavage.
Aussi, le Secrétaire général appelle-t-il en cette première Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres humains à l’action pour faire cesser ce crime et donner de l’espoir aux victimes ignorées. Il exhorte tous les pays à ratifier et à appliquer intégralement la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et son Protocole additionnel relatif à la traite d’êtres humains.
Ban Ki-moon précise aussi que même si la répression, la coopération transfrontières et les échanges d’informations sont efficaces dans la lutte contre la traite d’êtres humains, il faut attaquer le mal à la racine. La pauvreté extrême, l’inégalité solidement implantée et l’absence d’éducation et de perspectives dans la vie créent des vulnérabilités que les trafiquants ne manquent pas d’exploiter. Au bout du compte, la meilleure protection est d’accélérer le développement pour tous.
Enfin, le patron de l’ONU met l’accent sur la réinsertion des victimes de la traite qui ont la chance d’être libérées. A cet égard, le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies en faveur des victimes de la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants, mène une action en leur nom mais a besoin de financements supplémentaires. Aussi, demande-t-il à chacun d’appuyer la campagne de l’ONU intitulée « Ouvrez votre cœur aux victimes de la traite ».
Selon Pierre Lapaque, Représentant régional de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime pour l’Afrique de l’Ouest et du centre, joint à Dakar, l’Afrique de l’Ouest et du centre souffre comme toutes les régions du monde de ce fléau. C’est pourquoi le Bureau régional mène toute une action de sensibilisation auprès des États Membres pour s’assurer qu’ils mettent en œuvre les instruments juridiques pertinents. Même si la traite des êtres humains concerne largement les femmes et les enfants, à des fins sexuelles, en Afrique de l’Ouest et du centre, la traite, véritable forme moderne de l’esclavage, frappe aussi les secteurs des mines, de l’agriculture et de la pêche. Il y a également à relever l’énorme défi de la mendicité forcée.
(Interview : Pierre Lapaque, Représentant régional de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime pour l’Afrique de l’Ouest et du centre; propos recueillis par Jérôme Longué)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gaza : l’ONU condamne la violation du cessez-le-feu humanitaire par le Hamas

Gaza-01

Un garçon palestinien réfugié dans une école des Nations Unies dans la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza. Photo UNICEF/El Baba
Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné vendredi dans les termes les plus forts la violation par le Hamas de la trêve humanitaire qui avait débuté le matin-même à Gaza et il s’est dit choqué et profondément déçu par ces développements.
« Le Secrétaire général note que l’ONU n’a aucun moyen indépendant de vérifier exactement ce qui s’est passé. Selon les dernières informations, deux soldats de l’armée israélienne ont été tués et un autre kidnappé après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu humanitaire », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse. « Cela constituerait une grave violation du cessez-le-feu, et cela pourrait avoir des conséquences très graves pour la population de Gaza, d’Israël et au-delà. Ceci remet en question la crédibilité des assurances du Hamas à l’Organisation des Nations Unies. Le Secrétaire général demande la libération immédiate et inconditionnelle du soldat capturé. »
Le Secrétaire général s’est déclaré profondément préoccupé par la reprise des attaques israéliennes sur Gaza et le meurtre de plus de 70 Palestiniens ce matin. « Au lieu de donner aux deux côtés, en particulier aux civils de Gaza, un répit bien nécessaire pour leur permettre de prendre soin de leurs blessés, enterrer leurs morts et réparer les infrastructures vitales, cette violation du cessez-le-feu conduit maintenant à une nouvelle escalade », a ajouté le porte-parole de Ban Ki-moon.
Le Secrétaire général a exhorté les deux parties à faire preuve d’un maximum de retenue et à revenir à la trêve humanitaire de 72 heures qui avait été convenue et qui a duré très de peu de temps. Il a aussi exhorté ceux qui ont une influence sur les parties en conflit à tout faire pour les convaincre d’observer le cessez-le-feu humanitaire.
Vendredi matin, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, avait indiqué avoir été informé par les autorités israéliennes d’un incident grave à Gaza après le début de la trêve humanitaire à 8h00 du matin heure locale. Cet incident implique un tunnel derrière les lignes de l’armée israélienne dans la zone de Rafah de la bande de Gaza, avait-il précisé.
De leur côté, les agences humanitaires ont lancé vendredi un appel de 369 millions de dollars auprès des bailleurs de fonds pour répondre aux besoins urgents à Gaza. Cet appel de fonds a été officiellement lancé par le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies, James W. Rawley, et le Ministre palestinien des affaires sociales, Shawqi Issa.
L’appel de fonds estime que l’ensemble de la population de la bande de Gaza (1,8 million de Palestiniens) est touchée par les hostilités de plusieurs façons. L’appel vise à soutenir l’accès à la santé et à l’eau ainsi qu’à répondre aux besoins des personnes déplacées. L’assistance sera fournie par les agences des Nations Unies et les organisations non gouvernementales locales et internationales (ONG).
« Une forte mobilisation des ressources est nécessaire pour satisfaire les besoins les plus urgents, en particulier ceux découlant du nombre élevé de personnes déplacées et des importants dommages causés à l’infrastructure », a déclaré M. Rawley. « Mais ces ressources auront peu de sens si le blocus de Gaza et le déni des droits des Palestiniens continuent. Dans un premier temps, toutes les agences humanitaires devraient bénéficier d’un passage et d’un accès sûrs », a-t-il poursuivi.
(Extrait sonore : Maria Jose Torres, adjointe de la coordination humanitaire de l’ONU à Gaza; propos recueillis par Florence Westergard)

 

 

 

 

 

Proverbe

Kote yo pa konnen Tòti , yo ba li Kanson mete

Afòs Krich ale nan dlo, li fini pa kraze

Krab di yo pito se gason ki kenbe yo pase fanm

pasyans bon , men bay bouch ou youn arêt  pi bon

Pikan pouse nan jaden parese

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vieillissement : lutter contre la discrimination de 700 00 millions de personnes

veillissement

Le vieillissement, un défi universel (Photo : ONU)
Fin ce vendredi à New York de la cinquième session du groupe de travail de l’Assemblée générale sur le vieillissement qui vise notamment à promouvoir les droits fondamentaux des personnes âgées. L’enjeu des discussions concerne 700 000 millions de personnes dans le monde, âgées de plus de 60 ans. Elles seront 2,2 milliards en 2050 ce qui va poser des défis considérables dans nombre de domaines liés à l’emploi, à la santé et la vie sociale, notamment en raison de la maladie d’Alzheimer avec ses conséquences sur les personnes âgées mais aussi sur leur entourage et sur la société dans son ensemble.
Pour combler la carence des États, les organisations non gouvernementales (ONG) se mobilisent. Lors d’une interview avec la Radio des Nations Unies, le Docteur brésilien Alexandre Kalache, Président du Centre international de longévité, qui a notamment exercé durant une douzaine d’années à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a rappelé que tous les pays, qu’ils soient développés ou en développement, sont confrontés au problème du vieillissement.
Aussi Alexandre Kabache jugé surprenant que les pays développés veuillent tant se désintéresser du sort des personnes âgées malgré les implications que leur situation a sur l’emploi, les caisses de retraite et la sécurité sociale. Il souligne que les pays en développement qui semblent davantage mobilisés pour relever le défi n’ont pas les moyens d’y faire face.
Le docteur Kalache a aussi insisté sur les apports et contributions bénéfiques des personnes âgées aux sociétés en raison notamment de l’immense expérience acquise. Or, les personnes âgées sont victimes de préjugés ou de comportements discriminatoires en raison de leur âge. Ceux qui adoptent cette attitude considèrent que les personnes âgées sont fragiles, qu’elles ne sont plus «dans le coup», qu’elles sont incapables de travailler, physiquement faibles et lentes mentalement, handicapées ou inutiles.
Ces stéréotypes empêchent parfois les personnes âgées de participer pleinement aux activités sociales, politiques, économiques, culturelles, spirituelles, civiques et autres. Il se peut également que les gens plus jeunes, en raison de leur attitude, dissuadent les gens âgés de participer voire fassent obstacle à leur participation.
(Interview : Docteur Alexandre Kalache, Président du Centre international de longévité; propos recueillis par Jérôme Longué)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Good to know USCCB’s “Praying with Body, Mind, and Voice”(2010) – Part I

Deacon Paul

 

 

Deacon Paul C. Dorsinville
In the celebration of Mass we raise our hearts and minds to God. We are creatures of body as well as spirit, so our prayer is not confined to our minds and hearts. It is expressed by our bodies as well. When our bodies are engaged in our prayer, we pray with our whole person. Using our entire being in prayer helps us to pray with greater attentiveness.
During Mass we assume different postures – standing, kneeling, sitting – and we are also invited to make a variety of gestures. These postures and gestures are not merely ceremonial. They have profound meaning and, when done with understanding, can enhance our participation in the Mass.
STANDING
Standing is a sign of respect and honor, so we stand as the celebrant who represents Christ enters and leaves the assembly. From the earliest days of the Church, this posture has been understood as the stance of those who have risen with Christ and seek the things that are above. When we stand for prayer, we assume our full stature before God, not in pride but in humble gratitude for the marvelous things God has done in creating and redeeming each one of us. By Baptism we have been given a share in the life of God, and the posture of standing is an acknowledgement of this wonderful gift. We stand for the proclamation of the Gospel, which recounts the words and deeds of the Lord. The bishops of the United States have chosen standing as the posture to be observed for the reception of Communion.
KNEELING
In the early Church, kneeling signified penance. So thoroughly was kneeling identified as penance that the early Christians were forbidden to kneel on Sundays and during the Easter season, when the prevailing spirit of the Liturgy was one of joy and thanksgiving. In the Middle Ages kneeling came to signify homage, and more recently this posture has come to signify adoration, especially before the presence of Christ in the Eucharist. It is for this reason that the bishops of this country have chosen the posture of kneeling for the entire Eucharistic Prayer.
SITTING
Sitting is the posture of listening and meditation, so the congregation sits for the pre-Gospel readings and the homily and may also sit for the period of meditation following Communion. All should strive to assume a seated posture during the Mass that is attentive rather than merely at rest.
PROCESSIONS
Every procession in the Liturgy is a sign of the pilgrim Church, the body of those who believe in Christ, on their way to the Heavenly Jerusalem. The Mass begins with the procession of the priest and ministers to the altar. The Book of the Gospels is carried in procession to the ambo. The gifts of bread and wine are brought forward to the altar. Members of the assembly come forward in procession – eagerly, attentively, and devoutly – to receive Holy Communion. We who believe in Christ are moving in time toward that moment when we will leave this world and enter into the joy of the Lord in the eternal Kingdom he has prepared for us.
(To be continued)
+ + +
Dans la célébration de la Messe nous élevons nos coeurs et esprits vers Dieu. Nous sommes des créatures de corps aussi bien que d’esprit, donc notre prière nést pas confinée à nos esprits et coeurs. Elle est exprimée par nos corps aussi. Quand nos corps sont engagés dans notre prière, nous prions avec toute notre personne. Usant tout notre être en prière nous aide à prier avec une plus grande attention.
Pendant la Messe, nous assumons diverses postures – debout, à genoux, assis – et nous sommes aussi invités à faire une variété de gestes. Ces postures et gestes ne sont pas simplement cérémoniaux. Ils ont un sens profond et, quan faits avec compréhension, peuvent élever notre participation à la Messe.
DEBOUT
La posture Debout est un signe de respect et d’honneur, aussi nous nous tenons debout quand le célébrant qui représente le Christ entre et quitte l’assemblée. Dès le début de l’Eglise, cette posture a été comprise comme celle de ceux qui sont ressucités avec le Christ et cherchent les choses d’en-haut. Quand nous nous tenons debout en prière, nous assumons notre pleine stature devant Dieu, non pas en arrogance mais en humble gratitude pour les merveilles qu’a fait Dieu en créant et rachetant chacun de nous. Par le Baptême nous avons reçu une part dans la vie de Dieu, et la posture debout est une reconaissance de ce cadeau merveilleux. Nous nous tenons debout pour la proclamation de l’Evangile, qui redit les paroles et actions du Seigneur. Les évêques des Etats-Unis ont choisi la posture debout pour être observée pour la réception de la Communion.
(A suivre)

 

 

 

 

 

 

 

Archidiocèse de Boston-Bonne Fête Gertha Dabady

 

Gertha

Le Centre National de L’Apostolat Haïtien est heureux d’annoncer aux Chrétiens Haïtiens d’Haïti et de la diaspora que le Mercredi 1er Août était l’anniversaire de Madame Gertha Dabady la distinguée épouse de notre frère et ami l’artiste Gilbert Dabady. Elle est Leader du groupe de Jeunes des Étoiles de Marie de la paroisse St Mathieu de Boston. Gertha Dabady est une grande lumière pour la pastorale Haïtienne en Diaspora et une grande amie du Centre National de l’Apostolat Haïtien à L’étranger.
Gertha est infirmière de Profession et connue dans la communauté Haïtienne pour son humilité, sa sagesse et surtout pour son esprit d’équipe.Ele est parmi les grandes lectrices du bulletin du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’étranger et une grande amie du Centre National

Msgr Guy Sansaricq, du Centre National rejoint sa voix aux autres : Gilbert Dabady, sa famille, le groupe des Étoiles de Marie, aux Prêtres Haïtiens et au peuple de Dieu de Boston pour lui souhaiter un heureux anniversaire de naissance. « Chère Madame Gerta:

Bonne Fête! Je me joins à Gilbert, vos enfants et tous ceux qui vous aiment pour vous dire
notre joie à vous voir faire un nouveau pas vers l’avenir de grace que le Seigneur vous réserve.

A beaucoup d’égards, il vous a déjà comblée mais les faveurs de Dieu ne connaissent pas de limites.
Je prie qu’il continue à vous gater.

Avec mes respectueux sentiments!

Le Centre National, en cette occasion, invite tous les Catholiques de la diaspora et d’Haïti à prier pour notre Sœur Gertha et sa famille.

Que Maman Marie soit sa protectrice !

Le Centre National.

 

 

Archidiocèse de Newark –Bonne Fête Père Max Osias

 

Father Max

Cardinal Langlois  et Le Père Max Osias

Le 2 Aout était l’anniversaire du Révérend Max Osias , administrateur leader de la grande Communauté Haitienne Catholique de la Paroisse de Holy Spirit à New Jersey. Le Père Max Osias est un grand ouvrier dans la vigne du Seigneur et un fils de l’archidiocèse de Port-au-Prince. Père Osias est parmi les grands lecteurs du Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’étranger

Père Max est un prêtre très humble, marial , spirituel et un grand cadeau de Dieu à la Pastorale Haitienne de la Diaspora. Il est reconnu dans la communauté Haïtienne de New Jersey comme un grand communicateur et très proche des jeunes. . Dès son arrivée dans la paroisse de Holy Spirit il travaille inlassablement pour mettre tout le monde ensemble car il sait que l’église est un grand hôpital des pécheurs et son rôle est de mettre tout le monde ensemble.

Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq souhaite à son ami le Père Max un Joyeux Anniversaire en ces mots : « Very dear Father Max:

Happy Birthday! There is joy in making a new step forward on the journey of life.
I Share this joy with you knowing that the Lord is holding your hand and guiding you to greater wisdom and peace.
Be assured of my great esteem and affection for you. Fulfill God’s plan on you!

Le Centre National de l’Apostolat Haïtien se joint à sa famille, à la grande communauté Haïtienne de l’archidiocèse de Newark, la communauté Haïtienne de la paroisse de Holy spirit , au peuple de Dieu de l’archidiocèse de Port-au-Prince, aux Prêtres Haïtiens et au peuple de Dieu pour lui souhaiter un heureux anniversaire de naissance.

Le Centre National, en cette occasion, invite tous les Catholiques de la diaspora et d’Haïti à prier pour le très bon Père Max.
Le Centre National

 

 

 

 

Orlando

 

 

Father Gaetan7

Père Gaétan Boursiquot Coordonnateur de la Pastorale Haitienne à Orlando
Le 7 Aout ramène l’anniversaire de naissance du Père Gaétan Boursiquot , Coordonnateur de la Pastorale Haïtienne du Diocèse d’Orlando et le Père de l’Année 2012. Il est un ancien Recteur du Grand séminaire Notre Dame d’Haïti ancien membre du Comité National du Renouveau Charismatique Catholique D’Haiti et Ancien professeur de liturgie au Grand Séminaire Notre Dame d’Haïti. Le Père Gaétan Boursiquot est un grand ouvrier dans la vigne du Seigneur et un grand ami du Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’étranger

Le Père Gaétan est un fils de la Vallée de Jacmel. Qui ne se souvient du Jeune Père Gaétan Boursiquot qui anima une grande rencontre pour les jeunes au Gymnasium de Port-au –Prince à l’ occasion de la visite du Regretté Saint Père Jean Paul II en Haïti le 9 Mars 1983. Ce prêtre professeur est un ancien étudiant de l’université Saint Anselme de Rome ou il a décroché une maitrise en Liturgie. Le Père Gaétan est réputé au sein de l’Église d’Haïti pour sa spiritualité, son humilité et sa grande sagesse. Excellent communicateur et grand unificateur, il tente de rassembler toutes les composantes de la société Haïtienne du centre de la Floride .

Monseigneur Guy Sansaricq, fondateur du Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’étranger et directeur de radio Solidarité souhaite à son ami et Frère le Père Gaétan un Heureux Anniversaire en ces mots: «.Dear Fr Gaetan:

Happy Birthday! I rejoice with you at this new dawn.
Trust in God fills us with hope as we move forward into the future, one step at a time.

Rest assured of my great admiration for your many gifts and God-given qualities.
I pray that every new year will make you enjoy God’s favors a little more.

Sœur Claire Gagné se fait la porte parole du Comité National du Renouveau Charismatique d’Haïti pour souhaiter un Heureux Anniversaire à son ami le Père Gaétan : « Le Renouveau Charismatique D’Haïti vous souhaite un heureux anniversaire. Le 7 Aout nous prierons spécialement pour vous. Avec toute notre affection,
Sœur Claire Gagné
Et le Comité National »

Gaëlle Santana, Présidente du MJA souhaite un Heureux Anniversaire au Père Gaétan : «
Père Gaétan,
Au nom de tous les jeunes dans la Communauté Haïtienne d’Orlando, j’accepte l’honneur de pouvoir te souhaiter un joyeux anniversaire en ce jour si important de l’année. Ce jour qui marque la naissance d’un père, d’un accompagnateur, d’un bon pasteur, d’un guide pour nos jeunes, d’un disciple de notre Seigneur.

C’est toujours un plaisir pour moi de penser aux bienfaits du Bon Dieu de nous avoir envoyé un prêtre comme toi Père Gaétan, et lui remercie de t’avoir donné l’initiative de fonder et rassembler les jeunes de notre communauté. Je continuerai toujours à lui demander de ne jamais te priver de la présence chaleureuse de son Amour, et je prie que jamais tu ne t’éloignes du cœur si doux de notre mère, la très sainte Vierge Marie.

Encore une fois, je te souhaite un joyeux anniversaire, une journée paisible et une année réconfortée de la douceur de l’Amour du Cœur Sacré de Jésus.

Ta fille en Christ, »

Le Centre National de l’Apostolat Haïtien se joint à sa famille, à la Conférence Épiscopale d’Haïti, nos frères et sœurs du diocèse de Jacmel, Le Conseil du Renouveau Charismatique des Haitiens d’outre-mer et d’Haïti, La grande Communauté Haïtienne Catholique d’Orlando aux Prêtres Haïtiens et au peuple de Dieu pour lui souhaiter un heureux anniversaire de naissance.

Le Centre National, en cette occasion, invite tous les Catholiques de la diaspora et d’Haïti à prier pour le très Bon Père Gaétan Boursiquot.

Que Maman Marie soit sa protectrice !

Le Centre National.
#

In Brief

 

 

 

Father Larose

 

 

 

National Center-Holy Land Dear Friends:             The National Center of the Haitian Apostolate offers you the opportunity to go to the Holy Land and Rome. Our Holy Father, Pope Francis recently made this pilgrimage walking in the footsteps of Our Lord Jesus. He encourages us to see the places that are related to our Faith and Catholic tradition. He visited: Nazareth where the angel was sent to the Blessed Virgin Mary to announce the birth of Jesus; Bethlehem, the birthplace of our Savior, and he celebrated Mass in the Upper Room. As you carry the Cross, you will remember the sufferings, death of Jesus. How stunning it will be to stand on top of the Mount of Olives and view the Old City and remember where Jesus taught his disciples. Let us spend time in prayer and meditation in the same spots where Jesus prayed, healed the sick, wept and joined the disciples on a fishing trip. In Rome, you will be graced with a memorable audience with Pope Francis at the Vatican. Awesome! May the Lord bless us and prepare us for a great journey of faith. Please register early so you can benefit the $50.00 discount promised to the early birds. Chaplain: Father Yvon Pierre Contact Persons: Marie Monique Charlot 954-443-2698 Sister Juvenia Joseph 718-856-3323 Date of Pilgrimage: May 11-20, 2015     We have posted Haitian Apostolate flyer on a private website. The purpose of our doing this is so the client can use the site in his promotions. You should encourage them to put the web address in their parish bulletins and especially if they have a parish or ministry web site, they should have their web person create a link from their site to open this brochure. http://www.unitours.com/client/HaitianApostolateHolyLandandItaly.pdf   Fabrizio Fabbri President Unitours, Inc. 10 Midland Ave #202 Port Chester, NY 10573 Tel: 914-253-9446 Fax: 914-253-9001 Toll free: 800-777-7432 Website: www.unitours.com Facebook: http://www.facebook.com/Unitours Twitter: @UnitoursInc                         SATURDAY AUGUST 16th, 2014 EDUCATIONAL DAY Greetings. We hope this email finds you in good health and spirit. We are writing to inform you that EMG Health Communications will be hosting its 11th Annual Educational Day and Capacity-Skill Building for Leaders of the Faith-Based Community. This year our outstanding speakers are: Dr. André Brutus of Brookdale Hospital and Medical Center; Antoinetta Etienne of Iris House for an update of the current epidemics situation; Pastor Pierre I. Simon discussing his experience providing information he received from this annual program to his fellow brothers and sisters in Haiti; Deacon Paul Dorsinvil on the issue of Immigration Animation. Singer Réginald Magloire of The Believers This opportunuty is UNIQUE. The learning practice is an excellent venue for expanding your knowledge and capacity skill-building. Furthermore, this gathering will enable you to network and know what others are doing in the community. Make every effort to attend. Please find attached the Flyer Invitation AND the Registration Form. It is on SATURDAY AUGUST 16th, 2014 from 9:30am to 4:00pm. Breakfast and lunch will be served. THIS IS A FREE EVENT. PLEASE REPLY ASAP by completing the registration form and returning it by email emghlth@hotmail.com or by mail to: EMG Health Communications PO Box 037197, Elmont, NY 11003 Thank you to Centerlight Health for their continued support. EMG Health Communications Staff NB. For more information, please call Ms. Wilda (718) 664-8798 REGISTRATION FORM 11th Annual Educational Day – Saturday August 16th, 2014 – 520 Prospect Place, Bklyn, NY First Name: _____________________ Last Name: ______________________________ Prefix/Suffix: □ Reverend □ Pastor □ Father □ Sister □ Brother □ Other Address: _________________________________________________________ State: NY Telephone: ( ) ______________________ Email: ______________________ Church Affiliation: ________________________________________________ □ Yes, I will attend □ No, but keep my name for future events Please complete this form and mail it to: EMG Health PO Box 037197, Elmont NY 11003 (718) 664-8798

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s