REFLECTIONS ON THE FEAST OF SAINTS PETER AND PAUL (JUNE 29TH, 2014)

Business Card 3

Perpetual Help

Pensée de la semaine: «Le souvenir, c’est ce qu’il reste de mémoire à l’oubli». (Henri de Régnier, «Donc», Ed. du Sagittaire, 1927, p.28).

 

Pensamiento de la semana: La memoria es la memoria que queda en el olvido.(Henri de Regnier, “Así que,” Ed Sagitario, 1927, p.28).

 

Thought of the week: “The memory is memory that is forgotten.” (Henri de Regnier, “So,” Ed Sagittarius, 1927, p.28).

 

 

 

REFLECTIONS ON THE FEAST OF SAINTS PETER AND PAUL (JUNE 29TH, 2014)
Acts 12, 1-11; Psalm 34; 2 Timothy 4, 6-8 + 17-18; Matthew 16, 18

 

 

Bishop Sansaricq20

                                                                        by +Guy Sansaricq.

This year, the feast of the Holy Apostles Peter and Paul takes precedence over the 13th Sunday.

Peter and Paul are the two shining lamps who brightened the scene when the nascent Church was taking her first steps after Pentecost. Both were passionately in love with Jesus, impetuous, zealous, and untiring. Both sought with equal fervor to bring the Good News to the end of the world.

Peter is better known as the rock upon which the Church is built. (Mt. 16, 18) The Church needed from the start to have at its helm a person vested with unquestionable authority to guide her. Peter, from the twelve, is the one who received the keys of the Kingdom. Blessed are those who acknowledge the crucial role he and his successors play to safeguard the Church from chaos in doctrine and in actions. Oh! May all who love Jesus obey his mandate of unity and love! Peter’s divine assignment, at the foundational rock of the Church summons all of us to form one indivisible BODY, one TEMPLE of LIVING STONES! Jesus’ indisputable will is that we all line up behind the KEY-HOLDER of the Kingdom.

Paul was not one of the twelve. Yet, at his conversion on the road of Damascus, he became a chosen instrument to reach out to the Non-Jews. The thirteen letters he wrote reveal his burning love for Jesus and his consuming zeal for the Gospel. In his letters he said: “It is not I who live but Jesus who lives in me.” He is the embodiment of the man ‘dead to sin but alive for God.” He is the master-theologian of the Church.“Woe to me if I do not preach the Gospel,” says well the thrust of his whole life.

The Church owes a debt of gratitude to these two giants of the faith chosen by God and anointed by the Spirit. Their ministry brought glory to Jesus and enlightens the path of the Church to this day.
Pope Francis is the one who fulfills today the ministry of Peter.

REFLEXIONS POUR LA FETE DES SAINT APOTRES PIERRE ET PAUL (29 Juin 2014)
Actes des Apotres 12, 1-11; Psaume 34; 2 Timothée 4, 6-8 +17-18; Mathieu 16, 18 Par + G. Sansaricq

Aujourd’hui la messe du 13ème Dimanche cède la pas à celle des Apotres Pierre et Paul.L’Eglise rassemble dans une seule célébration ces deux géants de l’Eglise naissante. Depuis l’Ascension Jésus n’était plus physiquement présent. L’Eglise dans ses premiers pas avait besoin d’une prise en charge de l’institution pour qu’elle se s’effondre pas. Jésus dans sa sagesse divine le voulait ainsi.


L’Evangile nous rappelle comment il s’était servi de deux images frappantes pour asseoir l’autorité de Pierre: “La pierre” et “La clé.” Tu es Pierre! Je te donne la clé! Pierre mourra martyr nous laissant le témoignage de sa foi indéfectible. Sachons comme aux premiers temps honorer le role de Pierre!

Paul n’était pas l’un des douze. Le Seigneur le choisit sur la route de Damas pour qu’il soit “son instrument de choix pour ramener à Dieu la masse des paiens.” A partir de ce moment Paul devint
un passionné de Jésus, un missionaire d’une fougue incomparable. Pour la cause de l’Evangile, il consentit aux sacrifices les plus épouvantables. “Ce n’est pas moi qui vis, dit-il, c’est le Christ qui vit en moi.” Dans ses treize lettres il témoigne du feu qui brule dans son Coeur pour Jésus et sa bonne nouvelle.” Son intelligence du mystère du Christ illumine tous ses discours. Il est véritablement le maitre théologien de l’Eglise de tous les temps. Honorons ces deux lampes précieuses qui illuminent non seulement les premiers jours de l’Eglise mais aussi l’Eglise de tous les temps. Les deux se complètent et nous font comprendre que l’Eglise doit toujours rester une, sainte, indivisible honorant scrupuleusement l’ORDRE instauré par Jésus. Le Pape Francois est aujourd’hui le successeur de Pierre.

Bishop Guy Sansaricq

 

 

A Doctor for the People-Editorial

Dr Barrau

Radio-Télé Solidarité continues to search the globe for builders of faith, for men and women who understand the necessity to create a new image for our beloved island nation, and to narrow the gap between rich and poor.
It is a big challenge for Christians to live fully the Gospel of Jesus and to find ways of ensuring that the riches of the earth are better distributed. In that spirit, during the week of June 22, Brother Tob was very happy to interview Dr. Carmel Barrau, a distinguished internist and president of the South Florida Chapter of the Association of Haitian Physicians Abroad (AMHE). Having a chapter of AMHE in South Florida is vital. Some estimate that the number of Haitians living in Florida is greater than 400,000.
In our interview, Dr. Barrau said that he studied medicine in Haiti, and he has been living and working in Florida for just over 20 years. He has his medical clinic in Little Haiti in Miami, and he is very attached to the Haitian community in Florida. Dr. Barrau mentioned that Florida has between 200 and 250 Haitian doctors. That raises the question: Does the Haitian community in that state have enough Haitian physicians to treat the health problems of as many as 400,000 Haitians? In any case, the Haitian community of Florida is moving in the right direction, with a number of Haitian-American elected officials, Haitian Catholic priests (including a vicar general), professional associations and Haitian businessmen and businesswomen. Dr. Barrau is a member of an executive committee of 12 doctors who supervise thousands of physicians as they deliver health care throughout Florida.
Plenty of problems and challenges face the Haitian community in Florida. Dr. Barrau told us that Haitians in Florida suffer from tension, diabetes, heart disease, and obesity. They also suffer from lack of access to health care. He focused on young Haitians who have many opportunities and advantages that their parents do not have. He added that he is one of the founders of Faculty of Medicine at Florida International University in Miami. Dr. Barrau serves as vice chair of the Dean’s Advisory Council at FIU’s Herbert Wertheim College of Medicine. It opened in the fall of 2009, and it’s headed in the right direction. It’s the only public medical school in South Florida.
Dr. Barrau understands the importance of staying very close to the Haitian community. But do other Haitian professionals understand the need to constantly accompany and support our community? They sometimes forget that, if they better organize themselves, they will have a better chance of helping the Haitian community and being recognized in the host society. How many people who are successful in the diaspora feel the deep need to accompany the Haitian diaspora community and to help the poor in Haiti?
It is clear that Dr. Barrau is among the most significant Haitian leaders of Florida. One goal of his medical school is to encourage future Haitian doctors to remain in Florida to support the Haitian community there. One of his great dreams is for Haitian physicians in Miami to have a clinic to provide care for Haitians without proper immigration documents and without insurance. The National Center congratulates Dr. Barrau for his leadership and his great love for the Haitian community.

—Brother Tob

For The National Center of The Haitian Apostolate

 

 

 

Un Docteur pour la Grande Communauté Haitienne de Miami-Editorial

Barreau2

Radio Télé Solidarité a sillonné la planète pour rencontrer les batisseurs de Foi et tous les hommes et femmes qui comprennent la necessité de travailler pour donner un nouveau visage au monde surtout là où le fossé entre les riches et les pauvres ne cesse pas de bouleverser ceux qui cherchent une plus juste distribution des biens de ce monde. . La Semaine du 22 Juin Brother Tob etait très content d’avoir un entretien avec Docteur Carmel Barrau, le president du Chapitre des Medecins Haitiens de la Floride. Selon nos recherches La Floride compte 300.000 et 400.000 Haitiens. Beaucoup d’observateurs pensent que le nombre d’Haitiens qui vivent en Floride dépassent les 400 000.

Docteur Barrau nous dit dans son entretien qu’il a étudié la medecine en Haiti, il s’est specialisé en Floride et cela fait plus de 20 ans qu’il y habite. Il est très attaché à la communauté Haitienne de la Floride et a sa Clinique à Little Haiti. Il mentionna que la Floride compte entre 200 et 250 Medecins Haitiens. N’est ce pas que la Communauté Haitienne de la Floride a assez de medecins haitiens pour ses besoins de santé? Concluons doc donc que la Communauté Haitienne de la Floride est encadrée avec des élus, des prêtres Catholiques Haitiens y compris un vicaire Général, des Associations Professionnelles et des Hommes et Femmes d’Affaires. Docteur Barrau fait partie du Comité Executif de la medicine en Floride qui supervise au moins 40000 medecins. On doit ajouter que le comité Executif de la medicine de la Floride compte 12 medecins et doit superviser tous les problèmes de santé de cet état.

Il nous parla des problèmes et des defis de la société Haitienne de la Floride. Il nous informa que les Haitiens de la Floride souffrent de tension, diabète, maladies du Coeur, obesité. L’un de ses problèmes c’est surtout l’accès aux soins de Santé. Il mentionna comment les jeunes Haitiens de la region ont beaucoup d’opportunités, avantages que les parents n’ont pas eu. Il profita pour nous informer qu’il est l’un des fondateurs d’une faculté de Medecine à Miami The Florida International University qui a pour nom college medical. Le but de cette école c’est d’accompagner les gens de la communauté Haitienne qui souhaiteraient étudier la medecine. Cette école a déjà 5 ans et s’améliore progressivement. Il nous parla de la relation du Chapitre des Medecins Haitiens de Miami avec Haiti. Ce chapitre supporte l’école de Medecine d’Haiti

Docteur Barrau comprend l’importance de rester très proche de la communauté Haitienne. Il fait bon de rencontrer les professionnels qui partagent cet ideal! Ceux qui réussissent doivent toujours rester attachés à leur communuaté d’origine et l’aider à mieux s’organiser. La société d’accueil attend cela de nous. C’est très bien de travailler pour avoir du succès mais l’aide au développement d’Haiti reste un devoir impérieux auquel l’on ne peut se soustraire.

Il est evident que Docteur Barrau est parmi les grands leaders Haitiens de la Floride. Une école de medicine fondée par un haitien en Floride est une première. L’un des buts de cette école est d’encourager les futurs medecins Haitiens à rester en Floride pour y accompagner la Communauté Haitienne au niveau de la Santé. L’un des grands rêves du Docteur Barrau est que les medecins Haitiens de Miami puissent ouvrir une polyclinique pour les Haitiens illegaux et sans assurance. Le Centre National felicite Dr. Barrau pour son leadership et son grand amour pour la communauté haitienne

Brother Tob

Pour le Centre National

 

 

 

 

Félicitations Bianca Cadet , Derve Berline Jean et Bradley Cantave

 

DSC_5006

Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire est très Heureux de féliciter la très jeune Bianca Cadet qui vient de terminer ses etudes secondaires. Elle est parmi les plus de 88% des étudiantes et etudiants de Long Island de l’Année 2014 qui ont terminé leurs etudes secondaires en 4 ans. Un Jeune très éduqué est toujours une lumière pour notre Société

 

 

DSC_5062

Bianca est la fille de Yoleine Cantave et de l’ingenieur Celestin Cadet. Elle a recu une très bonne formation religieuse , chaque Dimanche elle va à l’Église et elle est professeur de Cathechisme à la paroisse de St Hugues de Huntington. Elle est très polie, parle peu et se signale parmi les jeunes comme un modèle à suivre.

 

 

DSC_5022

Radio Télé Solidarité était à la soirée festive de graduation de Bianca qui a été un moment de grande joie pour Bianca, ses parents et ses amies comme aussi un moment très agréable pour tous les participants. Vous pouvez clicquer sur ce link pour avoir une idée de cette soirée

 

DSC_5056

Derve Berline Jean et Bradley Cantave qui ont terminé leurs études Secondaires en même temps que Bianca étaient presents à cette soirée . Le Personnel du bulletin Hebdomadaire du Centre National félicite Berline et Bradley pour ces premiers succès tout en leur souhaitant du succès pour leurs études universaires

DSC_4988

Le Père Moise Aimé , l’ancien Coordonnateur de la Pastorale Haitienne du diocèse de Rockville Centre a beni le repas de cette grande soirée. Le Père Moise Aimé est très proche de la famille Cantave et le plus ancien prêtre Haien du diocèse de Rockville Centre

Monseigneur Guy Sansaricq félicite Bianca en ces mots:” Chère Bianca, felicitations pour ces premiers succes.
Tu as encore une longue route à parcourir. Nous avons pleine confiance que tu avanceras de succes en Succès.
Sais seulement qui tu es et ce que tu veux faire de ta vie. Le Seigneur te tiendra par la main car Il t’aime d’un amour éternel. Il a mis son seau sur toi. Tue es sa bien-aimée! Je suis fier de toi!”

 

DSC_5049

Le bulletin hebdomadaire du Centre national est toujours content de voir que les jeunes prennent leurs etudes au serieux. Le fossé entre les jeunes gradués de race Blanche et ceux de la communauté Noire est élevé surtout à Long Island qui est parait-il le 3ème compté (county) le plus raciste des Etats Unis . Encore Une fois Le personnel du Bulletin du centre National félicite Bianca , Berline,Bradley tout en leur souhaitant du succès dans leurs etudes universitaires

Brother Tob

 

 

 

 

Congratulations Bianca Cadet , Derve Berline Jean and Bradley Cantave

 

DSC_5059

 

The Staff of the Weekly Bulletin is very happy to congratulate young Bianca Cadet who has completed her secondary studies. She is among the 88% of the students from Long Island of the Year 2014 who completed their secondary studies in 4 years. A highly educated young person is always a light for our society.

 

 

DSC_5046

Bianca is the daughter of Yoleine Cantave and the engineer Celestin Cadet. Bianca has received a good religious education, goes to mass regularly every Sunday and is a volunteer catechist in the parish of St Hugh in Huntington. She is very polite, speaks little and stands as a model in the Haitian community.

Radio TV Solidarité was a guest at the festive graduation party. It was a moment of great joy for the family and of great enjoyment to all the happy guests.

You can click on this link to get an idea of the evening

Derve Berline Jean and Bradley Cantave who have completed their studies Secondary simultaneously with Bianca were present at this evening. The Staff the Weekly Bulletin of the National Center congratulates Berline and Bradley for these early successes while wishing them success in their superior studies

 

DSC_5040

Father Moise Aimé, former Coordinator of the Haitian Ministry of the Diocese of Rockville Centre has blessed the meal of this great evening. Father Moise Aimé is very close to the Cantave family Cantave and he is the oldest Haitian priest of the Diocese of Rockville Centre”

 

DSC_5020

Bianca Cadet

The weekly bulletin of the National Center is always happy to see young
people take their studies seriously. The gap between whites and blacks within the graduating students
is broad in terms of marks. According to some reports Long Island ranks third in the country in terms of racial prejudice. It is therefore all the more important to get good marks in School. We are proud of people like Bianca.

 

.. Once again the staff of the Bulletin of the National Center Congratulates Bianca , Berline , Bradley and wishes them success in their future academic studies.

Brother Tob

 

 

 

 

 

Solidarité Flash

 

DSC_4975

Monseigneur Dumas et le Pere Hilaire Belizaire

 

Le personnel du bulletin hebdomadaire tient à informer le peuple de Dieu que Son Excellence Monseigneur Pièrre Dumas est en visite pastorale aux États Unis et en République Dominicaine.

Le Vendredi 27 Juin , il était le Célébrant et l’Homeliste à la messe de 7:30 heures de la paroisse du Sacré Coeur du Diocèse de Brooklyn. Le Père Hilaire Belizaire est l’Administrateur de cette paroisse.

 

Le Samedi 28 Monseigneur Dumas  était à Little Haiti -Miami afin de presider la messe de 5:00 Pm de la Fête de Notre Dame du Perpetuel Secours.  Le Père Reginald Jean Mary est le Curé de cette Paroisse.

 

Le Dimanche 29 Juin Son Excellence Monseigneur Dumas a célébré la messe de la fête Notre Dame du Perpetuel Secours à Santo Dominguo.

Télé Solidarité profita du court sejour de Monseigneur Dumas pour avoir un entretien avec lui. Son entretien sera publié à la prochaine edition du bulletin hebdomadaire du Centre National

 

Le Personnel du Bulletin du Centre National souhaite un très bon sejour à Monseigneur Dumas

 

 

 

 

Flash solidarity

 

DSC_4974

 

The Staff of the weekly newsletter wishes to inform the people of God that His Excellency Bishop Pierre Dumas is paying a pastoral visit to the United States and the Dominican Republic.

On Friday, June 27, he was the Celebrant and homilist at the 7:30 pm mass in the parish of the Sacred Heart of the Diocese of Brooklyn. Father Hilaire Belizaire is the administrator of this parish. Saturday 28 Bishop Dumas was in Little Haiti in Miami to preside the 5:00 pm mass of the Feast of Our Lady of Perpetual Help. Father Reginald Jean Mary is the pastor of this parish. On Sunday, June 29 His Excellency Bishop Dumas celebrated the Mass of the feast of Our Lady of Perpetual Help in Santo Domingo. TV Solidarite took advantage of the short stay of Bishop Dumas to have a talk with him. The interview will be published in the next edition of the weekly bulletin of the National Center The Bulletin’s Personnel of the National Center wishes a very good stay to Bishop Dumas.

 

 

Brother Tob

 

 

 

NOTRE DAME DU PERPETUEL SECOURS         (Texte de Bishop Sansaricq)

 

Perpetual Help

 

Le 27 Juin ramène la fête de Notre Dame du Perpétuel Secours. La Vierge Marie recut ce titre spécial à partir d’une icone (image sacrée) très ancienne d’origine grecque. Cette icone obtint très vite la réputation d’ètre miraculeuse. Elle fut eventuellement amenée à Rome et placée dans une basilique sur la via Merulana et confiée à la garde des Pères Redemptoristes. Haiti a été consacrée à Notre Dame du Perpétuel Secours le 8 Décembre 1942 par Mgr. Le Gouaze archevèque de Port-au-Prince entouré des évèques des quatre autres diocèses du pays. De son coté, le peuple Haitien se rappelle ce miracle du 15 Aout 1884 quand une grave épidémie de petite vérole sévissant à Port-au-Prince cessa soudainement grace á l’intercession de Notre Dame du Perpètuel Secours.

Une icone est une peinture qui essaie de représenter artistiquement un mystère de la foi. Regardons bien l’icone en question dans le but de capter le message qu’elle proclame.

D’abord nous voyons la Vierge Marie revètue d’un manteau bleu tissé d’or. Le bleu est la couleur du ciel et suggère discrètement la pureté et la virginité de la Vierge. Le psaume 45 signale que la fille du Roi est belle et revètue de vètements d’étoffe d’or. Au dessous du manteau bleu, la Vierge porte une robe de fond de couleur rouge, couleur royale. Deux étoiles brillantes marquent son front signifiant sa double dignité de Vierge et de Mère. Quand l’on regarde bien, le nimbe doré qui couronne sa tète contient douze étoiles conformément à la description de la Femme de l’Apocalypse. L’icone nous souffle à l’oreille que Marie est Vierge, Mère, fille et épouse du Roi, et La Femme prédestinée.

 

Elle tient dans ses bras avec beaucoup de tendresse Jésus lui aussi habillé essentiellement de rouge car Il est roi mais egalement de bleu car Il est pur. Une couronne d’or lui ceint la tète en signe de sa supreme autorité. L’enfant Jésus assis sur les genoux de sa Mère tourne la tète pour fixer du regard deux anges – Gabriel et Michel – qui portent dans leurs mains l’un une croix et l’autre la lance et l’éponge. Il s’agit des instruments de la Passion. L’icone désire ainsi souligner que l’Incarnation annoncait deja la croix et la destinée de Jésus comme l’Agneau Immolé annoncé par le prophete Isaie.

 

L’icone dit davantage encore. La vision des instruments de la Passion effraie Jésus au

plus haut point. Est ce l’annonce voilée de l’agonie au Jardin des Oliviers? Voyons l’ingéniosité de l’artiste pour insinuer la réaction de frayeur de l’Enfant Divin. Prètons attention à ses pieds crispés provocant le détachement de l’une de ses sandales retenue à ses pieds par un simple lacet, petit détail qui procure de grandes lumières! De plus l’Enfant serre fortement la main de sa Mère nous invitant à chercher le secours de sa mère dans nos heures d’angoisse. Marie de son coté regarde au loin exprimant ainsi la remarque de Saint Luc qui dit:” Marie gardait toutes ses choses et les méditait dans son Coeur.” Le regard de Marie reflète également une indescriptible tristesse. L’icone de Notre Dame du Perpétuel Secours éclaire donc l’intime association de Marie à la mission Rédemptrice de Jésus. Marie partage l’agonie de son Fils et lui est intimement unie dans le mystère de l’Incarnation et de la Rédemption. Cette brève description explique bien la popularité de cette icone et la grande dévotion qu’elle suscite. Elle explicite artistiquement un sublime enseignement sur le role sans égal et unique de la Vierge aux cotés de son Divin Fils et donc aussi à nos cotés pour toujours.

 

 

 

 

Vers l’érection de deux campus universitaires canado-haïtiens en Haïti?

MÉDIAMOSAÏQUE a appris que des membres de la diaspora haïtienne étudient sérieusement la possibilité d’implanter hors de la capitale haïtienne deux campus universitaires répondant aux normes internationales dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Est du pays .
L’information a été révélée par le professeur titulaire et chercheur de la prestigieuse école de génie du Canada (Polytechnique), l’ingénieur Samuel Pierre, lors d’une entrevue exclusive accordée à l’Agence de presse MÉDIAMOSAÏQUE.
L’ing Pierre, qui a lancé récemment le GRAHN, un cercle d’intellectuels regroupant environ 200 chercheurs et universitaires haïtiens de la diaspora réfléchissant sur l’avenir d’Haïti, affirme avoir été officiellement approché en ce sens par le prélat du département du Nord-Ouest.
«On a une demande formelle en ce sens. On a déjà rencontré l’évèque de Port-de-Paix qui est venu nous consulter à ce sujet à Montréal et on a une lettre de mandat et on va travailler avec eux pour constituer cette institution universitaire à Port-de-Paix», a déclaré le No 1 du GRAHN.
Sans fournir autant de détails dans le cas du département du Sud-Est, le maître à penser du Groupe de réflexion et d’action pour une Haïti nouvelle (GRAHN) s’est contenté de dire que «nous avons aussi une demande similaire pour Jacmel qu’on accueille favorablement».

 

 

SAMUEL_PIERRE

 

À noter que, Samuel Pierre a fait ces déclarations alors qu’il était invité à répondre à la question suivante: «Vous êtes des universitaires, c’est un milieu que vous connaissez bien. Vous savez que depuis déjà trois décennies, accéder à l’université, demeure un luxe en Haïti. L’Université d’État d’Haïti, gratuite, n’a pas su répondre à la demande exponentielle qui s’impose. N’est-ce pas un secteur auquel la diaspora pourrait concrètement apporter sa quote-part ? Financer la création d’une grande université sur place, envisager une rotation de professeurs qui proviendraient de la diaspora, institutionnaliser la recherche sur le vécu ou la réalité haïtienne, y fournir une éducation au même niveau que celui dispensé dans le monde occidental ? Y aviez-vous pensé ?»

 

 

 

 

 

Annonce de Decès
La Communauté de La Croix-Des-Bouquets est en deuil

 

 

fleurs

 

Le Centre National de l’Apostolat Haitien a le regret de vous annoncer le décès de Madame Rolande Balan le Vendredi 20 Juin après une Maladie courageusement supportée
Rolande Balan, fille de Marc Balan et de Princesse Rémy, née le 10 septembre 1931 nèe a la Croix-des- Bouquets. Connu sous le nom de Mme Emmanuel Romulus. Mr Emmanuel Romulus était son conjoint et ils ont eu 12 enfants ensemble. Parmi ses enfants 7 sont déjà partir pour l’au dela.
Ses enfants sont :
1) Marlène Romulus Blanc mariée avec Julio Blanc, mère de Roodmarc Blanc et Marly Stéphanie Blanc. Elle est décédée.
2) Gertrude Romulus Thévenin marié avec Jacques Thévenin et ils ont eu 3 enfants ensemble : Louise Kenny Thévenin, Frédérique Sherley Thévenin et Marie Guillaume Thyna Thévenin.
3) Vénus Romulus Osias mariée avec Milo Osias, mère de Mickens Osias, Kendra Osias Philippe (et ses enfants) et Darwin Moise Osiais. Elle est décédée.
4) Joseph Nicholson Romulus a laissé sa femme et ses enfants dans le deuil 5 mois de cela.
5) Jean Serge Romulus marié avec Réna Casséus et il a eu deux enfants : Alia Romulus et Ennedine Romulus.
6) Joseph Daniel Romulus vit avec sa conjointe Denise. Il a eu 2 enfants : Spencer Romulus et Darwins Romulus
7) Décédé Jacques Romulus
8) Elisabeth Romulus Pierre mariée avec Eddy Pierre et ils ont eu 3 enfants ensemble : Thierry Pierre, Kimberly Pierre et Daryl Pierre.
9) Révérend Michael Romulus marié avec Elda Cantave, est décédé.
10) Joseph Emmanuel Junior Romulus est mort dès son jeune age.
11) Marc Yves Romulus marié avec Wendy Athanas, ils ont eu 3 enfants ensemble : Meggan Romulus, Marckenley Romulus et Maxwell Romulus.
12) Décédé Beethoven Romulus

Rolande Balan venait d’une grande famille, elle avait 14 frère et sœurs dont :
1) Hugues Balan décédé laissant Hertel et Kathleen
2) Jacqueline Rémy (Mme Vital Jean Pierre) décédée en laissant son époux et ses enfants : Jean, Gadner, Claudel et Wilmirlande
3) Alourde Rémy et son époux Victor Pauyo
4) La veuve Micheline Rémy
5) Immacula Balan, la décédée laissant sa famille : Martha Balan, Aberner, Berthou, Marguerite et son fils Lyonel.
6) Le décédé Raymond Balan laissant ses enfants : Brunache et marie Jo

Ses Cousines et cousins : Mariettes Rémy et sa famille, Roselle Pierre Lys et sa famille, Suzette, Marie Carmelle et Athemas Dorcely.
Ses beaux frères et belles sœurs : Michel, Rosaine, Martha, Alourde.
Le Décédé André Romulus a laissé sa femme et ses enfants : Jacqueline, Solange, Kettely, Thurthull, Kervalex.

Le Centre National presente ses sincères cordoléances a la famille, ses frères et sœurs, ses filleuls, ses cousins et cousines, a tous les groupes de la paroisse spécialement les missionnaires.

Les funerailles de Madame Rolande Balan seront chantées le Lundi 30 Juin à la paroisse de Notre Dame du Rosaire de la Croix-Des-Bouquets
Le Centre National

 

 

 

 

La Famille Carré est en deuil

 

Fleurcondo

Le Centre National de l’Apostolat Haitien est triste de vous annoncer le grand depart l’ Ingénieur Murat Raymond , l’oncle du Père Edwige Carré , un grand ami du Centre National de l”apostolat Haitien. Le regretté Ingénieur Murat Raymond est le frère de la mère du Père Carré (frère de ma maman, Jeanne Raymond).
Le regretté Ingenieur Raymoond est Agé de 86 ans, Il fut président du club de football féminin, LES GLADIATRICES et de l’AIGLE NOIR du Bel-Air.
Ses funérailles seront chantées le Lundi à l’Eglise Saint-Pierre de Pétion-ville, à 8h30 du matin; exposition: 7h30 am.

Les Prières de Monseigneur Guy Sansaricq, le Père Yvon Pierre sont avec la Famille Raymond et le Père Carré en ce moment de grande tristesse
Le Centre National

 

 

 

 Rev__Smith_Jeannot-1

Les Funérailles de Monseigneur Jeannot ont été Chantées le Samedi 28 Juin à la paroisse de St Gregory du Diocèse de Brooklyn. Le Père Stanley Rousseau de la Pastorale Haitienne de l’archidiocèse de Boston fut le Celebrant et le Père Raphael Brunot  donna l’Homelie.   Plusieurs Prêtres étaient présents afin de rendre un dernier Hommage à Monseigneur Jeannot.

 

DSC_5070

 

Monseigneur Jeannot est Originaire de Saut d’eau. Il est connu pour un homme d’Église qui parle très peu et qui avait un grand amour pour l’Église Catholique.

 DSC_5106

Son Excellence Monseigneur Launay Saturne a envoyé un message pour cette célébration d’adieu à Monseigneur ce dernier a été lu par le Père Gerard Laguerre du Diocèse de Jacmel. La Chorale de Ste Catherine fondée par

 

DSC_5091

Père Gerard Dumond

 

le Père Gerard Dumond , Curé de la paroisse de Our Lady of Miracle du diocèse de Brooklyn a performé à cette célébration. On doit ajouter que Son Excellence Monseigneur Launay Saturne et les prêtres du diocèse de Jacmel se sont reunis à la Cathedrale de Jacmel le Samedi 28 Juin à 8:00 heures AMpour une messe de requiem pour le repos de l’Ame de Monseigneur Jeannot
Dans notre prochaine édition vous aurez plus details sur la cérémonie d’adieu à Monseigneur Jeannot  ancien vicaire Général du diocèse de Jacmel.

Le Centre National

 

 

 

La Visite du Cardinal Langlois à Boston-Un Grand Succès

 

Cardi002

 

Brother Tob de Radio Télé Solidarité était très heureux d’avoir un entretien avec le Père Stanley Rousseau, leader spirituel des communautés Haitiennes de foi Catholique des paroisses de Ste Anne et de St John the Evangelist de l’Archidiocèse de Boston et membre du Comité Executif de Radio Télé Solidarité.La population Haitienne de Boston est estimée se situer entre 60.000 et 100.000 habitants et Boston est considéré comme la troisième ville des États-Unis ou l’on retrouve un grand nombre d’Haitiens.

 

 

Cardi06

 

Le Père Rousseau qui a été l’un des principaux architectes de la tournée du Cardinal Langlois à Boston nous dit dans son entretien que celui-ci est arrivé à Boston le Mercredi 18 Jui. Une delegation de 3 prêtres Haitiens , un officiel du Consulat Haitien de Boston, un photographe et quelques laics Haitiens etaient à l’aeroport de Boston pour l’accueillir.

 

Cardi-OMa

Cardinal Sean O Malley

 

Le Cardinal Sean O Malley , l’archevêque de l’archidiocèse de Boston a hebergé Cardinal Langlois pendant sa visite à Boston.

 

 

Cardi005

 

La Visite du Cardinal Langlois à Boston a permis à la population de cette ville de vivre des jours de grande joie et de grace. Le but de cette visite etait de célébrer la fête de Notre Dame du Perpétuelm Secours patronne de l’Église Catholique d’Haiti et pour participer aussi à la soirée de Gala de levée de Fonds en faveur des prêtres d’Haiti qui n’ont pas de pension capable de repondre à leurs besoins à l’age de leur retraite.

 

Le cardinal Langlois etait le Celebrant et l’homeliste à la Cathedrale de Boston le 22 Juin .

La Basilique de la Cathedrale Notre Dame Du Perpétuel Secours de Boston qui peut accueillir 1400 fidèles etait remplie à craquer pour la première messe du Cardinal Langlois. Son Eminence Sean Cardinal O’Malley adressa des mots de Bienvenue à l’endroit du Cardinal Langlois. Le Cardinal Langlois dans son homelie a mis l’accent sur La Sainte Vierge Marie connue sur le vocable de Notre Dame Du Perpetuel Secours disant combien cette mère continue à accompagner le peuple Haitien. Il insista sur l’importance pour les Haitiens de Boston de travailler ensemble en evitant la division qui pour certains ravage la communauté Haitienne. Il encouragea la pastorale Haitienne en terre etrangère de rester connectée avec l’Église Catholique d’Haiti. Il parla du projet de fonds de pension de l’Eglise catholique pour les prêtres ages de l’Église d’Haiti qui sont dépourvus de tout soutien. Il exhorta la communauté Haitienne de la diaspora à supporter l’Église Catholique d’Haiti dans ce projet. En effet, c’est très pénible de voir les vieux prêtres qui ont passé leur vie à sillonner les points les plus reculés des diocèses et archidiocèses d’Haiti pour accompagner le peuple de Dieu incapables de se procurer le nécessaire pour survivre au soir de leur vie.

 

Selon nos informations plus de 700 personnes étaient presente à la soirée de gala au gymnasium du college Secondaire de Boston. Selon le Sen. Linda Dorcena Forry qui etait assise à la même table que le Cardinal, ce n’etait pas une surprise , la communauté Haitienne a une foi très fervente et c’est notre premier cardinal . Le Père Stanley nous dit dans son entretien que le Cardinal Langlois dans son discours a remercié tout ceux qui etaient presents à cette soirée de reconnaissance et de solidarité à l’endroit des Prêtres à la retraite. Le Père Stanley pour le moment est en train de comptabiliser les entrées et les depenses pour permettre à l’archidiocèse de Boston d’emettre le Chêque pour le fonds de pension des Prêtres ages D’Haiti.

 

 

Il est important de mentionner que les prêtres Garcia Breneville, Jean Gustave Miracle et le Stanley Rousseau sont les leaders spirituels des Communautés Haitiennes de Foi Catholique de l’Archidiocèse de Boston. Enfin le Cardinal a pris l’avion le Lundi 23 Juin pour se rendre en Haiti et le Mardi 24 Juin il etait à sa ville Natale la Vallée de Jamel pour presider la messe de la fête de St Jean Baptiste

 

 

Brother Tob

 

 

 

 

Pastoral visit of His Eminence Chibly Cardinal Langlois in Boston-A Great Success

 

Cardi002

 

Brother Tob Radio Télé Solidarité was very happy to have an interview with Father Stanley Rousseau, spiritual leader of the Haitian Communities of faith of the parishes of St Anne and St John the Evangelist, parishes of the Archdiocese of Boston. Father is also a member of the Executive Committee of Radio TV Solidarity. He updated us about the pastoral visit of His Eminence Chibly Cardinal Langlois in Boston from June 18 to 23. The Haitian population of Boston is estimated to number between 60,000 and 100,000 and Boston is considered the third largest city in the United States in terms of the Haitian population.

 

Father Rousseau one of the great architects of the tour of Cardinal Langlois in Boston said in his interview that Cardinal Langlois arrived in Boston on Wednesday, June 18. A delegation of three Haitian priests, an official of the Haitian Consulate in Boston, a photographer and some lay people were at the airport in Boston to welcome the first Haitian Cardinal who is currently one of the Pope’s immediate Counselor.. Cardinal Sean O’Malley, Archbishop of the Archdiocese of Boston hosted Cardinal Langlois during his visit to Boston.

 

Cardi001

 

The visit of Cardinal Langlois in Boston procured days of great joy and thanksgiving for all the Haitian Community of Boston. The purpose of this visit was to celebrate the feast of Our Lady of Perpetual Help regarded as the patron saint of the Haitian Catholic Church and also to participate in the evening Gala Fund raising in support the dire needs of the old priests in Haiti. These are deprived of everything when they reach their old age.

 

 

Cardinal Langlois was the Celebrant and homilist at the Cathedral of Boston on June 22 at The Basilica of the Cathedral of Our Lady of Perpetual Help, a structure that can accommodate 1400 worshipers. It was filled to capacity for the first Mass of Cardinal Langlois. His Eminence Cardinal Sean O’Malley said some words of warm greetings to Cardinal Langlois in his cathedral. This Eucharistic Celebration was a moment of joy and grace for the vibrant Haitian Catholics. In his homily Cardinal Langlois focused on The Blessed Virgin Mary known under the title of Our Lady Of Perpetual help stressing how Our Lady of Perpetual Help continues to accompany the Haitian people. He stressed the importance for Haitians in Boston to work together being careful to avoid all from of destructive division. He urged the Haitian pastoral in the Diaspora to stay connected with the Church in Haiti. He spoke of the necessary pension fund for the old priests in Haiti and urged the Haitian diaspora community to support that project. It is very painful to see the Catholic priests of Haiti totally deprived of anything after a long existence of labor in the vineyard of the Lord. They are left to die alone as indigents with no form of support.

 

Ca004

Cardinal Langlois and Father Rousseau

 

More than 700 people were present at the gala evening at the college gymnasium of Boston. According to Sen. Linda Dorcena Forry who was sitting at the same table as the Cardinal, it was not a surprise. The Haitian community has a very fervent faith and this is our first cardinal. Father Stanley said in his interview that Cardinal Langlois in his speech thanked all those who were present at this evening of recognition and solidarity in favor of the retired priests of Haiti. Father Stanley for the moment is in the process of accounting entries and expenses so that the Archdiocese of Boston might be able to issue the check to the pension fund of the old Priests of Haiti.

 

It is important to mention the priests Breneville Garcia, Jean Gustave Miracle and Stanley Rousseau are the spiritual leaders of the Haitian Catholics communities of the Archdiocese of Boston.

Finally Cardinal Langlois flew from Boston Monday, June 23 to go to Haiti. On Tuesday, June 24 he was Due to be in his home city La Vallee de Jacmel to preside at the Mass of the Feast of St John the Baptist

 

Brother Tob

 

 

 

Sapaterre- Hinche-Interview with Father Garcon

 

Father Garcon

 

 

Brother Tob of Radio TV Solidarité was very happy to have an interview with Father Garcon Nova, Pastor of Our Lady of the Rosary Parish of Sapaterre located at 5 Kilometers of the town of Hinche. He is also the Chaplain of L’UDERS of Hinche (: UDERS (The Diocesan unit, Teaching, Research and Service) and the founder of the Catholic Radio The Immaculate Conception of the diocese of Hinche.

Father Garcon is from Maïssade. This Sunday, June 28, 2014 he will celebrate his 11th anniversary of sacerdotal life (priesthood) one June 28, 2014. He studied in Rome where he earned a master degree in Spiritual Theology. Father Garcon is a very dynamic priest and one of the member of the Board of UDERS of Hinche

 

NDame-Sapaterre

Sapaterre is one of the poorest areas of Haiti and is established as a parish in the year 2008. Father Garcon is the second pastor of Our Lady of the Rosary parish. The population of Sapaterre is estimated between 12000 and 18000 inhabitants. . It is a visibly poor area and has a lot of misery. The land in Sapaterre is primarily clay, the people have little drinking water and no electricity. There are no public market, public places. While there are some primary schools, there areno secondary and/or vocational schools. Nevertheless, the church can accommodate only 100 faithful. The big question is why thesepeople arenot treated like full human beings by subjecting them to unparalleled misery.
The Annex of the University of Notre Dame Hinche (The UDERS Hinche) located in Sapaterre was founded in 2012 with two faculties: Nurses Sciences and medical Biology. The UDERS of Hinche has a living laboratory for biology and a room of demonstration for Nurses. , A multipurpose room, which was formerly the chapel, cafeteria kitchen and bar. The UDERS of Hinche has an enrollment of 119 students for two faculties. The cycle of studies is planned for 4 years and students of The UDERS of Hinche after which those who complete the program receive a license.
L “UDERS of Hinche has teachers who live in Hinche and others from Port-au-Prince. The personal of The weekly Bulletin of The National Center continues to congratulate the distinguished leaders of the University of Notre Dame who continue to do their best to support the youth of our country in terms of education. It is true that a young well educated is a gold mine for our country and we must add that education opens all doors except the door of heaven,

Father Garcon identified the problems ofmaintaining the radio programs of the Immaculate Conception Catholic Diocese of Hinche which just celebrated its 9th anniversary. Despite all its challenges, the Catholic Diocese Radio continues to broadcast 24 hours. So it is important for the Haitian community of the diaspora to support the voice of the Catholic Church of the Diocese of Hinche?

Father Garcon told us that the Youth of Central plateau was really despised and forgotten by the Haitian state before the earthquake of 2010. But this youth is coveted by the Dominican Republic and this is caused conflict because of theimposed border boundaries between Haiti and the Dominican Republic. Prior to 2010 the Youth of central plateau did not have much access to the university. Father Garcon acknowledged in his interview at the cultural education we still have to wait a lot for this youth. He thinks that with the presence of several faculties and professional schools in the central plateau after the earthquake of 2010 the youth of Central Plateau begins to emancipate and became more optimistic about its future.

The staff of the Weekly Bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate and Radio Télé Solidarité and continue to do its best to inform you about the most remote areas of Haiti. We urge you to understand the importance of supporting those regions that do not always have the basic elements to live like human beings. The staff of the weekly Bulletin of the National Center encourages all its friends to support Father Nova Father Garcon in his ministry in Sapaterre.
Brother Tob
for the National Center

Entretien avec le Père Garçon Norvela

 

Etudiant-ND Sapaterre

Etudiants de Lunivversite Notre Dame

a Sapaterre

Radio Télé Solidarité était très heureuse d’avoir un entretien avec le Père Norvela Garçon, Curé de la Paroisse Notre-Dame du Rosaire, à Sapaterre, localité située à 5 Kms de la ville de Hinche; il est aumônier de l’UDERS de Hinche, dont il est membre du Conseil d’administration (UDERS: Unité Diocésaine d’Enseignement de Recherche et de Service) et le fondateur de la radio catholique Immaculée Conception de Hinche. Prêtre très dynamique, le Père Garçon est originaire de Maissade, Plateau Central. Il il a célébré son 11e anniversaire de vie sacerdotale le 28 juin 2014. Il a étudié à Rome où il a décroché une licence en Théologie Spirituelle.

Father Garcon

En outre, Sapaterre est l’un des endroits les plus pauvres d’Haïti. Elle a été érigée en paroisse en l’année 2008. Le Père Garçon est le 2e prêtre de la paroisse Notre-Dame du Rosaire. Il nous a fait savoir que la population de Sapaterre est estimée à environ 18000 habitants. C’est une terre argileuse. La population n’a même pas d’eau à boire, elle n’a pas d’électricité; il n’y a que quelques écoles primaires, pas d’écoles secondaires et professionnelles. C’est vraiment une zone visiblement pauvre et qui a beaucoup de misère. Elle n’a pas de marché publique et l’église paroissiale peut accueillir seulement une centaine de fidèles.
Par ailleurs, l’annexe de l’Université Notre-Dame de Hinche (l’UDERS) est fondée en 2012 à Sapaterre avec 2 facultés que sont les Sciences Infirmières et la Biliogie Médicale. L’UDERS de Hinche a une salle de laboratoire pour la biliogie et une salle de demonstration pour les infirmières, une salle polyvalente ou l’on a la chapelle, la cafeteria, la cuisine et le bar. L’UDERS de Hinche a un effectif de 119 étudiants pour les 2 facultés, des professeurs qui habitent à Hinche et d’autres venant de Port-au-Prince. Le Cycle d’étude s’étale sur 4 ans et les étudiants après leurs études auront une licence. Le Personnel du Bulletin continue à féliciter les distingués responsables de l’Université Notre Dame qui continuent à faire de leur mieux pour accompagner les jeunes de notre pays au niveau de l’enseignement supérieur. Un jeune bien éduqué est une mine d’or pour notre pays.
Le Père Garçon évoqua aussi les problèmes de la radio catholique Immaculée Conception du diocèse de Hinche qui vient de célébrer son 9e anniversaire. Malgré tout, elle continue à diffuser 24 heures sur 24. N’est-il pas important pour la communauté haïtienne de la diaspora de soutenir la voix de l’église catholique du diocèse de Hinche? Le Père Garçon nous parla de la jeunesse du Plateau Central qui était méprisée et vraiment oubliée par l’État Haïtien avant le tremblement de terre de 2010, mais très convoitée par la République Dominicaine et ceci est due à cause des frontières limitrophes entre les deux pays. Avant 2010, la jeunesse du Plateau Central n’avait pas beaucoup d’accès à l’université. Le Père Garçon a reconnu dans son entretien qu’au niveau de l’éducation et du culturel il nous reste encore beaucoup à attendre de cette jeunesse. Il pense qu’avec la présence de plusieurs facultés et écoles professionnelles au Plateau Central, cette jeunesse commence à s’émanciper et est plus optimiste pour son avenir.
Le personnel du Bulletin du Centre National de l’Apostolat Haitien et de Radio Télé Solidarité continue à faire de lon mieux pour vous informer sur les endroits les plus réculés d’Haïti. Nous vous exhortons à comprendre l’importance de soutenir ces régions qui n’ont pas toujours à disposition les éléments de base pour vivre comme des êtres humains. Nous encourageons tout un chacun à supporter le Père Norvela Garçon dans son ministère à Sapaterre.

Brother Tob
Pour le Centre National

 

 

 

 

Investir dans la pratique de sage-femme peut sauver des millions de vies de femmes et de nouveau-nés

sage-femme

Des investissements pour renforcer le rôle des sages-femmes peuvent sauver des vies. Photo: FNUAP
Soixante-treize pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine disposent d’un nombre de sages-femmes extrêmement insuffisant, selon un rapport publié mardi par le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), la Confédération internationale des sages-femmes (ICM), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et leurs partenaires.
Selon ce rapport, qui est intitulé « L’État de la pratique de sage-femme dans le monde 2014: Sur la voie de l’universalité – Le droit des femmes à la santé », ces pays supportent 96% du fardeau mondial des décès maternels, 91% des cas de mortinatalité et 93% des décès néonatals, mais ne disposent que de 42% des sages-femmes, infirmières et médecins du monde entier.
Le rapport exhorte les pays à investir dans l’éducation et la formation des sages-femmes afin de contribuer à fermer les écarts frappants qui existent actuellement. Des investissements dans l’éducation et la formation des sages-femmes conformément aux normes internationales convenues peuvent générer – comme le montre une étude menée au Bangladesh – un rendement de 1.600% sur l’investissement.
« Les sages-femmes font d’énormes contributions à la santé des mères et des nouveau-nés ainsi qu’au bien- être de communautés entières. L’accès à des soins de santé de haute qualité est un droit humain fondamental. Un investissement accru dans la pratique de sage-femme constitue le moyen capital de faire de ce droit une réalité pour les femmes partout dans le monde », a déclaré le Dr. Babatunde Osotimehin, Directeur exécutif du FNUAP.
Quand elles ont été formées conformément aux normes internationales et dans le cadre d’un système de santé pleinement fonctionnel, les sages-femmes peuvent dispenser environ 90% des soins essentiels aux femmes et aux nouveau-nés et sont en mesure de réduire des deux tiers le nombre de décès maternels et néonatals.
Malgré un recul constant de la mortalité maternelle dans les 73 pays couverts par le rapport – elle a baissé de 3% par an depuis 1990 – et de la mortalité néonatale – elle a baissé de 1,9% par an depuis 1990 –, ces pays ont besoin de faire davantage aujourd’hui pour remédier à la grave pénurie de soins de sages-femmes.
Le rapport met en lumière les progrès accomplis depuis le premier rapport, publié en 2011, et les solutions aux obstacles définis dans quatre domaines clés: disponibilité, accessibilité, acceptabilité et qualité des services de sage- femme.
Un certain nombre de pays les ont effectivement renforcés et en ont amélioré l’accès: près de la moitié (45%) des 73 pays ont mis en vigueur des mesures propres à retenir les sages-femmes dans les zones écartées et 28% élargissent le recrutement et le déploiement des sages-femmes, tandis que 20% ont appliqué de nouveaux codes de pratique et que 71% ont amélioré la collecte de l’information qui permet aux pays de remédier aux pénuries et de mettre au point les normes d’éducation.
Malgré les progrès réalisés, les inégalités concernant par exemple le manque d’accès aux services et la pauvreté se sont aggravées entre les pays et à l’intérieur des pays. Il n’y a pas encore assez de sages-femmes ayant reçu une éducation adéquate pour assurer la santé maternelle et néonatale, ce qui contribue chaque année à des centaines de milliers de décès évitables.
Aujourd’hui, seulement 22% des pays pourraient avoir assez de sages-femmes pour procéder aux interventions salvatrices qui répondraient aux besoins des femmes et des nouveau-nés, de sorte que plus des trois quarts (78%) des pays connaissent encore de graves pénuries en matière de soins appropriés.
(Interview: Charlotte Renard, Coordinatrice des associations membres de la Confédération internationale des sages-femmes (ICM), propos recueillis par Florence Westergard)

 

 

 

 

 

Départ d’un “Molière haïtien”: Hommage de Badiona Bazin
Mercredi, 11 Juin 2014 07:57 AGENCE DE PRESSE MÉDIAMOSAÏQUE
Envoyer Imprimer PDF

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Disparition surprise du prolifique producteur montréalais d’origine Gervais Germain. Les funérailles de celui qui fut considéré comme un “Molière haïtien” par ses pairs, dont l’ex-candidat à la députation péquiste, Badiona Bazin, ont été chantées la semaine dernière à Montréal.
“Nous avions les mêmes passions. Les mêmes folies. Le même langage. Les mêmes travers aussi. Nous étions habités par les mêmes fantasmes. Les mêmes démons nous hantaient. Nous souffrions tous les deux de boulimie artistique”, a témoigné Badiona Bazin, dans un texte soumis à l’Agence de presse Médiamosaïque en guise d’hommage posthume à l’endroit de son feu camarade.
Deux ans avant de rendre l’âme, déçu de la tiédeur des Haïtiens envers les produits culturels de la communauté, Gervais Germain avait fait une sortie fracassante au cours de laquelle il avait notamment dénoncé l’attitude de la deuxième génération de la communauté haïtienne.
Ci-dessous, le texte de Badiona Bazin
LES RIGUEURS DE LA MORT

‘’La Mort a des rigueurs à nulle autre pareille ;
On a beau la prier,
La cruelle qu’elle est se bouche les oreilles,
Et nous laisse crier.
Le pauvre en sa cabane, où le chaume le couvre,
Est sujet à ses lois ;
Et la garde qui veille aux barrières du Louvre
N’en défend point nos rois.
De murmurer contre elle, et perdre patience,
Il est mal à propos ;
Vouloir ce que Dieu veut, est la seule science
Consolation à M. Du Périer sur la mort de sa fille
C’est en ces termes qu’un grand poète français du 17e siècle, en l’occurrence, François de Malherbe, s’était exprimé pour consoler son ami M. Du Périer qui vivait mal le décès de sa fille.
Parents, amis éplorés et endeuilles, vous permettrez que j’emprunte ces quelques vers pour vous dire à quel point je comprends votre douleur, votre tristesse, votre grande peine que je partage avec vous et dont je fais miennes.
Dès notre naissance, nous luttons pour survivre. Dès notre naissance, ce premier cri à l’existence est attendu avec appréhension. Dès lors, la lutte contre la mort commence. Car pour tout être vivant, la mort est une réalité inéluctable. Cet aspect de l’existence est un des défis les plus difficiles que la vie nous propose. Il peut sembler totalement désespérant et absurde à celui qui refuse d’y faire face et de l’assumer complètement. Mais pour celui qui parvient à accepter vraiment cette réalité, c’est toute la valeur de la vie, du présent, des relations interpersonnelles et du développement personnel qui se trouve changée.
Né le 10 mai 1956, Gervais Germain rentre désormais dans l’histoire contemporaine au Panthéon des grands hommes de lettres, aux cotés de tous ceux qui depuis l’antiquité ont eu ce grand honneur.
Pour avoir eu l’honneur et le grand privilège de le côtoyer de très près, je peux vous dire qu’il a su faire sienne cette devise antique, le fameux ‘’ Castigat ridendo mores ‘’.’’ Corriger les mœurs en riant.
Il était donc de la trempe de Jean Baptiste Poquelin dit Molière et de Pierre Corneille, dont les œuvres ont transcendé les siècles.
En effet, à travers ses œuvres, il a su nous faire rire, réfléchir et pleurer; nous faisant passer par toutes les gammes d’émotion.
Mais…qui était donc cet homme doué, plutôt réservé?
D’emblée je dois vous dire qu’il était comme vous et moi. Ni entièrement bon, ni entièrement mauvais. Par contre il possédait un don que vous et moi et moi nous n’avons peut-être pas. Et que, peu d’êtres humains ont, à savoir : Un sens aigu de l’observation et une plume dont l’encre n’a jamais tari. Il était constamment en mode … recrutement d’acteurs.
Car pour lui, comme pour moi d’ailleurs:
La vie était une ample comédie à cent actes divers
Dont la scène est l’univers.
Dans la vraie vie, moi, je suis toujours sur scène. Toujours en train … d’acter. Dans la vraie vie, lui, il était toujours en train d’écrire; ou de … décrire une scène, à mettre sur scène.
Voilà pourquoi, nous nous entendions si bien. Voilà pourquoi nous nous évertuions à faire danser la vie. À faire pivoter le monde, que ce soit à la radio ou sur scène. Nous nous appelions mutuellement Pivot. Notre seul point de désaccord c’était d’admettre en toute modestie, en toute humilité, qui, de nous deux, était le vrai Pivot. On se renvoyait la balle.
Nous avions les mêmes passions. Les mêmes folies. Le même langage. Les mêmes travers aussi. Nous étions habités par les mêmes fantasmes. Les mêmes démons nous hantaient. Nous souffrions tous les deux de boulimie artistique. Je me rappelle que, lorsqu’il m’a présenté sa dernière pièce de théâtre ‘’ Le génie retrouvé’’, jouée en 2012, dès la première lecture je l’ai appelé pour lui dire…capricieusement, que, je ne jouerai pas le rôle de Jean-Baptiste qu’il a sous doute écrit pour moi. Pourquoi Pivot, m’a-t-il dit? Je lui ai répondu que le personnage me ressemble. Car la morale de l’histoire veut qu’il soit un homme vertueux. Un homme qui se laisse tenter. Mais qui ne succombe pas toujours à la tentation. C’est loin d’être un rôle de composition. C’est bien moi ça. Je l’admets. Par contre il a fait dire à ce personnage des choses que je ne dirais pas forcément devant un public. Comme par exemple :
‘’ Ah Cath… mon bâton de vieillesse ne tient plus la route. Il est courbé sous le poids de l’âge’’.
À cela il m’a répondu : Tu me fais honte mon Pivot. Tu me déçois. Tu fais fi de tes premières notions d’art dramatique!?….Mais tout le monde comprendra que tu es, Badiona Bazin un jeune homme qui joue un personnage qui s’appelle Jean-Baptiste!
Et comme d’habitude la discussion se termine ainsi:
Va mon Pivot. Tu vas voir. Tu vas faire pivoter les spectateurs.
Et ce fut le cas.
C’était un homme généreux de son temps. De sa personne. Du génie qui l’habitait. Et de son grand savoir. Il a consacré sa vie à la promotion de la culture. De l’art théâtral. Et de l’art cinématographique.
Gervais Germain et moi, nous nous complétions. Et ce, tant sur le point intellectuel que professionnel. Nous parvenions même à banaliser le fait qu’éventuellement il partira avant moi pour l’Orient éternel.
Un jour, le plus sérieusement du monde, il m’a dit ceci : Pivot, j’aimerais assister à tes funérailles. Surpris, je lui ai répondu : Mais Pivot on a un sacré problème, puisque moi je vais vivre jusqu’à cent ans. Donc j’en ai encore pour plus de trente. Alors que toi…. Il m’a dit : Ne t’en fais pas vieux. J’ai écrit au grand architecte. Il m’a accordé une prolongation. Tant que tu vivras, je vivrai. Je lui ai dit, c’est la preuve que même lui n’a pu résister à ta géniale écriture. Humblement il m’a souri. (Je vous fais grâce des raisons pour lesquelles il souhaitait assister à mes funérailles). Sans doute un scénario de film ou de pièce de théâtre sur ma vie se dessinait dans sa fertile imagination.
L’homme propose, mais Dieu dispose. Huit jours avant son décès, j’étais à son chevet. Après m’avoir fait un bilan de santé il m’a regardé droit dans les yeux. Laissant s’échapper quelques larmes, il m’a dit :
Pivot!…La prolongation est révoquée.
Telle est la volonté de celui qui est le seul à pouvoir donner, et reprendre ce qu’il a donné, sans avoir de comptes à ne rendre à personne.
À ce moment-la j’avais compris que tout était fini. Que je faisais face à l’inévitable. À l’inéluctable. Je lui ai donné ma dernière accolade. Et pour éviter d’éclater en sanglots à l’hôpital, je suis parti.
Ces oraisons sont doublement funèbres. Car c’est toute une communauté qu’il a laissée dans le deuil. Pour saluer son départ, souffrez, chers amis, chers parents, que j’emprunte ces quelques vers du grand poète haïtien Anthony Phelps, ce tricoteur de mots que tous les deux nous admirions le style et la profondeur:
‘’ J’ai bu du rhum et de l’eau fraîche, j’ai eu ma part du gâteau de l’espoir.
Et maintenant que j’ai dit l’essentiel, je dois partir.
Car au point d’accouplement du ciel et de la terre
J’ai rendez-vous avec la rose pour assister à la naissance de l’amour’’….
Et pour paraphraser j’ajouterai :
J’ai rendez-vous avec la rose pour assister à la naissance de la VIE
Mon grand ami, mon cher frère
Que la terre te soit légère.
Adieu Gervais!
Badiona Bazin

 

 

 

Proveb

Chapantye fouye trou, zandolit kouche ladan

Pito ou Solda nan Paradi pase ou Chèf nan Lanfê

Si Koukouy pa te Klere nan nuit, yo pa ta kenbe yo

Moun pòv pa kapab malad

Kabrit Kapab fè tout so yo vle, se devan dife yo grate tèt yo

Byen pre pa lakay

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Good to know “Pastores dabo vobis”2014 Deacon Paul C. Dorsinville

 

 

Deacon Paul

 

In conjunction with the Solemnity of the Most Sacred Heart of Jesus (Day of Prayer for the Sanctification of Priests) and the Solemnity of Saints Peter and Paul, Apostles, Most Rev. Nicholas Di Marzio, PhD, DD, Ordinary of the Diocese of Brooklyn, NY is ordaining 13 transitional deacons to the Priesthood of Jesus-Christ, the largest number among the dioceses of the USA for this year. Three of them are of Haitian descent:
Fr. Evans Julce, born to Haitian immigrant parents in Brooklyn, BA in film studies with minors in English literature and philosophy at Hofstra U.,MDiv from the Seminary of Immaculate Conception;
Fr. Juan D. Luxama, born in Les Cayes, Haiti, BA in biology, Medgar Evers College, MS in medical microbiology, Long Island U., thelogy degree at the Pontifical Gregorian U., Rome, pursuing the licentiate in moral theology at the Alfonsiana Accademia, Rome;
Fr. Robert Pierre-Louis, born in Port-de-Paix, Haiti,formation as religious in France and New Jersey,then accepted in Brooklyn for priestly formation, MDiv from the Seminary of Immaculate Conception. Thanks and Praise be to God! But we need many, many more (as well as deacons and religious).
At the end of May 2014, Bishop Di Marzio had announced an ambitious plan for Vocation Recruitment expanding the outreach of the Vocation Office with the Vocations Director assisted by Vocational representatives for Brooklyn and Queens, Regional Directors of vocations, parish vocation committees for parish and school visitations, monthly Discernment Holy Hours, quarterly project Andrew evenings of prayer, monthly Deanery Eucharistic Day with Mass followed by Adoration (when possible perpetual adoration) while maintaining a House of discernment And he has made the additional assignments effective June 30 of said Vocations Director, Representatives and regional directors. Let us ask the Master of the Harvest for more laborers!
+ + +
Le Diocèse de Brooklyn, NY célèbre 13 ordinations sacerdotales ce 28 Juin 2014, plus qu’aucun autre aux USA cette année – dont 3 Haïtiens: Fr. Evans Julcé, Fr. Juan D. Luxama et Fr. Robert Pierre-Louis. Remercions et Louons le Seigneur pour eux! Mais réalisons aussi qu’il en faut beaucoup plus, de même que de diacres et de religieux/ses!
Un effort plus important d’encouragement de vocations et de recrutement vient d’être lancé à Brooklyn et Queens, NY avec les nominations de Directeur de Vocations, Représentants de Borough, directeurs régionaux plus les comités de paroisse pour conduire des visites de paroisse et d’école, Heures Saintes mensuelles de discernement, soirées de prière trimestrielle de Project Andrew, Journées Eucharistique des Doyennés avec Messe suivie d’Adoration (et même adoration perpétuelle quand possible) en addition à la Maison de Discernement pour ceux qui étudient ou travaillent avant de se décider pour le Séminaire. Les nominations des divers responsables ont été faites. Demandons au Maître de la Moisson pour plus de travailleurs! Et n’oublions pas un mot d’encouragement, une invitation à un potentiel candidat…
# #

 

 

 

 

Orlando

 

Orlando2

 

 

 

Le septième congrès charismatique des haïtiens d’Orlando s’est tenu les 13, 14 et 15 juin derniers, au Bishop Moore High School d’Orlando. Le rassemblement devait contempler le mystère de l’eucharistie autour du thème : “Je suis le pain vivant.” Jn6, 51.
Ce congrès a réuni les diverses communautés haïtiennes du Centre de la Floride.
Le Père Frantz Price de l’Eglise St Jacques de Fermathe (Haiti) intervint sur les différents aspects bibliques, théologiques, liturgiques du dit thème.
Les animateurs, Moise Roland, Jean Robert Themistocle, et Réginald Magloire ont investi talents et charismes pour, a leur manière, enlever les tuiles, dégager les toits rebelles, défier les obstacles, enfin glisser les malades et les affamés de toutes sortes devant Jésus.
Ces trois jours furent pour cette petite assemblée d’haitiens (ils étaient environ 400 participants), un temps de grâce, un moment favorable, celui de raviver leur foi et de se renouveler spirituellement, doctrinalement, en participant de façon pleine, consciente et active aux différentes séances d’eucharistie, de causeries, d’animation, d’adoration et de prières.
Ce congrès a été sans doute pour plus d’un un tonifiant, un reconstituant, un instant de guérison intérieure et de recharge d’énergie et d’enthousiasme chrétien. « Le zèle de ta maison me dévore. » Jn2, 17
Qu’il fait bon repartir du Christ, par un autre chemin, après avoir demeure avec lui tout un week end! Pour certains, il s’agissait même de rebrousser chemin, de façon confiante et rassurée, à la manière des disciples d’Emmaus, après s’être laisse imprégner de l’intelligence combien sublime de sa parole vivante, parfois brulante et de la fraction du pain.
Puisse le sang du Christ, toujours agité par un Esprit éternel, nous purifier et nous faire entrer de façon plus profonde dans son alliance.

Secrétariat du Ministère Haitien
Orlando, Floride

 

 

 

 

Tourisme durable : un des défis incontournables des petits États insulaires

Photo: ONU/Eskinder Debebe
Dans le cadre de la préparation de la conférence de Samoa qui se déroulera du 1er au 4 septembre 2014, l’OIF développe une initiative portant sur le tourisme durable au sein des Petits États Insulaires en développement. Afin de mettre en lumière des aspects exemplaires et innovants des stratégies nationales mises en place dans les îles francophones favorisant un tourisme durable comme facteur de compétitivité, cet événement parallèle aborde les solutions locales à privilégier pour des aménagements durables, et des modes de gestion des ressources locales, naturelles et culturelles pour leur protection et leur valorisation.
L’Initiative de partenariat sur le tourisme durable dans les Petits États insulaires en développement (PEID) est co-organisée par la Représentation permanente des Seychelles auprès des Nations Unies et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).
En s’appuyant sur des expériences concrètes d’acteurs touristiques, publics et privés, cette initiative valorise leurs avantages naturels et culturels, au bénéfice de leur population permanente, tout en limitant les risques inhérents à une fréquentation touristique mal maîtrisée ou subie, surmontant ainsi leur vulnérabilité liée à leur insularité.
Afin de mettre en lumière des aspects exemplaires et innovants des stratégies nationales mises en place dans les îles francophones favorisant un tourisme durable comme facteur de compétitivité, cet événement parallèle abordera les solutions locales à privilégier pour des aménagements durables, et des modes de gestion des ressources locales, naturelles et culturelles pour leur protection et leur valorisation. L’identification des bonnes pratiques et des outils adaptés aux situations locales doit permettre aux PEID de réussir leur transition vers une nouvelle économie touristique essentielle à leur développement et au bien être de leur population.
(Interview : Alain St Ange, Ministre du tourisme et de la culture des Seychelles; propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

 

 

 

 

 

 

Sud Soudan: La sécurité alimentaire menacée de toutes parts

Mother 2

La crise d’insécurité alimentaire due aux conflits au Sud-Soudan ne peut qu’empirer, avertit Sue Lautze, responsable des opérations de la FAO sur place.
Les récents conflits ont détruit les stocks alimentaires, perturbé les activités de production alimentaire et détruit les marchés, contraignant quelque 300 000 personnes à fuir vers les pays voisins (Ouganda, Kenya, Ethiopie et Soudan) où leur suivie dépend de l’aide alimentaire.
“La situation est très grave, souligne Mme Lautze La sécurité alimentaire est menacée de toutes parts”.
A l’heure actuelle, quelque 3,5 millions de personnes sont considérées en phase de crise d’insécurité alimentaire au Sud-Soudan, selon la définition du Cadre intégré de la sécurité alimentaire, la norme mondiale d’évaluation des conditions de sécurité alimentaire.
La FAO fait tout ce qui est en son pouvoir dans des conditions extrêmement difficiles pour venir en aide aux communautés affectées par les conflits et les inondations saisonnières, entre autres en distribuant des kits de survie contenant les intrants essentiels pour la pêche, l’agriculture et la protection du bétail.
(Interview: Daniele Donati, Directeur du service des opérations d’urgence à la FAO; props recueillis par Florence Westergard)

Libye : l’ONU condamne l’assassinat de Salwa Boukaqis vice-présidente de l’organe préparatoire pour le dialogue national
Écouter / Télécharger

Salwa Bugaighis, dans nos studios lors de la conférence de la Commission de la condition de la femme en mars dernier – Photo:ONU
La Libye n’arrive pas à sortir du cercle infernal de la violence. Les Nations Unies annoncent ce jeudi la mort de Salwa Boukaqis, Vice-présidente de l’organe préparatoire pour le dialogue national en Libye qui a été assassinée. Salwa Boukagis était revenue en mars dernier dans une interview avec la Radio des Nations Unies, à New York, sur les défis auxquels font face les femmes libyennes qui veulent prendre part aux affaires publiques.
Salwa Boukagis avait alors fait valoir que les femmes sont présentes dans l’arène politique libyenne, mais il y a des défis tels que la détérioration de la situation sécuritaire, le contrôle des mouvements des islamistes radicaux, et le manque de prise de conscience des femmes elles-mêmes, avait-elle regretté. Selon, il y a aussi une accumulation d’éléments culturels et psychologiques, qui s’est produite pendant les 42 ans du régime Kadhafi durant lesquels il n’y eu que trois femmes ministres. Ainsi, dans l’esprit des hommes, la politique a toujours été leur domaine.
Dans une déclaration publiée par son porte-parole, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a condamné jeudi fermement l’assassinat de Salwa Bugaighis, un défenseur courageux et respecté droits de l’homme qui a joué un rôle important dans la révolution libyenne en février 2011 et qui a continué depuis à contribuer à la transition. Le Secrétaire général réitère la nécessité de protéger les défenseurs des droits de l’homme et appelle tous les Libyens à s’abstenir de toute violence et les actes qui portent atteinte au processus de transition démocratique.
Dans la même déclaration, Ban Ki-moon félicite le peuple de la Libye pour l’élection du Conseil des représentants qui s’est déroulé le 25 juin. D’après lui, l’élection marque une étape importante dans l’avancement du processus de transition vers l’avant et la stabilisation du processus politique.
(Extrait sonore : Salwa Boukaqis, Vice-présidente de l’organe préparatoire pour le dialogue national en Libye; propos recueillis par May Yaacoub)

 

 

 

 

 

 

Text for Reflection for Sunday, JUNE 29, 2014 THE SOLEMNITY OF STS PETER AND PAU; recorded for Haitian Radio Solidarite, New York Web Site: SNAA.ORG – composed by Sr. Jamie T. Phelps, OP, PhD, perpetually vowed religious member of the Adrian Dominican Sisters (a congregation of women religious whose motherhouse is in Adrian, Michigan) and Roman Catholic Theologian

REFLECTION

 

Sister Jamie

The feast of the Solemnity of Sts Peter and Paul recall how two men of distinct backgrounds and talents were called and used by God to manifest God’s faithfulness despite our weakness and his presence in the midst of our personal failures and storms. Both men were called to move beyond the limits of their own vision and understanding and to embrace the will and way of God. Simon whom Jesus would re-name Peter was a common fisherman who approached life determined to “be the man.” He was certain that he would be faithful, but when the time came he denied Jesus three times. “His sanguine temperament often led him into hasty, unpremeditated words and actions; his denial of Jesus during the passion was a salutary lesson. It accentuated a weakness in his character and made him humble. ”

Yet it was this man, Peterwhom God allowed to recognize Jesus and destined to be the one of the unshakeable foundations of God’s own church:

But who do you say that I am?”Simon Peter said in reply, “You are the Christ, the Son of the living God.”Jesus said to him in reply, “Blessed are you, Simon son of Jonah. For flesh and blood has not revealed this to you, but my heavenly Father. And so I say to you, you are Peterman upon this rock I will build my Church, and the gates of the netherworld shall not prevail against it. I

It was this man, Peter, whomGod sent an angel to rescue him from Prison and strengthened his faith and witness:
The Lord stood by me and gave me strength, so that through me the proclamation might be completed and all the Gentiles might hear it. And I was rescued from the lion’s mouth.The Lord will rescue me from every evil threat and will bring me safe to his heavenly Kingdom. To him be glory forever and ever. Amen. (Acts 12:1-11)

It was this man, Peter, whom God “…delivered the first sermon on Pentecost and received the first Gentiles into the Church (Cornelius; Acts 10:1).

It was this man Peter, who suffered Martyrdom on the cross rather than deny Jesus a second time.

PAUL

In contrast, Saul was an avid believer and enforcer of the Law. “He was the son of Jewish parents who belonged to the tribe of Benjamin, was reared according to the strict religious-nationalistic party of the Pharisees, and enjoyed the high distinction of Roman citizenship.”

He dedicated his energy toward rounding up the Jewish Christians and persecuting them. God however had different plans for Saul.
“Breathing threats of slaughter against the disciples of Jesus, he was hurrying to Damascus when the grace of God effected his conversion …As he was traveling along the road, he was suddenly surrounded by a great light from heaven. He was blinded and fell off his horse. He then heard a voice saying to him, “Saul, Saul, why do you persecute me?” He answered: “Who are you, Lord?” Christ said: “I am Jesus, whom you are persecuting…

After this dramatic confrontation and illumination Saul continued to Damascus, where he was baptized,and his sight was restored and he changed his name to Paul. Then he “withdrew into the Arabian desert (c. 34-37 A.D.), where he prepared himself for his future mission. During this retreat he was favored with special revelations, Christ appearing to him personally…Upon his return to Damascus he began to preach but was forced to leave when the Jews sought to kill him. ” After extensive missionary journeys throughout the then known world, Paul was imprisoned and taken to Rome, where he was beheaded in the year 67.

Peter and Paul came from different backgrounds and had different careers and goals in life but upon encountering Jesus both of their lives were directed into paths neither would have anticipated. Both were called, converted and suffered martyrdom rather than betray Jesus.

All baptized Christians we too have been called and gifted with Faith in Jesus. Although we have different, national, socio-cultural, intellectual, religious backgrounds. We all have been transformed by the changing power of God’s love. Those who are attentive to God’s universal, unconditional love experience a freedom that allows us to respond like Peter and Paul to God’s call throughout our lives. We are enabled to use our distinctive gifts to tell and embody the story of Jesus who died on the cross and rose from the dead so we might have new life in God.

The God who did great things in and through Peter and Paul, God can do great things in and through us if we are attentive to his loving call and power acting within us. God can do great things in and through if we allow him to lead and guide us. Meditative Song: Doris Akers, Lead Me, Guide Me. http://music.whosdatedwho.com/tpx_1486743/lead-me-guide-me/

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s