REFLECTIONS OF THE FIRST SUNDAY OF LENT (March 9, 2014)

Genesis 2, 7-9 + 3, 1-7; Psalm 51; Romans 5, 12-19; Matthew 4, 1-11  By +Guy Sansaricq.

In the readings of this day, two contrasting temptation stories are told.  Adam seduced by “what looks pleasing to the eyes, good for food and desirable for obtaining wisdom,disobeys God in a personal sin that deprives his nature of holiness and justice. He ends up finding himself “naked” that is in a state of radical powerlessness. It is that state of “nakedness” that he will transmit to all his descendants.

 

In the second story, Jesus rejects the devil’s promises of food, honor and wealth and is at once consoled by angels. Through those stories de we recognize the pattern of our own story? We too face a choice between God and Satan, good and evil. Do we realize that “making a choice for God” is crucial?

The penitential season of Lent prepares us for this radical personal option every person must make in life. Jesus, trusting his Father to the end lays down his life on the Cross for our sakes. This act of supreme trust and love restores mankind to that “holiness and justice” that was lost through the disobedience of that first couple, the ancestors of all mankind.

During Lent, through prayer and penance we will focus on Jesus who suffered, died and rose and thus showed that perfect obedience to the father is the “NEW WAY” to achieve wisdom, joy and success. 

 

Our “naked human nature” lacks the needed strength to follow the path of Christ. Jesus is the “second Adam” who transmits the power to regain the holiness and wisdom lost by the first Adam.

‘The Lord alone shall you worship and Him alone shall you serve!

May this season of LENT increase our option for the “NEW WAY” that alone brings human fulfillment!

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU PREMIER DIMANCHE DE CAREME. (9 Mars 2014)

Genèse 2, 7-9 +3, 1-7;Psaume 51; Romains 5, 12-19; Mathieu 4, 1-11     Par  +Guy Sansaricq.

Notons le contraste frappant entre la première lecture et celle de l’Evangile du jour. Dans les deux cas, l’homme est tenté par Satan. Adam et Eve séduits par le fruit “beau à la vue et désirable pour obtenir la connaissance” rejettent l’ordre de Dieu et succombent. Jésus au contraire alors qu’il a faim et est privé de tout s’accroche à la volonté du Père “L’homme ne vit pas de pain seulement mais de toute parole qui vient de Dieu.”  “Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et ne serviras que lui seul.”

 

Adam et Eve après avoir désobéi se retrouvent “nus” c’est à dire radicalement diminués et appauvris. Ils perdent cette “justice et sainteté” initiale comme un oiseau qui aurait perdu ses ailes. C’est cette nature nue et “chutée” qu’ils transmettront à nous tous leurs descendants. 

 

Jésus se dresse en face de ces premiers parents déchus comme le second ADAM, l’initiateur d’une race nouvelle, la race des sauvés. Jesus est l’homme qui a fait l’option pour Dieu contre Satan. A tous ceux qui croient en lui il donne le pouvoir de devenir enfants de Dieu, restaurant ainsi notre dignité perdue.

 

Comme Adam et Eve et comme Jésus, chacun de nous doit faire un choix, une option entre Dieu et Satan. Le Carème nous invite à fixer nos regards sur Jésus mort et ressuscité pour que par la prière et la pénitence, nous grandissions dans notre conviction que la désobéissance à Dieu conduit au désastre et à la mort tandis que l’OBEISSANCE débouche sur la vie éternelle. Les héritiers d’Adam resteront “nus”; au contraire, la voie nouvelle de Jésus conduit au plein accomplissement de notre humanité. 

Bishop Sansaricq

____________________

Pensée de la Semaine. Les Vertus se perdent dans les interets comme on jette les fleurs dans la mer.

Thought of the Week Virtues are lost to interests like flowers thrown into the sea.

El pensamiento de la semana. Las virtudes se pierden en los intereses como las flores arrojados al mar.

_____________________________________

Something Good Is Happening in Gonaives

gonaives00

Father Micial M. Nerestant, the chaplain general of University of Notre Dame, Haiti (UNDH) in Gonaïves, was the special guest of Brother Tob at Radio Solidarité on Sunday, February 23. In addition to his position at the university, Father Nerestant is the author of several books on the Catholic Church.

The annex of University of Notre Dame, Haiti, in the Diocese of Les Gonaïves opened its doors in October 2010. It has three faculties: management sciences, engineering and nursing. In our interview, Father Nerestant said that UNDH in Gonaïves welcomes between 375 and 400 students.

Though the university is doing a good job, it faces serious challenges, especially the lack of qualified teachers. That’s because more than 80 percent of the intellectual elite of Haiti live outside Haiti. What’s worse, the Haitian government cannot set aside a reasonable budget for the development of education in the country. It is more than clear in the third Christian millennium that, in this world of instant communication and globalization, no country can progress without an excellent educational system or without the widespread use of modern technology in the classroom and on the labor market.

Yves Marie Pean

In the interview, Father Nerestant said that the diocesan bishop of Les Gonaïves, Bishop Yves-Marie Péan, the founder of UNDH Gonaïves, is strongly committed to the education of young people of his diocese. Bishop Péan is in contact with the University of Puerto Rico to see how the students of the UNDH in Gonaïves can receive the same training as those of the University of Puerto Rico. Dr. Paul Latortue, dean of business at the University of Puerto Rico and one of the ambassadors of the intellectual elite of the Haitian diaspora, is working with Bishop Péan and Father Nerestant on this issue.

Father Nerestant also told us something about the faculty at UNDH in Gonaïves. Some of them live in Gonaïves; some are professors at the University of King Henri Christophe in Limonade; some are from Port-au-Prince; some are executives of banks, and some are foreign teachers. The presence of foreign teachers can help Haiti in the field of education. That is one of the contributions that our country expects of its friends in the international community.

Though the educational system of the Diocese of Les Gonaïves has made major strides at the high school, undergraduate university and graduate levels, Father Nerestant acknowledged that much remains to be done. He emphasized that we need more people well prepared for teaching, and he said that there are still many steps to be taken at the level of technology. The big problem remains: How can we train experts who meet Haiti’s many needs? There’s some good news on that subject: During the interview, Father Nerestant announced that the first group of management students will receive their diplomas in July 2014. This will be another step in the right direction.

The city of Gonaïves, founded in 1492 by Indians, is called Haiti’s “independence city.” It has a population of 300,000. As in the rest of the country, its young people are too often left almost to themselves, because of the problems of poverty, lack of education and prostitution. Still, through UNDH, which has a presence in almost all the archdioceses and dioceses of Haiti, the Catholic Church continues to do a very good job of providing higher education to Haitian youth.

The National Center for the Haitian Apostolate congratulates the bishops of the Catholic Church in Haiti, the rector and the staff of the university.

Brother Buteau ( Brother Tob )

For The National Center

 Gonaives1

Le Père Micial M. Nerestant , directeur general de la sucursale de l’Université Notre Dame aux Gonaives (UNDH) était l’invité de Brother Tob à Radio Solidarité le Dimanche 23 Fevrier 2014. Le Père Micial est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’Église Catholique et il est aussi l’aumonier national de l’Université Notre Dame en Haiti.

 gonaives4

L’Église Catholique d’Haiti continue à faire un très bon travail au niveau de l’éducation avec des sucursales de l’université Notre Dame dans tous les archidiocèses et presque tous les diocèses d’Haiti.

La sucursale de l’Université Notre Dame du Diocèse des Gonaives a ouvert ses portes en Octobre 2010. Elle a 3 facultés qui sont Les Sciences administractives, le genie et les Sciences Infirmières. Le Père  Micial nous fit savoir que  UNDH Des Gonaives accueille entre 375 et 400 etudiants.

Certes la carence des professeurs compétents est l’un des grands défis de l’enseignement en Haiti avec plus de 80% de l’elite intellectuelle à l’exterieur d’Haiti. Qui pis est, l’etat d’Haiti n’arrive pas à avoir un budget raisonnable  pour le development de l’education dans le pays. C’est plus que clair q’au 3ème millènaire et dans ce monde de communication et de globalisation aucun pays ne peut avancer sans un bon système educatif et l’utilisation des technologies modernes dans les salles de classe  et sur le marché du travail.

Le Père Mucial Nerestant nous informa que Monseigneur Marie Yves Pean  ,évêque du Diocèse des Gonaives et fondateur de l’UNDH aux Gonaives est soucieux de l’education des jeunes de son diocèse. Monseigneur Pean est en contact avec l’université de Porto Rico afin de voir comment les étudiants de l’Université Notre Dame Des Gonaives peuvent recevoir la même formation que ceux de l’Université Catholique  de Porto-Rico. Le Docteur Paul Latortue , doyen de l’université de Porto-Rico et l’un des ambassadeurs de l’elite intellectuelle de la diaspora Haitienne travaille de concert avec Monseigneur Pean et le Père Nerestant sur ce dossier.

Le Père Nerestant nous informa aussi que  les professeurs qui enseignent dans les facultés de Notre Dame des Gonaives habitent aux Gonaives. Certains d’entre eux  sont des professeurs de l’Université Roi Henry Christophe à Limonade. Il a aussi des professeurs de Port-au-Prince et des  cadres des  banques qui dispensent des Cours à UNDH des Gonaives ainsi que des professeurs étrangers.  L’apport des étrangers peut aider Haiti au niveau de l’education  car c’est l’une des contributions que notre pays attend de ses amis de la communauté Internationale. Père Nerestant a profité pour nous annoncer que la première promotion des étudiants des Sciences Administraves recevront leur diplomes au mois de Juillet 2014.  Ce sera un autre pas dans la bonne direction car Haiti a besoin de beaucoup d’experts et dans tous les domaines

Le Père Micial reconnait que le système éducatif du diocese des Gonaives a fait un pas en avant  avec la presence de 7 écoles supérieures ou universités, des écoles secondaires Congreganistes  et certaines écoles privées  qui accompagnent la jeunesse du diocèse au niveau de l’education. Mais Il reste encore beaucoup à faire comme l’a mentionné le Père Nerestant avec le problème de manque de professeurs competents. Selon lui on a besoin des gens bien preparés pour l’enseignement. Il mentionna qu’il nous reste encore beaucoup de pas à franchir au niveau de la technologie. Le grand problème encore comment peut on arriver à former des cadres qui repondent aux besoins d’Haiti et qui comprennent que les interêt de la nation haitienne doivent passer avant les interêts de certaines puissances étrangère.

gonaives3

Rappelons que Gonaives surnommée la cité de l’Independence est la 3ème ville d’Haiti. Elle a été fondée en 1492 par les Indiens, Selon le recencesment de 2011 elle a une population de 300.000 Habitans.

Comme le reste du pays les jeunes sont Presque livrés à eux même en raison des problèmes de pauvreté , d’education et de prostitution.

L’université Notre Dame  continue à nous prouver combien l’Église Catholique D’Haiti continue à faire  de son mieux pour accompagner la jeunesse Haitienne au niveau de l’enseignement superieur. Le Centre National de l’Apostolat Haitien à l’étranger félicite les évêques de l’Église Catholique d’Haiti, le recteur et le personnel de l’université Notre Dame.

Frère Buteau(Brother Tob)

Pour le Centre National

Hommage aux Femmes

Michaelle Jean

la Très Honorable Michaelle Jean

Ancienne Gouverneur Générale du Canada

Le mois de Mars est le mois de l’histoire des femmes. Ces dernières jouent un très grand role dans la famille et dans la société. Après Dieu elles sont sources de vie et de joie dans notre monde.
Comment serait notre société et nos familles sans la presence des Femmes. Elles sont les grandes lumières de notre monde

Paysan2

Certes il est difficile de parler d’une famille equilibrée sans la contribution de nos distinguées femmes. Parfois elles sont condamnées à elever leurs enfants  toutes seules Un enfant ne peut pas avoir une enfance heureuse sans l’amour maternel.. Le Bonheur des hommes depend de celui de leurs femmes.

image004

Soeur Lucie Sanon

Superieure Generale de la Congregation Des Filles De Marie

Nous profitons du mois des femmes  pour nous excuser auprès de ces dernières des abus dont elles sont victimes de la part des hommes. Beaucoup d’entre elles ont été trompées par leur partenaires masculins et sont utilisées  comme instrument pour satisfaire les désirs inavouables d’hommes pervers. Parfois ces derniers oublient qu’ils sont nés de la matrice d’une femme. Le Personnel du Bulletin continue à demander pardon aux femmes qui sont victimes de la mechanceté et de l’incomprehension des hommes.

Marlene

Marlene Rigaud Apollon

Editorialiste de Radio Solidarite et Membre

du Bulletin Hebdomadaire du Centre National

Aujourd’hui on les retrouve dans toutes les professions et  même dans la politique active. Quelques unes sont déjà presidentes de leur pays ou première Ministre.  Elles continuent à prouver au monde des Hommes leur intelligence, leur leadership et leur grande vision

Pascal Trouillot

Juge Ertha Pascal Trouillot

Ancienne Presidente d’Haiti

Comment ne pas penser pas  aux valeureuses femmes Haitiennes specialement les “Madames Sara” qui bravent le danger perchées sur des piles de marchandises à l’arrière de gros camions dans le seul but d’elever leurs enfants. Ces dernieres acceptent d’aller  jusqu’aux coins les plus reculés d’Haiti  pour acheter des

image001

Docteur Michèle D. Pierre Louis

Ancienne Première Ministre d’Haiti

produits agricoles qu’elles vont vendre dans les villes afin de nourrir et de prendre soin de leurs enfants.Elles sont les Heroines de notre temps. Dans la famille Haitienne même si  l’enfant souffre de l’absence de son père et parfois ne le connait meme pas, la mère n’abandonne jamais le fruit de ses entrailles.

kesta

La Soeur Agronome Kesta Occident

Superieure Generale des Soeurs de Sainte Croix

Enfin Le Centre National Felicite toutes les femmes qui continuent à travailler très dur pour surmonter tous les obstacles de notre temps et qui accompagnent leurs enfants avec beaucoup de dignité et d’amour

Hermanie

Ingenieur Hermanie Pierre

Miss International  Haiti 2013

Brother Tob

ForNational Center

Tribute to Women

Paysannes1

The month of March is the month of women’s history. Women play a very large role in the family and in society. AfterGod they are sources of life and joy in our world. How would our society and our families bewithout the presence of women? They are the shining lights of our world.

dR Micheline

Doctor Micheline Dole  President of Haitian Physicians of New York

It is difficult to speak of a healthy family without the presence of our distinguished women. Achild can not have a happy childhood without a mother’s love. Sometimes they are left to raise their children alone.Is happiness possible where women are oppressed?

Michele2

                                                                            Michèle Montas

Haitian Star, Journalist, and the former right arm of UN Secretary-General

Ban Ki-moon

We take occasion of the month of women to apologize for the abuses they suffer from men.. Many of them are deceived by their male partners and are used as tools to satisfy male sexual lust .. Sometimes these men appear to forget that they are born from the womb of awoman. The Staff  of the Bulletin continues to apologize to women who are victims of man’s misconduct.

Sister Jamie

Sister Jamie Phelps PHD

One of the eminent Black Theologians in The United States and

Spiritual Leader of a talk Show at Radio Solidarité

Today women are found in all spheres of professions and even in active politics. Someof them are presidents or Prime Ministers in their countries. They
continue to prove their intelligence, leadership and great vision to the world of men.

CBJosephnu

Doctor Carole Berotte Joseph

President of Bronx Community College

How not to think of the brave Haitian women specially those referred to as “Madame Sara” who risk their lives when they travel sitting on piles of merchandises in the back of unsafe trucks to gain meager revenues for the sake of sending their children to school. They travel to remote areas to purchase agricultural produce that they go to sell in the bigger cities simply to take care of their offspring. They are truly the heroes of our society.

Rose12

Honorable Rosemonde Pierre Louis Commissioner of the Mayor’s Office to Combat Domestic Violence.

In the Haitian family, the father may be absent or unknown, but the mother always stands by her children.Finally, the  National Center of The Haitian Apostolate congratulates all women who continue to work very hard to overcome all obstacles to success in life and who accompany their children with dignity and love.

Brother Tob

________________________

« Femme »

Matrice de l’humanité tout entière

Et source de vie la toute première

Symbole de grandeur d’âme sur terre

De douce vertu et de beauté altière

Discrète mais tenace et téméraire

Jusqu’au sacrifice afin de faire

Son bonheur et celui des siens

Brave et nourrissant en son sein

L’espoir des jours meilleurs

Où s’épanouissent les fleurs

II

Digne et plus souvent héroïque

Créature pure et authentique

Au salut du genre humain

Aujourd’hui et demain

Nettement indispensable

En dépit des grains de sable

Qu’elle a eu à endurer

Afin de revaloriser

Depuis les temps anciens

Cette humanité en déclin

III

Trop souvent maltraitée

Pendant toutes ces années

Elle a très bien tenu le coup

En y allant jusqu’au bout

Or elle le savait fort bien

Que n’étant pas très malins

Et privés de ses bons soins

Nous n’irions pas bien loin

IV

De ses entrailles bénies

Elle a su donner la vie

A des princes et des rois

Qui ont institué leurs lois

Lesquelles hélas sans pitié

Ne l’ont point ménagée

Pourtant pour son bébé

Qui n’est pas encore né

Sans prendre aucun avis

Elle sacrifierait sa vie

V

Elle a énormément souffert

De notre arrogance d’enfer

De nos multiples turpitudes

Et de toutes nos ingratitudes

VI

Avec cette patience d’ange

Loin des ténèbres et de la fange

Elle  a pu guider nos pas

Toujours avec un bon repas

Succulent et délicieux

Vers la cime des cieux

VII

En temps de paix ou de guerre

Sur le terrain ou la civière

Son très radieux sourire

Arrive à nous traduire

Sans trop de bavardage

Le sens du véritable courage

VIII

Elle détient ce grand pouvoir

Et sans trop le faire savoir

De manière plutôt féconde

Elle a façonné notre monde

IX

L’homme dans sa faiblesse

A voulu la tenir en laisse

Mais réalise petit à petit

Que sans elle il est tout petit

X

Le poète évoque ta  grandeur

Il chantera en ton honneur

Célèbrera encor ta splendeur

Avec ces mêmes élans du cœur

XI

Modeste dans ta magnificence

Tu seras toujours la référence

Nous le savons maintenant enfin

Et puisque ce n’est pas encor la fin

Caressant avec amour ton image

Nous te rendons ce bel hommage

Et avec beaucoup d’humilité

Toi la reine de l’humanité

************************************

Le pape crée ses 19 premiers cardinaux en présence de Benoît XVI

Vatican22

Le pape François a créé le samedi 22 février 2014 dans la basilique Saint-Pierre à Rome ses 19 premiers cardinaux, avec l’appui moral de son prédécesseur Benoît XVI, venu pour la première fois assister à une cérémonie depuis sa démission il y a un an.

Cardinaux

Le pontife émérite de 86 ans était au premier rang, habillé tout de blanc, calotte sur la tête, parmi les cardinaux, vêtus de rouge. Il a été salué avec chaleur à son entrée par François, et de nouveau à la fin de la cérémonie, les deux hommes se serrant la main longuement.

Cardinal Petro

Cardinal Pietro Parolin

Le secrétaire d’Etat Pietro Parolin a remercié Benoît XVI pour sa présence, au nom de tous.

Jorge Mario Bergoglio a succédé le 13 mars 2013 à Joseph Ratzinger qui avait démissionné le 28 février. C’est la première fois que l’ancien pape allemand, qui vit retiré au Vatican et a promis de ne pas s’immiscer dans les affaires de son successeur, participe à une grande cérémonie.

Vraisemblablement, le pape François le lui a demandé pour manifester la pleine communion au sein de l’Eglise.

Dix-huit des dix-neuf nouveaux “princes de l’Eglise” étaient présents, car le très âgé Loris Francesco Capovilla, 98 ans, ancien secrétaire du pape Jean XXIII, n’a pas réussi à venir de Bergame (nord de l’Italie).

Chaque nouveau cardinal s’est approché et agenouillé pour se voir poser sur la tête la barrette (coiffe rouge à quatre bords). Le pape leur a passé l’anneau cardinalice et remis leur titre dans un parchemin enroulé, chacun recevant symboliquement la charge d’une des centaines d’églises romaines. Il les a ensuite embrassés avec plus ou moins de chaleur.

De Ouagadougou, d’Abidjan, des Cayes en Haïti, de Cotabato aux Philippines, de Managua, de Castries (Sainte-Lucie) aux Antilles, de Pérouse (centre de l’Italie), plusieurs des nouveaux cardinaux étaient venus des “périphéries”, formule qu’aime utiliser François.

Le choix du pape argentin reflète l’accent qu’il met sur les pasteurs plutôt que les gestionnaires.

Dans l’après-midi, les traditionnelles “visites de courtoisie” ont permis aux familles et à qui voulait d’entrer au Vatican pour féliciter les heureux élus.

Alors que les quatre cardinaux de Curie, dont le tout nouveau cardinal Parolin, recevaient dans les somptueux salons pontificaux ornés de fresques de la Renaissance, les quatorze autres étaient dispersés dans le cadre moderne de l’immense salle Paul VI.

Beaucoup se pressaient aux deux entrées dans l’espoir de saluer les cardinaux de leur pays, ou par curiosité.

Le cardinal Jean-Pierre Kutwa, d’Abidjan, était acclamé par des femmes ivoiriennes chantant des “alleluia”. Des imams étaient venus aussi dans la délégation. “C’est un clin d’œil que le pape a fait pour la paix”, a dit le cardinal, infatigable artisan de la réconciliation dans son pays, qui recevait dans une chaise roulante.

Cardinal Philippe

Cardinal de Ouagadougou, Philippe Ouédraogo

Non loin, réservé, le cardinal de Ouagadougou, Philippe Ouédraogo, proche des plus démunis dans son pays, affirmait que le pape François “nous ramène à l’Evangile. Qui vit l’Evangile retrouve les hommes dans ce qu’ils sont réellement”.

– “Avoir un coeur plus grand” –

Chibly3

Cardinal Langlois

Le cardinal haïtien des Cayes, Chibly Langlois, assurait que “tout Haïti, toutes confessions confondues, se réjouit” de “la grande sollicitude du pape” qui a créé le premier cardinal haïtien de l’Histoire.

Le cardinal-archevêque de Westminster, Vincent Gegard Nichols, très connu pour ses prises de position sociales fortes au Royaume-Uni, a résumé ainsi la volonté du pape: “il nous invite à avoir un horizon plus large et un cœur plus grand”.

Le pape avait écrit dès janvier aux heureux choisis que leur sélection n’était “ni une promotion, ni un honneur”, mais “un service”.

Dans la basilique, François a demandé aux cardinaux nouveaux et anciens de “vivre en communion” avec lui et entre eux, d’être armés de “compassion” et d’œuvrer pour la paix, avertissant que “la route que Jésus choisit est celle de la Croix”.

Ce sont seize nouveaux électeurs (moins de 80 ans, en cas de Conclave) qui entrent au Sacré collège, et trois autres sont émérites sans droit de vote. Le Sacré collège compte 218 cardinaux dont 122 électeurs.

Pope creates his first 19 cardinals in the presence of Benedict XVI

Francis9

Pope Francis has created Saturday, February 22, 2014 in St. Peter ‘s Basilica in Rome his first 19 Cardinals, with the moral support of his predecessor, Benedict XVI, came for the first time to attend a ceremony for his resignation there is a year .
Emeritus pope of 86 years was at the forefront , dressed all in white skullcap among the cardinals, dressed in red . He was warmly greeted his entrance by Francis, and again at the end of the ceremony, the two men shaking hands long .

Cardinal Parolin

Cardinal Pietro Parolin
Secretary of State Pietro Parolin thanked Pope Benedict XVI for his presence on behalf of all .

bene

From right to left  Pope Emeritus Benedict XVI and the Cardinals

Jorge Mario Bergoglio succeeded March 13, 2013 to Joseph Ratzinger , who resigned on February 28 . This is the first time the former German pope, who lives in seclusion in the Vatican and promised not to interfere in the affairs of his successor , participates in a grand ceremony .
Presumably , Pope Francis asked him to show the full communion within the Church.

Cardinal Loris Francesco

Cardinal Loris Francesco Capovilla
Eighteen of the nineteen new ” princes of the Church” were present, because Loris Francesco Capovilla very old , 98 years old, former secretary of Pope John XXIII , was not able to come Bergamo ( northern Italy ) .
Each new cardinal approached and knelt down to be put on the head the bar ( red cap with four edges). Pope they passed the cardinal’s ring and gave them as a rolled parchment , each symbolically receiving the charge of one of hundreds of Roman churches. He then embraced more or less heat.
Ouagadougou , Abidjan , Les Cayes in Haiti, Cotabato, Philippines, Managua, Castries ( St. Lucia ) in the Caribbean, Perugia ( central Italy ), several of the new cardinals came the ” peripheries ” , makes use loveth Francis.
The choice of the Argentine Pope reflects its emphasis on pastoral rather than managers .
In the afternoon , the traditional ” courtesy ” have allowed families and who wanted to enter the Vatican to congratulate the lucky ones .
While the four cardinal Curie , the new cardinal Parolin , received in papal sumptuous salons frescoed Renaissance , the other fourteen were scattered in the modern part of the huge Paul VI Hall .
Many flocked to the two inputs in the hope to greet the Cardinals their country , or curiosity .
Cardinal Jean -Pierre Kutwa , Abidjan , Côte d’Ivoire was cheered by women singing ” Alleluia .” Imams also came in the delegation. “It’s a look that the Pope has done for peace blink ,” said the cardinal, tireless architect of reconciliation in his country , who received a wheelchair .

Cardinal Jean Pierre

Cardinal Jean -Pierre Kutwa of Abidjan

Not far away, reserved , Cardinal Ouagadougou Philippe Ouedraogo, near the poorest in the country , said that Pope Francis ” brings us back to the Gospel. Whoever lives the Gospel found in men what they really are ” .- “Having a big heart ” –

chibly9

Cardinal Langlois
Haitian cardinal of the diocese of  Cayes , Chibly Langlois , assured that “all Haiti , all faiths welcomed ” of ” great concern of the Pope ” who created the first Haitian Cardinal history.
The Cardinal Archbishop of Westminster , Vincent Nichols Gegard very known for his high social position in the UK , summarized the will of the pope , ” he invites us to have a broader horizon and a bigger heart .”
Pope wrote in January to the happy chosen their selection was “neither promotion nor an honor ,” but ” service ” .
In the basilica, Francis asked the new and old Cardinals ” live in communion” with him and them to be armed with “compassion” and work for peace , warning that ” the road is that Jesus chose Cross ” .
These are sixteen new voters (less than 80 years , if Conclave ) entering the Sacred College, and three others are distinguished without the right to vote. The Sacred College has 218 cardinals , including 122 electors.

Personal of the Weekly Bulletin

*********************************************

Au début du Carême, le pape dénonce les « luttes de pouvoir » dont il est témoin

Francois5

Le pape François impose les cendres à un cardinal, mercredi 5 mars en la basilique Sainte-Sabine, sur la colline romaine de l’Aventin.

Au cours de l’homélie inaugurant le 5 mars le temps liturgique du Carême, mercredi des Cendres, sur la colline romaine de l’Aventin, le pape François a mis en garde contre les « luttes de pouvoir », dont il est témoin de la part de ceux qui se prennent pour « Dieu créateur ».

« Ces gens ne se rendent-ils pas compte qu’ils ne sont pas Dieu ? », s’est-il interrogé de la même manière que, il y a un an, pour la messe des Cendres célébrée de façon inhabituelle dans la basilique Saint-Pierre, Benoît XVI avait lui aussi dénoncé les divisions au sein de l’Église.

« Nous vivons dans un monde toujours plus artificiel, a souligné le pape François, dans une culture du “faire”, de “l’utile”, où nous excluons Dieu de notre horizon sans nous en rendre compte. » À ses yeux, le Carême vient ainsi rappeler les hommes à leur condition de créatures.

« La valeur de la vie ne dépend pas de l’approbation des autres »

Le pape a invité les croyants à s’ouvrir aux autres. « C’est uniquement lorsque les difficultés et les souffrances de nos frères nous interpellent » que commence la conversion, a-t-il souligné.

Évoquant l’entrée dans le Carême, période de 40 jours menant à la fête de Pâques, le pape a médité sur les éléments de ce chemin spirituel : la prière, le jeûne et l’aumône. À ses yeux, tous trois impliquent la nécessité de ne pas se laisser dominer par les choses qui apparaissent.

Pour lui, ce qui compte, ce n’est pas l’apparence. « La valeur de la vie ne dépend pas de l’approbation des autres ou du succès, mais de ce que nous avons à l’intérieur », a-t-il insisté.

Imposition des cendres

Avant la messe, le pape François s’était rendu en milieu d’après-midi à l’église Saint-Anselme, sur la colline de l’Aventin, où il a présidé une brève prière. Il est ensuite allé en procession jusqu’à la basilique Sainte-Sabine, à 200 mètres de là, accompagné de plusieurs cardinaux et prélats, de moines bénédictins et de dominicains.

Dans l’église Sainte-Sabine, dont les origines remontent au Ve siècle, le pape s’est vu imposer les cendres par le cardinal polonais Jozef Tomko, titulaire de la basilique, avant de les imposer lui-même aux cardinaux, évêques, moines, religieux et à quelques fidèles.

Apic/I.Media

________________________________________________

Marlène Rigaud  Apollon-Merci/Thank You

Cher Frère Buteau,

Dear Brother Buteau,

Marlene

Marlene Rigaud Apollon

Editorialiste de Radio Solidarite et Membre

du bulletin Hebdomadaire du Centre National

Un grand merci de m’avoir choisie comme l’une des représentantes des femmes d’à travers le monde et de toutes catégories à qui tu as dédié ce beau et respectueux hom-mage.  Comme elles, continuons à travailler pour l’amélioration des conditions de vie de toutes et tous.

A big Thank you for choosing me as one of the representatives of women around the world and of all categories to whom you have dedicated this beautiful and respectful homage.  Like them, let’s keep on working to improve the living conditions of women and men everywhere.

Marlène Rigaud Apollon, M.S.

http://virtuelfransk.weibrecht.net/undervis/haitiweb/todigte.htm
I Want to Dance (Poetry)
Si je n’avais que des regrets (Poésie)
La Mystique de la Citadelle/The Mystique of the Citadelle
Louis Mercier A la Reconquête de l’Idéal Haitien, Une voix d’hier pour aujourd’hui et demain
Louis Mercier, To Re-conquer the Haitian Ideal, A voice from yesterday for today and tomorrow

Mommy, don’t let them cut my leg Haiti Rising Anthology 2011

« Le pape est une personne normale »

Francis9

Dans un entretien publié mercredi 5 mars par les quotidiens italien Corriere della Sera et argentin La Nacion, le pape François passe en revue plusieurs thèmes à l’occasion de la première année de son pontificat. En voici des extraits.

La famille et le mariage 

« Les jeunes se marient peu. Il y a beaucoup de familles séparées dans lesquelles le projet de vie commune a failli. Les enfants en souffrent beaucoup. Nous devons donner une réponse. Mais pour cela, il faut réfléchir en profondeur. C’est ce à quoi servent le consistoire et le Synode. (…) C’est à la lumière d’une réflexion profonde que l’on pourra affronter sérieusement les situations particulières, y compris celles des divorcés, avec une profondeur pastorale (…) Les confrontations fraternelles et ouvertes font grandir la pensée théologique et pastorale. De ceci je n’ai pas peur, je le recherche plutôt. »

« Le mariage est entre un homme et une femme. Les États laïques veulent justifier les unions civiles pour réguler diverses situations de concubinage, poussés par l’exigence de régler les aspects économiques entre les personnes, comme par exemple sécuriser l’assurance santé. Il s’agit de contrats de concubinage de nature variée, dont je ne pourrais énumérer les diverses formes. Il faut voir les divers cas et les évaluer dans leurs variétés. »

Les valeurs et la doctrine de l’Église

« Je n’ai jamais compris l’expression “valeurs non négociables”. Les valeurs sont les valeurs, voilà tout (…) Ce que je devais dire sur le thème de la vie, je l’ai écrit dans l’exhortation  Evangelii gaudium  »

À propos de l’encyclique Humanae vitae de Paul VI et du contrôle des naissances : « Tout dépend de comment est interprété Humanae vitae. Le même Paul VI, à la fin, recommandait aux confesseurs beaucoup de miséricorde et d’attention aux situations concrètes. (…) La question n’est pas celle de changer la doctrine mais d’aller en profondeur et de faire en sorte que la pastorale tienne compte des situations et de ce qu’il est possible de faire pour les personnes. On parlera aussi de cela sur le chemin du Synode. »

La fin de vie

« Je ne suis pas un spécialiste des arguments bioéthiques (…) La doctrine traditionnelle de l’Église dit que personne n’est obligée d’utiliser de moyens extraordinaires quand on sait qu’on est en phase terminale. Dans ces cas, j’ai toujours conseillé les soins palliatifs. Dans les cas plus spécifiques, il est bien de recourir, si nécessaire, au conseil de spécialistes. »

La lutte contre les abus sexuels sur mineurs

« Benoît XVI a été très courageux et a ouvert une voie. L’Église sur cette voie a fait beaucoup. Peut-être plus que tous. Les statistiques sur le phénomène de la violence contre les enfants sont impressionnantes mais elles montrent aussi clairement que la grande majorité des abus se produisent en milieu familial et dans le voisinage. L’Église catholique est peut-être l’unique institution publique à avoir réagi avec transparence et responsabilité. Personne d’autre n’a fait davantage. Et pourtant l’Église est la seule à être attaquée. »

Les relations internationales et ses voyages

« Je dois me rendre en Terre sainte, en Asie puis en Afrique »

« Je n’ai jamais parlé ni de l’Asie, ni de l’Afrique, ni de l’Europe. Seulement de l’Amérique latine quand je suis allé au Brésil (…). Je n’ai pas encore eu l’occasion de parler d’Europe. On verra. »

Sur les rapports avec la Chine : « J’ai écrit une lettre au président Xi Jinping quand il a été élu, trois jours après moi. Et lui m’a répondu. Des rapports, il y en a. C’est un grand peuple à qui je veux du bien. »

Sur l’orthodoxie : « La théologie orthodoxe est très riche (…) Leur vision de l’Église et de la synodalité est merveilleuse ».

Benoît XVI

« Le pape émérite n’est pas une statue dans un musée. C’est une institution. (…) Nous en avons parlé et avons décidé ensemble qu’il serait bien mieux qu’il voit des gens, qu’il sorte et participe à la vie de l’Église (…). Sa sagesse est un don de Dieu. »

Sa popularité

« J’aime être parmi les gens, ensemble avec ceux qui souffrent, sortir dans les paroisses. Mais je n’aime pas les interprétations idéologiques, une certaine mythologie du pape François. Quand on dit par exemple qu’il sort la nuit du Vatican pour aller donner à manger aux sans-abri sur la rue Ottaviano. Cela ne m’est jamais venu à l’esprit. (…) Dépeindre le pape comme une sorte de superman, une espèce de star, me paraît une offense. Le pape est un homme qui rit, qui pleure, qui dort bien et a des amis comme tout le monde. Une personne normale. »

Sébastien Maillard (à Rome)

*********************************

Oscar Winner Lupita Nyong’o’s Speech On Beauty That Left An Entire Audience Speechless

Dear Friends,

This is very worth watching and sharing with others.

Take care,

http://www.upworthy.com/oscar-winner-lupita-nyongos-speech-on-beauty-that-left-an-entire-audience-speechless

Proverbes

Bannam mi pa Bonbon

Bel chive pa lajan

Bon repitasyon pi bon  pase rad

Bon Fanm Bon , move fanm se lanfè

Fò ou dòmi kote Jan  pou ou konnen wonfle  Jan

**************************

Email

mERCI INFINIEMENT BROTHER TOB GOD BLESS
cOURAGE YOU DID GOOD JOB
fR. ADRIEN

merci! tres interessant! J’aime le nouveau format! Je vois Father Joseph Philippe a l’honneur.

Katleen

Dear Br. Tob,

How are you today. Thanks for your last editorial on the Sisters of Fondwa.

Peace and keep up with your work.

Fr. Joseph

Bonjour Fr.TOB !

Kouman ou ye , m’espere ou byen avek Jezi.Mesi anpil pou email la. Mwen profite felisite w’ tou pou travay wap fe. M’pa konnen si w’ te eseye kontakte pe Joeph? Bon jounen fre mwen

Sè Melicia Singelus

Santé

Le premier malade greffé avec un cœur artificiel est décédé

le-coeur-artificiel-carmat-photo-afp

Âgé de 76 ans, la personne ayant bénéficié de la toute première implantation d’un cœur artificiel autonome, est décédée dimanche 2 mars, soixante-quinze jours après la greffe.

                       

KENZO TRIBOUILLARD/AFP

Le coeur artificiel produit par la société Carmat.

KENZO TRIBOUILLARD/AFP

Le coeur artificiel produit par la société Carmat.

Avec cet article

 « Soixante-quinze jours après l’implantation du premier cœur artificiel bioprothétique Carmat chez un homme de 76 ans souffrant d’une insuffisance cardiaque terminale, le malade est décédé le 2 mars 2014 », a annoncé lundi 3 mars l’Hôpital européen Georges-Pompidou.

Un hommage au patient

La prothèse cardiaque autonome, conçue par la société française Carmat, reste porteuse de grands espoirs pour des patients ne pouvant bénéficier d’une greffe. Des cœurs artificiels sont implantés chez des patients dans le monde depuis une dizaine d’années, mais il ne s’agit que de prothèses temporaires, posées dans l’attente d’une greffe.

L’hôpital Georges-Pompidou a d’ailleurs rendu hommage à ce patient en fin de vie qui « pleinement conscient de l’enjeu, a, par sa confiance, son courage et sa volonté, apporté une contribution mémorable aux efforts engagés par les médecins pour lutter contre une maladie en pleine évolution ».

Une avancée médicale

Le ministre de la santé, Marisol Touraine, a transmis ses condoléances à la famille et a témoigné son soutien « aux équipes qui luttent sans relâche pour faire avancer la médecine ».

L’opération de greffe de la prothèse avait été réalisée le 18 décembre 2013. Le cœur artificiel autonome constitue potentiellement la réponse à la pénurie de cœurs à greffer, mais aussi aux contre-indications à la transplantation, ainsi qu’aux lourds traitements anti-coagulation qui accompagnent jusqu’à présent la mise en place de prothèses cardiaques temporaires.

La Croix avec AFP

Women’s Health Harmed as Medical Studies Ignore Gender

iuVwJ_6sVj58

By Caroline Chen Mar 3, 2014 12:01 AM ET

Save

/photo/women-s-health-harmed-as-medical-studies-miss-gender-differences-/-iQmVF8UwrgTg.html /photo/women-s-health-harmed-as-medical-studies-miss-gender-differences-/-iQmVF8UwrgTg.htmlPhotographer: Patrick T. Fallon/Bloomberg

A member of the medical staff weighs a patient prior to an examination in Los Angeles.

Scientists continue to neglect gender in medical research, endangering women’s health by focusing on males in studies that shape the treatment of disease, a report found.

The lack of attention to gender differences occurs at all stages of research, from lab to doctor’s office, according to the report released today by the Connors Center for Women’s Health at Brigham and Women’s Hospital in Boston, and the Jacobs Institute of Women’s Health at George Washington University in Washington. Animal and human studies typically use male subjects and, even when females are included, researchers fail to analyze and report results by sex, the authors said.

“We’ve got to do the work and change the way science is done and translated to clinical care,” Paula Johnson, executive director of the Connors Center, said in a telephone interview. “Until we do that, we are putting women’s health at risk.”

Congress passed the 1993 National Institutes of Health Revitalization Act requiring that NIH-funded biomedical research with human subjects include and analyze the effects on woman and ethnic minorities. The legislation doesn’t extend beyond research funded by the NIH and doesn’t apply to animal or cellular studies.

“More often, studies ‘control’ for sex differences instead of investigating them, but this approach is inadequate when the mechanisms underlying health may operate differently in men and women,” the report’s authors wrote.

Heart Disease

For example, more women than men die of cardiovascular disease, while only one-third of cardiovascular clinical trial subjects are female and less than one-third of clinical trials that include women report outcomes by sex, the report found.

Plaque that causes heart disease is more diffusely deposited in women’s arteries, so the “so-called gold standard test,” cardiac catheterization, which shoots dye into the arteries, may be inadequate for women, Johnson said during a conference call with reporters.

“We do have the technology to go into the artery with a small ultrasound probe, or measure the flow across the artery,” she said, though doctors “have to be thinking about, and have knowledge that these sex differences do occur.”

While estrogen is suspected to increase women’s susceptibility to lung cancer, and may explain why female non-smokers are three times more likely to get lung cancer than their male counterparts, current research often fails to stratify data based on gender-specific factors, according to the report.

Depression Differences

Women are also 70 percent more likely to suffer depression than men, yet animal studies on brain disorders that rely exclusively on males outnumber studies in females 5.5 to 1, the authors said.

The report echoes previous reviews dating to at least 1985 when a U.S. Public Health Service task force found that “lack of research focus on women’s health concerns has compromised the quality of health information available to women as well as the health care they receive.” More recently, the Institute of Medicine found in 2010 that progress had been made in some conditions but had slowed or stalled in others.

The report’s authors said money can be a barrier to more gender-aware research. To include women and female animals in adequate numbers, researchers need to increase the sample sizes of their studies, which takes more funding, the authors said.

Missed Opportunities

Yet researchers are missing easy opportunities that wouldn’t need extra funding, Johnson said.

“For studies that already include women and female animals, reporting data by sex is critically important and that’s not routinely done,” she said. “We’re not getting the value for our added research dollars.”

The report had a wide-ranging list of recommendations, which include asking the Food and Drug Administration to require all medical evaluations include efficacy and safety data separately for men and women.

The FDA takes action when variations between gender are suspected, Sandra Kweder, the agency’s deputy director of the Office of New Drugs, said Feb. 14 in a blog post. Kweder cited the example of the FDA’s updated guidelines for women to take a lower dose of sleep medications such as Ambien, which are cleared from women’s bodies slower than men.

“We’ll continue to advocate for the inclusion of women in clinical trials and for analyses of how their bodies process medications,” Kweder wrote.

Further Effort

The agency also is “working on an action plan that would evaluate how to enhance the inclusion and analysis of subgroups in medical product applications as well as how that information is or should be communicated to patients and health-care professionals,” Tara Goodin, a spokeswoman, said in an e-mail.

The authors also asked peer-reviewed journals to disclose basic information about whether published studies address sex differences and whether the subjects included women or female animals.

The authors “certainly make a good case for our authors, reviewers, and editors to be more alert to the need to report gender factors in biomedical research and to look for evidence for gender differences in disease and disease response,” Marcia McNutt, editor-in-chief of the journal Science, said in an e-mail.

Jim Michalski, spokesman for the Journal of the American Medical Association, declined to comment on whether the publication would make any changes.

*********************************************

Cardinal Bernardin Young Leader Award

Cardinal  Joseph Bernadin

Dear Colleagues,

The Catholic Campaign for Human Development is now accepting nominations for the 2014 Cardinal Bernardin Young Leader Award! This is an annual award given to a Catholic young adult between the age of 18‑40 who is actively engaged in challenging unjust structures that keep people trapped in the cycle of poverty in the United States.

The deadline for nominations is April 30, 2014. We would appreciate your help in:

1) nominating deserving young Catholics that you know

2) getting the word out about the award to your audiences

The award recipient will receive a $1,000 cash award and be honored at a reception held June 11th in New Orleans at the annual meeting of the United States Catholic Bishops.

Nominations are due to the CCHD national office no later than April 30, 2014.  Nomination and eligibility information can be found here<http://www.usccb.org/about/catholic-campaign-for-human-development/cardinal-bernardin-new-leadership-award.cfm>.

CCHD is the U.S. Catholic Church’s response to poverty in the United States. The Campaign puts the gospel and Catholic social teaching into action by supporting low-income and community-based projects through transformative education. Last year, CCHD invested over $9 million in community-based projects across the country.

If you have any questions, please feel free to email me at gmougey@usccb.org<mailto:gmougey@usccb.org> or call (202) 541-3372

Thanks for your help!

Genevieve Mougey

Poverty Education & Outreach Manager

Department of Justice, Peace and Human Development [usccb] United States Conference of Catholic Bishops

3211 Fourth Street NE * Washington, D.C. 20017

202-541-3372

Good to know      ALERT: TPS FOR HAITIANS HAS BEEN EXTENDED! RE-REGISTRATION HAS STARTED                                                      Deacon Paul Dorsinville

On Monday March 3, 2014, USCIS has announced that TPS for Haitians will be extended 18 months to January 22, 2016.

Re-registration period runs from March 3 through May 2, 2014. Current employment authorization is extended to January 22, 2015.

Eligible Haitians who entered the USA no later than January 12, 2011 must submit Form 1-821, the biometric services fee of $85 (age 14 or older) and the Application for Employment Authorization Form I-765 – and fee (if employment is needed). Fee waiver Form I-912 with documentation  for those unable to pay should be submitted at the same time.

It is important that those who have received TPS file their income tax, the males register with the Selective Service  and those who had a dire emergency did receive travel authorization and documents from USCIS.

Only accredited immigration lawyers and counselors (e.g. in diocesan immigration services) are authorized to provide legal advice and assistance. DEADLINE: MAY 2, 2014 !

+                            +                          +

ALERTE: TPS POUR HAITIENS SERA PROLONGE ! LA RE-INSCRIPTION A COMMENCE !

L’annonce a eu lieu ce Lundi 3 Mars 2014 que TPS pour Haïtiens sera prolongé de 18 mois jusqu’au 22 Janvier 2016.

La période de ré-inscription va du 3 Mars au  2 Mai 2014. Les autorisations de travail courantes sont prolongées au 22 Janvier 2015.

Les Haïtiens éligibles arrivés au plus tard le 12 Janvier 2011 doivent soumettre la Forme I-821, les frais bio-métriques de $85 (à partir de 14 ans) et l’application pour autorisation de travail, Forme I-765 – et ses frais (si l’emploi est nécessaire). Ceux qui ne peuvent pas payer doivent soumetttre aussi la demande de dispense, Forme I-912, avec la documentation appropriée.

Il est important d’avoir déclaré ses taxes, pour les hommes d’être inscrit avec le “Selective Service”et d’avoir obtenu l’autorisation de voyager dans une situation de vraie urgence.

Seuls les avocats et conseillers d’immigration accrédités (par ex. des bureaux diocésains d’immigration) sont autorisés à donner de l’assistance ou des conseils légaux. DERNIER DELAI: 2 MAI 2014 !

****************************************

3rdAnnual Leadership Convention

hanagala

 

HANA: Celebrating 30 Years of Service, Collaboration, Leadership and Excellence

Goal:

 

The goal of the 3rd Annual HANA Convention is to mobilize Haitians nurses, Haitian American Nurses and other nurses as Change Agents to analyze and integrate the Institute of Medicine (IOM) Report on the Future of Nursing: Leading Change, Advancing Health. As a result of attending this convention, nurses will be transformed, engaged and empowered while addressing professional nursing practice, global health and nursing education in Haiti.

Objectives:

  • Identify strengths and weaknesses in nursing education and health care in Haiti.
  • Analyze current trends and paradigm shifts in nursing education and methods of healthcare delivery in international settings.
  • Explore the values and benefits of cultural diversity in promoting cultural competent care.
  • Reflect with other chapter members and partners to advance nursing practice and improve health care globally.
  • Discuss the implementation of the Affordable Care Act and the role of nurses in the delivery of care.
  • Embrace the use of Technology in nursing in promoting the delivery of health care.
  • Review and analyze the pitfalls and effective use of social media in nursing practice.
  • Empower nurses to lead change effectively.

Concurrent Sessions and Poster Presentations

  • Affordable Care Act
  • Cultural Diversity
  • Leadership Institute
  • Leadership& Empowerment
  • Nursing Education and Health Care in Haiti
  • Technology (Social media, face book, Twitter, Simulation, iPods, E-MAR, Electronic Health Records (EHR)
  • Chapters Needs Assessment
  • Horizontal Violence/Mental Health Issues

Target Audience: Nurses (LPNs, RNs, ARNPs, and DNPs), student nurses, Graduate students, pre-select nursing students and other health care professionals

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s