REFLECTIONS OF THE READINGS OF THE 31ST SUNDAY IN ORDINARY TIME (NOV. 3RD 2013)

REFLECTIONS OF THE READINGS OF THE 31ST  SUNDAY IN ORDINARY TIME (NOV. 3RD  2013)

Wisdom 11, 22- 12, 2; Psalm 145; 2 Thessalonians 1-11 sq.; Luke 19, 1-10    By +Guy Sansaricq

Who has not heard the story of Zacchaeus told in today’s Gospel? He was a man who had become very rich by devious means. Yet in spite of his shady character, he desired to see Jesus. So, he climbed a tree. You know the rest of the story. Jesus spotted him, called him to come down and proposed to have lunch with him. During the meal, Zacchaeus suddenly breaks down in tears, makes a public confession and commits himself to the NEW WAY.

Do we get the lesson? God does not want the sinner to perish but rather to repent and have life. Jesus has come to seek and save what was lost.

The story is meant to inspire people like me and you. Although sinners, we have deep within us a secret yearning for truth, for light, let’s say it for GOD. Yet, although attracted, we frequently tend to hide in fear, to position ourselves in unusual areas like the branches of a leafy tree. We pretend, avoid the subject, search distractions to escape a liberating decision. But God treats us as creatures endowed with intelligence and freedom and hence requires from us a wholehearted consent to his divine invitation.

Do not hesitate to do like Zacchaeus: confess your sins, repent from your old ways, publicly embrace the Lord who lifts up all who are falling and raises those who are bowed down. Yes, one thing is clear: every one of us must be able to make an unambiguous personal choice for good over evil, for truth over lies, for light over darkness, for grace over sin, for God over Satan! Let Zacchaeus be your role model!

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 31ÈME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE (3 NOVEMBRE 2013)

Sagesse 11, 22 – 12, 2; Psaume 145; 2 Thessaloniciens 1, 11 etc. , Luc 19, 1-10 Par +Guy Sansaricq

Nous lisons aujourd’hui l’histoire bien connue de Zacchée. Il s’était perché sur un arbre pour voir passer Jésus. Il voulait tout simplement satisfaire sa curiosité. Mais, voila, Jésus lève les yeux et le voit. “Voyons donc descends de ta cachette. Je veux manger chez toi.” Au cours du repas, Zacchée tombe en larmes, avoue publiquement ses malhonnètetés et s’engage dans la VOIE NOUVELLE.

L’histoire met en relief le message du jour: Dieu ne veut pas la mort du pécheur mais son repentir. Il a envoyé son Fils non pas pour punir les pécheurs mais chercher et sauver ce qui était perdu. Par sa repentance, Zacchée le voleur devient un modèle à suivre, un élu du royaume.

Cela se passe ainsi parce que Dieu est miséricordieux et riche en tendresse. Il veut relever ce qui était perdu et redresser ce qui est penché ou crochu. Son nom est compassion.

Parce que nous sommes doués d’intelligence et de liberté, nous sommes appelés à accepter librement l’invitation divine qui nous est faite. Dieu ferait insulte à notre dignité humaine s’il nous forcait à accepter ses avances. Chacun est donc requis de dire oui ou non. C’est ainsi que se joue notre destinée éternelle.

Au Coeur de toute vie humaine il y a donc ce choix crucial à faire. Que voulons nous vraiment? Le bien ou le mal? La lumière ou les ténèbres? Le mensonge ou la vérité? La grace ou le péché? Dieu ou Satan?

Zacchée se dresse comme le modèle du pécheur repentant et sauvé! Puissions nous le suivre!

****************************************

Pensée de la semaine: “Arbre renversé par le vent avait plus de branches que de racines” (Proverbe Chinois)

Thought of the week: “Tree blown down had more branches than roots” (Chinese proverb)

Pensamiento de la semana: “Árbol derribado tenía más ramas que las raíces” (proverbio chino)

______________________________

Télé-Solidarité on Your Computer 24 hours-Editorial

Regine

Regine M. Roumain

Nancy

Nancy Esposito

The National Center for the Haitian Apostolate is immensely pleased that the people of God can now go to the Internet and see images from our pioneering Haitian-Catholic television channel, Télé-Solidarité (telesolidarite.tv). Its goal is to bring together the people of God and consolidate The National Center’s work of evangelization, education and conscientization.

Today more than one billion people around the world connect with others through mobile phones. On the Internet, priests or pastors can celebrate or bless marriages remotely, even if the groom or the bride are in two different countries. So The National Center understands the necessity of keeping up with the rapid expansion of technology. For example, on December 7, we will give our viewers an opportunity to be present remotely at the Marian Shrine in Washington, DC, and participate from a distance in a great celebration of the Eucharist.

The staff of Télé-Solidarité works tirelessly to provide high-quality programs. In this work, we have been in contact with Haitian professional groups to participate in our programming. We are pleased to welcome Nancy Esposito, who will host a program on education. Ms. Esposito has been an educator for the past thirty-five years. Her educational experience ranges from elementary to secondary education in both private and public sectors.  She has worked in the classroom as a French and bilingual teacher. Her teaching career began at the French Lyceum Kennedy, where her passion for the education of Haitian children was ignited. We are delighted to have Régine M. Roumain the co-founder and Executive Director of Haiti Cultural Exchange for a cultural show at our Tv. Regine has a Bachelor of Science in Communication Arts from St. John’s University and in fluent in Haitian Creole and French.

And I hope that other professionals in our community will follow their  example. We have been discussing a possible health-related program with Dr. Micheline Dole, chairwoman of the New York Chapter of the Association of Haitian Physicians Abroad.

Bishop Guy Sansaricq has made many sacrifices to bring this television experience to our community. He continues to work with other priests to figure how to increase the number of viewers. So far, we are happy to report, many people have welcomed the birth of Télé-Solidarité with great joy. We need a lot of financial support, to enable us to buy equipment. And we need a distinctive logo, which we hope some Haitian professional will help us to create.

We enjoy support for our efforts, but we must continue to do promotion, to build the audience. We would be happy if all the priests who minister in the Haitian community would publish notices in their parish bulletins and make announcements from the pulpit about the availability of Télé-Solidarité programs on the Internet. We have already received assurances of support from Sister Joanna Okereke, of the Secretariat for Cultural Diversity in the Church, at the U.S. Conference of Catholic Bishops, and Father Yoland Ouellet, rector of the Marian Shrine of Cap-de-la-Madeleine in Trois Rivières, Québec.

We encourage all artists to submit their DVDs for us. We will do our best to satisfy and serve you like princes and princesses on Télé-Solidarité. But it is difficult to do evangelization without money. We encourage you to send a donation to The National Center of the Haitian Apostolate, so it can continue its programs of evangelization and awareness among the people of God.

To watch Télé-Solidarité, please visit our website, telesolidarite.tv.

Brother Tob

Télé Solidarité, dans votre ordinateur

Le Centre National de l’’Apostolat Haïtien est très heureux de constater que le peuple de Dieu est en mesure de voir les images de Télé Solidarité, la première télévision catholique de la communauté haïtienne sur le net. Cette télé

veut rejoindre le peuple de Dieu dans les petits détails de sa vie quotidienne et consolider le

travail d’’évangélisation et d’éducation du Centre National.

Rappelons qu’aujourd’hui plus d’’un milliard de personnes à travers le monde effectuent des transactions à travers leurs téléphones portables. C’est un grand pas pour le Centre National de l’Apostolat Haïtien de comprendre la nécessité d’être à jour au niveau de la technologie. Nous sommes très conscients qu’il reste beaucoup à faire mais on est loin avec notre Télé qui peut être suivie en direct partout sur la planète . Voilà pourquoi, le 7 décembre 2013, au sanctuaire marial de Washington, notre Télé sera en direct et nos télespectateurs et télespectatrices auront l’opportunité de vivre cette grande célébration eucharistique.

Le personnel de Télé Solidarité travaille serieusement pour avoir des

émissions de qualité. Nous entretenons des contacts avec certains groupes de professionnels pour certaines émissions à la Télé. En ce sens, nous sommes vraiment contents d’accueillir Madame Nancy Esposito à Télé Solidarité. Elle aura une émission sur l’education à notre Télé. Nous sommes ravis d’avoir Régine M. Roumain la co-fondatrice et directrice générale d’échange culturel d’Haïti pour une émission culturelle  à la télé. Régine a obtenu un baccalauréat ès sciences en arts de la communication de l’Université de Saint-Jean et elle parle  le créole  et le français.Nous souhaiterions que d’autres professionnels de

notre communauté vont suivre l’exemple de Madame Esposito. Nous sommes en contact également avec le Docteur Micheline Dole, la présidente du chapitre de New York de l’Association des Médecins Haïtiens à l’étranger, afin d’avoir une émission sur la santé à la Télé.

Monseigneur Guy Sansaricq a consenti beaucoup de sacrifices pour permettre à notre communauté d’avoir cette télé. Il continue à travailler avec d’autres prêtres afin de voir comment certaines personnes peuvent regarder la télé à

travers une Boîte. Nous sommes très heureux de voir de nombreuses personnes accueillir avec beaucoup de joie la naissance de notre Télé. Nous avons besoin de beaucoup de supports financiers pour nous permettre d’acheter des matériels. Aussi, nous voulons trouver un professionel de notre communauté

qui serait prêt à construire un Logo pour notre Télé. Nous continuons à avoir des supports mais on doit continuer à faire de la promotion. Nous serions aussi heureux de voir tous les prêtres qui exercent leur

ministère dans la communauté haïtienne publier dans le bulletin de leur paroisse, d’annoncer dans leur célébration que la communauté haïtienne a une Télevision sur le Net. Pour regarder la télé les gens peuvent visiter notre site telesolidarite.tv. Soeur Johanna Okereke, coodonnatrice des

programmes pour des groupes ethniques à la Conférence Épiscopale Americaine

et le Père Yoland Ouellet, recteur du sanctuaire Marial du Cap de la

Madeleine à Trois Rivières au Canada, nous ont assuré de leur appui et vont collaborer avec nous. Nous profitons aussi de cette occasion pour remercier notre soeur Marie Josée Joseph, administratrice du Conseil du Renouveau Charismatique des

Haïtiens d’outremer, qui a envoyé les DVDs du dernier congrès à notre Télé.

Nous encourageons tous nos artistes à nous envoyer leur DVD. Nous ferons de notre mieux pour vous satisfaire et bien vous servir à notre Télé. Mais il est difficile de faire l’évangelisation sans argent . Nous vous encourageons donc tous à envoyer une donation au Centre National de l’Apostolat Haïtien afin qu’il puisse continuer ses programmes d’évangélisation et de conscientisation au milieu du peuple de Dieu.

Frère Tob

Pour le Centre National

**********************************

SOLEMN VESPERS IN OLD ST PATRICK CATHEDRAL

Youth-Pierre Toussaint

Chorale St Joseph

On Sunday October 27th at 4 pm the Office of Black Ministry of the Archdiocese of New York whose director is the most admirable Brother Tyrone Davis held a celebration of night prayer at the Old St. Patrick Basilica in Lower Manhattan.

That was held in honor of Venerable Pierre Toussaint who one hundred and eighty years ago was one of the main contributors for the building of that sacred edifice.  Pierre was also buried in the grounds surrounding the Church as well as his wife Juliana Noel and his niece and adopted child Euphemia. The remains of the two latter are still in the Church grave yard while Pierre’s were exhumed and laid to rest in the crypt of the modern St Patrick’s Cathedral on Fifth Ave.

The US Bishops’ Conference had designated a particular model of faith for each month of this year of faith. Venerable Pierre Toussaint was the one offered for the month of October. It was therefore quite appropriate to hold a special event to honor Pierre’s memory before the end of this month.

Bishop Sansaricq was the Presiding celebrant, two first class organists provided the musical accompanying, each psalm was executed by a different trained cantor and three magnificent choirs rang out their praises to the Lord in harmonies beyond description. Fr. Freddie Washington c.sp., pastor of the St Marc’s Church in Harlem delivered the homily. His engaging style enchanted the congregation.

Two of the choirs and the good number of the more or less three hundred people in attendance came from The Church of St Joseph in Spring Valley NY. Their warm and animated performance was unbelievable.

The most gracious pastor of the Church Msgr. D. Sakano as well as Fr. B. Mc Weeney an official of the NY Diocese were moved by the experience and expressed their gratitude to Brother Tyrone and their admiration for Pierre Toussaint describing him as an outstanding hero.  Bishop Sansaricq in his final remarks stated that “while violence frequently appears to be the only response to unjust laws and wicked societal structures Pierre Toussaint stands as witness of the truth that love can conquer fortresses.” He added that in the time of Toussaint, there were many prominent citizens, some being mayors, senators and governors yet, one hundred and sixty years later, Toussaint the slave is the one who is best  remembered.”  In the last analysis, the greatest of all virtues is love!

Let us all be inspired by the heroic virtues of Venerable Pierre Toussaint, this humble man of FAITH!

VEPRES SOLENNELLES A LA VIEILLE BASILIQUE ST PATRICK DU BAS MANHATTAN.

089

097

Father Washington

083

Le dimanche 27 Octobre a 4 pm Brother Tyrone Davis, the directeur du bureau pour le ministère des groupes ethniques du diocese de New York organisa une célébration spéciale en l’honneur de Pierre Toussaint. C’est que les Evèques Américains au début de cette année de la foi avaient proposé un modèle de foi pour chacun des mois de l’année. Ainsi donc le Vénerable Pierre Toussaint est le modèle proposé pour le mois d’Octobre. Il convenait donc de créer une activité spéciale pour mieux faire connaitre le témoignage exceptionnel de ce grand fils de l’Eglise..

L’on comprend maintenant la raison du site choisi. Cette vieille Cathedrale a été l’une des Eglises fréquentées régulièrement par Pierre qui, entre autres choses,  contribua largement à sa construction. C’est dans la cour de cet édifice sacré que Pierre fut enterré ainsi que son épouse Juliette Noel et sa fille adoptive Euphemie. Les restes de ces deux dernières reposent encore dans le petit cimetière qui ceinture la vieille basilique tandis que ceux de Toussaint ont été exhumés et ensuite déposés dans la crypte de la Nouvelle Cathedrale de St Patrick sur la cinquième Ave.

Au lieu d’une messe les Vèpres, prière du soir traditionelle de l’Eglise ont été chantées.

Des organistes, des chantres et des chorales de première classe ont donné à cette célébration un éclat et une solennité impossible à décrire. L’art se mit au service de la dévotion pour élever les esprits et les coeurs pendant que se proclamaient les mots inspirés de l’Ecriture Sainte.

Msgr Sakano l’admirable curé de la Paroisse, le Père B. Mc Weeney exprimèrent leur joie de participer à cette assemblée et leur extrème veneration pour Pierre Toussaint. Le Père Freddie Washington dans sa brillante homélie exhorta l’assistance à imiter les vertus héroiques de Pierre.

L’on ne peut terminer sans féliciter avec enthousiasme la merveilleurse chorale de St Joseph de Valley Stream. La rendition de leur chants fit resonner les voutes de la vielle Eglise et vibrer d’émotion les coeurs des nombreux fidèles dans l’assistance.

Le mot final revint au Président de l’assemblée, Mgr. Sansaricq qui releva le fait de la pérennité du témoignage de Pierre Toussaint. Après cent soixante ans, la mémoire de cet ancien esclave vit encore,

sa voix nous parle encore nous rappelant que la réponse à l’injustice et à la haine n’est pas la violence mais l’amour.  

Que la foi de cet héros chrétien nous inspire toujours!

Bishop Guy Sansaricq

——————————————–

—————————

GRAND GALA DU KOLEJ PASTORAL.

To celebrate the twenty fifth anniversary of “Kolej Pastoral” two events took place in the past month.

First it was a solemn mass of thanksgiving at the Church of St Jerome a beautiful event already reported in this bulletin.

The second event was a gala dinner on October 26th at an elegant reception hall in Brooklyn attended by more than 250 guests. On this occasion all of the present and former teachers and supporters of the program received plaques of recognition and gratitude. Fr. Yvon Pierre made an inspiring opening prayer. We are grateful to Ms. Madeleine Jean, a former student and teacher who chaired the committee that prepared the party.  Ms. Lise Marc and some other former students especially the artist Ludwine Joseph gave vibrant testimonies of the tremendous treasures of grace and enlightenment they received during their time at “Kolej Pastoral,” this outstanding school of faith formation.

Just before the delicious dinner and the great time on the dance floor, Bishop Sansaricq after thanking Almighty God and all present in the hall reminded the many alumni present that if there is a time for the sowing there is one also for harvesting. Every gift we receive from the Lord is not simply for ourselves but also and perhaps mostly for the others, for the Church. The alumni must maintain the fire they hold by constant prayer, readings of Scripture and by actively participating in the mission of the Center which is to evangelize and strengthen not only the people of Brooklyn but the Haitian Diaspora all over North America.  

He urged all present to form a strong alumni organization with people who are intelligent, skillful and efficient, thorough and radically honest in a word people who are holy. They should be collectively involved in the development and success of four projects:

a)    Developing an internet TV station. In this day and age we have to go digital. Of course we realize that it would be much preferable to make our programs accessible to all the living rooms’ TV screens. For this we will need a special box. That is forthcoming. Meanwhile we are working on a great variety of programs involving in the first place faith education and prayers but also topics on Education, health, youth and name it.

b)    The next National Convention to be held in New Jersey June 15th  2014 weekend.

c)    The next youth mini convention.

d)   Generate new ideas to promote the fulfillment of our mission.

As alumni of the KOLEJ, we have developed among ourselves a relationship as strong as blood ties. We have the obligation to bear fruit collectively and indeed fruit that will last.

The whole evening bore testimony to the value of the formation provided by the Kolej. Every good Haitian Catholic should take advantage of the solid, systematic, biblical, doctrinal and spiritual formation provided by the skilled and highly motivated leaders of the “KOLEJ PASTORAL.”

************************************************

LE PRESTIGIEUX GALA DU 25EME ANNIVERSAIRE DU “KOLEJ PASTORAL.”.

 

Savez vous ce qu’est le KOLEJ PASTORAL? C’est un programme offert par l’Apostolat Haitien pour la formation biblique, doctrinale et spirituelle des laics de nos paroisses. Après vingt-cinq ans,plus de 500 personnes ont déjà bénéficié de ces cours. Cette année, pour marquer cet important anniversaire, deux grandes célébrations ont eu lieu.

Au début d’Octobre une messe solennelle fut célèbrée à la paroisse St Jerome. Nos lecteurs en ont déjà recu le rapport. Le samedi 26 Octobre les anciens du Collège et leurs amis ont été de nouveau invités à un gala dans une une élégante salle de réception de Brooklyn. Mme Madeleine Jean fut la brillante présidente du Comité d’organisation de cette soirée.

Le père Yvon Pierre, le Directeur du Centre National offrit une prière d’ouverture très édifiante pour commencer la soirée.  Avant le délicieux et abondant repas suivi par les ébats sur la piste de dance, des plaques de reconnaissance furent remises aux professeurs et aux nombreux volontaires qui participant activement à la vie et au succès de l’Ecole. Quelques personnes prirent la parole pour témoigner des lumières et graces extraordinaires recues tout au cours de leur passage au Collège. L’on peut signaler entre autres Madame Lise Marc une diplomée de la première promotion ainsi que Ludwine Joseph qui en plus charma l’assistance par des chants merveilleusement exécutés.

Ce fut ensuite le tour de Mgr. Sansaricq qui s’adressa aux anciens élèves assez brièvement mais de facon très directe en soulignant les points suivants:

a)    Tous les dons de Dieu sont recus bien sùr pour soi d’abord, mais surtout pour le bénéfice du Corps entier. L’Eglise est le CORPS du Christ. Nous sommes membres les uns des autres.

b)     Pour ne pas perdre ces dons, il faut les entretenir, les nourrir et les faire grandir. Les anciens élèves doivent donc continuer leur formation par la lecture, la prière continue et leur liens avec le Centre. Nous devons former une force collective pour l’évangélisation de toute la diaspora haitienne. Nous devons donc nous organiser pour agir ensemble et initier de nouvelles approches pour amplifier notre efficacité pastorale.

c)     Tous les anciens doivent s’engager corps et ame dans toutes les entreprises du Centre et plus concrètement pour ces trois priorités de cette année:

1)    La création d’une station de télévision sur internet. Dans ces temps actuels nous devons utiliser toutes les méthodes modernes de communication. Nous sommes déjà très avancés dans ce projet mais avons besoin du concours de toutes sortes d’experts dans tous les domaines du savoir. Nous avons aussi un besoin urgent de financement.

2)    Nous préparons cette année une Convention Nationale de l’Apostolat Haitien à New Jersey pour le weekend du 15 Juin 2014. Pour cela il nous faut la présence et le concours de tous.

3)    Nous planifions pour bientot une grande mini convention pour les jeunes.

Que tous mettent la main pour la réalisation de ces projets! Le Seigneur équipe les saints pour l’oeuvre de son ministère. Le but du KOLEJ c’est de former des laics intelligents, dévoués et habiles, honnètes et radicalement désintéressés, c’est de former des SAINTS pour que collectivement nous portions des fruits durables dans le vaste champ de la Diaspora Haitienne.

Cette soirée mit une fois de plus en relief la valeur exceptionelle de la formation religieuse et humaine

offerte par le KOLEJ.  Tout Haitien catholique qui se respecte devrait se faire un devoir de participer à ces cours pour passer de la connaissance élémentaire des choses de Dieu a une plus profonde sagesse.

Il ne suffit pas de dire “BONDYE BON!” Il faut devenir un ouvrier dans la Vigne.

 

Haïti/Filles de Marie Paridaëns (1913-2013)

Grandiose célébration du centenaire d’un enracinement

Le Nouvelliste | Publi� le :23 octobre 2013

Jean-Claude Boyer Vendredi 18 octobre 2013

Les quatre pionnières, venues de Belgique, arrivèrent en Haïti le 17 octobre 1913. La cérémonie eucharistique du 17 octobre 2013, déroulée en l’église paroissiale Saint-Pierre de Pétion-Ville, a ponctué la fête du centenaire. Dès 9h a.m., commencèrent à arriver les invités. Le comité d’accueil s’est montré à la hauteur de la tâche: courtoisie, distribution du programme de la cérémonie et de stylos. Les invités furent dirigés vers les rangées bordant la nef. Les rangées latérales étaient réservées aux délégations d’élèves qui arrivèrent peu après 9h45. Quand les célébrants (trois évêques, une dizaine de prêtres, des diacres et abbés) firent leur entrée solennelle, l’église était pleine à craquer. -Au processionnal d’entrée, fut entonné le chant «Venez à la fête», composition (comme toutes les autres, d’ailleurs) de -soeur Marie Ignace fdm. Retentit alors le refrain suivant : Venez à la fête. Chantons notre Dieu Qui nous réunit dans son amour, Dans sa bonté, sa fidélité. Accueille-nous Seigneur Dans ta tendresse, ton amour, ta bonté, ta fidélité Le deuxième chant d’entrée «A Yahvé, un chant nouveau» (soeur Marie Ignace fdm) créa définitivement l’atmosphère de piété et de ferveur religieuse propre à l’eucharistie. La voie de baryton de Mgr Joseph Lafontant s’éleva pour inviter l’assistance à fredonner «Kyrie, Kyrie Eleison (bis) », suivi dans la partie Gloria du chant «Konpliman pou toutan» (soeur Marie Ignace fdm). Le refrain est entraînant : Viv Bondye nan syèl la. An nou di bravo pou li (bis) An nou rele viv pou li. Konpliman pou tout tan (bis) La lecture fut consacrée à l’évangile selon Luc, chapitre premier verset 1 à 6. L’homélie de Mgr Lafontant, qui présida la cérémonie, fut un morceau d’éloquence. «L’année 2013 se révèle riche en célébrations. Les filles de Marie s’associent pour nous faire partager leurs joies, leurs connaissances pour le centième anniversaire de leur arrivée en Haïti», déclara l’évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Port-au-Prince. L’assistance a pu capter de fortes paroles telles que : «L’oeuvre a perduré grâce à une relève locale de qualité. L’éducation a été le point focal de leur engagement, de leur implication». Se livrant à une comparaison opportune avec les bacheliers d’aujourd’hui, le prélat affirma : «Le souci d’excellence de l’enseignement tant classique que professionnel mettait ces jeunes filles au niveau des finissants d’aujourd’hui». Ce rappel du caractère machiste de la société était nécessaire, effectivement dans le temps les jeunes filles étaient obligées d’arrêter leurs études après le brevet. Qu’à cela ne tienne, «elles ont joué avec hauteur leur rôle dans la société, dans leurs foyers, dans les lieux de socialisation et dans les fonctions de responsabilité». Pour conclure ainsi ce volet : «L’idéal serait de maintenir un équilibre entre l’intellectuel, le technique et le manuel.» Invitant les filles de Marie à poursuivre sur leur bel élan, le célébrant principal, entouré de Mgr Yves-Marie Péan, évêque des Gonaïves; de Mgr Max Leroy Mésidor, évêque de Fort-Liberté; de Mgr Patrick Aris, vicaire général de l’archidiocèse; de Mgr André Pierre, recteur de l’Université Notre Dame d’Haïti et de nombreux prêtres, scanda: «De cette mère et patronne, les Filles ont appris et pratiquent la simplicité, l’humilité, l’effacement, le service, le don de soi et la persévérance dans l’engagement.» Il entrevoit pour ces religieuses, entièrement dévouées à l’éducation des jeunes, un nouveau départ afin de poursuivre, avec efficacité et qualité, la mission pour laquelle la congrégation avait été fondée. «Vous les choisies de Dieu, revêtez les sentiments de tendre compassion, d’humilité, de douceur, de bienveillance, de patience, et de support mutuel. La paix du Christ règne dans vos coeurs. Avouant que les filles de Marie se livraient, à cette étape de leur enracinement en Haïti, à une évaluation, Mgr Lafontant s’adressa à chacune d’elles: « Chaque fille de Marie se remémore son parcours personnel, ses motivations premières et fait une évaluation qui se révèle favorable et la mise en commun a donné ce positif devenu un énorme bouquet de reconnaissance à offrir au Seigneur, un long psaume de louanges et d’actions de grâce.» Il termina l’homélie par une invocation à Marie : «Marie, Notre Dame du oui/ Marie, Notre Dame du don/Marie, vierge fidèle/ Marie, modèle d’engagement/Marie, mère du bel amour et de la sainte espérance/ Priez pour les filles de Marie/ Priez pour l’Eglise !» Avec une justesse dans le ton, la chorale maintint l’atmosphère de piété et de recueillement avec, au moment de la méditation, le chant : «Toi le Dieu fidèle», refrain : Toi, le Dieu fidèle/ Poursuis ton oeuvre d’amour/ Toi, l’ami fidèle/Sois le Dieu de mes jours. A l’acclamation, fut entonné «Bravo pou li», refrain: An nou fè lwanj pou Granmèt la/ Bravo pou li/ Se li ki ban nou lavi/ Bravo pou li. A la prière universelle, retentirent deux vers: Entends, Seigneur, la prière/Qui monte de nos coeurs. A l’offertoire, l’assistance fut conviée à entonner avec la chorale: «Béni sois-tu Seigneur», refrain: Béni sois-tu, Seigneur/ Tu nous donnes la vie/ Béni sois-tu Seigneur/ Tu nous ouvres à la vie. Au sanctus, fut scandé «Granmèt ou sen», refrain: Granmèt ou sen e nanpwen tankou ou/ Granmèt ou sen, n’ap fè lwanj pou ou vre (bis). A la communion, s’éleva sous la voûte de l’église le chant «Donne-nous, Seigneur». La quatrième strophe résume à merveille la célébration de l’événement : Pour ces cent ans nourris de don et de pardon/ Marche avec nous, prends-nous la main/Dans ta clarté nous forgerons/ Nos lendemains.» Avant la bénédiction finale, Mgr Patrick Aris prit la parole pour, au nom de l’archevêque Guire Poulard, adresser ses félicitations aux filles de Marie Paridaëns pour la tâche accomplie en cent ans au service de l’éducation. Lui succéda au microphone la supérieure générale, soeur Marie Lucie Sanon. La religieuse remonta les rives du passé pour se reporter à l’automne 1913, plus précisément au 17 octobre 1913, date de l’arrivée des filles belges. «Ce sont ces quatre missionnaires qui ont traversé l’Atlantique pour mettre à exécution un rêve. La congrégation va s’enraciner sur la demande du gouvernement haïtien.» Ce fut la fondation de l’école professionnelle Elie Dubois. «L’Etat haïtien a vite compris que ces soeurs venues pour fonder une école professionnelle avaient d’autres compétences. Ainsi ce petit rameau s’est développé pour devenir un bel arbre», poursuivit la supérieure générale. En finale, elle eut des mots de remerciement pour tous ceux qui ont rendu possible le jubilé du centenaire. «Une réalité grâce à la bonté et au dévouement de beaucoup de personnes: Mgr Joseph Lafontant qui a préparé l’eucharistie et délivré un si beau message, Mgr Max Leroy Isidore et Pierre-Marie Péan qui ont fait le déplacement en la capitale, spécialement le père Sander Louis Jean qui nous a toujours apporté son concours, les Soeurs de la Sagesse qui avaient accueilli la première mission, les Frères de l’instruction chrétienne, nos soeurs de Belgique qui nous suivent de loin. Non plus les différentes délégations qui se sont données beaucoup de peine pour nous rejoindre. Nos remerciements vont également aux délégations d’élèves, parents, amis, invités, à la chorale qui a bien animé cette célébration, au comité du jubilé, aux représentants de la police et de la presse, spécialement Radio Télé Soleil, aux musiciens…» «Le grain qui avait été semé a germé pour te dire merci», avait déclaré liminairement la supérieure générale s’adressant à Marie. Elle devait achever sa prise de parole par un souhait : «Que le Seigneur nous inonde de sa grâce et de la grâce de ce jubilé !» Il y eut la marche de cent élèves, dans leur uniforme impeccable, avec chacune une bougie allumée, placée dans un petit verre, au son du menuet composé par Soeur Marie Ignace fdm. Quand le défilé s’acheva, une fontaine sans eau s’illumina. C’est là que les bougies avaient été placées. Que ce fut beau ! La chorale entonna le chant «Jubilate!» pendant que les célébrants sortaient par la nef. Il était midi passé.

Jean-Claude Boyer Vendredi 18 octobre 2013

****************************

Le pape François souligne que « les saints ne sont pas des super-hommes »

Avant l’Angélus pour la Toussaint, place Saint-Pierre, le pape a rappelé qu’être saint « n’est pas un privilège de quelques-uns mais une vocation pour tous ».

1/11/13

Andrew Medichini / AP

Le pape François lors de la prière de l’Angélus de la fête de la Toussaint, vendredi 1er novembre 2013, Place Saint-Pierre.

Andrew Medichini / AP

Le pape François lors de la prière de l’Angélus de la fête de la Toussaint, vendredi 1er novembre 2013, Place Saint-Pierre.

Avec cet article

 Le pape célébrera la messe de la Toussaint au cimetière romain du Verano

 Une collection pour faire connaître les saints de notre temps

Le pape a conclu la prière de l’Angélus vendredi 1er  novembre 2013 place Saint-Pierre par un temps de silence pour les chrétiens persécutés et pour les migrants morts dans le désert nigérien, avant de célébrer la messe l’après-midi dans un cimetière romain en priant particulièrement pour eux.

Définissant les saints comme « les amis de Dieu », le pape François a souligné qu’ils « ne sont pas des super-hommes ». « Les saints ne sont pas des super-hommes, ils ne sont pas nés parfaits, ils sont comme l’un de nous », a-t-il rappelé ce vendredi 1er  novembre avant la prière de l’Angélus pour la fête de la Toussaint, prononcée depuis la fenêtre du Palais apostolique en direction de la place Saint-Pierre, comble sous le soleil.

« Une vocation pour tous »

Le pape, qui, lors de diverses interventions, a débusqué la sainteté qui se niche dans l’anonymat du quotidien, a insisté sur la « vie normale, avec joie et douleur, fatigue et espérance » menée par les saints avant d’« avoir connu l’amour de Dieu ». Ils ont alors « supporté la souffrance et l’adversité » et « répondu au mal par le bien ». « Les saints sont des hommes et des femmes qui ont la joie dans le cœur et la transmettent aux autres », a-t-il résumé.

« Être saints n’est un privilège de quelques-uns mais est une vocation pour tous », a-t-il poursuivi, citant les Béatitudes que propose la liturgie de la Toussaint. « Ils ne sont pas violents mais miséricordieux (…) Ils sont des instruments de réconciliation et de paix », a-t-il encore insisté.

Après la prière de l’Angélus, le pape François a indiqué qu’il prierait en particulier durant la messe de Toussaint « pour les victimes de la violence, spécialement pour les chrétiens qui ont perdu la vie à cause des persécutions ».

Migrants morts au désert

Improvisant par rapport au texte préparé, le pape a ajouté une intention de prière pour les « hommes, femmes et enfants morts de faim dans le désert au cours de leur périple en quête d’une vie meilleure ». Se référant aux images vues ces derniers jours, il faisait allusion implicitement aux 92 personnes mortes de soif dans le désert nigérien, dont 87 cadavres ont été retrouvés mercredi 29 octobre dernier près de la frontière algérienne.

Le pape argentin, qui a manifesté depuis son voyage éclair à Lampedusa le 8 juillet 2013, sa révolte contre le sort des migrants, a demandé à la foule place Saint-Pierre d’observer un moment de silence pour ces victimes. Le trafic d’êtres humains fait aussi l’objet d’un séminaire de travail samedi 2 et dimanche 3 novembre organisé, à la demande du pape, par l’Académie pontificale des sciences sociales.

Le pape François a précisé que, lors de la messe de Toussaint, qu’il doit célébrer dans l’après-midi au cimetière du Verano, à l’est de Rome, il s’unirait spirituellement avec tous ceux qui visitent les cimetières et prierait pour ceux qui sont morts dans la violence, les chrétiens persécutés et les migrants morts tragiquement.

SÉBASTIEN MAILLARD, à Rome

*************************

Une collection pour faire connaître les saints de notre temps

Une association fait le pari de rendre accessible à tous les saints et bienheureux contemporains, en éditant des livrets originaux, véritables outils d’évangélisation.

Pour eux, Jean-Paul II restera le pape qui a canonisé 400 saints et béatifié plus de 1 000 bienheureux… Issus de la génération Wojtyla, une dizaine de catholiques de région parisienne ont lancé une collection « Connaissance des saints de notre temps ». Ces livrets se veulent un outil d’évangélisation, pour « faire connaître des saints temporellement proches, consacrés, ordonnés, ou laïcs (et parfois mariés !) et cheminer à leurs côtés vers la sainteté ». Déjà cinq livrets ont été édités, présentant le bienheureux Frédéric Ozanam, les bienheureux Louis et Zélie Martin, la bienheureuse Élisabeth de la Trinité, le bienheureux John Henry Newman et le bienheureux Ivan Merz.

« Il y a là un trésor à découvrir ! » s’émerveille Grégory Damieu, père de famille de 41 ans, président de l’association. Pour retracer la vie de ces saints et bienheureux, l’équipe de bénévoles a rassemblé des auteurs, « familiers » de leur spiritualité. « Nous ne cherchons pas des personnes qui se contenteraient de faire des synthèses, mais quelqu’un qui a une dévotion particulière pour un saint, qui le prie et y est attaché », explique Grégory Damieu, citant l’exemple d’un père de famille, « transformé par sa rencontre avec sainte Faustine ».

Un outil simple et concis pour évangéliser, diffusé gratuitement

Écrit avec soin, chaque livret présente ainsi un résumé de la vie du saint ou du bienheureux, suivi d’une introduction à sa spiritualité, une ou plusieurs prières ou pensées dont il est l’auteur, et des prières qui lui sont adressées. « En quelques pages, les auteurs arrivent à faire ressentir le cœur à cœur et la proximité avec Dieu que vivaient ces grandes figures, à une époque pas si lointaine » dépeint Grégory Damieu. « Je trouve que c’est très riche de lire une vie de saint, une fois par semaine. On y puise des forces » témoigne cet avocat de profession.

L’association espère faire de ces carnets un outil simple et concis pour évangéliser. Depuis le lancement de la collection en 2011, 3 000 exemplaires ont été imprimés et distribués gratuitement sur simple demande des paroisses et des aumôneries. L’équipe finance son projet par des dons uniquement. Le diocèse de Dijon, où Élisabeth de la Trinité est entrée au Carmel en 1901, a ainsi commandé 500 exemplaires pour populariser la bienheureuse. D’autres livrets sont en préparation : à paraître dans les mois qui viennent, le bienheureux Pier Giorgio Frassati et le bienheureux Jean-Paul II, qui sera canonisé le 27 avril prochain.

A. C.

**************************

Arkansas Business Presents ‘The New Influentials: 20 In Their 20s’

Hermanie Pierre

Hermanie03

Hermanie Pierre’s journey from Haiti to Arkansas includes many roads off the beaten path. At 27, Pierre is a former Miss Haiti International, a motivational speaker, an education advocate and a civil engineer for the Arkansas State Highway & Transportation Department.

At 14, Pierre moved from her childhood home of Port-Au Prince to Nashville, Tenn., to reunite with her parents. In 2010, Pierre graduated from Tennessee State University with a degree in civil engineering. Soon, she joined the AHTD as a civil engineer and quickly immersed herself in building major infrastructure projects, including a $90 million road construction project for Interstates 30 and 630.

Shedding her boots and hard hat, Pierre has competed in many pageants and was named Miss Haiti International 2012. She used her crown to work on improving the education and health of children in Haiti and created a scholarship fund for Haitians.

“Most people, when they think of pageant, think you’re cute on the outside. You can take that power and do something for the community,” Pierre said.

Pierre represents Arkansas in the National Society of Black Engineering and also works with as a motivational speaker and as a mentor for high school students.

In addition to her charitable work, Pierre aims to “get as many young people as I can get involved in civil engineering” and to advocate for science and math

_________________________________________

Proverbes

1. Santi bon koute chè

2. Sòt ki bay inbesil ki pa pran

3. Koukouy pa chandèl

4. Manje belmè se manje repròch

5. Volè yo pa kenbe, pase pou moun onèt

6- Twou manti pa Fon 

——————————————-

Collège Pastoral Remerciement et résultat de la rafle

Le Centre National de l’Apostolat Haïtien remercie tous les anciens et anciennes ainsi que les amis du Collège Pastoral qui étaient venus participer à la soirée dansante à l’occasion des 25 ans d’existence du Colle Pastoral à Knights of Baron De Kalb, Inc.

Votre présence nous prouve que notre travail est apprécié au sein de la communauté haïtienne. Nous ferons de notre mieux pour accompagner notre peuple dans sa marche vers Dieu.

Nous profitons pour vous communiquer le résultat de la rafle qui a eu lieu à cette soirée du Samedi 26 Octobre.

1er lot : # 0074 – Jayden Gauda

2ème lot : # 6798 – Mrs Enine Kaiembe

3ème lot: # 5400 – Evelyne Pierre –Noel

Que le Seigneur continue à vous déverser ses grâces de Paix et de Joie !

***********************************

Mr. Lanose Romulus is back

Mr. Lanose Romulus

Brother of Bishop Willy Romulus

Passed away this week after a long illness.

The wake service will be at F.J. Barone Funeral House

4502  Ave. D

On Sunday Nov.  3rd from 3 pm to 7 pm

Funeral Mass will be at the Church of St Therese of Lisieux

At 9.45 am

Corner of Avenue D and Troy Ave.

Brooklyn NY 11203

****************************

Depart d’une Soeur de Lise Marc

Le Personnel du bulletin du Centre National est triste de vous annoncer la nouvelle du grand depart pour la maison du Père d’une soeur de Lise Marc. Lise est l’une des étudiantes de la première promotion du Collège Pastoral.

Monseigneur Guy Sansaricq , le Père Yvon Pierre  en communion avec le personnel du Collège Pastoral présentent leurs sincères condoleances à Lise et à toute la famille éprouvée par ce deuil.

National Center

***********************************

Ottawa-Invitation

Cher(è)s membres et ami(e)s de la CCHO,

Le conseil pastoral et la chorale des adultes, vous invitent à commémorer la vie de nos défunts, particulièrement Sr. Rosiette Léandre et Louisemène Sériphin, dans la célébration de ce dimanche 3 novembre à partir de midi 30 au Sacré-Coeur. Ces personnes décédées en Haïti nous ont laissé de très bons souvenirs en héritage dans notre communauté. Nous les portons toujours dans notre coeur. Ainsi, n’hésitez pas à partager cette invitation à vos contacts.

Un léger goûter sera servi après la messe.

Merci, au plaisir de célébrer ensemble!

 Marie Marcelle

********************************

Washington: Sister Johanna Okereke-Invitation

Peace and greetings to you!

The African Catholic Clergy and Religious in the United States, Washington DC Metropolitan Area. (ACCCRUS) will be hosting a Free Health and Family Support Fair on Saturday December 21, 2013, from 10:00 am to 4:00 pm at St. Luke’s Catholic Church, 4925 East Capitol St. SE Washington, DC 20019.  The fair will be opened to both adults and children of African Families in Diaspora. Our aim is to help some needy Africans in this area learn about health care issues in a fun and friendly environment.

There will be many activities including marriage counseling, breakup/divorce counseling, presentations, massage, free medical screening, health information and exhibit, free gifts and food. Through this outreach, we intend to sow the seed of hope – Jesus Christ in the lives of children, women and men. In this way, we shall be fulfilling the words of Christ who said “whatever you do to the least of these brethren of mine, you do unto me”. (Matt.25:40)

Please encourage the Haitians in the Washington, DC Metropolitan area to attend. Attached is the flyer for advertisement.

Sincerely,

Sr. Joanna Okereke, HHCJ

Program Coordinator

Cultural Diversity in the Church

USCCB

3211 4th Street NE

**************************

Courriels

Republique Dominicaine

Great Buteau. I have received your email about Solidarity TV. Wonderful!

Congratulations!

sister marcelle Fils Aimé FDM

Ottawa: Merci frère Buteau pour Télé Solidarité, ton beau travail est très apprécié dans la communauté.

Bonne journée!
_______________________________________

Good to know                         Liturgy revisited – Part IV              Deacon Paul Dorsinville

EXPOSITION AND BENEDICTION OF THE BLESSED SACRAMENT

Extension of the Sacrifice of the Holy Mass

Priest/deacon vested with alb, stole, cope and humeral veil

Corporal on altar, Monstrance/ciborium or pyx, incense, 2 – 6 candles or more

Eucharistic texts (Bible, Fathers of the Church, documents)

Liturgy of the hours

Marian Rosary/ Chapelet of Divine Mercy

Litanies (Sacred Heart, Precious Blood, Name of Jesus)

SILENCE

Gregorian chant, meditation/adoration songs, soft music

Genuflection, Kneeling, Prosternation, REVERENCE

Credo, Pater, Ave and Gloria to the intentions of the Holy Father for plenary indulgence

Benediction after at least 30 minutes, before the next Mass

In case of need and neither a priest nor a deacon is available, an extraordinary minister of Holy Communion can expose and repose the Blessed Sacrament but WITHOUT BENEDICTION

PASTORAL VISIT OF THE SICK

Additional specialized training required for clergy and EMHC”s

Coordination with the family (the chaplain and administration for institution}

Greeting, informal conversation

Prayer, Scripture, Reflection – depending on the strength of the sick

Our Father, Agnus Dei

Eucharistic fast of 15 minutes for the sick and care-giver ( but 1 hour for Mass)

Communion, Thanksgiving, Blessing

Confidentiality, Respect of boundaries

LITURGY OF THE HOURS

Official Prayer of the Church

Mandatory for clergy, religious, seminarians; optional for laity

Office of Readings, MORNING PRAYER, Daytime Prayer, EVENING PRAYER, Night Prayer with  Psalms, Canticles, Scripture, songs, Reflection and Prayers

——————————————-

GRAHN                         

 

 

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

 

Le Groupe de réflexion et d’action pour une Haïti nouvelle (GRAHN-Monde) dévoile les lauréats de la 2e édition de son Programme national des prix d’excellence  2013

 

Montréal – le 29 octobre 2013 – Le Groupe de réflexion et d’action pour une Haïti nouvelle (GRAHN) fonde sa réflexion et son action sur six principes qui constituent ses valeurs :

Justice sociale et participation citoyenne : reconstruire une citoyenneté partagée qui permet à chaque Haïtienne/Haïtien de jouir pleinement de ses droits, sans aucune forme de discrimination, tout en assumant pleinement ses devoirs envers la société;

Droit et accessibilité aux services de base : reconnaître le droit de tout citoyen à des services de base tels l’éducation, la santé, l’alimentation, l’eau potable, le logement, et entreprendre les actions nécessaires visant à terme l’accessibilité de ces services de base à tous les Haïtiennes/Haïtiens, sans exclusive;

Continuité des actions positives : identifier, valoriser et poursuivre les bonnes initiatives qui ont cours dans le pays, en évitant de faire table rase des expériences édifiantes;

Arrimage avec le pays intérieur comme manifestation de la solidarité nationale : prendre en compte les aspirations et les préoccupations de la société civile haïtienne afin de contribuer à la réalisation de celles-ci et de les porter au devant de la scène internationale;

Urgence compatible avec le long terme : régler les problèmes urgents d’aujourd’hui en ayant recours à des solutions intelligentes et responsables qui n’hypothèquent pas l’avenir du pays;

Développement durable : privilégier les choix de reconstruction et de développement qui préservent les générations futures.

Pour promouvoir ces valeurs au sein de la société haïtienne et dans toutes les régions du pays, le GRAHN a instauré en 2011 un programme de Prix d’excellence visant à reconnaître et à présenter en exemple les individus ou les organismes qui incarnent ces valeurs à l’échelle nationale. C’est aussi pour perpétuer la mémoire des centaines de milliers de personnes emportées par le séisme du 12 janvier que le GRAHN a institué ce programme de Prix d’excellence. C’est enfin pour rendre hommage aux milliers d’anonymes de tous les coins du pays, qui travaillent dans l’ombre à améliorer la vie et entretenir l’espoir dans leur environnement immédiat et bien au-delà.

Dans cette démarche, le GRAHN cherche à renforcer au pays une culture d’excellence dans toutes les sphères d’activités, en mettant l’accent sur la réussite collective et le souci du bien commun. Cette culture de l’excellence réfère à ce réflexe naturel qui caractérise tout être humain normalement constitué de se retourner vers ce qu’il y a de meilleur pour guérir ses êtres chers, panser ses blessures profondes, calmer ses douleurs intenses, satisfaire ses besoins urgents, résoudre ses problèmes complexes, etc. L’excellence correspond donc à cet idéal que doit poursuivre toute société désireuse de progrès et de bien-être, à cette nécessité de viser toujours plus haut pour éviter la stagnation, les dérives et la descente aux enfers. La démarche du GRAHN s’inscrit donc dans cette quête de progrès social par la valorisation et la stimulation des personnes qui incarnent le goût du travail bien fait, la persévérance dans la quête d’un monde meilleur, le dépassement de soi et le sens de l’éthique.

Dans le cadre de la deuxième édition de ce programme, le Jury International de Sélection 2013 (JIS-2013) a retenu la candidature de 16 personnes et organismes d’exception qui recevront un hommage public, au cours d’une cérémonie qui aura lieu le jeudi 5 décembre 2013 de 17h à 20h, au Karibe Convention Center à Pétion-Ville. Voici la liste des distingués lauréats :

 

No.

Titre du prix

Lauréat

Ville

1

Prix de   l’Action citoyenne de l’année Foyer Maurice Sixto &

Père Miguel Jean-BaptistePort-au-Prince

2

Prix de   l’Agriculteur de l’annéeM. Hervé AndréMilot

3

Prix de   l’Artisan de l’annéeM.  Déres Dougé Cap-Haïtien

4

Prix de la   Collaboration et de l’entraide de l’annéeMadame Adeline Magloire ChancyPétion-Ville

5

Prix de   l’Éducateur de l’annéeM. Emmanuel Fils-AiméPort-au-Prince

6

Prix de   l’Entrepreneuriat « Madan Sara » de l’annéeMadame   Fleuricile DorivalPort-au-Prince

7

Prix de   l’Environnement et de l’aménagement de l’annéeFondation SeguinPort-au-Prince

8

Prix du Jeune   entrepreneur de l’annéeMadame Murana CasimirMirebalais

9

Prix du   Leadership de l’annéeM. Kesner PharelPort-au-Prince

10

Prix de   Littérature d’expression créole de l’annéeM. Yves DéjeanPort-au-Prince

11

Prix de   Littérature d’expression française de l’annéeM. Bonel AugustePort-au-Prince

12

Prix de   l’Organisme de l’annéeSociété d’Histoire, de Géographie et de Géologie d’Haïti   (SHGGH)Port-au-Prince

13

Prix de la   Ruralité de l’annéeAssociation des Pêcheurs de la Commune de Tiburon (APCT)Tiburon

14

Prix du   Scientifique de l’annéeIng. Evens Emmanuel, Ph.D.Port-au-Prince

15

Prix Groupe   Jean Vorbe du Sportif féminin de l’annéeMademoiselle Carline PierrePort-au-Prince

16

Prix Groupe   Jean Vorbe du Sportif masculin de l’annéeM. Jean Junior Constant MonumaPort-au-Prince

 

Pour participer à cette cérémonie de remise des prix d’excellence, vous devez vous inscrire en ligne, au plus tard le 30 novembre 2013, à l’adresse suivante :

http://www.grahn-monde.org/public/?s=319

Veuillez noter que les places sont limitées, donc premier arrivé, premier servi.

 

-30-

 

Pour toutes informations supplémentaires : http://www.grahn-monde.org/public/?s=307

The National Black Catholic Clergy Caucus (NBCCC) of the     United

States     voted on Tuesday, July 24, 1990, while meeting in     convention at Fordham University in New York, to establish     November as BLACK CATHOLIC     HISTORY MONTH.     The reason behind the selection of the month of November was the     number of important dates for Catholics of African descent that fell within     this month:

November 1

All     Saints Day, an opportunity to review the lives of the hundreds of Saints of African descent in the first     300 years of  the Church.

November 2

All     Souls Day,  a time to remember all those African lost to cruel     treatment in the Middle Passage crossing of the Atlantic Ocean.

November     3

Martin de Porres became the first black American saint.       He was canonized by Pope John XXII on  May 16, 1962.      Throughout his life, St. Martin de Porres exemplified God’s     love for all people, regardless of their level in society.

November 13

The     birth of St. Augustine in 354 A.D., the first doctor of the Church     from North Africa.

November      20

The     death of Zumbi of Palmares in Brazil, South American founder     of a free state for blacks.

The first celebrations of Black Catholic History Month began     in November of 1990 in various cities in the United States with the celebration     of St. Martin de Porres feast day.  The liturgy celebrated the 350th     anniversary of St. Martin’s transition from this life to eternal life. In     Detroit Archbishop Adam Maida, the local Archbishop, was the celebration     for the Mass.  Also present was the President of the NBCCC, Bro. Roy     Smith, OSC.  The Mass was held at St. Anthony Church.

In the world today there are 270 million people of

African     descent in the Roman Catholic Church

throughout     the world. Worldwide Count of Black Catholics

Africa     – 141 Million

Latin     America – 105.9 Million

Caribbean     and North America – 21 Million

In     the United States alone, there are 3 million Black Catholics

THE ORATORY OF MOTHER MARY LANGE

 Mother Lange

Elizabeth Lange (later Mother Mary Lange, OSP) arrived in   Baltimore around  1812  with  four  strikes    against  her:   she  was  a  woman,  an   immigrant, a Catholic, and a woman of color.      Nonetheless,  she   went on to found the Oblate Sisters of   Providence  –  the first sustained  order of  women    religious  of  African  descent   in  the   world.  The order was founded  in  Baltimore,    Maryland  in 1829 to teach young girls of color. Mother Lange’s vision,   faith, courage, strength, and trust in Providence has inspired thousands   through the years.

The remains  of  Servant  of  God  were   exhumed from  New  Cathedral Cemetery  and     transferred  to  Mount  Providence     Motherhouse  and Convent.   It  is  one    step  on  the  road to her sainthood.    Her   remains were  placed  and sealed with the blessings of Archbishop   William E. Lori in an  oratory off the main chapel  of the   convent.  It is a  tradition of the Catholic Church  to make   the remains of a person with a cause for

 

canonization more accessible to the   public for  increased devotion and pilgrimage.

To schedule a visit or a   pilgrimage please call 410-242-6861


Prayer for the Beatification of

Mother   Mary Lange

Almighty and Eternal God, You granted Mother  Mary Lange   extraordinary trust in Your providence. You  endowed herwith humility,   courage, holiness and an extraordinary  sense  of  service to   the poor and sick.  You enabled her  to found the Oblate Sisters of   Providence  and provide  spiritual ministry especially to the   African American community.   Mother Lange’s love for  all   enabled her to see Christ in each person, and the  pain of prejudice and   racial hatred never blurred that vision.  Deign  to  raise her   to the highest honors ofthe altar in order that, through her intercession,   more souls  may come  to a deeper understanding and more fervent   love of you.  Heavenly Father, glorify Your heart by granting  also   this favour (here mention your request) which  we  ask    through the intercession of your faithful servant, Mother Mary Lange.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s