REFLECTIONS OF THE READINGS OF THE 29th SUNDAY IN ORDINARY TIME (October 20th 2013)

REFLECTIONS OF THE READINGS OF THE 29th SUNDAY IN ORDINARY TIME (October 20th 2013)

Ex, 17, 8-13; Psalm 121; 2 Timothy 3, 14- 4, 2; Luke 18, 1-8

By +Guy Sansaricq.

Jesus teaches us today that we have to pray with perseverance, without ever tiring. Prayer can be said to be the first daughter of Faith. When we believe that God is madly in love with us and that he loves us more than a mother her child, then we never give up praying.

To make the point, two fascinating examples are provided. First we see the victory of the Hebrews over the attacking hoards of Amalek, a fierce bellicose desert tribe who resented the crossing of their territory by the children of Israel. Two remarkable things happened: first, Moses sent Joshua with his army to fight back and second, Moses rushed to the mountain to pray. Whenever Moses hands were raised in prayer, Joshua’s army had the better part but whenever an exhausted Moses would let his arms down, Amalek’s forces progressed. Making note of this, Moses with the help of Aaron and Hur kept his arms raised in prayer the whole day then victory was won. The power of persistent prayer was demonstrated as well as the value of other peoples’ support during prayer. Also, let us note, prayer did not eliminate but rather reinforced the value of Joshua’s activity on the battlefield.

The Gospel story conveys the same lesson. A helpless widow finally obtained justice from an unjust judge simply because she persisted in her plea. Jesus commented that the Father does not mind being pestered by our prayers. “Pray always without becoming weary” is the closing phrase of this story.

Brother, sister, I urge you to be more prayerful. Believe in God’s measureless love for you! God is never deaf to our cries of distress.  Continue to knock at the door until it opens!

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 29ème DIMANCHE ORDINAIRE (20 Octobre 2013)

Ex. 17. 8-13: Psaume 121; 2 Thimothée 3, 14- 4,2; Luc 18, 1-8                                Par +Guy Sansaricq.

A la fin de l’Evangile du jour Jésus se demande avec tristesse s’il trouvera encore la foi sur terre à son dernier retour. Cette exclamation est troublante. La foi en Dieu est nécessaire au salut. Ainsi donc,

Jésus nous enseigne aujourd’hui que nous devons prier sans cesse, sans jamais nous lasser.

La première lecture raconte un épisode tragique des Hébreux pendant la traversée du désert. La tribu des Amalécites attaque sauvagement ces étrangers qui se permettent de fouler leur sol. Moise, homme de décision adopte en réponse une double mesure: d’abord il commande à Josué son premier assistant de prendre la tète de son armée et de defendre son peuple par les armes.  Ensuite il gagne la montagne pour prier. Un scenario se dégage. Chaque fois que Moise élève les mains en prière, Josué l’emporte; mais chaque fois qu’il baisse ses bras, Amalek prend le dessus. Moise alors soutenu par deux amis, garde ses mains levées en prière toute la journée et voila, Josué remporte la victoire. Ce récit illustre comment le succès de l’entreprise humaine découle de la prière persistente des croyants. 

 

La parabole de la veuve qui harcèle de ses cris un juge malhonnète mène à une conclusion semblable.

Le juge ennuyé et énervé finit par rendre justice à cette femme sans défense à cause de sa persistence. Jésus utilise cette histoire pour montrer comment le Père des Cieux cède bien mieux que le mauvais juge aux prières incessantes de ses enfants. Priez donc sans jamais vous lasser, conclut-il! 

 

Frère, soeur, ne te fatigue jamais de prier. La prière déplace les montagnes. Du lever au couchant du soleil, que le Nom du Seigneur soit béni! Unis ta prière à celle du Christ qui nuit et jour intercède pour nous devant le trone de Gloire du Dieu Très-Haut. Le croyant est inévitablement un Priant!

****************************

Pensée de la SemaineLe bonheur c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles.

GandHi

Thought of The Week: Happiness is when your actions are consistent with your words.

Gandhi

Pensamiento de la SemanaLa felicidad es cuando sus acciones son coherentes con sus palabras.

Gandhi

_____________________________________

Third anniversary of RADIO SOLIDARITE-Editorial

This month of October marks the third anniversary of RADIO SOLIDARITE.  Everybody throughout the whole world can access its programs on the internet. One simply has to click SNAA.ORG and then click again where it reads Haitian Apostolate. At that point one can click on the Radio or go to “Solidarite flash.”

It’s the official Radio of our Center.

This project was born out of the burning desire of the Haitian Center to use modern means of communication to reach out to as many people as possible.  Of course our goal is to announce the GOOD NEWS of JESUS-CHRIST.  We function fifteen hours a day from 7 a.m. to 10 p.m.

We are extremely grateful to a graduate of our KOLEJ PASTORAL who having studied the documents of the Social Doctrine of the Church and the documents of the Second Vatican Council decided to put his skills learned at a Canadian University at the service of the Haitian Apostolate. I am referring to Mr. Buteau Espiègle also called Brother Tob for short. His free gift of time and skills is absolutely admirable and praiseworthy.

Our programs are varied to respond to the interest of our large population. Indeed we have many moments of prayer, many CDs of Haitian, French and Canadian musical pieces, many moments of religious instructions but we also include news of Haiti and of our various parishes throughout the US and Canada. Mostly on Saturday and Sunday evenings we hold interviews with all sorts of important personalities of the community such as doctors, nurses, engineers, educators, priests and all sorts of individuals who can offer information and thoughts that can be beneficial to our community.

We are increasingly adding live images to our Radio Program and are resolutely working to make of our radio an internet TV.  That will happen very soon. For instance the most solemn mass that will be celebrated at the National Shrine of the Immaculate Conception on December 7th at 1 p.m. will be broadcast live to the entire world and also throughout Haiti through the waves of our Haitian counterpart in Port-au-Prince. We are most grateful to an expert on communication technology, Mr. Leonard Rene who spends hours graciously to help us upgrade our system.

Our dream is to be able one day to have our own Haitian Catholic TV program accessible not simply on the internet but also on the TV screens of everyone’s living room. If anyone knows how we can achieve this please give us a call.

Of course you understand that we need your financial help to make this happen. Checks can be written to “Haitian Apostolate” with a word that it is earmarked for the Radio Program. Mail to Haitian Apostolate 332 East 32nd St.

Brooklyn NY 11226.    Tel.: 718-856-3323.

I urge each one of you to think big and to bolster our efforts to proclaim loud to our beloved that Jesus is Lord!

Troisième anniversaire de RADIO SOLIDARITE

Le 17 Octobre marque le troisième anniversaire de RADIO SOLIDARITE. Vous le savez sans doute c’est une radio qui fonctionne en Francais, Creole et anglais de 7 am a 10 pm tous les jours. C’est la Radio officielle du Centre de l’Apostolat Haitien qui a une vocation nationale mème s’il siège à Brooklyn.

Le but premier de cette radio est de fournir à notre communauté haitienne un moyen d’evangélisation à portée de main. Nous offrons des programmes de prière, beaucoup de CDs de musique religieuse en provenance d’Haiti, du Canada et de la France, des sessions d’instruction religieuse, des nouvelles d’Haiti et de la Diaspora Haitienne. Les Samedi et Dimanche soirs nous offrons à nos auditeurs des entrevues avec des personnages d’ici ou d’Haiti qui nous renseignent sur des sujets d’intéret general.

Ce projet de radio qui brulait au Coeur des dirigeants de la Pastorale Haitienne depuis longtemps a vu le jour grace au concours désintéressé d’un diplomé du Collège Pastoral. Il s’agit de Mr. Buteau Espiègle connu aussi sous le pseudonyme de Brother Tob. Etant diplomé d’une université Canadienne  en  communication et administration il dédia son temps et ses talents à l’exécution de ce projet. Notre reconnaissance envers lui est sans borne.

Depuis quelques temps nous avons pu ajouter à la radio des images que l’on peut voir surtout quand l’on clicque “Solidarite Flash” a gauche de l’écran. Nous sommes en train de déveloper à coté de la Radio une télévision sur internet.

Notre rève c’est de pouvoir rendre cette télévision accessible aux écrans de télévision que vous avez dans vos salons. Mais pour cela nous avons besoin d’experts et de grands moyens. S’il se trouve parmi nos lecteurs des gens qui désireraient nous assister gratuitement à réaliser ce projet, de grace appelez nous. Vous participerez ainsi à la grande oeuvre de l’Evangélisation de notre peuple et grande sera notre reconnaissance envers vous.

Vous comprenez bien qu’il nous faut toute sortes d’équipements specialisés et une grande capacité de déplacements pour nous transporter sur tous les lieux où se déroulent les évènements que nous filmons. Pour cela le concours financier de tout un chacun est nécessaire. Je vous encourage donc à adresser

vos chèques au “Haitian Apostolate” et les expedier à l’adresse de notre bureau: Haitian Apostolate.  332, East 32nd St.  Brooklyn NY. 11226 (au memo vous pourrez ajouter pour Radio Solidarite)  Rien ne s’accomplit sans sacrifice.

Réjouissons nous d’avance à la pensée que nous aurons bientot par la grace de Dieu une station télévisée Haitienne et Catholique ayant pour but unique la Gloire de Dieu.

“Allez dans le monde entier proclamer la Bonne Nouvelle. Celui qui croit et sera baptisé sera sauvé.”

Bishop Sansaricq

*********************************

EN CE 17 OCTOBRE 2013, JOIGNEZ-VOUS À  MOI POUR SOUHAITER

UN JOYEUX TROISIÈME ANNIVERSAIRE

À RADIO SOLIDARITÉ, NOTRE PIONNIÈRE,

DE QUI TOUTES LES AUTRES MANIFESTATIONS D’ÉVOLUTION MÉDIATIQUE DÉRIVENT !

COMPLIMENTS A CEUX QUI L’ONT RENDU POSSIBLE.

********

ON THIS OCTOBER 17, 2013, PLEASE JOIN ME IN WISHING A

HAPPY THIRD ANNIVERSARY

TO RADIO SOLIDARITE, OUR PIONEER,

FROM WHICH ALL THE OTHER MANIFESTATIONS OF MEDIATIC EVOLUTION DERIVE!

CONGRATULATIONS TO ALL THOSE WHO MADE IT POSSIBLE.

Marlène Rigaud Apollon

La Congrégation des Filles de Marie-100ème Anniversaire

Sr Lucie

Le 17 Octobre 2013 les valeureuses Sœurs de la congrégation des Filles de Marie eurent une messe à la paroisse de St Pierre de Pétion Ville -Haïti pour célébrer le 100ème anniversaire de l’arrivée de ces religieuses comme missionnaires en Haïti. Son Excellence Monseigneur Joseph Lafontant, évêque auxiliaire émérite de l’archidiocèse de Port au Prince fut le Célébrant et l’homéliste. Les excellences Monseigneur Yves Marie Péan, évêque du diocèse des Gonaïves et Monseigneur Max Leroy Mésidor évêque du diocèse de Fort Liberté furent parmi les Co célébrants

Plusieurs prélats ont été  présents à cette messe jubilaire dont Monseigneur André Pierre Recteur de l’université Notre Dame. Son Excellence Monseigneur Lafontant mentionna dans son homélie que le bilan de 100 ans en Haïti est positif pour les Filles de Marie. Monseigneur Patrick Aris Vicaire Épiscopal pour la Vie consacrée et Chancelier de l’Archidiocèse de Port-au-Prince l’a aussi souligné. L’église Catholique d’Haïti est très reconnaissante envers les distinguées Sœurs des Filles de Marie pour le travail accompli au cours des 100 dernières Années

Filles de Marie2

La distinguée  Soeur Lucie Sanon FDM, supérieure générale de la congrégation des Filles de Marie fut très éloquente dans son mot de remerciement où elle a compris l’importance d’exprimer sa profonde reconnaissance aux Sœurs de la Congrégation des Filles de Marie de la Belgique qui avec la grâce de Dieu ont fait tout ce qui était  en leur pouvoir pour implanter la Congrégation en Haïti et qui continuent à supporter le ministère des Filles de Marie d’Haïti.

L’un des grands défis de la Congrégation des Filles de Marie c’est la reconstruction des maisons des Filles de Marie détruites au cours du tremblement de Terre de 2010 et la réparation de certaines maisons qui sont en très mauvais états. Le bulletin du Centre National de l’Apostolat Haïtien continue à exhorter tous les amis d’Haïti et des Filles de Marie d’aider cette Congrégation  dans le travail de reconstruction et de réparation de certaines de leurs maisons.

La messe du 100ème Anniversaire de la Congrégation des Filles de Marie sera rediffusée sur les antennes de Radio Télé Solidarité le Dimanche 20 Octobre 2013 à 5:00heures Pm et très prochainement cette messe sera rediffusée sur l’écran de Télé Solidarité

Enfin noblesse l’oblige Son excellence Monseigneur Guy Sansaricq directeur de Radio Télé Solidarité tient à remercier son frère et son ami le Père Désinor Jean ,directeur Général de Radio Télé Soleil et Porte Parole de l’Archidiocèse de Port-au Prince qui a envoyé une copie de la messe à Radio Solidarité et grâce au bon Père Desinor les téléspectateurs et Téléspectatrices de Télé Solidarité auront la chance de regarder la célébration de la messe de 100 ans des Filles de Marie en Haïti . Ce Témoignage de Solidarité du Père Desinor est très apprécié par le Personnel de Télé Solidarité

Frère Tob

Pour Le Centre National

Sisters of the Congregation of the Daughters of Mary-100th anniversary

filles de Marie1

On 17 October 2013 the remarkable  Sisters of the Congregation of the Daughters of Mary had a mass in the parish of St Pierre de Petion Ville Haiti to celebrate the 100th anniversary of the arrival of the Daughters of Mary as missionaries in Haiti . His Excellency Bishop Joseph Lafontant, Auxiliary Bishop Emeritus of the Archdiocese of Port-au- Prince was the main celebrant and the homilist. Monsignor Yves Marie Péan, Bishop of the Diocese of Gonaives and Bishop Max Leroy Mesidor Diocese of Fort Liberté were among the co-celebrants

Several domestic prelates of  his holiness including Monseigneur Pierre Andre Rector of the University of Notre Dame were present at the Jubilee Mass . Bishop Lafontant insisted that the  balance of 100 years of service is very positive witness of the faith and fortitude of the Congregation of the Sisters of the Daughters of Mary.Monsignor Patrick Aris, Episcopal Vicar for Consecrated Life and Chancellor of the Archdiocese of Port- au-Prince with the Haitian Catholic Church of Haiti  expressed profound gratitude  to the distinguished Daughters of Mary for their work during the last 100 years

The  distinguished Sister Lucia Sanon FDM , superior general  of the Congregation of the Daughters of Mary was very eloquent in her  thank you speech. She expressed her deep gratitude to the Sisters of the Congregation of the Daughters of Mary of Belgium, who with the grace of God, did everything in their power to establish the Congregation in Haiti and to continue to support the ministry of the Daughters of Mary of Haiti .

One of the great challenges of the Congregation of Daughters of Mary is currently facing is the repair and  rebuilding homes of Daughters of  Mary. Some of their homes were badly damaged and others were completely destroyed during the earthquake of 2010.

The Staff of the Weekly  Bulletin of the National Center for Haitian Apostolate continues to urge all friends of Haiti and the Daughters of Mary  to help Daughters of Mary in the work of reconstruction and repair of some of their houses.

Finally, nobility obliges His Excellency Bishop Guy Sansaricq director of Radio Television Solidarité to thank his brother and friend Father John Desinor Director General of Radio Television Soleil and Spokesperson of the Archdiocese of Port -au-Prince who sent a copy of the jubilee Mass to Radio Solidarité. Thanks  to the good Father Desinor, viewers of TV Solidarité will have the chance to watch the celebration of the Mass of 100 years of the Daughters of Mary in Haiti. This Testimony of solidarity of Father Desinor is much appreciated by the staff of Radio TV Solidarite.

The Mass of the 100th Anniversary of the Congregation of the Daughters of Mary will be broadcast at Radio TV Solidarité Sunday, October 20, 2013 at 5:00 pm  and very soon this Mass will be televised on the TV screen Solidarity

Brother Tob

For The National Center

______________________________

Groupe RADAKA-19ème Anniversaire


Le Groupe RADAKA De la paroisse de Holy Innocents du diocèse de Brooklyn a célèbré grandiosement son 19ème Anniversaire du Mercredi 9 au Samedi 12 Octobre 2013. Le predicateur pour ce 19ème anniversaire fut le Père Gustave Miracle de l’archidiocèse de Boston. Le Père Miracle est un très grand prédicateur et un prêtre très proche du peuple de Dieu. L’anniversaire d’un groupe au sein de l’église est toujours un moment pour les membres de ce derniers de s’asseoir ensemble pour evaluer le travail accompli et demander au Seigneur de continuer à éclairer les leaders et les membres de ce groupe. Les Pionniers du groupe Radaka sont très heureux de voir ou de participer à ce 19ème Anniversaire.

Frere Reginald

Frere Reginald Magloire

Rappelons que le Groupe RADAKA fut fondé après une retraite du Groupe “Don Divin.” Aujourd’hui le groupe compte 30 membres dont 2 hommes. Ce groupe elit un president chaque 2ans et cette responsabité est toujours un service et non pas un honneur pour jouer au “ote toi que je m’y mette.” L’exemple de RADAKA merite d’être suivi par tous les groupes de nos communautés de foi. La missison du chretien est d’adorer et d’obeir à Dieu et non pas aux hommes qui trop souvent nous forcent à les adorer de preference au Christ Crucifié et Ressuscité. Chaque Mercredi Soir le Groupe a une reunion de prière à la paroisse de Holy Innocents de Brooklyn et les membres aident aussi une école en Haiti. La messe finale fut  un moment pour les membres de prier pour le nouveau Leader  qui aura à diriger le groupe pour les 2 prochaines Année l’Ancienne Presidente notre Soeur et amie L’artiste Ludwine Joseph exprima sa joie d’avoir dirigé RADAKA au cours des 2 dernières Année et elle remercia tous ceux et celles qui l’ont aidé au cours de son mandat comme Presidente. Le Nouveau President Reginald Magloire qui est l’un des membres fondateurs de RADADA remercia la presidente sortante et promit de faire de son mieux  pour continuer à son nouveau poste. Il profita de ce 19ème anniversaire pour accorder un Entretien à la Radio Solidarité. Dans son entretien il nous dressa un bref portrait de la paroisse de Holy Innocent et ses grands dèfis. Il continua pour nous dire que cette paroisse accueille entre 300 et 350 personnes chaque fin de semaine à la messe Haitienne. Il insista que le plus grand Défi de la paroisse c’est l’evangelisation. Il evoqua aussi le problème des jeunes et encouragea les parents à aider les jeunes à prende une part plus active à l’eglise. Il reconnut dans son entretien que la pastorale des jeunes etait très active dans le passé. Il mentionna qu’aujourd’hui dans certaines paroisses Haitiennes il n’existe meme pas un groupe de jeunes. Comme je l’ai toujours répété dans ce bulletin, c’est bien beau de dire que nous avons des jeunes qui font la prison et des jeunes qui ont déjà un bébé avant d’avoir une profession. Que font nos leaders pour guider nos jeunes? Les prêtres qui exercent leur ministère au sein de la pastorale Haitienne se doivent de preter une attention speciale aux jeunes. Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq souhaite un Joyeux Anniversaire au groupe Radaka en ces mots: ” Heureux anniversaire,chers membres du groupe de prière RADAKA!L’Eglise enseigne sans cesse ce qu’elle appelle la vocation universelle à la sainteté. Tout le monde est invité à monter les marches de cette échelle qui débouche aux cieux. Pour mieux grandir dans la grace l’encouragement mutuel que produisent les associations de laics fervents sert de tremplin. Bravo pour votre esprit d’unité et votre fidèlité à la grande tradition de prière qui traverse l’histoire de l’Eglise comme un fleuve de vie.

Fille de Marie 3

Votre persévérance est un signe positif de l’authenticité de votre dévotion. Que le Seigneur vous permette de produire beaucoup de fruits! Soyez certains de mon affection et de ma benediction!”

La Pastorale Haitienne à de très bons groupes de laics  mais ces derniers réclament plus d’encouragement. Nous sommes heureux de voir que Le Pape Francois a engagé une réflexion sur la place du laïcat dans l’Église. Un plus grand rôle des laïcs au sein de la curie est notamment envisagé. Beaucoup au sein l’église pensent que l’ appel du St Père  aux laïcs est signe d’ouverture et de transparence>

Radaka-19th Anniversary

Rosy

The RADAKA Prayer Group From the parish of Holy Innocents in the Diocese of Brooklyn celebrated its 19th Anniversary from October 9 to October 12, 2013 . The preacher for the 19th anniversary was Father Gustave Miracle of the Archdiocese of Boston. Father Miracle is a great preacher and a priest very close to God’s people. The anniversary of a group within the church is always a time to sit together and evaluate the work done. It’s also a time to ask the Lord to continue to lead the leaders and members of this group. The founders of Radaka were very happy to see and participate in the 19th Anniversary of their Group.


This Prayer Group was born after a spiritual retreat of the “Don Divin” prayer group 19 years ago. Today  the group has 30 members including 2 male members . The group elects a president every second years and this is always considered a  service and not an honor.

Eclat

Eclat

The example of RADAKA deserves to be followed by all groups of our Faith communities. The Mission of the Christian is to love and obey God and not men who too frequently seek the honor for themselves. Radaka holds a prayer meeting every Wednesday night at the Holy Innocents parish Church and certain members support a school in Haiti  .

Pere Miracle1

Father Miracle

The final Mass was a time for the members to pray for the new leader who will have to lead the group for the next two years. The former President our sister and friend the artist Ludwine Joseph expressed her joy to have directed RADAKA for the past two year and thanked all those who helped her during her tenure. The New President Reginald Magloire one of the founding members of RADADA thanked the outgoing president and promised to do his best to continue to lead RADAKA in the Right Direction. He took advantage of this  19th anniversary to give an  interview to Radio Solidarité. In his interview he drew up a brief profile of the parish of Holy Innocent and its challenges . He told us that the Holy Innocents Parish receives between 300 and 350 worshipers every weekend for its Haitian mass. He insisted that the greatest challenge of the parish is evangelizazion . He also spoke of the problem of young people and he encouraged parents to help young people to take  a more active role in the church . He admits in his interview that youth ministry was very active in the past. He mentioned that today some Haitian parishes have no youth groups . As I always write in  this newsletter, it’s fine to say that we have young people who are in prison and young people who already have a baby before having a profession. What are our leaders doing to prevent that? The priests who minister in the Haitian community must always honor this priority.   The TROUP ECLAT performed at the final mass.

Ludwine00

Ludwine Joseph

All the participants were glad of the performance of Eclat. Eclat is one of the biggest Haitian Choirs of the diocese of Brooklyn. His Excellency Monsignor Guy Sansaricq wishes Happy Anniversary to  Radaka. (See his words in the French version of this article) Pope Francis intends to enlarge the role of the laity in the curia. We should encourage our lay people to take a more active role in the Haitian Apostolate.. Many in the church believe that the call of the Holy Father to the laity is a sign of openness and transparency . Once again The Weekly Bulletin of the National Center wishes a Happy Anniversary to RADAKA.

Brother Tob

*******************************

Mme Geralde Duval Est retournée

 

Le samedi 19 OCTOBRE 2013 à midi trente, les funérailles de Mme Geralde Duval one été chantées à l’Eglise de St Augustin de Brooklyn.

 

Géralde est très connue et tres aimée dans la communauté en raison de sa compassion et mème de sa passion pour le service des plus pauvres. Educatrice de profession, elle fut parmi les premières à ouvrir  une école pour enseigner l’écriture à nos immigrants illétrés et aussi pour leur enseigner l’anglais. Elle a participé à toutes les réunions et démonstrations pour la défense des droits de nos réfugiés. Très fervente catholique elle a compris profondément la mission de l’Eglise d’ètre toujours au service des plus démunis. Le Centre National de l’Apostolat Haitien partage le deuil de sa famille car Geralde assistait régulièrement à toutes nos réunions de préparation des conventions de l’Apostolat comme aussi  à toutes nos conventions nationales comme aussi à tous nos programmes pour les jeunes.  Elle suivit nos cours d’instruction religieuse au College Pastoral et manifesta une grande joie en étudiant les documents de la Doctrine Sociale de l’Eglise. Nous sommes fiers de la compter parmi les diplomés de notre première promotion.

Nous présentons nos condoléances à son admirable mari qui lui resta extrèmement fidèle tout au cours de sa longue maladie et à ses deux filles auxquelles elle a su transmettre son feu pour la justice.

 

Donne lui Seigneur le repos éternel et que la lumière sans fin brille sur elle!

Qu’elle repose en paix par la misèricorde de Dieu! Amen. 

 

The National Center mourns the passing of a good member, Ms. Géralde Duval. Ms. Duval was known and appreciated for her unbelievable dedication to the cause of the poor Haitian immigrants. In addition to being a good wife and a good mother she created time to open a literacy and ESL program for Haitian newcomers. She participated in all the community struggles in the defense of Haitian refugees. She also was a very fervent Catholic who graduated from our School of faith formation, the Kolej Pastoral and was whole heartedly involved in all the activities of the National Center of the Haitian Apostolate.

 

Her funeral mass was celebrated at the Church of St Augustine in Brooklyn on October 19th, 2013.

 

We offer our condolences to her very good and faithful husband and to her two beautiful daughters.

 

May she rest in peace!

__________________________________

Homage to Sister Jamie T. Phelps Ph.D.

Sister Jamie

Sister Jamie Phelps PHD

October 24th will be the birthday of Sister Jamie T.  Phelps, OP, is  a memberCongregation of religious women, known as Adrian Dominican Sisters.  Sister Jamie is an icon within the field of Catholic ministry among Black Catholics of the United States and a tireless servant in the vineyard of  the Lord

Sister Jamie is one of the biggest friends of the Haitian Community . From the beginning of Radio Télé Solidarité she accepted the invitation to lead a spiritual talk show at her favorite station. The National Center of The Haitian Apostolate is very grateful to Sister Jamie

Bishop Sansaricq  founder of The National Center of The Haitian Apostolate and director of Radio Tele Solidarite  would like to wish a Happy Birthday in these words:

“Happy Birthday, dear Sister Jamie. Your gracious collaboration to Radio-Tele –Solidarite is always very much appreciated. I am always uplifted to see how you joyfully accept to use some of your precious time to support and bolster our pastoral outreach. That shows that you have a sacred fire burning in your heart.  May the sun rise in your sky every morning and the sweet breeze of the Spirit whisper its breath on your face every minute of this new year!”

It is important to mention that As a Dominican sister she has earned a doctorate in systematic theology from The Catholic University of America, and been involved in parishes trying to figure out how the liturgy could be celebrated in particular cultural contexts. Sister Jamie studied sociology after people kept asking her what blacks thought or felt about certain things. She didn’t want to answer without some facts to back her up. Working with two black parishes, Sister Jamie got involved with liturgical reform and became inspired to use something other than lukewarm folk music for worship.

Sister Jamie you know that how the Haitian Community loves you and are really proud of your accomplishments as one the eminent Catholic theologians in the United States.

Brother Tob

_________________________________________________________

Jéricko à la Mission Notre-Dame d’Haïti de Miami

et Consécration des Haïtiens de la Floride

aux CoeursUnisde Jésus et de Marie

Pere Miracle2

Little Haïti, 18 octobre 2013. SOLIDARITÉ.- Du 13 au 19 octobre 2013, s’est déroulé à la Mission Notre-Dame d’Haïti le tradionnel “Jéricko” qui consiste en sept (7) jours de prière, de louange et de predication de la Parole de Dieu. Le thème retenu pour cete année a été tiré du Livre du Prophète Zacharie (Za 4, 6) : “Se pa ak fòs ou, ni ak pwòp kouraj ou Ou pral rive fè sa ou gen pou fè a, Men se pito ak pouvwa Lespri pa m’ nan m’ap ba ou a.”

Le Père Réginald Jean-Mary, Leader spirituel de cette communauté avait invité S.E. MgrQuesnel Alphonse, Evêque auxiliaire de Port-au-Prince, PèreJoseph Simoly du Diocèse de Hinche, Père Gustave Miracle de Boston, et Père Julien Almonacy du Diocèse de Jérémie commeorateurs. L’animation spirituelle était assurée par Frère Bénédict Lamartine de New-York, Frère Gilbert Dabady de Boston, Frère Jimmy Albert de Radio Soleil et Soeur Micka Coriolan de Miami.

Environ 9,000 fidèlesont fait le déplacement pendant les 5 premiers jours. C’est un grand moment d’apostolat pour la communautéhaïtienne de la Floride et même d’outre-mer. L’évènement a étéretransmis en direct à la television, sur plusieurs stations de radio de la diaspora et sur Internet. Une dizaine de prètres écoutaient les gens en confession chaque jour. Encore faut-il ajouter que pour pourvoir cette large communauté, le Pére est assisté par le Père Emmanuel de l’Archidiocèse de Miami et le Père Siméon Jeannot, originaire de l’Archidiocèse de Port-au-Prince.

Le 17 octobre 2013, quatrième jour du Jéricko, a été par la consecration des fidèles haïtiens de Miami aux DeuxCoeurs de Jésus et de Marie. De manièrespéciale, la communauté a accueilli le passage de l’îcône de la Vierge Marie de la Communauté “Mission pour l’Amour de Dieudans le monde.” Six membres de cette communauté avaient fait le déplacement pour apporter l’icône. Mgr Alphonse avait béni le peuple de Dieu.Puis, la Vierge a donc été porté en procession en faisant le tour de la propriété qui abrité les locaux de la Mission Notre-Dame d’Haiti et ceux du Centre Pierre Toussaint.Rendez-vous est donc donné au 1er février 2014 pour la dédicace de la nouvelle église.

_____________________________________________

Proverbes

Bwa Chenn di li Fò, van Kase li

Gonfleman moùn rich , vanje grangou pòv

Kout Baton twò fò nan do chen , ampeche li rele

Youn fwa ou voye yo, pawòl ak Wòch pa janm tounen

Krapo di ou, tou tan ou wè Dlo, pa pè ankò pou li

___________________________

 

Reflection  recorded for Haitian Radio Solidarite, New York Web Site: SNAA.ORG – Page 1 of 3

composed by Sr. Jamie T. Phelps, OP, PhD, member of the Adrian Dominican Sisters

 (a congregation of women religious whose motherhouse is in Adrian, Michigan)

and free-Lance Theologian and Professor of  Theology

Life in Transition-Embracing Late Adulthood

 

First letme express an apology for my long absence from Radio Solidarite.  After completing my summer session assignment teaching the Introduction to Black Theology Course at the Institute for Black Catholic Studies, the graduate theology program of Xavier University of Louisiana,  I found myself on an aimless journey. I finally had an open calendar and plenty of time to do whatever I wanted to do.  In my head I know this was the opportunity to begin writing the book on the mission of the Catholic Church in Contemporary Society which I committed to write many years ago, but I was not ready to put fingers on the computer keys to begin this task.  I was experiencing a restlessness.  I filled my time with a very limited life routine—Praying  morning office from my Dominican Office Book and attending the daily 8:30 AM Mass  with my biological older sister, Marionette.  After Mass I went to breakfast with Marionette or came home for breakfast and  looked at the morning news and/or talk shows before drifting off to sleep.  Once a week, usually on Fridays we go to the movies to see the latest release….Once a month I do a spiritual direction session with a novice in one of the local religious congregation.

After attending a gathering for seniors sponsored by my daily mass parish, St. Thomas the Apostle,( I belong to two parishes communities: St. Thomas, my daily mass parish community and St. Ambrose my Sunday parish community) I began thinking about the reality that I was indeed a senior.  I am 71 going on 72 (next week October 24th)  but my mind insists on one hand that“ I am too young to be this old” and on the other hand I laugh with my peers as I tell them“We have met the old folks and it is us!”   During one of meetings for senior members of St. Thomas Parish, the young adult leader Paolo Tai, a member of Folcolare who is on the parish staff, pulled me aside and asked if I would lead the discussion at the next formal luncheon scheduled for seniors on  November 9t.h She had found an article by Sr. Joan Chittister, OSB entitled“The Seven Blessings That Come With Aging.” that she thought seniors might find interesting. Preparing for this presentation was God’s way ofhelping me to come to grips with the positive aspects of aging and getting me to get up and get started again.  The article is available on line and I recommend it to all seniors.  Today I want to summarize the seven points for the seniors and their caretakers in the radio audience.

The Seven Blessings That Come With Aging  bySister Joan Chittister

(http://www.huffingtonpost.com/sister-joan-chittister-osb/blessings-of-aging_b_4016821.html

(outline summary by Sr. Jamie T. Phelps )

A.   INTRODUCTION

1.    Demographics-The elderly are the fastest growing segment of the American population and is comprised of people above the age of 65

2.    The Best Yet!“We are, in fact, the healthiest, longest lived, most educated, most active body of elders the world has ever known.”

3.    Life is about Ripening

Ø Growing (in “Wisdom, Age  and Grace…”Lk 2, 52jtp)

Ø Doing every age well…

Ø Learning what we are suppose to learn at each stage….

Ø Giving to life what we are meant to give back to it….

4.    Gifts of Each Age

Ø Young – energy, wonder, enthusiasm , effort to accomplish, be respected and  be recognized as an adults –à achievement, identity and self-determination

Ø Middle Age —commitment and leadership, imagination and generativity-àbuild and rebuild the world from one age to another

Ø The Elderly-  evaluation of what they have built and its impact on themselves and  what good they have left behindà WISDOM  based on both their  failures and successes,  what they reliquished and accumulated – consciousness of their very clear blessings

B.   THE SEVEN BLESSINGS OF AGING

Growing in wisdom, age and grace

1.    INSIGHTàWhat lasts in life, what counts in life, what remains in life are the relationships that sustained us,  not the trophies we collected on the way.

2.    TIMEàThe  appreciation of each moment is a blessing…The freshness of morning air, the beauty of nature,  the innocence and joy of small childrenare all daily blessings.

3.    FREEDOMàOne leaves the competitive world and embraces one’s own self-definition (jtp)..I can do what I want, wear what I like, say what I think without fear of a threat to one’s survival…Freely.. I am truly a person in search of  LIFE rather than money, power, fame and recognition. (jtp)

4.    NEWNESSàThe Elderly …  T have the opportunity to  do all those things their life obligations required them to “put on hold!”Each morning we can begin life  anew (over again)!

5.    TALE TELLING-HERALDS OF HOPEàAs the elderly tell their tales of triumphing over death, failures and fear they become ICONS OF HOPE for others.  “If they survived their trials and tribulations’so can we!”

6.    RELATIONSHIPSàElders have the luxury of attending to people now rather than to things. And out of that attention comes a new sense of being really important to the world….One of the great blessings of being elderly is not that it isolates us but that, ironically, it ties us more tightly to the people around us

7.    TRANSCENDENCEàElders bring devotion to the transcendentals of life: solitude, prayer, reading, the arts, …and the great questions of the age – the building of a city, country and world that will better for the future of all.

 

Good to know             Liturgy revisited – Part II                             Deacon Paul C. Dorsinville

The highest form of the liturgy is the Holy Sacrifice of the Mass evolving from the Jewish Passover seder meal and the “todah”sacrifice which makes present for all ages and places the unique Sacrifice of Our Lord Jesus Christ for the Redemption of humankind , giving His presence par excellence and the living food and drink of Salvation. The Roman Rite, the largest on the planet, strives for noble simplicity.

It has currently two forms: the extraordinary form, from the 16th century last revised by Pope John XXIII in 1962, exclusively in Latin, and the ordinary form or “Novus Ordo” coming from the Council Vatican II, in Latin and/or vernacular languages.

It might be useful to review the “General Instruction of the Roman Missal, 3rd editio typica”(2002), “Redemptionis Sacramentum” (March 2004), “Suggestions and Propositions”(October 2004) of the Vatican Congregation for Divine Worship and Discipline of the Sacraments and “Sacramentum Caritatis”(2007) of Pope Benedict XVI.

It is good to have a Liturgy Committee: priest, deacon, representatives of the various ministries and of the Assembly to prepare each celebration  which has two main parts but forms a whole lasting from about 45 min. during the week to 1 hr-1hr 1/2 on Sundays and Solemnities, 3hrs and some at the Easter Vigil and very special occasions.

ENTRANCE RITE

Hospitality

Procession

Veneration of the altar

Greeting and introduction of the theme

4 options of Penitential Rite (not equivalent to the sacrament of Reconciliation and general absolution)

Gloria- to respect fundamental text of praise to the Father, Son and Holy Spirit

Presidential Prayer or Collect

LITURGY OF THE WORD

Reading I, pause

Psalm, pause

Reading II, pause – optional on weekday

Sequence (mandatory for Easter and Pentecost)

Gospel

Homily by bishop, priest or deacon

Creed – Father, Jesus, Holy Spirit, Church, Eternal Life

General intercessions (Church, leaders, sick and others in need, community specific needs)

Then without any break: LITURGY OF THE EUCHARIST

______________________________

pape François a accordé un long entretien aux revues intellectuelles jésuites, dont « Études ».

Le pape François embrasse un jeune garçon, au cours de l’audience générale, le 19 juin 2013 sur la place Saint-Pierre.

Dans les meilleurs passages, que publie La-Croix.com, le pape jésuite se confie sur son parcours, sa manière de gouverner et sa vision de l’Église et de l’homme.

Il témoigne d’une Église qui accompagne les hommes jusque dans leurs blessures.

Avec cet article

                         Le pape François, un pasteur audacieux qui se laisse bousculer

Les six premiers mois du pontificat

P. François Euvé : «François est un pape  qui n’a pas peur  de se tromper»

Sur internet

Retrouvez l’intégralité de l’entretien sur le site de la revue « Études »

« Qui est Jorge Mario Bergoglio ? »

« Je ne sais pas quelle est la définition la plus juste… Je suis un pécheur. C’est la définition la plus juste… Ce n’est pas une manière de parler, un genre littéraire. Je suis un pécheur. Si, je peux peut-être dire que je suis un peu rusé, que je sais manœuvrer, mais il est vrai que je suis aussi un peu ingénu. Oui, mais la meilleure synthèse, celle qui est la plus intérieure et que je ressens comme étant la plus vraie est bien celle-ci : je suis un pécheur sur lequel le Seigneur a posé son regard. (…)

Venant à Rome j’ai toujours habité rue de la Scrofa. De là, je visitais souvent l’église Saint-Louis des Français, et j’allais contempler le tableau de La Vocation de saint Matthieu du Caravage. Ce doigt de Jésus… vers Matthieu. C’est comme cela que je suis, moi. C’est ainsi que je me sens, comme Matthieu. C’est le geste de Matthieu qui me frappe : il attrape son argent comme pour dire : “Non, pas moi ! Non, ces sous m’appartiennent !” Voilà, c’est cela que je suis : un pécheur sur lequel le Seigneur a posé les yeux. »

La Vocation de saint Matthieu, par le Caravage (église Saint-Louis-des-Français, Rome).

« J’ai besoin de vivre ma vie avec les autres »

« La communauté est pour moi vraiment fondamentale. (…) J’ai choisi de m’installer (à Sainte-Marthe) car, quand j’ai pris possession de l’appartement pontifical, j’ai entendu distinctement un “non” à l’intérieur de moi. L’appartement pontifical du Palais apostolique n’est pas luxueux. Il est ancien, fait avec goût ; mais pas luxueux. Cependant, il est comme un entonnoir à l’envers. S’il est grand et spacieux, son entrée est vraiment étroite. On y entre au compte-gouttes et moi, sans les personnes, non, je ne peux pas vivre. »

Le temps du discernement

« Nombreux sont ceux qui pensent que les changements et les réformes peuvent advenir dans un temps bref. Je crois au contraire qu’il y a toujours besoin de temps pour poser les bases d’un changement vrai et efficace. Ce temps est celui du discernement. Parfois, au contraire, le discernement demande de faire tout de suite ce que l’on pensait faire plus tard. C’est ce qui m’est arrivé ces derniers mois. (…)

Mes choix, même ceux de la vie quotidienne, comme l’utilisation d’une voiture modeste, sont liés à un discernement spirituel répondant à une exigence qui naît de ce qui arrive, des personnes, de la lecture des signes des temps. Le discernement dans le Seigneur me guide dans ma manière de gouverner. Je me méfie en revanche des décisions prises de manière improvisée. »

« La consultation est essentielle »

« Au départ, ma manière de gouverner comme jésuite comportait beaucoup de défauts. C’était un temps difficile pour la Compagnie : une génération entière de jésuites avait disparu. C’est ainsi que je me suis retrouvé provincial très jeune. J’avais 36 ans : une folie ! Il fallait affronter des situations difficiles et je prenais mes décisions de manière brusque et individuelle. Mais je dois ajouter une chose : quand je confie une tâche à une personne, je me fie totalement à elle ; elle doit vraiment faire une grosse erreur pour que je la reprenne. Cela étant, les gens se lassent de l’autoritarisme. Ma manière autoritaire et rapide de prendre des décisions m’a conduit à avoir de sérieux problèmes et à être accusé d’ultra-conservatisme. (…)

Je partage cette expérience de vie pour faire comprendre quels sont les dangers du gouvernement. Avec le temps, j’ai appris beaucoup de choses. Le Seigneur m’a enseigné à gouverner aussi à travers mes défauts et mes péchés. C’est ainsi que, comme archevêque de Buenos Aires, je réunissais tous les quinze jours les six évêques auxiliaires et, plusieurs fois par an, le conseil presbytéral. Les questions étaient posées, un espace de discussion était ouvert. Cela m’a beaucoup aidé à prendre les meilleures décisions.

Maintenant j’entends quelques personnes me dire : “Ne consultez pas trop, décidez”. Au contraire, je crois que la consultation est essentielle. Les consistoires, les synodes sont, par exemple, des lieux importants pour rendre vraie et active cette consultation. Il est cependant nécessaire de les rendre moins rigides dans leur forme. Je veux des consultations réelles, pas formelles. La consulte des huit cardinaux, ce groupe consultatif outsider, n’est pas seulement une décision personnelle, mais le fruit de la volonté des cardinaux, ainsi qu’ils l’ont exprimée dans les congrégations générales avant le conclave. Et je veux que ce soit une consultation réelle, et non pas formelle. »

« Sentir avec l’Église »

« L’image de l’Église qui me plaît est celle du peuple de Dieu, saint et fidèle. C’est la définition que j’utilise souvent, et c’est celle de  Lumen gentium  au numéro 12. L’appartenance à un peuple a une forte valeur théologique : Dieu dans l’histoire du salut a sauvé un peuple. Il n’y a pas d’identité pleine et entière sans appartenance à un peuple. Personne ne se sauve tout seul, en individu isolé, mais Dieu nous attire en considérant la trame complexe des relations interpersonnelles qui se réalisent dans la communauté humaine. Dieu entre dans cette dynamique populaire. (…)

Sentire cum Ecclesia (sentir avec l’Église), c’est, pour moi, être au milieu de ce peuple. L’ensemble des fidèles est infaillible dans le croire, et il manifeste son infallibilitas in credendo à travers le sens surnaturel de la foi de tout le peuple en marche. (…) Évidemment, il faut rester bien attentif et ne pas penser que cette infallibilitas de tous les fidèles, dont je suis en train de parler à la lumière du Concile, soit une forme de populisme. Non, c’est l’expérience de notre Sainte Mère l’Église hiérarchique, comme l’appelait saint Ignace, de l’Église comme peuple de Dieu, pasteurs et peuple tous ensemble. L’Église est la totalité du peuple de Dieu. »

L’Église ? « Un hôpital de campagne »

« Je vois avec clarté que la chose dont a le plus besoin l’Église aujourd’hui, c’est la capacité de soigner les blessures et de réchauffer le cœur des fidèles, la proximité, la convivialité. Je vois l’Église comme un hôpital de campagne après une bataille. Il est inutile de demander à un blessé grave s’il a du cholestérol et si son taux de sucre est trop haut ! Nous devons soigner les blessures. Ensuite nous pourrons aborder le reste. Soigner les blessures, soigner les blessures… Il faut commencer par le bas.

L’Église s’est parfois laissé enfermer dans des petites choses, de petits préceptes. Le plus important est la première annonce : “Jésus-Christ t’a sauvé !” Les ministres de l’Église doivent être avant tout des ministres de miséricorde. (…)

Comment traitons-nous le peuple de Dieu ? Je rêve d’une Église mère et pasteur. Les ministres de l’Église doivent être miséricordieux, prendre soin des personnes, les accompagner comme le bon Samaritain qui lave et relève son prochain. (…) Les réformes structurelles ou organisationnelles sont secondaires, c’est-à-dire qu’elles viennent dans un deuxième temps. La première réforme doit être celle de la manière d’être. Les ministres de l’Évangile doivent être des personnes capables de réchauffer le cœur des personnes, de dialoguer et cheminer avec elles, de descendre dans leur nuit, dans leur obscurité, sans se perdre. »

« L’annonce de missionnaire se concentre sur l’essentiel »

« Lors de mon vol de retour de Rio de Janeiro, j’ai dit que, si une personne homosexuelle est de bonne volonté et qu’elle est en recherche de Dieu, je ne suis personne pour la juger. Disant cela, j’ai dit ce que dit le Catéchisme. La religion a le droit d’exprimer son opinion au service des personnes mais Dieu dans la création nous a rendus libres : l’ingérence spirituelle dans la vie des personnes n’est pas possible. Un jour, quelqu’un m’a demandé d’une manière provocatrice si j’approuvais l’homosexualité. Je lui ai alors répondu avec une autre question : “Dis-moi : Dieu, quand il regarde une personne homosexuelle, en approuve-t-il l’existence avec affection ou la repousse-t-il en la condamnant ?” Il faut toujours considérer la personne. (…)

Nous ne pouvons pas insister seulement sur les questions liées à l’avortement, au mariage homosexuel et à l’utilisation de méthodes contraceptives. Ce n’est pas possible. Je n’ai pas beaucoup parlé de ces choses, et on me l’a reproché. Mais lorsqu’on en parle, il faut le faire dans un contexte précis. La pensée de l’Église, nous la connaissons, et je suis fils de l’Église, mais il n’est pas nécessaire d’en parler en permanence.

Les enseignements, tant dogmatiques que moraux, ne sont pas tous équivalents. Une pastorale missionnaire n’est pas obsédée par la transmission désarticulée d’une multitude de doctrines à imposer avec insistance. L’annonce de type missionnaire se concentre sur l’essentiel, sur le nécessaire, qui est aussi ce qui passionne et attire le plus, ce qui rend le cœur tout brûlant, comme l’eurent les disciples d’Emmaüs. Nous devons donc trouver un nouvel équilibre, autrement l’édifice moral de l’Église risque lui aussi de s’écrouler comme un château de cartes, de perdre la fraîcheur et le parfum de l’Évangile. »

Les dicastères romains, la synodalité, l’œcuménisme

« Les dicastères romains sont au service du pape et des évêques : ils doivent aider soit les Églises particulières soit les conférences épiscopales. Ils sont des organismes d’aide. (…) C’est impressionnant de voir les dénonciations pour manque d’orthodoxie qui arrivent à Rome ! Je crois que ces cas doivent être étudiés par les conférences épiscopales locales, auxquelles Rome peut fournir une aide pertinente. (…)

« On doit marcher ensemble : les personnes, les évêques et le pape. La synodalité se vit à différents niveaux. Il est peut-être temps de changer la manière de faire du Synode, car celle qui est pratiquée actuellement me paraît statique. Cela pourra aussi avoir une valeur œcuménique, tout particulièrement avec nos frères orthodoxes. D’eux, nous pouvons en apprendre davantage sur le sens de la collégialité épiscopale et sur la tradition de la synodalité. L’effort de réflexion commune, qui prend en considération la manière avec laquelle était gouvernée l’Église dans les premiers siècles, avant la rupture entre l’Orient et l’Occident, portera du fruit en son temps. »

Les femmes dans l’Église

« Il est nécessaire d’agrandir les espaces pour une présence féminine plus incisive dans l’Église. Je crains la solution du “machisme en jupe” car la femme a une structure différente de l’homme. (…) Il faut travailler davantage pour élaborer une théologie approfondie du féminin.

C’est seulement lorsqu’on aura accompli ce passage qu’il sera possible de mieux réfléchir sur le fonctionnement interne de l’Église. Le génie féminin est nécessaire là où se prennent les décisions importantes. Aujourd’hui le défi est celui-ci : réfléchir sur la place précise des femmes, aussi là où s’exerce l’autorité dans les différents domaines de l’Église. »

Vatican II

« Vatican II fut une relecture de l’Évangile à la lumière de la culture contemporaine. Il a produit un mouvement de rénovation qui vient simplement de l’Évangile lui-même. Les fruits sont considérables. Il suffit de rappeler la liturgie. Le travail de la réforme liturgique fut un service du peuple en tant que relecture de l’Évangile à partir d’une situation historique concrète. Il y a certes des lignes herméneutiques de continuité ou de discontinuité, pourtant une chose est claire : la manière de lire l’Évangile en l’actualisant, qui fut propre au Concile, est absolument irréversible. Il y a ensuite des questions particulières comme la liturgie selon le vetus ordo. Je pense que le choix du pape Benoît fut prudentiel, lié à l’aide de personnes qui avaient cette sensibilité particulière. Ce qui est préoccupant, c’est le risque d’idéologisation du vetus ordo, son instrumentalisation. »

Chercher et trouver Dieu en toutes choses

« Dieu se rencontre dans l’aujourd’hui. (…) Bien sûr, dans ce chercher et trouver Dieu en toutes choses, il reste toujours une zone d’incertitude. Elle doit exister. Si quelqu’un dit qu’il a rencontré Dieu avec une totale certitude et qu’il n’y a aucune marge d’incertitude, c’est que quelque chose ne va pas. C’est pour moi une clé importante. Si quelqu’un a la réponse à toutes les questions, c’est la preuve que Dieu n’est pas avec lui, que c’est un faux prophète qui utilise la religion à son profit. Les grands guides du peuple de Dieu, comme Moïse, ont toujours laissé un espace au doute. Si l’on doit laisser de l’espace au Seigneur, et non à nos certitudes, c’est qu’il faut être humble. (…) Notre vie ne nous est pas donnée comme un livret d’opéra où tout est écrit ; elle consiste à marcher, cheminer, agir, chercher, voir… On doit entrer dans l’aventure de la recherche, de la rencontre, et se laisser chercher et rencontrer par Dieu. (…)

Ainsi Dieu se rencontre sur la route, en marchant. Quelqu’un pourrait dire que c’est du relativisme. Est-ce du relativisme ? Oui, si on le comprend de travers, comme une sorte de panthéisme indistinct. Mais non, si on le comprend au sens biblique selon lequel Dieu est toujours une surprise. Tu ne sais jamais où ni comment tu Le trouves, tu ne peux pas fixer les temps ou les lieux où tu Le rencontreras. La rencontre est l’objet d’un discernement. C’est pourquoi le discernement est fondamental.

Si le chrétien est légaliste ou cherche la restauration, s’il veut que tout soit clair et sûr, alors il ne trouvera rien. La tradition et la mémoire du passé doivent nous aider à avoir le courage d’ouvrir de nouveaux espaces à Dieu. Celui qui aujourd’hui ne cherche que des solutions disciplinaires, qui tend de manière exagérée à la “sûreté” doctrinale, qui cherche obstinément à récupérer le passé perdu, celui-là a une vision statique et non évolutive. De cette manière, la foi devient une idéologie parmi d’autres. Pour ma part, j’ai une certitude dogmatique : Dieu est dans la vie de chaque personne. Dieu est dans la vie de chacun. Même si la vie d’une personne a été un désastre, détruite par les vices, la drogue ou autre chose, Dieu est dans sa vie. »

La prière

« Je prie l’office chaque matin. J’aime prier avec les psaumes. Je célèbre ensuite la messe. Et je prie le rosaire. Ce que je préfère vraiment, c’est l’Adoration du soir, même quand je suis distrait, que je pense à autre chose, voire quand je sommeille dans ma prière. Entre sept et huit heures du soir, je me tiens devant le saint sacrement pour une heure d’adoration. Mais je prie aussi mentalement quand j’attends chez le dentiste ou à d’autres moments de la journée.

La prière est toujours pour moi une prière “mémorieuse”, pleine de mémoire, de souvenirs, la mémoire de mon histoire ou de ce que le Seigneur a fait dans son Église ou dans une paroisse particulière. (…) Par-dessus tout, je sais que le Seigneur se souvient de moi. Je peux L’oublier, mais je sais que Lui, jamais. Jamais Il ne m’oublie.

Recueilli par Antonio Spadaro (traduction française : François Euvé et Hervé Nicq)

————————–

Prière du pape François à la Vierge de Fatima

Rome, 13 octobre 2013 (Zenit.org) Pape François | 2510 clics

Voici la prière de consécration au Coeur immaculé de Marie prononcée par le pape François à la fin de la messe de ce dimanche 13 octobre 2013, devant la Vierge de Fatima, place Saint-Pierre, au terme de la messe.

Le pape a clôturé les deux “Journées mariales” vécues les 12 et 13 octobre autour de la statue de Notre-Dame de Fatima, apportée du Portugal pour l’occasion, dans le cadre des célébrations de l’Année de la foi.

Voici notre traduction du texte original en italien.

Prière du pape François

Bienheureuse Vierge Marie de Fatima,

avec une reconnaissance renouvelée pour ta présence maternelle

nous unissons notre voix à celle de toutes les générations

qui te disent bienheureuse.

Nous célébrons en toi les grandes œuvres de Dieu,

qui jamais ne se lasse de se pencher avec miséricorde

sur l’humanité, affligée par le mal et blessée par le péché,

pour la guérir et pour la sauver.

Accueille avec ta bienveillance de Mère

l’acte de consécration qu’aujourd’hui nous faisons avec confiance,

devant ta statue qui nous est si chère.

Nous sommes certains que chacun de nous est précieux à tes yeux

et que rien de ce qui habite nos cœurs ne t’est étranger.

Nous nous laissons toucher par ton regard très doux

et nous recevons la caresse consolante de ton sourire.

Garde notre vie entre tes bras ;

bénis et renforce tout désir de bien ;

ravive et nourris la foi ;

soutiens et éclaire l’espérance ;

suscite et anime la charité ;

guide-nous tous sur le chemin de la sainteté.

Enseigne-nous ton amour de prédilection

pour les petits et les pauvres,

pour les exclus et les souffrants,

pour les pécheurs et ceux qui sont égarés dans leur cœur :

rassemble tous sous ta protection

et remets-nous tous à ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus.

Amen.

Traduction de l’italien:  Zenit

*******************************************

Etats Unis

Aux États-Unis : Mitch McConnell, l’homme qui a sauvé la face du parti républicain

Par Romain Lemaresquier

Si la plupart des républicains ont été mis au pilori pour avoir empêché qu’un accord n’intervienne avant la date fatidique du 17 octobre, un élu du parti conservateur fait aujourd’hui la Une du Washington Post pour avoir sauvé la face de son camp :  le leader du parti républicain au Sénat. A soixante-et-onze ans, ce sénateur du Kentucky, qui est au congrès depuis 1985, a encore une fois sauvé son camp.

Avec Harry Reid, son homologue démocrate au Sénat, il est parvenu à trouver un compromis de dernière minute qui a permis aux États-Unis d’éviter un défaut de paiement, c’est-à-dire une faillite.

Un texte qui a également mis fin à la paralysie des services fédéraux et permet à près de cinq cent mille Américains de retourner au travail. Le Washington Post rappelle que c’est ce Mitch McConnell qui est parvenu à quatre reprises ces trois dernières années à sceller des accords de dernière minute avec les démocrates, deux accords sur des questions fiscales et deux autres sur le plafond de la dette. Ce qui fait dire au quotidien de la capitale que ce Mitch McConnell est certainement le meilleur négociateur de sa génération côté républicain.

McConnell revient dans les pages du quotidien sur les ultimes heures de négociation avec les sénateurs démocrates. Le chef de fil des républicains se sentait comme un quarterback, c’est-à-dire comme un meneur de jeu au football américain: « Acculé dans mon camp, avec une défense en berne et une ligne offensive inefficace, je n’avais pas d’autre choix que de tenter un coup de volée», raconte-t-il.  Une métaphore qui fait parfaitement ressentir la pression qui pesait sur ses épaules. Certes, conclut-il, les démocrates sont sortis vainqueurs de cette bataille, mais ce dernier coup de volée devrait permettre aux républicains, lors des prochaines négociations sur le plafond de la dette, de bénéficier d’une meilleure position. Ce qui résume parfaitement le type de négociations qui se pratiquent en coulisse au Sénat

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s