REFLECTIONS OF THE READINGS OF THE 28TH SUNDAY IN ORDINARY TIME (OCT. 13TH, 2013)

REFLECTIONS OF THE READINGS OF THE 28TH SUNDAY IN ORDINARY TIME (OCT. 13TH, 2013)

2 Kings 5, 14-17; Psalm 98; 2 Timothy 2, 8-13, Luke 17, 11-19

By +Guy Sansaricq

The readings today open up many avenues of reflection.  For instance, the first reading describes the healing of Naaman upon bathing in the Jordan River.  He was a foreign general seeking a cure from his   advanced leprosy. That colorful story could lead us to talk about sin as a spiritual leprosy and baptism as the healing bath we should all take. In like manner, the Gospel telling the story of the healing of the ten lepers provides a perfect introduction to reflections on the transforming power of faith.

But I prefer to focus on two more discreet lessons. In both the story of Naaman and the Gospel account, the persons benefiting of divine favor were foreigners. Jesus is making a point. The gift of salvation is not confined to a particular nationality or ethnic group. The concept of the “Chosen People” is challenged. Pagans and foreigners are shown as having equal access to the Kingdom. Alleluia!

 

A point is also to be made about thanksgiving. From the ten lepers who were healed only one thought of returning to express his gratitude and he was a foreigner. Jesus paused and sadly called the crowd to note that giving thanks is a rare occurrence.  After receiving a favor, few remember to give thanks.

What about you? Do you sometimes think of thanking the Lord for his goodness to you? Jesus died to purchase your salvation and give you access to eternal life.  Every Sunday at mass we have what we call the Eucharist. Eucharist means thanksgiving. The main business of the Church is to give thanks to God.  We are by definition a Eucharistic people, a thanksgiving people. 

 

May the example set by the grateful Samaritan inspire us to be more thankful for God’s grace!

 

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 28ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE (13 Octobre 2013)

2 Rois 5, 14-17; Psaume 98; 2 Timothée 2, 8-13; Luc 17, 11-19                                        Par +Guy Sansaricq.

 

Que faut-il dire aujourd’hui? Faut-il parler de Naaman ce général Syrien qui fut guéri de sa lèpre quand sur l’ordre du prophète Elisée il consentit à s’immerger sept fois dans les eaux du Jourdain?  Cela pourrait nous amener à parler du baptème qui guérit de la lèpre du péché.  Cela pourrait aussi certainement nous fournir une belle introduction au thème de la foi et de sa puissance libératrice.

 

Mais je préfère m’engager sur deux autres pistes de réflexion. Remarquons d’abord que deux de ceux qui recurent des faveurs insignes du Seigneur étaient des non-juifs, des payens, des étrangers.  C’est significatif. Un démenti est donné au principe “DU PEUPLE CHOISI SEUL BENEFICIAIRE DES FAVEURS CELESTES.”  Toutes les nations, tous les peuples sont également aimés de Dieu. Le salut est universel!

 

Ensuite prenons note que des dix lépreux guéris un seul retourne sur ses pas pour dire merci. A ce propos, Jésus souligne avec peine que la gratitude est une vertu rare. Trop nombreux sont ceux-la qui ignorent la valeur du don recu. Au contraire, des lèvres du croyant surgissent invariablement  mille mercis. 

Nous devons apprendre a RENDRE GRACE au Seigneur. Par son sang il nous a gagné la vie éternelle.   N’est ce pas là un privilège hors mesure? L’action de grace est donc une dimension essentielle de la foi. La messe s’appelle Eucharistie ce qui veut dire ACTION DE GRACE. L’on ne peut pas prétendre apprécier le DON DE DIEU sans ètre en mème temps rempli d’action de Grace. Retenons la lecon!

 

A l’exemple de Naaman et du Samaritain apprenons à dire merci au Seigneur de toutes graces!

Bishop Guy Sansaricq

*************************************

Pensée de la semaine: «Les âmes des justes sont dans la main de Dieu et nul tourment ne les atteindra» (Sg 3, 1).

Thought of the week: “The souls of the righteous are in the hand of God, and no torment will ever touch them” (Wis 3, 1).

Pensamiento de la semana: “Las almas de los justos están en las manos de Dios, y ningún tormento jamás tocarlos” (Sb 3, 1).

Comprendre Dessalines

Sa vie, sa mort:  La Vision de Louis Mercier

20 septembre 1758 – 17 Octobre 1806

Marlène Rigaud Apollon

Dessalines

En célébration du 3e anniversaire de Radio Solidarité qui correspond avec le 135e de l’assassinat de Jean-Jacques Dessalines qui a proclamé l’indépendance d’Haiti le 1er janvier 1804, je vous offre des passages du discours que Louis Mercier prononça ce 17 octobre 1941 à la cérémonie d’inauguration du portrait de Dessalines dans la « Galerie des Héros Americains ».

Dessalines est le plus authentique et le plus pur produit du régime colonial, celui qui semble avoir reçu la plus forte impression du stigmate de l’esclavage, qui en a le plus souffert et dont les actes ne sont qu’une réaction violente à des maîtres violents.  Si on étudie sa vie sans avoir au préalable approfondi les horreurs du régime colonial, si on ne place pas Dessalines dans le cadre véritable où il a évolué, on commet une erreur considérable qui fausse tous les jugements qu’on peut porter sur lui. 

Il faut se dépouiller de ses conceptions de civilisé et de chrétien, se mettre, si j’ose dire, à l’état neutre, pour ensuite sonder les profondeurs du mal colonial, se résigner à s’enliser dans la boue infecte de l’esclavage, afin de comprendre Dessalines, son comportement et le bien que nous lui devons.  Alors, il apparaît pareil à Robespierre, un pur entre les purs, un fanatique, celui qui n’emploie pas de demi-moyens.  Il est le Vengeur d’une race glorieuse et honnie.  Il hait de toutes les forces de son être vigoureux l’âme coloniale et le système colonial.…

On lui a prêté des cruautés inouïes, comme si l’on est cruel quand on rend aux adversaires cruels la monnaie de leur pièce. Des soldats indigènes sont indignement mutilés à l’Acul.  Le lendemain, tout autour de la ville du Cap, pendent sur de nombreux gibets les cadavres de soldats français.  C’était la réponse logique de Dessalines.… Même le massacre des Blancs s’explique facilement quand on approfondit ce problème. Les Français emprisonnés trouvaient moyen de s’évader. Si on les renvoyait chez eux, ils reviendraient bientôt, comme fourriers ou éclaireurs d’une forte armée d’invasion pour guider les soldats ennemis.  Il n’était, pour sortir d’embarras, qu’une seule solution nationale: celle employée par Dessalines. Quand on désire conquérir une patrie et la conserver afin de sauvegarder sa Liberté, on doit employer les moyens qui s’imposent.  La guerre se fait avec les armes de la guerre ou ne se fait pas du tout.  Dessalines était le seul homme qu’on pût opposer à Rochambeau et à tous ses barbares officiers.  Il est temps que les Haïtiens réalisent pleinement cette vérité: 

 

PAS DE DESSALINES, PAS D’INDÉPENDANCE !

 

… IL EST MORT parce qu’il a voulu sincèrement que le Peuple haïtien fût libre et fier. IL EST MORT parce qu’il a travaillé à rendre Haïti encore plus libre, plus indépendante, débarrassée de toute tutelle humiliante, de toute caste déshonorante…

IL EST MORT d’avoir chassé le maître arrogant du sol ensanglanté de Saint-Domingue.  IL EST MORT d’avoir défié le monde entier et de nous avoir donné une PATRIE.

Cependant, à travers de nombreuses vicissitudes, son Œuvre persiste et son Idéal refleurit.  Nous commençons à reprendre conscience de notre personnalité et de notre vocation.  Dessalines grandit de plus en plus et devient un magnifique symbole.  Il incarne notre Idéal de Peuple Noir, d’Unique Peuple Noir Libre et Indépendant.    

ON N’EST PAS HAÏTIEN SI ON N’EST PAS DESSALINIEN, et si on n’associe pas dans un même culte cette Trinité Auguste représentée par Toussaint Louverture qui nous a donné la Liberté, par Dessalines qui nous a légué une Patrie, sauvegarde de cette Liberté et par Christophe qui a prouvé par ses prodigieuses réalisations que nous appartenons à une race non inférieure et que nous étions dignes de cette Liberté. Les Haïtiens qui ne pratiquent pas l’admiration de ces trois Héros quittent la Voie Royale qui conduit aux destinées nationales. Nous l’avons fait dès Octobre 1820 pour aboutir à la catastrophe de Juillet 1915. …

ON N’EST PAS HAÏTIEN SI ON N’EST PAS DESSALINEN, c’est-à-dire si on ne fait pas l’impossible pour aider l’Haïtien à monter haut, encore plus haut, toujours plus haut, afin d’imposer le respect et la considération de ceux qui n’attachent de l’importance qu’aux biens matériels et aux connaissances intellectuelles, sans aucune considération de la valeur morale de l’individu.

ON N’EST PAS HAÏTIEN SI ON N’EST PAS DESSALINIEN, c’est-à-dire si on a peur de poursuivre l’Œuvre commencée par nos aïeux et d’établir sur terre un ordre nouveau basé sur la Justice, la Vérité, l’Amour, le respect profond de la personne et de la dignité humaine, si on ne poursuit pas inlassablement le triomphe du « Fait Haitien ». 

 

Je crois qu’Haiti a atteint cette phase. Il suffit de continuer à aller de l’avant !

Joyeux 3e Anniversaire, Radio Solidarité.  Poursuivez votre beau chemin !

*******************************************************************

TO UNDERSTAND DESSALINES

HIS LIFE, HIS DEATH :  Louis Mercier’s Vision

September 20, 1758 – October 17, 1806

Marlène Rigaud Apollon

In celebration of the 3rd  anniversary of  Radio Solidarité which corresponds to the 135th of the assassination of Jean-Jacques Dessalines, who declared Haiti’s independence on January 1, 1804, I offer the passages of the speech delivered Louis Mercier on October 17 1941 to the inauguration ceremony of the portrait of Dessalines in the “Gallery of Heroes Americans.”

Dessalines is the most authentic and the purest product of the colonial regime, the one who seems to have been marked the most by the stigmata of  slavery, to have suffered the most from it and whose actions are nothing but a violent reaction to violent masters. If we study his life without having looked deeper, beforehand, into the horrors of the colonial regime; if we do not place Dessalines within the actual framework in which he lived, we make a great mistake which distorts all the judgments that we can form on him.

We must strip ourselves of our concepts of civilized and Christian people, put ourselves, if I dare say, in a neutral mode, then probe the depths of the colonial evil and resign ourselves to getting engulfed in the repugnant mud of slavery, in order to understand Dessalines, his actions and what we owe to him. Then, he appears to us like to Robespierre,[1] pure among the pure, a fanatic, one who does not use half-measures.  He is the Avenger of a glorious and disgraced race.  He hates with all his strength the colonial heart and the colonial system….

They attributed incredible cruelties to him, as if one is cruel when one pays back cruel adversaries with the same currency.  Indigenous soldiers are horribly mutilated in Acul. The following day, all around the city of Cap, several corpses of French soldiers hang on gallows. It was Dessalines’ logical response….Even the massacre of the Whites can be easily explained when one looks more deeply into this problem. The imprisoned French found ways to escape. If they were freed, they would have returned as scouts for the powerful invading army to guide the enemy soldiers. To get out of that predicament, there was only one national solution:  the one that Dessalines used. When you want to conquer a Motherland and preserve it in order to safeguard her Freedom, you must use whatever means necessary.  War is fought with the weapons of war or not at all.  Dessalines was the only man who could go against Rochambeau and all his barbarous officers. It’s time that Haitians fully realize that truth: NO DESSALINES, NO INDEPENDENCE! ….

HE DIED because he sincerely wanted the Haitian people to be free and proud. HE DIED because he worked to make Haiti even freer, more independent, free of all humiliating protectorship, all shameful cast system.  HE DIED for having defied the whole world and for having given us a MOTHERLAND….

However, through many vicissitudes, his work endures and his Ideal blooms again. We are beginning to take conscience once again of our personality and of our vocation. Dessalines grows more and more in stature and becomes a splendid symbol.  He incarnates our Ideal of Black People, of Unique, Free and Independent Black People.

ONE IS NOT HAITIAN IF ONE IS NOT DESSALINIAN and if one does not unite in the same worship this August Trinity represented by TOUSSAINT LOUVERTURE who gave us our Freedom, DESSALINES, who bequeathed us a Motherland, safeguard of that Freedom, and CHRISTOPHE who proved by his extraordinary achievements that we belong to a race that is not inferior and that we were worthy of this Freedom. Haitians who don’t admire these three Heroes don’t walk on the Royal Way that leads to the national destinies.  This is what we did beginning in October 1820 to end up with the catastrophe of July 1915[2]

ONE IS NOT HAITIAN IF ONE IS NOT DESSALINIAN, that is, if one is afraid of continuing the Work started by our ancestors and of establishing on earth a new order, based on Justice, Truth, Love, deep respect of the person and of human dignity; if one does not tirelessly pursue the triumph of HAITIAN EXPLOITS.

I believe that Haiti has reached that phase.  All it has to do is to keep going.

Happy 3rd Anniversary, Radio Solidarité!  Keep on going on your beautiful path!

**************************************

The Force Behind the Shrine-Editorial

Sanctuaire2

Father Reginald Jean-Mary, pastor of Notre Dame d’Haiti Mission of the Archdiocese of Miami, and the moving force behind the Marian Shrine in that city’s Little Haiti, was the my special guest on Radio Télé Solidarité on Sunday, October 6.

It is said that, when the Lord has chosen, you cannot go back, and when the sky has decided, the land cannot oppose it. The Lord has entrusted to Father Reginald the task of building the Marian Shrine in Little Haiti. If we can consider the near future as the present, this sanctuary is already a reality. The official inauguration will be held on February 1, 2014 at 7: 00 PM at the Mission Our Lady of Haiti.

In his interview, Father Reginald said that this sanctuary is a testament to the power of faith in God and the importance of working together. He admitted he had some difficult times during the construction of the sanctuary, which will accommodate 1,500 people, but he always believed that the Lord is in control, and the Lord has always finished what he started.

Father Reginald also emphasized the 12th Jericho Mission of Our Lady of Haiti, to be held from October 13 to October 19. He said that Jericho, a seven-day religious activity, is always a great blessing for the vibrant Haitian community of Notre Dame d’Haiti Mission. More than 6,000 people come together to pray and to give glory to God.

The Mission Notre Dame d’Haiti welcomes 5,000 to 5,500 worshipers to its Eucharistic celebrations. During the week, the mission offers literacy classes, to help its people to read and write, a computer class with 30 computers, a music class for young people, and a daycare and after-school program to allow parents to go to work.

Father Reginald is very close to young people. So, every year he takes time to visit the youth on the campus of the University of Miami. And each year a delegation of young people from his parish goes to Haiti—sometimes to its most remote areas—to support Haitian peasant youth.

At the end of his interview, Father Reginald offered his support to Radio Télé Solidarité, a project of The National Center of the Haitian Apostolate, and he encouraged his brother priests to join him in solidarity with the project. He highlighted the progress that Bishop Guy Sansaricq has already made, and he said he believes we’re really on the right track. The staff of The Weekly Bulletin would like to take this opportunity to thank Father Reginald for his great contributions to the Haitian community, his wisdom, his clear vision, his leadership and his great love for the church and his community.

Brother Tob

For The National Center

La force derrière le Sanctuaire

Sanctuaire1

Le Père Réginald Jean Marie, curé de la Mission Notre Dame d’Haïti de l’archidiocèse de Miami et le grand architecte du Sanctuaire Marial à LittleHaiti (Miami),était l’invité spécial de Brother Tob à Radio Télé Solidarité le dimanche 6 octobre 2013.

Oui c’est vrai! Quand le Seigneur vous a choisi, vous ne pouvez/devez pas faire marche arrière. Quand le ciel a décidé, la terre ne peut pas s’y opposer. Le Seigneur a confié au Père Reggy la mission de construire un Sanctuaire Marial à Little Haiti. Ce dernier n’est plus dans le cadre de projet. Si on peut considérer tout futur proche comme présent, ce Sanctuaire est une réalité. Son inauguration sera le 1er février à 7h:00 PM à la Mission Notre Dame d’Haïti.

Dans l’entretien qu’il nous a accordé, le Père Réginald nous a fait savoir que «ce Sanctuaire Marial est un témoignage de la foi en Dieu, le résultat d’une œuvre commune; il peut accueillir 1500 personnes» et nous a avoué qu’« il a connu des moments difficiles dans la construction de ce sanctuaire» mais «il a toujours cru que le Seigneur a le contrôle et le Seigneur a toujours terminé ce qu’il a commencé».

En outre, le Père Réginald a mis l’accent sur le 12e Jéricho de la Mission Notre Dame d’Haïti qui aura lieu du 13 au 19 octobre au siège de la Mission. Il affirma que « le Jéricho est toujours une grande bénédiction pour la vibrante communauté haïtienne de la Mission Notre Dame d’Haïti». Cette année, on aura Son Excellence Monseigneur Quesnel Alphonse, évêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Port-au-Prince; le Père Gustave Miracle de l’archidiocèse de Boston, le Père Joseph Simoly et le Père Julien Admonacy parmi les prédicateurs. Puis Bénédict Lamartine, Sœur Mica et Gilbert Dabady seront parmi les animateurs.

Soulignons que la Mission Notre Dame d’Haïti accueille entre 5000 et 5500 fidèles pour ses célébrations eucharistiques. Au cours de la semaine, la Mission a 4 classes pour apprendre certains de ses fidèles à lire et à écrire, une classe d’informatique munie de 30 ordinateurs, une classe de musique pour les jeunes et un service de garderie et after school afin de permettre aux parents d’aller travailler. La Mission Notre Dame d’Haïti accueille entre 100 et 150 personnes pour ses messes de la semaine.

Il nous faut noter aussi que le Père Réginald Jean Marie est très proche des jeunes. Voilà pourquoi chaque année il prend toujours du temps pour aller les visiter dans les campus des universités de Miami. Chaque année également une délégation de jeunes de sa paroisse va en Haïti, parfois dans les régions très reculés du pays pour apporter sa contribution à la jeunesse paysanne haïtienne.

À la fin de son entretien, le Père Réginald a annoncé qu’«il va apporter sa contribution à la réalisation du projet de Télé Solidarité du Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’étranger» et encouragea ses confrères prêtres à «apporter leur solidarité à ce projet». Il a mis notamment l’accent sur «les efforts que Monseigneur Sansaricq a déjà consenti» et pense qu’«on est vraiment sur la bonne voie».

Le Personnel du Bulletin du Centre National profite de l’occasion pour remercier le Père Réginald pour sa disponibilité, sa contribution, sa grande vision et son leadership. Il est un grand cadeau de Dieu à la pastorale haïtienne de la diaspora.

Frère Tob

Pour le Centre National

************************************

Un Jubilé pour la Congrégation des Filles de Marie

Sr Lucie

Le 17 Octobre 2013 les valeureuses Sœurs de la congrégation des Filles de Marie auront une messe à la paroisse de St Pierre de Pétion Ville -Haïti pour célébrer le 100ème anniversaire de l’arrivée de ces religieuses comme missionnaires en Haïti. Ce sera aussi une opportunité pour le peuple de Dieu de prier pour les Sœurs de la Congrégation des filles de Marie qui sont complètement données à Dieu dans la vie religieuse.

Une Vocation est un appel à Dieu suivre où il appelle. Dans cet appel, il y a toujours des hauts et des bas. C’est un abandon total à Dieu dans les bons comme dans les mauvais jours. Je continue à me rappeler la joie de sœur Juvenia Joseph FDM d’être avec sa mère cette année pour son anniversaire de naissance. Elle nous fit savoir à Radio télé Solidarité que c’est la première fois, il y a  20 ans depuis qu’elle n’a pas  pu  célébrer  son anniversaire de naissance avec sa mère. Ainsi l’on peut comprendre le sacrifice consenti par les missionnaires qui ont laissé leur famille et aussi parfois beaucoup de confort dans leur pays pour accompagner notre peuple dans les domaines de l’éducation et de l’évangélisation. La congrégation des Filles de  Marie fait partie de ces missionnaires qui ont beaucoup aidé Haïti.

La Communauté Catholique haïtienne est très fière de voir une sœur Haïtienne devenir supérieure Générale de cette Congrégation. Sœur Lucie Sanon, la supérieure générale est une haïtienne très intelligente et persévérante qui a fait ses études à l’université de Fordham de New York. Pendant son passage à New York, elle était paroissienne du diocèse de Brooklyn. Après ses études à Fordham elle décida de retourner dans son pays d’origine Haïti afin d’accompagner les jeunes d’Haïti dans le domaine de l’éducation. Elle est une religieuse qui a un grand amour pour son Église et pour sa terre natale. Les Filles de Marie d’Haïti font un travail colossal au niveau de l’éducation. Elles travaillent dans 7 diocèses et archidiocèses d’Haïti au niveau de l’éducation, de la santé et de la pastorale. Ce sont des sœurs heureuses dans la vie religieuse.

Le Centre National de l’Apostolat HAITIEN est très reconnaissant envers la Congrégation des Filles de Marie pour tout ce qu’elle a accompli dans la pastorale en Haïti et à l’étranger. Nous sommes très fiers d’avoir toujours une Fille de Marie au Centre National de l’Apostolat HAITIEN à l’étranger.

Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq Fondateur du Centre National leur souhaite un très Joyeux Anniversaire en ces mots : «Le Seigneur a voulu que Mère Thérèse Paridaens eut la pensée de fonder cette Congrégation en 1805 un an après l’indépendance d’Haïti. Dans sa Providence, Le Père des Cieux destinait cette communauté pour l’Évangélisation de notre république naissante. Rendons grâce à Dieu pour ces vaillantes sœurs belges qui ont longtemps milité sur notre terre et qui ont laissé après elles une légion de jeunes femmes du pays embrasées du même zèle et du même feu que leurs ainées. Nos « Filles de Marie Haïtienne » ont gardé intact l’héritage sacré de leur fondatrice malgré les moyens extrêmement restreints dont elles disposent. Les missionnaires d’autrefois étaient soutenues par les parents et les communautés de la Mère-Patrie. Nos religieuses haïtiennes ne détiennent pour leur ministère que les moyens du bord. Nous leur rendons aujourd’hui un hommage ému. Que le Seigneur appelle beaucoup de jeunes filles du pays à se joindre à elles. Que leur difficile ministère vécu dans la foi produise des fruits de plus en plus abondants sur notre terre! »

Nous, au bureau du Bulletin du Centre National de l’Apostolat HAITIEN, exhortons toutes les anciennes étudiantes, (anciens étudiants) et les amies de la Congrégation des Filles de Marie à soutenir les Filles de Marie pendant cette année jubilaire. Comme l’a mentionné Sœur Lucie Sanon, la supérieure Générale dans un entretien à la Radio Télé Solidarité les défis des Filles de Marie sont immenses tant en termes des ressources humaines et matérielles surtout depuis le séisme dévastateur de 2010

Enfin nous souhaitons un très joyeux Anniversaire à nos distinguées sœurs. Nous rendons grâce  au Seigneur pour l’exemple tracé par les Sœurs Filles de Marie de Belgique qui ont fait de leur mieux pour implanter la congrégation des Filles de Marie en Haïti. Dans un même hymne de remerciement, nous célébrons la dévotion, le zèle et la ferveur de nos sœurs Haïtiennes.

Frère Tob

***************************

A Jubilee for the congregation of  the Daughters of Mary

On October 17th, 2013 the  Sisters of the Congregation of the Daughters of Mary will participate at a Mass at the parish of St Pierre of  Petion Ville Haiti to celebrate the 100th anniversary of the arrival of the Sisters of their congregation in Haiti. It will also be an opportunity for the people of God to pray for the “the Daughters of Mary” whose inspiring dedication to religious life has had and continues to have such a great impact on our people.

Vocation is a call from God to follow him everywhere. It is a total surrender to God in days good and bad. I still remember the joy of Sister Joseph Juvenia FDM to be with her mother on her birthday. She told us at  Radio TV Solidarité  that it was the first time in 20 years of religious life that she was able to celebrate her birthday with her  mother . You can understand the sacrifices of the missionaries who leave their families behind sometimes for many years in order to assist us  in terms of education and evangelization. The original “Daughters of Mary” were among those missionaries who helped Haiti .

The Haitian Catholic Community is very proud to see a Haitian sister as superior general of the Congregation of the Daughters of Mary. Sister Lucie Sanon is very intelligent and strong. She  studied at the University of Fordham of  New York. During her time in New York she lived in Brooklyn. After studying at Fordham she decided to return to her country of origin to support Haiti ‘s youth. She is a nun who has a great love for her church and her homeland.   The Daughters of Mary of Haiti do a tremendous job in Haiti especially in the area of education. They work in 7 Haitian dioceses and archdioceses in the diverse fields of education, health and pastoral . Those are happy sisters in religious life

The National Center  of the HAITIAN thanks profusely the Daughters of Mary for they have done in the Haitian ministry in Haiti and abroad. We are very proud to have a Daughter of Mary at the National Centre of the HAITIAN Apostolate. .

Bishop Guy Sansaricq our spiritual Father wishes a very Happy Anniversary to the Daughters of Mary in these words:

” I share your joy on this special occasion. Divine Providence really wanted the Daughters of Mary to come from Belgium to Haiti to undertake the immense task of participating in the education and spiritual uplifting of our people. We owe him a special hymn of thanksgiving on this occasion. We must also thank the Lord for the fervor, the zeal, the love exhaling from the testimony of the present Daughters of Mary. You are all exceedingly inspiring and beautiful. May the Lord continue to call many young ladies to join the ranks of your community as professed sisters and may your ministry continue to accomplish wonders in the midst of our people! Congratulations! Thanksgiving and Blessings in abundance!

We urge all former students and friends of the Daughters of Mary to give their enthusiastic and full support to the Daughters of Mary during this Jubilee year. As Sister Lucie Sanon the Superior general mentioned in an interview with Radio TV Solidarité the challenges of their Congregation are great both in terms of human and material resources especially since the devastating 2010 earthquake.

Finally, we wish a very Happy anniversary to the distinguished sisters of the Congregation of the Daughters of Mary. We thank God for both the Sisters who came from Belgium and the current Haitian sisters. The same inspiring beauty radiates from both groups.

Brother Tob

**************************************

Congrégation des Filles de Marie- Félicitations  à nos Sœurs  de la Belgique

A nos Sœurs jubilaires

Nous,  les Filles de Marie de la Région haïtienne présentons  nos  Félicitations  à nos Sœurs  de la Belgique qui  ont célébré leur jubilé de profession religieuse ou leur entré e en religion.

Félicitations  et affection à

nos deux centenaires, Sœur Anne-Marie  a 75 ans de profession  religieuse et Sœur Clotilde à  80 ans d’entrée en religion. NB. Sœur Anne-Marie  a travaillé pendant plus de 40 ans en Haïti.

Sœur Fernande pour ses 90 ans ! Deo Gracias !

Nos Sœurs  Jubilaires Martha, Rumolda, Benoit, Christiane, Lutgart qui respectivement  célèbrent 70, 65 et 50 ans de profession.

Nous rendons grâce au Seigneur avec nos Sœurs  Rosa, Claire pour avoir tout quitté pour le  Seigneur, il ya 60 ans et à Sœur Pia , Sœur Hildegarde et Sœur Gilberte  qui depuis  55 ans, 50 ans ont renoncé à tout pour se donner au service du Seigneur et de leurs frères et sœurs.

Nous leur sommes bien unies et nous prions pour chacune. Nous demandons au Seigneur de leur donner beaucoup de joie et de sérénité.

Proficiat ! Félicitations !

Nous vous aimons bien,

Sœur Lucie fdm

Note de Décès: Madame Varnemie Rosalia Raymonde Francois est retournée

Le Centre National de l’Apostolat Haitien à l’étranger a le regret de vous annoncer la nouvelle de la mort de Madame Varnemie Rosalia Raymonde Francois , la soeur ainée de Madame Josephine Elysée, l’une des étudiantes de la première promotion du collège Pastoral

Madame Varnemie est retournée à la maison du Père à l’âge de 87ans. Elle a 8 enfants. La vie sur terre est toujours un pèlerinage et le Seigneur peut toujours mettre fin quand il veut à ce pèlerinage.

Le Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’étranger présente ses sincères condoléances aux enfants  de Madame Varnemie, à Madame Élysée et à toute la famille éprouvée par ce deuil

Les funérailles de Madame Varnemie Rosalia Raymonde Francois seront chantées le Samedi 12 Octobre 2013 à 9:30Hres Am à la paroisse de Ste Thérèse d’Avila.

Nous demandons au  Seigneur d’ accueillir Madame Varnemie dans son paradis

Le Centre National

——————————————-

Radio Télé Soleil Merci Père Desinor-Thank You Father Desinor

Pere Desinor

Le Père Jean Desinor  directeur de Radio Télé Soleil et Porte-parole de l’archidiocèse de Port-au-Prince fut le grand invité de Brother Tob à Radio Télé solidarité le Dimanche 6 Octobre 2013.

Le Père Desinor est parmi les grands amis du Centre National de l’Apostolat HAITIEN à l’étranger. Dans son entretien il nous parla de sa collaboration  avec Radio Télé Solidarité  et il nous assura que cette collaboration  va se renforcer à travers Télé Solidarité. Il est prêt à partager avec Télé Solidarité tous les programmes et les reportages  de radio Télé Soleil

C’est trop beau pour être vrai, Cela a été toujours  le désir de Monseigneur Guy Sansaricq, de père Yvon Pierre et de Père Reginald Jean Mary  de voir une grande collaboration entre radio Télé Soleil et Radio Télé Solidarité. Le Père William Smart l’avait bien mentionné dans un entretien à Radio Télé Solidarité combien il est important pour la diaspora Haïtienne de rester connectée avec Haiti. Donc cette collaboration entre ces 2 stations Catholiques va  vraiment nous aider  dans les échanges de nouvelles entre Haiti et la diaspora.

Il est difficile de faire l’évangélisation sans argent. C’est ce qui explique que nous vous exhortons à soutenir Radio Télé Soleil et Radio Télé Solidarité. Le ministère en Haiti n’est pas facile. Vous pouvez comprendre combien c’est très difficile pour radio Télé Solidarité de sillonner toutes les paroisses de l’archidiocèse de Port au Prince  pour les reportages et la diffusion des Fêtes patronales. Une petite contribution  à Radio Télé Soleil peut l’aider dans sa tâche d’évangélisation et d’éducation du peuple de Dieu de l’Archidiocèse de Port-au-Prince

Le Père Desinor nous a envoyé une copie des messes des fêtes Patronales de l’archidiocèse de Port-au-Prince, le Dimanche 13 octobre, la messe de la fête Notre Dame Du Rosaire à la Croix des Bouquets  sera diffusée  à radio Télé Solidarité

Nous remercions tous le Père Desinor pour sa collaboration avec Radio Télé Solidarité tout en lui donnant l’assurance de humbles prières

Frère Tob

Thank you Father Desinor

Father Jean Desinor director of  Radio Télé Soleil and  spokesman of the Archdiocese of Port -au- Prince was the special  guest of Brother Tob at Radio TV solidarity on  Sunday, October 6, 2013 .

Father Desinor is among the best friends of the National Center of the HAITIAN Apostolate  abroad. In his interview he spoke about his collaboration with Radio TV Solidarité and he assured us that this collaboration will be strengthened through TV Solidarité. He is ready to share with Radio TV Solidarité  all TV programs and radio reports of Radio  TV Soleil

It’s too good to be true , It has always been the desire of Bishop Guy Sansaricq , Father Yvon Pierre and Father Reginald Jean Mary to establish a strong collaboration between Radio TV Soleil  and Radio  TV Solidarité. Father William Smart has clearly mentioned in an interview with Radio TV Solidarité that  it is very important for the Haitian diaspora to stay connected with Haiti . So this collaboration between these two Catholic stations will really help us in the exchange of news between Haiti and the diaspora.

It is difficult to do evangelization without money this is why we urge you to support Radio TV Soleil  and Radio Télé Solidarité. Ministry in Haiti is never easy. You can understand how difficult it is for radio TV Soleil to roam around all the parishes of the Archdiocese of Port-au- Prince for reporting. A small contribution to Radio TV Soleil  can help it in the task of evangelization and education of the people of God of the Archdiocese of Port -au- Prince.

Father Desinor sent us a copy of the masses of the feast of Notre Dame du Rosaire  and others masses of the Archdiocese of Port -au- Prince. On Sunday, October 13 , the Mass of the feast Our Lady of the Rosary in the Croix des Bouquets will be broadcast at  radio TV Solidarité

All of us in the Haitian Center thank Father Desinor while giving him the assurance of our  humble prayers

Brother Tob

**************************

Haitian-Americans United for Progress, Inc. (HAUP)- 38th year of public service

Haup

The theme for this year’s anniversary gala was “Salute to Haitian Immigration,” a topic relevant for all Haitian-Americans and most fitting for the night. Honorees of the evening included pioneers of Haitian success in  New York, and in particular, Queens, such as Pudens Desvarieux, Jocelyne Mayas, Nicole Rosefort, Deacon Paul Dorsinville and Marie Fouché. Bishop Phillip Edward Elliot of Antioch Baptist Church in Hempstead, NY also received an award for his support of HAUP and the Haitian communities of Queens and Long Island.

Distingushed guests included Legislator Carrie Solages and State Assemblywoman Michaelle Solages, both the first Haitian-Americans elected to their respective offices. Pastor Hilaire Belizaire of Sacred Heart R.C. Church delivered the blessings. The honorees received citations from community leaders like NYC Councilman Leroy Comrie, Hempstead Councilman Edward Ambrosino, Assemblyman William Scarborough and Community Advocate Clyde Vanel, who also attended the gala and addressed the guests.

Proceeds of the night benefit the many immigration and advocacy programs HAUP offers, as well as the Love And Serve Haiti Mission. For more information, please contact Elsie Saint Louis at 718-527-3776.

*******************************

les étudiants en soins infirmiers de l’université Notre Dame

NDame

Nous sommes très heureux de vous apprendre que les étudiants en soins infirmiers de l’université Notre Dame en stage à l’hopital de Jackson à Miami sont retournés en Haiti le 9 Octobre 2013. Ils etaient 34 environ à participer à ce stage à l’Hopital. Pendant leur stage Radio Télé Solidarité a été heureux d’avoir des entretiens avec plusieurs d’entre eux.Tous sont impressionnés du système de santé de Miami et des soins donnés aux patients à l’hopital de Jackson et dans les centres d’accueil ou hospitaliers aux personnes agées et aux malades de Miami. Ils prennent la decision à leur retour en Haiti d’appliquer dans leur profession ce qu’ils ont pratiqué dans leur stage à Miami.

On doit mentionner aussi que Monseigneur André Pierre  ,le recteur de l’université Notre Dame a célebré la messe pour le groupe  à la paroisse de St Bathelmy de l’archididiocèse de Miami le Dimanche 6 Octobre..

L’une des étudiantes a mentionné le grand amour de Monseigneur André pour l’université  Notre Dame . Monseigneur André est connu dans la pastorale Haitienne à l’etranger comme un grand rassembleur, un visionnaire, un prêtre qui aime beaucoup sa mère l’Église Catholique et qui a une grande passion pour l’education des jeunes d’haiti. Rappelons que c’est le 6ème groupe de l’Université Notre Dame à venir en stage à l’hopital de Jackson. Tous sont toujours retournés en Haiti après ce stage. Ce n’est un secret pour personne , vivre aux États Unis et au Canada sans documents legaux et sans une bonne education est une aventure risquée. Une famille de 4 arrive dificilement à payer ses factures avec un revenu annuel de 50000$. Il est vrai que l’on peut être immigrant recu aux états Unis et au Canada sans une bonne education vous êtes  condamné à travailler très dur  avec de

très mauvais emplois pour des salaires de misère . D’ou l’importance pour nos jeunes d’avoir une très bonne education s’ils veulent avoir des emplois bien rénuméres. Noblesse oblige! Le personnel du bulletin du Centre National voudrait feliciter Gina et Ginette Eugène , les 2 architectes du projet de faire venir des étudiants en soins infirmiers de l’université Notre Dame pour des Stages à  l’Hopital Jackson à Miami. Gina et Ginette sont deux infirmières et nous ont demontré qu’il n’est pas necessaire d’occuper une fonction politique pour aider son pays d’origne Enfin Bravo au personnel de Notre Dame et aux étudiants et étudiantes de l’Université Notre Dame d’Haiti qui travaillent ensemble pour changer l’image d’Haiti.

Brother Tob

the Nursing students of the Haiti University of Notre Dame are back.

NDame-Etudiant

We at the National Center for the Haitian Apostolate are pleased to inform you that the nursing students of the Haiti University of Notre Dame in training at the hospital in Miami Jackson returned to Haiti on October 9, 2013.They were approximately 34 to participate in the internship at the Jackson Hospital. During their training at that Hospital, Radio TV Solidarité was able to interview a number of them .All are impressed with the health system in Miami. The found the care extended to the elderly and the general public to be excellent. They committed themselves to apply the same policies upon their return to Haiti.

Monsignor André Pierre, rector of the Haiti University of Notre Dame celebrated Mass for the group in the parish of St Bathelmy of the archdidiocese Miami on Sunday, Oct. 6 .. One of the students mentioned the great love of Monsignor André for the University of Notre Dame .

Monsignor André is known in the Haitian pastoral abroad as a strong leader, a visionary, a priest who loves her mother the Catholic Church and has a great dedication to the education of the youth of  Haiti. We must also mention that this is the sixth group of the University of Notre Dame to have come for an internship at the Jackson hospital. All have always returned to Haiti after their internship in Miami. It is no secret to anyone that life in the United States or Canada without legal papers and without a good education is almost impossible. A family of four has a lot of difficulties to pay its bills with an annual income of $ 50,000 . Of course one may have legal papers and be without an education. In that case, he will be doomed to take up jobs that pay little salaries. Poverty will be his fate.

Hence the importance for our young people to have a good education if they want to access well remunerated jobs.

We at the National Center of the Haitian Apostolate would like to congratulate Gina and Ginette Eugene, the two architects of the project to bring  students in nursing from the University of Notre Dame for Internships at Jackson Hospital in Miami . Gina and Ginette are both nurses and  have proven that it is not necessary to hold a political position to help one’s country of origin. Finally Congratulations to the Notre Dame staff and students of Notre Dame d’Haiti University who work together to change the profile of Haiti .

Brother Tob

***********************************

Diacre Paul Dorsainville – devellopement de la pastorale Haitienne du diocèse de Brooklyn


Le Diacre Paul Dorsainville  l’un des doyens de la pastorale Haitienne du diocèse de BROOKLYN fit une presentation pour les telespectateurs de Radio Télé Solidarité sur le devellopement de la pastorale Haitienne du diocèse de Brooklyn. Dans son exposé il nous fit savoir de la Revolution Francaise jusqu aux années 1950 très peu d’haitiens visitaient Les États Unis.On les retrouvait surtout  en petit nombre au Sud Des Etats Unis  Au Debut des Annés 50 quelques Haitiens venaient aux États Unis soit pour les etudes et les affaires et  Il nous dit que les Haitiens commencèrent à laisser Haiti à partir des Années 1960 pour aller en Europe , Afrique et les Etats Unis. Le Diacre Paul nous rappela que les Haitiens commencèrent à se regrouper dans les paroisses Ste Therèse D’Aavila, St Mathieu et Saint Ignace  dans les années 60. On peut commencer à parler d’un Apostolat Haitien dans le diocèse de Brooklyn avec l’arrivée du des Pères Antoine Adrien  Père William Smart Emile Jacquot , Père Yves Urfié et le jeune Père Guy Sansaricq aujourd’hui évêque. Il continua pour nous dire que ces prêtres se rencontraient regulièrement pour preparer la messe du Dimanche.Il mentionna qu’il eut une certaine tension dans la communauté Haitienne de Brooklyn entre qui croient que la communauté doit prioriser la justice sociale et d’autres qui croient à l’importance pour la communauté de s’adonner à la prière. Il nous parla aussi de la tension entre ceux qui voulaient que la communauté Haitienne continue à vivre sa foi dans les messes en Francais  et d’autres qui supportaient la langue créole pour les celebrations liturgigues. Dans les Années 70 La communauté Haitienne de Brooklyn  commenca à avoir des bureaux Communautaires et à la fin de 70 surgit le phénomème des Boat people.  Diacre Paul nous informa que dans les années 80 certains prêtres Haitiens continuèrent à venir pour exercer  leur ministère dans le diocèse  de Brooklyn ou pour les etudes. Après le depart de Baby Doc les Pères Adrien et William Smart sont retournés en Haiti. Diacre Paul nous parla dans sa presentation de la naissance du Centre National de l’Apostolat Haitien et du Collège Pastoral. Il ajouta que le Diocèse de Brooklyn a 20 Communautés Haitiennes de foi Catholique et certaines communautés Haitiennes de foi ont 2 messes en créole  chaque fin de semaine. Une image vaut plus que 1000 mots. Je vous invite à clicquer sur ce link pour voir et écouter la presensation du Diacre Paul. Enfin Diacre Paul a 40 ans aux États unis. il est diacre depuis 27 ans et il est Professeur au Collège Pastoral depuis 25 ans. Il a  une emission à Radio Télé Solidarité ou il rencontrera les different prêtres de la pastorale Haitienne et certains leaders de la Communauté Haitienne du Diocèse de Brooklyn.

Brother Tob

Pour le Centre National

Deacon Paul Dorsainville- development of the Haitian ministry of the Diocese of Brooklyn

Deacon Paul Dorsainville one of the deans of the Haitian ministry of the Diocese of BROOKLYN made a presentation to the viewers of TV Radio Solidarity on the development of the Haitian ministry of the Diocese of Brooklyn. In his presentation he told us from the French Revolution until the 1950s very few Haitians visited The United States. He added that we found them mostly in small numbers in the South of The U.S. At the beginning  of the year 50s some Haitians came to the United States for studies and for business. He went on to  tell us that the Haitians began to leave Haiti in significant numbers from 1960 to go to Europe, Africa and the United States. Here in New York Haitians began to gather in the parishes of St Therèse of Avila, St. Matthew and St. Ignatius in the mid sixties. Even though some Haitian priests were present in Brooklyn at that time, we may say that the Haitian Apostolate in the Diocese of Brooklyn really began with the arrival of Father Antoine Adrien, Father William Smart, Fr. Emile Jacquot, Father Yves Urfié and the young Father today Bishop Guy Sansaricq in the early seventies. These priests met on a weekly basis to prepare the Sunday liturgy. At that time a certain tension arose among the priests in Brooklyn between those who believed that the community should prioritize social justice alongside the liturgy and others who believed that politics were too much of a hot issue. The tension also extended between those who wanted to maintain French as the liturgical language and others who supported the Creole language for Church celebrations. In the 70s the Haitian community in Brooklyn began to have Community offices. At the end of the 70 appeared the BOAT PEOPLE phenomenon.

In the 80s some priests from Haiti came to minister in the Diocese of Brooklyn or for studies . After the departure of Baby Doc Fathers Adrien and William Smart returned to Haiti. In the late eighties, the National Center of the Haitian Apostolate and Pastoral College were born. At present, the Diocese of Brooklyn has 20 Catholic Parish, some of them having two Masses in Creole every weekend . A picture is worth 1000 words. I invite you to CLICK on this link to view and listen to the Deacon Paul’s presentation. Finally Deacon Paul has been in the United States for forty years and has been  a deacon for 27 years. He has been a teacher at the Pastoral College for 25 years. He has a talk show at Radio  TV Solidarity where  will meet the different priests of the Haitian ministry and some leaders of the Haitian Community of the Diocese of Brooklyn.

Brother Tob.

For The National Center

***************************************************************

Hommage à Madame Veuve Edner Latortue.


Le Mardi 15 Octobre est l’anniversaire de Madame Edner Latortue (Manmie Ti Dé) l’une des pionnieres de la communauté Haitienne de Huntington Greenlawn à Long Island.

Manmie Ti Dé aura 83 ans le 15 Octobre, elle continue à vacquer à ses occupations sans aucun problème. Elle est une femme de grande foi et qui resta fidèle à son mari jusqu’à sa mort. Radio Télé Solidarité profita de cet anniversaire pour avoir un entretien avec elle. Elle nous fit savoir que la communauté Haitienne de Huntington etait peu nombreuse  au début  et elle ajouta qu’ on s’entendait très bien et cette dernière était une famille à cette époque. Manmie Ti Dé est très aimée et respectée au sein de la Communauté Haitienne de Huntington –Greenlawn. Elle est vraiment contente de voir que Dieu lui a permis de  célébrer son 83ème Anniversaire. Elle nous dit dans son entretien qu’elle a vecu avec son regretté Epoux Edner Latortue pendand plus que  49 Ans de Marriage. Son mari etait un très grand cadeau de Dieu dans sa vie et elle etait très heureuse dans la vie conjuguale. Rappelons que Manmie Dé est issue d’une famille Catholique. Elle a 4 garcons dont un est un medecin  et il  exerce sa profession aux états Unis. Monseigneur Guy Sansaricq souhaite un Joyeux Anniversaire à Manmie Ti De en ces mots: ” Benie soyez-vous, fille de l’Eglise et de notre terre. Les personages comme vous font l’honneur de nos communautés. Vous brillez comme des phares qui montrent la route à ceux qui s’égarent sur les eaux tumultueuses de la modernité!” Le personnel De Radio Télé Solidarité souhaite un Joyeux Anniversaire à Manmie Ti Dé.  Nous sommes contents de savoir que vous êtes parmi les pionnières et les modèles  de la Communauté Haitienne De Huntington .

Pour ecouter l’entrevue de Manmie Tidé vous pouvez clicquer sur ce link:

http://www.youtube.com/watch?v=upZmx2AgPuk&feature=share&list=UUi3LCoGhSjsl1wH5a46FJVQ

Le Personnel de Radio Télé Solidarité

Tribute to Madame Mrs.Latortue

Eddy Latortue

Tuesday, October 15 is the birthday of Mrs. Edner Latortue ( Manmie Ti Dé) one of the pioneers of the Haitian community of Huntington Greenlawn on Long Island.

Manmie  Ti Dé reached the age of 83 years on October 15. She continues to take care of her daily chores without any problem. She is a woman of great faith and remained faithful to her husband until his death.

Radio TV Solidarité took the opportunity of her birthday to have a talk with her. She informed us that the Haitian community of Huntington was not large at the beginning and that everybody got along very well. All were like a family at that time. Manmie De Ti is much loved and respected in the Haitian Community of Huntington- Greenlawn . She is really happy to see that God allowed her to celebrate his 83th Birthday. She says in her interview that she lived with her late Husband Edner Latortue for  more than 49 Years of Marriage . Her husband was a great gift of God in her life.

Manmie Dé comes from a Catholic family. She has four sons one of whom is a doctor who practices his profession in the United states.

Manmie Ti De

The Staff of Radio TV Solidarité wishes Happy Birthday to Manmie  Ti De . We are glad to know that you are among the pioneers and one of the models of the Haitian Community of Huntington . To listen to the interview Manmie Ti De you can CLICK on this link: http://www.youtube.com/watch?v=upZmx2AgPuk&feature=share&list=UUi3LCoGhSjsl1wH5a46FJVQ

The staff Solidarity Radio TV

*************************************************

Good to Know-Deacon Paul

Reflections of an instructor of the Kolej Pastoral, by Deacon Paul Dorsinville

The “Kolej Pastoral”was founded 25 years ago with the goal of formation of the lay leaders of parishes and prayer groups in the key areas of:

Doctrine

Bible

Spirituality

Haitian and US realities

In addition to then-Father Guy, Sr. Carmele, Dcn. Paul, Dcn.Mauclair, many Haitian priests, deacons and lay professionals were tapped for short classes, presentations, and lectures such as Msgr. Joe, Fr. Petit-Homme, Fr.Francois, Dcn. Boursiquot et al at St Francis, Our Lady of Refuge and St Jerome, Brooklyn, NY.  Some of the students upon graduation went to diocesan formation at the Pastoral Formation Institute of Rockville Centre, L.I., NY or the Pastoral Institute, Brooklyn, NY.

Some of them have come back as instructors, monitors, mentors and volunteers while we went from  a 2-year program to one with an optional 3rd year, geared toward presentations. One of them, Madeleine, has completed the Master’s Degree of Theology at St John’s University.

As for active ministry in parishes, the results are a mixed bag, depending on the relationship of the graduates with their parish and its staff.

Some students and graduates have moved to other areas, some have returned to the Father and we have lost contact with others.

There are no problems to maintain or upgrade the quality of formation. But the challenges are:

Recruitment (appeals at large have limited results, since in the US Church structure the Pastor and the Haitian priest must give the green light …!)

Follow-up with the graduates, for formation and conversion are life-time endeavors – the more one knows, the more one realizes there is far more to know

Logistics

It is an appropriate time to assess the “Kolej Pastoral” as part of an integrated Haitian Ministry plan with all the key players and decision-makers as soon as possible.

****************************

Aux États-Unis, une congrégation verse 16 millions de dollars à des victimes d’abus sexuels

La branche américaine des Frères chrétiens (Christian Brothers), une congrégation irlandaise, va verser 16,5 millions de dollars américains (12,75 millions d’euros) de dédommagements à des victimes d’abus sexuels commis par des religieux dans leurs écoles et leurs orphelinats jusqu’au milieu des années 1990.

Le montant de cette somme a fait l’objet d’un accord entre les organismes chargés de gérer les avoirs américains de la congrégation déclarée en faillite en avril 2011 et les victimes.

La moitié de ce montant sera supportée par la congrégation des Frères chrétiens, le reste par des compagnies d’assurances.

Les 400 victimes, hommes et femmes de nationalité américaine et canadienne, abusées sexuellement ou physiquement alors qu’elles étaient enfants, peuvent encore se retourner vers les établissements et les diocèses où ces crimes ont été commis.

L’institut des Frères chrétiens, fondé au début du XIXe siècle, est sans lien avec les Frères des écoles chrétiennes. Il était implanté aux États-Unis depuis le début du XXe siècle dans des œuvres éducatives.

D.G. (avec Usa Today)

******************************************************************

 

Report: 55 African billionaires, richest woman

Associated Press | 0 comments

LAGOS, Nigeria (AP) — A pan-African magazine says Africa has many more billionaires than previously reported, 55 of them worth $143.88 billion including a Nigerian said to be the richest black woman in the world.

“Move over, Oprah!” Ventures Africa says in its latest edition published this week.

Editor-in-chief Uzodinma Iweala said Tuesday their estimates are “on the conservative side.”

The report predictably identifies Nigerian manufacturer Aliko Dangote as the richest African worth $20.2 billion, among 20 Nigerians listed.

It surprises by identifying oil tycoon Folorunsho Alakija as the richest black woman in the world, worth $7.3 billion.

Forbes magazine in its respected list had estimated Alakija’s fortune at $600 million and Oprah Winfrey’s worth at $2.9 billion. Iweala said his researchers are “closer to the ground” and expect to unearth more African billionaires.

******************************************

Christine Rifflart sur RFI: «Le blocage aux Etats-Unis touche la planète entière»

La note était toujours mitigée et incertaine sur les places financières hier. Et ce mardi 8 octobre encore avec Londres dans le rouge, alors qu’aucun déblocage n’est en vue du côté de la crise budgétaire américaine. Pas d’avancée non plus sur un possible compromis dans l’immédiat qui concernerait le plafond de la dette américaine. Il y a donc une date limite, le 17 octobre, qui s’ajoute aux huit jours de paralysie quasi-totale de l’Etat fédéral. Crise à Washington avec des enjeux qui dépassent de loin les seules frontières américaines. Entretien avec Christine Rifflart, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

RFI : Le ministre des Finances à Washington vient de décrire des conséquences potentiellement catastrophiques. Pourquoi un tel ton alarmiste ?

Christine Rifflart : Parce que c’est une réalité, ce n’est pas un ton alarmiste. C’est que si le Congrès n’arrive pas à trouver un accord sur le relèvement du plafond de la dette, ça touche la planète entière et ça touche non seulement le financement de l’économie américaine, mais tout ce que les investisseurs internationaux ont dans leur portefeuille. Donc ça touche la planète entière et c’est effectivement tout à fait inquiétant.

Un ton alarmiste de la part des Américains, parce que certains n’ont pas l’air d’y croire à l’image du patron de l’agence Moody’s qui dit que justement ce défaut sur la dette à très peu de chance d’arriver. Le risque, selon lui, serait très faible.

Les Américains ont raison d’être alarmistes dans la mesure où tous les pays ont des bons du Trésor américains dans leurs portefeuilles. De ce point de vue-là, ça touche l’ensemble des pays, et des agents privés et des agents publics. Mais le risque d’un défaut, qui probablement sera prononcé, parce que telles que partent les discussions, on est loin d’un accord et donc c’est très probable qu’à la date du 17 octobre, aucun accord ne soit signé. En même temps, cette situation ne va pas durer indéfiniment. Il est quand même très probable que dans les jours qui suivent, un accord soit trouvé et qu’une solution soit trouvée. Ça ne sera pas comme avant, parce que ça va laisser des traces, mais malgré tout, cette situation catastrophique n’aura pas lieu parce qu’une solution va forcément être trouvée assez rapidement.

→ A (RE) LIRE : L’Etat fédéral américain au chômage technique

Il y a des pressions très nombreuses notamment de la part des Chinois. Le vice-ministre chinois des Finances a prévenu Washington : « La pendule tourne ».

Bien sûr, parce que les Chinois, comme tous les pays, sont des gros détenteurs de titres de dettes américaines. Le risque d’un défaut de paiement sur leurs dettes effectivement, ça les touche au premier plan. Ils sont détenteurs de plus de 1 300 milliards de dollars de titres de dette. Pour eux, ils ont une grosse partie de leurs placements à l’étranger qui sont placés en bons du Trésor. C’est normal que la Chine réagisse puisqu’elle a des excédents énormes qu’elle place en bons du Trésor.

Justement, est-ce qu’il est possible d’établir une forme de géographie de cet impact, que pourrait avoir cette affaire si aucun compromis n’est trouvé le 17 octobre ?

Les pays d’Asie qui sont structurellement excédentaires et qui ont beaucoup de réserves de change sont très détenteurs de bons du Trésor américain, de titres publics de la dette fédérale américaine. Ceux-là exercent une pression très forte puisqu’ils défendent leurs intérêts. L’Europe est aussi détentrice de bons du Trésor américain. Le dollar reste une monnaie de réserve. Quand on dit monnaie de réserve, c’est derrière le dollar, les titres publics. C’est les titres de dette américaine qui sont l’économie, l’épargne des pays qui sont excédentaires. Tous les pays sont concernés par cette situation.

Le ministre américain des Finances doit s’exprimer à Washington devant les élus jeudi. Mais dans le même temps, le camp républicain renvoie sans arrêt la balle au pouvoir en disant que c’est du côté de la présidence que vient le blocage.

C’est un jeu infernal. C’est ce qu’on appelle aux Etats-Unis le « chicken game ». Celui qui sortira de sa trajectoire sera traité de « poule mouillée ». C’est un jeu où chacun va jusqu’à la mort. C’est vraiment d’une violence incroyable. Chacun se renvoie la balle. Bien évidemment les démocrates disent qu’ils gardent le contact. Ce qu’ils ne veulent surtout pas, c’est devoir céder sur la réforme de la santé. Ça, c’est une position ferme. Et les républicains veulent toujours négocier cette réforme de la santé et différer son application. Tant qu’on n’est pas sorti de ce point de blocage, il n’y a pas d’issue pour le moment. C’est normal que Obama ne cède pas à ce chantage. Il y a un sondage qui vient de sortir sur l’opinion publique, les gens ont complètement perdu le moral. On voit bien que ça touche le monde entier, ça touche les Américains et il faut sortir de cette situation et ce n’est pas en s’accusant les uns les autres que ça va faire avancer les choses.

**************************************

Proverbes

1. Travay pa lou, se je kipè li

2. Nan pwen dife kache ki pa lese lafimen sòti

3. Brav pa pale anpil

4. Fanm lèd ganyen plis vèti pase sa ki bèl

5. Pito’w genyen yon ze an pè, pase yon bèf nan batay


Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s