REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 25TH SUNDAY IN ORDINARY TIME (Sept. 22nd, 2013)

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 25TH SUNDAY IN ORDINARY TIME (Sept. 22nd, 2013)

Amos 8, 4-7; Psalm 113; 1 Timothy 2, 1-8; Luke 16, 1-13                            By +Guy Sansaricq

There is no shortage of dishonest people around the world. Some of them are petty thieves while others manipulate huge amounts of money. Thieves and all evil doers are a plague to society.  We find in today’s readings a strong indictment of evil deeds. “You cannot serve at the same time God and Mammon, the goddess of money” Adherence to Jesus requires a total commitment to justice, honesty and transparency.  One cannot pretend to practice the commandment of love while at the same time defrauding the neighbor. Justice and love are inseparable.

 

There is however an interesting twist in the parable of the “dishonest steward” told in today’s Gospel. To our great surprise, Jesus praises the devious steward, indeed not for his crooked maneuvers, but for his “prudence” or for what we would call in modern language his “shrewdness.” From this story we derive that an honest man does not need to be dull, inactive and inefficient. It’s too often the case! He must be inventive, creative and industrious much more than the sons of darkness in their sneaky ways.

Hence, the call to Justice and absolute surrender to the God of righteousness is remarkably linked to an urge for efficacy and skillfulness in the service of the kingdom. Therefore, we must tell our parishioners: “Be zealous in love!” Wake up, you lovers of the Lord! By your good deeds, outdo in skills and zeal the servants of Mammon.” Be smart and creative in your pastoral plans! 

 

 

 

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 25ÈME DIMANCHE ORDINAIRE (22 Sept. 2013)

Amos 8, 4-7; Psaume 113; 1 Thimothée 2, 1-8; Luc 16, 1-13                            Par +Guy Sansaricq.

 

Le zèle pour le royaume de Dieu, la passion pour la justice et le droit sont des vertus essentielles du Christianisme. Le chrétien doit donc se faire reconnaitre pas son horreur pour toute forme de malhonnèteté et de coquineries.  C’est l’enseignement qui jaillit des textes de la messe d’aujourd’hui.

 

Ecoutons d’abord la virulente tirade du Prophète Amos en première lecture addressée aux autorités de son temps qui se vautraient dans le vol et la corruption. Amos les invective sans merci. De meme, Jesus dans l’Evangile du jour nous avertit qu’on ne peut servir en mème temps Dieu et Mammon, l’idole de la richesse. Il insiste que le Dieu unique, le Dieu de la justice et de l’amour ne tolère pas les coeurs partagés. Pas de menteurs, pas de voleurs, pas de “roule m de bò” dans son camp.

 

La parabole du “gérant malhonnète” que nous lisons dans l’Evangile du jour peut nous surprendre mais elle explicite la pensée du Seigneur.  Le gérant est évidemment condamnable pour ses procédés malhonnètes. En mème temps il est proposé comme modèle à suivre.. Son plan génial, habile et inventif au service de ses objectifs vicieux met en relief  l’intelligence et l’habilité des faiseurs de mal, “ces fils des ténèbres.” Jésus supplie “les fils de la lumière” dans leur recherche du Royaume de Dieu de faire preuve d’une égale sagacité.

 

Concluons donc que dans le combat pour l’amour et la justice dans ce monde nous devons exercer  plus de zèle et d’efficacité.  Le chrétien loyal est trop souvent passif et routinier. Réveille-toi Chrétien!

Que ta passion pour la justice du Royaume surpasse en zèle et efficacité les machinations sordides des ouvriers du mal! Les saints doivent ètre plus zélés pour le bien que les coquins ne le sont pour le mal.

Monseigneur Guy Sansaricq

____________________________________________

Pensée de la semaine:

 

«Apprend à obéir avant de commencer à donner des ordres!» (Proverbe marocain)

 

—————————–

Thought of the week:

“Learn to obey before you start giving orders” (Moroccan proverb)
Pensamiento de la semana:

“Aprende a obedecer antes de empezar a dar órdenes” (proverbio marroquí)
_______________________________________
Paroisse du Sacre Coeur

Le Dimanche 15 Septembre 2013, Radio Télé Solidarité était à la paroisse du Sacré Coeur à Cambria Heights pour couvrir la messe créole. Le leadership de Cette paroisse  est issu de la communauté Haitienne à plus de 90%. Le Père Hilaire Belizaire est le Curé de cette paroisse, le père Hugh Berette est le vicaire, les Diacres Paul Dorsainville et Francois Cajous sont de la communauté Haitienne. Soeur Carmèle Nerette de la congregation des filles de Marie joue son role dans le leadership de la paroisse du Sacre Coeur avec la creation de plusieurs groupes et l’architecte d’un seminaire de l’esprit Presque chaque année dans cette paroisse .

 

Pere Hilaire

Le personnel du bulletin du centre National est très content de voir quelques de nos prêtres sont dans de très bonne position dans leur diocèse. Le Diocèse de Brooklyn est un grand exemple avec plusieurs prêtres Haitiens qui sont curés et administrateurs et parfois leur vicaire est un prêtre Haitien.  Nous avons plusieurs groupes de ces paroisses qui font un très travail dans la pastorale Haitienne.

Chorale Sacre Coeur

C’est sur l’arrivée du Père Hilaire  Belizaire va renforcer le leadehip de la communauté Haitienne à la paroisse du Sacre Coeur. Le Père Hilaire est le premier Curé Haitien de la paroisse du Sacré Coeur. Le personnel du Bulletin du Centre National et Radio Tele Solidarité souhaite au Père Hilaire du succès dans son nouveau ministère à la paroisse du Sacre Coeur.

Sr Carmelle2

Le diacre Paul Dorsinville l’un des veterans de la Pastorale Haitienne du Diocèse de Brooklyn nous fit savoir qu’il a au moins 40 ans à la paroisse du Sacre Coeur. Il nous dit des l’Année 60 les Haitiens frequentaient la paroisse du Sacre Coeur  et on commence à parler d’une communauté Haitienne de Foi à la paroisse du Sacre Coeur avec l’arrivée du Jeune Père Guy Sansaricq au debut des années 1970 après ses etudes à Rome surnommée la cité Eternelle et il ajouta que la paroisse du Sacre Coeur a au moins 70ans et la communauté Haitienne represente plus de 70%du peuple de Dieu de la paroisse du Sacre Coeur Quant au Père Hugue Berette , le vicaire de cette paroisse, il nous dit combien il est content d’accompagner la communauté Haitienne pour sa messe creole chaque Dimanche, il pense que le Père Hilaire avec son experience va continuer le bon travail commence par son Predecesseur  à la paroisse Coeur. La paroisse  a une collection chaque Dimanche entre 9000 et 10000$ dollars. Père Berette mit l’accent sur le ministère de Soeur Carmèle à la paroisse du Sacre Coeur. Selon lui Le travail de Soeur Carmèle est très appréciée par les fidèles de la paroisse du Sacré Coeur avec la formation de plusieurs groupes pour des jeunes comme pour des personnes agées. Il nous dit dans son entretien que la paroisse du Sacré Coeur a plus que 30 groupes et il accueille chaque dimanche pour la messe en créole de 12:45heures PM entre 300 et 400 fideles. Le Père Berette a plus de 20 ans dans la vie sacerdotale et il est un prêtre très heureux. Il est très aimé et respecté au sein des communautés Haitiennes de foi de la pastorale du diocese de Brooklyn pour sa grande proximité avec le peuple de Dieu et son amour pour l’Église. Dans son Homélie il encouragea  ses fidèles à avoir une grande foi en Dieu et à reconnaitre notre faiblesse devant Dieu. Le Père est un bon predicateur et un ancien de l’université de Ford’Ham de l’etat de New York ou il a décroché une maitrise. Son entretien sera diffusé sur les antennes de Radio Télé Solidarité le  Dimanche 22 Septembre 2013 à 4:00 PM La paroisse du Sacré est sur la bonne voie  avec tous ses groupes et de très bonnes chorales. Il  est difficile de parciper à la messe de 12:45heures à la paroisse du Sacré Coeur sans penser à Haiti la terre des artistes et des hommes et de femmes de grande foi . Enfin nous encourageons la communauté du Sacré Coeur à continuer a faire dans l’unité pour rendre son église plus vivante toujours pour la plus grande gloire de Dieu

Frère Buteau(Brother Tob)

Pere Berette

On Sunday, September 15, 2013 , Radio TV Solidarity was at the parish of the Sacred Heart in Cambria Heights to cover the Creole Mass . The leadership of this parish is derived from the Haitian community in more than 90 %. Father Hilaire Belizaire is the pastor of this parish , Father Hugh Berette is the vicar , the Deacons Dorsainville Paul and Francois Cajous  are of  the Haitian community. Sister Carmele Nerette of the congregation of the Daughters of Mary plays a key role in the leadership of the parish of the Sacred Heart with the creation of several groups and she is  the  great architect of a seminar of Spirit almost every year in this parish .

foulesacrecoeur

The staff of the newsletter of the National Center of the Haitian Apostolate  is very pleased to see some of our priests are in very prestigious  position in their diocese . The Diocese of Brooklyn is a great example with several Haitian priests who are pastors and administrators and sometimes their vicar is a Haitian priest.  several  Haitian groups of these parishes do an amazing  job in their parish  .

It is true that  the arrival of Father Hilaire Belizaire as pastor will strengthen the leadership of  Haitian community in the parish of the Sacred Heart . So Father Hilaire makes history by becoming   the first Haitian priest Parish Pastor of the parish of the Sacred Heart. The staff of the Bulletin of the National Center and Radio Tele Solidarity Congratulates  Father Hilaire and wishes him success   in his new ministry at the parish of the Sacred Heart .

Diacre Paul

Deacon Paul Dorsinville one of veterans of the Haitian Ministry of the Diocese of Brooklyn made us know that he has at least 40 years in the parish of the Sacred Heart . He told  us since  the Year 60 Haitians frequented the parish of the Sacred Heart and  we can start talking about a Haitian community of faith in the parish of the Sacred Heart with the arrival of Young Father Guy Sansaricq in the early 1970s today bishop  after its studies in Rome known as the Eternal city and he added that Sacred heart parish has  at least 70 years and the Haitian community represents over 70% of the people of God to the parish of the Sacred Heart

Father Hugh Berette , the vicar of the parish told  us how he is happy to accompany the Haitian community for its Creole Mass every Sunday , he thinks that  Father Hilaire with his experience will continue the good work started by his predecessor at he Heart parish . The parish has a collection every Sunday between 9000 and  10,000 dollars US. Father Berette emphasized the ministry of Sister Carmele to the parish of the Sacred Heart . According to him  the work of Sister Carmele is highly appreciated by the faithful of the parish of the Sacred Heart with the formation of several groups for young people as for the elderly . He told  us in his interview that the parish of the Sacred Heart has more than 30 groups and hosts every Sunday for Mass in Creole 12:45 PM hours between 300 and 400 faithful . Father Berette has over 20 years in the priesthood , and he is a very happy priest. He is very loved and respected within Haitian Communities  faith of the Haitian pastoral of the diocese Brooklyn for his close proximity with the people of God and his love for the Catholic Church. Father Berette is very eloquent , in his homely  he invited his faithful to be men and women of faith and their weakness  in the front of God The parish of the Sacred is on good track with all groups and great choirs. It is difficult to attend  the creole  Mass of  12:45 Pm of  at the Parish of the Sacred Heart without thinking of Haiti earth of artists and men and women of great faith . Finally, we encourage the community of the Sacred Heart to continue to work in unity to make its  church alive always for the greater glory of God

Brother Buteau ( Brother Tob )

_________________________________

Paroisse St Jerome

La Paroisse de St Jerome du Diocèse de Brooklyn surnommée la   Cathédrale d’Haiti à New York se prepare à célébrer son Saint Patron

le 30 Septembre prochain L’administrateur de cette Paroisse est le Père Yvon Pierre et qui est aussi directeur du Centre National de  l’Apostolat Haitien.

St Jerome est connue pour l’une des grandes paroisses de la communauté Haitienne du Diocèse de Brooklyn. Cette paroisse a déjà donné

Chimene

plusieurs prêtres Haitiens dont quelques uns commencent à avoir des positions de leadership dans le diocèse de Brooklyn. Les remarquables Soeurs de la Congrégation des Filles de Marie y sont  également des membres actifs.

Le Père Yvon Pierre  continue à faire tout ce qui depend de lui pour  faire avancer cette Paroisse qu’il dirige. Le père Yvon est un prêtre

très aimable, un homme qui respecte beaucoup les principes et qui est très éduqué. La crise économique qui continue à secouer les États Unis n’aide pas les paroisses. Pour bien gérer une paroisse Catholique  aux États Unis les collections doivent sélever au moins à $7000.00 par semaine. Vous pouvez presumer combien c’est penible  pour les

Choralet Pere Yvon

paroisses des communautés Etniques de collecter ce montant chaque semaine dans les celebrations dominicales. Les Anciens leaders  Spirituels de la Paroisse comptent Monseigneur Joseph Malagrega,  aumonier du Renouveau Charismatique des Haitiens d’Outre Mer et Curé de la Paroisse de Holy Cross, Monseigneur Guy Sansaricq, le premier

évêque Haitiano Américain de la diaspora, fondateur du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’étranger et le Père Miguel Auguste,  administrateur de la paroisse St Pius X. Tous ont contribué à leur facon   à l’avancement de cette paroisse. Le Diacre Magloire y exerce son ministère.

Il est important de souligner que St Jerome dessert trois communautés   linguistiques différentes et offre ainsi des celebrations en anglais,

en Espagnole et en Créole. La paroisse s’honore de plusieurs  bonnes chorales , des artistes et des groupes de jeunes qui sont très visibles dans la pastorale haitienne. Le groupe “Temoins du Christ” en est un très bon exemple. Notre bulletin continue à rendre un vibrant Hommage  à Cestane Charles et à Chimène Gillis pour leur profonde dedication à

l’avancement du groupe des Jeunes Disciples du Christ. Enfin Le personnel  du Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien à  l’etranger est très fier de la vibrante communauté de Foi de La  Paroisse de ST Jerome. Profitons pour demander à St Jerome de continuer à interceder auprès du Seigneur pour cette communauté qui

porte son nom.

Frère Tob

Pour Le Centre National

Jeune Temoin

The Parish of St. Jerome in the Diocese of Brooklyn, known as the Cathedral of Haiti in New York is getting ready to celebrate its patron saint on September 39th,2013 . The

administrator of this parish is Father Yvon Pierre who is also the director of the National Center of the Haitian Apostolate. St Jerome is known for one of the largest parishes in the Haitian  community in the Diocese of Brooklyn. This parish has already given  several priests, some of which are beginning to hold  leadership positions in the Diocese. The good Sisters of  the Congregation of the Daughters of Mary are very active members of this vibrant Parish. Father Yvon Pierre continues to do everything

Pe Yvon

possible to move the Parish ahead. Father Yvon is a very friendly priest, a man of principles and is very educated The economic crisis that continues to shake the United States does not help the parishes. To manage a Catholic parish in the U.S.  weekly collections should be at the level of $7000.00. You can presume how  difficult it is for ethnic parishes to collect that amount on a regular basis Every single Sunday.

Cestane

The former  leaders of St Jerome are Monsignor  Joseph Malagrega , chaplain of the Charismatic Renewal of Haitians Overseas  and presently pastor of the parish of the Holy Cross , Bishop Guy Sansaricq, the first bishop of the Haitian diaspora, founder of the National Center ofthe Haitian Apostolate and father Miguel Auguste , administrator of  St Pius X parish . All have in their own way contributed to the growth  and vibrancy of this remarkable parish. This is also where Deacon Marcel  Magloire exercises his ministry. It is likewise important to note that the Parish extends its services to    three different linguistic populations. Masses are offered in English,  Spanish and Creole. The Haitian community prides itself of many good choirs, Artistic groups, prayer groups and youth groups who are all very visible in the larger diocesan and national Haitian ministry. The Groups “Witnesses of Jesus Christ” and the group “Eclat” are very good examples of the great  spiritual and artistic excellence of these parish groups. Our newsletter  continues to give a vibrant Homage to people like Cestane Charles and

Chimene Gillis for their deep commitment to the “Young Disciples of  Jesus” a very active youth group.  Finally our Staff is very proud of

the beautiful community of the Parish of ST Jerome. Let us all ask St Jerome

to intercede with the Lord for this parish which bears his name.

> Brother Tob

> For The National Center

________________________

Galette Blanche

galette-3

Radio Télé Solidarité a été très heureux d’avoir le Père Salomon, Curé de Notre Dame de La Mercie pour un entretien à l’occasion de sa Fête patronale.Galette Roche Blanche est située à 5 Kilomètres de la Croix Des-Bouquets. Cette petite localité a été érigée comme Paroisse en l’année  2002. Le Père Salomon Jerome en est le 4ème Curé.

Il est arrivé dans la paroisse en l’année 2011 et est en train e construire une nouvelle Église Paroissiale. Il nous fit  savoir  que la population de Galette Blanche  est estimée à 25000 Habitants. Chaque fin de semaine ilaccueille pour sa messe dominicale entre 700 et 800 personnes.

La grande priorité  de Galette Blanche  c’est d’avoir un centre  professionnel  nous dit le Père Salomon. Il n’y a pas d’encadrement pour les jeunes. La majorité  des jeunes  filles de 16 ou dix-sept ans ont déjà un bébé. C’est très triste de le constater.Galette Blanche est –elle une exception? Il semble que  c’est monnaie courante dans notre pays. Il n’est pas inusuel d’apprendre que le père de l’enfant est un homme de 60 ans. Ces jeunes filles consentent à se donner tout simplement pour payer leur écolage ou pour mettre du pain sur la table.

 

Galette-1
Ces hommes sans scrupule exploitent la misère des masses appauvries qui
representent la majorité de la population. La paysannerie est une classe negligée ou abandonnée à elle-même. Le Père mit l’accent sur les payisans de  Galette Blanche qui vivent seulement de l’Agriculture et de l’elevage. Il lamenta le fait que ces pauvres paysans sont livrés à eux memes, ils n’ont aucun technicien ou agronome avec eux.
Comment peut on dire que Haiti  est un pays agricole lorsque l’Agriculture est le moindre des soucis de nos dirigeants?Le  Père Salomom evoqua dans son entretien que Galette Roche n’a meme pas un centre de santé pour sa population de 25000 Habitants. La
population est obligée d’aller à la  Croix Des Bouquets qui est elle-mème aussi
sans Hopital. La grande question aujourd’Hui est celle de la responsabilité de l’élite d’Haiti? Oui l’élite Haitienne est capable de voyager pour ses problèmes de Santé.Nous savons aussi que nos dirigeants politiques ont leur responsabilité. C’est ce qui exige que les membres de l’Elite economique et politique travaillent ensemble  pour doter Haiti d’un bon
système éducatif et de Santé. Je continue à me rappeler cette eloquente
phrase du Docteur J. B. Say, le père de l’économie :”L’économie et la politique sont liées.”
Le Père Salomon parla fièrement des groupes de sa paroisse, il mentionna le groupe de Kiros qui a des gens agés de 60 ans qui sont membres . Il nous dit aussi qu’on trouve parfois une famille entière comprenant père , mère et enfants tous membres du groupe Kiros de Galette Roche Blanche. Il exhorta  les ressortissants de Galette Roche Blanche de la Diaspora de continuer à supporter le clergé paroissial dans la construction d’une nouvelle église dans leur  paroisse d’origine.Le Père Salomon ajouta qu’il n’y a aucun organisme qui l’aide jusqu’à present dans cette construction Enfin il nous informa que le Père Jean Desinor  Directeur de Radio Télé Soleil sera le celebrant et l’Homeliste de la messe solennelle de la fête de Notre Dame de Lamercie. L’entretien du Père Salomon sera diffuse sur les antennes de Radio Solidarité le Dimanche 22 Septembre 2013 à
8:00 Heures PM. Le Centre National de l’Apostolat Haitien souhaite une très bonne fête de Notre Dame Lamercie au clergé et à la
population de Galette Roche Blanche
Frère Tob
Pour le Centre National

Galette-1
Radio TV Solidarité is very pleased to have Father Solomon , pastor of Our Lady of Mercy for an interview on the occasion of her Feast Day.Galette Roche Blanche is located at 5 kilometers from Croix Des Bouquets . It was made a parish in 2002. Father Salomon Jerome is the fourth pastor of this parish
Father Salomon arrived in the parish of Our Lady of Mercy in Roche Blanche in the year 2011 and has since undertaken to build a new parish church.
He informed us that the population of  Galette  Roche Blanche has a population estimated at 25,000 inhabitants of which he welcomes every weekend for his Sunday mass between 700 and 800 people.
According to Father the top priority of Galette Roche Blanche is to have a professional center There is no employment possibility for young people. The majority of girls have babies at the ages of 16 or and 17.It is a very sad situation and unfortunately not exceptional in the country. Young people under 20 years often times have sex with men over 60 just to pay tuition or to bring food on the family table. Unscrupulous men exploit this situation caused by extreme poverty.
The peasant class representing the majority of the Haitian population is neglected or forsaken. Father stressed the fact that the peasants who live only of Agriculture and Livestock are left outof Government concerns. He insisted that these poor farmers have no technicians or agronomists with them. How can you say that Haiti is an agricultural
country when agriculture is the least of our leaders’ worries?
Father Salomom told us in his interview that Galette Roche has not even a health center for a population of 25,000 inhabitants . The people are forced to go to Croix Des Bouquets the neighboring village thatis also without a Hospital. One cannot hear this without wondering about the morality of our elite class and our government body?
We see here the imperative necessity of the ruling classes To join forces in a combined effort to care for and educate the peasantry of the nation. As Mr. Say the father of economic sciences once said: “Economics and politics are intertwined.”
.
Father Solomon proudly spoke about his parish groups. Some of themlike the group called Kiros gather members who are 60 years old alongside others who are very young. In one case an entire family including father mother and children are members of the same group
He exhorted the people of  Galette who are now in the Diaspora to continue to support the construction of a new church in their native Parish. Father Solomon added that there is no organism that helps at present in this costly project.
Finally, he informed us that Fr. Jean Desinor Director of Radio Soleil TV will be the celebrant and homilist at the Solemn Mass on the feast of Our Lady of Mercy . The Interview  of Father Solomon will be broadcasted on the airwaves of Radio Solidarity on Sunday, September 22, 2013 at 8:00 PM. The National Center for Haitian Apostolate wishes him as wellas the good people of Galette Blanche a very happy feast Day of Our Lady of Mercy.
Brother Tob
For National Center

___________________________

La Pastorale Haitienne de Philadelphia-Un nouveau leader spirituel.

Le Centre National de L’Apostolat Haitien à l’étranger voudrait vous informer  que la communauté Haitienne de foi Catholique de Philadelphia a un nouveau leader spirituel. Son nom est le Père Alfred Lauricien de la Congrégation des Pères Oblats. Il remplace à ce poste le Père Gardy Villarson de la Congrégation des Pères Oblats.

Le Père Villarson a exercé son ministère à la pastorale Haitienne de Philadelphia pendant 8 ans. Il est un prêtre très humble et un grand ami du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger. Sous son leadership la vibrante communauté Haitienne de Philadelphie participe toujours aux activités du Centre National. Monseigueur Guy Sansaricq souhaite du succès au Père Gardy dans ces mots: ” Merci de ton témoignage e foi et de charité AU COURS DE ton ministère dans LA Pastorale Haitienne des Etats-Unis. Que le Seigneur continue à bénir tes pas dans tes nouveaux champs d’apostolat.”  Quant au Père Lauricien Le Centre National de l’Apostolat Haitien est très heureux de vous accueillir dans la pastorale Haitienne des États Unis. Nous devons continuer à travailler pour l’evangelisation de notre peuple et pour la gloire de Dieu. Monseigneur Guy Sansaricq,Le Père Yvon Pierre en union avec le personnel du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’étranger vous souhaitent la plus cordiale bienvenue et du succès dans votre nouveau ministère. Le Centre National.

 

Philadelphia- A new spiritual leader

 

The Haitian Ministry of Philadelphia acquires a new spiritual leader: The National Center of the Haitian Apostolate would like to inform you that the Haitian Catholic community of faith of Philadelphia has a new spiritual leader. His name is Father Alfred Lauricien of the Congregation of the Oblates. He takes over from Fr Gardy Villarson of the Congregation of the same religious congregation.

 

Father Villarson ministered to the Haitian ministry of Philadelphia for 8 years. He is a very humble priest and a great friend of the National Center. Under his leadership the vibrant Haitian community of Philadelphia was always involved in the activities of the National Center. Bishop  Guy Sansaricq wishes success to  Father Gardy  in these words: “Dear Fr. Gardy, Thank you for the great witness you provided to the people of Pghiladelphia and to the entire Haitian Apostolate of the US. May you now move forward to other ministries enriched by the experience you acquired here and surrounded by the Lord’s grace.”

The National Center of Haitian Apostolate is pleased to welcome Father Lauricien  to the Haitian ministry in the United States. We must continue to work for the evangelization of our people and for the glory of God. Bishop Guy Sansaricq, Father Yvon Pierre in union with the staff of the National Center wish you a warm welcome and success in your new ministry.

The National Center

_________________________________

Get Well Sister Madeline Swaboski

Sister Madeline

The staff of the Weekly Bulletin of the National Center for Haitian Apostolate would like to inform you that Sister Madeline Swaboski of the congregation of the Immaculate Heart of Mary (IHM) of the archdiocese Baltimore is sick. Her Talk Show  has been a regular feature on Radio Television Solidarity on Fridays and Saturdays at 5:00. She is forced to take a leave of absence from her talk show until January 2014. Sister Madeline has been collaborating with Radio TV Solidarity since its opening. She never misses her appointments. We will continue to broadcast the old emissions she have provided in the past. His Excellency Monsignor Guy Sansaricq, Founder of National Center for Haitian Apostolate  wishes a speedy recovery to Sister Madeline in these words:”Dear Sister, your words are always precious and your witness powerful. We trustingly place y6our health problems in the heart of the Blessed Mother. May she intercede for you along with us!  We love you dearly!.”

The staff of the Bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate commands Sister Madeline to our Blessed Lord.  May her ministry continue to testify to the power and glory of God acting in the midst of his people.

Brother Tob

___________________________

Congrégation des Filles de Marie Paridaens

45, rue Metellus, Pétion-Ville, Haïti,

                                               Tel:38247994

trssanon@yahoo.com

 

Sr Lucie

Cent ans au service de l’Education ! Cent ans au service du Peuple Haïtien.

                                                                                         Le 8 septembre 2013

A l’attention des anciens et anciennes élèves des Filles de Marie

 

 

Objet: Demande d’aide

 

 

Mesdames /Messieurs

 

 

Nous, les religieuses de la Congrégation des Filles de Marie  vous présentons nos  respectueuses salutations et profitons de l’occasion pour vous informer que nous allons célébrer le centenaire de l’arrivée de la Congrégation en Haïti, le 17 octobre 2013.

 

 

Nous aimerions entreprendre beaucoup d’activités au cours de cette année jubilaire mais sans votre geste de solidarité nous ne pouvons  pas grand chose. Aussi sollicitons-nous votre soutien pour la pleine réussite de ce jubilé. Votre support peut revêtir plusieurs formes. Elle peut être en nature ou en espèces.

 

 

Veuillez recevoir Mesdames/Messieurs, l’expression de notre profonde gratitude et l’assurance de nos prières.

 

 

 

______________________

Sœur Marie Th. Lucie Sanon

Supérieure Générale

Filles de Marie

 

Congrégation des Filles de Marie Paridaens

Brève Historique

17 octobre 1913- 17 octobre 2013

100 ans ! 100 ans ! Un centenaire ! Sur notre terre d’Haïti.

Au début de l’année 1913, une exposition internationale avait lieu en Europe et son siège était en Belgique. Haïti y envoya un délégué, Mr.Riboul DePescaye. Celui-ci s’extasia  devant un travail artistique réalisé à la main et il demanda : « Mais qui a fait cela ? » On lui répondit : « Les élèves des Filles de Marie Paridaens, de Louvain. »

Mr. Depescaye alla visiter les religieuses Filles de Marie à Louvain et s’entretint avec elles..

De retour en Haïti, il fit au Président Tancrède Auguste un compte rendu de sa visite à l’exposition internationale. En conclusion, il ajouta : « il faut faire venir les Religieuses Filles de Marie  en Haïti pour qu’elles apprennent  à nos jeunes  comment créer de la beauté.»

Le Président Tancrède Approuva  l’idée de son représentant  à l’exposition et demanda aux Filles de Marie Paridaens de venir ouvrir une école professionnelle à Port-au-Prince. Les Religieuses Filles de Marie acceptèrent la proposition. C’était une réponse audacieuse et pleine de risques. Pourtant deux religieuses Filles de Marie et deux jeunes filles belges  prirent la mer en août 1913 pour se rendre en Haïti. Elles y arrivèrent  le 17 octobre 1913 après trois mois de traversée.

Tout n’était pas près pour les accueillir. Les sœurs de la Congrégation des Filles de La Sagesse prirent ces missionnaires sous leur protection.

Le gouvernement de Michel Oreste hâta les préparatifs pour accueillir les nouvelles venues.

Au début de décembre 1913 les Filles de Marie entrèrent à Elie Dubois par la grande porte de la Rue du Centre. C’était, il y a un siècle ! Les Filles de Marie célèbrent donc le  Centenaire de leur arrivée en Haïti. Cent ans au service de la société haïtienne ! Cent ans de labeur pour aider les jeunes à vivre debout comme des fils et des Filles de Dieu.

L’Etat Haïtien, peu après l’arrivée des religieuses Filles de Marie, s’était rendu compte qu’elles avaient des savoirs multiples. C’est ainsi qu’on leur demanda à maintes reprises d’ouvrir des écoles de différents types à travers le pays. D’abord  à l’Ecole Professionnelle qui eut un grand succès on associa  une Ecole Normale. Ensuite vinrent l’Ecole d u Bel-Air, celle de la Fossette au Cap-Haitien, puis les Ecoles de la Vallée de Jacmel, de Pilate, de Verrettes, de Plaisance, de Belladère, de Saintard, de Laborde.

Deux Ecoles Normales ont été aussi confiées par l’Etat Haïtien  aux Filles de Marie : L’école Normale de Vaudreuil dans le Nord et celle de Marfranc dans la Grande Anse.

Actuellement les Filles de Marie dirigent 17 écoles fondamentales, professionnelles, secondaires, normales et une section universitaire. Ce sont surtout des écoles publiques car les Filles de Marie veulent travailler à la promotion du Peuple haïtien surtout des couches les plus défavorisées à travers un enseignement de qualité. La formation professionnelle revêt pour nous, les Filles de Marie, une  importance particulière mais le séisme du 12 janvier 2010 a bloqué ces types d’activités .Nous sommes décidées à repartir.

Le 17 octobre 2013, les Filles de Marie Paridaens auront donc 100 ans de travail avec le peuple haïtien.

Vingt deux sœurs belges nous ont donné leur vie et tout leur savoir professionnel et pédagogique. La relève est bien assurée par une centaine de sœurs haïtiennes. Malgré le séisme qui enlevé la vie à une quinzaine de sœurs  et a endommagé bon nombre de nos maisons nous sommes toutes debout  avec la force de que nous donne l’Esprit de Dieu et sous la protection de Notre Dame Du Perpétuel Secours. Nous voulons répondre : « Nous voici pour le service de la Patrie et de tous nos frères et sœurs d’Haïti qui cherchent à se relever. Avançons ensemble pour les 100ans !

Nous vous invitons tous à la célébration de ce centenaire à l’église Saint Pierre de Pétion-Ville, le 17 octobre à 10 h 00 Am.

 

Filles de Marie Paridaens

 

 

Au Vatican, l’heure n’est plus aux « Monsignori »

 

Monsignore

Le pape François aurait demandé à la Secrétairerie d’État de ne plus accorder aux prêtres les titres honorifiques de prélat

Prélats et évêques, lors de la messe d’inauguration du pontificat du pape François, le 19 mars 2013 sur la place Saint-Pierre de Rome, au Vatican.

Finis les « protonotaires apostoliques surnuméraires », les « prélats d’honneur » et autres « chapelain de Sa Sainteté » ? Temporairement en tout cas : le 12 avril dernier, en rencontrant le personnel de la Secrétairerie d’État, le pape François aurait en effet demandé de ne plus accorder ces honneurs qui permettent à leur titulaire, sans être évêque, de bénéficier néanmoins du titre de « monseigneur » et de porter la soutane violette ou la soutane filetée avec la ceinture de même couleur…

La décision – qui ne concerne toutefois pas les membres du corps diplomatique du Saint-Siège – est pour l’instant temporaire et ne s’applique que jusqu’à la prochaine réunion du groupe des huit cardinaux à qui le pape François à demander de le conseiller pour la réforme de la Curie. Elle est toutefois dans la droite ligne de la volonté du pape d’engager l’Église sur la voie d’un certain « dépouillement ».

Ces titres honorifiques sont en effet l’héritage des différents titres qui avaient éclos dans la cour pontificale du Moyen Âge et de la Renaissance. En 1968, par le motu proprio Pontificalis Domus, Paul VI avait déjà supprimé toute une kyrielle de titre dont les « chapelains secrets » et les « chapelains secrets d’honneur », tandis que les « camériers secrets surnuméraires » se voyaient gratifiés du titre de « chapelain de Sa Sainteté ». De même, les « prélats domestiques » devenaient « prélats d’honneur ».

Ces différents titres, qui agrègent leur titulaire à la Maison pontificale, sont une façon pour l’Église de récompenser les bons et loyaux services des prêtres diocésains. Elle est le plus souvent demandée par leur évêque à la Secrétairerie d’État, mais peut parfois être accordée par le pape lui-même.

Comme le soulignait jeudi le quotidien italien Il Messaggero, le patriarche de Venise, Mgr Francesco Moraglia – qui n’a pas renoncé, bien que n’étant pas cardinal, au privilège vénitien de porter les vêtements ecclésiastiques rouges – a été fin août un des premiers évêques a annoncé qu’il ne demanderait plus ce genre de distinction pour les prêtres de son diocèse.

Selon lui, le service de la communauté catholique dans les paroisses prime sur le titre. D’où sa décision d’une humilité plus utile que les titres honorifiques et inutiles : lorsqu’il s’adresse aux prêtres de sa curie, il ne dit donc plus « monseigneur » mais « don »…

N. S.

Le P. Gustavo Gutiérrez, « père » de la théologie de la libération, reçu par le pape François

« L’Osservatore Romano » signe la réconciliation entre Rome et la théologie de la libération

Le pape François a reçu, mercredi 11 septembre 2013, pour la première fois le prêtre péruvien Gustavo Gutiérrez, considéré comme le « père » de la théologie de la libération, a indiqué jeudi le Bureau de presse du Saint-Siège.

Cette audience privée n’avait pas été annoncée officiellement. Cette rencontre peut être considérée comme un pas de plus vers une réhabilitation de ce courant, né en Amérique latine dans les années 1970. La théologie de la libération a longtemps suscité la suspicion du Vatican, qui craignait des dérives marxistes.

L’Osservatore Romano lui avait consacré la semaine dernière un large espace, à l’occasion de la parution en Italie d’un livre déjà édité en 2004 en Allemagne : ses auteurs sont Mgr Gerhard Ludwig Müller, actuel préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, et le dominicain Gustavo Gutiérrez, âgé de 85 ans. Nommé par Benoît XVI, Mgr Müller se rendait souvent au Pérou quand il était archevêque en Bavière et avait noué des relations d’amitié avec le P. Gutiérrez.

« Vivre en solidarité avec les pauvres, lutter avec eux, annoncer l’Évangile à partir d’eux »

Né en 1928 à Lima, au Pérou, Gustavo Gutiérrez rejoint, à 14 ans, le Tiers-Ordre franciscain. Après avoir entamé des études de médecine et de philosophie à Lima, il entre au séminaire et est envoyé par son évêque pour ses études en Belgique, à l’université de Louvain, puis en France, à Lyon. Il rencontre alors Albert Gelin (dont il dira que les travaux sur « les Pauvres de Yahvé » ont orienté ses recherches), Gustave Martelet et des dominicains (Marie-Dominique Chenu, Christian Duquoc, Claude Geffré, Edward Schillebeeckx…).

Ordonné prêtre, il regagne le Pérou et la paroisse du quartier pauvre de Rimac à Lima, tout en donnant des cours à l’université catholique. En mai 1967, deux ans après le Concile auquel il a participé, il évoque devant des élèves de l’université de Montréal, les trois dimensions de la pauvreté : quotidienne, spirituelle, et comme engagement, celle qui « conduit à vivre en solidarité avec les pauvres, à lutter avec eux contre la pauvreté, à annoncer l’Évangile à partir d’eux. »

En mai 1969, le P. Gutiérrez se rend au Brésil plongé dans la dictature militaire. Il y rencontre des étudiants, des militants de l’action catholique, des prêtres, dont les témoignages vont enrichir sa réflexion, qui aboutit à son œuvre maîtresse : Théologie de la libération.

Non pas un programme politique

La libération dont parle Gustavo Gutiérrez n’est pas un programme politique. Au niveau économique, elle implique de s’attaquer aux causes des situations injustes. Au niveau humain : il ne suffit pas de changer les structures, il faut changer l’homme. Enfin, au niveau le plus profond, théologal : il faut se libérer du péché qui est le refus d’aimer Dieu et son prochain.

Cette théologie, qui remporte un large succès en Amérique latine, aux États-Unis, en Asie et en Afrique, se heurte à des oppositions : des pouvoirs économiques, politiques et militaires, en Amérique latine comme aux États-Unis ; mais aussi de catholiques qui l’accusent de faire appel, pour analyser certains aspects de la pauvreté, à la théorie de la dépendance qui utilisait des notions provenant de l’analyse marxiste.

En 1979, déjà, Jean-Paul II affirme qu’une « conception du Christ comme homme politique, révolutionnaire, comme le subversif de Nazareth, ne correspond pas à la catéchèse de l’Église ». En 1984, la théologie de la libération est sévèrement critiquée par la congrégation pour la doctrine de la foi, dont le cardinal Ratzinger était alors le préfet. Le P. Gutiérrez (qui entrera dans l’ordre dominicain en 1998), comme d’autres, devra s’expliquer, mais il ne sera jamais censuré ni sanctionné.

En 2004, au terme d’un processus de « dialogue » de vingt années, le maître de l’ordre dominicain recevra une lettre dans laquelle le cardinal Ratzinger « rend grâce au Très Haut pour la satisfaisante conclusion de ce chemin de clarification et d’approfondissement ».

L’option préférentielle pour les pauvres reconnue comme une intuition juste

Archevêque de Buenos Aires, le cardinal Jorge Mario Bergoglio, défenseur d’une Église des pauvres, a toujours été critique des théologiens de la libération, pour les mêmes raisons que son prédécesseur.

Toutefois, selon Mgr Müller, si le cardinal Ratzinger avait critiqué la théologie de la libération dans ses documents doctrinaux de 1984 et 1986, il y avait aussi reconnu des intuitions justes, notamment l’option préférentielle pour les pauvres. C’est dans cette perspective que s’inscrit le rapprochement actuel, selon les vaticanistes.

Martine de Sauto avec AFP

___________________

Proverbes

1. Bon bonjou montre chemen

2. Lanmou pakonn pantalon pyese

3. Tout tambou pagen bon son

4. Bourik pa janm wè longè zòrey li

5. Se lè lajan fini ou konn valè fanm

6-Pye kout pran devan

 

Bon à savoir               Liturgy revisited-Part I                               Deacon Paul Dorsinville

SOME FUNDAMENTAL PRINCIPLES OF LITURGY

God always takes the initiative: Creation, Revelation, Incarnation, Redemption, Church

God has set the way to pray and adore from the Pentateuch to the Book of Revelation

Jesus has instituted the Church, the Eucharist and the Sacraments

Importance of the Assembly: Sinai Covenant, Nehemiah and the renewal of the Covenant, the Mystical Body of Christ, inclusion, one of the form of the presence of Jesus

Participation in function of roles:

The Bishop, high priest of his diocese, and the priest(s) acting in the name and person of Christ at the head of God’s People

The deacon(s) ensuring the Service of the Word, of Liturgy and of Charity-Justice-Administration

The laity fully and consciously participating to the prayers, songs, acclamations, dialogues in unity of postures and actions. Some among them are temporarily commissioned as representatives of all for hospitality, music and song, altar service, reading, distribution of communion, decoration, etc. in measure to their capacity without detriment to their primordial mission and responsibility of family, work and transformation of Society and without discrimination in regard to the other faithful – all called to holiness and evangelization. The same applies to religious in their witnessing of the evangelical counsels.

Everything must contribute to the experience of the PASCHAL MYSTERY of the Passion, Death, Resurrection and Ascension of Jesus beyond time and space

No place for improvisation and showmanship

Valid cultural adaptations must be authorized by the diocesan bishop

Importance of the Sunday and the Parish assembly

Sense of Parish, Diocese and of Universal Church

The church or chapel most often in the shape of a cross, place of encounter of Heaven and Earth, God and the Community, vertical and horizontal, transcendence and immanence, – reverence

Decoration in function of seasons, solemnities, feasts, etc. Quality and presentation of books, objects, vestments, art, etc.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s