REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 22ND SUNDAY IN ORDINARY TIME (Sept. 1st, 2013)

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 22ND SUNDAY IN ORDINARY TIME (Sept. 1st, 2013)

Sirach 2, 17-29; Psalm 68; Hebrews 12, 18-24; Luke 14, 7-14

By +Guy Sansaricq.

The lesson today is about humility, not a very popular topic. Who likes to be overlooked, ignored or left behind? Modern psychology stresses the importance of self esteem and assertiveness. That seems to go against any form of self effacement. Yet Jesus bluntly tells us “When you go to a banquet do not seek the place of honor. Rather take the lowest place.” He then concludes with an astonishing statement “Everyone who exalts himself will be humbled but the one who humbles himself will be exalted.” Jesus obviously likes people like Mother Teresa, Martin de Pores, Pierre Toussaint and the like.

People who are arrogant, inflated with their own selves tend to be unjust, inconsiderate and harmful to society. Love, service and self denial are totally foreign to their mindsets. Little do they see that Humility is simply a requirement of love! A well balanced person feels no urge to look bigger than he actually is. He wastes no time putting on a mask to improve his appearance.

To this first teaching Jesus added another one just as astonishing and challenging: “When you hold a banquet, invite the poor, the crippled, the lame and the blind” not simply your friends, rich neighbors and relatives.” Let us admire Jesus’ sense of concern for the poor, the marginalized and the outcast of society! The Gospel is all about prayer and praise to God; but it’s equally about a new outlook on life.

Worship of God and commitment to the poor go hand in hand. There is a social doctrine of the Church.

Many great Christians bear witness to it. What about yourself? Humble service of neighbors is an absolute test of the genuineness of one’s love for God! Blessed be God for this enlightening teaching!

REFLEXIONS SUR LES TEXTES DU 22ème DIMANCHE ORDINAIRE (1er SEPT. 2013)

Sirach 2, 17-29; Psaume 68; Hebreux 12, 18-24; Luc 14, 7-14                           Par +Guy Sansaricq

La société moderne tend à considérer les humbles comme des gens résignés, sans attrait et sans dignité. Ce sont les vaincus de la vie. Mais écoutons Jésus nous dire aujourd’hui que “ceux qui s’élèvent seront abaissés et que ceux qui se rabaissent seront élevés.” Que veut-il nous dire?

Les vantards, ceux qui ne pensent qu’à eux-mèmes et qui cherchent partout la première place sont de mauvais candidats pour son Royaume. L’humilité au contraire est une vertu exquise qui rayonne sur la face des saints. Pensez à Mère Therèse, à Martin de Pores ou Pierre Toussaint! Pensez à des milliers de missionaires et de religieuses, à des milliers de laics mariés. Leur sens profond de l’égale dignité de tous les humains, leur esprit de dévouement et de service les portent naturellement à ètre humbles.

Ce sont précisément ceux-la qui souffrent d’insécurité ou de complexe d’infériorité qui ressentent constamment le besoin de se faire remarquer et applaudir. Leur maladie est de se faire voir, de paraitre car il se sentent insignifiants. Leur attitude et comportements empoisonnent  la société!

Celui ou celle qui met sa sécurité en Dieu ne se soucie pas des honneurs du monde qui se dissipent aussi vite que le parfum des fleurs. Comment peut-on aimer quand on ne pense qu’à soi?  Ecoutons aussi une seconde remarque de Jésus: “Quand vous offrez un banquet, ne manquez pas d’inviter les pauvres, les estropiés, les boiteux, les aveugles” et pas seulements les parents, amis et voisins riches.” Jésus nous ouvre les yeux sur la dimension sociale de son Evangile. L’au-dela, bien sùr! Mais une vision qui change le présent. La charité humble et active dans le monde d’aujourd’hui est le signe le plus éclatant de notre conversion au Christ. Chrétiens, Il ne s’agit pas seulement d’aumone; Dans la prière, découvre comment toi-aussi, tu peux faire de l’au dela une réalité visible aujourd’hui. C’est ta mission de baptisé!

Monseigneur Guy Sansaricq

_____________-___________________________-________

Pensée de la semaine: “Le chemin qui conduit à Dieu n’est pas long; c’est nous qui ne savons pas comment marcher bien souvent”

 

 

Thought of the week: “The path that leads to God is not long, it is we who do not know how to walk very often”

Pensamiento de la semana: “El camino que conduce a Dios no es larga, es lo que no saben cómo caminar con mucha frecuencia

________________________________________________

 

Le Père Smarth une grande fierté du Peuple Haitien-Editorial


La Radio Télé Solidarité dans son effort de rencontrer tous les bâtisseurs de foi de la communauté Haitienne  a eu le grand privilège d’avoir un entretien avec le Père William Smarh qui est parmi les grandes figures  de l’’Eglise Catholique d’Haiti. Ce dernier est plus qu’une fierté pour la communauté Chrétienne Catholique d’Haiti et de la Diaspora pour sa  grande simplicité  , son savoir  et son grand amour pour l’Église Catholique et le Peuple Haitien Le Père Marc Arthur Francois,  leader spirituel de la Communauté Haitienne de la paroisse de St Patrick de l’archidiocèse de Newark et un   prêtre qui met tout son Coeur et sa disponibilité pour l’avancement du  Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger a conduit l’entretien avec le Père Smarth.Le Père Marc Arthur  dans son introduction a dressé un portrait du Père Smarh  nous faisant savoir que celui-ci a marqué l’Histoire de l’Église Catholique d’Haiti comme celle de la pastorale Haitienne de la Diaspora.

Selon le Père Marc Arthur Père Smarth est l’un des pionniers de la pastorale Haitienne de la Diaspora. Il est aussi l’un des prêtres qui a lutté pour l’introduction de la langue créole  dans les célébrations Eucharistiques de la communauté Haitienne du diocèse de Brooklyn.

Père Smarth nous fit savoir qu’il a été expulsé d’Haiti en 1969 par le dictateur Francois Duvalier. Pour deux ans et demi il se retrouva à Rome pour des études en théologie morale. il est arrivé à New York en Décembre 1971. Il nous parla de son ministère dans le diocèse de Brooklyn avec les regrettés Pères Antoine  Adrien , Emile Jacquot comme aussi avec Le Père Urfié et Monseigneur Guy Sansaricq. Il mit  l’accent  sur les livres de liturgie “Fê Sa pou chanje nom mwen” à la rédaction desquel il a travaillé.

Ces livres ont paru au début des années 1970. Ces livres ont été très bien accueillis par l’Église d’Haiti. Il continua pour nous dire  son espérance dans la lutte du peuple Haitien. Il insista que la période des Duvalier n’était pas meilleure qu’aujourd’hui. Sous les Duvaliers 3 personnes ne pouvaient pas s’asseoir pour parler librement. Il faut reconnaître le travail de la presse. La liberté d’expression est un grand acquis de l’après 1986.

Par contre il insista que Haiti continue à faire marche arrière dans Bien des domaines. Malgré tout il persiste à croire qu’un jour Haiti renaîtra de ces cendres . Il n’y a pas de changement spontané. Dans une lutte il ya toujours des moments de surprise. Le Père Smarth continue à être un grand défenseur de la langue Créole. Il nous dit utiliser cette langue partout où l’on l’invite pour des célébrations Eucharistiques  ou des retraites. Il est très concerné de l’utilisation de la langue créole dans les célébrations Eucharistiques dans toutes les paroisses Catholiques d’Haiti. Le Père Smarth  a 82 ans.

il nous fit savoir qu’il pense  à prendre sa retraite afin de permettre à d’autres d’émerger ou de venir avec d’autres idées

Le Père Smarth nous parla de  son experience  au  Centre Inter-Instituts de Formation Religieuse CIFOR  ou il est professeur de Theologie et directeur des etudes. Selon Le Père Smarth  CIFOR  est dans la bonne voie mais il ya encore des problème d’espace et de bibliothèque. Il nous parla  de l’Université Notre Dame  qui fait beaucoup de progrès, il nous informa que Notre Dame fait partie des Universités Catholiques Internationales ce qui selon lui est un signe de progrès, il nous parla de l’ouverture de la faculté de pharmacie de l’Université Notre Dame  à Port-au-Prince et de la faculté des lettres et des Sciences Humaines FLESH qui sera dirigée avec la collaboration du CIFOR. Il espère aussi que l’université Notre Dame offrira en 2014 des programmes de maitrise et de doctorat en Theologie.

Il pense que Monseigneur André Pierre , recteur de l’université Notre Dame fait un très bon  travail.

Enfin Le Père Smarth  nous parla de la prochaine parution de son livre sur l’histoire de l’Eglise Catholique de 1492 jusqu’a 2003 qui probalement verra le jour à la fin de l’Année 2013. Notre desir c’est de voir paraitre un jour une histoire de la Pastorale Haitienne en Diaspora avec  ses problèmes , ses defis  et ses perpectives d’avenir y compris l’impact de Radio-Tele-Solidarite et du bulletin hebdomadaire du Centre National.

Le livre du Père  Smarth sur l’histoire de l’Église sera un grand cadeau à la grande communauté Catholique d’Haiti et de la Diaspora.

Le Père Smarth a 53 ans de vie sacerdotale. Il est une grande fierté pour notre people. Il croit fermement en la ncessité d’une société plus égalitaire dans notre Pays . Pour entendre l’entretien du Père Smarth cliquez sur ce link http://youtube/mq7FyXZ_j2k

Cet entretien sera également televisé à radio Télé Solidarité le Dimanche 1er Septembre

2013 à 8:00 heures Pm

Frère Tob

Pour le Centre National

Father William Smarth a great pride for Haitian people-Editorial

Smarth 25-1

Radio TV Solidarité in its effort to meet all the faith-builders of the Haitian community felt it a privilege to have an interview with the canonist Father William Smarth who is among the greatest figures of the  Catholic Church of Haiti. He is a a great pride for the Christian Catholic community in and outside of Haiti. Al appreciate his great simplicity, his knowledge and love for the Catholic Church and the Haitian People Father Arthur Marc Francois , spiritual leader of the Haitian community in the parish of St. Patrick in the Archdiocese of Newark and one of the priests who put all his heart and skills to advance the National Center of the Haitian Apostolate led  the interview for radio TV Solidarité.

Father Marc Arthur in his introduction drew a portrait of Father Smarth and informed us that Father put his mark on the history of the Catholic Church in and out of Haiti. According to Father Marc Arthur  Father Smarth is one of the pioneers of the Haitian ministry in the Diaspora He is one of the priests who fought for the introduction of the Creole language in the Haitian Eucharistic celebrations in the Diocese of Brooklyn.

Father Smarth father informed us that he was expelled from haiti in

1969 by the dictator Francois Duvalier. He then went to Rome for two and a half years for studies in moral theology. He arrived in New York in December 1972 , he spoke about his ministry in the Diocese of Brooklyn with Fathers Antoine Adrien and Emile Jacquot now deceased and with Father Urfié and soon to be Bishop Guy Sansaricq. He noted that one of his achievements during that time has been his contribution in the redaction of the Creole Liturgical missals “Fê sa pou nou sonje mwen” books published in the early seventies which were widely used here and in Haiti.

He continued to tell us of his hope in the ultimate success of the struggle of the Haitian people for freedom and progress. He stressed that the period of the Duvalier was no better than today. Under the Duvaliers’regime 3 people could not sit and talk together for fear of an eventual denunciation. Now things have changed. The freedom of the Press has been a great gain since after 1986.

He sadly admitted that Haiti continues to move backward yet still believes that some day Haiti rise again from its ashes.

In a struggle, there is no spontaneous change. There are always moments of surprise Otherwise, Father Smarth continues to be a great defender of the Creole language.

He tells us he uses the Creole language everywhere he is  invited for Eucharistic celebrations and retreats. He is convinced that he use of Creole in the Eucharistic celebrations in all Catholic parishes is pastoral imperative.

Father  Smarth is 82 years old ,  he truly considers retirement to allow others to emerge and generate new ideas

Father Smarth spoke about his experience at the Center for Inter- Religious Training Institutes CIFOR where he is professor of Theology and director of studies . According to Father Smarth CIFOR is on the right track but there are still problems of space and library. He spoke also about  Notre Dame University that has made tremendous progress. Notre Dame University in Haiti is now a member  of Catholic Universities International. That is a remarkable achievement. They are opening a pharmacy faculty and also a faculty of Arts and Human Sciences FLESH that will be led by CIFOR. Besides, the University of Notre Dame will be in 2014 offering masters programs and doctoral degrees in theology . He thinks Monsignor André Pierre , rector of the University of Notre Dame is a very wonderful job at his post.

Finally Smarth Father told us about the soon to come publication of his book on the history of the Catholic Church from 1492 until 2003. That book will see the light of day toward the end of this year. Our hope is to see a similar work on the history of the Church in the Diaspora.

The book of Father Smarth on the history of the Church will be a great gift to the Catholic community in Haiti and abroad. Father Smarth has 53 years of priestly life and he is a great pride for our people and all those who aspire to a more egalitarian society in our country. To hear the interview of Father Smarth please click in this link http://youtu.be/mq7FyXZ_j2k.  His interview will be broadcasted at Radio TV Solidarité on Sunday, September 1st at 8:00 Pm

brother Tob

for the National Center

Saint Angela’s Haitian Community in Bo

On Sunday, August 25, 2013, Radio TV Solidarité was present at the 1:30 PM mass at the parish of Saint Angela of the Archdiocese of Boston. The Haitian community of this parish is the largest Haitian catholic community of the Archdiocese of Boston

Father Gustave Miracle, the spiritual leader of this community, has just completed a Master degree in the field of moral theology at the Jesuits’ Boston College and is a candidate for a doctorate in the same field.  Father Miracle, a very brilliant and fine Haitian priest, is known as a great Communicator, gatherer, and very close to the people of God.

It is important to take a brief look at the Catholic Church of the archdiocese of Boston before and after 2002.  Before 2002, the Catholic Church in Boston was a church where some large parishes had 7 masses on weekends and every mass has at least 1200 attendants. With the crisis of 2002, that shook the Church in Boston, these large parishes are reduced to have 3 masses where the president of the Eucharistic celebrations welcomes between 150 and 300 participants. Since the 2002 crisis, the Catholic Church in Boston is a mission church .

Father Merès Esterlin of the diocese of Hinche was the celebrant and homilist at the Creole mass of 1:30 PM on August 25th at St Angela’s. Fr. Merès, in his homily, focused on the importance of faith. He insisted that no one is the owner of the word of God because we must always consider us as useless servants. The Lord is and always will be the owner of his garden. He invited the people of God to fight and accept to enter through the narrow door. He spoke of St Louis as father of family, politician and man of God. He added that St. Louis was very close to the poor of his time. He understood that the poor are the beloveds of God. He pointed out the politicians of our country who have several women and several children. He said that the politicians of our country do not respect God.  He exhorted the people of God to follow the example of St. Louis who is an example of sharing, honesty and justice. He added that Haiti can feed its children but the problem there is a small group of people who take too much and the vast majority dying of hunger. Father Sterling was very cheered at the end of his homily.

The Haitian community of the Parish of Saint Angela has several choirs and every creole mass is always a great time to sing the glory of God. It is a parish that enjoys the participation of numerous Haitian musicians. Lucien Daniel is the organist and Dr. Daniel Beauplan, the guitarist. They are real artists and are parishioners of Saint Angela. There are people from all regions of Haiti in the parish of Saint Angela

Father Miracle, the ministering priest at Saint Angela, was the guest of radio TV Solidarity. In his interview with Brother Tob, he let us know how the Haitian community of the St. Angela parish is lively. He continued to tell us that the St Angela Haitian community has two masses (7:00 Am and 1:30 PM) in creole every Sunday and it welcomes an average 850 people for 2 masses in Creole and sometimes 1200 people. St Angela has a collection of $3,500.00 every week; but the Parish of Saint Angela has an expenditure of $7,600.00 per week. He expressed his great appreciation for the support of His Eminence Sean Cardinal O’Malley OFM, Archbishop of Boston, who continues to do his best to support the indebted parishes of the Archdiocese like St Angela’s.

Father Miracle insisted that the Church should be a haven of peace, hospitality, and solidarity for immigrants. According to the last census, the Haitian population in Boston is estimated at 80,000. Some of them have very good jobs and prestigious position in the great society but the large majority has 2 jobs for the minimum wage, and can just pay the bills. Father Miracle spoke to us about the Haitian Apostolate of Boston which, according to him, is on the right track with meetings every month with members of the Brotherhood of Haitian priests, and 3 lay people per Haitian community of the of the Archdiocese of Boston. He also pointed out the challenges of Haitian ministry in Boston where the priest must be a missionary in a church that seeks to save souls.

He spoke of his joy of being a priest at St Angela’s. He is very aware of the involvement of the Haitians in the parish. He mentioned that 90% of Catholic school students of St Angela’s Pre-K and Elementary School are of Haitian descent and told us that the youth is very committed, and some of them are extraordinary ministers of the Eucharist.

Father Miracle encourages people involved in Haitian Ministry to use the media for evangelization. He took the example of the Our Holy Father Pope Francis the First who sends a message on Twitter every day for the people of God. He said that the Radio TV solidarity viewers will have the chance to see on the small screen of Radio Tele Solidarité each month the Sunday mass in creole of the Parish of Saint Angela and soon, he is going to continue his talk show at Radio TV Solidarité on the History of the Church.

Finally, the creole mass of the Parish of Saint Angela will be broadcasted on Sunday, September 1, on the screen of Radio TV Solidarité and the interview  of Fr. Miracle will be broadcasted on Sunday, September 1, at 9:00 Pm at Radio TV Solidarité. I invite you to click on the links to see the Saint Angela’s Haitian creole mass from August 25, 2013. I have to say a big thank you to our great friend Harry Cantave of Radio TV Solidarite who helped us to see the images of this great Eucharistic celebration.

Brother Tob, for the National Center

Messe à la Paroisse Sainte Angela et Entretien avec le Père Gustave Miracle

 

Sean

25 Aout 2013. SOLIDARITE. Le dimanche 25 août 2013, Radio Télé Solidarité était présente à la messe de la paroisse Sainte Angela de l’Archidiocèse de Boston. La
communauté haïtienne de cette paroisse est l’une des plus larges communautés haïtiennes de foi catholique de l’Archidiocèse de Boston. Le Père Gustave Miracle en est l’Accompagnateur. Ce dernier vient juste de terminer une Maîtrise en Théologie Morale à Boston Collège où il poursuit ses études pour décrocher un doctorat dans la même discipline. Le Père Miracle est un prêtre très brillant et est connu dans la pastorale haïtienne de la diaspora comme un grand communicateur, un
grand rassembleur et un prêtre très proche du peuple de Dieu.

Par ailleurs, il est important de jeter un bref regard sur l’Église Catholique de l’Archidiocèse de Boston avant et après 2002. Avant 2002, l’Église
catholique de Boston était une église où certaines grandes paroisses avaient 7 messes le dimanche et chaque messe avait au moins 1200 participants. Avec la crise de 2002 qui a secoué l’église catholique de Boston, ces grandes paroisses sont réduites à 3 messes; et le président de ces célébrations eucharistiques accueillent entre 150 et 300 participants.
Depuis la crise de 2002, l’Église catholique de Boston est en mission. Le Père Merès Esterlin du diocèse de Hinche était le célébrant principal et prédicateur à la messe en créole de1:30 heures PM à la paroisse Sainte Angela. Le Père Esterlin a mit l’accent dans son homélie sur la foi en insistant aussi sur le fait que “personne est le propriétaire de la parole de Dieu car nous devons toujours nous considérer comme des serviteurs inutiles, le Seigneur est et sera toujours le propriétaire de son jardin”. Le Père Esterlin a invité également le peuple de Dieu à “lutter” et à “accepter la porte étroite” tout en parlant de St Louis comme “père de famille, homme politique et homme de Dieu. Un homme juste et très proche des pauvres, qui a compris que ces derniers sont les bien-aimés de Dieu”.

Miracle

En outre, dans son homélie, le Père Esterlin a fait allusion aux homes politiques de notre pays qui ont “plusieurs femmes et plusieurs enfants” et “ne respectent pas Dieu”. De plus, a souligné le Père Esterlin, “il est possible, même si on est chef, de servir Dieu”. Ainsi, il a exhorté le peuple de Dieu à “suivre l’exemple de St Louis qui est un exemple de partage, d’honnêteté et de justice”. Il encouragea de ce fait les fidèles à “se méfier de ceux qui nous tentent” en ajoutant que “Haïti peut nourrir ses enfants”, mais “le problème c’est qu’il y a un petit groupe de gens qui prennent trop et la grande majorité crève de faim”. Le Père Esterlin a été très ovationné à la fin de son homélie.
D’autre part, la communauté haïtienne de la paroisse de Sainte Angela a plusieurs chorales et chaque messe en créole est toujours un grand moment pour
chanter la gloire de Dieu. C’est une paroisse où l’on rencontre beaucoup de musiciens haïtiens. L’organiste Lucien Daniel et le docteur guitariste Daniel Beauplan sont des artistes qui sont des paroissiens de Sainte Angela. On trouve aussi des gens de toutes les régions d’Haïti à la paroisse Ste Angela.

Sean1

Le Père Miracle, dans son entretien avec Brother Tob, a souligné combien “la communauté haïtienne de la Paroisse Ste Angela est très vivante” tout en précisant que “la communauté haïtienne de Sainte Angela a deux messes en créole chaque dimanche” et qu’elle accueille en moyenne 850 personnes pour les 2 messes en créole et en période pascale 1200 personnes”. 
De plus, selon les informations données par le Père Miracle, “Sainte Angela a une quête évaluée à $3500 US chaque semaine” mais “la paroisse a une dépense de $7600 US chaque semaine”. Le Père Miracle a aussi voulu exprimer sa grande reconnaissance à son Éminence Cardinal Seán Patrick O’Malley OFM, Archevêque de Boston, qui, dit-il, “continue à faire de son mieux pour soutenir ces paroisses déficitaires comme Sainte Angela” et a insisté pour dire que “l’Église doit être une havre de paix, d’hospitalité et de solidarité pour les immigrants”.

 

Lafontant13

Selon le dernier recensement, la population haïtienne de Boston est estimée à 80 000 habitants. Il y a quelques uns qui ont de très bons
emplois et qui brillent dans la société; mais, il y a encore une grande majorité obligée à avoir 2 emplois pour recevoir le salaire minimum.
Entre autre, le Père Miracle nous a parlé de la pastorale haïtienne qui, selon lui, est “sur la bonne voie : avec des réunions mensuelles avec des membres de la Fraternité des Prêtres haïtiens et 3 laïcs de chacune des 7 communautés de foi de la communauté haïtienne de l’Archidiocèse de Boston”. Il a mis aussi l’accent sur les défis de l’Apostolat haïtien de l’Archidiocèse de Boston où le prêtre doit être “un missionnaire dans une Église qui cherche à sauver les âmes”.

Le Père Miracle n’a pas manqué de nous parler de “sa joie d’être le leader spirituel de la communauté haïtienne de la paroisse Sainte Angela”. Il est “très conscient de l’implication de ses fidèles dans la paroisse” et mentionna que “90% des élèves de l’école catholique de la Paroisse sont des haïtiens”. Il nous a dit également que “Sainte Angela est une paroisse qui a beaucoup d’activités et les jeunes de la paroisse sont très engagés. Parmi eux, il y a des ministres extraordinaires de l’eucharistie”.
Le Père Miracle encourage les gens impliqués dans la pastorale haïtienne à “utiliser les moyens de communication pour l’évangélisation”. Il a pris l’exemple du Pape François qui envoie un message sur Twitter chaque jour pour le Peuple de Dieu. Il nous a dit que les téléspectateurs de Radio Télé Solidarité auront l’opportunité de voir sur leur petit écran chaque mois une messe dominicale en créole de la Paroisse Sainte Angela et il compte recommencer sous peu son émission à Radio Télé Solidarité sur l’Histoire de l’Église.

Enfin, la messe à la paroisse Ste Angela sera diffusée le dimanche 1er septembre 2013 sur l’écran de Radio Télé Solidarité ainsi que l’entretien avec le Père Miracle à 9:00 heures Pm sur les antennes de la Radio. Veuillez cliquer sur les links pour voir la messe du 25 août 2013 de la paroisse Sainte Angela. Un grand merci au Père Gustave Miracle pour sa disponibilité et à notre grand ami Harry Cantave qui nous a permis de voir les images de cette grande célébration eucharistique.

Brother Tob,pour le Centre National

_________________________

4 Septembre 2013-Premier Anniversaire du grand départ de Sœur Eugenie Pierre FDM pour la maison du Père

Sr Pierre
Le Mercredi 4 septembre 2013 marquera le premier Anniversaire du grand départ de la très bonne sœur Eugenie Pierre, supérieure de la congrégation des filles de  Marie pour  la maison du  Père après son pèlerinage sur terre ou elle essaya de suivre son maitre comme une servante fidèle , joyeuse et pleine d’espérance

Soeur Lucie Sanon , la nouvelle Supérieure Générale de la congrégation des filles de Marie considéra le décès de Soeur Eugenie comme un deuxième séisme pour sa congrégation. Soeur Lucie était très proche de la regrettée Soeur Eugenie. La Supérieure Générale  Soeur Lucie nous dit dans un bref appel Téléphonique que les filles de Marie continueront à prier pour le repos de l’Ame de Soeur Eugenie le 4 Septembre 2013.. Radio Télé Solidarité observera une journée de Deuil  en ce 4 Septembre avec seulement des chants de Marie, Musique classique , chapelet pour honorer la mémoire de la regrettée Sœur Eugenie

Rappelons que Sœur Eugenie Pierre est originaire de  Camp Perrin, tout près des Cayes. Fille de Mr et Mrs Pantal Pierre, elle est la sœur de Marie Lourdes Pierre, Ghislaine Pierre, Clotilde Pierre et Romuald Pierre. Elle est entrée en Religion chez les Filles de Marie en 1977. Elle a prononcé ses premiers Vœux en 1980 et ses Voeux Perpétuels en 1986.

Elle a successivement travaillé à La Vallée de Jacmel, à La Higuera- El Seibo (1986-1997) et à Hato Damas – San Cristobal  (1997-2012).

A Hato Damas, elle a dirigé l’école professionnelle « Centro Labora de Hijas Marias » affiliée à INFOTEP où des centaines de jeunes trouvent une formation de haute qualité. Elle a été élue Supérieure Générale de la Congrégation des Filles de Marie en 2008.

Monseigneur Guy Sansaricq fondateur du Centre National et directeur de radio Télé Solidarité et fondateur du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’étranger présente ses sympathies aux Filles de Marie à l’occasion du premier anniversaire de la mort de Sœur Eugenie tout en leur assurant de ses humbles prières

Les Filles de Marie ont 3 maisons en République Dominicaine, une maison au Cameroun et des maisons à New York. . Il est important de mentionner que le 17 octobre 1913, deux religieuses belges et une laïque sont arrivées en Haiti. La congrégation est d’origine belge et actuellement, et  il y a quatre communautés en Belgique. Même si l’activité apostolique des valeureuses   soeurs  de la Belgique est réduite à cause de l’âge mais leur présence a une signification importante pour l’Église

Le Personnel du Bulletin du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’étranger invite tous ses amis et amies à avoir  une intention dans leur prière pour les valeureuses et remarquables soeurs de la congrégation des  Filles de Marie qui font un travail colossal au niveau de l’Éducation, de la santé et de la pastorale dans notre chère Haiti et dans la diaspora à l’occasion du premier anniversaire du grand départ de Sœur Eugenie Pierre

Frère Buteau (Brother Tob)

Pour le Centre National

________________________________

Entretien avec le Père  Montfortan Jackson Fabius


Radio Télé Solidarité a été très heureux d’accueillir le Père Jackson Fabius de la Congrégation des Pères Montfortains pour un entretien le Vendredi 23 Aout. Il vient d’obtenir une maîtrise en théologie Biblique à l’université Grégorienne surnommée le Harvard des Papes.

Il nous parla de son itinéraire spirituel et des raisons qui l’ont motivé à choisir la congrégation des Pères Monfortains.  Il nous dit que la mission des  Montfortains est très proche des pauvres et des méprisés. Il évoqua avec tristesse le souvenir des 10 séminaristes et du prêtre décédés au cours du séisme du 10 Janvier 2010. Il doit retourner sous peu en Haiti pour être le responsable  des Séminaristes Montfortains , il nous parla aussi les défis de ce nouveau ministère celui d’aider ces futures prêtres  à bien discerner leur vocation et d’aider  ces futurs prêtres à être des prêtres selon le Coeur de Jesus. Il nous parla de son expérience à Rome, la Cité Éternelle. Rome lui a permis de mieux connaître l’Eglise Catholique et de rencontrer beaucoup de leaders Spirituels Le Père Fabius est parmi les lecteurs du bulletin  du centre National. Il nous dit qu’avec le bulletin  il était resté très proche de la communauté Haitienne  bien qu’il fut très loin du pays. Il mentionna que les Monfortains arrivèrent en Haiti en l’année en 1871. Le père Fabius est un prêtre très dynamique, heureux dans le sacerdoce et qui a un grand amour pour son Eglise et son pays d’origine. Cliquez sur ce link et vous pouvez entendre l’entrevue du Père Fabiushttp://youtu.be/w2BoxDnrNqI. Le Centre National de l’Apostolat Haitien lui souhaite du succès dans son nouveau ministère en Haiti.

Brother Tob.

Interview with Father Jackson Fabius

Radio TV  Solidarite was happy to interview Father Jackson Fabius a priest of the Congregation of Montfort Fathers. That was Friday, August 23. He just obtained a masters degree in Biblical Theology at the Gregorian University in Rome.

He spoke of his spiritual itinerary and the reasons that motivated him to choose the community of the Monfort fathers. He told us that the Monfort missioners are very close to the poor and outcasts of our time. He spoke with sadness about the 10 seminarians and priests who died in the earthquake of January 10, 2010. He should return to Haiti very shortly to be in charge of the Montfort seminarians. He also told us about the challenges of this new ministry aimed at helping these future priests to discern their vocation and helping them to be priests according to the Heart of Jesus. He spoke about his experience in Rome, the Eternal City. Rome allowed him to better know the Catholic Church and to meet many Spiritual leaders. Father Fabius is among the readers of the newsletter of the National Center. He told us how through the weekly bulletin of the National Center he remained very close to the Haitian community although living in a distant land..

He mentioned that  Montfort fathers arrived in Haiti in the year 1871 FATHER. Fr. Fabius is a very dynamic priest, happy in the priesthood and HE has a great love for his Church and his country. Click on this link and you can hear the interview with Father Fabius

http://youtu.be/w2BoxDnrNqI. The National Center of the Haitian Apostolate wishes him success in his new ministry in Haiti.

Brother Tob

Congrégation des Pères  Montfortains Les funérailles du Père Joe Telcin

Telcin

Le Diocèse de Jérémie a la profonde douleur

 Mort  tragique du

Révérend Père Joseph TELCIN,

religieux Montfortain, Curé-Fondateur

                        de la paroisse Saint Louis Marie Grignon de Montfort de Lassise, survenue le vendredi matin 23 Aout 2013,

Chers confrères,

Merci fraternel à ceux d’entre vous qui manifesté leur proximité avec nous dans l’épreuve qui vient de frapper la province. Merci pour les messages de sympathies partagées !

Les funérailles de notre frère Joe Telcin, célébrées ce matin au Centre paroissial de St Louis Roi de France ont été grandioses, dignes de ce vaillant apôtre appelé à fonder dans des conditions difficiles, la paroisse S Louis Marie de Montfort de l’Assise sur le diocèse de Jérémie (on pense aux pionniers d’autrefois qui ont sacrifié leur vie dans leur mission de fondation des paroisses du diocèse de Port-de-Paix).

Mgr Quesnel a présidé, Mgr Colimon et Mgr Gontrand Decoste (dioc. de Jérémie) l’accompagnaient. Père Ciné Syriaque a donné l’homélie de circonstance. Sans compter les nombreux séminaristes présents, nous étions plus de 60 prêtres à concélébrer, (moyenne d’âge probablement autour de 40 ans…)

Une foule considérable a participé : la famille de sang de Père Joe, sa famille religieuse de montfortains et montfortaines, de nombreux  autres religieux et religieuses, des délégations de fidèles venus du diocèse de Jérémie, du diocèse de Port-de-Paix dont il est originaire, et de la paroisse de Gros Morne où il était en mission avant de partir pour le Sud…

Le provincial P. Laurent et ses conseillers, les pères Wilner, Ti Jean, Wismick et Ciné, se sont dépensés sans compter pour assurer à notre regretté confrère toute l’attention fraternelle qu’il méritait à l’occasion de son départ si inattendu et si brutal : aller-retour éprouvant du Provincial et de son vicaire pour participer à Jérémie à une célébration qui a eu lieu mardi, multiples démarches de l’économe pour finaliser le transport du défunt et tant de contacts et de préparations matérielles, mobilisation enfin, sous la conduite avisée du curé de la paroisse, de toutes les instances du Centre paroissial de St Louis pour le déroulement des funérailles et l’accueil de tous, y compris tous les confrères de la province, dont certains, en mission à l’étranger en  temps ordinaire, sont de passage au pays pour un temps de vacances…

Chacun a donné le meilleur de soi-même et la cérémonie, magnifique, a été le couronnement de tant d’efforts conjugués : un bel “à Dieu !” à la hauteur de l’engagement missionnaire et apostolique de son serviteur !

Notre frère Joe Telcin repose désormais dans notre caveau de famille, dans la paix du Foyer de Charité Ste Marie du Canapé Vert.

Bien fraternellement,

P. Maurice

____________________

Le Diocèse de Jacmel et la Famille Rousseau Sont en deuil.

Le Centre National de l’Apostolat Haitien regrette de vous annoncer la mort de la mère du père Stanley Rousseau survenue au diocèse de Jacmel depuis plus qu’une semaine. On reconnait l’arbre à ses fruits. En regardant le Père Rousseau, on peut facilement présumer que sa mère fut une excellente femme, très soucieuse de sa famille. C’est toujours penible de voir partir un membre de sa famille, Le père Rousseau comme tout être humain doit être très peiné d’assister au départ de sa mère mais avec les yeux de la foi il croit que sa mère est à la maison du Père. Le Père  Rousseau est depuis quelque temps à Boston pour raison de Santé. Depuis le départ du père Alain Jean  Louis  comme leader spirituel  de la communauté Haitienne de la paroisse à Cambridge. Le père Rousseau célèbre la messe en créole pour cette communauté. Il est très aimé et respecté au sein de la paroisse St John The Evangelist qu’il dessert à Cambridge. Enfin Monseigneur Guy Sansaricq , Le Père Yvon Pierre en union avec le personnel du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’étranger offrent leurs sincères condoléances au Père Rousseau et sa Famille  en cette heure de deuil.

The National centre, The Diocese of Jacmel and the Rousseau family are in mourning. The National Center of Haitian Apostolate regrets to announce the death of father Stanley Rousseau’s mother. She passed away more than a week ago in Jacmel. We recognize the tree from its fruit, watching Father Rousseau, we can easily presume that his mother was a great woman, one very dedicated to her family.  it is always painful to see the departure of  a member of the family. Father Rousseau as every human being must be very affected by this loss, but with the eyes of faith, he believes that his mother is in the Father’s house. Father Rousseau has been for some time in Boston for Health reasons.

Since the departure of  Father Alain Jean Louis  as priest to the Haitian community of St John The Evangelist parish of Cambridge, Father Rousseau celebrates Mass in Creole for this community. He is very loved and respected the parishioners he ministers to. Finally Bishop  Guy Sansaricq, Father Yvon Pierre in union with the staff of the National Center of the Haitian Apostolate wish to express  their sincere condolences to Father Rousseau and his family in this sorrowful time.

The National Center

Diocese of Brooklyn Interview with Deacon Paul

Radio Télé Solidarité s’estime heureux d’avoir accordé un entretien au diacre Paul Dorsainville, l’un des doyens de la grande communauté Haitienne de foi Catholique du diocèse de Brooklyn. Diacre Paul a déjà 26 ans de diacre et vit dans le diocèse de Brooklyn près de 40 ans.

Il nous dit que le diocèse de Brooklyn est un diocèse ou les Haitiens vivent leur foi dans leur langue et dans leur culture dans une vingtaine de Paroisses et c’est un diocèse qui a beaucoup d’d’Haitiens. Il continua pour nous dire  ce que les telespectateurs et telespectatrices peuvent s’attendre de son emission à Radio Télé Solidarité

Le Diacre Paul nous parla de son experience au collège Pastoral qui aura à célébrer son 25ème Anniversaire au mois d’Octobre prochain. Il nous dit qu’il enseigne au Collège Pastoral depuis son ouverture et il dispense des cours de Doctrine et de Je Klere. Diacre Paul a une  colonne dans le bulletin hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’étranger qui a pour titre Bon à Savoir. Diaconat. Il est l’un  des membres influents de la grande communauté Haitienne de la paroisse du Sacre Coeur du diocèse de Brooklyn. Pour ecouter l’entrevue du Diacre Paul cliquer sur ce link: http://www.youtube.com/watch?v=zf95sMoTVJ8&feature=share&list=UUi3LCoGhSjsl1wH5a46FJVQ

Brother Tob

Radio TV Solidarité was very pleased to have an interview with Deacon Paul Dorsainville, one of the deans of the large Haitian community of Catholic faith of  the Brooklyn Diocese. Deacon Paul has been a deacon for 26 years. He has resided in the Diocese of Brooklyn for nearly 40 years

He told us that the Diocese of Brooklyn is a diocese with the largest number of resident Haitians and one where Catholic liturgies in Creole are conducted in more than twenty parishes.

Deacon Paul spoke about his experience at the Haitian Pastoral college that will celebrate its 25th Anniversary this coming October. He has been a teacher in that program since its very beginning. Courses are offered on Bible studies, the doctrine of the Church , on methods of prayers and on a variety of related subjects. Deacon Paul has a column in the weekly newsletter of the National Center of the Haitian Apostolate under the title “Good to Know.” Deacon Paul is one of the influential members of the large Haitian community of the parish of the Sacred Heart in the Diocese of Brooklyn. To listen to the interview of Paul Deacon click on this link: http://www.youtube.com/watch?v=zf95sMoTVJ8&feature=share&list=UUi3LCoGhSjsl1wH5a46FJVQ

Brother Tob

Aybobo Groupe Effusion

Efusion

J’ai été heureux de recevoir un courriel de  mon ami Garnier Jonassaint, l’un des musiciens du groupe Effusion et un grand lecteur du bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien. Garnier est un grand ami de notre bulletin.

Le Groupe Effusion est un groupe qui fait un très bon travail dans la communauté Haitienne de la diaspora et performe dans tous les congrès du Conseil du Renouveau Charismatique des Haitiens d’Outre Mer et dans les Concerts de Jean Robert Themistocle. Beaucoup de ces musiciens ont déjà produit un CD de Musique tels que Jean Robert Themistocle l’un des pionniers des artistes Catholiques Haitiens de la Diaspora et le  fondateur du groupe Effusion, Richard Preval et le pianiste  Nixon Fils- Aimé qui est très apprécié et très sollicité par les membres du Renouveau Charismatique.

Les Haitiens et Haitiennes en general aiment la musique et nous continuons à exhorter les membres de la pastorale d’accompagner et de supporter  ces groupes catholiques qui font un très bon travail au niveau de l’animation pour nos ceremonies religieuses

Effusion est un groupe de musique catholique fondé par Jean Robert Themistocle qui à pour mission d’évangéliser par la musique, l’animation du Renouveau Charismatique Haitien aux Etats-Unis et pour les occasions religieuses et sociales. On doit mentionner que les membres fondateurs sont: Jean Robert Themistocle chanteur et compositeur, Frantz Henry Legros, chanteur et batteur. Dartagnan Guarraud, guitar solo et arrangeur. Garnier Jonassaint, guitar d’accompagnement et arrangeur. Le groupe Effusion a pris naissance le 15 Juin 1991  et il est parmi les grands groupes de foi Catholique de la diaspora Haitienne.  Encore  Chapo ba pour le groupe Effusion de New York . Pour les groupes et les gens qui seraient interessés à avoir le groupe Effusion pour un concert ou une activité religieuse peuvent appeler au 347-694-8418.

Brother Tob

Congratulations Efusion Group

I was delighted to receive an email from Jonassaint Garnier, one of the musicians of the group called “Effusion” and a great  reader of the Weekly bulletin of the National Center  Garnier is a great friend of our newsletter

The Effusion Group is a group that does a good job at edifying the Haitian Diaspora community especially when they perform at the congresses of the Council of Charismatic Renewal of Haitians Overseas and also when they give Concerts along with Jean Robert Themistocles. Many of these musicians have produced CDs: Jean Robert Themistocles a pioneer artist of Catholic religious hymns and canticles is the founder of the Effusion group.  Richard Preval and Nixon Fils Aimé who belong to Effusion are very popular and very solicited by members of the Charismatic Renewal

Haitians generally love music and we continue to urge our members to support these Catholic groups that do such a fine job in our religious celebrations.

Effusion is a group of Catholic music founded by John Robert Themistocles whose mission is to evangelize through music, animation of Haitian Charismatic Renewal in the United States and other religious and social functions. The founding members are Jean Robert Themistocles singer compositor, Frantz Henry Legros, singer and drummer. Dartagnan Guarraud, solo guitar and arranger and Garnier Jonassaint, arranger and guitar accompaniment. The Effusion Group was founded on June 15, 1991 and it is among the major groups of Catholic musicians.  Chapo ba to Effusion Group . Groups and people who are interested to have the Effusion group for a concert or a religious activity can call 347-694-8418.

Brother Tob

31Aout 2012-31 Aout 2013-Premier Anniversaire du Grand Départ vers la maison du Père du Regretté éminence Cardinal Carlo Maria Martini

La voix du cardinal Martini s’est éteinte

Le cardinal Carlo Maria Martini est mort vendredi 31 août à l’âge de 85 ans L’archevêque émérite de Milan, exégète de réputation mondiale, n’aura cessé de faire résonner une voix singulière dans l’Église.

CPP/CIRIC

Carlo Maria Martini.

L’étude de la parole de Dieu et l’impératif de l’écoute l’ont toujours guidé.

Avec cet article

Cardinal Carlo Martini: «Une Eglise dont le regard est orienté vers un horizon lointain»

« Le moment est venu pour moi de me retirer des choses terrestres et de me préparer à l’avènement du Royaume.  » C’est en ces termes que, le 16 juillet dernier, le cardinal jésuite Carlo Maria Martini a pris congé, à 85 ans, de ses lecteurs du grand quotidien turinois, le « Corriere della Sera », auxquels il s’adressait encore toutes les semaines depuis trois ans.

En dépit de la maladie de Parkinson, dont il était atteint depuis de longues années, devenu ces derniers mois quasiment aphone, l’ancien archevêque de Milan (de 1979 à 2002) avait tenu à conserver ce lieu de parole, mais surtout d’écoute.

Une passion pour la Parole

La Parole et l’écoute : toute la vie spirituelle de celui dont on dit que, n’était la maladie, il aurait pu devenir pape en avril 2005, s’est alimenté grâce à la tension qu’il a toujours créée et entretenue entre ces deux pôles.

Avant tout bibliste et exégète de renommée internationale, ancien recteur de l’Institut Biblique, puis de l’Université pontificale Grégorienne à Rome, Carlo Maria Martini a publié plusieurs dizaines de livres, diffusés à plus d’un million d’exemplaires en Italie, consacrés à l’unique question qui l’animait : « Es-tu disposé à donner foi à mes paroles comme paroles provenant de Dieu ?  », faisait-il dire à Jésus dans un entretien à La Croix  en 1997.

De cette passion pour la Parole et son étude est née également une passion pour la Terre Sainte, et plus particulièrement pour Jérusalem, où il a vécu ses presque dernières années, avant de rentrer se faire soigner, en 2008, près de Milan. C’est face à la vallée de Josaphat que l’attend aujourd’hui sa dernière demeure, la tombe qu’il s’est choisie, en terre biblique.

« Troubler la fausse paix des consciences »

Et puis l’écoute. Lorsque Jean-Paul II l’a nommé, le 29 décembre 1979, à la tête du plus grand diocèse d’Italie, à Milan, qui avait déjà donné deux papes à l’Église (Pie XI et Paul VI), beaucoup se sont interrogés : comment, alors même que ce jésuite n’a aucune expérience pastorale, allait-il animer ce diocèse, forteresse du mouvement « Communion et Libération », dans une Lombardie marquée par une sécularisation galopante, une corruption et une violence politique alors courante en Italie ?

C’est dans la Parole, plus précisément la prière de saint Ambroise, fondateur du diocèse, que Mgr Martini, puisa son élan pastoral : « Seigneur, donne toujours à ton peuple des pasteurs qui troublent la fausse paix des consciences.  »

Une « éthique de l’humilité »

Lors du synode romain sur la Parole, en octobre 1999, il en tira les conséquences et appela à « répéter une expérience de rencontre universelle entre les évêques qui permette de défaire certains nœuds disciplinaires et doctrinaux  ». Plus d’un y virent un appel à réunir un nouveau concile, ce dont le cardinal jésuite se défendit toujours.

À Milan, il multiplia les initiatives : « Écoles de la Parole », séminaires pour les non-croyants, « Lettre aux jeunes que je ne rencontre pas », synode diocésain, etc. Lors de l’un de ses discours annuels « à la Cité », toujours très attendus, il appela, en 1998, l’Église à vivre selon « une éthique de l’humilité, de la modestie, de la miséricorde, du pardon.  »

À son départ, le 11 juillet 2002, il répéta : « Toute époque est un moment de grâce. L’Église doit créer des espaces nouveaux, dans le respect réciproque, entre le frère, le citoyen et l’étranger.  »

Une Eglise qui « donne du courage »

Créé cardinal par Jean-Paul II le 2 février 1983, à seulement 56 ans, sa parole a très largement débordé les limites de son diocèse. Président du Conseil des Conférences épiscopales européennes de 1987 à 1993, à l’aise dans une dizaine de langues, il n’a cessé, jusqu’à ses derniers écrits, de jouer la « statue du Commandeur », faisant entendre sa différence, allant jusqu’à paraître, aux yeux de beaucoup, en opposant loyal à Benoît XVI.

Sur les questions éthiques (préservatif, homosexualité, recherche sur les embryons, fécondation in vitro), disciplinaires (accueil des divorcés remariés, ordination d’hommes mariés, célibat sacerdotal) ou liturgiques (libéralisation de la messe de saint Pie V), il eut toujours le souci de faire circuler un courant d’air, de ne rien figer, pour que « l’Église puisse donner du courage à ceux qui se sentent petits et pécheurs  ».

« Persévérant »

À l’heure de ses obsèques, c’est évidemment vers Benoît XVI, son contemporain à quelques mois près, que se tourneront les regards. Nés la même année, le théologien allemand et le bibliste italien ont été nommés presque au même moment par Jean-Paul II à de hautes responsabilités, le premier en gardien de la doctrine, le second à la tête du diocèse ambrosien.

Lors du conclave d’avril 2005, le cardinal milanais, depuis longtemps « papabile » en raison notamment de ses nombreuses responsabilités au sein de la Curie romaine, mais déjà miné par la maladie, resta en retrait. Il ne serait donc pas le premier pape jésuite de l’histoire de l’Église.

Sans nier leurs divergences, Benoît XVI lui conserva son estime et son amitié. Il en témoigna à plusieurs reprises, louant devant les séminaristes romains, le 18 février 2007, sa « persévérance ».

« Distinguer la parole chrétienne »

En 1995, lors du 15e  anniversaire de l’installation du bibliste jésuite à Milan, celui qui n’était alors « que » préfet de la Congrégation pour la doctrine de la Foi s’était amusé : « Personne ne s’étonnera si je dis que nous n’avons pas toujours été du même avis. Par tempérament et par formation, nous sommes sans aucun doute très différents l’un de l’autre.  »

Pourtant, reconnaissant en Mgr Martini un maître de l’approche croyante de la Parole de Dieu, le cardinal Ratzinger conclut : « Nous sommes devenus très conscients du fait que nous voulons la même chose, même si nos points de vue sont différents.  » Leur dernière rencontre, émouvante et silencieuse, eut lieu à l’archevêché de Milan, le 2 juin dernier. Benoît XVI venait de rassembler plus d’un million de personnes pour l’Assemblée mondiale des familles.

À sa façon, le pape, devant eux, avait tenté de répondre à l’appel lancé par le cardinal Martini, le 6 décembre 1995, lors de la fête de saint Ambroise : « Que la parole chrétienne se distingue de tant de paroles courantes, car nous savons qu’alors elle peut être efficace pour la sauvegarde et le renforcement de l’éthos public lui-même.  »

FRÉDÉRIC MOUNIER à Rome

Proverbes

1. Sak vid pa kampe

2. Barik vid toujou fè plis bri

3. Pi piti pi rèd

4. Kout manchèt nan dlo pa gen mak

5. Malè mankew men’l pa bliyew

_________________________

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s