REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 20TH SUNDAY IN ORDINARY TIME (August 18, 2013)

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 20TH SUNDAY IN ORDINARY TIME (August 18, 2013)

Jer. 38th, 4-6+8-10; Psalm 40; Hebrew 12, 1-4; Luke 12, 49-53

By +Guy Sansaricq.

The teaching we receive today somewhat challenges our understanding. After Jesus’ first declaration that he would like to set the world ablaze with love, he began to talk about DIVISION as the inevitable result of his proclamation. Why should a message of love lead to division? Be aware! Those who make their fortune on lies and thievery as well as those steeped in vices abhor the truth. It upsets them.

Jesus is warning his followers that they will encounter terrible opposition in their ministry. There will be disputes, violent quarrels wherever the Gospel is announced. Jesus’ teachings will outrage many who will viciously persecute the preachers of the Good News.

History has proven Jesus right. “The nations have raged in anger against the truth.” Thousands and thousands of Christians have been put to death on account of the Gospel. Our Holy Father recently mentioned that there are more martyrs of the faith now than in any other time in history.

These sufferings, tortures and deaths however will not defeat the Kingdom. Ironically they will constitute the BAPTISM of purification that will bring about the salvation of the world. We receive here a hint on what is called the “Mystery of Christ.” It is through the CROSS that the world is defeated.  The   Epistle to the Hebrews provides the conclusion we need to hear after these stern prophecies: “Consider how Jesus endured such opposition from sinners in order that you do not grow weary and lose heart. In your struggle against sin, you have not yet resisted to the point of shedding blood.”

 

Those who accept the Gospel must accept in their lives the mystery of the Cross.

 

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 20ème DIMANCHE ORDINAIRE (18 Aout 2013)

Jeremie 38, 4-6 + 8-10, Psaume 40; Hebreux 12, 1-4; Luc 12, 49-53                        Par +Guy Sansaricq.

Jésus revient souvent sur le mystère de la “souffrance rédemptrice.” C’est un enseignement difficile!

Par nature, nous détestons la souffrance et la fuyons mème. Mais quand l’on s’engage pour la vérité, il y a des affrontements inévitables. Quand vous demandez au voleur de cesser son métier il s’irrite. S’il ne s’agit pas d’un petit voleur de bananes mais de quelqu’un dont les millions dépendent de ses pratiques malhonnètes, alors la guerre éclate. Quand l’on se dresse pour condamner l’injustice, le meurtre, l’avortement, la prostitution, les aberrations sexuelles, la corruption des professionnels et des politiciens, l’on se fait des ennemis redoutables. Et pourtant, c’est la mission du disciple de Jésus: de faire briller cette lumière qui chasse les ténèbres et ainsi de tenir tète au dragon.

La persécution est le prix à payer pour l’annonce de la bonne nouvelle. Presque tous les grands prophètes se font farouchement persécuter mais en dépit de tout persévèrent dans leur mission. Et c’est bien cela que Jésus réclame de ses disciples. Ils ne doivent pas craindre la mort. Pour ètre chrétien, il faut ètre brave, il faut ètre résolu. Il faut ètre passionné de la vérité et surtout de Celui qui la personnifie, Jésus le Seigneur.  L’Eglise est appelée à ètre une arène de champions, champions de la vérité. La victoire sur le mal ne s’accomplit pas sans versement de sang. Les martyrs nous l’enseignent.

En toute candeur Jésus nous avertit. Le sauvetage de l’humanité est un combat terrible contre les forces violentes du mal. Ironiquement, ce sont nos souffrances qui feront naitre un jour nouveau.

N’aie donc pas peur! Le Christ a vaincu le monde. Les blessures du combat précipitent la victoire. 

Monseigneur Guy Sansaricq

____________________________________________

Pensée de la semaine: “La beauté passe, la vertu demeure” (Proverbeallemand)

Thought of the week: “Beauty vanishes, virtue remains(German proverb)

Pensamiento de la semana: La belleza se va, queda la virtud(Proverbio alemán)

******************************************************************

Hommage to Bishop  Guy Sansaricq-Editorial

August 22, 2013 will be the seventh anniversary of the  Episcopal consecration of Bishop Guy Sansaricq , founder of the National Centre of the Haitian Apostolate and Director at large of Radio Television Solidarité. This seventh anniversary will be a day of joy and grace to Bishop Sansaricq and to all the friends of the National Center of the  Haitian Apostolate

,

Bishop Sansaricq is a very spiritual, simple, humble prelate who is always ready to welcome everybody. To meet this servant of God  one does not need an appointment (although it’s advisable) and he returns all his phone  calls. Bishop Sansaricq is a churchman of  prayer, dialogue and forgiveness. He is much aware of his mission to make God’s people closer to THE SOURCE.

More recently Bishop Guy Sansaricq began to make use of the media of electronic Communication and hence founded the Electronic Weekly newsletter that reaches nearly 10,000 people on a weekly basis, including Radio TV Solidarité which he oversees. This powerful Communication media will celebrate its third anniversary in October 2013. For several months now he has embarked on a project of television on the Net and good progress is being accomplished in this line.  Of course the help and contribution of all in the Haitian Ministry is crucial to the successful completion of this ambitious program. With the eyes of faith we continue to believe that it is possible to have a good  Haitian Catholic Television for the benefit of the Diaspora. As a matter of facts, our Television was live twice and the people of God began to see Images from  the Website of  the National Center of  Haitian Apostolate upon clicking SNAA.ORG. We must continue to pray  God for our leaders so that the Holy Spirit can entice them to assist in the implementation of this communal project. Indeed it is good to have a Catholic Radio-Television program for our people.

I took the opportunity to have an interview with Bishop Sansaricq on the occasion of his seventh anniversary. He spoke of the National Center of the  Haitian Apostolate and of its challenges. He is very aware of the problems of the Haitian community in the Diaspora and enjoys a good relationship with the Catholic bishops of Haiti. He emphasized the importance of the Pastoral College which will celebrate its 25th anniversary this the month of October. He spoke of his joy at being very close to God. To hear the interview of Bishop you can CLICK on this link: http://www.youtube.com/watch?v=mjAwOjdm9vs&feature=share&list=UUi3LCoGhSjsl1wH5a46FJVQ.

As Underline the Regretted Archbishop Francois Gayot SMM late Archbishop Emeritus of the Archdiocese of Cap Haitien on the occasion of the Episcopal Ordination of Bishop Guy Sansaricq. << According to  the Late Archbishop Gayot  Bishop Sansaricq is an instrument of communion with the Church of God in the Diocese of Brooklyn. “Mgr. Sansaricq is very generous. He spends his time not only to welcome those who come to him, but he will personally meet the poorest. This is obviously a significant missionary impact and with joy we congratulate him and, say our pride to see the Church entrusting such a responsibility to him. >>

The Staff  of The Weekly Bulletin of The  National Center for Haitian Apostolate to foreign TV and Radio Solidarité wish you a very Happy anniversary to His Excellency Monsignor Guy Sansaricq while asking Mary Queen of the World continue to bless Bishop Guy Sansaricq for greater good of the Church

Brother Buteau (Brother Tob)

National Center for

______________________________________

Monseigneur Guy Sansaricq: 7e anniversaire d’ordination épiscopale

Bishop Sansaricq-03

                                         http://www.youtube.com/watch?v=mjAwOjdm9vs&feature=share&list=UUi3LCoGhSjsl1wH5a46FJVQ

 

Le 22 août 2013 ramènera le 7e anniversaire de la consécration épiscopicale de Monseigneur Guy Sansaricq, fondateur du Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’étranger et directeur de Radio Télé Solidarité. Ce 7e anniversaire sera une journée de joie et de grâces pour Monseigneur Sansaricq et tous les amis du Centre National.

Monseigneur Sansaricq est un prélat très spirituel, humble et toujours prêt à accompagner le peuple de Dieu. Pour rencontrer ce serviteur de Dieu on n’a pas toujours  besoin d’avoir de rendez-vous encore que ce soit toujours préférable. Il prend toujours soin de retourner ses appels téléphoniques. Il est un homme de dialogue et est réputé un homme d’Église toujours prêt à pardonner et à donner une  deuxième chance à tout le monde, même à ceux qui le font souffrir. Il est très conscient que sa mission est de rendre les fidèles plus proches de Dieu.

Depuis quelque temps, Monseigneur Guy Sansaricq utilise les médias.Il fonda le Bulletin Hebdomadaire Électronique qui rejoint actuellement près de 10000 personnes, la Radio Télé Solidarité, dont il est le directeur à distance, qui aura à célébrer son 3e anniversaire en octobre prochain. Depuis quelque mois également, Monseigneur Sansaricq s’est embarqué dans un projet de Télévision Catholique Haïtienne de la Diaspora sur le Net et cela commence déjà à donner de bon résultats. Toutefois, la collaboration des leaders de la pastorale haïtienne est essentielle pour le succès de ce vaste et ambitieux projet. Nous étions en direct à deux reprises. Le peuple de Dieu commence à voir des images à partir du Site du Centre national de l’Apostolat Haitien à l’étranger en cliquant SNAA.ORG On doit continuer à prier pour nos leaders Spirituels de la communauté pour que tout le monde mette la main pout assurer la réussite de ce noble projet qui peut améliorer l’image de la communauté  Haitienne de la Diaspora.

J’ai profité de ce 7e anniversaire pour avoir un entretien avec Monseigneur Sansaricq. Il nous a parlé notamment du Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’étranger et de ses defis. Il est très conscient des problèmes de la communauté haïtienne de la diaspora, de sa bonne relation avec les évêques catholiques d’Haïti. De plus, il a mis l’accent sur le Collège Pastoral qui célèbrera son 25e anniversaire en octobre prochain. Il n’a pas manqué de nous parler de sa joie d’être très proche de Dieu. Pour entendre l’entrevue avec Monseigneur Sansaricq on peut clicquer sur ce link:http://www.youtube.com/watch?v=mjAwOjdm9vs&feature=share&list=UUi3LCoGhSjsl1wH5a46FJVQ.

Comme l’a souligné le regretté Monseigneur François Gayot(SMM), ancien archevêque du Cap Haïtien, à l’occasion de l’ordination épiscopale de Mgr Guy Sansaricq, «Monseigneur Sansaricq est un instrument de communion avec l’Église de Dieu dans le diocèse de Brooklyn. Il est très généreux,passe son temps non seulement à accueillir ceux qui viennent à lui, mais aussi il va personnellement à la rencontre des plus pauvres. C’est l’évidence d’un impact missionnaire considérable et avec joie nous le félicitons et lui disons notre fierté de voir l’Église lui confier une telle responsabilité».

Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire  du Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’étranger et de Radio Télé Solidarité souhaite un très joyeux anniversaire à Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq tout en demandant à la Très Sainte Trinité et à la Vierge Marie, Reine du Monde ,de continuer à le bénir pour le plus grand bien de l’Église.

Frère Buteau (Brother Tob)

Pour Le Centre National

_______________________________________________

Des Bourses, Une Mission et Des responsabilités

Marlène Rigaud Apollon

16 Aout 2013

http://www.haitilibre.com/article-9231-haiti-education-109-boursiers-vont-partir-pour-le-mexique.html

Hier, 15 août, j’ai écouté avec attention l’allocution du Président Martelly aux 109 élevés venant des dix départements du pays ayant obtenu des bourses d’études supérieures du gouvernement mexicain après avoir passé un concours d’admission.

Il les a complimenté d’avoir gagné une « borlette » en gagnant ce concours dans le sens que ces bourses n’avaient pas été alloués par faveur ou du fait qu’ils connaissaient quelqu’un mais par mérite.

Son ton était ému et paternel. Il leur a dit qu’ils avaient le devoir de faire bonne impression pour leur pays et; de ne pas gaspiller l’opportunité qui leur avait été donnée, pour que d’autres aient la même opportunité ; et de ne pas faire comme tant d’autres qui après leurs études étaient restés à l’étranger, faisant bénéficier à des pays déjà riches leur expertise dont Haïti avait tant besoin.

Leur plus grande arme a-t-il continué était de croire en eux-mêmes; de faire l’effort de se débarrasser de leur timidité; d’avoir la volonté de réussir et de travailler dur pour cela.

Il a admis qu’il regrettait de n’avoir pas terminé ses études universitaires et que, même maintenant qu’il était président, il aimerait les poursuivre. Il sentait que s’il avait pu devenir le premier musicien à accéder à cette fonction, c’était parce que Dieu lui avait donné une mission entre autres, d’améliorer la gouvernance en Haïti,  à commencer par recenser la population et leur donner des cartes d’identité et électorales et des actes de naissance ; de changer les mentalités pour que la division cesse dans la société et de  préparer la route aux jeunes.

Il a insisté qu’il avait confiance en eux, qu’Haïti avait besoin d’eux et qu’il comptait sur eux pour continuer le travail déjà commencé car lui ne serait plus là pour le faire.

.

Ses derniers mots : « Dites du bien du pays.  Courage!  La vie est difficile. On ne sait pas de quoi demain sera fait.  Croyez en vous-mêmes. Ayez de grands rêves.  Haïti compte sur vous.  La victoire vous appartient ».

Pour écouter :  https://www.facebook.com/martelly2010?ref=br_tf

D’après un article complémentaire de HaitiLibre, daté du 30 janvier 2013,

« Le Gouvernement mexicain accorde 300 bourses d’études supérieures, aux ressortissants haïtiens dans le cadre de sa coopération culturelle avec Haïti, bourses qui seront attribuées de la façon suivante : 125 au cours de l´année 2013 ; 100 au cours de l’année 2014 et 75 au cours de l´année 2015 ;

La gestion de ces bourses est assurée conjointement, par le Ministère des Affaires Étrangères d’Haïti et l’Ambassade du Mexique à Port-au-Prince ;

Les bénéficiaires de ces bourses, devront s’engager au terme de leurs études, à revenir en Haïti pour mettre leurs connaissances acquises au service d’Haïti »

Jusqu’à présent, cette dernière promesse a été la plus difficile à tenir.  Espérons qu’il en sera autrement cette fois-ci.

http://www.haitilibre.com/article-7706-haiti-education-bourses-au-mexique-quelques-precisions.html

____________________________________________________

BONNE FÊTE, FILLES DE MARIE

Sr Lucie

   Soeur Lucie Sanon

                                          Superieure Generale dela Congregation des Filles de Marie

Le 15 Aout chaque année marque la fète de l’Assomption de la très Sainte Vierge Marie.  En raison de la misèricorde de Dieu et des mérites infinis de la mort-Resurrection du Christ la Mère de Jésus jouit du privilège unique de la glorification de son corps humain au terme de sa existence terrestre. Elle est cette femme mystérieuse dont le Fils vainquit Satan, cette nouvelle Eve qui donna au monde le fruit merveilleux de son sein, celle pour qui le Seigneur fit des merveilles, la “pleine de grace.”

La communauté religieuse des Filles de Marie Paeridens a été fondée à la date du 15 Aout en l’année 1805. Le quinze Aout est donc la date traditionelle de leur fète communautaire. Nous leur souhaitons donc Bonne Fète.

Depuis les années 1970 les filles de Marie de la Province Haitienne ont pris note de la présence Haitienne en Diaspora. C’est ainsi que la Soeur Mechtilde Benoit a été assignée à New York pour se mettre aux service des Immigrants Haitiens.  Elle fut suivie au début des années quatre-vingt par soeur Carmèle Nérette de nos jours encore active à Queens. Au témoignage de ceux qui la connaissent, la qualité de son ministère est exceptionelle. A Brooklyn un contingent de religieuses vint mettre leurs talents et leur ferveur religieuse au développement du Centre National de l‘Apostolat Haitien. Soeur Marcelle Fils-Aimé accompagnée d’autres soeurs mit son zèle inépuisable à alimenter la foi de nos compatriotes. Plus récemment Soeur Juvénia prit la

relève et continue à se donner Coeur et ame à la croissance spirituelle de la communauté. Dans le diocèse de Rockville Centre à Long Island NY Sr. Bruno et Soeur  Cecilia comme deux lampes allumés font briller au milieu de notre peuple  l’amour et la sollicitude du Seigneur .

La communauté des Filles de Marie est active également en République Dominicaine et en Afrique comme dans tous les diocèses d’Haiti.

Rendons grace au Seigneur qui se rend present à nous par le ministère de simples femmes croyantes totalement livrées à la mission de Jésus qui prennent librement les trois voeux évangéliques afin de mieux vivre, comme Marie la Vierge Bénie, leur vocation de servante du Seigneur.

Prions pour que chaque année, de nouvelles jeunes filles écoutent l’appel du Seigneur pour se joindre à elles. Notre pays et notre monde ont besoin de ces humbles témoins pour grandir en humanité. Les témoins de l’Amour vivant du Seigneur représentent l’un des facteurs les plus

nécessaires au développement humain.

Bonne Fète! Chères Filles de Marie!

+ Guy Sansaricq

________________________________________

Republique Dominicaine-Entrevue avec le Révérend Père Carlos Amédée

Carlos

Le Révérend Père Carlos Amédée, curé de la Paroisse Notre-Dame de Lamercie en République Dominicaine a été le grand invité de Brother Tob à Radio Télé Solidarité le dimanche 4 août 2013. Le Père Carlos exerce son ministère en Dominicanie depuis 30 ans. Il est un ancien directeur de la pastorale haïtienne en République voisine.

Dans son entretien, Père Carlos nous a fait savoir que, selon le dernier recencement en République Dominicaine, “il y a entre 600.000 et 650.000 haïtiens en République Dominicaine” et “Haïti est le 2ème partenaire commercial de la République Dominicaine”. Il ajouta qu’“on trouve des fils d’haïtiens dans l’armée dominicaine”. De plus, “les haïtiens travaillent aussi dans les écoles, les centres hospitaliers et l’industrie touristique de la République Dominicaine”. Le Père Carlos nous a également parlé de “la solidarité manifestée par la République Dominicaine à l’égard d’Haïti au cours du tremblement de terre de 2010”. En effet, dans un marathon organisé pour Haïti après le séisme, “les dominicains ont donné 58 millions de pesos pour Haïti”.

Par ailleurs, selon ce que nous a apprit le Père Carlos, “certains haïtiens ont même des entreprises commerciaux en République Dominicaine”. Parmi ces entrepreneurs, “il y a l’ancien lieutenant général président d’Haïti Henry Namphy qui possède une entreprise de matériaux de construction. D’autres haïtiens ont des enterprises de bonbons et de savons”. Le grand paradoxe dans tout ça c’est que certains fonctionnaires de l’État Haïtien pillent les caisses publiques pour aller investir par exemple en République Dominicaine ou mettre leur argent dans les grandes banques à l’étranger. Ainsi, on peut légitimement se demander si l’instabilité politique et l’insécurité qui sévissent dans notre pays peuvent vraiment encourager certains investisseurs à investir en Haïti.

En outre, le Père Carlos nous a parlé des Bateys de la République Dominicaine. Il pense que “ça commence à changer”. Il a aussi mit l’accent sur la pastorale haïtienne là-bas. Il nous a dit qu’“au moins 11 prêtres haïtiens travaillent en Dominicanie” et “dans certains quartiers on trouve que des haïtiens”. Il a souligné avec une certaine tristesse que “la comparaison entre la République d’Haïti et la République Dominicaine est comme la nuit et le jour en terme d’infrastructure et d’éducation. La République Dominicaine a même des routes à 5 voies”.

Selon le Père Carlos, “le grand défi pour la communauté haïtienne en République Dominicaine c’est que la majorité sont des illégaux”. Il reste encore beaucoup à faire pour “résoudre ce problème”. Toutefois, le Père Carlos n’a pas manqué de souligner qu’“il y a au moins 10.000 étudiants haïtiens qui étudient en République Dominicaine”. En fait, le dossier Haïti/République Dominicaine intéressent beaucoup de nos compatriotes tant en Haïti qu’à l’étranger.

Enfin, le Père Carlos nous a parlé aussi de sa ville natale l’Estère qui compte à peu près 6000 habitants. Les paysans manquent un peu de tout: infrastucture, emplois… “les jeunes de l’Estère n’ont aucun avenir” selon le Père Carlos. Le personnel du Bulletin  du Centre National continue à faire de son mieux pour vous aider à bien connaître ce dossier… Nous remercions vivement le Père Carlos pour sa disponibilité et lui souhaitons ce qu’il y a de mieux dans son ministère en République Dominicaine. Puisse-t-il toujours trouver dans le Seigneur la force et l’inspiration nécessaire pour mener à bien son travail!

Frère Buteau (Brother Tob)

Pour le Centre National

Dominican Republic-Interview with Father Carlos

Father Carlos Amedee, Parish Priest at Our Lady Lamercie  of the Dominican  Republic was the special  guest of Brother Tob at Radio TV Solidarité on Sunday, August 4, 2013. Father Carlos ministered in the Dominican Republic for 30 years and he is a former director of the Haitian ministry in the Dominican Republic.

In his interview Father Carlos informed us that according to the latest census made in the Dominican Republic there are between 600,000 and 650,000 Haitians in the Dominican Republic and Haiti is the second trade partner of the Dominican Republic. He added that there are Haitians in the army of the Dominican Republic. They work in schools, hospitals, and in the tourism industry. He spoke of the solidarity of the Dominican Republic toward Haiti at the time of the earthquake in 2010. There was a marathon in the Dominican Republic for Haiti after the earthquake. Dominicans gave 58 million pesos to Haiti.

Some Haitians have even Commercial Businesses in the Dominican Republic.

He mentioned the name of Henry Namphy former General President of Haiti who owns a business in materials of construction in the Dominican Republic and other Hatians have companies of candies and soaps. The great paradox is that certain officials of Haiti plunder the coffers of the state to go and invest in the Dominican Republic or put money in the largest banks of the world. Is political instability and insecurity in our country also discourage people to invest in Haiti? He told us about the Bateys of the Dominican Republic where he thinks important changes have taken place.

He stressed the role of the Haitian ministry in the Dominican Republic. He says that at least 11 Haitian priests are ministering in the Dominican Republic and in some areas  we found only  Haitians. He spoke with sadness regarding the contrast between the Haiti and the Dominican Republic. It’s like night and day in terms of infrastructure and education. The Dominican Republic has 5-lane roads. Father Carlos also spoke about his hometown Estère which has about 6,000 residents and farmers who lack almost everything. Estere is deprived of infrastucture, jobs and its youth has no future.

He insisted that the great challenge for the Haitian community in the Dominican Republic is that the majority is illegal. There is still much to do to solve this problem. He tells us there are at least 10,000 Haitian students who study in the Dominican Republic. The  relationship between Haiti and Dominican Republic continues to raise great interest on both sides of the border. The newsletter staff of the National Center continues to do its best to keep you posted on the relationship between the Dominican Republic and Haiti.

Brother Tob

******************************************

Le pape François va remercier la Vierge Marie

Ma joie est beaucoup plus grande que ma fatigue

“Ma joie est beaucoup plus grande que ma fatigue”, dit le pape François à son arrivée au Vatican. Il est allé auparavant remercier la Vierge Marie à Sainte-Marie-Majeure.

L’A330 d’Alitalia est arrivé à l’aéroport militaire de Ciampino (Rome) à 11 h 25. Il était parti de Rio a 19 h 35 (minuit 35 à Rome), toujours en portant lui-même son bagage à main noir.

Le pape a été accueilli sur le tarmac de Ciampino par le vice-président du Conseil des ministres Angelino Alfano et par le cardinal vicaire pour Rome Agostino Vallini.

Le pape est descendu de l’avion toujours en portant son bagage à main. Il est parti pour le Vatican à 11 h 40, sur la Ford Focus bleue qu’il préfère aux grosses voitures “présidentielles”.

Sur l’avion, il avait posté un premier tweet: “Je remercie profondément tous ceux qui ont travaillé pour le succès des JMJ et j’embrasse tous les participants.”

Il en a posté un second une fois arrivé à Sainte-Marthe: “Je retourne chez moi, et je vous assure que ma joie est beaucoup plus grande que ma fatigue.”

Mais avant de rentrer au Vatican, le pape est allé remercier la Vierge Marie à Sainte-Marie-Majeure pour le succès de la JMJ et de son voyage: il lui avait en effet confié son voyage samedi 20 juillet (cf. Zenit du 20 juillet).

e pape a déposé sur l’autel de la Vierge Marie un ballon et un T-shirt verts et jaunes, mmarqués du logo des JMJ et qui des jeunes lui avaient offerts à Rio

L’icône de la Vierge Marie est vénérée dans la chapelle Borghese de la basilique Sainte-Marie Majeure sous le vocable de “Salut du Peuple Romain

Proverbes

. Mizè pa janmtonbesoupyebwa

2. Reglejis pa gate zanmi

3. Lanmou pa konndèyè pyese

4. Ti rat pa janmfèt san ke

5. Lèw gen sèlnan solèy,ou veye lapli

:

6. Lang malveyan file pasekouto de bò

7. Pati bonè pa di konn chimen pousa.

8. Le-w malere, tout bagay sanble-w.

9.Se sou chen mèg, yowèpis.

10. Se soulye kikonnen si chosèt gen twou

_________________________________________________

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s