REFLECTIONS OF THE READINGS OF THE 18TH SUNDAY IN ORDINARY TIME. (August 4th, 2013)

REFLECTIONS OF THE READINGS OF THE 18TH SUNDAY IN ORDINARY TIME. (August 4th, 2013)
Eccl 1, 2 + 2, 21-23; Psalm 90; Col. 3, 1-5, 9-11; Luke 12, 13-21 By +Guy Sansaricq

Please don’t be upset by today’s teaching. Housing, clothing, food and health care, transportation, education and so many other necessities of human living require easy access to money. This is not being contested.

Yet there is something called GREED, an excessive visceral attachment to material goods as if they were the only things that existed. GREED is what is being addressed here. Beyond all the riches of the world there is GOD, the supreme treasure. He alone gives meaning to everything else. When we exclude him from the picture, chaos sets in. Beware! Our vocation to eternal life overrides all earthly pursuits.

The Scripture readings of the day warn us not to be enthralled into material riches to the point of becoming blind to the demands of the Gospel. Wealth carries with it the responsibility to assist those less fortunate. People exclusively focused on material gains tend to become unjust, selfish and even cruel. Invariably the frantic love of gains leads to quarrels, envy and even wars. On the contrary the Love of God leads to sharing, justice, conviviality, hospitality and peace. Jesus wants to set us free from the destructive and blinding grip of greed on the human heart. Hence, “gird your loins and be prepared.”
Besides, our days are counted. Soon or later we will have to give an account of our life.

“Teach us to number our days aright that we may gain wisdom of heart.” (Psalm 90)
Blessed are the poor in spirit for theirs is the kingdom of heaven.” (Mt. 5, 3)

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 18ème DIMANCHE ORDINAIRE (4 Aout 2013)
Ecclesiastique 1, 2+ 2, 21-21; Psaume 90; Colossiens 3, 1-5, 9-11; Luc 12, 13-21 Par +Guy Sansaricq.

Il y a, bien sùr, une légitime possession des biens de ce monde. Nul ne saurait le mettre en doute. Cependant un rappel est nécessaire et c’est bien ce que nous recevons aujourd’hui.

A coté de l’utilisation des biens matériels pour les besoins du corps et de la société, l’on ne peut pas ignorer la tendance humaine à vouloir tout accaparer pour soi et à trouver dans la richesse son refuge ultime, son unique sécurité, l’objet suprème de tout désir. C’est sur ce point que porte l’enseignement du jour. Jésus ici flagelle ce vice affreux que l’on appelle la cupidité qui est une forme d’idolatrie.

Celui qui est aveuglé par sa passion incontrollable des bien terrestres oublie tout de sa destinée éternelle. Souvent il devient égoiste, injuste et mème cruel et dangereux. Faisant de son ventre son dieu, il devient vite monstrueux foulant du pied sans vergogne ses responsabilités sociales.

Jésus demande des chrétiens qu’ils se servent des biens de ce monde dans l’action de grace, qu’ils partagent de leur surplus avec les nécessiteux, qu’ils aient un Coeur simple et généreux. Le chrétien sait
que ses jours sur terre sont comptés et qu’il sera jugé un jour sur la base de sa charité. Son refuge, sa sécurité dernière repose sur Dieu et Dieu seulement. Ainsi il devient un homme ou une femme rayonnant d’amour, soucieux des besoins des autres. Sa vocation est familiale et sociale. Il est un ètre ouvert comme Jésus lui-mème qui nous a aimé “jusqu’au bout.” Il posséde mais n’est pas possédé!
“Ceignez vous donc les reins et gardez votre lampe allumée dans l’attente du Seigneur qui vient.”

“Heureux les pauvres en esprit, le royaume de Dieu leur appartient. (Mathieu 5, 3)
“Apprends moi Seigneur à compter mes jours afin que je gagne la sagesse du Coeur.” (Psaume 90)
*************************************************************************

Pensée de la semaine: “Rien ne sert de courir, il faut partir à point” (Jean De La Fontaine)

Thought of the week: “There is no need to run, you must leave on time” (Jean de La Fontaine)

Pensamiento de la semana: “No hay necesidad de correr, hay que salir a tiempo” (Jean de La Fontaine)

22ème Congrès du Renouveau Charismatique des Haitiens d’outre mer


Près de 4000 Membres du Renouveau Charismatique des Haitiens d’Outre Mer se preparent pour leur 22ème congrès qui aura lieu à Rodes Island du 9 au 11 Aout 2013 à Providence- Rhode Island.. Le Thème du 22ème Congrès est : “Seigneur, Je crois! Augmente ma foi.”Le Congrès du Renouveau est l’un des plus evenements religieux de la Pastorale Haitienne de la Diaspora. Cet Evenement coincide avec le Festival Marial du Sanctuaire du Cap de la Madeleine. Le Celebrant pour la messe en créole le Jeudi au Sanctuaire Marial de Notre Dame du Cap au Cap de la Madeline à 3 Rivières sera Son Excellence Monseigneur Louis Kebreau archevêque du Cap haitien. Ces deux activités attirent de grandes foules. Dans Un monde tissé de mensonge, de corruption, d’immoralité, de racisme et d’inégalité entre les riches et les pauvres le Renouveau Charismatique ouvre une route d’espérance pour ses membres. Ils s’adonnent à une prière profonde et croient profondement que Dieu continue à parler à travers les signes du temps et continue à faire des Miracles pour tous ceux et celles qui croient en sa puissance. Les grands orateurs du 22ème Congrès du Renouveau Charismatique seront Père Sauveur Content du diocese de Jacmel, Père Dimitri du diocese des Cayes, Soeur Claire Gagne du Renouveau charismatique d’Haiti , Michelle Moran et Monseigneur Joseph Malagrega, aumonier du renouveau charismatique d’outre-mer. Jean Robert Themistocle et Gilbert Dabady seront les animateurs de ce congrès.

Jn Robert 2

Monseigneur Guy Sansaricq souhaite du succès au 22ème congrès du Renouveau Charismatique des Haitiens d’outre Mer en ces mots: ” Que le Seigneur comble de ses dons tous ceux qui d’un Coeur sincere, crient leur soif pour ces eaux mystérieuses qui viennent d’en-haut et qui seules donnent la vie veritable.” Le personnel de Radio Télé Solidarité sera au 22ème congrès du Renouveau Charismatique pour couvrir cet evenement. Cela a été rendu possible grace à l’invitation Monseigneur Joseph Malagrega l’aumonier du Renouveau Charismattique des Haitiens d’outre mer et l’assentiement enthousiaste de Mgr. Sansaricq.. Donc dès Samedi 10 Aout les premières photos du Congrès seront postées sur le face Book de RadiotéléSolidarité, le youtube de la première messe sera posté au Blog Solidarité Flash et sur notre Face Book. Nous travaillons pour avoir une retransmission en directe de la 2ème messe et la messe finale sur l’ecran de Radio Télé Solidarité. Donc nous invitons à visiter le Site du Centre National SNAA.ORG et cliquer sur l’ecran de TV de Radio Solidarité. Je profite de l’occasion pour vous envoyer le link de notre dernier entretien avec Monseigneur Malagrega. Dans ce dernier il nous parla de sa joie d’avoir un congrès du Renouveau en cette année de foi . Vous pouvez cliquer sur ce link pour voir et entendre cet entretien dans son integralité et entendre le chant du theme du Congrès composé par notre frère et ami Jean Robert Themistocle. Monseigneur Guy Sansaricq continue à faire de son mieux à travers le bulletin et Radio Télé Solidarité pour vous mettre à jour sur les activités de la Pastorale Haitienne de la Diaspora. Encore une fois n’oubliez pas de visiter le Site du Centre National de l’Apostolat haitien à l’etranger pour suivre le congrès du Renouveau en Direct

Frère Tob.
4,000 members of the Haitian Charismatic Renewal are preparing for their 22rd congress.

Mgr Malagrega
Nearly close of 4,000 members of the Haitian Charismatic Renewal are preparing for their 22rd congress to be held at Providence, Rhodes Island from August 9 to 11, 2013. The theme of the 22th Congress is “Lord, I believe! Increase my faith” The Renewal Congress is one of the most religious events of the Haitian Ministry of the Diaspora. This Event coincides with the Marian Shrine Festival of Cap de la Madeleine in Canada. The Celebrant for the Mass in Creole on Thursday 15th at the Marian Shrine of Our Lady of the Cape to Cape Madeline at Three-Rivers will be the Most Reverend Archbishop Louis Kebreau of Cap Haitien. The two activities always attract large crowds. In a world woven with lies, corruption, immorality, racism and the inequality between rich and poor, the Charismatic Renewal brings some amount of hope. The members are engaged in prayer and believe deeply that God continues to speak through the signs of the times and continues to do miracles for all those who believe in its power The great orators of the 22th Congress of the Charismatic Renewal will be Father Savior Content of the Diocese of Jacmel, Father Dimitri Diocese of Les Cayes, Sister Claire Gagne Charismatic Renewal of Haiti, Michelle Moran and Bishop Joseph Malagrega, chaplain of the charismatic renewal overseas. We have to add that Jean Robert Themistocle and Gilbert Dabady will perform at this congress. Bishop Guy Sansaricq wishes success to the 22nd Congress of the Charismatic Renewal of Haitians.Charis-Foule

The Staff of Radio TV Solidarité will be at the Congress of Charismatic Renewal to cover its events. This was made possible thanks to the invitation of Bishop Joseph Malagrega the chaplain of Charismatic Renewal of Haitians overseas and the prompt agreement of Bishop Sansaricq. So From Saturday, August 10, the first pictures of the 22nd Congress will be posted on the face book of RadiotéléSolidarité on youtube , the first Mass will be posted in Solidarity Blog Flash and our Face Book. We will try our very best to provide a live broadcast of the 2nd Mass and the final Mass of the 22nd Congress on the screen of TV Radio Solidarity. So we invite you to visit the website of the National Center SNAA.ORG and click on the TV screen Radio Solidarity. I shall take the occasion to send you the link of the recent interview with Monsignor Malagrega. he spoke about his joy of having a congress in this year of faith.

Soeur Claire
You can click on this link to see and hear the interview in its integrality and hear the theme song of Congress composed by our brother and friend Jean Robert Themistocle. Monsignor Guy Sansaricq continues to do his best through the newsletter and Radio TV Solidarite to give you an update on the activities of the Haitian Ministry in the Diaspora. Again do not forget to visit the website of the National Center for Haitian Apostolate abroad to attend the congress Revival Live.
Brother Tob
For The National Center
Solidarite Flash


Le Vendredi 3 Aout pendant que Monseigneur Guy Sansaricq se rendait à la retraite qu’il devait diriger pour les adolescents du diocèse de Brooklyn, une voiture frappa la sienne. Heureusement aucune personne engagée dans cet accident ne fut blessée. Mgr Sansaricq s’en sortit sain et sauf ainsi que toutes les autres personnes impliquées dans l’accident. La voiture de Monseigneur Guy Sansaricq cependant en nécessitera de grosses réparations
Le Personnel du bulletin du Centre National exhorte le peuple de Dieu à prier pour Monseigneur Sansaricq et les autres personnes impliquées dans cet accident

Bishop Sansaricq-03

Bishop Sansaricq was involved in a small car accident in Huntington Long Island on Friday August 3rd. He was in his way to direct a youth retreat. No one was hurt. Thanks be to God! But his car will be out of service for a long time. The personal of the weekly bulletin exhorts the people of God to continue to pray for our bishop and the other people involved in this accident
Brother Tob
_____________________________________
La congrégation des Filles de Marie est en deuil.

Soeur Casimir

                                                        6 Fevrier 1955- 1er Aout 2013

Flower2

Le Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger est très triste de vous annoncer la nouvelle de la mort de Sœur Marie Ange Cazimir FDM survenue le Jeudi 1er Aoutb2013 à 2 :00 heures Pm à Nasseau University Ny Hospital. Sœur Caszimir a déjà célébré ses 30 ans de vie religieuse. Elle est connue comme une religieuse très spirituelle, courageuse et qui a beaucoup souffert au soir de sa vie.
Le Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger presente ses sincères condoleances aux distinguées sœurs de la congrégation des Filles de Marie et à la famille de Sœur Marie Ange.
La depouille mortelle de Sœur Marie Ange sera exposée au salon funeraire de Donohue CECere situé au 290 Post Avenue Westburry le Lundi 5 Aout de 7 :00hres à 9 :00 heures Pm. La messe funeraire de la regrettée Sœur Marie Ange sera chantée à la paroisse Ste Brigid de Wesburry le Mardi 6 Aout à 10 :00 Am

Les Prières de Monseigneur Sansaricq et du Père Yvon Pierre sont avec les Sœurs de la congrégation des filles de Marie en ce moment de grande tristesse.
Le Centre National

______________________________________

LE 40ÈME  CONGRÈS ANNUEL DE L’AMHE, SINT MARTEEN ET NOUS

 

MARLÈNE RIGAUD APOLLON

 

Radio Solidarite (www.snaa.org)

2-4 août 2013

 

Comment a été le 40ème Congres Annuel de l’AMHE (Association des Médecins Haïtiens à l’Etranger) du 21 au 28 juillet 2013?

— Magnifique !

Comment a été l’accueil à Saint Martin ?

Splendide !

Dans l’ensemble, c’est ainsi que je décrirais ces six jours que mon mari et moi avons passé à Sint Marteen dans le cadre du 40ème Congrès Annuel de l’Association des Médecins Haïtiens à l’Étranger.

Saint Martin/Sint Marteen est une toute petite ile de 82 km2  que la France et la Hollande se partagent à 60/40%, le côté français ayant la plus grande part.  Ses montagnes vertes et ses plages à l’eau tiède et aquamarine la rendent très attrayante.

Nous sommes arrivés lundi 22 dans l’après-midi,  après la Foire Médicale organisée par les 2 Ministères de la Santé Publique au bénéfice de la communauté haïtienne et d’ascendance haïtienne, formant la majorité de la population du coté français.  Dans la soirée, une réception de Bienvenue offerte par le Ministère du Tourisme attendait notre groupe.

En ce qui regarde la Foire Médicale, tout s’était déroulé à la satisfaction de tous d’après ce que m’ont dit des amis qui y avaient travaillé.  De nombreux patients heureux d’avoir accès à des médecins et infirmières issus de leur pays, parlant leur langue et comprenant leurs problèmes puis à une campagne d’édu-cation dans des églises sur leurs problèmes de santé les plus courants leur ont montré leur reconnaissance avec une somptueuse réception faite d’une variété de bon manje lakay.

En plus du succès effectif et affectif de cette foire, ce qui a le plus retenu mon attention durant ce congrès a été

  1. L’accueil exceptionnel du Ministère du Tourisme qui avait mis des autobus à notre disposition pour notre transport aller-retour à l’Aéroport et de courtes visites des deux cotés de l’île et nous a offert une grandiose Réception-BBQ  de bienvenue le lundi soir.
  2. La présence officielle du Premier Ministre, l’Honorable Sarah Wescot-Williams, accompagnée des Ministres du Tourisme et de l’Education, venue à la Réception-BBQ en notre honneur pour nous souhaiter la  bienvenue, remercier l’AMHE d’avoir choisi St Martin comme site de leur 40ème conférence et d’avoir accepté d’organiser cette importante foire médicale. Ce qui m’a particulièrement touchée, est son éloge d’Haïti —  Quel contraste avec ces sempiternelles épithètes de « Pays le plus pauvre de l’Hémisphère » qu’on nous réserve d’habitude – et le fait qu’elle ait souligné que son gouvernement travaillait à intégrer les immigrants haïtiens illégaux, habituellement chassés d’autres îles comme les Bahamas.

Après les discours, la soirée a continué avec le récit de l’histoire de l’île de la période précolombienne à nos jours – Christophe Colomb lui avait donné son nom moderne, l’ayant « découverte »  le 11 novembre 1493, jour de la fête de Saint Martin– et de belles danses folkloriques variées et s’est terminée avec une démonstration de leur carnaval qui, nous a-t-on dit, dure 5 jours, plutôt que 3, suivie de notre musique Kompa avec Tabou Congo.  Un excellent BBQ accompagnait tout cela.

  1. Le retour des jeunes:  pas encore à la même échelle qu’au temps où nos enfants à nous, vétérans et « Dinosaurs » (titre affectueux attribué au pionniers-fondateurs), étaient heureux de nous accompagner et de retrouver les amis qu’ils s’étaient faits au cours des ans, mais aussi avides que les nôtres l’avaient été de « retourner l’année prochaine » et, ce que nous n’avions pas encore au tout début, de jeunes médecins, invités à faire des présentations, comme nous avions commencé à en avoir il y a une quinzaine d’années au moins.  Ce qui est encore plus positif est que le chapitre organisateur de New York, présidé par Dr. Micheline Dole, les a invités à faire partie d’un comité de recrutement de collègues d’ascendance haïtienne qui deviendraient membres de l’AMHE et, éventuellement, assureraient sa survie.
  2. L’initiative d’Anastasie Sénat, une ancienne « enfant de l’AMHE », aujourd’hui avocate, aidée avec enthousiasme et expertise par la dynamique Mme Josée Barrau, épouse du Dr. Carmel Barrau, nouveau président du Chapitre du Sud de la Floride de l’AMHE,  de solliciter la participation et des contributions monétaires de volontaires pour aller visiter un orphelinat et une maison d’enfants négligés et leur acheter des produits qui leur faisaient défaut. Les autres participants étaient sa mère, Mme Rose-Marie Sénat, Mmes Edda François, Nicole Clérismé, Carmen Francois, les jeunes Maxime Bontemps, Alyssa et Alexandra Belzie et Shanice.  Une réussite impressionnante et un geste qui a beaucoup touché.

Photo » courtoisie d’Anastasie Sénat

  1. La très originale présentation en photos vidéo musicale par la talentueuse Mme Parnell Nacier de moments-clés des 40 ans de l’AMHE montrant, en particulier, les membres fondateurs à cette époque où ils étaient bien plus jeunes que leurs enfants – et, faut-il l’ajouter, bien plus fougueux qu’aujourd’hui et la séquelle, testant leur mémoire sous forme d’un concours de Trivia sur la connaissance des « débuts »
  2. La soirée des chapitres, pendant laquelle, choisissant de représenter le chapitre du Sud de la Floride dont mon mari fait partie, j’ai introduit mon poème «With Fever in Our Hearts» avec des commentaires de Louis Mercier, pris de Louis Mercier A la Reconquête de l’Idéal Haïtien, disant déjà, en 1933,  que nous étions « le seul pays de l’Amérique où l’on soit si pauvre » pour encourager l’assistance à combattre cet épithète de «Pays le plus pauvre de l’Hémisphère » dont on nous accable aujourd’hui et travailler à y remédier.  Il y a aussi eu un défilé de mode « pour s’amuser » auquel de jeunes enfants, l’une aussi jeune que 7 ans et des adolescents ont participé pour la première fois, à leur grand plaisir, en compagnie d’adultes.
  3. La nomination du Dr. Eric Jérôme comme président de la Fondation AMHE.
  4. La chaleureuse passation de pouvoir du Dr. Pierre-Paul Cadet, le président sortant au Dr. Maxime Coles, le nouveau président.
  5. La Session Haïtienne du samedi, toujours intéressante, l’occasion de se mettre à jour sur les plus récents développements et les besoins du Système de Santé en Haïti, ce que les Dr. Claude Suréna, Gabriel Timothée et Ginette Rivière Lubin ont fait dans leurs conférences.
  6. Le regret de plusieurs d’entre  nous qu’une fois de plus, notre souhait d’avoir le prochain congrès en Haïti, ne puisse se réaliser, faute de facilités adéquates pour le grand nombre de participants que nous serions et qu’il faudrait, une fois de plus, nous contenter d’une alternative.  Certes, nous l’avions fait à Club Med en 1997 mais, bien que le site était magnifique, la plage parmi les plus belles – un point important pour ceux qui vivent dans les régions du Nord des Amériques, sont avides de soleil et de plages chaudes et ont peu d’occasions d’en jouir, la Floride étant seulement « passable » en comparaison– il n’y avait pas de salles assez grandes pour les conférences ou autres activités.  Et puis, il y avait la circulation.  Notre espoir est que cet état de chose va bientôt changer.
  7. Mon autre regret est que des membres de différents comités, dont mon mari, accaparés par d’im-portantes réunions n’aient eu que deux occasions pendant toute la semaine de mettre le nez hors de l’hôtel: le vendredi soir, « soirée (vraiment) libre » et le jour de notre retour en Floride. Et qui disait que les médecins  passaient leur temps à s’amuser sans se soucier des autres ?

Beaucoup de fatigues, beaucoup de soucis, beaucoup de travail mais, à la fin de beaux sourires de soulagement et de satisfaction pour une tache bien faite !  Bravo à l’AHME, au comité organisateur de New York et à tous les membres participants, des pionniers aux plus jeunes.  A l’année prochaine pour un autre grand congrès, sinon en Haïti, mon premier choix, au moins en un lieu aussi accueillant et favorable à l’échange de connaissances et de sollicitude.

31 juillet-1er août 2013

________________________________________________

Diocese of Bridgeport- Bishop Frank Caggiano-New Spiritual Leader

Bishop Frank Caggiano, auxiliary Bishop of Brooklyn has been assigned by Pope Francis as titular Bishop of Bridgeport, Conn. Bishop Caggiano is a native of Brooklyn. He was born en 1959, ordained a priest in 1987 and then consecrated Bishop on August 22, 2006 along with Bishops Octavio Cisneros and Guy Sansaricq.

The former Bishop of Bridgeport Conn. Bishop William Lori was elevated to the diocese of Baltimore since March 2012. That left a vacancy in the Diocese of Bridgeport which is now filled by this new nomination announced on July 31st. Bishop Caggiano is an extremely intelligent person who is at the same time rooted and grounded in faith and love. He is one of the true anointed son of God.

With God’s help, we know that he will be a true shepherd to the people of Bridgeport, one according to the heart of Jesus and the expectation of the Holy Father.  Praise be to God!

Le Saint-Père Francois vient de nommer Mgr. Frank Caggiano eveque de Bridgeport, Conn. La nomination fut publiée le 31 Juillet de cette année. Le diocese de Bridgeport n’avait pas d’évèque depuis la nomination de Mgr. William Lori, l’ancien occupant du siège comme archevèque de Baltimore, en Mars 2012.

Mgr. Caggiano né à Brooklyn en 1959 a éte ordonné prètre en 1987 et évèque en 2006. Il est reconnu à Brooklyn comme un “Evèque extremement intelligent et dynamique, un homme de décision et un homme  de Dieu enraciné dans la foi et la charité. Nous avons l’assurance que par la grace de Dieu il sera un excellent Pasteur pour les fidèles du Diocèse qu’il est appelé à guider.

Nos prières et nos voeux l’accompagnent dans cette nouvelle mission

Le personnel du bulletin du Centre national

******************************************

Diocese Rockville Centre-Paroisse  Ste Anne

On Sunday, July 28, I was happy to cover the Creole Mass at the parish of St. Anne in Brentwood Long Island NY. The celebrant was Father Eden Jean Baptiste, spiritual leader of the Haitian community of faith of St. Anne and former Coordinator of the Haitian ministry of the Diocese of Rockville Centre. The homilist was Father Carlos, a Haitian priest, who ministered in the Dominican Republic for 30 years.

Eucharistic Celebrations in Creole are always a great opportunity for our communities of faith to pray, to sing, to give glory to God for his blessings. It always reminds us of our dear Haiti where people have always demonstrated their faith

with vibrancy, a faith that move mountains.

The Haitian faith community of St. Anne is one of six Haitian faith communities of the Diocese of Rockville Centre. The great challenge for the Haitian ministry is especially the problem of vocations and also the difficulty of involving laity into  the activities of their parish, those of the diocese and those of the National Center of Haitian Apostolate.  St Ann is a community that used to gather some 250 people for the weekly Creole mass. They had the support of a  good choir. The number of participants declined much over the years.  The challenge today facing the faithful of St. Anne is to encourage the Haitian residents of the area to attend the Creole Mass and to identify the resources of the Haitian community and urge them to better support their  community.

I was pleased to have an interview with Dr. Eddy Leveque, one of the parishioners of  St. Anne. He let me know that the Haitian residents of this community claim from different regions of Haiti and that there are very few professionals among them. Most of the women work mostly in the field of health as nursing aides.

The big question is how we make our communities of faith more alive in the diaspora? Why is it important to identify our resources and put them at the service of our communities? We continue through this newsletter to invite the leaders of our communities to use wisdom and come to realize that the interest of the community takes precedence over individual interest. The  church is always the largest hospital curing social ills and restore community health.

We strongly encourage our brothers and sisters of St. Anne do everything in their power to get a better attendance at Mass We must continue to remind that every time there is a shortage of funds, the Ethnic communities are always the first to be phased out. It’s a real asset to have a Haitian priest for our Eucharistic celebrations. So we have what it takes to build a community of faith that can be  a second family to everyone.  Yes it is clear that a person cannot solve all problems but together we can do a lot for the greater glory of  God

Brother Tob

Messe en créole à la paroisse Sainte Anne à Brentwood

Le dimanche 28 juillet 2013, j’étais content de couvrir la messe en créole de la communautéhaïtienne de foi de la paroisse de Sainte Anne à Brentwood pour le Bulletin hebdomadaire du Centre National del’ApostolatHaïtien à l’étranger et Radio TéléSolidarité. Lecélébrant principal a été le Père Éden Jean-Baptiste, leader spirituel de la communautéhaïtiennedefoide Sainte Anne et anciencoordonateur de la pastoralehaïtienne du diocèse de Rockville Centre,

l’homélistefut le Père Carlos, un prêtrehaïtien, originaire de l’Estère, qui exerce sonministère en RépubliqueDominicainedepuis 30 ans.

Les célébrationseucharistiques en créole sont toujoursunegrande occasion pour noscommunautés de foi de prier, de chanter, de rendregloire au Seigneur poursesbienfaits. Cela nous rappelletoujoursnotrechèreHaïti où nosfrères etsoeursonttoujoursdémontréleurfoien Dieu. Unefoi qui al’habitude de déplacer les montagnes.

La communautéhaïtienne de foi de Sainte Anne est l’une des 6 communautéshaïtiennes de foi du diocèse de Rockville Centre. Aujourd’hui,5 de ces 6 communautés ont une messe en créole chaque dimanche et un prêtrehaïtiencommeleader spirituel. Le grand défi pour la pastorale haïtienne c’est surtout le problème de vocation et celui de noslaïcs de prendre une part active aux activités de leursparoissesdans lediocèse de RockvilleCentre et à celles du Centre National de l’ApostolatHaïtien àl’étranger.

Rappelonsque la communautéhaïtienne de Sainte Anne à Brentwood est unecommunautéqui, jadis, réunissait plus de 250 personnes pour ses messes en créole etavaitune bonne chorale. Selon certains membres de cettecommunauté defoi, le nombre de participants pour les messes en créole a beaucoup baissé. Cen’estun secret pour personne, le nombrecompte beaucoup.L’enjeu aujourd’hui pour la communautéhaïtienne de foi de Sainte Anne à Brentwood est de voir comment on peut encourager les gens à venirparticiper à lamesse en créole et identifier les ressources de la communauté pouvant mieuxl’accompagner.

Par ailleurs, j’aipuavoir un entretien avec le Docteur Eddy Lévêque, undes paroissiens de la paroisse de Ste Anne à Brentwood.Il m’a faitsavoirqu’“il y ades gens de différentesrégionsd’Haïtidans la communautéhaïtiennede foi à Brentwood”, qu’“on a trèspeu deprofessionnelshaïtiens. Les femmes travaillentsurtoutdans le domaine de lasanté commepréposéeset ACC”.

Ainsicomment peut-on rendrenoscommunautés de foi plusvivantesdans la diaspora?Pourquoiest-il important d’identifiernosressourceset les mettre au service de noscommunautés? Nouscontinuons, à traversce Bulletin, à inviter les leaders de noscommunautés à faire preuve de sagesse, à comprendrequel’intérêt de la communautédoitnécessairementpasseravant les intérêts d’un individu. L’Égliseelle-même,étant le grand hôpital despécheurs,n’a pas de place pour la division et pour les luttes de pouvoir.

Nous encourageonsfortementnos frèresetsoeurs de Sainte Anne à faire de leurmieux pour avoirunemeilleure participationà la messe en créole.C’est encore untrès bon signed’avoir un prêtrehaïtien pour noscélébrationseucharistiques. Ilestévidentqu’uneseulepersonnenepeutrésoudretous les problèmesmais ensemble nous pouvons faire beaucoup.I ln’est pas trop tard pour la communautéhaïtienne de se rattraperet de continuer sur la voiedéjà tracée et suiviedans le passé avec le groupe de jeunes et lachorale, lesquelsfurentunegrandefierté pour la communautéhaïtienne deBrentwood.Ensemble onpeut faire beaucoup de choses pour lagrandegloire de Dieu et l’avancement de la communauté.

Frere Tob

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s