REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 17TH SUNDAY IN ORDINARY TIME , July 28

Genesis 18, 20-32; Psalm 138; Colossians 2, 12-14; Luke 11, 1-13 By Bishop G. Sansaricq.

With great joy let us welcome a lesson on prayer. In response to a request of the Apostles Jesus proposed this prayer that we all know by heart: the Our Father. A great lady by the name of Dorothy Day whose cause for sainthood has been introduced in Rome used to delight in the recitation of the Our Father. She found it so uplifting that she would spend hours repeating each phrase especially the three initial demands focused on the glory of God: “May your Name be honored; your Kingdom come; your will be done!” The four remaining intentions address our human needs for food, forgiveness and deliverance from temptations and all evil.” We must learn to take time and marvel at each line of this magnificent God-given prayer especially the first three lines.

Two additional lessons enrich this teaching. The first one about perseverance is reinforced by the example of Abraham in the first reading. Through his persistent prayer he literally forced God “to change his mind.” We are instructed not to easily give up praying when the response from heaven appears too slow to come. The second teaching is about the power of prayer. The words used by Jesus surprise by their strength: “Ask and you will receive, seek and you will find, knock and the door will be opened to you!” God is more responsive than human fathers “The Father in heaven will give the Holy Spirit to those who ask him!”

May these encouraging teachings make of us forever men and women of prayer!

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 17ème DIMANCHE ORDINAIRE (28 Juillet 2013)
Genèse 18, 20-32; Psaume 138; Colossiens 2, 12-14; Luc 11, 1-13 Par +Guy Sansaricq.

Beaucoup de gens aiment s’adonner à la prière. Qu’elles trouvent dans les lectures d’aujourd’hui une invitation chaleureuse à persévérer dans cette voie! A la demande de ses apotres, Jésus enseigne au monde la prière du Notre Père que nous avons tous appris depuis l’enfance.

Notons les trois premières demandes qui réjouissent au plus haut point les àmes ferventes: “Que ton Nom soit sanctifié; que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre.” Ce sont là les demandes essentielles. Si elles se réalisaient, il n’y aurait rien de plus à réclamer du ciel. La perspective infinie qu’elles suggèrent déclenche dans les coeurs recueillis un frisson d’émerveillement!

Les quatre autres demandes concernent nos besoins humains hélas trop réels: la nourriture, le pardon, les tentations et le mal qui nous guette sans cesse. C’est le cri au secours de notre misère.

Après cette lecon sur la prière Jésus ajoute deux précieux enseignements: le premier sur la persévérance. Trop souvent, nous perdons patience quand se fait attendre une réponse à nos appels. L’exemple proposé est celui de l’homme qui au milieu de la nuit frappe sans arrêt à la porte de son voisin endormi. Il faut savoir persister. Il faut aussi se laisser inspirer par l’exemple d’Abraham au livre de la Genèse qui par son insistence “ forca Dieu à changer d’idée.”Le second enseignement porte sur la puissance de la prière. “Demandez et vous recevrez; cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira la porte” dit Jésus. Quelle vibrante invitation à la confiance! Nos cris percent le ciel!

L’homme juste vit de sa foi et la foi s’exprime dans la prière confiante et inévitablement dans l’amour du prochain. Que ces textes d’Ecriture Sainte nous tranforment en hommes et femmes de prière!
Monseigneur Guy Sansaricq
***************************

Madame Mayor: Success in North Miami –Editorial

The remarkable new mayor of North Miami, Lucie Tondreau, the first Haitian-American mayor of that city, was the special guest of Brother Tob on Radio Télé Solidarité on Sunday, July 21.For over 28 years, Mayor Tondreau has been working with the Haitian community in North America. She is known as an activist who loves her brothers and sisters in the Haitian community. She was one of the closest collaborators of the late Father Gérard Jean-Juste, a staunch defender of Haitian refugees in Florida, a man who continues to inspire her.

lucie-tondreau
The new mayor is a 
native of La Vallée de Jacmel. She left Haiti at the age of seven for Montréal, Canada, where she received her primary, secondary and university education. She had a career in radio and television in New York before traveling to Miami to defend Haitian refugees.
In her interview, Mayor Tondreau spoke about her work as the leading citizen of the City of North Miami. She mentioned that she has no problem with street gangs in North Miami. She thinks that Police Chief Marc Elias, also of Haitian descent, is doing an excellent job, and that the crime rate is very low in North Miami. Police Chief Elias is a former student of Roger Anglade in Haiti.
North Miami has a population of 60,000 inhabitants, 60 percent of them black, including 40 percent who are Haitians. It is twinned with the city of Delmas, Haiti. During her term, Mayor Tondreau said she plans to work to encourage other mayors to twin their cities with cities in Haiti, which seems like an praiseworthy idea.
The example of North Miami deserves to be followed by other Haitian communities in the diaspora. The victory of Lucie Tondreau is a great victory for the entire Haitian diaspora community. This victory demonstrates that Haitians are capable of succeeding around the planet. Our dream is to see more Haitians elected in the United States and elsewhere in the diaspora. We hope that the success of Haitians as elected officials will encourage our young people to acquire a sound education, so that they, too, can participate in elections, enter elected office and change the image of Haiti. It is achingly sad that many members of the Haitian community attain great success in the diaspora, but Haiti itself remains a laughingstock in the international community.
The staff of the Weekly Bulletin of The National Center of the Haitian Apostolate wishes every success for Mayor Lucie Tondreau and invites the various diaspora communities to develop responsible leadership and work toward the unity of our community.
Brother Tob
For The National Center
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

La nouvelle et remarquable mairesse lucie tondreau de north Miami fut la grande invitée de brother Tob ‘a radio tele solidarite le dimanche 21 juillet 2013. La mairesse Tondreau travaille avec la communauté Haitienne de l’Amérique du Nord pour plus de 28 ans. Elle est connue au sein de la communauté Haitienne comme une militante qui aime ses frères et soeurs de la communauté Haitienne et on doit mentionner qu’elle fut l’une des proches collaboratrice du regretté Père Catholique Gerard Jean Juste, l’un des grands defenseurs des refugiés Haitiens en Floride.

Magistrate Tondreau est originaire de la vallée de Jacmel –Haiti. Elle laissa Haiti à l’age de 7ans pour Montréal Canada. Elle fit ses etudes primaires, secondaires, collegiales et universitaires à Montreal. Elle exerca sa carrière à la radio et à la Télévision de New York avant de se rendre à Miami pour defendre les refugiés Haitien. Dans son entretien elle nous parla de son travail comme la première citoyenne de la ville de North Miami.Elle mentionna qu’elle n’a pas de problème de gang de rue à North Miami et elle pense que le Chef Police Marc Elias d’origine Haitienne a fait un très bon travail comme chef de police. Elle ajouta que le taux de criminalité est très bas à North Miami. Le Chef Police Elias est un ancien étudiant de Roger Anglade. Donc Magistrate Tondreau et le chef Police Elias sont deux grandes fiertés de la communaute Haitienne à North Miami.

North Miami a une population de 60,000 habitants dont 60% de Noirs dont 40% sont les Haitiens. Tondreau Lucieest la première femme Haitiano Americaine à occuper cette prestigieuse position à North Miami et nous dit que la ville de North Miami est jummelée avec la ville de Delmas en Haiti et Durant son mandat elle va travailler pour encourager d’autres maires à jummeler leur ville avec certaines villes d’Haiti. Nous pensons que ce sera une très bonne chose pour Haiti si nos villes de campagne peuvent jummeler à certaines villes des États Unis.
Magistrate Tondreau nous parla aussi de sa collaboration avec le regretté Père Gerard Jean Juste connue comme le plus grand defenseur de la cause des Refugiés Haitiens de la Floride dans les années 80. Elle nous parla de son experience avec le regretté Père Gerard Jean Juste et comment ce dernier continue à lui inspirer comme personne humaine et militante d’origine Haitienne de la Floride.
L’exemple de North Miami mérite d’être suivi parmi les autres communautés Haitiennes de la diaspora.La victoire de Lucie Tondreau comme mairesse de Miami a été une grande victoire de la diaspora Haitienne. Cela demontre encore que les haitiens sont capables peuvent reussir partout sur la planête. Notre rêve c’est de voir q’on a plus d’elus Haitiens dans nos terres d’accueil et d’encourager nos jeunes à avoir une très bonne education afin qu’ils puissant participer aux elections et de remporter certains sièges qui peuvent changer l’image de la communauté Haitienne de la diaspora . Le grand paradoxe beaucoup de membres de la communauté reussent très bien à l’exterieur et Haiti continue la risée de la communauté Internationationale

Le Personnel du Bulletin du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger souhaite du succès à la mairesse Lucie Tondreau tout en invitant les differentes communautés de la diaspora à travailler pour l’unité dans notre communauté et à comprendre l’importance de travailler pour un leadership responsable capable de mettre la communauté ensemble à travers des organizations solides qui voient le success collectif avant des succès personnels
Frère Tob
___________________________
The Superior General of the Brothers of the Christian Instruction in Haiti Brother Hervé Zamor was the special guest of Brother Tob at Radio TV Solidarité on Sunday July 21, 2013. Brother Zamor will celebrate his 25th anniversary of religious life during this year. He is the advisor to the Haitian Conference of Religious and supervisor of schools of the brothers of Christian instruction in Haiti. He is among the readers of the weekly newsletter in Haiti

Brother Zamor is a native of La Vallée de Jacmel. He has a license in theology from France, he has a degree in psychology Clinic at the Gregorian University known as the Harvard of the Popes. He spoke about his experience of student at the Gregorian University. He informed us that the brothers of the Christian instruction lead a dozen of Catholic schools in Haiti. He spoke of Christian Instruction schools that have been affected by the earthquake of 2010 . The Brother of Christian Instruction seek funds from 6to 7million dollars to rebuild the school St. Louis Gongague destroyed during the earthquake of 2010. This year The brothers will open a professional school at Valley in Jacmel which will accommodate 60 students in a first time for training of technical of building and Hotel-and long-term they expect to have between 200 and 300students . The brothers of Christian Instruction have a long-term project to open a Faculty of Sciences of Education to train teachers of their school.After the earthquake of 2010 in Haiti the Brothers of Christian Instruction continue to provide a good quality education to theirs students. He emphasized the patnership between brothers of Christian instruction the University of Notre Dame and the CHR (Haitian Conference of Religious) who have opened a faculty of Belles Lettres works in Centre Inter- Institute of Religious Formation (CIFOR). – He emphasized the problem of teachers who are poorly paid for their work and he thinks it is necessary to upgrade the teaching profession. . A teacher working in Haiti in primary education has only 8,000 gourdes per month which is tantamount to 200.00$ Us . He spoke of the problem of young people who go to school without eating and the problem of students who do not have any support at home because some parents do not have the training required to follow the work of children at home that is why the brothers of the Christian instruction promote solidarity among students of their school.
He informed us that 80% of former students of the brothers of the Christian instruction are outside of Haiti or live in the diaspora. He tells us that several bishops of Haiti whose archbishop Guire Poulard, the Archbishop of Port-au-Prince, Bishop Joseph Lafontant, the auxiliary bishop of the Archdiocese of Port-au-Prince are former students of the Christian Brothers education .

congregational schools and private schools occupy 80% of the school in Haiti.. ‘
Brother Zamor mentioned the challenges of education. One of The major challenges of education in Haiti he said tha before reconstructing buildings we must rebuild the Haitian man He continued to tell us that the challenge now is to train young for our country and our society. He insists to train people entrenched in the country,people capable to hand in paw

The brothers of the Christian instruction begin to prepare to celebrate the 150th anniversary of the arrival of the Brothers of Christian Instruction. The year 2013-the year 2014 will be a jubilee year for the Brothers of Christian Instruction. This great celebration will commence on October 20, 2013 by a large mass at St. Louis Delmas. The celebrant will be His Excellency archbishop Guire Poulard, the Archbishop of Port-au-Prince and former student of the brothers of the Christian instruction at Petit Goave.L Brothers of Christian instruction arrived in Haiti 13 May 1864 at the same time that the Sisters the Congregation of St Joseph Cluny He tells us that the brothers are 60 brothers, which 20 are in training and he added that the brothers of the Christian education work in 25 countries. He spoke of the great realizations of the brothers of the Christian instruction, he informed us that 50% of the books used in Haiti in primary and secondary schools are made by the brothers of the Christian instruction and the brothers of the Christian instruction have one of the largest high haiti libraries., So he is optimistic for the future of the Congregation of the Brothers of Christian Instruction

The big question Why is it important to achieve a quality education who can meet the needs of Haiti?. How The Haitian elite can play a major role to develop a good educative system in Haiti? Is it not important and even an imperative to upgrade the teaching profession in Haiti. Is it normal for Teachers of primary education to live only with 8000gourdes Haitian a month?
The staff newsletter of the National Center of the Haitian Apostolate abroad wishes Happy Birthday to Brother Zamor and the brothers of Christian instruction. The interview of Brother Zamor will be rebroadcast at radio TV Solidarity Sunday, July 28, 2013 at 2:00 Pm.
Brother Buteau (Brother Tob)
For the National Centre
Entrevue avec Frère Hervé Zamor

Le Supérieur Généraldes “Frères de l’InstrutionChrétienne” (FIC),Frère Hervé Zamor,était l’invité spécial de Brother Tob à Radio Télé Solidarité le dimanche 21 juillet 2013.Frère Zamor célèbrera son 25e anniversaire de vie religieuse au cours de cetteannée. Il est aussi le conseiller de la Conférence Haïtienne des Religieux(CHR), le superviseur des écoles de l’Instruction Chrétienne en Haïti et l’un des lecteurs du Bulletin hebdomadaire du Centre National.
En outre, Frère Zamor a obtenu une Licence en Théologie en France, une Maîtrise en Psychologie Clinique à Rome, à l’Université Pontificale Grégorienne, surnommée le Havard des Papes.Au cours de l’entrevue, il nous a parlé notamment de “son experience d’étudiant à Rome”, tout en nous informant que”les Frères de l’Instruction Chrétienne dirigent une douzaine d’écoles catholiques en Haïti”. Aussi, ila abordé le sujet concernant les écoles des Frèresde l’Instruction Chrétienne qui ont été touchéss ou détruites par le tremblement de terre du 12 janvier 2010, don’t l’écoleSaint Louis de Gonzague. Ainsi, a-t-ildit, “ilcherche des fonds, 6 à 7milions de dollars, pour reconstruire l’école Saint Louis de Gongague”.
Par la suite Frère Zamor nous a dit que “cette année les Frères vont ouvrir une école professionnelle à La Vallée de Jacmel qui aura à accueillir 60 étudiants,dans un premier temps pour des formations en Technique de Bâtiment et Hôtellerie, et à long terme entre 200 et 300étudiants”. De plus, “les Frères de l’Instruction Chrétienne ont un projet à long terme d’ouvrir une Faculté des Sciences de l’Éducation pour former ses professeurs”. Même après le tremblement de terre”les Frères continuent à donner un enseignement de qualité”.Dans cet ordre d’idée, Frère Zamor a mitl’accent sur”le partenariat qui existe entre les Frères de l’Instruction Chrétienne, l’Université Notre Dame d’Haïti et la ConférenceHaïtienne des Religieux. Celui-ci a permis d’ouvrir une Faculté de Belles Lettres qui fonctionne au Centre Inter-Instituts de Formation Religieuse (CIFOR)”.
Frère Zamor a évoquéaussi”le problème des professeurs qui sont très mal rémunérés”. De ce fait, il pense qu’”il faut revaloriser le métier de professeur.Un enseignant qui travaille en Haïti dans l’éducation primaire touché seulement8000 gourdes par mois, environ $200 US”. Sans oublier”le problème des jeunes qui vont bien souvent à l’ecole sans manger” et celui de “l’accompagnement des étudiants” car “certains parents n’ont pas la formation requise pour suivre le travail des enfants à la maison”. Voilà pourquoi”les Frères de l’Instruction Chrétienne encouragent la solidarité entre les étudiants”.
Par ailleurs, Frère Zamor nous a fait savoir que”les écoles congréganistes et les écoles privées occupent 80% du paysage scolaire en Haïti”.Selon lui, “80% des anciens étudiants des Frères de l’Instruction Chrétienne sont à l’étranger” en soulignant que “plusieurs évêquesd’Haïti dont Monseigneur GuirePoulard et Monseigneur Joseph Lafontant, respectivement Archevêque et évêque auxiliaire de Port-au-Prince sont des anciens étudiants des Frères de l’InstructionChrétienne”.
Frère Zamora mentionné entre autre”les défis de l’éducation en Haïti”en insistant sur le fait qu’”avant de reconstruire les bâtiments ilfaut reconstruire l’homme haïtien”.Ainsi selon lui, “le défi aujourd’hui c’est de former les jeunes”, mais pour quel genre de pays, quelle société?Ilfaut donc former les gens bien enracinés dans le pays, des gens capables de mettre la main dans la pâte.Ilest vraiment important d’arriver à une éducation de qualité qui répond efficacement aux besoins du pays. En ce sens, l’élite d’Haïti n’a-t’elle pas à jouer un role majeur dans le développement d’un bon système éducatif? N’est-il pas important et même un impératif pour revaloriser le métier d’enseignant en Haïti?Les professeurs de l’enseignement primaire peuvent-ils vivre avec les 8000 gourdes haïtiens?
Entre temps, les Frères de l’Instruction Chrétienne se préparent à fêter le 150eanniversaire de leur arrive en Haïti. En effet, nous a dit Frère Zamor, “ils ont débarqué dans le pays le 13 mai 1864, en même temps que les Soeurs de la Congrégation de Saint Joseph de Cluny. Ils sont actuellement au nombre de 60 en Haïti dont 20 sont en formation. Les Frères travaillent dans 25 pays. 50% des livres utilisés en Haïti dans les écoles primaires et secondaires sont faits par les Frères de l’Instruction Chrétienne qui disposentd’une des grandes bibliothèques les plus importantes d’Haïti”. Ainsi donc Frère Zamor se dit”optimiste en ce qui a trait à l’avenir de la congrégation des Frères de l’Instruction Chrétienne”.
2013-2014 sera une période vraiment spéciale pour les Frères. Cette grande commemoration débutera le 20 octobre 2013 par une grand-messe à Saint Louis de Gonzague de Delmas. Le celebrant principal sera Son Excellence Monseigneur Guire Poulard.Le personnel du bulletin du Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’Étrange rremercie vivement Frère Zamor pour sa disponibilté, lui souhaite (ainsiquetous les autres Frères de l’InstructionChrétienne) un joyeux anniversaire. L’entrevue du Frère Zamor sera redifusée sur les antennes de Radio Télé Solidaritéle dimanche 28 juillet 2013 à 2h:00PM.

Frère Buteau (Brother Tob)
Pour le Centre National
———————————-

40 Annual AMHE Convention
Dr Coles-28
Docteur Maxime Coles est le nouveau president de l’association des medecins Haitiens à l’étranger. Il remplace à cette prestigieuse position le docteur Pierre Paul Cadet. Tous les deux ans,les Médecins Haitiens élisent un nouveau président à la tête de leur association.

Dr Pierre Paul-28
Le president sortant docteur Cadet est un grand ami du bulletin hebdomaire et de radio Télé Solidarité. Il est un homme sympathique et a un grand amour pour sa terre natale. Ancien étudiant du Petit Seminaire Collège St Martial, il a caressé dans sa jeunesse le désir de devenir prêtre. Mais le Seigneur a voulu qu’il soit un guerisseur du corps Humain et non pas un docteur des ames. Il est un très bon medecin dont la diaspora haitienne est très fière.
Artiste  St t Martin

Quant au nouveau president docteur Maxime Coles,il est lui aussi un medecin de grand Coeur et de bon commerce, un homme qui aime beaucoup son pays. Il est l’ami de notre bulletin et de radio Télé Solidarité. Avant son depart pour la convention annuelle des medecins Haitiens à l’etranger à St Martin il a accordé un entretien à Radio Solidarité où il nous fit savoir le lieu et la date de la convention à savoir St Martin du Lundi 22 Juillet au Dimanche 28 Juillet. Cette année l’association aura à recevoir plusieurs doyens de faculté de medecine d’ Haiti. Il nous dit que c’est le chapitre des medecins Haitiens de New York qui est responsable de l’organisation de la Convention. Docteur Micheline Dole , l’une des lectrices du bulletin du Centre National est la presidente du chapitre des medecins de New York. Docteur Coles mentionna sa grande proximité avec les medecins d’Haiti..Il nous fit savoir qu’il ya une communauté Haitienne à St Martin et comment l’association va profiter de son sejour dans cette ile pour consulter gratuitement nos congenères qui y resident. Le premier ministre-President du nouvel état autonome de St Martin Sarah Wescot William a rendu une visite de courtoisie à l’association des Medecins Haitiens à l’étranger et consentit gracieusement à se faire photographier en compagnie de plusieurs membres de la delegation.

Premier Ministre St Martin
Saint-Martin, en anglais et francais, Sint Maarten en Neerlandais, est une île du nord-est des Antilles située à 250 km au nord de la Guadeloupe et 240 km à l’est de Porto Rico. D’une superficie de 93 km2, elle compte 75 000 habitants. Le centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger est très fier de l’Association des Medecins Haitiens à l’etranger et apprécie leur engagement à marcher la main dans la main avec les medecins et la population d’Haiti. Le Centre National profite de l’occasion pour souhaiter du succès au Docteur Coles dans sa nouvelle fonction comme President de l’association des Medecins Haitiens à l’etranger.

NBDans notre prochaine edition Marlene Rigaud Apollon, l’une des participantes à la convention de St Martin et editorialiste à Radio Télé Solidarité aura un article sur cette convention

Brother Tob
_______________________________
Dr. Maxime Coles is the new president of the Association of Haitian Physicians Abroad, He replaces Dr. Pierre Paul Cadet at this prestigious position. Every second year the Haitian doctors elect a new president to lead the association.
The former president Dr. Cadet is a great friend of the weekly newsletter and TV Solidarite radio. He is a distinguished gentleman who has a great love for his native land. He is a former student of Petit Seminaire College St Martial. In his youth he flirted with the thought of becoming a priest. But the Lord wanted him to be a healer of the Human body and not a doctor of souls. He is an excellent doctor who fills the Haitian Diaspora with great pride.
The new president Dr. Maxime Coles is also a very fine doctor, a man who loves his country and is a friend of our newsletter and Radiotele Solidarite. Before his departure to Saint Martin for the annual convention of Haitian doctors abroad he gave an interview to the radio-Solidarite during which he informed us of the date and place of the Convention. The date was from July 22 to Sunday July 28. This year the association will welcome several deans of the various schools of medicine in Haiti. The good doctor further told us that it is the New York chapter of Haitian doctors who took in charge the organization of the Convention. Dr. Micheline Dole, one of the readers of the Bulletin of the National Center is the chairwoman of the NY chapter. Dr Coles also mentioned his close relationship with the doctors in Haiti .. He also made us know that there is a Haitian community in St Martin. The association will take the occasion of their stay in the island to provide free consultation to those Haitian Residents.
St. Martin’s Prime Minister-President of the new independent state of St Martin Sarah Wescot William made a courtesy visit to the Association and graciously agreed to take pictures with some of the members. Saint Martin in English, Sint Maarten in Dutch, is an island in the northeast Caribbean, 250 kilometers north of Guadeloupe and 240 km east of Puerto Rico, covering an area of 93 km2, it has 75,000 inhabitants.

The National Center of the Haitian Apostolate is very proud of the Association of Haitians Doctors abroad and encourages them to continue to walk hand in hand with the doctors and the Haitian population. The National Center takes this opportunity to wish success to Dr. Coles in his new role as President of the Association of Haitian Doctors abroad

In our next edition Marlene Rigaud Apollon, one of the participants in the Convention of St. Martin and editorialist at Radio TV Solidarite will write an article on the Convention.
Brother Tob

HOMAGE AFFECTUEUX À LA FAMILLE PRÉVIL EN CETTE HEURE DE DEUIL.

We at the National Center extend our heartfelt condolences to Ms. Rosette Prévil and her five children namely
Marie-Joe Darling Prévil-Edouard,
Danielle Prévil-Gilles,
Wienerson Prévil
Karine Prévil-Dunel
and Reginald Prévil
at the occasion of the departure from this world of their beloved husband and father

Mr. Wilner Joseph Previl.

The funeral and internment of this faithful servant of the Lord took place on Saturday July 27th 2013.

As people of faith we surround the family with our affection knowing that with death life is changed not ended and that an eternal home is prepared in heaven for all those who sincerely opened themselves to God’s grace that comes to us through our Lord Jesus Christ.

The Prévil family is very dear to us in the Church as they shine as true models of genuine Christians by their minds imbued with true knowledge of the word, their hearts filled with the Spirit of love and their hands always extended in ministries of service.

Everything turns to the benefit of those who are loved by the Lord. We pray and trust that this hour of deep grief will also be for all of them a true moment of grace. We assure them of our most fervent and affectionate prayers.

May Mr. Previl who has been a superb husband and a great father receive now the reward reserved to the faithful servant! May he rest in peace!

C’est avec nos plus sincères sympathies que nous présentons nos condoléances à notre très bien-aimée soeur Rosette Prévil à l’occasion du départ de ce monde de son fidèle époux

Mr WILNER JOSEPH PRÉVIL

dont le service funéraire et l’enterrement ont eu lieu le samedi 27 Juillet dernier.

Notre profonde affection s’étend également à tous les fils et filles du couple PRÉVIL nomément:
1. Marie-Joe Prévil-Edouard
2. Danielle Prévil-Gilles
3. Wienerson Prévil
4. Karine Prévil-Dunel
5. Reginald Prévil

Nous au Centre National de l’Apostolat Haitien partageons leur peine d’une facon spéciale car
nous nous sentons particulièrement proche de cette famille dont tous les members jouent une part active dans nos communautés de foi.

Nous partageons aussi leur grande espérance dans la promesse de la Résurrection faite à tous ceux qui restent fidèles à l’alliance de grace scellée dans le sang de l’Agneau.

Que leur espérance soit donc plus forte que leur peine! Nos affectueuses et ferventes prières
les porteront en ces heures d’épreuve.
______________________________
Hosanna-Une Premiere dans l’Eglise Catholique d’Haiti
L’orchestre Sacerdotal Hosanna de l’archidiocèse du Cap Haitien est une première dans l’église Catholique d’Haiti. Il se compose des prêtres musiciens de l’archidiocèse du Cap Haitien qui veulent louer Le Seigneur et apporter une autre contribution à l’evangelisation du peuple d’Haiti à travers la musique. Le maestro de cet orchestre est le prêtre Guitariste Gabriel Michel, ancien Coordonnateur de la pastorale Haitienne de l’archidiocèse de Boston maintenant Curé de la paroisse de St Yves à Milot. Cet orchestre a secoué la vibrante communauté Haitienne de la paroisse de Holy Innocents du diocèse de Brooklyn dans un concert le Vendredi 19 Juillet et a performé à la messe créole le Dimanche 21 Juillet à cette même paroisse.

Hosanna-2
L’orchestre Sacerdotal Hosanna comprend qu’avec la musique et le chant on peut evangeliser le peuple d’Haiti et cet orchestre est une autre facon pour les prêtres de l’archidiocèse du Cap Haitien de renforcer leur solidarité écclésiale. Comme l’a mentionné le Père Gabriel Michel surnommé le Père Gaby, maestro de l’orchestre, à la radio Télé Solidarité l’orchestre Sacerdotal Hosanna se compose de 12 prêtres qui se réunissent chaque Lundi au Collège Notre Dame pour leurs repetitions.
L’orchestre reputé comme étant très marial a déjà compose 9 chants. Le Père Maesto Gaby ajouta que l’orchestre Sacerdotal est très ouvert pour accueillir d’autres prêtres musiciens.

Il mentionna que son orchestre aimerait visiter tous les dioceses et archidiocèses d’Haiti et aussi les Communautés Haitiennes de foi Catholique de la diaspora. L’orchestre Sacerdotal etait très heureux de venir performer à la paroisse Holy Innocents. Le Père Pascal Louis est le curé de cette paroisse un prètre connu dans l’archidiocèse du Cap Haitien pour sa bonne voix et ses gouts musicaux. Le ministère du Père Pascal est très apprécié dans le diocese de Brooklyn. Il est reputé pour un prêtre très simple, dynamique , sympathique et très proche de ses fidèles. Il est parmi les lecteurs du Bulletin hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat haitien à l’etranger.

hosanna-1
Le Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger exhorte le peuple de Dieu de la diaspora à soutenir l’orchestre Sacerdotal Hosanna de l’archidiocèse du Cap Haitien.Notre rêve est de voir plusieurs paroisses de la diaspora Haitienne prendre l’initiative d’inviter et d’encourager l’orchestre Sacerdotal Hosanna à venir performer dans leur paroisse soit pour une messe ou un concert.

L’orchestre Sacerdotal profita de son sejour à New York pour aller visiter Monseigneur Guy Sansaricq le premier évêque Haitiano Américain de la diaspora. Monseigneur Sansaricq a été tres content d’accueillir ses frères dans le sacerdoce. Monseigneur Guy Sansaricq pense que c’est une très bonne iniative et il encourage ses frères dans le sacerdoce dans ce nouveau ministère. Enfin nous vous invitons à cliquer les links de cet article pour ecouter la messe du 21 Juillet à la paroisse Holy Innocents ou vous pouvez visiter le Blog du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger: Solidarite Flash Frère Buteau(Brother Tob) Pour le Centre National

The Sacerdotal orchestra Hosanna of the Archdiocese of Cap Haitien is a first in the Haitian Catholic Church . It consists of musician priests of the Archdiocese of Cap Haitien who want to give glory to the Lord and further the evangelization of the people of Haiti through music. The maestro of the orchestra is the priest Guitarist Gabriel Michel, former Coordinator of the Haitian ministry of the Archdiocese of Boston now Pastor of St Yves Parish in Milot. This band rocked the vibrant Haitian community of the parish of Holy Innocents of the Diocese of Brooklyn in a concert Friday, July 19 and performed at the Creole Mass Sunday, July 21 at the same parish.
This orchestra understands that with music and song it can better evangelize the people of Haiti. Also the musician priests think that this priestly musical ensemble is another way for the priests of the Archdiocese of Cap Haitien to strengthen their fraternal bond. As mentioned by Father Gabriel Michel known as Father Gaby, maestro of the orchestra at the radio the TV Solidarity, this musical ensemble comprises 12 priests. They meet every Monday at Notre Dame College for rehearsals. The orchestra has already composed nine songs and is known as very much in love with the Virgin Mary. Father Maesto Gaby added that the priestly band is very open to welcome other musician priests. He mentioned that the band would like to visit all the dioceses and archdioceses of Haiti and also the Haitian Catholic Faith Communities in the Diaspora The priestly ensemble was very happy to perform at Holy Innocents.
Father Pascal Louis is the pastor of the parish and is known in the Archdiocese of Cap Haitien as a great singer. Father Pascal is popular in the Diocese of Brooklyn. He is very humble , dynamic, friendly and very close to his faithful . He is among the readers of the Weekly Bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate.
The National Center for Haitian Apostolate abroad calls on God’s people in the Diaspora to support the orchestra Hosanna Priests of the Archdiocese of Cap Haitien .. Our dream is to see several parishes of the Haitian diaspora understand the necessity to invite the Hosanna orchestra to their parishes for a mass or a concert.

The orchestra Priestly took advantage of his stay in New York to visit Bishop Guy Sansaricq the first American bishop of the Haitian diaspora.
Bishop Sansaricq was very happy to welcome his brothers in the priesthood. Monsignor Guy Sansaricq think it’s a good initiative and encourages his brothers in the priesthood to welcome and encourage this new form of ministry. Finally, we invite you to click the links of this piece to listen to the creole Mass of Holy Innocents on July 21, 2013 or you can visit the blog of the National Center of the Haitian Apostolate abroad: Solidarite Flash
Brother Buteau (Brother Tob)
For
National Center

__________________________
Au chemin de croix des JMJ le pape François dépeint les souffrances contemporaines

Le pape François a présidé vendredi 27 juillet au soir une « Via Crucis », montée sur la plage de Copacabana.

27/7/13

AP

La grandiose mise en scène a touché par son évocation des problèmes de société.

Le pape a reconnu la perte de la foi provoquée par « l’incohérence des chrétiens », y compris le clergé.

Avec cet article

Discours du pape pour le chemin de croix

A Copacabana, les JMJ font un triomphe au pape François

cid:image031.gif@01CE8AED.C28EE530 A Aparecida, le pape François exprime sa dévotion mariale. La favela oubliée attend le pape

JMJ : le pape François dialogue avec des mineurs incarcérés à Rio

Le soleil réapparaissant, les planches de surf portées sous le bras ont refait surface vendredi 26 juillet sur Copacabana. Mais à la tombée du soir et au levée du vent, c’est le bois de la croix du Christ, portée au cours d’une spectaculaire « Via Crucis » présidée par le pape François, qui surgit sur la célèbre plage de Rio.

La remontée par le pape auparavant des quatre kilomètres de l’avenue longeant la baie suscite le même débordement d’effervescence populaire que la veille, au même endroit, pour son accueil aux JMJ. Descendant volontiers de sa jeep ouverte, le pape François sort bénir par aspersion une statue de saint François d’Assise, dont son pontificat porte le nom. Certains lui lancent un drapeau. D’autres parviennent à s’approcher au plus près de la papamobile pour faire bénir un objet ou vite remettre un petit cadeau. Même le Sofitel illumine sa façade d’une large croix visible de l’autre bout de la baie.

MONUMENTALE SCENOGRAPHIE

Assis, comme la veille, au sommet de l’estrade montée sur la plage, à proximité des vagues de l’Atlantique s’échouant avec fracas, le pape suivra, comme le million de pèlerins présents, une monumentale et musicale scénographie d’impressionante qualité. Elle illustre chacune des quatorze stations d’un chemin de croix de facture bien moins traditionnelle qu’aux derniers JMJ de Madrid.

Du grand spectacle, porteur de sens. « J’aime bien le parallèle tracé entre chacune des stations classiques du chemin de croix et les situations concrètes de nos sociétés », observe Bosco-Christiano, 43 ans, immunologiste à la faculté de médecine de Sao Paulo : « Moi qui travaille avec des malades du sida, j’ai été touché par l’évocation scénique des médecins face à des patients hospitalisés en phase terminale et qui trouvent espoir dans la lumière du Christ ».

D’autres tableaux traitent de la prostitution ou du trafic de drogue, des fléaux que connaît d’ordinaire Copacabana. Les méditations sont lues par des jeunes de tous horizons. Entre deux stations, orchestre et chorale accompagnent en musique la procession religieuse de la croix progressant avec solennité sur l’avenue longeant la plage, avant de rejoindre le pape.

« INCOHERENCE DES CHRETIENS »

Prenant la parole, en alternant le portugais et son espagnol natal, le pape latino-américain fait part à son tour des douleurs, dont il appelle à charger le Christ. Il mentionne la mémoire des 231 jeunes victimes de l’incendie de la discothèque de Santa Maria, dans le Sud du Brésil, en janvier dernier, drame que son prédécesseur Benoît XVI avait alors évoqué.

Le pape François a énuméré plusieurs grands problèmes mondiaux. « Jésus s’unit à toutes les personnes qui souffrent de la faim dans un monde qui chaque jour met à la poubelle des tonnes de nourriture ». « Jésus s’unit aux nombreux jeunes qui ne mettent plus leur confiance dans les institutions politiques car ils y voient égoïsme et corruption », poursuit-il, en écho implicite aux actuelles manifestations à travers le Brésil contre la gabegie auxquelles prennent part le plus souvent les jeunes. Dans un pays où l’Eglise catholique est en partie délaissée par la jeunesse, le pape François ne craint pas d’évoquer aussi les jeunes « qui ont perdu la foi en l’Eglise et même en Dieu, à cause de l’incohérence des chrétiens et des ministres de l’Evangile. »

Chemin de croix oblige, les applaudissements sont moins nourris que la veille et l’attention soutenue, sans être priante. « Ce qui m’a le plus touché est quand le pape nous a demandé si nous serions comme Marie et les autres femmes, qui n’ont pas craint d’accompagner le Christ jusqu’au bout », retient Roberto, Milanais de 20 ans. Placée comme lui très loin du pape, Chiara, sa voisine de 17 ans, a surtout apprécié être de nouveau immergée dans la marée humaine des JMJ. « Nous nous transmettons beaucoup les uns aux autres », ressent-elle tandis que la foule se disperse dans la bonne humeur. Le pape, lui, repart sous escorte, assis à l’arrière de sa petite Fiat grise, sa fenêtre toujours grande ouverte. Les jeunes et Copacabana, il les retrouvera samedi soir pour la veillée, temps fort des JMJ.

Sébastien Maillard (à Rio de Janeiro, Brésil)

Link to BCC’s President Carole Berotte Joseph Bronxnet Interview

Dear All,

Hope that you are all fine and enjoying the summer. I was recently interviewed on Bronx Net , a local TV station. Want to share the link w/ you below. Enjoy!

Warmly,

Carole

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s