HOMILY OF “BLESSED SACRAMENT SUNDAY” (JUNE 2ND, 2013)

image001 (1)

HOMILY OF “BLESSED SACRAMENT SUNDAY” (JUNE 2ND, 2013)

Gn. 14, 18-20; Psalm 110; 1 Cor. 11, 23-26; Luke 9, 11b-17.               By +Guy Sansaricq.

Today’s very solemn feast beautifully emphasizes our unshakable belief in the REAL PRESENCE of Jesus in the Eucharist. We movingly remember that Jesus said “Take and eat, this is my body” “Take and drink, this is my blood.” Many Christians who sincerely love the Bible claim that these words were symbolic. But the long Catholic tradition, rooted in multiple passages of Scripture, (see the above references) emphatically proclaims that Jesus is truly present and alive in the consecrated bread and wine. Yes, the Risen Body of Christ who had been slain on the Cross and his very Blood that was shed are mysteriously brought and made available to the believer. Hence, an intimate union with Christ is achieved.  Communion is much more than a touching fellowship meal when we remember a past event. It’s a sacred meal made to seal our faithfulness to the new and everlasting Covenant of Grace.

When Jesus made his sermon on the bread of life in John Ch 6, some of his disciples walked out on him saying: “These words are too hard.” Jesus made no effort to dilute his teaching so as to attract them back. He kept on saying: “I am the bread of life. He who eats my flesh and drinks my blood shall have everlasting life and I will raise him up on the last day.”

 

We call the Eucharist: “The Mystery of Faith.” Faith in the REAL PRESENCE of Jesus” is crucial to an integral understanding of the Gospel. When one rejects this key teaching, he grants himself the license of throwing overboard many other essential elements of the “MYSTERY OF CHRIST.” Then what he calls “the Church” becomes a chaotic and disrupted reality.  A main pillar is removed from the TEMPLE.

Traditionally we celebrate this FEAST DAY through glorious street processions. You too sing alleluia!

 

HOMÉLIE DE LA FÊTE-DIEU (2 JUIN 2013)

Genese 14, 18-20; Psaume 110; 1 Cor. 11, 23-26; Luc 9, 11b-17.            Par +Guy Sansaricq.

La “FÊTE-DIEU” nous appelle à célébrer le mystère de la “PRÉSENCE RÉELLE” de Jesus dans le pain et le vin consacrés de l’Eucharistie. Cette croyance est fermement enracinée dans les Ecritures. A la dernière Cène Jésus dit clairement à ses Apotres “Prenez et Mangez ceci est mon corps” et ensuite “Prenez et buvez, ceci est mon sang.” D’ailleurs dans son discours après le miracle de la multiplication des pains, n’avait-il pas dit: “Celui qui mange mon corps et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour?” Certains chrétiens dont je ne mets pas en doute la bonne foi insistent qu’il ne s’agit ici que de langage figuré. Pour eux donc le repas de communion est un banquet fraternel pour faire souvenir d’un évenement passé qui leur est cher. Très louablement ce repas s’accompagne de prières.

Pour nous catholiques ce qu’ils font est noble et beau mais très incomplet. Nous croyons de facon inébranlable que le pain et le vin offerts à la messe sont le Corps veritable du Christ immolé et ressuscité et le vin son sang versé pour notre reconciliation. Il s’agit donc d’un repas sacré d’Alliance. Le croyant devient littéralement membre du Corps indivisible du Christ. Il accueille dans son corps physique Jésus en personne, sauveur et libérateur.

Nous appelons l’Eucharistie: le Mystère de la Foi. C’est comme la pierre de voute de l’édifice chrétien. Ceux qui rejettent cet enseignement crucial se font une idée très confuse du mystère de l’Église.

Aujourd’hui donc renouvelons notre adhèsion enthousiaste,pleine et entière à cet enseignement-clé qui illumine tout “le secret de Dieu” et son amour infini pour l’Église le corps du Bien-Aimé.

Monseigneur Guy Sansaricq

________________________________

Pensée de la semaine: “Chaque étape atteinte dans cette vie est le point de départ d’un autre voyage” (don Giuseppe Licciardi, prêtre)

Thought of the week:Every step forward is the starting point of another journey.” “(Don Giuseppe Licciardi, priest) Pensamiento de la semana: “Cada paso en el logro de esta es la vida punto de partida para un nuevo viaje “(Don Giuseppe Licciardi,sacerdote)

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 A FORMIDABLE HAITIAN WOMAN

Dr Romain-25-1Bishop Sansaricq and Doctor Eugenia Romain

Just back from six months in Haiti, Dr. Eugenia Romain was kind enough to agree to an interview with me on May 26 on Radio Télé Solidarité. She had a lot to say about what’s happening now in our motherland and what she hopes for its future.

Dr. Romain is a member of the Chamber of Commerce of Montréal, Québec and a past president of the Haitian Chamber of Commerce of Canada. She has a doctorate in political science and a bachelor’s degree in nursing and she is the author of three books. The last one is called ” Is Politics a Jungle?” She is also founding president of the Ethnic Council of Human Rights.

Dr. Romain, who has three children of her own, comes from a family of six children. Her mother Louise was a great trader  in Port-de-Paix. Her father, Henry, a lawyer and journalist, had to go into exile during the government of François Duvalier. In exile, he earned a PhD in economic sciences and later became the economic counselor to President François Tombalbaye, the first president of Chad. In her youth in Haiti, Dr. Romain received a good Christian education from the Catholic Sisters of the Immaculate Conception in Port-de-Paix, which helped her during her adult life. During her short stay in New York she met Monsignor Guy Sansaricq, founder of The National Center of the Haitian Apostolate and of Radio Télé Solidarité.

The history of the last visit of Dr. Romain to Haiti is fascinating. She said her visit was a very important moment in her career, and she’d like to share her knowledge with her brothers and sisters in Haiti, as a way of repaying her debt to her motherland. To make the visit to Haiti, she agreed to take unpaid leave as director of nursing in one of the major hospitals in Montréal. She took advantage of this visit to teach courses in civic education throughout the country and to teach a course in business law for master’s degree students at the University of Jean Price-Mars in Hinche.

Dr RomainDr. Romain

Dr. Romain is a very sincere and persistent woman, with a strong character and great bravery. At the age of nine, she went to the police station or barracks of Port de Paix to ask the commander to liberate her mother, who was in jail on false charges. Immediately after this appeal, the commander freed her mother. What she said about the barracks of Port-de-Paix reminds me of an eloquent sentence uttered by the historian Thomas Madiou about the people of Port-de Paix, “the bravest men of Haiti.”

In the interview, Dr. Romaine told us that it took 15 her years to finish her doctorate in political sciences. With her determination, she has overcome all obstacles, and she firmly believes that despair is a crime against the Spirit. In the case of Haiti, the country badly needs education. Nelson Mandela wrote that education is the most powerful bomb, capable of changing the world. The big question is how can the University of Jean Price-Mars use education to change Haiti? What chance do these students have to earn a good salary after their studies? Is it not important for universities in Haiti to begin to group together, as do the private universities, to provide a new standard for education in Haiti? It would be good to think of reaching a professional examination after the study cycle, before the university students begin to practice.

Dr Romain25

The visit of Dr. Romain was a boon to higher education in Haiti, where fewer than eight percent of teachers have a PhD, and very few professors have a master’s degree. Her example deserves to be followed by the Haitian diaspora professionals, who represent 80 percent of the intellectual elite of Haiti. In her interview, she urged Haitians to seek unity, so that Haiti can again become the Pearl of the Antilles. She works very closely with the Protestant Church in Haiti, which tradition she embraced, in their efforts to develop Higher education in Haiti. She  has all the qualities needed to succeed as vice president of the University of Jean Mars-Price. Her experiences in Québec, as the first person of color elected vice president of a provincial party, will help her as dean of political science in Haiti. Her students will have the chance to learn that they must have nerves of steel and a thick skin if they want to make a career in politics.

The optimism and determination of Dr. Romain and her great love for Haiti can serve as an inspiration for all those who believe that Haiti will be reborn from the ashes. I would like to end with an eloquent sentence of the great Philosopher of the 18th Century Jean Jacques Rousseau<<Learn how to waste time and let nature do its work of maturation

Brother Tob

For The National Center

________________________

Docteur Eugenia Romain-Une Femme Haitienne Exceptionnelle


J’ai été vraiment heureux d’avoir un entretien avec le Docteur Eugénia Romain pour les auditeurs et auditrices de Radio Télé Solidarité le dimanche 26 mai 2013. Mère de trois enfants, Dr Eugénia est issue d’une famille de six enfants. Sa mère Louise Philise Romain fut une grande commercante de Port-de-Paix et la prunelle de ses yeux.

Son père Henry Vixamar est avocat et journaliste; il a du prendre l’exil sous le gouvernement de Francois Duvalier. Durant son exil il décrocha un Doctorat en Sciences Economiques et devint par la suite le conseiller économique du président Francois Tombalbaye au Tchad. Le Docteur Eugénia a recu une très bonne éducation chrétienne catholique chez les Soeurs de l’Immaculée Conception à Port-de-Paix qui l’a aidée pendant sa vie d’adulte.

Dr Eugénia est la vice présidente de l’Université Jean Price Mars en Haiti, doyenne du département des Sciences Infirmières de la filiale de l’Université Jean Price Mars à Latremblay (Croix des-Bouquets) et doyenne du département de Sciences Politiques de la même université à Port-au-Prince. Elle a un doctorat en Sciences Politiques (elle nous dit dans son entretien que cela lui a pris 15 ans pour decrocher son doctorat), un doctorat Honoris Causa en Philosophie et un baccalaureat en Soins Infirmiers. Elle a publié 3 livres, le dernier a pour titre “La politique est-elle une jungle?”.

Ajoutons aussi que le Dr Eugénia Romain est présidente du Conseil Ethnique des Droits Humains et conférencière pour la Chambre de Commerce de Montréal. Sa determination nous a prouvé que pour reussir dans la vie, il faut de la vision et des sacrifices. Ses succès nous montrent aussi que le désespoir est un crime contre l’esprit.

L’histoire de la dernière visite du Dr Eugénia Romain en Haiti est très fascinante. Selon elle, “son séjour en Haiti a été un moment très important de sa carrière professionnelle. Elle voudrait partager ses connaissances avec ses frères et soeurs d’Haiti”, car “c’est l’un des moyens de rembourser sa dette à sa mère Haiti Chérie”. Dr Eugénia vient de passer six mois en Haiti, en acceptant de prendre un congé sans solde comme directrice de soins infirmiers de l’un des grands hopitaux de Montréal. Elle profita de cette visite pour sillonner Haiti en dispensant des cours d’Instruction Civique un peu partout dans le pays et commenca à donner un cours en Droit des affaires aux étudiants en maitrise à la filiale de l’Université Jean Price Mars à Hinche (Plateau Central).

En outre, soulignons que Dr Eugenia Romain est une femme très perséverante, sincère, de caractère très fort et d’une grande bravoure.

“À l’age de 9 ans, affirma-t-elle, elle se rendit a’ la caserne de Port-de-Paix pour demander au commandant en chef de liberer sa mère incarcérée sous fausse accusation. Le commandant libéra sa mère après son intervention”. Cette histoire m’a rappelé les propos élogieux de l’historien Thomas Madiou à l’endroit de la population de Port-de Paix:

“Port-de-Paix renferme les hommes les plus braves d’Haiti”. C’est à Port-de-Paix que les généraux francais Imbert et Debbette ont été abattus par le général Maurepas Jacques ce qui valut à ce dernier d’ètre noyé dans la rade du Cap  en même temps que sa famille immediate. On doit ajouter qu’on avait cloué sur ses épaules ses epaulettes de Général et c’est là aussi qu’advinrent les prouesses du général de brigade Capois La Mort, plus précisément à Vertières le 18 novembre 1803.

Par ailleurs, pour relever les sorts d’Haiti l’éducation est incontournable. Avec justesse le grand Nelson Mandela disait que “l’education est la bombe la plus puissante capable de faire changer le monde”. Ainsi, on peut tout de même se demander comment l’Université Jean Price Mars compte-t-elle utiliser l’éducation pour changer Haiti? Quelle chance ces étudiants ont-ils vraiment pour trouver un emploi rémunéré après leurs études? N’est-il pas important pour les universités en Haiti de se regrouper à l’instar des universités privées pour donner un nouveau standard à l’enseignement en Haiti? Il serait bon de penser à un examen professionnel après le cycle d’étude avant même que les étudiants commencent à exercer leur profession.

Le retour du Docteur Eugénia Romain est une aubaine pour l’enseignement supérieur en Haiti où il y a moins de 8% de professeurs qui ont un doctorat et très peu détiennent une maitrise. L’exemple du Dr Eugénia Romain mérite d’être suivi par les professionnels haitiens de la diaspora qui représentent 80% de l’élite intellectuelle d’Haiti. Dans son entretien à Radio Solidarité, Dr Eugénia a exhorté les haitiens à l’unité pour que le pays redevienne la perle des Antilles.

Dr Eugénia Romain a tout pour réussir comme vice présidente et doyenne des filiales de l’Université Jean Price Mars à Latremblay et à Port-au- Prince. Ses expériences au Québec comme première personne de race noire à devenir candidate à la députation aux élections fédérales du Canada et vice présidente élue d’un parti provincial vont l’aider dans ses expériences en Haiti. C’est certain que les étudiants du Dr Eugénia auront la chance d’apprendre qu’il faut avoir des reins solides, des nerfs d’

acier et pouvoir se revêtir de carapace s’ils veulent faire carrière en politique.

Pendant son court sejour à New York, le Dr Eugénia a rencontré Mgr Guy Sansaricq. Son optimisme, sa détermination et son grand amour pour Haiti peuvent servir d’exemple, de stimulant pour tous ceux et celles qui croient qu’Haiti doit et peut renaitre de ses cendres. Nous voulons vivement remercier le Dr Eugénia pour sa disponibilité. L’Université Jean Price Mars est dans la bonne direction avec un personnel qui fait honneur à notre pays et les filliales à Hinche (dont le campus peut accueillir 15000 étudiants), Latremblay, Trou du Nord, Port-au-Prince et Ouanaminthe. Peut-on s’attendre à des résultats dans l’immediat? Le grand philosophe du 18ème siècle Jean- Jacques Rousseau nous donne la réponse dans cette éloquente phrase:

“savoir perdre du temps et laisser la nature effectuer son oeuvre de maturation”.

Frère Buteau (Brother Tob)

Pour le Centre National

_________________________________-

Georges Moustaki 3 Mai 1934-23 Mai 2013-

Le personnel du bulletin du centre National voudrait rendre un vibrant hommage a titre posthume à l’artiste Georges Moustaki  qui s’est éteint le 26 Mai 2013. L’artiste Georges Moustaki est un chanteur Méditerranéen de parents d’origine multi ethnique.  Il fit une carrière exceptionnelle étant à la fois chanteur  et poète. Il produi sit plus de 25 disques de qualité exceptionnelle.

On doit mentionner que Georges Moustaki est n é à Alexandrie, en Égypte, de parents Italo-grecs de religion juive et de langue italienne [ 4 ]eux-mèmes originaires de l’île de Corfou. I l grandit dans un environnement multiculturel ( juif, grec, turc, italien, arabe, français) et se passionn a vite pour la littératureet la chansonfrançaise s.

Rappelons que Georges Moustaki visita Haiti en plusieurs fois où il a chanté  «  Haiti Chérie  » au Rex théâtre . I l était très proche de la communauté Haïtienne et est même venu à New York pour un spectacle à Brooklyn Collège pour la communauté h aïtienne .  I l n’hésita pas à nous dire à travers ses chansons qu’il est un étranger en France, en Italie et en Grèce. Il s’ est révélé un grand humaniste et a développé une grande solidarité avec les peuples qui souff rent. Son départ est une grande perte pour le monde

Les Chansons Sarah , Ma solitude , Joseph et Ma Libertésont les grands succès de Georges Moustaki. La communauté Ha i tienne salue la mémoire de ce grand artiste qui vient de nous laisser vu que la mort est inhérente à toute vie humaine . N ous souhaitons à Georges Moustaki un très bon voyage .

Frère Tob

Georges Moustaki 3 May 1934-23 May 2013 –

97258_Georges-Moustaki

The newsletter staff of the National Center would like to pay a posthumous tribute to the artist Georges Moustaki who died on May 26, 2013 . This artist was a Mediterranean singer born from parents of multi-ethnic background . He made an outstanding career as   singer and poet at once. He produced more than 25 discs of exceptional quality .

We  should  mention that Georges Moustaki was born in Alexandria, Egypt, from Italo – Greek parents  from the island of Corfu . H e grew up in a multicultural, Greek, Turkish, Italian , Jewish, Arabic and French  environment and ha d a passion for literature and especially French folk songs.

We should mention that Georges Moustaki visited Haiti several times and sang “ Haiti Chérie ” at the Rex theater in Port-au-Prince. H e was very close to the Haitian community and even came to New York for a show at Brooklyn College for the Haitian community . H e did not hesitate to tell us through his songs that  he is a foreigner in France, Italy and Greece. He has been a great humanist and developed a great solidarity with people who have experienced great pain s . His departure is a great loss to the world

The Songs “ Sarah ” , “ My loneliness ” , “ Joseph ” and “ My Freedom ” are the great success  of his career .  the Haitian community honors the memory of Georges Moustaki who has just left us as death is inherent to human life and wish him a happy journey!

Brother Tob

For The National Center

___________________________

Haïti : un diamant dans la boue à vite  désembourber

Un article de Charles Joseph Charles pris au Nouvelliste du 14 Mai 2013

Voilà deux siècles déjà que nous gérons une Haïti de stagnation et aucun Haïtien ne saurait dire que c’est fichu ! Cependant tant et aussi longtemps que l’instabilité sévit, la situation de sous-développement d’Haïti se détériore. Haïti rétrograde. Aujourd’hui est pire que hier. La recherche d’un mieux-être se fait peu rassurante. Car, il semblerait que les dirigeants haïtiens prennent un malin plaisir à maintenir le pays dans un bourbier à perpétuité faisant croire que son cas est énigmatique.

1.      Haïti : un diamant dans la boue?

Haïti est comme un diamant dans la boue [1]. Que notre diamant traîne honteusement dans la boue, cela n’est que trop évident! À ce point, il importe de préciser le sens de cette boue à la fois sociale, culturelle, économique et politique qui colle à notre société haïtienne. Nous voulons insinuer par là, tous les obstacles qui s’érigent sur le chemin de notre développement comme peuple. Haïti se trouve systématiquement appauvrie et paralysée par la déconcertante avarice et gourmandise des rapaces de tout poil que sont ses propres fils apatrides, sans conscience, en complicité avec d’éléments étrangers. La population haïtienne comprend deux entités socio-économiquement et politiquement opposées : Une minorité, entretenue dans la splendeur du diamant, insultant une majorité maintenue dans la laideur de la bourbe. Un vrai échec de société. Un autre des échecs de la Nation haïtienne – depuis deux siècles – est l’opposition de deux cultures séparées par un fossé d’ignorance : la culture littéraire passablement développée ne prend pas en compte la culture scientifique en développement rapide à travers le monde. Un fossé d’ignorance qui fait que l’histoire d’Haïti se déroule sous le signe de l’inégalité. L’inégalité qui tend à diviser au lieu d’unifier ; inégalité qui est source de conflits ; inégalité qui viole la justice et contredit le droit élémentaire et inaliénable de chaque Haïtien à la vie.

Il faut sauver le peuple haïtien ; si ce n’est pas celui d’aujourd’hui, ce doit être obligatoirement celui de demain. Je doute parfois, écrit Albert Camus, qu’il soit permis de sauver l’homme d’aujourd’hui. Mais il est encore possible de sauver les enfants de cet homme dans leur corps et dans leur esprit [2]. Cette phrase d’Albert me fait souvent rêver ; rêver désespérément grand pour mon pays. J’ai comme le sentiment de rêver d’une autre Haïti entrant dans son 3 ème centenaire. Une Haïti nouvelle qui va prendre son élan dans l’aujourd’hui de l’Haïti bicentenaire. Que le cas d’Haïti soit absurde, il nous pose une question que chacun formulera d’après ses préoccupations, car la situation d’Haïti est inquiétante. Nous formulerions notre question ainsi : depuis la création de la société de l’ONU et de l’UNESCO, depuis l’invention et les progrès des moyens de transport et de télécommunication, le cosmopolitisme et l’internationalisme ont fait un bond prodigieux. C’est pour quand la migration d’Haïti vers ce monde d’épanouissement et de développement intégral ? Est-ce pour bientôt ou pour un lendemain un peu lointain ? Peut-être pour dans un siècle !

1.      La problématique du « développement intégral » du peuple haïtien

2013 – 2113, un siècle d’histoire à orienter vers le triomphe du développement intégral. La problématique du « développement intégral ». Il est plusieurs manières d’aborder la question du « développement ». Les hommes de science l’abordent de manière sociologique aussi bien qu’anthropologique, de manière économique aussi bien que biologique et faisant valoir leurs interprétations. À côté de ces conceptions, il est d’autres manières de percevoir la problématique du « développement ». Ces manières sont celles des philosophes, des théologiens, etc. Dans notre cas, nous privilégions une conception théo-sociologique. Cette conception revêt d’une importance majeure pour la vie de l’homme et ses aspirations dans le monde d’aujourd’hui. L’homme nourrit deux aspirations majeures : l’une qui consiste à « avoir plus » et l’autre qui prend sens dans un souci de « devenir  plus ». C’est donc, au plein sens du terme, le développement intégral. « Avoir plus » et « devenir plus », c’est plus que bien nourri, mieux vêtu, mieux logé ou encore mieux soigné ou mieux éduqué. C’est surtout avoir en sa possession les prérogatives permettant à tout homme d’affirmer sa dignité humaine.

Le développement est ainsi envisagé comme un processus, une avancée de plus en plus vers la noblesse d’être. C’est un moment de valorisation de la personne humaine à travers l’amélioration des conditions matérielles d’existence en vue de l’épanouissement de l’être humain tout entier. C’est du même coup un processus d’accomplissement humain intégral, de plus en plus, tendu vers l’Absolu. L’on comprend alors qu’il ne s’agit pas uniquement d’un développement économique s’exprimant dans la satisfaction d’un « avoir plus » matériellement, mais et surtout dans un niveau d’existence exprimé dans un « devenir plus ». Cette conception met en valeur un besoin d’ascension ou d’élévation, un franchissement d’un degré d’être vers une échelle de valeurs se référant à un élément transcendant et absolu.

2.      Rêve d’avenir pour mon pays d’Haïti

Je rêve d’un avenir en dépassement au passé et surplombant le présent. Car à travers mes rêves d’avenir, je soupçonne une Haïti rénovée et innovée où les enfants abandonnés et les pauvres déshérités de la rue ne mendieront plus parce qu’ils seront pris en compte et assistés, où la justice ne sera plus vendue, mais sera rendue à qui de droit dans la mesure du possible et dans tous les domaines. Au niveau de l’emploi, il y aura équivalence entre le boulot accompli et la rémunération. Nous envisageons une Haïti nouvelle ou l’administration publique sera enfin affranchie de la corruption ; où l’investissement du secteur privé aidera à réduire le chômage et la pauvreté. Nous croyons dans un pays qui fera de la démocratie sa principale arme de combat. Une Haïti où le respect de la constitution sera une exigence des générations à venir.

Dans ce pays nouveau, la presse, dans l’exercice de sa mission, pourra jouir d’une pleine liberté, grâce à laquelle, la répression, les prises d’otage, les coups de bâton seront à jamais bannis. Nous rêvons aussi d’un pays, où nos hommes politiques épouseront résolument et patriotiquement la cause du peuple ; où les amis du changement accompagneront sincèrement le peuple dans ses efforts soutenus pour améliorer la situation. Un pays nouveau où la politique sera vraiment abordée comme stimulant de progrès et de développement.

Nous osons entrevoir une Haïti où sera exclue toute forme d’exclusion ; une Haïti où le rural et l’urbain se reconnaîtront complémentaires, partageant ainsi les mêmes droits d’existence. Nous présageons un pays où l’agriculture sera prospère parce que nos champs seront irrigués ; un pays où le travail organisé sera définitivement mis sur les rails, parce que l’industrialisation aura vu le jour. Nous envisageons un pays où la pensée scientifique deviendra monnaie courante parce que l’éducation sera généralisée parmi le peuple. Une Haïti où l’espérance de vie s’élèvera parce que la santé sera garantie à tout le peuple.

Alors, nous parions pour une Haïti où il n’existera point de kokorat , c’est-à -dire des gens qui cherchent leur gagne-pain dans les poubelles et dans les dépotoirs de détritus. Il en sera ainsi parce que tout le monde sera suffisamment nourri. Une Haïti où seront bannis, de nos marchés de coin de rue, les pèpè-kenedi , je veux parler des vêtements et autres produits usagés provenant de l’étranger. Nous espérons un jour avoir un pays où sera combattu toute situation d’isolement ; où s’effaceront les distances tant au niveau interne qu’externe. Un pays où les moyens modernes de communication et d’information tiendront « l’homme de la rue », au courant de l’essentiel.

Nous voulons reconstruire un pays où la sécurité sera garantie parce que la violence sera maîtrisée ; un pays où l’ordre public sera rétabli et l’anarchie abolie. Nous diagnostiquons une Haïti où la fierté perdue sera retrouvée parce que, dans le concert des nations libres et souveraines, elle aura joué valablement sa partition. Nous pronostiquons une Haïti nouvelle où l’amour du prochain et le sentiment patriotique abonderont dans le cœur de chaque citoyen haïtien. De la sorte que, main dans la main, nous avancerons dans un même chemin où la prospective anticipe et planifie le futur.

Enfin, nous espérons que le pouvoir concevra des directives rédemptrices d’avenir pour notre pays. La nation haïtienne ne peut connaître un avenir brillant que dans la plénitude de son autonomie, dans l’effort de la promotion d’une existence disciplinée et rationalisée. Ces prévisions lumineuses dépendront des efforts concentrés de tous et de chacun pour les traduire en réalité. Pansons nos plaies, soignons nos blessures et luttons pour une Haïti autonome où il fera bon vivre.

Charles Joseph Charles

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Diocèse de West Palm Beach

Événement «extraordinaire»

Marlène Rigaud Apollon

31 mai 2013

West Palm Beach

Selon un article de Linda Reeves,  posté sur le numéro du 24 mai au 6 juin 2013 de Florida Catholic du Diocèse de Palm Beach, des centaines de personnes étaient présentes  à la Cathédrale St Ignace de Loyola de Palm Beach Gardens, pour l’ordination de 4 nouveaux prêtres le 4 mai dernier, le plus grand nombre à la fois d’une cérémonie d’ordination dans l’histoire récente du diocèse.  Une cérémonie pleine d’acclamations, d’applaudissements, de larmes et de rires et de fierté aussi de la part des parents et amis et de l’assistance en générale.

Rev. Père Pierre-Soul Estefont

« Ces quatre hommes représentent vraiment ce que c’est qu’être Catholique, commenta Mgr. David Toups, recteur du Séminaire St Vincent de Paul de Boynton Beach ». Et en effet, P. Michael Cairnes est natif de Palm Beach County ; P. Chamindra Williams de Sri Lanka, P. Dennis Gonzales, de Philippines et P. Pierre-Soul Estefont d’Haïti.  Et, en attente, Diacre Wesler Hilaire, également Haïtien, sera ordonné l’année prochaine.  Une vraie bénédiction pour notre Diocèse de Palm Beach et aussi, pour la communauté haïtienne qu’ils enrichissent spirituellement et à qui ils donnent une autre raison d’être fière. « Nous devons prier pour eux. Tout le monde doit prier pour nous, » a souligné Diacre Hilaire. Et on ne peut qu’acquiescer et le lui promettre fermement.

P. Estefont commencera son ministère à la paroisse de St Anne à West Palm Beach.

Compliments à eux tous et gardons-les dans nos prières. Ils en ont grand besoin et nous avons autant besoin des leurs.

************************************

Deux défis proposés par le pape François, juin 2013

Respect des peuples et Nouvelle évangélisation

·

·

·

Rome, P. Frédéric Fornos, S. J. | 410 clics

Chaque mois le Pape nous confie deux intentions de prière, deux “défis” qu’il discerne pour notre monde et la mission de l’Eglise. Le dimanche 2 juin, à l’occasion de l’Adoration Eucharistique dans le monde entier pour la solennité du Corps et du Sang du Christ, le Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation nous invite à prier aux intentions du Pape. En plus de celles qu’il nous confie de jour-là, le pape François invite toute l’Eglise à prier, en ce mois de juin, pour deux intentions :

Intention de prière universelle – Le respect des peuples :  Prion pour que prévale entre les peuples une culture de dialogue, d’écoute et de respect réciproque.

Intention de prière pour l’évangélisation – La nouvelle évangélisation :

Prions pour que là où l’influence de la sécularisation est la plus forte, les communautés chrétiennes sachent promouvoir efficacement une nouvelle évangélisation.

« Vous commencerez par le respect ! »

Peurs, ignorance, malentendus, autant d’obstacles au dialogue entre les peuples. Oui, le chemin du dialogue, de l’écoute et du respect réciproque est difficile. Bien que nos écrans, téléviseurs, tablettes, smarts ou Iphones semblent nous rapprocher les uns des autres, et que les ressemblances n’aient jamais été aussi fortes, nous avons beaucoup de mal à nous comprendre. Nous le savons, tout commence dans notre cœur.

———

Régulièrement nous voyons s’afficher sur nos écrans des flashs sur la Syrie, Israël et la Palestine, le Soudan, le Tibet et la Chine, et tant d’autres peuples. Des conflits entre peuples, ou au sein d’un peuple. Comment se fait-il que nous ayons tant de mal à nous comprendre, à trouver des chemins de dialogue, de respect et d’amitié, alors que nous le désirons tous ? – Tous ?… peut-être pas – Il y tant d’intérêts en jeu. Il y a tant de souffrances aussi, liées au poids de l’histoire…

Même avec une grande bienveillance,  dialoguer, écouter, respecter l’autre n’est pas toujours aisé.  Nous le vérifions dans nos rencontres personnelles, et d’une manière d’autant plus forte que l’autre est d’une culture différente. J’ai fait l’expérience moi-même en Amazonie que le respect n’est pas forcément là où l’on croit. Par ailleurs, dans un même pays, comme en Belgique, où deux ou trois cultures se côtoient, c’est une source d’enrichissement réciproque mais aussi l’origine de tensions. Comment avancer dans le respect des histoires de chacun et dans le dialogue sans radicaliser les opinions ?

Aujourd’hui nous vivons un brassage culturel et religieux sans précédent dans l’histoire de l’humanité. « Nous sommes en marche vers une modernité ‘’métisse’’, plus riche, plus diverse qu’auparavant » dit Jean-Claude Guillebaud. Mais la naissance à ce « nouveau » monde se fait dans les douleurs de l’enfantement. Il est nécessaire, plus que jamais, d’intensifier la rencontre entre les cultures et les religions, ainsi qu’avec les « non-croyants », dit le Pape François :  « pour que ne dominent jamais les différences qui séparent et blessent, mais que, même dans la diversité, l’emporte le désir de construire des liens vrais d’amitié entre tous les peuples »

Enfin, et bien que le défi de ce mois ne concerne que la relation entre des peuples différents, comment ne pas penser au « débat » que nous avons vécu ces derniers mois en France sur des questions fondamentales de société. Dialogue, écoute, respect ? Nombre de personnes se sont senties ignorées, voire méprisées, que ce soit celles qui vivent une relation homosexuelle ou celles qui se sont opposées au projet de loi. Sans compter les blessures et les divisions causées au sein même de la communauté chrétienne.

En ce mois du Cœur de Jésus, prions pour que nous puissions, comme nous y invite le Pape François, promouvoir une véritable culture du dialogue qui construise un pont entre les peuples. Cela commence déjà dans nos relations les plus quotidiennes, par une profonde bienveillance envers l’autre.

P. Frédéric Fornos, jésuite

Coordinateur Européen de l’Apostolat de la prière

L’Apostolat de la prière est le réseau officiel de prière du Pape.

Site francophone « Prier au cœur du monde » :   http://www.apostolat-priere.org

On June 2nd, Catholics worldwide will pray simultaneously

May 28, 2013. (Romereports.com)   On June 2nd, Catholics worldwide will pray simultaneously. It will be a truly historic event:   Pope Francis will lead the Eucharistic adoration in St Peter’s Basilica, joined by the faithful in cathedrals all over the world .

ARCH. RINO FISICHELLLA

President, Pontifical Council for the New Evangelization

“It will be a historic moment, because for an hour cathedrals throughout the world will be in communion with the Pope in Eucharistic adoration. We had a massive support to this initiative: it extends beyond the cathedrals and involves episcopal conferences, parishes and religious congregations, especially cloistered convents and associations.”

It is going to be a simple celebration, with no speech or homily by the Pope. However, the Vatican will broadcast footage of the Basilica and connect with countries around the world.   Prayer will take place between 5 and 6 PM Italian time (16.00-17.00 GMT). In Mexico, it will be at 10 am, in Iceland at 3 in the afternoon.   Korea and Japan will pray at midnight; Papua New Guinea at one in the morning and Honolulu at 5 am.

MSGR. JOSE OCTAVIO RUIZ ARENAS

Secretary, Pontifical Council for the New Evangelization

“It will be a great encouragement for all Christians to know that we are praying together with the Holy Father for the same intentions. First of all, that the Church may be holier, purer and more immaculate. Also, we will pray for Christians to be an expression of the Lord’s love and mercy. Finally, for something that the Holy Father holds very dear: that we may turn to those who suffer and travel to the outskirts of society.”

According to the Vatican, since   the Year of Faith began on October 11, 2012, some 4.3 million pilgrims have participated in the scheduled events.

Another mass meeting is on the agenda in June: Evangelium Vitae Day, which will culminate in a Mass celebrated by the Pope in St. Peter’s Square on Sunday 16.

*******************************************************************

Trou Corossol-Une Nouvelle Paroisse

Le Père Philogene Luc est le nouveau Curé et le prêtre fondateur de la paroisse d’Alta grâce  à Trou Corossol à Rivière Froide. Il est l’un des leaders de la pastorale des Jeunes en Haiti.

Père Philogène ordonné prêtre le 27 Décembre 2008 est originaire de Petit Goave. Il est  très dynamique et Marial. Il nous dit que sa paroisse a une population comptant  estime-t-on  entre 30 000 et 35000 personnes. Il n’a même pas un presbytère et est obligé de dormir chez ses confrères prêtres. Il mentionna  que son église n’a pas de clôture et de fenêtres.

Avec l’augmentation de la population l’église Catholique d’Haiti  est obligée de créer de nouvelles paroisses pour aider le peuple des baptisés `a vivre sa foi. Mais parfois le clergé paroissial est obligé d’être sur tous les fronts pour fonder des écoles et des centres de Santé. La responsabilité est très lourde pour le Prêtre fondateur qui se trouve dans l’obligation de frapper à toutes les portes afin de permettre à sa paroisse de répondre aux défis qui s’imposent. Rappelons que Trou Corossol à Rivière Froide a été érigé en paroisse le 14 avril 2013. Depuis lors le Père Fondateur Philogène essaie de faire tout ce qui dépend de lui pour accompagner le peuple de Dieu. Il vient d’organiser un JERICHO. Pendant l’été il aura une séance de formation pour les jeunes de sa paroisse et à la fin des vacances d’été il conduira la session “La mer Rouge.”

Le Père Philogène est dans la bonne voie et exhorte la communauté haïtienne de la diaspora à supporter sa paroisse. Il nous dit dans son entretien que son église a seulement 9 bancs et il accueille chaque semaine entre 300 et 400 personnes pour les célébrations Eucharistiques Dominicales. Enfin Le Père Philogène nous fit savoir qu’il ira au Brésil avec 100 Jeunes de la pastorale Nationale des Jeunes  pour la grande rencontre internationale des Jeunes à Rio Janeiro du Brésil du 14 au 29 Juillet 2013.

Le Centre National  de l’Apostolat HAITIEN  à l’étranger encourage le peuple de Dieu à supporter la paroisse Alta grâce à Trou Corossol.

L’entretien du Père Philogène sera diffusé sur les antennes de Radio Télé Solidarité le Dimanche 2 Juin 2013 à 4:00Pm.

Frère Buteau (Brother Tob)

Father Luc Philogene is the new pastor and founder of the parish Our Lady of Altagracia of  Trou Corossol. Father Philogène is one the Youth Ministry leaders in Port-au=Prince.

Father Philogène is from Petit Goave and was ordained a priest on December 27 2008. He is a very dynamic and Marian priest. He tells us that the population of his parish is estimated to count between 30,000 and 35,000 people . He does not even have a rectory and is forced to sleep in the rectories of neighboring parishes. He mentioned that his church has no fence and no windows.

With the increase of the population of Haiti the Catholic Church is forced to create new parishes to serve developing new areas.

But sometimes the parish clergy is required to be on all fronts to build schools and health centers for their new parishes. The Responsibility is extremely heavy for the founding Priest. So he is required to knock on every door to meet the challenges at hand. Let us remember that Trou Corossol of Rivière Froide was erected a parish on  April 14th, 2013. Since then the Founding Father Philogène is trying to do everything that depends on him to support the people of God. He recently organized a JERICHO. During the summer he will have a training session for the youth of his parish and at the end of the summer holidays he will conduct a “Red Sea Crossing” session.

Father Philogène is on the right path and urges the Haitian diaspora community to support  his parish. He tells us in his interview that his church has only 9 seats and hosts weekly between 300 and 400 people for the Eucharistic celebrations .

Finally Father Philogène informed us that he will go to Brazil with 100 Youths of the National Youth Ministry for the big international meeting in Rio de Janero from July 14th to 29th 2013.

The National Center for Haitian Apostolate abroad encourages God’s people to support the O.L. of Altagrace new Parish of Trou Corossol and wishes God’s Blessings to Father Philogene in his new ministry. The Interview  of Father Philogène will be broadcast at Radio TV Solidarite on  Sunday, June 2, 2013 at 4:00 Pm

Brother Buteau (Brother Tob)

For The National Center

********************************************************************

Bienvenu à Marie Fouché

Marie Fouche2

Le personnel du Bulletin de Radio Télé Solidarité est très heureux de souhaiter la plus cordiale Bienvenue à Marie Fourché à New York après sa visite missionnaire en Haiti.

Marie a passé deux semaines en Haiti ou elle etait un peut partout pour des entretiens pour la radio Télé Solidarité. La Collaboration de Marie Fouché est toujours appréciée par le personnel de Radio Télé Solidarité.

Pendant son séjour en Haiti elle nous envoie reculement des courriels pour nous informer de sa visite et pour nous mettre en contact avec les leaders d’Haiti. Marie est toujours connue comme une Haïtienne qui aime beaucoup Haiti et qui a une grande dedication pour le Centre National de l’Apostolat HAITIEN à l’étranger Encore une fois Marie merci pour tout et bon retour à New York Frère Tob \

Welcome to Marie Fouche

The Staff of the weekly  Bulletin of Radio TV Solidarité is very pleased to extend a warm welcome to Marie Fouché in New York after her missionary visit to Haiti.

Marie spent two weeks in Haiti where she was everywhere  for interviews for radio TV Solidarité. The Collaboration Marie Fouche is always appreciated by the staff of Radio TV Solidarity.

During her stay in Haiti  she sends us emails to inform us of her visit and to put us in touch with the leaders of Haiti. Mary is always known as a Haitian who loves Haiti and has a great dedication to the National Center for Haitian Apostolate abroad Again thank you Marie for all and welcome back to New York

Brother Tob

_________________________________

Arkansas-Hermanie Pierre- one of the best speakers.

Hermanie

The person nel of the weekly bulletin of the National Center is very happy to inform the people of God that Engineer Hermanie Pierre, Miss Haiti 2012 was name d one of the best speakers in Arkansas. Miss Hermanie is one of the rising stars of the vibrant Haiti of the Diaspora. She is one of the models for our youth and one of the readers of the weekly bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate

Bishop Sansaricq and father Yvon Pierre congratulate Miss Hermanie for her leadership and her profound dedication to our motherland Haiti Cherie.  Congratulations Miss Hermanie and we are pretty sure that through your example, other exceptional and bright Haitian  young  wom e n  will rise like you to the ranks of celebrity.

Le personnel du bulletin du Centre National tient à informer le peuple de Dieu que l’ingénieur Hermanie Pierre l’une des jeunes étoiles de la Communauté Haïtienne en Diaspora a été nommé e l’une des meilleures oratrices à Arkansas. Hermanie est parmi les grandes lec trices du bulletin Hebdomadaire du Centre National . .

Mgr. Guy Sansaricq et le père Yvon Pierre Félicitent Melle Hermanie Pierre pour son leadership et pour sa profonde dédication à notre mère à Tous Haiti Chérie. Nous continuons à croire que grace aux  jeunes femmes exceptionnelles et brillantes de l’acabit de l’ Ingénieur Hermanie ,  Haiti renaîtra de ces cendres

**********************************************************************************

Proverbes

1. De toro pa gronde nan minm savan’n

2. Chemen bouton se chemen maling

3. Piti piti patat fè chay

4. Pi bonè se gran’m matin

*************************************************************************

Atlantic City Father. Yvans Jazon-Invitation

Every year, hundreds of Haitian Farm workers and their families travel to South New Jersey in the area of Atlantic City for the harvest of Blueberries. These laborers come from Florida.

Fr. Yvans Jazon, the dedicated priest ordained for the Diocese of Camden NJ zealously extends pastoral services to these migrant workers.

He invites all who can to attend a mass of welcoming for them on June 24 th at 6 pm at the Columba Fruit Farm located at 528 Middle Rd Hammonton NJ. Fr. Fisner Vaillant will be the homilist.

Fr. Jazon should be much commended for his pastoral zeal. Let all who are able to join him and participate in the Mass and the reception that will follow joyfully show up for the event. May the Lord bless this good priest and may his labor be fruitful!

Des centaines de travailleurs agricoles Haitiens viennent de la Floride chaque année pour la cueillette des bleuets au Sud de New Jersey, non loin d’Atlantic City. Ils se déplacent souvent avec leurs familles pour les mois de Juin et Juillet. Après cela ils retournent en Floride.

Le Père Yvans Jazon, prêtre Haitien du Diocèse de Camden NJ organise annuellement une messe et une  réception d’accueil.  Cette année elle aura lieu le 24 Juin à 6 p.m. à l’adresse suivante:

Columba Farms  528 Middle Rd.   Hammonton NJ. Le père Fisner Vaillant sera l’homéliste d’occasion.

Le Père Jazon invite tous ceux qui peuvent à participer à cette messe. Faisons l’impossible pour répondre à son aimable invitation.

Nous complimentons Père Jazon pour son zèle pastoral. Que le Seigneur bénisse ses efforts!

****************************************************

Bon à savoir                 Haitian Ministry, Part I          Deacon Paul Dorsinville

The bill on Comprehensive Immigration Reform has come out of Committee. In June, the full Senate will debate it, amend it and vote on it. 60 votes are needed. Then it moves to the House. If all goes well, USCIS will have regulations for its implementation in early 2014.

But already, advertisements in ethnic media urge people to register with outfits even when nobody can be certain at this point of all criteria. Thus the importance of organized Church Apostolates to inform the people.

If you remember: the pastoral care of migrants, refugees and itinerant people is entrusted by Mother Church to the receiving dioceses, with assistance when possible of the sending

one (s)

Step 1: Welcome and Solidarity

Step 2: Concrete assistance and services for first 3 generations , Advocacy

Step 3: Facilitation of religious practice of their choice, Offering the Faith

Step 4: Faith Formation, Liturgy and Sacraments, Popular Devotions for Catholics

Step 5: Integration of Catholics in their new Parish and Diocese

Some of these steps are best undertaken at the parish level, some at the deanery level and some at the diocesan level or in combination. Which requires an integrated plan at each level for actual performance, communion and continuity.

In summary: each arriving Haitian should be able to count on an effective Church support system (material, emotional, cultural and spiritual) for the next … years and the next 2 generations. Some work has started toward this with dedicated bishops, priests, deacons, religious and laity but much has yet to be done. What is your evaluation?

*                          *                          *

Le projet de loi sur la Réforme Compréhensive de l’Immigration a passé le Comité. En Juin, le Sénat tout entier va le débattre, l’amender et passer au vote. 60 votes sont nécessaires. Après, il va à la Chambre. Si tout va bien, USCIS aura les régulations pour l’implémentation de cette loi au début de 2014.

Mais déjà, des publicités dans des media ethniques urgent les gens à s’inscrire auprès d’entités alors que personne ne peut être certain à ce point de tous les critères. D’où l’importance des apostolats organisés d’Eglise pour informer les gens.

Si tu te rappelles : Notre Mère l’Eglise a confié le soin pastoral des immigrants, réfugiés et voyageurs aux diocèses de réception, avec assistance quand possible du (/des) diocèse (s) d’origine

Etape 1 : Acceuil et Solidarité

Etape 2: Assistance et services concrets pour les 3 premières générations , Avocacie

Etape 3 : Facilitation de la pratique religieuse de leur choix, Offrir la Foi

Etape 4 : Formation de la Foi, Liturgie et Sacrements, Dévotions Populaires pour les Catholiques

Etape 5 : Intégration des Catholiques dans leur nouvelle paroisse, nouveau diocèse

Certaines étapes sont plus appropriées au niveau paroissial, d’autres au niveau du doyenné et d’autres au niveau diocésain ou en combinaison. Ce qui requiert un plan intégré à chaque niveau pour des résultats concrets, la communion et la continuité.

En résumé, chaque nouveau-venu Haïtien devrait pouvoir compter sur un système effectif de support d’Eglise (matériel, émotionel, culturel et spirituel) pour les … prochaines années et 2 générations futures. Un effort a commencé en ce sens avec évêques, prêtres, diacres, religieuses et laïcs dévoués mais il y a encore beaucoup à faire. Quelle est ton é valuation ?

__________________________________

Text for Reflection for Sunday, JUNE 2 , 2013  Feast of the Solemnity of the Most Holy Body and Blood of Christ recorded for Radio Solidarite, New York Web Site – composed by Sr. Jamie T. Phelps, OP, PhD , member of the Adrian Dominican Sisters (a congregation of women religious whose motherhouse is in Adrian, Michigan) and free-Lance Theologian and Professor of  Theology

As we celebrate this feast of the Body and Blood of Christ, Corpus Christi,  we are led to reflect upon the extraordinary mystery the Eucharist is.  As St. Thomas Aquinas reminds us

“No other sacrament has greater healing power; through it sins are purged away, virtues are increased, and the soul is enriched with an abundance of every spiritual gift. It is offered in the Church for the living and the dead, so that what was instituted for the salvation of all may be for the benefit of all”. [3]

Eucharist is both a gift and an invitation. It is a gift of the divine life of God.  It is  an invitation to do what he has done in memory of  the redemptive act of Jesus Christ that is to live sacrificial lives for the salvation and unification of the family of God the communion of all of humanity and all creation.

The second reading for today celebration is clear

…the Lord Jesus, on the night he was handed over, took bread, and, after he had given thanks, broke it and said, “This is my body that is for you .Do this in remembrance of me.”

In the same way also the cup, after supper, saying, “This cup is the new covenant in my blood.

Do this, as often as you drink it, in remembrance of me.”For as often as you eat this bread and drink the cup, you proclaim the death of the Lord until he comes.- 1 Cor 11:23-26

God’s gift of self was initiated at the moment of creation and is  particularized at the birth or generation of each human being, animal, plant and element in the cosmos. God’s self-gift was ratified by redemptive self-gift of Jesus who entered into human creation to show us the way of the Triune God – the way  of unconditional universal love of all creation.

Sin had divided humanity.  Jesus’ unconditional sacrificial universal love reunited creation. That which had been broken was restored to its original condition of beings made in the image and likeness of God.

As faithful disciples and followers of Christ each of us are called to do as Jesus did. We are called to live lives of unconditional sacrificial universal love thus making manifest the reality of our oneness as a human and  cosmic family.

To love each and every human being, to love each and every animal, plant  and element of creation may seem to be an impossible task.  It would be if we relied only upon our own knowledge, power or strength.  But the impossible is possible when we rely on God for whom nothing is impossible.

The reception of the Body of Blood of  Christ in daily communion makes the impossible possible.

God’s presence in us transforms us into mediums for God’s mercy, God’s justice, and ultimate God’s love.  The Gospel account of the multiplication of the loaves and fish demonstrates this reality.   Confronted with the task of feeding the 5000 who had followed Jesus into the desert, Jesus challenged the doubtful apostles who wanted to dismiss the crowd so they could find food for themselves. Instead Jesus assured them that they had the responsibility and power to feed the masses. “Give them some food yourselves.”

The apostles must  have thought Jesus had loss his mind. They replied, ” Five loaves and two fish are all we have, unless we ourselves go and buy food for all these people .” Jesus did not reply in words, he acted:

“Then taking the five loaves and the two fish, and looking up to heaven, he said the blessing over them, broke them, and gave them to the disciples to set before the crowd. They all ate and were satisfied. And when the leftover fragments were picked up, they filled twelve wicker baskets.”

Looking up , that is communing with the Father and the Spirit, Jesus to use their shared power to do the impossible. The hungry were feed not only regular food to nourish their bodies, but spiritual food as they observed the fruits of Faith.

Faith is power.  Faith in God’s self-gift through the Eucharist empowers us to call upon the presence of the Triune God whose body and blood we have consumed. As we eat and drink of his body and blood we become one with God and have the power to will and do the good that he desire.

Placing our faith in our Creator, Redeemer and Sanctifier that we unite with God  to activate and embody the Corporal and Spiritual Works of mercy [4]as we address the contemporary problems confronting the poor among all of  the members of our family, friends, nation and world

The Corporal Works of Mercy

• Feed the hungry

• Give drink to the thirsty

• Clothe the naked

• Shelter the homeless

• Visit the sick

• Visit the imprisoned

• Bury the dead

The Spiritual Works of Mercy

• Admonish the sinner

• Instruct the ignorant (This and the      next work are extremely pertinent categories today, when so many people      are confused by what the Church teaches on contraception, abortion,      homosexuality, etc.)

• Counsel the doubtful

• Comfort the sorrowful

• Bear wrongs patiently

• Forgive all injuries

• Pray for the living and the dead

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s