Latest News-November 19

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 33rd SUNDAY IN ORDINARY TIME (November 19, 2017)

Proverbs 31, 10-20; Psalm 128; 1 Thessalonians, 5, 1-6; Matthew 25, 14-30

By +Guy Sansaricq

 

At the end of the Liturgical year, the Church stresses the theme of the LAST JUDGMENT at Jesus’ second return. We are taught that Jesus wants us to be responsible partners of his mission of salvation. We are equipped with gifts and qualities. Only those who through hard work enrich God’s kingdom will be largely rewarded. The lazy, the careless, the irresponsible are to be rejected into the place of torment and grinding teeth. In other terms we must be “GOOD STEWARDS” of God’s gifts.

 

The well-known parable of the talents is used to convey the lesson. A rich land owner, upon leaving for a long journey distributes his fortune to three smart servants. The first one receives five talents let us say the equivalent of $50 000.00, the second one two talents, something like $20 000.00 and the third one $10 000.00. When the owner returns from his trip at an unexpected time, the first two are richly rewarded because through their hard work they each had doubled the amounts originally received. They had shown themselves to be GOOD STEWARDS.

 

The third one, called to give an account of his management simply returned the $10 000.00. He had made NO USE of his master’s fortune. Irresponsible people are unfit for the kingdom!

 

In conclusion Christ calls us to roll up our sleeves and responsibly prepare for the second coming through vigilance and labors of love! God honoring our human nature DEMANDS FROM US AN ADULT RESPONSIBLE USE OF HIS GIFTS. Let us not betray our lofty vocation as intelligent and free humans!

 

PENSÉES PIEUSES SUR LES LECTURES DU 33ème DIMANCHE SIMPLE (19 Novembre 2017)

 

 

Dimanche prochain, la fète du Christ-Roi marquera la cloture de l’année liturgique. Il n’est donc pas surprenant que le thème du dernier jugement et de la fin des temps soit mis en relief. Comme ètres humains nous sommes doués d’intelligence et de volonté. Dieu dans sa libéralIté nous a comblés de beaucoup de biens.  Il tient donc à ce que nous SOYONS SES PARTENAIRES POUR FAIRE AVANCER LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ SUR TERRE. Les insouciants, les inconscients, les paresseux, les irresponsables et les farceurs rejettent eux-mèmes l’invitation au royaume. Ce n’est pas Dieu qui les rejette.

 

Pour mieux faire passer cet enseignement, la parabole DES TALENTS nous est présentée. Un homme riche partant pour un long voyage distribue sa fortune à trois de ses serviteurs. Le premier recoit $50 000.00, le second $20 000.00 et le troisième dix milles. A son retour, peut-ètre cinq ans plus tard, il réclame un règlement de compte. Les deux premiers serviteurs sont loués et largement récompensés parce que par leur labeurs assidus ils avaient réussi à doubler la valeur originalement recue.

 

Le troisième au contraire fut sevèrement puni parce qu’il avait seulement enterré l’argent recu sans

travailler pour le faire fructifier. Pas de place au ciel pour les fainéants et les gens au Coeur fermé!

 

Jésus nous enseigne que dans son royaume ne seront admis que ceux qui auront accepté d’ètre ses partenaires dans sa grande mission de sauver l’humanité, Les paresseux font insulte à leur vocation

d’ètres responsables et intelligents. VIVENT LES CHETIENS ENGAGÉS AU SERVICE DU ROYAUME!

Vivent ceux-la qui se donnent Coeur et ame, sans se ménager, pour étendre le Salut de jésus sur toute la terre! Grand est notre Dieu. Il fait de nous ses partenaires. Refuser ce privilège, c’est rejeter Jésus!

QUAND NOUS ASSUMONS NOS RESPONSABILITÉS, NOUS HONORONS DIEU ET LUI RENDONS GLOIRE!

Bishop Guy Sansaricq

 

 

 

 

Pensée de la Semaine:

L’amour et la pauvreté font ensemble mauvais ménage

Thought of the Week:

Love and poverty don’t get along.

Pensamiento de la semana:

El amor y la pobreza no se llevan bien.

 

Docteur Joseph R. Clerismé , Le Nouveau President de l’Association des Medecins Haitiens à l’etranger

 

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité a été très heureux de rencontrer le Docteur Joseph Clerismé, le nouveau president de l’Association des Medecins Haitiens à l’etranger pour un entretien à la Radio Telé Solidarité. Docteur Clerismé a un mandat de 2 ans à la tète de cette prestigieuse Association.

Dr Clerismé est un Fils de Arniquet, le benjamin d’une famille de  9. Il est diplomé de l’Ecole de medecine d’Haiti et est entré aux États Unis en l’année 1979. Il nous a expliqué les raisons  qui l’ont motivé à etudier la medecine. Il est parmi les professionnels Haitiens Americains qui ont apporté une grande contribution à la terre d’accueil. Il nous fit savoir qu’il y a au moins 1000 medecins Haitiens qui travaillent aux États Unis. Le surprenant paradoxe est qu’il a plus de medecins Haitiens aux États Unis qu’en Haiti.

Dans son entretien Dr Clerismé nous a dressé un bref portrait  de l’association des Medecins Haitiens à l’etranger fondée en 1972. Elle compte 200 membres  qui payent regulièrement leur cotisation. Mais il y a au moins 500 Medecins  Haitiens qui participent aux activités  de l’Association.

Docteur Clerismé nous fit savoir que chaque année L’association  des Medecins Haitiens tient un congrès medical à la fin du mois de Juillet au cours duquel ils organisent des conferences scientifiques sur la santé. Ils en profitent aussi pour prendre une semaine de vacance avec leur famille. Le dernier Congrès a eu lieu en Haiti et le prochain aura lieu au Colombie.

Docteur Clerismé nous parla de la relation des medeccins Haitiens avec la communauté Haitienne de la diaspora. Elle a des emissions  de radio et des foires medicales  pour eduquer la population. Il ya des medecins Haitiens qui vont en Hati chaque année pour apporter ou supporter le travail medical qui se fait en Haiti. Il a pris l’exemple du Docteur Guy Theodore qui  fait un travail colossal  dans sa ville Natale à Pignon au Niveau de la Santé . Selon lui  il est un grand  exemple parmi les medecins Haitiens. Docteur Theodore pratique Tele Medecine  à son hospital  ou il peut avoir grace à la technologie un chirurgien aux États Unis  qui participle a une operation dans son hospital  Bienfaisance à Pignon. L’Hopital Bienfaisance du Docteur Guy Theodore au niveau Technologique est parmi les meilleurs Hopitaux d’Haiti. Docteur Clerismé encourage les medecins Haitiens à la retraite de suivre les traces du Docteur Theodore.

 

 

Il nous parla de sa relation avec les medecins Haitiens qui pratiquent en France. Il nous informa qu’il y a au moins 20 medecins Haitiens qui travaillent en France et occupent de très prestigieuses positions. Donc les medecins Haitiens sont un peu partout!

Docteur Clerismé nous renseigna qu’il ya au moins 100 medecins psychiatres qui travaillent aux États Unis. Il a mentionné le nom du Docteur  Psychiatre Gold Smith Dorval qui exerce sa profession en Floride. Docteur Dorval a publié plusieurs ouvrages et plusieurs CDs. Il est aussi un pianiste de premier ordre. Il est parmi les ambassadeurs de la Communauté Haitienne en Floride

Enfin Docteur Clerismé nous a assure  qu’il sera avec nous pour la journée des Jeunes du 17 Fevrier pour commemorer  le mois de l’Histoire des Noirs. Nous invitons nos lecteurs et lectrices  à clicquer sur ce lien pour entendre l’entretien du Docteur Clerismé: https://youtu.be/bSX2tK6K2R8

Brother Tob

Dr. Joseph R. Clerismé, The New President of the Association of Haitian Medical Doctors Abroad

 

The staff of Radio Telé Solidarité was very happy to meet with Dr. Joseph Clerismé, the new president of the Association of Haitian Doctors Overseas for an interview at Radio Telé Solidarité. Dr. Clerismé has a 2-year mandate to lead this prestigious body.

Dr. Clerismé is a son of Arniquet, the youngest of a family of 9. He graduated as a Medical Doctor in Haiti and entered the United States in the year 1979. He explained the reasons that motivated him to study medicine. He is among the Haitian American professionals who have made a great contribution to the land of welcome or the United States . He told us that there are at least 1,000 Haitian Physicians working in the United States. The striking paradox is that there are more Haitian Physicians in the United States than in Haiti.

In his interview Dr. Clerismé gave us a brief picture of the Association of Haitian Doctors Overseas which was founded in 1972 and has 200 members who pay regularly their contribution. But there are at least 500 Haitian doctors who participate in the activities of the Association.

Dr. Clerismé informed us that every year the Association of Haitian Doctors has a medical congress at the end of July where Haitian Physician take the opportunity to organize scientific conferences on health and to take a week of vacation with their family. The last Congress took place in Haiti and the next one will take place in Colombia

Dr. Clerismé told us about the relationship of Haitian Physicians with the Haitian community of the diaspora. The Association of Haitian Doctors has radio broadcasts, medical fairs to educate the population. There are Haitian doctors who go to Haiti every year to bring or support the medical work that is done in Haiti. He highlighted the example of Dr. Guy Theodore who is doing a colossal job in Medical service in his hometown of Pignon.  According to him, he is a great example among Haitian doctors, Dr. Theodore practices Tele Medicine at his hospital. Thanks to modern technology a surgeon in the United States can  participate in the chirurgical intervention taking place in his Hospital Bienfaisance at Pignon. The Bienfaisance Hospital of Doctor Guy Theodore is among the best hospitals in Haiti in terms of technological equipments. Dr. Clerismé encourages retired Haitian doctors to follow in Dr. Theodore’s footsteps.

 

 

He told us about his relationship with Haitian doctors practicing in France. He informed us that there are at least 20 Haitian Physicians working in France and they occupy very prestigious positions. So Haitian doctors are everywhere!

Dr. Clerismé told us that there are at least 100 psychiatrists working in the United States. He mentioned the name of Doctor Psychiatrist Gold Smith Dorval who practices in Florida. Dr. Dorval has published several books and several CDs and is a first class pianist. He is among the ambassadors of the Haitian Community in Florida

Finally, Dr. Clerismé assured us that he will be with us for the Youth Rally Day of February 17 to commemorate the month of the History of the Blacks. We invite our readers to click on this link to hear Dr. Clerismé’s interview: https://youtu.be/bSX2tK6K2R8

 

Brother Tob

Sauvons nos  jeunes

 

 

L’Année 2017 arrive à sa fin.  Les problèmes et les defis continuent  à hanter notre esprit comme société et comme Communauté de Foi. Les adultes doivent aider les jeunes à prendre la relève et à les appuyer dans des choix souvent difficiles.  Bien sur beaucoup d’entre eux sont deja dans la bonne direction mais nous avons une obligation morale comme communauté d’accompagner ceux et celles qui prennent une mauvaise direction.

 

Depuis quelques temps nous informons le public du bulletin hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien que nous travaillons sur une emission pour les jeunes qui sont victimes de la drogue. Chose Promise! Chose due! Avec la grace de Dieu plusieurs professionnels et jeunes de notre communauté  ont travaillé avec nous et cette emission aura lieu le 25 Novembre 2017 à la radio Telé Solidarité

 

Rappelons que la consommation de l’alcool par les mineurs coute aux Etats Unis plus que 58 Milliards par an. Selon les rapports d’etudes, 63% des jeunes qui boivent de l’alcool  affirment avoir recu l’alcool chez eux ou chez leurs amis. Est ce que les adultes ou les parents sont toujours des exemples pour les jeunes? On doit ajouter  que l’alcool tue  six fois et demie plus d’adolescents  que  toutes les autres drogues  illicites combinées. Nos recherches ont demontré que les adolescents qui boivent de l’alcool sont 50 fois plus  succeptibles d’utiliser de la cocaine que ceux-la qui ne consomment jamais d’alcool.

 

C’est très difficile pour un parent d’apprendre  que son fils ou sa fille  abuse de la drogue.  Oui la drogue est un fleau qui detruit les jeunes. Comment les communautés Chretiennes peuvent-elles mieux accompagner les  jeunes qui sont victimes de la drogue?

 

Selon nos recherches 1.8 million de jeunes de 12 ans et plus consomment de la cocaine. Les adolescents  arrêtés sont souvent  testés  positifs  à l’usage recent de drogue. On doit mentionner aussi  que les adolescents  dont les parents leur parlent regulièrement des dangers de la  consummation des drogues sont 42% moins succeptibles de consommer  de la drogue que ceux  dont les parents ne le font pas.

 

Nous esperons avoir dans le panel sur la drogue  à la Radio Telé Solidarité le Samedi 25 Novembre 2017 avec : 2 Jeunes, Un Medecin Psychiatre, une educatrice , un travailleur social, un officier de police, un Pasteur et Bishop Guy Sansaricq

????????????????????????????????????

Bishop Guy Sansaricq et le Père  St Charles Borno  respectivement chairman et vice Chairman de la Radio Telé Solidarité supportent le ministère des jeunes de la Radio Telé Solidarité.

 

Les Medias sont parmi les outils les plus puissants dont nous disposons pour empêcher les jeunes de prendre de la drogue. Est que les medias sont toujours bien utilisés dans la lutte contre la drogue? Comment changer le visage de la Toxicomanie dans nos communautés?

 

Pour information sur cette emission veuillez appeler Brother Tob au 631-889-0664

Brother Tob

 

 

 

Save our young people

The Year 2017 is coming to an end. Problems and challenges continue to haunt our minds as a society and community of faith. Adults must help young people preserve their heritage and support them in choices frequently difficult. Of course, many of our young people are already in the right direction, but we have a moral obligation as a community to accompany those who have taken the wrong turn. .

We have been informing the public of the Weekly Bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate that we are working on a program for young people who are victims of drugs. We are now fulfilling our promise. With the grace of God many professionals and young people from our community have worked with us and this Talk Show will take place on November 25, 2017 at 2:00Pm  at  radio Telé Solidarité.

 

It is important to know that the consumption of alcohol by minors costs the United States more than $ 58 billion a year.  63% of young people who drink alcohol say they received alcohol at home or at their friends’ home. Are adults or parents always examples for young people? We have to add that alcohol kills every year six and a half times more teenagers than all other illicit drugs combined. Our research has shown that teens who drink alcohol are 50 times more likely to use cocaine than teens who are sober.

 

It is very hard for a parent to learn that his son or daughter has been struggling with drug abuse. Yes drugs is a scourge that destroys young people. How can Christian communities better support young people who are victims of drugs? This is a question we must face.

 

According to our research, 1.8 million young people aged 12 and over consume cocaine. Arrested adolescents are often tested positive for recent drug use. We have to inform you that teenagers whose parents regularly talk to them about the dangers of drug use are 42% less likely to use drugs than those whose parents fail to do it.

 

We hope to have in the panel on drugs at Radio Telé Solidarité on Saturday, November 25, 2017: 2 young people, a psychiatrist doctor, an educator, a social worker, a police officer, a pastor and Bishop Guy Sansaricq

 

Bishop Guy Sansaricq and Father St Charles Borno respectively chairman and vice chairman of Radio Telé Solidarité exhort the leaders of Youth ministry to support the youth ministry of Radio Telé Solidarité.

 

The media are among the most powerful tools we have to prevent young people from taking drugs. Is the media sufficiently engaged in the fight against drugs? We are committed to fight against drug addictionin our communities?

 

For information on this issue please call Brother Tob at 631-889-0664

Brother Tob

 

 

THANKSGIVING FEAST La Fète de l’action de Grace.

 

https://youtu.be/LlyA9BmLsWg

 

Thanksgiving (action de grace) remonte historiquement à l’année 1621 quand les premiers colons anglais souvent appelés les Pèlerins tinrent une fête pour remercier Dieu de leur première bonne récolte sur cette terre. C’était une simple fête religieuse car les croyants de tous les temps pensent à remercier le ciel à la fin d’une saison de moisson abondante. La fête cette année-la recut un cachet spécial quand Massasoit le chef de la tribu native des Wampanoag survint inattendument sur les lieux avec sa femme et 90 de ses hommes dans un geste d’hospitalité. Ces visiteurs étrangers furent invités à partager le repas de fête. Plus de deux cent ans plus tard en 1843 un dossier fut découvert relatant ce fait. La fête de la Thanksgiving fut alors relancée et devint progressivement une institution à connotation religieuse soulignant l’importance de dire merci au Seigneur pour toute faveur recue et soulignant également la dimension interraciale qui inscrivit dans l’ame américaine à l’aurore de son histoire une sorte de vocation à la fraternité universelle. Malgré l’histoire troublée de ce pays ce premier repas de la thanksgiving évoque subtilement la paix et l’harmonie qui devraient ètre l’héritage d’une nation batie sur la foi en Dieu et l’amour universel. Bishop Guy Sansaricq ****************************************

https://youtu.be/LlyA9BmLsWg

 

 

 

The American feast of Thanksgiving originated in 1621 when the first British settlers, oftentimes called the Pilgrims, held a big feast to thank God for their first successful harvest. That was a simple religious feast as believers always thank the heavens at the end of the harvest season. That celebration received a special mark when Massasoit, the leader of the native tribe of the Wampanoag unexpectedly arrived with his wife and ninety of his men in a gesture of hospitality. The surprise guests were invited to share the meal. In 1843, more than two hundred years later a historical document was discovered relating that event. From then on the original event received a prophetic meaning, welcomed with fervor and enthusiasm and progressively became a cherished American institution. This feast subtly calls the people of the U.S. to always value faith in a provident God and brotherly love without border.

Bishop Sansaricq

 

Culture –

 

We were very happy to cover the show of Nathalie Batista Pointe, the Haitian star in Cuba on Saturday, November 11 at Atlantic Avenue

This show was a fundraiser sponsored by the League of Haitian Educators for Progress headed by Professor Sabine Albert. The League of Haitian Educators for Progress goes to Haiti every Year  to accompany the educators of Haiti who sometimes work in very difficult conditions. The new league president Sabine Alberte is passionate about education and communication. She played well at Nathalie’s show

The artist Nathalie shook the room with songs that remind us a bit of our mother Haiti. With Nathalie the Haitian culture remains very alive in Cuba

Finally congratulations to Nathalie and the Organizing Committee of this show. To listen to Nathalie click on this link: https://youtu.be/TQ_pvJurfto

 

Brother Tob

Booklyn College-Institut des Etudes Haitiennes-214 Anniversaire de la Bataille de Vertière

 

Sur l’invitation du Dr Jean Eddy Saint Paul , Directeur de l’institut  des Études Haitiennes et Professeur d’Histoire Africaine à Brooklyn College, le personnel de la Radio Telé Solidarité etait a Brooklyn Collège le Jeudi  16 Novembre pour couvrir la conference  du Professeur Pierre Buteau  sur le 214 Anniversaire de la bataillle de Vertière

Rappelons que Le professeur Pierre Buteau, président de la Société haïtienne d’histoire et de géographie d’Haïti et ancien secrétaire d’État à l’éducation en Haïti etait le conferencier  Invité pour cette soirée

 

Sa Conférence etait sur Les dimensions nationale et internationale de la révolution haïtienne.

Professeur Buteau est diplômé en relations internationales et a intérêt pour le domaine de l’histoire. Ce fut une très belle soirée clicquer sur ce lien pour entendre une partie de la conference du professeur Buteau

 

Brother Tob

Booklyn College-Institute of Haitian Studies-214 Anniversary of the Battle of Vertière

 

At the invitation of Dr. Jean Eddy Saint Paul, Director of the Institute of Haitian Studies and Professor of African History at Brooklyn College, the staff of Radio Telé Solidarité was at Brooklyn College on Thursday November 16th to cover the Professor’s lecture Pierre Buteau on the 214th Anniversary of the Bataille of Vertière

Professor Pierre Buteau, President of the Haitian Society of History and Geography of Haiti and former Secretary of State for Education in Haiti was the guest speaker for this evening

 

His lecture was on the national and international dimensions of the Haitian revolution.

Professor Buteau graduated in international relations and has interest in the field of history. It was a very exciting evening click on this link to hear a part of  Professor Buteau’s lecture

 

Brother Tob

Le Père Wismick Jean Charles SMM  PHD un Nouveau Livre

Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien  tient à feliciliter le Père Wismick Jean Charles SMM  PHD  assistant Superieur General de la Congrégation des PèreMontfortains à Rome pour l’a parution de son ouvrage sur la santé Mentale. Vous trouverez ci joint un resumé de cet ouvrage

 

SANTÉ MENTALE

&

PSYCHOTHÉRAPIE EN HAÏTI

 

Approches Intégratives & Traitements Multimodaux

 

LES ACTES DES SYMPOSIUMS SUR LA SANTÉ MENTALE

ET SPIRITUALITÉ

EN HAÏTI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Composé de vingt-trois chapitres d’inégale longueur, ce livre est un résumé des travaux scientifiques des six derniers symposiums du Centre de Spiritualité et de Santé Mentale (CESSA) en Haïti.

La première partie présente une synthèse sommaire des principales théories psychologiques, spirituelles et théologiques qui enrichissent le champ de la santé mentale tout en évitant les carcans des chapelles théoriques. D’où l’orientation intégrative qui est donnée à l’ensemble de ce manuel.

La deuxième partie rassemble et décrit diverses techniques d’interventions qui demeurent méconnues dans le contexte haïtien. Ces nouvelles pratiques de psychothérapie témoignent des innovations que connait le champ de la santé mentale. L’orientation des interventions cumulées dans cet ouvrage est intégrative.

La démarche intégrative des techniques d’interventions de cet ouvrage plaide pour une psychothérapie plurielle qui montre à la fois l’unité et la diversité de ce champ. Une telle démarche aborde la psychothérapie dans une perspective globalisante, combinant unité et diversité. Bien évidemment cette orientation intégrative ne prétend pas conduire à une sorte d’oecuménisme tiède, mettant sur le même pied toutes les techniques d’interventions thérapeutiques. Elle ne vise pas non plus une synthèse unifiée qui estomperait les différences et affadirait les spécificités. Ce choix intégratif dans le contexte haïtien actuel veut tout simplement encourager à sortir de la pensée unique et simpliste pour embrasser la pensée complexe et emprunter le chemin de l’ouverture et du débat.

 

Enfin, ce choix intégratif de « pratiquer la psychothérapie » en Haïti est certainement un bon rempart contre toutes les formes d’intégrisme et de fanatisme de notre réalité locale.

Puisse chaque lecteur de ce premier ouvrage dans ce domaine en Haïti se sentir inspiré en lisant les textes et les résultats des recherches effectuées par des experts d’Haïti et de l’étranger.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Wismick JEAN-CHARLES, prêtre de la Compagnie de Marie, est professeur de méthodologie de la recherche et de psychologie à l’Université Notre Dame d’Haïti (UNDH), à l’Université d’État d’Haïti (UEH) et au Grand Séminaire Notre- Dame. Il détient un Doctorat en Psychologie à l’Université Fordham des Jésuites à New-York et une spécialisation

postdoctorale en santé mentale globale at Harvard Program in Refugee Trauma.

Directeur général du Centre de Spiritualité et de Santé Mentale (CESSA), il est l’ancien  Vice- recteur Aux Affaires Académiques et Scientifiques de l’Université Notre-Dame d’Haïti (UNDH) et il est actuellemt  Assistant Superieur General de sa congregation à Rome

Visit our website: Educavision.com

 

 

Visit us on Amazon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Educa Vision, Inc.

2725 NW 19th St.

Pompano Beach, Fl 33069

Orders: (954) 968-7433

 

Father Wismick Jean Charles PHD a New Book

The Staff of the Weekly Bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate Wishes to congratulate Father Wismick Jean Charles SMM PHD Assistant Superior General of the Congregation of Father Montfort in Rome for the publication of his book on Mental Health. Enclosed  is a summary of this book

MENTAL HEALTH

&

PSYCHOTHERAPY IN HAITI

 

Integrative Approaches & Multimodal Treatments

 

THE ACTS OF THE SYMPOSIUMS ON MENTAL HEALTH

AND SPIRITUALITY

IN HAITI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Composed of twenty-three chapters of unequal length, this book is a summary of the scientific work of the last six symposia of the Center for Spirituality and Mental Health (CESSA) in Haiti.

The first part presents a summary synthesis of the main psychological, spiritual and theological theories that enrich the field of mental health while avoiding the shackles of theoretical chapels. Hence the integrative orientation that is given to the whole of this manual.

The second part gathers and describes various intervention techniques that remain unknown in the Haitian context. These new psychotherapy practices reflect innovations in the field of mental health. The orientation of the cumulative interventions in this book is integrative.

The integrative approach of the intervention techniques of this book argues for a plural psychotherapy which shows both the unity and the diversity of this field. Such an approach approaches psychotherapy in a globalizing perspective, combining unity and diversity. Of course, this integrative orientation does not claim to lead to a kind of lukewarm ecumenism, putting on the same footing all the techniques of therapeutic interventions. Nor does it aim for a unified synthesis that blurs differences and fades specificities. This integrative choice in the current Haitian context simply wants to encourage a way out of single and simplistic thinking to embrace complex thinking and take the path of openness and debate.

 

Finally, this integrative choice of “practicing psychotherapy” in Haiti is certainly a good bulwark against all forms of fundamentalism and fanaticism of our local reality.

May each reader of this first book in this field in Haiti feel inspired by reading the texts and the results of research carried out by experts from Haiti and abroad.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Wismick JEAN-CHARLES, priest of the Company of Mary, is professor of methodology of research and psychology at Notre Dame University of Haiti (UNDH), the State University of Haiti (UEH) and the Grand Seminary Notre Dame. He holds a Ph.D. in Psychology from Fordham University of the Jesuits in New York and a postdoctoral fellowship in Global Mental Health at Harvard Program in Refugee Trauma.

Director General of the Center for Spirituality and Mental Health (CESSA), he is a former  Vice-Chancellor Academic and Scientific Affairs of Notre-Dame University of Haiti (UNDH). He is currently Assistant Superior General of the Congregation of Father Montfort in Rome

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visit our website: Educavision.com

 

 

Visit us on Amazon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Educa Vision, Inc.

2725 NW 19th St.

Pompano Beach, Fl 33069

 

Orders: (954) 968-7433

 

Proverbes

De Mèg pa Fri

Kouto pa Jan m Grate Manch li

Bèl dan pa di Zanmi pou sa

Bèl Parol pa vle di Verite Pou sa

Lajan pa gin Lodè

 

Good to know: Mass as prayer, Silence.

Deacon Paul C. Dorsinville.

Pope Francis continues his catechesis on the Eucharist at his weekly general audience. The Mass is first and foremost a prayer, the prayer by excellence. It is an encounter of God in word and in body and blood. We are made in God’s image to know, to love and to serve Him. In prayer, we experience God’s closeness and love, we respond to Him and learn to listen.

This is why there are moments of silence in the Mass:

before Mass in preparation for this wonderful event,

after each reading and the homily,

in adoration and thanksgiving after Communion,

and when possible after Mass.

Time for chitchat is best at a period of fellowship and information sharing outside Mass.
+                         +

Pape Francois continue sa catéchèse sur l’Eucharistie à son audience générale hebdomadaire. La Messe est en premier et d’abord une prière, la prière par excellence. C’est une rencontre de Dieu dans la parole et dans le corps et sang. Nous sommes faits à l’image de Dieu pour Le connaître, L’aimer et Le servir. Dans la prière, nous Lui répondons et apprenons à écouter.

C’est pourquoi il y a des moments de silence à la Messe:

avant la Messe en préparation pour cet évènement merveilleux,

après chaque passage d’Ecriture et l’homélie,

en adoration et action de grâce après la Communion,

et quand possible après la Messe.

Le moment approprié pour la conversation est une période de socialisation, partage d’information (et rafraichissement) en dehors de la Messe.
#.

NATIONAL CENTER OF THE HAITIAN APOSTOLATE

332nd 32 Street  *  Brooklyn, NY  11226

Phone:  (718) 856-3323  *  Fax (718) 703-0980

 

 

Please Join Us

 

For our

 

1993-2017  24th Cordial Celebration Dinner Dance

 

Saturday, December 23, 2017

 

7:00 pm to 1:00 am

 

@

 

Immaculate Conception Center

7200 Douglaston Parkway,

Douglaston, Queens, NY  11362-1997

(plenty of parking north side)

 

 

Contribution of $80 per person

 

All checks payable to: Haitian Apostolate will help the National Center

Space is limited – Plan early –

 

RSVP (718) 465-4511

 

Send checks to:

Coordinator of this Event for the Haitian Apostolate

Mrs. Lise Marc

190-15 90 Avenue

Hollis, NY  11423

 

For more information, reservation or tickets, please call Office: 718/856-3323

Advertisements

Latest News-November 12, 2017

REFLECTIONS OF THE READINGS OF THE 32nd SUNDAY IN ORDINARY TIME (November 12th, 2017)

Wisdom 6, 12-16; Psalm 63; 1 Thessalonians 4, 13-18; Matthew 25, 1-13      

 

By +Guy Sansaricq

 

Christ is coming again! Human history had a beginning. It will also have an end.

The Church teaches with absolute certainty that there will be a last day. Otherwise, what would have been the purpose of Jesus’ coming in the first place?  It’s the day when the promise is fulfilled when redeemed mankind will share the glory of Jesus, the Victorious Redeemer. Salvation will achieve its climatic point. It will be the time of fulfillment.

 

The parable today of the ten virgins waiting in the night for the coming of the bridegroom sheds great lights on the subject. The FIVE WISE VIRGINS who had prudently purchased extra oil will be allowed to enter the banquet Hall. They had kept their lamps lighted thus signifying through their lighted candles the presence of GOD’S GRACE in their souls. The five foolish ones with their extinguished lamps stand to illustrate the fate of those who will be caught without grace when STRUCK BY DEATH.  What about you? Where do you belong?  The final lesson is this; “STAY AWAKE FOR YOU KNOW NOT THE TIME NOR THE HOUR” The Church teaches us BE READY TODAY AND AT ALL TIME! Where you stand on the day of your death will determine your eternal FATE!

 

A choice must be made during our earthly days! Too many don’t bother making it, content as they are with earthly gratifications. Eternity is your destiny. Be wise enough to be ready for it when death comes. We are not like a mass of blind men going nowhere; our earthly journey leads to a divine encounter!  Be found in the state of grace when the Lord returns!

 

PENSÉES PIEUSES SUR LES LECTURES DU 32ème DIMANCHE SIMPLE.  (12 Novembre 2017)

 

 

L’Eglise nous présente aujourd’hui le thème de la seconde Venue du Christ. Oui, Jésus reviendra pour donner son plein épanouissment à l’oeuvre commencée à Bethlehem et au Calvaire. L’histoire du Salut atteindra alors son point culminant. Nous les fils adoptifs du père deviendront semblables au FILS AINÉ DANS SA GLOIRE. Mais ÉCOUTONS Jésus QUI NOUS DIT “SOYEZ PRÈTS! SOYEZ ÉVEILLÉS!

 

La Parabole du jour illustre bien cet enseignement.  Dix vierges dont cinq sages et cinq folles attendent dans la nuit l’Epoux qui tarde à venir.  Soudainement, l’Epoux arrive mais seules les vierges SAGES rentrent dans la fète avec l’Epoux parce que elles avaient su garder leurs lampes allumées c’est à dire l’ETAT DE GRACE. Leur vigilance nous sert de modèle. Par contraste, les vierges folles avec leurs lampes éteintes se voient refuser l’admission à la fète. Elles illustrent le sort terrible des pécheurs.

 

Accueillons la lecon qui se se dégage de l’histoire! Il faut ètre prèt au JOUR DU SEIGNEUR. Il faut avoir sa lampe allumée! Cela veut dire que les insensés qui ne recherchent que les biens de la terre n’auront pas leur place dans le Royaume définitif de l’AGNEAU. Leur lampe s’est éteinte par manque de sagesse. Ils n’ont pas pensé à se procurer de l’huile symbolisant LA GRACE DE DIEU.” Trop nombreux sont les insouciants qui traversent le monde sans ATTENDRE L’EPOUX. Ils n’attendent RIEN! Que le Seigneur leur épargne la mauvaise surprise des pécheurs aux lampes éteintes!

 

Retenez cette phrase: RESTEZ VIGILANTS CAR VOUS NE SAVEZ NI LE JOUR NI L’HEURE!” Nous ne sommes pas une masse d’aveugles n’allant nulle part! L’histoire debouche sur une RENCONTRE EXALTANTE! SOYONS DE CEUX QUI NE PERDENT JAMAIS LE DON PRÉCIEUX DE LA GRACE. GARDONS DONC NOTRE LAMPE ALLUMÉE CAR LA FÈTE VAUT PLUS QUE TOUS LES TRÉSORS DU MONDE!

Bishop Sansaricq

 

 

 

Pensée de la Semaine: Réussir sans un travail assidu est aussi peu probable que de récolter là ou l’on n’a pas semé.

Thought  of the Week: Succeeding without hard work is as unlikely as harvesting where you have not sown.

Pensando de la semana: tener éxito sin trabajo es tan poco probable como cosechar donde no se ha sembrado.

 

 

 

Nathalie Batista  Puente-une Ambassatrice de la Culture Haitienne  à Cuba.

 

L’artiste Haitiano Cubaine Nathalie Batista Puente a visité le Studio de la Radio Telé Solidarité le Mercredi 8 Novembre 2017  L”artiste Puente vient d’avoir 30 ans. Elle commenca à chanter   depuis l’age de 10 ans. Nathalie appartient à la deuxième Generation Cubaine qui a des grands Parents Haitiens. Elle est née à Cuba mais son Grand Père est Haitien. Elle aura un grand spectacle le Samedi 11 Novembre 2017 de 6:00 pm à 9:00 pm à KINANMLOUNGE situé au 856 Atlantic Avenue, Brooklyn.

 

 

 

 

Nous profititons de son passage pour avoir un entretien avec cette etoile de la culture Haitienne à Cuba. Elle est professeur d’art à Cuba. Elle a une maitrise en Communication Sociale. Elle nous informa que lorsqu’elle etait petite fille, elle apprit beaucoup de chants de flolklore, moeurs et coutumes de tradition Haitienne. Elle essaie  dans son travail comme professeur  de musique de transmettre à la nouvelle generation de Cuba la Culture Haitienne. Donc la Culture Haitienne est très vivante à Cuba.

Nathalie nous fit savoir  qu’il ya au moins 400.000 Cubains d’origine Haitienne qui vivent à Cuba. Tous ces gens la travaillent et sont éduqués. On doit mentionner que Cuba a un très bon système de Santé comparable aux systèmes de Santé des pays avancés. La revolution Cubaine de 1959  a realisé  de très bonnes choses pour Cuba au niveau de la Santé et de l’education. Dans le Cadre de la Cooperation Haitiano Cubaine On a beaucoup d’etudiants Haitiens qui etudient à Cuba et on a aussi  beaucoup de medecins Cubains  qui travaillent en Haiti.

Nathalie nous fit savoir  que dans les rues de Cuba  on rencontre beaucoup de gens d’orgine Haitienne qui parlent le Creole. Elle nous a parlé de son groupe de danse Cuba-Creole qui chante des chants en Creole et qui continue à lutter pour preserver la culture Creole à Cuba.

Nathalie a deja representé Haiti  au festival de Fuego  à Santiago Cuba. Elle est aussi l’une des specialistes du Conseil National de la maison de Culture à Cuba. L’une des missions du conseil National est de supporter et appuyer l’identité et les valeurs  humanistes de la société Cubaine.

 

Nous etions très contents  de recevoir  cette ambassatrice de la culture Haitienne à Cuba. Nous souhaitons du succès  à l’artiste Nathalie pour son spectacle du 11 Novembre  à Kinanmlounge. Pour ecouter son entretien clicquer sur sur ce lien: https://youtu.be/NNVkXViIUK0

Brother Tob

Nathalie Batista Puente-an Ambassador of Haitian Culture in Cuba

 

The Haitian Cuban artist Nathalie Batista Puente visited the Studio of Radio Telé Solidarité on Wednesday, November 8, 2017.  The artist Puente just turned 30. She began singing since the age of 10. Nathalie belongs to the second Cuban generation that has Haitian Ancestors. She was born in Cuba but her grandfather is Haitian. She will have a great show on Saturday, November 11, 2017 from 6:00 PM to 9:00 PM at KINANMLOUNGE located at 856 Atlantic Avenue, Brooklyn.

 

 

We took this opportunity to have an interview with this star of the Haitian culture in Cuba. She is an art teacher in Cuba. She has a Master’s degree in Social Communication. She told us that when she was  a little girl, she learned a lot of Haitian folklore songs, customs and tradition of Haitian tradition. She tries in her work as a music teacher to transmit to the new generation of Cubans the Haitian Culture. So Haitian culture is very much alive in Cuba.

Nathalie told us that there are at least 400,000 Cubans of Haitian origin living in Cuba. All these people work and are educated. We have to mention that Cuba has a very good health system comparable to the health systems of advanced countries. The Cuban revolution of 1959 did very good things for Cuba in terms of health and education. In the framework of Haitian Cuban Cooperation We have many Haitian students studying in Cuba and we also have many Cuban doctors working in Haiti.

Nathalie mentioned that in the streets of Cuba we meet many Creole speaking Haitians. She also told us about her dance group Cuba-Creole which sings songs in Creole and continues to strive  to preserve the Creole culture in Cuba.

Nathalie has already represented Haiti at the Fuego festival in Santiago Cuba. She is also one of the specialists of the National Council of the House of Culture in Cuba. One of the missions of the National Council is to support the identity and humanist values ​​of Cuban society.

 

We were very happy to receive this ambassador of Haitian culture in Cuba. We wish the artist Nathalie success for her show of November 11 at Kinanmlounge. To listen to his interview click on this link: https://youtu.be/NNVkXViIUK0

 

Brother Tob

 

Solidarite –Elisabeth –New Jersey-Flash

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité tient à informer la vibrante Communauté Haitienne de la Ville D’Elizabeth  -New Jersey que La Radio Telé Solidarité  a 2 hres d‘emission le Mardi Soir de 7:00PM à 9:00Pm au Cable Vision de la ville d’Elizabeth au Canal ou Channel 18

La Population Haitienne de Long Island a son emission  au Cable Vision de Long Island chaque Mercredi Soirde 5:00hres à 7:00hres Pm

Pour Information Veuillez appeler Brother Tob au 631-889-0664

Brother Tob

 

 

Solidarite -Elisabeth -New Jersey-Flash

The Personal  of  Radio Telé Solidarity would like to inform the vibrant Haitian community of the City of Elizabeth -New Jersey that the Radio Telé Solidarity has 2 hours of  Talk Show on Tuesday evening from 7:00 PM to 9:00 PM at the Cable Vision of the Elizabeth Town at the  Channel 18

The Long Island Haitian Population has its Talk Show at Long Island Cable Vision every Wednesday evening from 5:00 am to 7:00 pm pm

For Information Please Call Brother Tob at 631-889-0664

Brother Tob

 

RADIO-TELE SOLIDARITE

 

 

 

ANNEE 2017

 

 

 

CONCOURS DU JEUNE DE L’ANNEE de La Radio Telé Solidarité

 

Max Toussaint Mondesir

 

Turquie: Sujet : Comment les jeunes d’aujourd’hui peuvent-ils aider Haïti à sortir de l’ornière du sous-développement en travaillant pour arriver à mettre fin à la pauvreté ?

« Ce que jeunesse désire, vieillesse l’a en abondance » dit le proverbe allemand. Ce proverbe allemand met en relation le désir, le rêve et le projet de la jeunesse avec la réussite de vieillesse. Ainsi, Haïti qui fait face  à de problèmes de toutes sortes peut-il compter sur le désir de sa jeunesse pour un avenir meilleur ? Les jeunes haïtiens sont-ils à la hauteur ? Ces questions constitueront la ligne directrice de notre réflexion, tout en essayant d’apporter des réponses. De ce fait, cette réflexion s’étendra sur trois points : Primo, je présenterai la situation du sous-développement du pays.  Secundo, je parlerai de la situation de la jeunesse. Tertio, les possibles apports de la jeunesse au développement du pays constitueront le dernier point. Au regard des difficultés liées à la question sociale haïtienne, une figure liées à  la médecine s’impose : Haïti est comparable à une Malade et la Jeunesse, un docteur « Charlatan ».

C’est devenu un slogan : «  Haïti, le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental ». Oui, c’est le cas. Mais quelles en sont les causes ?  Les causes du sous-développement du pays peuvent se résumer en trois points. 1) Historiquement, le passé  colonial et esclavagiste constitue un élément clé dans l’appauvrissement du pays. 2) Sur le plan social et économique, une mauvaise répartition des richesses entre les élites bourgeoises, qui possèdent plus de 95% de la richesse et la masse dépourvue de rien. Selon un rapport de la Banque Mondiale en 2012, plus de 6 millions d’Haïtiens, sur une population totale de 10,4 millions (soit 59%) vivent sous le seuil de pauvreté, fixé à 2,41 dollars par jour, et plus de 2.5 millions (24%) sous le seuil de pauvreté extrême (1,23 dollar jour). L’accès au service de base reste très limité. 3) Sur le plan politique, c’est la corruption et l’irresponsabilité de nos dirigeants. La corruption gangrène l’administration publique. Selon le dernier rapport de Transparency International sur la corruption, Haïti occupe la 158e place sur 167 pays avec un score de 17 sur 100. Ces trois points  permettent de constater « l’état de la maladie » pour laquelle une consultation s’impose.

Avant de poser la question sur le rôle des jeunes au développement du pays, Il s’avère  important de  faire un diagnostic de leurs situations. Comme c’est le cas pour un malade qui veut se faire soigner par un médecin, il s’informe d’abord sur son passé  et sur  sa spécialité. Démographiquement, Haïti est un pays très jeune, 50% de la population a moins de 20 ans et que l’âge moyen de la population est de 25 ans. Au niveau de l’éducation, 63% des jeunes estiment qu’ils savent lire et écrire avec facilité  et 22% avec difficulté ; 35% des jeunes sont au chômage ; Seulement 18% ont des activités qui génèrent des revenus. Cela nous permet de  voir que la condition de vie des jeunes est accablante. Depuis environ deux ans, le sort des jeunes est réduit au slogan «  Chili ». Chili explique la migration en masse de la jeunesse du pays dont la majorité est issue de la classe prolétarienne. Ils ne croient plus en l’avenir.  Même nos jeunes diplômés cherchent à quitter le pays. Tout cela rime avec une absence totale de politique publique de jeunesse.

De ce fait, Haïti étant une population très jeune, il s’ensuit que la situation de la jeunesse reflète celle du pays. Qui dit jeunesse haïtienne aujourd’hui dit désespoir et migration. Haïti qui se veut le malade en plein coma  et le médecin  la jeunesse désespérée dénote une situation ambigüe. Comment peut-on amener notre charlatan à soigner son patient « impatient » ? Au regard de la forte proportion des jeunes par rapport à la population globale, ces jeunes constituent non seulement l’avenir du pays mais aussi le présent. Référant à la figure du patient- médecin, il s’ensuit que le docteur charlatan doit prendre des mesures pour s’améliorer lui-même avant de diagnostiquer son patient. Car, La situation de la jeunesse doit s’améliorer d’abord si elle veut se mettre au service du pays.  En outre, pour que le médecin soit utile à son patient, l’hôpital où il travaille doit l’accompagne. L’idée d’hôpital fait référence à une politique publique de jeunesse. Une fois le diagnostic terminé, les pistes de traitement suivant sont à envisager.

  • Les jeunes doivent prendre conscience de la situation de misère du pays et ainsi de leurs propres situations. Ainsi, ils pourront construire un projet d’avenir.
  • La jeunesse doit rendre en compte de son importance dans le développement du pays. Dans la situation actuelle d’Haïti, elle n’a que ses jeunes. Donc, le défi est crucial.
  • L’éducation et de la formation. Malgré la situation critique du système éducatif, il faut une jeunesse éduquée pour commencer le progrès. Les jeunes doivent prendre au sérieux leurs études.
  • La jeunesse doit se regrouper en force vive de la nation pour influencer les décisions politiques du pays et surtout ils doivent aller au secours des plus pauvres et travailler au nom de la justice.
  • La solidarité de toute catégorie de la jeunesse est nécessaire pour le changement du pays. Les jeunes universitaires et scolarisés doivent aller à la rencontre de ceux des banlieues et non scolarisé.
  • Ils doivent éviter les pratiques de drogues et les plaisirs démesurés.
  • La décentralisation élément clé de développement, les jeunes des provinces doivent retourner pour participer au développement de leurs ruralités en collaborant aux paysans et aux associations locales.
  • Les jeunes peuvent créer un forum national dans lequel chaque commune aura son représentant. Ce forum aura pour tâche d’organiser les « Etats généraux de la jeunesse » au cours duquel les grands défis du pays seront débattus.
  • Les jeunes peuvent participer dans des activités de bénévoles, surtout en cas de catastrophe naturelle et de service national comme l’organisation des élections.

 

Cette première  phase d’auto-traitement permettra à la jeunesse de s’impliquer plus activement au développement du pays : 1) Le développement étant avant tout au niveau de l’esprit, les jeunes peuvent participer  au réveil de la conscience national en réalisant des formations sur l’instruction civique. 2) Les jeunes cadres du pays formés à l’intérieur ou à l’extérieur doivent  mettre leur professionnalisme au service de notre Patrie. Sur ce point, j’insiste sur ceux qui sont à l’étranger, ils ont beaucoup à donner au pays.  3) Les jeunes doivent s’entraider. Les plus âgés  peuvent aider les moins jeunes particulièrement dans le domaine de l’entreprenariat.

Au niveau de l’Etat, une politique de jeunesse est nécessaire : a)  l’intégration des jeunes diplômés dans l’administration publique b) L’ouverture des centres culturels et de loisirs pour lutter contre l’oisiveté et la prostitution  c) L’ouverture des centres professionnels accessible aux plus démunis  des jeunes. d) L’encouragement des jeunes entrepreneurs en mettant à leurs dispositions des fonds de crédits.  e) La réorganisation de l’école fondamentale et du secondaire qui constituent la base du système éducatif. f) l’application d’une politique de structuration familiale qui est l’institution de socialisation de base des jeunes.  g) la création des centres universitaires axés sur l’innovation scientifique et technologique

 

En définitive, le développement du pays nécessite la contribution de tous, à commencer par le plus petit pour arriver au plus grand. Pour que la jeunesse puisse aider au développement du pays, il faut qu’il y’ait une politique de jeunesse par nos dirigeants. Malheureusement, ce n’est pas encore le cas. Le développement est comme l’organisation du corps humain, sa santé dépend du bon fonctionnement de chacun des organes. Il est temps de mettre en application notre devise «  l’Union fait la force ».

 

 

 

Max Toussaint Mondesir, Etudiant en Sociologie et en Relations Internationales

Turquie, Konya.

 

 

 

Sujet : « Comment les Jeunes d’aujourd’hui peuvent-ils  aider Haïti à sortir de l’ornière du Sous-Développement en travaillant pour arriver à mettre fin à la pauvreté  en Haïti?»

 

 

Présenté par :

 

Mexique: Makenson Montis

 

 

31 octobre 2017

 

Sujet: 1- Comment les Jeunes d’aujourd’hui peuvent-ils  aider Haïti à sortir de l’ornière du Sous-Développement en travaillant pour arriver à mettre fin à la pauvreté  en Haïti?

 

Plus de 2013 ans après que nos ancêtres ont lutté pour  notre indépendance et bâtir une  nouvelle société ayant pour base la liberté et le bien-être, acte qui nous a élevé au rang de « modèle de peuple à suivre », Haïti se trouve parmi les pays les plus pauvres de la planète terre.  La situation socio-politique du pays se dégénère de jour en jour, l’incapacité des chefs d’Etat de répondre aux besoins du peuple n’a provoqué que d’incertitude chez les jeunes qui constituent plus que la moitié de la population. Avec une population aussi jeune, on ne peut parler de changement sans prendre en compte cette catégorie sociale. Malgré tout ce qu’on reproche à cette génération de jeunes, on ne cesse de la présenter comme « l’avenir du pays ». A cet effet, il serait bon de se demander : « comment les  jeunes d’aujourd’hui peuvent-ils aider à sortir Haïti de l’ornière du sous-développement en travaillant pour arriver à mettre fin à sa pauvreté ? ». Une analyse du processus d’intégration des jeunes dans la société haïtienne nous permettra d’en faire le point.

Tout pays qui se respecte sait comment traiter sa jeunesse. Nous vivons dans un pays ou l`intégration des jeunes est la dernière chose à laquelle s’intéresse nos dirigeants. En 2014, le ministre de l’éducation du gouvernement Lamothe-Martély, Nesmy Manigat, a mentionné que plus de 60% des jeunes de 15 à 19 ans et 50 % de ceux de  20-24 ans sont au chômage (1), d’où l’une des causes majeures de l’hémorragie migratoire qu’on est en train de vivre ces derniers temps. Comme réponse à ce mépris de la part de l’Etat haïtien, un grand nombre de ces jeunes décide plutôt de fuir le pays pour aller chercher une vie meilleure dans d’autres pays.

« Pour acquérir le bien qu’il souhaite, l’homme hardi ne redoute aucun danger, l’homme avisé n’est rebuté par aucune peine. Seuls les lâches et les engourdis ne savent ni endurer le mal, ni recouvrer le bien qu’ils se bornent à convoiter » (2).

 

Au lieu de s’enfuir, la situation sociopolitique précaire du pays et le mauvais traitement qu’infligent nos dirigeants à la jeunesse haïtienne, devrait plutôt faire appel à sa conscience et renforcer sa conviction. Comme l’a si bien dit Karl Marx, « ce n’est pas la conscience des hommes qui détermine leur existence, c’est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience» (3). La grande question maintenant est, comment cette jeunesse tant méprisée par ceux qui devraient l’encadrer peut-elle se mobiliser pour changer sa situation et donner l’espoir d’une nouvelle Haïti possible?

Nelson Mandela nous a fait savoir que l’éducation est notre arme la plus puissante pour changer le monde. De ce fait, la première chose que doit faire les jeunes haïtiens c’est se former, tout en se regroupant en une vraie force s’impliquant à fond dans la vie sociopolitique du pays. Car, l’une des bases de sa faiblesse est due à leur individualité. Offrir au pays le meilleur d’eux-mêmes en profitant positivement de ce bonus démographique qu’ils constituent en est le meilleur chemin pouvant leur conduire vraiment au changement tant désiré par la société haïtienne en générale.

En guise de conclusion, vue la situation alarmante que se trouve le pays ces derniers temps, il est un fait que la jeunesse haïtienne, étant constituée une bonne partie de la population, doit se réveiller et prendre son destin en main. Ceci, dans un esprit d’unité se basant sur l’éducation comme arme. Car, il ne suffit pas seulement de prendre conscience de leur situation, les jeunes doivent s’armer d’outils nécessaires pouvant leur amener au changement durable. Pour citer Pierre-Claude Victor Boiste : « il faut se faire, dans la jeunesse une provision de savoir et de maximes qui puisse nourrir et guider l’esprit toute la vie » (4).

 

 

 

 

 

 

 

Notes de références

(1) : Propos recueilli et publié par le journal Alter presse le mardi 15 juillet 2014

(2) : Étienne de la Boétie : discours de la servitude volontaire (1576)

(3) : Karl Marx : préface de la contribution à la critique de l’économie politique, Editions sociales, 1947, P4

(4) : Pierre-Claude Victor Boiste : le dictionnaire universel (1843)

 

 

 

6ème Conference de la NAAHP à NYU.

J’etais très heureux de couvrir une partie de la 6ème Conference Annuelle  de NAAHP  à New York University (NYU) le Vendredi  3 Novembre 2017. Plusieurs   Haitiens Professsionnels , étudiants  et les reprentants officiles d’Haiti etaient presents  à ce  rassemblement.

 

Selon nos informations près de 450 professionnels Haitiens se sont enregistrés pour cette Conference. Combien de Personnes etaient vraiment presentes à cette conference? Nous continuons à mentionner que  c’est  une bonne  chose  pour les professionnels Haitiens de la diaspora de se rencontrer  et de voir ensemble comment ils peuvent aider Haiti à sortir de l’ornière du Sous Developpement. C’est clair nous avons beaucoup de reussites personnelles dans notre communauté mais au niveau collectif il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Quel serait le suivi après cette rencontre?

 

 

J’ai la chance d’entendre une partie  de la presentation de JP Michel, Fondateur et Associé directeur de Blue Ocean Harvest. Mr. Michel a dirigé la plateforme des Marchés Financiers de l’entreprise en Amérique du Sud, en Amérique Centrale et dans les Caraibes.   Sa presentation portait sur Leadership et Responsabilités. Il nous fit savoir que la revolution Haitienne a eu un grand impact sur le Stock Market. Pour ecouter une partie de sa presentation sur le Stock Marquet, la technologie et ses quelques conseils aux jeunes  professionnels pour  reussir dans leur carriere clicquer sur ce lien: https://youtu.be/dNGduZO3qHs

 

 

 

Tout de suite après la presentation de JP Michel un panel fut dirigé par Magdalah Racine.  Dr Fernandez, JP Michel  et Dr Daddy comme panelistes sur l’education, l’emploi, le succès, la Vision, le Leadership et l’importance de la culture au niveau du leadeship.  Les panelistes ont mis l’accent sur Haiti soulignant que le reel changement d’Haiti doit provenir du gouvernement Haitien et des Haitiens. Clicquer sur ce lien pour entendre les panelistes: https://youtu.be/EI-B7Q2CIEQ

Après la conference Le personnel du bulletin Hebdomadaire a mené un mini sondage auprès de plusieurs participants à cette conference. Tous les participants ont reconnu qu’on a eu de très bons orateurs ou oratrices. On a eu aussi de très bons panelistes. Mais le taux de participation etait très faible. Qui a financé cette conference?   N’est il pas important pour les organisateurs de penser à organiser cette conference dans un endroit ou une ville  a forte concentration Haitienne?

Pourquoi  les leaders de beaucoup d’organisation de la communauté Haitienne de New York ont boudé ou ont brillé par leur absence à cette conference?

 

Dr. Monalisa a un court entretien avec Dr Daddy pour les Telespectateurs et Telespectatrices de la Radio Telé Solidarité . Clicquer sur ce lien pour entendre son entretien: https://youtu.be/g5w2Ab9zFoc

 

Enfin nous etions très content de couvrir une partie de cettte conference.  Nous attendons le suivi et Nous exhortons ces professionnels a travailler pour le bien être d’Haiti et non pas pour plaire à leurs amis qui utilisent leur connaissance et leur relation au detriment  d’Haiti

Brother Tob

6th NAAHP Conference at NYU.

I was very happy to cover a part of NAAHP’s 6th Annual Conference at New York University (NYU) on Friday, November 3rd, 2017. Some  Haitian Professionals  , students   Haitian   Government officials   , American  Government Official s  were present at this professional gathering.

 

According to our information, nearly 450 Haitian professionals registered for this Conference. However, some people were present? We think it’s a good thing for Haitian diaspora professionals to meet and see how together they can help Haiti get out of the underdevelopment plight. It’s clear we have a lot of personal successes in our community but at the collective level we still have a long way to go.

I was lucky to hear a  part of the presentation by JP Michel, Founder and Managing Partner of Blue Ocean Harvest. Mr. Michel led the company’s Financial Markets platform in South America, Central America and the Caribbean. His presentation was about Leadership and Responsibilities He let us know that the Haitian revolution had a great impact on the Stock Market. To listen to some of his presentation on Stock Market, technology and his advice to young professionals for success in their career, click on this link: https://youtu.be/dNGduZO3qHs

 

Immediately after the presentation of JP Michel we had a panel with Magdalah Racine as moderator, Dr Fernandez, JP Michel and Dr Daddy as panelists. In this panel they focused on Education, Job, Success, Vision, Leadership and the importance of culture at the level of leadership. The panelists focused on Haiti where they stated that real change must come from the Haitian government and the Haitian people Click on this link to hear the panelists: https://youtu.be/EI-B7Q2CIEQ

 

After the conference the staff of our Weekly newsletter conducted a mini survey of several participants. All participants acknowledged that we had very good speakers. We also had very good panelists. But the participation rate was very low. Who funded this conference? Is it not important for the organizers to think about organizing this conference in a place or city with a strong Haitian concentration?

Why did the leaders of many organizations in the Haitian community in New York  shone by their absence?

 

Dr. Monalisa has a short interview with Dr Nadege Daddy for the viewers of Radio Telé  Solidarité. Click on this link to listen to the Interview: https://youtu.be/g5w2Ab9zFoc

 

 

Finally we were very happy to cover a part of this conference.  We are  waiting for the follow up and we urge these professionals to work for the progress of Haiti and not to please theirs friends who too frequently use their knowledge and relation  to the detriment of Haiti

Brother Tob

GRAHN-Monde (Group for Reflection and Action for a New Haiti)

GRAHN-Monde (Group for Reflection and Action for a New Haiti) held its 3rd Annual Brunch on Sunday October 29 in Montreal. As as in prior years, it was a tremendous success, as evidenced by a record attendance of nearly 500 distinguished guests. The program started with an introduction of the political dignitaries, particularly the mayor of the city of Laval, Marc Demers, and Jean-François Lisée, the Leader of the Québécois Party and of the Official Opposition in Quebec, and member of the National Assembly of Quebec for Rosemont.  Highlights of the event included the presentation of scholarship awards and recognitions, the introduction of members of the GRAHN’s Governing Board and members visiting from different branches (GRAHN-Canada, GRAHN-USA, GRAHN-Haïti, GRAHN-France, GRAHN-Suisse) and chapters (Chicago, New Jersey, Boston, Quebec, Sherbrook, Montreal, etc.).

 

The President of GRAHN-Canada, Dr. James Féthière outlined GRAHN’s achievements for the year including updates on key initiatives such as the quarterly publication of Haiti Perspectives (GRAHN’s scientific magazine), GRAHN’s Excellence Awards held in Cap-Haitien, ISTEAH (GRAHN’s graduate level university), PiGraN (the Innovation Pole for the Greater North of Haiti), FIESS (GRAHN’s Social and Solidarity Economy Fund), etc. That inventory of remarkable structuring projects illustrates GRAHN’s key mission captured by the motto “On travaille au GRAHN pour redonner de l’espoir aux autres”, with the goal of a New Haiti (Pou Yon Ayiti Tou Nèf).

 

The mayor of Laval took to the podium to emphasize the common traits with Haitians. GRAHN-Monde’s president, Dr. Samuel Pierre, reminded to the audience the contributions of Haitians to today’s Québec (featured in his publication “Ces Québecois venus d’Haïti”), while emphasizing the point that “what we are doing for Haiti now, we are also doing it for Humanity”.  He reminded the audience that one must redefine the concept of citizenship to go beyond earning a salary. He called on the Canadian government to demonstrate compassion toward Haitian refugees and not to follow the example of “le voisin d’à côté” (the next door’s neighbor):“Il n’y a pas seulement les lois dans la vie, il y a aussi la compassion”.

 

Rejecting reliance on perpetual assistance, GRAHN is working hard in Haiti to establish an environment that can retain its citizens within its territory. Citing concurrent priorities in multiple sectors such as agriculture, education, jobs creation tackled through the PiGraN project, Dr. Samuel Pierre took the opportunity to thank ISTEAH’s dedicated administrators, and the 220+ professors who travel to Haiti voluntarily to educate some 320 masters and doctoral students.

 

The opposition leader, a candidate for Québec’s Prime Ministerial elections in 2018, took to the podium to commit to visit Haiti should he be elected Prime Minister. He was offered the opportunity to visit Haiti in April 2018 (after the Quebec elections), to attend on of GRAHN’s major annual gathering.

The mistress of ceremony (Kerlande Mibel) did an excellent job, skillfully keeping the program on track.  She invited the Canadian press to help disseminate GRAHN’s accomplishments to political leaders and through the social media. The ceremony ended with Mélissa Gresseau leading the audience in singing Ayiti Chérie (by Jacques Sauveur Jean) and Vérité (by Joseph Augustin, Papi Jo, of Radio-Soleil in the 1980s).

 

Congratulations to GRAHN-Monde for another wonderful gathering.

Have a blessed day!

  1. Bayas

    BONN : des jeunes du bassin du Congo aident des communautés rurales à se développer tout en protégeant les forêts

    Marie Tamoifo, Présidente de l’Association Jeunesse verte du Cameroun (AJVC) et Coordinatrice régionale du Réseau des jeunes pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale (REJEFAC)

    Des associations de jeunes dans le bassin du Congo, en Afrique, aident des communautés rurales isolées à se développer tout en protégeant les forêts, explique une représentante venue à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP 23), à Bonn, en Allemagne, pour faire entendre leur voix.

    « Les jeunes du bassin du Congo ont des actions de terrain qui sont souvent ignorées, peu connues », déclare Marie Tamoifo, Présidente de l’Association Jeunesse verte du Cameroun (AJVC) et Coordinatrice régionale du Réseau des jeunes pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale (REJEFAC) dans un entretien à ONU Info.

    Le REJEFAC réunit des associations de jeunes de dix pays du bassin du Congo (Burundi, Cameroun, Gabon, Guinée Equatoriale, République centrafricaine, République démocratique du Congo, République du Congo, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe et Tchad). L’objectif est de promouvoir la participation effective des jeunes acteurs environnementaux aux prises de décisions dans le bassin du Congo et « de contribuer à faire émerger dans la région un leadership de type nouveau, plus sensible et ouvert aux exigences du développement durable ».

    « S’agissant des actions de terrain, il y a des actions de reboisement, des actions de sensibilisation, d’éducation, de prise de conscience des jeunes. Il s’agit de renforcer le travail qui est fait par les gouvernements », souligne Marie Tamoifo.

    Au Cameroun, l’Association Jeunesse verte du Cameroun a développé depuis plusieurs années un programme d’électrification de zones rurales enclavées grâce à des panneaux solaires.

    Le programme a commencé dans 15 communautés pilote dans l’est, le centre et dans l’extrême nord du pays avec l’installation de panneaux solaires dans des maisons et des écoles. Une contribution est faite par la communauté elle-même, représentant de 25 à 30% du coût.

    « Dans ces quinze communautés, on a formé 85 jeunes aux techniques d’installation solaire mais aussi à la méthodologie psycho-socio-organisationnelle », explique Marie Tamoifo. « Lorsque nous arrivons dans une communauté, ce qui est fait d’abord, c’est un échange avec la communauté elle-même, une discussion, on essaie de voir avec la communauté quels sont les problèmes criants ».

    Les jeunes qui participent à ce programme appartiennent à la communauté elle-même. Ils sont formés et font la maintenance des panneaux solaires installés. Ils développent ainsi une expertise. « Pour l’instant ils ne sont pas vraiment payés. Ils reçoivent une petite indemnité », dit Mme Tamoifo.

    L’association a besoin de davantage de soutien financier pour poursuivre ce programme. « Il y a eu plus de 100 demandes que nous avons reçues des villages et nous ne pouvons pas y répondre vu la modicité des moyens que nous avons. Et les jeunes qui sont formés aujourd’hui ont aussi besoin de vivre de cela pour pouvoir continuer ce travail qui a commencé », souligne Marie Tamoifo.

    Parmi d’autres actions de terrain menées par des jeunes dans la région du bassin du Congo, la Coordinatrice du REJEFAC cite une initiative de plantation d’arbres par des volontaires en République du Congo et un programme au Rwanda centré sur l’artisanat et la conservation des ressources naturelles.

    Avant de venir à la COP 23, le réseau a organisé une ‘caravane climatique’ au Cameroun avec la participation de jeunes de dix pays du bassin du Congo pour montrer ce que les organisations de jeunesse font en matière de développement durable et de protection de la planète.

    « On a délocalisé la COP 23. On a organisé cette caravane qui a été dénommée ‘la COP chez nous’ », précise la Coordinatrice du REJEFAC. Des jeunes ont été désignés comme ambassadeurs climat.

    La ‘caravane climatique’ a traversé la région de Douala, les zones côtières et s’est rendu jusqu’en Guinée Equatoriale. « Cela a montré comment on pouvait parler de l’aspect théorique et aller sur le terrain vivre les réalités de la conservation, des parcs, des conflits hommes éléphants », souligne Mme Tamoifo.

     

    (Interview : Marie Tamoifo, Coordinatrice du REJEFAC; propos recueillis par Jérôme Bernard)

 

Proverbes

Ou Wè Mare Chwal , mare Bourik pi rèd

Tande pa di Konprann pou sa

Lè vant Chat plin , Ke rat  anmè

Zèb ou pa vle leve nan jading ou , li leve devan Pòt Kay ou

Mete Chat Veye Mantèg

Chen Ki gen Zo pa gin Zanmi

Good to know: USCCB meets this coming week with strong stands on immigration, tax, etc.

 

Deacon Paul C. Dorsinville.

This week the Dept. of Homeland Security has announced the termination of TPS for Nicaraguans on 1/5/19, no determination yet for TPS for Hondurans (= 6-month extension to 7/5/18) and the end of the Central America Minors program which have been strongly denounced by the Chairman of the USSCB Committee on Migration. A delegation of USSCB MRS is back from a fact-finding mission to Haiti and recommends a 18-month extension of TPS Haiti (word from DHS is due by 11/22/17). Similarly the House proposal for tax reform is denounced for its attack on the poor.

The bishops will tackle these issues again this coming week at their Fall meeting while working on making missionary disciples from each one of us. Indeed God has taken the initiative of Love, Creation, Redemption and Continuous Invitation. We have to hear the Good News, to accept the encounter and transformation and to become missionary disciples in deeds and words. It is not enough to attend devotional practices and to choose what is convenient, but we must transform  society according to God’s vision. Let us pray for our shepherds so they can help us find the way!
+                         +.

Cette semaine le Dept. of Homeland Security a annoncé la fin de TPS pour les Nicaraguéens le 5/1/19 et pas de détermination encore pour les Honduriens (= extension au 5/7/18) et l’élimination du programme  pour Mineurs d’Amérique Centrale. Le Chairman du Comité sur la Migration de USCCB a dénoncé fortement  ces actions. Une délégation de USCCB MRS est de retour d’un voyage de recherche en Haiti et recommande une extension de 18 mois du TPS Haiti (un mot de DHS est dû le 11/22/17).Similairement, USCCB dénonce the projet de réforme des taxes de la Chambre pour son impact négatif sur les pauvres.

Les évêques vont reprendre ces issues à leur réunion d’Automne des 13-14 Novembre pendant qu’ils travaillent à faire des disciples missionaires de chacun de nous. En effet Dieu a pris l’initiative de l’Amour, de la Création, de la Rédemption et de l’Invitation Continue. Nous avons besoin d’entendre la Bonne Nouvelle, d’accepter la rencontre et la transformation et de devenir des disciples missionaires en actions et en paroles. Il ne suffit pas d’avoir quelques dévotions et de choisir ce qui est plus convénient, mais nous devons transformer la société d’après la vision de Dieu. Prions pour nos pasteurs pour qu’ils puissent nous aider à trouver le chemin!
#.

 

 

 

 

National Center-Latest News-November 5 , 2017

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 31st SUNDAY IN ORDINARY TIME (Nov. 5th, 2017)

Malachi 1; Psalm 131; 1 Thessalonians 2, 7-9; Matthew 23, 1-12        

 

 

  By +Guy Sansaricq.

 

Priests are targeted in today’s Readings, indeed the Pharisees in the first place who were the Church dignitaries of the Old Testament, but also all dignitaries of the New Testament. The temptations of pride, hypocrisy and arrogance crawl in every human heart. Those traits of character are particularly ugly and repulsive when found in preachers of God’s message.

 

Jesus calls priests in the first place but also EVERYBODY ELSE to practice the virtue of humility. “The greatest among you must be your servants. Whoever exalts himself shall be humbled and whoever humbles himself will be exalted.” In other words, stop looking for the first place wherever you go! Stop taking pride in titles of honor. Rejoice at being a simple servant!

 

Jesus, himself although God, humbled himself and became the Lamb of Sacrifice. Because of this, He received a Name above every other name. All Christians must flee, like the plague, all forms of arrogance, self-aggrandizement or pride. The psalm today says it well “Lord, my heart is not proud, nor are my eyes haughty. I busy myself not with great things nor with things too sublime for me. Like a weaned child in his mother’s arms, so is my soul within me.”

 

Yes, humility is the truth. We are made of dust and will return to dust! Why investing so much in what is futile and passing? OUR PERMANENT GREATNESS IS FROM GOD!

 

 

MEDITATION SUR LES LECTURES BIBLIQUE DU 31ème DIMANCHE SIMPLE (5 NOV. 2017)

 

 

Le Prophète Malachi et ensuite Jesus s’en prennent au prètres de l’Ancien Nouveau en des termes applicables aussi à ceux du Nouveau Testament. Trop souvent les haut-placés  succombent à la tentation de l’orgueil. Ils se gonflent d’importance, recherchent la première place dans les assemblées publiques et adorent s’affubler des titres les plus ronflants.

 

Au contraire, Jésus réclame d’eux, comme d’ailleurs de tout chrétien, qu’ils ne soient pas menteurs, hypocites, prétendant ètre supérieurs aux autres. L’humilité est ce qui plait à Dieu.

 

Jésus, le Fils de Dieu, qui a droit à la première place en toutes choses, s’humilia sur la Croix. Pour cela Il recut un NOM au dessus de tous noms. Ainsi donc cet enseignement nous est donné “Le plus grand parmi vous doit se faire le serviteur des autres. Celui qui s’élève sera abaissé; celui qui s’abaisse sera élevé! Quand arriverons à ètre une Eglise de SERVITEURS?

 

Le psaume du jour exprime le mème sentiment “Seigneur, je n’ai pas le Coeur fier, ni le regard hautain. Je n’ai pas pris le chemin des grandeurs.  Non, je tiens mon ame en paix et silence, comme un petit enfant contre sa mère.”

 

Ne l’oublions jamais! L’HUMILITÉ EST LA MARQUE D’AUTHENTICITÉ DU VRAI CHRÉTIEN!

 

Bishop Sansaricq

Pensée de la Semaine: Les mots que l’on n’a pas dits sont les fleurs du Silence.

Thought of the Week: The words we did not say are the flowers of Silence

Pensamiento de la semana: las palabras que no dijimos son las flores del silencio

 

 

 

Telé Solidarité-Youth Place

The staff of Radio Telé Solidarité continues to do everything that depends on it to give young people a space to make their voices heard and to accompany them in difficult times involving cultural conflicts between them and their parents. We work very hard to help our audience see young people with fresh eyes. Who loves well chastises well! It’s  clear parental intervention is needed when they make wrong choices.   We must always show them the right way and help them get out of trouble. Most young people are intent of acquiring a good education. We have to show our appreciation to those who walk on the right path.

 

 

These past years, Radio Telé Solidarité has been organizing a Youth contest for the young of the year and we can say that every year this contest is a success. But we also have prizes to offer to the winners that’s why the public’s financial support is crucial to help us defray the expenses of these programs.

 

We also have 2 youth gatherings a year, one in the month of February which is Black History Month and the other for the Summer. The next February Youth Rally will take place at Brooklyn College and we are starting to work very hard to encourage a large participation of youths. The staff of Radio Telé Solidarité is on the right track in launching a program for young people. Very soon we will have our first program for young people who are victims of drug addiction. This is a subject that ravages our society in North America including the   Multi-Ethnic Communities. This problem is related sometimes to poverty and to the problem of wage inequalities that many families of Multi Ethnic groups face in the United States. Sometimes some parents are forced to have two jobs for a pittance to bring bread at home and to pay their bills and as a result have no time at home for their children.

 

Catherine Abdullah, of Trinidadian descent ,candidate for a master degree in Psychology  and one of the staff members of Radio Telé Solidarité met at Radio Telé Solidarité a mother whose    seventeen years old daughter has drug problems. This mother sadly accepted to share the story of her daughter at radio Telé Solidarité. Of course, she does not experience this painful situation with joy, but she knows that there are many parents who undergo similar circumstances. She needs our prayers in this traumatic moment. How can spiritual leaders and the media accompany young people and parents who live  this situation? This mother highlighted several points in her interview that invite us to reflect and to ask questions. She lets us know with her maternal heart that she has a moral obligation to support her 17-year-old daughter who lives dark days with drugs even though she is in complete disagreement with her daughter’s behavior. We think she mentioned a good point. That is why  we at Radio Telé Solidarité we are thinking of inviting as guests at the show in addition to young people, a police officer, a social worker, a psychologist, an educator and a spiritual leader for our first program on young people who are victims of drugs.

We urge you to pray for the youth ministry of Radio Telé Solidarité. As this mother pointed out, we have a moral obligation to accompany the young people and help them in their difficult moments. Everyone can make mistakes and everyone can improve and that’s why the family is known as the first School of Love, Forgiveness and Compassion.

Brother Buteau (Brother Tob)

 

Telé Solidarité-La Place au Jeunes

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité continue à faire tout ce qui depend de lui pour donner aux jeunes un espace pour faire entendre leur voix et les accompagner dans les conflits de culture entre eux et leur parent . Nous travaillons très fort pour aider notre public à voir les jeunes avec d’autres yeux. Qui aime bien chatie bien! C’est clair que lorsqu’ils sont dans une mauvaise direction il faut toujours les aider à s’en sortir. Beaucoup d’entre eux sont très motivés à avoir une très bonne education et ils etudient un peu partout sur la planète. Il faut toujours encourager ceux qui sont dans la bonne direction.

 

 

 

Depuis quelques années La Radio Telé Solidarité organise un concours du jeune de l’Année et on peut affirmer que chaque année  ce concours est un succès.  Mais nous avons aussi des primes à offrir c’est ce qui explique le support financier du public est indispensable pour nous aider dans ces programmes.

 

Nous avons  aussi  2 rassemblements de jeunes par an, l’un pour le mois de Fevrier qui est le mois de l’Histoire des Noirs et l’autre toujours en Été. Le prochain Youth Rally du mois de Fevrier aura lieu à Brooklyn College et nous commencons à travailler très dur pour pour encourager les jeunes à participer à ce rassemblement.

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité est sur la bonne voie en créant une emission pour les jeunes. Très Bientot nous aurons notre première emission pour les jeunes qui sont victimes ou qui prennent de la drogue. C’est un sujet qui ravage notre société et des Communautés Multi-Etniques de l’Amerique du Nord. Ce problème est lié parfois  à la pauvreté et au problème des inégalités de Salaires auxquels font face beaucoup de  familles des groupes Multi Etniques. Parfois certains parents sont obligés d’avoir deux emplois pour un salaire de misère pour apporter du pain à la maison et pour payer d’autres factures ce qui abolit le temps à la maison pour leurs enfants

Catherine Abdullah, d’origine Trinadienne  , étudiante pour une maitrise en Psychologie et l’un des membres du personnel de la Radio Telé Solidarité a rencontré à la Radio Telé Solidarité une mère dont la fille de 17 ans a des problèmes de drogue. Cette mère a accepté avec beaucoup de tristesse de raconter l’ histoire de sa fille. C’est sur que ce n’est pas avec gaieté de Coeur qu’elle vit cette douleureuse situation mais elle sait qu’il y a beaucoup de parents qui vivent une situation simulaire. Elle a besoin de nos prières dans ce moment difficile .Commment les leaders spirituels et les medias peuvent-ils accompagner les jeunes et les parents qui vivent ou qui font face à cette situation? Cette mère a souligné plusieurs points dans son entretien qui nous invitent à reflechir et qui nous invitent à nous poser des questions. Elle nous fit savoir avec son Coeur maternel qu’elle est dans l’obligation morale de supporter sa fille de 17 ans qui vit des jours noirs avec la drogue même si elle est en complet désaccord avec son comportement. Nous pensons qu’elle a mentionné un bon point. C’est ce qui explique  nous à la radio Telé Solidarité  pensons à inviter les jeunes, un officier de police, un travailleur social , un psychologue, une educatrice et un leader spirituel pour notre première emission sur les jeunes victimes de la drogue

Nous vous exhortons à prier pour le ministère des jeunes de la Radio Telé Solidarité. Comme l’a souligné cette mère nous avons une obligation morale d’accompagner les Jeunes et de les aider dans leurs moments difficiles. Tout le monde peut commettre des erreurs et tout le monde peut s’ameliorer et c’est pourquoi la famille est reconnue comme la première École de l’amour,  du pardon et de la compassion.

Frère Buteau (Brother Tob)

 

 

 

 

 

 

Midenska Bethsaïda Ortella-L’une des Candidates du Diocèse de Hinche pour le Concours du Jeune del’Année 2018 de la Radio Telé Solidarité

Sujet choisi : Comment les jeunes d’aujourd’hui peuvent-ils aider Haïti à sortir de l’ornière du sous-développement en travaillant pour arriver à mettre fin à la pauvreté en Haïti ? 

 

 

Il importe de souligner à l’attention de plus d’un que les jeunes jouent un rôle prépondérant dans le développement économique et social d’un pays. Ainsi nous parlons de sous-développement d’un pays, c’est lorsque la situation sanitaire et économique y est très mauvaise.  Haïti ayant une couverture végétale de moins de 2%  est exposée à toutes sortes de catastrophes naturelles. Voilà  pourquoi les jeunes d’aujourd’hui doivent s’unir en un seul homme en vue de trouver des solutions appropriées au sous-développement. De là, cette question nous est posée, comment les jeunes d’aujourd’hui peuvent-ils aider Haïti à sortir de l’ornière du sous-développement en travaillant pour arriver à mettre fin à la pauvreté en Haïti ?
Dans les lignes qui suivent nous allons tenter de faire une étude approfondie nous permettant de répondre à cette interrogation.

 

Comme disait un historien célèbre du nom de André Georges à propos d’Haïti, <<il faut sortir du pays pour comprendre le pays>>. En effet, nous avons une société haïtienne où les gens s’investissent plus dans les boîtes de nuit, dans le matraquage publicitaire pour l’alcool et la cigarette, au lieu de construire des bibliothèques, des librairies, des centres de recherches intellectuelles. Sur les trottoirs, les bouteilles plastiques (boissons alcoolisées) laissent peu de place aux bouquins. Et voilà les alternatives offertes à une jeunesse plutôt friande de la débauche. Les sociétés qui investissent dans la formation des jeunes sont appelées à connaître de grands progrès à tous les niveaux (technologique, économique, sociologique et politique. Pour ainsi dire, le niveau socio-économique dont Haïti a besoin, ne sera jamais effectif sans un investissement adéquat dans les capacités des jeunes.

La société haïtienne fait  face à de nombreux défis sociopolitiques. Les jeunes ont leur partition à jouer. Il suffit de les encadrer. Désormais, le jeune Haïtien doit recevoir un enseignement de qualité. Cela lui permettra de développer ses capacités, ses talents, son savoir-faire et son savoir-être. Avoir pleine conscience de ses droits et de ses devoirs. Ainsi, nous aurons une jeunesse qui prendra une part active dans la construction collective de cette société démocratique, productive, compétitive qui a longtemps manqué à Haïti.

Toutefois, Haïti demeure encore le pays accusant le taux d’analphabétisme le plus élevé en Amérique. Les nouveaux enjeux sociaux, économiques et politiques sont venus aggraver la problématique de l’éducation en démontrant la nécessité de réformer l’enseignement traditionnel et d’instituer une politique éducative favorable au développement, donc capable de stimuler la créativité des individus dans la perspective de réduire la pauvreté et les disparités socio-économiques.

L’éducation au développement vise à renforcer la capacité de problématisation, d’observation, d’imagination créatrice, à promouvoir l’originalité des raisonnements, à adapter les contenus notionnels à la réalité haïtienne, à tenir compte des spécificités culturelles et historiques du pays, elle constitue, aujourd’hui, le meilleur moyen pour lutter contre tous les maux dont souffre le pays.

Pour une jeunesse responsable

C’est un constat: le pays va à la déchéance! Des valeurs sociétales s’effritent. Mais il faut de nouvelles manières de procéder, un nouveau leadership et de nouveaux leaders. En tant qu’avenir de la société, la jeunesse ne doit ni rester à s’apitoyer sur son sort ou sur celui de l’ensemble du pays ; ni chercher un bouc émissaire à qui attribuer tous les maux qui frappent Haïti. Ce serait alors une marque d’irresponsabilité. Cela dit, elle a ses efforts à faire. Que ce soit dans la manière de choisir ses leaders ou dans son silence conformiste et complice par rapport à ce qui se passe dans son pays. De ce fait, assumer sa responsabilité se rapporte aux actions entreprises pour l’avancement du pays. C’est aussi développer un certain sens d’engagement dans ce qui peut servir sa communauté.

Participation et intégration

« Participer, c’est s’intégrer soi-même ! » La participation de la jeunesse présuppose nécessairement l’acquisition d’un ensemble d’informations utiles qui lui permet de faire face à ses responsabilités face à sa réalité. La responsabilité, c’est être à même de questionner ceux-là qui dirigent ou qui aspirent à l’être, dans leurs actes. La participation de la jeunesse est son intégration dans son entourage, dans les regroupements de jeunes, les associations, les clubs culturels, etc.

S’informer et se former

La connaissance ne tombe pas directement du ciel, comme on le dit, elle se trouve dans les livres, les bibliothèques, les revues, les journaux, les magazines, à travers l’internet, les réseaux sociaux, etc. Elle se pratique du jour au lendemain dans les différents milieux où se développent les rapports humains. Une jeunesse qui se veut responsable doit saisir ses opportunités pour se former en vue d’influencer la réalité des choses. Toutes les connaissances sont censées être à la portée de tout le monde.

La société aurait fonctionné mieux si la citoyenneté avait été enseignée aux jeunes. Bien qu’on soit majeur à 18 ans en Haïti, l’on n’est citoyen que dans l’exercice de ses droits civils et politiques, et ses devoirs conformément à la manière à ce qui est articulée dans la constitution de 1987. Aujourd’hui, plus que jamais, notre regard doit être tourné vers Haïti. Les potentialités sont là, il suffit donc de les faire développer normalement. Personne ne peut changer ses conditions de vie sans son implication et sa volonté. La responsabilité de la jeunesse, sa citoyenneté et son engagement sont les éléments nécessaires pour participer au processus du développement du pays.

 

A la lumière des éléments d’éclairage qui viennent d’être élucidés dans les paragraphes susmentionnés, il y a lieu de dire que l’éducation est la base du développement durable d’un pays. Ainsi donc, les jeunes d’aujourd’hui doivent  mettre leur poids dans la balance et ceci dans un coude à coude fraternel et dans un esprit de convivialité en vue d’arriver à faire sortir Haïti dans le sous-développement et de mettre un terme à la pauvreté. Ce faisant, Haïti qui est considérée comme désert des Antilles, redeviendra la perle des Antilles. Et, ses fils et filles qui sont dans les pays d’outre-mer à la recherche d’une vie meilleure vont y revenir en vue de contribuer à son développement politico-économique et social. Une autre Haïti est possible avec les jeunes comme dénominateur commun.

 

Midenska Bethsaïda Ortella

 

 

Docteur Dominique Rameau, Une lumière de la pastorale Haienne de la Floride.

Pendant notre dernière visite en Floride pour couvrir le 10ème Anniversaire  du Renouveau Charismatique de la pastorale Haitienne du diocèse de West Palm Beach, le personnel de la Radio Telé Solidarité a eu la chance de rencontrer Docteur Dominique Rameau pour  un entretien à Radio Telé Solidarité. Bishop Guy Sansaricq, le directeur de la Radio Telé Solidarité a conduit l’entretien.

Docteur Rameau est d’origine Haitienne. elle a deja 30 ans aux États Unis. Elle exerce sa profession de medecin à JacksonVille , considérée comme la plus grande ville de la Floride et du Sud’Est des États Unis .Selon Dr Rameau la population Haitienne de Jacksonville est estimée entre 400 et 500 habitants . Docteur Dominique Rameau nous fit savoir que le taux de pauvreté est très elevé à Jacksonville.

Dr Rameau à laissé Haiti en 1987 après avoir recu son diplome en medecine en l’année 1986. Elle a du travailler pendant un bon bout de temps aux États Unis avant de retourner à l’ecole de Medecine aux  États Unis. Depuis  2008  elle est diplomée  en Medecine aux États Unis avec une specialisation en podiatrie, c’est à dire le soins des pieds.

Elle pratique surtout la medecine mobile et la medecine rurale ce qui l’amène à voyager beaucoup dans les endroits très reculés pour soigner ses patientes et patients. Elle fait ce travail à temps plein. Presque tous ses malades ne peuvent pas se deplacer pour des raisons economiques. Sa profession est devenue un ministère pour elle. Malgré la fatigue d’aller de maison  en maison pour aller soigner ses malades, elle est toujours contente de servir.

Docteur Rameau est une femme très spirituelle et sincère. Dans son entretien elle nous a parlé d’une experience difficile qu’elle a faite au cours de son Mariage et de son experience avec Jesus qui etait venu la liberer. Depuis lors elle est devenue comme l’apotre Paul, elle veut utiliser tous ses talents pour propager la bonne nouvelle de Jesus Christ. Cette femme de foi est très enracinée dans la prière. Et Le Christ est très vivant dans sa vie. Elle est une grande lumière dans la Communauté Chretienne Haitienne Catholique de la Floride.

L’entretien du Docteur Dominique  est un entretien à écouter. Elle est un grand cadeau de  Dieu à la pastorale Haitienne de la diaspora. Pour écouter son entretien clicquer sur ce lien: https://youtu.be/F0KUAaheKOo

Brother Tob

 

Dr. Dominique Rameau, A light of the pastoral Haienne of Florida.

 

During our last visit to Florida to cover the 10th Anniversary of the Charismatic Renewal of the Haitian pastoral ministry of the diocese of West Palm Beach, the staff of Radio Telé Solidarité had the chance to meet Dr. Dominique Rameau for an interview at Radio Telé Solidarité. Bishop Guy Sansaricq, the director of Radio Telé Solidarité led the interview.

Dr. Rameau is a native of Haiti who has already been in the United States for forty years. She practices her career as a doctor in Jacksonville, considered the largest city in Florida and the Southeast of the United States. According to Dr. Rameau the Haitian population of Jacksonville is  between 400 and 500. Dr. Dominique Rameau told us that the poverty rate is very high in Jacksonville.

Dr. Rameau left Haiti in 1987 after graduating in medicine in 1986. She had to work for a long time in the United States before returning to the medical school in the United States. Since 2008 she graduated in Medicine in the United States with a specialization on Podiatric. (Foot specialist)

She practices mainly mobile medicine and rural medicine and travels a lot to very remote places where she goes to the homes of her patients for medical care. She does this work full time. Almost all her patients cannot move for economic reasons. Her profession became a ministry for her. Despite the fatigue of going from home to  home to look after his patients, she is always happy to perform this work because she has Jesus Christ in her life.

Dr. Rameau is a very spiritual, intelligent and sincere woman. In her interview she told us about her dark and difficult moments she went through during her marriage and her experience with Jesus who came to deliver her. Since then she has become like the Apostle Paul wanting to use all her talents to spread the good news of Jesus Christ. This woman of faith is deeply rooted in prayer. Christ is very alive in her life. She is a great light in the Haitian Catholic Christian Community of Florida.

Dr. Dominique’s interview is an interview to listen to. She is a great gift from God to the Haitian pastoral of the diaspora. To listen to his interview click on this link: https://youtu.be/F0KUAaheKOo

 

Brother Tob
Esther Dupervil, Une étoile  Noire de la  ville d’Atlanta

 

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité dans son grand effort de rencontrer les étoiles de lla Communauté Haitienne etait très heureux de rencontrer Esther Dupervil , l’une des architectes  de la 6ème conference Internationale de l’alliance Nationale pour l’avancement des Haitiens Professionnels de la Diaspora

 

Rappelons que Esther Dupervil est originaire d’Atlanta. Elle a une specialisation en Politique Internationale. Elle a un Baccalaureat en Histoire et en Francais. Elle a ensuite obtenu son diplome en droit avec une specialisation  en droit international.

Nous sommes très conscients de l’importance pour les professionnels Haitiens de s’asseoir ensemble dans des conferences et des ateliers afin de découvrir comment ils ils peuvent aider Haiti  à sortir de l’ornière du Sous Developpement. Le Centre National de l’Apostolat Haitien supporte l’initiative De l’Alliance  Nationale pour l’avancement des professionnels Haitiens. Quel serai le suivi après cette conference internationale?

Dans son entretien Esther nous a parlé des opportunités des femmes Noires en Atlanta. Elle  nous a donné quelques informations sur la communauté Haitienne d’Atlanta. Elle pense que la communauté Haitienne bouge dans la bonne direction  avec une  chambre de commerce très active  et un groupe de jeunes très motivé et qui comprend l’importance d’aller à l’ecole pour meubler leur esprit

 

  

Nous avons la chance de couvrir une partie  de cette 6ème conference internationale de l’alliance Nationale pour les fans de la Radio Telé Solidarité. Nous aurons un article sur cette conference dans la prochaine edition  du bulletin hebdomadaire du Centre National del’Apostolat Haitien à l’etranger.

Presque toutes les composantes de la Société  Haitienne etaient presents à cette conference.

Dans la  dernière partie de l’entretien elle nous a parlé  un peu de l’Alliance Nationale  pour le renforcement  des Haitiens  professionnels. Elle a mis l’accent sur la mission de son organisation  et sur ce les partiicipants et partipantes peuvent attendre de cette  6ème conference.

Nous souhaitons du Succès aux distingués membres de l’alliance nationale pour l’avancement des  Haitiens Professionels. Pour écouter l’entretien de Esther Dupervil clicquer sur ce lien: https://youtu.be/wnalI9rDOMs

Brother Tob

 

 

Esther Dupervil, A Black Star of the City of Atlanta

The Staff of Radio Telé Solidarité in its great effort to outreach to the stars of the Haitian Community was very happy to meet Esther Dupervil, one of the architects of the 6th International Conference of the National Alliance for the Advancement of Haitian Professionals of the Diaspora.

 

Esther Dupervil is a native Atlanta. She has a specialization in International Politics. She has a Bachelor degree in History and French. She also obtained her law degree with a specialization in international law.

We are very conscious of the importance for Haitian professionals to sit together in conferences and workshops to plan how they can better help overcome its perennial underdevelopment. The National Center of the Haitian Apostolate supports the initiative of the National Alliance for the advancement of Haitian professionals. What will be the follow up after this international conference?

In her interview Esther told us about Black women’s opportunities in Atlanta. . She gave us some information about the Haitian community in that city. She believes that the Haitian community is moving in the right direction with a very active Chamber of Commerce and a highly motivated group of young people who understand the importance of going to school.

 

 

We are fortunate to cover part of this 6th International Conference of the National Alliance for Radio Telé Solidarité fans. We will have an article about this conference in the next edition of the weekly bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate.

In the last part of the interview she told us a bit about the National Alliance for the advancement of Haitian Professionals. She emphasized the mission of her organization and what the participants can expect from this the 6th International Conference.

We wish success to the distinguished members of the National Alliance for the Advancement of Haitian Professionals. To listen to Esther Dupervil’s interview click on this link: https://youtu.be/wnalI9rDOMs

 

Brother Tob

 

Josapfat Robert Large

 

15 Novembre 1942-28 Octobre 2017

 

Le Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger a le regret de vous annoncer le depart  du Poète  , romancier et dramaturge Haitien Josaphat Robert Large survenue le 28 Octobre après une  maaladie courageusement supportée.

Rappelons que Robert Large  est un fils de Jérémie surnommée la ville des poètes. Ses amis poètes l’appellent toujours Robinson. Le Poète Large etait un grand passionné de literature et etait connu comme un grand Creophole. Il a ecrit un Roman en Créole en 2007 qui a pour titre Rete, Kote Lamèsi. On doit ajouter qu’il a fondé le Troupe de Theatre Couidor  à New York

Bishop Guy Sansaricq , un Co-Citadin de Robinson presente ses sincères condoleances à la famille et amis du Poète Large en ces mots”

Mes condoléances à la famille Large , particulièrement Gerard  qui a été mon condisciple de classe au primaire et à Hervé que j’ai aussi connu.

Bien que je n’aie pas eu la joie de connaitre Robert le jeune frère de plusieurs années, je partage le deuil de la famille.

La peine de la separation, toute réelle qu’elle soit, ne doit pas nous faire oublier  la Grande Promesse du Seigneur.

Que le bien-aimé défunt repose en paix par la misèricorde de Dieu!

Le Centre National

 

Croix Des Bouquets-La Famille Cebea est en deuil.

Le Centre National de l’Apostolat Haitien est triste de vous annoncer la nouvelle de la mort de Claude Cebea survenue à la Croix Des Bouquets le Dimanche 29 Octobre après une maladie courageusement supportée

 

Claude Cebea est un ancien etudiant et ancien Professeur du Lycée Jacques 1er de La Croix Des Bouquets.. Il est connu pour un homme très respectueux , intelligent  et qui a un grand amour pour l’education.

Son grand depart va laisser un grand vide dans sa famille et ses amis. La vie terrestre  est toujours un court pelerinage et le Seigneur  peut mettre fin à votre mission sur terre quand il veut.

Le Centre National de L’Apostolat Haitien presente ses sincères Condoleances  presente ses sincères condoleances à la famille de claude Cebea

Que le Seigneur accueille Claude Cebea dans son Paradis

Le Centre National

 

Proverbes
De Mèg Pa Fri
Anbityon Touye Rat
Lamou pa konnen dèyè pyese
Lanmò Bourik range chen
Bèl Fanm pa vle di Bon Menag
Chen ki Jape pa Mòde

Good to know: Update on Liturgy.

 

Deacon Paul C. Dorsinville.

The Diocese of Brooklyn held  its convocation of Pastoral, Liturgical and Music Ministers on October 21, 2017 and about 1,000 attended. The keynote speaker for the Spanish track was Damaria Thillet of the Diocese of Camden, NJ and for the English track Father Michael Joncas, renowned composer, of St Thomas University, MN. The breakout sessions  covered Mass rites, Prefaces, Ongoing liturgical reform and Liturgical spirituality.

In summary, the liturgical reform  demanded by the Council Vatican II continues with the ordinary form, Novus Ordo, in Latin and vernacular languages, and the extraordinary form in Latin using the Roman Missal of Pope St John XXIII of 1962. They concur to the full, conscious, active participation of all according to their roles  in response to the summons of the Lord to the summit and source of Christian life. To communicate unity and stability, it is necessary to deepen the understanding of the general instructions of the Roman Missal and other ritual books and related documents such as “Liturgiam Authenticam” (translations), “Redemptionis Sacramentum”(proper implementation of the 3rd ed. of the Missal).

The various books are being revised to align the prayers with those of the Roman Missal. Already are available the Eucharistic Prayers for Mass with Children, the Collection of Masses of the B.V.M., Supplement Lectionnary for Mass of the new Saints, Book of the Chair (with presiding prayers, to be held by server), the English Rite of Exorcism (for bishops and designated ministers – but its appendix of prayers is in a small booklet for anybody). The Liturgy of the Hours and all the other Orders as well as the “Misal Romano”(adaptation of the Roman Missal in Spanish for the USA) are in the pipeline. Good celebration!

Note for the Haitian community: The French  and Kreyòl versions of the Roman Missal (and Lectionnaries, Rituals, etc.) are in process.
+                        +

Le Diocèse de Brooklyn a eu sa Convocation des Ministres Pastoraux, Liturgiques et de Musique le 21 Octobre 2017 avec 1,000 participants environ. L’orateur principal en Espagnol était Damaria Thiellet du Diocèse de Camden, NJ et en Anglais Père  Michael Joncas, compositeur renommé de St Thomas University, MN. Les sessions en groupe couvrirent les rites de Messe, Préfaces, la Réforme continue de la liturgie et la spiritualité liturgique.

En résumé, la réforme liturgique demandée par le Concile Vatican II continue avec la forme ordinaire, Novus Ordo, en Latin et langues vernaculaires, et la forme extraordinaire en Latin avec le Missel du Pape St Jean XXIII de 1962. Elles poursuivent la pleine, consciente, active participation de chacun selon son rôle en réponse à la convocation du Seigneur au sommet et la source de la vie chrétienne. Pour communiquer l’unité et la stabilité de la liturgie, il est nécessaire d’approfondir la compréhension des Instructions générales du Missel Romain  et autres Rituels ainsi que les documents relatés tels que “Liturgiam Authenticam”(traductions), “Redemptionis Sacramentum”(implémentation apropriée de la 3ième édition du Missel Romain). Les autres livres sont révisés pour aligner les prières à celles du Missel Romain. Sont déja disponibles les Prières Eucharistiques pour Messe avec des Enfants, Collection des Messes de la Sainte Vierge Marie, Lectionnaire Supplémentaire pour les nouveaux Saints, Livre du Siège (avec les prières de présidence, tenu par le serveur), le Rite d’Exorcisme en Anglais (pour évêques et ministres désignés – mais l’appendixe des prières est disponible en un livret pour n’importe qui). La Liturgie des Heures et les autres Livres sont en route, ainsi que le “Misal Romano”, la version du Missel Romain en espagnol pour les Etats-Unis. Bonne célébration!

Note pour la communauté Haitienne: Les versions Francaise et Créole du Missel (et Lectionnaires, Rituels) sont à divers stages de progrès.
#.

The Haitian Educators League for Progress

Presents

A Cultural Extravaganza

For Its Annual Fundraiser

Saturday, November 11, 2017

Kinanm Lounge

856 Atlantic Avenue, Brooklyn New York

6PM – 9PM

Special Guest Performance by Cuban-Haitian Singer Nathalie Batista Puente

Seats are limited. Please call 917-538-6130 for reservations

Admission: $40

 

Latest News-October 29

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 30th SUNDAY IN ORDINARY TIME (October 29, 2017)

Exodus 20, 20-16; Psalm 18; 1 Thessalonians 5-10; Matthew 22, 34-40     

By +Guy Sansaricq

 

The Hollywood definition of love dominates our culture. We tend therefore to shake our heads in disbelief when we hear Jesus asking us to love God and to love our neighbor. Can we kiss God on the lips or press on our chests the smelling homeless beggar on the street corner?

 

 

Love is much more than shallow sentimentality. It’s a movement of the heart that prompts to seek the other’s good. Jesus is the prototype of love. He laid down his life for our sakes. Mother Teresa, Martin Luther King and thousands of others have followed in his footsteps. A modern philosopher said “Hell is the other man!” Jesus teaches “Heaven is the other man!”

 

The problems of hatred, racism, poverty, wars, violence and crimes, divorce and divisions will not be resolved by weapons, atomic bombs, drones, inflammatory discourses and armed forces. LOVE is what will bring harmony and peace. Love is not stupid nor does it ignore bleak realities. Love requires strenuous efforts and sustained resolve. It is not the attribute of the weak, the coward and the naïve. Actually it’s the mark of heroism and greatness! God is LOVE! We are made in his likeness!

 

Husbands and wives, true love is your vocation! Judges and lawyers, seek justice and fairness! World Governments, care for the poor, the aliens and the marginalized! On the Last Day, LOVE is your admission ticket to heaven!  In the long run, it’s LOVE that will win the race. Strive to be on the winning side! Jesus’ key message is: “LOVE GOD! LOVE YOUR NEIGHBOR!”

 

MEDITATION SUR LES LECTURES DU 30ème DIMANCHE SIMPLE (29 Octobre 2017)

 

 

Les lectures d’aujourd’hui nous enseignent qu’il est impossible d’aimer Dieu sans aimer du mème coup le prochain. Mais, nous pensons souvent que le prochain est parfois détestable.

L’autre, c’est l’ennemi! Pour le combattre, ne faut-il pas se livrer à la violence! L’amour du prochain dit-on, c’est l’affaire des laches, des poltrons, des naifs et des illuminés.

                   Mais, DIEU EST AMOUR! Nous sommes faits à son image et à sa ressemblance.    

                   Notre vocation humaine est donc d’aimer. Ce n’est pas la violence, le racisme, la

                   guerre, les forces armées qui vont sauver l’humanité.  C’est l’amour.

 

Pour donner force à son message, Jésus, l’HOMME-DIEU, pour qui rien n’est impossible versa son sang sur la CROIX. L’amour est donc l’attribut des forts, des héros. C’est un signe de grandeur d’ame. Pour aimer véritablement, l’on doit ètre prèt à s’oublier soi-mème et à se sacrifier pour la cause que l’on poursuit. L’amour est la seule force qui puisse sauver l’humanité. Pensez à Mother Teresa, à Martin Luther King et aux milliers de témoins de l’amour dans l’histoire de l’Eglise qui marchèrent sur les pas de Jésus.

 

Nos temps modernes sont complaisants, recherchant avant tout le Plaisir, le succès égoiste,

la vanité, les futilités, négligeant l’essentiel. Serait-ce ton cas?  L’amour est le ticket d’admission au ciel! Sans amour le monde périt. C’est la perle précieuse qu’il faut acquérir!

Seul l’amour sauvera le monde et LA FAMILLE EST LE PREMIER LIEU OU SE CULTIVE L’AMOUR!

LA FAMILLE EST L’ÉCOLE DE L’AMOUR. Sauver la famille c’est sauver le monde!

Bishop Sansaricq

L’amour est un visa ou un ticket d’admission  pour le ciel

Love is a visa or an admission ticket for  Heaven

El amor es un boleto de admisión para el cielo

 

 

 

 

Day to Remember Our Faithful Departed-Editorial

 

 

Our annual commemoration of all the faithful departed, also known as All Souls’ Day, is November 2. It is a great time to think about relatives, friends and neighbors who have left us for our Father’s house. It should be a time of meditation on ways to work together to improve life here on Earth. It is also a time to appreciate how blessed and lucky we are to still have mothers, fathers, children, wives or husbands alive, when others have to mourn a close family member who has passed away. Even Jesus cried for Lazarus, a friend who had died.

 

On our planet, 26,500 children die every day, including 18,000 of hunger and malnutrition. That is the equivalent of a child dying every 3 seconds, or nearly 10 million children dying every year. This is the world in which we live. In rich countries, we have so much food that a lot of it ends up in the garbage, but in poor countries, people starve. If the nations of the world were not spending billions of dollars to buy weapons, that money could feed many millions of hungry people. So, as Christians and citizens of the world, we have an obligation to work together to help feed our world—especially considering how unequally global resources are shared. So many are poor, and so few control so much of the world’s wealth.

 

All Souls’ Day is an appropriate time to meditate about life, to recall that life on Earth is short, and sooner or later, we have to die and leave all our worldly goods behind. Sometimes we kill ourselves and our brothers and sisters to acquire the riches of the earth, but we forget that we have to leave everything here when we go. I am very sad to see even among believers it is not always easy for us to accept this basic reality, to preach by example and to show by our actions that we can make a difference in the world. After all, actions speak louder than words.

 

For the Haitian community, November 2nd will be an another day to think about the earthquake of January 2010, which killed tens of thousands of people in our motherland . We find ourselves asking: Why always us? The more important question is this: How we can work together to change the lives of the always forgotten people of our native country?

 

For most of us, All Souls’ Day is not a happy day. When you remember a deceased dad, a mom, a son, a daughter, or other relatives and friends who have passed away—especially if the cause of their death was the negligence of a physician, an accident, or even a homicide—it is very difficult to accept. Even for Christians, it is not easy and it will not be easy to accept this hard reality. Always remember these words of Jesus in John 11:25: “I am the resurrection and the life. The person who believes in me, even though he dies, will live.”

 

Dear brothers and sisters, I urge you to take time during All Souls’ Day or later in November to meditate about our life and thank God for His blessings. Continue to pray for people who have left us behind, and remember that we all have to leave this Earth one day, with a one-way ticket to the life that awaits us in God’s presence. Please click on this link to hear the witty of Bishop  Guy Sansaricq on All Saints ‘Day and All Souls’ Day

 

Frère Buteau(Brother Tob)

For The national Center

 

 

 

 

La fête des morts-Une journée du souvenir

 

La signification de la journée du 2 novembre, le jour des morts, est à la fois une journée de commémoraison des défunts et une journée d’intercession. On pense à tous ceux qui nous ont quittés et qu’on n’oublie pas. C’est une occasion toute spéciale pour les familles de rendre hommage à tous ceux qui nous ont précédés dans cette vie. C’est une journée du souvenir.

C’est aussi une journée de prière pour les morts. On prie pour eux. On prie particulièrement pour un parent, un ami, un voisin qui est retourné à la maison du Père. On prie pour eux car ils ont besoin d’une purification pour être pleinement avec Dieu. Notre prière peut les aider dans leur épreuve de purification, en vertu de ce qu’on appelle “la communion des saints”. La communion des saints, c’est la communion de vie qui existe entre nous et ceux qui nous ont précédés. Il y a dans le Christ une solidarité.

Le 2 novembre est donc une journée de méditation. C’est une autre occasion de voir combien bon nombre d’entre nous sommes chanceux d’avoir encore présents sur cette terre notre mère et/ou notre père, nos enfants, notre femme, notre époux, pendant que d’autres pleurent le départ d’un ou de plusieurs proches pour l’autre monde. Le chrétien, toutefois, ne doit absolument pas pleurer ses morts comme ceux qui n’ont pas d’espérance (1 Thess 4, 13-18).

Ainsi, le 2 novembre est une autre journée opportune pour valoriser la vie, pour réfléchir et voir comment nous pouvons œuvrer ensemble pour améliorer la vie sur terre. Rappelons que sur notre planète, plus de 26500 enfants meurent chaque jour incluant 18000 de faim et de malnutrition. Un enfant meurt chaque 3 secondes, ainsi près de 10 millions d’enfants meurent chaque année. Dans ce monde où nous vivons, 1/10 de la population mondiale détient 42% de la richesse mondiale. Entre temps, nos gouvernements investissent des milliards en armes et parfois, pour ne pas dire bien souvent, pour tuer des gens innocents. Nous pensons qu’on devrait investir de préférence cet argent pour nourrir des milliers de gens qui crèvent de faim et pour améliorer tout particulièrement leur condition de vie.

Comme chrétiens dans ce monde, pèlerins sur cette terre et en route vers la Patrie céleste, nous avons une obligation morale de nourrir et de supporter les méprisés de notre planète, suivant l’enseignement du Christ: «Amen, je vous le dis: chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait» (Mt 25, 40). En assistant à cette triste réalité du monde, nous pensons que c’est avec justesse que Jean Claude Ravet, éditorialiste de la Revue jésuite Relations, a écrit dans son éditorial du mois de novembre 2011: «Avec l’écart quasi abyssal qui se creuse entre les riches et les pauvres, n’assistons-nous pas à la reféodalisation de la société dans laquelle la richesse comme la pauvreté apparaissent naturelles et l’inégalité normale. Ainsi l’appropriation par quelques-uns et l’exclusion des autres se recouvrent-elles d’un vernis de normalité. Pour sauver le monde des riches, il est tout à fait dans l’ordre des choses, de sacrifier des milliers de pauvres, qui doivent se contenter des miettes ou de son bon vouloir».

Le 2 novembre, jour des morts, est un temps approprié pour méditer encore une fois sur notre vie si brève ici-bas et pour comprendre que tôt ou tard nous devons laisser cette terre, cette vallée de larmes (Ps 84, 7), lacérée par tant de souffrances, d’humiliations, d’incompréhensions, d’exploitations et de maladies. Bien souvent, nous nous laissons emporter par les vanités de ce monde, nous nous tuons pour amasser des richesses passagères, tout en oubliant que Dieu peut, à n’importe quel moment mettre fin à notre pèlerinage terrestre.

«Sic transit gloria mundi: Ainsi passe la gloire de ce monde». Oh! combien il est triste de constater parfois que, même parmi les croyants et croyantes, il n’est pas toujours facile de comprendre que nous devons tout laisser un jour pour cette grande rencontre avec le Seigneur. Oui pour certains, il s’agit là d’une dure réalité, difficile à digérer. Voilà pourquoi, il est important de témoigner le Christ, dans ce monde, par nos actions et de vivre dans son intégralité le message de l’Évangile.

Pour la communauté haïtienne, le 2 novembre sera aussi une autre journée de continuer à  prier et penser aux victimes du séisme du 12 janvier 2010 qui a détruit en grande partie la république de Port-au-Prince et ses environs, en laissant sur le pavé des milliers de morts et des milliers d’handicapés . Pourquoi toujours nous? Et que devons-nous faire ensemble pour changer la vie de ces éternels oubliés de notre terre natale? Le temps n’est pas aux polémiques ou au dilatoire, mais à l’unité et à l’action.

Enfin, nous nous apprêtons à commémorer le 2 novembre encore une fois. Il n’est pas toujours facile comme chrétiens d’accepter cette dure réalité qu’est la mort. Cependant, nous devons toujours nous rappeler ces mots de Jésus, tirés de l’Évangile de Jean 11:25: «Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meut vivra».

Chers lecteurs et lectrices, prenez du temps pendant le mois de novembre pour réfléchir davantage sur la vie afin de réaliser combien nous sommes tous bénis d’être en vie, malgré nos dures épreuves inhérentes à toute vie humaine. Continuons à prier les uns pour les autres, mais aussi pour nos défunts et défuntes, pour tous ceux qui sont morts dans le Christ et qui sont désormais nos ambassadeurs et ambassadrices au ciel.

Frère Buteau (Brother Tob)

Pour le Centre National

 

10ème Congrès du Renouveau Charismatique de la Pastorale Haitienne  du Diocèse de West Palm Beach

 

 

Sur l’invitation  du Père Yves Geffrard, le Coordonateur  de la Pastorale Haitienne du diocèse de West Palm Beach Le personnel de la Radio Telé Solidarité  etait à West Palm Beach du 20 au 23 Octobre pour couvrir le 10ème Congrès du Renouveau  Charismatique de la pastorale Haitienne du Diocèse de West Palm Beach.

Bishop Guy Sansaricq, le directeur du Centre National de L’Apostolat Haitien  presidait les 3 celebrations Eucharistiques  de cette grande rencontre spirituelle. Le Père Yves Geffrard , le premier prêtre Haitien ordonné dans  ce diocèse etait le grand architecte de  cette grande celebration. Le Père Geffrard nous fit savoir qu’il  y a treize prêtres Haitiens  au diocèse de West Palm Beach et la population Haitienne de  West Palm Beach est estimée à 100.000 Haitiens. Combien de membres de la Communauté Haitienne de West Palm Beach qui  participent  aux messes Creoles en fin de semaine?

Au prime abord  nous pouvons affirmer que cette rencontre etait très spirituelle. Presque toutes les rencontres du Renouveau  Charismatique attirent beaucoup de monde et les leaders de ces rencontres auraient intérêt à faire de ces rassemblements  des recontres très spirituelles.

Le Père Jules Campion, l’un des predicateurs de cette rencontre a beaucoup insisté sur l’aspect spirituel de ces rencontres. Il insista que les La mer Rouge, Jericho et d’autres grands rassemblements de l’Église  doivent être des rencontres spirituelles et non des levees de fonds. Il a mis l’accent sur certains leaders qui exploitent la faiblesse de la population pour faire de l’argent à travers la prière. Chaque prière a un prix à payer. Il mentionna que c’est son travail comme prêtre de denoncer ces pratiques illicites qui ne font pas honneur à notre Église. Le Père Jules Campion est connu comme un homme d’église qui veut vivre l’évangile du Christ dans son intégralité.  Pour écouter l’une de ces predications pour ce 10ème congrès clicquer sur ce lien: https://youtu.be/1GyRE1N2scE  .

 

Cette tournée était une occasion pour nous de rencontrer Soeur Claire Gagné, la directrice du Renouveau Charismatique d’Haiti.  Soeur Claire  a deja 60 ans en Haiti et elle a un parcours missionnaire très riche. Elle a sillonné la Republique D’Haiti pour apporter la bonne nouvelle de Jesus Christ au peuple d’Haiti. Elle nous fit savoir qu’elle avait entre 150.000 et 200.000 Haitiens pour le congrès du Renouveau Charismatique 2017 à Tabarre en Haiti. Elle est toujours presente au Congrès Charismatiques des Haitiens Catholiques d’Outre-Mer. Sa presence est toujours un temoignage de solidarite dont notre église a tant besoin. Clicquer sur ce lien pour ecouter la soirée de Pentecote au 10ème congrèsdu Renouveau Charismatique à West Palm Beach : https://youtu.be/-hxDyGJrDzc .

Le Père Luc Philogène, Curé de la Paroisse Notre Dame D’Altagrace à Carrefour était parmi les predicateurs de ce 10ème Congrès. Il est connu comme un prêtre très proche de Dieu. Le personnel de la Radio Telé Solidarité profita de ce congrès pour avoir un entretien avec lui. Clicquer sur ce lien pour ecouter l’entrevue du Père Philogène: https://youtu.be/hibul9p13V8 .

La Chorale Haitienne inter Paroissiale a bien performé aux 3 messes de ce congrès. Jean Robert et Gilbert comme toujours ont bien dirigé l’animation des prières. Les artistes Bijoux et Siva  qui vivent à West Palm  Beach  ont donné une très bonne prestation à ce congrès.

La messe de Cloture a été une grande reussite . Le Père Geffrard  etait l’homeliste. Il etait très eloquent dans son homélie. Il exhorta le peuple de Dieu à toujours faire la volonté de Dieu Car Dieu est toujours la vérité. Il a pris en exemple le conflit du  Roi Henry VIII et St Thomas More. Ce dernier a jugé bon de faire la volonté de Dieu bien qu’il fut le bras droit du Roi Henry VIII. Il préféra mourir d’une mort brutale plutot que se soumettre aux ordres du roi. Pour Thomas More, l’obeissance à Dieu est supérieure aux caprices meurtriers des princes. Le Père Geffrard fut très ovationné à la fin de son Homelie. Pour ecouter la messe de cloture clicquer sur ce lien: https://youtu.be/ZKInXTQstmA

Nous avons eu la chance de rencontrer plusieurs leaders de West Palm Beach. Beaucoup de gens ne travaillent pas. Les gens qui sont detenteurs de TPS ont beaucoup de difficultés à trouver un emploi en Floride. Les Femmes Haitiennes de la Floride continuent à travailler très durs pour apporter du pain à la maison et pour éduquer leurs enfants.  Beaucoup de jeunes de la communaute Haitienne sont aux etudes et ils travaillent très fort pour avoir une très bonne education.

Belletie Pierre est un grand exemple pour les jeunes de la communaute Noire de la Floride. Clicquer sur ce lien pour écouter un court entretien que Radio Telé Solidarité a eu avec Belettie: https://youtu.be/0F9ZIPOXyTM . Combien de Jeunes de la communauté Haitienne du diocèse de West Palm Beach qui participant aux messes creoles ou qui acceptant de continuer à pratiquer la foi Catholique?

Enfin nous felicitons le Père Geffrard qui selon certains paroissiens et paroissiennes a tout fait pour que ce 10ème Anniversaire du Congrès du Renouveau Charismatique de la pastorale Haitienne soit un succès

Frère Buteau(Brother Tob)

10th Congress of the Charismatic Renewal of the Haitian Pastoral efforts of the Diocese of West Palm Beach

On the invitation of Father Yves Geffrard, the Coordinator of the Haitian Ministry of the Diocese of West Palm Beach The staff of Radio Telé Solidarity was in West Palm Beach from October 20th to October  23rd to cover the 10th Congress of the Charismatic Renewal of the Haitian Pastoral Ministry of the Diocese of West Palm Beach.

Bishop Guy Sansaricq, the director of the National Center of the Haitian Apostolate presided over the 3 Eucharistic celebrations of this great spiritual meeting. Father Yves Geffrard, the first Haitian priest ordained in this diocese was the great architect of this great spiritual event. Father Geffrard informed us that there are thirteen Haitian priests in the diocese of West Palm Beach and the Haitian population of West Palm Beach is estimated at 100,000 Haitians. How many members of the Haitian Community of West Palm Beach attend the Creole Masses every weekend?

 

At first glance we can say that this meeting was very spiritual. Almost all meetings of the Charismatic Renewal attract a lot of people and the leaders of these meetings should strive to ensure that these meetings are very spiritual.  We have a Community who is thirsty to meet God.

 

Father Jules Campion, one of the preachers of this meeting, insisted on the spiritual aspect of these meetings. He insisted that the “Red Sea”, “Jericho” and other large gatherings of the Church must be spiritual meetings and not fundraising. He focused on some leaders who exploit the weakness of the people to make money through prayer. Each prayer has a price to pay. He mentioned that it is his job as a priest to denounce these illicit practices that do not honor our Church. Father Jules Campion is known to be a man of the church who wants to live the gospel of Christ in its integrity. To listen to one of these predications for this 10th Congress click on this link: https://youtu.be/1GyRE1N2scE.

This spiritual event was an opportunity for us to meet Sister Claire Gagné, the director of the Charismatic Renewal of Haiti. Sister Claire has already been in Haiti for 60 years and she had a very rich missionary career. She criss-crossed the Republic of Haiti to bring the good news of Jesus Christ to its people. She let us know that she had between 150,000 and 200,000 Haitians at the congress of the Charismatic Renewal  of 2017 at  Tabarre in Haiti. She is always present at the Charismatic Congress of the Diaspora Haitians Catholics. Her presence is always a testimony of a much needed solidarity. Click on this link to listen to the Pentecost evening at the 10th Charismatic Renewal Congress in West Palm Beach: https://youtu.be/-hxDyGJrDzc.

Father Luc Philogène, Pastor of Our Lady of Altagrace at Carrefour, was among the preachers of this 10th Congress. He is known as a priest who is very close to the people of  God. The staff of Radio Telé Solidarité took advantage of this congress to have an interview with him. Click on this link to listen to Father Philogène’s interview: https://youtu.be/hibul9p13V8.

 

The Inter-parochial Haitian Choir performed well at the 3 Masses of this congress. Jean Robert and Gilbert, as always, performed well.  Bijoux, The Haitian Youth and Siva artists living in West Palm Beach gave a very good performance at this congress

The Closing Mass was a great success. Father Geffrard was the very eloquent homilist. He exhorted the people of God to always do the will of God because God is always the truth. He took the example of King VIII and St Thomas More to illustrate his point Thomas More who was the right arm of King Henry stood up to him when ordered to do something wrong. Thomas More preferred to die a brutal death rather than disobeying God hence standing tall as a model we should admire and imitate. Father Geffrard was very cheered at the end of his Homily. To listen to the Closing Mass click on :https://youtu.be/ZKInXTQstmA

We were fortunate to meet several Haitian leaders of West Palm Beach. Many Haitian people are jobless in Florida. Haitians  with TPS  have a lot of trouble finding a job in Florida. The Haitian Women continue to work very hard to bring bread at home and to educate their children. Many young people from the Haitian community are studying and they work very hard to have a very good education. Belletie Pierre is a great example for young people in the Black Community of Florida. Click on this link to listen to a short interview that Radio Telé Solidarity obtained from her: https://youtu.be/0F9ZIPOXyTM. Yet one may ask: How many young people from the Haitian community of the diocese of West Palm Beach participate in the Creole Masses and accept to live their faith in the catholic church?

At the end, we would like to congratulate Father Geffrard, who according to some parishioners has made every effort to ensure the success of the10th Anniversary of the Charismatic Renewal Congress of the Haitian pastoral ministry.

Frère Buteau (Brother Tob)

 

Diocese West Palm Beach-Tamara Alcidor

 

The Importance of Education within the Catholic Church

 

Solomon says in Proverbs 22:6, “Train up a child in the way he should go and when he is old he will not depart from it.” At its core knowledge is the key to enlightenment; it is essential to life everlasting. Church by nature is a teaching institution. God expects us to educate ourselves. The Church realizes the responsibility to educate its members through God’s word and the application of the scripture in daily life.  The teachings of the Church parallel and oftentimes affirms the lessons taught to us at home and in school. More than the teachings of the salvation through Christ, the Church and its doctrine uplifts those who seek greater knowledge and understanding in life and in school.

From the beginning, God chose many faithful servants who were formally and socially educated. His servants’ statuses ranged from government officials and military officers to fishermen. Luke wrote in Acts 7:22, “Moses was learned in all the wisdom of the Egyptians, and was mighty in words and deeds.” Moses had received the formal education of the Egyptians in math, science and reading but he also held special talents for speaking and good acts. Isaiah was a learned man as he became the political and religious counselor of the nation. Matthew, a tax collector, was trained in accounting and civil law for his career, as well as the Greek and Aramaic languages that were the dominant languages at the time. Likewise, Joseph was a professional carpenter and mason. All of the aforementioned people were later called to do God’s work, after acquiring a specific level of knowledge and developing certain talents and skills. I truly believe that this was no coincidence.  None of the men had the same level of education but each one offered a unique gift to the God’s plan. These men are examples of how every believer has a role in education – prophet, leader, teacher, and student.

The Church’s influence on education in the United States dates back to Christopher Columbus’s landing in Florida. However, it was well into the 1700s that a formal school had established. This school, which is still active today, is known as Georgetown University in Washington, DC. Prior to the establishment of formal catholic education in America, families and children from all socioeconomic and racial backgrounds were offered educational opportunities by Catholic priests and nuns. “The early American Catholics desired to provide education for their children, whether from rich or poor families. Laws were passed by American churchmen commanding parents to send their children to Catholic schools whenever possible, and schools were established in all the states.” (CatholicHistory.net)  Maryland, established at the first Catholic colony in colonial America, was the hub of Catholic activity in the New World. The official made an urgent effort to promote Catholic school as the “focus of the American Church’s financial, personnel, and spiritual resources.” (Catholic Education Resource Center)  Educational efforts of the Roman Catholic Church did not end in Maryland. Texas, Indiana, Florida and Louisiana were all areas within reach of the influence of the Catholic Church.  The Ursuline Sisters built separate schools for boys and girls in New Orleans with the permission and funding from French king. Today there are several Roman Catholic Universities and colleges in the United States and many more Catholic secondary and primary schools. The Church’s commitment to education has extended from grassroot efforts of colonial America to becoming one of the most popular and well-respected school systems of the 21st Century America.

Students who attend Catholic school are taught all of the core subjects as well as, religion, world history, and civic engagement courses. Catholic schools have ranked number one when it came to having students who actively participate in the civic community. Their students are more likely to vote, volunteer, write letters to legislators, and donate to charity. The Catholic school system also promotes social justice, global awareness and concern for others. Their efforts lead to practical outreach and partnerships. The school teaches cultural inclusion and civic and social responsibility making Catholic school essential to the health of the church and the global economy.

Catholic school has brought a strong foundation in education that has been used for over two century.  The education that I have received through the church and its curriculum has benefited me a lot. It has given me a strong sense of purpose and worth within the community and church. It is this sense of purpose that drives me into participating in every activity that the church offers. The church has provided many useful tools to ensure that I succeed in life as well as my academics. I believe I am a better person because of the knowledge that I have gained from the church and its principles on education. I am able to conduct myself in a manner that pleases my family and society. I am able to adapt to the environment around me and also get along with people of different races and cultures. The Catholic Church has instilled many qualities in me that I feel no other non-affiliated school could provide. I feel the Catholic Church and school have provided a variety of information that I am able to use to my benefit within the church as well as out. Education is the key to success, but a Catholic education is the key to a closer relationship with God and the world God created. .

 

Elizabeth-Welcoming Words of Father Dieuseul Adain to his Eminence Joseph Cardinal Tobin , Archbishop of the Archdiocese of  Newark.

 

     It is always with great joy and anticipation that I meet with all the Priests of our Deanery each time we gather as fellow Priests, bothers in Jesus and Mary

Today we are blessed with a special guest His Eminence Cardinal Joseph Tobin the 6th Archbishop of Newark.

A heartfelt thank to all of you, especially to the Shepherd of our Archdiocese, to our Mayor Mr Chris Bollwage who has blessed us with his presence, to all the officials, to Father Gillen, the Pastor of Saint Genevieve who opens his door for us to be here, to my brother Priests who are here today.

On this occasion, we would like to thank the Archdiocese of Newark for giving us the opportunity to have Mass in our own language.

His Eminence our Deanery is made of different ethnic groups: English, Spanish; Portuguese, Polish; French/Creole and Lithuanian.

On behalf of the faithful of the Deanery and the Priests I welcome you His Eminence.

Today we are witnessing what Pope Francis said at the beginning of His Pontificate: “A Shepherd with the smell of the Sheep”

Your willingness to share your time with us is a sign of that very statement of Pope Francis. You are a real Shepherd who wants to know his flock in order to smell like them

Thank you His Eminence of your generosity.

Please stand to welcome our cardinal Joseph Tobin

LES FILLES DE MARIE PARIDAENS SONT EN DEUIL

Nous vous annoncons avec infiniment de peine la mort de Soeur Marie Ignace survenue le Vendredi 20 Octobre 2017. Ses funérailles seront chantées le Samedi 28 Octobre 2017 à l’Eglise saint Pierre de Pétion-Ville à 8h30 a.m. Elle sera exposée à 7h30 a.m à l’Eglise de Saint Pierre avant la messe des funérailles.

Nous reccommandons à vos humbles prières l’âme de notre soeur défunte et sa famille très éprouvée par ce second deuil. Que vos prières s’étendent également pour la Congrégation des Filles de Marie Paridaens et les Etudiants du CFEF.

QUE L’ÂME DE SOEUR MARIE IGNACE REPOSE EN PAIX

PAR LA MISÉRICORDE DE DIEU!

 

Monseigneur Guy Sansaricq en communion avec le Personnel du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’étranger presente ses sincères condoleances à la Reverende Soeur Lucie Sanon, Superieure Génerale de la Congrégation des Soeurs des Filles de Marie et aux distinguées Soeurs de la Congrégation des Filles de Marie.

 

Au Revoir Père Pascal

 

 

Le  personnel du bulletin Heddomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien  à l’etranger tient `a vous informer que le Père Pascal Louis , administrateur de la Paroisse Holy Innocents a celebré sa messe d’adieu à la Paroisse Holy Innocents le Samedi 21 Octobre 2017.

Rappelons que le Père Pascal a exercé son ministère à la Paroisse Holy Innocents au cours des 7 dernières Années. Père Pascal est un prêtre très sympathique, spirituel et un grand ami du bulletin hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien et de la Radio Telé Solidarité.

 

Il est parmi les 32 prêtres Haitiens qui exercent leur ministère au diocèse de Brooklyn.  Cette messe d’adieu etait un moment très emotionnel pour la communaute Haitienne  de la Paroisse de Holy Innocents. Plusieurs prêtres Haitiens  etaient presents à cette celebration et à la reception.

La Communauté Haitienne  de la Paroisse de Holy Innocents est très active. Nous continuons à exhorter les membres de la pastorale Haitienne à travailler ensemble dans l’interêt de l’Église et dans notre Communauté.

 

Le prêtre est toujours un  missionnaire , il est la dans une Paroisse pour exercer son ministère. Ses superieurs hierarchiques peuvent l’envoyer dans un autre ministère à n’importe quel moment. Nous savons que ce n’est pas un moment facile pour le peuple de Dieu de la Paroisse de Holy Innocents. Le Père Pascal est très proche de ses paroissiennes et paroissiens.

 

Le personnel du bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien et de la radio Telé Solidarité souhaite du succès au Père Pascal dans son nouveau ministère

Brother Tob

Good Bye  Father Pascal

The staff of the Weekly  bulletin  of the National Center of the Haitian Apostolate Abroad wishes to inform you that Father Pascal Louis, administrator of the Holy Innocents Parish, has celebrated his farewell Mass at the Holy Innocents Parish on Saturday October 21st. 2017.

 

 Father Pascal has been ministering at Holy Innocents Parish for the past 7 years. Father Pascal is a very friendly, spiritual priest and a great friend of the weekly newsletter of the National Center of the Haitian Apostolate and Radio Telé Solidarité.

 

He is among the 32 Haitian priests who minister in the diocese of Brooklyn. This farewell Mass was a very emotional moment for the Haitian community of the Parish of Holy Innocents. Several Haitian priests were present at this celebration and at the reception.

The Haitian Community of the Parish of Holy Innocents is very active. We continue to urge the members of the Haitian pastoral Mission to work together in the interest of the Church and our Community

 

The priest is always a missionary. He is in a Parish to exercise his ministry. His hierarchical superiors can send him to another ministry at any time. We know that this is not an easy time for the people of God of the Parish of Holy Innocents. Father Pascal is very close to his parishioners

 

The Staff of the Weekly newsletter of the National Center of the Haitian Apostolate and Radio Telé Solidarité wishes Father Pascal success in his new ministry.

Brother Tob

 

Radio Telé Solidarité-Concours du Jeune de l’Année

Le Concours du Jeune de l’Année de la Radio Telé Solidarité continue à faire son chemin. Les Candidates et candidats continuent à s’inscrire. Le but de ce concours est de renforcer les liens de solidarité entre les jeunes

Dr Roodchel Severe est le candidat du diocèse de Hinche. Il est agé de 26 ans et un medecin resident en service social au centre de Santé (Zanmi la Santé à Cerca La Source). Bishop Guy Sansaricq continue à remercier son confrère et ami son Excellence Monseigneur Jean  Desinor qui a tout fait pour permettre aux jeunes de son diocese de participer à ce concours

Sandie Radley Cardichon est parmi les candidates  d’Haiti pour  ce concours. Elle est en 2ème Année  en Sciences Economiques à l’Université deINICA. Elle est une ancienne étudiande du Collège CIM. Elle a l’air d’une jeune femme très intelligente.

La Pastorale Haitienne de l’archidiocèse de Philadelphia a deux candidates dans ce concours

 

Frantzcia Jean  est l’une des Candidates et elle a l’air d’une jeune femme très intelligente. Elle a 20 ans et elle est dans sa deuxième année au Collège

 

Mona Cherelus , 17 ans est parmi les candidates  du concours  . Elle est parmi les jeunes  de la communauté Haitienne de l’archidiocèse de Philadelphia.

 

 

Belettie Pierre  est la candidate  du diocèse de West Palm Beach .Elle est une jeune  femme très intelligente.

Nous continuons à travailler  pour avoir un Youth talk show à la radio Telé Solidarité. Bishop Guy Sansaricq continue à exhorter les jeunes de participer au talk show de la Radio Telé Solidarité.

Brother Tob

The Haitian Youth Contest of Radio Telé Solidarité  of the Year continues to make its way. Candidates continue to register. The aim of this competition is to strengthen the bonds of solidarity between young people

Dr. Roodchel Severe is the candidate of the diocese of Hinche. He is 26 years old and is a resident doctor in social service at the Health Center (Zanmi la Santé in Cerca La Source). Bishop Guy Sansaricq continues to thank his colleague and friend, His Excellency Monsignor Jean Desinor, who did everything possible to allow young people from his diocese to participate in this contest

 

Sandie Radley Cardichon is among Haiti’s candidates for this contest. She is in 2nd year in Economics at the University of INICA. She is a former student of CIM College. She looks like a very intelligent young woman.

The Haitian Pastoral Ministry of the Archdiocese of Philadelphia has two candidates in this competition

 

Frantzcia Jean is one of them. She looks like a very intelligent young woman being 20 years old and a second year College student.

 

Mona Cherelus, 17 years old, is also among the candidates. She is among the young people of the Haitian community of the archdiocese of Philadelphia.

 

Belettie Pierre is the candidate of the diocese of West Palm Beach. She is a very intelligent young lady.

We continue to work for a Youth talk show on radio Telé Solidarité. Bishop Guy Sansaricq continues to urge young people to participate in this promising talk show.

Brother Tob

 

 

 

Proverbes

Kouto pa grate manch li

Lajan Kase Roch

Gwo vant pa di Lajan

Bel Cheve pa lajan

Pitit Tig se Tig

Good to know: Availability of US Resident Visas for November 2017.

Deacon Paul C. Dorsinville.

From US State Dept. Visa Bulletin for most countries.

FAMILY PETITIONS/ PETITIONS FAMILIALES

Spouse, Minor child(< 21), Parent of US Citizen/ Epoux/(se), Enfant mineur(< 21), Parent de Citoyen US:                                        No delay/ Pas de délai.

Adult unmarried Son/ Daughter of US Citizen/ Enfant majeur non-marié de Citoyen US:                                                                      22 Jan 2011.

Spouse, Minor child of US Resident/ Epoux/(se), Enfant mineur de Résident US:

15 Nov 2015.

Adult unmarried Son/Daughter of US Resident/ Enfant majeur Non-Marié de Résident US:                                                                     15 Nov 2010.

Married Son/ Daughter of US Citizen and family/ Enfant marié de Citoyen US et famille:                                                                                15 Aug 2005.

Sibling of US Citizen (and family)/ Frère/ Soeur de Citoyen US (et famille):

22 May 2004.

EMPLOYMENT PETITIONS/ PETITIONS DE TRAVAIL:

Priority workers/ Travailleurs prioritaires:

Exceptional ability, Graduate degrees/ Abilité exceptionelle, Diplômes avancés:

Skilled workers, Undergraduate professionals/ Travailleurs expérimentés, professionels avec moins de 4 ans d’université:

Other workers/ “Autres travailleurs”:

Specialties, S.T.E.M., Clergy, Religious workers/ Spécialités, S.T.I.M., Clergé, Travailleurs religieux:

Investors, Entrepeneurs/ Investisseurs, Entrepeneurs;

No delay/Pas de délai.

OTHER AND SPECIAL CASES (Foster Care, VAWA, Asylum, Registry, etc.):

Ad hoc.
+                        +.

Awaiting further word on Haiti-TPS, Guatemala- and Honduras-TPS, DACA, etc./ Dans l’expectation de décision sur Haiti-TPS, Guatemala- et Honduras-TPS, DACA, etc.
#.

 

 

 

Latest News-October 22, 2017

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 29TH SUNDAY IN ORDINARY TIME (Oct. 22, 2017)

Isaiah 45, 1 + 4-6; Psalm 96; 1 Thessalonians 1, 5-6; Matthew 22, 15-21  

 

                                                                                                                                             By +Guy Sansaricq

 

In today’s Gospel excerpt, we admire Jesus’ famous response to the Pharisees “GIVE TO CAESAR WHAT BELONGS TO CAESAR AND TO GOD WHAT BELONGS TO GOD.”

 

The very tricky Pharisees had asked Jesus if the people should pay taxes to the hated occupying Roman government. Should Jesus answer YES to the question, he would at once be denounced as an enemy of his own nation. On the contrary, should he respond NO, the oppressive Roman army would surely execute him as a political trouble maker! Jesus displayed great wisdom in his response.

 

He stated: “Give to Caesar what belongs to Caesar.” In every society, there is a political system that has its rights and duties. Therefore, citizens no matter the circumstances are bound to certain inescapable obligations. This principle is undeniable!

 

He added: “GIVE TO GOD WHAT’S BELONG TO GOD.” That basic principle is too frequently ignored.  When we chose to HONOR GOD in the first place, all subsequent decisions flow readily from that fundamental option. Then Peace, harmony and happiness flourish in human society.

 

Jesus thus dodged the trick of the Pharisees by a simple statement of enlightening principles while avoiding to enmesh himself into messy political debates. We too must learn to stress in the first place the guiding principles of our faith and let all our practical decisions concord with them. 

 

MEDITATION SUR LES LECTURES DU 29éme DIMANCHE SIMPLE (22 Octobre 2017)

 

 

Les Pharisiens, voulurent tendre un piège à Jésus. Ils lui demandèrent si les juifs devaient payer la taxe arbitrairement imposée par le gouvernement Romain. Ils se disaient que si Jésus répondait OUI, il perdrait immediatement la faveur du peuple qui détestait les Romains. Si au contraire Jésus répondait NON, alors ils le dénonceraient aux autorités Romaines qui ne manqueraient pas d’arrèter et d’executer Jésus comme rebelle. Les Romains éliminaient dans le sang toute opposition.

 

Jésus répondit à cette question piégée par cette declaration très connue “RENDEZ À CESAR CE QUI EST À CESAR et à DIEU ce qui est à DIEU!”  Essayons de pénéter la SAGESSE de cette declaration.

 

D’abord, Rendez à César…” L’état dans tous les pays a des droits qu’‘il faut honorer. Jésus ne vient pas nous dicter le detail de tous les décrets politiques des états du monde. A nous d’exercer notre discernement. Mais en toute circonstance, un ordre social est necessaire et la justice doit ètre respectée. C’est indéniable!

 

À cette première déclaration Jésus en ajoute une autre “RENDEZ À DIEU CE QUI EST À DIEU!” C’est le principe le plus important que beaucoup ont tendance à ignorer, peut-ètre nous-mèmes aussi. Quand l’on honore DIEU, la méchanceté, la ruse mensongère, les idées meurtrières, la jalousie, l’injustice disparaissent inévitablement.  La paix sociale, l’harmonie et le Bonheur des peuples découlent en premier lieu de cette ouverture du Coeur à DIEU. Les Pharisiens sans doute n’ont pas compris cette lecon primordiale.

Mais, toi-mème accueille la dans ton Coeur!  En toutes choses, la première place est à Dieu!

Bishop Sansaricq

 

Pensée de la semaine: On apprend peu par la victoire, mais beaucoup par la defaite

Thoughts of the week: We learn little by victory, but much by defeat

Pensamientos de la semana: aprendemos poco por la victoria, pero mucho por la derrota

 

 

 

Entretien avec Sr Bruno FDM

 

Radio Telé Solidarité etait très heureux de rencontrer Soeur Bruno pour un entretien à la radio Telé Solidarité.  Sr Bruno  est une soeur de la congrégation des Filles de Marie et elle a plus de 50 ans dans la vie religieuse. Elle est parmi les lumières de la pastorale Haitienne du diocèse de Rockville Centre

 

Soeur Bruno est originaire de St Marc, la ville natale du Regretté President d’Haiti Jean Nicholas Nissage Saget, L’un des chefs d’etats qui a dirigé Haiti avec beaucoup de sagesse . Arrivé à la fin de son mandat,  le president Sajet a remis le pouvoir sans hésiter entre les mains du conseil des ministres et se retira dans sa ville Natale  St Marc ou il mourut le 7 Aout 1880.

Le Diacre  Rodrigue Mortel, directeur de la propagation de la Foi de l’archidiocèse de Baltimore est parmi les hommes celèbres de la ville de St Marc. Ce grand philantropiste continue à faire tout ce qui depend de lui pour accompagner les plus pauvres de sa ville natale et ses environs au niveau de l’education.

Soeur Bruno,  cette passionnée de l’education  nous a parlé de sa ville natale, de son grand amour pour les jeunes et de son ministère comme religieuse de la congregation des Filles de Marie. Elle etait directrice du Collège Coeur Immaculée de Marie CIM pendant 20 ans. Elle a formé plusieurs generations et beaucoup de ces anciennnes etudiantes  sont des chretiennes de foi  Catholique  et sont en de très bonne position soit en Haiti soit dans la diaspora.

Soeur Bruno a deja 15 ans à la Paroisse Ste Brigitte à Westbury. Elle a beaucoup travaillé avec les jeunes de la Paroisse de Ste Brigitte.Elle prepare les jeunes à la première Communion  et à la confirmation. Elle a donné  un cours de ESL aux adultes de la communauté Haitienne qui desiraient avoir une certaine  formation en Anglais.   Elle est très aimée et respectée au sein de la communauté Haitienne de Westbury.

 

À  la fin  de son entretien elle a encouragé le peuple de Dieu à supporter  le travail  de la radio Telé Solidarité  et elle exhorta les Anciennes étudiantes des soeurs de la Congrégation des filles de Marie à supporter le projet de scholarship pour les jeunes demunis d’Haiti. Pour écouter l’entretien de Sr. Bruno clicquer sur ce lien: https://youtu.be/E0mihMwk4GY

Brother Tob

Interview with Sr Bruno FDM

 

Radio Telé Solidarité was very happy to meet Sister Bruno for an interview on the radio Telé Solidarité. Sister Bruno is a sister of the Congregation of the Daughters of Mary who has more than 50 years in religious life. She is among the lights of the Haitian pastoral of the diocese of Rockville Center

 

Sister Bruno is a native of St Mark, the birthplace of the late President of Haiti Jean Nicholas Nissage Saget, one of the heads of state who led Haiti with great wisdom. At the end of his term, President Sajet handed over his seat without hesitation to the ministerial council and retired to his native city of St Mark where he died on August 7, 1880.

Deacon Rodrigue Mortel, director of the Propagation of the Faith of the Archdiocese of Baltimore is among the famous men of the city of St Mark. This great philanthropist continues to do everything he can to accompany the poorest children  of  his hometown and its surroundings and he continues to help them to have a good  education

Sr. Bruno, a passionate of education, told us about her hometown, her great love for young people and her ministry as a religious  of the Congregation of the Daughters of Mary. She was Director of CIM of Haiti  for 20 years. She has trained several generations and many of these senior students are Christians of Catholic faith and are in very good position either in Haiti or in the diaspora.

Sister Bruno has already served for 15 years at St Brigid Parish  in Westbury. She has worked extensively with the young people of the Parish . She prepares young people for the First Communion and Confirmation. She gave an ESL course to adults in the Haitian community who wanted to have some training in English. She is very much loved and respected within the Haitian community of Westbury.

 

At the end of her interview she encouraged the people of God to support the work of Radio Telé Solidarité and she exhorted the former students of the sisters of the Congregation of the Daughters of Mary to support the project of scholarship for the young people of Haiti of her congregation . To listen to the interview of Sr. Bruno click on this link: https://youtu.be/E0mihMwk4GY

 

Brother Tob

Fête Ste Therèse d’Avila

Radio Telé Solidarité etait très heureux de couvrir en direct  la fête de Ste Terèse d’Avila à  cette Paroisse du même nom du diocèse de Brooklyn. Le Celebrant et l’Homeliste fut Son Excellence Le Très Reverend Monseigneur Bernadito Auza, le representant du Saint Père aux Nations Unis

 

Le Père St Charles Borno , directeur de la Pastorale Haitienne du diocèse de Brooklyn  est le Curé de cette Paroisse depuis neuf ans. Il continue a faire tout ce qui depend de lui pour faire avancer le peuple de Dieu  de la Paroisse de Ste Therèse dans la bonne direction

La Chorale de la Paroisse de Ste Therèse a bien performé à cette celebration Eucharistique. Le Père Borno a beaucoup félicité sa chorale . Chanter c’est toujours prier 2 fois.

 

Monseigneur  Bernadito Auza  ce grand ami du peuple Haitien etait très content de venir presider cette celebration Eucharistique. Dans une homelie en 3 langues  il a mis l’accent sur le 143ème Anniversaire de la fondation de cette Paroisse et sur la vie  de Ste Therèse D’Avila Il fut très applaudi à la fin de son homelie

 

Monseigneur Auza a eu un court entretien avec Monseigneur Guy Sansaricq pour les telespectateurs et Telespectatrices de la Radio Telé Solidarité. Dans cet entretien il a parlé du nouvel Archevêque de Port au Prince  Son Excellence Monseigneur Max Mesidor. Il a une très bonne relation avec Monseigneur Max Leroy Mesidor pendant son ministère en Haiti  comme Nonce Apostolique en Haiti. Clicquer sur ce lien pour entendre son entretien: https://youtu.be/VVrkjkX-VOQ

La Paroisse Ste Thèrèse D’avila a 3 communautés de foi. La communaute Haitienne est très visible à la Paroisse Ste Therèse avec une messe en creole bien animée  chaque Dimanche. La celebration se termina par une gentille reception . Pour écouter cette messe clicquer sur ce lien: https://youtu.be/ZpjzRvxsBbY

Brother Tob

Feast of St. Therese of Avila

Radio Telé Solidarité was very happy to cover live the feast of St. Teresa of Avila at the Parish of St. Teresa of Avila in the diocese of Brooklyn. The Celebrant and the Homilist was His Excellency The Most Reverend Archbishop Bernadito Auza, Apostolic Nuncio and Permanent observer of the Holy See to The United Nations

 

Father St Charles Borno, Director of the Haitian Pastoral Ministry of the Diocese of Brooklyn, is the Pastor of St Teresa of Avila . He is in his 9th year as Pastor . He continues to do all that depends on him to provide guidance and inspiration to his flock. The Choir of the Parish of St. Therese performed well at this Eucharistic celebration. Father Borno warmly congratulated them. Singing is always like  praying twice.

Archbishop Auza this great friend of the Haitian people was very happy to come and preside this Eucharistic celebration. In a homily in 3 languages ​​he emphasized the 143th Anniversary of existence of this Parish and on the feast of St. Teresa of Avila He was very applauded at the end of his homily

 

Archbishop Auza had a short interview with Bishop Guy Sansaricq for the viewers of Radio Telé Solidarité. In this interview he spoke of the new Archbishop of Port au Prince His Excellency Archbishop Max  Leroy Mesidor He had a very good relationship with Bishop Max Leroy Mesidor in his  former  role as Nuncio in Haiti. Click on this link to hear its interview: https://youtu.be/VVrkjkX-VOQ

 

The Parish of St. Teresa of  Avilla has 3 communities of faith. The Haitian community is very visible with a lively Creole Mass every Sunday.

The celebration ended with a nice reception. To listen to this Mass click on this link: https://youtu.be/ZpjzRvxsBbY

 

Brother Tob

Entretien avec Jenessa Polynice

 

Radio Telé Solidarité etait très heureux d’avoir un entretien avec Melle Jenessa Polynice, l’une des étoiles de la communaute Haitienne à Manhattan  et l’une des participantes du Youth Rally du 26 Aout à la Paroisse de Ste Therèse de Lisieux

Jenessa est née aux États Unis, elle parle couremment le creole et elle a un baccalaureat en Études Africaines. Elle compte avoir sa maitrise. Elle nous fit savoir qu’elle a fait une très bonne experience au rally des jeunes du mois d’Aout ou elle s’est faite de nouvelles amies. Elle encourage les leaders à se rencontrer le plus tot que possible pour preparer un autre Youth Rally

Elle nous a parlé aussi des jeunes de sa Paroisse, les problèmes et les defis des jeunes de la communaute noire de New York. Elle est prête à apporter sa contribution au Youth Talk Show de la  Radio Telé Solidarité.

Jenessa est très dynamique, intelligente et spirituelle. Elle est parmi les cadeaux de Dieu àla Pastorale des jeunes de la communaute Haitienne. Clicquer sur ce lien pour ecouter Jenessa: https://youtu.be/h62lU6EeCn4

Brother Tob

 

Interview with Jenessa Polynice

 

Radio Telé Solidarité was very pleased to have an interview with Ms. Jenessa Polynice, one of the stars of the Haitian community in Manhattan and one of the participants of the Youth Rally of August 26 at the Parish of St. Teresa of  Lisieux

Jenessa was born in the United States, she speaks creole and she has a bachelor degree in African Studies. She plans to have her master degree. She let us know that she  had a very good experience at the youth rally of August 26 of Radio Telé Solidariré where she made new friends. She encourages leaders to meet as soon as possible to prepare another Youth Rally

She also spoke to us about young people in her parish, the problems and challenges of young people in New York’s black community. She is ready to contribute to the Youth Talk Show of Radio Telé Solidarité.

Jenessa is very dynamic, intelligent and spiritual. She is among the gifts of God to the Youth Ministry of the Haitian community Click on this link to listen to Jenessa: https://youtu.be/h62lU6EeCn4

 

Brother Tob

Proverbes

Mizè pa jan m tombe sou Pie Bwa

Ak Pasyans wa wè Trip Foumi

Lhè Chat pa la rat fè Bal

Raje gen Zòrèy

Yon Sèl dwèt pa manje Kalalou

Ti rat pa jan m fèt san Ke

Latest News-October 15

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 28th SUNDAY IN ORDINARY TIME (Oct. 15th, 2017)

Isaiah 25, 6-10; Psalm 23; Philippians 4, 12-14 +19-20; Matthew 22, 1-14   

By +Guy Sansaricq

 

In today’s words, Heaven is compared to a wedding party where all are invited. However, some people turn down the invitation. Their own business is their sole concern. Blinded by selfish views, they close their ears to God’s loving voice. These simply disqualify themselves for heaven, for earthly happiness is all they want. Out they go!

 

However the wedding party must go on. Then, others are called in. Yet, one guest showed up entering the hall without “a wedding vestment.” He is mercilessly cast out into the darkness outside where there is wailing and grinding of teeth. This image of the “wedding garment” highlights the necessity for us to be in the STATE OF GRACE at the time of death.  God cannot be fooled. Only those with a “contrite and sincere heart” will gain access to him.   

 

The reference to “the darkness outside” where there will be “wailing and grinding of teeth” clearly points to hell. We need to know that the refusal of God’s invitation to a life of righteousness is no insignificant matter. As intelligent creatures provided with a mind and a free will, we are challenged to freely CHOSE our eternal destiny. We are not treated as children but as responsible adults.

 

Darkness will be the fate of those who reject the LIGHT. A FREE and WHOLE HEARTED ACCEPTANCE OF GOD’S INVITATION TO ETERNAL LIFE DETERMINES ONE’S SALVATION. To enter heaven, one’s consent, that is CONVERSION, is an absolute requirement.

 

MEDITATION SUR LES LECTURES DU 28ème DIMANCHE SIMPLE (15 Octobre 2017)

Ecoutons aujourd’hui la parabole de la FETE DES NOCES. C’est à cela que Jésus compare le ciel, une fète débordante de joie. L’invitation est lancée à tous. Mais voila que beaucoup la  refusent. Ils sont interessés à leurs seules affaires et ferment l’oreille aux appels de Dieu. Ils choisissent ainsi librement de s’exclure de la salle de fète c’est à dire le ciel!

 

Le maître des noces, respectant leur refus, élargit son invitation à d’autres. Mais, voici que dans la foule des nouveaux arrivés, un individu se présente “sans la robe de noces.” Il est immédiatement jeté dans “les ténèbres” où il y a “pleurs et grincements de dents.”

 

Pourquoi ce traitement sévère et brutal se demande-t-on? Cette image a pour but de mettre en lumière le fait que l’admission au ciel n’est pas automatique. Il y a quand mème des exigences. “La robe nuptiale” symbolise l’état de grace.” On n’entre pas au ciel avec des péchés au Coeur. LA CONVERSION est une condition irréversible au salut éternel.

 

Admettre le péché dans sa vie c’est choisir les ténèbres et refuser la lumière. Notre destinée éternelle dépend des choix que nous faisons aujourd’hui. Refuser la conversion n’est pas une petite affaire. Jésus nous prévient de ne pas jouer avec le feu. Choisissons de le suivre de tout Coeur car sa promesse c’est la VIE, LA JOIE ET LA VICTOIRE ÉTERNELLES!                           

Bishop Sansaricq

Pensée de la Semaine: La paix naît de la prudence; et de la paix, l’abondance.

 

Thought for the Week: Peace is born of prudence; and abundance from peace.

Pensamiento para la Semana: La paz nace de la prudencia; Y de la paz, abundancia.

 

 

 

Roselande Louis-A Young Star of the Haitian Community

Radio Telé Solidarité continues to try its very best to advance in the project of a broadcast for Young People.  The program will be broadcast through Cable Vision and Optimum.

Roselande Louis, one of the many young adults of the community whom God has gifted, has agreed to write a proposal for this project. In an interview with Bishop Sansaricq for the viewers of Radio Telé Solidarité . We have always tshe shared some of her insights which keeps her hopeful and focused.

  • In life it is never too late to realize one’s dreams.
  • Sometimes it can take time to succeed but the important thing is to be consistent and persevering.
  • There is no free lunch for “minorities.”
  • We must work hard and with others in the interest of our community.

 

Roselande is a young adult from the Haitian community who was born in Brooklyn. From her childhood she took her studies seriously. She has already completed her university studies. She was one of the Young People of the Year of Radio Telé Solidarité. She understands the importance of working collaboratively with the staff of Radio Telé Solidarité to advance the cause of the Youth at Radio Telé Solidarité

In her interview with Bishop Guy Sansaricq she urged young people to take an active part in this Youth Talk Show. We would like to have high school kids and colleges Students to participate. The aim of this broadcast is to allow young people to dialogue and to strengthen the links between them. The big question to be asked is “How can the Church better accompany young adults as they prepare to make their dreams for the future a reality?”

 

Since the contribution and support of spiritual leaders is crucial to the success of this project, Bishop Guy Sansaricq will be sending a letter to some spiritual leaders to inform them of the project of this talk show for youth on our TV channel.

Radio Telé Solidarité was much honored to have Roselande participate in an interview with Bishop Sansaricq .To listen to her interview click on this link: https://youtu.be/FzPzRXtQUws

 

Brother Tob

La radio Telé Solidarité continue à faire tout ce qui depend d’ elle pour avancer dans son projet d’avoir une emission pour les Jeunes à La Radio Telé Solidarité. Cette emission sera diffusée  à Cable Vision et à Optimum.

Roselande Louis , l’une des jeunes étoiles de la communauté a accepté d’ecrire un proposal pour cette emission . Elle a accordé   un entretien  à Bishop Sansaricq pour les telespectateurs et Telespectatrices de la Radio Telé Solidarité

Dans la vie il n’est jamais trop tard pour realiser ses rêves. Parfois cela peut prendre du temps, l’important  c’est d’être consistant et perseverant. Bien sur, pour les minorités  visibles il  n’y a pas de cadeau. Nous devons accepter de travailler très fort et de nous asseoir ensemble dans l’interêt de notre communauté

 

Roselande est une jeune  de la communauté Haitienne qui est née à Brooklyn. Dès son enfance elle a pris ses etudes au serieux. Elle a deja terminé ses etudes universitaires. Elle etait l’un des Jeunes de l’année de la Radio  Telé Solidarité. Elle a compris  l’importance   de travailler main dans la main avec le personnel de la Radio  Telé Solidarité pour faire connaitre les problèmes et les defis des Jeunes à Radio Telé Solidarité

Dans son entretien avec Bishop Guy Sansaricq elle  exhortait les jeunes à prendre une part active  à cette emission. On aimerait avoir des jeunes  des écoles secondaires et des colleges pour cette emission.

Le but de cette emission est de permettre aux jeunes de dialoguer  et de reserrer les liens entre eux. La Grande question  à se poser: Comment  L’Eglise peut mieux accompagner les jeunes  en les aidant à realiser leurs rêves?

 

Bishop Guy Sansaricq pense envoyer une lettre  aux leaders spirituels pour les informer de  ce projet d’emission  pour les jeunes à la Radio Telé Solidarité. La contribution et le support  des leaders Spirituels sont très importants pour la reussite de ce projet

Le Personnel  de la Radio Telé Solidarité est très honoré d’avoir Roselande pour cet entretien. Pour écouter son entretien clicquer sur ce lien: https://youtu.be/FzPzRXtQUws

Brother Tob

 

SHINING STAR DINNER IN BROOKLYN

 

The Catholic Brooklyn Migration Office held its annual “SHINING STAR DINNER” this past Friday, October 6th at the Gargiulo Restaurant, in Coney Island Brooklyn. There were 500 persons in attendance. Each ethnic community selects one of its members as the “shining Star” of the year. Each community also strives to bring a minimum of 25 of its members to the party.

 

There are some forty organized Catholic Ethnic groups in the Diocese of Brooklyn. This is why two SHINING STARS parties are held every year. The one on October 6th was the first one.

 

The person selected by the Haitian Apostolate this year is Ms. Patricia Brintle who is an artist painter of good renown whose paintings are very appreciated on the market. Yet what is fascinating about this native of Haiti is her dedication to her country of birth. Do you know that at least once and sometimes two or three times a year she undertakes trips to Haiti with a team of six to ten professional friends for the purpose of repairing broken Churches or Schools in the inner country. The materials of construction are arranged to be on the site prior to their arrival. A team of local volunteers are also lined up as laborers. The engineers and construction managers who escort Mrs. Brintle supervise the operation which is managed in such a way as to be completed within six days.

 

This group goes to the most remote areas of Haiti such as the small island of Cayimite accessible only by small fishing boats.  During their stay in Haiti they eat the local food, sleep in cramped quarters and receive no stipends.

 

Ms. Brintle has been doing these missionary trips for more than ten years. More than twenty-five country schools, chapels and clinics have benefitted from her unbelievable zeal.

 

She is a Catholic woman we can really be proud of as she exemplifies the spirit of the Gospel.

 

***********************************************************

 

Le Vendredi 6 Octobre de cette année, Le bureau Catholique  “Brooklyn Diocese Migration Office” a tenu son premier gala annuel. En effet comme il y a à peu près quarante groupes ethniques offciellement reconnus par le Diocese de Brooklyn, deux galas se célèbrent annuellement au cours desquels, chaque groupe ethnique choisit l’un de ses membres comme “étoile” de l’année.

 

Chacune de ces soirées rassemble à peu près 500 participants.

 

Cette année le choix de la communauté Haitienne s’est porté sur Madame Patricia Brintle connue sur le marché newyorkais comme artiste peintre. Mais ce n’est pas à cause de ses remarquables talents d’artiste que le choix de l’Apostolat Haitien s’est porté sur elle mais plutot à cause de son dévouement exceptionnel pour Haiti son pays natal. Depuis de nombreuses années elle organise des voyages éclairs en Haiti au cours desquels elle dirige des reconstructions de chapelles de campagne, d’écoles ou de cliniques. Elle se fait accompagner par des amis experts en construction, envoie d’avance tous les matériaux de construction et une fois sur les lieux dirige elle-mème les travaux de concert avec ses amis experts. Généralement, tout se fait dans une semaine.  Les gens du lieu apporte leur concours à l’opération.

 

Mme Brintle se rend dans les endroits les plus reculés. Parfois il s’agit de mettre un toit sur un edifice en mauvais état, paarfois construire toute une façade d’un edifice en risqué de s’effondrer.

 

Mme raconte comment une fois elle prit une petite embarcation de pècheurs pour se rendre sur l’le de la Cayimette dans la Grande Anse. Les vagues d’une mer bouleversée ont faille renverser le frèle esquif.

 

Mme Brintle se signale comme une catholique dont nous pouvons ètre fiers. Son exemple illustre les enseignements de l’Evangile.

Bishop Sansaricq

Interview with Bishop Sansaricq

The weekly bulletin is delighted to have an interview with Bishop Guy Sansaricq, director of the National Center of  The Haitian Apostolate and Chairman  of Radio Telé Solidarité

Question:

Your opinion about the young adults rally of August 26, 2017 at St. Teresa of Lisieux.

 

Response: 

The Haitian Apostolate has held numerous youth rallies over the years even last year we held one  at the church of Our Lady of Miracles in Brooklyn.

Yet the latest one was very special.

  1. Because we had significant delegations from distant areas for instance some 6o people came from Boston, 20 from Washington, D.C., close to 30 from Camden, NJ in addition to those who came from other areas of New Jersey, Long Island and then Brooklyn and Queens. So, we turned out to have an attendance of some 150 young adults.

 

  1. One of The keynote speaker appeared on Skype and that was quite interesting.

 

  1. These youths were broken down in small group discussions that provided exciting exchanges between youth who had not met each other before. Some important insights came out of these break-out groups.

 

  1. The artistic shows from the various groups were surprisingly good and produced great joy.

 

All together the rally was very positive and well received by the youth.

 

Question 2:

What is the follow-up of this youth rally?

 

Response:

The follow-up is still in the process. A group of five or six very dedicated youth leaders from various areas have worked very hard to prepare the rally. They were also the leaders of the break-out groups.  Hopefully they have collected the emails of most of the participants.  Definitely they will be talking again to develop a good follow-up program but the first follow-up is the decision to have a youth talk show on our Solidarite network and also on some channels that we are close to obtaining on cablevision and optimum network. We will select young adults from many areas to participate actively in the televised talk shows.

 

Question 3

Tell us more about the project of the youth talk show at Radio Solidarite and also how the young group leaders can help in the is project.

 

 

 

Response:

This youth Radio And TV Talk Show requires a lot of works  and we at the center suffer terribly from a shortage of personnel.  The bulk of the work falls on the shoulders of one person Bro. Tob.  We desperately need volunteers from all over who can help us with telephone calls so let this be the cry for help. Nothing great can be achieved without the combined effort of many!

That is a major challenge we need to overcome!

 

Question 4

Tell us why the youth represent the hope of the Catholic Church and how can the Haitian Apostolate help the youth to fulfill their dreams?

 

Response:

The youth is not simply the hope of the Catholic Church. The youth is the hope of every community of every nation and of the world. Any community that overlooks the youth is simply blind sighted.

The Church certainly helps the youth fulfill their dreams as she passes on to them among other things the enlightening messages of the Gospel and gives them access to the source of special energies provided by communion with Christ Jesus.

 

Question 5

Why should young adult learn to listen more and talk less?

 

Response:

That is true not for young adults only but also for everybody. Even in political circles opposing parties frequently don’t listen to the viewpoints of their opponents.  All of us need to listen more carefully, listen to our partners in conversion. Through better communication, mutual understanding and esteem will spread. Greater peace will be the result.

Thank You Bishop Sansaricq for agreeing to answer my questions for the readers of the Weekly Bulletin of The National Center

Brother Tob

 

 

 

 

 

 

23rd Anniversary of the Radakka Group – A New President

 

On Sunday October 8th, I was very happy to cover the Closing Mass of the 23rd Anniversary of the Radakka Group at the Holy Innocents Parish (the Diocese of Brooklyn.) Father Pascal Louis is the administrator of the parish. Father Gerard Dumont was the celebrant and homilist at this Eucharistic celebration.

 

First of all, I would like to thank Father Pascal Louis, who has always extended a warm welcome to Radio Telé Solidarité. He always encourages us to move forward despite the difficulties on our path. Father Pascal is among the Haitian priests ministering in the diocese of Brooklyn.

The Radakka Prayer Group is one of the best prayer groups in the Haitian apostolate of the diocese of Brooklyn. The members of Radakka link prayer with action because faith without works is dead. They support several schools in Haiti and helps several school children to pay their school fees.

 

I was lucky to meet the new President of Radakka, Dr. Farah Jean, for an interview with Radio Telé Solidarité. In her interview she spoke about her priorities for her 2-year term. Doctor Farah wants to continue the work of her predecessor, Brother Reginald Magloire, one of the founders of this group who continues to do everything he can to ensure the faithfulness of Radakka to its mission. The National Center of the Haitian Apostolate wishes Dr. Farah and her council great success in their mission. Click on this link to listen to Dr. Farah’s talk: https://youtu.be/qdh5xVIBPIw

In his very eloquent homily, Father Dumont identified some of the evils that ravage our world. Man is a wolf for man and everything is good for success on earth. We forget that we must leave this land without bringing anything. He exhorted the people of God to work together for the well-being of all the members of our community.

Acknowledging the 23rd Anniversary of Radakka during his homily. He emphasized that 23 years is not 23 days.  Though everything was not rosy during these 23 years, the wonderful people who work for Radakka understood the importance of persevering despite difficulties.  As a result their work has yielded great fruit. Father Dumont noted that when groups come together to accomplish a task they cannot please everyone.  Jesus Christ had enemies because He could not please everyone.  The congregation applauded Father Dumont vigorously at the end of his homily

 

The Haitian Choir of the Parish of Holy Innocents did a great job of leading the congregation in prayerful singing during the Eucharistic celebration. The Staff of the Weekly Bulletin of the National Center continues to wish a “Very Happy Anniversary” to Radakka. To listen to the Mass click on this link: https://youtu.be/V6gBE2Z8GXA

Brother Tob

23 ème Anniversaire du Groupe Radakka –Une Nouvelle Presidente

 

J’etais très content de couvrir la messe de cloture  du 23ème Anniversaire  du Groupe de Radakka  à la Paroisse Holy Innocents du diocèse de Brooklyn le Dimanche 8 Octobre 2017 pour les Telespectateurs et Telespectatrices de la Radio Telé Solidarité. Le Père Pascal Louis est l’administrateur de cette Paroisse. Le Père Gerard Dumont était le celebrant et l’homeliste de cette  celebration Eucharistique

 

De prime Abord  permettez moi de remercier le Père Pascal Louis, l’administrateur de la Paroisse Holy Innocents qui a toujours reservé un tres bon accueil au personnel de la Radio Telé Solidarité. Il nous encourage toujours à aller de l’avant malgré les difficultés inévitables du chemin. Le Père Pascal est parmi les prêtres Haitiens qui exercent leur ministère au diocèse de Brooklyn.

Le groupe de Prière Radakka est parmi les meilleurs groupes de prière de la pastorale  Haitienne du diocèse de Brooklyn. Les membres du groupe Radakka lient la prière à l’action car la foi sans les oeuvres est une foi morte. Il supportent plusieurs écoles en Haiti et aident plusieurs ecoliers en Haiti à payer leur ecolage.

J’ai été chanceux de rencontrer la nouvelle Presidente du Groupe Radakka  Dr Farah Jean pour un entretien à la Radio Telé Solidarité. Dans son entretien elle nous a parlé de ses  priorités pour son mandat de 2 ans. Docteur Farah  veut  continuer le travail de son predecesseur, Frère Reginald Magloire, l’un des fondateurs de ce groupe et qui continue à faire tout ce qui depend de lui pour assurer le progres du groupe. Le Bulletin Hebdomadaire du Centre National De l’Apostolat  Haitien souhaite du succès au Docteur Farah et son conseil pour ce mandat. Clicquer sur ce lien pour ecouter l’entretien du Docteur Farah: https://youtu.be/qdh5xVIBPIw

 

 

Le Père Dumont était  très eloquent dans son homelie ou il a mis l’accent  sur les maux  qui ravagent notre monde. L’Homme est un loup pour l’homme et tout est bon pour avoir  du succès sur terre. Mais nous oublions que nous  devons laisser  cette terre sans rien apporter. Il exhorta le peuple de Dieu à travailler et à s’asseoir ensemble pour la bonne marche de notre communauté. Il a mentionné le 23ème Anniversaire du groupe  Radakka dans son homelie.  Il continua pour nous dire que 23 ans n’est pas 23 jours. C’est sur que tout n’etait pas rose au cours de ces 23 ans mais ces gens la ont compris l’importance de perseverer malgré les difficultés. Le Père Dumont mentionna qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et on doit toujours se rappeler que même Jesus Christ avait des ennemis car il n’arriva pas à plaire à tout le monde. Le Père Dumont fut très ovationné à la fin de son homelie

 

La Chorale Haitienne  de la Paroisse de Holy Innocents a bien performé à cette celebration Eucharistique. Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire du Centre National  continue à souhaiter  un très bon anniversaire au  groupe Radakka.  Pour écouter cette messe clicquer sur ce lien: https://youtu.be/V6gBE2Z8GXA

Brother Tob

 

 

 

Solidarité – Long Island and Brooklyn -Flash

 

 

 

Radio Telé Solidarité has expanded its programming with a program which will broadcast every Wednesday evening from 5: 00PM to 7: 00PM on Cable Vision channel 115 in Long Island. These broadcasts began on Wednesday, October 4, 2017 so we invite people from Long Island to tune in to Cable Vision Channel 115 every Wednesday from 5:00 PM to 7:00 PM. We have also an hour   every Friday from 7:00 PM to 8:00 PM on Optimum and Verizon of Brooklyn. So we invite you to watch the Haitian Show every Friday at

Channel
(watch exclusively in Brooklyn)
è §  Spectrum (formerly Time Warner) 34

§  Optimum (formerly Cablevision) 67

§  RCN 82

Channel
(watch throughout NYC)
è §  Verizon FiOS 42
Watch via streaming
(anywhere in the world)
è §  BRICartsmedia.org/1

 

 

Solidarite-Flash

La Radio Telé Solidarité commence à prendre une nouvelle extension avec ses programmes qui commencent  à passer  chaque Mercredi soir de 5:00Pm à 7:00hres pm au channel 115 de Cable Vision à Long Island. Ces emissions ont commencé le Mercredi 4 Octobre 2017. Donc nous invitons les gens de Long Island de prendre le channel 115 de Cable Vision chaque Mercredi de 5:00 pm à 7:00 pm. Nous avons une heure chaque Vendredi de 7:00Pm à 8:00Pm  pour la communauté Haitienne de Brooklyn  à Ptimum et Verizon.   Ainsi donc  nous invitons la vibrante communaute Haitienne de Brooklyn  à regarder notre emission special sur les Canaux Suivants:

Channel
(watch exclusively in Brooklyn)
è §  Spectrum (formerly Time Warner) 34

§  Optimum (formerly Cablevision) 67

§  RCN 82

Channel
(watch throughout NYC)
è §  Verizon FiOS 42
Watch via streaming
(anywhere in the world)
è §  BRICartsmedia.org/1

 

Nous travaillons pour avoir d’autres heures. Vous vous informerons au moment opportun.

Brother Tob

 

 

 

 

Diocese of Hinche-Interview with Father Elan Benjamin

 

The Staff of Radio Telé Solidarité in its great desire to meet the Builders   of faith met Father Elan Benjamin, the administrator of the Parish of St. Catherine of Siena in the diocese of Hinche. This parish is located at Carrefour Peligre at the bottom of the department of Placeau Central. Father Benjamin is a native of the commune of Cerca La Source, located at the top of the Central Plateau.

Cerca La Source is a commune very close to the Border Zone that has a population more than 119,756 inhabitants. Father Elan informed us that the population of Cerca La Source is facing a lot of difficulties.  It has no roads and infrastructure. It is a very fertile area but the inhabitants are isolated. Because of the lamentable state of the road, when there is rain the inhabitants cannot transport their food. He spoke with great sadness about the young people of Cerca La Source who have little support. Cerca La Source does not even have a single good professional school. Why do the people who remain in the remote areas of Haiti continue to be deprived of everything? They, like ourselves, are children of God. How can the Haitian elite and the Haitian state work together to help the people from the back country to have a more decent life?

Father Benjamin continued by telling us about his parish of St. Catherine of Siena. He has been the administrator of the parish for 2 years. As the first priest assigned to the parish he has a great deal of work to do.

The parish does not even have a rectory and a church. But the priority of Father Elan is to build a rectory. He continued his conversation to tell us that he welcomes at least 400 people each Sunday for the Sunday Mass. He informed us that His Excellency The Most Reverend Jean Desinor, the Bishop of the diocese of Hinche who had already visited his parish. Bishop Jean Desinor, a great friend of the National Center of the Haitian Apostolate, is a bishop very close to his priests and his faithful. The National Center of the Haitian Apostolate encourages his friends to help The Parish of St. Catherine of Siena.

We know that it is not always easy in the case of Haiti where the needs are immense. Being a builder priest is not always a gift. Sometimes these priests do not even have a rectory and they are obliged to be on all fronts to accompany their parishioners. As much as possible they continue to do their best to accompany the people of God. Finally, the Staff of the Weekly Bulletin wishes Father Benjamin success in his ministry at the Parish of St. Catherine of Siena. To listen to his interview click on this link: https://youtu.be/c9e95j_HDow

 

Brother Tob

 

Diocèse de Hinche-Entretien avec Le Père Elan Benjamin

 

Le Personnel  de la Radio Telé Solidarité dans son grand desir de rencontrer les batisseurs de foi a rencontré le Père Elan Benjamin, l’administrateur  de la Paroisse de Ste Catherine de Sienne du diocèse de  Hinche. Cette Paroisse est située  au Carrefour Peligre au bas du department de  Placeau Central.

Rappelons que le  Père Benjamin est originaire  de la commune de Cerca La Source située au Haut du plateau Central. Cerca La Source est une commune très proche de la Zone Frontalière avec  une population de 119756 Habitants. Le Père Elan nous fit savoir dans son entretien que la population de Cerca  La Source confronte de sérieuses difficultés. Cerca La Source n’a pas de route et d’infrastructure, c’est une zone très fertile mais les habitants sont abandonnés à eux même. Lorqu’il pleut avec l’etat lamentable de la route, les habitants ne peuvent pas transporter leurs denrées. Il evoqua avec tristesse le dossier des jeunes de Cerca La Source qui sont laissés pour compte. Cerca La Source n’a même pas une bonne École professionnelle. Pourquoi les Gens les plus reculés d’Haiti continuent à être privés de tout?  Ces gens la sont des enfants de Dieu comme tous les autres. Comment L’elite Haitienne et l’etat Haitien peuvent-ils travailler ensemble pour aider ces gens de l’arrière pays à avoir  une vie plus decente?

Le Père Benjamin continua son entretien pour nous parler de sa Paroisse Ste Catherine de Sienne. Il est administrateur  de cette Paroisse depuis 2 ans et en tant que Prêtre  Batisseur il a vraiment du pain sur la planche. Cette Paroisse n’a même pas un prebystère et une église. Mais la priorité du père Elan c’est d’arriver à construire un prebytère. Il continua son entretien pour nous dire qu’il accueille au moins 400 personnes chaque Dimanche pour la messe dominicale.  Il nous fit savoir que Son Excellence Monseigneur Jean Desinor, l’évêque du diocèse de Hinche a deja visité sa Paroisse. Monseigneur Jean Desinor, ce grand ami du Centre National de l’Apostolat Haitien est un évêque très proche de ses prêtres et de ses fidèles. Le Centre National de l’Apostolat Haitien  Haitien  encourage ses amis à aider La Paroisse Ste Catherine de Sienne.

Nous savons qu’il n’est pas toujours facile dans le cas d’Haiti d’apporter des changements. Les besoins sont si grands. Être un prêtre batisseur n’est pas toujours un cadeau. Parfois ces prêtres la n’ont pas où loger et sont obliges d’être sur tous les fronts pour accompagner leurs fideles. Autant que possible ils font de leur mieux pour accompagner le peuple de Dieu. Souhaitons du succès au Père  Benjamin dans son ministère à la Paroisse Ste Catherine de Sienne. Pour écouter son entretien clicquer sur ce lien: https://youtu.be/c9e95j_HDow

Brother Tob

Note de Decès

Le Père Lucien Charlot est retourné .

 

 

Nous annoncons avec peine le depart vers le ciel du Père Lucien Charlot. Né en 1931, il fut ordonné prètre à Port-au-Prince le 28 Mai 1961. Peu après il s’établit à Brooklyn où il fut pendant des années chaplain d’hopital. Il rendit l’ame le 7 Octobre à Jackson Heights Community Hospital in Homestead Fl. Malade depuis de nombreuses années, il vivait chez sa soeur à Homestead en Floride depuis plus de vingt ans.

 

Prions pour le repos de son ame et présentons nos condoléances à sa soeur Mme Marguerite Francillon et à tous ses parents et amis affectés par ce deuil. Qu’il repose en paix!

 

 

 

Rev. Father Lucien Charlot, a retired senior priest of the diocese of Brooklyn died in Florida on October 7th of this year. His funeral took place at the Church of the Sacred Heart in Homestead Fl. On October 12th. Burial will take place in Haiti.

 

He was born in the year 1931 and was ordained a priest in 1961. In Brooklyn he was a Hospital Chaplain for a number of years. Because of illness he retired more than twenty years ago and lived with his sister in Homestead Fl.

 

We offer our condolences to his sister Ms. Marguerite Francillon of 1715 35th Ave Homestead Fl.  33030

May he rest in the peace of the Lord!

 

LE COLLÈGE PASTORAL EST UN DEUIL

 

Le Collège Pastoral vous annonce avec infiniment de peine la mort de Monsieur ERIBERT SURENA, le mari  d’une ancienne étudiante du Collège “ Promotion 2014-2017”: Marie Thérèse Surena.  Monsieur ERIBERT SURENA, né le 28 Février 1940 aux Gonaives, est retourné à la maison du Père le 8 Octobre 2017.   Il sera exposé au Funeral Home: Andrew Torregossa  de 4h p.m. – 9h p.m. à l’adresse suivante : (2265 Flatbush Ave – Brooklyn, NY  11234) le Vendredi 20 Octobre de 4h – 9h p.m. Ses funérailles seront chantées le Samedi 21 Octobre  à 10h30 a.m. à L’Eglise  Saint Vincent Ferrer (925 East 37th Street – Brooklyn, NY  11210 ).

Nous reccommandons à vos humbles prières l’âme du défunt, sa famille très éprouvée par ce deuil spécialement sa femme: Marie Thérèse Surena et ses enfants: Dana Mattson et Marlon Surena; ses frères et soeurs; ses petits-enfants; ses oncles et tantes; ses neveux et nieces; ses cousins et cousines.

QUE L’ÂME DE MONSIEUR ERIBERT SURENA REPOSE EN PAIX PAR LA MISÉRICORDE DE DIEU!

 

THE PIERRE TOUSSAINT GALA IN MANHATATN

On this past Monday October 9th the diocese of New York held its annual gala in honor of Pierre Toussaint. A number of distinguished individuals received the “Pierre Toussaint Medal” because of their outstanding social commitment.

 

Brother Tyrone Davis who is in charge of the Diocesan Office of Black Ministries is the main organizer of this annual event. The gala took place of the ninth floor of the NY Athletic Club located at Columbus Circle in Manhattan. Cardinal Dolan was present.

 

It’s always moving to touch as with our fingers the stunning mark that Pierre Toussaint, that Black slave from St Domingue, left on history. He was humble, very devoted to his faith, a seeker of perfection in his profession, a marvelous husband but above all a man of heroic charity totally dedicated to serve his community.

 

We should never lose memory of his tremendous virtues rooted profoundly in his faith for Jesus. God loves to use the humble in our midst to accomplish mighty deeds. Venerable Pierre Toussaint deserves our respect, admiration and veneration.

 

 

Ce Lundi dernier 9 Octobre, le Diocèse de Manhattan NY honora la mémoire de PIERRE TOUSSAINT dans un repas au “Athlétic Club of NY” sis au Columbus Circle. Le Bureau Catholic pour l’Apostolat des Noirs, dirigé par le Frère Tyrone Davis organise cette soirée annuelle. Le Cardinal Dolan était present.

 

Au cours de cette soirée plusieurs personnages distingués furent décorés de la “Medaille Pierre Toussaint” en raison de leur engagement exemplaire dans le service social.

 

Mais ce qui doit surtout retenir notre attention c’est l’exemple lumineux de Pierre Toussaint dans la mémoire collective de l’Eglise Catholique New-Yorkaise. Pierre n’était qu’un esclave noir mais sa devotion eucharistique qui le portait à assister à la messe chaque jour, son perfectionisme dans son métier de coiffeur, ses qualités humaines exceptionnelles et surtout sa charité héroique ont fait de lui un modèle d’homme et de chrétien que noirs et blancs, riches et pauvres sont unanimes à vénérer.

 

Que son exemple de charité nous inspirent tous.

Proverbes

Lalin pa Solèy

Maladi  vini a cheval, li ale apye

Kalbas pa donnen  Joumou

Si pawòl se lajan, aksyon se lò

De Chen  apre youn zo, pa janmen dakò

 

Good To Know: JESUS AND HIS CHURCH CHALLENGE YOU AND ME.

 

Deacon Paul C. Dorsinville.

On Sunday October 8, 2017, the White House released Immigration Principles and Policies, a 70-point proposal:

– 27 suggestions on border security;

-39 improvements on enforcement;

-4 major changes to legal immigration (such as elimination of some family petition categories).

The emphasis shifts away from family reunification/ unity to timely marketable skills. DACA Dreamers  would have some relief  only in exchange for funding for a US-Mexico border wall and more Border Patrol agents.

This proposal goes against what Jesus, Pope Francis, the Bishops are saying. Bishop Joe S. Vasquez of Austin, TX, Chairman of the USCCB Committee on Migration issued on October 10, 2017 a statement urging Congress to “ensure true protection for Dreamers once and for all”, starting as follows:

“The Administration’s Immigration Principles and Policies do not provide the way forward for comprehensive immigration reform rooted  in respect for human life and dignity, and for the security of our citizens. They are not reflective of our country’s immigration past and they attack the more vulnerable, notably unaccompanied children and many others who flee persecution. Most unfortunately, the principles fail to recognize that the family is the fundamental building block of our immigration system, our society and our Church. …”(www.usccb.org, www.catholicnews.com)

Pope Francis has challenged every Catholic Christian and person of good will to share the journey in a very special way for the next two years of our brothers and sisters, immigrants and refugees, through welcome, advocacy, services and actual support.

In addition, we need to pray that our misguided “law-and-order”,”conservative”, modern-day pharisees see the light, heed God’s invitation to the wedding feast of the Kingdom  and put on the wedding garment of conversion, love of God and of the other.
+                        +

Dimanche 8 Octobre 2017 la Maison Blanche  a publié “Immigration Principles and Policies”, une proposition en 70 points:

-29 suggestions sur sécurité des frontières;

-39 améliorations d’enforcement;
-4 changements majeurs  d’immigration légale( tel qu’élimination de quelques catégories de pétition familiale).

L’emphase change de réunification/unité familiale à talents vendables du moment. Les rêveurs de DACA  auraient un peu de protection en échange de paiemnet d’un mur frontalier US-Mexique et d’une augmentation du nombre d’agents.

Cette proposition va à l’encontre de ce que Jésus, Pape Francois, les Evêques disent. S.E. Mons. Joe S. Vasquez de Austin, TX, Chairman du Comité sur la Migration de la Conférence des Evêques Catholiques Américains a émis le 10 Octobre une déclaration urgeant le Congrès “d’assurer une vraie protection des Rêveurs une fois pour toutes….”commencant sa déclaration comme suit: “Les Principes et Programmes d’Immigration de l’Administrationne ne fournissent pas une voie vers la réforme compréhensive de l’Immigration enracinée dans le support de la vie et dignité humaine, et vers la sécurité de nos citoyens. Elles ne reflètent pas le passé d’immigration de notre pays et attaquent les plus vulnérables, notamment les enfants non-accompagnés et beaucoup d’autres fuyant persécution. Le plus infortuné  est que ces principes ne reconaissent pas que la famille est le bloc fondamental de construction de nôtre système d’immigration, de nôtre société et de nôtre Eglise. …”(www.usccb.org, www.catholicnews.com).

Pape Francois a lancé le défi à chaque Chrétien Catholique et personne de bonne volonté de partager d’une facon spéciale pour les 2 prochaines années le pélerinage de nos frères et soeurs, immigrants et réfugiés par l’acceuil, l’avocacie, les services et support réel.

En addition, nous devons aussi prier pour que nos misguidés pharisiens modernes, gens de discipline absolue, conservateurs voient la lumière et acceptent l’invitation du Seigneur aux noces du Royaume et revêtent l’habit de noce de la conversion, de l’amour de Dieu et du prochain.
#                         #

 

 

Latest News-October 8 , 2017

 

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 27th SUNDAY IN ORDINARY TIME (October 08, 2017)

Isaiah 5, 1-7; Psalm 80; Philippians 4, 6-9; Matthew 21, 33-43 

 

 

By +Guy Sansaricq.

 

The short story used in today’s Gospel stresses a point central to Jesus’ message that is our participation in the BUILDING OF THE KINGDOM.

 

A large land owner, we are told, hired various groups of workers to cultivate his fields. Yet the hired men kept the crops to themselves and even beat up the owner’s servants dispatched to collect the master’s share.  The landowner, most irritated by these rebellious acts decided to send his own son to demand his legitimate profit, assuming that these nasty tenants would never dare treating his own son in a disrespectful manner. But the unscrupulous tenants killed the son.

 

We can see at once the meaning of the story. God is the land owner. The people of Israel were like the hired hands commissioned by God to build a city of justice, righteousness and peace. Yet, Israel ignored God’s directives, mistreated the Prophets and became depraved, unjust and pervert. The Father then sent his own son WHOM THEY KILLED.  Jesus is then referring to himself and his upcoming Passion on the Cross. The discourse concludes with a prophecy that CHALLENGES US today: The old tenants will be cast out and a new CHOSEN PEOPLE namely the CHURCH made up of people of every nation will now be put in charge of BUILDING GOD’S KINGDOM ON EARTH.

The KEY teaching is that we must fully DO OUR PART and actively labor in building a HOLY CITY.

Christians who are dishonest and pervert betray their vocation and jeopardize their salvation.

 

MEDITATION SUR LES LECTURES BIBLIQUES DU 27ème DIMANCHE SIMPLE (8 OCTOBRE 2017)

 

Une nouvelle parabole ouvre nos yeux sur un précieux enseignement. Il s’agit de l’histoire bien connue des travailleurs brutaux et homicides d’un champ de raisins. Le propriétaire de la vigne les avaient employés pour qu’ils cultivent ses terres.  Mais ces ouvriers malhonnètes gardèrent pour eux mèmes l’argent de la récolte et malmenèrent SAUVAGEMENT les serviteurs du maitre qui venaient réclamer les droits du propriétaire. Celui-ci, indigné de leur inadmissible conduite, décida d’envoyer son propre fils pour régler l‘affaire.  Il se disait que ces paysans rebelles n’oseraient pas tenir tète à son fils. Mais au contraire, ceux-ci le tuèrent sauavagement escomptant ainsi s’emparer de la vigne.

 

Saisissons les sens de cette histoire. Le peuple d’Israel avait été choisi par Dieu pour batir une nation

où règnerait la crainte de Dieu, la justice et la paix.  Mais ce peuple rejeta la Parole de Dieu et persécuta les Prophètes du Seigneur. Dieu dans le but d’accomplir son projet de justice et de sainteté envoya sur terre SON PROPRE FILS, JÉSUS.  Mais ce peuple pervers tua le FILS.

 

Cette parabole se conclut par une prophétie: le projet de Dieu, qui est la construction d’une royaume de justice et de paix sur la terre sera arraché des mains des détenteurs de la PREMIÈRE ALLIANCE ET REMIS À l’EGLISE QUI RECOIT LA MISSION D’INSTAURER LA CRAINTE DE DIEU ET L’EXTENSION DE LA JUSTICE ET DE LA PAIX SUR TOUTE LA SURFACE DE LA TERRE.

 

La mort du Christ inaugure un NOUVEAU RÉGIME. L’EGLISE recoit une grandiose mission. NOUS DEVONS TOUS ENSEMBLE ASSUMER UNE TACHE. DIEU RÉCLAME NOTRE COLLABORATION. Nous n’avons pas le droit de rester inactifs et irresponsables. La mission inaugurée par le Christ NOUS EST CONFIÉE. Dieu est le propriétaire de la VIGNE mais c’est à nous qu’il revient de la CULTIVER. Nous devons répandre L’AMOUR DE DIEU, LE REPENTIR, LA JUSTICE ET LA PAIX SUR TOUTE LA TERRE!   Soyons donc à tout moment des travailleurs RESPONSABLES! Sinon le salut éternel nous échappe!                                                                    

Bishop Sansaricq

Pensée de la Semaine: Toute promesse faite est une dette.

Thought for the Week: Any promise made is a debt.

Pensamiento para la semana: Cualquier promesa hecha es una deuda.

 

 

Solidarite-Flash

 

Radio Telé Solidarité has expanded its programming with a program which will broadcast every Wednesday evening from 5: 00PM to 7: 00PM on Cable Vision channel 115 in Long Island. These broadcasts began on Wednesday, October 4, 2017 so we invite people from Long Island to tune in to Cable Vision Channel 115 every Wednesday from 5:00 PM to 7:00 PM. We are working to broadcast more hours and will keep the public informed of our progress at the appropriate time.

Brother Tob

 

Solidarite-Flash

La Radio Telé Solidarité commence à prendre une nouvelle extension avec ses programmes qui commencent  à passer  chaque Mercredi soir de 5:00Pm à 7:00hres pm au channel 115 de Cable Vision à Long Island. Ces emissions ont commencé le Mercredi 4 Octobre 2017. Donc nous invitons les gens de Long Island de prendre le channel 115 de Cable Vision chaque Mercredi de 5:00 pm à 7:00 pm

Nous travaillons pour avoir d’autres heures. Vous vous informerons au moment opportun.

Brother Tob

Engineer-Lawyer  Emmanuel Coffy-An Example of Courage and Perseverance for the Young People of the Black Community.

 

 

The Radio Telé Solidarité staff was very happy to meet and interview Emmanuel Coffy, an engineer lawyer for the viewers  of Radio Telé Solidarité. Lawyer Coffy one of many Ambassadors of the Haitian Community in the Diaspora. He has a rich intellectual background and is an example of courage and perseverance for the young Blacks in today’s society.

             Mr. Coffy is a native of Jacmel, who migrated in the United States at the age of 17. He understood the importance of studying because his parents had always instilled in him the importance of getting a good education.  First, he completed a doctorate in engineering then completed    a law degree.   He has been a lawyer for 17 years and specializes in Commercial Law.   He owns two law firms, one in New York and the other in New Jersey. He is a Haitian professionals who succeed in the United States. We have at least 300 Haitian American lawyers in New York.

 

The staff of the weekly newsletter of the National Center of the Haitian Apostolate abroad and the Radio Telé Solidarité works very hard to be in contact with all the Haitian professional associations in the diaspora. We believe that the media has a great role to play in communicating what is good in our community. Mr. Coffy Esq. is among the Haitians who are making a difference in the United States and other countries away from Haiti. He has made many sacrifices to be successful.

        During   his interview Mr. Coffy Esq. spoke about his experience and the challenges Black lawyers confront in the United States.  While there is no difference between a black lawyers and a lawyers of other races because they all received the same legal education and pass the same exam to acquire their license to practice law. Nevertheless, Black lawyers have problems getting accepted as lawyer in their own community and in other communities because they are black.

Mr. Coffy Esq.  Expressed concern about young people who

Think that their parent must give them everything and often fail to

accept any responsibility. Many have children at very young ages and consequently handicap themselves when they drop out of school and fail to continue their intellectual development through formal education. They must remember that having children sometimes makes it difficult for them to complete school.   Raising young children and being in school do not always work together.

Finally, he expressed his desire to create a fund and program for Haitian people who are victims of discrimination or injustice. To listen to the interview of the Lawyer Coffy click on this link: https://youtu.be/ityPfugdrhs

 

Brother Tob

 

l’Ingenieur Avocat  Emmanuel Coffy- Un exemple de Courage et de perseverance pour les jeunes de la Communauté Noire.

 

Radio Telé Solidarité rencontra avec joie l’ingenieur Avocat Maitre Emmanuel Coffy pour  un entretien. Maitre Coffy est parmi les Ambassadeurs de la Communauté Haitienne de la Diaspora. Il est un homme au parcours intellectuel très riche, un exemple de courage et de perseverance pour les jeunes Noirs de notre temps.

 

Maitre Coffy originaire de Jacmel est entré aux États Unis à l’age de 17 ans et compris tout de suite l’importance des études car ses parents lui ont  toujours inculqué la valeur d’une bonne education. Ainsi il arriva à decrocher un doctorat en Genie. Tout de suite après ce veritable exploit, il s’est dirigé vers l’ecole de droit. Aujourd’hui il a deja 17 ans dans cette profession avec une specialiasation en Droit Commercial. Il a 2 cabinets d’avocat, l’un a New York et l’autre à New Jersey . Il est parmi les professionnels de la communauté Haitienne qui reussissent aux États Unis. Nous comptons au moins 300 Avocats Haitiano Americains à New York.

 

Le personnel du bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger et de la Radio Telé Solidarité continue à travailler très fort pour être en contact avec toutes les associations professionnelles de la diaspora. Donc nous continuons à croire que les medias ont un grand role à jouer dans la promotion de ce qu’il ya de bon dans notre communauté. L’ingenieur Avocat Coffy  est parmi les haitiens qui font une difference dans la société d’accueil. Il a accepté beaucoup de sacrifices pour devenir l’un des professionnels accomplis de la communauté Haitienne aux États Unis.

Il nous a parlé dans son entretien de son experience comme avocat aux États Unis et les defis que les avocats de race noire doivent surmonter aux États Unis. Il profita pour nous informer qu’il n’y a pas une difference entre les avocats de race noire et les autres races. Tous ont recu la même formation et ont passé  le même examen pour avoir droit à la licence. Donc il pense que l’avocat Noir a des problemes à se faire accepter comme avocat et dans sa propre communauté et dans les autres communautés tout simplement parce qu’il est Noir.

Maitre Coffy nous a donné son opinion sur les jeunes d’aujourd’Hui qui pensent que leur parents doivent tout leur donner. Ces derniers n’endossent pas toujours leurs responsabilités. Beaucoup d’entre eux ont des enfants très jeunes ce  qui parfois constitue  un handicap à leur formation intellectuelle. Ils doivent toujours se rappeler les difficultés de combiner les exigences de la vie familiale et celles des études.

Enfin il nous a parlé de son projet de creer une caisse de fonds pour des gens de notre communauté qui sont lesés dans leur droit ou qui sont victimes de discrimination. Pour écouter l’entretien  du Maitre Coffy clicquer sur ce lien: https://youtu.be/ityPfugdrhs

Brother Tob

 

  1. PATRICK DORELUS IS ORDAINED A DEACON IN ROME.

Mr. Patrick Dorelus was ordained a deacon of the Catholic Church in a beautiful ceremony held in the Basilica of St Peter in the Vatican on Thursday September twenty-eight of this year. He was one of a class of 45 Theology Students to receive this sacred Order. Ordination to the priesthood will take place in about one year.

 

Patrick is a native Haitian who at a young age moved from Haiti to Canada and later France with his migrating parents. He went to school in both these countries. In France after finishing his secondary classes he attended a school of communication and specialized in electronics. He did so well in his studies that he was sent to the US with a student Visa to further his knowledge of this field of studies.

 

While here after wrapping up his course he decided to pursue the priesthood and applied to the diocese of Brooklyn for admission into the Seminary. His application was accepted.  He took classes of Philosophy in the Diocesan Faculty of Douglaston Queens.

 

After the expiration of his student Visa, he could not legally remain here and was then sent to study Theology in Rome Italy at the prestigious theological faculties of the Vatican.

 

The Diocese of Brooklyn has already undertaken the procedures for his admission here on a R-Visa (meaning religious visa) that will eventually be changed into a visa for permanent residency. Hopefully

this will be achieved before June 2018 for his ordination to the priesthood.

 

Patrick is a very smart young man who appears to be very much liked by the 260 Seminarians who call from all the Dioceses of the US and live together in what is called the North American Seminary, a vast complex located on what is called the Janicular Hill at a very short walking distance to the well-known Piazza di San Pietro.

 

Nine Bishops participated in the celebration along with some three to four hundred priests and deacons.

Among the Bishops in the Sanctuary Bishop Sansaricq from Brooklyn could be seen. He is the one who vested Patrick with his new Diaconate ceremonial garments. Fr. Hilaire Belizaire from the Parish of the Sacred Heart of Cambria Heights, Queens as well as Fr. Claudel Petit-Homme now ministering in Montreal Canada, both longtime friends of the new deacon were also present.

 

The Sacred music executed by the one-hundred-strong Choir of the North American Seminary lifted up the hearts of the more than two thousand people in attendance.  Their performance was out of this world.

 

We congratulate Patrick for this giant step toward the priesthood and promise him our fervent prayers.

 

ORDINATION DIACONALE DE MR. PATRICK DORELUS

Le 28 Septembre dernier, Mr. Patrick Dorelus recut l’ordre sacré du Diaconat à la Basilique Saint Pierre de Rome en presence de plus de deux mille fidèles.

 

Patrick est né en Haiti et a fait ses classes élementaires et mème quelques années du secondaire à Port-au-Prince. Mais encore adolescent il suivit ses parents dans leur migration d’abord au Canada et ensuite en France. Il completa ses éudes dans ces deux pays. Après ce qui correspond à notre classe de rhétorique il se lanca dans le champ de l’électronique où il obteint des diplomes importants.  Son succès académique fut tel qu’il eut droit à une bourse d’étude aux Etats-Unis pour approfondir ses connaissances.  À la conclusion de ses cours, il ressentit plus fortement un appel au sacerdoce qui sommeillait depuis longtemps au fond de son ètre.

 

Il demanda donc au Diocèse de Brooklyn de l’accepter comme séminariste et fut ainsi admis au Séminaire de Philosophie de Douglaston Queens où il passa quelques années.

 

A l’expiration de son visa d’étudiant, il ne pu rester ici légalement. L’èvèque de Brooklyn  lui accorda une bourse d’étude pour ROME. C’est ainsi que depuis trois ans, Il suit ses cours de théologie dans les prestigieuses universités du Vatican et reside au Séminaire Nord Américain situé sur le Janicule à  cinq minutes de marche de la Place St Pierre.

 

Patrick est un garcon très intelligent qui semble ètre très aimé par ses 250 collègues du Séminaire. Ces étudiants viennent de presque tous les dioceses des Etats-Unis.

Entretien avec Melle Samantha

Le Personnel de la Radio  Telé Solidarité etait très heureux de couvrir la celebration  du 21 ème Anniversaire de Naissance  de Melle Samantha Jean Louis , la première fille de Mr. et de Madame Jean Louis. Le Père de Melle Samantha , Maitre Jean Louis est un bon ami du bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien et de la Radio Telé Solidarité

 

Rappelons que Melle Samantha est née à Miami de parents Haitiens. Elle comprend l’importance d’avoir une très bonne éducation. Ses parents sont ses modèles et elle exhorte les jeunes de la communauté Noire de prendre leurs études au serieux s’ils veulent reussir dans cette société

Nous avons profité de son anniversaire de naissance pour avoir un court entretien avec elle pour les Telespectateurs et Telespectatrices de la Radio Telé Solidarité. Dans son entretien elle nous parla de sa formation academique et  de son rêve de devenir avocate comme son père. Elle est en train de terminer un baccalaureat en langue Espagnole. à l’université Hofstra de Long Islang. Dans son entretien elle souligna les problèmes et les defis  des jeunes de la communauté Noire.

 

Elle nous a parlé aussi de ses parents qui ont dù travailler très dur et accepter beaucoup de sacrifices pour reussir aux États Unis. Elle comprend l’importance d’etudier serieusement pour reussir comme son père et sa mère.

Pour écouter l’entretien de Melle Samantha clicquer sur ce lien: https://youtu.be/UDi08qXoVXw

Brother Tob

Interview with Ms Samantha

Radio Telé Solidarité was very happy to cover  the 21st Anniversary of the birth of Ms Samantha Jean Louis, the first daughter of Mr. and Mrs. Jean Louis. The Father of Miss Samantha, Mr Jean Louis is a good friend of the weekly newsletter of the National Center of Haitian Apostolate and of Radio Telé Solidarité

 

Miss Samantha was born in Miami to Haitian parents. She understands the importance of having a very good education. She speaks Creole fluently Her parents are her models and she urges the young people of the Black community to take their studies seriously if they want to achieve success in this society.

We took advantage of her birthday celebration to have a short interview with her for  the viewers of Radio Telé Solidarité. In her interview she talked about her academic background and her dream of becoming a lawyer like her father. She is completing a baccalaureat in Spanish. at the Hofstra University in Long Islang. She highlighted in her talk the problems and challenges of young people in the Black community

 

She also told us how much her mother and father worked very hard and accepted many sacrifices to succeed in the United States. She understands the importance of studying seriously in order to succeed as a father and mother.

To listen to the interview of Ms Samantha click on this link: https://youtu.be/UDi08qXoVXw

Brother Tob

Dix nouveaux disciples du Père de Montfort

 

 

Voilà un moment de grande joie pour toute la Congrégation! Vendredi 22 septembre, 19h00, dans l’église de Montfort sur Meu, 10 jeunes se sont engagés dans la vie religieuse montfortaine : Ephrem, François, Antonio, Eric, Majoric, Bienvenu, Royal, Jean-Icène, Gérald et Jimmy, originaires du Madagascar, RDC, Burundi et Haïti. La Messe a été présidée par le père Luizinho STEFANI et concélébrée par dix autres prêtres, dont les assistants généraux, le père Santino BREMBILLA et un diacre de l’hospitalité montfortaine. Le père Wismik, dans son homélie, a livré 3 secrets pour vivre la mission montfortaine : (1) la proximité avec Jésus, nous rend  proche des gens, nous donne (2) la joie de servir et (3) la disponibilité pour la mission. Dans l’assistance parmi les nombreux paroissiens il y avait trois scolastiques congolais, une Fille de la Sagesse malgache, trois Militantes de la Sainte Vierge burundaises, les Petites sœurs des Pauvres et les Sœurs de l’Immaculée conception.  Les amis de la marche montfortaine et de la fraternité mariale montfortaine ne manquaient pas. Après la célébration, un verre d’honneur, offert par le curé et par le les amis de la Maison Natale, a été servi par les religieuses des la paroisse. Malgré l’horaire nocturne, un repas festif a été préparé à la Maison Natale pour clôturer dans la joie  l’année de noviciat. En effet dès le lendemain, les nouveaux profès ont pris l’avion pour commencer la prochaine étape de leur formation de base, pour certains le scolasticat de Burundi ou de Haïti, pour d’autres les différents lieux de stage au Madagascar.  Une autre promotion de 11 novices est attendue à la Maison Natale pour le 14 octobre, sous la conduite du nouveau maître de noviciat, le père Jean Marie Helpa RAKOTONDRAVAO et sa nouvelle équipe.

 

Mme Carmène Muscat Desmarat  est retournée

 

28 Fevrier 1927-2 Octobre 2017

Le Centre Nationalde l’Apostolat Haitien à l’etranger est très triste de vous annoncer le grand voyage de Mme Carmène Muscat Desmarat  , la mère de Sr Catherine Desmarat fDM le Lundi 2 Octobre à New York.

Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq en union avec le personnel du Centre National de l’Apostolat Haitien et de la radio Telé Solidarité presente ses sincères condoleances à Soeur Catherine Desmarat et à toute la famille éprouvée par ce deuil

Que le Seigneur accueille Mme Carmène Muscat Desmarat dans son paradis

Le Centre National

Feast of Our Lady of the Rosary in Elizabeth

 

The staff of Radio Solidarité was happy to broadcast the mass of the Spanish community and the Eucharistic celebration in Creole for the Feast of Our Lady of the Rosary in Elizabeth City, New Jersey. Father Dieuseul Adain, Dean of Elizabeth City of the archdiocese of Newark was the celebrant and homilist for the Spanish Mass. Monsignor Beaubrun Ardouin, coordinator of the Haitian Pastoral Office of the Archdiocese of Newark, was the celebrant and the homilist of the Creole Mass for the Feast of Our Lady of the Rosary at Elizabeth.

 

     Holy Rosary/ St Michael Parish in Elizabeth, New Jersey serves three linguistically cultural communities: Haitian-Speaking, Spanish-Speaking and English Speaking Americans. Father Dieuseul Adain ministered to these three different ethnic groups. The Haitian Community of Holy Rosary/St Michael Parish have been members of the parish for more than 40 years.  It was the first Catholic Church in the Archdiocese of Newark where the Haitian community was able to celebrate its faith in its own language and culture. The majority of the members of the Haitian community of this parish is from the Department of Artibonite

 

               Monsignor Beaubrun Ardouin, coordinator of the Haitian pastoral of the Archdiocese of Newark and a good friend of the National Center of the Haitian Apostolate in thanked Father Adain for his invitation to come and preside over the Mass on the Feast of Our Lady of the Rosary in Elizabeth. In the first part of his homily he emphasized the importance of on-going conversion, he took Zachary as an example. Monsignor Beaubrun is known for his Marian devotion and his desire to embody the gospel of Jesus Christ in its fullness. In the second part of his homily he spoke about the origin of the Feast Our Lady of the Rosary and why it is important for Catholic Christians to continue to recite their rosary.  The congregation applauded intensely at the end of Monsignor’s homily

The Choir of Our Lady of the Rosary and Saint Michael led the congregation in singing during the Eucharistic celebration. At the end of the mass. Father Dieuseul Adain thanked all those who contributed to the success of Notre Dame at Elizabeth. To listen to this Mass click on this link: https://youtu.be/UUEyPqH01pQ

 

The Mass was followed by a nice reception where everyone were able to eat and engage in great conversation.  Congratulations to Father Adain and to the vibrant Haitian Community of the Parish of our Lady of Rosary and St Michel

 

Brother Tob

Fête de Notre Dame du Rosaire à Elizabeth

Le personnel de la Radio Solidarité etait très heureux de couvrir la messe de la communauté Espagnole et la celebration Eucharistique en Creole à la fête Notre Dame du Rosaire à Elizabeth, NJ. Le R.P. Dieuseul Adain , le doyen de la ville d’Elizabeth etait le celebrant et l’homeliste de la messe en Espagnol. Monseigneur Beaubrun Ardouin, le coordonnateur de la pastorale Haitienne de l’Archidiocèse de Newark etait le celebrant et l’Homeliste de la messe creole Rappelons que la Paroisse Notre Dame du Rosaire et de St Michel à Elizabeth accueille 3 communautés de foi à savoir: Les Haitiens, les Espagnols et les Américains. Le Père  Dieuseul Adain exerce son ministère auprès de ces 3 groupes ethniques differents. La Communauté Haitienne de la Paroisse Notre Dame du Rosaire et de St Michel a plus que 40 ans au sein de cette Paroisse. Elle fut la première Église Catholique de l’archidiocèse de Newark ou la communaute Haitienne a pu celébrer sa foi dans sa langue et sa culture. La majorité des membres de la communauté Haitienne de cette Paroisse est originaire du departement de l’Artibonite.

 

Monseigneur Beaubrun Ardouin, coordonnateur de la pastorale Haitienne de  l’archidiocèse de Newark et un bon ami du  Centre National de l’Apostolat Haitien dans son homelie a remercié le Père Adain pour son invitation. Dans la première partie de son homelie il a mis l’accent sur la conversion, il a pris Zachée en exemple. Monseigneur Beaubrun est connu pour un prètre très marial qui veut vivre dans son intégralité le message de  Jesus Christ. Dans la 2ème partie il a parlé de l’origine de la Fête Notre Dame du Rosaire et pourquoi il est important pour les chretiens Catholiques de continuer à reciter leur chapelet. Monseigneur  Beaubrun fut très ovationné à la fin de son homélie

 

La Chorale de Notre Dame du Rosaire et Saint Michel a bien performé à cette celebration Eucharistique. Le Père Dieuseul Adain a remercié à la fin tous ceux et celles qui ont contribué à la reussite de la fête Notre Dame à Elizabeth. Pour écouter cette messe clicquer sur ce lien: https://youtu.be/UUEyPqH01pQ

La messe est suivie d’une gentille reception ou tout le monde a pu deguster à satiété. Bravo au Père Adain et à la vibrante Communauté Haitienne de la Paroisse Notre Dame du Rosaire et St Michel

Brother Tob

Diocese de Brooklyn-Fête de Ste Therèse d’Avila

 

Le Dimanche 15 Octobre  2017 à 11:00hres AM , Son Excellence Le Très Reverend Monseigneur Bernadito C Auza, le representant du Saint Père aux Nations Unis sera le Celebrant et l’Homeliste de la fête Patronale de la Paroisse Ste Therèse D’Avila. .

 

Le Père St Charles Borno, vice Chairman de la Radio Telé Solidarité est le Curé de cette Paroisse.  Il exhorte la vibrante communauté Haitienne à venir celebrer avec lui la Fête de Ste Therèse  le 15 Octobre  2017

Brother Tob

 

On Sunday 15th October at 11: 00h AM, His Excellency the Most Reverend Archbishop  Bernadito C Auza, the Permanent Observer of the Holy See to the United Nations and Permanent Observer of the Holy See to the Organization of American States will be the Celebrant and the Homilist of the patronal feast  of St. Teresa of  Avila. .

 

Father St Charles Borno, director of the Haitian Ministry of the diocese of Brooklyn  is the Pastor of this  parish . He urges the vibrant Haitian community to come and celebrate with him the  Feast of St Teresa of Avila  on October 15, 2017

Brother Tob

 

 

Proverbes

Nèg ap trompe nèg depi nan Guinen

Tout meday ganyen revè

Poul  bwè dlo, li pa blye Bondye

Sa Bondye ba ou, bèlmè ou pa kapab pran li

Pa Kite Bourik pou bat Makout

Tout Fanm bèl  kay lòt

Parese , se frè mandyan

 

 

 

Good to know: Church priorities and processes:”Share the Journey”(Encounter and support Immigrants and refugees),

                                                     2018 Synod on Young People, their Faith and Vocation Discernment…

Deacon Paul C. Dorsinville.

“Am I my brother’s keeper?”. From Genesis in the Old Testament to Jesus in the New Testament (Flight to Egypt, Matthew 25), God speaks, stands, acts on behalf of the immigrants, exiles and refugees. Church religious orders were founded for the care of strangers. Our Catholic Church led the largest resettlement of persons after WWII. Now the UN finds that the world has the largest number of migrants and refugees ever. And Pope Francis reminds each Catholic Christian pilgrim to share the journey of the other through welcome, advocacy, support and services in a two-year effort at the individual, family, parish, deanery, diocesan levels The USCCB will observe a national week of Immigrants October 7-13, 2017 and have materials and resources at www.sharejourney.org.

The 2018 Synod on Young People , their Faith an Vocation Discernment will have the input of the young all over the world who participated in the on-line survey. You can find more about it at laity@usccb.org.

These two initiatives are too important for our Church mission of teaching, community building, services and proper liturgy to not take full advantage of them in our plans and actions. Let us accept completely their challenge!
+                         +

“Suis-je le gardien de mon frère?” De la Génèse dans l’Ancien Testament à Jésus dans le Nouveau (Fuite en Egypte, Mathieu 25), Dieu parle, prend position, agit en faveur des immigrants, exilés et réfugiés. Des ordres religieux de l’Eglise ont été fondés pour le soin des étrangers. Notre Eglise Catholique a été en pointe du plus grand mouvement de personnes après la 2ième guerre mondiale. Aujourd’hui l’ONU recense que le monde a le plus grand nombres de déplacés que jamais. Et Pape Francois rappelle à chaque pélerin Chrétien Catholique le besoin de partager le voyage de l’autre par l’acceuil, l’avocacie, le support et les services dans un effort spécial de deux ans au niveau individuel, familial, paroissial, de doyenné, diocésain..La Conférence des Evêques observe la semaine nationale des immigrants du 7 au 13 Octobre et a matériels et ressources disponibles à

www.sharejourney.org.

Le Synode de 2018 sur les Jeunes, leur Foi et Discernement de Vocation aura l’in- fluence des jeunes du monde entier qui ont participé à l’enquête par internet. Plus d’information est disponible à laity@usccb.org.

Ces deux initiatives sont trop importantes pour notre mission d’Eglise d’enseignement, de bâtir communauté, de services et de liturgie appropriée pour n’en pas prendre plein avantage dans nos plans et activités. Acceptons complète-ment leur défis!