REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE 14th SUNDAY IN ORDINARY TIME (JULY 5th, 2020)

Zac.9, 9-10; Psalm 145; Romans 8, 9-13; Matthew 11, 25-30                   

B +Guy Sansaricq

 

The readings of the day are very soothing. The first one describes the solemn entry of a great leader who “sits on an ass” unlike great generals who ride on “white horses.”  That leader whom we can identify as Jesus comes into the City to banish war and proclaim peace. Yes, PEACE is Jesus’ message and gift to the world. He teaches that violence, hatred, bloody wars are not the course to take in our pursuit of human progress and fulfillment. Great news!

 

The 2nd reading draws a sharp contrast between the “flesh and the Spirit.” It tells us that the “followers of the flesh will die” while those “led by the Spirit shall live.” Let us be aware that great misfortunes will strike those –too many- who blindly obey the wild instincts and unruly appetites of the body. Self-control is an essential virtue to acquire. The mastery of the flesh is what opens the way to harmonious relationships and ultimately peace.

 

Some might believe that the path of Jesus is arduous and unattractive. The closing words of the Gospel text will dispel our fears: “Come to me all you labor and are burdened and I will give you rest. Take my yoke upon you and learn from me that I am meek and humble of heart and you will find rest for your souls for my yoke is easy and my burden light.”

 

When we welcome the Spirit in our lives, the rules of the Lord become a delight! TRY IT!

+ Guy Sansaricq

 

MÉDITATION SUR LES LECTURES DU 14 ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE (5 Juillet 2020)

Zachari 9, 9-10; Psaume 145; Romains 8, 9-13; Mathieu 11, 25-30        

Par +Guy Sansaricq

 

En ce temps de vacances, accueillons avec joie les lectures du jour! Le prophète Zacharie annonce l’arrivée dans la cité d’un grand roi “assis sur un ane.” C’est surprenant! Les rois et les généraux montent “des chevaux blancs.” Reconnaissons dans ce personnage Jésus qui est Le Seigneur “doux et humble” qui vient chez nous bannir l’arrogance, la violence et la guerre pour instaurer la paix.  Ouvrons lui nos coeurs!

 

En premier lieu il faudra nous laisser guider par l’Esprit.  Comme ètres humains nous sommes à la fois CHAIR et ESPRIT.  Si par malheur nous suivons aveuglement les instincts et

les demandes déraisonnables de la chair, alors nous deviendrons bien vite désagréables, repoussants, dégoutants.  Nous allumerons des querelles à tous moments et deviendrons des agents de trouble et de division.  La deuxième lecture du jour nous invite donc à nous laisser guider par l’Esprit ainsi nos relations humaines conduiront à la paix.   

 

Que cette invitation ne nous fasse pas peur! La maitrise du corps par l’Esprit est précisement

la voie du bonheur! Réjouissons nous des derniers mots du discours d Jésus: “ Venez à moi vous tous qui ètes fatigués et ployez sous le fardeau et je vous donnerai le repos. Prenez mon joug et apprenez de moi que je suis doux et humble de Coeur Mon joug est facile et mon fardeau léger.”  Jésus nous mène au bonheur!

 

Bishop Guy Sansaricq

 

Pensée de la Semaine: La Patience est un arbre dont la racine est amère  et dont les fruits sont très doux.

Thought for the Week: Patience is a tree whose root is bitter and the fruits very sweet.

Pensamiento para la semana: la paciencia es un árbol cuya raíz es amarga y los frutos son muy dulces.

Pensamento da semana: Paciência é uma árvore com raiz amarga e frutos muito doces.

 

Fête de Notre Dame du perpetuel Secours  à long island

 

Le  Samedi 27 Juin, Fête de Notre Dame du Perpetuel Secours, j’etais à la paroisse de Ste Martha pour couvrir cette messe pour les auditeurs  (trices) et telespectateurs (trices) de la radio Telé Solidarité . Monseigneur André Pierre, l’ancien recteur de l’université Notre Dame et President de l’academie creole etait le celebrant et l’homeliste.

 

Presque Tous les prêtres de la communauté Haitienne du diocèse de Rockville Centre y etaient presents et plusieurs membres des 5 communautés  participaient  aussi  à cette celebration.

 

Le Père Rony Fabien le premier Curé Noir d’origine Haitienne de cette paroisse  dans son propos de Bienvenu a remercié Mgr André Pierre d’avoir accepté de venir celebrer  cette messe mariale pour la communauté Haitienne Catholique de Long Island. Le Prêtre Monfortain Nesly Jean Jacques , le leader spirituel de la Communauté  Haitienne à Westbury l’a bien dit dans son mot de Remerciement que Le Père Fabien etait le grand architecte de cette celebration Eucharistique en l’Honneur de Notre Dame du Perpetuel Secours. Le Père Jean Jacques profita pour parler les grandes qualités de Leadership du Père Fabien et il a mis l’accent sur la solidarité Eclesiale entre les Prêtres Haitiens de ce Diocèse.

 

La pandemie du Covid 19 a changé notre monde. On a eu beaucoup de membres de la communauté Haitienne infectectées du COVID 19 à Long Island et même des  morts. Comment les Prêtres Haitiens de ce diocèse ont accompagné la Communauté Haitienne au cours des premiers mois de la Pandemie du COVID 19? Nous souhaiterions  voir  dans un avenir pas trop lointain que les prêtres des 5 communautés Haitiennes de Long Island comprennent la necessité de celebrer une messe de Requiem pour le repos de l’ame des defunts du COVID  19   de la communauté Haitienne. Quel impact aura COVID 19 sur la communauté Haitienne de Long Island? Quels seront les esperances et  craintes que  Post COVID 19  laissera planner sur la population  Haitienne de Long Island?

 

Monseigneur André Pierre, ce predicateur né  a remercié Le Père Fabien son ancien etudiant au Grand Seminaire Notre Dame qui l’a invité à venir presider cette  messe Mariale. Il profita aussi  pour remercier  les autres prêtres Haitiens, diacres et le peuple de Dieu  presents à cette ceremonie.  Il mentionna l’importance de cette fête pour les Chretiens Haitiens Catholiques et il rappela l’intervention de  Notre Dame du Perpetuel Secours au cours de l’epidemie de la petite verole en Haiti au cours de l’Année 1884 . Notre Dame du Perpetuel Secours est la Patronne de l’Église Catholique D’Haiti.  Monseigneur Pierre nous a rappelé aussi dans son homelie  le travail colossal  du venerable Pierre Toussaint  et la servante Marie Elizabeth Lange, l’une des premières Religieuses  et educatrices  de race Noire aux États Unis, deux enfants d’Haiti  qui ont accompli un travail colossal aux États Unis tous deux sont candidats à la Sainteté. Monseigneur André a mentionné  la puissance de cette mère  La très Sainte vierge Marie  connue sur le nom de Notre Dame du Perpetuel Secours et comment  cette dernière  continue de l’accompagner dans sa vie sacerdotale au cours des 41 dernières Années. Monseigneur André comme toujours fut très ovationné à la fin de son homélie

 

Ce fut une belle celebration  Eucharistique , la chorale a bien chanté et tout le monde etait content .  Vive Manman Notre Dame.  Clicquer sur ce lien pour entendre cette messe: https://youtu.be/G2K4t0CBBNA

Brother  Tob

Feast of Our Lady of Perpetual Help on Long Island

 

On Saturday June 27, Feast of Our Lady of Perpetual Help, I was at the parish of St. Martha to cover this mass for listeners and viewers of the radio Telé Solidarité. Monsignor André Pierre, the former rector of Notre Dame University and President of the Creole Academy was the celebrant and the homelist.

 

Almost all the priests of the Haitian community of the diocese of Rockville Centre  were present at this Marian Eucharistic celebration and several members of the 5 communities also participated in this celebration.

Father Rony Fabien, the first Black pastor of Haitian origin in this parish in his words of Welcome, thanked Mgr André Pierre , his former professor  for having accepted to come and celebrate this Marian Mass for the Haitian Catholic community of Long Island. The Monfortan Father Nesly Jean Jacques SMM, the spiritual leader of the Haitian Community at St Brigid Parish  in Westbury said very  well in his word of thanks that Father Fabien was the great architect of this Eucharistic celebration in honor of Our Lady of Perpetual Help. Father Jean Jacques took the opportunity to speak about the great qualities of Leadership of Father Fabien and he emphasized on the Eclesial solidarity between the Haitian Priests of the Diocese of Rockville Centre

The Covid 19 pandemic has changed our world. We have had many members of the Haitian community with COVID 19 infections on Long Island and even  people who lost their life . How did the Haitian Priests of the Diocese of Rockville Centre  accompany the Haitian Community during the first months of the COVID 19 Pandemic? We would like to see  very soon that  the Haitian priests of the 5 Haitian communities of  the diocese of Rockville Centre  understand the necessity  to celebrate a Mass of Requiem for the rest of the soul of the deceased of COVID 19 of the Haitian community. What impact will COVID 19 have on the Haitian community of Long Island? What will be the hopes and fears that Post COVID 19 will have on the Haitian population of Long Island.

Monsignor André Pierre, this born preacher thanked Father Fabien his former student at the Grand Seminary  Notre Dame who invited him to come and preside over this Marian Mass, he also took the opportunity to thank the other Haitian priests, deacons and the people of God present at this ceremony. He mentioned the importance of this Mariam Feast  for Haitian Catholic Christians and recalled the intervention of Notre Dame du Perpetuel Secours during the epidemic of small pox in Haiti during the year 1884. Our Lady of Perpetual is the Patron Saint of the Catholic Church of Haiti. Monsignor Pierre also reminded us in his homily of the colossal work of the venerable Pierre Toussaint and the servant Marie Elizabeth Lange, one of the first Black Religious and educators in the United States, two children of  Haiti who do colossal work in the States United both are candidates for Holiness. Monsignor André mentioned the power of this mother The Blessed Virgin Mary known by the name of Our Lady of Perpetual Help and how she continues to accompany him in his priestly life for the past 41 Years. Monsignor André as always was very applauded  at the end of his homily

 

It was a beautiful Eucharistic celebration, the choir sang well and everyone was happy. Long live Manman Notre Dame click on this link to hear this mass: https://youtu.be/G2K4t0CBBNA

 

Brother Tob

Monseigneur André  Pierre 41 ème Anniversaire de vie Sacerdotale.

 

 

Monseigneur André Pierre  l’ancien Recteur de l’université  Notre Dame et president de l’academie  Creole a celebré son 41ème  Anniversaire de vie Sacerdotale à la paroisse du Sacre Coeur  le Mardi 30 Juin 2020.

Monseigneur André Pierre est ordonné prêtre le 30 Juin 1979 par le Regretté Son Excellence Monseigneur Francois Wolf Ligondé, le premier archevêque  Haitien de l’Archidiocèse de Port-au-Prince. Donc Monseigneur André est de la Promotion  Renouveau 1973-1979. Dans cette promotion on a le Reverend Père Jules Pierre Campion, Reverend Père Jean Calixte Hilaire, Reverend Père Roger Pierre  et Monseigneur  Pierre André Pierre .  Cette  promotion  porle le nom de Renouveau  parce que c’est à partir de cette promotion que les seminaristes   commencèrent  à suivre des cours de Philosophie  au seminaire de cazeau .  Le Regretté Son Excellence Le Très Reverend Petion Leonard Laroche l’ancien évêque du diocèse de Hinche etait le Recteur du Grand seminaire  Notre Dame à cette  époque, un prelat qui a beaucoup travaillé pour l’église Catholique d’Haiti et il est connu comme l’un des grands visionnaires de l’Église Catholique d’Haiti

 

Monseigneur André  profita de cette cérémonie pour exprimer sa profonde reconnaissance  à  Dieu  , à la Sainte Vierge Marie  sa mère par excellence qui l’ont accompagné au cours de ses  41 dernières années de son ministère sacerdotal  . Il remercia le  Père Hilaire qui l’a accueilli à la paroisse du Sacre Coeur depuis le 14  Mars  Dernier. Ce 30 Juin Monseigneur André a laissé La paroisse du  Sacre Coeur pour un autre ministère au Centre  National  de l’Apostolat Haitien  et à la paroisse de St Mathieu . le nouveau ministère de Mgr André au Centre National de l’Apostolat haitien est le fruit des prières de Bishop Guy Sansaricq et on doit ajouter que Monseigneur  André est un bon ami de longue date  Monseigneur Guy Sansaricq .

 

Le Père Hilaire  , le nouveau Coordonateur de la Pastorale Haitienne du diocèse de Brooklyn -Queens  et Curé de la Paroisse du Sacre Coeur   à la fin de la messe a souhaité un Joyeux 41ème anniversaire de vie sacerdotale à Monseigneur  André , il profita aussi pour remercier Monseigneur André pour son  grand temoignage de Prêtre au sein de l’eglise.  Le Père Hilaire  a organisé  à la fin de la messe une grande reception  en l’honneur de Monseigneur André . Clicquer sur ce lien pour ecouter la messe du 41ème de vie Sacerdotale de  Monseigneur André Pierre: https://youtu.be/r_bZ07NUYGs

Brother Tob

Monsignor André Pierre 41st Anniversary of Priestly Life.

 

Monsignor André Pierre the former Rector of Notre Dame University and president of the Creole Academy celebrated his 41st Anniversary of priestly life at the parish of Sacred Heart on Tuesday June 30, 2020.

Monsignor André Pierre was ordained as a priest on June 30, 1979 by the Regretted His Excellency The Most Reverend  Francois Wolf Ligondé, the first Haitian archbishop of the Archdiocese of Port-au-Prince. So Monsignor André is from the Renewal Promotion 1973-1979. In this promotion we have the Reverend Father Jules Pierre Campion, Reverend Father Jean Calixte Hilaire, Reverend Father Roger Pierre and Monseigneur Pierre André Pierre. This promotion bears the name of Renouveau because it was from this promotion that the seminarians began to take courses in Philosophy at the Cazeau seminar. The Regretted His Excellency The Most Reverend Petion Leonard Laroche the former bishop of the diocese of Hinche was the Rector of the Grand Seminary  Notre Dame at that time, a prelate who worked a lot for the Catholic Church of Haiti and he is known as one of the great visionaries of the Catholic Church of Haiti

Monsignor André took advantage of this ceremony to express his deep gratitude to God, to the Blessed Virgin Mary his mother par excellence who accompanied him during his last 41 years of his priestly ministry. He thanked Father Hilaire who welcomed him to the parish of the Sacred Heart  since March 14 last. So  June 30 Monsignor André left The Parish of the Sacred Heart for another ministry at the National Center of the Haitian Apostolate and at the Parish of St Mathew of the Diocese Brooklyn-Queens  . the new ministry of  Monsignor  André at the National Center of the Haitian Apostolate is the fruit of the prayers of Bishop Guy Sansaricq and we must add that Monsignor André is a good long-time friend of Bishop  Guy Sansaricq.

Father Hilaire, the new Coordinator of the Haitian Pastoral ministry  of the Diocese of Brooklyn -Queens and pastor  of the Parish of the Sacred Heart Parish  at the end of the mass wished a Happy 41st anniversary of priestly life to Monsignor André, he also took the opportunity to thank Monsignor André for his great testimony as a Priest within the Church. Father Hilaire organized a large reception at the end of the Mass in honor of Monsignor André. Click on this link to listen to the Mass of the 41st priestly life of Monsignor André Pierre: https://youtu.be/r_bZ07NUYGs

 

Brother Tob

3 Juillet 2020-16ème Anniversaire de la mort de  l’artiste  Thony Audate.

 

À l’occasion du 16ème Annversaire de la mort du regretté  Frère Thony  Audate, artiste chretien de foi Catholique , Le personnel de la Radio Telé Solidarité  a eu  une emission spéciale sur ce grand homme de foi , un grand passionné  de la bonne nouvelle liberatrice du Christ  Liberateur et l’un des  grands defenseurs  des plus faibles de notre société.  Monseigneur André Pierre , Ancien Recteur de l’Université  Notre Dame d’Haiti , President de l’Academie Creole et  Membre du Centre  National de l’Apostolat Haitien etait parmi les panelistes .  Sr Annecie Audate FMA  , , directrice Genérale de VIDES International ,   l’une des cousines du regretté  Thony  a  dirigé ce panel .

Le Regretté Thony Audate ,est un fils de  Carice, l’une des 13 Communes  du depatement du Nord Est et de l’arrondissement de  vallière-Haiti ..   À l”origine   Carice a été Crée par le Gouvernement provisoire du Nord  en 1889.  Selon l’Agronome Audate  Jean Gabin  , Cousin du Regretté Thony Audate, Carice est devenue  commune en l’année 1950 et paroisse en l’année 1957 avec Ste Helène comme  Patronne .  Donc la Paroisse  Ste Helène  de Carice a deux messes dominicales avant la pandemie du COVID 19  toujours le Dimanche  l’une à 8:30hres Am  qui est considérée comme la grande messe et l’autre  à 10:00hres am pour les ecoliers.On doit ajouter  que l’église de la Paroisse  Ste Helène de Carice accueille 780 fidèles   et selon nos informations  l’Église de Ste Helène etait toujours remplie pour ses messes Dominicales. La fête Patronale de la paroisse de Ste Helène à Carice  est le  18 Aout.

 

Quels sont les problèmes de la Commune de Carice? L’agronome Audate me fit savoir que l’infrastructure routière est parmi les grands problèmes de la commune de  Carice.   Ya t-il un Pont  à  la rivière Tenèbre  `a Carice?  En outre la  rivière tenèbre est un point de jonction entre   Carice et  la Commune Mont Organisé . L’agronome  Audate  nous informa  à chaque fois que la Rivière Tenèbre est  en crue les  activités des 2 communes sont paralysées et fort souvent on enregistra des pertes en vies humaines.  Que fait les responsables de l’etat Haitien  pour doter un pont à la Rivière Tenèbre?    Comment peut on  eviter des pertes en vies humaines quand cette rivière est en crue?

Le Regretté Artiste Thony Audate, l’une des personnes illustres de Carice   a fait ses études primaires à Carice  et  ses études secondaires au Cap Haitien considéré comme la 2ème ville d’haiti  . Soulignons que  Les Jeunes de Carice du  temps de Tony ont fait leurs études secondaires   au Cap Haitien  ou à Port-au-Prince. Aujourd’Hui la commune Carice a 5 écoles secondaires et 20 écoles primaires . Le Collège Catholique de la Congrégation des Pères Oblats à Carice  est parmi les meilleures ecoles du departement du Nord ‘Est d’ Haiti  . Tony  etait avant tout un artiste engagé avant de devenir un  artiste Chretien  de foi Catholique . Rappelons  que Tony etait le gagnant  d’un concours  de chant  en l’honneur du regretté Chanteur – vedette  de l’orchestre Septentrional Rogers Colas decedé  le  Dimanche  14 Septembre 1986 à l’age de 49 ans  à la suite d’un accident de voiture .  Le Regretté Roger Colas,  cette étoile de la musique Haitienne a laissé chez ses fanatiques un arrière gout  de mélodie  inachevé .   Le grand paradoxe  Les artistes  Roger Colas et Thony Audate ont presque   le même destin  , les deux sont morts très jeunes,  l’un a 49 ans et l’autre à 44 ans .  Est il vrai qu’un artiste ne vit pas longtemps.    Tony  etait membre du groupe de la pastorale des Jeunes du Cap Haitien ,  grand acteur  de Theatre,  l’un des meillleurs joueurs de foot ball de la selection des Jeunes du Nord   et   l’un des grands chanteurs Haitiens du department du Nord.   Après le  concours  de chant en l’honneur du Regretté artististe  Rogers Colas  l’orchestre  Septentrional voulait l’engager comme chanteur  au sein de ce  grand jazz de renommée mondiale, Thony avait refusé car il savait que son ministère comme artiste etait surtout au sein de l’Église Catholique.

L’artiste Thony a laissé Haiti en l’année 1988 pour vivre à Boston. Dès son arrivée à Boston il   etait très visible au sein de la Pastorale Haitienne de l’archidiocèse de Boston , Animateur de la Grande Chorale  et fondateur du groupe des Jeunes de la Paroisse de Ste  Angella. Pour la Fête des Mères,   sur son instiguation  les jeunes de Ste Angella organisèrent toujours une grande activité sociale pour celebrer les mères Haitiennes  de cette paroisse.

Rappelons que  Carice a deja donné 16 prêtres , La  Soeur Salesienne  Annecie Audate FMA, directrice Generale depuis 3 ans   du Bureau International  de VIDES International  situé tout prêt de l’etat du Vatican  , l’une des 7 religieuses Haitiennes originaire de Carice  et l’une des cousines du Regretté Thony Audate  etait   animatrice de cette emission de la radio Telé  en l’Honneur  de Thony Audate  .  Elle  profita   pour nous informer de sa grande proximité  avec son cousin Thony et on doit ajouter que  Soeur Audate FMA  est parmi les Etoiles Religieuses Haitiennes  à la cité eternelle.

Monseigneur André Pierre  , l’un des panelistes de cette emission , nous a informé de sa relation avec Thony et de   sa rencontre avec Thony à la première Mini convention du Centre national de l’Apostolat Haitien  en Aout 1983 à la paroisse St Jerome dont il etait l’orateur. Monseigneur André cet orateur né  et doué de grandes relations humaines  nous informa aussi qu’il a deja visité Carice , il a une très bonne relation avec la famille Audate et il etait très content de representer Bishop Guy Sansaricq à cette emission.

Thony   n’est pas mort, il est  à la maison du Père , il continue  à chanter  la gloire de son Seigneur avec les anges du ciel au paradis  , son vrai maître.  Qui peut oublier  son  chant ‘’Avec Jesus tout  va bien’’  et avec Jesus il n’y a pas de condamnation et de deception .  Thony   ce grand compositeur de chants religieux a laissé comme testament    3 CD  de chants religieux  . Un homme qui a tout fait pour aimer tout le monde , très geneureux  et qui a utilisé ses talents d’artiste pour l’avancement de la Pastorale Haitienne.   Thony   nous vous prions de continuer  à interceder auprès du Père  pour Haiti, la Pastorale Haitienne , la Famille Audate  et la Commune  de Carice    . Clicquer sur ce lien pour entendre cette emission de la  Radio Telé  Solidarité en l’ honneur du regretté  Thony Audate: https://youtu.be/a_L6xg9YGUE

Brother Tob     .

 

 

  1. WHAT ARE THE PROBLEMS OF THE MUNICIPALITY OF CARICE? Agronomist Audate let me know that road infrastructure is one of Carice’s problems.

Is there a bridge over the Tenèbre river at Carice?  This river is also a junction point

between Carice and the municipality Mont Organisé. The agronomist Audate informed us

every time that the Tenèbre River is encroached on  the activities of the 2 communes who

were paralyzed and very often    there were losses in human lives.  What will the  officials

 of the Haitian State do to  provide a bridge to the Tenèbre River ?  What will they do to

avoid loss of life when this river overflows and floods? 

 

July 3, 2004- JULY 3, 2020 – 16TH ANNIVERSARY OF THE DEATH OF ARTIST THONY AUDATE.

         On the occasion of the 16th Anniversary of the death of the late Brother Thony Audate,  Christian artist of Catholic faith, The staff of Radio Telé Solidarité had a special talk show on this great man of faith, a great enthusiast of the good news  of Christ the Liberator and a great defender of the weakest in our society.  Monsignor André Pierre, Former Rector of the University of Notre Dame d’Haiti, President of the Academie Creole and member of the National Center of the Haitian Apostolate was among the panelists.

 

Sr. Annecie Audate FMA, Director  General of VIDES International, one of the late Thony’s cousins led this panel.

 

The well-known and respected Thony Audate, is a son of Carice, one of the 13 municipalities  of the North East department and  the Vallière-Haiti district. Originally Carice  was created by the Provisional Government of the North in 1889. According Cousin Thony Audate to well-known     agronomist   Jean Gabin, Carice became a municipality of Haiti in the year

1950 and  a Catholic Parish in the year 1957. The municipality  Carice has already given 16 priests to the  Catholic Church .

St. Helene Parish, whose Patron is St. Helene,  has two Sunday masses before the COVID 19 pandemic on Sunday, one at 8:30 am which is considered as the principal   mass and the other at 10:00 am for schoolchildren.  St. Helene in Carice welcomes 780 faithful

and according to our information the Church of St. Helene was always full for

Sunday masses. The patronal feast of St. Helene Parish is August 18.

 

  1. CONRIBUTIONS OF THONY AUDATE

         The highly respected artist Thony Audate, one of the illustrious people of Carice  did his primary studies in Carice and his secondary studies in Cap Haitien, he second capital   of the second Town of Haiti . The Carice Youth of Tony’s time did their secondary studies in Cap Haitien or in  Port-au Prince-Haiti . Today Carice municipality  has 5 secondary schools and 20 primary schools. The Catholic College  (College St Paul)  of the Congregation of the Oblate Fathers in Carice is among the best  schools in the North East Section of Haiti. Tony was above all a progressive artist before becoming a Christian artist of Catholic faith. Let us also remember that

Tony was the winner of a singing contest in honor of the late Singer Rogers Colas , the star of the Orchestra Septentrional. Rogers Colas died on Sunday  September 14, 1986 at the age of 49 following a car accident  The highly respected Roger Colas, this star of Haitian Music, has left among his numerous followers an after-taste of an unfinished melody.

It is a  great paradox that the two  artists Roger Colas and Thony Audate had almost  the same destiny. The two died very young, one at 49 years old; and the other at 44  years old. Is it true as we always say an great artist does not live long?

Thony was a member of the group of youth ministers of Cap Haitien. He was theater actor; one of the best young football players  of the selection of  the

Youth of the North department ; and  one  of the great Northern Haitian singers. After a singing contest    to honor  the late artist Rogers Colas  the Septentrional  Orchestra wanted to hire him as a singer. Though this is a

great world renowned jazz orchestra,  Thony had to refuse because  he knew that his ministry as artist was mainly within the Catholic Church. Thony was very visible in the Haitian pastoral  community of the Archdiocese of Boston. He was the Director  of the Grand Choir.  In addition he was the  founder of the Youth Group of St. Angela Parish of the Archdiocese of Boston. For Mother’s Day at his instigation, the young people of St. Angela Parish always organized a great social activity to celebrate the Haitian mothers of this parish.

 

  1. SISTER AUDATE AND MONSIGNOR ANDRÉ PIERRE were panelists at the talk Show of Radio Telé Solidarité to Honor the memory of the late artist Thony Audate

Sister Audate is among the Haitian Religious Stars in Rome, the eternal city.

She is the  Director General of the International Office of VIDES International since  3 years.    Her  Office is located very close to the Vatican State. She is one of the 7  native Haitian  nuns of the Municipality Carice and the ‘one of the cousins of the highly respected Thony Audate and host of this  talk show of radio  Telé  solidarité. In memory of Thony, she took  the opportunity to inform us of her closeness or her good relationship with the late   Thony her cousin.

Monsignor André Pierre, one of the panelists on this talk show , informed us of his

relationship with Thony, his meeting  with Thony at the first Mini convention of the National Center of the Haitian Apostolate in August 1983 at the parish of St Jerome of which he was the speaker. Monsignor André this great  speaker and gifted with  great human relations also informed us that he has already visited Carice, he has a very good relationship with the Audate family and he was very happy to represent  Bishop Guy Sansaricq on this talk show.

 

Thony is not dead, he is at the Father’s house,  he continues to sing for the glory of his  Lord with the angels in the paradise, his true master.   Who can forget  Thony’s song “With Jesus Everything Is Fine And With Jesus There Is No

Condemnation And Disappointment. “ Thony, a great composer of religious songs,

left 3 CDs of religious songs for wills.  A man who did everything  to love everyone very generously. He used his artistic talents for the advancement of Haitian Pastoral mission. So Thony left a great legacy of love  , unity and solidarity

Thony, we ask you to continue to pray Lord  for Haiti, the Haitian Pastoral,

the Audate Family and the Carice   Municipality .

Click on this link to hear this broadcast from Radio Telé Solidarité in

honor of the late Thony Audate: https://youtu.be/a_L6xg9YGUE

Brother Tob.

Attachments area

Diocèse de Hinche: 1er Anniversaire de Vie Sacerdotale des Pères Jerome  Roustaveg  et Dieunico Augustin

 

 

Le 6 Juillet 2020 sera le premier Anniversaire de vie sacerdotale   des Pères Jerome  Roustaveg  et Dieunico Augustin du diocèse de Hinche . Les deux etudient à Rome et ils etaient  aussi dans un panel des Prêtres Haitiens de Rome ou de la Cité Eternelle à la Radio Telé Solidarité.  Nous continuons encore à faire tout ce qui depend de nous  pour permettre à notre public de bien connaitre les prêtres Haitiens et les religieuses Haitiennes qui font un bon travai pour notre Église et

 

Le Père Dieunico a 30 ans , il est un fils de la Commune de Belladère il a deja 6 ans à Rome, il a étudié   la theologie  à l’université PPontifical  Atheneum  Regina  Apostolorum -de Bioethique  et il est entrain  de faire son doctorat en Bioethique  à la première Faculté du monde  de Bioethique. Le jeune prêtre Dieunico , il a l’air d’un prêtre très heureux dans  la vie sacerdotale et qui a un grand amour pour son Église.

 

Le Père  Gérôme Roustaveg  est un autre prêtre du diocèse de  Hinche , il a 28 ans . Il est un fils de Mirebalais  Il a aussi 6 ans  à Rome. Comme  le Père Dieunico il a étudié la Theologie  à Rome  et il est entrain de terminer  une  maitrise en communication sociale . Comme le Père Dieunico il est ordonné Prêtre  le  6 Juillet 2019 par Son Excellence Le Très Reverend Jean Desinor, l’évêque du diocèse de Hinche.

Bishop Guy Sansaricq souhaite un Joyeux Anniversaire de vie Sacerdotale aux Pères Dieunico et Roustaveg

 

Nous demandons au peuple de Dieu  de prier pour les prêtres Dieunico  et Roustaveg en ce faste occasion

Brother Tob

Diocese of Hinche: 1st Anniversary of Priestly Life of Father  Jerome Roustaveg and Father Dieunico Augustin.

 

 

July 6, 2020 will be the first Anniversary of priestly life of Fathers Jerome Roustaveg and Dieunico Augustin of the Diocese of Hinche. The two study in Rome and they were also in a panel of Haitian Priests of Rome or the Eternal City at  Radio Telé Solidarité. We still continue to do everything that depends on us to allow our public to know Haitian priests and Haitian nuns who do a good job for our Church and the society

 

Father Dieunico has  30 years old, he is a son of the Municipality of Belladère, he has  already 6 years since he lives  in Rome, he studied theology at the Pontifical Atheneum Regina Apostolorum -de Bioethics university and he is doing his doctorate in Bioethics at the world’s first Faculty of Bioethics. The young priest Dieunico, he seems to be a very happy priest in priestly life and who has a great love for his Church.

 

Father Gérôme Roustaveg is another priest from the diocese of Hinche, he is 28 years old. He is a son of Mirebalais. He has also 6 years since he lives  in Rome. Like Father Dieunico, he studied Theology in Rome and is currently completing a master’s degree in social communication. Like Father Dieunico, he was ordained a Priest on July 6, 2019 by His Excellency The Most Reverend Jean Desinor, the bishop of the diocese of Hinche.

Bishop Guy Sansaricq wishes a Happy Birthday of Priestly Life to Fathers Dieunico and Roustaveg

 

We ask the people of God to pray for the priests Dieunico and Roustaveg on this auspicious occasion

Brother Tob

Jacmel : Decès  de Mme  Rosemita  Royal

15 Aout 1936- -21 Juin 2020

Le Centre National de l’Apostolat Haitien est triste de vous annoncer  la mort de Madame Rosemita  Royal survenue le 21 Juin 2020  à l’age de 84 ans après une maladie chretiennement supportée.

 

La Regrettée Rosemita Royal est une fille de la Vallée de Jacmel, , elle a un fils qui a pour nom Jacques Royal et elle est aussi la tante de Sr Juvenia Joseph FDM, la directrice du Collège Pastoral et Secretaire  du Centre National de l’Apostolat Haitien.

Les Funerailles de la regrettée Mme Royal  ont été chantées  à la  Cathedrale  de St Jacques du diocèse de jacmel. . Le Père Samson  Pierre , le Curé de la  Cathedrale de Jacmel etait le celebrant et l’homeliste de cette ceremonie d’Adieu de Madame Royal. La Chorale : La Cordée fondée par le Regretté Son Excellence Guy Poulard  en l’année 1973 connue comme l’une des meilleures Chorales du diocèse de Jacmel  a  bien  performé  à cette celebration Eucharistique . On doit ajouter que cette chorale est  une chorale  Socio Culturelle et Religieuse qui aura 50  ans d’existence en l’année 2023

Grace  à la Technologie  J’ai pu assiter   à cette ceremonie  en ligne. Soeur Juvenia FDM la nièce de la defunte  a lu la lecture et a remercié les participants et participantes  à la fin de la ceremonie. Cette ceremonie d’adieu en l’honneur de la regrettée   Mme Royal est postée sur la page de Facebook de Bishop Guy Sansaricq.

Bishop Guy Sansaricq presente  ses sincères   condoleances à son fils Jacques Royal, sa nièce Sr Juvenia Joseph FDM et aux autres membres de la Famille de la defunte .

 

Que le Seigneur dans sa bontée infinie accueille Madame Royale dans son paradis

Brother Tob

 

August 15, 1936 – -21 June 2020

 

The National Center of the Haitian Apostolate is sad to announce the death of Mrs. Rosemita Royal, which occurred on June 21, 2020 at the age of 84 years after a Christian illness suffered.

The Regretted Rosemita Royal is a daughter of the Jacmel Valley, she has a son named Jacques Royal and she is also the aunt of Sr Juvenia Joseph FDM, the director of the Pastoral College and Secretary of the National Center of the  Haitian Apostolate

 

The funeral of the late Mrs. Royal was performed at the Cathedral of St Jacques in the Diocese of Jacmel. . Father Samson Pierre, the  Pastor of the Cathedral of Jacmel was the celebrant and the homilist of this Farewell ceremony of Mrs Royal. The Choir: La Cordée founded by the late  His Excellency  The Most Reverend Guy Poulard in the year 1973 known as one of the best Choirs in the diocese of Jacmel performed well at this Eucharistic celebration. We must add that this choir is a Socio-Cultural and Religious choir which will have 50 years of existence in the year 2023

 

Thanks to Technology I was able to attend this online ceremony. Sister Juvenia FDM the niece of the deceased read the reading and thanked the participants at the end of the ceremony. This farewell ceremony in honor of the late Mrs. Royal is posted on Bishop Guy Sansaricq’s Facebook page.

Bishop Guy Sansaricq extends his sincere condolences to his son Jacques Royal, his niece Sr Juvenia Joseph FDM and to the other members of the Family of the deceased

 

May the Lord in his infinite goodness welcome Madame Royale to her paradise

Brother Tob

Mots de Remerciement de Sr Juvenia

Les FAMILLES Royal, Denis, Joseph, Paul etc…vous remercient grandement pour votre support moral et spirituel ou nous experimentons la perte d’un etre cher. Cela  nous fait chaud au coeur de voir que malgre le Covid 19, vous avez tenu a etre present  avec nous a la veillee, aux funerailles et meme sur Facebook. Mille et une fois mercis. Le Seigneur saura vous recompenser.

Sr Juvenia Joseph

 

Diocèse de Brooklyn et de Queens. Un nouveau Coordonateur de la Pastorale Haitienne.

Le Père Hilaire Belizaire , Curé de la Paroisse  du sacre Coeur du diocèse de Brooklyn et de Queens est le nouveau Coordonateur de la Pastorale Haitienne de Brooklyn-Queens. Il remplace dans ce ministère le Père Saint Charles Borno qui a occupé ce poste pendant plusieurs années

 

Le Père Hilaire  a occupé ce ministére dans le passé.  C’est  son 2ème mandat comme Coordonateur  de la Pastorale Haitienne du diocèse  de Brooklyn-Queens

 

Bishop Guy Sansaricq  presente ses sincères Felicitations au Père Hilaire dans ce nouveau ministère

.

 

Le Personnel du bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien et de la Radio Telé Solidarité souhaite du succès au Père Hilaire dans ce nouveau ministère

Brother Tob

 

Diocese of Brooklyn and Queens. A new Coordinator of Haitian Pastoral .

 

Father Hilaire Belizaire, Pastor of the Parish of the Sacred Heart of the Diocese of Brooklyn and Queens is the new Coordinator of the Haitian  ministry  of Brooklyn-Queens. He replaces in this ministry Father Saint Charles Borno who held this post for several years

 

Father Hilaire has occupied this ministry in the past. This is his 2nd term as Coordinator of Haitian  ministry  in the Diocese of Brooklyn-Queens

Bishop Guy Sansaricq  congratulates  Father Hilaire   as the new Coordinator of  the Haitian Ministry of the diocese of Brooklyn-Queens.

 

The Staff of the Weekly bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate and Radio Telé Solidarité wish Father Hilaire success in this new ministry

Brother Tob

 

Note de la CEH relative à la promulgation des derniers décrets par le Pouvoir Exécutif

 

Par la présente, nous, les Évêques Catholiques d’Haïti, présentons nos plus vives et fraternelles salutations à nos fidèles et à tous nos compatriotes. En ces jours difficiles, nos esprits à nous tous sont préoccupés par tous les maux qui rongent notre nation et notre terre. Nous ne pouvons ne pas attirer l’attention de chaque compatriote sur les dangers qui risquent d’enfoncer beaucoup plus Haïti, et ses fils et ses filles, dans la confusion et le désordre. Il s’agit de certains articles du décret portant sur le Numéro d’Identification Nationale Unique et la Carte d’Identification Nationale Unique, et d’autres du Projet de Loi Portant sur le Nouveau Code Pénal. Dans ces décrets, des dispositions de certains articles touchant l’essence même de notre humanité, de notre culture, de notre foi et de notre société, ne devraient pas être promulguées sans une consultation préalable de ceux pour qui elles ont été élaborées. Cette manière de procéder sans peser le pour et le contre, avec empressement, sans tenir compte de l’avis d’hommes et de femmes avisés de la nation, a déjà fait preuve de faiblesse et d’incertitude de la part de nos dirigeants. Et quand c’est l’essence et la vie même d’une nation qui sont atteintes par ces décrets dont des éléments nous sont étrangers, nous sommes en droit de protester de toutes nos forces. Et de fait, nous protestons de toutes nos forces contre le PROJET DE LOI PORTANT SUR LE NOUVEAU CODE PÉNAL, proposé par le Pouvoir Exécutif sans consultation ni débats préalables, sans implication des citoyens et des forces morales et spirituelles de la société haïtienne. Cela risque de saper les bases mêmes de notre démocratie déjà chancelante. Laissant aux juristes compétents et consciencieux de notre pays le soin de faire une analyse détaillée et objective de ce Projet de Loi pour éclairer et alerter les Haïtiens sur sa véritable portée ou ses véritables enjeux sociétaux, nous, les Évêques Catholiques d’Haïti, voulons tout simplement déclarer énergiquement que celui-ci est éthiquement et moralement inacceptable sur plusieurs points, tant pour la manière de procéder que pour le contenu. En effet, sur plusieurs points, ce Projet de Loi est une atteinte particulièrement grave à l’essence même de notre humanité. Il implique les difficiles et complexes questions de la vie humaine : de la majorité sexuelle, de l’inceste, des orientations sexuelles, du changement de sexe, etc… Autant de questions brûlantes qui exigent consultation et réflexion. Voilà pourquoi, ce Projet porte en lui-même des bouleversements considérables modifiant gravement et dangereusement les fondements de ce que notre civilisation a construit pour le respect de l’homme, de sa dignité, de sa vie, de la famille, etc…; basculements annoncés déjà dans la nouvelle Loi sur la Carte d’Identification Nationale Unique, surtout à l’article 5 que nous dénonçons fermement. Nous rappelons au Pouvoir Exécutif qu’il est de sa responsabilité morale et éthique de ne pas se plier aux pressions idéologiques d’où qu’elles viennent, de ne pas engager le peuple haïtien, sans le consulter, dans cette voie qui ne peut que le conduire à un effondrement encore plus catastrophique que ce que nous connaissons aujourd’hui. Est-ce vraiment l’urgence du moment, celle de faire passer en force et dans la discrétion ce PROJET DE LOI PORTANT SUR LE NOUVEAU CODE PÉNAL, qui doit être absolument remis en cause ? Nous espérons donc du courage, de la lucidité, de la sagesse et surtout du respect de la part du Pouvoir Exécutif pour ne pas imposer arbitrairement au Peuple Haïtien ce qui va tout simplement à l’encontre des vraies valeurs. Nous l’invitons à se concentrer plutôt sur les vrais problèmes des Haïtiens et à chercher à les résoudre, au lieu de chercher à lui importer des valeurs étrangères et extérieures à nos bonnes traditions. A cet effet, il est opportun de rappeler cette consigne de Socrate: la responsabilité de tout conducteur de peuple, c’est de le rendre meilleur. Tel n’est pas le cas avec ces décisions de décrets contraires à la loi et provenant d’une nouvelle mentalité impérialiste et néocolonialiste. Nous en appelons à l’arrêt et au blocage de ces décisions. Ce cri du coeur que nous assumons, nous les Évêques Catholiques d’Haïti, résulte de l’écoute du cri du Peuple Haïtien en général et des chrétiens en particulier, et des juristes avisés qui croient que nous sommes dans une dérive totalitaire périlleuse avec certains éléments de ces différents décrets qui menacent les fondements mêmes de notre société, du vivre-ensemble, de notre culture, de la foi et de la morale chrétienne. Nous voulons redire à nos fidèles et à tous nos compatriotes qu’en ces temps de périls, de confusion, d’incertitude et de grandes souffrances, nous restons fermement attachés à notre mission de marcher avec notre peuple. Nous rappelons que “les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes et des femmes de notre temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses de nous autres, les disciples et apôtres du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans notre cœur”. Que Notre-Dame du Perpétuel Secours, Patronne d’Haïti, nous protège de tout mal et nous préserve de tout danger ! Donné à Lilavois, au Siège de la Conférence Épiscopale d’Haïti, le 3 juillet 2020, en la fête de Saint Thomas, apôtre.

 

____________________________________ Mgr Launay SATURNÉ Archevêque Métropolitain du Cap-Haïtien Président de la CEH ____________________________________

 

Mgr Joseph Gontrand DÉCOSTE, SJ Évêque de Jérémie Secrétaire Général de la CEH ____________________________________

 

Chibly Cardinal LANGLOIS Évêque des Cayes ____________________________________

 

Mgr Pierre André DUMAS Évêque d’Anse-à-Veau / Miragoâne Vice-Président de la CEH ____________________________________

 

 

Mgr Marie Érick Glandas TOUSSAINT Évêque de Jacmel Économe de la CEH ____________________________________

 

Mgr Max Leroy MÉSIDOR Archevêque Métropolitain de Port-au-Prince ____________________________________

 

Mgr Pierre Antoine PAULO, OMI Administrateur Apostolique Sede Vacante de Port-de-Paix ____________________________________

 

Mgr Yves Marie PÉAN, CSC Évêque des Gonaïves ______________

 

______________________ Mgr Quesnel ALPHONSE, SMM. Évêque de Fort-Liberté ____________________________________

 

Mgr Désinord JEAN Évêque de Hinche

 

Mgr Charles Peters BARTHELUS Évêque Nommé de Port-de-Paix ____________________________________

 

Mgr Ducange SYLVAIN, SDB Évêque Auxiliaire de Port-au-Prince ____________________________________

 

Mgr Louis N. KÉBREAU, SDB Ar

 

 

Proverbes

Two  presse  pa fe Jou Louvri

Rete Trankil, se renme Ko

Janm long  pa vle di  Konnen mache

Kan Poul mare , ravet fe li exsplikasyon

Bourik di se nan mache do yo poze

 

Dr. Immacula Cantave – Obituary

Doctor Immacula Cantave

October 13, 1929 ~ June 26, 2020

Doctor Immacula Cantave was born in Port-au-Prince on October 13, 1929. She was the youngest of a family of nine children, six brothers and two sisters who loved her and fed her intellectual curiosity very early in life. As a child, she was very clever and well-organized and soon abandoned her identity of the “last born” to become first in everything she did in life.

Dr. Cantave was an avid reader in primary school and an outstanding student of mathematics. She was among the first admitted to Lycée des Jeunes Filles, an all-girl school created in 1954, to commemorate 150 years of independence in Haiti. Dr. Cantave was among the first to pass the entrance exams and prepare herself for the national baccalaureate, to which very few women were previously admitted.  At a time when medicine was a male profession, she faced the medical school entrance exam with no fear and was happy that 3 young women from her study group were also admitted with her to medical school. There were fewer than 10 women doctors in Haiti when she began her career. Dr. Cantave enjoyed her residency at the Sanatorium, where she treated children and adults suffering from advanced tuberculosis. There she learned to treat patients, and learned medical procedures and treatments; that saved many lives.

Eventually, her sisters requested she migrates to the US due to the political situation in Haiti in the early 1960s. She studied English at the International House in New York for one year, an experience she liked to talk about because of the diversity of culture and languages amongst the friends she made there.

One year later, Dr. Cantave was admitted to her second residency program. This time she chose Pathology. During her training, she frequently received recognition as an outstanding resident. She was an Associate Professor of Medicine at the University of Illinois Medical School. In 1978, she was appointed Chief of Pathology at the West Side Veteran Administration Hospital in Chicago. In that position, she contributed to the professional education and formation of over 100 excellent pathologists in the United States.

As a member of AMHE, she used her position of departmental chief to open doors for many Haitian young physicians, admitting them in the pathology residency program of the hospital so they could practice medicine in the USA. For many years, she was a regular contributor to the St Boniface Hospital in Fond des Blancs and to the Albert Schweitzer hospital in the Artibonite Valley in an effort to improve medical care in Haiti. She was also generous to her nieces and nephews.

In Boston, Dr. Cantave participated in leadership conferences on health, organized by youth at Boston University School of Medicine. She encouraged participants to study hard and work together to develop initiatives that benefit children in her homeland. She was a generous donor to OAMEC (Opening Access to Music Education for Children, yofes.org) and to the Resilient Sisterhood Project, https://www.rsphealth.org, in Boston. Those left to mourn her include her sister Aline, her many nieces, her nephews, and their children.

With condolences to all the family  members, and special collegial salutations to doctors:

Michele David, Emmeline Cantave, Dunois Eric Cantave, Hubert Cantave, Mario Adrien, and Health Administrator Reginald Cantave and cousin Georgette Jeanty whom she personally mentored and who followed her footsteps into the profession.

Funeral arrangements will be private, out of concern for the health of her friends, colleagues, and acquaintances.

Funeral service will be held on July 6 at 10:00 AM at First Parish in Brookline, MA and can be accessed virtually at https://www.facebook.com/FirstParishBrookline/live

Instead of flowers, donations may be sent to Youth and Family Enrichment Services Inc.,1234 Hyde Park Ave, STE 104, Hyde Park, MA 02136, for the support of OAMEC or to the Resilient Sisterhood Project at 236 Huntington Ave, Suite 308, Boston, MA 02115

 

Copyright © 2020 AMHE, Inc., All rights reserved.
You are receiving this email because you have expressed interest in AMHE activities of your are a member of the Association.

Our mailing address is:

AMHE, Inc.

1166 Eastern Pkwy Fl 2

Brooklyn, NY 11213-4108

Add us to your address book

 

Good to know: Immigration Update for the Summer 2020.

Deacon Paul C. Dorsinville.

DACA: The US Supreme Court ruled on June 18, 2920 that the closing of this program did not follow the standard procedure and it must continue, but no ruling on the validity. Youngs who arrived before age 16, pursuing higher education or military service  with no criminal records can renew their 2-year work authorization and even travel advance parole (if the pandemic  allows it); no indications yet for first-time applicants, The US Senate is working on S. 874 to make it permanent like the US House version.

 

TPS: The US Senate is working on S. 879 to allow the participants to get permanent residency.

 

Border issues: US  Appeal Courts’ rulings that the transfer of funds for border wall building is illegal and that children in detention must be released by July 15. The US Supreme Court declined to hear the challenge to the border wall before its normal Summer recess.

 

The US Senate is also working on S.1445 ” Central America Reform and Enforcement Act” , re: comprehensive, cooperative actions for protection from violence, abuse and exploitation South of the US border feeding asylum  demands.

 

The current Administration  still wants to limit immigration and eliminate some categories. With USCIS, US State Dept. and US Consular offices abroad in various stages of closing, it is impractical to assess the availability of resident visas from the official bulletin for now…

 

Remember to answer the 2020 Census (even the undocumented) and to vote (Citizens age 18 and over, registered). So much is at stake!

+++.

DACA: La Cour Suprême des USA a déclaré le 8 Juin 2020 que la fermeture du programme  n’a pas suivi la procédure normale et qu’il doit continuer, mais elle n’a pas jugé sa validité. Les jeunes arrivés avant l’âge de 16 ans,poursuivant une éducation supérieure ou le service militaire, sans dossier criminel, peuvent renouveler leur autorisation de travail de 2 ans  et même la parole d’avance pour voyage (si l’épidémie le permet); pas encore d’indication pour nouveaux applicants. Le Sénat travaille sur S. 874 pour faire DACA permanent comme la version de la Chambre.

 

TPS: Le Sénat travaille sur S. 879 pour permettre aux participants d’avoir la résidence.

 

Problèmes de frontière: Décisions de Cour d’Appel que le transfert de fonds pour la construction de mur est illégal et que les enfants doivent être libérés d’ici le 15 Juillet. La Cour Suprême a décliné d’entendre le défi contre le mur avant ses vacances d’Eté

 

Le Sénat travaille aussi su S. 1445: “Acte de Réforme et Enforcement d’Amérique Centrale”

réf: actions compréhensives et coopératives pour protection contre abus, violence et exploitation au Sud de la frontière des USA  générant des demandes d’asile.

 

La présente Administration veut toujours limiter l’immigration et éliminer certaines catégories. Avec l’USCIS, le Département d’Etat et les bureaux consulaires à l’étranger à divers niveaux de fermeture,il n’est pas pratique de déterminer la disponibilité de visas de résidence à partir du bulletin officiel de visas pour le moment ,,,

 

Rappelez-vous de remplir le Recensement de 2020(même les sans-papiers) et de voter (citoyens enregistrés de plus de 18 ans)! Il y a tant en jeu!

###.

 

Latest News-June 28 , 2020

MEDITATION ON THE READINGS OF TH 13TH SUNDAY IN ORDINARY TIME (06/28/2020)

2nd Book of Kings 4, 8-16; Psalm 89; Romans 6, 3-11; Matthew 10, 37-42    

  By +Guy Sansaricq.

Also HO 07/02/17)

Possibly the key lesson of this Sunday is summarized in the last line of the 2nd reading that says “Think of yourself as dead to sin and living for God in Christ Jesus.”  Everything else we read can be understood on the basis of this primary statement. Once in Christ, we are a new creation called to act in ways that are totally new.   

In the first place we must prefer God over everything else. The will of God must hold absolute priority in all our choices, decisions and actions.  Anyone concerned primarily with his own welfare cannot be a disciple of the Lord.  God ought to be number one in our lives.

 

Following this statement we now receive a lesson in hospitality. It is most appropriate in these days when there are 21 000 000 refugees living in temporary camps. No nation wants to open their doors to them. In addition to them millions of others are homeless all over the world. The first reading from the Old Testament gives the beautiful example of a pagan woman who gave shelter to homeless Prophet Elisha. For this she was rewarded by God. 

 

So shall we be if we accept to be altruistic and share our goods with those in need. Jesus concludes his instruction with these inspiring words: “Whoever gives only a glass of cold water to one of these little ones because this little one is a disciple, amen I say to you he will surely not lose his reward.” Therefore, be not afraid to be good.  Believe that love and charity bring greater joy to the heart than all treasures! Learn to act as Jesus would.  

 

Par Bishop Sansaricq

MEDITATION SUR LES LECTURES DU 13ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE (06-28-20//07/02/17)

2 Livre des Rois 4, 8-16; Psaume 89; Romains 6, 3-11; Mathieu 10, 37-42   

 

Ce dimanche nous rappelle que dans le Christ Jesus, nous devenons une création nouvelle. En conséquence nos choix, décisions et actions doivent refléter cette nouveauté.

 

Ainsi donc, le Christ dans l’Evangile exige que nous donnions à Dieu la première place dans tout ce que nous faisons.  L’homme égoiste qui ne pense qu’à lui meme ne peut pretendre ètre un disciple du Seigneur.  La charité est donc le trait dominant du vrai disciple.

 

Dans cette ligne  Jésus signale l’importance de l’hospitalité. Cet enseignement est proposé par la première lecture tirée de l’Ancien Testament qui raconte une histoire intéressante.  Une femme paienne fut recompensée par Dieu parce qu’elle avait offert l’hospitalité au Prophète Elisée errant sans logement. Jésus nous enseigne que mème un verre d’eau fraiche offert à l’un de ces petits ne restera pas sans recompense.   

 

Quand arriverons nous a comprendre que la joie et le Bonheur ne découlent pas de la seule satisfaction des désirs charnels mais plutot de l’amour que nous déversons sur les plus démunis?  Le monde ne le comprendra pas car il ne possède pas l’Esprit de Dieu. Mais nous qui mettons notre foi en JESUS-CHRIST vivons et agissons comme des créatures nouvelles mortes au péché mais vivant pour Dieu en Jésus-Christ.  L’amour est la loi suprème!

 

 

FEAST OF OUR LADY OF PERPETUAL HELP.

 

 

On June 27th, the Church celebrates the feast of Our Lady of Perpetual Help. We can trace the origin of this devotion in the Western Church in the year 1499 when a beautiful icon from the Mediterranean island of Crete was installed in the Church of St Matthew in Rome. This icon speaks a thousand words. It represents Baby Jesus sitting on His Mother’s lap fixing his eyes on a vision of two angels painted on each side of the upper corners of the painting: Angel Michael is carrying a cross and nails while Angel Gabriel holds in his hand a sharp sword and a sponge to wipe out blood.

 

What is signified by this picture is an announcement of the future passion of the Lord. Jesus appears frightened by the sight. His feet are twisted causing one of his sandals to fall off his right foot. We see the sandal hanging to his foot by a shoe string. Jesus also grasps the hands of his mother. Mary also tightly holds the child by his waist. Other significant traits enriches the colorful image. Unfortunately, we cannot highlight them in this short presentation.

The beautiful painting with a golden background spells out the sublime role of Mary in the life and mission of Jesus. Mary is not God; Jesus is the Lord! But Mary a creature, through her obedience to God’s calling was privileged to give birth to the Messiah. She also stands by Him at every step of his salvific Mission.  She thus highlights one of the key teachings of God’s revelation: the mystery of human intercession, the mystery of human cooperation in the Passion and Resurrection of Christ. Jesus is the one who suffers, dies and rises from the dead. But we too, the people of the new Covenant, redeemed by his Blood are sent to bring this salvation to all nations, we, the witnesses of His salvation must go through our own passion, we must go through death to sin and the rising to newness of life.

 

Mary is the perfect image of the CHURCH.  Prayers to Mary in no way diminishes the primacy of Jesus. We worship Jesus who is GOD. We direct our demands for favors to him the fountain Head of salvation. Mary is the intercessor, she is not God yet, her prayers for us carry great weight.  Just like her we also are called to pray for one another. Our prayers for our neighbors are important. Jesus wants us to be one, to care for one another, to pray for one another. Mary is part of the family. Her intercession for us is precious. Remember the power of her intercession at the wedding of Cana in Galilee where Jesus performed his first Messianic sign. When we approach Jesus in prayer with our hands in the hands of His mother, He is more inclined to listen. Some say: we don’t need an intercessor; Jesus in the sole Mediator. Those who say that ignore the call of the Gospel to unity, solidarity, mutual and support. We are bonded together.  Our prayers gain power when supported by the prayers of loving brothers and sisters and indeed by those of Mary.

 

One of the last words of Jesus on the Cross was addressed to his Mother “Behold your son.” And then He told St John “Behold your mother!”  In the Magnificat hymn (Lk, Ch. 1) Mary prophesied that all generations will call her blessed for the Almighty has done wonderful things for her.” She is indeed a Blessed Creature whose intercession for us we revere. Those who reject Mary’s intercession suffer from blindness.

 

A large number of miracles have been performed throughout history through the intercession of Our Blessed Mother. For example, in 1882, Haiti was struck by a small pox epidemic. The plague was stopped suddenly and without medical explanation when a public prayer was conducted imploring the intercession of O.L. of Perpetual Help.  This is why the Blessed Mother under this title has been made the Patroness of Haiti on December 8th 1942.  I urge all of you to praise Mary under the title of Our Lady of Perpetual Help. 

All we ask of Mary is that she prays for us now and in the hour of our death! Jesus is the one who grants the favor. Mary is the one who supports our pleas.

Bishop Sansaricq

 

 

FÈTE DE NOTRE DAME DU PERPÉTUEL SECOURS, PATRONNE D’HAITI.

 

 

En 1982, une épidémie de petite-Vérole s’était abattue sur Port-au-Prince. Des décès par milliers se produisirent. L’archevèque de Port-au-Prince appella la population à une procession avec l’image de Notre Dame du Perpétuel Secours sur la colline du Bel Air. Une foule immense répondit à l’appel. Après la benediction de la foule et de la ville de Port-au-Prince avec l’Image de Manman Marie, il n’y eut plus de nouveaux cas de petite-vérole. A la suite de ce miracle indéniable, le peuple Haitien est resté extrèmement attaché à cette devotion. Le Président Lescot, le 8 Décembre 1942 consacra le pays à Notre Dame du Perpétuel Secours.

 

Cette image de Marie, peinte sur bois dans un monastère de l’ile mediterranéenne de CRÈTE fut transportée à Rome par bateau en 1499. Au cours du voyage une tempète violente faillit causer le naufrage du vaisseau. L’intercession de l’équipage à Notre Dame du Perpétuel Secours à travers cette icone produisit la cessation inexplicable et soudaine de la tempète. Une fois à Rome, le tableau fut installé dans l’Eglise actuelle de St Alphonse et confiée à la garde des Pères Rédemptoristes. Très vite cette devotion se répandit dans le monde et des milliers de copies de cette icone furent reproduites.

 

Certains chétiens critiquent les Catholiques pour leur dévotion à Manman Marie. Ils disent que Jésus est le seul médiateur et que nos prières à Marie détournent notre attention de Jésus, le seul Médiateur. On nous accuse mème d’idolatrie comme si nous donnions à Marie des égards qui appartiennent à Dieu seul. À cela que faut-il répondre?

 

D’abord les Catholiques sont les premiers à déclarer que Jésus est le Sauveur et qu’il est Dieu. Nous ne mettons personne à sa place. Marie n’est pas Dieu. Elle est une créature se décrivant elle-mème comme l’humble servante du Seigneur.  Mais si Dieu s’est fait chair c’est pour sauver les hommes, leur donner l’adoption filiale, les élever et les sanctifier. Jésus veut faire des hommes ses associés, ses frères. Il leur confie la charge de

Propager la bonne nouvelle, de répandre sa GRACE et son Salut à toutes les nations jusqu’à la fin du monde.

 

Marie se dresse comme le modèle parfait du chétien sanctifié. Elle brille comme la femme de foi, la creature couverte par l’Esprit Saint (Luc ch. 1). Nous la voyons à Bethlehem, à la fuite en Egypte, nous la voyons à l’Annonciation, à Bethlehem, aux noces de Cana, à la Passion au pied de la Croix. Nous la voyons à la Pentecote. Elle chanta “Le Seigneur fit pour moi des merveilles. Saint est son Nom. Tous les ages me diront bienheureuse. Sa misèricorde s’etend s’age en age sur ceux qui le craignent.”   Ignorer Marie ou la mépriser c’est trahir l’Evangile et insulter Jésus, c’est souffrir d’aveuglement spirituel.  

 

Les chétiens sont appelés à s’aimer les uns les autres et à former un SEUL CORPS. Nous sommes appelés à prier les uns pour les autres. Dieu est le Dieu des vivants et des morts. La devotion à Marie illustre l’importance de notre solidarité dans la prière. Si je peux prier pour vous et vous pouvez prier pour moi nous ne faisons pas insulte à Jésus. Nous accomplissons sa volonté.  Ainsi donc, Marie est membre de l’Eglise. Elle fait partie de la famille.  Notre recours à l’intercession de cette FEMME PLEINE DE GRACE honore le PLAN DIVIN qui réclame NOTRE solidarité dans la foi, l”amour, la prière et la louange.

 

Si la lune brille, c’est grace au soleil. Le Soleil n’est pas jaloux de la lune. La lune proclame la gloire du soleil. Tous les saints et les anges reflètent la gloire de Dieu. Marie est la plus belle creature de Dieu. Elle a rempli et remplit encore un role irremplacable dans le plan de Dieu. En l’honorant nous honorons le plan de Dieu pour le salut de l’humanité. Nous ne la mettons pas à la place du Christ. Elle a sa proper place qui est sublime.

 

N’hésitez pas à recourir à l’intercession de Notre Dame du Perpétuel Secours.  Elle est cette femme belle comme la lune, éclatante comme le soleil., puissante comme une armée rangée en bataille!

Jésus accueille son intercession plus que toute autre. Sainte Marie, Mère de Dieu, prie pou nous pécheurs maintenant et à l’heure de notre mort. Amen

Bishop Sansaricq

 

 

 

 

 

 

 

Pensée de la Semaine: ” Nous sommes tous ensemble responsables, responsables de nous-mêmes et responsables les uns des autres, c’est cela la grandeur d’être homme. ”

Abbé Pierre

Thought for the Week: “We are all together responsible, responsible for ourselves and responsible for each other, that is the greatness of being a man.”

Abbé Pierre

 

Pensamiento para la semana: “Todos somos juntos responsables, responsables de nosotros mismos y responsables los unos de los otros, esa es la grandeza de ser un hombre”.

Abate Pierre

BÒN FÈT – JWAYE ZANIVÈSÈ – JUBILE DYAMAN POU BISHOP SANSARICQ

29 JEN 1960 – 29 JEN 2020

60 ANE KÒM PÈ 14 LANE KÒM EVÈK

 

Monsenyè Pierre André Pierre

 

 

Bichòp Guy Sansaricq te fèt nan vil Jeremi nan depatman Grandans, ann Ayiti, jou ki te 6 Oktòb 1934. Li soti nan nan yon fanmi tradisyonèlman Katolik. Nan fanmi an te gen 6 frè e sè. Nan pami yo pral gen de pè ak yon mè. Guy Sansaricq limenm te òdone Pè pou dyosèz Okay, nan peyi Ayiti, nan 29 jen 1960. Li te gen 25 rekòt kafe ak yon demi rekòt. Bichòp Guy Sansaricq ap selebre yon gwo jibile, Jibile Dyaman, nan dat 29 jen 2020. You boul dyaman : Otal 60 lane Pè, ak 14 ane nan episkopa, kòm Evèk.

 

Apre òdinasyon li, Pè Guy Sansaricq al etidye nan Inivèsite nan lavil Wòm. Apre sa, li fè ministè kòm Pè, Okanada, men pi plis toujou yon fason espesyal, nan Nassau Bahamas. Li te vin yon vrè apot pou tout manm kominote ayisyen nan Zile Bahamas yo.

 

9 janvye 1991, Pè Guy Sansaricq te enkadine ofisyèlman nan Dyosèz Brooklyn, nan Nouyòk. Nan dat 6 jen 2006, Pap Benwa XVI te nonmen li Bichòp, pou li vin Evèk Oksilyè nan dyosèz Brooklyn. Yo konsakre li Evèk reyèlman vre nan dat 22 daou 2006, kòm Evèk Titilè Glenndálocha e kòm Evèk Oksilye Dyosèz Brooklyn. Dapre dispozisyon legliz katolik, kondisyon laj pou sispann fonksyone kòm Evèk se 75 zan. Se konsa Bichòp Guy te vin Bichòp Oksilyè Emerit nan Brooklyn nan dat 6 oktòb 2010. Avèk Konferans Evèk Katolik Etazini, li te patisipe nan de vizit ad limina nan lavil Wòm bò kote Pap la: Premye a nan mwa Novanm 2011 sou Pap Benwa XVI, epi dezyèm nan, nan mwa novanm 2019 sou Pap Franswa.

 

Anpil wout. Vwayaj ministè pastoral Bichòp Guy Sansaricq long, epi li bèl anpil, kit se kòm Pè, kit se kòm Evèk. Tout moun admire Bichòp Guy pou bon kè li, bon konprann li, jan li fonde nan lapriyè, jan li pran pasyans pou li pale ak moun, sitou pou li koute moun epi tande pwoblèm yo.  Li chwazi yon metòd espesyal pou li viv pre ak Pèp Bondye a. Tout aspè sa yo fè tout moun wè nan Bichòp Guy Sansaricq yon modèl, yon senbòl pou Kominote Ayisyen yo nan Etazini ak nan Dyaspora Ayisyen an kout kote.

 

Bòn Fèt Bichòp Guy Sansaricq.

Benediksyon ak Gras pou ou nan jou Anivèse Odinasyon ou kòm Pè.

29 jen 2020 se yon jibile Dyaman. Yon Fèt Kè Kontan.

Se pou Bondye Granmèt la toujou beni. Pou Ministè ou la donnen plis fwi toujou.

 

 

 

 

 

 

HEUREUX JUBILÉ DE DIAMANT À BISHOP SANSARICQ

29 JUIN 1960 – 29 JUIN 2020

60 ANS DE VIE SACERDOTALE ET EPISCOPALE

 

Par Mgr Pierre André Pierre

 

 

Guy Sansaricq est né à Jérémie dans le Grande-Anse d’Haiti le 6 octobre 1934, d’une famille traditionnellement catholique, qui comptait 6 enfants, desquels deux garçons deviendront prêtres et une fille religieuse. Le jeune Guy est ordonné Prêtre pour le diocèse des Cayes, Haïti, le 29 juin 1960, à l’âge de 25 ans et 7 mois.  C’est un jubilé de Diamant que célèbre Bishop Guy Sansaricq en ce 29 juin 2020 : Au total, 60 ans de prêtrise, et 14 ans d’épiscopat.

 

Après son ordination et ses études Universitaires à Rome, le Père Guy accomplit son ministère au Canada et plus particulièrement à Nassau, dans les Bahamas, où il devint l’apôtre de la Communauté Haïtienne.

 

Le 9 janvier 1991, Père Sansaricq est officiellement incardiné dans le diocèse de Brooklyn, à New York. Il est nommé Evêque Auxiliaire de ce même diocèse le 6 juin 2006 par le Pape Benoit XVI. Selon les exigences canoniques de l’âge pour la fonction épiscopale, il devint Evêque Auxiliaire Emérite de Brooklyn le 6 octobre 2010. Avec la Conférence des Evêques Catholiques des Etats-Unis, il a participé à deux visites ad limina à Rome en novembre 2011 sous le pontificat de Benoit XVI et en novembre 2019 sous le Pontificat du Pape François.

 

Son long parcours ministériel, comme Prêtre et Evêque, son sens de la prière et de l’écoute, ses méthodes pastorales de proximité avec le peuple de Dieu, ont fait de Bishop Guy Sansaricq une icône de la communauté haïtienne des Etats-Unis et de la diaspora haïtienne tout court.

 

Joyeux Anniversaire d’Ordination Sacerdotale en ce 29 juin 2020, Bishop Sansaricq.

Un très joyeux Jubilé de Diamant.

Que le Seigneur rende toujours fructueux le ministère apostolique opéré par vos mains.

 

                                                                                           

 

 

HAPPY DIAMOND JUBILEE TO MOST REVEREND BISHOP SANSARICQ

JUNE 29, 1960 – JUNE 29, 2020:

60 YEARS OF PRIESTLY AND EPISCOPAL LIFE

By Msgr. Pierre André Pierre

 

Bishop Guy Sansaricq was born in Jérémie in the Grande-Anse department, the southwestern part of Haiti on October 6, 1934, into a traditionally Catholic family of six children. Among them two of the boys will become priests and one girl a religious nun. The young Guy Sansaricq was ordained a Priest for the diocese of Les Cayes, Haiti, on June 29, 1960, at the age of 25 and 7 months. So, Most Reverend Bishop Guy celebrates this year on June 29, 2020 his Diamond Jubilee: In total, 60 years of priesthood, and 14 years of episcopate.

 

After his ordination and his University studies in Rome, Father Guy fulfilled his ministry in Canada and more particularly in Nassau, in the Bahamas, where he became the true apostle of the Haitian Community.

 

On January 9, 1991, Father Sansaricq was officially incardinated in the diocese of Brooklyn, NY. He was appointed Auxiliary Bishop of this same diocese on June 6, 2006 by Pope Benedict XVI. According to the canonical age requirements for the episcopal function, he became Emeritus Auxiliary Bishop of Brooklyn on October 6, 2010. With the Conference of Catholic Bishops of the United States, he participated in two « ad limina visits » to Rome in November 2011 under the pontificate of Benoit XVI and in November 2019 under the Pontificate of Pope Francis.

 

His long ministerial journey, as a Priest and Bishop, his sense of prayer and listening to others, his pastoral methods of proximity to the people of God, have made of Bishop Guy Sansaricq an icon of the Haitian community in the United States and of the Haitian diaspora in short.

 

Happy 60th Anniversary of Priestly Ordination on June 29, 2020 « Bishop Guy Sansaricq »

A very happy Diamond Jubilee.

May the Lord always make fruitful the apostolic ministry operated by your hands.

 

 

 

 

Mgr Pierre André PIERRE

Gid Espirityèl Chapèl Sen Franswa / Guide Spirituel de la Chapelle Saint François de Sales de Delmas

Prezidan AKA -|- Akademi Kreyòl Ayisyen-|- Président de l’Académie Créole d’Haïti

Conseil d’Administration de l’Agence Universitaire de la Francophonie AUF

Conseil d’Administration de l’Association Internationale des Universités AIU

Ambassadeur pour les Relations Internationales – UNDH

Recteur Émérite 

Université Notre-Dame d’Haïti UNDH         

Phone:   (509)  (509) 3701-2230

AKA | Akademi Kreyòl Ayisyen | www.aka.org |

Université Notre-Dame d’Haïti | www.undh.edu.ht |

SOEUR ANNECIE AUDATE, UNE RELIGIEUSE HAITIENNE À LA TÈTE D’UNE ORGANISATION INTERNATIONALE.

 

 

Nous avons eu le privilège d’accorder une entrevue sur zoom à Sr. Annecie Audate une religieuse Haïtienne de la congrégation des Filles de Marie Auxiliatrice, Salésienne de Don Bosco qui est responsable à Rome d’une association internationale qui s’appelle VIDES ( VOLONTARIAT INTERNATIONAL DEVELOPPEMENT EDUCATION SOLIDARITE EN FAVEUR DES ENFANTS, DES JEUNES ET DES FEMMES DEFAVORISES)

 

Après sa profession religieuse le 5 Aout 1991, Sœur  Audate a servi sa congrégation pendant 3 ans comme assistante de la maitresse des novices a Thorland, carrefour où elle a eu aussi l’opportunité de travailler avec les enfants les plus pauvres de la zone « rail » où les fils des pécheurs trainent au bord de la route.  Pendant deux ans elle a fréquenté l’école de commerce Maurice Laroche où elle a décroché son diplôme de comptabilité.  Après cette expérience, elle a reçu la mission à l’école professionnelle Saint Jean Bosco, pour une nouvelle présence des sœurs Salésiennes a cité Soleil, linteau 1 où elles ont remplacé la congrégation des sœurs de la foi qui ont travaillé dans ce grand bidonville pendant 10 ans. Après cette année d’implantation elle a reçu encore la mission de se rendre à Rome á la faculté pontificale  Auxilium pour ses études en psychologie éducative.  De retour en Haïti, dans l’année 2000 , sa congrégation lui a confié l’animation d’une nouvelle présence a Kencoff au haut de Pétion-ville. Elle a travaillé comme directrice de l’école Sainte Helene de l’organisations de nos petits frères et sœurs pendant six ans. En 2004, elle a participé à un séminaire de formation à Guadalajara au Mexique où elle a obtenu un diplôme en gestion participative et démocratique . À son retour elle a fondé le gouvernement scolaire dans plusieurs centres éducatifs des sœurs salésiennes où elle apprenait aux jeunes et aux enfants à développer leur leadership, à travailler en équipe, à diriger et à respecter la loi et la dignité de chaque personne.

 

Elle a passé 9 ans comme conseillère provinciale pour la pastorale des jeunes et de la mission et  16 ans comme professeur de psychologie et accompagnatrice psychologique de jeunes en formation religieuse et en  discernement vocationnel

 

Après le séisme  meurtier du  12 Janvier 2010 qui a dévasté HAÏTI, elle a géré avec l’aide de  sa communauté  la logistique d’accueil de 12 000 personnes pendant 8 mois, dont 5 000 enfants; dans ce contexte, avec le soutien de 30 volontaires et un contingent de 80 soldats mexicains, elle a  coordonné et travaillé pour fournir de la nourrituretout en  accompagnant les enfants au  point de vue psychologique, sociologique et de réintégration scolaire; et elle a  soutenu les familles pour la réintégration sociale et au logement.

 

Après le tremblement de terre un nouvel besoin se faisait sentir, beaucoup d’enfants sont devenus  orphelins. Pour éviter les abus et les exploitations que  les fillettes pourraient subir, les sœurs salésiennes ont initié un orphelinat á la Croix des Bouquets, elles ont accueilli 150 fillettes. Après ses six années  comme directrice  du College Marie Régine à  Carrefour-Haiti , Soeur Audate  s’est rendue à la croix bouquets comme administratrice de cette nouvelle mission

 

Elle a passé ensuite trois années dans la communauté des soeurs Salesiennes  de Port au prince, la première présence des filles de Marie Auxiliatrice en Haïti  comme animatrice et directrice de cette école. on doit ajouter aussi que  Sr. Annecie Audate FMA  a reçu plusieurs formations en gestion financière pratique pour les ONG et gestion du cycle de projet avec MANGO Belgique Bruxelles.

 

Soulignons aussi  , Soeur Audate , cette Icône religieuse était  nommée économe provinciale  en 2016,  en raison de ses dons remarquables, le conseil général de sa congrégation a fait appel à elle en 2017 pour ce précieux service comme troisième directrice générale du VIDES International. On doit mentionner aussi que Vides International  est une association qui rassemble des Volontaires à partir des groupes de réflexion de jeunes adultes, les prépare et les envoie en mission.

L’association  VIDES International comprend 164 groupes dans 53 pays, depuis les pays européens comme l’Italie, l’Espagne, le Portugal, L’Irlande, L’Angleterre, l’Allemagne, la Pologne , la Slovénie, la Croatie, la Slovaquie, la Hongrie, ect dans 10 pays de l’Afrique et dans 8 pays de l’Asie  comme le Japon,  les iles Philippines, le Vietnam, l’Inde, Macao, la chine continentale, Cambodge, La Thaïlande  etc., comme dans 22 pays de l’Amérique : Usa, Canada, Mexique, Brésil, Argentine, Chile, Colombie, Costa Rica, Venezuela, Uruguay,  Nicaragua, Salvador, Honduras, Guatemala, Santo Domingo,  y compris Haïti,  Les volontaires se rendent dans les pays de grande misère et d’oppression où les enfants et les femmes souffrent de misère étouffante et d’abus de toutes sorte comme la vente des enfants et des jeunes filles pour la prostitution.

 

Ces volontaires développent des groupes qui réfléchissent et développent des initiatives et des services dans le domaine de l’Education et du développement.

 

Les réalisations de ces groupes sont tellement visibles que parfois mème des gouvernement communistes comme au Vietnam reconnaissent les bons résultats de ces groupes. Les membres de cette association travaillent avec les gens de toutes les religions dans un esprit de solidarité respectueuse.

 

En outre VIDES est né de la communauté des Sœurs salésiennes qui travaillent beaucoup au niveau de l’Education avec les enfants et les adolescents et adolescentes mais qui se sont aperçues que leurs anciens élèves deviennent trop souvent prisonniers des structures injustes et abusives.  Le but de VIDES est de rassembler ces jeunes adultes, les amener à réfléchir ensemble et à développer des programmes pouvant les libérer de leurs structures étouffantes.

 

L’Union des Etats Européens ainsi que les Nations Unies reconnaissent la valeur et le succès de ces programmes. VIDES est appelée périodiquement à participer à des conférences aux Nations Unies comme au conseil des droits de l’homme à Genève et la commission du statut des Femmes à New York.

 

L’interview faite en Créole ouvre les yeux sur des réalisations inattendues d’une communauté religieuse. Leurs activités fondées sur l’amour rallument notre foi et notre espérance.

 

Comme Haïtiens, nous sommes fiers de Sr Annecie, une Haïtienne qui remplit avec compétence et zèle une fonction internationale de grande portée.  Si vous comprenez le Créole, ne manquez pas d’écouter l’entrevue.  Vous serez édifié au-delà de toute mesure. Clicquer sur ce lien pour ecouter son entretien: https://youtu.be/eUJ1vuv1vxM

 

 

 

 

Niveau d’études et diplômes obtenus

Licence en Sciences Psychologiques (spécialisation en Psychologie de l’Education) – Faculté Pontificale Auxilium- Diplôme de comptabilité commerciale (Ecole de Commerce Maurice Laroche)- Diplôme en gestion participative et démocratique (Mexique Guadalajara) – Certificat en gestion financière pratique pour les ONG: dominer les fondamentaux (MANGO, Belgique Bruxelles)- Certificat en gestion de cycle de projet (MANGO, Belgique Bruxelles

 

Homage au Regretté Frère Thony Audate-3 Juillet 2004-3 Juillet 2020

 

 

Le 3 Juillet 2020 sera le 16ème anniversaire de la mort  de l’artiste Tony Audate un  homme de grande foi qui avait un grand amour  pour l’Église  Catholique et pour son peuple. Le Frère Tony etait un homme très simple, humble qui continue à nous inspirer par son courage, sa confiance totale en Dieu et son sens aigu d’unité et de Solidarité.

 

Le Regretté Tony etait un fils de Carice, le cousin  De Sr Annécie Audate FMA, Directrice generale de VIDES International et l’une des Icônes  religieuses de la congregation des Soeurs Salesiennes.  Carice  est une commune du department du Nord Est d’Haiti faisant partie de l’arrondissement de Vallières.

 

Le Regretté Tony auteur de plusieurs CDs de Chants religieux Catholiques etait un grand ami du Centre National de l’Apostolat  Haitien. Il participait regulièrement aux conventions et aux mini Conventions du centre National de  l’Apostolat Haitien  à l’etranger. Je continue à me rappeler de la première mini convention du Centre National de L’Apostolat Haitien, le frère Tony miné deja par la maladie était present à cette grande rencontre spirituelle où il a su chanter quelques unes de ses compositions musicales. Le Frère Tony a du voyager près de 5 hres en voiture  afin de participer à cette mini convention du Centre National de l’Apostolat haitien, Le Père André Pierre, directeur de la Pastorale Haitienne de l’archidiocèse de Washington, aujourd’hui prelat domestique de sa Sainteté etait le predicateur à cette rencontre. Bien sûr plusieurs commmunautés Haitiennes de foi Catholique etaient presentes à cette rencontre.

 

Le Regretté Frère Tony  a vecu  dans l’archidiocèse de Boston près de 15 ans et etait un paroissien de la paroisse St Angella. Grace à ses talents d’artiste  et sa grande foi dans le Seigneur  Tony etait très visible dans la Pastorale Haitienne  de l’archidiocèse de Boston et du Centre National de l’Apostolat Haitien. L’argent etait le cadet de ses soucis dans sa carrière artistique. Tony à utilisé  ses dons artistiques pour faire avancer la Pastorale  Haitienne de la Diaspora. ‘

La Radio Telé Solidarité aura une emission speciale  sur le regretté Frère Tony  le  Vendredi 3 Juillet 2020 à 5:00 hres pm. Nous croyons Avec les yeux de la Foi  que Tony est à la maison du Père  avec les anges  du Ciel et la Très Sainte Vierge Marie.

Frère Tony  à la maison du Père je continue à te demander d’interceder auprès du Seigneur pour notre cher pays  Haiti et pour la Pastorale Haitienne à l’etranger. . Qui peut oublier ce fameux chant  Merci Bon Dieu du Frère Tony pour le 50ème Anniversaire de vie Sacerdotale du regretté Père Jean Morin, un grand batisseur de foi de la Communauté Haitienne de l’archidiocèse de Boston. Clicquer sur ce lien pour entendre ce chant: https://youtu.be/AFk1shPAXtQ

 

Le Personnel du Bulletin hebdomadaire du Centre  National de l’Apostolat Haitien continue  à remercier le frère Tony pour son temoignage et sa grande generoisité au cours de son pelerinage sur  terre. Nous  continuons  à ecouter vos chants qui nous aident dans nos moments  difficiles à renforcer notre foi dans le Seigneur. oui vous l’avez bien dit dans votre chant “Jezu pap resevwam san ou.”  Jesus  est toujours content de voir  que nous nous formons un seul corps pour proclaimer sa bonne nouvelle. Comment peut on arriver à avoir une chaine de Solidarité entre nous et à travailler ensemble en comprennant que nos divergences sont une source de richesse. Clicquez sur ce lien  pour entendre ce chant du Frère Tony “vin Pale ak Jesus”: https://youtu.be/zRKcCYcvYxU

 

Brother Tob

 

Homage to the Regretted Brother Thony Audate-July 3, 2004 – July 3, 2020

 

 

July 3, 2020 will be the 16th anniversary of the death of artist Tony Audate, a man of great faith who had a  great love for the Catholic Church and the people of God . Brother Tony was a very simple, humble man who continues to inspire us as we recall his courage, his total confidence in God and his keen sense of unity and Solidarity.

 

The Regretted Tony was a son of Carice, the cousin of Sr. Annécie Audate FMA, Director General of VIDES International and one of the religious stars of the Congregation of the Salesian Sisters. Carice is a municipality  in the northeast department of Haiti, a part of the district of Vallières.

 

The Regretted Tony author of several CDs of Catholic Religious Songs was a great friend of the National Center of the Haitian Apostolate. He regularly participated in conventions and mini conventions of the National Center of the Haitian Apostolate. I continue to remember the first mini convention of the National Center of the Haitian Apostolate, brother Tony already weakened by illness was present and performed musically at this great spiritual meeting. Brother Tony had to travel almost 5 hours by car to participate in this mini convention of the National Center of the Haitian Apostolate. Father André Pierre, at that time the director of the Haitian Pastoral of the Archdiocese of Washington, now a domestic prelate of His Holiness was the preacher at that meeting. Of course several Haitian communities of Catholic faith were present at this event.

 

Regretted Brother Tony lived in the Archdiocese of Boston for almost 15 years and was a parishioner in the parish of St. Angella. Thanks to his talents as an artist and his great faith in the Lord Tony was very visible in the Haitian Pastoral of the Archdiocese of Boston and the National Center of the Haitian Apostolate. Money was Tony’s least concern in his artistic career. Tony used his artistic gifts to advance the Haitian Pastoral Care of the Diaspora. ‘

Radio Telé Solidarité will have a special Talk Show on the late Brother Tony on Friday July 3, 2020 at 5:00 pm. We believe with the eyes of Faith that Tony is at the Father’s house with the angels of Heaven and the Most Blessed Virgin Mary.

Brother Tony, at the Father’s house I continue to ask you to intercede the Lord for our dear country Haiti and for the Haitian pastoral ministry. Who can forget this famous song Thank you Bon Dieu from Brother Tony for the 50th Anniversary of Priestly life of the late Father Jean Morin, a great builder of faith in the Haitian Community of the Archdiocese of Boston. Click on this link to hear this song: https://youtu.be/AFk1shPAXtQ

 

 

The Staff of the weekly bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate continues to thank Brother Tony for his testimony and his great generosity during his pilgrimage on earth . We continue to listen to your songs which help us in our difficult times and to strengthen our faith in the Lord. yes you said it well in your song Jezu pap resevwam san or Jesus is always happy to see that we do something to proclaim his good news. How can we manage to keep a chain of Solidarity between us and work together and always understand that our differences are a source of riches. Click on this link to hear this song by Brother Tony Vine Pale ak Jesus: https://youtu.be/AFk1shPAXtQ

 

 

Brother tob

Telé Solidarité : Australie-Predication  Du Père Steve Michel C.S

 

https://youtu.be/JOBAWjryUSo

Bishop Guy Sansaricq en communion avec le Personnel de la radio telé Solidarité remercie du plus profond de son Coeur tous les predicateurs y compris Soeur Juvenia Fdm qui ont accepté de preparer une predication pour la neuvaine preparatoire à la Fête de Notre Dame du Perpetuel Secours.

 

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité comme toujours continue  à faire tout ce qui est possible pour accompagner le Peuple de Dieu au niveau de l’evangelisation.

 

Nous demandons à notre Mère Notre Dame du Perpetuel Secours de continuer à proteger notre pays Haiti et de faire tomber une pluie de grace sur notre église et sur la pastorale Haitienne

Brother Tob

 

Bishop Guy Sansaricq in communion with the staff of Radio Tele Solidarité thanks from the bottom of his heart all the preachers including sister Juvenia Fdm who agreed to deliver a teaching at the novena preparatory to the Feast of Our Lady of Perpetual Help.

 

The Staff of Radio Telé Solidarité as always continues to do everything they can to accompany the People of God in its process of evangelization.

 

We ask our Mother Our Lady of Perpetual Help to continue to protect our country Haiti and to shower an abundant rain of grace on our church and on the Haitian pastoral ministry.

Brother Tob

Diocèse Rockville Centre. Le Père Rony Fabien  -un autre ministère

 

Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire  est très heureux de vous informer  que le père Rony Fabien, le premier prêtre d’origine Haitienne incardiné dans le diocèse de Rockville Centre  et le premier Curé de Race Noire de la Paroisse de Ste Martha est nommé Curé également de la paroisse Queen of the Most Holy Rosary à Roosevelt.

Le Père Fabien a deja un an comme Curé de la Paroisse Ste Martha. Le Très Reverend John.O. Barres  l’evêque titulaire du Diocèse de Rockville Centre  manifeste encore sa confiance aux prêtres Haitiens de son diocèse en donnant au Père Fabien un autre ministère de responsablité.

 

Bishop Guy Sansaricq  en communion avec le personnel du bulletin Hebdomadaire souhaite du succès au Père Fabien dans ce nouveau Ministère

Brother Tob

Diocese Rockville Center. Father Rony Fabien – another ministry -Two parishes

The Staff of the Weekly Bulletin is very happy to inform you that Father Rony Fabien, the first priest of Haitian origin incardinated in the diocese of Rockville Centre  and the first black Pastor in the parish of St. Martha is appointed equally as Pastor of the parish Queen of the Most Holy Rosary in Roosevelt. So Father Fabien is pastor of Two parishes.

Father Fabien already has one year as parish Pastor of St. Martha’s Parish. The Most Reverend   John.O. Barres the titular bishop of the Diocese of Rockville Centre shows once more his trust in the Haitian priests of his diocese by extending Father Fabien’s responsibilities.

 

Bishop Guy Sansaricq in communion with the staff of the Weekly bulletin wishes success to Father Fabien in this new duty.

Brother Tob

 

 

 

 

 

 

 

BÒN ANIVÈSÈ – BÒN FÈT DOKTÈ PIERRE PAUL CADET29 JEN 2020

MANM NAN CHAPIT FLORID AK PREZIDAN

ASOSYASYON NASYONAL DOKTÈ AYISYEN ALETRANJE (AMHE)

Monseyè Pierre André Pierre

 

 

Doktè Pierre Paul Cadet selebre anivèsè nesans li jou 29 jen 2020. Li se yon pwodwi peyi d Ayiti. Li te resevwa fòmasyon li nan Peti Seminè Kolèj Sen Masyal ak nan Fakilte Medsin ak Famasi nan Inivèsite Leta Ayiti. An jeneral, tout moun rekonèt li kòm yon gwo travayè, yon moun ki montre gwo devouman pou kominote ayisyen an. Li se youn nan pyonye ki te patisipe nan òganize Chanm Komès Ayisyen an nan Florid.

 

Kòm Prezidan AMHE, apre Doktè Emmanuel François ki te pami fondatè Asosyasyon sa a, apre Doktè Fritz Apollon yon Prezidan emerit asosyasyon sa a e ki gen anpil merit, ansanm ak kèk lòt gwo tenò nan AMHE, Doktè Cadet pran abitid kenbe kontak avèk Ayiti, espesyalman nan domèn edikasyon.  Li gen yon pwogram k ap fonksyone aktyèlman avèk Fakilte Medsin Leta ak twa lòt Fakilte medsin nan peyi, nan pami yo Notredam. Pwogram nan sou pye. Ladan li, yo gide epi yo sipòte jèn doktè ayisyen nan fòmasyon pòs gradye yo nan Etazini. Yo akeyi jenn doktè sa yo. Yo ofri yo lojman, oryantasyon, epi yo akonpaye yo pandan sejou yo nan peyi Etazini yo.

 

Doktè Cadet se yon zanmi ak yon sipòtè Apostola Ayisyen ak Radyo Tele Solidarite nan Etazini. Kòm envite donè nan sware Gala pou 85yèm anivèsè Bichòp Guy Sansariq, nan dat 5 oktòb 2019, li te ensiste sou nesesite pou gen inite nan kominote nou yo.

 

Nan tan lontan, kòm Rektè Inivèsite Notredam d Ayiti, mwen te gen okazyon kominike avèk Doktè Cadet, swa dirèkteman swa pa lentèmedyè lòt moun. Diskisyon ak echanj ki pi resan nou te genyen te pase nan dat vandredi 26 jen 2020. Se te yon panèl anliy Radyo Tele Solidarité te òganize. Te gen ladan l, bò Bishop Sansaricq avèk mwenmenm, kèk nan gwo lidè ayisyen ki ap travay nan diferan domèn nan Eta Florid. Rezilta a pral pibliye anvan lontan nan yon videyo sou YouTube. Yo pral difize li tou nan televizyon, kit se ann Ayiti, kit se Ozetani.

 

Panèl la te reprezante yon gwo opòtinite pou ankouraje lang kreyòl ak kilti Pèp ayisyen an. Tout bagay te fèt an kreyòl sèlman ak natirèlman: Se yon gwo avanse, lè nou sonje jan sa te ye anvan. Men pi plis pase sa toujou, se siy lespwa sa pote nan relasyon moun ak moun, epi nan fè fas kont tout fòm diskriminasyon kominotoe a ap konfwonte.

 

Nan non fanmi Apostola Ayisyen, nan non Bichòp Guy Sansaricq e nan non pa m tou, mwen swete Doktè Pierre-Paul Cadet anpil sante, lapè ak kontan pou li ak tout fanmi li. Se pou Bondye Granmèt la toujou beni li, epi enspire li epi, pou li kz enspire yon lòt jenerasyon.

 

 

Monseye Pierre André Pierre

JOYEUX ANNIVERSAIRE DE NAISSANCE AU DR PIERRE PAUL CADET

MEMBRE DU CHAPITRE DE FLORIDE ET PRÉSIDENT NATIONAL DE L’ASSOCIATION DES MEDECINS HAITIENS A L’ETRANGER (AMHE)

En ce 29 juin 2020

 

Monseigneur Pierre André Pierre

 

 

Le Dr Pierre Paul Cadet fête son anniversaire de naissance le 2 9 juin 2020.  Il est un produit de la terre d’Haiti, formé au Petit Séminaire Collège St Martial et à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université d’Etat d’Haiti. Il est reconnu comme un rude travailleur de longue date qui a montré un grand amour pour la communauté Haïtienne. Il est compté parmi les pionniers dans l’organisation de la Chambre de Commerce Haïtienne de la Floride.

 

Comme Président de l’AMHE, à la suite du Dr Emmanuel François fondateur de cette Association, du Dr Fritz Apollon un éminent Président Émérite de cette association et des autres grands ténors de l’AMHE, le Dr. Cadet s’est engagé à garder vivace le lien avec l’Alma Mater. Des programmes actuellement en cours orientent et prennent en charge de jeunes médecins haïtiens, dans leur formation post-graduate, aux Etats-Unis. Ces jeunes médecins sont accueillis, hébergés, orientés et accompagnés pendant leur séjour aux Etats-Unis.

 

Dr. Cadet est devenu un ami et supporteur de l’Apostolat Haïtien aux Etats-Unis ainsi que de la Radio Télé Solidarité. Invité d’honneur à la soirée de Gala du 85ème anniversaire de Mgr Guy Sansariq, du 5 octobre 2019, il a notamment fait valoir la nécessité de l’unité au cœur de nos communautés.

 

Dans le passe, j’ai eu le privilège d’interagir avec le Dr. Cadet, directement ou par personne interposée, au titre de Recteur de l’Université Notre-Dame d’Haiti. Nos plus récents échanges ont eu lieu au panel du vendredi 26 juin 2020, organisé par la Radio Télé Solidarité, qui rassemblaient autour de Bishop Sansaricq et de moi-même quelques-uns des leaders Haïtiens différents l’Etat de Floride. Le résultat sortira sous peu sous YouTube et sera aussi télévisé tant en Haïti qu’aux Etats-Unis.

 

Ce fut aussi une grande opportunité de faire la promotion de la langue créole et de la culture haïtienne. Tout a été fait exclusivement et spontanément en Créole : Un long acquis en raison du passé. Mais surtout un signe d’espérance par rapport à toutes les formes de discrimination qu’il faut encore confronter.

 

Au nom de la famille de l’Apostolat Haïtien, de Bishop Guy Sansaricq et de moi-même, je présente les plus chaleureuses félicitations et les vœux plus sincères de santé de joie et de paix à Dr. Pierre Paul Cadet. Que le Seigneur continue en lui, ce qu’Il a si bien commencé.

 

 

Monseigneur Pierre André Pierre

 

 

 

 

 

HAPPY BIRTHDAY TO DR PIERRE PAUL CADET

MEMBER OF THE FLORIDA CHAPTER

AND PRESIDENT OF THE NATIONAL

ASSOCIATION OF HAITIAN PHYSICIANS ABROAD (AMHE)

 

By Msgr. Pierre André Pierre

 

 

 

Dr. Pierre Paul Cadet celebrates his birthday on June 29, 2020. He is a product of the land of Haiti, educated at the Petit Séminaire Collège Collège St Martial and trained at the School of Medicine and Pharmacy of the State University of Haiti. He is recognized as a hard worker who showed great love for the Haitian community. He is one of the pioneers in organizing the Haitian Chamber of Commerce in Florida.

 

As President of AMHE, following in the footsteps of Dr. Emmanuel François founder of the Association, of Dr. Fritz Apollon an eminent President Emeritus of the association and of other great tenors of AMHE, Dr. Cadet undertook to keep alive the bond with the Alma Mater. Programs currently underway guide and support young Haitian doctors, in their post-graduate training, in the United States. These young doctors are welcomed, accommodated, guided and accompanied during their stay in the United States.

 

Dr. Cadet has become a friend and supporter of the Haitian Apostolate in the United States and of Radio Tele Solidarite. Guest of honor at the evening of Gala for the 85th anniversary of Archbishop Guy Sansariq, on October 5, 2019, he notably stressed the need for unity at the heart of our communities.

 

In the past, I have had the privilege of interacting with Dr. Cadet, directly or through an intermediary, as Rector of the University of Notre Dame in Haiti UNDH. Our most recent collaborative discussions took place at the panel of Friday June 26, 2020, organized by Radio Tele Solidarite, which gathered around Bishop Sansaricq and myself some of the prominent Haitian leaders, coming from different horizons from the same State of Florida. The result will be released shortly on a YouTube video and will also be televised in TV channel in both Haiti and the United States.

 

It was also a great opportunity to promote the Creole language and Haitian culture. Everything was done exclusively and spontaneously in Creole: A long acquisition due to the past; but above all a sign of hope in relation to all the forms of discrimination that still need to be confronted.

 

On behalf of the Haitian Apostolate family, of Bishop Guy Sansaricq and myself particularly, I extend my warmest congratulations and sincere wishes for good health, joy and peace to Dr. Pierre Paul Cadet. May the Lord continue in him, what He started so well.

 

 

Monsignor Pierre André Pierre

Monseye Pierre André Pierre

 

Mgr Pierre André PIERRE

Gid Espirityèl Chapèl Sen Franswa / Guide Spirituel de la Chapelle Saint François de Sales de Delmas

Prezidan AKA -|- Akademi Kreyòl Ayisyen-|- Président de l’Académie Créole d’Haïti

Conseil d’Administration de l’Agence Universitaire de la Francophonie AUF

Conseil d’Administration de l’Association Internationale des Universités AIU

Ambassadeur pour les Relations Internationales – UNDH

Recteur Émérite 

Université Notre-Dame d’Haïti UNDH         

Phone:   (509)  (509) 3701-2230

AKA | Akademi Kreyòl Ayisyen | www.aka.org |

Université Notre-Dame d’Haïti | www.undh.edu.ht |

ANNIVERSAIRE D’ORDINATION DES PÈRES ANDRE ET YVON PIERRE.

 

La fin du mois de Juin ramène l’anniversaire d’ordination de presque tous les prètres.

 

 

 

 

C’est ainsi que Msg ANDRE PIERRE célèbre cette semaine son 41 Anniversaire d’ordination sacerdotale et son jeune frère Père Yvon Pierre, curé de St Jerome son 35ème Anniversaire de vie sacerdotale.

A ces deux nous souhaitons nos meilleurs voeux et offrons nos prières. Evidemment nous avons également à l’esprit presque tous les autres prètres qui ont été également ordonnés à la fin du mois de Juin.

 

Les Pères André et Yvon sont nés à l”Arcahaie, cité de l’Indépendence. Nés d’une famille très chrétienne ils ont pensé au sacerdoce à un jeune age et sont entrés au Séminaire de Port-au-Prince. Les deux se sont signalés par leur intelligence remarquable, leurs bonnes manières et ont bénéficié de bourses d’étude à l’étranger.

 

Evidemment, l’Eglise d’Haiti étant pauvre, les bourses proviennent de l’étranger. Le Père André apparut sur la scène à une époque où les bourses étaient plus nombreuses. C’est ainsi qu’il a pu avoir accès à des doctorats, Le Père Yvon quelques années plus tard a obtenu son doctorat dans une université de Rome , les deux en sciences religieuses.

 

Le Père André a été longtemps le recteur de l’Université  Notre Dame  Catholique de Port-au-Prince-Haiti . Son leadership remarquable a permis à l’Université Notre-Dame de Port-au-Prince de s’affirmer comme une institution de bon renom.  Il est également le President de l’academie pour l’avancement du Créole.

 

Ses écrits et ses publications ainsi que ses conferences et classes sont extrèmement appréciés.

En raison de la Pandemie, il ne peut pas retourner tout de suite en Haiti. Nous sommes heureux de bénéficier de ses services pendant tout le temps qu’il passera ici.

 

Aux deux frères PIERRE “Bon anniversaire! Recevez l’assurance de nos fraternels sentiments ainsi que l’assurance de nos prières pleines de reconnaissance pour le service que vous rendez à l”EGLISE NOTRE MÈRE!”  Que le Seigneur fasse briller la lumière de sa Face sur vous deux!

 

              **************                ***********************   ***************

 

 

Happy anniversary of priestly ordination to Msgr. André PIERRE and his younger brother Fr. Yvon Pierre, the Pastor of St Jerome Church. Both of them studied in Haiti first and then in Rome, Boston and other places and obtained Master’s degrees and even doctorate degrees in various fields.

 

Mgr. André was for many years the rector of the Catholic Notre Dame University in Port-au-Prince. He excelled at this task.  He is now in Brooklyn as the current pandemic does not allow him to travel back to Haiti. We are delighted to use his priestly services during his time here.

 

To the two brothers we extend our warmest congratulations and the assurance of our prayers.

May the Lord continue to let His face shine on them and grant them his peace!

Bishop Sansaricq

 

BÒN FÈT – BON ANIVÈSÈ – JUBILE RUBI POU PE JEAN-YVON PIERRE

POU PE GARCIA BRENEVILLE AK PE PIERRE CHERY, CSSP

AK 15 LÒT MANM NAN PWOMOSYON ANE 1985

23 JEN 1985 – 23 JEN 2020 : TRANT SENK LANE SASÈDOS

 

Monseyè Pierre André Pierre

 

Pè Jean-Yvon Pierre te fèt nan Arcahaie nan Depatman Lwès Ayiti. Li se katriyèm pitit Mesye Joseph E. Pierre ak madam li Marie Thérèse D. Pierre. Se yon fanmi ki pa t negosye nan pratike lafwa katolik li. Depi li tou piti, Jean Yvon te grandi avèk yon edikasyon katolik kretyen. Fanmi an gen sèt (7) timoun ladan li. Nan pami yo, gen de (2) ki vin Pè nan legliz katolik.

Apre etid klasik li ak fòmasyon li nan Gran Seminè Notredam d Aiti nan Pòtoprens, Jean-Yvon te òdone Pè nan dat 23 jen 1985. Sa fè trann senk lane. Li te egzèse ministè kòm Pè nan katedral Pòtoptrens. Apre etid inivèsite nan lavil Wòm, li vin pwofesè teyoloji moral ak direktè nan fòmasyon espirityèl pou prepare jèn Pè nan Gran Seminè pou legliz.

Ministè prèt la ak gou li te genyen pou Etid mennen l nan Etazini ak Kanada, kote li te kapab konbine teyori ak pratik, nan konseling ak pratik pastoral. Yon ti tan eksperyans pastoral te mennen li nan Brooklyn, Monreyal, Queens ak Far Rockaway. Li pote yon bèl kontribisyon nan apostolasyon ayisyen an nan Etazini, nan dyosès Brooklyn ak bò kote Bichòp Sansaricq.

Pè Jean-Yvon Pierre se kire pou kounye a nan pawas Sen Jewòm, youn nan kote ki rapsanble plis katolik ayisyen nan Brooklyn.

 

Benediksyon pou trann senkyèm anivèsè sasèdòs Pè Jean-Yvon Pierre, ansanm ak de konpayon pwomosyon l yo ki te avèk li nan Achidyosèz Pòtoprens: Rev Pè Garcia Bréneville, moun Thomazeau ak Rev Pè Pierre Chéry, moun Bene (Baînet), ki te vin manm apre nan Kongegasyon Pè Sentespri. Kongregasyon Pè Sentespri, yo batize Pè yo tou sou non Pè Espiriten. Nan Nouyòk, Ayisyen pa bliye pasaj Pè Espiriten yo, Pè Adrien, Pè Urfié, Pè William Smart, elatriye ki te pase sèz lane ekzil soti 1969 rive 1986, kote yo te kolabore anpil pou bati yon kominote ki solid.

Pè Garcia Bréneville ap egzèse ministè li kòm Pè nan Achidyosèz Boston. Li se kire nan pawas Sent Angela Merici nan Mattapan ak Sen Matye nan Dorchester. Gen yon kominote ayisyen ki djanm nan de pawas sa yo. Pè Pierre Chéry, CSSp, kounye a nan zile franse yo, kòte sèvi Ayisyen nan Ministè li. Soti Ayiti, li te ale ann Ewòp pou li rive Gwadloup avèk kongregasyon relijye li.

Yon reyalite etranj: twa konpayon sa yo nan pwomosyon sa a, Pè Jean-Yvon Pierre, Pè Garcia Bréneville ak Pè Pierre Chéry yo tout kolabore aktivman nan fòmasyon Pè an Ayiti.

Pwomosyon 1985 sa a te gen yon total 18 Pè. Lòt kenz Pè yo, se: Pè Jacques-Marie Charles, Jacques Eddy Chavannes ak Jeanny Lainé pou Achidyosèz Okap; Pè Jean-Charles Claude, Yves Edmond, Yvan Museau, Vanès Nicolas, Wilnès Tilus ak Claudel Wagnac, pou dyosèz Okay; Pè Joël Calas, Alfred Dorestant ak Joachim Samedi pou dyosèz Jeremi; Ansyen jij Georges Atis ki te vin Pè pou dyosèz Pòdepè; Pè Luxana Vernet, nan kongregasyon Sent Kwa (CSC), ak Pè Jomanas Eustache, nan Enstiti Voluntas Dei (IVD).

Mwen chante chan Magnificat Manman Mari avèk yo pou mèvèy Papa Bondye fè avèk yo nan lavi yo. Sou tout fas tè a y ap bay temwanyay nan fè ministè. Kè kontan pa m, se paske dizuit (18) Pè sa yo te youn nan premye gwoup etidyan mwen te patisipe nan fòmasyon nan Gran Seminè ann Ayiti pou yo te vin Pè.

Bòn fèt Pè Jean-Yvon pou 35 lane sasèdòs ou yo.

Anpil gras! Anpil kè kontan!

Efemrid yo di yon 35yèm Anivèsè se yon jibile: Jibile Ruby.

 

 

 

 

 

 

HEUREUX JUBILÉ DE RUBIS AU PÈRE JEAN YVON PIERRE

Au Rév Père Garcia Bréneville et au Rév Père Pierre Chéry, CSSp

Et les autres membres de la Promotion de l’année 1985

23 JUIN 1985 – 23 JUIN 2020 : TRENTE ANS DE VIE SACDERDOTALE

 

Mgr Pierre André Pierre

 

 

Le Père Jean Yvon Pierre est né à l’Arcahaie dans le département de l’Ouest d’Haiti. Il est le quatrième enfant des époux Joseph E. Pierre et Marie Thérèse D. Pierre. La famille, qui compte deux prêtres dans une fratrie des sept enfants, lui a inculqué une éducation chrétienne catholique dès son plus jeune âge.

 

Après ses études classiques et sa formation au Grand Séminaire Notre-Dame d’Haiti à Port-au-Prince, Yvon est ordonné prêtre le 23 juin 1985. Il exerce un ministère sacerdotal à la Cathédrale de Port-au-Prince. Après des études universitaires à Rome, il devient professeur de théologie morale et directeur de formation spirituelle de futurs prêtres au Grand Séminaire Notre-Dame.

 

Le ministère sacerdotal et son goût pour les Etudes le conduisent aux USA et au Canada où, il a pu joindre la théorie à la pratique, dans le Counseling et l’exercice ministériel. Successivement une longue expérience pastorale le conduit à Brooklyn, Montréal, Queens et Far Rockaway. Il a remarquablement contribué à l’Apostolat Haïtien des Etats-Unis, aux côtés de Mgr Sansaricq.

 

Le Révérend Père Jean Yvon Pierre est l’actuel curé de la paroisse de Saint Jérôme, un grand lieu de ralliement des catholiques Haïtiens de Brooklyn.

 

Joyeux trente-cinquième anniversaire d’ordination sacerdotale au Révérend Père Jean-Yvon Pierre, ainsi qu’à ses deux compagnons de promotion de l’Archidiocèse de Port-au-Prince : le Révérend Garcia Bréneville, originaire de Thomazeau et le Révérend Père Pierre Chéry, originaire de Baînet, membre de la Congrégation des Pères du Saint-Esprit.

 

Père Garcia Bréneville exerce son ministère sacerdotal dans l’Archidiocèse de Boston. Il est curé de la Paroisse de Saint Angela de Merici à Mattapan et de Saint Matthieu à Dorchester. Une vibrante communauté haïtienne a marqué la vie de ces deux paroisses. Père Pierre Chéry, CSSp, se trouve actuellement dans les Antilles. Le ministère sacerdotal l’a conduit d’Haiti vers l’Europe et la Guadeloupe, avec sa congrégation religieuse.

 

Un fait insolite : Ces trois compagnons de la même promotion, Père Jean-Yvon Pierre, Père Garcia Bréneville et Père Pierre Chéry ont tous collaboré activement à la formation des Prêtres en Haïti, par la suite.

 

Cette promotion 1985 comptait un total de 18 prêtres formés par l’Eglise d’Haiti. Les autres étaient les Rév. Pères Jacques-Marie Charles, Jacques Eddy Chavannes et Jeanny Lainé pour le diocèse du Cap-Haitien ; les Rév. Pères Jean Charles Claude, Yves Edmond, Yvan Museau, Vanès Nicolas, Wilnès Tilus et Claudel Wagnac, pour le Diocèse des Cayes ; les Pères Joël Calas, Alfred Dorestant et Joachim Samedi pour le diocèse de Jérémie ; Le juge Georges Atis devenu Prêtre pour le diocèse de Port-de-Paix ; Le Père Luxana Vernet, de la Congrégation de Sainte-Croix CSC, et le Père Jomanas Eustache, de l’Institut Voluntas Dei IVD.

 

Je chante avec eux le Magnificat avec eux tous et bénis le Seigneur d’avoir pour la grâce faite à ces prêtres qui ont été parmi mes premiers étudiants au Grand Séminaire Notre-Dame d’Haiti.

 

Joyeux Anniversaire !  Joyeux 35 ans de Sacerdoce !

Les éphémérides qualifient un 35ème anniversaire de Jubilé ou noces de rubis.

 

 

 

 

 

 

 

HAPPY JUBILEE OF RUBY TO FATHER JEAN YVON PIERRE

To Rev. Fr. Garcia Bréneville and to Rev. Fr. Pierre Chéry, CSSp

And other members of Class 1985

JUNE 23, 1985 – JUNE 23, 2020: THIRTY-FIVE YEARS OF PRIESTLY LIFE

 

By Msgr. Pierre André Pierre

 

Fr. Yvon Pierre was born in Arcahaie in the West Department of Haiti. He is the fourth child of the spouses Joseph E. Pierre and Marie Thérèse D. Pierre. The family, which includes two priests of seven children, instilled in him a deep Christian Catholic education from an early age.

 

After his classical studies and his training at the Grand Seminaire Notre-Dame of ‘Haiti, Yvon was ordained a priest on June 23, 1985. He exercised priestly ministry at the Cathedral of Port-au-Prince. After university studies in Rome, he became a professor of moral theology and director of spiritual training of future priests at the Major Seminary.

 

The priestly ministry and his taste for Studies led him to the USA and Canada, where he was able to combine theory with practice, in Counseling and pastoral ministry. Successively a long pastoral experience leads him to Brooklyn, to Montreal, Queens and Far Rockaway. He has greatly contributed to the Haitian Apostolate of the United States, alongside Bishop Sansaricq.

 

Rev. Fr. Jean Yvon Pierre is the current Pastor of Saint Jerome Church, a major meeting place for Haitian Catholics in Brooklyn.

 

Happy 35th Anniversary of priestly ordination to Rev. Fr. Jean-Yvon Pierre, as well as to his two companions: Rev. Garcia Bréneville, from Thomazeau and Rev. Pierre Chéry, from Baînet, and a member of the Congregation of the Fathers of the Holy Spirit, well known in Brooklyn.

 

The Rev. Fr. Garcia Bréneville exercises his priestly ministry in the Archdiocese of Boston. He is the Pastor of St Angela de Merici church in Mattapan and of St Matthew church in Dorchester. A vibrant Haitian community has marked the life of these two parishes. The third member of the class, Rev. Fr. Pierre Chéry, CSSp, is currently in the West Indies. The priestly ministry led him from Haiti to Europe and Guadeloupe, with his religious congregation.

 

An unusual fact: The three Priests of this promotion, Fr. Yvon Pierre, Fr. Garcia Bréneville and Fr. Pierre Chéry all collaborated in the formation of Priests in Haiti.

 

This class of 1985 had a total of 18 priests trained by the Church of Haiti. The others are Rev. Fathers Jacques-Marie Charles, Jacques Eddy Chavannes and Jeanty Lainé for the Archdiocese of Cap-Haitian; the Rev. Fathers Jean Charles Claude, Yves Edmond, Yvan Museau, Vanès Nicolas, Wilnès Tilus and Claudel Wagnac, for the Diocese of Les Cayes; Rev. Fathers Joël Canlas, Alfred Dorestant and Joachim Samedi for the Diocese of Jérémie; The former Judge Georges Atis who became a Priest for the Diocese of Port-de-Paix; Fr. Luxana Vernet of the Congregation of the Holy Cross CSC, and Fr. Jomanas Eustache, of the Voluntas Dei Institute IVD, who became Chancellor of the Diocese of Jérémie under Bishop Willy Romulus.

 

On this day of the Feast of Our Lady of Perpetual Help, I sing with them Our Lady’s song of Magnificat. I give thanks to God for the wonders he played in their lives. Cherish on the cake: These priests were among my first students at the Major Seminary of Haiti.

 

Happy 35th Anniversary to All of You Younger Brothers! Happy 35th Year of Priesthood!

The ephemeris qualifies a 35th Anniversary Jubilee of Ruby.

 

 

 

 

 

Mgr Pierre André PIERRE

Gid Espirityèl Chapèl Sen Franswa / Guide Spirituel de la Chapelle Saint François de Sales de Delmas

Prezidan AKA -|- Akademi Kreyòl Ayisyen-|- Président de l’Académie Créole d’Haïti

Conseil d’Administration de l’Agence Universitaire de la Francophonie AUF

Conseil d’Administration de l’Association Internationale des Universités AIU

Ambassadeur pour les Relations Internationales – UNDH

Recteur Émérite 

Université Notre-Dame d’Haïti UNDH         

Phone:   (509)  (509) 3701-2230

AKA | Akademi Kreyòl Ayisyen | www.aka.org |

Université Notre-Dame d’Haïti | www.undh.edu.ht |

 

Diocese of Venice: ORDINATION OF ANOTHER HAITIAN PRIEST

We have good news to announce. On Saturday June 27th, the feast of Our Lady of Perpetual Help

a Haitian deacon from the Diocese of Venice in Florida was ordained a priest by his Excellency Frank Dewane, bishop of the Diocese.

 

Newly ordained Fr. FRANKEL FILS-AIMÉ was born in Haiti in the commune of Cornillon belonging to the diocese of Hinche. After his classical studies in Port-au-Prince he joined a religious community that sent him for studies to the Dominican Republic and then afterward to Brazil. So he is very comfortable in Spanish and Portuguese.  However having moved to Florida he made his theological studies in the Diocese of Venice where he has been ordained a priest as a member of the diocesan clergy. We had the privilege of recording an interview with him at Tele-Solidarite. You can click on this sign to learn a little more about him.  May the Lord who knows him by name let the light of His face shine on him!

 

                      *****          *****          ******          ******       ******        *****

 

 

Bonne nouvelle! Nous avons un nouveau prètre Haitien fraichement ordonné. Il s’agit de FRANKEL FILS-AIMÉ originaire de la Commune de Cornillon appartenant au Département de l’Ouest mais au point de vue religieux dépendant du Diocèse de Hinche. Après ses études classiques à Port-au-Prince il joignit une communauté religieuse qui l’envoya faire son Noviciat d’abord en République Dominicaine et ensuite au Brésil. C’est ainsi que  ce jeune prètre parle bien l’Espagnole et le Portugais.  Depuis cinq and il a immigré en Floride où il s’est inscrit au Diocèse de Venice.  C”est ainsi qu’il a fait toutes ses études de Théologie au Grand Séminiare de ce Diocèse. 

 

L’Èvèque de ce lieu, Son Excellence Frank DEWANE lui conféra l’onction sacerdotale le Samedi 27 Juin, le jour de la Fète de Notre Dame du Perpétuel Secours. Nous nous réjouissons et le félicitons. Pour mieux le connaitre vous pouvez clicquer sur le signe tout de suite après ce texte.

 

Nous confions ce jeune prètre aux soins maternels de notre sainte Patronne, Note Dame du Perpétuel Secours.  Que le Seigneur fasse luire ses lumières sur lui pour qu’il soit toujours un prètre selon son Coeur!   Cher père Frankel, Bienvenu dans les rangs du Clergé Haitien. Nous comptons sur toi!

 

 

 

 

Archbishop Wenski Named Acting Chair of Bishops’ Religious Freedom Efforts

June 23, 2020

Archbishop Thomas J. Wenski of Miami is pictured at the Basilica of St. John Lateran in Rome Feb. 10, 2020. (Photo: Stefano Dal Pozzolo/CNS.)

WASHINGTON, D.C. (CNS) — Archbishop Thomas G. Wenski of Miami has been appointed the acting chairman of the U.S. bishops’ Committee for Religious Liberty.

The appointment by Archbishop Jose H. Gomez of Los Angeles, president of the U.S. Conference of Catholic Bishops, came June 22.

He assumes leadership of the committee from Bishop George V. Murry of Youngstown, Ohio, who died June 5.

“Archbishop Wenski is an energetic leader who truly brings a servant’s heart for ministry. I deeply appreciate his willingness to step into this role and lead the important work of the Committee for Religious Liberty,” Archbishop Gomez said.

The 69-year-old Florida archbishop earlier served as chairman of three USCCB committees, including Domestic Justice and Human Development from 2013 to 2016, International Justice and Peace from 2055 to 2008 and Migration from 2002 to 2005. He also was chairman of the board of the Catholic Legal Immigration Network from 1998 to 2001.

He also was a member of the Committee on Pro-Life Activities and the Subcommittee on the Church in Latin America. He has played a key role as the USCCB representative to PROCHE, the Partnership for the Reconstruction of the Church in Haiti, which has overseen the rebuilding of churches, schools, residences and other structures destroyed in the Caribbean nation’s catastrophic 2010 earthquake.

In his new role as acting chairman, Archbishop Wenski issued a statement June 22 about the USCCB’s Religious Freedom Week June 22-29, which has its theme “For the Good of All.” The bishops are urging Catholics to “pray, reflect and take action” on religious liberty in the United States and abroad during the week.

“Religious freedom is under stress throughout the world. Even in our Western liberal democracies, discrimination against religion in general and Catholic Christianity, in particular, is growing — albeit in perhaps more sophisticated and less violent ways,” Archbishop Wenski said.

Political analysts and human rights advocates include religion on their agenda of issues, Archbishop Wenski said, but most of them “emphasize ‘tolerance’ as if religion were only a source of conflict” or they discuss religion “in terms of ‘individual choices,’ as if religion were merely the concern of an individual’s conviction and were devoid of any social consequences.”

“Yet,” he continued, “just as freedom of speech depends not only on one’s right to say what’s on one’s mind but also on the existence of institutions like newspapers, universities, libraries, political parties and other associations that make up what we call ‘civil society,’ so too freedom of religion ‘for the good of all’ must also encompass protecting those institutions that nourish the individual’s free exercise of religion.”

The foundation of the right to religious freedom is based “in the very dignity of the human person,” Archbishop Wenski said. “Religious freedom is the human right that guarantees all other rights — peace and creative living together will only be possible if freedom of religion is fully respected.”

Tags: Archbishop Thomas G. WenskiReligious Freedom WeekUSCCB

 

 

 

Proverbes

 

Tout  Chimen mennen wòm

 

Tout  Verite pa bon pou di

Krab mache nan labou , se pou Wòch  pa tonbe sou yo

Pawòl  nan Kè p agate  Zanmi

Se Pa tout Kè  Ki renmen

 

Mgr Francesco Follo invite à « regarder les apôtres Pierre et Paul pour apprendre à être frères en suivant le Christ et en témoignant de Lui », dans son commentaire pour les lectures de la messe de la fête de saints apôtres Pierre et Paul, lundi prochain, 29 juin 2020.

« Deux frères pour une seule Eglise, dont Pierre est le fondement et Paul en est l’architecte, le constructeur (S. Ambroise, De Spiritu Sancto, II, 3, 158 ; P.L. 16, 808) ».

Comme lecture patristique, Mgr Follo propose une homélie de S. Augustin pour cette solennité des saints apôtres.

AB

« Deux frères pour une seule Eglise »

1) Deux Frères, deux colonnes pour une seule Eglise.

Depuis les premiers siècles chrétiens, la tradition enseigne que saint Pierre et saint Paul sont inséparables : en effet, ensemble, ces deux apôtres représentent tout l’Évangile du Christ. À Rome, en outre, leur lien de frères dans la foi a acquis une signification particulière. En effet, la communauté chrétienne de Rome les considérait comme une sorte de contrepoint des légendaires Romulus et Remus, le couple de frères à qui on attribue la fondation de Rome au cours de laquelle Romulus a tué son frère Remus. Nous pourrions aussi penser à un autre parallélisme oppositionnel, toujours sur le thème de la fraternité : alors que le premier couple biblique de frères nous montre l’effet du péché, par lequel Caïn tue Abel. Pierre et Paul, bien qu’humainement très différents l’un de l’autre et bien que leurs relations ne manquent pas de contraste, créent une nouvelle façon d’être frères, vécue selon l’Évangile, une manière authentique rendue possible précisément par la grâce de l’Évangile du Christ opérant en eux. Seule, la suite de Jésus conduit à une nouvelle fraternité.

Puisque le premier message fondamental que la fête d’aujourd’hui nous donne est celui de la fraternité apostolique, pour célébrer la fête des Saints Pierre et Paul, la Liturgie de la Messe d’aujourd’hui propose deux textes qui font référence un à Pierre et l’autre qui parle de Saint Paul.

Dans la 1ère lecture prise des Actes des Apôtres et dans l’Evangile, qui présente un passage pris de saint Mathieu, on raconte tous les égards qu’avait le Seigneur pour Pierre dans la souffrance et dans l’épreuve, la profession de foi de Pierre (« Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant »), sa joie de croyant, la mission qui lui est confiée : être un roc.

Dans la 2ème lettre à Timothée, proposée comme 2ème lecture, la physionomie et la stature spirituelle et morale de Pierre sont très bien illustrées.

Ces lectures nous présentent deux colonnes de l’Eglise naissante en général, et de l’Eglise de Rome, en particulier. Pierre est la première colonne, le roc placé par le Christ pour fonder son Eglise, Paul est la seconde, l’apôtre choisi pour porter le message évangélique aux païens. Deux personnes profondément différentes de par leur tempérament et leur culture, mais unis par une même extraordinaire passion pour le Christ. Ils accomplissent une unique mission en parcourant des routes différentes, mais validée par le même sceau du témoignage poussé jusqu’à verser leur sang pour Lui.

Ces deux apôtres nous renvoient l’image de ce que chaque chrétien est appelé à être : une personne saisie par le Christ, avec la mission de Le faire connaître par le témoignage de sa propre vie, donnée à Dieu avec joie et simplicité à chaque instant.

            2) Les caractéristiques de saint Pierre.

La manière d’être « Apôtre » de Pierre peut être comprise et imitée, si nous comprenons son charisme spécifique qui était un charisme fait de fermeté, solidité, persévérance, d’être dans la diversité des situations toujours substantiellement égal à lui-même, de vivre et survivre, sûrs d’un Evangile initial, d’une cohérence actuelle, d’une destination finale.  Dit plus brièvement : la foi.

Pour avoir la foi et vivre de la foi, pas besoin d’avoir des dons spéciaux. Regardons Pierre : sa grande foi se greffa su une humanité forte, mais simple. C’était un pécheur de Galilée, un disciple de Jean le Précurseur. Puis il fut appelé par Jésus qui le surnomma Képhas, qui veut dire Pierre[1]. Le Christ l’appela à être un pêcheur d’hommes[2]  et pasteur[3]. Il lui confia l’Eglise, ainsi qu’aux onze autres disciples mais devant eux. Le Rédempteur fit Apôtre[4] ce disciple, qui était un homme humble[5], docile et modeste[6], faible aussi[7], et inconstant voire peureux[8], mais plein d’enthousiasme et de ferveur[9], de foi[10], et d’amour[11]. Pierre, dès le début, constitua le cœur de la jeune communauté chrétienne[12], régnait en maître, en chef. Un primat d’amour et de vérité, de foi, de fidélité,

C’est cette foi que nous devons demander à Pierre, celle qui nous vient de lui et des Apôtres.

Que serions-nous sans la foi, la vraie foi ? Poussière d’histoire, grains de sables battus par le vent. Mais il nous est demandé quelque chose de plus, si nous voulons être des dévots de Saint Pierre. Il nous est demandé d’être fidèles. La foi appartient à tout le Peuple de Dieu ; mais la fidélité aussi ; et c’est à nous de donner la preuve de notre fidélité. « Ayez la force de la foi » (1 Pt 5,9). Autrement dit, nous ne saurions nous dire des disciples à la suite de saint Pierre, si notre adhésion au message salvateur de Jésus-Christ n’avait pas cette fermeté intérieure, cette cohérence extérieure, qui en fait un vrai et concret principe de vie.

            3) Les caractéristiques de Saint Paul.

Pour décrire le charisme, le don spirituel spécifique que Saint Paul a reçu, je me servirai de ce que Saint Thomas d’Aquin écrit dans son commentaire aux lettres de cet Apôtre des Gentils et d’une comparaison faites par Saint Jean Chrysostome.

Le grand théologien dominicain, pour cerner saint Paul et son œuvre, s’appuie sur une expression des Actes des Apôtres (9,15), que le Seigneur utilise en parlant de Paul à Ananie dans une vision : « cet homme est le vase que j’ai choisi pour faire parvenir mon nom auprès des nations ». Cette image est souvent utilisée dans les Ecritures pour indiquer les hommes et Saint Thomas se sert de cette image pour décrire saint Paul.

Un vase a quatre caractéristiques :

1) c’est un produit de la libre volonté d’un artisan,

2) c’est un grand récipient,

3) il est fait pour être utilisé, donc

4) il est utile.

En effet,

1) comme un vase, il est façonné par l’artisan, ainsi Paul est un homme façonné par Dieu. C’est de l’argile docile dans les « mains » créatrices de Dieu, qui est fait avec de la matière précieuse comme l’or, qui indique la richesse de la sagesse, de la charité et de toutes les vertus reçues de cet Apôtre. En effet Saint Paul enseigna les mystères de la Sagesse divine, fit l’éloge de la charité et recommanda aux hommes les vertus à cultiver.

2) Comme un récipient, Paul fut plein du nom de Jésus, à prêcher et à aimer.

3) Il fut utilisé pour le plus noble des usages : pour porter le nom de Jésus dans le corps, en recevant les stigmates du Christ, et dans la bouche, comme la colombe du déluge porta dans son bec le rameau d’olivier, symbole de la miséricorde de Dieu. En effet, Jésus est cette miséricorde : son nom veut dire Sauveur. Paul fut le destinataire de cette miséricorde, un converti, mais l’apporta aussi par la prédication aux païens élus.

4) Quant à l’utilité, Paul devint en effet le maître des nations. Et le fruit de son enseignement est dans ses lettres, où il expose la doctrine de la grâce du Christ.

Pour comprendre ce quatrième point, la comparaison que saint Jean Chrysostome fit entre Paul et Noé est importante : « Paul n’assembla pas des planches pour fabriquer une arche ; au contraire, au lieu d’unir des planches de bois, il composa des lettres et ainsi arracha aux flots non pas deux, trois ou cinq membres de sa famille, mais tout l’œkoumène qui était sur le point de périr » (Paneg. 1, 5). C’est précisément cela que l’apôtre Paul peut – encore et toujours – faire. Prendre de lui, autant de son exemple apostolique que de sa doctrine, sera donc un stimulant pour consolider l’identité chrétienne de chacun de nous et pour le renouvellement constant de l’Eglise.

Enfin, je voudrais mettre l’accent sur la phrase de saint Paul qui – selon moi – est la plus représentative de ce qu’il est : « pour moi, vivre c’est le Christ, et mourir est un avantage » (Phil. 1,21). Nous avons là un nouveau sens de la vie, de l’existence humaine, qui repose sur la communion avec Jésus Christ vivant ; pas seulement avec un personnage historique, un maître de sagesse, un leader religieux, mais avec un homme habité par Dieu.

Selon le langage contemporain, nous pourrions dire que Saint Paul était un homme interculturel. Il résumait en effet en lui trois mondes : le monde juif, le monde grec et le monde romain. Ce n’est pas un hasard si c’est à lui que Dieu confia la mission de porter l’Evangile de l’Asie mineure à la Grèce et puis à Rome, en jetant un pont qui aurait projeté le christianisme jusqu’aux extrémités de la terre.

Nous tous chrétiens, sommes acteurs dans cette mission. Nous sommes tous des hommes et des femmes qui, comme saint Paul, peuvent dire : « Pour moi vivre c’est le Christ ». Des personnes, des familles, des communautés qui acceptent de travailler dans la vigne du Seigneur (cf. Mt 20,1-16). Des ouvriers humbles et généreux, qui ne demandent en guise de récompense que celle de participer à la mission de Jésus et de son Eglise.

Dans cette mission les Vierges consacrées dans le monde ont un devoir particulier, celui de témoigner dans leur travail quotidien que l’on peut vivre en Jésus Christ, avec le Christ et pour le Christ, autrement dit « de Sa Parole, de Son Corps, de Son Esprit », comme écrit saint Augustin qui ajoutait que « la joie des vierges consacrées vient du Christ, est en Christ, avec le Christ, dans les pas du Christ, par le biais du Christ et en vue du Christ » :

Nous sommes tous appelés à suivre le Christ en reposant sur Lui le sens ultime de notre propre vie, jusqu’à pouvoir dire avec l’Apôtre : « pour moi vivre c’est le Christ ». « Mais les personnes appelées à la vie consacrée font certainement une expérience unique de la lumière qui émane du Verbe incarné. En effet, la profession des conseils évangéliques fait d’eux des signes prophétiques pour la communauté de leurs frères et pour le monde ; dès lors, ils doivent nécessairement vibrer de manière particulière aux paroles enthousiastes de Pierre : « Il est heureux que nous soyons ici ! » (Mt 17, 4). Ces paroles disent l’orientation christologique de toute la vie chrétienne. Toutefois, elles expriment avec vigueur le caractère radical qui donne son dynamisme profond à la vocation à la vie consacrée » (Jean Paul II, Exhort. Ap. Post synodale Vie Consacrée, n. 15).

 

Lecture Patristique

AUGUSTIN, Évêque

De l’homélie

Pour la fête des Apôtres Pierre et Paul

(Disc. 295, 1-2. 4. 7-8 ; PL 38, 1348-1352)

 

Ils ont vu ce qu’ils ont prêché. Le martyre des saints Apôtres Pierre et Paul a fait pour nous de ce jour un jour sacré. Nous ne parlons pas de quelques martyrs obscurs : Ce qu’ils proclament a retenti par toute la terre, et leur parole, jusqu’au bout du monde. Ces martyrs ont vu ce qu’ils ont prêché, après avoir vécu selon la justice, en proclamant la vérité, en mourant pour la vérité. C’est le bienheureux Pierre, le premier des Apôtres, celui qui aimait fougueusement le Christ, qui a eu le bonheur de s’entendre dire : Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre. Car lui-même venait de dire : Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. Et le Christ lui dit alors : Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église. Sur cette pierre je bâtirai la foi que tu viens de confesser. Sur cette parole que tu viens de dire : Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant, je bâtirai mon Église. Car tu es Pierre. Le nom de Pierre vient de la pierre, et non l’inverse. Le nom de Pierre vient de la pierre, comme « chrétien » vient de Christ. ~Ainsi que vous le savez, le Seigneur Jésus, avant sa passion, choisit ses disciples, et leur donna le nom d’Apôtres. Parmi eux, c’est Pierre qui, presque en toute circonstance, mérita de personnifier toute l’Église à lui seul. C’est parce qu’il personnifiait l’Église à lui seul qu’il a eu le bonheur de s’entendre dire : Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux. En effet, ce n’est pas un homme seul, mais l’Église dans son unité, qui a reçu ces clefs. Ceci met en relief la prééminence de Pierre, car il a représenté l’universalité et l’unité de l’Église lorsqu’il lui fut dit : Je te confie, alors que c’était confié à tous. En effet, pour que vous sachiez que c’est l’Église qui a reçu les clefs du Royaume des cieux, écoutez ce que le Seigneur dit à tous ses Apôtres dans un autre endroit : Recevez l’Esprit Saint. Et aussitôt : Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. ~Et c’est encore à juste titre que le Seigneur, après sa résurrection, confia à Pierre en personne la charge de faire paître ses brebis. Car il n’est pas le seul parmi les disciples qui méritait de faire paître les brebis du Seigneur ; mais si le Christ parle à un seul, c’est pour mettre en valeur l’unité. Et il s’adresse en premier à Pierre parce que Pierre est le premier parmi les Apôtres. ~ Ne sois pas triste, Apôtre, d’être interrogé trois fois : réponds une fois, réponds deux fois, réponds trois fois. Que ta confession soit victorieuse trois fois par l’amour, parce que ta présomption a été trois fois vaincue par la crainte. Il faut délier trois fois ce que tu avais lié trois fois. Délie par l’amour ce que tu avais lié par la crainte. Et cependant le Seigneur, une fois, deux fois, et trois fois, a confié ses brebis à Pierre. ~En un même jour, on célèbre la passion de deux Apôtres ! Mais ces deux ne faisaient qu’un : bien qu’ils aient souffert à des jours différents, ils ne faisaient qu’un. Pierre a précédé, Paul a suivi. ~ Nous célébrons le jour de fête de ces Apôtres, consacré pour nous par leur sang. Aimons leur foi, leur vie, leurs labeurs, leurs souffrances, ce qu’ils confessaient, ce qu’ils prêchaient.

NOTES

[1] Jn1, 42; Mt 16, 18.

[2] Lc 5, 10.

[3] Jn 21, 15, ss.

[4] Lc 6, 13.

[5] Lc 5, 8.

[6] Cf. Gv 13, 9; 1 Pt. 5, 1.

[7] Mt 14, 30.

[8] Mt 26, 40-45, 69 ss.; Gal. 2, 11.

[9] Mt. 26, 33; Mc. 14, 47.

[10]Jn 6, 68; Mt 16, 17.

[11]Lc. 22, 62; Gv 21, 15 ss.

[12]Cf Ac. 1 – 12, 17.

 

 

Good to know: We are the Body of Christ, we are the Blood of Christ! Then what have we done of Him?

 

Deacon Pau C. Dorsinville.

As we celebrate the Solemnity of the Body and Blood of Christ in the context of current national and international concerns, the words of John Littleton’s song resonate: “You are the Body of Christ, You are the Blood of Christ.Then, what have  you done of Him?” Let us meditate on John 6 (the Real Presence)  and on The Passion, Death and Resurrection of Jesus of Whom we have become part at Baptism as Priest, Prophet and Servant-King, helping each other to rise up to his or her potential.

What each one of us needs to do so the USA, Haiti and all the countries of the world can become just societies with solidarity for the weakest and neediest among us?

Let us participate fully in the emergencies of the US Census and Elections of 2020 … and be worthy  of God’s Kingdom!

+++

Pendant que nous célébrons la Solanité du Corps et Sang du Christ dans le contexte des problèmes nationaux et internationaux , les paroles du chant de John Litteton résonnent: “Vous êtes le Corps du Christ, Vous êtes le Sang du Christ. Alors, qu’avez-vous fait de Lui?”  Méditons Jean 6 (la Réelle Présenve}

et la Passion, Mort et Résurrection de Jésus dont nous sommes devenu partie à nôtre  Baptême comme Prêtre, Prophète et Roi-Serviteur, mous aidant les uns les autres à réaliser notre potentiel.

Qu’est-ce que chacun de nous doit faire pour que les USA, Haiti et tous les pays du monde deviennent des société justes avec solidarité pour les plus faibles et tous ceux dans le besoin parmi nous.

Participons au maximum dans les Recensement et Elections US de 2020 critiques…. et méritons d’entrer dans le Paradis!

###

 

Latest News-June 21st , 2020

 

 

MEDITATION ON THE TEXTS OF THE TWELFTH SUNDAY IN ODINARY TIME (June 21st, 2020)

Jeremiah 20, 10-13; Psalm 69; Romans 5, 12-15; Matthew 10, 26-33       

 

By +Guy Sansaricq

 

Unshakable trust in God is the lesson that we receive today. The first reading from Prophet Jeremiah recounts the persecutions endured by this man of God. But because he had entrusted his case to the Lord he lived without fear declaring: ”The Lord is with me as a mighty champion.”

 

St Paul in the second reading emphasizes the magnitude of the overflowing grace that comes to us from the risen body of Christ. There again we are called to live with the blessed assurance that our God who probes mind and heart rescues the life of the poor from the power of the wicked.  Therefore, the true missionary as well as the true believer overcomes all fear!

 

Jesus in the Gospel makes the same point. “Do not be afraid!” He tells his Apostles. Announce the message in spite of the opposition you will encounter, the rejection you will experience.

To this call to courage, Jesus adds that we each are most precious in his eyes. Even the hairs of our head are counted. “Everyone who acknowledges me before others I will acknowledge before my heavenly Father.”   Obviously Jesus wants all of us to be bold, enthusiastic, inflamed Evangelizers!

 

MEDITATION SUR LES LECTURES BIBLIQUES DU DOUZIÈME DIMANCHE DE L’ANNÉE (21 Juin 2020)

 

 

Jésus nous invite aujoud’hui a surmonter toute hesitation à proclamer la parole en face de l’opposition et mème des menaces des méchants.

 

La pemière lecture du Prophète Jérémie décrit clairement ce qu’il a vécu. Des ennemis l’attaquaient de toute part. Mais il savait que le Seigneur se tenait debout à ses cotés comme un champion puissant.   Sa foi dans la Providence le rendit invincible. 

 

La seconde lecture de St. Paul établit un parallèle entre Adam et Jésus pour manifester la superíorité du Christ par rapport à Adam.  La mort et la condemnation découlèrent de la faute originelle. En contraste, une abondance de grace jaillit du Christ sacrifié et ressuscité.  C’est à sa suite que nous devons nous mettre sans aucune peur de l’enemi.

 

Nous arrivons enfin à la lecture de l’Evangile du jour. Ici encore Jésus nous demande de n’avoir peur de personne. Il faut a tout prix porter sa lumière jusqu’au bout du monde. Il y en a qui peuvent tuer le corps mais plus redoutable est celui-la qui peut tuer et le corps et l’ame et les jeter dans la fournaise de feu. “Tous ceux qui rendront témoignage de moi devant les autres, je leur rendrai témoignage devant Mon Père qui est dans les cieux.”

 

Ce qu’il faut retenir de toutes ces lectures c’est l’immense trésor qui nous est offert en Jésus Christ. Nous devons tout faire pour le valoriser personellemnt et le répandre autour de nous et jusqu’au bout du monde sans jamais nous laisser paralyser par la peur.

“IL ARRACHERA LA VIE DU PAUVRE DE LA VIOLENCE DES MECHANTS.”

+ Guy Sansaricq

Pensée de la Semaine: Le vrai courage ne se laisse jamais abattre.
Citation de Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)

Thought for the Week: True courage never lets it go.
Citation of Fenelon; The adventures of Telemachus (1699)

Pensamiento para la semana: el verdadero coraje nunca se decepciona.
Cita de Fenelon; Las aventuras de Telémaco (1699)

Pensamento da semana: A verdadeira coragem nunca é decepcionada.
Citação de Fenelon; As aventuras de Telêmaco (169)

Les étudiants Haitiens au Maroc.

 

 

La semaine dernière  nous etions très heureux de rencontrer plusieurs Etudiants Haitiens  qui etudient au Maroc. Plusieurs d’entre eux  sont en train de  terminer leur licence, leur maitrise  et même leur doctorat. Les Etudiants Haitiens  sont un peu partout sur la planète, ils  font beaucoup d’efforts  et parfois etudient  dans des conditions difficiles  pour boucler leur cycle d’etudes.

Cette emission nous a permis de mieux connaitre la situation  des Étudiants Haitiens qui etudient au Maroc et leur grand desir de retourner  en Haiti pour  aller servir leur pays d’origine.   Selon mes informations les Etudiants Haitiens   au Maroc sont au nombre de 160 ils étudient dans plusieurs domaines et le plus souvent ils sont forcés de choisir d’autres formations academiques ou d’autres cycles d’etudes  et malgré tout ils continuent à bien representer Haiti au Maroc  et l’on doit mentionner aussi qu’il y a entre 5 et 9 anciens Etudiants qui ont terminé leurs études  et pour des raisons independantes de leur volonté ont décidé de rester au Maroc car l’etat Haitien n’a pas encore de structure pour les accueillir  et ils sont très conscients qu’ils n’ont pas de chance de trouver un emploi dans le domaine qu’ils ont étudié au Maroc.

 

Peut on parler d’une communauté Haitienne au Maroc? La reponse est non . Peut on parler d’une communauté Haitienne en Gestation? Les étudiants du dernier panel me firent savoir qu’ils connaissent très peu d’haitiens qui vivent au Maroc

 

Mr Jean  J. Decossa, Etudiant de Doctorat au Maroc  nous fit savoir que  la Coopération Haitiano- marocaine  commenca  vers les années 1980 avec les troubles socio-politiques entre les pro-et Anti-Duvalieristes.  Bien sur au cours de ces troubles, beaucoup d’Haitiens  ont laissé Haiti  pour l’etranger ou d’autres terres d’accueil.  Certains  de ces compatriotes  ont choisi le Maroc pour  vivre ou s’ installer .  Mr Decossa continua pour nous  dire  qu’à l’époque le Maroc souffrait d’une carence de cadres, c’est pourquoi, nombre de ces Haïtiens pouvaient facilement trouver un travail et réussir leur vie. Mais ce n’est qu’en 2010, après le tremblement de terre que cette nouvelle vague d’étudiants Haïtiens a commencé à s’installer au Maroc à travers une coopération Sud-Sud entre les deux pays. Selon la petite histoire, cette coopération a vu le jour en raison du vote d’Haïti contre le Maroc sur la question du Sahara Occidental qui serait une partie séparatiste du Maroc. Avant 2010, Haïti avait reconnu le Sahara Occidental comme étant un pays à part entière, mais après 2010, précisément en 2012, le Premier Ministre Laurent Lamothe aurait changé le vote d’Haïti et admis que le Sahara Occidental fait partie du Royaume du Maroc. Ça reste la petite histoire, donc, un fait qui n’est pas avoué ni par le Premier Ministre Lamothe ni par les autres parties.

 

 

 

 

Il serait difficile d’ecrire ce texte sans jetter un bref regard sur la culture Marocaine.  Le Maroc se situe au carrefour entre l’Europe, l’Afrique et le Moyen Orient. Ce qui fait que le pays héberge une diversité culturelle. Bien qu’étant un pays musulman, il est facile pour les gens d’autres confessions de s’y intégrer. La preuve, c’est le pays musulman avec une plus grande communauté juive. La religion n’est pas imposée au non marocain comme c’est le cas dans des régimes autoritaires comme l’Arabie Saoudite. Les femmes ne sont pas obligées de porter le voile islamique comme en Iran. Tout en gardant ses racines africaine, arabe et amazighe, c’est l’un des pays musulmans les plus occidentalisés. En plus de cette ouverture sur le monde, la sécurité qui y règne fait que ce soit un pays très prisé par les touristes venant des quatre coins du monde.

 

Bien sur la corruption existe partout  dans le monde , mais plusieurs pays ont compris l’importance  de travailler pour endiguer ce fleau qui ravage le monde.  Mr Decossa me fit savoir que depuis le debut des années 2010  Le Gouvernement Marocain  qui est un regime monarchiste a élaboré  beaucoup de Politiques  en vue de moderniser son administration Publique et d’y eradiquer la corruption . . . La digitalisation de son administration publique est  quand  même  un grand signe de volonté  de l’etat Marocain visant à extirper la Corruption de son administration.  Le Citoyen Marocain  et les etrangers qui vivent au Maroc peuvent faire leur transaction ou payer leurs factures à partir de leur telephone mobile  sans passer par le personnel de l’administration publique.

 

Dans cette emission l’accent est mis sur les problèmes des étudiants Haitiens au Maroc. Les étudiants Haitiens commencèrent à etudier au Maroc depuis l’année 2010  mais l’état Haitien se soucie très peu de ces derniers  qui veulent  apporter leur contribution au relèvement d’Haiti après leurs études. Presentement on parle de la 10ème promotion des Étudiants Haitiens au Maroc. Bien sur les études  dans un pays etranger où l’etudiant Haitien  ne connait personne doit être un calvaire quand l’on est dépourvu de moyens financiers. Les étudiants l’ont dit sans ambage à cette emission  que le plus grand problème des étudiants Haitiens est  le problème d’argent. Ils mentionnèrent que les étudiants Haïtiens reçoivent un montant de 75 dollars américains par mois de la part de l’Etat Marocain, un équivalent de 750 dirhams qui est la monnaie locale. L’étudiant doit utiliser cet argent pour payer son loyer, son transport, ses fournitures classiques, manger, s’habiller etc. Or, seulement le loyer mensuel peut lui couter 100 dollars américains.  Ils ajoutèrent Sur ce point, l’Etat Haïtien n’a jamais bougé le petit doigt. Ensuite vient le problème de représentant diplomatique. Il n’y a même pas un chargé d’affaire au Maroc. Ce qui fait que parfois, les dossiers d’Haïtiens qui nécessitent l’intervention d’un représentant diplomatique trainent beaucoup. Ils mentionnèrent aussi  pour ceux qui  font des études  avancées  comme  la maitrise ou le doctorat ne peuvent pas aller en Haiti pendant les vacances . il n’ya pas de vol direct entre Haiti et le Maroc et le prix du billet aller et retour Maroc-Haiti coute US $2000. Plusieurs d’entre eux ont deja 6 ans au Maroc et voudraient aller voir leurs parents, mais faute d’argent ils ne peuvent pas bouger.

Cette emission avec quelques étudiants au Maroc etait très édifiante . Clicquer sur ce lien pour écouter  cette emission: https://youtu.be/fy7WU3zF8Bk

Brother Tob

Haitian students in Morocco.

 

 

Last week we were very happy to meet several Haitian Students who study in Morocco. Many of them are in the process of completing their bachelor’s, master’s and even doctorate degrees. Haitian Students are all over the world, they make a lot of efforts and sometimes study in difficult conditions to complete their course of study.

This program allows us to better understand the situation of Haitian Students studying in Morocco and their great desire to return to Haiti to serve their country of origin. According to my information the Haitian Students in Morocco are 160 in number, they study in several fields and most often they are forced to choose other academic training or other study cycles and despite many obstacles they continue to represent Haiti well in Morocco. We must also mention that there are between 5 and 9 former students who have completed their studies and for reasons beyond their control have decided to stay in Morocco because the Haitian state does not have a structure to provide employment for them. They are very aware that they have no chance of finding a job in the field they studied in Morocco.

Can we talk about a Haitian community in Morocco? The answer is no . Can we talk about a Haitian community in Gestation? The students of the last panel let me know that they know very few Haitians who live in Morocco
According to Mr Jean J. Decossa, Doctorate Student in Morocco the Haitian-Moroccan Cooperation began around the 1980s at the time of the socio-political troubles between the pro-and Anti-Duvalier in Haiti. Of course, during these troubles, many Haitians left Haiti in search of better conditions of e. Some of these compatriots chose Morocco as a place of  settlement. Mr Decossa told us that at the time Morocco was suffering from a shortage of professionals. Hence many of these Haitians easily found a job and made a living. But it was not until 2010, after the earthquake, that this new wave of Haitian students began to settle in Morocco in larger numbers through South-South cooperation between the two countries. According to the little story, this cooperation was born because of Haiti’s vote in favor of  Morocco on the question of Western Sahara which is said to be a separatist part of Morocco. Before 2010, Haiti had recognized Western Sahara as a country in its own right, but after 2010, precisely in 2012, Prime Minister Laurent Lamothe changed Haiti’s vote and admitted that Western Sahara is part of the Kingdom of Morocco. It’s a little story, a fact that is not admitted either by Prime Minister Lamothe or by the other parties.


It would be difficult to write this text without taking a brief look at Moroccan culture. Morocco is at the crossroad between Europe, Africa and the Middle East. What makes that the country iis marked by a cultural diversity. Although a Muslim country, it is easy for people of other faiths to integrate into it. The proof is that it is a Muslim country with a large Jewish community. Religion is not imposed on non-Moroccans as it is the case in authoritarian regimes like Saudi Arabia. Women are not required to wear the Islamic veil as in Iran. While keeping its African, Arab and Amazigh roots, it is one of the most westernized Muslim countries. In addition to this openness to the world, the security that reigns there makes it a country very popular with tourists from all over the world.

Of course corruption exists all over the world, but several countries have understood the importance of working to stem this scourge that is ravaging the world. Mr Decossa let me know that since the early 2010s The Moroccan government, which is a monarchist regime, has developed many policies to modernize its public administration and eradicate corruption. . . The digitalization of its public administration is nevertheless a great sign of the Moroccan state’s will to eradicate Corruption at home. . Moroccan citizens and foreigners living in Morocco can make their transactions or pay their bills from their mobile phones without having the supervision of personnel from the public administration.

In this talk show at Radio Telé Solidarité we focused on the problems of Haitian students in Morocco. Haitian students have started studying in Morocco since 2010 but the Haitian state cares very little about them who want to contribute to the recovery of Haiti after their studies. Currently we are talking about the 10th promotion of Haitian Students in Morocco. Of course, studying in a foreign country where the Haitian student does not know anyone must be a nightmare without  money or  financial means. Students have bluntly told this show that the biggest problem of  Haitian students in Morocco  is the money problem. They mentioned that Haitian students receive an amount of 75 US dollars per month from the Moroccan state, the equivalent of 750 dirhams which is the local currency. The student must use this money to pay for rent, transportation, basic supplies, food, clothing, etc. However, only the monthly rent can cost him 100 US dollars in Morocco. They insisted that on this matter, the Haitian State has never moved a finger. Then comes the problem of a diplomatic representative. There is not even a charge d’affaires in Morocco. As a result, sometimes Haitian cases that require the intervention of a diplomatic representative drag on a lot. They also mentioned that for those doing advanced studies such as master’s and doctorate, they cannot go to Haiti even during vacation. There is no direct flight between Haiti and Morocco and the price of the Morocco-Haiti return ticket costs US $ 2,000.00. Several of them have already been 6 years in Morocco and would like to go to see their parents in Haiti. The lack of money prevent them from moving.
This Talk Show  with some students in Morocco was very edifying. Click on this link to listen to this broadcast: https://youtu.be/fy7WU3zF8Bk

Brother Tob

 

 

FEAST OF THE SACRED HEART.  (JUNE 19, 2020)

 

 

On Friday June 19th of this year, the Church called her members to celebrate the feast of the Sacred Heart of Jesus. We recall HOW THE HEART OF Jesus was pierced by the sword of a soldier immediately after his dead body had been lowered from the Cross on the first Good Friday. The Gospel tells us that blood and water flowed from his wounded heart. Christians have always been moved by this strident description. Jesus’ heart is thus revealed as the WELLSPRING of salvation.

 

The heart being a universal symbol of love. Devotion to the Sacred-Heart of Jesus simply highlights the burning love of Jesus for us men as there is no greater love than to lay down one’s life for the sake of one’s friends. The love of Jesus for His Church has always inflamed Christian devotion.

 

Sister Marie-Margaret Alacoque is usually credited for the spreading of the devotion. This very simple, sickly and exceptionally devout nun experienced a very striking vision on December 27, 1673. Jesus appeared to her displaying to her view his pierced heart and telling her that he had chosen her to spread the devotion to His Sacred-Heart. “Behold, he told her, this Sacred-Heart that has so loved the world and that receives contempt and insults from most.” At first the religious in her community as well as the priests and bishops around her did not accept her testimony. But gradually they began to change their minds and seventy years later, the Pope gave his official approval of that devotion.

 

Yes, Jesus’ infinite love for us must be acknowledged and vividly celebrated by every Christian soul. His bleeding heart pierced by the sword of a heartless soldier is a striking symbol of the majority of mankind’s indifference and sometimes hostility to Our Savior’s sublime sacrifice. Let this devotion awaken our devotion to JESUS as Our Lord and Savior whose unspeakable LOVE prompted Him

To LAY DOWN HIS LIFE FOR OUR SAKES.

 

**************                               ***************                             **************

 

LA FÈTE DU SACRE-COEUR DE JÉSUS    (19 JUIN  2020)

Le Vendredi 19 Juin l’Eglise célèbre la fète du Sacré Coeur de Jésus nous rappelant comment ce Coeur fut percé férocement par l’épée d’un soldat à la descente de la Croix le premier Vendredi Saint. L’Evangile rapporte comment de ce Divin Coeur Percé, jaillit un fleuve d’eau et de sang. Cette scène horrible a toujours bouleversé l’ame des chrétiens comme elle crie que le Coeur brisé de Jésus est

La FONTAINE du Salut.

 

Le Coeur est l’organe du corps humain qui symbolise l’amour. La devotion au Coeur de Jésus illustre l’amour brulant de Jésus pour nous, car il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Ainsi donc l’amour du Coeur de Jésus a toujours été une dévotion spéciale du chrétien. 

 

Mais, au dix-septième siècle cette dévotion recut un élan tout neuf lorsqu”une religieuse du nom de Soeur Marie Marguerite Alacoque bénéficia d’une vision spéciale.  Jésus lui apparut et découvrit sa poitrine pour lui montrer son Coeur percé lui disant “Voici ce Coeur qui a tant aimé les hommes et qui ne recoit d’eux qu’indifférence et hostilité.”  Aidée par St Jean Eude et Bienheureux Claude de la Colombière elle s’appliqua à répandre cette devotion.  Que toi aussi tout comme moi reconnaissions cet AMOUR invraisemblable de Jésus pour nous. Apprenons à aimer et à vénérer ce COEUR SACRÉ. Convertissons-nous véritablement et répandons cette devotion autour de nous! 

Bishop  Sansaricq

 

ENGLISH

The Feast of the Sacred Heart of Jesus in Cambria Heights in Queens

By Msgr. Pierre André Pierre

Friday June 19, 2020

 

 

The Church of the Sacred Heart of Cambria Heights celebrated the parish feast anniversary during the confinement, on June 19, 2020.

The parish of the Sacred Heart of Jesus of Cambria Heights, founded in 1936, in the borough of Queens, is a high place of Catholic practice. At this time, it is run by a Haitian Priest known as the 9th pastor. If at the beginning, the parishioners were composed of Catholics of Italian, German and Irish origin, relocated from Brooklyn, the mosaic has changed since the 1960s. Today’s Cambria Heights has a large population of middle class Caribbean and African-American, estimated at 90.3%, according to the last census of 2010.

This year marks 84 years of the parish. The patronal feast of the Sacred Heart Jesus on June 19, 2020 was celebrated with grandeur in its simplicity. The only Mass of the feast was presided by the Pastor at 10:00 am at Saint Martin de Porrès Chapel, with sobriety: three priests, a nun, a musician, a cantor and a sacristan. The Mass is broadcast on social media through the website of the parish for the benefit of the faithful, who are still forced to be confined. The Pastor, Father Hilaire Bélizaire, was sublime in his homily. He evoked at first the love of the Heart of Jesus. He recalls the coincidence of the feast of the Sacred Heart, this year, with the date of the abolition of Black Slavery in the United States: The proclamation of the abolition made by President Abraham Lincoln on January 1, 1863, arrived in Texas only on June 19, 1865, thus known as “Juneteenth”. With warmth and enthusiasm, Father Hilaire invited his parishioners to remain united in the love of the Heart of Jesus and to continue to fight for justice and the dignity of all human persons, in a society marked by prejudice and racial discrimination.

 

In the afternoon, a large rally, convened on the initiative of young people with the supervision of the Pastor and his staff, gathered hundreds of parishioners. Many sympathizers joined the young people of the parish for a celebration of faith and hope. Participants came from nearby synagogues and evangelical temples. They are part of the general community, local elected officials, local organizations, and even the police department. After the circumstantial address of the Pastor and of the youth representatives, emphasizing the relevance of this activity and the dynamism of the youth of the parish, the crowd went on a “peaceful march” for more than two hours, with discipline and following all safety instructions.

I have been coming to the Sacred Heart of Cambria Heights for over thirty years. Father Guy Sansaricq, now Bishop Sansaricq, was then in charge of Haitian pastoral care. He founded the HAUP Inc. (Haitians and Americans United for Progress), an Agency which still provides social services and advocacy to immigrants. HAUP Inc. is headed now by the gifted Mrs. Elsie Saint Louis, a dedicated Haitian woman the pride of the community. The Agency has grown up to become an institution in the City and in the State of New York. The parish of the Sacred Heart continued its tradition of gathering the community at large. Pastoral work is organized at all levels, around children, young people and adults. Prayer groups, choirs and groups for different services are there to meet all needs. The liturgies continue to be of quality and very attractive at the same time.

The parish priest, Father Hilaire Bélizaire, is a young Haitian priest, assisted by a vicar from Nigeria, of Ibo Land, Father Franklin Ezeorah. The staff also includes a Filipino nun in charge of children’s catechesis. The Parish Council requires that all groups be included in the pastoral ministry of the parish and thus remain under its banner for fruitful cooperation and the participation of all living forces in the activities of the parish.

How did you get to the Diocese of Brooklyn?

Father Hilaire answers. “I come from a Catholic family, originally from the northern part of Haiti. My family has already given other priests to the Church. I began my training into the priesthood in Haiti, with the Holy Cross Fathers, in Cap-Haitian during the late 1980s. I even attended the Grand Seminaire Notre-Dame, where I knew Msgr. André Pierre, as a teacher. With my family, I emigrated to the United States, with the idea of continuing my path to the priesthood. I continued to walk with the Holy Cross Fathers of Notre-Dame University in Indiana. In the end, after my graduation from college and my first professional experiences, the possibilities for orientation in life were open. The Lord directed my steps towards the diocese of Brooklyn and this Church became my family. I am happy, as a priest, to serve the people of God in this parish and specially to minister to the Haitians.”

Happy Feast of the Sacred Heart with the whole parish. God bless your ministry, Father Hilaire.

Monsignor Pierre André Pierre

Saturday June 20, 2020.

 

 

FRENCH

 

La fête de Sacré Cœur de Jésus à Cambria Heights in Queens

Par Mgr Pierre André Pierre

Vendredi 19 juin 2020

 

Ce vendredi 19 juin 2020, l’Eglise du Sacré-Cœur de Cambria Heights a célébré la fête paroissiale durant le confinement.

 

La paroisse du Sacré-Cœur de Jésus de Cambria Heights, fondée en 1936, dans le borough de Queens, est un haut lieu de pratique catholique. Elle est à son 9ème curé.  Si au début, les paroissiens étaient composés de Catholiques d’origine Italienne, Allemande et Irlandaise, relocalisés de Brooklyn, la mosaïque a changé depuis les années 1960. Aujourd’hui le quartier compte une importante population de Caribéens et d’Afro-Américains de la classe moyenne, estimée à 90.3%, selon le dernier recensement de 2010.

 

Pour les 84 ans de la paroisse, La fête patronale du Sacré Cœur de ce 19 juin 2020 était grandiose dans sa simplicité. L’unique messe de la fête est célébrée à 10 :00 du matin dans la Chapelle Saint Martin de Porrès, avec sobriété : trois prêtres, une religieuse, un musicien, un chantre et un sacristain. La messe est retransmise en ligne sur les médias sociaux pour les fidèles, toujours obligés au confinement. Le Curé, Père Hilaire Bélizaire, est sublime dans son homélie. Il évoque l’amour du cœur de Jésus. Il rappelle la coïncidence de la fête du Sacré Cœur, cette année, avec la date de l’abolition de l’Esclavage des Noirs aux Etats-Unis : Cette proclamation, faite par le président Abraham Lincoln le 1er Janvier 1863, finalement arrivée au Texas le 19 juin 1865 est connue sous l’appellation de « Juneteenth ». Avec chaleur et enthousiasme, le curé invite ses paroissiens à rester unis dans l’amour du Cœur de Jésus et de continuer à lutter pour la justice et la dignité de toutes les personnes humaines, dans une société marquée par les préjugés et la discrimination raciale.

Dans l’après-midi, un grand rallye, convoqué à l’initiative des jeunes avec l’encadrement du curé et de son staff, a rassemblé des centaines de paroissiens. Beaucoup de sympathisants se sont unis aux jeunes de la paroisse, pour une célébration de la foi et de l’espérance. Les participants venaient des synagogues et des temples évangéliques du voisinage. Ils font partie de la communauté en général, des élus locaux, des organisations locales, et même du département de la police. Après l’adresse du Curé et des représentants des jeunes, insistant sur la pertinence de cette activité et le dynamisme des Jeunes de la paroisse, la foule a fait une « marche pacifique » pendant plus de deux heures de temps, avec discipline et en suivant toutes les consignes de sécurité.

Voilà plus de trente ans que je viens au Sacré Cœur de Cambria Heights. Père Guy Sansaricq était alors en charge de la pastorale Haïtienne. Il avait fondé l’Agence HAUP Inc. (Haïtiens et Américains Unis pour le Progrès), devenue une institution dans la Cité et dirigée par Madame Elsie Saint Louis, une fierté haïtienne dans la ville et dans l’Etat de New-York. La paroisse du Sacré Cœur a continué sa tradition de rassembleur. La pastorale est organisée à tous les niveaux, autour des enfants, des jeunes et des adultes. Les groupes de prière, de chorale et de services répondent à tous les besoins. Les liturgies continuent à être de qualité et très attrayantes à la fois.

Le curé, Père Hilaire Bélizaire, est un jeune prêtre Haïtien, assisté d’un vicaire provenant du Nigéria, de Ibo Land, le père Franklin Ezeorah. Dans son staff, il compte aussi une religieuse philippine pour la catéchèse des enfants.  Le conseil paroissial (Parish Council) exige l’inclusion de tous les groupes sous sa bannière pour une fructueuse coopération et la participation de toutes les forces vives dans les activités de la paroisse.

Comment êtes-vous arrivé dans le diocèse de Brooklyn ?

Père Hilaire répond. Je suis d’une famille catholique, originaire du grand nord d’Haiti, qui a donné déjà des prêtres à l’Eglise. J’ai commencé ma formation au sacerdoce en Haïti, avec les Pères de Sainte Croix, vers la fin des années 80. J’ai même fréquenté le Grand Séminaire Notre-Dame, où j’ai connu Mgr André Pierre, comme professeur. Avec ma famille, j’ai émigré aux Etats-Unis, dans l’idée de poursuivre ma voie au sacerdoce. J’ai continué à cheminer avec les Pères de Sainte Croix d’Indiana. En fin de compte, après ma graduation au Collège et mes premières expériences professionnelles, les possibilités d’orientation dans la vie étaient ouvertes. Le Seigneur a dirigé mes pas vers le diocèse de Brooklyn et cette Eglise est devenue ma famille. Je suis heureux, comme prêtre de servir le peuple de Dieu, dans cette paroisse et surtout de faire du ministère auprès des Haïtiens.

Bonne fête du Sacré Cœur avec toute la paroisse. Que Dieu bénisse votre ministère, Père Hilaire.

Monseigneur Pierre André Pierre

Samedi 20 Juin 2020

 

 

KREYÒL

 

Fèt Sakre Kè Jezi a nan Cambria Heights nan Queens

Monsenyè Pierre André Pierre
Vandredi 19 jen 2020

Legliz Sakre Kè Cambria Heights selebre fèt pawas la nan konfinman an, vandredi 19 jen 2020.

 

Pawas Sakre Kè nan Cambria Heights te fonde nan lane 1936, nan minisipalite Queens. Se yon kote ou jwenn legliz Katolik aktif anpil, atout se yon sèl legliz katolik ki genyen nan katye sa a. Pawas la rive kounye a sou nèf (9) Kire. Nan kòmansman an, pawasyen yo te sitou moun blan orijin Italyen, Alman ak Ilandè. Yo te deplase soti nan apatman Brooklyn, pou vin viv nan kay prive. Depi nan lane 1960 yo, rive nan tan alèkile, bagay yo chanje. Jodiya plis popilasyon Cambria Heights se sitou desandan moun nwa ki soti nan Karayib la ak desandan Afriken-Ameriken. Dapre dènye resansman ki te fèt nan lane 2010, yo reprezante a 90.3% nan popilasyon Cambria Heights la.

Pou 84 lane anivèsè pawas la, fèt patronal la nan Sakre Kè ane sa tonbe vandredi 19 jen 2020. Se te yon bèl fèl. Men bèlte a te parèt nan senplisite fèt la. Te gen yon sèl Mès a di zè nan maten, nan Chapèl Sen Martin de Porrès, san zekstravagans : twa Pè, yon relijyez, yon mizisyen, yon chantè ak yon sakristen. Lamès la te retransmèt sou entènèt an direk nan medya sosyal pou fidèl yo, paske jiska prezan, tout moun fèmen lakay yo nan konfinman. Kire a, Pè Hilaire Bélizaire, te anpenpan nan prèch li jou sa a. Li raple pawasyen yo lanmou Jezi gen nan kè li pou yo. Li fè yo sonje ki jan, ane sa a, fèt Sakre Kè a tonbe menm dat ak Fèt Abolisyon esklavaj nwa nan peyi Etazini: Pwoklamasyon sa a, prezidan Abraham Lincoln te fè nan dat premye janvye 1863, te rive nan Texas finalman nan dat 19 jen 1865. Se poutèt sa yo rele li ann Angle “Juneteenth”. Avèk anpil chalè ak antouzyas, Kire a envite pawasyen l yo, pou yo rete ini, fè youn, nan lanmou Kè Jezi a, epi kontinye goumen san rete, pou lajistis ak diyite tout moun, nan yon sosyete ki gen anpil prejije ak diskriminasyon rasyal.

Nan apremidi menm jou fèt la, te gen yon gwo rasanbleman nan lari devan legliz la. Se Jenn yo nan pawas ki te fè konvokasyon pou rasanbleman sa a. Yo te jwenn sipò ak sipèvizyon nan men Kire a ak estaf li. Se te anpil santèn pawasyen ki te rasanble. Anpil senpatizan te mete ak Jenn yo nan pawas la, pou yo selebre “lafwa yo nan chanjman ak lespwa yo pou demen.”

Patisipan yo te soti nan yon sinagòg ki tou pre a ak kèk tanp pwotestan nan zòn nan. Yo fè pati kominote a an jeneral, paske yo se moun zòn nan.  Te genyen tou Reprezantan ofisyèl ki eli nan Sena oubyen alatèt minisipalite Queens. Te genyen reprezantan òganizasyon lokal yo, e menm depatman lapolis la. Nan diskou Kire a ak diskou Reprezantan jèn yo, ki te pran inisyativ la, yo mete aksan sou enpòtans aktivite sa a, ak dinamik jèn yo nan pawas la, pou tout kominote a. Apre sa, mach la kòmanse: yon mach ki dewoule nan disiplin, pandan plis pase de zè d tan. Epi tout moun suiv nèt ale tout enstriksyon sekirite yo te bay.

Pèsonèlman, se fè plis pase trant lane depi mwen te vini pou lapremyè fwa nan Sakre Kè nan Cambria Heights. Lè sa a, Pè Guy Sansaricq te an chaj Pastoral Ayisyen yo. Se te nan epòk sa yo, li te fonde HAUP Inc. (Ayisyen ak Ameriken Ini pou Pwogrè). Kounye a HAUP Inc. vin tounen yon gwo òganizasyon nan lavil Nouyòk ak nan Eta Nouyòk. Se Madam Elsie Saint Louis k ap dirije HAUP Inc.: yon fanm vanyan ki fè fyète Ayiti ak Ayisyen nan lavil Nouyòk ak nan Eta Nouyòk.

Pawas Sakre Kè ap kontinye kenbe tradisyon rasanble pèp la. Travay pastoral pawas la òganize nan tout nivo, alantou timoun, jèn moun ak granmoun. Gwoup lapriyè, koral ak gwoup sèvis pou satisfè tout bezwen moun yo fè mikalaw. Bonjan kalite rasanbleman ak bèl litiji ap selebre chak senmenm pou rasanble pèp Bondye a.

Kire pawas la limenm, Pè Hilaire Bélizaire, se yon jenn Pè Ayisyen. Li gen avèk li yon asistan moun Nijerya, ki soti peyi Ibo, se Pè Franklin Ezeorah. Nan estaf kire a, genyen tou yon relijyez, moun peyi Filipin, ki la pou katechèz timoun yo. Konsèy Pawas la ekzije pou tout gwoup yo an règ, anba labanyè li, pou kowoperasyon ak patisipasyon yo tout ansanm pèmèt pawas benefisye nan aktivite tout moun ak tout gwoup.

Kijan ou te fè rive nan dyosèz Brooklyn la ?

Pè Hilaire ap reponn. “Mwen soti nan yon fanmi katolik, nan nòdès peyi d Ayiti. Fanmi mwen te deja bay plizyè Pè nan legliz la. Mwen te kòmanse fòmasyon pa m pou mwen vin Pè nan peyi d Ayiti: Se te avèk Pè Sent Kwa yo, bò lane 1987-1988. Avèk fanmi mwen, mwen te emigre nan Etazini, ak lide pou m kontinye chemen mwen nan prètriz la. Mwen te kontinye mache ak Pè Sent Kwa yo, ki nan Inivèsite Nòtredam nan Indiana. Lè mwen fin gradye nan Kolèj, epi mwen fin fè premye eksperyans pwofesyonèl mwen nan ansèyman, te gen anpil posibilite devan mwen pou m te fè karyè nan anpil lòt branch. Se lè a atò, mwen vin wè toutbon vre, Granmèt la t ap dirije mwen nan dyosèz Brooklyn. Epi legliz sa a vin tounen yon fanmi pou mwen. Mwen kontan, kòm Pè, pou m sèvi pèp Bondye a nan pawas sa a, epi sitou pou m sèvi Ayisyen yo.”

Ala bon sa bon, pou nou fete Fèt Sakre Kè ak tout pawas Sakre Kè nan Cambria Heights. Sa pi bèl toujou, lè nou sonje Chapèl Sen Franswa d Sal nan Dèlma 33 vin asosye avèk Sakre Kè. Se pou Bondye beni ministè ou, Pè Hilaire.

Monseye Pierre André Pierre
Samdi 20 jen 2020

 

 

 

Mgr Pierre André PIERRE

Gid Espirityèl Chapèl Sen Franswa / Guide Spirituel de la Chapelle Saint François de Sales de Delmas

Prezidan AKA -|- Akademi Kreyòl Ayisyen-|- Président de l’Académie Créole d’Haïti

Conseil d’Administration de l’Agence Universitaire de la Francophonie AUF

Conseil d’Administration de l’Association Internationale des Universités AIU

Ambassadeur pour les Relations Internationales – UNDH

Recteur Émérite 

Université Notre-Dame d’Haïti UNDH         

Phone:   (509)  (509) 3701-2230

AKA | Akademi Kreyòl Ayisyen | www.aka.org |

Université Notre-Dame d’Haïti | www.undh.edu.ht |

ENTÈVYOU FRÈ TÒB AK SÈ ANNECIE AUDATE, FMA, POU BILTEN SOLIDARITE

 

Nou kontan rankontre Sè Annecie Audate FMA, Sè Salezyèn, direktè jeneral òganizasyon entènasyonal VIDES, pou yon antrevi pou Lektè Bilten Solidarite, Sant Nasyonal Apostola Ayisyen an, ki parèt chak Senmenn.

Bonjou Sè Audate

I

Présentation personnelle : nom, provenance, congrégation, année de profession, formation professionnelle, où vivez-vous actuellement.

Prezantasyon pèsonèl: non, orijin, kongregasyon, ane pwofesyon, fòmasyon pwofesyonèl, kote w ap viv kounye a.

 

Bonjou frè Tob, mwen se Sè Annecie Audate, Mwen se moun Karis, mwen soti nan nord’est en Ayiti. Mwen se Fille Marie Auxiliatrice FMA ou tankou moun yo konnen sè salezyèn. Mwen fè premye profesyon nan kongregasyon sa nan lane 1991 mwen mè depi 29 lane. Aprè premye profesyon mwen te pase 3 lane nan novisya tankou asistant metrès la epi responsab lekol  kagliero ki se yon ti lekol primè pou pitit pechè pwason nan ray yo, nan kafou, apresa mwen te pase yon lane  nan Cite soley nan sant profesyonel sen Jean Bosco kote nou te ranplase Mè lafwa yo yon kominote bèg ki te sevi peyi nou an pis pase 10 lane. Mwen te rantre a Rom nan inivèsite kote mwen te etidye pandan 5 lane psicoloji edukasyon. Lè mwen te tounen nan lane 2000 jiska 2016  Mwen te travay nan plizye Zon an Ayiti tankou kenskoff, nan ofelina nos petits freres et sœurs,  carrefour nan koleg Marie Regine, aprè tranbleman de tè 12 janvier 2010 lan  mwen te travay nan yon nouvèl misyon  foyer Main  yon ofelina ke mè yo te ouvè nan Croix des bouquets pou ti fiy ki te pèdi paran yo, apresa  Lasaline Pòtoprens , Ecole Marie Auxiliatrice. Depi 3 zan map viv a Rome, mwen se direktè general organizasyon intènasyonal VIDES ki vle di  Volontariat Internasyonal Developman Edukasyon Solidarite en fave jèn, fanm yo ak timoun

II

Partagez-nous brièvement le travail que vous réalisez actuellement et comment ce travail contribue à construire la société et l’Eglise.

Pataje avèk nou, travay ou ap fè kounye a ak kijan travay sa a kontribye nan bati sosyete a ak legliz la.

 

Kom mwen te di nou VIDES se yon asosyasyon entènasyonal, Nou se yon Oganizasyon ki gen ladan 62 group asosye nan 4 kontinan nan 53 peyi. yon ONG en favè Jen yo ke Mè salezyèn yo fonde en novanb 1987 ak ojektif pou promosyon ak defans dwa ti moun, jen moun ak fanm.  Vides ap cheche pou li konstwi yon sosyete solidè e fratenel ki respekte diyite moun. Li angage jen yo a travè sèvis volontaria pou yo ka tounen sitwayen aktif nan patisipe nan konstruksyon yon sosyete ki fonde sou respè ak libete ke tout moun genyen pou viv nan lapè you tè ya. Misyon nou kom asosyasyon jen se travay pou genyen plis renmen ak respè dwa moun ak byen komun. Se travay pou yon devlopman ki ka dure e kote chak moun ka responsab tet yo.

Aktyelman nou aji sou 4 branch pou nou reyalize objectif sa yo : Ankouraje otonomi ak fòmasyon jèn moun yo nan eksperyans yo kom volontè (lokal ak entènasyonal) nan styl Salesyen selon  Sistèm Prevansyon an, pou yo aji kòm sitwayen responsab ak patisipatif pou konstriksyon yon sosyete nan sèvis diyite chak moun.

Bati pon solidarite ak echanj kiltirèl atravè sipò distans sa nou rele parenaj la, pwojè  ak mikwo pwojè devlopman, pou kominote kap travay  ak Fanm, jen  ak timoun kap viv nan sitiyasyon  povrete, marginalizasyon ak risk.

Nou Aktive patisipasyon jèn yo nan fowòm entènasyonal yo nan Nasyonzini  an swiss ak nan komisyon dwa  fanm yo nan new york.   Nou ofri jèn yo posibilite pou yo ka patisipe nan aktivite kominote entenasyonal ( konsey dwa lom, Komision statu fanm. Enfluyanse positivman politik educativ en faveur timoun, jen moun ak Fanm. nou cheche fè deklarasyon ak evenman pou nou atire atansyon moun ki gen responsabilite politik yo sou sityasyon ki pa respekte dwa ak  diyite  chak moun. An patikilye nou  ankouraje dwa  pou tout timoun ak jèn moun jwenn edikasyon

 

III

Est-ce que vous pouvez nous dire comment le Covid-19 a impacté votre vie et votre travail : opportunités et défis.

Èske ou ka di nou ki jan Kowonaviris, Kovid-19 la te afekte lavi ou ak travay ou: opòtinite ak defi ?

 

Nou se yon Oganizasyon ki gen ladan 62 group asosye nan 4 kontinen nan 53 peyi. Kovid 19 la  bloke anpil aktivite tankou jèn ki te prepare pou ane sevis yo nan pluszye peyi pa rive reyalize rèv sa. Anpil pwoje devlopman tankou konstwiksyon lekol ke nap fè nan kek peyi an Afrik, an Azi ak lamerik latin bloke. Nou gen plis pase 5000 ti moun ak jèn moun  ke asosyasyon an akonpagne nan zafè lekol, nou gen anpil moun ki te konn soutni misyon sa ki mouri avek kovid. Tout aktivite nasyon zini kanpe jèn ki tap fè staj yo oblije rantre lakay yo. Pesonel kap travay nan asosyasyon an te oblige rete lakay yo pandan 2 mwa.

Kom asosyasyon volontaria: nou rive akompagne anpil peyi ak kek pwoje d’ujans kovid. Nou santi yon gran mouvman solidarite bo kote byenfetè yo. Jen volontè yo viv experyans rete lakay la pou yo rankontre vre imaj fanmiy yo, reviv lavi yon fanmiy tankou kominote renmen ak lafwa. Anpil cheche viv vokasyon yo nan bay kout men a sila yo ki proch yo. Yo viv reyalite volontaria sa fas ak moun ki malad ou kap mouri yo tankou yon okazyon  pou yo konprann sans lavi ya.

 

 

IV

Comment vous imaginez le futur après le post covid-19 : espérances et peurs.

Ki jan ou imajine tan kap vini an apre Kovid-19: atant pozitif ak laperèz.

Mwen toujou pozitiv. Paske mwen kwè ke Bondye toujou la nan nenpot ki sityasyon ke nou kapab trouve nou. Se Bondye ki laverite a menm si tout bagay fi n kraze li menm lap toujou kanpe. E mwen gen sètitud si nou kanpe bo kote li nou pa gen dwa pè anyen. Se vre nou bezwen konvèsyon paske Bondye pa ka fè anyen san nou. Li bezwen men nou, li bezwen kè nou pou li sove nou. Nan moman sa, mwen kwè ke gen anpil travay ki pou fet nan kè nou kom moun pou n ede Bondye sove nou.

 

V

Un dernier mot à ceux qui nous écoutent, spécialement aux jeunes.

Bay yon dènye mo pou moun k ap koute nou yo, espesyalman jèn moun yo.

Map di Jen yo  : pa pè. Fè Bondye Konfyans. Map di yo tou mete men paske nou pap ka remet Bondye tè sa nan kondisyon li ye la jodya. Li bezwen entelijans nou, kreyativite nou, fratenite nou, solidarite nou pou nou ka rekonstwi bel planet nou an.

E map di yo anko: sonje lavi a gen sans lè nou bay e lè nou resevwa lanmou.

 

VI

Merci, Soeur Annecie Audate, FMA, pour votre temps et pour vos réponses à nos questions.

Mesi Sè Annecie Audate, FMA, pou tan ou te pran pou ou repon n Kesyion nou yo

Frè Tob

 

 

 

                 *Today*
              *We honor*
          *All the Fathers*
  *God brought into our life*

        Happy Father’s Day
             Grandfathers
                     Dads
                 New Dads
              God Fathers
              Dads- in-law
            Expecting Dads
                 Step Dads
            Honorary Dads
            Adoptive Dads
            Dads in Heaven
         Happy Father’s Day

               To all of you
                 especially
            Spiritual Fathers

      You are God’s Blessing.

                 _Msgr. PAP_
                        🤓 

                           *Jodiya*
              *Nou onore*
              *Tout Papa*
  *Bondye mete nan lavi nou*
        *Mèsi Bondye Papa*

      Nan jounen Fèt Papa
             Bòn Fèt Papa
               Granpapa
                   Papa
              Nouvo Papa
                 Parenn
                   Bòpè
              Prèske Papa
            Papa sou Kote
             Papa Prètnon
            Papa Adopsyon
            Papa nan Syèl

             Bòn Fèt Papa

               Pou nou tout
               espesyalman
              Papa Espirityèl

    Nou se benediksyon Bondye.

            _Monsenyè PAP_
                        🤓 

Tele Solidate  : 4eme Jour de la neuvaine en L’honneur de NDPS: La fuite en Egypte. Le recouvrement au Temple. Jesus dévoué aux

                  affaires de son Père.

 

Pere Prosper Cadelin OFMCAP Porto-Rico

 

 

 

 

ANNOUNCEMENT FROM BISHOP NICHOLAS DiMARZIO BISHOP OF BROOKLYN

 

 

The Most Reverend Nicholas DiMarzio, Bishop of Brooklyn, is pleased to announce that churches in the Diocese of Brooklyn can re-open for Weekday Mass on Monday, June 29, 2020. The celebration of Sunday Mass can begin with the Saturday Vigil Mass on July 4, 2020, and on Sunday, July 5, 2020. COVID-19 safety protocols will be in place, including the requirement that all who enter a church must bring and must wear their own mask during the entire Mass and maintain proper social distancing.

 

“Catholics in Brooklyn and Queens have been longing for the celebration of Mass and to receive the Holy Eucharist. But our sacrifice and patience have borne fruit, and we did our part to flatten the curve of the terrible coronavirus pandemic. Soon we can come together to be nourished by the spiritual food we have been desperate for,” said Bishop DiMarzio.

 

In preparation for the joyous day when Mass will resume, the Diocese of Brooklyn is launching a video today in English and Spanish to give Catholics in Brooklyn and Queens an understanding of the changes they will experience as a result of COVID-19 safety protocols designed to keep everyone healthy and safe.

 

Beyond the requirement that parishioners must bring and must wear their own mask for Mass, churches can only be filled to 25% capacity to fulfill social distance requirements of six feet between congregants. Families who live in the same household though will be able to sit together.

 

The reception of Communion will be different. It is strongly recommended the faithful receive Holy Communion in the hand and they must leave their mask on when they approach the priest at a six-foot distance. When the communicant receives the Sacred Host, they should move to the side and consume the Eucharist immediately. Communion will only be offered in one form; the Precious Blood will not be distributed to the faithful at this time.

 

Since each church and parish is unique, the faithful should check with their individual parishes, parish websites and social media pages for specifics about the resumption of Mass and the safety protocols in place.

 

The dispensation from the obligation to attend Mass remains in effect until further notice.  As such, the Diocese urges anyone who feels sick in any way to stay home. Mass will continue to be broadcast live on the Diocesan cable channel, NET-TV, and streamed online.  NET-TV is available in the New York City market on Spectrum, channel 97; Optimum, channel 30; and Fios by Verizon, channel 48..

 

“We have endured a period of great challenge, especially here in our Diocese in Brooklyn and Queens, but the Lord was with us all the way. Now in just over a week, we can come together and give thanks to Him, pray for the people we lost, and those still affected by the coronavirus. And rejoice in the celebration of the Liturgy. Thanks be to God,” concluded Bishop DiMarzio.

 

Original English Text.

 

 

 

ANNONCE DU MGR NICHOLAS DiMARZIO ÉVÊQUE DE BROOKLYN

RÉOUVERTURE DES EGLISES POUR LA MESSE A PARTIR DU LUNDI 29 JUIN

 

Le Très révérend Nicholas DiMarzio, évêque de Brooklyn, est heureux d’annoncer que les églises du diocèse de Brooklyn peuvent rouvrir pour la messe de la semaine le lundi 29 juin 2020. La célébration de la messe du dimanche peut commencer par la messe de la veillée du samedi en juillet 4, 2020 et le dimanche 5 juillet 2020. Des protocoles de sécurité COVID-19 seront en place, y compris l’exigence que tous ceux qui entrent dans une église doivent apporter et doivent porter leur propre masque pendant toute la messe et maintenir une distance sociale appropriée.

« Les catholiques de Brooklyn et du Queens aspirent à la célébration de la messe et à la réception de la Sainte Eucharistie. Mais notre sacrifice et notre patience ont porté leurs fruits, et nous avons fait notre part pour aplanir la courbe de la terrible pandémie de coronavirus. Nous pourrons bientôt nous réunir, être nourris par la nourriture spirituelle de laquelle nous avons désespérément : besoin », a déclaré Mgr DiMarzio.

En préparation de la joyeuse journée où la messe reprendra, le diocèse de Brooklyn lance aujourd’hui une vidéo en anglais et en espagnol pour donner aux catholiques de Brooklyn et de Queens une compréhension des changements qu’ils connaîtront à la suite des protocoles de sécurité COVID-19, conçus pour garder tout le monde en bonne santé et en sécurité.

Au-delà de l’exigence que les paroissiens doivent apporter et doivent porter leur propre masque pour la messe, les églises ne peuvent être remplies qu’à 25% de leur capacité à remplir les exigences de distance sociale de six pieds entre les fidèles. Les familles qui vivent dans le même ménage pourront cependant s’asseoir ensemble.

La réception de la communion sera différente. Il est fortement recommandé aux fidèles de recevoir la Sainte Communion dans la main et ils doivent laisser leur masque lorsqu’ils s’approchent du prêtre à une distance de six pieds. Lorsque le communiant reçoit l’Hostie Sacrée, il doit se déplacer sur le côté et consommer l’Eucharistie immédiatement. La communion ne sera offerte que sous une seule forme ; le Précieux Sang ne sera pas distribué aux fidèles pour le moment.

Étant donné que chaque église et paroisse est unique, les fidèles doivent vérifier auprès de leurs paroisses individuelles, des sites Web paroissiaux et des pages de médias sociaux pour des détails sur la reprise de la messe et les protocoles de sécurité en place.

La dispense de l’obligation d’assister à la messe reste en vigueur jusqu’à nouvel ordre. En tant que tel, le diocèse exhorte toute personne qui se sent malade de quelque façon que ce soit à rester à la maison. La messe continuera d’être diffusée en direct sur la chaîne câblée diocésaine, NET-TV, et diffusée en ligne. NET-TV est disponible sur le marché de New York sur Spectrum, canal 97 ; Optimum, canal 30 ; et Fios par Verizon, canal 48.

« Nous avons traversé une période de grands défis, en particulier ici dans notre diocèse de Brooklyn et Queens, mais le Seigneur était avec nous tout le long du chemin. Maintenant, dans un peu plus d’une semaine, nous pouvons nous réunir et le remercier, prier pour les personnes que nous avons perdues et celles encore touchées par le coronavirus. Et réjouissez-vous de la célébration de la liturgie. Merci à Dieu » a conclu Mgr DiMarzio.

Traduit en Français par : Monseigneur Pierre André Pierre, 20 juin 2020.

 

 

 

ANONS BISHOP NICHOLAS DiMARZIO EVÈK BROOKLYN

 

Monsenyè Nicholas DiMarzio, Bishop Brooklyn, kontan anonse nou legliz nan Dyosèz Brooklyn kapab re-louvri pou Lamès pandan lasenmenn apati jou Lendi 29 jen 2020. Selebrasyon lamès Dimanch ka kòmanse avèk nan wikenn Samdi ak dimanch 4-5 Jiyè 2020. Pwotokòl sekirite KOVID-19 ap ret an plas. Tout moun k ap antre nan yon legliz dwe vini ak mask, epi yo dwe mete li nan figi yo pandan tout lamès la. Yo dwe suiv distans sosyal yo, jan yo mande sa.

“Katolik nan Brooklyn ak Queens yo te anvi jwenn selebrasyon lamès yo, epi pou yo resevwa lakominyon. Sakrifis nou yo ak pasyans nou bay bon rezilta. Nou pote kontribisyon pa nou nan fè Kowonaviris Kovid-19 bese. Anvan lontan n ap kapab rasanble, pou nou manje nouriti espirityèl, n ap tann depi lontan” dapre Bichòp DiMarzio.

Nan prepare n ap prepare nou, pou nou rekòmanse ak lamès, Dyosèz Brooklyn ap lanse yon videyo jodiya nan lang Angle ak Panyòl pou Katolik nan Brooklyn ak Queens. Rezon an, se pou ede yo konprann chanjman ki pral vini yo, dapre rezilta pwotokòl KOVID-19 la. Nou vle kenbe tout moun an sante epi pou yo jwenn sekirite.

An plis pase ekzijans pou pawasyen yo gen mask yo, epi pou yo mete nan l figi yo pandan lamès la, legliz yo dwe ranpli a 25% sèlman nan kapasite yo. San no upa bliye pou nou satisfè ekzijans kondisyon distans sosyal sis pye nan mitan yon moun ak yon lòt. Fanmi ki soti nan menm kay kapab chita ansanm.

Resepsyon lakominyon pral fèt yon lòt jan. Nou rekòmande anpil pou fidèl yo resevwa lakominyon nan men sèlman, epi yo dwe kite mask yo nan figi yo lè yo pwoche bò kote Pè a nan yon distans sis pye konsa. Lè moun k ap kominye a fin resevwa losti konsakre a, li ta dwe deplase akote, epi konsome losti a imedyatman. Moun a resevwa lakominyon sou yon sèl fòm. Komune pral ofri sèlman nan yon sèl fòm. Yo pap distribye san Kris la bay fidèl yo, nan moman kounye a.

Etan done chak legliz ak chak pawas espesyal, fidèl yo ta dwe tcheke ak pawas pa yo. Yo ka al gade sou sit entènèt pawas yo, oubyen verifye nan medya sosyal osinon paj fesbouk pawas yo, pou yo jwenn presizyon sou reouvèti pou lamès ak pwotokòl sekirite sekirite nan pawas la.

Dispansasyon sou koze obligasyon pou ale lamès rete anvigè jiskaske gen yon lòt avi ki soti. Konsa, Dyosèz la ankouraje tout moun ki santi yo malad nan nenpòt fason yo, pou yo rete lakay yo. Lamès ap kontinye retransmèt nan kanal dyosèz la, NET-TV. Y ap transfere tou sou entènèt. NET-TV disponib nan Vil Nouyòk sou Spectrum, kanal 97; Kanal 30; ak Fios nan Verizon, chanèl 48.

“Nou sot andire yon peryòd gwo defi, espesyalman isit nan dyosèz nou an, nan Brooklyn ak Queens. Bondye Granmèt la te avèk nou sou wout la. Kounye a, nan jis plis pase yon senmenn, nou ka reyini ansanm pou nou di li mèsi, pou nou lapriyè pou moun nou pèdi yo, ak moun Kowonaviris la ap frape toujou. Epi annou di Bondye mèsi pou selebrasyon lamès la. Mèsi Bondye.” Se konsa Bichòp DiMarzio fini anons la.

Tradiksyon Kreyòl : Monsenyè Pierre André Pierre, 20 jen 2020.

 

 

 

RE-OPENING OF THE CHURCHES     English

 

A-   NEWS FROM THE DIOCESE  

 

  1. The Diocese of Brooklyn has recently announced that churches will be open for daily Massesstarting, Monday, June 29, 2020.
  2. Sunday Massescan resume on the weekend of July 4-5, 2020.
  3. Social distancingwill be strictly enforced- The Church has a limit of 25% capacity ( 90 people).

 

 

B-   BRIEF OUTLINE FROM THE DIOCESE REGARDING THE NEW REGULATIONS FOR MASS DURING THE PANDEMIC:

 

A face mask is required to enter the church and it must remain on except when consuming the host after receiving communion from the priest.

 

  1. No entrance processions
  2. No Choir is allowed at Mass. Only one organist and a cantor
  3. No missals, nor song sheets to be distributed
  4. No Handshake at the sign of Peace.
  5. Holy communion by hand only.

 

Please do your very best to observe these guidelines which will remain in effect until further notice from the diocese.

 

 

 

REOUVERTURE DES ÉGLISES  français

 

  1. NOUVELLES DU DIOCESE DE BROOKLYN :

 

  1. Le diocèse de Brooklyn a récemment annoncé que les églises seront ouvertes pour les messes quotidiennes à partir du lundi 29 juin 2020.
  2. Les messes du dimanche peuvent reprendre le week-end du 4 au 5 juillet 2020.
  3. La distanciation sociale sera strictement appliquée- L’Église a une limite de 25% de capacité (90 personnes).

 

  1. BREF APERÇU DU DIOCESE CONCERNANT LES NOUVEAUX RÈGLEMENTS POUR LA MESSE PENDANT LA PANDEMIE :

 

  1. Un masque facial est nécessaire pour entrer dans l’église et il doit rester allumé sauf lors de la consommation de l’hostie consacrée après avoir reçu la communion du prêtre.
  2. Pas de processions d’entrée
  3. Aucun chœur n’est autorisé à la messe. Un seul organiste et un chantre
  4. Pas de missels, ni de partitions à distribuer
  5. Pas de poignée de main au signe de la paix.
  6. Sainte communion à la main uniquement.

Veuillez faire de votre mieux pour respecter ces directives qui resteront en vigueur jusqu’à nouvel ordre dans le diocèse.

Traduit en Français par : Monseigneur Pierre André Pierre, samedi 20 juin 2020.

 

 

RE-OUVÈTI LEGLIZ YO     Kreyòl

 

1-    NOUVÈL KI SOTI NAN SOTI DYOSÈZ BROOKLYN :

 

  1. Dyosèz Brooklyn te anonse dènyèman legliz yo ap relouvri pou lamès chak jou, kòmanse lendi 29 jen 2020.
  2. Lamès Dimanch yo ka reprann nan fen senmenn 4-5 Jiyè 2020.
  3. Fò nou respekte Distans Sosyal yo san mank. Legliz dwe aksepte pran pou pi plis 25% nan kapasite li. Sa vle di : (90 moun).

 

2-    DESKRIPSYON NOUVO REGLEMAN DYOSÈZ BROOKLYN KONSÈNAN LAMÈS NAN TAN PANDEMI AN :

 

  1. Tout moun oblije gen mask pou antre legliz. Fò mask la nan figi li tout tan li andedan legliz la, sof lè l ap konsome losti a, apre li fin resevwa lakominyon nan men Pè a.
  2. Pa gen okenn pwosesyon antre
  3. Pa dwe gen koral nan lamès. Se yon sèl òganis ak yon chantè
  4. Pa dwe gen liv, ni fèy papye chante, pou moun ap distribiye
  5. Pa gen bay lanmen pou bay lapè.
  6. Lakominyon ap bay nan men sèlman.

 

Tanpri fè posib pou nou obsève direktiv sa yo. N ap kenbe yo jiskaske Dyosèz la bay lòt konsiy.

 

Tradiksyon Kreyòl : Monsenyè Pierre André Pierre, 20 jen 2020.

 

 

 

 

Mgr Pierre André PIERRE

Gid Espirityèl Chapèl Sen Franswa / Guide Spirituel de la Chapelle Saint François de Sales de Delmas

Prezidan AKA -|- Akademi Kreyòl Ayisyen-|- Président de l’Académie Créole d’Haïti

Conseil d’Administration de l’Agence Universitaire de la Francophonie AUF

Conseil d’Administration de l’Association Internationale des Universités AIU

Ambassadeur pour les Relations Internationales – UNDH

Recteur Émérite 

Université Notre-Dame d’Haïti UNDH         

Phone:   (509)  (509) 3701-2230

AKA | Akademi Kreyòl Ayisyen | www.aka.org |

Université Notre-Dame d’Haïti | www.undh.edu.ht

 Covid-19 : après la crise, ne pas oublier « que nous avons besoin des autres »

Le pape reçoit des soignants de Lombardie (Traduction intégrale)

JUIN 20, 2020 15:30ANNE KURIANPAPE FRANÇOIS

« Vous avez été des piliers de tout le pays » : le pape François a rendu hommage aux soignants italiens, en recevant une délégation provenant de la Lombardie, une des régions les plus touchées par la pandémie du coronavirus Covid-19, ce 20 juin 2020, au Vatican. Il a encouragé à ne pas « oublier en vitesse que nous avons besoin des autres » et à sortir de cette crise « spirituellement et moralement plus forts ».

Dans son discours, le pape a longuement remercié tous les soignants qui ont été « en première ligne pour rendre un service ardu et parfois héroïque », « des artisans silencieux de la culture de la proximité et de la tendresse » : « Le monde a pu voir tout le bien que vous avez fait dans une situation de grande épreuve. Même épuisés, vous avez continué à vous engager avec professionnalisme et abnégation. Et cela fait naître l’espérance. »

Pour « construire demain », il a appelé « l’engagement, la force et le dévouement de tous » : « Il s’agit de repartir des innombrables témoignages d’amour généreux et gratuit, qui ont laissé une empreinte indélébile dans les consciences et dans le tissu de la société, en nous apprenant combien il faut de proximité, de soin, de sacrifice, pour nourrir la fraternité et la coexistence civile. »

Enfin, il a salué les prêtres « qui sont restés au côté de leur peuple dans le partage prévenant et quotidien », avec créativité et « obéissance », pointant du doigt en revanche les attitudes « adolescentes ».

Voici notre traduction de ce discours.

Discours du pape François

Chers frères et sœurs, bienvenus !

Je remercie le président de la région Lombardie pour ses paroles. Je salue cordialement l’archevêque de Milan, les évêques de Bergame, Brescia, Crémone, Crema et Lodi, et les autres autorités présentes. Je salue les médecins, les infirmiers, les agents de santé et ceux de la protection civile, et les chasseurs alpins. Je salue les prêtres et les personnes consacrées. Vous êtes venus en représentant la Lombardie, une des régions italiennes les plus touchées par l’épidémie de COVID-19, avec le Piémont, l’Emilie-Romagne et la Vénétie, en particulier Vo’ Euganeo, représenté ici par l’évêque de Padoue. Aujourd’hui j’embrasse en pensée toutes ces régions. Et je salue les représentants de l’Hôpital “Spallanzani” de Rome, établissement médical qui s’est beaucoup prodigué pour lutter contre le virus.

Au cours de ces mois tourmentés, les différentes réalités de la société italienne se sont efforcées de faire face à la crise sanitaire avec générosité et engagement. Je pense aux institutions nationales et régionales, aux Communes ; je pense aux diocèses et aux communautés paroissiales et religieuses ; aux nombreuses associations de volontariat. Nous avons senti plus que jamais une reconnaissance pour les médecins, les infirmiers et tous les agents de la santé, en première ligne pour rendre un service ardu et parfois héroïque. Il y a eu des signes visibles d’humanité qui réchauffent le cœur. Beaucoup parmi eux sont tombés malades et certains malheureusement sont morts, dans l’exercice de leur profession. Nous faisons mémoire d’eux dans la prière, avec beaucoup de gratitude.

Dans le tourbillon d’une épidémie avec des effets ravageurs et inattendus, la présence fiable et généreuse du personnel médical et paramédical a constitué le point de référence sûr, avant tout pour les malades, mais de façon vraiment spéciale pour leurs proches, qui n’avaient pas la possibilité de visiter ceux qu’ils aimaient. Et ainsi ils ont trouvé en vous, soignants, presque des membres de la famille, capable d’unir à la fois leur compétence professionnelle et ces attentions qui sont des expressions d’amour concrètes. Les patients ont souvent senti qu’ils avaient à leur côté des “anges”, qui les ont aidés à retrouver la santé et, en même temps, les ont consolés, soutenus, et parfois accompagnés jusqu’au seuil de la rencontre finale avec le Seigneur. Ces soignants, soutenus par la sollicitude des aumôniers des Hôpitaux, ont témoigné de la proximité de Dieu à celui qui souffre ; ils ont été des artisans silencieux de la culture de la proximité et de la tendresse. Culture de la proximité et de la tendresse. Et vous en avez été témoins, y compris dans les petites choses : dans les caresses… y compris par téléphone, connecter cette personne âgée qui allait mourir avec son fils, avec sa fille, pour leur dire au-revoir, pour les voir une dernière fois… ; petits gestes de créativité et d’amour… Cela nous a fait du bien à tous. Un témoignage de proximité et de tendresse.

Chers médecins et infirmiers, le monde a pu voir tout le bien que vous avez fait dans une situation de grande épreuve. Même épuisés, vous avez continué à vous engager avec professionnalisme et abnégation. Combien de médecins et de personnel paramédical, d’infirmiers, ne pouvaient pas rentrer chez eux et dormaient là, où ils le pouvaient, car il n’y avait plus de lits à l’hôpital ! Et cela fait naître l’espérance. Vous [il s’adresse au président de la Region] avez parlé de l’espérance. Et cela fait naître l’espérance. Vous avez été des piliers de tout le pays. A vous ici présents et à vos collègues de toute l’Italie, vont mon estime et mon sincèrement remerciement, et je suis sûr d’exprimer les sentiments unanimes.

A présent, c’est le moment de tirer un enseignement de toute cette énergie positive qui a été investie. Ne l’oubliez pas ! C’est une richesse qui est allée certainement en partie “à fonds perdu”, dans le drame de la crise ; mais en bonne partie, elle peut et doit porter du fruit pour le présent et l’avenir de la société lombarde et italienne. La pandémie a marqué à fond la vie des personnes et de l’histoire des communautés. Pour honorer la souffrance des malades et des nombreux défunts, surtout des personnes âgées, dont l’expérience de vie ne doit pas être oubliée, il faut construire demain : cela exige l’engagement, la force et le dévouement de tous. Il s’agit de repartir des innombrables témoignages d’amour généreux et gratuit, qui ont laissé une empreinte indélébile dans les consciences et dans le tissu de la société, en nous apprenant combien il faut de proximité, de soin, de sacrifice, pour nourrir la fraternité et la coexistence civile. Et, en regardant le futur, il me vient à l’esprit ce discours de Fra Felice dans le Lazaret, dans le livre de Manzoni [Les fiancés, chap. 36]: avec quel réalisme il regarde la tragédie, il regarde la mort, mais il regarde l’avenir et il avance.

De cette façon, nous pourrons sortir de cette crise spirituellement et moralement plus forts ; et cela dépend de la conscience et de la responsabilité de chacun de nous. Pas seuls, mais ensemble et avec la grâce de Dieu. Comme croyants, il nous revient de témoigner que Dieu ne nous abandonne pas, mais que dans le Christ il donne du sens à cette réalité et à nos limites ; qu’avec son aide, on peut affronter les épreuves les plus dures. Dieu nous a créé pour la communion, pour la fraternité, et aujourd’hui la prétention de tout centrer sur soi, de faire de l’individualisme le principe-guide de la société, s’est révélée plus que jamais illusoire – c’est illusoire. Mais soyons attentifs car, une fois la crise passée, il est facile de glisser, il est facile de retomber dans cette illusion. Il est facile d’oublier en vitesse que nous avons besoin des autres, de quelqu’un qui prenne soin de nous, qui nous donne du courage. Oublier que, tous, nous avons besoin d’un Père qui nous tend la main. Le prier, l’invoquer, n’est pas une illusion ; l’illusion c’est de penser de pouvoir faire sans ! La prière est l’âme de l’espérance.

En ces mois, les personnes n’ont pas pu participer physiquement aux célébrations liturgiques, mais elles n’ont pas cessé de se sentir en communauté. Elles ont prié individuellement ou en famille, à travers les moyens de communication sociale aussi, spirituellement unies et percevant que l’étreinte du Seigneur allait au-delà des limites de l’espace. Le zèle pastoral et la sollicitude créative des prêtres ont aidé les gens à poursuivre le chemin de la foi et à ne pas rester seul face à la souffrance et à la peur. Cette créativité sacerdotale qui a dépassé quelques rares expressions “adolescentes” contre les mesures de l’autorité, qui a l’obligation de protéger la santé du peuple. La plupart ont été obéissants et créatifs. J’ai admiré l’esprit apostolique de nombreux prêtres, qui partaient avec leur téléphone, frapper aux portes, sonner aux foyers : “Avez-vous besoin de quelque chose ? Je vous fais les courses…”. Mille choses. La proximité, la créativité, sans gêne. Ces prêtres qui sont restés au côté de leur peuple dans le partage prévenant et quotidien : ils ont été signes de la présence consolante de Dieu. Ils ont été pères, non pas adolescents. Malheureusement un certain nombre d’entre eux sont décédés, comme chez les médecins et le personnel paramédical. Et parmi vous aussi il y a certains prêtres qui ont été malades et grâce à Dieu sont guéris. A travers vous je remercie tout le clergé italien, qui a donné une preuve de courage et d’amour aux gens.

Chers frères et sœurs, je renouvelle à chacun de vous et à tous ceux que vous représentez, ma vive appréciation pour ce que vous avez fait dans cette situation pénible et complexe. Que la Vierge Marie, vénérée dans de nombreux sanctuaires et églises sur vos terres, vous accompagne et vous soutienne toujours de sa protection maternelle. Et n’oubliez pas que par votre travail à tous, personnel médical et paramédical, volontaires, prêtres, religieux, laïcs, qui avez fait cela, vous avez commencé un miracle. Ayez foi et, comme le disait le tailleur, théologien manqué : “Je n’ai jamais trouvé que Dieu ait commencé un miracle sans bien le terminer” [Manzoni, Les fiancés, chap. 24]. Que ce miracle que vous avez commencé finisse bien ! De mon côté, je continue à prier pour vous et pour vos communautés, et je vous donne une Bénédiction apostolique spéciale avec affection. Et vous, s’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi, j’en ai besoin. Merci.

[Bénédiction]

A présent, la liturgie du salut. Mais nous devons êtres obéissants aux dispositions : je ne vous ferai pas venir ici, c’est moi qui viendrai, en passant, vous saluer poliment, comme cela doit se faire, comme les autorités nous ont dit de faire. Et ainsi, nous nous saluons comme frères et nous prions l’un pour l’autre. Avant cela nous faisons la photo de groupe puis je viendrai vous saluer.

Traduction de Zenit, Anne Kurian

 

Dans une résolution votée vendredi 19 juin, le Parlement européen a reconnu la traite des esclaves comme un crime contre l’humanité. Un vote symbolique qui a eu lieu le jour de la commémoration de l’abolition de l’esclavage aux États-Unis.

PUBLICITÉ

Adoptée par 493 voix pour, 104 contre et 67 abstentions, la résolution du Parlement européen reconnaissant la traite des esclaves comme un crime contre l’humanité instaure une journée de commémoration européenne le 2 décembre et proclame que « la vie des Noirs compte ». Entretien avec Younous Omarjee, député européen et membre de La France insoumise, qui a porté cette résolution.

RFI : Pourquoi était-ce important que le Parlement européen soit la première institution internationale à reconnaître officiellement, par un vote, que l’esclavage est un crime contre l’humanité ?

Younous Omarjee : Nous sommes dans un moment particulier dans les luttes contre les discriminations raciales suite au meurtre de George Floyd et au mouvement « Black Lives Matter » (« La vie des Noirs compte »). Le Parlement européen ne souhaitait pas se taire sur cette affaire. La question de la lutte contre le racisme est également une question européenne. Nous avons aussi à nous interroger sur notre histoire. Non pas pour faire de l’autoflagellation, mais pour voir comment l’appropriation de l’Histoire peut aider dans la lutte contre le racisme. C’est pourquoi j’ai proposé que le Parlement européen reconnaisse, comme la France l’a fait en 2001, l’esclavage comme un crime contre l’humanité. Dans ce moment, les symboles ont de l’importance, la mémoire également. C’est une reconnaissance qui était attendue par des millions d’afro-descendants et c’est une histoire qui doit être appropriée par l’ensemble des Européens. C’est un vote historique.

PUBLICITÉ

Ads by Teads

Le texte commence d’ailleurs ainsi : « La vie des Noirs compte », une référence directe au mouvement « Black Lives Matter » aux États-Unis. Était-ce important d’agir dans la continuité ?

Bien sûr parce que le mouvement est également européen. Vous avez des mobilisations dans de nombreuses capitales européennes, qui disent quelque chose. Qui disent la souffrance des Afro-descendants, qui sont toujours victimes du racisme en Europe. Nous essayons, avec cette résolution, de voir où il est possible d’agir pour que l’on se débarrasse de ce qu’on appelle le racisme structurel. Ce racisme qui fait qu’encore aujourd’hui les Noirs en Europe sont plus discriminés et ont moins de choix pour avancer dans la vie. C’est un fait établi par de nombreuses statistiques dans de nombreux pays européens : les discriminations sociales se superposent aux discriminations raciales et les Noirs sont encore au plus bas de l’échelle sociale.

C’est une question qui a été bien appropriée par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen dans son discours. Elle a d’ailleurs souligné le manque de visibilité des Noirs dans les institutions européennes.

Quelle est la portée de cette résolution ? Est-elle uniquement symbolique ou y aura-t-il des conséquences juridiques, voire même des réparations ?

La dimension symbolique est importante. Nous parlons aux Européens mais nous parlons également au reste du monde. L’Union européenne est très engagée dans des projets de coopération de développement avec l’ensemble des pays africains. Et je suis certaine que cette reconnaissance solennelle aura un retentissement.

En ce qui concerne la question des réparations, plusieurs visions existent. Je fais partie de ceux qui considèrent que c’est un crime irréparable. Et comme disait Aimé Césaire, on ne répare pas l’irréparable. Mais je pense que le premier acte que nous devons poser, c’est l’annulation de la dette des pays africains. Parce que l’histoire de l’esclavage, qui a duré quatre siècles, continue de marquer les lignes de partage du monde. La puissance qu’en ont tiré beaucoup de pays européens traverse le temps. Ce sont des questions très contemporaines, qui ont un impact sur l’ordre économique actuel.

Qu’avez-vous pensé du discours d’Emmanuel Macron sur le racisme, le 14 juin dernier ?

C’était un discours d’une violence réactionnaire incroyable qui a été très mal ressenti parmi l’ensemble des ultra-marins mais au-delà. J’ai moi-même participé à la manifestation contre le racisme, place de la République [à Paris]. Nous avons été désignés par le président de la République, avec l’ensemble des Français présents, comme des séparatistes alors que nous étions là pour demander que les valeurs de la République, égalité et fraternité, soient vivantes. Je m’étonne que le président de la République semble revendiquer, sans honte, le passé esclavagiste et colonialiste de la France. Cela n’est pas digne et ne participe pas à construire des solutions d’unité. La responsabilité d’un président, dans ces moments avec des risques de fractures aggravées, c’est de construire un discours qui rassemble et non pas de jouer des divisions. C’est assez irresponsable.

Le président a également dit « la République n’effacera aucune trace ni aucun nom de son histoire. La République ne déboulonnera pas de statue ». Souhaitez-vous remplacer les statues des personnalités esclavagistes, comme un autre symbole ?

NewsletterRecevez toute l’actualité internationale directement dans votre boite mail

Je m’abonne

En tout cas, il est très bien que le débat ait lieu en France et dans le reste du monde. Vendredi 19 juin, au Congrès des États-Unis, la démocrate Nancy Pelosi décrochait les tableaux des confédérés. Il y a des maires en Belgique qui déboulonnent les statues du roi Léopold II. Les statues disent quelque chose du récit national. Mettre en pleine lumière des négriers, cela en dit long. Est-ce qu’il viendrait à l’esprit d’ériger une statue de Hitler au cœur de Berlin ? Ou de glorifier des nazis ? Dans le récit national, il y a des choix qui ont une signification. Et celles et ceux qui ont participé à la lutte contre l’abolition de l’esclavage, je pense aux esclaves eux-mêmes qui ont mené des révoltes et poussé les forces progressistes à agir, cette mémoire des esclaves a été totalement effacée du récit national.

Dans la résolution figure l’inscription dans les programmes scolaires de « l’histoire des personnes noires et des personnes de couleur ». En France, c’était déjà inscrit dans la Loi Taubira de 2001. Y a-t-il encore du chemin à faire sur la question de l’éducation ?

L’histoire de France comme l’histoire de l’Europe est faite de civilisation, de lumière, et aussi de pages plus sombres. Il faut avoir une vision juste et globale. On peut avoir une appréciation partagée sur la mise en œuvre de la loi Taubira mais elle existe. Dans nombre de pays européens, le début du début n’a même pas été commencé. Il convient de le faire parce qu’avec la montée des racismes en Europe, il y a un risque très grand pour l’Union européenne d’une forme de radicalisation à l’extrême droite. C’est dans les têtes, dès le plus jeune âge, qu’on pourra combattre le racisme. Cette dimension pédagogique est extrêmement importante. De même qu’il est important qu’il y ait des programmes de recherche qui soient soutenus. On observe que l’histoire de l’esclavage est assez peu soutenue dans les allocations de recherche, y compris en France. Là, il y a vraiment un effort à faire et nous attendons de la Commission des propositions très concrètes.

Espérez-vous que d’autres vont suivre votre exemple, comme l’Organisation des Nations unies ?

Je crois qu’il y a un chemin aujourd’hui pour que cela puisse être décidé au niveau de l’ONU. Vous avez un appel de 22 secrétaires généraux adjoints pour demander à ce que l’ONU s’engage très fermement sur ces questions, notamment dans sa redéfinition de sa politique avec les pays africains.

 

 

Chers Amis de AMHE,

C’est avec beaucoup de peine que nous avons appris le décès du Dr. Fritz Gardiner, ancien président de l’AMHE Chapitre de Montréal.
Il est décédé hier soir, le 16 juin 2020, suite à une longue maladie courageusement supportée.  Dr. Gardiner a été un membre de la première heure de notre association.

Le Board de l’AMHE, au nom de tous les membres présente ses condoléances émues à sa famille,  à ses deux enfants : Lyne et Ralph Gardiner, à ses collègues de la promotion 1964 et aux membres du Chapitre de Montréal.

Que son âme repose en paix.

J.-M. Frantz Hyacinthe, M.D.
Vice-Chairman of the AMHE Board of Trustees

Dear friends of AMHE,

It is with great sadness that we have learned of the passing of Dr. Fritz Gardiner, past president of the AMHE Montreal Chapter.  He passed away on June 16, 2020, following a long illness.  Dr. Gardiner was a pioneer of the AMHE Association.

On behalf of the AMHE membership, the Board of AMHE presents its most sincere condolences to the family, his two children Lyne and Ralf Gardiner,  his colleagues of the 1964 graduating class, and the members of the AMHE Montreal Chapter.

May his soul rests in peace!

J.-M. Frantz Hyacinthe, M.D.
Vice-Chairman of the AMHE Board of Trustees

 

Dear AMHE Members Family and Friends,

AMHE has learned of the passing of Jean Dely Mocombe, beloved brother of Dr. Lucien Denis Mocombe.  On behalf of the AMHE leadership and the membership, we send our sincere condolences to Dr. Mocombe and his family. 

Funeral arrangements are as follows:

Jean Dely Mocombe Homegoing

Guarino Funeral Home
Saturday June 27th, 2020
Viewing 8 am – 10 am

https://guarinocanarsie.com/mobile/

Direction:https://www.google.com/maps/place//data=!4m2!3m1!1s0x89c25cc3982a3d21:0xd29875e183fd29fe!11m1!4b1?hl=en

Dr. J. Pierre Paul Cadet, MD
President, AMHE

Copyright © 2020 AMHE, Inc., All rights reserved.
You are receiving this email because you have expressed interest in AMHE activities of your are a member of the Association.

Our mailing address is:

AMHE, Inc.

1166 Eastern Pkwy Fl 2

Brooklyn, NY 11213-4108

Add us to your address book

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Proverbes

Koukou  fè reverans , paske li pè Wòch

Kochon wonfle, , se pa pou say o dòmi di

Sa Ki bite san  tonbe, vanse  nan chimen li

Ravèt  soti nan twou yo, lò tan chaje

Depi  sòt konnen , Lespri  mal pu viv

 

GOOD TO KNOW: The Sacred Heart of Jesus, the Immaculate Heart of Mary and Us.

 

Deacon Paul C. Dorsinville.

 

This week, we are celebrating the Solemnities of the Sacred Heart of Jesus and the Immaculate Heart of Mary as they center us to our relationship to God and to each other in the times we are living now. The Scripture passages invite us to reflection and practical applications at all levels:

–          Gentleness of heart, connectiveness (Mat 11);

–          Freedom (Det 7);

–          Mutual love (1 Jn 4);

–          Meditation leading to action (Lk 2).

Indeed God created everything for us and put us in charge. When we failed, He kept coming to the rescue till Jesus redeemed us thanks to the cooperation of His human Mother and showed us the Way. 20 centuries later, we are still struggling to understand and comply with God’s plan…

We pray in a special way for the fathers and all who play this role on Fathers’ Day: natural fathers and adoptive fathers, godfathers, spiritual fathers, teachers, mentors, coaches, grandparents, single mothers, … That those in the flock and outside the flock reflect the care of Holy Father Francis and his collaborators: bishops, priests, deacons, religious and those in discernment and formation,  so in cooperation with the Holy Spirit we accomplish God’s will on earth as it is in Heaven! Blessings!

+++.

Cette semaine, nous célébrons les Solanités du Sacré-Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie comme elles nous centrent sur notre relation avec Dieu et les uns avec les autres dans le temps que nous vivons maintenant. Les passages d’Ecriture nous invitent à la réflection et applications pratiques à tous les niveaux :

–          Douceur du cœur, connectivité (Mat 11) ;

–          Liberté (Det 7) ;

–          Amour mutuel (1 Jn 4) ;

–          Méditation conduisant à l’action (Lk 2).

En effet Dieu a tout créé pour nous et nous a mis en charge. Quand nous avons échoué, Il est venu sans cesse à la rescousse jusqu’à ce que Jésus nous ait racheté grâce à la coopération de Sa Mère humaine et montré le Chemin. 20 siècles plus tard, nous luttons encore pour comprendre et nous conformer au plan de Dieu …

Nous prions d’une façon spéciale pour les papas et tous ceux qui jouent ce rôle en la Fête des Pères: les papas naturels et les papas adoptifs, les parrains, les pères spirituels, les professeurs, les guides, les entraineurs, les grand-parents, les mères seules, … Que les moutons du troupeau et ceux encore dehors reflètent le soin de Saint Père Francois et ses collaborateurs : évêques, prêtres, diacres, religieux et ceux en discernement et formation, pour qu’en coopération avec l’Esprit Saint nous fassions la volonté de Dieu sur la terre comme au Ciel ! Que le Seigneur nous bénisse !

###.

 

Latest News-June 14, 2020

 

MEDITATION ON THE FEAST OF THE BODY AND BLOOD OF JESUS (June 14, 2020)

Deuteronomy 8, 2-3 +14-16; Ps.147; 1 Corinthians 10, 16-17; John 6, 51-58 

By +Guy Sansaricq

 

Festive street processions usually accompany this Feast. The Church likes to manifest publicly her profound joy at the REAL PRESENCE of Jesus in the Eucharist. It’s a teaching that Jesus himself forcefully proclaimed: “I AM TH BREAD OF LIFE. HE WHO EATS MY FLESH AND DRINKS MY BLOOD SHALL HAVE EVERLASTING LIFE.” You may remember how some people turned their backs on Jesus the first time he made this pronouncement yet Jesus remained adamant. He really wants us to be sanctified by his very flesh and blood.   

 

Faith in the REAL PRESENCE of Jesus in the bread and wine of the Eucharist has been constant from the apostolic time up to the sixteenth century. Even Martin Luther the founder of Protestantism adhered to this strong biblical belief.

 

Communion is requested by Jesus as much as Baptism. Baptism gives new birth. It’s the first step of a journey. Communion is the continued renewal of one’s initial baptismal “YES” to God. It’s the food on the road. As a matter of fact, rejection of Eucharistic communion is the betrayal of one’s baptism. Many good simple people following misguided preachers are not aware that this Jesus they love so much is the one who instituted the Eucharist. The Eucharistic Banquet like nothing else enhances our COMMUNION OF LOVE WITH JESUS.  THE WORD WAS MADE FLESH and wants to live not simply among us but also WITHIN US.   

 

MEDITATION SUR LE MYSTÈRE DE LA FÈTE-DIEU OU FETE DU SAINT SACREMENT.  14 Juin 2020 

 

 

Une procession festive dans les rues marque la célébration de cette fète. L’Eglise se réjouit publiquement de la PRÉSENCE RÉELLE de Jésus dans l’hostie et dans le vin consacrés de la messe. Cette croyance inébranlable de l’Eglise se fonde en premier lieu sur les mots de Jésus à la dernière Cène “Prenez et mangez! Ceci est mon Corps livré pour vous! Prenez et buvez, ceci est mon sang versé pour vous. FAITES CECI EN MÉMOIRE DE MOI!”

 

L’Eglise de tous les temps jusqu’au seizième siècle a toujours compris que la communion au Corps et au sang du Christ était tout aussi essentielle au salut que le batème. C’est un geste extérieur que nous sommes appelés à poser pour manifester l’authenticité de notre foi. Si tu crois au Seigneur Jésus, recois le batème. De mème, Si tu crois au Seigneur Jésus, MANGE SA CHAIR. C’est l’indispensable nourriture du chemin. La refuser, c’est Refuser de vivre “EN COMMUNION AVEC LE SAUVEUR.” C’est mépriser l’invitation à l’alliance.

 

SON CORPS RESSUSCITÉ est la SOURCE du Salut. Jésus veut faire de nous des membres de son Corps; Il veut que nous fassions corps avec Lui. Il veut partager avec nous la gloire de son corps ressuscité. Nous sommes appelés à lui ètre intimement unis, que nous vivions ‘EN COMMUNION AVEC LUI.” Cette nécessaire communion se maintient par la communion Eucharistique recue avec foi et ferveur aussi souvent que possible.  Jesus arriva mème à dire “Celui qui ne mange pas de ce pain n‘a pas la vie en Lui.”L’Eucharistie est le MYSTÈRE DE LA FOI. Heureux ceux qui croient en la PRESENCE REELLE DE JÉSUS dans le St Sacrement!

Bishop Guy Sansaricq

 

Pensée de la Semaine: Les larmes qui coulent sont amères mais plus amères encore sont celles qui ne coulent pas

Proberbe Gaelique

Thought for the Week: The tears that flow are bitter but even more bitter are those that do not flow

Gaelic proverb

Pensamiento para la semana: las lágrimas que fluyen son amargas pero aún más amargas son las que no fluyen

Proverbio gaélico

Bonne Neuvaine en l’honneur de Notre Dame du Perpetuel Secours

 

Le Personnel de La Radio Telé Solidarité dans son grand effort  de continuer d’accompagner le Peuple de Dieu  aura une neuvaine  à  Notre Dame du Perpetuel  Secours du Mercredi 17 Juin  au  Vendredi 26 Juin 2020.

Notre Dame du Perptuel Secours est la Patronne  de l’Église Catholique d’Haiti et elle est la mère par excellence du peuple Haitien. Haiti est connue aujourd’hui par la presse internationale comme l’un des pays les plus pauvres du monde.  On doit reconnaitre  que le Peuple  Haitien est un peuple  de foi qui continue à prouver sa foi contre toute  Esperance.

La Fête  Notre Dame du Perpertuel Secours attire toujours des milliers de fidèles Catholiques Haitiens à travers Haiti comme aussi à travers les  communautés de foi Catholiques de la diaspora. Je continue à me rappeler la Chapelle de Notre Dame du Perpetuel  Secours  à Belair-Haiti. Cette année, cette fête marquera le 138ème Anniversaire du miracle de la cessation de l’epidémie de la petite vérole qui sévissait dans le pays. Au cours de cette épidémie, des milliers d’Haitiens avaient perdu la vie. Notre Dame du Perpetuel Secours , la puissance Reine du Ciel intervint auprès de son fils pour Haiti en l’année 1882 comme elle l’avait fait aux noces de Cana.  L’épidémie de la petite vérole qui semait le deuil dans nos familles, particulièrement à  Port-au-Prince, disparut en moins de trois jours à la suite des prières incessantes  du peuple haïtien suppliant la Vierge d’intercéder en sa faveur.

 

Notre Dame du Perpetuel  Secours  cette reine puissante est capable d’intervenir encore auprès de son fils  pour mettre fin à cette pandemie COVID 19, ce mal implacable qui a ravagé notre planète en terme de perte de vies humaines. Nous profitons de cette neuvaine de la fête de Notre Dame du Perpetuel Secours pour demander à manman Marie connue sous le vocable de Notre Dame du Perpetuel Secours d’implorer son Fils pour amener les savants à découvrir un medicament pouvant vaincre ce virus mortel.

Nous tenons à remercier  tous les prêtres et religieuse  qui auront  une predication au cours de cette neuvaine . Deja au nom du Centre National de l’Apostolat Haitien  et de la Radio Telé Solidarité je vous souhaite une bonne neuvaine et une bonne retraite en l’honneur de N-D du Perpétuel Secours.

Brother Tob

Novena  in Honor of Our Lady of Perpetual Help .

The staff of Radio Telé Solidarité in their great effort to continue to accompany the People of God will conduct a novena in honor of Our Lady of Perpetual Help from Wednesday June 17 to Friday June 26, 2020.

Our Lady of Perpetual Help is the Patroness of  the Catholic Church of Haiti and she is the mother par excellence of the Haitian people. Haiti known today to the international press as one of the poorest countries in the world is also we must admit a land of great faith where the people  continue to prove the depth of their faith against all hope.

The Feast of Our Lady of Perpetual Help continues to attract thousands of faithful Haitian Catholics across Haiti and the Haitian Catholic Diaspora. I continue to remember the Chapel of Our Lady of Perpetual Help in Belair-Haiti. This year, this celebration will mark the 138th Anniversary of the miracle that brought to a sudden end a smallpox epidemic that was then ravaging our population, causing thousands of deaths.  . Our Lady of Perpetual Help, the Queen of Heaven intervened on our behalf as she did at the wedding in Cana. That was in 1882. Following a procession of thousands of prayerful faithful in the chapel of Bel Air, the devastating epidemic of small pox disappeared in less than three days by reasons unexplainable by scientists. Our Lady of Perpetual Help, this powerful Queen is capable of intervening again with her son Jesus for an end to this COVID 19 pandemic.  We take advantage of this novena of the feast of Our Lady of  Perpetual Help to ask Manman Marie, Notre Dame du Perpetuel Secours to beg her son to guide scientists into the discovery of a medicine that can defeat this deadly virus.

We would like to thank all the priests and nuns who will have an uplifting message each day of this novena. Already on behalf of the National Center of the Haitian Apostolate and Radio Telé Solidarité I wish you a good novena and a Blessed time in Our Lady’s company.

Brother Tob

 

Neuvaine de la Pentecote

 

Bishop Guy Sansaricq  en  communion avec le personnel du Centre National de l’Apostolat Haitien  remercie infiniement  tous les prêtres  et religieuse qui ont accepté  de faire une predication pour la neuvaine de Pentecote. Chaque jour, un different prédicateur se produira.

Grace  à la Technologie  nous   aurons des prêtres  Haitiens de plusieurs pays et de plusieurs  congregations  religieuses pour cette  neuvaine. vous trouverez ci joint  les noms des prêtres  et religieuses  qui participent à cette neuvaine.

 

Bishop Guy Sansaricq in communion with the staff of the National Center of the Haitian Apostolate thank infinitely all the priests and nuns who agreed to preach for the novena of Pentecost.

Thanks to Modern Technology we will have Haitian priests from several countries and from several religious congregations for this novena in honor of Our lady of Perpetual Help. Please find attached the names of the priests and nuns who will participate in this novena

 

NEUVaINE DE NOTRE DAME DU PERPETUEL SECOURS  Theme, Liste des Pretres et Religieuse(2020)

 

18-06-20    Histoire de cette devotion. Explication de l’icone. Rappel du miracle   

                    du Bel-Air en 1982-Père Antoine Desruisseaux ( Basilique Notre dame Du Perpuel Secours  Archidiocèse de Boston)

 

19-06-20   L’Annonciation et la Visitation. Le Magnificat. Père Thomas  Abellard CSSR, Président  de la communauté Haitienne de Rome

 

20-06-20  La Naissance a Bethlehem. Les bergers, les anges du Gloria et le Rois

                  mages. Père  Jean Corneil Celestin C. S  Swisse

 

21-06-20  La fuite en Egypte. Le recouvrement au Temple. Jesus dévoué aux

                  affaires de son Père. Pere Prosper Cadelin OFMCAP – Porto-Rico

 

 

22-06-20  Le premier signe: les noces de Cana.  Soeur Juvenia Joseph FDM (Brooklyn-NY)

 

23-06-20  Marie au pied de la Croix.   Père Robes C. Charles   Archidiocèse de  Miami

 

24-06-20  Marie a la Pentecote Père Wismick Jean Charles SMM,  Vicaire General des Missionnaires  Monfortains  à    Rome

 

25-06-20  L’Assomption. Père Jacques Jean O.P (Republique Dominicaine)

 

26-06-20  Les Apparitions: Lourdes et Fatima. Père Wilner Charles O.S.F.S(Bresil)

 

27-06-20  Marie au pied de la Croix et L’importance de la devotion à N-D du Perpetuel Pere Steve Michel C.S  (Australie)

 

 

 

 

 

Immigration Haïtienne au Chili

 

 

 

Le Personnel de la Radio Télé Solidarité était très heureux d’avoir un panel sur l’immigration haïtienne au Chili et la coopération Haitiano Chilienne avec 3 leaders de la communauté haïtienne du Chili. Selon des recherches plus de 150000 ressortissants haïtiens vivent au Chili. Pourquoi Chili est-il devenu la destination de l’exode croissant des haïtiens?

Les panélistes ont apporté des informations pertinentes sur la population haïtienne du Chili. On y trouve toutes les composantes de la  société haïtienne. La grande question encore comment Haïti peut arrêter l’exode massif de ces professionnels vers d’autres terres d’accueils? C’est avec beaucoup de tristesse que nous continuons à constater la fuite des cerveaux haïtiens vers d’autres pays.

Les intellectuels haïtiens au Chili comprennent la nécessité d’apporter leur contribution à cette communauté en gestation. Les panélistes de cette émission à la Radio Télé Solidarité ont mis l’accent sur la bonne relation diplomatique qui existe entre Haïti et le Chili. Dans les années 1970 le Chili était parmi les pays les plus pauvres de l’Amérique du Sud. À cette époque le Chili n’était pas un pays trop attractif pour l’immigration haïtienne. Celle-ci a commencé à prendre de l’importance à partir des années 2009-2010 en continuant à prendre de l’ampleur dans les années 2012-2013 .

 

Quelle est la raison de l’immigration  haïtienne au Chili? En général, l’immigrant haïtien laisse Haïti pour raison d’insécurité et pour raison économique. Le grand paradoxe c’est que les haïtiens étudient un peu partout mais après les études le marché haïtien ne peut pas toujours les accueillir pour apporter leur contribution à leur pays.

 

En outre, les panélistes nous ont informé sur les problèmes et les défis de la communauté haïtienne au Chili et de la diplomatie haïtienne au Chili. Est-ce que  Haïti est bien représentée au niveau diplomatique au Chili? Avec la pandémie Covid-19 beaucoup de gens ont perdu leur emploi au Chili et ces derniers doivent payer leur loyer et manger chaque jour.

Selon les panélistes, les 30 dernières années au Chili sont marquées par une stabilité politique et socio-économique. Tandis que dans le cas d’Haïti on a une instabilité socio-politique et économique chronique. Sans oublié le tremblement de terre de 2010.

 

Après le séisme de 2010, beaucoup d’haïtiens ont laissé Haïti. L’un des panélistes insista pour dire que le plus grand flux migratoire des haïtiens au Chili était dans les années 2016-2017. La migration haïtienne au Chili est extrêmement jeune. Elle est la communauté Immigrante la plus jeune au Chili. En moyenne les haïtiens du Chili ont 30 ans. Elle est aussi la seule communauté qui a plus de garcons que de filles, sur chaque deux garcons haïtiens au Chili, il y a une femme haïtienne.  80% de la population haïtienne du Chili travaillent dans le secteur tertière de l’économie chilienne. Au Chili on a l’assurance de santé et il y a un très bon système éducatif.

 

Enfin, les panélistes ont mis l’accent sur la coopération entre le Chili et Haïti. Ils croient que le Chili peut aider Haïti à moderniser son système administratif, à réformer l’agriculture et son système de construction parasismique. Un grand merci aux panélistes pour leur disponibilité. Cliquez sur ce lien pour entendre cette émission: https://youtu.be/qm0TYmdEezg

 

Brother Tob

Pour le Centre National

 

 

 

HAITIAN IMMIGRATION TO CHILE

 

The Staff of Radio Telé Solidarité were very happy to have a panel on Haitian immigration to Chile and Haitian Chilean cooperation with 3 leaders of  the Haitian commun-ity in Chile. According to research More than 150,000 Haitian nationals live in Chile. Why has Chile become the growing exodus of Haitians?

 

Panelists provided relevant information on the Haitian population in Chile. In this population we find all the components of Haitian society. The big question  still is “How can Haiti stop the mass exodus of these professionals to other host countries?”

 

          It is with great sadness that we continue to see the brain drain from Haiti to other countries. Haitian intellect-tuals in Chile understand the need to contribute to our developing native community. Panelists on this program on Radio Tele Solidarité highlighted the good diplomatic relationship between Haiti and Chile.

In the 1970s Chile was among the poorest countries in South America, at that time Chile was not a country too attractive to most Haitian immigration. Haitian immigration to Chile began to gain momentum from 2009-2010 but it continued to gain momentum from 2012-2013.

What is/was the reason for Haitian immigration to Chile? Haitian immigrants leave Haiti because of insecurity and economic reasons. The great paradox is that Haitians study everywhere but after their graduation, the Haitian market cannot always welcome them to use  their newly developed knowledge, insight  and wisdom to contribute to the growth and well-being of their  home  and neighboring countries.

Panelists informed us about the problems and challenges of the Haitian community in Chile and of Haitian diplomacy in Chile. Is Haiti well represented at the diplomatic level  in Chile? With the COVID 19 Pandemic many lost their jobs in Chile despite the fact that they still have to pay rent and eat every day.

Panelists claimed that in the past 30 years Chile has had political and socio-economic stability and but in Haiti there has been chronic socio-political and economic instability. In Addition the 2010 earthquake in Haiti had a devastating impact on Haitians living there. After the 2010 earthquake, many Haitians left Haiti. One of the panelists insisted that the largest Migratory Flow of Haitians in Chile was in the years 2016-2017.

Haitian Migration in Chile is an extremely movement of young Haitians.  On average, Haitians in Chile are 30 years old. Genderwise, the migrants include more young men than young women.  Out of every two Haitian young  men in Chile, there is one young  Haitian woman..  80% of the Haitian population in Chile work in the tertiary sector of the Chilean economy. In addition, Chile Haitians  also receive health insurance. Another attractive reality is has a very good educational system and Chile. Click on this link to hear this broadcast: https://youtu.be/qm0TYmdEezg

The panelists emphasized the necessity of  cooperation between Chile and Haiti. They believe that Chile can help Haiti modernize its business and economic administrative systems,  its agricultural reform and its seismic construction systems.

Brother Tob

Funeral Services for Lise Marc, Tuesday, June 16th 2020, New York

Link to obituary, add a memory (personal note) or send flowers.

https://www.dignitymemorial.com/obituaries/queens-village-ny/lise-marc-9205486

LEGLIZ D AYITI PÈDI DE PÈ PATI ANSANM

 

Monsenyè Vital Médé ak Pè Lionel Dehoux

Temwayay Monsenyè Pierre André Pierre, Madi 9 jen 2020.

 

Monsenyè Vital Médé, zanmi mwen, frè mwen, mwen renmèt ou bay Bondye, ansanm ak Pè Lionel Dehoux, yon lòt gran frè ki make lavi mwen. Mwen pran nouvèl lanmò sibit Monsenyè Vital Médé. Li pati nan lannuit dimanch 7 pou louvri lendi 8 jen 2020, nan lopital Sen Franswad Sal, Pòtoprens.

 

Mwen pat vle kwè, lè mwen te wè yon mo kondoleyans sou entènèt pou lanmò Vital Médé. Mwen chache kominike tousuit avèk responsab legliz la nan Pòtoprens. Yo konfime nouvèl la. Wi se vre. Achidyosèz Pòtoprens an dèy, paske Monsenyè Médé mouri. Men, se pa sa sèlman. Dyosèz Ansavo/Miragwàn an dèy tou, paske Pè Lionel Dehoux mouri tou, menm jou dimanch la nan aswè.

 

Nan vandredi 29 me 2020, etan mwen lòk nan konfinman Nouyòk, mwen pale avèk Monsenyè Vital Médé nan telefòn, pandan plis pase yon kadè dtan. Nou t ap prepare fèt Lapannkòt ak fètdèmè. Nou pale sou kèk pwoblèm pastoral, epi nou diskite sou apre kowona pou legliz. Nou ri, etan nou pwomèt tèt nou youn ap lapriyè pou lòt. Monsenyè Médé, moun Tomazo, se yon ene pou pou mwen. Li te yon bon zanmi tou. Mwen te pase yon bon tan nan fòmasyon mwen Gran Seminè ansanm ak Abe Vital Médé.

Pè Lionel Dehoux se yon Pè Achidyosèz Pòtoprens tou. Se yon misyonè jenerasyon Pè lontan. Li te pase nan lekòl Pè Louis-Farnèse Louis-Charles, premye Pè Ayisyen ki fonde yon kongregasyon relijyez nan legliz d Ayiti, tout legliz katolik sou latè rekonèt. Pè Louis-Charles fonde « Petites Soeurs de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (PSST) / Ti Sè Sent Terèz Delanfan Jezi » nan dat 14 desanm 1948 pou fi. Kèk ane apre, nan dat 11 fevriye 1960 nan Rivyè Fwad, li fonde « Petits Frères de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (PFST) / Ti Frè Sent Terèz Delanfan Jezi » pou gason. Li te fonde kongregasyon Mè yo Mabyal, komin Jakmèl, nan Sidès Ayiti. Apre sa, li mete katye jeneral toude kongregasyon yo nan Rivyè Fwad, sou tèt mòn Kafou, nan sid Pòtoprens.

 

Pè Lionel Dehoux te pase nan lekòl Pè Edgard Delouis tou, yon lòt Pè nan pami premye Pè Ayisyen, nan Achidyosèz Pòtoprens ankò. Pè Delouis te fonde yon kongregasyon tou nan lane 1960, nan Oriani zòn Forèdèpen, ki te sou komin Fonvèrèt, nan depatman Lwès. Lè Pè Egard Delouis mouri, Pè Lionel Dehoux, ki te asosye avèk li, pase pou eritye. Li ranmase zèv la ki te kòmanse deja. Li transfòme misyon an. Se konsa, li fonde kongregasyon relijyez kontanplativ ki rele: « Petites Servantes de Jésus Hostie, du Cœur Immaculé de Marie et de St Joseph / Mè Sèvant Jezi Losti ak Kè Mari Ki San Tach ak Sen Jozèf. » Li tabli katye jeneral kongregasyon an nan Letanre (L’Etang Rey) sou tèt mòn Payan nan depatman Nip, kounye a dyosèz Ansavo/Miragwàn.

 

Pè Lionel Dehoux se yon gandèt Bondye te enspire nan menm tras Pè Louis-Farnèse Louis-Charles ak Pè Edgard Delouis. Yo te gen vizyon pou fè yon fòm espirityale espesyal parèt nan legliz la, ann Ayiti. Yo te vle adapte lavi relijyez oubyen lavi monastik ak lavi peyizan. Epi fè espirityalite sa a antre nan nannan kilti peyi a. Mwen obsève wout Pè Dehoux depi nan kòmansman jous rive Letanre. Gen apeprè twa lane, mwen te menm pase yon senmenn avèk yo, pou m te ka konprann lespri kongregasyon an pi byen: Yon pwodui lokal, natif natal, latè d Ayiti founi.

 

Mwen pèdi de zanmi, de konfrè, nan lanmò Monsenyè Vital Mede ak Pè Lionel Dehoux. Men se tout legliz d Ayiti ki an dèy,  espesyalman Achidyosèz Pòtoprens ak Dyosèz Ansavo/Miragwàn. Kondoleyans pou Evèk yo ak tout Pè yo, ak fanmi defen yo ak tout fidèl de Pè sa yo te konn sèvi tout kote yo te pase. Antoine de Saint-Expery te di : « Ap toujou gen yon fòs tou nèf. Pou chak fen, gen yon klète ki parèt ak yon nouvo kòmansman. » Annou renmèt Pè Lionel Dehoux ak Monsenyè Vital Médé bay Bondye, pou yo jwenn lavi sanfen Jezi fè nou kado a, nan laviktwa li ranpòte sou lanmò, epi leve li leve byen vivan. Se sa ki fòs misyon nou ak lespwa nou nan legliz.

 

« Kris la leve byen vivan nan pami mò yo. Li se alatèt, pou tout lòt moun ki ap dòmi nan somèy lanmò. » 1 Ko 15, 20. Se nan non Kris la n ap misyon Bondye Papa a.

 

Monsenyè Pierre André Pierre

 

Hommage à Madame Marie Rose Eugène Périclès

 

(9 Juillet 1950 – 6 Juin 2020)

 

Le vendredi 6 Juin 2020 Madame Marie Rose Eugène Périclès est retournée à la maison du Père après une vie bien remplie. Son départ a pris beaucoup de gens de la communauté de la Croix-des-Bouquets et de la diaspora par surprise. 

 

Madame Périclès, Madan Mèt, a été une servante dans la vigne du Seigneur. Elle participait toujours à la fête Notre-Dame du Rosaire de la Croix-des-Bouquets. C’est elle qui s’occupait toujours de la décoration de l’’église pour la fête patronale de la Croix-des-Bouquets. Cette fête rassemblait les cruciens et des pèlerins de partout.

 

En outre, Madame Périclès était une ancienne élève de l’école des Soeurs de l’Immaculée Conception de la Croix-des Bouquets. Dès son jeune âge elle allait à la messe chaque matin et s’était mariée très jeune avec Maitre Jacquelin Périclès, ancien directeur du Lycée Jacques 1er de la Croix-des-Bouquets décédé en 2017.

 

Madame Périclès avait bien compris dès sa tendre enfance l’importance de s’atteler au travail. Elle était femme   d’affaire très jeune. Après son mariage, elle fonda l’École Aux Jours Heureux qui est l’une des meilleures écoles de la Croix-des-Bouquets. Àprès la mort de son père le regretté Génus Eugène qui était connu parmi les hommes d’affaires réussis en Haïti, elle avait prit en charge la direction de “Les Pompes Funèbres Génus Eugène” de la Croix des-Bouquets.

 

Madame Périclès était connue comme une rude travailleuse qui a inculqué à ses 3 enfants l’amour du travail. L’un de ses fils, Jacquelin Péricles Jr, est actuellement le directeur de la section secondaire de son école et sa fille Corine Périclès est directrice de la section primaire. Son départ laisse un grand vide dans le coeur de ses proches et celui de ceux et celles qui la connaissaient.

 

Le Personnel du Bulletin du Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’Étranger et de la Radio Télé Solidarité souhaitent un bon voyage à Madame Marie Rose Eugène Périclès. Puisse le Seigneur l’accueillir dans son paradis!

 

Brother Tob

Pour le Centre National

Tribute to Mrs.Marie Rose Eugène Péricles

July 9 19 50-6 June 2020

Friday June 6 Marie Rose Eugène Péricles returned to the Father’s house after an active life. Her  departure took many people  of Croix des bouquets Community from the Diaspora by surprise. Mrs. Marie Rose Eugène Péricles was a faithful servant in the vineyard of the Lord.

 

It looks like it was yesterday that Marie Rose always participated in the feast of Our Lady of the Rosary of La Croix Des Bouquets. The late Mrs. Péricles was always  in charge of decorating the church for the patronal feast of the Croix-des-bouquets. The feast of  Holy Rosary  in Croix Des Bouquets  always gathered the crucians from wherever they live in the world.

 

The late Marie Rose is a former student of the former school of the Sisters of the Immaculate Conception of the Croix-des Bouquets. Mrs Marie Rose (Madam Maitre) from a young age went to Mass every morning and she married very young with Maitre Jacquelin Pericles, the former Director of the Jacques 1er high school in Croix-des-Bouquets, the latter having returned to Father’s house since  3 years ago.

 

Mrs. Marie Rose Eugène Péricles understood well from her childhood the importance of hard work. She was a very young businesswoman, after her marriage she founded the school aux Jours Heureux which is one of the best schools in the Croix-Des-Bouquets. After the death of her late father Genus Eugène, who was known among successful businessmen in Haiti, she decided to direct the funeral home of  Genus Eugène in  Croix des-Bouquets.

Marie Rose is known as a hard worker who instilled in her 3 children a love of work. One of her  sons Jacquelin Pericles Jr is director of the secondary section of his school and her  daughter Corine Pericles is director of the primary section of her school. Of course, her departure leaves a big void for her loved ones and those who know her.

The personal  of the weekly  bulletin of the National Center of the Apostolate and of Radio Telé Solidarité wish a good journey to Marie Rose Pericles while asking the lord to welcome her in his paradise

Brother Tob

 

 

TÉMOIGNAGE DE MONSEIGNEUR PIERRE ANDRÉ PIERRE

 

Pour les funérailles de Sœur Thérèse Rousseau, FDM

Samedi 23 mai 2020 à Latremblay, Croix-des-Bouquets, Haïti

 

Paix à vous, Sœur Lucie Sanon, FDM, Supérieure Générale et aux Religieuses Filles de Marie Paridaens ! Contraint au confinement à New York, j’ai appris, loin du pays, le départ pour la maison du Père de votre bien-aimée Sœur Thérèse ROUSSEAU, FDM. Je vous envoie mes sympathies et mon témoignage.

 

Je suis néanmoins consolé à l’idée que le Seigneur a choisi de la rappeler à Lui en cette saison de Pâques, de la résurrection et de la vie, pour donner à son humble servante la place qui a été préparée pour elle. Son passage à l’autre vie peut nous rappeler, au-delà de la fragilité humaine, la nécessaire considération de la valeur de la vie et du témoignage missionnaire.

 

Avec sa première famille et avec vous toutes, les Filles de Marie Paridaens, que Sœur Thérèse avait choisies comme sa famille, je viens ce matin communier dans la sérénité et dans l’espérance chrétienne, pour la confier à Dieu, en me rappelant ces paroles du Pape Benoit XVI : « Aujourd’hui, comme à toutes les époques, il ne manque pas d’âmes généreuses disposées à tout abandonner pour embrasser le Christ et son Evangile, en consacrant à son service leur existence, au sein de communautés marquées par l’enthousiasme, la générosité et la joie. »

 

J’ai cultivé avec Sœur Thérèse Rousseau une amitié spirituelle qui remonte au temps de mon ordination sacerdotale et de nos études parallèles à Rome, des années 1979 à 1983. La mission en Haïti, dans l’éducation en particulier, nous a aussi rapprochés. Au milieu des années 1980 à 1990, je la côtoyais à l’Institution Elie Dubois de la rue du Centre où j’étais devenu professeur, aumônier et accompagnateur des étudiantes autant que du corps professoral. Les retraites et les célébrations eucharistiques étaient de belles occasions de communion et de support mutuel, dans notre apostolat et notre croissance spirituelle.

 

Plus récemment encore, la providence nous a fait travailler ensemble dans la vigne du Seigneur en collaborant harmonieusement à l’Université Notre-Dame d’Haiti (UNDH), cette Institution d’enseignement supérieur créée en 1995 par la Conférence des Evêques Catholiques du pays. Le CFEF, Centre de Formation pour l’Education Fondamentale des Filles de Marie, une fille légitime de l’UNDH dès le départ, a évolué pour devenir une branche fructueuse, un fleuron nourri par la sève abondante, sortie du charisme de la congrégation de Mère Marie Thérèse Paridaens.

 

Plus que la mémoire du passé, je voudrais exprimer ici ce que je crois de la vie chrétienne et religieuse, dans la foi, l’espérance et l’action de grâces. Le Seigneur, qui nous appelle à le suivre, prend soin de nous dire que « le grain de blé en terre doit mourir pour porter du fruit » Jean 12, 24. En cette saison de Pâques et d’attente du don de l’Esprit Saint, la Parole de Dieu proclamée chaque jour ravive en nous cette espérance de l’avenir « ne soyez pas bouleversés » Jean 14,1. Je voudrais finir en disant merci au Seigneur, avec les Filles de Marie Paridaens, pour la vie de Sœur Thérèse Rousseau, une religieuse à la vie cohérente, belle et assumée, une vie de consacrée jusqu’au bout.

Qu’elle entre dans la joie de son Maître.

 

Monseigneur Pierre André Pierre, Samedi 23 mai 2020.

 

ANONS – ANNONCE – ANNOUNCEMENT

 

ANONS

Bilten Solidarite anonse, pou semèn 15 jen 2020 k ap vini an, yon emisyon espesyal  sou fòm panèl ak plizyè Mè Ayisyèn Misyonè, ki ap travay nan plizyè peyi sou plizyè kontinan. Se dezyèm pwogram konsa sa Bilten Solidarite ap fè. Objektif emisyon sa a se pou ranfòse lyen solidarite ant diferan Relijyez sa yo, pou yon pa. Men tou, yon lòt pa,  se pou enfòme Pèp Bondye a ak tout moun, sou kalite travay Relijyez misyonè d Ayiti sa yo ap fè, nan tout mond lan.

 

ANNONCE

Le Bulletin Solidarité annonce, pour la semaine du 15 juin 2020, la tenue prochaine d’une émission avec des Religieuses Haïtiennes Missionnaires dans plusieurs pays de plusieurs continents. Cette deuxième émission de ce genre a pour but de renforcer les liens de solidarité entre ces différentes religieuses d’une part et d’autre part d’informer le peuple de Dieu à travers le monde sur le travail colossal réalisé par ces Religieuses.

 

ANNOUNCEMENT

Bulletin Solidarity announces, for the week of June 15, 2020, the upcoming broadcast of a special program with Haitian Missionary Nuns, who are present in several countries on different continents. This second program of this kind aims to strengthen the bonds of solidarity between these different religious Nuns on the one hand and on the other hand to inform the people of God throughout the world of the colossal work carried out by these Religious. is made from today on for tomorrow and the day after.

 

 

Mgr Fisichella, visioconférence du 13 juin 2020, capture Vatican Media

Mgr Fisichella invite à « trouver Dieu imprimé sur le visage des pauvres » (traduction complète)

Secourir les pauvretés dues à la pandémie

juin 13, 2020 16:14Anita BourdinDoctrine sociale et bien commun, Journées mondiales

Mgr Fisichella invite à « rester inquiets jusqu’à ce qu’on trouve Dieu imprimé sur le visage des pauvres ».

Le président du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, Mgr Rino Fisichella, a en effet présenté le Message du pape François pour la Journée mondiale des pauvres (15 novembre 2020), à la presse, en visioconférence, ce samedi 13 juin 2020, en la fête de saint Antoine de Padoue-de Lisbonne (1195-1231), docteur de l’Eglise et saint patron des pauvres.

Pour Mgr Fisichella, le message du pape qui montre que le bien dépasse de beaucoup le mal, mais a aussi des « paroles dures », vise à « secouer notre l’indifférence, et souvent notre sentiment d’agacement face aux pauvres, pour retrouver la solidarité et l’amour qui vivent de générosité en donnant un sens à la vie ».

Il invite à préparer cette Journée mondiale du 15 novembre en accordant encore plus d’attention aux besoins accrus par les conséquences de la pandémie: « Dans les mois à venir, une attention particulière sera toujours requise pour les règles de sécurité, mais les demandes d’aide seront probablement encore augmentées. Il nous appartiendra donc de ne pas faire manquer aux pauvres de plus en plus nombreux que nous rencontrons, les signes quotidiens qui accompagnent notre action pastorale, et les (signes) extraordinaires que la Journée mondiale des pauvres prévoit et réalise depuis plusieurs années. »

Voici notre traduction, rapide, de travail, de l’intervention de Mgr Fisichella.
AB

Intervention de Mgr Fisichella

« Tends ta main au pauvre » (Si 7,32). Par les paroles de l’antique livre du Siracide, le pape François propose sa réflexion pour la IVe Journée mondiale des pauvres qui sera célébrée dans toute l’Église le dimanche 15 novembre. C’est un message qui entre directement dans le moment dramatique que le monde entier a vécu à cause de Covid-19, et que de nombreux pays combattent toujours dans leur effort pour porter secours à ceux qui sont des victimes innocentes.

La réflexion du pape François se développe à la lumière de l’image biblique qui voit un sage, « Jésus fils de Sira » comme qu’il se présente à la fin du livre (cf. Si 50, 27): il a vécu environ deux cents ans avant la naissance de Christ. Les questions qu’il se posait tournaient autour du thème de l’endroit où résidait la sagesse et de la réponse de « sens » qu’elle pourrait apporter aux événements de la vie. Le Pape note que ce sont les mêmes questions qui ont marqué la vie de millions de personnes en ces mois de coronavirus: maladie, deuil, incertitude de la science, douleur, manque des libertés auxquelles on s’était habitués, tristesse de ne pas pouvoir faire les derniers adieux aux personnes qu’on aime …

Dans cette circonstance, la prière s’est faite plus insistante et la pensée de Dieu a effleuré l’esprit de nombreuses personnes souvent indifférentes. Cela a conduit à la recherche d’une plus grande spiritualité, comme en témoigne la participation massive à différents événements liturgiques. Le pape François souligne à juste titre que l’auteur sacré « insiste sur le fait que, dans le besoin, il faut avoir confiance en Dieu : « Ne t’agite pas à l’heure de l’adversité. Attache-toi au Seigneur, ne l’abandonne pas, afin d’être comblé dans tes derniers jours. Toutes les adversités, accepte-les; dans les revers de ta pauvre vie, sois patient; car l’or est vérifié par le feu, et les hommes agréables à Dieu par le creuset de l’humiliation. Dans les maladies comme dans le dénuement, aie foi en lui. Mets ta confiance en lui, et il te viendra en aide; rends tes chemins droits, et mets en lui ton espérance » (n. 1) ».

Cependant, le livre du Siracide ne nous permet pas de nous arrêter à la prière; il dit plutôt que pour avoir une prière digne et efficace, il faut prêter attention à ceux qui sont dans la pauvreté. Le pape François le dit sans ambages quand il écrit: « La prière à Dieu et la solidarité avec les pauvres et les souffrants sont inséparables. Pour célébrer un culte qui soit agréable au Seigneur, il est nécessaire de reconnaître que toute personne, même la plus indigente et la plus méprisée, porte l’image de Dieu imprimée en elle. De cette attention découle le don de la bénédiction divine, attirée par la générosité pratiquée à l’égard du pauvre » (n.2).

Le thème de « l’image de Dieu » imprimé sur le visage des pauvres est extrêmement significatif car il nous oblige à ne pas pouvoir détourner le regard si nous voulons vivre une existence pleinement chrétienne. En ce sens, la métaphore de «tendre la main» prend sa valeur la plus profonde car elle nous oblige à revenir aux paroles du Seigneur qui a voulu s’identifier à ceux qui manquent du nécessaire et vivent dans des conditions de marginalisation sociale et existentielle. Le Message illustre plusieurs situations qui, au cours de ces mois de pandémie, ont vu une main tendue et qui sont gravées dans l’esprit de tous: « La main tendue du médecin qui se soucie de chaque patient en essayant de trouver le bon remède. La main tendue de l’infirmière et de l’infirmier qui, bien au-delà de leurs horaires de travail, sont restés pour soigner les malades. La main tendue de ceux qui travaillent dans l’administration et procurent les moyens de sauver le plus de vies possibles. La main tendue du pharmacien exposé à tant de demandes dans un contact risqué avec les gens. La main tendue du prêtre qui bénit avec le déchirement au cœur. La main tendue du bénévole qui secourt ceux qui vivent dans la rue et qui, en plus de ne pas avoir un toit, n’ont rien à manger. La main tendue des hommes et des femmes qui travaillent pour offrir des services essentiels et la sécurité. Et combien d’autres mains tendues que nous pourrions décrire jusqu’à en composer une litanie des œuvres de bien. Toutes ces mains ont défié la contagion et la peur pour apporter soutien et consolation. »

A ce signe de grande humanité et de responsabilité, le pape François oppose l’image de ceux qui continuent de garder « leurs mains dans leurs poches et ne se laissent pas émouvoir par la pauvreté, dont ils sont souvent complices » (n. 9). La liste, heureusement plus courte, témoignage que le bien est toujours de beaucoup supérieur à l’avidité de quelques-uns, décrit des scènes de la vie quotidienne: « Il y a des mains tendues qui touchent rapidement le clavier d’un ordinateur pour déplacer des sommes d’argent d’une partie du monde à l’autre, décrétant la richesse des oligarchies et la misère de multitudes ou la faillite de nations entières. Il y a des mains tendues pour accumuler de l’argent par la vente d’armes que d’autres mains, même celles d’enfants, utiliseront pour semer la mort et la pauvreté. Il y a des mains tendues qui, dans l’ombre, échangent des doses de mort pour s’enrichir et vivre dans le luxe et le désordre éphémère. Il y a des mains tendues qui, en sous-main, échangent des faveurs illégales contre un gain facile et corrompu. Et il y a aussi des mains tendues de ceux qui, dans l’hypocrisie bienveillante, portent des lois qu’eux-mêmes n’observent pas » (n. 9). Des paroles dures mais malheureusement vraies, qui montrent combien le manque de responsabilité sociale est toujours présent dans le monde d’aujourd’hui avec pour conséquence des poches de pauvreté extrêmes qui augmentent démesurément.

La main tendue est donc une invitation à assumer la responsabilité d’apporter sa propre contribution, que l’on voit dans les gestes de la vie quotidienne pour soulager le sort de ceux qui vivent dans le besoin et n’ont pas la dignité des enfants de Dieu. Le pape François n’a pas peur d’identifier ces personnes comme de vrais saints, « ceux de la porte à côté » qui, avec simplicité, sans bruit et sans publicité, offrent le témoignage authentique de l’amour chrétien. La présence massive de tant de visages de pauvres exige que les chrétiens soient toujours en première ligne et ressentent le besoin de savoir s’il manque de quelque chose d’essentiel quand un pauvre vient à lui. « Nous ne pouvons pas nous sentir « bien » quand un membre de la famille humaine est relégué dans les coulisses et devient une ombre » (n. 4), écrit le pape François dans son Message. C’est comme s’il invitait à faire nôtre le «cœur inquiet» de saint Augustin. Rester inquiets jusqu’à ce qu’on trouve Dieu imprimé sur le visage des pauvres.

À bien des égards, l’image de tendre la main rappelle de près le logo qui a accompagné la Journée mondiale des pauvres depuis le début de cette initiative du pape François. Les mains tendues sont celles de deux personnes: l’une se tient sur le pas de sa porte, l’autre attend. Le rappel est fort car il évoque à quel point les deux ont besoin l’une de l’autre. La main tendue du pauvre demande, mais invite l’autre à sortir de lui-même pour briser le cercle de l’égoïsme qui entoure tout le monde. Ce Message du Pape est donc une invitation à secouer notre l’indifférence, et souvent notre sentiment d’agacement face aux pauvres, pour retrouver la solidarité et l’amour qui vivent de générosité en donnant un sens à la vie.

La présentation de ce Message à l’occasion de la fête liturgique de saint Antoine de Padoue, saint patron des pauvres, montre que ce que nous pouvons faire est toujours sous la grâce de Dieu qui accompagne la vie des croyants et l’histoire des hommes. Ce sont des paroles qui entendent aider à la préparation et à la réalisation de la prochaine Journée mondiale, bien conscients des restrictions que les lois de différents pays imposent. En fait, dans les mois à venir, une attention particulière sera toujours requise pour les règles de sécurité, mais les demandes d’aide seront probablement encore augmentées. Il nous appartiendra donc de ne pas faire manquer aux pauvres de plus en plus nombreux que nous rencontrons, les signes quotidiens qui accompagnent notre action pastorale, et les (signes) extraordinaires que la Journée mondiale des pauvres prévoit et réalise depuis plusieurs années.

 Traduction de Zenit, Anita Bourdin

Le Coronavirus: le Brésil est devenu vendredi le deuxième pays du monde le plus endeuillé par la pandémie

 

 

 

 

Publié le : 13/06/2020 – 06:43

Publicité

 

Le Brésil est devenu hier vendredi le deuxième pays du monde le plus endeuillé par la pandémie de Covid-19 derrière les Etats-Unis. Avec 41.828 décès recensés depuis le début de l’épidémie, le Brésil a dépassé le Royaume-Uni en nombre de morts du coronavirus. Le plus grand pays d’Amérique latine (212 millions d’habitants) est aussi le 2e pour le nombre de contaminations enregistrées derrière les Etats-Unis, avec 828.810 cas, rapporte l’AFP.

Proverbes

Ravèt soti nan trou yo, lò tan  chaje

Sa  Bondye  gade, byen gade

Banda  pa vle di ganyen  lonnè

Fo pa ou bay chen veye mantèg

Tout bèt ponpe, milèt sèl pote move non

 

 

Good to know: We are the Body of Christ, we are the Blood of Christ! Then what have we done of Him?

Deacon Pau C. Dorsinville.

 

As we celebrate the Solemnity of the Body and Blood of Christ in the context of current national and international concerns, the words of John Littleton’s song resonate: “You are the Body of Christ, You are the Blood of Christ.Then, what have  you done of Him?” Let us meditate on John 6 (the Real Presence)  and on The Passion, Death and Resurrection of Jesus of Whom we have become part at Baptism as Priest, Prophet and Servant-King, helping each other to rise up to his or her potential.

What each one of us needs to do so the USA, Haiti and all the countries of the world can become just societies with solidarity for the weakest and neediest among us?

Let us participate fully in the emergencies of the US Census and Elections of 2020 … and be worthy  of God’s Kingdom!

+++

Pendant que nous célébrons la Solanité du Corps et Sang du Christ dans le contexte des problèmes nationaux et internationaux , les paroles du chant de John Litteton résonnent: “Vous êtes le Corps du Christ, Vous êtes le Sang du Christ. Alors, qu’avez-vous fait de Lui?”  Méditons Jean 6 (la Réelle Présenve}

et la Passion, Mort et Résurrection de Jésus dont nous sommes devenu partie à nôtre  Baptême comme Prêtre, Prophète et Roi-Serviteur, mous aidant les uns les autres à réaliser notre potentiel.

Qu’est-ce que chacun de nous doit faire pour que les USA, Haiti et tous les pays du monde deviennent des société justes avec solidarité pour les plus faibles et tous ceux dans le besoin parmi nous.

Participons au maximum dans les Recensement et Elections US de 2020 critiques…. et méritons d’entrer dans le Paradis!

###

 

BRIEF MEDITATION ON THE FEAST OF THE HOLY TRINITY (June 7th, 2020)

Exodus 34, 4b-6 +8-9; Psalm: Daniel 3; 2 Cor. 13, 11-13; John 3, 16-18.   

By +Guy Sansaricq

 

On this Feast day the Church invites us to contemplate an awesome mystery, that of the Holy Trinity. While we confess that God is intrinsically ONE we accept the teachings of Jesus who frequently refers to his “FATHER” and to another mysterious being He calls the “SPIRIT.”  Did He not say: “Go and baptize all nations in the name of the Father and of the Son and of the Holy Spirit?” In these words and others we find the basis of the doctrine on Holy Trinity.

 

Let us marvel at the glorious vision this revealed teaching opens to us. It’s all a mystery of LOVE. God is Love. Love always requires two PARTNERS. God who is LOVE cannot be wrapped up upon himself, living alone in isolated quarters. Jesus describes himself as being closely linked to a partner equal to Him in dignity and greatness. So we have to conclude that within God there is an intense, infinite and eternal RELATIONSHIP of indescribable love, a real eternal love party. The Father, the Son and the Holy Spirit are bonded together in love.

 

From this flows something fascinating: we are CALLED TO ENTER that sublime love affair. Jesus invites us to LIVE IN COMMUNION WITH HIM. He gave us His Spirit.  So when He loves the Father in the Spirit, we are IN HIM. The Trinity is not an inaccessible reserved domain. It is our eternal destination. Through GRACE, we already participate in that DIVINE LOVE FEAST. The TRINITY is therefore the fundamental teaching upon which rests the key teaching of the Gospel. God is love. Therefore, if we belong to Him, we must radiate his love at all time.

Bishop Sansaricq

 

BRÈVE MÉDITATION SUR LA FETE DE LA SAINTE TRINITÉ  (7 Juin 2020)

 

Nous célébrons aujourd’hui la fète du DIEU-AMOUR. Dieu n’est pas un ètre suprème isolé

enfermé solitaire dans son palais céleste. Il est AMOUR. Il est Père déversant de toute éternité la totalité de son ètre sur son Fils Bien-Aimé qui lui est égal en tout. Le FILS égalemnt aime son Père dans un élan d’amour au dela de toute mesure grace à l’ESPRIT qui les embrase mutuellement.   Au sein mème de Dieu se déroule incessamment un mystérieux échange d’amour indescriptible. En Lui se déroule une fète éternelle d’amour! Dieu est véritablement MYSTÈRE car cet échange se fait sans BRISER l’indivisible UNITÉ de la divinité.

 

L’enseignement merveilleux qui se dégage de cette révélation nous concerne au plus haut point. Quand Jésus, le Fils qui demeure au sein du Père nous appelle à vivre EN COMMUNION

avec LUI, Il nous entraine à prendre place au sein de la vie trinitaire et comme Lui à aimer le PÉRE DANS LE FILS PAR L’ESPRIT.  Nous sommes comme introduits dans la salle de fete!

 

La Trinité n’est donc pas une réalité étrangère et lointaine. C’est notre milieu de vie. Nous comprenons mieux le caractère primordial du commandement du Christ AIMEZ VOUS LES UNS LES AUTRES COMME JE VOUS AI AIMÉS.” L’amour c’est la vie mème de Dieu, c’est sa nature mème, son essence. La vocation première de l’homme est donc d’aimer; c’est sa force, sa victoire. Arriverons-nous jamais à le croire? Comme Dieu nous devons tout faire par amour! La mystère de la TRINITÉ est comme le soleil qui éclaire tout ce que l’Eglise enseigne.

Bishop Guy Sansaricq

 

Pensée de la Semaine: Le Palais conduit à la gloire, le marché à la fortune et la solitude à la Sagesse

Thought of the Week: The Palace leads to glory, the market to fortune and loneliness to Wisdom.

Pensamiento de la semana: el palacio conduce a la gloria, el mercado a la fortuna y la soledad a la sabiduría

Résumé de l’émission du 21 mai 2020

 

 

Sr Marie Yonide Midy

Fille de la Charité.

 

 

 

Aujourd’hui comme hier, comme au jour de Pentecôte, l’Esprit Saint continue de susciter dans le cœur des femmes et des hommes  le désir de s’engager  à la suite du Christ dans une vie toute donnée à Dieu pour le service des frères. Des Religieux et religieuses, Haïtiens et Haïtiennes en réponse à l’appel de l’Eglise et dans l’obéissance à leurs Supérieurs, exercent leur ministère à l’extérieur d’Haïti (ad extra). Issus de différentes congrégations avec des parcours vocationnels très diversifiés, ils témoignent de la tendresse de Dieu pour les hommes et les femmes de notre temps, plus particulièrement auprès de celles et ceux  qui sont marginalisés.. Ils sont au service de l’Evangile explicitement par leur vie et à travers des engagements concrets.

Le Centre national haïtien de l’apostolat dans le cadre d’une série d’entretiens diffusés à travers la radio télé solidarité, a eu l’heureuse initiative d’organiser un panel sur les vocations, avec comme invitées cinq Religieuses haïtiennes en mission Ad Extra. Elles étaient invitées, le jour de l’Ascension de notre Seigneur à témoigner de cet Amour qui les fait vivre et les a portées à tout quitter, à l’instar de notre Père Abraham : Le but de l’émission  était de « permettre au public de mieux connaitre le ministère des Religieuses Haïtiennes, la spiritualité de leur congrégation et d’encourager les jeunes à ne pas avoir peur de répondre à l’appel de Dieu dans la vie religieuse » :

Sr Martha SEIDE Fille de Marie Auxiliatrice, FMA- Rome-Italie, enseigne à la faculté pontificale des Sciences de l’Education à Auxilium au Vatican.

Sr Juvenia JOSEPH Fille de Marie Paridens , FDM Brooklyn-NY, est au service de la pastorale des migrants Haïtiens qui accompagne les personnes sur leur chemin de foi et dans leur développement intégral.

Sr Marie Yonide MIDY, Fille de la Charité de Saint Vincent de Paul, fdlc., est aumonière de prison, responsable de la région ’Outre-mer.” Elle accompagne comme sur le chemin d’Emmaüs, les personnes détenues et les équipes d’aumônerie de l’outre-mer dans un compagnonnage d’humanité et de fraternité

Sr. Nadia Noel Missionnaire de l’Immaculée Conception, MIC  Montréal-Canada, aide les femmes et les hommes à l’exemple de Marie à faire l’expérience de l’Amour de Dieu en milieu pastoral.

Sr  HERNA  Flore, Religieuse Adoratrice, République Dominicaine est au service des personnes aux prises avec la prostitution pour les aider à retrouver leur dignité d’enfants de Dieu.

Après une brève présentation, chacune des Sœurs avait été invitée par Mgr Guy Sansaricq, directeur du Centre National de l’Apostolat Haïtien, et animateur du panel à s’exprimer sur l’origine de sa vocation et les raisons qui l’ont motivée à se  donner à Dieu dans la vie consacrée. Les Soeurs ont eu l’occasion de présenter la spiritualité de leur congrégation et d’aborder les problèmes et les défis qu’elles rencontrent sur leur chemin de vie.

Les Sœurs ont réaffirmé l’importance de la prière, de l’Eucharistie, de l’enracinement en Dieu dans leur vie, de la vie fraternelle en communauté comme tremplin pour la mission. Ces rendez-vous réguliers, l’écoute de la Parole de Dieu, la pratique des conseils évangéliques : d’obéisance,  pauvreté et chasteté sont au cœur de leur vie religieuse. Ces rencontres avec le Seigneur et leurs frères, non seulement les transforment mais les rend capables d’aimer à la manière de Jésus dans le quotidien

Nous rendons grâce au Seigneur pour la diversité des Charismes et des engagements de chacune ainsi que l’audace évangélique des Supérieurs de Congrégations qui  souvent partagent de leur nécessaire, à partir de leur pauvreté, en osant envoyer des Sœurs à la mission universelle de l’Eglise: «  Yon sel Lespri dives kalite don se yon sel ko nou fome ansanm ». En ce jour de la fête de la Pentecôte, prions afin que de nombreux jeunes s’ouvrent au souffle de l’Esprit, écoutent et répondent à l’appel du Seigneur à le suivre pour témoigner de son Royaume de PAIX de  JUSTICE et d’AMOUR au cœur de ce monde troublé.

Sr Marie Yonide Midy

Fille de la Charité.

Diocèse de Brooklyn-Queens Les paroisses Holy Innocent et Notre Dame de Refuge -Un Nouveau leader Spirituel

 

Le Père Lucon Rigaud est le nouveau administrateur des paroisses Holy Innocents et Notre Dame de Refuge du diocèse de Brooklyn -Queens. Le Père  Lucon Rigaud a été ordonné prêtre catholique romain le 29 juin 2013 par le Très Révérend Nicholas DiMarzio, évêque de Brooklyn à la basilique Saint-James.  Donc il a deja 7 ans dans la vie sacerdotale et a l’air d’un prêtre très heureux.  Il détient quatre maîtrises en études théologiques (M.A, M. Div.) En 2013 et en éducation (M.S.Ed) et en counseling clinique en santé mentale (CMCH) en 2020 dans le cadre d’un programme accrédité CARCREP de l’Université St.John’s. Le Père  Rigaud parle couramment le Francais, le Creole  et l’Anglais et la l’ Espagnol. Il est un candidat pour un doctorat. Le Père Rigaud est un grand passionnné de l’education. Il a réalisé de nombreuses réalisations académiques au cours de son long parcours d’études à l’Université St. John’s et au Séminaire de l’Immaculée Conception à Huntington. Le séminaire de l’Immaculée Conception a publié un de ses articles de recherche intitulé Pneumatology and Priesthood dans Google scholar en 2013. On doit mentionner aussi que le père Rigaud a été identifié et reconnu par Chi Sigma Tau Iota, une société internationale d’honneur qui valorise l’excellence académique et professionnelle dans le conseil pour son leadership et sa performance académique. Fr. Rigaud a terminé son programme avec honneur. Fr. Rigaud est actuellement membre de l’AMHC, Association of Mental Health Counselling à New York, depuis 2017.  Il est donc parmi les modèles  pour les jeunes de la communauté Noire qui croient en Dieu et qui comprennent l’importance d’une très bonne education.

 

La mission du Prêtre est toujours de servir et d’accompagner le  peuple de Dieu. On doit ajouter que le prêtre est un missionnaire, il  est toujours la pour un temps dans une paroisse et son superieur hierarchique peut l’appeler à n’importe quel moment pour un autre ministère. Un évêque à la retraite  peut être vicaire d’une paroisse.   Le Père Rigaud est bien preparé pour ce nouveau ministère.

 

Bishop Guy Sansaricq  , le directeur  du centre  National de l’ Apostolat Haitien souhaite du succès au Père Rigaud  dans ce nouveau ministère en ces mots:

Cher Père Lucon, Compliments pour tes succès académiques et pour la confiance de l’Evèque de Brooklyn place en toi en te nommant administrateur de deux  paroisses importantes.

Nous comptons sur toi car tu crois que dans la pastorale ce qu’il faut en premier, c’est la grace de Dieu. Que ton Coeur reste ouvert à cette fontaine de misèricorde qui coule du Coeur de Jésus et alors

Tu trouveras ce dont ton Coeur a soif!  Nous te faisons confiance et t’assurons de nos prières!

 

Le Père Rigaud  est parmi les amis du personnel du  bulletin hebdomadaire du Centre National de L’Apostolat Haitien et de la radio Telé Solidarité . Il est connu comme un prêtre très proche du peuple de Dieu, très sympathique et l’une des etoiles montantes de la pastorale Haitienne du diocèse de Brooklyn et de Queens. Puisse Dieu continuer à bénir son ministère!

 

 

Brother Tob

 

Diocese of Brooklyn-Queens Holy Innocent and Notre Dame de Refuge Parishes -A New Spiritual Leader

Father Lucon Rigaud is the new administrator of the Holy Innocents and Our Lay of Refuge parish of the Brooklyn Diocese. Father Lucon Rigaud was ordained a Roman Catholic priest at Saint James Basilica on June 29, 2013 by The Most  Reverend Nicholas DiMarzio, Bishop of Brooklyn. So he has already been a priest for 7 years and looks like a very happy priest. He holds four master’s degrees in theological studies (MA, M. Div.) In 2013 and in education (MSEd) and clinical mental health counseling (CMCH) in 2020 as part of an accredited CARCREP program at St .John’s. Father Rigaud is fluent in French, Creole and English and has a good knowledge of the Spanish language. He is a candidate for a doctorate. Father Rigaud is passionate about education. He made many academic accomplishments during his long course of study at St. John’s University and at the Seminary of the Immaculate Conception in Huntington. The Seminary of the Immaculate Conception published one of his research articles entitled Pneumatology and Priesthood in Google scholar in 2013. I have to mention that Father Rigaud has been identified and recognized by Chi Sigma Tau Iota, an international company of honor that values ​​academic and professional excellence in consulting for its leadership and academic performance. Fr. Rigaud finished his program with honors  Fr. Rigaud is currently a member of the AMHC, Association of Mental Health Counseling in New York, since 2017, so he is among the models for young people in the Black community who believe in God and who understand the importance of having a very good education

 

The Priest’s mission is always to serve and accompany the people of God. So the priest is a missionary.  He is always assigned for a time in a parish and his hierarchical superior can call him at any time for another ministry. A retired bishop may be a parochial vicar. Father Rigaud is very well prepared for this new ministry.

Father Rigaud is among the friends of the staff of the weekly bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate and of the radio station Telé Solidarité. He is known as a priest very close to the people of God, very sympathetic and one of the rising stars of the Haitian Clergy of the diocese of Brooklyn and Queens.

Brother Tob

DE LA PENTECÔTE A LA TRINITÉ – UNE SEMAINE CHARGÉE D’ÉVÉNEMENTS INSOLITES

Monseigneur Pierre André Pierre

Samedi 6 juin 2020

 

Il y a une semaine, Pentecôte nous rappelait la « fête des Semaines », des cinquante jours de l’Alliance, du don de la Loi, en même temps que le don de l’Esprit Saint, la naissance de l’Eglise et la mission des apôtres et des chrétiens prenant le relais du Maître, qui les investit de son pouvoir.

DIMANCHE DE LA TRINITE

A une semaine d’intervalle, la Trinité vient nous dévoiler l’identité de Dieu. « La grâce de Jésus-Christ notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père et la communion de l’Esprit-Saint soient toujours avec vous tous. » 3 Co 13,13.  La belle formule trinitaire d’origine probablement liturgique, comme on le retrouve aussi dans l’évangile de Mt 29,19, attribue des rôles ou des fonctions différentes à chacune des trois personnes en Dieu.

La liturgie de la Parole, en ce dimanche de la Trinité nous reporte d’abord au désert dans le Sinaï, avec Moïse, après le don de la loi, pour rencontrer Dieu et l’écouter nous dire son nom (Ex 34,4-6.8-9) : « Il est le Seigneur, le Dieu de tendresse et de miséricorde, lent à la colère, plein d’amour et de vérité. » Puis dans l’évangile, saint Jean fait l’exposé condensé dans un verset de tout le contenu du mystère du salut de l’humanité. « Dieu a tant aimé l’humanité qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais obtienne la vie éternelle » (Jean 3,16).

Dans le premier cas, on peut constater que la révélation du nom de Dieu, vient après l’œuvre d’amour qu’Il réalise en faveur de l’homme. C’est après avoir libéré son peuple, dont il a vu la misère au cours de son esclavage en Egypte, quatre fois centenaire, et l’avoir emmené dans le désert pour parler à son cœur, que Dieu lui dit qui Il est. Il pouvait déjà reconnaître cette définition de Dieu dans ses actions antérieures. Dieu a agi en sa faveur avant de lui de parler. Le geste d’engagement et de libération, pour répondre au besoin de son peuple, a précédé le don de la Loi, pour garantir la relation d’amour entre Dieu et ce peuple qu’il a délivré « à maintes fortes et à bras étendu. » Ps 136,12 Eze

Dans le cas de la nouvelle alliance, Jean affirme et explique l’amour de Dieu par le résultat de la mort et de la résurrection de Jésus en faveur de l’homme, lui procurant ainsi le salut, la vie éternelle, la vie de Dieu.

Dans un cas comme dans l’autre, l’amour a fait le premier. On ne peut comprendre qui est Dieu, un Dieu d’amour, un Dieu sauveur, qu’en se référant à son œuvre de salut pour l’homme.

LES EVENEMENTS INSOLITES DE LA SEMAINE

  • Le Concert la Pentecôte et de la fête des Mères du dimanche 31 mai 2020 :

Concert Solidarité avec Haïti contre le Coronavirus COVID-19.

Pour répondre au défi de la pandémie du Coronavirus Covid-19 qui frappe maintenant Haïti et particulièrement la commune de Delmas, une idée lancée au début du mois de mai par un jeune de la Chapelle Saint François de Sales de Delmas, Haïti, a vite fait son chemin. Réaliser un Concert de Solidarité avec Haïti contre le Coronavirus. L’objectif principal est de Sensibiliser la population sur la réalité du COVID-19, pour l’inciter à se protéger en observant les règles en vigueur ; mais en même temps, faire une collecte de fonds, pour produire des masques au profit des gens les plus vulnérables de la communauté. Tout ceci devait permettre la création de la plateforme CSFS pour supporter les activités culturelles, éducatives, sociales et religieuses de la Chapelle Saint François de Sales de Delmas.

 

La communauté s’est mise debout. En trois semaines, les bases furent créées, les contacts établis, les artistes nationaux et internationaux mobilisés, les structures mises en place et la relation publique déployée à travers les médias sociaux. Avec le concours d’éminents producteurs d’Haïti et le support logistique additionnel fourni par Haiti Relief Effort, une solide organisation de la communauté haïtienne de New-York, le Concert de Solidarité avec Haïti fut lancé sur la plateforme de CHOKARELLA, le dimanche 31 mai 2020. C’était le Concert de la Pentecôte et de la fête des Mères. A l’heure actuelle, la communauté entre dans la phase de production de masques. Il y a encore lieu de contribuer à ce mouvement de solidarité. Les remerciements ne seront jamais suffisants à l’adresse de tous qui ont permis la réalisation de cet exploit artistique.

 

 

  • La mort de Lise Marc

J’apprenais avec douleur le décès de Madame Lise Marc, rappelée à Dieu le mardi 2 juin 2020 à l’âge de 90 ans. Je l’ai connue depuis les années 1987, au cours de mes premières prédications de carême à Queens. Je me souviendrai de son dévouement et des belles prestations sur tous les fronts pour l’avancement de la communauté haïtienne. Elle a participé aussi, avec Madame feue Marlène Rigaud Apollon, Sœur Virginie Fish, SP, de Baltimore, Mr Max Auguste de New Jersey, et quelques autres membres au lancement de la guilde Mère Lange au sein de la communauté haïtienne de New York et New Jersey. En effet, au cour de l’année 2000, en conjonction avec et sur invitation du Collège Pastoral de Brooklyn, j’accompagnais une délégation en provenance de Washington et de Baltimore, pour susciter l’implantation de la branche locale de la guilde Mère Lange. Mère Marie Elizabeth Clarisse Lange, que l’on croit d’origine haïtienne, fondatrice en 1927 de la Congrégation des Sœurs Oblates de la Providence, est contemporaine de Pierre Toussaint. A cette époque du XIXème siècle où Pierre Toussaint évoluait à Manhattan, Mère Lange tenait le haut du pavé, dans l’exemplarité de la foi et le témoignage apostolique de la charité, incarnant ainsi le meilleur d’Haiti dans un environnement hostile.

 

Je me souviendrai de Madame Lise Marc. Je la recommande au Seigneur pour le repos mérité après sa mission de longue haleine. Génération après génération, ici ou ailleurs, les fils et filles d’Haiti continuent de marquer la terre de leur empreinte indélébile. Je formule le vœu que la vie de Madame Lise Marc soit désormais une source d’inspiration. « Pour chaque fin, disait Antoine de Saint Exupéry, il y a toujours une éclaircie, un nouveau départ. »

 

  • Le Jubilé du 20ème Anniversaire d’ordination Sacerdotale du Père Hilaire Bélizaire Curé de la paroisse du Sacré Cœur de Cambria Heights., Mercredi 3 juin 2020.

Le mercredi 3 juin, la messe était différente à l’Eglise du Sacré Cœur de Queens. Evidemment, tout était pareil. Au pupitre, la table de la parole, on a proclamé la parole de Dieu ; et à l’autel, la table du sacrifice, on a fait le sacrifice eucharistique selon les paroles de Jésus. « Faites ceci en mémoire. » La messe était diffusée en ligne (Online) sur le site de la paroisse (sacredheart.com) comme on fait depuis la mi-mars, à cause du confinement. Mais ce qui a surpris tout le monde, c’est de célébrer par surprise le vingtième anniversaire d’ordination sacerdotale du Curé, le Révérend Hilaire Bélizaire. Encore plus, pour moi, c’était d’être introduit à ses camarades de classe qui ont fait irruption pour célébrer avec lui leurs vingt ans de sacerdoce, leur jubilé de porcelaine. J’apprenais que la promotion avait commencé avec neuf séminaristes, tous originaires de pays différents, dont deux seulement nés aux Etats-Unis. Des cinq ordonnés dont trois pour le diocèse de Brooklyn, incluant le Père Hilaire, tous viennent de pays d’ailleurs, la Pologne, la République Dominicaine et Haïti. La fête était belle à la chapelle et au presbytère. J’ai entendu raconter un total de soixante ans de service dans l’église, vingt pour chacun d’eux. Leur fraternelle et saine amitié m’a semblé être leur force et un appui pour leur espérance.

 

Ils m’ont associé à leur joie et à leur fête. J’ai écouté avec émotion l’un et l’autre dire que « opter pour devenir Prêtre était le choix de leur vie, qu’ils sont prêts à recommencer. » Je félicite cette nouvelle génération de Prêtres. En même temps que mes félicitations, je dis ma gratitude pour un accueil et un hébergement dans un milieu accueillant. Les deux années pendant lesquelles j’ai connu le jeune séminariste Hilaire au Grand Séminaire Notre-Dame d’Haiti paraissent si lointaines. Il n’a pas oublié de le rappeler à mes souvenirs. Sacerdos in aeternum ! Ad multos annos ! Fulgencio, Lucas et Hilaire.

 

  • Un mémorial service pour honorer George Floyd, du jeudi 4 juin 2020

Un noir assassiné par un policier blanc

L’événement qui a le plus marqué cette semaine aux Etats-Unis a été le service organisé à Minneapolis pour honorer la mémoire de George Floyd, cet homme noir de 46 ans, assassiné le lundi 25 mai par Derek Chauvin, un policier blanc. Alors que le noir était maîtrisé, menotté et allongé sur le ventre par terre, retenu par de plus par les pieds par deux autres policiers blancs, Derek Chauvin, en uniforme de policier devant une caméra qui le filmait, semblait prendre plaisir pendant neuf minutes à le faire mourir lentement, enfonçant son genou de toutes ses forces dans le cou du malheureux. Les cris et supplications « I can’t breathe / je ne peux pas respirer » n’y ont rien changé. Un quatrième policier s’interposait pour prévenir les passants d’intervenir.

 

Les réactions et les protestations ont fusé de toutes parts aux Etats-Unis ; et comme un éclair sur une trainée de poudre ont fait rapidement le tour du monde et de toutes les grandes institutions : De la famille de George Floyd aux amis, des partis politiques au gouvernement fédéral, de la police locale et nationale, des institutions et des leaders des autres nations, des organisations continentales et internationales, comme aussi des leaders religieux, tout le monde a été unanime pour condamner cette atrocité.

 

Mgr Ambo David, Evêque de Kalookan de la région métropolitaine de Manille aux Philippines intitule son homélie de Pentecôte du 31 mai 2020 : « I can’t breath/Je ne peux pas respirer. » Tandis que Mgr Mark J. Seitz, Evêque d’El Paso au Texas et douze prêtres de son diocèse se sont mis à genoux pendant 8 minutes et 46 secondes, au cours d’une manifestation à Memorial Park d’El Paso, en mémoire de George Floyd le lundi 1 juin 2020. Le Pape François l’a appelé au téléphone pour l’encourager et le féliciter.

 

De son côté le Pape François a déclaré au Vatican, dans le mercredi 3 juin : « Mes chers frères et Sœurs des Etats-Unis, j’ai suivi avec une grande inquiétude le déroulement de ces troubles sociaux dans votre pays durant ces derniers jours qui ont suivi la mort tragique de Mr. George Floyd. Nous ne pouvons pas tolérer ni fermer nos yeux sur le racisme et l’exclusion sous quelque forme que ce soit, et prétendre en même temps défendre le caractère sacré de toute vie humaine. »  Peut-on croire que le racisme va finir bientôt ? Président Obama rappelle dans sa déclaration du 3 juin : « Ce pays est fondé sur les protestations. On l’appelle la Révolution Américaine. Chaque pas vers le progrès dans ce pays, chaque avancée de la liberté, chaque expression de nos idéaux les plus chers, a été gagné à travers des efforts qui ont rendu le statu quo inconfortable. »

 

  • Un panel de Bishop Guy Sansaricq et de Monseigneur Pierre André Pierre avec cinq prêtres Haïtiens en mission à travers le monde : Martinique, Canada, Bahamas, Rome, Etats-Unis réalisé par Frère Buteau de Radio Télé Solidarité en ligne (Le lien de la vidéo est publié dans cette revue)

Le dernier événement cette semaine de la Pentecôte à la Trinité est le panel en ligne du vendredi 5 juin 2020, réalisé par le dynamique Frère Buteau Espiègle, connu de tous sous le nom de Brodè Tob, éditeur de ce bulletin et animateur de la Radio Télé Solidarité en ligne . C’était pour moi un réel privilège de participer à ce panel avec Bishop Guy Sansaricq et ces cinq Prêtres. Ils sont cinq fils d’Haiti, cinq produits de notre terroir.

 

  1. Père Patrick REMY, CSSp, originaire du Dondon, dans le département du Nord, bien implanté dans la Martinique, Supérieur régional des Prêtres Spiritains de cette île française ;
  2. Père Joseph Lyn ÉVEILLARD, originaire de Dame-Marie dans la Grande-Anse, curé de plusieurs paroisses, animateur d’émission de télévision, professeur et directeur de la pastorale auprès des Haïtiens dans le diocèse d’Ottawa ;
  3. Père Calixte JUNIOR SDB, formé par les Salésiens d’Haiti, actuellement en charge de la paroisse des migrants dans le diocèse de Nassau/Bahamas, conjointement avec le Père Montfortain WIDENDI, SMM ;
  4. Père Thomas ABELLARD, CSSR, originaire de Carrefour, banlieue Sud de Port-au-Prince, actuel président de l’association des Etudiants Haïtiens de Rome, avec d’autres figures haïtiennes proéminentes comme, le Frère Hervé ZAMOR, FIC, Supérieur Général des Frères de l’Instruction Chrétienne, ainsi que des religieuses et religieux Haïtiens, comme Sœur Martha SEIDE, FMA, ou le Père Helder HYPPOLITE, SDB;
  5. Père Wismick JEAN CHARLES, SMM, originaire des Desdunes dans l’Artibonite, actuel membre de la gouvernance générale des Montfortains à Rome. La congrégation Montfortaine, rudement frappée par la Covid-19, compte actuellement 1200 membres dispersés dans 33 pays à travers les 5 continents. Mais l’espérance de l’avenir bourgeonne dans les pays du sud, comme Haïti, l’Indonésie et l’Inde.

 

Mon plus grand bonheur était de retrouver, devant l’écran de leur ordinateur, ces amis que j’avais perdus de vue, pendant de longues années. Une chose en commun, que nous partagions aussi, c’était leur formation au sacerdoce à laquelle j’ai été mêlé. Ils ont longuement parlé de leur mission en différents points de la planète. Après les avoir écoutés, ma seule expression était une action de grâces. J’ai partagé avec eux ma compréhension d’une réalité nouvelle de la vie de l’Eglise et d’une responsabilité qui nous incombe désormais. Pendant plusieurs siècles, Haïti recevait des missionnaires. Aujourd’hui Haïti produit des missionnaires et retourne l’ascenseur, et ceci à tous les niveaux de la mission. La grande responsabilité, devenu un vrai défi, est de porter haut le flambeau, non seulement de la mission, mais surtout d’apprendre à chaque individu à valoriser son identité, et pour ceux qui travaillent auprès des Haïtiens, de leur insuffler le goût qui fait aimer et valoriser leur origine, leur langue et leur culture, où qu’ils se trouvent.

 

 

KREYOL

 

SOTI NAN LAPANNKOT POU RIVE NAN LATRINITE – YON SEMÈN CHAJE

Monsenyè Pierre André Pierre

Samdi 6 jen 2020

 

Yon senmenn de sa, fèt Lapannkòt te fè nou sonje : “Fèt Senmenn yo”, senkant jou apre fèt Pak. Senkant jou pou Pèp la te kite Lejip pou li rive sou mòn Sinayi, pou ansyen Kontra Lalwa a. Fèt Lapannkòt la te fè nou sonje tou, kado Lesspri Sen an, nesans legliz la ak misyon Apot yo, ansanm ak misyon kretyen yo. Se nan Lapannkòt, yo resevwa otorite ofisyèl ki transfòme yo, fè yo tounen reprezantan Mèt la.

 

DIMANCH LATRINITE

 

Yon senmenn apa, fèt Latrinite rive. Litiji legliz mete fèt sa, pou fè konnen ki idantite Bondye, ki lès Bondye ye. « Favè Jezikri, Granmèt nou an, lanmou pou Bondye Papa a, ansanm kominyon Lespri Sen an toujou avèk nou tout. » 3 Co 13.13.  Sa a se yon bèl fòmil latrinite ki soti pwobableman nan litiji lontan, menm jan nou jwenn li nan Levanjil Matye 29,19. Fòmil sa bay wòl oswa fonksyon ki diferan, pou Bondye ki se Papa, pou Jezi Piti la e ki se favè ak lagras Papa a, epi Lespri Sen ki fè lakominyon yo toulede, konsa touletwa fè yon sèl.

Pawol Bondye nan Litiji lamès dimanch Latrinite sa a, nan Liv Egzò an premye, mennen nou nan dezè a, sou mòn Sinayi, avèk Moyiz. Apre li te fin resevwa kado Lalwa a, li al kontre Bondye. Epi li koute Bondye ki ba li non li: « Mwen se Bondye Granmèt la, Bondye ki gen tandrès ak kè sansib, ki pa fè kòlè fasil, ki plen ak renmen ak verite » (Ex 34,4- 6.8-9). Nan Levanjil la menm, se Sen Jan ki ranmanse pou nou, nan yon vèsè, tout kontni mistè delivrans moun sou tè a. « Bondye sitèlman renmen moun, li bay sèl grenn Pitit li a. Konsa tout moun ki kwè nan li pap peri, men y ap jwenn lavi ki pap fini an » (Jan 3:16).

Nan premye ka a, nou ka wè sa, Bondye fè revelasyon sou non li bay Moyiz, apre li fin fè travay delivrans la, pou li montre Pèp la jan li renmen li. Lè li te wè lamizè pèp li a t ap pase ak lesklavay li t ap sibi nan peyi Lejip, , pandan kat san lane, li te deside l ap libere pèp la. Konsa Li te montre fòs ponyèt li. Bondye te rache pèp la nan sitiyasyon malouk esklavay, pou li te menmen nan dezè a, pou li te pale nan kè l. Se lè sa atò, Bondye di pèp la ki lès li ye. Pèp la te gen egzanp pou li te konprann pawòl sa yo, dapre aksyon ki te pase anvan, e li te wè yo ak je li. Pèp te kapab deja rekonèt definisyon Bondye nan aksyon li te konn fè anvan yo. Bondye te aji anvan, an favè pèp la, anvan li te pale avèk li. Jès angajman ak liberasyon, pou reponn bezwen pèp la, vini anvan Lalwa a. Kado Lalwa vini apre. Se sa ki pral sèvi kòm garanti relasyon renmen ant Bondye ak pèp sa a, moun sa yo, li te delivre « ak fòs ponyèt li, ak fòs kouray li. » Ps 136,12.

Nan ka nouvo kontra a, pou Sen Jan esplike lanmou Bondye pou nou, li sèvi ak lanmò Jezi, epi leve Jezi leve byen vivan soti pami mò yo. Bondye fè kado Pitit li a, pou li montre moun sou latè fòs renmen li gen pou yo. Se konsa moun ki kwè nan li pap peri, men y ap gen lavi nèt ale, lavi pou tout tan, lavi Bondye a menm.

Nan toulede ka yo, lanmou fè premye pa a. Si yon moun gade zèv Bondye, jan li aji an favè moun, se lè a sèlman li va konprann kiyès Bondye ye, yon Bondye ki se renmen, yon Bondye ki se delivrans, ki sove moun.

 

SENK GWO EVÈNMAN KI PASE NAN SENMENN NAN

 

  1. Lapannkòt ak Konsè jou Fètdèmè nan Dimanch Me 31, 2020 :

Konsè Solidarite avèk Ayiti kont Kowonaviris KOVID-19

 

Pou reponn defi pandemi Kowonaviris Kovid-19 la, ki ap frape Ayiti kounye a, patikilyèman nan Dèlma, yon jenn gason nan Chapèl Sen Franswad Sal nan Dèlma, Ayiti, te vini ak yon lide nan kòmansman mwa me. Lide a te atire atansyon kominote a byen vit: Mete sou pye yon Konsè Solidarite ak Ayiti kont Kowonaviris la. Objektif prensipal konsè a, se: Premyèman, fè popilasyon an byen okouran e pran konsyans sou danje reyalite KOVID-19 la, pou ankouraje yo pwoteje tèt yo, nan suiv tout regleman yo. Dezyèmaman: ranmase lajan, pou pwodwi mask pou benefis moun ki pi frajil yo nan kominote a. Tout bagay sa yo ta dwe pèmèt kreyasyon platfòm CSFS la, pou sipòte aktivite kiltirèl, edikatif, sosyal ak relijye nan Chapèl Sen Franswad Sal nan Dèlma.

Kominote a leve kanpe. Nan twa senmenn, baz yo te sou pye. Kontak yo te etabli. Atis nasyonal ak entènasyonal te mobilize. Estrikti yo te gen tan an plas. Relasyon piblik t ap deplwaye nan medya sosyal. Avèk asistans kèk pwodiktè gow kalib ann Ayiti, epi lòt sipò lojistik Ayiti Relief Efò, yon òganizasyon solid nan kominote Ayisyen an nan Nouyòk ofri nou, Konsè Solidarite ak Ayiti te vin tounen yon reyalite. Chapèl la lanse Konsè a sou platfòm CHOKARELLA nan Dimanch 31 Me 2020 a 2 zè nan apremidi. Chapo ba pou CHOKARELLA. Kòm sè te jou fèt manman yo, Konsè a tou batize: Konsè Lapannkòt ak Fètdèmè. Kounye a, kominote a ap antre nan faz pwodiksyon mask yo. Tout moun ki vle kapab kontribiye toujou nan mouvman solidarite sa a. Mèsi pap janm ase pou tout moun ki te kolabore fè kokenn chenn travay sa a posib, nan ti bout tan tou kout sa a.

 

  1. Lanmò Lise Marc

Mwen te aprann ak doulè lanmò madan Lise MARC, yon manm nan pawas Sakre Kè nan Kwins. Li kite tè a madi 2 jen 2020 al jwenn Bondye. Li te gen 90 zan. Mwen te konnen Lise depi lane 1987, lè mwen te konn vin preche premye fwa nan Kwins. Mwen sonje devouman li te genyen ak gwo enplikasyon li te genyen tou sou tout fwon, nan tout domèn,  pou avansman kominote ayisyen an. Li te patisipe tou nan lansman Gil Mè Lange nan kominote ayisyen an nan Nouyòk ak Noujèze, ansanm ak Marlène Rigaud Apollon, nou tout sonje, Sè Virginie Fish, SP, ki te soti nan Baltimore, Mesye Max Auguste ki abite nan Noujèze, ak kèk lòt moun. Vreman vre, nan ane 2000, Kolèj Pastoral nan Brooklyn te envite m. Mwen te soti Washington DC avèk yon delegasyon ki te gen ladan li, delege ki te soti nan Washington ak Baltimore, vini Nouyòk, pou fè yon mini kongrè. Sa te pase nan Sen Jewòm Brooklyn. Se konsa nou te ankouraje tabli yon branch lokal Gil Mè Lange nan Nouyòk ak Noujèze.  Mè Marie Elizabeth Clarisse Lange, se yon moun, tout te rekonèt kòm Ayisyèn lè sa a. Se li ki te fonde Kongregasyon Mè ki rele Sè Oblat Providans, nan lane 1827 nan Baltimore pou edikasyon jenn timoun. Se yon kontanporen Pierre Toussaint. Nan moman sa a, nan diznevyèm syèk la, lè Pierre Toussaint, ansyen esklav peyi Ayiti, t ap feraye nan Manhattan, kòm gwo byenfetè limanite ak potorik lafwa katolik, Mè Lange, bò kote pa li, te kenbe drapo lafwa katolik li byen wo nan Baltimore, Maryland, kote li te pase pou yo modèl fanm, nan bay bon ekzanp sou konfyans li nan Bondye, ak bon temwayaj tankou yon apot lacharite, ak rann sévis pou malere ak moun ki malad. Nan mitan yon anviwònman ki te plen rasis ak prejije, Mè Lange te enkane, gwo valè lafwa, renmen, diyite ak fèbyen pou tout moun, san wete san mete.

Madan Lise Marc te patisipe nan aktivite mete sou pye Gil Mè Lange pou te fè pwomosyon kòz Mè Lange avèk mwen nan Nouyòk. Se youn nan rezon ki fè mwen sonje li jodiya. Apre misyon manchlong sa a li fin fè sou tè a, annou rekòmande Madam Lise Marc bay Bondye, Granmèt la, pou Jezi ba li lavi ki pap janm fini an, lavi k ap dire tout tan gen tan an. Jenerasyon apre jenerasyon, tout kote sou latè, pitit gason ak pitit fi Ayiti yo va kontinye pote mak peyi nou an, yon fason pou l pa janm efase. Annou mande Bondye tou, pou lavi grandèt sa yo, tounen yon sous enspirasyon pou jenerasyon k ap vini yo. Antoine de Saint Exupéry te di “Pou chak finisman, toujou gen yon eklèsi, yon nouvo kòmansman.”

 

  1. Jibile 20yèm anivèsè Òdinasyon nan Pè Hilaire Bélizaire kòm Pè, Mèkredi 3 jen 2020.

Pè kire pawas Sakre Kè nan Cambria Heights.

 

Mèkredi 3 jen, lamès la te diferan nan Legliz Sakre Kè nan Queens. Nou te kat selebran. E nou tout te abiye an wouj, paske se te fèt Sen Chal Lwanga ak lòt mati Ouganda yo. Se vre, tout bagay te fèt menm jan. Sou pipit la, tab lapawòl la, Pawòl Bondye a te rezonnen. Sou lotè la, tab sakrifis la, nou te fè sakrifis lekaristi a dapre pawòl Jezi yo. “Fè sa pou nou sonje mwen.” Lamès la te pase anliy sou entènèt, sou sit entènèt la pawas (sacredheart.com), paske se konsa sa fèt, depi mitan mwa mas ane sa, poutèt koze konfinman yo bay tout moun, daprezavwa yo vle bay kowonaviris yon kanpe lwen.

Men, sa ki te etone mwen kòm gwo sipriz nan lamès la, se rive mwen wè de lòt Monpè rive ak kè kontan, vin patisipe nan selebrasyon lamès la. Yo te etidye nan Gran Seminè Nouyòk menm lè ak Pè Hilaire. Youn ladan yo se te kondisip li. Epi jou sa a, mèkredi 3 jen 2020 an, fè yo ven tan depi Bichòp Daily te òdone yo kòm Pè. Sa vle di: Reveran Pè Hilaire Bélizaire, kire pawas Sakre Kè nan Kwins ap selebre ventyèm anivèsè òdinasyon Pè li, “Jibile Pòslèn”, epi konfinman fè pawasyen yo pa ka la. Li prezante kanmarad li a devan mwen, Pè Fulgencio Guttierez, moun Sen Domeng, ak dezyèm Pè a, ki te gen yon lane devan yo, men ki rete bon zanmi ak yo, Pè José Perez. Yo tout ap milite nan dyosèz Brooklyn.

Mwen te aprann, pwomosyon an te kòmanse avèk nèf seminaris. Sa ki te etone m anpil, se lè mwen te tande, yo tout se te etranje ki te soti nan nèf peyi diferan. Se sèlman de nan yo ki te fèt nan Etazini. Men yo menm tou, se te pitit moun vini yo te ye. Gen senk nan yo ki rive òdone Pè, twa pou dyosèz Brooklyn, de pou dyosèz Rockville Center nan Long Aylann. Tou le senk se etranje yo ye, moun vini. Nan twa pa Brooklyn yo, youn soti Lapolòy, yon lòt soti Sen Domeng (Repiblik Dominikèn) epi twazyèm se Pè Hilaire, ki soti Ayiti. Fèt la te bèl, ni nan chapèl la, ni nan presbitè a. Mwen te tande, y ap pale cho cho sou ven tan yo. Twa ansanm, sa fè swasant lane an total nan sèvis legliz la, ven pou chak nan yo. Mwen wè tou, zanmitay fratènèl yo, ki ta sanble youn nan gwo fòs ak sipò yo genyen pou yo avanse pi devan. Nou konnen premye bagay la se lagras Bondye. Yo di sa tou. Ak kè kontan, yo deklare jan yo byen nan Pè a, kòm wout kote yo jwenn epanwisman pou lavi yo. Nan bouch yo tout, mwen tande pawòl sa yo: “Chwazi vin Monpè, se chwa nou t ap fè ankò, si nou te gen pou nou te refè sa ankò jodiya.”

Pi gwo lakontantman m, se asosye yo asosye m ak yo nan fèt la, ni nan lamès, ni apre lamès, nan bèl repa ki te gen apre. Sa m konstate tou : De Pè etranje sa yo, ansanm ak lòt Pè Afriken ki nan kay la, ansam ak yon Mè peyi Filipin, ki te patisipe tou, tout moun sa yo renmen manje manje Ayisyen. San m pa fè jouda, mwen ka di, se te youn tou nan pi gwo fyète mwen  jou sa, lè m tande mesye yo, ansanm ak Mamè ap fè konpliman san rete pou manje Ayisyen, yo t ap desann san rete.

Mwen felisite nouvo jenerasyon Pè sa yo. Mwen vin sonje tou, sa fè lontan, de zan lè mwen te konnen Pè Hilaire kòm jenn seminaris nan Gran Seminè Notre-Dam d Ayiti. De zan sa yo sanble tèlman lwen. E poutan misye pa bliye raple tout koze sa yo, kòmsi se te ayè. “Prèt pou letènite ! Ad Anos Anos ! Fulgencio, Lucas ak Pè Hilaire.”

 

  1. “Mwen pa ka respire.” Nou pap bliye George Floyd. Sèvis Jedi 4 jen 2020.

Yon Senmenn Latwoublay nan peyi Etazini, Apre Lapolis te Ansasinen George Floyd

Yon polisye blan asasinen yon nèg nwè.

Youn nan evènman ki pi enpòtan senmenn sa a nan peyi Etazini, se te sèvis ki te òganize nan Minneapolis pou onore memwa George Floyd, nonm sa a ki gen 46 lane, yon polisye blan yo rele Derek Michael Chauvin te ansasinen lendi 25 2020 me ki sot pase a.

Reyaksyon ak manifestasyon yo te kouvri toupatou nan Etazini; tankou yon kout zèklè ak yon kout loray ki tonbe sou yon barik poud. Lemond antye reponn vitvit, tout moun ak tout enstitisyon: Soti nan fanmi George Floyd rive sou zanmi li, pati politik, gouvènman federal, lapolis lokal, lapolis nasyonal, enstitisyon ak lidè lòt nasyon yo, òganizasyon kontinantal ak entènasyonal, lidè relijye yo, tout moun alawonnbadè pote kote pou kondane malveyans kriminèl rasis sa a, epi fè kòz la mache.

Monsenyè Ambo David, Bichòp nan Kalookan, nan rejyon metwopoliten nan Manila, peyi Filipin, bay son sèmon jou Lapannkòt Me 31, 2020, li rele: “I can’t breathe / Mwen pa ka respire” dènye pawòl George Floyd yo. Evèk Mark J. Seitz, Bichòp El Paso nan Texas ak douz Prèt nan dyosèz li a, al met ajenou an piblik, pandan 8 minit ak 46 segonn, nan yon demonstrasyon ki t ap fèt nan Memorial Park nan El Paso, jou lendi, 1 jen 2020 pou sonje George Floyd. 8 minit 46 segonn sa yo raple tan jenou polisye blan te fè sou kou George Floyd pandan li t ap touye l la. Pap Franswa te rele Bichòp Seitz nan telefòn, pou felisite li epi ankouraje li.

Lepap Franswa, bò kote pa li, deklare Mèkredi 3 jen 2020 nan Vatikan an: “Chè frè m yo ak sè m nan Etazini, mwen te swiv avèk anpil enkyetid dewoulman ajitasyon sosyal ki gen nan peyi nou, pandan dènye jou sa yo, ki swiv lanmò trajik Mesye George Floyd. Nou pa ka tolere, ni fèmen je nou, sou rasis ak esklizyon, kèlkeswa fòm li pran, epi anmenmtan pou nou pretann di, n ap defann lavi moun, ki sakre nan tout nivo.

Kesyon pa m pèsonnèl se : “Èske nou kwè rasis la pral fini tousuit ? Ann koute repons Prezidan Barak Obama bay jou mèkredi 3 jen 2020 an: “Peyi sa a (peyi Etazini) baze sou manifestasyon. Se sa yo rele Revolisyon Ameriken an. Chak etap nan direksyon wout pou pwogre nan peyi sa a, chak ti pa nou fè pou nou avanse nan wout libète, chak ekspresyon nan ideyal ki pi fon nan kè nou ki reyisi soti, se nan gwo efò gwo batay san rete, ki mete moun ki pa vle sa chanje nan yon pozisyon kote yo pa alèz. “

 

  1. Yon panèl Bishop Guy Sansaricq ak Monsenyè Pierre André Pierre ak Senk Prèt Ayisyen nan misyon atravè mond lan: Matinik, Kanada, Bahamas, lavil Wòm, Etazini (Lyen pou moun gade videyo a pibliye nan nan bilten sa a)


Dènye evènman senmenn sa a, pou soti Fèt Lapannkòt rive nan Fèt la Trinite, se panèl sou entènèt Frè Buteau Espiègle reyalize pou Radyo Tele Solidarite anliy jou vandredi 5 jen 2020, ant Bichòp Guy Sansaricq, Monsenyè Pierre André Pierre ak 5 Pè Ayisyen k ap fè misyon yo, nan kèk peyi Amerik la ak nan Ewòp. Mwen menm, mwen te gen privilèj sanzantann pou m te patisipe nan panèl la. Senk Pè yo, se senk pitit Ayiti, senk pwodwi lakay, natif natal.

 

  1. Reveran Pè Patrick REMY, CSSp, moun Dondon, nan depatman Nord. Li byen tabli nan Matinik. Li se Siperyè Rejyonal Prèt Spiritan yo nan zile franse sa a;
  2. Reveran Pè Joseph Lyn ÉVEILLARD, moun Dame-Marie nan Grandans. Li kire kounye nan plizyè pawas. Li animatè nan televizyon. Li se pwofesè ak direktè pastoral ou Ayisyen nan dyosèz Ottawa;
  3. Reveran Pè Calixte JUNIOR SDB, ki te fòme pa Salezyen yo ann Ayiti. Kounye a, li an chaj pastoral imigran yo nan dyosèz Nassau / Bahamas, ansanm ak yon Pè Monfòten, Reveran Pè WIDENDI, SMM;
  4. Reveran Pè Thomas ABELLARD, CSSR, moun Kafou, zòn sid Pòtoprens. Li se prezidan asosyasyon etidyan Ayisyen nan lavil Wòm. Lòt figi enpòtan kominote Ayisyen yo nan lavil Wòm se: Frè Hervé ZAMOR, FIC, moun Lavale Jakmèl, Siperyè Jeneral Frè Enstriksyon Kretyèn yo, ak Relijye/z Ayisyen yo, tankou Pè Helder HYPPOLITE, SDB oswa Sè Martha SEIDE, FMS, ki pwofesè nan Inivèsite nan Wòm.
  5. Reveran Pè Wismick JEAN CHARLES, SMM, moun Desdunes nan Latibonit. Kounye a, li se manm nan ekip k ap dirije gouvènman jeneral Pè Monfòten yo sou latè. Se nan lavil Wòm tou gouvènman jeneral Pè Monfòten yo tabli. Kongregasyon Monfòten te pran te frape seryezman anba Kowonaviris Covid-19 la. Yo pèdi 9 moun. Nan moman, kounye a kongregasyon an gen 1,200 manm ki gaye nan 33 peyi sou latè atravè 5 kontinan. Men lespwa pou lavni ap devlope nan peyi sid yo, tankou Ayiti, Endonezi ak peyi Zend.

Pi gran kè kontan mwen jou vandredi 5 jen sa a, se te jwenn Pè sa yo, devan ekran òdinatè yo. Laplipa nan yo, sa te zanmi mwen te pèdi devan je m, depi plizyè ane. Youn nan bagay ki komen e pou nou tout ki te rasanble sou panèl, mwen wè mwen konnen yo tout. Epi pou anpil nan yo, nou te pajate yon tan nan fòmasyon nan Gran Seminè Nòtredam ann Ayiti oubyen nan Sant Intèkominotè pou Fòmasyon Relijye yo SIFÒ, kote oubyen mwen te pwofesè yo, oubyen mwen te konn al fè konferans pou yo.

 

Yo te pale sou ministè ak pastoral y ap fè kounye a nan peyi kote yo ye, nan kat kwen sou latè.   Apre mwen fin tande yo, sèl ekspresyon mwen te gen nan bouch mwen se te remèsiman, aksyonngras pou Bondye. Mwen te pataje avèk yo sa mwen konprann sou yon nouvo reyalite nan lavi Legliz la, ak yon responsablite ki tonbe sou yo, sou nouvèl jenerasyon Pè yo, ak tout legliz d Ayiti. Pandan plizyè syèk, Ayiti te resevwa misyonè ki soti peyi etranje. Jodiya Ayiti pwodui misyonè, epi men ale men vini, l ap voye misyonè bay lòt peyi. Sa fèt nan tout nivo misyon an. Se yon responsablite ki gen yon defi ladan l: Kenbe drapo misyon an wo. Anseye chak moun pou yo ranmase karaktè yo ak idantite, pou yo vin kretyen nan kilti yo. Epi pou kote y ap travay avèk Ayisyen yo menm, pou yo bay idantite yo valè, pou yo ede yo renmen orijin yo ak rasin yo, lang yo ak kilti yo, kèlkeswa kote ye.

 

english

 

FROM PENTECOST TO HOLY TRINIDAD – A WEEK LOADED WITH UNUSUAL EVENTS

By Msgr. Pierre André Pierre

Saturday June 6 2020

A week ago, Pentecost reminded us of the “Feast of Weeks”, of the fifty days of the Covenant, of the gift of the Law, together with the gift of the Holy Spirit, the birth of the Church and the mission of the apostles and Christians taking over from the Master, who invested them with his power.

TRINITY SUNDAY

One week apart, the Trinity comes to reveal to us the identity of God. “The grace of Jesus Christ our Lord, the love of God the Father and the fellowship of the Holy Spirit are always with you all. ” 3 Co 13.13. The beautiful Trinitarian formula of probably liturgical origin, as also found in the Gospel of Mt 29,19 assigns different roles or functions to each of the three persons in God.

The liturgy of the Word, on this Sunday of the holy Trinity brings us first to the desert in Sinai, with Moses, after the gift of the law, to meet God and listen to Him tell us his name (Ex 34,4- 6.8-9): “He is the Lord, the God of tenderness and mercy, slow to anger, full of love and truth. Then in the Gospel, Saint John makes a condensed account in a verse of the whole content of the mystery of the salvation of humanity. “God loved mankind so much that he gave his only begotten Son, that whosoever believes in him should not perish, but obtain eternal life” (John 3:16).

In the first case, we can see that the revelation of the name of God comes after the work of love that He performs in favor of man. It was after liberating his people, whose misery he had seen during his bondage in Egypt, four hundred years in time, and having taken him to the desert to speak to his heart, that God told him at last who He was. The people could already recognize this definition of God in his previous actions. God acted in his favor before he spoke. The gesture of commitment and liberation, to respond to the need of his people, preceded the gift of the Law, to guarantee the loving relationship between God and his people whom he delivered “with his strong hands and with his powerful arms. » Ps 136,12.

In the case of the new covenant, John affirms and explains the love of God by the reason of the death and resurrection of Jesus in favor of man, thus obtaining salvation, eternal life, the life of God. In both cases, love was the first. One can only understand who God is, a loving God, a saving God, by referring to his work of salvation for man.

THE UNUSUAL EVENTS OF THE WEEK

 

  1. The Pentecost and Mother’s Day concert on Sunday May 31, 2020:
    Solidarity concert with Haiti against Coronavirus COVID-19.
     

To respond to the challenge of the Coronavirus Covid-19 pandemic that is now hitting Haiti and particularly the town of Delmas, an idea launched at the beginning of May by a young man from the Chapelle Saint François de Sales in Delmas, Haiti, quickly became reality. Carry out a Concert in Solidarity with Haiti against the Coronavirus. The main objective is to make the population aware of the reality of COVID-19, to encourage them to protect themselves by observing the rules in force; but at the same time, to raise funds, to produce masks for the benefit of the most vulnerable people in the community. All this should allow the creation of the CSFS platform to support their cultural, educational, social and religious activities of Saint François de Sales Chapel Community in Delmas.

The community stood up as one man. In three weeks, the bases were created, the contacts established, the national and international artists mobilized, the structures put in place and the public relations deployed through social media. With the assistance of prominent producers in Haiti and the additional logistical support provided by Haiti Relief Effort, a solid organization with the Haitian diaspora community in New York, the Concert of Solidarity with Haiti was launched on the CHOKARELLA platform on Sunday 31 May 2020. It was known as Pentecost and Mothers Day Concert. Currently, the community is entering the mask production phase. There is still reason to contribute to this movement of solidarity. Thanks will never be enough for everyone who made this artistic feat possible.

 

  1. The death of Lise Marc

 

I learned with pain of the death of Mrs. Lise Marc, called to God on Tuesday June 2, 2020 at the age of 90 years old. I have known Lise since 1987, when I first preached a Lenten retreat in Queens. I will remember her dedication and the great commitments on all fronts for the advancement of the Haitian community. She also participated, with Marlène Rigaud Apollon, Sister Virginie Fish, SP, of Baltimore, Mr. Max Auguste of New Jersey, and some other members at the launch of the Mother Lange guild within the Haitian community of New York and New Jersey. It was Indeed, in the year 2000, in conjunction with and at the invitation of the College Pastoral of Brooklyn, that I traveled to New York with a delegation from Washington DC and Baltimore, to encourage the establishment of the local branch of the Mother Lange guild to promote her cause to Sainthood in the Catholic Church. Mother Marie Elizabeth Clarisse Lange, believed to be of Haitian origin, founded in 1927 the Congregation of the Oblate Sisters of Providence in Baltimore. She is a contemporary of Pierre Toussaint. In the XIX century when Pierre Toussaint was evolving in Manhattan, Mother Lange was in Baltimore a model of faith and a true witness of love and charity, thus embodying the best of the Catholic teaching in a hostile environment.

 

I will remember Madame Lise Marc. I recommend her to the Lord, for everlasting life after her long-term and fruitful mission on earth. May her life become a source of inspiration. Generation after generation, here and elsewhere, the sons and daughters of Haiti continue to mark our planet with their indelible mark. For each end, said Antoine de Saint Exupéry, there is always a dawn, a new beginning.

 

  1. The Jubilee of the 20th Anniversary of Priestly ordination of Father Hilaire Bélizaire Pastor of the parish of the Sacred Heart of Cambria Heights.

 

On Wednesday June 3, Mass was different at the Church of the Sacred Heart in Queens. Obviously, everything was the same. At the pulpit, the table of the Word, the Word of God was proclaimed; and at the altar, the table of sacrifice, we made the Eucharistic sacrifice according to the words of Jesus. “Do this in memory of me.” The mass was broadcast online on the parish website sacredheart.com, as it is accustomed to, since mid-March, because of the mandatory confinement. But what surprised me was to celebrate with Reverend Hilaire Bélizaire, Pastor of Sacred Heart his twentieth anniversary of priestly ordination. Even more, for me, it was being introduced to his classmates who burst in to celebrate with him their twenty years of priesthood, their porcelain jubilee. I learned that the promotion had started with nine seminarians, all from different countries, only two of whom were born in the United States. Of the five ordained, including three for the diocese of Brooklyn, including Father Hilaire, all come from three different countries, Poland, the Dominican Republic and Haiti. The feast was beautiful in the chapel and at the rectory. They totalized sixty years of church service, twenty for each of them. Their fraternal and healthy friendship seemed to me to be their strength and a support for their hope.

 

They associated me with their joy and their celebration. I listened with emotion to all of them saying that “opting to become a Priest was the choice of their life, that they are ready to start again.” I congratulated this amazing generation of Priests. At the same time, I expressed my gratitude for the hospitality that I enjoyed in their company. The two years during which I knew the young seminarian Hilaire at the Grand Seminaire Notre-Dame d’Haiti seem so distant, back to 1987. He did forget to remind me of it. Sacerdos in aeternum! Ad multos annos! Fulgencio, Lucas and Hilaire.

 

  1. A memorial service to honor George Floyd, from Thursday June 4, 2020A black man murdered by a white policeman

 

The most significant event of this week was the continuing protests against racism and police violence, throughout the United States after the cold blood killing in Minneapolis of George Floyd, a 46-year-old black man, murdered on Monday May 25 by Derek Chauvin, a white police officer. While the black was under control, handcuffed and stretched out on his stomach on the ground, restrained by two other white police officers, Kueng and Lane, one pressing Floyd’s back, the other holding his legs, Derek Chauvin, dressed with the police uniform, in front of cameras filming him, seemed to take pleasure at making George Floyd die slowly, thrusting his knee with all his might into the poor man’s neck. The shouts and pleas “I can’t breathe”, “You are killing me”, “please”, “Mam” changed nothing. Tou Thao, a fourth police officer, was watching and warned passersby to intervene.

 

Reactions and protests were heard everywhere in the United States; and like a lightning bolt on a powder trail quickly went around the world and all the major institutions: From the family of George Floyd to friends, from political parties to the federal government, from local and national police to institutions and leaders of other nations, to continental and international organizations, as well as to religious leaders. Everyone was unanimous in condemning this atrocity.

Archbishop Ambo David, Bishop of Kalookan of the metropolitan region of Manila in the Philippines, entitled his Pentecost homily of May 31, 2020: “I can’t breathe.” While Bishop Mark J. Seitz, of El Paso, Texas, and twelve priests of his diocese fell on their knees for 8 minutes and 46 seconds, during a demonstration at Memorial Park in El Paso, in memory by George Floyd on Monday June 1, 2020. Pope Francis called Bishop Seitz on the phone to congratulate him and encourage him.

 

From the Vatican Pope Francis declared, on Wednesday, June 3: “Dear brothers and sisters in the United States, I have witnessed with great concern the disturbing social unrest in your nation in these past days, following the tragic death of Mr. George Floyd. He added: “We cannot tolerate or turn a blind eye to racism and exclusion in any form and yet claim to defend the sacredness of every human life.”

 

Can we believe that racism will end soon? President Obama warns in his June 3 statement: “This country is based on protests. It’s called the American Revolution. Each step towards progress in this country, each advance of freedom, each expression of our dearest ideals, has been won through efforts that have made the status quo uncomfortable. ”

 

  1. A panel of Bishop Guy Sansaricq with five Haitian priests on mission around the world:

Martinique, Canada, Bahamas, Rome, USA (The video link is published in this review)

The last event this week of Pentecost in Trinidad is the online panel of Friday June 5, 2020, realized by Radio Tele Solidarite in which I had the privilege to participate. They are five sons of Haiti, five products of our land.

 

  1. Patrick REMY, CSSp, originally from Dondon, in the Nord department OF Haiti, well established in Martinique, Regional Superior of the holy Ghost Priests of this French island;
  2. Joseph Lyn ÉVEILLARD, originally from Dame-Marie in Grande-Anse, pastor at several parishes, TV host, professor and pastoral director with Haitians in the Diocese of Ottawa;
  3. Calixte JUNIOR SDB, formed by the Salesians of Haiti, currently in charge of the migrants’ parish in the diocese of Nassau / Bahamas, jointly with Father Montfortain WIDENDI, SMM;
  4. Thomas ABELLARD, CSSR, originally from Carrefour, southern suburb of Port-au-Prince, current president of the association of Haitian Students of Rome, Italy, with other prominent Haitian figures such as, Brother Hervé ZAMOR, FIC, Superior General of the Brothers of Christian Instruction, as well as Haitian nuns and religious, such as Sister Martha SEIDE, FMA, or Father Helder HYPPOLITE, SDB;
  5. Wismick JEAN CHARLES, SMM, originally from Desdunes in the Artibonite, current member of the general governance of the Montfortians in Rome. The Montfortian congregation, severely hit by the Covid-19, currently has 1,200 members scattered in 33 countries across 5 continents. But hope for the future is burgeoning in the countries of the south, such as Haiti, Indonesia and India.

My greatest happiness was to find in front of the screen of their computer these friends whom I had lost sight of, for many years. One thing in common, which we also shared, was a chapter in their formation to the priesthood, which I was involved at, as their professor. They spoke at length about their mission in different latitudes of the planet. After listening to them, my only expression was thanksgiving. I shared with them my understanding of a new reality in the life of the Church and of a responsibility that now falls to us. For several centuries, Haiti received missionaries. Today Haiti produces missionaries and returns the elevator, and this is happening at all levels of the mission. It involves a great responsibility. The challenge is to carry the torch high, not only of the mission, but also to teach each individual to value their identity, and when working with Haitians, to value their origin, their language and their culture, wherever they may be.

 

 

 

Adieu Madame Lise Marc

(7 Mai 1930 – 2 Juin 2020)

https://youtu.be/GpfUgwcmQ0s

Madame Lise Marc (neé Laurenceau) est retournée à la maison du Père céleste le mardi 2 juin 2020 à l’âge de 90 ans. La regrettée Manmie Lise était une étudiante de la première promotion du Collège Pastoral et était toujours fière de sa foi catholique. Elle était parmi les pionnières du Conseil du Renouveau Charismatique des Haïtiens Catholiques d’Outre-mer et aussi l’un des membres de ce Conseil pendant plusieurs années. Elle était une servante très heureuse dans la vigne du Seigneur.

En outre, Manmie Lise était très engagée au Centre National de l’Apostolat Haïtien. Elle était parmi les architectes de la grande soirée de gala à l’occasion de l’élévation épiscopale de Monseigneur Guy Sansaricq comme évêque auxiliaire du diocèse de Brooklyn-Queens. Elle avait organisé une levée de fonds pendant 25 ans pour le Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’occasion de la fête de Noël. Pour beaucoup de participants, cette soirée de levée fonds est toujours une grande soirée. Monseigneur Guy Sansaricq a toujours exprimé sa profonde reconnaissance à Mme Lise Marc pour ce grand geste de solidarité à l’endroit du Centre National de l’Apostolat Haïtien.

 

Rappelons que Manmie Lise est la première étudiante haïtienne qui a étudié au Lycée Alexandre Pétion en Haïti. Après ses études classiques en Haïti elle s’était rendue à Montréal (Canada) pour étudier les soins infirmiers au Collège de La Misericordia a Montréal, Quebec. Elle laissa le Canada pour venir s’établir aux États-Unis. C’est là qu’elle acheva ses études en soins infirmiers. Elle a travaillé comme une infirmière administratrice dirigeant en charge de 20,000 patientes dans un centre médical a New York jusqu’à l’âge de la retraite.

 

Manmie Lise était parmi les oratrices de la 31e convention du Centre National de l’Apostolat Haïtien dans l’archidiocèse de Boston au mois de Juin 2015. J’ai toujours pris un grand plaisir à entendre Manmie Lise. Elle était vraiment formée à la bonne école. Cliquez sur ce lien pour entendre Lise Marc: https://youtu.be/IdpDuM-HV0o

 

Par ailleurs, Manmie Lise était une femme de grande foi. Très pieuse, elle est restée attachée à l’homme de sa vie le regretté Dr Gérard Marc qui est retourné à la maison du Père après 54 ans de mariage. De cette union sont nés 3 enfants (Gene, Patrick et Linda), 4 petits enfants et une petit-petit enfant: Les famille son : Gene Bernard Marc and son épouse Margaret Alexandre Marc. La fille de Gene et sa famille: Nicole Marc Campbell, Jeremy Campbell (époux), Olivia (petit-petit fille) and Diane Jackson Marc (mère de Nicole). Son regretté fils, Patrick Jude Marc, son petit fils Philip Patrick Marc et sa mère Kim Marc-Henderson. La famille de Dr. Linda Marc-Clérismé, son regretté beaux-fils Jean Rénad Clérismé, PhD et leur jumeaux George-Rénald Clérismé and Xavier-Rénald Clérismé. Manmie Lise était toujours fière de son époux le Dr Marc qui était agronome de formation et auteur de plusieurs ouvrages, il a étudié a l’Institut Agricole d’Oka, Université de Montréal.

 

Rappelons aussi que la regrettée Lise Marc était membre de l’Équipe Pastorale et Assistante Coordinatrice du groupe Souffle Nouveau de la paroisse du Sacré Cœur où elle organisait des sessions de formation spirituelle. Elle était parmi les membres très actifs de cette paroisse. Elle avait un ministère dans un milieu rural en Haïti où elle apporta un soutien considérable à plusieurs couples cheminant vers le sacrement du mariage.

 

Monseigneur Guy Sansaricq présente ses sincères condoléances aux enfants et à la famille de la regrettée Lise Marc en ces mots: Notre Coeur saigne à la pensée que nous ne pourrons plus jouir de la compagnie de Manmi Lise. Mais que le Seigneur nous console! La vie sur terre, tout importante qu’elle soit, n’est pas permanente. C’est un temps qui nous conduit vers notre véritable destinée. Saint Paul nous rappelle, qu’au fond, la mort est de loin “la meilleure chose.” C’est comme la remise du diplome à la fin des études, ce que la langue anglaise appelle la “Graduation.” Si d’un coté,nous essuyons nos larmes, d’un autre coté en raison de notre foi dans la PROMESSE, nous rendons grace à Dieu. Merci Seigneur pour cette dame que nous avons croisée sur nos Chemins! Merci pour l’exemple qu’elle a donné! Merci pour l’héritage de foi et d’amour qu’elle a passé à ses enfants, sa famille élargie et à tous ceux qui l’ont connue. Qu’elle connaisse maintenant la joie de la VISION.

Qu’elle ait la joie de rejoindre son mari et ce fils qui l’ont précédée. Là où elle est maintenant, elle n’aura pas besoin de soleil car le Seigneur lui-mème sera sa lumière. A la droite du Seigneur qu’elle jouisse à jamais de la plénitude de la joie. Le temporel débouche sur l’éternel. A bientòt chère Manmie Lise!

 

 

Manmie Lise aimait la lecture, la mode, la bonne conversation. Elle aimait son Dieu, son mari, ses enfants, petits-enfants et son Église. Elle a adopté Monsieur Marco Laurenceau, son neveu qui s’est donné sans réserve à son service pendant 3 ans, à lui prodiguer les soins nécessaires avec amour jusqu’à dernier moment. Elle a donc légué Marco comme frère à ses enfants.

 

Un service est planifié à Queens, New York où les dispositions florales seront acceptées. La date et l’heure du service seront publiées bientôt. Les cartes de sympathie et notes personnelles pour la famille peuvent être envoyées à l’adresse suivante :

 

La Famille de Lise Laurenceau Marc

C/O Dr. Linda Marc-Clérismé

190-15 90 Avenue

Hollis, NY 11423

 

Enfin, nous demandons au Seigneur d’accueillir la regrettée Lise Laurenceau Marc dans son paradis.

 

Brother Tob

Pour Le Centre National

 

Goodbye Ms. Lise Marc

 

May 7, 1930 – June 2, 2020

https://youtu.be/GpfUgwcmQ0s

 

 

Mrs. Lise Marc (born Laurenceau) returned to the Father’s house on Tuesday, June 2, 2020 at the age of 90. The late Mother Lise is a student of the first promotion of the Pastoral College and she was always proud of her Catholic faith. I have to mention that she was among the pioneers of the Charismatic Renewal Council of Overseas Haitian Catholics, and was also one of the members of the Charismatic Renewal Council for several years. Mrs. Lise Marc was a very happy servant in the Lord’s vineyard.

Mother Lise was very involved in the National Center of the Haitian Apostolate. She was among the architects of the grand Gala Evening at the Episcopal elevation of The Most Reverend Guy Sansaricq as Auxiliary Bishop of the Diocese of Brooklyn-Queens. She organized a fundraiser for 25 years for the National Center of the Haitian Apostolate on the occasion of Christmas. For many participants this fundraising evening is always a great first class event. Bishop Guy Sansaricq has always expressed his deep gratitude to Mrs. Lise Marc for this gesture of solidarity towards the National Center of the Haitian Apostolate.

 

Mother Lise was the first Haitian female student who attended Lycée Petion in Haiti. After her classical studies in Haiti she went to study Nursing at Misericordia College in Montreal, Quebec, then she left Canada to come and settle in the United States. She completed her nursing studies in the United States. She worked as a nurse administrator managing a health center in New York City with 20,000 patients until retirement age.

 

Mother Lise was among the speakers of the 31st convention of the National Center of the Haitian Apostolate in the Archdiocese of Boston in June 2015. I always enjoyed hearing Mother Lise. She had very good diction having been well trained in languages at school. Click on this link to listen to Lise Marc: https://youtu.be/IdpDuM-HV0o

 

Mother Lise was a woman of great faith, very pious and who remained faithful to the man of her life the late Dr Gerard Marc who returned to the Father’s house after 54 years of marriage. From this union the Marc couple had 3 children (Gene, Patrick and Linda), 4 grandchildren and 1 great-grand daughter. The families include: Gene Bernard Marc and his wife Margaret Alexandre Marc. The daughter of Gene and her family: Nicole Marc-Campbell (grand-daughter), Jeremy Campbell (spouse), Olivia (grand-daughter) and Diane Jackson Marc (mother of Nicole). Her late son, Patrick Jude Marc, her grandson Philip Patrick Marc and Kim Marc-Henderson (mother of Philip). The family of Dr. Linda Marc-Clérismé, her late son-in-law Jean Rénad Clérismé, PhD and their twin sons George-Rénald Clérismé and Xavier-Rénald Clérismé. Mother Lise was always proud of her lovely husband, the late Dr Gerard Marc who was an agronomist by training and the author of several books. Dr Marc completed his studies at the Institute of Agriculture in Oka, University of Montreal. He was always with his lovely wife, Mother Lise wherever she went.

 

In addition, the late Lise Marc was a member of the Pastoral Team and Assistant Coordinator of the Souffle Nouveau group in the parish of the Sacre Coeur where she organized spiritual training sessions. She was among the very active members of this parish. She supported a ministry in a rural area in Haiti where she brought considerable support to several couples preparing for the sacrament of marriage.

 

 

Bishop Guy Sansaricq extends his sincere condolences to the children and family of the late Lise Marc in these words” I share your deep grief at the departure from this world of such a lovely person, who was your mother or a close relative. My heart goes out to you. At the same time I pray that you receive a special grace of consolation. Death as you know is on everybody’s path. Life on earth, although most important, is not our final destiny. A enjoyable future has been prepared for those who embrace the COVENANT. Mother Lise was obviously one who lived by faith and love. Her concern for her neighbor translated in dedicated activities of charities. Our prayers of thanksgiving escort her to the throne of glory where a place has been reserved for her. She has now found what she longed for all her life!

 

 

Dear Children and relatives, be assured of our love for you and our prayers!

 

 

Finally, the late Lise loved reading, fashion, good conversation. She loved her God, her husband, her children, grandchildren and her Church. She adopted Mr. Marco Laurenceau, her nephew who gave himself wholeheartedly to his service, to provide her with the necessary care with love for a period of 3 years until her final moment. So she has bequeathed Marco as a brother to her children.

 

A service is being planned in Queens, New York where floral arrangements will be accepted. The date and time of the service will be published shortly. Sympathy cards and personal notes for the family can be sent to the following address:

 

Family of Lise Laurenceau Marc

C/O Dr. Linda Marc-Clérismé

190-15 90 Avenue

Hollis, NY 11423

 

 

 

We ask the Lord to welcome the Regretted Lise Marc into his paradise!

Brother Tob

For The National Center

 

DE LA PENTECÔTE A LA TRINITÉ – UNE SEMAINE CHARGÉE D’ÉVÉNEMENTS INSOLITES

 

Monseigneur Pierre André Pierre

Samedi 6 juin 2020

Il y a une semaine, Pentecôte nous rappelait la « fête des Semaines », des cinquante jours de l’Alliance, du don de la Loi, en même temps que le don de l’Esprit Saint, la naissance de l’Eglise et la mission des apôtres et des chrétiens prenant le relais du Maître, qui les investit de son pouvoir.

DIMANCHE DE LA TRINITE

A une semaine d’intervalle, la Trinité vient nous dévoiler l’identité de Dieu. « La grâce de Jésus-Christ notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père et la communion de l’Esprit-Saint soient toujours avec vous tous. » 3 Co 13,13.  La belle formule trinitaire d’origine probablement liturgique, comme on le retrouve aussi dans l’évangile de Mt 29,19, attribue des rôles ou des fonctions différentes à chacune des trois personnes en Dieu.

La liturgie de la Parole, en ce dimanche de la Trinité nous reporte d’abord au désert dans le Sinaï, avec Moïse, après le don de la loi, pour rencontrer Dieu et l’écouter nous dire son nom (Ex 34,4-6.8-9) : « Il est le Seigneur, le Dieu de tendresse et de miséricorde, lent à la colère, plein d’amour et de vérité. » Puis dans l’évangile, saint Jean fait l’exposé condensé dans un verset de tout le contenu du mystère du salut de l’humanité. « Dieu a tant aimé l’humanité qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais obtienne la vie éternelle » (Jean 3,16).

Dans le premier cas, on peut constater que la révélation du nom de Dieu, vient après l’œuvre d’amour qu’Il réalise en faveur de l’homme. C’est après avoir libéré son peuple, dont il a vu la misère au cours de son esclavage en Egypte, quatre fois centenaire, et l’avoir emmené dans le désert pour parler à son cœur, que Dieu lui dit qui Il est. Il pouvait déjà reconnaître cette définition de Dieu dans ses actions antérieures. Dieu a agi en sa faveur avant de lui de parler. Le geste d’engagement et de libération, pour répondre au besoin de son peuple, a précédé le don de la Loi, pour garantir la relation d’amour entre Dieu et ce peuple qu’il a délivré « à maintes fortes et à bras étendu. » Ps 136,12 Eze

Dans le cas de la nouvelle alliance, Jean affirme et explique l’amour de Dieu par le résultat de la mort et de la résurrection de Jésus en faveur de l’homme, lui procurant ainsi le salut, la vie éternelle, la vie de Dieu.

Dans un cas comme dans l’autre, l’amour a fait le premier. On ne peut comprendre qui est Dieu, un Dieu d’amour, un Dieu sauveur, qu’en se référant à son œuvre de salut pour l’homme.

LES EVENEMENTS INSOLITES DE LA SEMAINE

  • Le Concert la Pentecôte et de la fête des Mères du dimanche 31 mai 2020 :

Concert Solidarité avec Haïti contre le Coronavirus COVID-19.

Pour répondre au défi de la pandémie du Coronavirus Covid-19 qui frappe maintenant Haïti et particulièrement la commune de Delmas, une idée lancée au début du mois de mai par un jeune de la Chapelle Saint François de Sales de Delmas, Haïti, a vite fait son chemin. Réaliser un Concert de Solidarité avec Haïti contre le Coronavirus. L’objectif principal est de Sensibiliser la population sur la réalité du COVID-19, pour l’inciter à se protéger en observant les règles en vigueur ; mais en même temps, faire une collecte de fonds, pour produire des masques au profit des gens les plus vulnérables de la communauté. Tout ceci devait permettre la création de la plateforme CSFS pour supporter les activités culturelles, éducatives, sociales et religieuses de la Chapelle Saint François de Sales de Delmas.

 

La communauté s’est mise debout. En trois semaines, les bases furent créées, les contacts établis, les artistes nationaux et internationaux mobilisés, les structures mises en place et la relation publique déployée à travers les médias sociaux. Avec le concours d’éminents producteurs d’Haïti et le support logistique additionnel fourni par Haiti Relief Effort, une solide organisation de la communauté haïtienne de New-York, le Concert de Solidarité avec Haïti fut lancé sur la plateforme de CHOKARELLA, le dimanche 31 mai 2020. C’était le Concert de la Pentecôte et de la fête des Mères. A l’heure actuelle, la communauté entre dans la phase de production de masques. Il y a encore lieu de contribuer à ce mouvement de solidarité. Les remerciements ne seront jamais suffisants à l’adresse de tous qui ont permis la réalisation de cet exploit artistique.

Clicquer sur ce lien pour lire le reste:

https://drive.google.com/file/d/1VNrcmQWk407ElvGDSYMYbIRxSECmAvGp/view?usp=sharing

 

 

 

Haitian Priests of six countries

 

 

On Friday June 5th, we were able to have a zoom meeting with Haitian priests working in six different countries.  These priests knew each other form their seminary days and were overjoyed to speak to one

Another. They were two of them in Rome and one of them is Vicar General of the Montfortian missionaries at the Eternal City One in Ottawa Canada, one in Nassau, Bahamas, and Monsignor . Andre Pierre presently in NY also participated in the interview.

We cannot forget the priest in Martinique. Telé Solidarité arranged for this meeting in view of our global ministry. The Church is one yet diversified. We must constantly inspire one another, encourage one another and share our experiences. This was a most joy-filled moment that we will share with you viewers in one of our future emissions.

Recently we have had a number of these international interviews. The Church is a BODY, the BODY of Christ. No one should work in isolation. We are planning others.  We are one in Christ. Click on  this link to hear their talk show: https://youtu.be/PoEhfJKACks

 

 Prêtres Haitiens de 6 pays

 

 

Le Vendredi 5 Juin, nous avons eu la joie à Tele Solidarite de rencontrer par Zoom des prêtres Haitiens travaillant dans differents pays tels que Rome en Italie où se trouvent deux de nos prètres, l’un d’entre eux est vicaire General des missionnairess  Montfortains à la cite Eternelle  Ottawa, Canada où nous avons eu la joie de parler à l’un des notres qui est curé de 4 paroisses et qui s’occupe pastoralement de la communauté Haitienne demeurant dans cette capitale. Nous avons également rencontré un Père seculier remplissant son ministère à Nassau Bahamas.. Le prètre a Martinique nous a apporté beaucoup d’informations neuves.  Nous allons continuer de rencontrer d’autres prètres au service des Haitiens émigré dans d’autres pays car l”Eglise est UNE. Nous devons ètre au courant de tout ce qui se passe partout dans le monde et prier les uns pour les autres, nous encourager les uns les autres et batir l’Eglise à l’intérieur de laquelle nous ne formons qu’un Corps, le Corps du Christ. Bannissons tout repliement sur soi. L’unanimité de notre témoignage est une proclamation évangélique!  Clicquer sur ce lien pour entendre cette emission:  https://youtu.be/PoEhfJKACks

+ Guy Sansaricq

 

 

 

Martinique:  Un Prêtre Haitien de la Congrégation des Pères du saint Esprit , Supérieur General des Pères Spiritains à la Martinique.

 

Le Père Joseph Perald Remy est  Superieur General des Pères du Saint Esprit à la Martinique.    Le Père Remy est originaire de la ville de Dondon du Departement du Nord-Haiti. Il a été ordonné prêtre le 12 Juillet 2003 à la Cathedrale de Port-au-Prince

 

Après son ordination  sacerdotale il a exercé son ministère  pendant 11 ans au petit seminaire collège Saint Martial. Il a fait l’histoire en devenant le premier superieur general de race noire  à la Martinique après plus que 2 siècles d’histoire  de la congrégation des Pères  du Saint Esprit

 

J’ai eu une courte conversation au Telephone avec Le Père Remy. Il me fit savoir qu’il y a une communauté Haitienne à la Martinique et plusieurs prêtres Haitiens y exercent leur ministère. Il est aussi Curé de la paroisse St Christophe au diocèse de la Martinique et il est  aussi  membre du conseil Episcopal et Prebisteral du diocèse de la Martinique.

Il etait parmi les panelistes de la dernière emission Religion et Société de la radio Telé Solidarité. Bishop Guy Sansaricq souhaite du succès  au père Remy dans son ministère  à la Martinique!

Brother Tob

Martinique: A Haitian Priest of the Congregation of the Fathers of the Holy Spirit, Superior General of the Spiritan Fathers in Martinique.

Father Joseph Perald Remy is Superior General of the Fathers of the Holy Spirit in Martinique. Father Remy is a native of  the city of Dondon in the Department of Nord-Haiti. He was ordained a priest on July 12, 2003 at the Cathedral of Port-au-Prince

 

After his priestly ordination he exercised his ministry for 11 years at the Petit Seminaire College Saint Martial.. He made history by becoming the first black superior in Martinique after more than 2 centuries of history of the congregation of the Fathers of the Holy Spirit.

 

I had a short telephone conversation with Father Remy. He let me know that there is a Haitian community in Martinique and several Haitian priests exercise their ministry in Martinique. He is also Pastor of the parish of St Christophe in the Diocese of Martinique and he is also a member of the Episcopal and Prebisteral Council of the Diocese of Martinique.

He was among the panelists for the latest Religion and Society program on  Radio Telé Solidarité radio. Bishop Guy Sansaricq wishes Father Remy success in his ministry in Martinique

Brother Tob

 

Haiti -Congregation des Filles de Marie:   Joyeux Anniversaire  Soeur Lucie Sanon FDM

 

 

Le 10 Juin sera l’anniversaire de naissance de Soeur Lucie Sanon, la Superieure Generale de la congrégation des Filles de Marie. Sr Lucie est un don de Dieu pour la Congrégation des Filles de Marie et pour l’église Catholique d’Haiti.

Soeur Lucie est  une ancienne étudiante de la prestigieuse université  Catholique FordHam de l’etat de New York.  Àprès ses études universitaires à FordHam elle a jugé bon de retourner en Haiti. Elle aurait pu rester aux États Unis après ses études mais elle a decidé de retourner  en Haiti  pour aller apporter sa contribution à notre chère mère Haiti qui continue à vivre des moments difficiles  Sr Lucie est très fière de ses origines Haitiennes  et elle a toujours démontré son grand amour pour son Église et pour sa congrégation les Filles de Marie.

 

Soeur Lucie est à son 2ème mandat  comme superieure generale de sa congrégation. Bien sùr après le tremblement de terre de 2010 en Haiti  la  congrégation des Filles de Marie a subi beaucoup de pertes en vies humaines et en materiel.  On sait que ces valeureuses soeurs continuent  à sillonner Haiti pour accompagner les jeunes d’Haiti au niveau de l’education. Nous encourageons tous les amis du Centre national de l’Apostolat Haitien à supporter le ministère des Soeurs de la Congregation des filles de Marie en Haiti.

Bishop Guy Sansaricq souhaite un Joyeux Anniversaire de naissance à Soeur Lucie en ces mots:

 

Bonne Fète, chère Soeur Lucie.

Que le Seigneur continue à vous combler de ses graces de choix! Vous remplissez un ministère très important dans votre communauté comme dans l’Eglise

Entière. Tous ceux qui vous connaissent vous tiennent en très grande estime. Que le Seigneur déverse sur vous tous les dons du St-Esprit! Que de nombreuses jeunes filles recoivent l’appel de joindre votre communauté pour que les FILLES DE MARIE étendent leur ministère avec plus d’ampleur et de ferveur!

Nos prières vous accompagnent en ce jour qui rappelle votre entrée dans le monde!

 

Nous demandons au peuple de Dieu de prier pour la Soeur Lucie en cette heureuse occasion!

Brother Tob

 

Haiti -Congregation of the Daughters of Mary: Happy Birthday Sister Lucie Sanon FDM

 

June 10 will be the birthday of Sister Lucie Sanon, the Superior General of the Congregation of the Daughters of Mary. Sr. Lucy is a gift from God for the Congregation of the Daughters of Mary and for the Catholic Church in Haiti.

Sister Lucy is a former student of the prestigious FordHam Catholic University of New York. After her university studies at FordHam she saw fit to return to Haiti. She could have stayed in the United States after her studies but she decided to return to Haiti to go and make her contribution to our dear mother Haiti who continues to go through difficult times. Sr Lucie is very proud of her Haitian origins and she has always demonstrated her great love for her Church and for her congregation the Daughters of Mary.

 

Sister Lucie is at her 2nd mandate as superior general of her congregation. Of course after the 2010 earthquake in Haiti the Congregation of the Daughters of Mary in Haiti suffered a lot of losses of human life and material. We know that these valiant sisters continue to roam Haiti to support young people in Haiti in the area of education. We encourage all friends of the National Center of the Haitian Apostolate to support the ministry of the Sisters of the Congregation of the Daughters of Mary in Haiti

We exhort the people of God to pray for Sister Lucy on this happy occasion!

Brother Tob

 

Les Familles Eugène et Pericles sont en deuil

 

Bon Voyage Marie Rose Eugène Pericles

 Mme Marie  Rose E. Pericles  est retournée à la maison du Père le Vendredi 5 juin 2020. Elle  est fondatrice de l’ecole aux jours  Heureux  de La Croix Des Bouquets  et depuis la mort de son regretté Père Genus Eugène , elle dirigeait les Pompes Funèbres  Genus Eugene à la Croix -des-Bouquets.

 Marie Rose  E. Pericles est la femme  du regretté   Jacquelin Pericles, ancien directeur du Lycée de la Croix des-Bouquets et l’école Aux Jours  Heureux de la Croix-Des-Bouquets.  De cet union  le couple  Pericles a  eu 3 enfants: Jacquelin Pericles JR, Corine Pericles et Joseph Edouard Pericles . Marie Rose E. Pericles  est connue comme une femme genereuse et spirituelle.

Bishop Guy Sansaricq en communion avec le personnel du bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien presente ses  sincères Condoleances aux enfants de Mme Marie Rose Pericles , les frères et Soeurs de la Regrettée  Marie  Rose Pericles  aux autres  membres et amis de la famille de madame Marie Rose E. Pericles

Que le Seigneur accueille sa servante  Marie Rose. E. Pericles dans son paradis

Brother Tob

 

The Eugène and Pericles families are in mourning

 

Have a Wonderful Trip Mrs  Marie Rose Eugène Pericles

 Mrs. Marie Rose E. Pericles returned to the Father’s house on Friday June 5, 2020. She is the founder of the school Aux Jours Heureux  of La Croix Des Bouquets and since the death of her late Father Genus Eugène, she led  the Funeral Home  Genus Eugene in  Croix-des-Bouquets.

 Marie Rose E. Pericles is the wife of the late Jacquelin Pericles, former director of the Lycée de la Croix des-Bouquets and the Aux Jours Heureux school of the Croix-Des-Bouquets. From this union the couple Pericles had 3 children: Jacquelin Pericles JR, Corine Pericles and Joseph Edouard Pericles. Marie Rose E. Pericles is known as a generous and spiritual woman.

Bishop Guy Sansaricq in communion with the staff of the Weekly bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate presents his sincere Condolences to the children of Mrs. Marie Rose Pericles, the brothers and sisters of the Regretted Marie Rose Pericles to the other members and friends of the family. Mrs. Marie Rose E. Pericles

May the Lord welcome his servant Marie Rose. E. Pericles in his paradise

Brother Tob

 

Carte sur Table , la nouvelle emission de la Radio Telé Solidarité

 

La Radio Telé Solidarité continue à avancer dans la bonne direction. Sous peu nous aurons une nouvelle emission avec Madame Erlange Elisme  et Madame Tamara Noel. Cette émission aura pour titre  Carte sur table.

Mme  Elismé a deja 28 ans comme travailleuse sociale.  Elle a sa maitrise comme Travailleuse Sociale  et est candidate pour un doctorat en Sciences Humaines.  Tamara a deja 21 ans comme social  Worker.  Tamara est bien preparée  et elle aime vraiment sa communauté et veut apporter sa collaboration au succès de la Communauté Haitienne aux Etats-Unis.

 

Dans leur entretien elles nous firent savoir les raisons qui les ont motivées à etudier les sciences humaines. L’etude des Sciences Humaines est très vaste c’est ce qui explique qu’une travailleuse sociale doit avoir au moins une maitrise pour être reconnue comme professionnelle.

Elles ont beaucoup insisté que  leur emission  sera une emission d’information et d’education. Le Social Work est comme un ministère et est  une très bonne profession.

Enfin nous souhaitons à Erlange et Tamara la plus cordiale Bienvenue à la radio Telé Solidarité. Clicquer sur ce lien pour entendre leur entretien: https://youtu.be/JdIhM0WmywA

Brother Tob

 

Carte sur Table, the new talk show of  Radio Telé Solidarité

 

Radio Telé Solidarité continues to move ahead in the right direction. Shortly we will have a new talk show with Mrs Erlange Elisme and Mrs. Tamara Noel, a talk show to be titled Carte sur table

Ms. Elismé has already 28 years as a social worker. She has her master’s degree as a Social Worker and is a candidate for a doctorate in Human Sciences and Tamara has  already 21 years as a social worker. Tamara is well prepared and she really loves her community and wants to share her knowledge with the Haitian Community.

 

In their interview they let us know the reasons that motivated them to study human sciences. The study of Human Sciences is very broad, which is why a social worker must have at least a master’s degree to be recognized as a professional.

They insisted a lot that their talk show  will be a talk show of information and education. Social Work is like a ministry but is also a very good profession

Finally we wish Erlange and Tamara the most cordial Welcome to Telé Solidarité radio. Click on this link to hear their interview: https://youtu.be/JdIhM0WmywA

 

Brother Tob

 

 

Canada: Trudeau manifeste son soutien aux militants anti-racisme, genou à terre

 

 

 

 

Le Premier ministre canadien genou à terre en soutien des manifestations anti-racisme et en hommage à George Floyd. REUTERS/Blair Gable TPX IMAGES OF THE DAY

Texte par :

RFI

 

Suivre

Le Premier ministre du Canada a participé vendredi 5 juin à une manifestation à Ottawa en soutien aux sympathisants de George Floyd et des manifestants qui dénoncent la violence policière. La position de Justin Trudeau semble être plus ferme envers la position de l’administration Trump qu’au début de la semaine.

Publicité

 

Avec notre correspondante à Montréal, Pascale Guéricolas

L’image est forte. Justin Trudeau, un genou à terre, masque noir sur le visage, entouré des manifestants dénonçant la violence et la brutalité policière. Même s’il n’a pas pris la parole au rassemblement qui se déroulait devant le parlement canadien, les gestes du Premier ministre canadien parlaient pour lui. Il a ainsi applaudi avec les autres participants lorsque qu’un des leaders présents a lancé qu’il fallait choisir son camp, le racisme ou l’anti-racisme.

Cette attitude favorable aux manifestants dénonçant le meurtre de George Floyd constitue une rupture avec son silence du début de la semaine. Interrogé en conférence de presse sur la réaction du président américain par rapport aux manifestations actuelles, Justin Trudeau n’avait pas dit un mot pendant 21 interminables secondes. Comme s’il ne pouvait pas risquer de condamner la position de Donald Trump.

 

Dans ses discours, le Premier ministre canadien reconnaît que les relations avec la police doivent aussi s’améliorer dans son propre pays. Ainsi, un extrait vidéo a été diffusé il y a quelques jours montrant un agent frappant un Inuit, au Nunavut avec la portière d’un véhicule en marche avant de l’arrêter.

 

 

A strong believer in Christ the Healer.

Christian Augustin 3/17/33 – 5/31/2020

Georgette Augustin 2/19/36 – 4/17/2020

Group Louange of Saint Matthew’s parish and the Haitian Catholic Charismatic Renewal Ministry of Boston Massachusetts say adieu to our beloved brother Christian Augustin, died on May 31, 2020.  Devoted member of the Haitian CRM of Boston, Brother Christian was a member of Groupe Louange support committee, Groupe des Hommes, and had made himself available twenty-four hours a day, seven days a week, to many of God’s children in need of inner healing and spiritual guidance.  Many have stories about the spiritual father figure our beloved brother represented in their lives, especially during their trialed life moments.  God had granted Brother Christian with many charisms and through his gifts of prophecy and healing, many have witnessed God’s prowess strengthening their faith and inciting a response to their call to holiness.  Brother Christian’s passing left us all weary as we just said our last goodbyes on April 17, 2020 to Sister Georgette Augustin, his wife of 60 years. The Haitian community prays for strength and consolation for Brother Christian and Sister Georgette’s children, grandchildren, families, and friends.  Guided by the Holy Spirit of God, we dare to continue our evangelical journey with unending songs of praises in our hearts for His many miracles operated through Brother Christian’s healing ministry.  Rest In Peace Brother Christian.  Your wisdom and compassion to all who are suffering will be greatly missed.
Until we meet again in God’s Glory,

Groupe Louange.

 

Potomac Falls High School coach and teacher Stephane Longchamp leads a vigil of more than 460 people through his community on Wednesday, June 3. [Emi Tsuyuki]

Sterling Vigil Draws Nearly 500 People

2020-06-05 Renss Greene 0 Comments

A candlelight vigil arranged on only two days’ notice in Sterling brought out close to 500 people on Wednesday, as mourning and protests around racial inequality and violence have continued across Loudoun and the country.

The vigil was organized by Stephane Longchamp, a coach and teacher at Potomac Falls High School, and his wife Bronwyn. According to Supervisor Koran T. Saines (D-Sterling), there more than 460 people estimated to be in attendance.

The vigil began with a social media post by Stephane—he is black, Bronwyn is white—with his thoughts after seeing the video of Amy Cooper, a woman in New York who called police on a black man who was birdwatching in a park after he asked her to leash her dog. The video became emblematic of white privilege and unequal policing in the days that followed—until video emerged of another incident on the same day in which George Floyd, a black man, was killed by a police officer kneeling on his neck in Minneapolis.

“Watching the Amy Cooper video, and watching her reaction and watching how she felt like she could tap into a privilege that would kind of allow her to put this man in harm’s way, it kind of brought back up some of those things that I had been feeling,” Stephane said. Despite his positions—coach, teacher, father—that have made him well-known in the community, he said he worries.

“People know me, so even people who don’t know me personally, they see me, and being 6’3” I kind of stand out,” Stephane said. “So, there was just a notion, a feeling that despite all that, there are people who only see me, or when they see me, the first thing they see is that I’m black.”

And he worried about what could happen if somebody sees him and get uncomfortable.

“If somebody sees me and thinks I don’t belong in either in my neighborhood or I don’t belong in their neighborhood or in this community, if somebody feels that I’m out of place, that could escalate, and there’s no telling what the ramifications could be,” Stephane said.

The couple began spreading the word about a vigil on Facebook and through word of mouth—but Bronwyn said the turnout was beyond anything they expected. Although they started just by sharing their plans for the vigil among their friends, Bronwyn said, “there were faces I’ve never seen before.”

“For me, as the white person, the one to show solidarity, it meant the world, because it shows me there are people in our community who are at least, at a minimum, willing to stand in solidarity,” Bronwyn said.

A crowd of more than 460 gathers for a vigil in Sterling on Wednesday, June 3. [Bronwyn Longchamp]

The vigil began at a bus stop at the intersection of Palisades Parkway that last year was vandalized with swastikas. From there, they proceeded to the nearby Stephen Frazier Community Center, or “The Stone House,” a popular gathering spot with a pools and sports. It was a symbolic route.

“We wanted to start at a place where we were specifically saying no to racism, bigotry and hatred, but end in a place that was a centralized community area, and where we could all come together, and I think that was really the gist of the message,” Stephane said.

Having seen protests in other areas get violent time and again, the Longchamps worried about their own vigil. But the vigil, like other protest in Loudoun, stayed peaceful. Sheriff’s Office deputies and Sheriff Michael L. Chapman showed up to escort the participants along their walk.

“I am thankful and proud of Loudoun County Sheriff’s Office’s response to what we were doing, and I appreciate their support as we exercised our First Amendment rights,” Bronwyn said.

“Despite seeing those things on TV, people still came out, because they thought it was more important to lend their voice, to show themselves, and people realize that this was more than a social media movement,” Stephane said. “They have to get from behind their keyboards and show that they are ready to do the work.”

That work, Stephane said, includes listening, being uncomfortable, staying engaged, and voting.

“We have to listen to each other, and sometimes listening means that you don’t have a response,” Stephane said. “Listening means that people have to be ready to be uncomfortable.” He said sometimes, as a man, “I have to be okay with being uncomfortable if my wife is sharing an experience.”

He said all people have to use their voices against racism and bigotry. And: “I’m not going to tell you who to vote for, but you’ve got to be part of the process. That is a right and a privilege that you have, and you have to be part of the process. If you’re in there and you’re voting, that tells me that you take this seriously.”

Additional events are scheduled across Loudoun over the weekend. Demonstrations are scheduled at the corner of Rt. 7 and City Center Boulevard in Sterling this afternoon at 5 p.m., in Sterling and Leesburg at 2 p.m. Saturday, and on Main Street in Purcellville at 3 p.m. Saturday.

“I don’t know what’s the longer term, what’s next per se, but it has stirred,” Stephane said. “We’ve got some kind of motion going.”

rgreene@loudounnow.com

 

 

Dear Member Family and Friends of AMHE,

It is with great sadness that we must share with you the passing of Dr. Ducarmel Augustin’s beloved sister, Anne Marie Berthe Augustin.   She passed away on Sunday, May 31, 2020, at the family residence Canape Vert, Haiti.

On Behalf of the AMHE Leadership and membership, I would like to present Dr. Ducarmel Augustin, our most sincere condolences and expression of courage.

Anne Marie Berthe was a Career employee at the Ministry of Foreign Affairs where she distinguished herself as a dedicated, honest, respected employee of the Ministry for over fifty years.  In 2015, Anne Marie Berthe received special mention for her 52 years of loyal and good services to the Ministry of Foreign Affairs.

                           

We can say that Mrs. Anne Marie Berthe Augustin belongs to a breed of civil servants that Haiti would need more of.  Her passing brings great sadness to the Augustin family and will certainly leave a void at the Ministry of Foreign Affairs of her country that she serve so well.

The funerals of Anne Marie Berthe Augustin will be held this Saturday, June  6, 2020, at the Parc du Souvenir at 11.  Zoom info will follow.

Sincerely,

J. Pierre Paul Cadet, MD
President, AMHE

Journée de l’environnement : « Tout dépend de nous, si nous le voulons vraiment »

Message du pape au président colombien

juin 05, 2020 15:56Anne KurianPape François

« Tout dépend de nous, si nous le voulons vraiment », a affirmé le pape François à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, ce 5 juin 2020.

Dans un message au président de la Colombie, pays organisateur de la journée cette année, le pape souligne que « nous ne pouvons pas rester silencieux devant l’indignation lorsque nous réalisons le prix de la destruction et de l’exploitation de l’écosystème ».

« Ce n’est pas le moment de continuer en détournant le regard, indifférent aux signes de violation et de pillage de notre planète par l’avidité du profit, très souvent au nom du progrès », ajoute-t-il : « nous avons la chance de pouvoir changer de cap, de nous engager pour un monde meilleur, plus sain, et de le transmettre aux générations futures ».

Le pape François a ensuite posté ce tweet, en l’Année de Laudato si’: « Tout est lié: le soin authentique de notre vie même et de nos relations avec la nature est inséparable de la fraternité, de la justice et de la fidélité envers les autres. #LaudatoSi #WorldEnvironmentDay »

Message du pape François

Son Excellence
Iván Duque Marquez
Président de la République de Colombie,

Je suis heureux de vous saluer, ainsi que les organisateurs et les participants de la Journée mondiale de l’environnement, qui aurait dû avoir lieu cette année physiquement à Bogotá, mais qui sera virtuelle à cause de la pandémie de Covid-19. Cette situation de défi nous rappelle que devant l’adversité,de nouvelles voies s’ouvrent afin que nous soyons unis comme une grande famille humaine.

La protection de l’environnement et le respect pour la biodiversité de la planète sont des questions qui nous affectent tous. Nous ne pouvons pas prétendre être en bonne santé dans un monde malade. Les blessures infligées à notre mère la terre sont des blessures qui saignent en nous. Prendre soin des écosystèmes demande de regarder l’avenir. Un avenir qui ne soit pas concerné seulement par le moment immédiat ou qui ne cherche pas un profit rapide et facile, mais plutôt qui soit concerné par la vie et qui recherche sa préservation pour le bénéfice de tous.

Notre attitude par rapport à l’état présent de notre planète devrait en effet nous rendre préoccupés et témoins de la gravité de la situation. Nous ne pouvons pas rester silencieux devant l’indignation lorsque nous réalisons le prix de la destruction et de l’exploitation de l’écosystème. Ce n’est pas le moment de continuer en détournant le regard, indifférent aux signes de violation et de pillage de notre planète par l’avidité du profit, très souvent au nom du progrès. Nous avons la chance de pouvoir changer de cap, de nous engager pour un monde meilleur, plus sain, et de le transmettre aux générations futures.

Tout dépend de nous, si nous le voulons vraiment.

Nous avons célébré récemment le 5e anniversaire de la lettre encyclique Laudato Si’, qui a attiré l’attention sur le cri que la mère terre fait monter vers nous. Je vous invite tous aussi à participer à l’Année spéciale que j’ai annoncée pour mettre en lumière ce document et, ensemble, pour devenir plus engagé pour le soin et la protection de notre maison commune, et de nos frères et sœurs les plus vulnérables et les plus marginalisés en société.

Je vous encourage dans cette tache qui est devant vous. J’espère que vos délibérations et vos conclusions favoriseront la construction d’un monde et d’une société plus humaine, où nous avons tous une place et que personne n’est écarté.

Je vous demande, s’il vous plaît, de prier pour moi. Que Jésus vous bénisse et que la Bienheureuse Vierge Marie vous protège.

Du Vatican, 5 juin 2020
FRANÇOIS

Les États-Unis s’attendent à des rassemblements massifs contre les inégalités raciales et les brutalités policières samedi 6 juin. Une nouvelle cérémonie aura également lieu à la mémoire de George Floyd. Sa mort lors de son arrestation a déclenché un mouvement historique de protestation qui se propage dans le monde entier.

Publicité

 

« Ma peau ne devrait pas être synonyme de la peine capitale ! », « La vie des aborigènes compte » ou encore « Tolérer le racisme c’est du racisme »… À Sydney, Brisbane, Melbourne et bien d’autres villes australiennes, des dizaines de milliers de manifestants sont descendus dans la rue pour protester contre les inégalités raciales. À Sydney, au moins 20 000 personnes ont manifesté selon les estimations. Des défilés en hommage à George Floyd dénoncaient également les injustices dont sont victimes les Aborigènes d’Australie. Ces 30 dernières années, plus de 400 d’entre eux sont morts en détention et aujourd’hui un tiers des prisonniers australiens sont membres de la communauté des autochtones, alors qu’ils ne représentent que 3% de la population nationale.

« Je ne vais pas me laisser réduire au silence. Je me bats donc contre des violences policières, les décès en détention et la torture subie par des membres de la communauté aborigène. Le fait que nous devons encore manifester, c’est bien la preuve que le racisme existe toujours. Nous avons peur, nous nous sentons honteux, ce qui ne devrait pas être le cas », raconte à ABC Sheney Donovan, une jeune femme autochtone qui a manifesté à Sydney.

À écouter : Washington d’ici – [Podcast original] Mort de George Floyd: l’Amérique s’embrase

À Tokyo, les manifestants ont défilé non seulement en soutien au mouvement « Black Lives Matter » (la vie des Noirs compte) mais aussi pour dénoncer le traitement d’un Kurde affirmant avoir été brutalisé et plaqué au sol par la police lors de son arrestation. Plusieurs dizaines de Sud-Coréens et de résidents étrangers se sont rassemblés à Séoul. Certains portaient des masques noirs sur lesquels était inscrit en coréen « Je ne peux pas respirer », reprenant ainsi les derniers mots prononcés à plusieurs reprises par George Floyd alors qu’il était plaqué au sol.

 

Le peuple du monde entier mobilisé

En France également des appels à manifester contre les violences policières ont été lancés pour ce samedi devant l’ambassade des États-Unis toute proche de l’Élysée et sur l’Esplanade du Champ de Mars, près de la Tour Eiffel, à Paris. La préfecture de police a interdit ces rassemblements en raison de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus, mais aussi en raison des incidents survenus mardi 2 juin dans le nord de la capitale lors d’une manifestation à la mémoire d’Adama Traoré, un jeune homme noir de 24 ans mort en 2016 dans des conditions controversées lors d’une opération de police que ses proches comparent au décès de George Floyd.

►À lire: Assa Traoré: « Tant qu’on n’aura pas de justice, on ne s’arrêtera pas »

Au Royaume-Uni, un rassemblement est prévu devant le Parlement à Londres, puis face à l’ambassade des États-Unis dimanche, le gouvernement a demandé aux Britanniques de s’abstenir de manifester. « S’il vous plaît, pour la sécurité de vos proches, ne participez pas à de grands rassemblements, dont des manifestations, de plus de six personnes », a déclaré vendredi le ministre de la Santé, Matt Hancock. D’autres manifestations doivent également avoir lieu en Espagne, en Allemagne ou encore aux Pays-Bas.

Newsletter

Recevez toute l’actualité internationale directement dans votre boite mail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’abonne

 

 

Les pancartes en soutien à George Floyd se multiplient sur la place Tahrir à Bagdad, en Irak, rapporte notre correspondante Lucile Wassermann. Pour certains de ces protestataires, les manifestations américaines font écho à celles irakiennes : eux aussi se sont soulevés ces derniers mois pour demander leurs droits. Ils ont également vu les manifestations pacifiques tourner à l’émeute dans certains quartiers et à certains moments de la révolte. Surtout, eux aussi, ont subi une répression des forces de l’ordre particulièrement meurtrière en Irak. Ces jeunes manifestants se sentent donc solidaires avec ceux Américains.

En Amérique Latine, les visages de victimes émergent dans les manifestations.

Au Mexique par exemple Giovani Lopez est présenté comme le George Floyd national. Le jeune homme a été arrêté parce qu’il ne portait pas de masque contre le coronavirus. Détenu une nuit entière, sa famille a retrouvé son corps tuméfié et blessé d’une balle dans le genou. Malgré des menaces de morts, ses proches appellent les citoyens mexicains à se soulever et à agir contre la peur des forces de sécurité.

En Colombie, il s’appelle Anderson Arboleda. Le jeune homme a été interpelé lui aussi dans la rue devant chez lui parce qu’il ne respectait pas les règles du confinement. Il a ensuite reçu plusieurs coups de matraque sur la tête qui ont conduit à sa mort. Pour sa famille le décès de ce garçon noir est un nouvel acte de racisme.

Et au Brésil c’est un garçon de 5 ans qui est tombé du neuvième étage d’un immeuble; Sa mère y travaillait en tant que domestique. Elle avait confié son fils à son employeuse. Elle accuse aujourd’hui cette dernière de négligence. Vendredi 5 juin, des centaines de Brésiliens se sont rassemblés devant le tribunal de la ville de Recife, scandant: « la vie des Noirs compte ».

Proverbes

Fri  ki vle mi , rete amba fey

Bourik Kouri tout tan cwal pa dèyè li

Sa ki mache nan bon chimen pa tonbe

Se pa tout viktwa ki dire

Kote pwa tonbe, se pa la li jèmen

Good to know: What now?

 

Deacon Paul C. Dorsinville

 

While temporary limited, I was able to think about the most important things:

God is living, God loves us, Jesus has saved us. As individual, family, country and international community, we are entrusted and empowered by the Holy Spirit to make each one and all live the Beatitudes and on Judgement Day be called to enter eternal bliss(Mat 5 and 25).We and all structures must change!

  1. We ignore the Message of Fatima of the last 100 years at our own peril.
  2. It is important to get the maximum count in the 2020 US Census from March to June (citizens, residents and non-residents!).

3.It is important for all US Citizens to register and vote in this year primary and general elections in person or by mail.

4.Immigration policies and procedures are in various stages of changes, litigation and appeals. Official availability of resident visas in 2020 in the Visa Bulletin does not reflect reality of USCIS, Dept. of State and US Consular Offices abroad  and everything more problematic than ever!

 

Let us receive the Holy Spirit at this Pentecost to make all necessary changes everywhere and in everything! May God bless us all!

Thank you for your concern, prayers and support!

+++

Pendant ma limitation temporaire, j’ai eu l’opportunté de penser aux choses les plus importantes: Dieu est vivant, Dieu nous aime, Jésus nous a sauvés. Comme individu, famille, pays et communauté internationale, nous sommes délégués et équipés par l’Esprit Saint  pour que chacun et tous vivent les Béatitudes  et au Jour du Jugement soyons appellés ã entrer dans la gloire éternelle (Mat. 5 et 25). Nous et toutes les structures devons changer!

1.Nous ignorons le Message de Fatima des 100 dernières années à notre propre péril

  1. Il est important d’obtenir le décompte maximum dans le Recensement de 2020 de Mars à Juin (citoyens, résidents et non-résidents) !
  2. Il est important pous tous les citoyens d’âge lëgal d’être enregistrës et de voter dans les ëlections primaires et gënërale de 2020 en personne ou par courier.
  3. Les principes et procédures d’Immigration sont à divers degrés de changement, de litigation  et d’appels. La disponobilité officielle de visas de résidence dans le “Visa Bulletin”de 2020 ne réflète pas la realité du Service d’Immigration, du Département d’Etat et des Bureaux Consulaires à l’étranger oú les processus sont plus compliqués que jamais!.

Recevons l’Esprit Saint en cette Pentecôte pour effectuer tous les changements nécessaires partout et en toutes choses ! Que Dieu nous bénisse tous!

Merci pour le souci, le support et les prières!

###

 

 

Latest News-May 31

BRIEF REFLECTIONS ON THE FEAST OF PENTECOST. (May 31st, 2020)

Acts 2, 1-11; Psalm 104; 1 Corinthians 12, 3b-13; John 20, 19-33   

 

 

By +Guy Sansaricq.

 

Pentecost marks a key event in Salvation History. The glorious Spirit of God, filling the Risen Body of Jesus is seen being poured out on the Apostles and the initial group of believers. 

 

The event is startling and witnessed by a crowd from a multitude of nations. The Apostles began to speak “in tongues” and people from many diverse languages heard in their own tongues the proclamation of the Gospel.  The universality of the Church is thus illustrated.

 

Pentecost marks the beginning of the “NEW AGE” when we, human beings become CO-HEIRS with Christ of DIVINE TREASURES. The event is rightly considered the CHURCH’S BIRTHDAY.

From that day on, the CHURCH becomes THE BODY OF CHRIST, speaking and acting IN THE NAME OF AND WITH THE AUTHORITY OF CHRIST MARVELOUSLY DESCRIBED AS ITS HEAD.

 

Equipped now with the gift of the Spirit, the Church preaches, baptizes, heals and nourishes its members, consoles and comforts the afflicted. She is SUMMONED to be one as MEMBERS OF ONE BODY AND TO PREPARE THE WORLD FOR THE SECOND COMING OF JESUS.

 

Anointed by the Spirit and living IN COMMUNION with Jesus, her HEAD, faithful to her call to love and unity, the Church strives now to RENEW THE FACE OF THE EARTH.

 

BRÈVE MEDITATION SUR LA PENTECOTE (4 Mai 2020)                    

 Par +Guy Sansaricq.    

 

LA PENTECOTE, ACTE SUPRÈME D’AMOUR DE DIEU! Dieu avait déjà prouvé son amour pour les hommes par l’INCARNATION, quand il SE RABAISSA pour assumer notre chair. Il le

prouva de facon plus convaincante encore sur la Croix quand Il nous aima jusqu’au bout“donnant sa vie pour nous qu’il aimait.” A la Pentecote, Il déverse sur ceux qui croient son

trésor le plus intime et le plus précieux, ce qui constitue l’essence mème de son ètre: SON PROPRE ESPRIT DE GLOIRE ET DE PUISSANCE, SON ESPRIT DE FILS!

 

La Pentecote est de toutes les fètes, celle qui nous touche de plus près. C’est l’heure où les  flots de l’amour Divin commencèrent à se déverser de facon abondante et continue sur les terres arides de nos vies quotidiennes. C’est l’heure où prend naissance l’Eglise merveilleusement définie comme “LE CORPS DU CHRIST.” 

 

La mission de l’Eglise est de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés en raison du péché et d’intégrer dans l’unité les gens de toute race, toute nationalité et toute langue. Elle doit précher, batiser, nourrir, guider, pardonner les péchés et oindre de l’Esprit Divin ceux qui croient. Ellle doit amener toute l’humanité à vivre ‘EN COMMUNION EUCHARISTIQUE’ avec LE FILS AINÉ et travailler ainsi à ‘RENOUVELER LA FACE DE LA TERRE.”   

Cette fète nous rappelle la place primordiale de l’Esprit, don premier du Christ à l’Eglise. Sans l’Esprit nul ne peut plaire à Dieu. Appliquons nous à grandir dans l’Esprit qui seul peut nous conduire à cette unité dans la foi tant réclamée par le Seigneur.

Bishop  Guy Sansaricq

Pensée de la semaine:

 Un homme d’honneur, consciencieux jusqu’au scrupule, est incapable de reprendre sa parole.
Citation de Victor Cherbuliez ; Paule Méré (1864)

 

Thought of the week: A man of honor, conscientious to the point of being scrupulous, is unable to break his word.

Quote from Victor Cherbuliez; Paule Mere (1864)

Pensamiento de la semana: un hombre de honor, concienzudo con los escrupulosos, no puede reanudar su palabra.

Cita de Victor Cherbuliez; Paule Mere (1864)

 

 

 

 

 

La Pentecôte Anniversaire de l’Eglise Anniversaire des Chrétiens

Anniversaire des Mamans

Par Mgr Pierre André Pierre

Samedi 30 mai 2020

 

Pentecôte Juive

 

Le mot « Pentecôte » vient de la langue grecque et veut dire cinquante. Ce terme désigne la descente du Saint Esprit sur les Apôtres.

C’est une fête qui provient de la tradition juive, décrite dans le livre de l’Exode (34,22). Elle s’appelle au départ « fête des Semaines » ou Shebouvot. Elle rappelle ainsi le temps de l’offrande des premiers fruits de la terre, en gratitude pour la moisson. Certains autres éléments y sont ajoutés par la suite, tels les cinquante jours de l’Alliance avec Noé. On y juxtapose le don de la Loi fait par le Dieu d’Israël à Moïse pour son peuple. Cinquante jours après la libération de la servitude et la sortie d’Egypte, les Hébreux dans le désert reçoivent la loi. Le livre des Chroniques dans la bible l’appelle encore la fête du renouvellement de l’Alliance (2 Ch 15, 10-13). Cette fête est l’occasion de l’un des trois grands pèlerinages annuels à Jérusalem, imposés par la loi. (Ex 34,23)

Pentecôte chrétienne : Naissance de l’Eglise

Dans le contexte de nos célébrations chrétiennes, la Pentecôte marque la fin de la saison de Pâques, incluant la mort et la résurrection de Jésus, ainsi que son ascension et le don solennel de l’Esprit Esprit. Cela fait une nette démarcation entre la mission de Jésus et celle des Apôtres. La mission de Jésus sur terre prend fin. Il donne mandat aux Apôtres et les envoie en mission. Désormais c’est la mission de l’Eglise qui commence. Autrement dit, à la première Pentecôte chrétienne, la mission de l’Eglise est inaugurée officiellement. C’est l’événement de la naissance de l’Eglise par le don de l’Esprit aux Apôtres qui est célébré. Aujourd’hui donc nous fêtons l’anniversaire de naissance de l’Eglise. Dans sa carte d’identité, on pourrait inscrire : Eglise de Jésus-Christ, née à Jérusalem, en l’année de la mort et de la résurrection de Jésus son Maître, par l’action de l’Esprit Saint qu’Il a envoyé d’auprès de son Père sur les Apôtres.

L’événement est raconté par Saint Luc dans le livre des Actes (2,1-11).  Les Apôtres, sans Judas, mais avec Mathias son remplaçant, se retrouvent dans un même lieu à Jérusalem, quand arrive le jour de la Pentecôte. Ils entendent le bruit d’un vent fort qui fait craquer les murs de la maison et voient des formes de feu qui se posent sur chacun d’eux. Ils sont remplis de l’Esprit Saint et ils commencent à parler en d’autres langues. Les pèlerins de la fête, venus du monde entier, les entendent parler leur propre langue. Ils sont surpris, effrayés et confondus. Comment cela est-il possible ?  Ces galiléens parlent et nous les comprenons chacun dans sa langue. Les opinions sont variées. Certains pensent même qu’ils sont ivres. Mais non. La diversité est désormais la richesse de l’unité, par la puissance de l’Esprit de Jésus, pour annoncer que Jésus est mort et ressuscité, pour sauver l’humanité, toute personne humanité, et qu’il est maintenant assis à la droite du Père. Bon Anniversaire, Mère Eglise.

Fête des chrétiens

A Jérusalem, Il y avait quelques femmes qui accompagnaient les Apôtres (Ac 1,14). Autour de ce noyau initial, il existe aussi un petit groupe de frères d’environ cent vingt personnes (Ac 1,15).  Mathias provient de ce groupe.  La liste des pèlerins de cette Pentecôte inhabituelle de l’année de la mort et de la résurrection du Seigneur, énumère des peuples du bassin de la Méditerranée, de l’est à l’ouest et du nord au sud (de la Mésopotamie à la Lybie, de Rome à l’Arabie). Parmi eux se recrutent les premiers contingents à intégrer l’Eglise. En effet après le discours de Pierre, sous l’action de l’Esprit Saint, ils eurent le cœur transpercé. Ils demandent quoi faire. La réponse de Pierre : repentance, baptême au nom de Jésus pour la rémission des péchés, et vous recevez le don de l’Esprit Saint. Trois mille d’entre eux sont admis ainsi dans l’Eglise. (Ac 1,37-41).

Ils ont choisi : La conversion du cœur, le changement de vie, l’accueil de la différence qui fait la richesse, la fraternité, le partage, le pardon, la justice, la paix, la fraternité, l’unité… Malgré leur diversité et leur origine variée, ils se sont tous reconnus frères. Et ils ont donné à l’Eglise son visage d’amour, de beauté et d’espérance. L’Eglise est visible dans la vie de ses enfants. A quoi bon nous unir pour combattre la pandémie du Coronavirus, si nous pratiquons l’isolement, l’égoïsme, l’injustice, ou si nous restons indifférents devant la pandémie de la faim qui tue des au moins neuf millions d’êtres humains chaque année, de la haine qui endurcit le cœur, du racisme qui détruit notre humanité, de l’orgueil qui bafoue notre dignité, de la guerre qui détruit des peuples, de la division, etc.

Bon Anniversaire. Chrétiens, chrétiennes, frères et sœurs. Vous êtes l’Eglise. Donnons-lui son vrai visage.

Fête des Mères :

La belle tradition d’Haiti nous fait célébrer les Manmans, le dernier dimanche du mois de mai. Voici l’occasion favorable de rappeler la valeur de la vie : Le plus beau cadeau que tous nous avons reçu de nos mamans. Au nom de tous les enfants d’Haïti, disons à nos mamans que nous les aimons et que nous les remercions de nous avoir la vie.

Durant ce temps de confinement, chacun peut rendre heureuse sa Maman, ou une Maman en ce dimanche de la fête des Mères et de la Pentecôte.

La chapelle Saint François de Sales de Delmas vous propose d’offrir aux Mamans le Concert de la Solidarité en ligne (ONLINE) avec Haïti contre le Coronavirus, à l’occasion de la fête des Mères et de la Pentecôte, ce dimanche 31 mai 2020 à 2 :00 pm. Des artistes Haïtiens et Etrangers (dont Jean-Claude Gianadda, Lionel Benjamin, Cynthia Lamy, Thony Loui, BIC, Ansito Maestro, Gérard Chéry et l’Orchestre Lauda) égaieront les mamans. L’objectif est de produire des masques pour la région de Delmas pour combattre le Corona virus Covid-19 qui gagne du terrain en Haïti à l’heure actuelle. Le concert sera diffusé sur la plateforme de CHOKARELLA.

Offrons à nos mamans le Concert de Solidarité de la fête des Mères et de la Pentecôte. Tapez C H O K A R E L L A sur votre Téléphone, Laptop, IPad, Ordinateur, ou Télévision (Cela dépend du type de Télévision)

Quelle belle occasion de célébrer, malgré le confinement. Quelle joie fêter notre mère Eglise. Quel privilège de nous rappeler : Legliz se nou. Nou se Legliz.

Bon Fête à toutes les mamans.

 

 

 

Pentecost – Anniversary of the Church – Anniversary of Christians

Mother’s Day Haitian Tradition

By Mgr Pierre André Pierre

May 30, 2020

 

Jewish Pentecost

The word “Pentecost” comes from the Greek language and means fifty. It designates the descent of the Holy Spirit on the Apostles.

It is a holiday that comes from the Jewish tradition, described in the book of Exodus (34,22). It is initially called “Feast of Weeks” or Shebouvot. It thus recalls the time of the offering of the first fruits in gratitude for the harvest. Certain other elements are added thereafter, such as the fifty days of the covenant with Noah. It is juxtaposed with the gift of the Law given by the God of Israel to Moses for His people. Fifty days after the liberation from bondage and the exit from Egypt, the Hebrews in the wilderness receive the law. The second book of Chronicles still calls it the feast of the renewal of the Covenant (2 Ch 15: 10-13). This holiday is the occasion of one of the three great annual pilgrimages to Jerusalem, imposed by the Law of Moses. (Ex 34.23)

Christian Pentecost: Birth of the Church

In the context of our Christian celebrations, Pentecost marks the end of the Easter season, including the death and resurrection of Jesus, as well as its ascent and the solemn gift of the Holy Spirit that draws the line between of Jesus and that of the Apostles. Jesus’ mission on earth ends. He gives a mandate to the Apostles and sends them on a mission. Now it is the mission of the Church that begins. In other words, at the first Christian Pentecost, the mission of the Church is officially inaugurated. It is the event of the birth of the Church by the gift of the Spirit to the Apostles that is celebrated. So today we’re celebrating the Church’s birthday. In his identity card, we could write: Church born in Jerusalem, in the year of the death and resurrection of our Lord, by the action of the Holy Spirit sent to the Apostles.

The event is told by Saint Luke in the books of Acts (2,1-11). The Apostles without Judas, but with Mathias his replacement, find themselves in the same place in Jerusalem, when the day of Pentecost arrives. They hear the sound of a strong wind cracking the walls of the house and see forms of fire that land on each of them. They are filled with the Holy Spirit and they begin to speak in other languages. Festival pilgrims from all over the world hear them speak their own language. They are surprised, scared and confused. How is this possible? These Galileans speak and we each understand them in our own language. Opinions are varied. Some even think they are drunk. But no. Diversity is now the richness of unity, under the force of the Jesus’ Spirit, to announce that Jesus died and rose again, to save the human person.

Happy Birthday, Mother Church.

Christian feast

In Jerusalem there were a few women who accompanied the apostles (Acts 1,14). Around this initial nucleus there is also a small group of brothers of around one hundred and twenty people (Acts 1,15). Mathias is from this group. The list of pilgrims of this unusual Pentecost in the year of the Lord’s death and resurrection, mentions people from the Mediterranean basin, from east to west and from north to south (from Mesopotamia to Libya, from Rome to Arabia). Among them are recruited the supplement of the first to join the first contingent of the Church. Indeed, after Peter’s speech, under the action of the Holy Spirit, their hearts were pierced. They ask what to do. Peter’s response: repentance, baptism in the name of Jesus for the remission of sins, and you’ll receive the gift of the Holy Spirit. Three thousand of them are thus admitted into the Church. (Ac 1,37-41).

They have chosen: The conversion of the heart, the change of life, the acceptance of the difference that makes wealth, sharing, forgiveness, justice, peace, brotherhood, unity … Despite their diversity and their varied origin, they all recognized themselves as brothers. And they gave the Church its face of love, beauty and hope. The Church is visible in the lives of her children. How can we be united to fight the Coronavirus pandemic, if we practice isolation, selfishness, injustice, or if we remain indifferent to the pandemic of hunger which kills over nine millions of human beings every year, hatred which hardens the heart, racism which destroys our humanity, pride which flouts our dignity, war which destroys peoples, division. Happy Anniversary. Every Christian, Brother or Sister. We are the Church. Let’s give the church its true face.

Mothers’ Day:

Haiti holds a beautiful tradition of celebrating Mothers on the last Sunday of May. This is a great opportunity to remind people of the value of life. The greatest gift we all have received from our mothers is life and love. On behalf of all of Haiti’s children, let’s say to our moms that we love them and thank them for giving us life.

During this time of confinement, everyone one of us can make a mother happy, especially on this Mother’s Day and Pentecost Sunday.

The chapel Saint François de Sales in Delmas invites you to offer to your Moms the Online (ONLINE) Solidarity Concert with Haiti Against the Coronavirus, on the occasion of Mother’s Day and Pentecost, this Sunday, May 31, 2020 at 2:00 p.m. Haitian and foreign artists (including Jean-Claude Gianadda, Lionel Benjamin, Cynthia Lamy, Thony Loui, BIC, Ansito Maestro, Gérard Chéry and the Lauda Orchestra) will cheer up moms. The objective is to produce masks for the Delmas region to fight the Corona virus Covid-19 which is gaining ground in Haiti at present. The Solidarity Concert will be broadcast on the CHOKARELLA platform.

Happy Mother’s Day to all Mothers.

 

 

 

 

 

 

 

Fèt Lapannkòt  – Fèt Anivèsè Legliz – Fèt Anivèse Kretyen

Fètdèmè – Fèt Manman pou Ayiti

 

Pa Mgr Pierre André Pierre

Samdi 30 me 2020

 

Lapannkòt Jwif yo

Mo Pannkòt la soti nan lang grèk. Li vle di senkant. Nan lespri nou tout, li vle di “Sentespri desann sou Apot yo.”

Se yon Fèt ki soti nan tradisyon jwif yo. Nou jwenn sa nan liv Egzòd la (34,22). Nan kòmansman yo te rele li “Fèt Semèn”, oswa “Shebouvot”, paske gen 7 senmenn ant Pak ak Lapannkòt. Konsa, li raple tan ofrann premye fwi yo, kòm rekonesans pou rekòt la. Gen kèk lòt eleman yo ajoute sou li, tankou 50 jou kontra a avèk Noe. Gen lòt eleman toujou ki vini ajoute ankò, tankou kado Lalwa Bondye bay pèp Izrayèl la, pèp li a, pa lentenmedyè Moyiz. Senkant jou apre liberasyon nan esklavaj ak sòti nan peyi Lejip, Ebre yo resevwa Lalwa Moyiz la nan dezè a. Dezyèm liv Kronik yo rele li “Fèt Renouvèlman Kontra a” (2 Ch 15: 10-13). Jou fèt sa a, se okazyon youn nan twa gwo pelerinaj anyèl yo nan Jerizalèm, Lalwa Moyiz la mete pou Pèp la swiv. (Ex 34.23)

Lapannkòt Kretyen: Nesans Legliz la

Pou nou menm kretyen, nan selebrasyon nou fè yo, fèt Lapannkòt make fen sezon Pak la. Se Pak la menm gen ladan li lanmò ak rezirèksyon Jezi, ansanm ak monte li monte nan syèl, epi kado solanèl Sentespri a, ki trase liy ant misyon Jezi ak misyon Apot yo nan Legliz. Misyon Jezi sou tè a fini. Li bay Apot yo yon manda, epi li voye yo nan misyon. Kounye a, se misyon Legliz la ki kòmanse. Nou ka di tou, premye Fèt Lapannkòt Kretyen an inogire misyon Legliz la ofisyèlman. Se evènman nesans Legliz la, nou selebre nan kado Lesprisen an Jezi bay Apot yo. Se konsa, jodiya n ap selebre anivèsè nesans Legliz la. Nan kat idantite Legliz la, nou ta ka ekri: kote Legliz fèt, se nan lavil Jerizalèm, nan ane lanmò ak rezirèksyon Jezi, gras a pouvwa Sentespri a, li te voye bay Apot yo.

Sen Lik rakonte evènman sa a nan liv Travay apot yo (Trav 2,1-11). Nan pami Apot yo, te manke Jida, men te gen Matyas kòm ranplasman li.  Yo te sanble ansanm, nan yon menm kay, nan lavil Jerizalèm, lè jou Lapannkòt la rive. Yo tande bri yon gwo van byen fò, k ap souke miray kay kote yo te ye a. Epi yo wè fòm dife ki vin poze sou yo chak. Yo vin plen ak Lesprisen an, epi yo kòmanse pale nan lòt lang. Pèlren, ki te soti tout kote nan tout monn lan, tande y ap pale pwòp lang yo. Yo sezi. Yo pè ak yon latwoublay. Kijan fè sa posib? Galileyen sa yo pale, epi nou chak nou konprann yo nan pwòp lang pa nou. Opinyon yo varye. Chak moun di pa l. Gen kèk menm ki panse se bwè yo te bwè. Poutan se pa sa. Yo konpran divèsite yo, kounye a, se yon richès pou inite yo, anba fòs Lespri Jezi a. Konsa yo ka anonse, san krent, Jezi te mouri men li leve byen vivan, pou li sove tout moun.

Bon Anivèsè, Legliz Manman nou.

Fèt kretyen

Nan Jerizalèm, te gen kèk fanm ki te akonpaye Apot yo (Travay 1,14). A kote ti gwoup sa a, ki te la depi nan kòmansman, te genyen tou yon gwoup moun, frè ak sè, ki gen apeprè san ven moun (Travay 1,15). Se gwoup moun sa a, yo te chwazi Matyas. Lis pèlren yo, nan fèt Lapannkòt espesyal sa a, nan ane lanmò ak rezirèksyon Jezi a, fè konnen pèp, ki te la yo te sòti nan peyi ki wolon lanmè Meditèrane a, kit soti nan lès ale sou lwès, kit soti nan nò ale nan sid (soti depi Mezopotami rive Libi yo pa, soti lavil Wòm rive Arabi, yon lòt pa). Se nan pami yo, rekritman fèt pou premye kontenjan moun k ap rantre vin ogmante premye gwoup moun ki te nan legliz la. Vreman vre, apre diskou Pyè a, gras a pouvwa Sentespri a, kè moun yo te dechire, tèlman mesaj te touche yo. Yo mande kisa pou yo fè. Pyè a ba yo repons sa a: “Repantans, batèm nan non Jezi pou peche nou yo jwenn padon, epi nou pral resevwa kado Sentespri a. Twa mil nan yo konsa antre vin manm nan Legliz la.” (Ak 1,37-41).

Pou ki sa yo te vin nan Legliz. Yo te vin jwenn Jezi, pou yo delivre anba peche. Men sa yo te chwazi pou yo suiv: konvèsyon nan kè yo, chanjman fason y ap viv, aksepte diferans chak moun ki vin toune yon richès pou tout moun, pataj, padon, jistis, lapè, fratènite, inite … Malgre istwa moun yo ak orijin yo ki diferan, yo tout yo rekonèt yo se frè ak sè. E yo te bay Legliz la yon vizaj renmen, ki bèl, epi ki pote lespwa. Yo te fè moun wè aklè, se nan lavi pitit li yo, Legliz la parèt aklè. Dayè jous jounen jodiya nou konnen, Legliz la se pa yon miray, ni yon moniman. Legliz se kretyen yo. “Legliz se nou. Nou se legliz.” Sa vle di, Fèt Anivèsè Legliz la, se Fèt Anivèsè Kretyen yo, ki fòme legliz la. Kesyon pou nou poze kounye a se: “Ki jan nou kapab ini pou nou konbat pandemi Coronavirus, si nou pratike izòlman, egoyis, enjistis, divizyon; oswa si nou rete endiferan devan pandemi grangou, ki tiye plis pase nèf milyon èt imen chak ane, lagè ki detwi pèp ak peyi, rayi moun, vye lògèy ki anpeche zòt viv, rasis ki detwi moun pi mal base bèt… ?”

Bòn fèt. Kretyen. Frè ak sè. Nou se Legliz. Legliz se nou. Annou bay legliz la yon figi renmen.

Jou manman yo:

Ayiti kenbe yon bèl tradisyon, nan jan Pèp nou an selebre Fèt Manman yo, nan jou ki dènye Dimanch mwad Me. Sa se yon bèl okazyon, yon gwo opòtinite pou raple moun valè lavi. Pi gwo kado nou tout resevwa nan men manman nou, se lavi ak lanmou. Nan non tout pitit Ayiti, annou di manman nou yo, nou renmen yo, epi nou remèsye yo pou lavi yo ban nou.

Chapèl Sen Franswad Sal nan Dèlma pote yon Konsè sou entènèt (Online) pou tout manman yo. Konsè a pral emèt sou platfòm CHOKARELLA. Sèlman tape C H O K A R E L L A sou telefòn, Laptòb, Aipad, oubyen Odinatè (oubyen Televizyon, sa depan televizyon an).

Nan tan konfinman n ap viv kounye a, tout moun ka fè kè yon manman kontan, espesyalman nan jou Fèt Manman ane sa a, nan Dimanch Lapannkòt la.

Nou mete ansanm ak Chapèl Sen Franswad Sal nan Dèlma. Nou pwopoze w, pou ou ofri manman w, oubyen nenpòt manman ki pre avè w, Konsè Solidarite sa Avèk Ayiti Kont Kowonaviris la pou Fètdèmè Ane sa. Jan ou tande a, se yon Konsè sou entènèt (Online) avèk Ayiti kont Coronavirus la, nan okazyon Jou Manman an ak Fèt Lapannkòt, Dimanch, 31 Me 2020 a 2:00 p.m. Atis Ayisyen ak etranje fè kenken. Nan pami yo genyen ladan Jean-Claude Gianadda, Lionel Benjamen, Cynthia Lamy, Lou Thony, BIC, Ansito Maestro, Gérard Chéry ak Lauda… Yo pare pou yo bay manman yo Ochan. Konsa tou y ap motive nou kont Kowona. Objektif Konsè a, se pwodui mask pou pwoteje moun nan rejyon Dèlma nan konbat Kowonaviris. Kovid-19 la ap vale teren ann Ayiti nan moman sa a. Dèlma alatèt.

Ala yon bèl okazyon pou nou fete ak manman nou. Etan n ap sonje manman Legliz. Etan n ap sonje tou: “Nou se Legliz. Legliz se nou. ”

Bon anivèsè pou tout manman yo.

 

BONNE FÈTE DES MÈRES!      HAPPY HAITIAN MOTHERS’ DAY

 

In Haiti, Mothers’ Day is celebrated on the last Sunday of May. So, in the course of this past week we held at Radio-Tele Solidarite two one-hour talk shows each one of them with six participating mothers.  They spoke about their experience as mothers, their methods of raising their children, the importance of faith and prayer to give to growing children a firm ground to their lives. They all stressed the importance of education and the necessity of giving to children a balanced, stable and forceful personality.   

 

The first talk show was animated by professional women, one is a Senator representing Quebec in the Canadian Government, the other is special Secretary to the Prime Minister of Canada in Ottawa, others were medical doctors or University teachers.  The wisdom of their remarks was outstanding.

 

The second talk show involved ladies from 6 countries: France, Italy, Brazil, Dominican Republic, Canada and the US.  While listening to them one could only remain stunned. Motherhood is a Treasure of great price. Mothers have to be honored highly.

For this reason, every year we choose a MOTHER OF THE YEAR, one who showed excellence in her performance, one we can point to as a model, one who represents all the tremendous qualities displayed by so many others.   This year we picked up MS. SANDRA McCALLA. We have known her since she was a very young lady and used to attend Sacred-Heart Church in Queens. Dr. Sandra McCalla, MD is a maternal-fetal medicine specialist in Brooklyn, NY and has been practicing for 30 years. She graduated from Yeshiva U, College of Medicine in 1983 and specializes in maternal-fetal medicine . She is now  the Director of the Division of Obstetrics, in the Department of Obstetrics and Gynecology, at Maimonides Medical Center in Brooklyn, NY.

. Her three grown children have successful careers.

In her interview she stressed the importance of prayer, the importance of having a stable family  

for the family is the first school the child attends and the importance of a good education. Children have to learn from a young age how to build their lives on the firm rock of respect for others as well as a disposition to the less fortunate. 

 Dear Dr. Sandra, may God Bless you! Continue to shine as a star in our midst!  

 

La Fète des Mères se célèbre en Haiti le dernier Dimanche de Mai. Pour cette raison, à Radio-Tele Solidarité nous avons tenu deux entrevues avec des mères Haitiennes. La première entrevue a rassemblé 6 mères Haitiennes professionelles. L’une est la sécrétaire du premier Ministre à Ottawa, capitale du Canada, l’autre une sénatrice représentant la Province de Québec au Senat Canadien, les autres étaient des médecins de carriere et des professeurs d’université. Elles ont toutes élevé parfois trois, parfois deux enfants. Ces enfants sont maintenant des adultes qui font leur fierté.

 

Ces dames ont partagé les défis d’èlever des enfants à l’etranger, les problèmes que soulèvent la nécessité de travailler pour gagner son pain et les exigences de prendre soin des enfants en bas age.

Elles ont presque toutes souligné combien il est essentiel d’avoir le soutien d’un bon mari ou des grand-parents.  Elles ont toutes déclaré comment leur foi en Dieu et leurs habitudes de prière les ont rempli d’un courage sans égal. L’une d’entre elles a noté l’importance du sport pour former le caractère des jeunes. L’une des priorités des parents doit toujours ètre la transmission de valeurs de base comme l’acceptation paisible de soi et les respect des autres, une recherche de l’excellence dans tout ce qu’on entreprend.  Presque toutes parlèrent en connaissance de cause car leurs enfants sont maintenant adultes sur le marché du travail. Une seule avait deux bébés.

 

La deuxième entrevue mit ensemble des mères haitiennes vivant dans six pays différents comme La France, l’Italie, le Canada, la Republique Dominicaine, le Bresil e les Etats-Unis. Leurs réflexions rejoignirent ce que nous venons de dire au paragraphe précédent.

 

Essentiellement, ce que nous pouvons tirer de ces entrevues c’est le courage extraordinaire des mères. Les mères sont un trésor sans prix que nous devons apprendre à reconnaitre et à honorer.  Un livre que nous avons ici au Centre rapporte des enquètes internationales qui signalent que presque partout dans le monde 33% des femmes mères ont été mal traitées par leurs partenaires males. Il faut donc apprendre à bien choisir son partenaire avant de produire des enfants.

 

Pour amèliorer notre vie sur la famille, nous voulons aujourdh’hui choisir quelqu’un que nous désignons aujourd’hui comme modèles de l’année. Dr Sandra McCalla, MD est spécialiste en médecine maternelle et fœtale à Brooklyn, NY et pratique depuis 30 ans. Elle est diplômée de Yeshiva U, College of Medicine en 1983 et se spécialise en médecine maternelle et fœtale. Elle est maintenant directrice de la division d’obstétrique du département d’obstétrique et de gynécologie du Maimonides Medical Center à Brooklyn, Mme  SANDRA MCCALLA a su élever trois enfants qui maintenant sont adultes. Nous pouvons la saluer avec respect et honneur. Elle a été une mère qui a su bien élever ses enfants. Nous la félicitons. Que le Seigneur bénisse sa famille de facon spéciale,

A travers elle, nous félicitons toutes les autres mères admirables dont les enfants  font la joie de notre communauté.  Le role de la mère est irremplacable pour l’avenir d’un people. A travers Sandra, nous félicitons toutes les mamans.  Tenez bon. Votre dévouement à vos enfants est un trésor sans prix

Que nous honorons de tout Coeur.

Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien

 

 

A THOUSAND THANKS TO ALL WHO PARTICIPATED IN OUR NOVENA TO THE HOLY SPIRIT!

 

 

We conclude today the Novena of Pentecost. For the past 9 days we had each day a different priest or sister providing in Creole instructions on the Holy Spirit, the supreme gift of Christ upon his departure from the world.  Jesus on the day of the Ascension told his apostles that he would not leave them orphans and that he would be with them every day not in a visible form but through the Spirit, the breath of the Almighty, a light to the nations.  The SPIRIT given to the Church is no less than a sharing in the power of God by the believer.  The burning love of God inflames the soul of the faith-filled Christian.

 

The speakers touched on what we can call a biblical DEFINITION OF THE SPIRIT, the seven gifts, the many fruits of the Spirit in the soul and on the social impact of the Spirit in the Christian Church. There in only ONE SPIRIT. All who share the ONE Spirit are called to form ONE BODY. The division of Christians into 20 000 independent communities betrays God’s purpose.

 

We are happy as we noticed that thousands followed the Novena. We will have another novena toward the end of this month to dispose our hearts for the feast of Our Lady of Perpetual Help.  Please don’t miss it. 

 

                                             ***********************************

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous tenons à dire un mot de remerciement à tous ceux qui ont contribué à la réussite de la Neuveine du St Esprit que nous concluons aujourd’hui mème.  Pendant ces neuf derniers jours nous avons suivi l’exemple des apotres et de la Vierge Marie qui passèrent neuf jours au Cénacle de Jérusalem, neuf jours de prière dans l’attente de la PROMESSE. En effet, au jour de l’ASCENSION, Jesus dit aux Apotres qu’il s’en allait mais qu’Il ne les laisserait pas ORPHELINS, qu’il serait avec eux tous les jours non pas visiblement mais par le DON DE L’ESPRIT.

 

Ce DON les équiperait pour leur mission. Après neuf jours cet Esprit Divin se répandit sur eux sous la forme de langues de feu, un feu qui illumine et purifie sans détruire ou consumer.

 

Merci à tous les prètres et religieuses qui ont donné une instruction spéciale sur l’Esprit Saint. Merci à tous ceux et celles qui ont suivi ces sessions et en ont tiré grands fruits. Magnificat! Aucun mot ne peut exprimer notre gratitude.

 

Des milliers ont suivi cette neuvaine. Nous allons en faire une autre très bientot pour préparer la fète

de Notre Dame du Perpétuel Secours. Il y a beaucoup de braves gens qui accusent les Catholiques d’adorer la Vierge. Ils sont tout simplement mal informés. L’Eglise Catholique n’a jamais dit que la Vierge était Dieu.  Elle est une creature privilégiée bénie spécialement à cause du role eminent qu’elle remplit pour l’Incarnation. Elle se dresse donc comme le modèle parfait de tout croyant. Ignorer ce chef d’oeuvre de la GRACE DE DIEU est un signe d’aveuglement. Il faut comprendre ce que c’est que l’intercession des saints.    Cette prochaine neuveine apportera beaucoup de lumière sur ce sujet.

 

Encore une fois merci infiniment à tous ceux et celles qui ont proclamé avec foi et ferveur

L’importance suprème de la devotion au Saint Esprit!

Bishop Guy Sansaricq

 

 

MOTHERS’ DAY TALK SHOW.

 

 

As we are approaching MOTHERS’ DAY (in Haiti that feast takes place on the last Sunday of May)

Radio-tele Solidarite, the communication arm of the HAITIAN APOSTOLATE managed to bring together five fantastic Haitian mothers for a TV talk show.

 

They were no less than Dr. Mireille Jean-Mary a University Professor in  California , Senator Francoise Regie representing Quebec in the Ottawa Parliament, Dr. Marie Bruno from Washington, Dr. Sandra McCalla from NY and Nurse Elizabeth Leconte Vice president of the Haitian Doctors Association of NJ.

They all re professional ladies and mothers. They shared their experience in raising a family, most of them having raised three or two children.  It was a challenge to combine the demands of their professional careers with their duties as mothers. The talk was most inspiring. No word can adequately convey their thoughts. Let me very briefly highlight the main points they stressed.

 

1.- The role of a mother in primordial in their lives. One’s career takes second place.

2.- One needs the support of grandparents, sisters, friends or paid workers to escort a growing child.

3.- It takes a village to raise a child. One must learn to cope with the social environment.

4.- Many stressed the importance or prayer and religious practice in the upbringing of the child.

5.- The priority of a good education was highlighted. Catholic Schools are a great asset.

6.- The period of adolescence is the most challenging. Resources are available to assist parents.

7.- Almost all of these mothers now have grown children and are very proud of their success in life.

8.- Motherhood is a fantastic experience. It’s demanding yet brings joy and fulfillment to life.

9.- Warning is given to both young men and women to avoid promiscuity. Don’t jump into marriage       without thorough discernment of the partner. A harmonious relationship between husband and wife

is an asset in the raising of children. Conflict between parents harms children’s character.

 

The great wisdom of these mothers radiated through their remarks.   Listen to the video.

 

CAUSERIE SUR LA FETE DES MERES

Cinq Mamans Haitiennes d’age mùr en provenance de Montreal, California , New jersey, New York et Washington répondirent à l’invitation de Radio-Tele Solidarite pour participer à une causerie sur leur experience comme mère à l’occasion de la fète des mères célébrée en Haiti le dernier Dimanche de Mai.

 

Leurs enfants sont maintenant jeunes adultes. Elles partagèrent leur experience pendant les trente ou quarante dernières années au cours desquelles elles ont dú combiner leur carrière professionelle avec les exigences liées à l’education des enfants. Il faut à tout prix écouter le video.

Je donne ici rapidement quelques points de vue exprimés avec force.

1.- Le soin de l’Enfant est plus important que les demandes du métier. Il faut apprendre à combiner les

deux exigences sans nuire à l’enfant. L’assistance du père et des grands parents est cruciale.

2.- Il faut savoir contrecarer l’influence negative de la société quand elle s’exerce.

3.- L’Importance de la foi, de la prière, de l’éducation catholique a été soulignée avec force.

4.- Une bonne école est importante. Les sports sont aussi importants. Il faut communiquer des valeurs

aux enfants. La période de l’adolescence est plus difficile. La discipline doit ètre entretenue.

5.- L’espérience de la maternité est très enrichissante. Mais, il faut éviter toute promiscuité en dehors du mariage. Il faut beaucoup de discernement avant de s’engager dans le mariage.

Beacoup de belles choses ont été dites. Il faut  écouter le Video!

 

 

Veillée De Pentecôte, Message À Charis, Capture @ Vatican Media

Veillée de Pentecôte: le pape François invoque la « consolation de l’Esprit » sur le monde (traduction complète)

Une vigile mondiale dans l’unité des chrétiens promue par « Charis »

MAI 30, 2020 23:50ANITA BOURDINPAPE FRANÇOIS

Le pape François a invoqué la « consolation de l’Esprit Saint » sur le monde dans un message vidéo en espagnol, diffusé lors de la veillée de prière de Pentecôte, ce samedi 30 mai 2020: une veillée mondiale dans l’unité des chrétiens promue par « Charis » depuis et dans les 5 continents grâce à Zoom et à YouTube.

Il a invité les membres du Renouveau charismatique à travailler à un monde meilleur de l’après-pandémie, notamment en travaillant à éradiquer la pauvreté:  » Si nous ne travaillons pas pour en finir avec la pandémie de la pauvreté dans le monde, avec la pandémie de la pauvreté dans le pays de chacun de nous, dans la ville où chacun de nous habite, ce temps aura été en vain. »

Après l’allocution du pape François, traduit en direct en différentes langues, les participants du monde entier ont invoqué dans leurs langues la venue de l’Esprit Saint, conscients de vivre un « moment historique » alors que la pandémie continue de répandre le deuil et la souffrance.

« L’Esprit promis par Jésus vient renouveler, convertir, guérir chacun de nous », a dit le pape.

Il a exprimé son voeu de Pentecôte: « Je vous souhaite à tous dans cette veillée la consolation de l’Esprit Saint. Et la force de l’Esprit Saint pour sortir de ce moment de douleur, de tristesse et d’épreuve qu’est la pandémie; pour en sortir meilleurs. »

Il a évoqué la « leçon apprise » de la pandémie: « Nous sommes une seule humanité ». Et il a invité « à construire une nouvelle réalité », avant d’ajouter: « Le Seigneur le fera; nous, nous pouvons y collaborer ».

Le pape a averti du changement imposé par l’expérience de la pandémie, qui consiste à supprimer aussi « la pandémie de la pauvreté »: « Lorsque nous sortirons de cette pandémie, nous ne pourrons plus continuer à faire ce que nous faisions et de la façon dont nous le faisions. Non, tout sera différent. Toute la souffrance aura été inutile si nous ne construisons pas ensemble une société plus juste, plus équitable, plus chrétienne, pas de nom,
mais en réalité, une réalité qui nous conduit à une conduite chrétienne. Si nous ne travaillons pas pour en finir avec la pandémie de la pauvreté dans le monde, avec la pandémie de la pauvreté dans le pays de chacun de nous, dans la ville où chacun de nous habite, ce temps aura été en vain. »

Le pape a rappelé la jauge du jugement dernier en Matthieu 25: donner à manger à l’affamé, visiter le prisonnier, accueillir l’étranger.

Il a souligné la responsabilité des membres du Renouveau charismatique en citant le troisième document de Malines qui va dans cette direction: « Soyez fidèles à cet appel de l’Esprit Saint! »

Charis donne rendez-vous lundi soir, à 20h30, heure française, sur son canal YouTube pour une dernière veillée avec Mgr David Macaire, archevêque de Saint-Pierre et Fort-de-France en Martinique (Caraïbes Françaises). La Pentecôte avait été préparée auparavant par une veillée sur 5 lundis.

Voici notre traduction, rapide, de travail, depuis l’espagnol.

AB

Message du pape François

Lorsque la fête de la Pentecôte fut arrivée, tous les croyants étaient réunis en un seul lieu. C’est ainsi que commence le deuxième chapitre du livre des Actes des Apôtres que nous venons d’entendre. Aujourd’hui encore, grâce aux progrès techniques, nous sommes réunis, des croyants de différentes parties du monde, à la veille de la Pentecôte.

Le récit continue: « Soudain, un grand bruit qui venait du ciel, comme un vent fort, résonna dans toute la maison où ils étaient. Et ils leur apparurent comme des langues de feu, réparties sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis de l’Esprit Saint » (vv. 2-4).

L’Esprit se pose sur chacun des disciples, sur chacun de nous. L’Esprit
promis par Jésus vient renouveler, convertir, guérir chacun de nous. Il vient pour guérir les peurs – combien de peurs nous avons! -, les insécurités; il vient guérir nos blessures, les blessures que nous nous faisons aussi les uns aux autres; et il vient pour faire de nous des disciples, des disciples missionnaires, témoins pleins du courage, de l’audace apostolique, nécessaires à la prédication de l’Évangile de Jésus, comme nous lisons qu’il est arrivé aux disciples dans les versets suivants.

Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin que le Père nous envoie le l’Esprit Saint. Dans le premier chapitre des Actes des Apôtres, Jésus dit à ses disciples: « Attendez l’accomplissement de la promesse que mon Père vous a faites et dont je vous ai parlé. Il est vrai que Jean a baptisé avec l’eau, mais
dans quelques jours, vous serez baptisé dans l’Esprit Saint » (v. 4). Et, au verset 8, il leur dit: « Quand l’Esprit viendra sur vous, vous recevrez de la puissance et vous sortirez pour rendre témoignage de moi en Jérusalem, dans toute la région de Judée et en Samarie et même dans les parties les plus éloignées de la Terre ».

Témoignage de Jésus. C’est à ce témoignage que le Saint-Esprit nous conduit. Aujourd’hui, le monde souffre, il est blessé; nous vivons dans un monde très blessé et qui souffre, en particulier dans les plus pauvres, qui sont mis à l’écart, alors que toutes nos sécurités humaines ont disparu, le monde a besoin

que nous lui donnions Jésus. Il a besoin de notre témoignage de l’Évangile, l’Évangile de Jésus. Ce témoignage nous ne pouvons le donner qu’avec la force de l’Esprit Saint.

Nous avons besoin de l’Esprit pour nous donner des yeux nouveaux, ouvrir notre esprit et notre cœur pour affronter ce moment et l’avenir avec la leçon apprise: nous sommes une seule humanité. Ne nous nous sauvons pas seuls. Personne ne se sauve tout seul. Personne. Saint Paul dit dans l’épître aux Galates: « Peu importe d’être juif ou grec, esclave ou libre, homme ou femme, car tous unis au Christ, nous sommes un, un seul corps » (cf. 3, 28), rassemblés par la force de l’Esprit Saint. Par ce baptême dans l’Esprit Saint que Jésus annonce. Nous le savons, nous le savions, mais cette pandémie que nous vivons nous en a fait faire l’expérience d’une manière beaucoup plus dramatique.

Nous avons devant nous le devoir de construire une nouvelle réalité. Le Seigneur le fera; nous, nous pouvons y collaborer: « Je fais toutes choses nouvelles », dit-il (Ap 21,5).

Lorsque nous sortirons de cette pandémie, nous ne pourrons plus continuer à faire ce que nous faisions ni de la façon dont nous le faisions. Non, tout sera différent. Toute la souffrance aura été inutile si nous ne construisons pas ensemble une société plus juste, plus équitable, plus chrétienne, pas de nom,
mais en réalité, une réalité qui nous conduise à une conduite chrétienne. Si nous ne travaillons pas pour en finir avec la pandémie de la pauvreté dans le monde, avec la pandémie de la pauvreté dans le pays de chacun de nous, dans la ville où chacun de nous habite, ce temps aura été en vain.

On sort des grandes épreuves de l’humanité, dont la pandémie, meilleur ou pire. On n’en sort pas pareil.

Je vous le demande: « Comment voulez-vous en sortir? Meilleurs ou pires? Et c’est pourquoi aujourd’hui nous nous ouvrons à l’Esprit Saint pour que ce soit Lui qui change nos cœurs et nous aide à en sortir meilleurs.

Si nous ne vivons pas pour être jugés selon ce que Jésus nous dit – « Parce que j’avais faim et ils m’ont donné à manger, j’ai été prisonnier et ils m’ont rendu visite, étranger et ils m’ont accueilli » (cf. Mt 25, 35-36) -, nous n’en sortirons  pas meilleurs.

Et c’est la tâche de tous, de nous tous. Et aussi de vous, de CHARIS, qui êtes les charismatiques unis.

Le troisième document de Malines, écrit dans les années 1970 par le cardinal Suenens et Dom Helder Camara, qui s’appelle: « Renouveau charismatique et service de l’homme », indique ce chemin à ce courant de grâce. Soyez fidèles à cet appel de l’Esprit Saint!

Me reviennent maintenant en mémoire ces paroles prophétiques de Jean XXIII quand il annonce le concile Vatican II et que le Renouveau charismatique chérit spécialement: « Que l’Esprit divin daigne écouter de la manière la plus consolante la prière qui monte vers Lui de tous les coins de la Terre: Renouvelle en notre époque, comme en une nouvelle Pentecôte, tes merveilles, et accorde à ton Eglise, d’être, d’une même coeur, assidue à la prière avec Marie, Mère de Jésus, et sous la conduite de Pierre, de faire grandir le royaume du Divin Sauveur, royaume de vérité et de justice, royaume d’amour et de paix ».

Je vous souhaite à tous dans cette veillée la consolation de l’Esprit Saint. Et la force de l’Esprit Saint pour sortir de ce moment de douleur, de tristesse et d’épreuve qu’est la pandémie pour en sortir meilleurs

Que le Seigneur vous bénisse et que la Vierge Mère prenne soin de vous.

Copyright – Traduction de Zenit, Anita Bourdin

 

MAI 30, 2020 23:50PAPE FRANÇOIS

About Anita Bourdin

 

Proverbes

Bouchon  pa  janm  Twonpe  boutey

Kou  wosiyòl chante , se pa konsa li  Kenbe mouch

Men pòv se  Bous  Bondye

Anpil  Lespri Bon, men Pridans  pi bon

Lamitye pa mache avèk gran  brui

 

May 24, 2020

BRIEF MEDITATION ON THE SEVENTH SUNDAY OF EASTER (May 24th, 2020)

Acts 1, 12-14; Psalm 2; 1 Peter 4, 13-16; John 17, 1-11        

By +Guy Sansaricq.  

 

This Sunday falls between two major feasts, the Ascension celebrated last Thursday and Pentecost to be celebrated next Sunday.

The Gospel excerpt comes from the prayer of Jesus at the Last Supper when he declared that   his earthly mission had been fulfilled. He then asked the Father to give Him the same glory he enjoyed with HIM before the beginning of the world. That prayer was answered on Ascension Day when Jesus was lifted up to heaven and given a seat at the right hand of the Father. The Church unceasingly rejoices at the honor conferred upon her Lord on that great Day.

 

The first mighty deed of Jesus as King sitting on the throne of power and glory is to send his Holy Spirit upon The CHURCH. This will be the high point of the feast of Pentecost which fulfills the GREAT PROMISE. The human spirit, bright as it is, is unable to understand the greatness of God’s mystery. The Spirit enhances our capacity to understand God’s Holy Will and to love and willingly embrace it. Without the Spirit, no one can reach God.

 

Next Sunday therefore, we will commemorate and mostly re-enact the outpouring of the heavenly gift of the Spirit on our assemblies. Even though no longer with us physically, JESUS IS STILL WITH US THROUH THE SPIRIT AS REALLY AS HE WAS WHEN HE WALKED ON THE ROADS OF GALILEE.      

Let us spend this week praying intensely for that Spirit of truth, Power, Love, Unity and

Peace. Only through these gifts shall we be successful in our mission AS CHRISTIANS.

 

BRÈVE MEDITATION EN CE 7ème DIMANCHE DE PAQUES.  (24 Mai 2020)

Pensée de la Semaine: La maturité spirituelle est le don divin de l’Esprit Saint

Citation d’internaute

Claude-may Waia Némia

Retraitée, Maître Reiki Kanak, Femme au Foyer, Méditation

 

Thought for the Week: Spiritual maturity is the divine gift of the Holy Spirit

 

 

  

Internet user quote

  

Claude-may Waia Némia

Retired, Master Reiki Kanak, Housewife, Meditation

Pensamiento para la semana: la madurez espiritual es el don divino del Espíritu Santo

Presupuesto de usuario de internet

Claude-may Waia Némia

Retirado, Maestro Reiki Kanak, Ama de casa, Meditación

 

Des étudiants haïtiens sur les ondes de la Radio télé Solidarité.

 

 

 

 

La radio télé Solidarité a accueilli à l’émission Les Etudiants en Parlent ce mardi 19 mai 2020 six étudiants haïtiens fréquentant des universités à l’étranger, invités à partager et confronter leurs points de vue et leurs expériences estudiantines à l’étranger.

 

De la République Dominicaine à la Turquie, en passant par la Colombie, les Etats-Unis et le Maroc, ces étudiants haïtiens se sont présentés au grand public, justifiant les raisons qui les ont poussés à laisser le pays pour des études supérieures, leurs aspirations et projets à moyen et à long terme.

 

Par ailleurs, ces étudiants évoluant dans les domaines de la sociologie, de la médecine, du tourisme, des sciences économiques et gestion, des sciences politiques et de la technologie de l’information, ont profité de l’ espace pour exposer certaines de leurs nouvelles réalités ils affrontent chacun de leur côté. « J’ai eu beaucoup de difficultés à m’adapter au Darija, le dialecte local dans lequel certains professeurs dispensent leur cours mais que je n’ai pas appris, vu que je devais étudier en français, » a rapporté Tamar Leonard, étudiante depuis trois ans au Maroc.

Quant à Flokentia Joseph, étudiante en troisième année de médecine en République Dominicaine, elle n’a toujours pas eu son visa d’étudiant et croule sous les démarches administratives. Elle doit, comme bon nombre d’étudiants en République voisine, payer chaque année le visa touriste et aller sur la frontière à la trentaine afin de respecter les conditions dudit visa. A noter que Les étudiants haïtiens représentent un apport financier considérable pour la République Dominicaine.

Malgré ses difficultés, étudier à l’étranger reste une échappatoire pour nos étudiants haïtiens qui souvent n’arrivent pas à rentrer à l’Université d’Etat d’Haïti et/ou à intégrer les universités privées dont les capacités d’accueil sont très limitées et les conditions d’apprentissage pas toujours au top. En effet, les universités haïtiennes tant publiques que privées font face à des défis institutionnels fondamentaux tels que le laxisme des enseignants, la surconcentration dans la capitale et autour, le manque de financement et l’absence d’une stratégie pour la recherche, une qualification professorale minimale, des bibliothèques pauvres en matériel et un curriculum obsolète.

Aussi existe-t-il de nombreux avantages à l’étranger pour les étudiants haïtiens comme la maîtrise d’au moins une autre langue qui contribue à élargir leur capacité de communication et ouvre de nouvelles opportunités professionnelles. Aussi, en plus de l’autonomisation et la construction de leur indépendance, vivre dans un pays étranger et partager le quotidien des habitants confronte inévitablement l’étudiant haïtien à un choc culturel lui permettant de comparer et d’analyser ce qui existe dans son pays d’accueil et dans son pays d’origine et il apprendra à relativiser.

 

Francesca Edouard en profite pleinement ! Cette jeune fille de 18 ans est étudiante en Psychologie et en Sciences politiques aux Etats-Unis. « J’ai déjà reçu plusieurs distinctions pour ma participation active dans la consolidation des liens entre les étudiants haïtiens dans son université, a raconté Francesca. Je travaille également avec des sénateurs de la Floride afin d’affiner mes qualités de lobbyistes et de les mettre plus tard en pratique dans la politique haïtienne,» a-t-elle ajouté.

Ces étudiants, en niveau License et Master, ont tous exprimé le désir de retourner en Haïti à la fin de leurs études, et mettre le bagage intellectuel acquis au service de leur pays.
La Télé Solidarité à travers l’émission Les étudiants en Parlent ouvre son micro à tous les étudiants de la diaspora dans le but de créer une plateforme de débats, d’échanges d’idées et de coopération entre  les jeunes haïtiens étudiant partout sur la planète. clicquer sur ce lien: https://youtu.be/qx2G6Sok2pM

 

Katiana Antoine

Max Toussaint Mondésir

 

Last Sunday on Radio Telé Solidarité Bishop Guy Sansaricq led the talk show. We were very happy to have 3 leaders of the Haitian community of Tallahasseeas our guests. Their names are Professor Bernadette Guirand, Olnick Duverger, and Franceska Edouard (one of the young stars of the Black community in the United States). One wonders how many Haitians live in Tallahassee?

Tallahassee is the capital of Florida. It is known as an administrative and University city.  It is good to know that the name “Tallahassee” is a Muskogean Amerindian word often translated by “old fields”, in Seminole, or “old town”. The Governor of Florida lives in Tallahassee.

The talk show helped us to know that we don’t have many Haitians living in the capital of Florida.  Haitian Students go there for studies and some Haitian professionals re-locate there for employment. The panelists were all  members of  the Tallahassee Haitian Cultural Club. The Haitian Cultural Club, also known as HCC, is a school organization registered on the university campuses of Florida A&M University (FAMU) and Florida State University (FSU).  HCC also has active members at Tallahassee Community College (TCC).

Professor Bernadette Guirand, the first woman to graduate in Electronic Engineering in Haiti, was one of the panelists. She holds a master’s degree in Computer Science from Paul Sabatier University in Toulouse. Ingenieur Guirand is professor of IT management at the University of Agriculture and Mechanics in Florida.  She noted  that the Club Cultuel des Haitiens is doing a colossal job by putting Haitian Students together in Tallahassee while helping them maintain their cultural identity.

Olnick Duverger, one of the panelists is the former president of the Cultural Club of Haitian Students in Tallahassee, in this talk she focused on her education, she just graduated in Cardiopulmonary Sciences from University of Florida Agricultural and Mechanical, Tallahassee. She is very proud of her Haitian origins and she intends to work to raise it.

The other panelist was Franceska Edouard, one of the young rising stars in the United States Black community. She is only 18 years old and she entered the United States at 3 years old. She takes her studies very seriously. Franceska is a Political Science student at the University of Florida who has many high goals for her future. Her main goal is to become a civil rights lawyer. She plans to enter local politics; become Governor of Florida; a United States Senator; and the Speaker of the House. and is very involved in the Haitian community. Click on this link to listen to this broadcast: https://youtu.be/WC0eRhKTgmY

Brother Tob

Attachments area

Trois leaders Haitiens de  Tallahassee en Floride.

Dimanche Dernier  la Radio Telé Solidarité a été très heureuse d’avoir trois leaders de la communauté Haitienne de Tallahassee pour une emission  sur cette ville de la Floride. Leurs noms sont Professeur Bernadette Guirand , Olnick Duverger et Franceska Edouard, cette dernière étant l’une des jeunes etoiles de la communauté Noire des États Unis. Bishop Guy Sansaricq a  dirigé cette emission.

 

Rappelons que Tallahassee est la capitale de la Floride.  Elle est connue comme une ville administrative et Universitaire. On doit ajouter que Le nom « Tallahassee » est un mot amérindien muskogéen souvent traduit par « vieux champs » en séminole, ou « vieille ville ».. Le Gouverneur de la Floride demeure à Tallahassee.

Cette emission nous a aidé à savoir qu’on n’a pas beaucoup d’Haitiens qui vivent dans la capitale de la Floride. L’on a des Etudiants Haitiens qui viennent pour les études et quelques professionnels. Les panelistes ont mis l’accent sur le club culturel des Haitiens. Le Haitian Cultural Club, également connu sous le nom de HCC, est une organisation scolaire enregistrée sur les campus universitaires de la Floride A&M University (FAMU) et de la Florida State University (FSU). En plus d’avoir des membres actifs de ces deux campus, Elle a également des membres actifs au Tallahassee Community College (TCC  )

 

Professeur Bernadette Guirand , l’une des panelistes la première femme diplomée en Génie Electronique à Port-au-Prince a en outre obtenu une maitrise en Informatique de l’université Paul Sabatier de Toulouse. Ingenieur Guirand est professeur d’informatique de  Gestion à l’université d’agriculture et de mecanique  en Floride. Elle déclara dans l’emission que le Club Culturel des Haitiens  fait un travail colossal  en mettant les Etudiants Haitiens ensemble à Tallahassee  tout en les aidant à conserver leur culture.

 

Olnick Duverger, l’une des panelistes est l’ancienne presidente  du Club culturel des Éudiants Haitiens à Tallahassee, a mis l’accent sur sa formation. En effet, elle vient juste d’être diplomée en sciences Cardio-pulmonaire  de l’université de Florida Agricultural and Mechanical de Tallahassee. Elle est très fière de ses origines Haitienne et elle compte travailler au relèvement de son pays natal.

 

L’autre paneliste  etait Franceska Edouard , l’une des jeunes etoiles montantes de la communauté Noire des États Unis. Elle a seulement 18 ans  et elle est entrée aux États Unis à láge de trois ans. Elle prend ses etudes très au serieux . Son  objectif principal est de devenir avocate des droits civiques, d’entrer dans la politique locale, de devenir gouverneur de Floride, sénateur des États-Unis, puis de devenir président de la Chambre.  Franceska est etudiante en Sciences Politiques  à l’université de la Floride et elle est très impliquée  dans la communauté Haitienne. Clicquer sur ce lien pour écouter cette emission: https://youtu.be/WC0eRhKTgmY

Brother Tob

An interview with Haitian Professionals on Haitian Children’s Education in Florida

On Haitian Flag Day, May 18th, 2020, Radio Tele-Solidarite interviewed four Haitian teachers and a

Haitian Lawyer who reside in the city of Miami . They were Ms. Marie-Flore Lindor-Latortue, Ms. Nancy St Leger, Dr. Vanessa Pierre and Thierry Victor who are teachers at different levels in Tallahassee. All of them hold doctorates in education. Mr. Ronald Surin an activist Lawyer was also part of our conversation on the profile of education of Haitian youngsters in this city of Florida.

 

Mrs. Latortue and St Leger were born in Port-au-Prince but arrived here in the US at a young age. Ms. Pierre were born here from Haitian parents. Dr. Thierry Victor were born in the Dominican Republic from Haitian parents, lived in Puerto-Rico and spent most of his life in the US. Mr. Surin born in Port-au-Prince came here as a young adult. After a career in the military, he ended up studying Law, a profession he has been practicing for more than twenty years. Brother Tob was able to bring them together and asked Bishop Sansaricq to direct the interview.

 

This very brief summary of the interview does not do justice to the quality of the talk show. We may say that during the very animated exchange that took place we learnt a lot on the topic. Let us attempt to  summarize some of the high points that emerged from the televised conversation.

1.-  There has been a tremendous evolution of the Haitian population of Florida over the past thirty years. In the ninety–eighties, Haitians were beginning to arrive in Florida. There were very few Haitian teachers in the educational system of Florida. Now there are a number (perhaps not as many as needed) of Haitian principals in the areas with large Haitian presence. There are large numbers of Haitian teachers and other staff members of Haitian origin who keep touch with the children’s families and even go to the children’s home to seek absent students. Every school in Miami has Haitians in their staff.

2.- As a rule the Haitian children perform rather well. Unfortunately some negative factors affect their performance. A certain percentage of the students belong to dysfunctional families, a factor that affects their performance. Some end up in correctional facilities. But all being considered, most of them go through elementary school successfully. A large number are successful in High School and tend to go to college. Sometimes, the weak economic conditions of the parents are the reason that force many to   quit college in order to get a job.

3.- Florida is perhaps a States that other States like New York should try to emulate in that regard.

4.- There are 32 Haitian associations of Professionals in Florida who provide great assistance to the students. They provide scholarships at the University level.

5.- Twenty years ago, there were 12 Haitian Lawyers in Fl. At the present time, there are more than 150 Haitian Lawyers in the Haitian Lawyers guild.

6.- There are a thousand Haitian young men and women who graduate from the school of Nursing on a  yearly basis. An increasing number of professionals graduate every year in a variety of academic fields.

7.-  Haitians are beginning to assume political functions in cities and the State. The trend is increasing.

8.- This remarkable evolution which is slow and still inadequate marks a progressive trend. Children who were afraid to speak Creole in their schools and sometimes afraid to declare their national origin are much more comfortable to declare their Haitian identity and to speak Creole in public areas.    

 

One must listen to the whole interview. Many more interesting facts were highlighted.

A rather hopeful view is cast on the future.

 

2

 

COUP D’OEIL SUR LE SYSTÈME EDUCATIF DE LA FLORIDE .  

 

 

A l’occasion de la Fète du Drapeau, le 18 Mai Radio Tele Solidarite, porte parole du HAITIAN APOSTOLATE INC. accorda une entrevue sur ses ondes à des personnalités de la Floride engagés dans l’éducation en Floride. Leurs noms: Marie-Flore Lindor-Latortue, Nancy St Leger, Vanessa Pierre et Thierry Victor tous professeurs attitrés à différents niveaux du système scolaire de la Floride, tous munis de doctorat ou parfois mème de plusieurs doctorats dans le domaine de l’éducation. Un distingué avocat de la zone, Maitre Ronald Surin très engagé au niveau des écoles était également present.

 

L’entrevue a duré une heure et a donné des informations importantes sur beaucoup de faits concernant l’éducation des jeunes Haitiens de l’école enfantine à l’université. A ce niveau déjà, cette entrevue mériterait d’ètre écoutée. Mais prenez note, les réflexions et les points de vue émis par ces èducateurs de première classe recèlent une valeur inappréciable. Il faut à tout prix écouter l’entrevue.

 

Cette brève introduction ne prétend pas rendre compte de toute la richesse contenue dans les pensées émises et les considérations de toutes sortes qui ont enrichi l’entrevue. Elle a seulement pour but de vous inviter à écouter le video qui vous est offert. Vous en tirerez grand profit et pleine satisfaction.

Bishop Sansaricq

 

 

Online Solidarity Concert with Haiti

Against Coronavirus Covid-19

By the Community of St Francis de Sales (CSFS)

 

HISTORY:      Saint Francis de Sales Community of Delmas 33 has the acronym CSFS. It is then years old and operates harmoniously in the municipality of Delmas. It brings together residents of the neighbourhood and offers to the population educational, socio-cultural and recreational, charitable and religious support services, for the benefit of all. Deep down to 180 feet they drilled an artesian well to find fresh water in order to distribute it around. Moreover they created  a production workshop with a legal license. It allowed many people to work and earn a living for their family.

 

ACTIVITY:    The Concert of Solidarity is a project of the Saint François de Sales Community of Delmas 33. It will be broadcasted ONLINE on Sunday May 31, the day of Pentecost and Haitian Mother’s Day.

 

ACTORS:        The protagonists, artists, musicians and singers, Haitians and foreigners, come from various backgrounds. Among them: Jean Claude GIANADDA, LAUDA Orchestra, Jean Jean ROOSEVELT, Roosevelt SAILLANT (BIC), Jean Léonard TOUT-PUISSANT (IZOLAN), Ansito Mercier (MAESTRO), Gérard Chéry & JAC, Lionel Benjamin, Cynthia Duplan LAMY, Anthony Arnoux LOUIS-JEUNE (THONY LOUI) Creator of TANAMA.

 

OBJECTIVE: The Solidarity Concert with Haiti, organized by the CSFS aims to:

–   Sensitize the population on the reality of Covid19 and subsequent measures

–   Collect money in order to produce masks for churches and organized groups in Delmas

–   Create the CSFS platform to support the cultural, educational, social and religious activities of the Community.

 

PILOTAGE: The Steering Committee is made up of three branches.

–   A branch in Haiti (CSFS Central Committee)

–   A branch in Queens, NY

–   A branch in Montreal

 

BROADCAST:   The Solidarity Concert with Haiti will be broadcast mainly by CHOKARELLA livestream, but also by other media both in Haiti and in the diaspora, including KRIK KRAK New York Radio and Television.

 

 

Par Mgr Pierre André Pierre

 

Concert de Solidarité avec Haiti

Contre le Coronavirus Covid-19

Communauté Chapelle St François de Sales

(CSFS)

 

HISTOIRE :  La Communauté Saint François de Sales de Delmas 33 a pour sigle CSFS. Il existe depuis 10 ans et fonctionne harmonieusement dans la commune de Delmas. Il rassemble les riverains et offre à la population des services d’accompagnement d’ordre éducatif, socio-culturel et récréatif, caritatif et religieux, etc. au bénéfice de tous. A son actif, il y a aussi le forage d’un puits artésien pour distribution d’eau potable et la création d’un atelier de production avec patente légale pour permettre à beaucoup de gens de travailler et de gagner leur vie avec leur famille.

 

ACTIVITE :  Le Concert de la Solidarité est un projet de la Communauté Saint François de Sales de Delmas 33. Il sera réalisé EN LIGNE, le dimanche 31 mai, jour de la Pentecôte et de la Fête des Mères pour les mamans haïtiennes.

 

ACTEURS :  Les protagonistes, artistes, musiciens et chanteurs, haïtiens et étrangers, viennent d’horizons variés :

Jean Claude GIANADDA, Orchestre LAUDA, Jean Jean ROOSEVELT, Roosevelt SAILLANT (BIC), Jean Léonard TOUT-PUISSANT (IZOLAN), Ansito Mercier (MAESTRO), Gérard Chéry & JAC, Lionel Benjamin – Cynthia Duplan LAMY, Anthony Arnoux LOUIS-JEUNE, THONY LOUI Créateur de TANAMA.

 

OBJECTIF :  Le Concert de la Solidarité avec Haïti, organisé par la CSFS a pour objectif :

–    Sensibiliser la population sur la réalité du COVID-19 et des mesures à suivre.

  • Produire des masques pour églises et groupes organisés de Delmas
  • Créer la plateforme CSFS pour supporter les activités culturelles, éducatives, sociales et religieuses de la Communauté

 

PILOTAGE : Le comité de Pilotage est composé de trois branches. Les deux premières, très actives depuis un mois, sont rejointes par la troisième en cours de route.

  • Une partie en Haïti (Comité Central de CSFS)
  • Une branche à Queens, NY
  • Une branche à Montréal

 

DIFFUSION  Le Concert de la Solidarité avec Haïti sera diffusé par CHOKARELLA livestream principalement, mais aussi par d’autres médias tant en Haïti que dans la diaspora, dont Radiotélévision KRIK KRAK de New York.

                       

 

 

L’Histoire de Saint François de Sales de Delmas 33 CSFS

 

La Chapelle Saint François de Sales (CSFS) naît et se développe à Delmas 33, à la suite du tremblement de terre de magnitude 7.3 sur l’échelle de Richter qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, causant des pertes estimées à environ 300.000 vies humaines. Les dégâts matériels sont incalculables. Les grands édifices et les églises de la capitale sont effondrés. Les communautés se réunissent sous les tentes. La population aménage sa vie dans des cités faites de tentes et de bâches. C’est alors que des hommes et des femmes de toutes conditions sociales, des jeunes et des adultes comme aussi des enfants et des familles entières se sont mis ensemble pour faire face à la tragédie, s’entraider et continuer le chemin, dans un souci de solidarité et d’amour fraternel et une mission de service.

 

Cette communauté humaine sans demeure fixe est hébergée successivement par des familles qui offrent gracieusement l’hospitalité de leur maison et leur cour, pour toutes formes de réunions, de rencontres et de célébrations. Elle s’organise en structures et associations de services. Elle vit la proximité et se préoccupe de toutes les catégories sociales, avec un souci particulier pour les plus faibles, arrangeant des visites à domicile pour les malades, des repas de solidarité avec les enfants et les plus démunis, des journées de famille, des formations pour différentes catégories d’enfants, de jeunes et d’adultes, une éducation catéchétique permanente, etc. Des activités multiples d’ordre religieux, caritatif, éducatif, socio-culturel ou récréatif sont entreprises au bénéfice de tous. A son actif, il y a aussi le forage d’un puits artésien pour distribution d’eau potable et la création d’un atelier de production munie de patente légale, pour permettre à beaucoup de gens de travailler et de gagner leur vie avec leur famille.

Inspirée par St François de Sales, dont elle adopte le nom et la devise « tout par amour, rien par la force », cette communauté, bien intégrée et reconnue officiellement dans l’Archidiocèse de Port-au-Prince, lance la construction d’un centre polyvalent de services, point de ralliement pour offrir ses services variés au quotidien.

 

Le Concert de Solidarité avec Haïti Contre le Coronavirus COVID-19

 

Depuis le mois de février 2020, le coronavirus Cocid-19, parti de Wuhan en Chine, vite devenu une pandémie, met le monde à genoux faisant ici et là des dégâts considérables. Tous les pays sont frappés et comptent leurs victimes, infectées, affectées ou décédées. Par contre, en Haïti, malgré les mesures d’isolation et de confinement, le déni reste l’attitude d’une grande partie de la population. Certains disent même préférer mourir de la Covid-19 que de la faim. Comment peuvent-ils acheter des masques pour cacher le nez et la bouche, quand ils ne peuvent pas acheter de la nourriture pour leur ventre. Il faut sensibiliser, conscientiser et mobiliser la population.

 

L’ironie est que le Coronavirus est largement présent actuellement et prend sa vitesse de croisière dans notre pays qui compte déjà 812 cas, dont 78 nouveaux confirmés en une journée, à ce vendredi 22 mai 2020. Des mesures officielles ont été adoptées pour renouveler l’état d’urgence sanitaire pour deux mois et de rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics.

 

 

Pour répondre au défi de Covid-19 qui frappe maintenant Haïti et particulièrement la commune de Delmas, la Chapelle Saint François de Sales de Delmas organise un concert de sensibilisation, de motivation et de levée de fonds, dénommé : Un concert de Solidarité avec Haïti. L’objectif est de recueillir des fonds permettant de fabriquer des masques pour la Communauté de Delmas et de lancer la plateforme en ligne CSFS. Avec l’accompagnement de délégués de la paroisse du Sacré Cœur de New York le projet a vite pris sa dimension internationale.

 

Capacité de CSFS de produire des masques

 

A l’évaluation des possibilités de CSFS, elle possède un atelier muni de patente légale, capable de produire plus des centaines masques quotidiennement, dont des modèles sont disponibles. Cet atelier a été conçu pour procurer du travail à des membres de la communauté et subvenir à leurs besoins ou à ceux de leur famille.

 

Organisation du Concert de Solidarité pour la levée de fonds : Il faut y contribuer

Le Concert de la Solidarité avec Haïti sera diffusé en ligne par CHOKARELLA livestream principalement, de 2 :00 PM à 5 :00 PM, le dimanche 31 mai, jour de la Fête des Mères pour les Haïtiens, et de la Pentecôte pour le monde occidental. Il sera aussi diffusé dans la diaspora haïtienne par d’autres médias, tels que la Radiotélévision KRIK KRAK de New York.

 

  1. Un compte sera inscrit au bas des écrans invitant les participants à y faire leur donation.
  2. L’audience peut être localisée n’importe où. Pas besoin de déplacement pour le public. On peut le suivre partout sur la planète, et surtout apporter sa solidarité par une contribution.
  3. Les réseaux sociaux Facebook, Instagram, Twitter et YouTube peuvent servir d’interface pour la transmission.
  4. Le Concert de Solidarité est destiné à tout le monde, même s’il vise en premier lieu un public Haïtien, que ce soit en Haïti et dans la diaspora, à New-York, à Miami, à Montréal ou ailleurs. Il vise aussi les amis d’Haiti du monde anglophone et francophone. Le « troubadour de Dieu » l’artiste Français Jean-Claude Gianadda est aussi de la partie.
  5. Les familles peuvent se donner rendez-vous en ligne ou à la maison, au salon ou à la salle à manger, avec les mamans pour les fêter, grâce au concert de la fête des Mères du 31 mai 2020.
  6. La Pentecôte est un jour de fête pour les Occidentaux. L’esprit de fête drainera des auditeurs et spectateurs supplémentaires, plus de solidarité et de générosité.

 

Les Artistes Haïtiens dans un Elan de générosité offrent leur contribution bénévole

Le dialogue avec les artistes Haïtiens et amis d’Haiti s’est révélé très fructueux. L’un après l’autre, ceux-ci ont rapidement et spontanément donné leur accord positif et leur contribution bénévole à ce mouvement de solidarité, dans le contexte de menace et de danger pour notre population. Ils ont quasi tous par le passé collaboré fructueusement avec la CSFS : Jean Claude GIANADDA, Orchestre LAUDA, Jean-Jean ROOSEVELT, Roosevelt SAILLANT (BIC), Jean Léonard TOUT-PUISSANT (IZOLAN), Ansito Mercier (MAESTRO), Gérard Chéry & JAC, Lionel BENJAMIN, Cynthia Duplan LAMY, Anthony Arnoux LOUIS-JEUNE (THONY LOUI) Créateur de TANAMA et l’incontournable Carel Pèdre de CHOKARELLA transmission virtuelle.

 

 

Online Solidarity Concert with Haiti

Against Coronavirus Covid-19

By the Community of St Francis de Sales (CSFS)

 

HISTORY:      Saint Francis de Sales Community Church of Delmas 33 has the acronym CSFS. It is then years old and operates harmoniously in the municipality of Delmas. It brings together residents of the neighbourhood and offers to the population educational, socio-cultural and recreational, charitable and religious support services, for the benefit of all. Deep down to 180 feet they drilled an artesian well to find fresh water in order to distribute it around. Moreover they created  a production workshop with a legal license. It allowed many people to work and earn a living for their family.

 

ACTIVITY:    The Concert of Solidarity is a project of the Saint François de Sales Community of Delmas 33. It will be broadcasted ONLINE on Sunday May 31, the day of Pentecost and Haitian Mother’s Day.

 

ACTORS:        The protagonists, artists, musicians and singers, Haitians and foreigners, come from various backgrounds. Among them: Jean Claude GIANADDA, LAUDA Orchestra, Jean Jean ROOSEVELT, Roosevelt SAILLANT (BIC), Jean Léonard TOUT-PUISSANT (IZOLAN), Ansito Mercier (MAESTRO), Gérard Chéry & JAC, Lionel Benjamin, Cynthia Duplan LAMY, Anthony Arnoux LOUIS-JEUNE (THONY LOUI) Creator of TANAMA.

 

OBJECTIVE: The Solidarity Concert with Haiti, organized by the CSFS aims to:

–   Sensitize the population on the reality of Covid19 and subsequent measures

–   Collect money in order to produce masks for churches and organized groups in Delmas

–   Create the CSFS platform to support the cultural, educational, social and religious activities of the Community.

 

PILOTAGE: The Steering Committee is made up of three branches.

–   A branch in Haiti (CSFS Central Committee)

–   A branch in Queens, NY

–   A branch in Montreal

 

BROADCAST:   The Solidarity Concert with Haiti will be broadcasted mainly by CHOKARELLA livestream, but also by other media, both in Haiti and in the diaspora, including KRIK KRAK New York Radio and Television.

 

The Story of Saint Francis de Sales de Delmas 33 CSFS

 

Chapel Saint François de Sales (CSFS) started and developed in Delmas 33, following the earthquake of magnitude 7.3 on the Richter scale which struck Haiti on January 12, 2010, causing losses estimated at around 300,000 lives human. The material damage is incalculable. All large buildings and churches of the capital have collapsed. The communities met under the tents. The population organized its life in cities made of tents and tarpaulins. It was then that men and women from all walks of life, young people and adults, as well as children and entire families, got together to face the tragedy, help each other and continue on the road, with a concern of solidarity and brotherly love and a mission of service.

 

This homeless human community is successively hosted by families who graciously offer the hospitality of their home or their yard, for all forms of meetings, gatherings and celebrations. It is organized into associations of services. The members live a certain form of proximity and are concerned with all social categories, and a particular concern for the weakest, arranging home visits for the sick, meals of solidarity with the children and the most deprived, family days, training for different categories of children, young people and adults, continuing catechetical education, etc. Multiple religious, charitable, educational, socio-cultural or recreational activities are undertaken for the benefit of all. To the credit of CSFS, there is also an artesian well for the distribution of drinking water and the creation of a production workshop legally licensed and fully equipped, to allow many people to work and earn a living with their family.

 

Inspired by St Francis de Sales, whose name and motto it adopted “all out of love, nothing by force.” This community, well integrated and officially recognized in the Archdiocese of Port-au-Prince, launched the construction of a multi-purpose service center, meeting point for offering its varied services on a daily basis.

 

The Solidarity Concert with Haiti Against the Coronavirus COVID-19

 

Last February, the coronavirus Cocid-19, left Wuhan in China to quickly become a pandemic, bringing the world to its knees doing here and there considerable damages. Almost all countries without exceptions are affected and are making count of their victims, infected, affected or deceased. In Haiti, on the other hand, despite the isolation and containment measures, denial remains the attitude of a large part of the population. Some even say that they would rather die from Covid-19 than from hunger. Other discuss how can they buy masks to hide their nose and mouth, when they cannot buy food for their stomach. We must raise awareness and mobilize the population.

 

The irony is that the Coronavirus is widely present now and is taking its cruising speed in our country which has identified 812 cases, including 78 new confirmed in one day, up to this Friday, May 22, 2020. Official measures have been adopted to renew the ‘state of health emergency for two months until mid-July and to make the wearing of the mask compulsory in public places.

Montréal -Mme Claire Grimard  Zephirin 100ans dejà

 

Le Mercredi 20 Mai , 2020 Mme Zephirin a célebré son 100ème Anniversaire de naissance. Ce 100ème anniversaire etait  une journée de grâce pour elle et sa famille. Claire Grimard Zephirin est une chretienne de foi Catholique et qui dans le passé  participait tous les jours à la messe.

 

 

Sur Demande de la Famille, Bishop Guy Sansaricq  a beni Mme Zephirin pour son 100ème anniversaire . Bishop Sansaricq a profité de l’occasion pour accorder un entretien à Mme Zephirin.

 Bishop Guy Sansaricq souhaite un Joyeux Anniversaire  à Mme Zephirin en  ces mots:

“Chere Madame Zéphirin, Bonne Fète! Beau centennariat! La vie est un don de Dieu, Maitre souverain de l’histoire et de la vie. Si dans sa misèricorde il vous garde longtemps sur cette terre c’est parce que votre mission n’est pas encore terminée.  Vous vous dressez au milieu de nous comme une étoile brillante qui illumine non seulement vos enfants, petit-enfants et arrière petits-enfants mais aussi tous ceux qui vous connaissent et vous admirent.

L’on est heureux de trouver dans ce monde troublé des personnages comme vous qui rayonnent de foi, de paix et d’amour. Je demande au Seigneur de vous bénir abondamment ainsi que toute votre famille et aussi tous ceux qui ont eu le privilege de vous connaitre.

 

Grand est son Saint Nom! Et que sa sainteté se répande sur tous ceux qui honorent son Saint Nom!

 

Clicquer sur ce lien pour entendre cet entretien: https://youtu.be/MmzUbcizT0w

 

Brother Tob

Montreal -Mrs Claire Grimard Zephirin 100 years old

 

On Wednesday May 20, 2020 Mrs. Zephirin celebrated her 100th birthday. This 100th birthday was a day of grace for her and her family. Claire Grimard Zephirin is a Christian Christian who in the past went to Mass on a daily basis.

At the request of the family, Bishop Guy Sansaricq blessed Mrs. Zephirin for her 100th birthday. Bishop Sansaricq took the opportunity to interview Ms. Zephirin.

  Bishop Guy Sansaricq wishes Mrs. Zephirin a Happy Birthday in his words: Please find his words in the French version just a few lines above this.

 

 

Click on this link to hear this interview: https://youtu.be/MmzUbcizT0w

 

Brother Tob

 

 

Neuvaine de Pentecote à la Radio Telé Solidarité

 

 

Plusieurs prêtres et religieuses de la Pastorale Haitienne vont mener une sorte de retraite de la Pentecote tous les jours de cette semaine commencant le dimanche 24 Mai jusqu’au dimanche 30. La fête de la Pentecôte est un moment très fort pour l’Église Catholique, cette neuvaine sera une occasion pour nous  de demander au Seigneur  d’envoyer son Esprit parmi nous et de prier pour notre Église comme pour nous tous en ces temps troubles.

Bishop Guy Sansaricq en communion avec le personnel de la Radio Telé Solidarité  remercie infiniement du plus profond de son Coeur tous ceux et celles qui auront à intervenir au cours de cette neuvaine de Pentecote à la Radio Telé Solidarité.

Cette retraite consistera en une instruction de 15 minutes sur L”ESPRIT SAINT et ensuite une prière de 15 minutes parfois accompagnée de chants.

 

La Liste des Intervenants est la suivante:

Sr Marthe Seide  Professeur de Theologie   à l’Université Salesienne de Rome (Vatican)

Sr Juvenia Joseph FDM Secretaire du Centre National de l’Apostolat Haitien

Père Gustave Miracle-Vice Coordonnateur de la Pastorale Haitienne de l’archidiocèse de Boston

Reverend Père Olince Saint Louis- Aumonier  de la Pastorale Haitienne à Paris, France.

Père Mike Petit Homme de la Paroisse de St Joseph de l’archidiocèse de New York (Spring Valley)

Monseigneur André Pierre, Ancien Recteur de l’université Notre Dame

Monseigneur Joseph Malagrega, Aumonier du renouveau  Charismatique des Haitiens Catholiques d’outre Mer

Bishop Guy Sansariq, chapelain de Radio-Tele Solidarié.

 

 Nous demandons au Seigneur de nous aider au cours de cette neuvaine de la Pentecote  à être des temoins authentiques du Christ dans le  monde d’aujourd’hui.

Brother Tob

 

 

 

Pentecost novena at Radio Telé Solidarité

 

 

Several priests and nuns of the Haitian Church will preside over a retreat on radio Telé Solidarité. The feast of Pentecost is a major event for the Catholic Church. This novena will provide an opportunity for us to implore the Lord for an outpouring of his Spirit among us and to pray for the whole word in these challenging times.

Bishop Guy Sansaricq in communion with the staff of Radio Telé Solidarité thanks wholeheartedly all those who will participate in leading the novena at Radio Telé Solidarité.

The half hour daily sessions will consist in 15 minutes of instruction on the Holy Spirit followed by 15 minutes of prayer.

 

The List of Speakers is the following

Sr Marthe Seide Professor of Theology at the Salesian University of Rome (Vatican)

Sr Juvenia Joseph FDM Secretary of the National Center of the Haitian Apostolate

Father Gustave Miracle-Vice Coordinator of the Haitian Pastoral Care of the Archdiocese of Boston

Reverend Père Olince Saint Louis- Chaplain of the Haitian Pastoral in Paris. France

Father Mike Petit-Homme of the Parish of St Joseph of the Archdiocese of New York (Spring Valley)

Monsignor André Pierre, Former Rector of Notre Dame University

Monsignor Joseph Malagreca, Chaplain of the Charismatic Renewal of Haitian Catholics Overseas

Bishop Guy Sansariq, Chaplain of Radio Solidarité.

 

Proverbes

Yo Pa bati Pari nan  Youn Jou

Nanpwen dife kache ki pa lese lafimen soti

Nan Dizèt, patat blanch pa genyen po

Bouchon pa janm twompe boutey

Nampwen glass soley pa fonn

 

Latest news-May 17, 2020

REFLECTIONS ON THE SIXTH SUNDAY OF EASTER (May 17th, 2020)

Acts 8, 5-8 + 14-17; Psalm 66; 1 Peter 3, 15-18; John 14, 15-21.                

 

 

By +Guy Sansaricq 

 

This Sunday’s readings point to both the upcoming feasts of the Ascension and of Pentecost.  

 

The feast of the Ascension this coming Thursday marks the conclusion of the earthly Mission of Jesus. He is solemnly enthroned in heaven where He receives every authority and power. The Church urges us to celebrate this event with great joy as it initiates another form of relationship between Jesus and us. “I will not leave you orphans.” “I am with the Father and you are in me and I in you.” While He appears to have gone, He is with us until the end of time. Alleluia!

Another outstanding feast will follow ten days later: the feast of Pentecost. It’s the day of the fulfillment of THE PROMISE, the advent of ANOTHER ADVOCATE, the Spirit of truth. 

 

Let us strive to grasp the supreme significance of these two great liturgical feasts.  St Peter in the second reading warns us that we must “sanctify the Lord in our hearts and always keep a clear conscience.” May we burn with the desire to share the glory of the Lamb once slain but now victorious forever! ALLELUIA! ALLELUIA! His very Spirit is now our treasure!

 

“SHOUT JOYFULLY TO GOD, SEE HIS TREMENDOUS DEEDS AMONG THE CHILDREN OF MEN”

 

BRÈVE MEDITATION EN CE SIXIÈME DIMANCHE DE PAQUES (17 Mai 2020)

 

 

Ce Dimanche nous prépare à la célébration de deux prochaines grandes fètes de l’Eglise. Il s’agit d’abord de l’Ascension ce Jeudi qui vient et ensuite de la Pentecote dix jours après.

 

A l’Ascension, Jésus conclut sa mission terrestre et retourne vers son Père pour recevoir toute autorité et puissance. L’Agneau de Dieu devient le Lion de Juda. Les Apotres se réjouissent et nous aussi, car mème s’il semble s’en aller, il ne nous laisse pas orphelins. Il promet d’ètre avec nous tous les jours jusqu’à la fin des temps. Il sera avec le Père et nous serons EN LUI. Sa montée aux cieux ne réduit en rien sa proximité à l’Eglise!  Son départ n’est pas absence!

 

La Pentecote célèbre l’accomplissement de la PROMESSE, l’avènement de l’Esprit de vérité!

Le mème Esprit régnant en Jésus se répand sur l’Eglise. L’Eglise est investie de la FORCE D’EN HAUT! Elle recoit la CAPACITÉ d’accomplir sa sublime mission qui est de porter au monde entier les fruits du Salut jaillissant du Corps Ressuscité du Christ.  Ce DON SUPRÈME est pour nous aussi aujourd’hui si seulemet nous croyons. Alleluia! A nous aussi le gros lot est destiné!

Oh Esprit-Saint, déscends sur nous!  Sans toi nous ne pouvons rien faire. Avec toi, nous franchirons tous les obstacles.  Viens renouveler la face de la terre!

 

Ces deux fètes se préparent dans la prière et dans l’obéissance aux commandements particulièrement au commandement de l’amour. “Si vous m’aimez observez mes commandements.”  Priez le Père afin de recevoir le trésor suprème de l’Esprit!  

OH HOMME! RECONNAIS TA GRANDEUR!  REVÈTS TOI DE LA GLOIRE DU RESSUSCITÉ!

+ Guy Sansaricq

 

Proverbes

Pensée de la Semaine: Humble dans le succès, sois fort dans les revers. 
Proverbe latin ; Les proverbes et dictons latins (1757)

Thought for the Week: Humble in success, be strong in setbacks.

Latin proverb; Latin proverbs and sayings (1757)

Pensamiento para la semana: Humilde en el éxito, ser fuerte en los reveses.

Proverbio latino; Proverbios y refranes latinos (1757)

 

 

 

La communauté haïtienne de la République Dominicaine

 

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité, dans son grand effort de vous informer sur les communautés haïtiennes de la diaspora et d’Haïti, était très heureux de réaliser une émission avec plusieurs membres de la Pastorale Haïtienne de la République Dominicaine. Le Père Vaillant Fisner, Curé de Paroisse, Vicaire Épiscopal et Directeur de la Caritas du diocèse de San Pedro de Macoris, était l’un des panélistes de cette émission. Il était accompagné de mademoiselle Falonne Jean Gilles, étudiante finissante en Médecine en République Dominicaine et Secrétaire de la Pastorale des Jeunes Apostoliques Haïtiens à Santiago et Conseillère de la Pastorale Haïtienne de l’archidiocèse de Santiago et du diacre St-Rémy Desravines, Coordonnateur de la Pastorale Haïtienne de l’archidiocèse de Santiago de Los Caballeros.

Selon ce que nous a indiqué le Père Vaillant, le dernier recencement en République Dominicaine évalue la population haïtienne à environ 528.000 habitants (dont 20.000 étudiants d’après Falonne Jean Gilles). Ces derniers étudient surtout la médecine, Génie Industriel et Administration des Entreprises. Reste à savoir si l’état haïtien est prêt à accueillir ces derniers après leurs études pour venir apporter leur contribution à notre cher pays Haïti. Nos professionnels doivent avoir un salaire raisonnable qui leur permettent de payer leur facture et d’économiser un peu pour réaliser leur rêve.

 

Rappelons que c’est Son Excellence Monseigneur Freddy Antonio de Jesús Bretón Martínez qui est l’archevêque de de Santiago de Los Caballeros. Notons que la République Dominicaine a 11 diocèses. Le diacre St Rémy Desravines est l’unique diacre permanent haïtien qui exerce son ministère en République Dominicaine. Il est sur tous les fronts pour accompagner les membres de la communauté haïtienne de l’archidiocèse de Santiago de Los Caballeros.

 

Soulignons que l’ahidiocèse de Santiago de Los Caballeros a 13 communautés haïtiennes de foi catholique. Ces dernières vivent leur foi dans leur langue et dans leur culture dans leurs paroisses respectives. Elles se réunissent le premier dimanche du mois à 11:00hres du matin à la paroisse Sainte Anne de l’archidiocèse de Santiago pour une seule messe en créole. L’exemple de ces communautés mérite d’être suivi par les autres  communautés haïtiennes de foi catholique de la diaspora. Le Père Richard Dantile, un prêtre haïtien ordonné dans l’archidiocèse de Santiago de Los Caballeros, est le Coordonnateur de la Pastorale Haïtienne de l’archidiocèse de Santiago de Los Caballeros.

Le  Père Fresner Vaillant célèbrera son 10e anniversaire de vie sacerdotale le 29 Mai 2020. Il est un jeune prêtre très heureux dans la vie sacerdotale. Il accompagne aussi la communauté haïtienne des Bateys de son diocèse. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, il nous a fait savoir qu’il y a 3 prêtres haïtiens et 1 séminariste dans son diocèse, qu’il y a au moins 25 prêtres haïtiens qui exercent leur ministère en République Dominicaine. Il nous a aussi informé sur la situation des haïtiens qui vivent des moments difficiles avec le confinement à la maison causé par la pandémie du Covid-19. À la fin de l’émission il a demandé à Monseigneur Guy Sansaricq de prier pour lui à l’occasion de son dixième anniversaire de vie sacerdotale tout en encourageant la communauté haïtienne à supporter la Caritas de son diocèse.

Pour sa part, mademoiselle Falonne Jean Gilles nous a fait savoir qu’elle est très heureuse d’étudier la médecine en République Dominicaine. Elle a aussi mentionné que les étudiants haïtiens s’adaptent très bien là-bas. Elle nous a parlé notamment de son implication dans la Pastorale Haïtienne de l’archidiocèse de Santiago de Los Caballeros comme secrétaire et conseillère et comme animatrice de la chorale intercommunautaire. L’archidiocèse de Santiago a une chorale haïtienne composée des étudiants haïtiens. Enfin, mademoiselle Falonne Jean Gilles a insisté sur le fait que l’un des problèmes des étudiants haïtiens en République Dominicaine est surtout l’immigration. Chaque mois les étudiants qui n’ont pas de cartes d’étudiant doivent se rendre au service de l’immigration de la frontière pour renouveler leur permis de séjour au prix de 2500 pesos.

 

En somme, cette émission avec les leaders de la Pastorale Haïtienne en République Dominicaine, que nous remercions vivement pour leur disponibilité, nous a fournit bien des informations sur la communauté haïtienne en terre voisine. Cliquez sur ce lien pour entendre cette émission: https://youtu.be/CjiG9IRxk0A

 

Brother Tob

Pour le Centre National

THE HAITIAN COMMUNITY OF THE DOMINICAN REPUBLIC

          The staff of Radio Telé Solidarité, in their great effort to inform you about the Haitian communities of the diaspora and of Haiti, was very happy to have a talk show featured members of the Haitian Pastoral Ministry of the Dominican Republic.

Father Vaillant Fisner, the Episcopal Vicar and the director of Caritas of the diocese of San Pedro de Marcoris was one of the panelists on this talk show. He was accompanied by two other members of the Haitian Pastoral leaders: Ms. Falonne Jean Gilles, a  student in Medicine in the Dominican Republic and Secretary of the Pastoral Service to the Young Archdiocese of Santiago and Deacon St Remy Desravines, Coordinator of the Haitian Pastoral of Santiago of Los Caballeros.

            

 

Father Vaillant informed us that according to the latest survey in the Dominican Republic, Father Vaillant informed us that the Haitian population is estimated to be 528,000. Ms. Falonne Jean Gilles added that there are, about 20,000 Haitian students in the Dominican Republic. These students primarily studying the fields of medicine, business administration and  industrial engineering and hope that Haitian state will welcome them after their studies so they can realize their dreams of using their knowledge to  contribute to the medical, economic and industrial growth and well-being of Haiti. Of course they also expect to receive a reasonable salary so they can live a successful professional life, care for their families and pay their bills!

 

            He concluded his presentation by mentioning  that His Excellency, the Most  Reverend Freddy Antonio de Jesús Bretón Martínez, is the Archbishop of the Archdiocese of Santiago de Los Caballeros. The Dominican Republic has 11 dioceses.

Deacon St Remy Desravines, the second  panelists, is the only permanent Haitian Deacon who exercises his ministry in the Dominican Republic. Deacon Saint Remy serves on all fronts to accompany and facilitate the success of  the members of the Haitian community of the archdiocese of Santiago de Los Caballeros.

               The Archdiocese of Santiago de Los Caballeros has 13 Haitian communities of Catholic faith. The latter live their faith in their language and in their culture in their respective parish but they meet together the first Sunday of the month at 11:00 am at the parish of Saint Anne of the Archdiocese of Santiago for a  Creole Mass . The example of Haitian communities of Catholic faith of the archdiocese of Santiago  deserves to be followed by the other Haitian Communities of Catholic faith of the diaspora. Father Richard Dantile an Haitian priest ordained in the Archdiocese of Santiago de Los Caballeros is the director of Haitian Pastoral Care in the Archdiocese of Santiago de los Caballeros.

           Father Fresner Vaillant, our third panelist, noted that he will celebrate his 10th Anniversary of priestly life on May 29, 2020. He is a young parish priest who is very happy in priestly life. As the Episcopal Vicar and the Director of Caritas in the Diocese of San Pedro de Marcoris he also supports the Haitian community of Bateys in the diocese. There are 3 Haitian priests and one seminarian in his diocese. He noted  that there are at least 25 Haitian priests who exercise their ministry in the Dominican Republic. He reported that currently Haitians who are going through difficult times because of their confinement in their home because of the Covid Pandemic 19. After encouraging the Haitian community to support the Caritas Program in  his Diocese he concluded  his  presentation by asking Bishop Sansaricq to pray for him as he celebrates for his tenth anniversary of priesthood.

           Ms Falonne Jean Gilles, a  student in medicine in the Dominican Republic noted that she is very happy to continuing her on-going life of study by currently studying medicine in the Dominican Republic. (She also noted that Haitian students adapt very well to study in the Dominican Republic.)

Ms. Gilles is also involved in the Haitian pastoral care of Santiago as a secretary; and an adviser to the Haitian Pastoral Care Office of the Archdiocese of Santiago de Los Caballeros. In addition, she is the director of the intercommunity Haitian student choir of the Haitian Pastoral Office in The Archdiocese of Santiago.

She noted that one of the main problems of Haitian students in the Dominican Republic is maintaining their immigration status. Every month, students who do not have student cards, must go to the border immigration service to renew their residence permit for a fee of 2500 pesos.

This Panel of Haitian Community the leaders allowed us to acquire much information about  the Haitian community of the Dominican Republic. Click on this link to hear this broadcast: https://youtu.be/CjiG9IRxk0A

 

Brother Tob

 

 

 

 

Miami-Joyeux 19ème anniversaire de vie sacerdotale Père Réginald Jean Mary (Père Reggie)!

 

 

Le 12 mai dernier le Père Réginald Jean Mary, Curé de la Mission Notre Dame d’Haïti à Little Haïti (Miami), célébrait son 19ème anniversaire de vie sacerdotale. Le charisme et le ministère du Père Reggie dépassent l’archidiocèse de Miami. Il est un grand prédicateur et un prêtre qui a un grand amour pour son Église et est très fier de ses origines haïtiennes.

 

Un anniversaire peut représenter un moment de grâce pour remercier le Seigneur pour tout ce qu’il a accompli dans notre vie, un moment de discernement, pour se questionner et demander éventuellement pardon au Seigneur et à notre entourage pour des fautes commises, parfois indépendantes de notre volonté ou sans que nous l’aillons voulu. .

 

Bien sûr seul Dieu est parfait. Voilà pourquoi l’Église est le grand hôpital des pécheurs et le rôle de l’évêque en étroite collaboration avec ses prêtres, selon le Droit Canon, est de gouverner, d’enseigner et de sanctifier. Le Père Reggie est un prêtre très heureux dans la vie sacerdotale. Il est sollicité un peu partout dans la diaspora haïtienne et même dans son pays natal Haïti pour des retraites , JERICHO, La Mer Rouge  et des congrès. Il accueille des milliers de personnes à la Mission Notre Dame d’Haïti pour des célébrations eucharistiques en fin de semaine. Il est un grand cadeau de Dieu à notre Mère l’Église Catholique et au peuple haïtien.

 

Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haïtien et de la Radio Télé Solidarité continue à féliciter le Père Reggie pour la construction de l’Église de la Mission Notre Dame d’Haïti à Little Haiti dans l’archidiocèse de Miami dans des circonstances ardues. Comme tout bâtisseur, il a dû faire face à beaucoup de difficulés et même à l’incompréhension  de certaines personnes.

 

Toutefois, le Père Reggie a tenu bon et a bien compris cette phrase d’un écrivain inconnu qui stipule: “quand le ciel a décidé, la terre ne peut pas s’y opposer” et aussi cette citation de l’écrivain , romancier et auteur suisse Johann David Wyss(4 Mars 1743 – 11 Janvier 1818) dans le Robinson Suisse (1812): “La patience et la persévérance sont les deux premiers éléments de succès en matière d’éducation” et même dans la vie courante.

 

Monseigneur Guy Sansaricq saisit l’occasion pour souhaiter un Joyeux Anniversaire de vie sacerdotale au Père Reggie en ces mots:

Cher Frère dans le sacerdoce: Que le Seigneur te bénisse de facon spéciale à l’occasion de cet anniversaire. L’Eglise Haitienne en diaspora a besoin de toi. Que le Seigneur écoute la supplique que nous faisons monter vers lui en ta faveur.  Que chaque jour nouveau soit pour toi l’occasion de grandir dans la connaissance du mystère du Christ et dans ton zèle à témoigner de sa véruité et de sa puissance.

Nous sommes fiers de toi et te souhaitons beaucoup de graces dans ton ministère déjà si fécond.

 

Un ainé qui t’admire.

+Guy

 

 

“Père Reggie! Vous savez la grande admiration et le grand amour que le Peuple de Dieu a pour vous. Vous êtes une grande fierté pour la communauté haïtienne de la diaspora. Nous demandons au Seigneur de continuer à vous donner une santé robuste, à vous accompagner dans votre ministère tout en vous donnant un grand esprit de discernement, un grand symbole  d’unité au sein de la Pastorale Haïtienne de la diaspora et de la sagesse. Je veux terminer avec cette phrase du très regretté évêque et membre de l’Académie Francaise en 1718 Jean Baptiste  Massillon (24 juin 1663 – 28 Septembre 1742): “La véritable sagesse ne se trouve que dans l’observance de la loi de Dieu”. Encore une fois, plurimos annos vitae presbyteri exstat ex Patre Reggie!”.

 

Frère Tob

Pour le Centre National

 

 

 

 

Miami-Happy 19th Anniversary of Priestly Life Father Reginald Jean Mary (Father Reggie)!

           May 12 was the 19th Anniversary of priestly life of Father Reginald Jean Mary, Pastor of the Mission Notre Dame d’Haiti in Little Haiti. Father Reggie’s charisma causes his ministry to go stretch beyond the borders of  the Archdiocese of the Archdiocese of Miami. He is a great  priest  and preacher who has great love for his Church and who is very proud of his Haitian cultural and historical origins.

An anniversary  is always a moment of grace which allows us  to thank the Lord for all that God has accomplished in our lives. On one hand, it is   a time of discernment and  repentance as we ask forgiveness from  the Lord and our brothers and sisters for our faults and sins. On the other hand it is a time to rejoice in God’s self-gift of grace has allows Father Reggie and us  to become sacraments of God’s love. (It is a time to recall that only God is perfect.  God created the Church as sacramental hospital i.e. and embodied sign of God’s love for sinners.)

Father Reggie is a happy priest. He joyfully greets and embraces everyone he encounters in the Haitian diaspora and in his native country Haiti during retreats, conventions , Jericho and Mer Rouge . He welcomes thousands of people to the Notre Dame d’Haiti mission of the Archdiocese of Miami for Eucharistic weekend celebrations  . He shares this great gift of the Eucharist  God to our beloved Mother the Catholic Church and to the Haitian people.

The staff of the weekly bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate and Radio Telé Solidarité continues to congratulate Father Reggie for  his initiative of building the Church of the Mission Notre Dame D’Haiti in Little Haiti in the Archdiocese of Miami in difficult and uncertain times. Like any builder,  Father Reggie faced a lot of difficulties and even parish incomprehension as he facilitated the construction of this house of God but he understood the words of an unknown writer: ” when the sky has decided the earth cannot oppose it ” and another quote from the Swiss writer, novelist and author Johann David Wyss (March 4, 1743 – January 11, 1818) in Robinson Switzerland (1812): ” Patience and perseverance are the first two elements of success in matters of ‘education” (…and I  add even in everyday life!)

Bishop Guy Sansaricq wishes Father Reggie a Happy Anniversary of priestly life in his words:

Very dear Brother in the priesthood:

Happy anniversary! Let it be an occasion for me to express my respect, admiration and best wishes for you on this special occasion. The Lord had blessed you with remarkable gifts and you use them for the sake of his kingdom. May the Lord continue to bless you abundantly so that you may  bear fruit of holiness in his field!  Everybody seems to love you, thanks be to God! May the greatness and might of God be made manifest through your faithful witness. Happy Anniversary!

An older Brother    +Guy Sansaricq

 

 

“Father Reggie, you know the great admiration and the great love that the People of God have for you.  The Diaspora Haitian  community is very proud of you! We ask the Lord to continue to give you robust health. May the Holy Spirit accompany you in your ministry while giving you a great spirit of discernment and wisdom, to always help you to be a  great symbol of unity in the Haitian pastoral ministry in the Diaspora!”

I  end with this sentence from the much-missed bishop and member of the French Academy in 1718 Jean Baptiste Massillon (June 24, 1663 – September 28, 1742): ” True wisdom is found only in the observance of the law of God ‘‘ Once again “Plurimos annos vitae presbyteri exstat ex” Padre Reggie!

Brother Tob

Miami-Father Reginald Jean Mary

Dear Sisters and Brothers:

The priesthood is a sacred history and the life of any priest is a sacred history.

Our history is sacred because we are never alone in that history. We are accompanied beings; accompanied by Someone who immeasurably loves us, the High Priest, the Priest Par Excellence, Our Lord and Savior, Jesus Christ.

He called each and every priest among the poorest of the poor to give them the most dignified and magnificent gift, the gift of Holy and Sacred Priesthood.

19 years ago, on May 12, 2001, I received the anointing to become one of His servants and the servant of His Church and People. Today, it is this great mystery of love and grace that I would like to invite you to celebrate with me as I join with my fellow brothers, Fr Jorge Rodriguez de la Viuda and Fr Jesus Alberto Bohorquez, whom I had had the privilege to be ordained with.

I remain till this day grateful to so many people whom the Lord has used and continues to use as His instruments to reveal His love and grace to me in this blessed and yet sacrificial journey.

I am very much grateful to my Archbishop, Thomas G. Wenski for his unconditional love and support of me and my ministry. I remain forever indebted to Archbishop Emeritus, John C. Favalora, who did lay hands on me to become who I am today.

To all my brother priests, staff / faithful and leaders of Notre-Dame d’Haiti, I remain thankful. To all those I have met on my way of life and priestly ministry my heart goes out to you. Above all, allow me to express my gratitude to my family members, family friends, benefactors and the unknown souls who continue to elevate me both in their prayers and acts of goodness.

A final word of gratitude to my Beloved Mother in Heaven, the Blessed Virgin Mary who continues to journey and to intercede for me.
May the Lord’s Name be exalted and praised forever!

Peace and gratitude forever!

Your brother and servant:

Fr Reggie

18 Mai 2020

 

Frères et Soeurs:

 

Lundi 18 Mai ramène un nouvel anniversaire de la création de notre DRAPEAU NATIONAL.

 

C’est une date historique que nous devons honorer. Evidemment, les prescriptions du confinement et de la Distance Sociale à observer en raison du Corona Virus bannissent toute possibilité de célébration commune mais ne commettons pas l’infamie d’oublier l’Evènement. 

 

Nos ancètres en créant notre drapeau ont posé un acte héroique qui a paniqué l’occupant francais, étonné le monde et électrifié les rebelles. La devise “L’Union fait la force” inscrite en toute lettre sur la bannière scella l’alliance des deux armées indigènes qui recherchaient le mème fin sans coordination de leurs stratégies. La réconciliation nationale qui fut effectuée en cette heure fut le geste qui conquit notre indépendance.

 

L’union comme nous l’enseigne l’Evangile conditionne la victoire. Peuple Haitien, sois fier de ce grand moment de ton histoire mais surtout observe sa consigne.

Mettons fin à toute lutte intestine, toute mesquinerie dans les rapports humains. En ce moment lamentable que nous vivons comme peuple, sachons re-découvrir 

dans l’alliance fraternelle cette UNION irreversible qui nous fit naitre comme peuple.

 

L’union, la collaboration fraternelle s’impose comme la carte d’identité de tout vrai Haitien. Nous sommes fils et filles de cette tradition.

 

Prions de toutes nos forces pour que cela reste vrai aujourd’hui.
“Pour le drapeau pour la Patrie restons unis. Dans nos rangs point de traitres.”  

 

This text was written to mark the 217th anniversary of the creation of the Haitian National Flag. On May 18th, 1803, the two local armies fighting the French occupant’s army in Haiti signed an agreement to join forces. They created the Haitian flag writing on it the motto: “L’union fait la force” that is: “Strength springs forth from Unity.”

 

In the above French text I call the Haitians in the Diaspora not to forget this feat of their history. That pact signed in May galvanized the energy of both the black and the free mulatto armies and was crucial to our defeat of the French army and the declaration of Haiti’s Independence seven months later.

 

A commitment to unity was the corner stone of our birth as a nation. This anniversary reminds us that a cult to UNITY is an integral trait of our Haitian personality.

 

 

                                +Guy Sansaricq

                                   Haitian Apostolate Inc.

 

 

 

 

 

 

Montreal-COVID 19 sur le Terrain

La semaine dernière nous avons rencontré plusieurs  leaders de la communauté Haitienne Montrealaise  pour une emission à la Radio Telé Solidarité qui a pour titre  Montréal -COVID 19 Sur le terrain

 

Dans le Journal du devoir à Monréal j’ai lu le bilan mondial de la COVID-19 approchait jeudi les 300 000 morts (pour 4,3 millions de cas), le directeur des questions d’urgence sanitaire à l’OMS, Michael Ryan, a déclaré mercredi qu’il était « très difficile » de dire quand elle pourrait être vaincue, ce qui signifie qu’il faudra peut-être vivre avec, au même titre que d’autres maladies. Ce virus, ce mal invisible   est devenu l’un des signes de notre temps a changé complètement notre vie et il  pourrait devenir endemique. Selon  l’Agence européenne du Médicament (EMA) un vaccin pourrait être disponible dans  un an. On pretend que ce mal invisible  causera beaucoup de perte en vies humaines pendant la saison d’automne si les experts medicaux n’arrivent pas à trouver un medicament pouvant guerir les patients infectés du COVID 19.

Pour l’emission  du COVID 19 sur le terrain  à Montréal on a eu Comme intervenants  Mme Yanick Galan, Travailleuse Sociale, Dre Marie-Francoise Mégie, medecin de famille à la retraite et Senatrice, Mme Maud Pierre-Pierre , Infirmière – Présidente de la RIIAH et Dr Patrice Valcin Médecin de famille – trésorier de l’AMHE

Mme Yanick Galan a dressé un tableau socio sanitaire et demographique de la population confinée. Mme Pierre-Pierre  a eclairé nos lanternes sur l’aspect humain de la pandemie, les travailleurs de la santé comme les medecins, les infirmières et les preposés aux beneficiaires  qui n’ont pas le choix d’aller travailler  sur la ligne de front  ou l’on retrouve beaucoup d’immigrants et certains d’entre eux sont en attente du statut de refugiés.

 

Dr Patrice Valcin, Médecin  de famille et trésorier de l’AMHE a mis l’accent sur l’aspect Clinique de la pandémie. Il nous informa  sur le Clinique de depistage et son fonctionnement . Il a insisté sur le suivi du dépistage et a donné quelques conseils de prevention

 

Dr Marie -Francoise Mégie, presidente en 2 fois du chapitre  de l’association des medecins Haitiens de Montreal et la première senatrice d’origine Haitienne au Canada  a parlé de l’engagement de L’AMHE. Elle a insisté que les victimes de la pandemie de la communauté Haitienne doivent être adressées en creole et elle nous informa  d’une levée de fonds pour l’achat des masques qui doivent être distribués à Montréal Nord.

Cette emission sera diffusée à Cable Vision de la ville Elizabeth au Canal 19  le Samedi 16 Mai `a 7:00res Pm , le Mercredi 20 Mai à 5:00hres pm à Cable Vision  de Long Island au Canal 115 et elle est deja televisée à la radio Telé Solidarité Clicquer sur ce lien pour entendre cette emission https://youtu.be/iSwGEi9jvvE

Brother Tob

 

Montreal-COVID 19 on the Ground

Last week we met several leaders of the Haitian Montreal community for a talk show at  Radio Telé Solidarité which has the title Montreal -COVID 19 In the field

 

In the Journal le Devoir in Monréal I read the global assessment of COVID-19 approaching Thursday the 300,000 dead (for 4.3 million cases), the director of health emergencies at WHO, Michael Ryan said on Wednesday that it was “very difficult” to say when this plague will be defeated, which means that we may have to live with it, just like other diseases. This virus, this invisible evil that has become one of the signs of our time has completely changed our life and could become endemic. According to the European Medicines Agency (EMA) a vaccine could be available in a year. It is claimed that this invisible disease will cause a great loss of life during the fall season if medical experts do not find a drug that can cure COVID 19 patients.

For the COVID 19 program on the ground in Montreal, we had As Panelists  Ms. Yanick Galan, Social Worker, Dr. Marie-Francoise Mégie, retired family physician and the first Senator of Haitian Descent in Canada, Ms. Maud Pierre-Pierre, Nurse – President from RIIAH and Dr Patrice Valcin Family doctor – AMHE treasurer

Mrs. Yanick Galan drew up a socio-sanitary and demographic table of the confined population. Ms. Pierre-Pierre lit our lanterns on the human aspect of the pandemic, healthcare workers such as doctors, nurses and beneficiaries who have no choice but to go to work on the front line. We find among them a lot of immigrants and some of them are waiting for refugee status.

 

Dr. Patrice Valcin, Family Physician and Treasurer of the AMHE focused on the clinical aspect of the pandemic. He informed us about the screening clinic and how it works. He insisted on monitoring the screening and gave some prevention tips

 

Dr. Marie -Francoise Mégie, president in 2 times of the chapter of the association of Haitian doctors of Montreal and the first senator of Haitian origin in Canada spoke about the commitment of L’AMHE. She insisted that the victims of the pandemic of the Haitian community must be addressed in Creole and she informed us of a fundraising for the purchase of masks which must be distributed in Montreal North

This broadcast will be broadcast on Cable Vision of the city Elizabeth on Canal 19 on Saturday May 16 at 7:00 p.m., Wednesday May 20 at 5:00 p.m on Cable Vision from Long Island on Canal 115 and it is already televised on radio Telé Solidarité Click on this link to hear this broadcast https://youtu.be/iSwGEi9jvvE

Brother Tob

 

 

Religieuse de l’Année 2020

Martha Séide, Fille de Marie Auxiliatrice de Haïti a été nommée Religieuse de l’Année 2020, du Centre National de l’Apostolat Haïtien (NCHA).

By Redazione – 19 avril 2020

Source: https://www.cgfmanet.org/fr/info-sphere/religiosa-dellanno-2020/

 

 

Rome (Italie). Le Centre National de l’Apostolat Haïtien a nommé sr. Martha Seide, Fille de Marie Auxiliatrice – FMA, comme Sœur de l’Année 2020 et le Père William Smarth comme Père de l’Année 2020.

Le Centre National de l’Apostolat Haïtien (NCHA) est reconnaissant pour le ministère accompli dans l’Eglise et dans la société des religieux haïtiens. NCHA a son siège à New York et parmi les initiatives qu’il encourage, il y a la tradition de nommer chaque année deux personnes haïtiennes en reconnaissance des talents et en encouragement et gratitude pour la mission éducative accomplie.

Sr. Martha Séide, de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice – Salésienne de Don Bosco – a été choisie, parmi les haïtiennes à l’étranger, Religieuse de l’Année 2020. Cette Religieuse haïtienne vit à Rome, elle a 34 ans de vie religieuse. Elle a une Licence en Théologie Catholique de la Faculté de Théologie Catholique de l’Université Marc Bloch de Strasbourg en France – 2001 ; un Doctorat en Sciences de l’Education, avec une spécialisation en Méthodologie pédagogique de la Faculté des Sciences de l’Education de l’Université Pontificale Salésienne (UPS) – Rome, 1996 et la Licence en Science de l’Education, avec une spécialisation en Pédagogie de la Faculté Pontificale des Sciences de l’Education « Auxilium » de Rome. Elle est Professeur à la Faculté des Sciences de l’Education Auxilium à Rome et à Port-au-Prince, Haïti.

Mgr Guy Sansaricq, Evêque Emérite du Diocèse de Brooklyn a voulu exprimer sa reconnaissance à sr. Martha Séide, qui a été choisie comme Sœur de l’Année 2020, par le Centre National de l’Apostolat Haïtien, avec ces paroles :

« Nous sommes heureux de vous honorer au Centre National de l’Apostolat Haïtien à l’extérieur. Votre travail éducatif est précieux au cœur d’une Faculté prestigieuse comme l’« Auxilium», qui assure la formation pour les jeunes et les Religieux/ses du monde entier. Que le Seigneur continue de vous éclairer afin que vous puissiez aider les étudiants des 5 continents du monde à grandir dans la connaissance de la personnalité à éduquer selon le dessein de Dieu. C’est de cette façon que l’on transmet les valeurs universelles. Nous vous confions à la miséricorde de Dieu plein de bonté afin que l’exercice de votre mission contribue au développement humain et spirituel des jeunes ».

Le Centre National de l’Apostolat Haïtien (NCHA) fut fondé dans les années 70 par Mgr Guy Sansaricq et d’autres prêtres haïtiens qui travaillaient dans les Etats Unis. En octobre 1988, il a été affilié officiellement à l’Office de la Pastorale pour les migrants et les réfugiés de la Conférence Episcopale Catholique des Etats Unis et incorporé en Albany, New York, comme organisation sans but lucratif. Sa mission est de satisfaire les exigences spirituelles d’un nombre croissant de communautés catholiques haïtiennes et garantir leur intégration régulière et graduelle dans l’Eglise américaine. Il y a environ 1 500 000 haïtiens dans les Etats Unis, pour la plupart des immigrants récents. Plus de deux tiers sont catholiques, un fait qui montre que les haïtiens sont le plus grand groupe des immigrés catholiques haïtiens.

 

 

 

 

Religious of the Year 2020

 

Martha Séide, Daughter of Mary Help of Christians of Haiti was nominated Religious of the Year 2020 by the National Center of the Haitian Apostolate. (NCHA).

By Redazione – 19 April 2020

Source: https://www.cgfmanet.org/en/infosphere/religiosa-dellanno-2020/

 

Rome (Italy). The National Center of the Haitian Apostolate appointed Sister Martha Séide, Daughter of Mary Help of Christians – FMA, as Sister of the Year 2020 and Fr. William Smarth as Father of the Year 2020.

The National Center of the Haitian Apostolate (NCHA) is grateful for the ministry carried out in the Church and in society by Haitian religious. NCHA is based in New York and among the initiatives it promotes, it has the tradition of appointing two Haitian people every year in a recognition of talent and as encouragement and gratitude for the educational mission carried out.

Sr. Martha Séide, of the Daughters of Mary Help of Christians Institute – Salesians di Don Bosco, was chosen from among the Haitians abroad as the Religious of the Year 2020. The Haitian Religious lives in Rome and has 34 years of religious life. She obtained a Licentiate in Catholic Theology from the Faculty of Catholic Theology of the Marc Bloch University of Strasbourg in France – 2001; the Doctorate in Educational Sciences, with specialization in Pedagogical Methodology at the Faculty of Educational Sciences of the Salesian Pontifical University (UPS) – Rome, 1996; and the License in Educational Sciences, with specialization in Pedagogy at the Pontifical Faculty of Education Sciences «Auxilium» – Rome. She teaches at the Auxilium Faculty of Education in Rome and Port-au-Prince, Haiti.

Msgr. Guy Sansaricq, Emeritus Bishop of the Diocese of Brooklyn wanted to express gratitude to Sister Martha Séide, who was chosen as Sister of the Year 2020, by the National Center of the Haitian Apostolate, with these words: “We are delighted to honor her at the National Center of the Haitian Apostolate abroad. Her educational work is precious in the heart of a prestigious Faculty such as the “Auxilium”, which promotes formation for young men and women religious around the world. May the Lord continue to enlighten her, so that she may help the students of the 5 continents of the world to grow in the knowledge of the personality to be educated according to the plan of God. In this way universal values are transmitted. We entrust her to the mercy of the loving God, so that the exercise of her mission may  contribute to the human and spiritual development of young people.”

The National Center of the Haitian Apostolate (NCHA) was founded in the years after the 1970s by Bishop Guy Sansaricq and other Haitian priests who served in the United States. In October 1988, it was officially affiliated with the Pastoral Office for Migrants and Refugees of the United States Catholic Bishops’ Conference and incorporated in Albany, New York, as a non-profit organization. Its mission is to meet the spiritual needs of a growing Haitian American Catholic community and ensure their regular and gradual integration into the American Church. There are approximately 1,500,000 Haitians in the United States, mostly recent immigrants. Over two thirds of that number are Catholics, a fact that indicates Haitians as the largest group of Haitian Catholic immigrants.

 

 

Femme de La Semaine

 

Dr Falonne Jean Gilles, etudiante finissante en Republique Dominicaine est la femme de la semaine du Bulletin Hedmadaire du centre national de l’Apostolat Haitien

 

Dr Jean Gilles est issue d’une famille de foi Catholique. Elle est connue comme une jeune femme très intelligente, très dynamique et très spirituelle. Elle est Secretaire de la  pastorale Haitienne de l’archidiocèse de Santiago de Los Caballeros, conseillère de la Pastorale Haitienne de l’archidiocèse  de Santiago de Los Caballeros et animatrice de la chorale intercommunautaire de la Pastorale Haitienne à Santiago

 

Bishop Guy Sansaricq presente ses felications au Dr Jean Gilles en ces Mots:

Chère Dr. Fallone:

Compliments pour votre nomination comme Femme du Mois par la Radio –Télé Solidarité. Vous avez éte choisie en raison de vos succès scolaires

Mais aussi pour votre amour de Jésus et votre dévouement au milieu de la communauté où vous vivez. Vous pourriez facilement prendre prétexte de vos occupations comme étudiante en médecine, pour rester chez vous. Mais non! Votre zèle communautaire est tel que vous créez du temps pour

animer votre communauté. Nous sommes fiers de vous! Que le Seigneur continue à enricher votre Coeur et à féconder vos activités.

 

Que le Seigneur veille sur vous comme sur  la prunelle de ses yeux.

+Guy Sansaricq.

 

 

Brother Tob

 

 

Woman of the Week

Dr Falonne Jean Gilles, graduate student in the Dominican Republic is the woman of the week of the Hedmadaire Bulletin of the national center of the Haitian Apostolate

 

Dr. Jean Gilles comes from a Catholic family. She is known as a very intelligent, very dynamic and very spiritual young woman. She is Secretary of the Haitian pastoral of the archdiocese of Santiago de Los Caballeros, adviser of the Haitian pastoral of the archdiocese of Santiago de Los Caballeros and animator of the intercommunity choir of the Haitian Pastoral in Santiago

 

 

Bishop Guy Sansaricq congratulates Dr Falonne in these words:

Dear  Dr. Fallone:

Congratulation for your nomination as the woman of the week of our Diaspora community by Radio-Tele-Solidarite. We like to meet young ladies like you who are successful in their studies and at the same time involved in social service. You stand tall as a model in our community.  I much appreciate your faith in Jesus. Jesus loves people who are active in their community and this is how we view you. Many Blessings to you!

 

Auxiliary Bishop Guy Sansaricq

 

 

 

 

Brother Tob

 

The Problem of Federal Incarceration of Juveniles in Native American Communities By: Reverend Michael Carson

For most of the country’s reservations, the federal government has jurisdiction for the investigation, prosecution and incarceration of crimes involving violence, drug offenses and other major offenses, including crimes involving juvenile offenders. That is the major reason why out of all the cultural groups, Native American kids are vastly overrepresented in the federal criminal justice system. Native juvenile offenders are more likely to be sent to prison than their non-Native counterparts. They are more likely to have longer prison sentences. They are also less likely to have after-incarceration services. This overrepresentation of Native American juveniles has some unique challenges for those who are addressing federal juvenile incarceration.

1) The federal criminal justice system does not have a juvenile component. Therefore, many laws that are addressed to adults are applied to juveniles increasing incarceration time. 2) The federal government does not have juvenile detention centers and must contract out juvenile incarceration to states, thereby placing juveniles a long way from home.

3) The federal government does not have in-depth after incarceration care for youthful offenders. 4) Native American cultural elements are lacking with federal incarceration of Native juveniles. 5) Because of jurisdictional issues, sometimes juvenile offenders become lost between tribal, state and federal authorities. 6) Although the federal government has been looking at the contract that it has with state authorities that house juvenile offenders on their behavior, treatment of Native American juveniles vary wildly depending on what state is contracted to house the offender.

Native American youth have great challenges that go beyond the federal criminal justice system. Poverty, challenges to the family structure and an inadequate school system. Our faith invites us to journey with the most vulnerable, especially with the young. We are also challenged by our faith to develop better ways to transform youth lives.

“Today, in a special way, I would like to pray for those who are in prison, for our brothers and sisters … they suffer, and we must be near to them in prayer, asking that the Lord might help them and console them in this difficult moment,” —

 

Pope Francis. March 11, 2020  Casa Santa Marta

 

With the Growing Popularity of Livestreamed Masses, Will Parishioners Return to Church?

Air date May 12, 2020

AddThis Sharing Buttons

Share to FacebookFacebookShare to TwitterTwitterShare to EmailEmail

Tags: Currents Brooklyn, NYCruxFaithInspirationMediaQueens, NY

By Emily Drooby 

Livestreamed Masses have been a great solace for many since churches were shuttered to stop the spread of the deadly coronavirus.

Currents News spoke with Auxiliary Bishop James Massa, who says the tool has been a great way for people to connect with their parish and their faith during the pandemic.

“We’re getting thousands of hits, they’re coming from all over the parish, but also from around the country and around the world,” he explained. “But it is important for us to be together in worship and if technology can help us to do that, then it is truly a gift from God.”

But, now the world is slowly starting to reopen – and that includes churches.

In Italy the liturgy will resume on May 18, while the Brooklyn Diocese has already launched a task force to prepare for their eventual opening.

The question still remains: When churches do reopen, will people come back to the pews – or will they still stream services from home?

Monsignor Michael Curran, a theology professor at St Joseph’s Seminary, says of course they will return to church.

“It’s been a tremendous blessing to have that available, but hopefully, we want to avoid that idea where people would say, ‘Well I can watch Mass,’ with a cup of coffee in their living room, rather than go and be present,” he said. “But I don’t see that happening. I think people are hungry to get back to normality.”

And they are. Parishioners all over the Brooklyn Diocese are desperate to get back into their churches.

While watching from home technically doesn’t fulfill the Catholic obligation, it’s been a great way for churches to connect with their parishioners.

Holy Name of Jesus parish is also live streaming, but they’ve taken it a step further.

They’ve placed the Blessed Sacrament inside in a window – a place for parishioners to feel closer to the church while remaining socially distant.

“We have gotten positive feedback and we plan to keep it there until the churches open,” said  Father Lawrence Ryan, the church’s pastor.

 

Archbishop Gregory Speaks Out on Killing of Ahmaud Arbery

May 14, 2020

AddThis Sharing Buttons

Share to FacebookShare to TwitterShare to EmailShare to Print

 

Archbishop Wilton Gregory has strongly condemned the killing of an an unarmed black man in Georgia. (Photo: Archdiocese of Washington)

by Tablet Staff

WINDSOR TERRACE – The shocking killing of a black man in Georgia by two white men has drawn the attention of one of the most prominent Catholic leaders in the U.S.

Archbishop Wilton Gregory, of Washington, D.C., issued a statement on May 13 condemning the killing of Ahmaud Arbery in strong terms, calling the deadly incident a “murderous attack” which serves as a grim reminder that racism is a destructive virus in the U.S.

“Currently, our attention is fixated on the global deadly virus. Desperately, we search for a vaccine to combat the coronavirus pandemic. Daily, we pray for the dead, those who have lost loved ones and first responders caring for our sick,” Archbishop Gregory said in his statement. “The recent brutal killing of Ahmaud Arbery in the state of Georgia reminds us of another virus that is much older, but just as deadly. The virus of racism inflicts hatred, violence, and death in our society and in the lives of far too many people.”

 

Gregory is the first prelate to speak out publicly on the Arbery case.

“In the Georgia case of Ahmaud Arbery, once again, an unarmed black man has had his life violently cut short,” said Archbishop Gregory, who also wrote about the fatal incident in the Catholic Standard, the newspaper of the Archdiocese of Washington D.C. “This murderous attack, like all acts of racism, hurts all of us in the Body of Christ since we are all made in the image and likeness of God, and deserve the dignity that comes with that existence.”

Ahmaud Arbery, 25, was shot to death in Brunswick, Georgia, on Feb. 23 by two white men, Gregory McMichael, a 64-year-old former police officer and his 34-year-old son, Travis, according to authorities. The father and son were arrested by the Georgia Bureau of Investigations on May 7 and charged with murder and aggravated assault.

But the criminal charges were filed more than two months after Arbery was killed and only after a video shot by someone at the scene surfaced showing the seconds leading up to the killing. The sounds of shots being fired can be heard on the video.

The McMichaels are citing Georgia’s citizen arrest law as a defense. The law allows citizens to arrest a suspect if they witness the suspect committing an offense or if the citizen has direct knowledge of the offense. Gregory McMichael told authorities that he and his son spotted Arbery running through the neighborhood and believed he was a burglar. The dead man’s family said he often jogged through the neighborhood.

A second video, shot minutes before Arbery was gunned down, shows Arbery stopping by a home under construction, entering the site, and looking around before leaving to resume his jog.

The murder case has sent shockwaves through the entire country and has renewed allegations of racism.

In response to the outcry over the fatal shooting, Georgia’s attorney general is asking for an investigation into possible prosecutorial misconduct. The U.S. Department of Justice is investigating whether the shooting was a hate crime.

Archbishop Gregory, who served as archbishop of Atlanta, Georgia from 2005 to 2019, is a member of the U.S. bishops’ Anti-Racism Task Force. In 2016 was selected to lead the Special Task Force to Promote Peace in our Communities.

In his statement, he also condemned racism against Jews, Muslims, and Christians and called for compassion and mercy.

“We also see racism destroying the lives of Jewish, Muslim, and Christian people because of their religious and ethnic heritages. Racism triggers the divisive and xenophobic attitudes of nationalism,” he said. “We already have the balm that cures racism – compassion, mercy, love, and justice. We must make sure we apply the balm. The prophet Jeremiah reminds us to seek the balm of Gilead and we know from Scripture that the balm is Jesus. Through Jesus, we become more compassionate, merciful, and loving to seek justice for all our neighbors. “

 

 

Déplacés internes : les 6 étapes de l’accueil dans le message du pape

Eclairage du p. Baggio

mai 15, 2020 13:25Anne KurianPape FrançoisRome

Refugees making face masks

Le pape François donne 6 étapes pour répondre au défi des déplacés internes, dans son message pour la 106e Journée mondiale du migrant et du réfugié, qui sera célébrée le 27 septembre 2020.

Le texte, intitulé « Contraints de fuir comme Jésus-Christ. Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les déplacés internes », a été présenté au Saint-Siège lors d’une conférence de presse en direct streaming, ce 15 mai.

Le père Fabio Baggio, sous-secrétaire de la Section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le service du développement humain intégral, a mis en lumière l’invitation du pape à ressentir le drame des déplacés internes par le biais de la crise du Covid-19 : il s’agit de « comprendre notre précarité actuelle comme une condition constante de la vie des déplacés ».

Le pape « nous encourage à nous laisser inspirer par les infirmiers qui ont risqué leur vie pour nous sauver ces derniers mois », a poursuivi le p. Baggio : il « nous recommande de profiter du silence de nos rues pour mieux écouter le cri des plus vulnérables et de notre planète » et de « partager davantage, en nous souvenant que personne ne se sauve seul ».

Et le secrétaire d’insister : « Nous ne pouvons pas nous permettre d’être égoïstes, car nous affrontons un défi commun, qui ne connaît pas les différences ».

Commentant le message du pape, le p. Baggio a relevé la structure de « six couples de verbes » donnant les étapes de ce chemin d’accueil : « connaître pour comprendre, se faire proche pour servir, écouter pour se réconcilier, partager pour grandir, impliquer pour promouvoir et collaborer pour construire ».

La première étape est illustrée par les disciples d’Emmaüs, rappelant que les déplacés internes « ne sont pas des chiffres, mais des personnes » : « c’est seulement en connaissant leurs histoires, a estimé le secrétaire, que nous pourrons comprendre leur drame et leurs besoins ».

L’exemple du Bon Samaritain accompagne la deuxième étape, en invitant à dépasser « les peurs et les préjugés qui éloignent des déplacés internes en nous empêchant de “nous faire les prochains” de chacun d’eux ».

Dans la réponse de Dieu qui envoie son fils à l’humanité, le pape voit une invitation « à une attitude d’écoute humble », a fait observer le p. Baggio : « il faut cette écoute pour parvenir à une vraie réconciliation, capable de guérir les conflits qui ont causé les migrations forcées ».

Partager pour grandir, la quatrième étape, est vécue par la première communauté chrétienne qui « mettait tout en commun » : « Les ressources du monde sont un patrimoine de tous les êtres humains et nous devons apprendre à les partager de façon plus équitable, afin que personne… n’en soit exclu », a souligné le secrétaire.

C’est la Samaritaine qui sert d’exemple à la quatrième étape – impliquer pour promouvoir : « la vraie promotion humaine, a-t-il expliqué, passe par la responsabilisation et l’implication directe des réfugiés dans leur libération ».

Enfin, la dernière étape, collaborer pour construire, a pour arrière-fond la construction du Royaume de Dieu, préfiguré par les efforts partagés pour « un avenir meilleur pour tous ».

mai 15, 2020 13:25Pape FrançoisRome

Proverbes

Twò  prese pa fè jou louvre

Rete Trankil, se renmèd Kò

Bon tè bezwen bon  Kiltivatè

Pou  moùn pòv youn ze  vo youn bèf

Si ou pa pweson , ou pa dwe rantre nan nas

THE HAITIAN TIMES AND THE HAITIAN MEDICAL ASSOCIATION ABROAD (AMHE) TO ORGANIZE BENEFIT VIRTUAL CONCERT…

PRESS RELEASE  –  May 10, 2020
Brooklyn, New York

THE HAITIAN TIMES AND THE HAITIAN MEDICAL ASSOCIATION ABROAD (AMHE) TO ORGANIZE BENEFIT VIRTUAL CONCERT

NEW YORK – As the Coronavirus has ravaged the Haitian community and threatened to inflict severe health casualties in Haiti, the Haitian Medical Association Abroad (Association Médicale Haïtienne à l’Étranger)( AMHE) has partnered with the Haitian Times and scores of community organizations to raise money for manpower and medical supplies to lower the casualties of the impending Coronavirus epidemic.

The event which is called “Unity Concert”  will be livestreamed on Facebook, Instagram, and Youtube on Sunday, May 17, 2020, from 7:00 PM to 10 PM. It will be posted on these platforms after the livestreaming.

Some of the top entertainers in the Haitian musical industry have lent their talent to this worthy cause. The concert will feature, Grammy winner, Wyclef Jean, Klass, NuLook, Harmonik, Belo, Darline Desca, Ram, Paul Beaubrun, Vayb, Buyu Ambroise Jazz ensemble and many more.

In addition to the performances, well-known Haitian-Americans and others will share a 1 to 2-minute message of hope and sympathy. The concert will be hosted by Carel Pedre, a prominent media personality in Haiti.

“We felt that it is important to do something like this,” said Dr. Jean Claude Compas, a retired family medical practice physician, and AMHE member. “The models of COVID-19 that we’re looking at for Haiti are flashing red and if we don’t do something, it will make the devastation from the earthquake look small in terms of human lives lost.”

May is Haitian Heritage Month and the concert will be held the day before Flag Day, which is May 18. As such, the theme of the concert is “Unity” and the lineup was carefully chosen to encompass all Haitian musical genres from Kompa to Racine, to Jazz, to twoubadou to folk.

“This is as much a celebration of our culture as it is a fundraiser,” said Garry Pierre-Pierre, founder of the Haitian Times. “We want to share our culture at the same time we’re asking for help. Haiti’s culture is rich and diverse, and I believe people will get a glimpse of that.”

The Unity Concert will showcase the work that Haitian organizations in New York have been doing to help in this existential threat as they mobilize to help their ancestral homeland.

The organizers have set an ambitious goal of $500,000 which will be donated to the Haiti Global Health Alliance, which has been tasked to lead the response to the pandemic in the country.

The funds will be collected via a gofundme page created by the Haitian Medical Association Abroad, one of the earliest Haitian associations in the United States. In 2 years, the association AMHE (a 501(c) 3 entity will be celebrating its 50th year anniversary.

To ensure full transparency, the Haitian Medical Association has also hired an independent law and accounting firm to audit the money raised. The Haiti Global Health Alliance has done the same. The report will be published in the Haitian Times and shared widely on social media and other outlets.

 

“We love our culture and those of us in the diaspora take pride in uplifting our community both here and in Haiti,” said Dr. Christina Pardo.  “If you take pride in wearing the Haitian flag, it’s also our responsibility to help our brothers and sisters in Haiti.”

“We need everyone to pitch in to help us prevent the potential of devastating effects from Coronavirus in Haiti,” said Dr. Karl Latortue, President of AMHE-NY and Medical Director of a large multidisciplinary medical center in Long Island City, Queens.  “This is a war and as healthcare workers, we have seen what can happen.  This is an all hands-on deck situation, to help protect Haiti from this virus.”

Latest News- May 10, 2020

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE FIFTH SUNDAY OF EASTER (May 10th, 2020)

Acts 6, 1-7; psalm 33; 1 Peter 2, 4-9; John 14, 1-12                            

 

By +Guy Sansaricq

 

This Sunday tells the story of man’s ENHANCEMENT by the Risen Lord. As long as Jesus was around we were like school children. At the Resurrection we graduated as his co-workers.

Man’s UPLIFTING is what Jesus seeks. People like you and me are given the responsibility and power to do God’s work. We are to be “living stones, built upon Jesus the corner stone to be a chosen race, a royal priesthood, a holy nation, a people of his own.” Jesus adds “Whoever believes in me will do the work that I do and will do greater ones that these.”

 

We may feel frightened by such a lofty calling so Jesus tells us: “Do not let your hearts be troubled. Believe in God and believe in me too.” Faith is key to our success. We must strongly believe that we are vested with God’s very power. It is through us, members of his holy nation that the mighty deeds of God will accrue to God’s people until the end of time.

 

We are the detainers of the very power we saw manifested in the risen Body of Christ. In the Name of Jesus we can announce the Word, baptize, forgive sins and perform the sacraments.  Through us, his love is kept alive and active. This shows God’s loving plan for mankind.       May we live up to this mighty mission! We are called out of darkness to His wonderful light!

 

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 5ème DIMANCHE DE PAQUES (10 Mai 2020)

 

Ce dimanche éclaire le mystère de la PROMOTION de l’homme par le Christ Ressuscité. Le Christ Ressuscité, sans vraiment s’éloigner, investit l’Eglise de ses pouvoirs. Il nous confie sa PAROLE. C’est à nous de l’annoncer. C’est par nous qu’il fera retentir sa voix. C’est par nous que sa CHARITÉ atteindra les pauvres. C’est à nous d’assurer le succès final de sa mission.

 

Nous recevons des responsabilités et des pouvoirs sacrés. St Pierre nous appelle à ètre “des pierres vivantes baties sur Jésus, la pierre angulaire pour ètre une race choisie, un sacerdoce royal, un peuple qui est le sien.” Jésus ajoute mème “Celui qui coit en moi accomplira les mèmes oeuvres que moi et mème des oeuvres plus grandes encore.”

 

La Resurrection de Jésus marque donc un tournant dans l’histoire du Salut. Jésus semble s’effacer pour nous mettre en charge de l’avenir du Salut. Il a fait sa part. Nous devons maintenant assumer la tache d’apporter la victoire de la Croix jusqu’au bout du monde.

 

La qualité de notre réponse de foi à cette grandiose mission est essentielle à son succès.

Croyons de tout notre Coeur et le salut se répandra. Au contraire, notre mauvaise volonté

compromettra LE SUCCÈS du projet de Dieu.  Notre participation est cruciale.

 

En tout cela, voyons l’amour infini de Dieu pour l’homme et la confiance qu’Il place en lui. Il nous élève en dignité.  Fiers de SA CONFIANCE en nous, mettons nous vite à l’oeuvre! Ne nous décourageons pas en pensant à nos limites et faiblesses. Notre efficacité découlera de la puissance divine secondant le croyant à l’oeuvre. Croyons donc et agissons!

Bishop Sansaricq

 

 

 

Pensée de la  Semaine: “L’argent ne rachète pas la jeunesse.”

De Proverbe chinois

Thought for the Week: “Money does not buy back youth.”

From Chinese proverb

Pensamiento para la semana: “El dinero no recompra a los jóvenes”.

Del proverbio chino

 

La Grande Communauté Haïtienne de Georgia.

 

Le Personnel de la Radio Télé Solidarité, dans son grand effort d’ouvrir son micro à toutes les composantes de la société haïtienne, était très heureux d’avoir 3 panels avec les leaders de la grande communauté haïtienne de Georgia pour 3 émissions à la Radio Télé Solidarité. Dr Dorothy Crisostomo, Présidente du chapitre de l’Association des Infirmières  Haitiano Américaines (HANA) de Georgia, nous a aidé à avoir des leaders de Georgia pour ces émissions.

 

Au prenier panel, les panélistes ont mis l’accent sur le système éducatif de Georgia, l’immigration de la communauté haïtienne à Georgia, le nombre d’infirmières et docteurs de la communauté haïtienne qui exercent leur profession à Georgia. Mme Martine Claude, qui a une maitrise en Sciences Humaines et qui est professeur dans une école secondaire, pense que le Système éducatif de Georgia est meilleur que celui de la Floride. Mme Lise Tassy pour sa part, Infirmière de formation qui a vécu à New York et en Floride avant de venir vivre à Georgia, partage l’opinion de Mme Claude à savoir que les School districts de Georgia sont meilleurs que ceux de la Floride. Qu’en est-il des jeunes des grouples Multi-ethniques qui vivent dans les quartiers pauvres de Georgia?

 

De son côté, Dr Dorothy Crisostomo nous a parlé un peu du chapitre de l’Association des Infirmières Haitiano- Américaines (HANA) de Georgia. Elle nous a fait savoir également qu’il y a au moins 1000 infirmières haïtiennes qui exercent leur profession dans l’État de Georgia, que le nombre d’infectés par la pandemie Covid-19 en Georgia continue à augmenter. Le mercredi 6 mai 2020 on avait enregistré 1 2 9 6 4 2 cas et 1 2 7 2 morts. Les infirmières de HANA se mobilisent pour informer la population haïtienne sur les précautions à prendre  contre la pandémie Covid-19. Notons que D.J. Final était l’un des panélistes. Il est infirmier de formation et a aussi son business. Il vivait avant à New Jersey et pense que les groupes multi-ethniques ont plus d’opportunités à Georgia qu’à New Jersey.

 

Soulignons que la communauté haïtienne de Georgia est parmi les grandes communautés haïtiennes de la diaspora avec beaucoup de jeunes qui sont aux études, des professionnels, beaucoup d’hommes et de femmes d’affaires qui invetissent dans l’économie de l’État de Georgia. Sans oublier particulièrement la présence des infirmières haïtiennes qui sont en grand nombre à Georgia. La grande Association des Infirmières Haitiano-Américaines (HANA) a un chapitre à Georgia et ce dernier fait un travail colossal pour accompagner la communauté haïtienne de Georgia pendant la crise du Covid-19.

 

Rappelons que Georgia est un état situé dans la région Sud-Est des États-Unis. Elle est la 24ème plus grande région et la 8e plus peuplée des États-Unis. La population de Georgia pour l’année 2019 était de 1 0 6 1 7 4 2 3 habitants selon le Bureau de Recensement des États-Unis. Atlanta connue comme une ville mondiale  est à la fois la capitale de Georgia et sa plus grande ville. À combien s’élève la population haïtienne de l’État de Georgia ou de Atlanta sa capitale? Selon un prêtre haïtien catholique, Georgia a au moins 1 3 0 0 0 haïtiens. Atlanta est la 5ème ville des États-Unis qui accueille une grande densité de la population haïtienne.

 

En outre, on pourrait bien se demander pourquoi beaucoup de membres de la communauté haïtienne laisse NY, Florida, New Jersey pour aller vivre à Georgia? Certains membres de la communauté haïtienne considèrent Atlanta comme leur 2ème ville natale. Pourtant ces derniers ont vécu dans plusieurs États des États-Unis mais ont décidé de venir s’établir dans l’État de Georgia.

 

Enfin nous pensons que la communauté haïtienne de Georgia est dans la bonne voie avec des professionnels, des leaders qui comprennent la nécessité de s’asseoir ensemble. Toutes nos félicitations et remerciements à Dr Dorothy et à tous ceux et celles qui ont travaillé à la réussite de cette émission. Cliquez sur ce lien  pour entendre la première émission des leaders de Georgia: https://youtu.be/RgCS3kHSDr0

 

 

Brother Tob

Pour le Centre National

 

THE HAITIAN COMMUNITY OF GEORGIA, ONE OF THE LARGE HAITIAN COMMUNITIES OF THE DIASPORA

 

The staff of Radio Telé Solidarité in their great effort to open the  microphone to all components of Haitian society was very happy to have 3 panels with leaders of the Haitian community in Georgia for 3 broadcasts on Radio Telé Solidarité. Dr. Dorothy Crisostomo, President of the chapter of the Association of Haitian American Nurses (HANA) of Georgia helped us to identify leaders living in  Georgia for these broadcasts. Of course the Haitian Community of Georgia is among the large Haitian communities in the Diaspora. Many young adults in Georgia are studying to be, or already are professionals from the Haitian community. Many business men and  business women from the Haitian community already contribute positively, to  in the economic prosperity of the state of Georgia. . We have to call attention to the large number of  Haitian nurses who now live  Georgia.

The Great Association of Haitian-American Nurses HANA which has a chapter in Georgia, are doing a great job to accompany the Haitian community of Georgia during the current COVID 19 crisis.

In a recent conference they gathered and presented papers which documented the Haitian presence and progress in the state. Georgia is located in the South East region of the United States. It is the 24th largest region and the 8th most populous state in the United States. The population of Georgia for the year 2019 was 10,617,423.. It is both the Capital of Georgia and its largest city. According to the United States Census Bureau, Atlanta is  a world city.  One Haitian Catholic priest of Georgia   states that according to his research, Georgia has at least 13,000 Haitians. Atlanta is the 5th City in the United States. It  boasts  about the  high density of the Haitian population. Many members of the Haitian Community leave NY, Florida, New Jersey to live in Georgia! Many members of the Haitians consider Atlanta to be their 2nd hometown. While Haitians live in several states of the United States, many made the decision to migrate and settle in the state of Georgia.

During  the first  conference  panel, panelists focused on Georgia’s education system. Among the Haitian immigrants to Georgia are a large number of nurses and doctors who make up a medical community Haitians community practicing in the state. Ms. Martine Claude, who has a master’s degree in social Work and  teacher in a secondary school, thinks that the educational system in Georgia is better than that in Florida. Mrs. Lise Tassy, ​​a nurse by training who lived in New York, Florida before coming to live in Georgia, supports Mrs. Claude’s opinion that the School districts of Georgia are better than those of other cities in the United States.          Dr. Dorothy Crisostomo, President of HANA Georgia, spoke to us about the chapter of Haitian-American nurses in Georgia. She told us that there are at least 1,000 Haitian nurses practicing in the state of Georgia.  Many are engaged in  the battle to treat and cure the increasing numbers of people infected with Pandemic COVID 19. On Wednesday May 6, 2020 there were 129,642 cases and 1,272 deaths. She added that the HANA nurses are mobilizing to inform the Haitian population about the precautions they should take to prevent the spread of  the COVID 19 in the Haitian Community.

 

DJ Final was one of the panelists, he is a nurse by training and also owns his  business. He  lived  in New Jersey before and,  like other Haitians,  thinks that multi-ethnic groups have more professional and business opportunities  in Georgia than in New Jersey.

The staff and editor of Solidarite believe that the Haitian community in Georgia is on the right track.  These  professionals need to sit together to work and think collectively to expand and protect the well-being of the members of the Haitian Community and young people from other Multi-Ethnic groups living in the poor neighborhoods in Georgia?

 

Bravo Dr. Dorothy and all those who worked on the success of this program. Click on this link to hear the first program by the leaders of Georgia: https://youtu.be/RgCS3kHSDr0

 

Brother Tob

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CELEBRATION OF THE LIFE OF Mrs Marie  YVROSE Gelin (Vrosy)

 

             The Celebration of the Life of Mrs. Yvrose took place on Thursday May 7, 2020 at the Rideau Funeral Home in Montreal. The Celebrant and the Homilist, Monsignor Pierre Philippe Jean Pierre, Vicar of the Parish of St. Catherine of Siena in Hamilton in the Province of Ontario in Canada. Monsignor  Pierre Philippe Jean Pierre is a son of the Croix-Des-Bouquets, a  Marian priest who had  a great proximity with  Yvrose.

         

                From childhood Vrosy was everyone’s friend. She always had an encouraging or complimentary word for every  person she met. She was always ready to support all her relatives and friends in difficult times. Mrs Yvrose  will always remain alive among us for her generosity, her great love for everyone and her courage. Even at the evening of her life on earth while she was on her  hospital bed; knowing that  her days on earth were numbered, she continued to think of her loved ones and  friends. What struck me most about her was  her courage.  In the midst of  her suffering, she  always presented  on a strong and hopeful demeanor.   She refused to share her suffering with her love ones to  avoid causing them pain.

Like most of the relatives of the late Yvrose , I attended the Virtual Farewell Ceremony of Mrs  Yvrose on my computer screen. Mrs  Yvrose was very aware of her immanent departure, she told her loved ones that she did  not want them to  cry at her funeral! She knew that many people would come from many states in the United States; and provinces of Canada and Haiti.  They would  travel to express their last regards and pay tribute to her life journey.

Unfortunately. the Coronavirus Pandemic changed everything. After we move pass the current  COVIT 19 crisis, The Yvrose  Family and their friends will gather as soon as possible   for a funeral mass..    Radio Telé Solidarité will schedule  a longer talk show  in memory of Vrosy.

In his televised  homily, Monsignor Pierre Philippe emphasized the great qualities of our deceased  Vrosy. She was a woman with a big heart who was very kind to everyone.  She  often forgot herself to help her brothers and sisters in the community who were having difficult times. During  his homily, Monsignor Pierre Philippe invited  us to reflect on our own  last day  and to prepare very well for our face to face meeting with the Lord. He reminded us that death is an obligatory passage from our short earthly  pilgrimage  into eternal communion with God, our pre-deceased family members and friends. He invited us to ask ourselves some  key  questions:

  1. “ Why does God command us to do no harm to our neighbor?
  2. Why have we  been encouraged not to steal, kill or to do everything to gain money illegally?

We must remember that earth is not an eternal dwelling place , one day we will have to  leave  everything on  earth for eternal life.                     t

None of us will forget that The memorial service was greatly enhanced by the musical performance of the musical  artisan gifts of  Zina Cantave and the  dynamic  farewell speeches of her son Nathan and her cousin Jardine Janvier.

Yvrose has left everything on earth but she will continue to pray for her son Nathan. Her friends and all those who were blessed  to have met Mrs  Yvrose during her life time.

Vrosy, rest in peace! God has put an end to your suffering which is inherent in all human life. You presences among  us will continue to be manifested by Nathan, your great testament of love; your healing generosity;  and your great witness of  a human being who was able  to forget yourself and to make her love and help of her  neighbors her single highest priority.

Brother Tob

 

Célébration de la vie de Marie Yvrose Gelin (Vrosy)

 

 

La célébration de la vie de la regrettée Madame Yvrose Gelin a eu lieu le jeudi 7 mai 2020 au Salon Funéraire Rideau à Montréal. Le célébrant et l’homéliste était le Révérend Msgr. Pierre Philippe Jean-Pierre, Vicaire de la Paroisse Ste Catherine de Sienne  à Hamilton (Province de l’Ontario  au Canada). Le Révérend Monseigneur Pierre Philippe Jean-Pierre est un fils de la Croix-des- Bouquets (Haïti), prêtre très marial et compère de la regrettée Madame Yvrose Gelin.

 

.

La célébration de la vie de la regrettée Yvrose Gelin était un moment difficile pour les membres de sa famille et tous ceux et celles qui ont eu la chance de côtoyer cette grande dame que le Seigneur a appelé dans la maison du Père céleste. Yvrose, surnommée Vrosy, dès son enfance, était l’ami de tout le monde. Elle avait toujours un mot pour chaque personne, elle était toujours prête à supporter tous ses proches et amis dans les moments difficiles.

 

Vrosy restera toujours vivante parmi nous pour sa généosité, son grand amour pour tout le monde. Même au soir de sa vie sur terre sur un lit d’hôpital, elle continuait à penser à ses proches. Elle faisait preuve d’un courage remarquable. Malgré ses souffrances, elle était toujours ferme et a toujours refusé de voir ses proches souffrir à cause de sa propre souffrance.

 

Comme la majorité des proches de la regrettée Vrosy, nous avons dû assister à la cérémonie d’adieu via internet. Vrosy était très consciente de son départ, elle a dit à ses proches qu’elle ne veut pas de pleurs à ses funérailles. Elle savait que beaucoup de gens viendraient de plusieurs états des États-Unis, des provinces du Canada et d’Haïti pour venir lui rendre un dernier hommage. Mais la pandémie du Conavirus a tout changé. Après cette pandémie, la famille de Vrosy et ses amis se réuniront pour une messe de requiem pour le repos de son âme. Dans un avenir pas trop lointain, la Radio Telé Solidarité aura une émission à la mémoire de Vrosy.

 

Monseigneur  Pierre Philippe Jean-Pierre dans son homélie a mis l’accent sur les grandes qualités de la regrettée Vrosy, une femme de grand coeur, très aimable envers tout le monde et qui, fort souvent, s’oubliait pour aider ses frères et soeurs de la communauté qui vivent des moments difficiles. Il a aussi invité chacun de nous à réfléchir sur notre dernier jour ici-bas et du coup sur notre face à face avec le Seigneur. La mort, ce passage obligé après notre court pèlerinage terrestre, devrait interpeler chacun de nous: pourquoi faire du tort à son prochain, voler, tuer et utiliser souvent des moyens illicites pour avoir de l’argent tout en sachant q’un jour on doit tout laisser sur cette terre?

 

En outre, à la cérémonie funéraire on doit mentionner la performance de l’artiste Zina Cantave et les discours du fils de Vrosy Nathan et de sa cousine Jardine Janvier. Vrosy a tout laissé mais là où elle est à présent, elle continuera à prier pour ses proches et tous ceux et celles qui ont eu la chance de la côtoyer.

 

Vrosy! Repose en paix! Dieu a mis fin à ton pèlerinage ici-bas. Tu seras toujours présente parmi nous à travers Nathan, ton grand testament d’amour, ta grande générosité et ton grand souci pour venir en aide aux autres.

 

Brother Tob

 

Conference Episcopale d’Haiti

Nòt senpati ak solidarite pou kominote ayisyèn nan Ozetazini

Monseyè Guy SANSARIQ, Evèk Oksilyè nan Nouyòk

 

Frè ak Sè nou yo AYISYEN toupatou Ozetazini

 

“GRANMET la di: Se mwen menm k’ap ban nou kouray” (Izayi 51, 12).

 

Se avèk pawòl konsolasyon sa a yo, nou pran nan bouch pwofèt Izayi, nou vle salye epi konsole frè ak sè nou yo AYISYEN kap viv Ozetazini, sitou sa a yo kap viv nan kominote yo ki te pi touche ak pandemi koronaviris la. Nou apran n kijan yo te goumen ak maladi sa a, kijan yo pèdi anpil manm nan batay sa a. Nan non Evèk Katolik tout dis (10) dyosèz nan peyi Dayiti, nou vi n di yo kouray.

 

Nou vi n di nou kijan nou avèk nou nan kalamite sa a. Nou vi n ofri nou solidarite frè ak sè bò isit nan peyi Dayiti ki sansib anpil pou renmen nou genyen pou peyi nou ak pou frè ak sè nou yo ki rete bò isit. Nou vi n di nou kijan nou avè nou nan lapriyè pou BONDYE li menm vi n konsole nou epi ede nou leve kanpe, leve mache apre gwo batay pou lavi sa a nou sot mennen an.

 

Se pou BONDYE fi n ede nou geri nan lespri nou ak nan kò nou. Se poul pwoteje nou e se poul refè fòs nou pou nou kontinye reziste kont koronaviris la. Se pou eprèv sa a ranfòse lafwa nou nan Li epi ranfòse lyen solidarite nan mitan pèp ayisyen anndan tankou andeyò peyi a.

 

Se pou Manman Mari, Notredam Pèpetyèl Sekou, Patwòn peyi nou an, kontinye veye sou Ayiti.

 

Siyati Evèk Katolik Ayiti yo

 

 

 

 

____________________________________ Monseyè Launay SATURNÉ  Achevèk Metwopoliten Kap-Asyisyen  Prezidan KEA

 

 

 

____________________________________ Monseyè Joseph Gontrand DÉCOSTE, SJ  Evèk Jeremi  Sekretè Jeneral KEA

 

 

 

____________________________________ Chibly Cardinal LANGLOIS  Evèk Okay

 

 

 

____________________________________ Monseyè Max Leroy MÉZIDOR  Achevèk Metwopoliten Pòtoprens

 

 

 

____________________________________ Monseyè Pierre Antoine PAULO, OMI  Evèk Pòdepè

 

 

 

____________________________________ Monseyè Yves Marie PÉAN, CSC  Evèk Gonayiv

 

 

 

 

 

____________________________________ Monseyè Pierre André DUMAS  Evèk Ansavo / Miragwàn  Visprezidan KEA

 

 

 

____________________________________ Monseyè Marie Érick Glandas TOUSSAINT  Evèk Jakmèl  Ekonòm KEA

 

 

 

____________________________________ Monseyè Quesnel ALPHONSE, SMM  Evèk Fòlibète

 

 

 

____________________________________ Monseyè Désinord JEAN  Evèk Ench

 

 

 

____________________________________ Monseyè Ducange SYLVAIN, SDB  Evèk Oksilyè Pòtoprens

 

 

 

____________________________________ Monseyè Louis N. KÉBREAU, SDB  Achevèk Emerit Kap-Ayisyen

 

 

 

 

 

 

____________________________________ Monseyè Wily ROMÉLUS  Evèk Emerit Jeremi

 

 

 

____________________________________ Monseyè Jean Alix VERRIER  Evèk Emerit Okay

 

 

A Mother’s Day Reflection-

 

Mother’s Day is a time to reflect our love and appreciation for our own mothers. And who among us doesn’t hope for just a few words of love and appreciation from one’s children? It is most painful to lose a mother, at whatever age. A mother is always a treasure and a source of blessings. Whether she is poor or rich, she always accompanies and supports her children the best she can in good days and in bad.

 

When I look at Haitian mothers, in Haiti or here, I can say without doubt that they are heroines. Even if they are not educated, they are ready to do everything to feed and educate their children. These wonderful moms are sometimes single mothers. It was not their choice to raise their kids alone. They are victims of our macho society, where men can use women just to satisfy their sexual desire. I also think about the mothers now living in tents in Haiti, who do not even have milk to give to their children.

 

We take this opportunity in the Weekly Bulletin of The National Center to congratulate our mothers, who are monuments for our society and saints for our beloved mother the Catholic Church. We want them to know how much we love them and how much their work is appreciated in our church and our society. We exhort kids who still have a mother to respect them and to appreciate them.

 

Bishop Guy Sansaricq wishes a happy Mother’s Day to all our women, in these words: Happy Mothers’ Day!  What would life be without women, without their tenderness, without their wisdom, their sense of humor and exquisite sensitivity?   It is good to reserve at least one day a year to highlight and celebrate the gift of femininity.  I pray that the women of the world will increasingly appreciate the particular treasures they bring to society.

The Church has frequently elevated to sainthood great women among them many mothers like, Elizabeth, the mother of John the Baptist, Monica, the mother of St. Augustine, Elizabeth Ann Seton who raised five children, Zoe Martin, the mother of St. Therese, and most of all, Mary the Mother of Jesus.

So today I pray for abundant blessings on all the mothers of the world.

 

 

The presence of the mom is always a gold mine for every child. I continue to remember my mom, even though I am an adult. After God, it is only women who can give birth. Can you imagine a world without women? God blessed men in Creation by giving them women as spouses and faithful companions during their life on earth. We really thank God for this wonderful gift. I have to add that a good spouse is like a second mother. So it is important for the husbands to celebrate their wives on Mother’s Day.

 

Allow me to quote Blessed John Paul II in his apostolic Letter Mulieris Dignitatem, The Dignity of Women: “During the Marian Year, the Church  desires to give thanks to the Most Holy Trinity for the ‘mystery of woman’ and for every woman—for that which constitutes the eternal measure of her feminine dignity, for the ‘great works of God,’ which throughout human history have been accomplished in and through her.” (No. 31).

 

This word of thanks to the Lord for his mysterious plan regarding the vocation and mission of women in the world is at the same time a concrete and direct word of thanks to women, to every woman, for all that they represent in the life of humanity.

 

Thank you, women who are mothers! You have sheltered human beings within yourselves in a unique experience of joy and travail. This experience makes you become God’s own smile upon the newborn child, the one who guides your child’s first steps, who helps it to grow, and who is the anchor as the child makes its way along the journey of life.

 

Thank you, women who are wives! You irrevocably join your future to that of your husbands, in a relationship of mutual giving, at the service of love and life.

 

Thank you, women who are daughters and women who are sisters! Into the heart of the family, and then of all society, you bring the richness of your sensitivity, your intuitiveness, your generosity and fidelity.

Frere Buteau (Brother Tob)

For The National Center

Réflexion sur la fête des mères

 

La fête des mères est le moment de refléchir sur  notre amour et notre appréciation pour nos propres mères. C’est  toujours un moment terrible de perdre  sa mère, quel que soit son âge. Une mère est toujours un trésor et une source de bénédictions. Qu’elle soit pauvre ou riche, elle accompagne et soutient toujours ses enfants du mieux qu’elle peut dans les bons et les mauvais jours.

 

Quand je regarde les mères haïtiennes, en Haïti ou ici, je peux dire sans aucun doute que ce sont des héroïnes. Même si elles  ne sont pas éduquées, elles  sont prêtes à tout faire pour nourrir et éduquer leurs enfants. Ces merveilleuses mamans sont parfois des mères célibataires. Ce n’était pas leur choix d’élever leurs enfants seuls. Elles sont victimes de notre société machiste, où les hommes peuvent utiliser les femmes uniquement pour satisfaire leur désir sexuel. Je pense aussi aux mères qui vivent maintenant dans des tentes ou à la campagne  en Haïti, qui n’ont même pas de lait à donner à leurs enfants.

 

Nous saisissons cette occasion au  Bulletin hebdomadaire du Centre national pour féliciter nos mères, qui sont des monuments pour notre société et des saintes pour notre très chère mère , l’Église catholique. Nous voulons qu’elles  sachent combien nous les aimons et à quel point leur travail est apprécié dans notre église et notre société. Nous exhortons les enfants qui ont encore une mère à les respecter et à les apprécier.

 

Mgr Guy Sansaricq souhaite une bonne fête des mères à toutes nos femmes, en ces mots: bonne fête des mères! Que serait la vie sans les femmes, sans leur tendresse, sans leur sagesse, leur sens de l’humour et leur sensibilité exquise? Il est bon de réserver au moins une journée par an pour mettre en lumière et célébrer le don de la féminité. Je prie pour que les femmes du monde apprécient de plus en plus les trésors particuliers qu’elles apportent à la société.

L’Église a fréquemment élevé à la sainteté de grandes femmes parmi lesquelles de nombreuses mères comme Elizabeth, la mère de Jean-Baptiste, Monica, la mère de Saint Augustin, Elizabeth Ann Seton qui a élevé cinq enfants, Zoé Martin, la mère de Sainte Thérèse. , et surtout, Marie la Mère de Jésus.

Aujourd’hui, je prie pour toutes les bénédictions de toutes les mères du monde.

 

 

La présence de la maman est toujours une mine d’or pour chaque enfant. Je continue de me souvenir de ma maman, même si je suis adulte. Après Dieu, seules les femmes peuvent accoucher. Pouvez-vous imaginer un monde sans femmes? Dieu a béni les hommes dans la création en leur donnant des femmes comme épouses et compagnes fidèles pendant leur vie sur terre. Nous remercions vraiment Dieu pour ce merveilleux cadeau. Je dois ajouter qu’un bon conjoint est comme une deuxième mère. Il est donc important que les maris célèbrent leurs épouses à la fête des mères.

 

Permettez-moi de citer le Bienheureux Jean-Paul II dans sa Lettre apostolique Mulieris Dignitatem, La dignité des femmes: «Pendant l’Année mariale, l’Église désire remercier la Très Sainte Trinité pour le« mystère de la femme » et pour chaque femme – pour ce qui constitue la mesure éternelle de sa dignité féminine, pour les «grandes œuvres de Dieu», qui tout au long de l’histoire humaine ont été accomplies en elle et par elle. » (N ° 31).

 

Ce mot de remerciement au Seigneur pour son plan mystérieux concernant la vocation et la mission des femmes dans le monde est à la fois un remerciement concret et direct aux femmes, à chaque femme, pour tout ce qu’elles représentent dans la vie de l’humanité. .

 

Merci, femmes mères! Vous avez abrité en vous des êtres humains dans une expérience unique de joie et de travail. Cette expérience vous fait devenir le propre sourire de Dieu sur le nouveau-né, celui qui guide les premiers pas de votre enfant, qui l’aide à grandir et qui est l’ancre lorsque l’enfant fait son chemin sur le chemin de la vie.

 

Merci, femmes épouses! Vous joignez irrévocablement votre avenir à celui de vos maris, dans une relation de don mutuel, au service de l’amour et de la vie.

 

Merci, femmes filles et femmes sœurs! Au cœur de la famille, puis de toute société, vous apportez la richesse de votre sensibilité, de votre intuition, de votre générosité et de votre fidélité.

Frère Buteau (frère Tob)

Pour le Centre national

 

Montréal-Le COVID 19 sur le Terrain

 

 

 Clicquer sur le lien: https://youtu.be/iSwGEi9jvvE

Click on this link: https://youtu.be/iSwGEi9jvvE

Brooklyn Nurse With Cystic Fibrosis Continues Working During Pandemic

Air date May 6, 2020

AddThis Sharing Buttons

Share to FacebookFacebookShare to TwitterTwitterShare to EmailEmail

Tags: Currents Brooklyn, Brooklyn Diocese, Brooklyn, NY, Coronavirus, Cystic Fibrosis, Faith, Health, Health Care, Inspiration, Media, National News, National Nurses Week, New York, New York City, New York News, World News

By Michelle Powers

Megan DiBenedetto knows what it’s like to gasp for air. She knows what it’s like to not have the lung capacity to even sit up.

“I couldn’t even get out of bed, which is not like me at all,” Meg says, reflecting back on her latest bout with illness. She’s not a COVID-19 survivor, instead she’s a Cystic Fibrosis (CF) warrior; she has been for as long as she can remember. 

“My mom found out when I was nine months old,” Megan told Currents News. 

The news that their baby had CF changed the DiBenedetto family’s life. Their little girl would always have persistent lung infections that would limit her ability to breathe. Meg’s condition would flare up 27 years later, just as the coronavirus was brewing. 

“I dropped like 20 pounds. My doctor was like, ‘We are just going to do a diabetes test because you have no explanation for this weight loss.’ And that test came back positive,” Meg explained. 

People with diabetes and CF are considered to be at high risk to the coronavirus. They’ve been advised to “cocoon,” to literally not leave their homes. But Meg isn’t cocooning, she’s flourishing, in perhaps the most dangerous place for her. 

She’s a nurse at a New York City hospital in the epicenter of the pandemic. 

“It’s on my floor,” Meg said, “It’s not like I’m excluded, my whole hospital has it.” 

When New York had its first case, Meg thought about taking a leave of absence, but she hasn’t. After years of her own suffering, and nurses coming to her aid in surgeries and with pick lines, she decided that her place was on the front line, just as long as her co-workers and friends watched out for her.

“They are doing everything they could,” Meg explained, “It is very difficult because I can’t help them.” But, Meg is helping her fellow nurses. Since she can’t directly treat COVID patients, she’s been doing everything else necessary to keep the hospital and her co-workers going. Even now, in the face of a pandemic, the go-getter has never let a sickness get the best of her.

“My parents raised me to do everything every other kid did,” Meg said. And till this day, it is that attitude that motivates her. The DiBenedettos put their daughter in every sport, and Meg went on to swim Division I. Her parents still support her today, banging pots and pans outside every night.

Just like in her own life, Meg has accepted the sickness, and every day she fights to overcome it. “There’s nowhere to run,” she says, “You just have to deal with it.”

The pandemic is no different, in her opinion. She says that sometimes, you just have to run head on into your biggest challenges. Since the crisis started, that’s what she’s been doing, running. 

She takes long runs by her church in Dyker Heights, and she stops and always says a prayer. But the prayer isn’t for her, it’s for everyone else.

Etats-Unis : renonciation d’un évêque ayant couvert un prêtre abuseur

Dans le diocèse de Cincinnati

mai 08, 2020 17:34Anne KurianRome

Le pape François a accepté la renonciation à la charge d’évêque auxiliaire du diocèse de Cincinnati aux Etats-Unis, présentée par Mgr Joseph Binzer.

Ce dernier, désormais « évêque auxiliaire émérite » à 65 ans, a été écarté pour cause de couverture d’abus sexuels : d’après la presse locale, il n’a pas reporté à l’évêque Dennis Schnurr les agissements d’un prêtre pédophile. S’il n’avait pas connaissance des abus passés, Mgr Binzer n’a pas réagi à des comportements inadéquats.

Au moment de sa démission, l’évêque auxiliaire a demandé pardon au diocèse.

mai 08, 2020 17:34Rome

Elogie de Mme Jardine Janvier à la celebration de la vie de Marie Yvrose Gelin.

 

 

Née le 22 mai 1962, elle a fait ses études primaires à Saint Simon et chez les soeurs du Notre dame du Rosaire à la croix des bouquets, ville ou elle est née ; ses études secondaires au Lycée Jean Jacques et au au college  La Renaissance. Elle est secrétaire de formation. Elle était une rude travailleuse

Elle a décidé de quitter  sa terre natale en 1994.Une fois installée au Québec, elle continua sur  cette même lancée : persévérante, assidue, pragmatique et disciplinée. Elle s’est jointe à l’ équipe Les Trésors  de Marie Claire jusqu’à sa maladie. Elle a été appréciée par sa supérieure, Mme Martin, ses collègues et les parents des jeunes. Le temps que j’ai passé à son chevet m’a permis d’être  témoin de l’amour qu’elle a reçu. Hugo Cantave, un grand remerciement à toi, au nom de ma cousine.

 

Elle et moi nous étions si proches. En Mars dernier , elle m’a dit : “Ne me laisse pas mourir, viens me voir pendant que je suis encore en vie”.

 

Yvrose était  une  personne charmante depuis sa tendre enfance.  Elle aimait tout le monde . Elle avait toujours sur ses lèvres une parole d’encouragement, de motivation pour chacun. Dans sa famille, Yvrose a été une référence en matière de sagesse pour les autres jeunes, elle a toujours apporté de bons conseils à ses proches. A un niveau ou à un autre, tu as impacté la vie de chacun de nous, cousine chérie. Chaleureuse, aimante, douce, toujours prête à rendre service, à même se sacrifier pour l’autre. Jésus nous dit Aimer Dieu et son prochain, tu avais vraiment compris ce message.

 

Chère Cousine, Dieu t’a appelée dans sa demeure. Tu as laissé ton fils Nathan, ta mère Léa, ta soeur Robertine , ton frère Donald, des frères et soeurs nés de ton Parrain le feu Eugène, des neveux et nièces, cousins et cousines en particulier Gabriel qui était toujours la pour toi , des tantes et oncles, des amis proches…

 

Tu laisses un vide derrière toi. Nous sommes tristes et en même temps, nous rendons grâce à Dieu et nous sommes reconnaissants d’avoir eu à faire avec toi une partie du voyage qu’est la vie. Tu as été une bénédiction pour chacun de nous.

 

Nathan tu as perdu ta mère, saches bien que tu as d autres mères  qui vont prendre soin de toi.

 

Cousine tu as accompli ta mission sur terre, repose toi en paix .

Mme  Jardine Janvier

 

 

 

 

 

 

 

 

 Proverbes

Se nan  mennaj ou  Konnen  bon  Fanm

Kote pwa tonbe, se pa la li jèmen

Lanp  pa limen san mèch

Yo pa  janm  pote dlo nan panyen

Ze  pa dwe danse nan Kalenda Wòch

Latest News-May 3rd, 2020

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE FOURTH SUNDAY OF EASTER (May 3rd, 2020)

Acts 2, 36-41; Psalm 23; 1 Peter 2, 20b-25; John 10, 1-10               

By +Guy Sansaricq

 

 

This Sunday is often called “GOOD SHEPHERD SUNDAY.” This means that the MISSION of Jesus continues beyond his resurrection. He is the GATE, the one through whom we enter the Kingdom, He is the SHEPHERD, the one who leads the flock to the green pastures of life, He is the VOICE that resonates with special vibrancy in the hearts of those who repent and receive baptism. Through the ministry of the Church, HE remains alive to guide and protect us.

 

We can no longer remain cold, indifferent or undecided. “God has made Him LORD and CHRIST the ONE WE CRUCIFIED. By his wounds, we have been healed.” The time has come for us to “Save ourselves from this corrupt generation” and open our hearts to the “Promise of the Holy Spirit.” After all, it is for us that the promise has been made!

 

During this Easter season, may all who call themselves Catholics accept true conversion! Let them stop living in fake marriages, be faithful to Sunday mass, assume a ministry within their parish and show active concerns for those who suffer! May the radiance of Jesus’ Love be reflected in their deeds! May goodness and kindness follow them all the days of their lives!  Let us live in the glow of the Risen Lord allowing Jesus to be the Good Shepherd of our lives.

 

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU 4ème DIMANCHE DE PAQUES (3 May 2020)  +G.Sansaricq        

 

 

Les lectures d’aujourd’hui, ce Dimanche du BON BERGER proclament la SEIGNEURIE de Jésus. Cela veut dire que la MISSION de Jésus continue au delà de sa Resurrection. St Pierre l’affirme avec force: “Dieu l’a fait Seigneur et Christ, Celui que vous avez crucifié.” L’Evangile  se sert de toutes sortes d’images pour mettre ce thème en lumière. L’image du bon berger est sans doute la plus connue. Jésus est le BERGER qui conduit les brebis dans les verts paturages. Il est la VOIX qui résonne dans les coeurs de ceux qui croient; Il est la PORTE du Royaume. 

 

Que personne ne dise que le Christ est au ciel, qu’il a pris sa retraite et que l’Eglise le remplace. L’Eglise ne remplace pas Jésus mais dérive toute sa puissance de LUI. Sans Jésus, elle ne peut rien faire. Il dirige l’Eglise comme la tète controlle tous les mouvements du corps.

 

L’heure a donc sonné pour nous de mettre fin à nos doutes et à notre lenteur à le suivre. St Pierre dans la première lecture nous demande de fuir la corruption du temps présent et d’ouvrir nos coeurs à la promesse de l’Esprit Saint, cette promesse expressément adressée à toi comme à moi.

 

Pourquoi se refugier derrière des prétextes sans consistence? Pourquoi persister sur des chemins trompeurs alors que LE TEMPS DE L’IGNORANCE EST RÉVOLU? Ecoute St Pierre “Repentez-vous et recevez le batème chacun de vous au nom de Jésus-Christ Notre Seigneur pour le pardon de vos péchés.” Sans perdre un instant lancons nous à la suite du Christ, le GARDIEN ET BERGER DE NOS AMES.

                              LE SEIGNEUR EST MON BERGER, JE NE MANQUE DE RIEN.

 

Pensée de la Semaine: L’éducation seule peut faire jouir pleinement des avantages de la richesse.
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Thought for the Week: Education alone can fully make one enjoy the benefits of wealth.

Quote from Pierre-Claude-Victor Boiste; The Universal Dictionary (1800)

Pensamiento para la semana: solo la educación puede disfrutar plenamente de los beneficios de la riqueza.

Cita de Pierre-Claude-Victor Boiste; El diccionario universal (1800

 

By Msgr. Pierre André Pierre

 

 

On Friday April 24, 2020 at the end of the morning, the Haitian Apostolate, headquartered in New York, in the diocese of Brooklyn, gathered around Bishop Guy Sansaricq, Director of this renown ministry, and Msgr. Pierre André Pierre rector emeritus of the University of Notre-Dame of Haiti and president of the Akademi Kreyòl Ayisyen (AKA), under the technical guidance of Frère Buteau Espiègle, known to all as Frè Buteau or Brother Tob, host of the Journal Radio Tele Solidarité, a group of four Haitian physicians living in different States of the United States, where the Haitian population is concentrated, for a panel on the reality of the Coronavirus COVID-19, the impact of this pandemic on Haitians in the United States, the need to face it today and how to think about the future.

 

The four Haitian doctors are respectively: Dr. Emmanuel François, founder and president emeritus of the Haitian Medical Association Abroad (AMHE), for the Washington DC and Maryland region; Dr. Harold Laroche, president of the AMHE New Jersey Chapter, for the New Jersey region; Dr. Karl Latortue, AMHE President-elect and current president of the AMHE New York Chapter, for the New York region; Dr. Rony Jean Mary, President of the AMHE Florida Chapter, for the Florida region.

 

Dr. Laroche of New Jersey, still wearing his mask during the panel, explained with emotion that he barely recovered from attacks from Coronavirus COVID-19 which, above the usual symptoms, seemed to literally apply painful slams to his jaw. Dr. Latortue explained that his entire family is infected and confined to separate sections of the house.

The Panel expertly led by the experienced Bishop Guy Sansaricq, who is seen as an icon of the Haitian community abroad and still works tirelessly to bring unity within the Haitian community of the United States, across all sectors, has allowed each of these veteran physicians who specialized in different fields of the medical science to provide enriching light for the community.

Monsignor Pierre André Pierre, in confinement in New York, but still connected with Haiti, made his contribution by touching the particular case of our country and other points on traditional medicine and on strengthening, the immune system as key factors to be considered in the discussion, without forgetting the other major epidemics, like the hunger epidemic which kills more than 10 million people per year on the planet.

Bishop Sansaricq, in the final synopsis, thanked the panelists and reminded everyone of the need to serve the community and humanity in general, thereby helping to improve the quality of life in our world.

This video will be broadcasted on Cable Vision channel 19 in Elisabeth, NJ on Saturday, May 2, 2020 at 7:00 PM. It will also be broadcasted on Cable Vision of Long Island channel 115 on Wednesday, May 6 at 5:00 PM. As of Friday, May 1, 2020, more than 3,600 Internet users have viewed it on YouTube. Follow this link, to access it now …https://youtu.be/xMUozuIhv50

 

Msgr. Pierre André Pierre

 

 

 

Kowonoviris KOVID-19- Enpak sou Kominote Ayisyen nan Etazini
Panèl Apostola Ayisyen avèk Doktè Ayisyen

 

Monsenyè Pierre André Pierre

 

 

 

Vandredi 24 avril, 2020, Apostola Ayisyen, ki gen biwo santral li nan Nouyòk, nan dyosèz Brooklyn, te rasanble yon gwoup kat doktè Ayisyen k ap viv Ozetazin alantou Bishop Guy Sansaricq, Direktè ministè sa a, pou fè yon rale sou Kowonaviris KOVID-19 la.  Te genyen tou Monsenyè Pierre André Pierre rektè emerit nan Inivèsite Notre-Dam d Ayiti ki prezidan Akademi Kreyòl Ayisyen (AKA) kounye a. Te genyen ankò Frè Buteau Espiègle, tout moun konnen li sou non Frè Buteau oswa Brodè Tob. Se li ki animatè ak teknisyen Jounal Radyo Tele Solidarite Anliy, epi se tou li ki t ap òganize tout travay teknik ak lojistik yo. Objektif panèl la se te : 1) Reyalite Kowonaviris KOVID-19; 2) Enpak pandemi Kowonaviris KOVID-19 la sou Ayisyen nan Etazini; 3) Nesesite pou fè fas jodi a; 4) Ki jan pou nou gade demen ak lavni.

Tou le kat doktè Ayisyen yo ap viv Ozetazini, men nan diferan Eta, kote popilasyon Ayisyen an konsantre pi plis, Laflorid, Nouyòk, Nyoujèze, ak Wachingtonn/Merilann. Non doktè yo se, Dr Emmanuel François, fondatè ak prezidan emerit nan Asosyasyon Doktè Ayisyen nan peyi Etranje (AMHE), pou Wachintonn DC ak rejyon Maryland; Doktè Harold Laroche, prezidan Chapit Nyoujèze nan AMHE, pou rejyon Nyoujèze; Doktè Karl Latortue, prezidan eli AMHE, epi prezidan Chapit Nouyòk nan AMHE, pou rejyon Nouyòk; Doktè Rony Jean Mary, prezidan Chapit Florid la nan AMHE, pou rejyon Florid la.

Doktè Laroche nan Nyoujèze, te toujou gen mask li nan figi l, pandan tout tan panèl la. Li eksplike avèk anpil emosyon, kijan li apèn refè soti anba atak Kowonaviris KOVID-19. Li di, an plis sentòm abityèl tout moun ap di yo, tankou maltèt, gòj fè mal, lafyèv, pa ka respire, pou limenm sa te pi grav. Ta sanble maladi ba ou yon “kalòt marasa” nan de bò figi w san rete, san w pa wè kote sa soti. Doktè Latortue eksplike, tout fanmi li enfekte ak viris Kowona a. Yo bijo separe kay la an kat pòsyon. Chak moun konfine nan yon pòsyon.

Bichòp Guy Sansaricq, yon moun ki gen anpil esperyans ak konesans tou sou lavi kominote Ayisyen yo nan Ozetazini ak dyaspora a, te menmen panèl la avèk anpil sajès a bon konprann. Li fè sentèz tanzantan pou fasilite patisipasyon tout panelis ak konpreyansyon tout moun. Ou wè se yon moun ki ap chache pote sa ki bon pou popilasyon an. Se pou sa siman, li toujou fè inite nan kominote ayisyen an nan Etazini, nan pami tout sektè yo. Kidonk, Bichòp Sansariq te pèmèt chak doktè sa yo, ki se veteran tou nan kominote a, pou yo pote kontribisyon yo dapre espesyalite yo, nan diferan domèn lasyans medikal, pou bay limyè, pou anrichisman tout moun.

Monseye Pierre André Pierre, ki nan konfinman nan NouYòk, men ki toujou konekte avèk Ayiti, te pote kontribisyon pa li, nan konsidere sityasyon peyi d Ayiti. Li vini tou ak kèk lòt pwen sou medikaman natirèl tradisyonèl ak nesesite pou ranfòse sistèm iminite nou, nan manje ak fè ekzèsis fizik. Li fè konnen, gen anpil lòt epidemi ki pi rèd toujou, pou nou pa janm bliye:  an patikilye epidemi grangou ki touye plis pase 10 milyon moun chak ane sou latè. Epidemi grangou a, se yon reyalite pou nou toujou konsidere, ni jodiya, ni demen, pou nou jwenn yon vaksen pou li.

Nan rezime final la, Bishop Sansaricq afime enpòtans ak valè lavi moun. Apre sa, li remèsye panelis yo, etan li di yo, pou yo kontinye akonpaye frè ak sè nou yo. Li ensiste nan dènye pawòl li, sou misyon tout moun genyen, pou nou sèvi kominote nou ak tout moun an jeneral, kidonk pou ede amelyore kalite lavi sou tè a.

Videyo a ap pase nan emisyon Chèn 19 “Cable Vision” nan Elisabeth, NJ, samdi 2 me 2020 a 7:00 PM. L ap pase tou nan emisyon Chèn 115 “Cable Vision” nan Long Island, Mèkredi 6 Me a 5:00 pm. Pou rive jounen Vandredi 1 Me 2020, plis pase 3.600 moun gen tan gade li sou Youtube. Swiv lyen sa a, pou ou ka jwenn li.https://youtu.be/xMUozuIhv50

 

Monsenyè Pierre André Pierre.

 

Coronovirus COVID-19- Impact sur la Communauté Haitienne des Etats-Unis

Panel de l’Apostolat Haitien avec des Medecins Haitiens

Par Mgr Pierre André Pierre

 

Le vendredi 24 avril 2020 en fin de matinée, l’Apostolat Haitien dont le siège est à New-York, dans le diocèse de Brooklyn, a rassemblé autour de Bishop Guy Sansaricq, Directeur de ce ministère, et de Monseigneur Pierre André Pierre recteur émérite de l’Université Notre-Dame d’Haiti et président de l’Académie du Créole Haiti, sous la houlette de Frère Buteau Espiègle, connu de tous comme Frè Buteau ou Brodè Tob, animateur et technicien du Journal Radio Tele Solidarite, un groupe de quatre médecins haitiens vivant dans différents états des Etats-Unis, où se trouve concentrée la population haïtienne, pour un panel sur la réalité du Coronavirus COVID-19, l’impact de cette pandémie sur les Haïtiens des Etats-Unis, la nécessité d’y face aujourd’hui et la façon d’envisager l’avenir.

Les quatre médecins haitiens sont Dr Emmanuel François, fondateur et président émérite de l’Association des Médecins Haïtiens à l’Etranger (AMHE), pour la région de Washington DC et Maryland; Dr Harold Laroche, président du chapitre de New-Jersey de l’AMHE, pour la région de New-Jersey; Dr  Karl Latortue, président élu de l’AMHE et président actuel du chapitre de New-York de l’AMHE, pour la région de New-York; Dr Rony Jean Mary, président du chapitre de la Floride de l’AMEH, pour la région de Floride.

Dr Laroche de New Jersey, portant encore sa masque durant le panel, expliquait avec émotion qu’il recupérait à peine des attaques du COVID-19 qui, en plus des symptômes habituels, semblait littéralement lui appliquer de douloureuses giffles à la machoire. Dr Latortue expliquait que toute sa famille est infectée et confinée dans des sections séparées de la maison.

Le Panel conduit de main de maître par l’expérimenté Bishop Guy Sansaricq, qui a toujours fait l’unité dans la communté Haïtienne des Etats-Unis, à travers tous les secteurs, a permis à chacun de ses médecins vétérans de la communauté et spécialistes dans des domaines différents de la science médicale d’apporter un éclairage enrichissant pour la communauté.

Monseigneur Pierre André Pierre, en confinement à New York, mais toujours connecté avec Haiti, a apporté sa contribution en touchant le cas de notre pays et d’autres points de médecine traditionnelle et de renforcement du système immunitaire à considérer, sans oublier les autres épidémies majeures, en particulier la faim qui tue plus de 10 millions de personnes chaque année sur la planète.

Bishop Sansariq, dans la synthète finale, a remercié les panélistes et a rappelé à tous la nécessité de servir la communauté et l’humanité en générale, en contribuant ainsi à améliorer la qualité de la vie.

Cette vidéo sera diffusée sur Cable vision Channel 19 à Elisabeth, NJ, à l’émission du samedi 2 mai 2020, à 7:00 PM. Elle sera aussi diffusée sur Cable vision channel 115 de Long Island, à l’émission du mercredi 6 mai 2020, à 5:00 pm. Au vendredi 1er mai 2020, plus de 3600 internautes ont pu visioner cette vidéo sur Youtube. Suivez ce lien, pour y accéder maintenant ..https://youtu.be/xMUozuIhv50

.

 

Mgr Pierre André Pierre

 

 

 

 

 

Rome-Reverend Père Wismick Jean Charles SMM, PHD-Mot Spirituel sur COVID 19

 

 

Le personnel du bulletin hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien  et de la  Radio Telé Solidarité etait très heureux d’avoir le Reverend Père Wismick Jean Charles, Vicaire Général  des missionnaires  Montfortains à la cité Eternelle  et ancien vice  recteur aux affaires académiques et scientifiques de l’Université Notre Dame d’Haïti (UNDH) pour un mot spirituel à la Radio Telé  Solidarité  le Lundi 27 Avril 2020. Le Père Wismick Jean Charles SMM, malgré ses multiples obligations est toujours disponible pour le Centre National de l’Apostolat Haitien. Le Peuple de Dieu  a besoin d’entendre les leaders spirituels  en ce moment d’incertitude et de grande tristesse au cours duquel COVID 19, ce mal invisible a deja  tué plus de 228 000 dans le monde. Les Etats Unis ont franchi la barre de 60000 decès ce qui en fait le pays le plus touché au monde, avec également plus d’un million de cas de coronavirus détectés.

 

Le Père Wismick Jean Charles SMM, PHD  a deja  celebré son 25ème anniversaire d’ ordination sacerdotale. Il est connu comme un prêtre très humble, spirituel, très proche du peuple de Dieu  et très fier de ses origines haitiennes. Il est un bon ami de Bishop Guy Sansaricq et du Centre National de l’Apostolat Haitien. Bishop Guy Sansaricq en communion avec le personnel du Bulletin Hebdomaire du Centre National de l’Apostolat Haitien et de la Radio Telé Solidarité  est très reconnaissant envers le  Père Wismick Jean Charles SMM  pour tous les services qu’il a rendus au Centre National de l’Apostolat Haitien et à la Radio telé Solidarité. Le Père Wismick est doué de grandes qualités de relations humaines. Comme leader Spirituel il est capable de s’asseoir et de  travailler avec des gens toutes tendances confondues, des  gens qui ont un caractère difficile et de les aider à faire une experience unique et exceptionnelle avec le Seigneur.

 

Le Père Wismick dans son mot spirituel a presenté ses sincères condoleances à ses confrères prêtres et le peuple de Dieu qui ont perdu un parent pendant la pandemie COVID 19. Plus de 100 medecins  Italiens sont morts du Covid 19.  Il nous fit savoir combien ce mal invisible a ravagé l’Italie. Toutes les couches sociales de la société Italienne sont touchées par ce virus. Son mot spirituel coincidait  avec l’anniversaire  de la mort de Saint Louis Magrion de Montfort  (31 janvier 1673- 28 Avril 1716, le fondateur de la Congregation  des Pères Monfortains. Il est le fondateur de deux fondations Religieuses: La Compagnie de Marie (Les Pères  montfortains) d’oú seront issus les Frères de Saint Gabriel et une  congrégation feminine: Les Filles de la Sagesse.

 

Le Père Wismick dans son mot a mis l’accent sur l’humilité  et la proximité. COVID 19, ce mal invisible qui a changé notre vie nous rappelant que l’homme n’est pas le maître de l’univers  et de son destin. Le Père Wismick profita de l’occasion pour souhaiter un Joyeux Anniversaire aux Associés des missionnaires Montfortains.

 

Le Père Wismick  a paraphrasé  le Pape Francois dans son Homelie de Paques qui nous a posé cette question Comment peut on faire de la Pandemie COVID 19 une pandemie de l’Esperance? Nous pouvons utiliser cette citation d’ Alexandre Dumas Fils  (Antonine 1849)’’ Que l’espérance est une sainte et douce chose ! l’espérance, cette planche que Dieu jette au milieu de tous les naufrages, à laquelle le naufragé peut toujours se cramponner un instant, et pendant cet instant croire encore à la vie; l’espérance, cette dernière et inépuisable monnaie du cœur avec laquelle notre pauvre nature humaine achète sa dernière émotion.’’

 

Près  de 600personnes ont deja  ecouté le mot  spirituel du Père Wismick SMM. On doit ajouter que le  Père Wismick a exercé une partie de son ministère au diocèse de Rockville Centre. Noblesse oblige! L’on doit avouer qu’il a fait tout ce qui depend de lui pour unifier la communauté Haitienne Catholique de Long Island  et être bien representé au diocèse de Rockville Centre. Il a  deja publié plusieurs ouvrages. Le titre de son dernier ouvrage est Empathie en Haiti  de la recherche à la pratique à la croisée  de differents Regards. Clicquez sur ce lien  pour entendre le mot spirituel du Père Wismick: https://youtu.be/hTkJadCN9nc

 

 

Brother Tob

Rome-Reverend Père Wismick Jean Charles SMM, PHD- Spiritual Word on COVID 19

 

 

ROME-REVEREND PÈRE WISMICK JEAN CHARLES SMM, PHD- SPIRITUAL WORD ON COVID 19

 

The staff of the weekly bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate and Radio Telé Solidarité were very happy to have Reverend Father Wismick Jean Charles, Vicar General of the Montfort missionaries in the Eternal City and former Vice-Rector for Academic and Scientific Affairs from the University of Notre Dame d’Haïti (UNDH) for a spiritual word on Radio Telé Solidarité on Monday, April 27, 2020. Father Wismick Jean Charles SMM, despite his multiple obligations, is still available for the National Center of the Haitian Apostolate . God’s people need to hear spiritual leaders in this time of uncertainty and great sadness or COVID PANDEMIC 19. According to television reports, as of May 1, 2010 the invisible Corona Virus  has already infected  more than  3,278.546 people and has killed  234,021 worldwide.  These same reports state that Corona Virus  confirmed 1,070.620 cases in the United States with  more than 63,023 deaths. To date, he United States is  reported as the most effected country in the world! The numbers continue to climb hourly!

 

Father Wismick Jean Charles SMM, PHD has already celebrated his 25th anniversary of priesthood.  He is known as a very humble, spiritual priest who is very close to the people of God and very proud of his Haitian origins. He is a good friend of Bishop Guy Sansaricq and the National Center of the Haitian Apostolate. Bishop Guy Sansaricq in communion with the staff of the Weekly Bulletin of the National Center of the Haitian Apostolate and Radio Telé Solidarité is very grateful to Father Wismick Jean Charles for all the services he rendered to the National Center of the Apostolate Haitian and Radio Telé Solidarité. Father Wismick has great human relationship skill. As a Spiritual leader he is able to sit and work with people with diverse ideas and opinions including people who are socially difficult personalities .  He and helps them discover and use their  unique and exceptional experiences with the Lord for the benefit of the community.

 

During his Spiritual World , Father Wismick  offered his sincere condolences to his fellow priests and the people of God who lost a parent or loved one during the COVID PANDEMIC 19.  Noting that more than 100 Italian doctors died from  COVID 19 he reported that this invisible evil has ravaged Italy. All social strata of Italian society are affected by this virus.  COVID 19, an invisible evil, has changed our life, and has reminded us that human beings are not the masters of the universe and their destiny is beyond their control! We must humbly acknowledge and celebrate God’s loving presence even in the midst of death!

Father Wismick’s  homily further noted that his celebration coincided with the anniversary of the death of Saint Louis Magrion de Montfort (January 31, 1673 – April 28, 1716 the patron of the Congregation of the Monfortan Fathers. He is the founder of two Religious foundations: The Company of Mary (The Montfort Fathers) where will come the Brothers of Saint Gabriel and a feminine congregation: The Daughters of Wisdom

 

Father Wismick took the opportunity to wish a Happy Anniversary to the Associates of the Montfort missionaries. He paraphrased Pope Francis in his Easter Homily which challenged us to consider How can we could make the Pandemic COVID 19 a Pandemic of Hope!  Alexandre Dumas Fils (Antonime 1849)reminds us that  “Hope is a holy and sweet thing! Hope, that plank that God throws in the midst of all shipwrecks. The shipwrecked man can always hold on for an instant, and during this instant still believe in life; hope, that last and inexhaustible currency of the heart with which our poor human nature buys its last emotion. ’’

Over 500 people have already listened to Father Wismick SMM’s spiritual word. It is important to know  that Father Wismick exercised a part of his ministry in the Diocese of Rockville Center. “Noblesse oblige” suggests  that he did everything he had done everything he could to unify the Haitian Catholic community of Long Island and to represent  the Haitian Community well in the Diocese of Rockville Centre. Father He has published several articles and books. The title of his latest book: “Empathy in Haiti: Research to Practice at the Crossroads of Different Perspectives”. Click on this link to hear Father Wismick’s spiritual word: https://youtu.be/hTkJadCN9nc

 

 

BROTHER TOB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Celebration de la vie de la Reine Yvrose Gelin (Vrosy)

 

La  Celebration de la vie de la Reine Yvrose aura lieu le Jeudi 7 Mai à Montréal, 2 semaines avant son anniversaire de naissance. La Reine Yvrose  etait très consciente dès le debut de sa maladie de son etat de santé  et elle avait affronté ce mal incurable en brave femme. Elle etait très courageuse, très active et continue toujours à vaquer à ses activités quotidiennes  comme une personne en bonne santé.

 

Vrosy depuis plus d’une année a convoqué ses proches pour les informer  sur le diagnostic de son medecin concernant sa maladie. Elle fit une brève presentation sur son etat de santé. Pour ses amies et amis c’etait une douche froide. Dans ces rencontres elle etait très ferme et avait demandé à ces derniers de ne jamais mentionner sa maladie avec elle car elle est prête à lutter jusqu’au dernier souffle contre ce mal incurable.

Yvrose sera et restera toujours vivante parmi nous par son testament d’amour. Une personne même dans les moments les plus difficiles de sa vie etait toujours prête à s’oublier pour aider un frère ou une soeur de notre communauté en difficulté. Vrosy est toujours contente du progrès des autres et est toujours Joyeuse de rencontrer ses amis et d’organiser toujours  un grand diner en leur honneur.

 

Reine Yvrose dès son enfance etait religieuse et très Mariale. Reine Yvrose  dans ta grande rencontre avec le Seigneur n’oublie pas de mentionner le dossier de COVID 19 qui ravage l’humanité, notre communauté.  Je suis sûr  que tu vas continuer à prier pour ton fils Nathan, ta mère Lea, les membres de ta famille  et tes proches.

 

Nous travaillons pour avoir une emission speciale sur la reine Yvrose à la radio Telé Solidarité, cette grande femme qui a toujours cru que la mort est un passage obligé et que cette dernière  ne peut pas avoir la Victoire pour tous ceux et celles qui ont une vie equilibrée et qui croient au Seigneur.

 

Vrosy Bye Bye!   Je demande au Seigneur de t’accorder une place dans son paradis.  .  Un Grand auteur a ecrit  que la mort est le commencement d’une nouvelle vie. Bien sûr tous ceux qui croient au Seigneur La mort est le commencement d’une nouvelle vie. Jesus nous l’a dit dans Jean 11: 25 Qu’il est la resurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il meurt.

Brother Tob

 

Celebration of the life of Queen Yvrose Gelin (Vrosy)

 

T

 

CELEBRATION OF THE LIFE OF

QUEEN YVROSE GELIN (VROSY)

The Celebration of the Life of Queen Yvrose will take place on Thursday May 7 in Montreal, 2 weeks before her birthday. Queen Yvrose was very aware, since  the start of her illness, that she had faced an incurable evil.  As the good woman that she is, she continues to be very brave; very active as she continues to facilitate her daily activities like a person who is in good health.

 

Vrosy has been calling her relatives and friends  for more than a year before her death  to inform them of her doctor’s diagnosis of her  illness. She made a brief presentation on her state of health. For these friends  it was a cold shower. In her  meetings with her relatives and friends she was very firm and had asked them to never mention her illness because she is ready to fight with this incurable evil until her the last breath.

She is a person who even in the most difficult moments of her life was always  forgot herself to help a brother or a sister in our community in their difficulty. Vrosy was always happy to celebrate the progress of others and to meet her friends and organize a big dinner in their honor. Yvrose will always remain alive among us by her legacy of love.

Since her childhood Queen Yvrose was very religious and had a great devotion to Mary. Queen Yvrose in your great meeting with the Lord do not forget to mention the COVID 19 epidemic which is ravaging humanity and our community. I am sure you will continue to pray for your son Nathan, your mother Lea, your family members and your many loved ones.

We are working to have a special program on Queen Yvrose on Radio Telé Solidarité, this great woman who always believed that death is a must and that the latter cannot have Victory for all those who have a lived a balanced life steeped in faith in the Lord.

Good Bye Queen Vrosy,  we ask the Lord to give you a place in  paradise. You are an example of Jesus’ courage, love, sincerity and generosity for all of us. A great author wrote that death is the beginning of  new life. Of course as Christians we believe in the Lord. Jesus told us in John 11:25 that He is the Resurrection and the life and everyone who believes in Him will live a new life. Death is the beginning of a new life in union with God and the communion of Saints.

 

-Brother Tobb

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entretien avec Dr Marie Flore Lindor

 

 

Le personnel de la Radio Telé Solidarité etait très heureux de rencontrer Dr Marie Flore Lindor. pour un entretien à la Radio Telé Solidarité/ Elle est Candidate pour les elections de Miami Dade School Board du district 7 du 18 Aout 2020. Marie Flore a 2 doctorats, l’un en education superieure et l’autre en leadership.

Dr.Flore Latortue a deja 28 ans depuis qu’elle vit à Miami. Elle etait la première femme Haitienne  animatrice de Radio et de Television à Miami. On doit ajouter qu’elle est professeur d’université depuis plus de 25 Ans. Elle a une grande proximité avec la vibrante communauté Haitienne de Miami à travers la Radio et comme professeur d’université.

 

Le système educatif des États Unis malgré tous ses progrès a encore beaucoup de choses à ameliorer. Est-ce que les groupes Multi-Etniques sont toujours bien representés au niveau de leadership dans ce dernier ? Malgré plusieurs professeurs Haitiens ont un ou plusieurs Doctorats combien d’entre eux sont directeurs d’une ecole ou font partie d’un  board educatif aux  États Unis? Il est temps pour la communauté Haitienne de  Miami d’ètre  representée au Miami Dade School Board du district 7  de  Miami.  La Communauté Haitienne de Miami a des élus officiels  mais jusqu’à date  elle n’a  pas encore  un membre de la communauté Haitienne de Miami à faire partie du board de cette grande ville ou les Haitiens sont très nombreux. Nous exhortons les leaders de la communauté Haitienne de Miami à supporter Marie Flore aux elections du mois d’Aout. Si Nous avons beaucoup de reussites au niveau personnel nous pouvons avoir aussi des reussites au niveau Communautaire et nous devons travailler pour être bien  representés aux tables de decision.

Docteur Flore est très consciente de l’enjeu des elections du 18 Aout. Elle a besoin du support financier de la population. Les elections coutent très cher et nous exhortons malgré cette periode difficile de supporter financièrement la campagne de Marie Flore.  Dr Flore est de foi catholique. Elle a 4 enfants avec l’homme de sa vie Mr Roland Latortue.

Comment va la communauté  Haitienne avec la Pandemie COVID 19? Dr Flore nous fit savoir que jusqu’à date ca va pour Miami. La communauté Haitienne de Miami a 10 morts. Cette pandemie a deja des repercussions economiques sur la communauté Haitienne de Miami.

Le Personnel de la Radio Telé Solidarité souhaite Bonne Chance au Dr Flore pour les elections du mois d’Aout . Clicquez sur ce lien pour entendre l’entretien du Dr Flore: https://youtu.be/iSXjie7srwk

Brother Tob

Interview with Dr Marie Flore Lindor

 

 

The Staff of Radio Telé Solidarité were very happy to meet Dr Marie Flore Lindor for an interview at Radio Telé Solidarité. She is a Candidate for the Miami Dade School Board elections in district 7 of August 18, 2020. Marie Flore has 2 doctorates, one in higher education and the other in leadership.

Dr Flore Latortue has been living in Miami for the past twenty-eight years. She was the first Haitian female to host a radio and television show in Miami. She has been a university professor for more than 25 Years. She is very close to the vibrant Haitian community of Miami through the Radio and as a university professor.

 

The educational system in the United States, despite all its success still has a lot to improve. Are Multi-Ethnic groups always well represented at the leadership level in the field of education? Despite several Haitian professors having one or more Doctorates, how many of them are directors of a school or are part of an educational board in the United States? Together we can. It is time for the Haitian community of Miami to be represented in the Miami Dade School Bord of district 7 of Miami. The Haitian Community of Miami has elected officials but to date does not have one of its members as part of the board of this big city where Haitians are very numerous. We urge leaders of the Haitian community in Miami to support Marie Flore in the August elections. If we have a lot of success at the personal level we can also have success at the Community level. So we have to work to be represented at the decision tables.

Doctor Flore is very aware of the issue of the August 18th elections and needs the financial support of the population. The elections are very expensive and we urge to financially support Marie Flore’s campaign. Dr. Flore is a Christian of Catholic faith, she has 4 children with the man of her life Mr Roland Latortue.

How is the Haitian community with the COVID 19 Pandemic? Dr Flore let us know that so far it’s good for Miami. The Haitian community in Miami has 10 dead but the latter is confined to the house. This pandemic has already had economic repercussions on the Haitian community in Miami

The Staff of Radio Telé Solidarité wishes Dr. Flore good luck for the August elections. Click on this link to hear Dr Flore’s interview: https://youtu.be/iSXjie7srwk

 

Brother Tob

New Jersey Un nouveau President du Chapitre de L’AMHE de New Jersey

 

Dr Harold Laroche est le nouveau President du Chapitre Des medecins Haitiens de New Jersey. Dr Laroche est un specialiste de la medecine familiale. Il exerce sa profession depuis près de 24 ans.

Dr Laroche est parmi les amis de la Radio Telé Solidarité. La semaine dernière  bien qu’il soit en convalescence, a participé au panel de Covid  19  de la Radio Telé Solidarité. Cette emission a eu un grand succès. Plus que 3000 personnes ont deja regardé cette emission.

Bishop Guy Sansaricq  souhaite du succès au Dr Laroche dans cette nouvelle fonction en ces mots: “Meilleurs voeux à ce poste où vous venez d’ètre choisi.

Les notables qui ont voté pour vous connaissent vos remarquables qualités. Je suis sur  que vous serez à la hauteur de cette tache. Que le Seigneur vous éclaire des ses limières!

 

Brother Tob

 

New Jersey A new President  Chapter of AHME  in New Jersey

Dr. Harold Laroche is the new President of the Haitian Doctors Chapter (AMHE) in New Jersey. Dr Laroche is a specialist in family medicine. He has practiced his profession for almost 24 years in The United States.

Dr Laroche is among the friends of Radio Telé Solidarité. Last week despite a temporary illness, he participated in the Covid 19 panel of Radio Telé Solidarité. This program was very successful. More than 3000 people have already watched it.

Bishop Guy Sansaricq wishes Dr Laroche success in this new role.

Brother Tob

La Paroisse Holy Innocents et la Famille Laroche sont en deuil.